AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 lost and insecure, you found me (wyja) - hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 13763
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy ♡ & bat'phanie
double-compte : ciàran zoé, elio & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Dim 4 Mar 2018 - 14:48

A certains moments de ta vie, lorsque tu te sens chuter au plus profond de tes démons, lorsque ta respiration devient difficile, tu ressens le besoin de rouler, rouler encore et toujours, sans t'arrêter et sans savoir où tout ça te mènera. C'est même plus qu'un besoin. A cet instant précis, c'est vital comme si ta vie en dépendait. Alors, tu sautes dans ta voiture, sentant l'angoisse te gagner, et prends la route vers l'extérieur de la ville. Vers ces endroits isolés du bruit, de la population et de tout problème. Ces endroits qui apportent calme et plénitude. Ces endroits qui calment, parfois et lorsque tu es chanceuse, tes crises d'angoisse. The Fray entame How to Save a Life et ça ne pourrait pas être plus adapté à cet instant précis de ta vie. Alors que tu roules à une vitesse sans doute démesurée pour l'endroit où tu te trouves, tu sens ton véhicule dévier de sa trajectoire sans rien contrôler. Peut-être même qu'inconsciemment, tu fais exprès de ne pas réagir, de ne pas reprendre le contrôle de ton volant. Pourtant, à la dernière seconde, tu redresses celui-ci pour éviter de prendre un arbre de justesse. Du moins, de manière frontale. Tu n'as pas eu le temps d'éviter totalement l'accident, redressant le volant trop tard, ce qui fait que tout le côté passager de ta voiture est complètement embouti. Renfoncé même dans cet arbre au plein milieu de nul part. Les airbags ne se sont pas déclenchés, par miracle mais ta voiture est bien amochée. Tu sors de celle-ci, difficilement avant de respirer un grand coup, reprenant tes esprits. Mais qu'est-ce qui t'a pris ? Tu attrapes ton téléphone qui a été projeté sur le sol afin d'appeler une dépanneuse. Pas de réseau. Shit. Evidemment, la nuit tombe et tu n'as rien pour dormir ou même survivre. Pas d'eau, pas de nourriture, rien. Marcher jusqu'au centre de la ville te prendrait des heures et tu ne peux pas dormir dans ta voiture, ce serait sans doute trop dangereux. Tu soupires, shootant dans une pierre au passage, laissant s'échapper un juron. Tu es dans une belle merde Freja.

__________________________

your love is my turning page
« Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Tous les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. » ▬ g. musso.


Dernière édition par Freja Ivanova le Mar 5 Juin 2018 - 1:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar
messages : 1130
ici depuis : 09/08/2017
crédits : Blondie
double-compte : Le petit con en pleine crise d'adolescence, Maxim.
statut : En amour pour un homme à qu'il n'ose pas se déclarer.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Jeu 8 Mar 2018 - 10:49

T’as décidé de partir trois jours loin de la civilisation. T’as besoin de souffler.  Tu as déjà passé une journée à gravir les montagnes à l’ouest de Bowen. Avec un sac à dos sur le dos et le strict nécessaire pour survivre dans l’environnement hostile de l’Australie.  T’as traversé la route quelques minutes avant. Tu t’apprêtes à monter ton campement près d’un lagon pour y passer la nuit lorsque t’entends un gros bruit. Tu te tournes et tu fronces les sourcils. C’était quoi ça ? Il te semble que ça vient de la route, alors tu fais demi-tour afin de vérifier que tout va bien. Ça ne prendra que cinq minutes. Tu remontes la petite pente et tu te retrouves sur le bord de la route. Tu vois quelques dizaines de mètres plus haut une voiture dans un sale état. Tu presses le pas pour voir s’il n’y a pas de blessé. Et arrivé à l’angle du virage ou la voiture s’est emboutie dans un arbre, tu t’aperçois que la conductrice va bien puisqu’elle est debout, à quelques mètres du  véhicule. « Madame ! Vous allez bien ?! » T’empresses-tu de lui demander. Pour autant, tu restes à une distance raisonnable d’elle. T’es conscient que le fait d’être un homme qui apparaît comme ça de nulle part peut inquiéter, surtout que t’es pas rasé depuis deux jours. Avec ton sac à dos sur le dos tu dois ressembler à un marginal, ça met pas forcément en confiance. «  Vous n’êtes pas blessée ? Je travaille en tant que secouriste à Bowen. » lui dis-tu pour la rassurer sur tes intentions. Vous êtes au milieu de nulle part, et si elle a quelque chose, tu sais que vous êtes dans la merde! Y a pas vraiment de solution pour contacter des secours d'ici, à part redescendre de la montagne pour te rapprocher d'une zone ou il y a du réseau.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 13763
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy ♡ & bat'phanie
double-compte : ciàran zoé, elio & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Jeu 8 Mar 2018 - 15:11

Alors que tu fais passer toute ta colère en shootant dans tous les cailloux que tu trouves sur ton chemin, tu entends une voix s'élever non loin de toi. Tu fronces légèrement les sourcils pour concentrer ton regard sur cet homme qui s'adresse à toi. A cette distance, il a un peu l'air d'un sdf ou de quelque chose dans ce genre-là mais tu ne t'arrêtes que rarement à ta première impression. Et puis, qui serais-tu pour juger quelqu'un sur son physique ? En te voyant, beaucoup de personnes pensent que tu es une bimbo sans rien dans le crâne et pourtant, tu es bien loin de cette image. Du moins, tu oses l'espérer. « Oui je vais bien, mieux que ma voiture, en tout cas... » Dis-tu en te retournant pour contempler les dégâts. Ça va te coûter une fortune de la faire sortir d'ici et de la réparer. Tu espères que Nate pourra t'aider sans que les frais soient trop élevés. Lorsque l'homme t'explique qu'il est secouriste et te demande si tu n'es pas blessée, tu fronces les sourcils. En fait, tu n'en sais rien. Tu n'as pas même pas pris la peine d'évaluer les dégâts sur ton propre corps. Ton regard descend sur tes jambes que tu inspectes malgré la pénombre. Rien de bien alarmant, heureusement. Tu fais de même avec tes bras. Idem. C'est seulement lorsque tu poses une main sur le haut de ton visage que tu remarques qu'il y a du sang. Sans doute parce que tu t'es cognée la tête contre le volant avec le choc. « Je crois que je saigne un peu à la tête. Et j'ai une douleur au dos et à la poitrine. » Sans doute à cause de la pression exercée par la ceinture de sécurité. Mais tout cela n'était que sommaire. Tu aurais pu être bien plus amochée que ça. « Mais ça va, ça aurait pu être pire. » Ajoutes-tu en t'approchant un peu de l'homme. Tu supposes qu'il va vouloir inspecter ta tête s'il est bien secouriste comme il le dit. « Qu'est-ce que vous faites ici ? Une randonnée ? » Demandes-tu en voyant son sac à dos. Tu t'installes sur un grosse pierre à mi-chemin pour reprendre un peu tes esprits. Tu as besoin d'eau, aussi, mais tu n'en as pas. Malheureusement. Tu n'aurais jamais imaginé avoir un accident en roulant jusqu'ici. Et puis, tu ne savais même pas que tu viendrais jusque là. Tu pensais juste à rouler. Encore et toujours. C'était un moyen comme un autre pour reprendre un peu tes esprits. Malheureusement, en ce moment, ce n'était pas très efficace. Par contre, le choc de l'accident, lui, avait permis de te remettre toutes tes idées en place. A présent, tu étais lucide et bien loin de tes crises d'angoisse et même de tes cauchemars.

__________________________

your love is my turning page
« Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Tous les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar
messages : 1130
ici depuis : 09/08/2017
crédits : Blondie
double-compte : Le petit con en pleine crise d'adolescence, Maxim.
statut : En amour pour un homme à qu'il n'ose pas se déclarer.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Jeu 8 Mar 2018 - 22:49

Tu t’approches lentement d’elle ne souhaitant pas la mettre mal à l’aise. Sous le crépuscule, tu distingues enfin ses traits. Doux, délicats, jeunes. Elle est magnifique, même si elle semble un peu… secouée. L’accident peut-être ? Sa remarque sur la voiture te fait tourner la tête vers le véhicule encastré dans un arbre. Effectivement, elle est abîmée, mais sans être mécanicien, t’es quand même confiant. « Elle a heurté le côté passager. C’est juste de la tôle je pense. » dis-tu après un rapide coup d’œil. « Mais ce n’est pas prudent d’essayer de la bouger sans l’aide d’une dépanneuse. » ajoutes-tu après réflexion. Lorsqu’elle te dit qu’elle saigne de la tête, tu te tournes aussitôt vers elle. Tu t’avances vers elle, espérant ne pas paraître menaçant, mais elle a fait les premiers pas vers toi, ça te rassure. « Laissez-moi regarder votre blessure » lui demandes-tu avec douceur. En arrivant à sa hauteur elle s’assieds sur une grosse pierre sur le bas-côté. Tu poses ton sac-à-dos à côté et tu passes doucement la main sur le haut de son front, à la limite du cuir chevelu afin de dégagé sa tignasse brune de la plaie et de l’examiner. « ça n’a pas l’air profond, mais il va falloir désinfecter. Vous avez perdu connaissance ? Vous savez quel jour nous sommes ?  » l’informes-tu alors qu’elle te dit aussi qu’elle a d’autres douleurs. Tu cherches d’abord à écarter un possible trauma crânien, même si tu n’es pas médecin. «  C’est probablement du au choc. Vous aviez votre ceinture de sécurité ? » la questionnes-tu afin d’avoir tout les paramètres sur l’accident. J’ouvre la poche du haut de mon sac à dos afin d’en tirer ma trousse de premier secours. Pour beaucoup, c’est exagéré, mais en Australie… Pas tant que ça quand on y pense ! Je prends le nécessaire pour désinfecter et je l’applique sur sa plaie au visage. « Par contre, je suis un peu inquiet au sujet de vos douleurs au dos et à la poitrine. Il vous faudrait des radios pour vérifier qu’il n’y a rien de grave quand même. » dis-tu en te passant une main sur la nuque. Comment faire ? Les secours sont beaucoup trop loin pour pouvoir aller les chercher maintenant, et tu n’as pas juger utile de prendre ton téléphone. De toute façon, t’es pas sur que t’aurais eu du réseau ici. Tu réfléchis à la meilleure solution, la tête ailleurs alors qu’elle t’interroge sur la raison de ta présence ici. « Hum ? Ouais. J’avais besoin de prendre un peu le large » avoues-tu sans détour. « Je pense qu’il vaut mieux que vous passiez la nuit avec moi… » dis-tu après réflexion avant de te rendre compte de tes paroles. « Enfin ! Je veux pas dire que…. » bredouilles-tu effaré par tes propres paroles. «  Ce n’est pas… » t’embrouilles tu horriblement gêné. «  Je n’ai pas… Ce que je veux dire, c’est que… Ne vous méprenez pas! Nous sommes loin de tout, il n’est pas prudent de marcher de nuit et … Avec le choc que vous avez subi il vaut mieux que vous restiez sous observation, enfin du moins pas toute seule… Au cas ou.. par rapport à votre état de santé. » souffles-tu dépassé par ta maladresse. Pourvu qu’elle ne te prenne pas pour une sorte de pervers psychopathe, après tout, ce ne serait pas surprenant. Mais elle est perdu au milieu de nulle part, c’est pas comme si elle avait trente six solutions qui s’offraient à elle.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 13763
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy ♡ & bat'phanie
double-compte : ciàran zoé, elio & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Ven 9 Mar 2018 - 0:06

Ton regard ne se détache pas de ta voiture alors que l'inconnu t'explique que c'est sûrement moins catastrophique que ça en a l'air. Tu l'espères en tout cas. Ta voiture, c'est ta liberté, en quelque sorte. Et puis, c'est aussi ton outil de travail, tu ne pourrais pas t'en passer. « Vous avez raison, je pense qu'il vaut mieux éviter d'essayer de la démarrer. » Après tout, tu ne t'y connais pas assez pour savoir ce qui a été touché. Peut-être qu'il s'agit plus que de la tôle mais que ce n'est pas perceptible à l'oeil nu, de loin, comme ça. Tu préfères la laisser entre de bonnes mains et ce n'est sûrement pas les tiennes. Lorsque tu expliques tes potentielles blessures à cet inconnu, il s'approche pour venir les inspecter. Tu es plutôt méfiante en règle générale mais là, tu n'as pas meilleure alternative. Ce n'est pas comme si un hôpital se trouvait juste à côté. Tu te raidis un peu en sentant ses mains se poser sur le haut de ton crâne mais te détends un peu quand tu comprends qu'il agit simplement en médecin. « Samedi, right ? Non je ne pense pas m'être assoupie ou quoi, je suis presque sortie immédiatement de la voiture. » Après avoir coupé le contact, tu connaissais tes gestes de premier secours. Pour ce qui est de tes douleurs au dos et à la poitrine, l'inconnu confirme ton "diagnostique". « Oui et fort heureusement. » Le choc aurait sans doute été bien pire sinon. Et puis, tu trouvais la route assez dangereuse, enfin surtout les conducteurs, pour ne pas mettre ta ceinture. Tu fronces les sourcils en entendant et en voyant l'inquiétude du jeune homme sur tes douleurs au dos et à la poitrine. Tu espères que ce n'est pas quelque chose de trop grave, tu as la phobie des hôpitaux. Du moins, quand c'est toi qui dois y faire un séjour. « Vous pensez à quelque chose en particulier ? » Demandes-tu, un peu inquiète à l'idée de devoir faire une fournée d'examens. Par curiosité, tu demandes à l'inconnu ce qu'il fait là et sa réponse te faire largement sourire. C'est le genre de phrases que tu pourrais totalement sortir toi aussi. Et d'ailleurs, ton sourire s'élargit lorsqu'il te demande de passer la nuit avec lui puis bafouille complètement, ne sachant pas où se mettre. Tu ne peux t'empêcher d'en rire un peu mais pas méchamment. « Ne vous mettez pas dans un état comme ça, j'avais compris. » Réponds-tu rapidement pour qu'il arrête d'être mal à l'aise. Tu peux paraître bien plus assurée à côté de lui mais cette situation t'inquiète quand même. Vous êtes au beau milieu de nul part, sans rien. Enfin, en ce qui te concerne. « Je suis d'accord avec vous et en plus, on n'a absolument pas de réseau ici. Je pense que c'est plus prudent de rester avec un secouriste plutôt charmant... oui. » Tu ne peux t'empêcher de le titiller un peu, voyant comment il est mal à l'aise. « Vous avez de l'eau ? Je n'ai rien avec moi et j'ai horriblement soif... » Dis-tu en fronçant légèrement les sourcils. Puis, secouant la tête, tu reprends la parole : « Oh je m'appelle Freja, pardon de mon impolitesse. » Ce n'était pas dans tes habitudes de l'être mais avec le choc, tu étais un peu perdue. Et surtout, tu t'apprêtais à passer la nuit avec un inconnu. Mais ça, ce n'était pas la première fois.

__________________________

your love is my turning page
« Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Tous les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar
messages : 1130
ici depuis : 09/08/2017
crédits : Blondie
double-compte : Le petit con en pleine crise d'adolescence, Maxim.
statut : En amour pour un homme à qu'il n'ose pas se déclarer.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Ven 9 Mar 2018 - 20:44

Quand tu regardes le véhicule encastré dans l’arbre, tu te demandes quand même ce qui a bien pu se produire pour qu’elle perde le contrôle de sa voiture. C’est assez intriguant quand même. « Qu’est-ce qui c’est passé exactement ? » lui demandes-tu en indiquant la voiture et l’arbre d’un rapide coup du menton. Tu lui fais quand même un rapide examen pour t’assurer que son état n’est pas préoccupant, mais tu es plutôt confiant même si tu n’es pas médecin. « Samedi, c’est bien ça. » lui souris-tu. « Y a pas l’air d’avoir de commotion cérébrale en tout cas, c’est déjà ça. » souris-tu pour la rassurer. Je ne veux pas non plus l’inquiéter quant à ses douleurs, à première vue, c’est le choc, mais t’es pas médecin et tu n’as pas les équipements nécessaires pour vérifier ton diagnostic de toute façon, ici, sans lumière vue que ça s’assombrit de plus en plus, c’est difficile. « Non, ne vous inquietez pas. Il est possible que la ceinture de sécurité est fait pression sur vos côtes, mais c’est difficile de vérifier à l’œil nu et … je suis que secouriste, pas médecin. Faudrait que je puisse examiner vos côtes mais… c’est pas forcément le meilleur endroit. » Souffles-tu gêné.
 
Après t’être emmêlé les pinceaux et complètement humilié au passage, tu tentes de reprendre contenance. Heureusement que tu n’as pas d’égo surdimensionné sinon il en aurait pris un sérieux coup. «  Oh, euh tant mieux. » dis-tu doucement. Le malaise se dissipe et elle est d’accord avec moi en ce qui concerne de rester en ma compagnie pour la nuit. C’est plus prudent. « Vous venez ? On va aller un peu plus en contrebas de la route. Il y a une rivière et un lagon. C’était là que j’avais l’intention de m’installer quand j’ai entendu… L’accident. Y en a pour même pas cinq minutes à pied, il vaut mieux y aller de suite avant qu’il n’y est plus de lumière naturelle » l’informes-tu doucement. « Secouriste charmant ? Euh… merci… mais …. Euh…  Je dois ressembler à un épouvantail. » lui fais-tu remarqué en riant afin de masquer ta gêne sur ce presque compliment. « Il m’en reste oui » dis-tu en attrapant ton sac à dos. Tu ouvres la poche sur le côté pour en sortir une gourde simple que tu lui tends. Tu es sur la fin de ton eau, mais c’est pas grave, la rivière est vraiment pas loin, tu la rempliras à ce moment là. « Freja ? c’est pas commun comme nom. » souffles-tu avec un accent américain. « Wyatt, ravi de vous rencontrez… malgré les circonstances, vous n'avez pas à vous excuser, la priorité c'était votre santé, pas votre prénom » dis-tu avec politesse en lui rappelant que la situation qu'elle venait de vivre justifier cet oubli de présentation, surtout que tu as pas fait mieux de ton côté. «  On y va ? vous avez quelque chose à récupéré dans votre voiture ? Vous devrez y glisser un mot sur le pare-brise, histoire que si quelqu’un passe, il puisse prévenir les secours et une dépanneuse. Même si y a peu de chance, cette route est très peu emprunter, surtout à cette heure-ci» lui demandes-tu alors que tu glisses ton sac-à-dos sur le dos. Puis vous vous mettez en route, descendant le talus qui sépare la route de la forêt. « Vous deviez retrouver quelqu’un ? Personne ne va vous chercher ce soir ? » l’interroges-tu au cas ou. Après tout, une personne pouvait très bien s’inquièter de ne pas la voir arriver et prévenir aussi les secours pour elle.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 13763
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy ♡ & bat'phanie
double-compte : ciàran zoé, elio & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Lun 12 Mar 2018 - 16:03

Ce qu'il s'est passé ? Tellement et peu de choses à la fois. Tu ne sais pas vraiment mettre des mots sur ce qu'il s'est passé dans ta tête à l'instant précis de l'accident, c'est si... flou. Et puis, tu passerais sans doute pour une folle si tu expliquais en détails l'accident au secouriste. « J'ai perdu le contrôle du véhicule sans doute parce que je roulais trop vite... J'étais perdue dans mes pensées. » Tu hausses légèrement les épaules, fronçant les sourcils en même temps. C'était plus complexe que ça mais tu n'étais pas prête à tout expliquer en détails à un inconnu. Tu ne l'expliquerais sûrement même pas à tes propres amis, alors, encore moins à un inconnu qui passe par-là. Tu hoches la tête alors que le secouriste t'explique qu'il n'y a sûrement pas de commotion cérébrale. C'est une bonne nouvelle, oui. Et surtout, ça diminue au moins un peu ton stress. Enfin, jusqu'à ce qu'il t'explique que la ceinture de sécurité a peut-être fait pression sur tes côtes. Cela expliquerait sans aucun doute cette douleur que tu ressens à la poitrine et si ça peut t'éviter de devoir passer trop de temps à l'hôpital, tu es prête à ce que le secouriste t'ausculte ici, tout de suite. « Oh je préfère être fixée tout de suite, je pense. Ça me rassurerait si vous regardiez. » Dis-tu en fixant le regard de l'inconnu. Tu vois bien qu'il est plutôt gêné de t'ausculter à cet endroit du corps mais tu préfères avoir des réponses tout de suite. Alors qu'il le fasse. Quelques minutes plus tard, l'inconnu t'explique en quelques mots ce qui se trouve à proximité et qui pourrait vous servir pour la nuit. Tu hoches la tête, consciente que tout ce qu'il te dit est plutôt légitime. Tu es déjà partie à l'aventure, toi aussi, maintes et maintes fois. Du coup, tu peux reconnaître un vrai aventurier d'un faux. Et cet inconnu est forcément un bon aventurier. « Oui c'est une bonne idée et surtout plus raisonnable. Vous avez emporté du matériel de randonnée ? » Si c'est ce qu'il s'apprêtait à faire, le secouriste a forcément amené le matériel de base et c'est une vraie chance pour toi. Tu n'aurais pas pu tomber sur meilleure personne à tes yeux. Tu ris en l'entendant se qualifier d'épouvantail. Tu pensais plutôt à un sdf, de loin, mais maintenant que vous êtes plus proches, tu peux voir que derrière cette barbe se cache un homme plutôt séduisant. « J'aurais plutôt dit un aventurier. C'est pas très flatteur un épouvantail. » Tu ris à nouveau, secouant légèrement la tête à cette pensée. Ce n'est même pas flatteur du tout. Tu attrapes la gourde qu'il te tend, le remerciant d'un signe de tête avant de la porter à tes lèvres. Tu bois quelques gorgées, plutôt petites, en voyant qu'il ne reste pas grand chose, puis soupires de plaisir. Ça fait du bien, vraiment du bien. Tu refermes la gourde et la rends à son propriétaire, t'essuyant doucement la bouche. « C'est peu commun pour la région du monde où on se trouve oui. C'est norvégien, je suis née là-bas. » Réponds-tu avec un léger sourire avant d'ajouter : « Et vous, vous êtes né ici ? » Puisque vous allez passer la nuit ensemble, autant apprendre à vous connaître. Et puis, Wyatt va sans aucun doute faciliter ta nuit en plein milieu de nul part. « Oui c'est une bonne idée. » Dis-tu en te dirigeant vers ta voiture pour attraper un bout de papier et y laisser un mot. Tu attrapes au passage ton sac à mains avec tous tes papiers à l'intérieur, ouvres le coffre où se trouve toujours une couverture car tu adores regarder les étoiles sur le toit de ta voiture, tu la prends puis repars en direction du secouriste. « Non, personne ne m'attend. » Tes colocs étaient bien habitués à tes allées et venues tout comme la plupart de tes proches. Personne ne te chercherait à cette heure-ci et encore moins ici. « Je suis partie si souvent à l'autre bout du monde sans prévenir personne qu'ils ne vont pas s'en inquiéter. » Précises-tu à Wyatt en haussant légèrement les épaules. Tu suis le jeune homme vers l'endroit qu'il t'a décrit quelques minutes plus tôt pour vous mettre à l'abri et préparer votre nuit.

__________________________

your love is my turning page
« Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Tous les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar
messages : 1130
ici depuis : 09/08/2017
crédits : Blondie
double-compte : Le petit con en pleine crise d'adolescence, Maxim.
statut : En amour pour un homme à qu'il n'ose pas se déclarer.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Mar 13 Mar 2018 - 11:51

Tu fronces les sourcils devant son explication. Rouler trop vite sur cette portion de route ? Difficile à imaginer. Et si c’est le cas, elle s’en sort plutôt bien, elle et son véhicule. Mais tu n’es pas là pour juger.  Elle te demande de t’assurer qu’elle n’a rien non plus au niveau des côtes, et même si tu n’es pas à l’aise à l’idée de l’examiner ici, tu t’y plis. Tu soulèves son chandail et tu lui palpes au niveau des côtes afin de voir si l’une est cassé. Mais rien. Pourtant t’as déjà eu l’occasion d’en voir des côtes cassées, les tiennes par exemple. «  Elles ne sont pas cassées. C’est par contre impossible à dire sans examen préalable si y en a pas qui sont fêlées. » souffles-tu alors que tu suis la courbe qu’aurait pris la ceinture de sécurité. Même si tu es gêné en arrivant au niveau de sa poitrine, tu ne le montres pas. Ce sont des circonstances vraiment étranges. Heureusement que tu sais faire la part des choses. Puisqu’elle ne se plaignait ni de problème de respiration et qu’elle n’avait pas non plus de respiration sifflante, ses poumons étaient indemnes et c’était là le principal. Tu lui proposes de rester avec toi pour la nuit, tu pourras veiller à son état de santé, et en même temps, tu seras plus rassurer pour elle. Laisser une jeune femme dormir seule au milieu de nulle part, c’est pas franchement la meilleure option. Sa question me fait sourire, «  Ouais, je suis équipé… enfin… J’ai le strict minimum. » avoues-tu à mi-voix, un peu gêné. Tu as un sac de couchage d’ailleurs ça se voit puisqu’il est attaché en haut de mon sac à dos, et une petite tente de bivouac rapide à ouvrir. Pour le reste tu as des rations de nourriture, presque les mêmes que celle de l’armée. Ce n’est clairement pas du luxe mais c’est une façon pour toi de revenir à des choses simples, au fondamental et à tout ce que tu as connu avant de revenir. «  Un aventurier ? Waw, je suis flatté, j’espère ne pas prendre la grosse tête ! » dis-tu sur le ton de la plaisanterie. « Non c’est sur que c’est moins flatteur qu’aventurier. » ajoutes-tu  en acquiesçant d’un signe de tête, pourtant, tu te serais pas offusqué si c’était le terme qu’elle aurait choisi d’employer. Tu lui laisses le temps de boire et de se remettre de ses émotions, et lorsqu’elle te rends la gourde, tu la ranges pendant qu’elle t’explique ses origines. Norvégiennes. Comme quoi, Bowen rassemblent vraiment des gens venant de tout horizon. Tu as l’impression qu’il n’y a plus tant de natif de Bowen en ville. « Oh vous êtes en vacances ici ? » lui demandes-tu poliment. « Moi ? Non, je suis américain enfin… par mon père. Ma mère est australienne et à grandi ici, à Bowen. » lui révéles-tu en mettant ton sac-à-dos sur le dos pour quitter les lieux. Tu l’observes laissé un mot sur son pare-brise et prendre un sac et… une couverture dans son coffre avant de te rejoindre. Comme quoi, elle est équipée elle aussi.

Tu trouves ça plutôt imprudent de partir sans en informer quiconque. Bien sur, t’es pas le mieux placé pour en parler, mais tu as prévenu Neala que tu t’absentais de la ville pendant deux-trois jours en lui indiquant ce que tu comptais faire. C’est juste au cas ou. « C’est pas très prudent » lui dis-tu doucement. Pour autant, ce n’est pas un reproche. Si elle se sent plus libre de ne rien dire, c’est dans son droit. Vous descendez en contre-bas, de la route, et au bout de cinq minutes à traverser les bois, vous trouvez un endroit propice pour installer un campement. A une vingtaine de mètres du lagon fort magnifique, mais malheureusement, difficile de l'admirer alors que la nuit est tombée. Demain matin... « Là c’est bien. On est pas trop proche de l’eau non plus, donc ça nous évitera les désagréments des moustiques, et surtout de l’humidité qui tombe la nuit. » lui fais-tu remarqué. En quelques minutes, tu fais ce que tu as à faire avec efficacité. Tu installes la tente, tu vas chercher du bois et tu demandes à Freja si elle veut bien dégagé un endroit près de la tente pour faire du feu et délimiter cet endroit avec des pierres afin que le feu soit contenu. Tu t’en veux de lui demander de faire des efforts après son accident, mais il fait déjà nuit et tu t’appliques aux abords de votre camp d’infortune à rassembler du bois avec l’aide d’une simple frontale. Pas si simple. Tu fais deux trois navettes pour rassembler le nécessaire pour alimenter le feu une partie de la nuit. Et lorsque tu reviens tu prépares la mise en place du feu que tu finis par allumer à l’aide d’un briquet. Ouais, c’est pas tant robinson crusoé là, mais bon, faut bien que la technologie t’aide un peu parfois ! « Vous avez faim ? » lui demandes-tu en levant le regard sur elle. « Je vous préviens, c’est vraiment pas le grand luxe ce que j’ai… disons que c’est des rations… militaires on va dire. » ricanes-tu amusé. « Mais ça se laisse manger si l’appétit y est. » ajoutes-tu sincère. Toi-même tu as mis du temps à t’habituer à cette bouffe, si bien que maintenant, ça te convient parfaitement, mais tu sais que c’est pas la même pour tout le monde. Tu sors deux petits sachets de nourriture qui contiennent des petites boites de conserves et des barres de céréales nutritives. Tu lui en proposes un ne sachant pas si elle va accepter. A première vu, elle n’a pas l’air d’être une habitué de l’aventure, même si ce qu’elle m’a dit sur ses voyages laissent à penser le contraire. C’est une belle jeune femme, et j’avoue que je la vois pas s’amuser à faire des trecks au fin fond de la cambrousse. Mais peut-être que je me trompe et qu’elle va me faire mentir… J'ai appris à me méfier des apparences, s'il faut, cette jeune femme à l'apparence fragile est une vraie aventurière après tout.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 13763
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy ♡ & bat'phanie
double-compte : ciàran zoé, elio & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Mar 13 Mar 2018 - 14:18

Tu vois bien que l'inconnu ne croit pas tellement à ton histoire de vitesse mais c'est pourtant la vérité. Même s'il y a bien plus que ça, au final. Heureusement pour toi, il n'essaie pas d'en savoir plus et commence à ausculter tes côtes. Par miracle, tu n'as rien de cassé mais tu devras quand même faire un tour à l'hôpital. Tu soupires légèrement, contrainte à accepter cette évidence. « Merci... je n'aime pas beaucoup les hôpitaux, j'aurais préféré éviter mais si c'est nécessaire... » Dis-tu en haussant légèrement les épaules, résignée. Tu as surtout peur qu'on te fasse une prise de sang à l'hôpital et qu'on détecte de la drogue dans ton organisme mais c'est une autre histoire. Tu préfères garder ton attention rivée sur l'aventurier qui semble plutôt équipé pour ce genre d'endroits. Du moins, c'est l'impression qu'il donne. Tu hoches la tête avec un léger sourire lorsqu'il t'explique qu'il a le strict minimum avec lui. Lorsque tu pars à l'aventure, tu n'emmènes pas grand chose toi non plus. Tu préfères découvrir le lieu sous toutes ses formes, dans son confort et son inconfort et y vivre le temps de quelques jours, pleinement. Tu ris lorsque le secouriste se montre flatté, disant au passage qu'il ne faut pas qu'il prenne la grosse tête. Ce serait en effet du gâchis. « Oh non ce serait dommage. Ça vous rendrait tout de suite moins beau. » Le taquines-tu à ton tour avant de lui expliquer d'où vient ton prénom si peu courant par-ici. La Norvège est un pays magnifique dans la tête des gens, en général, mais pour toi, c'est également le lieu de tes plus gros cauchemars. De ta plus grande peur. Malgré tout, ça ne t'empêche pas de vouloir y retourner mais en prenant soin d'éviter ta famille. « Non ça fait six ans que j'ai déménagé à Bowen, c'est devenu ma ville du coeur. » Réponds-tu avec un sourire radieux. Bowen est un vrai pied-à-terre pour toi, une maison du coeur et de l'esprit. Une ville où tu te sens bien, où tu te sens chez toi. Tu n'as jamais eu cette impression à Oslo mais tout était bien différent là-bas. « Et du coup vous avez vécu aux USA ? » Demandes-tu, curieuse. Tu avais visité bien des villes par le passé aux Etats-Unis, tu serais curieuse de connaître celle de Wyatt. Peut-être vous êtes vous déjà même croisés sans le savoir ? Tu hoches la tête lorsque le secouriste pointe du doigt ton imprudence. Tu le sais, c'était stupide de ta part mais tu es comme ça lorsque ça ne va pas : irréfléchie. Dans ces moments de noirceur, tu penses juste à fuir pour tout oublier. C'est plus simple comme ça. « Je sais... mais pour ma défense, je désirais seulement faire un tour en voiture pour me vider l'esprit. » Ça t'arrivait assez souvent, finalement, d'avoir recours à ce genre d'échappatoire. Et jamais tu n'avais terminé dans un arbre, fort heureusement. Malheureusement pour toi, en ce moment, rien n'allait correctement dans ta vie. Tu suis Wyatt lorsque vous vous décidez à rejoindre son campement et après cinq minutes de marche, vous y êtes. C'est très beau comme endroit, tu es obligée de le reconnaître. C'est un bon choix de sa part. « Super. J'espère que ça ne vous dérange pas de partager votre tente avec une inconnue. » Réponds-tu en arquant légèrement un sourcil, un sourire amusé aux lèvres. Vous alliez être plutôt proches dans cette tente, tu ne voulais pas que Wyatt se sente mal à l'aise à cette idée. Puis, vous vous mettez en mouvement, préparant le camp. Alors que le secouriste part chercher du bois et installe votre tente, tu obtempères aux directives du jeune homme, construisant l'endroit où sera votre feu. Vu comme ça, vous avez l'air de vrais aventuriers même si ta tenue n'est pas du tout adéquate contrairement à celle de Wyatt. Une fois installé, le secouriste allume le feu et tu t'en approches pour te blottir tout près. Tu adores cette sensation. « Oh j'ai déjà mangé bien pire que ça mais je ne veux pas vous voler vos rations de nourriture... » Murmures-tu légèrement ennuyée. Il est vrai qu'avec ton accident, tu débarquais comme ça, sans prévenir, bousculant tout le plan initial de Wyatt. « Vous avez prévu de rester plusieurs jours ? » Demandes-tu par curiosité. Vu son campement et le matériel emporté, c'est l'impression que ça donne en tout cas.

__________________________

your love is my turning page
« Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Tous les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar
messages : 1130
ici depuis : 09/08/2017
crédits : Blondie
double-compte : Le petit con en pleine crise d'adolescence, Maxim.
statut : En amour pour un homme à qu'il n'ose pas se déclarer.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Mer 14 Mar 2018 - 0:47

Tu es plutôt rassurant en ce qui concerne son état de santé, c’est très certainement le choc de l’accident qui provoque les douleurs, mais t’es pas médecin toi, donc tu ne peux pas le garantir. Tu te contentes de lui faire un sourire désolé en lui annonçant qu’elle devrait quand même passer une radio par précaution lorsqu’elle sera en ville.
 
Heureusement qu’il fait sombre, parce que ses compliments te mettent un peu mal à l’aise et que ça doit bien se voir sur ton visage. Tu préfères enchaîner sur le fait qu’elle se soit installé ici, loin de son pays natal. « Bowen fait cet effet à tout le monde je crois. » dis-tu en descendant sur une pente terreuse. « Vous ne prévoyez pas de rester au début et puis… Sans le savoir, elle vous attrape et vous garde pour elle et des années plus tard, vous êtes encore là » souris-tu amusé. Elle t’interroge vis-à-vis de toi et de là ou tu as vécu et tu acquiesces. « Ouais, enfin… J’y ai grandi, mais on peut pas dire que j’y ai passé beaucoup de temps ces dernières années. » marmonnes-tu pour toi-même.
 
Tu ne dis rien au sujet qu’elle soit parti sans prévenir personne, après tout elle fait ce qu’elle veut. Elle est adulte et si elle préfère garder le silence auprès de ses proches, c’est son choix. Une fois le campement installé elle te fait la remarquer que vous risquez d’être à proximité dans la tente. Tu jettes un coup d’œil à celle-ci alors que le feu prend doucement et tu lui réponds « Ce n’est pas un problème pour moi» admets-tu calmement alors que tu as passé des années à partager des dortoirs, tentes et tout les trucs sommaires avec d’autres soldats. « Mais, je peux comprendre que ça vous dérange ! » souffles-tu en te demandant si ce n’était pas un problème pour elle finalement. Et en homme sérieux et gentleman, tu lui proposes «  Je peux tout aussi bien dormir ici, prêt du feu et vous laissez la tente, ça ne me dérange pas! » lui proposes-tu avec maladresse, songeant que ça la dérange de partager un espace exigu avec un parfait inconnu. Tu sors les rations que tu lui proposes, et elle semble à son tour gênée. Tu te contentes de la rassurer en lui affirmant que ça ne te dérange absolument pas. « Hey ! C’est moi qui vous le propose et honnêtement, je vous laisse pas le choix, ordre du secouriste. » souris-tu avec légèreté espèrant la mettre à l’aise. « Et bien, je n’ai pas vraiment de… durée, j’ai de quoi tenir trois jours. Mais je suppose que demain, si aucun autre véhicule n’a vu votre message, je vous accompagnerez en ville, ou du moins jusqu’à ce qu’on puisse prévenir les secours. » dis-tu après réflexion. Il était hors de question de la laisser partir seule demain après l’accident qu’elle avait eu. Il ouvrit alors son propre sac de ration afin de manger un morceau.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 13763
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy ♡ & bat'phanie
double-compte : ciàran zoé, elio & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Jeu 15 Mar 2018 - 0:21

C'est exactement ça Bowen, c'est la ville qui nous choisit et puis seulement l'inverse se produit. Comme si elle nous attire vers elle peu importe ce qui arrive ou arrivera. Comme si notre destinée était de vivre ici. Tu crois beaucoup au Destin et au karma, everything happens for a reason, c'est comme un mantra pour toi. C'est ce qui te pousse à te lever chaque matin même si en ce moment, tes démons te tirent plus vers la noirceur que vers la lumière du jour. « C'est ça. J'aime penser que la ville choisit les gens et influence leur destinée. Mais c'est peut-être bête... » Dis-tu avec un léger sourire au coin des lèvres. Peu de gens croient au karma et au destin, ce qui fait que tout le monde ne partage pas toujours ton avis. Mais peu importe, ça reste le tien quand même. Tu hoches la tête finalement en entendant les quelques mots de Wyatt sur les Etats-Unis mais tu n'es pas certaine de tout saisir. Comme s'il se parlait plus à lui-même qu'à toi. Tu fronces légèrement les sourcils avant de demander : « Vous êtes à Bowen depuis longtemps ? » Tu ne l'avais jamais croisé en six ans de vie à Bowen mais même si la ville était plus petite que la plupart des villes d'Australie, elle était peuplée de bien des gens. Il était impossible d'avoir déjà croisé tout le monde. Une fois installés et près du feu, tu t'assures de ne pas déranger Wyatt que ce soit pour la nuit ou pour la nourriture. Tu ne veux absolument pas t'imposer alors que tu as déjà chamboulé tout son programme avec ton accident. « Oh non ça ne me dérange absolument pas. Je vous embête déjà avec mon accident, je ne voudrais pas vous faire dormir dehors ! » Réponds-tu en riant légèrement avant d'ajouter : « Je ne veux juste pas que ça vous mette dans l'embarras si jamais vous... avez quelqu'un dans votre vie. » Tu ne savais pas si Wyatt était célibataire mais si ce n'était pas le cas, ça ne plairait sûrement pas à la personne dont il était amoureux. Si personne il y avait, évidemment. Tu ne voulais pas créer de problèmes, tout simplement. Tu grimaces un peu en t'asseyant au mieux près du feu lorsque ça tire sur ton dos. C'est encore douloureux par endroit mais c'est supportable. Ton sourire s'élargit en entendant Wyatt t'obliger à prendre ses rations de nourriture. Tu hoches la tête et prends la boîte qu'il te tend. « Merci. » Dis-tu simplement en ouvrant la boîte. Tu secoues légèrement la tête en entendant que l'américain désire interrompre son aventure pour toi. Tu le refuses. « Non, je me débrouillerai bien lorsqu'il fera jour, ne vous inquiétez pas pour moi. Dites vous seulement que ce sera une petite parenthèse durant votre randonnée, en bonne compagnie. Enfin je l'espère. » Oui tu l'espérais car la présence de Wyatt était pour toi plus qu'agréable et apaisante. Une bouffée d'air frais malgré cet accident.

__________________________

your love is my turning page
« Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Tous les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar
messages : 1130
ici depuis : 09/08/2017
crédits : Blondie
double-compte : Le petit con en pleine crise d'adolescence, Maxim.
statut : En amour pour un homme à qu'il n'ose pas se déclarer.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Jeu 15 Mar 2018 - 1:23

Tu comprends ce que veux dire Freja, même si tu ne sais pas quoi en penser.  Ce qu’elle dit à du sens toutefois. Aux USA, tu as grandis sur une base militaire et faut pas se voiler la face, ça t’a évidemment influencé un peu. Et quand tu t’es retrouvé brisé et sans but, t’es pas ton mené à Bowen, comme si cette ville était destinée aux secondes chances. Après tout, Lisandro, Naveen, toi… Vous veniez tous de loin, et vous vous êtes retrouvés ici, à repartir à zéro. C’est peut-être la même chose pour Freja. « Ce n’est pas bête. Ou bien, si ça l’est, nous sommes quand même deux à le penser. » souffles-tu en souriant.
 
« Non, j’suis arrivé il y a quelques mois… Mais je venais ici en vacances tous les ans lorsque j’étais môme. » avoues-tu doucement en t’asseyant sur le sol, face au feu qui prenait de l’ampleur. « Mes grands-parents vivaient là. » lui appris-tu avec calme.
 
Il fait nuit, le ciel reste quand même clair et à travers les branches des arbres, vous pouvez entrapercevoir la lueur de la lune. Le silence règne autour de vous, apaisant. Seul le crépitement des flammes qui consument le bois tranche le silence. Tu n’es pas gêné à l’idée de partager ta tente. Contrairement aux apparences, tu sais quand même vivre en communauté. Tu devras juste faire attention  à ce qu’elle ne voit pas tes cicatrices, notamment ton dos mutilé. T’es vraiment pas à l’aise avec ça. « Oh ! Non, soyez tranquille. » la rassures-tu en souriant alors qu’elle te fait part de son hésitation. « Et même si j’avais quelqu’un dans ma vie, je ne vois pas en quoi ce serait un problème. » ajoutes-tu imperturbable. Après tout, tu n’allais pas la laisser dormir seule dans sa voiture ou dehors au milieu de nulle part. Et puis, ce n’était que pour dormir, et tu savais te tenir. Sauf que… t’es pas sur que ce soit pas un problème pour elle, après tout, tu comprendrais parfaitement qu'elle préfère dormir seule plutôt qu'avec un inconnu à côté d'elle. « J’ose espérer que … si vous avez quelqu’un dans votre vie, il comprendra aussi » dis-tu gêné. Parce que tu ne voulais pas être responsable d’une scène de ménage ! Et puis, c'est une jeune femme vraiment magnifique et qui semble pleine de ressources, tu supposes donc qu'elle ne doit pas être seule. A bien y réfléchir, tu n’es tellement pas à l’aise avec ton corps mutilé et t’as plus connu de femmes depuis tellement longtemps que tu doutes même d’être capable de faire quoique ce soit.
 
Tu l’as vois s’asseoir, cherchant une position confortable et son visage semble exprimer de la souffrance. Tu poses ta ration que tu as presque fini de manger et tu lui demandes. «  Vous avez encore mal au dos ? » l’interroges-tu doucement en la voyant se positionner différemment, tu te lèves et t’approches d’elle, glissant doucement derrière elle. «  Je peux ? » lui demandes-tu avant de faire quoique ce soit, ne voulant pas la mettre mal à l’aise. « C’est le bas du dos qui vous fait mal ? » l’interroges-tu en soulevant doucement le T-shirt au niveau du dos – après son accord - pour voir s’il y avait des hématomes ou un quelconque signe de problème visible. Mais rien. « Votre douleur doit être du au choc. Vous avez les nerfs et les muscles tendus… Si… vous le souhaitez je vous masserais le dos avant de dormir. Ça détendra les muscles en attendant… je vous conseil de vous mettre dos au feu. La chaleur du feu fera l’effet d’une bouillotte et décontractera les muscles. » lui suggères-tu avec calme. Tu te souviens qu’à l’armée, les massages n’étaient pas si rare que ça, même entre coéquipier. C’est con, à dire mais… après des journées ou des nuits de stress, ça faisait du bien. Et on t’a toujours dit que la chaleur aidé à détendre les muscles. Alors a part le feu – ou ton corps – y a pas trente six solutions efficaces, et… t’oses même pas lui suggéré de t’asseoir derrière elle pour transmettre ta propre chaleur corporelle à son dos. Tu prends donc l’option la plus simple.
 
Tu retournes finalement t’asseoir en face d’elle et tu termines ta ration tranquillement.  «  Ca ne me dérange pas vous savez… Et puis, nous en reparlerons demain. Nous verrons si vos douleurs se sont estompées ou pas. Quant-à la bonne compagnie, je n'ai absolument pas à me plaindre de ce côté là! J'avoue que c'est plus agréable que la constante solitude que me donne cette escapade. » souris-tu amusé, Tu ne veux pas prendre de décision de suite. Tu aviseras par rapport à son état. « Et sinon, Pourquoi Bowen ? C’est pas la ville la plus connu d’Australie… » fais-tu remarqué sur un ton détendu, curieux de savoir en quoi Bowen l’avait attiré.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 13763
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy ♡ & bat'phanie
double-compte : ciàran zoé, elio & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Jeu 15 Mar 2018 - 17:30

« Contente de voir qu'on possède la même vision des choses. » Réponds-tu simplement, un sourire aux lèvres. Tu ne croises que peu de gens qui partagent cet état d'esprit ou qui ont l'esprit assez ouvert pour ça du moins. Donc quand c'est le cas, c'est toujours plaisant à entendre et à souligner. Tu hoches doucement la tête lorsque Wyatt t'explique son arrivée ici et d'autres détails sur sa vie passée. Tu ne sais pas vraiment pourquoi mais avec lui, la discussion est si simple. Tu ne te poses pas de questions, tu te confies sans réfléchir. Et c'est réciproque, du moins, tu en as l'impression. « Oh je vois. Vous connaissez tous les petits secrets de la ville alors ? » Demandes-tu, un rictus au coin des lèvres. Même si tu connais déjà bien Bowen après six ans de vie ici, Wyatt en sait sûrement plus que toi encore. « En six années ici, je dois avouer que je me pose pas mal de questions sur le Maire. » Il existait un tel mystère autour de cet homme. Certains disaient même qu'il était sans cesse réélu sans besoin de votes. Mais ce n'était que des rumeurs, après tout et tu n'en savais pas grand chose. Une fois le camp terminé, tu t'empresses de vérifier si Wyatt ne voit aucun problème à ce que tu dormes avec lui. Tu préfères être prévenante surtout que ta présence s'est un peu... imposée à lui. Néanmoins, durant la nuit, tu ne retireras sûrement pas ton tee-shirt. Tu ne voudrais pas qu'il voit les marques de drogue qui sont encore un peu visibles sur tes bras. Elles s'estompent avec le temps, maintenant que tu ne prends plus que de la cocaïne à la place de l'héroïne, mais elles se voient encore un peu et il n'est pas très difficile de deviner leur origine. « Oh certaines personnes sont très possessives et jalouses. » Dis-tu en haussant légèrement les épaules. Ce n'était pas ton cas mais tu n'avais jamais été dans une vraie relation pour éprouver ce genre de sentiments. Du coup, tu n'y connaissais pas grand chose. « Je... je n'ai personne. » Même si tu avais toujours été volage et habituée à la solitude, elle devenait de plus en plus pesante avec les mois et les années. Sans doute parce que ton coeur était pris, lui. C'est donc plus difficile pour toi, de parler de ce genre de choses. Tu baisses un instant les yeux sur le feu avant de les reporter sur Wyatt quelques secondes plus tard lorsqu'il reprend la parole. Il a remarqué que tu grimaces un peu face à la douleur dans ton dos et comme depuis votre rencontre, il se montre prévoyant. Attentionné, même. Tu l'autorises à regarder si tu n'as rien dans ton dos lorsqu'il t'en demande l'autorisation, te déplaçant légèrement pour lui faciliter l'accès. « Oui merci, je crois que ça me soulagera beaucoup. » Dis-tu en faisant référence au massage. Tu obtempères lorsqu'il te dit qu'en te mettant dos au feu, ça te soulagera déjà un peu. Immédiatement, la chaleur apporte sur ton dos un certain confort, c'est apaisant. « Waw, c'est fou ! » Un large sourire apparaît sur tes lèvres alors que tu sens la chaleur soulager un peu tes douleurs. « Qu'est-ce que je peux faire pour vous retourner votre gentillesse ? » Demandes-tu finalement. Avec tout ce qu'a fait Wyatt pour toi, c'est la moindre des choses. Tu es prête à tout, il peut tout te demander. « Demandez moi ce que vous voulez. » Ajoutes-tu pour l'inciter à répondre favorablement. Tu te doutes bien qu'il va refuser mais tu désires réellement lui faire plaisir, alors tu insistes. Vous terminez doucement vos rations de nourriture, discutant de ta situation particulière qui rendra le retour en ville plus compliqué que prévu. Tu ne veux pas que Wyatt se sente obligé de t'accompagner, tu peux te débrouiller seule. Et il a déjà fait bien assez pour t'aider. « Oui je comprends. J'aime bien partir seule en voyage mais une fois sur place, j'apprécie beaucoup la compagnie des habitants. Ceux qui aiment et vivent pour leur pays. » Tes yeux brillent sûrement d'admiration, tellement tu ne gardes que des bons souvenirs de tes voyages en pleine autarcie. Tu affiches un sourire amusé lorsqu'il te demande pourquoi Bowen. La réponse amuse souvent les gens. « Je ne savais pas où aller alors j'ai regardé le tableau des destinations à l'aéroport et j'ai choisi Bowen. C'est pour ça que je pense que c'est la ville qui m'a choisie. C'était comme... écrit d'avance. » Réponds-tu en souriant.

__________________________

your love is my turning page
« Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Tous les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar
messages : 1130
ici depuis : 09/08/2017
crédits : Blondie
double-compte : Le petit con en pleine crise d'adolescence, Maxim.
statut : En amour pour un homme à qu'il n'ose pas se déclarer.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Jeu 15 Mar 2018 - 20:22

Parfois, tu peux donner l’impression d’être un peu naïf, c’est peut-être vrai sur certains points. On ne peut pas dire que ta vie fut semblable à celles de la majorité des gens.   
 

Freja a écrit:
« Oh je vois. Vous connaissez tous les petits secrets de la ville alors ? »
 
Tu laisses apparaître un sourire qui ressemble plus à une grimace qu’autre chose. « Fut-un temps ou j’aurais pu vous dire oui. » admets-tu doucement. « Mais la dernière fois que je suis venu à Bowen, c’était l’année de mes seize ans. » lui réveles-tu alors en haussant les épaules, fataliste. « La ville a pas mal changée en quinze ans, ses habitants aussi d’ailleurs, » assures-tu. Quinze ans auparavant, la ville de Bowen était beaucoup plus familiale. Il y avait moins de monde, et surtout ce n’était pas une ville autant hétéroclite qu’aujourd’hui.  Tu fronces les sourcils alors qu’elle mentionne le maire. Tu as jamais fait gaffe au maire. Plus jeune, tu te préoccupais pas de la politique et de l’administration de la ville et maintenant ?  Maintenant t’as pas vraiment ton mot à dire et t’avoues que c’est pas ta principale préoccupation jusqu’ici. « Il y a un problème avec le maire ? » demandes-tu sans comprendre. Après tout, six années ici, elle pouvait savoir des choses que  j’ignorais sur la gestion de la ville.
 
 

Freja a écrit:
 « Oh certaines personnes sont très possessives et jalouses. »
 
« Vous parlez en connaissance de cause ? » l’interroges-tu par curiosité. Tu supposes qu’elle a vécu une de ses relations étouffantes et que sa réflexion part de ça. Après tout, c’est un très belle jeune femme, et tu ne doutes pas qu’elle doit plaire aux hommes. Si tu n’avais pas constamment Naveen en tête, nul doute que tu l’aurais regardé différemment ! Toi t’as pas eu l’occasion de connaître ce genre de relation. Tu supposes que ce n’est pas plus mal, même si tu es persuadé que tu serais probablement ce genre de personne si un jour, tu te retrouves en couple.  Elle t’avoue être seule et tu es un peu gêné, tu as le sentiment d’avoir parlé de quelque chose qui ne te regardes pas, d’avoir un peu empiété sur sa vie privée, même si c’est elle qui a lancé la conversation. « Parfois, vaut mieux être seul que mal accompagné » lâches-tu en souriant, tentant de te montrer réconfortant. C’est ce que ma grand-mère ne cessait de répéter.
 

Freja a écrit:
« Oui merci, je crois que ça me soulagera beaucoup. »
 
Tu lui as naturellement proposé un massage. Tu connais les bienfaits de cette pratique, même si tu n’es pas un professionnel. Si ça peut la soulager, ce sera déjà ça de gagner. Tu acquiesces et l’invite à te mettre dos au feu, ce qu’elle fait. La chaleur semble lui faire du bien et elle te  le fait comprendre. Tu lui souris en répondant «  Rien… non rien je vous assure. Ça me fait plaisir de vous aider. Et puis, vous me tenez compagnie, c’est largement suffisant. » lui assurais-tu avec douceur en terminant ta ration.
 
Freja a écrit:
Oui je comprends. J'aime bien partir seule en voyage mais une fois sur place, j'apprécie beaucoup la compagnie des habitants. Ceux qui aiment et vivent pour leur pays. »
 
« Vous avez une belle façon d’appréhender vos voyages. Vous voyagez beaucoup ? » l’interroges-tu en rangeant les p’tites boites de ration finies dans un sac en plastique pour ne rien laisser traîner. Tu n’as pas eu l’occasion de voyager, du moins pas de la même façon que Freja semble le faire, et tu l’envies un peu. « Je reconnais que mes années passées en Afghanistan, j’ai appris à connaître et à apprécier la population locale. S’immerger dans leur culture et leur mode de vie, c’est… je pense que c’est la meilleure façon de découvrir l’endroit. C’est de découvrir ceux qui y vivent. Enfin, c’est différent de vos voyages… Vous avez visité quel pays ? » lui demandes-tu après t’être égaré en parlant de l’Afghanistan. Toi, t’as découvert des pays en guerre… C’est p’tre pour ça que tu ne te vois pas partir à la découverte d’autres pays. Tu as vue trop d’horreur en quittant ton pays d’origine ou ton pays de cœur.
 

Freja a écrit:
« Je ne savais pas où aller alors j'ai regardé le tableau des destinations à l'aéroport et j'ai choisi Bowen. C'est pour ça que je pense que c'est la ville qui m'a choisie. C'était comme... écrit d'avance. »
 
Tu laisses un petit rire t’échapper lorsqu’elle t’explique comment elle a atterri à Bowen. « Je dois dire que… C’est original ! Je comprends mieux pourquoi vous dites que c’est la ville qui vous a choisie maintenant. » lançais-je avec douceur en te levant. «  Je vais aller remplir la gourde en contrebas du lagon. Je reviens. » l’avertis-tu alors en partant avec ta frontale. Tu as suffisamment d’expérience pour savoir qu’il vaut mieux prendre de l’eau là ou elle s’écoule rapidement, ainsi, elle est plus pure .
 
Tu reviens quelques minutes plus tard au campement, et tu vas t’asseoir à l’entrée de la tente pour pouvoir enlever tes rangers aux pieds et t’installer. «  Je vous laisse le sac de couchage. » lui dis-tu alors. Même si nous sommes à la fin de l’été les nuits sont fraîches et une couverture… et bien ce n’est pas aussi efficace qu’un sac de couchage adapté. Malheureusement, le tien n’est que pour une personne « vous êtes prête pour le massage ? Faudrait juste relever un peu votre haut. » l’avertis-tu. Tu mises sur la chaleur de ta peau qui frictionne son dos pour la soulager, mais tu ne sais pas comment elle va réagir. Peut-être t’enverra-t-elle bouler ? Même si elle est sympathique et ouverte, elle peut très bien trouvé ça déplacé, même si elle sait a compris que tu es un mec sérieux. Trop sérieux

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 13763
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy ♡ & bat'phanie
double-compte : ciàran zoé, elio & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Jeu 15 Mar 2018 - 21:13

Tu ne doutes pas que la ville de Bowen a dû lui paraître bien différente à son retour. Elle est en constante évolution, c'est quelque chose que tu apprécies particulièrement d'ailleurs. Ça et sa diversité sans faille. Ici, tu es certaine de rencontrer des gens de tous les horizons et c'est vraiment enrichissant. « Oui je veux bien le croire. Vous aimez toujours la ville après autant d'années ? » Demandes-tu par curiosité avant d'abord le mystère qui plane autour du Maire. Du moins, c'est une impression que tu as mais tu n'en as jamais vraiment parlé à d'autres gens. C'est juste ton ressenti, ton avis. « Oh non c'est juste qu'il est si... mystérieux. Et puis, j'ai l'impression qu'il est réélu depuis 15 ans. » Dis-tu en riant légèrement. Ce n'était pas un problème en soit puisqu'il semblait plutôt qualifié mais c'était assez étonnant. Ensuite, vient le sujet "vie amoureuse" et là, en ce qui te concerne, il n'y a pas grand chose à dire. Si tu parles en connaissances de cause ? Sûrement pas, tu n'es absolument pas qualifiée sur le sujet. « Non c'est plutôt une constatation en voyant certains de mes proches. Mais en ce qui me concerne, je n'ai jamais eu une relation de ce genre. » Ces relations qui peuvent changer du tout au tout une personne. Qui peuvent la rendre jalouse et impulsive. Tu ne connaissais pas ça, non. Et tu ne le connaitrais sans doute jamais mais c'est une fatalité que tu acceptes. Ou que tu es en passe d'accepter. Tu souris faiblement lorsque Wyatt tente de te rassurer sur ta situation amoureuse actuelle. « C'est sûr. D'ailleurs, j'ai du mal à croire que vous le soyez, vous. » Non pas que tu mettais en doute sa parole mais vu sa serviabilité, son charme et sa gentillesse, tu ne comprenais pas qu'il soit célibataire. Tu soupires en entendant que l'américain ne veut rien en retour de sa gentillesse. Tu t'en doutais mais tu te devais d'essayer. Au moins un peu. « Alors laissez-moi vous inviter au restaurant une prochaine fois, en ville. » Réponds-tu avec un sourire. Tu ne lui laisserais pas beaucoup le choix de toute façon. Tu pouvais te montrer têtue quand tu le voulais. Lorsque vous discutez des voyages, tes yeux brillent immédiatement de passion et d'engagement. Tu vis pour voyager. Tu vis pour être confrontée à d'autres cultures, d'autres peuples. C'est un réel besoin et c'est pour cette raison que tu pars si souvent. « Oui, je pars dès que j'en ai l'occasion. Mais je préfère découvrir des petits villages reculés de tout que des grandes villes. » D'ailleurs, il n'y a qu'aux USA que tu avais visité les principales grandes villes. Ailleurs, tu essayais toujours de découvrir d'autres choses. Des choses insolites, inédites. « Vous êtes militaire également ? » Demandes-tu en sachant qu'il est aussi secouriste. « C'est vrai que ça doit être autre chose comme voyage. Mais sûrement pas moins enrichissant... J'ai visité chaque continent du monde et entre 5 et 15 pays sur chacun d'eux. La liste serait longue mais mon plus beau voyage restera sûrement celui au Cambodge. » Dis-tu, les yeux brillants. « Et vous ? » Demandes-tu sans savoir si Wyatt partage ton goût pour le voyage. Tu sais que vous aimez tous les deux l'aventure mais ça ne veut rien dire. On peut partir à l'aventure sans faire le tour du monde. Surtout en Australie. Ton sourire s'élargit lorsque tu entends que Wyatt comprend mieux pourquoi tu parles de Bowen de cette façon. Puis, tu le regardes s'éloigner pour remplir les gourdes. Quelques minutes plus tard, il est de retour et vous prenez place dans la tente. « C'est gentil mais ce n'est pas nécessaire, vous savez. » Dis-tu, légèrement gênée. Lorsqu'il remet le massage sur le tapis, tu souris puis t'installes confortablement dans la tente, couchée sur le ventre. Tu réfléchis deux secondes quand il te demande de relever ton haut puis obtempères. Les marques sont plus vers l'intérieur de tes bras, il ne devrait pas les remarquer dans cette position. Pour faciliter l'accès à ton dos, tu enlèves carrément ton haut, le déposant à côté de toi. « Ce sera plus facile de cette façon, non ? » Demandes-tu en posant ta tête sur tes bras, cachant au passage tes marques. « Vous ne voulez pas qu'on se tutoie ? Je pense qu'on est assez proche pour ça. » Dis-tu en riant légèrement et en relevant la tête pour croiser le regard de Wyatt.

__________________________

your love is my turning page
« Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Tous les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   

Revenir en haut Aller en bas
 
lost and insecure, you found me (wyja) - hot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: à bowen-
Sauter vers:  
it's summertime
Les vacances sont arrivées, profitez du soleil, de vous reposer et nous reviendrons prochainement pour une nouvelle intrigue.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES