AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 lost and insecure, you found me (wyja) - hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
grand kangou
avatar
messages : 1130
ici depuis : 09/08/2017
crédits : Blondie
double-compte : Le petit con en pleine crise d'adolescence, Maxim.
statut : En amour pour un homme à qu'il n'ose pas se déclarer.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Ven 16 Mar 2018 - 0:07

Citation :
« Oui je veux bien le croire. Vous aimez toujours la ville après autant d'années ? »
Tu n’as pas tellement réfléchi à ça depuis ton retour. Tu sais qu’il n’y a qu’ici que tu t’es senti bien, t’es revenu pour retrouver cette sensation. Sauf que tu te trimballes trop d’horreur dans tes bagages pour être pleinement épanoui. Mais au moins, à Bowen tu peux tenter de repartir à zéro dans un endroit ou tu es en confiance, c’est le principal. « Je suis à l’aise dans cette ville. J’aime le souvenir que j’en ai, et… j’aime ce qu’elle est devenue je crois. Je n’y avais pas réfléchi jusqu’à… maintenant en fait. » souffles-tu après une longue réflexion.

Citation :
« Oh non c'est juste qu'il est si... mystérieux. Et puis, j'ai l'impression qu'il est réélu depuis 15 ans. »

Tu laisses échappé un rire. « Vous vous êtes rendu à la mairie pour le voir ? » la questionnes-tu alors, « peut-être pourra-t-il répondre à vos questions et lever le voile sur vos interrogations. » lui fais-tu remarqué avec douceur. Tu te poses pas trop de questions à ce niveau là. Qu’il ait fait plusieurs mandats peut juste montrer qu’il est compétent et que les citoyens de Bowen ont confiance en lui.

Citation :
« Non c'est plutôt une constatation en voyant certains de mes proches. Mais en ce qui me concerne, je n'ai jamais eu une relation de ce genre. »

Ton regard surpris se pose sur elle. Tu ne t’attendais pas franchement à ce qu’elle te confie quelque chose de si personnel, mais en soit, ce n’est pas plus mal qu’elle arrive à garder cette liberté qui se perd parfois lorsqu’on se case. « C’est étrange quand même de faire preuve de jalousie lorsqu’on est en couple. » dis-tu intrigué. « Enfin, peut-être est-ce normal après tout. » ajoutes-tu en haussant les épaules. Tu ne pouvais pas tellement dire, ta seule relation remontais à ton adolescence et tu t’étais montré effectivement possessif. Pour autant, tu n’avais pas le souvenir d’avoir été jaloux. Peut-être que tes souvenirs te faisaient défaut.

Citation :
« C'est sûr. D'ailleurs, j'ai du mal à croire que vous le soyez, vous. »

Tu la regardes surpris, te demandant si t’as vraiment une tête  à être en couple. Franchement, c’est bien la première fois qu’on te sort un truc comme ça. « Pardon ? » dis- tu bêtement. « Pourquoi ça vous paraît si difficile à croire ? » lui demandes-tu sans comprendre ce qui pouvait faire penser le contraire. « En tout cas, je peux vous assurer que… j’y connais strictement rien aux relations de couples. » lui avoues-tu docile et sincère. A quoi bon dire des cracks ? Elle finira bien par remarqué que t’es une quiche en relation humaine ! Alors en couple, faut même pas imaginer !

Citation :
« Alors laissez-moi vous inviter au restaurant une prochaine fois, en ville. »

Tu es gêné par sa proposition et tu sais qu’elle se sent redevable. « Vous savez, si je vous aide, c’est parce que j’en ai envie. Je ne veux pas que vous vous sentiez redevable envers moi. Je ne demande vraiment rien en retour» tentes-tu de lui faire comprendre, ne voulant pas profiter de cette situation.
Alors qu’elle te parle de ses préférences au niveau des voyages,  tu l’écoutes un peu avec envie. Contrairement à elle, tu sais que tu n’auras pas le cran de partir seul en voyage dans un pays inconnu. Tu te cantonnes aux Etats-Unis et à l’Australie, c’est bien suffisamment ! Au moins ils sont pour le moment à l’abri d’un conflit sur leur territoire.

Citation :
« Vous êtes militaire également ? »

Tu acquiesces d’un signe de tête alors que ton regard s’assombrit un peu. «  J’étais militaire. J’ai… disons que j’ai été déclaré inapte au terrain. En un sens, je dépends toujours un peu de l’armée américaine…. Mais… Maintenant je me contente d’être secouriste à Bowen en tentant une reconversion en tant qu’infirmier. » lui racontes-tu alors. Pour le coup, tu t’es confié à elle de façon un peu excessive, t’es un peu gêné

Citation :
« C'est vrai que ça doit être autre chose comme voyage. Mais sûrement pas moins enrichissant... J'ai visité chaque continent du monde et entre 5 et 15 pays sur chacun d'eux. La liste serait longue mais mon plus beau voyage restera sûrement celui au Cambodge. »

Toi, tu n’appelles pas ça des voyages mais plutôt des visites en enfer. Après, chacun voit les choses comme il veut. Alors qu’elle. C’est une globeuse-trotteuse en herbe.  Elle a eu beaucoup de chance de pouvoir voyager autant. « Tant que ça ? Vous tenez pas en place en fait ? » dis-tu sur un ton léger. « Et… Qu’est-ce que le Cambodge a de si spécial pour avoir une place de choix de votre cœur ? » la questionne-tu, curieux d’en savoir plus. Moi ? J’ai presque honte à côté d’elle, mais, en supposant qu’elle a été honnête avec moi, je lui dois la pareille. « Je n’ai pas… voyagé. Les seuls pays ou je me suis rendu, c’est avec l’armée… pour une intervention militaire. » lui avoues-tu avec hésitation. « Disons que… ça m’a fait passé le goût du voyage. » grimaças-tu. « Mais… j’ai gardé un bon souvenir de la population Afghane qui jouxtait notre base. Par contre je ne peux pas dire que la Somalie et l’Irak m’aient laissés là même appréciation. » soufflais-je en me passant une main sur le visage, comme pour chasser mes pensées douloureuses qui ressurgissaient à la simple évocation du pays.

Finalement, tu as fini par t’éloigner un peu du campement pour aller chercher de l’eau. Ça t’as permis de te remettre un peu d’aplomb après l’évocation de tes souvenirs militaires.  Vous prenez place dans la tente après avoir ranger les affaires et tu remets le massage sur le tapis.

Citation :
« C'est gentil mais ce n'est pas nécessaire, vous savez. »

Tu lui souris avant de répondre. « Je sais. Mais ça va vous soulager. » lui rappelles-tu. Et quelques secondes plus tard, alors que tu te tournes après avoir rangé ta gourde dans la poche droite du sac à dos, tu te tournes pour trouver Freja allongé, la tête reposant sur ses bras, après… avoir ôté complètement son t-shirt. Comment dire… Tu restes con. Littéralement. Tu ne sais même plus comment réagir ! T’es figé ! Limite liquéfié sur place alors qu’elle est en soutien-gorge à quelques centimètres de toi. Sérieusement, elle est inconsciente ? Elle ne te connait pas après tout. Et toi qui t’inquiétais qu’elle soit gênée de partager ta tente ! Heureusement que tu n’es pas un pervers ! Tu te reprends, parce que sinon tu vas passé pour un crétin et tu lui réponds.
« Oui, je suppose… qu’on peut se tutoyer. » lui marmonnes-tu en te plaçant à côté d’elle. C’est pas forcément la meilleur position pour toi pour la masser, mais… si tu te permettais de te mettre par-dessus tes frères et sœurs d’armes lorsqu’il fallait se coller au massage, là t’oses clairement pas. Tu poses doucement tes mains dans le bas de son dos. Tes doigts entament un ballet dans son dos, dansant avec habilité sur sa peau que tu remarques douce. Et tu te dis que ce n’est vraiment pas le moment de penser comme ça. Tout en laissant tes doigts parcourir ses zones douloureuses, tu tentes de ne pas penser à la nudité de la jeune femme allongé à côté de toi, ce qui n'est pas si simple, il faut bien l'avouer.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 13617
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy ♡ & bat'phanie
double-compte : ciàran zoé, elio & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Ven 16 Mar 2018 - 10:15

Tu as toujours eu tendance à te poser des questions que les autres ne se posent pas et ce, depuis des années. Parfois, tu as l'impression d'avoir un cerveau complètement différent des autres, hors normes. Sans pour autant que ce soit de manière positive. Comme si ton père avait brisé quelque chose durant ton adolescence, alors qu'il te montrait son affection à coups de ceinture. Du coup tu hoches simplement la tête aux paroles de Wyatt, clôturant cette discussion. Tu ris lorsqu'il te demande si tu as été à la mairie pour rencontrer le Maire et lui poser tes questions. Il n'est pas si accessible, enfin, tu n'en as pas l'impression. Et surtout, ce serait bête de le déranger pour des suppositions. « Oh non, je me sentirais bête avec mes questions. Et puis, on dit qu'il n'aime pas parler de lui. » C'est ce que tu avais entendu dire en tout cas mais encore une fois, ce n'était que des rumeurs. Et en règle générale, tu ne t'arrêtais que très peu aux rumeurs. A croire que le Maire était une exception. Tu fronces légèrement les sourcils lorsque vous abordez le thème de l'amour, c'est un sujet que tu ne maitrises pas du tout et d'ailleurs, tu ne tardes pas à l'expliquer à Wyatt. « Je pense que quand on aime vraiment une personne, on ne raisonne plus de la même façon. » Tu le pensais, seulement. Même si tu avais eu un aperçu de ta propre jalousie avec Woody par moment. Tu ne supportais pas l'idée qu'il couche avec d'autres femmes mais tu ne pouvais pas lui demander d'arrêter. Alors n'était pas ça, justement la jalousie ? Tu n'en savais rien, au fond. Mais c'était un sentiment nouveau que tu découvrais avec ton meilleur ami en tout cas. Tu fronces les sourcils en entendant l'interrogation de Wyatt, sentant que tu as peut-être été trop loin dans tes paroles. Peut-être que ta réflexion était vexante ? Tu ne sais pas alors tu secoues la tête, un peu perdue. « Désolée je ne voulais pas vous offenser... » Wyatt peut se montrer si déroutant par moment mais tu le connais à peine après tout. « Je sais pas... peut-être parce que vous êtes serviable, gentil et séduisant. » Réponds-tu avec honnêteté. Quand il t'explique qu'il ne connaît rien en relations, tu ne peux qu'approuver. C'est la même chose pour toi même si tu sembles un peu plus "directe" que lui sur le sujet. « Oh moi non plus vous savez. Mais ça viendra peut-être un jour. » Dis-tu en riant légèrement. Tu l'espérais, secrètement. Mais tu étais convaincue du contraire malgré tout. En voyant tous les services que te rend le secouriste, tu ne peux qu'insister pour lui rendre la pareille. Tu te sentiras toujours redevable envers lui si tu ne le fais pas. Mais il insiste pour que tu n'en fasses rien et tu es bien obligée d'abandonner, en soupirant. « D'accord, d'accord. Je voulais simplement vous faire plaisir. » Réponds-tu en haussant les épaules. Tu l'écoutes attentivement lorsqu'il t'explique qu'il était militaire mais a été déclaré inapte au terrain. Tu fronces un peu plus les sourcils en entendant cette partie d'ailleurs, qui ne semble pas facile à aborder pour Wyatt. Ce que tu peux comprendre, tu as toi-même tes sujets "tabous", ou compliqués. Alors tu te contentes de hocher la tête, consciente qu'il ne désire peut-être pas s'étaler davantage sur le sujet. « C'est ça. J'ai du mal à rester quelques mois sans partir à la découverte d'un autre pays, d'une autre culture. » Et d'ailleurs, tu repartirais bientôt mais pour faire découvrir ta propre culture cette fois. Ce serait bien différent et une première pour toi. « J'ai rencontré une famille qui m'a complètement chamboulée là-bas. Ils m'ont accueilli comme une des leurs et je suis restée pendant deux semaines à leurs côtés. Ça a rendu mon voyage inoubliable. » Dis-tu, les yeux pétillants de bonheur. Tu n'oublieras jamais cet épisode de ta vie, ça restera à tout jamais graver dans ta mémoire, tu en es persuadée. « Oh oui je ne peux qu'imaginer... » Tu n'étais pas vraiment en situation de comprendre ce que Wyatt avait vécu là-bas, par contre. « Ça doit laisser des souvenirs beaucoup moins agréables que les miens. » On disait souvent que les militaires faisaient des cauchemars en revenant de guerre, tu ne pouvais qu'imaginer pourquoi. Quelques minutes plus tard, lorsque Wyatt revient d'avoir été remplir les gourdes d'eau, tu t'installes dans la tente, prête à recevoir ce massage qu'il t'offre. Tu es persuadée que ça va te soulager mais tu ne veux pas le mettre mal à l'aise ni même qu'il se sente obligé. Et d'ailleurs, lorsque tu ôtes ton tee-shirt pour lui faciliter le travail, tu entends une certaine appréhension dans sa voix et tu la détectes dans son regard. Tu soupires, te trouvant stupide sur le coup. Avec Wyatt, toutes tes habitudes tombent à l'eau. Habituellement, tu n'as jamais de mal à rendre un homme plus serein, plus ouvert à tes côtés. Mais avec lui, tu as cette impression de faire tout de travers. « Sauf si vous ne voulez pas... » Murmures-tu en détournant le regard. « Il faut peut-être éviter si ça vous met mal à l'aise... Je... je ne sais pas comment me comporter avec to... vous. » Dis-tu en toute honnêteté, complètement perdue face à ce secouriste qui brise tous tes codes en termes de relations humaines.

__________________________

your love is my turning page
« Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Tout les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar
messages : 1130
ici depuis : 09/08/2017
crédits : Blondie
double-compte : Le petit con en pleine crise d'adolescence, Maxim.
statut : En amour pour un homme à qu'il n'ose pas se déclarer.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Ven 16 Mar 2018 - 23:32

Un politicien qui n’aime pas parler de lui, c’est rare. Mais t’es pas bien placé pour savoir, c’est pas ton truc. T’insistes pas plus parce que tu sais franchement pas quoi dire d’autre. C’est à elle de voir ce qu’elle veut faire, satisfaire sa curiosité ou pas.
 

Freja a écrit:
« Je pense que quand on aime vraiment une personne, on ne raisonne plus de la même façon. »



 
Ce qu’elle te dit te parle étrangement alors que tes pensées se tournent aussitôt vers Naveen. T’avoues que tu ne comprends pas du tout comment tu en es arrivé à aimer cet homme si différent de toi. Mais ce que tu ressens pour lui et que tu as d’abord fui, bah c’est bien là, réel, et tu as effectivement senti monté en toi le venin de la jalousie perfide. T’es mal placé pour juger finalement. « Je crois comprendre ce que vous voulez dire. » acquiesces-tu sans rentrer dans les détails.
 
Tu es scotché de ce qu’elle te dit. Toi en couple ? T’as tellement de mal à t’imaginer vivre ce genre de relation, surtout depuis que tu as réalisé que tu avais des sentiments pour un homme. « Vous ne m’offensez pas du tout ! » la rassures-tu aussitôt afin de dissiper le malentendu. « Euhh… merci pour… cette description ! » souffles-tu en te passant une main sur la nuque, gêné par les qualités qu’elle me donnait comme ça, gratuitement. « Mais dans ce cas, je peux m’interroger aussi sur la raison de votre célibat » lui fais-tu remarqué en souriant. Après tout, elle était une magnifique jeune femme, ouverte d’esprit de ce que tu avais compris lorsqu’elle te parlait de ses voyages,  et sa curiosité était attendrissante.
 
Tu la trouves bien courageuse de partir autant à la découverte d’autres cultures. Il en faut pour risquer ce genre d’aventure. « Et vous partez toujours seule à la découverte d’autres pays ? » lui demandes-tu curieux d’en apprendre plus. Tu aimes cette façon dont Freja voit ses voyages. C’est plutôt rare de croisé des gens qui pensent comme ça, qui s’intéresse vraiment aux cultures locales des pays qu’elle visite. Et l’immersion dans les familles, c’est vraiment le meilleur moyen pour le découvrir. Enfin tu supposes. « Et vous avez garder contact avec cette famille ? » lui demandes-tu alors qu’elle t’a parlé de la famille Cambodgienne. Quand tu viens à a parler de ton vécu dans l’armée, tu te renfermes un peu, après lui avoir avouer. « Je garde des bons souvenirs en général, de l’Afghanistan. Mais… Rien de bon m’est resté de l’Irak. » souffles-tu à mi-voix avant de partir chercher de l’eau. Ouais, tu t’es barré. T’aimes pas te remémorer ces souvenirs douloureux.
 
 
-------------------
 
Alors que tu t’apprêtes à lui faire le massage, tu ne sais plus ou te mettre alors qu’elle a ôté son T-shirt pour se retrouver en soutien-gorge devant toi.  Passer la surprise, tu tentes de rien laisser paraître. Tu commences à la masser acceptant le tutoiement, mais ces paroles te font soupirer. « Non, bien sur que ça ne me dérange pas qu’on se tutoie Freja. » lui dis-tu sur un ton rassurant. « Et je suis désolé… c’est juste que… J’suis pas à l’aise avec la sociabilité. Sois toi-même » lui suggères-tu, alors que tu lui prodigues le massage dans son dos avec douceur. « Et… je vais faire de même. » lui dis-tu décidé à laisser ta gêne de côté. Après tout, tu n’étais pas autant coincé à l’armée. Tu l’es depuis ton retour à la vie civile car t’as l’impression d’être… un alien parmi ceux qui t’entoure. «  ça commence à chauffer ? ça soulage un peu ? » demandes-tu alors que tu lui masses le dos depuis cinq minutes.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 13617
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy ♡ & bat'phanie
double-compte : ciàran zoé, elio & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Lun 19 Mar 2018 - 16:53

Wyatt semble comprendre ce que tu veux dire en terme d'amour même si tu es loin de prétendre y connaître quoi que ce soit. Tu n'as pas eu assez de relations sérieuses pour te prononcer à ce sujet mais tu comprends un peu mieux certaines choses depuis que tu éprouves des sentiments profonds pour Woody. A commencer par la jalousie maladive à laquelle tu as déjà été confrontée sans pouvoir y faire quelque chose. Mais tu ne préfères pas t'attarder sur ce sujet bien trop complexe à tes yeux, alors, tu passes à autre chose, t'interrogeant sur la raison du célibat de Wyatt. Tu trouves ça plutôt étonnant et tu ne peux t'empêcher de l'expliquer au secouriste avant de le regretter, de peur de l'avoir offensé de n'importe quelle façon qu'il soit. Heureusement pour toi, ce n'est pas le cas. Tu lui offres un léger sourire lorsqu'il te remercie pour la description que tu as faite de lui. Ce n'est que la vérité, Wyatt ne devrait pas en être gêné mais tu ne relèves pas, te disant que ça risquerait de le mettre mal à l'aise. « J'ai voulu me mettre en couple il y a quelques mois mais ça n'a pas fonctionné. Je crois que je ne suis tout simplement pas faite pour ce genre de relations. » Dis-tu en haussant les épaules. C'est la conclusion à laquelle tu es arrivée en tout cas, sans savoir si c'est la bonne. Puis, vous abordez les voyages et immédiatement, tes yeux réagissent, brillants d'excitation. C'est toujours comme ça quand tu parles de partir à l'aventure. C'est quelque chose qui t'anime, qui te fait vivre. « Parfois seule, parfois accompagnée. Tout dépend si c'est un voyage organisé ou non. Disons que ça ne me fait pas peur de partir du jour au lendemain comme ça, sur un coup de tête. » Réponds-tu avant d'aborder ce fameux voyage au Cambodge qui te laissera sans aucun doute des marques à vie. Mais des marques plus que positives. « Ils vivent vraiment reclus de tout. C'est difficile de garder contact. Mais je leur ai promis de revenir. » Il n'existait pas de téléphone là-bas et encore moins internet. Alors, c'était difficile d'envisager un quelconque moyen de communication. Même les lettres n'arriveraient pas jusque-là. Mais d'un côté, ça ne rendait votre relation que plus unique encore. Et spéciale. Tu hoches la tête lorsqu'il t'explique que ses souvenirs sont bons à certains endroits et moins bons à d'autres. Tu peux l'imaginer mais Wyatt ne s'éternise pas sur le sujet, peut-être est-ce trop douloureux pour lui ? Alors tu n'insistes pas, ne voulant pas le mettre mal à l'aise. Lorsque vous vous installez dans la tente, tu ôtes ton tee-shirt pensant bien faire mais il s'avère que c'est tout l'inverse. Enfin, c'est l'impression que tu as en voyant la réaction de Wyatt, jusqu'à ce qu'il t'explique qu'il n'est pas à l'aise avec la sociabilité en général. Tu peux le comprendre, tu as été, toi aussi, pendant longtemps fermée aux autres. « D'accord. Mais tu n'as aucune raison d'être mal à l'aise avec moi. Je ne vais pas te sauter dessus si tu n'en as pas envie. » Réponds-tu avec un léger sourire, reposant ta tête sur tes bras pour profiter du massage offert par le secouriste. « Je peux te demander pourquoi tu es si peu à l'aise avec les autres ou tu ne désires pas en parler ? » Demandes-tu avec une petite voix. Tu ne veux pas que Wyatt se sente obligé s'il n'en a pas envie. Tu comprendrais que ce ne soit pas le cas. Après cinq minutes de massage, tu sens déjà les bienfaits de celui-ci, sentant ton dos se détendre petit à petit. « Oui, ça me fait un bien fou. Tu as des mains de Dieu. » Murmures-tu tout en savourant ses mains qui font pression sur ton dos pour le soulager.

__________________________

your love is my turning page
« Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Tout les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar
messages : 1130
ici depuis : 09/08/2017
crédits : Blondie
double-compte : Le petit con en pleine crise d'adolescence, Maxim.
statut : En amour pour un homme à qu'il n'ose pas se déclarer.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Mar 20 Mar 2018 - 18:02

Tu l’écoutes parler de son expérience de couple qui fut un échec. Tu te plonges alors dans tes pensées pendant quelques secondes avant de prendre la parole d’une voix douce. « Vous savez pourquoi ça n’a pas marché ? » l’interroges-tu calmement. « C’est dommage de vous arrêtez sur un échec, quand même. Vous ne trouvez pas ? » lui demandes-tu alors en plongeant ton regard dans le sien.
 
Son regard s’anime d’une lueur brûlante lorsqu’elle mentionne ses voyages. Comme s’il l’avait aidé à se construire, à trouver un sens véritable à sa vie. C’est difficile à décrire, mais ça se voit qu’elle n’est pas faite pour rester éternellement au même endroit. Bouger, découvrir le monde, c’est son oxygène. Ça se ressent à la façon dont elle en parle. « Vous n’avez aucune contrainte ici ? Que ce soit professionnel ou familial ? » l’interroges-tu, quand même surpris de cette liberté qu’elle s’octroie. Ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir voyager ainsi. « Et vous avez l’intention d’honorer votre promesse ? » souffles-tu intrigué. « Vous parlez  plusieurs langues je suppose ? » lui demandes-tu, curieux des moyens de communication qu’elle utilisait avec eux. Bien souvent, les gestes suffisaient, mais c’était quand même intriguant pour quelqu’un comme toi qui n’avait jamais voyagé de cette façon.
 
Alors que tu la masses, elle te rassure en te disant que tu peux être toi-même et qu’elle a pas l’intention de te sauter dessus sans ton accord. T’éclates de rire malgré toi, et tu lui rétorques en tentant de détendre l’atmosphère de ton côté aussi. « Me sauter dessus? Carrement! ah ! pendant un moment j'étais inquiet. » rigoles-tu doucement. « Oh… c’est… Disons qu’à l’armée. C’est… différent que dans la vie civile. J’ai passé la moitié de ma vie sous la régence militaire alors… » dis-je en lui massant doucement le dos. « Et puis… depuis mon retour de mon dernier déploiement… Je souffre du syndrome de stress post-traumatique. » avoues-tu à mi-mots. « Ca n’arrange pas vraiment mon intégration dans la société » grimaçais-je de façon comique.
 
Alors que je la masse, ça réflexion à propos de mon massage me fait rire. « Des mains de dieu ? rien que ça ?! Merci pour le compliment! » t’amuses-tu un peu plus détendu. « C’est bon à savoir ! Si je me plante dans ma reconversion, je peux tenter de devenir masseur ! » blaguais-je en malaxant doucement la peau douce de Freja.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 13617
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy ♡ & bat'phanie
double-compte : ciàran zoé, elio & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Mar 27 Mar 2018 - 14:21

Il existe bien des raisons à l'échec de ton précédent couple mais la raison principale est sans doute que vous n'étiez pas fait pour être ensemble, tout simplement. Vous aviez des tempéraments trop similaires et trop différents à la fois, avec Eden, ça ne pouvait pas marcher. Tu t'étais voilé la face en pensant que, peut-être, une relation amoureuse fonctionnerait pour une fois pour toi. Mais ce n'était pas le cas. « Je me sentais étouffée dans ma relation. Ça devenait de pire en pire alors j'ai quitté Bowen pour deux mois. » Dis-tu en haussant légèrement les épaules. C'était une réaction stupide pour la plupart des gens mais toi, ça t'avait permis de rester envie. Et plus ou moins forte. « Peut-être. Mais je ne suis pas sûre d'avoir envie de revivre ce genre de sentiment. » Le fait d'étouffer, le fait de souffrir à cause de l'autre, d'être incomprise, d'être différente... Une flopée de sentiments qui t'a submergé bien des fois durant ces quelques mois de couple. Des sentiments que tu n'as pas vraiment apprécié, il faut bien l'avouer. Alors si c'est ça être en couple, tu n'es pas certaine d'avoir envie de revivre ça un jour. « Ma famille vit en Norvège et pour mon travail, j'ai ma propre entreprise alors je m'organise un peu comme je veux. » Ce n'était pas toujours facile et d'ailleurs, partir deux mois sans rien dire à personne avait porté préjudice à ton entreprise. Ça avait été bête sur le coup mais tu avais eu besoin de t'enfuir rien qu'un peu. Aujourd'hui, heureusement, ta société remontait doucement la pente. « Oui je tiens toujours mes promesses. » Dis-tu avec un léger sourire avant d'ajouter : « Oui ma langue natale est le Bokmål, ensuite je maîtrise un peu le français et l'italien, quelques mots de mandarin et l'anglais, évidemment. Mais quand je voyage dans des clans reculés de la civilisation, je m'arrange toujours pour trouver un interprète local. » C'est plus facile qu'on ne pourrait le penser, d'ailleurs. « Et vous, puisque vous aimez les randonnées et l'aventure, vous ne voudriez pas partir à la conquête de l'inconnu ? » Demandes-tu avec un sourire aux lèvres, curieuse. Vous passez dans la tente une fois la nuit tombée et Wyatt commence son massage tant attendu. Immédiatement, ça a un effet relaxant sur toi, c'est très agréable. Tu ris à ton tour lorsqu'il dit qu'il était inquiet que tu lui sautes dessus. Le ton est redevenu plus léger et c'est plaisant et plus naturel. « J'imagine qu'on revient changé après la guerre, non? » Demandes-tu avant de l'entendre dire qu'il souffre de stress post-traumatique. Ce qui est tout à fait légitime, en passant. « Je vois... Ça handicape beaucoup le quotidien ? » Tu ne veux pas être intrusive, tu désires seulement comprendre. Toi, tu souffres de crise d'angoisse régulièrement et ça te rend vraiment la vie difficile alors ce genre de syndrome, ça ne doit pas être évident non plus. Mais tu ne t'y connais pas assez pour te prononcer. Tu ris en l'entendant parler de sa reconversion possible en tant que masseur. Wyatt serait très bon dans ce domaine mais il l'est également en tant que secouriste. Tu as pu avoir un aperçu d'ailleurs. « Oui même si je doute que tu te plantes en tant que secouriste. Tu t'es bien occupé de moi jusqu'ici. » Que ce soit en soins médicaux ou en soins "humains", Wyatt avait été parfait jusqu'ici. Tu ne réalisais toujours pas à quel point tu avais eu de la chance de tomber sur lui.

__________________________

your love is my turning page
« Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Tout les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar
messages : 1130
ici depuis : 09/08/2017
crédits : Blondie
double-compte : Le petit con en pleine crise d'adolescence, Maxim.
statut : En amour pour un homme à qu'il n'ose pas se déclarer.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Dim 8 Avr 2018 - 23:21

Tu ne connais pas Freja mais ce qu’elle te dit ne te surprends pas. Pour le peu qu’elle s’est confié, tu as compris qu’elle aimé son indépendance, que c’est sa liberté. Être en couple relève plus d’une contrainte pour elle, et il est normal qu’elle peine à s’épanouir sans cette liberté qu’elle affectionne tant. « Laissez-vous le temps, vous avez besoin de votre indépendance pour vous épanouir, viendra le temps ou vous aurez envie d’autre chose, vous verrez » lui conseilles-tu avec douceur. Quoique, toi t’es mal placé pour la conseiller. « De ce que vous me dites, vous  semblez être attaché à votre liberté, une vie de couple c’est… je suppose que vous devez vous sentir… captive. C’est un mode de vie très différent. Enfin je suppose. » dis-tu surpris d’avoir autant parler malgré le ton hésitant. Ses voyages lui ont forgés le caractère et lui on permit de trouver une certaine sérénité. Elle s’est imprégnée de leurs coutumes, de leurs langues parfois, de leur expérience pour se faire la sienne, et ça, ça n’a pas de prix. Quant-à moi, le peu de voyages que j’ai fait, c’était dans des pays en guerre. « Je ne sais pas. » souffles-tu hésitant. « J’ai eu ma dose d’inconnu, et c’était rarement des moments agréables. » lui dis-tu avec une grimace. « Mais je n’exclus pas de voyager un jour… » lances-tu en souriant. Après tout, pourquoi pas ?
 
Sous la tente, la conversation continue alors que je lui prodigue le massage. J’espère que ça va la soulager après le choc qu’elle a eu un peu plus tôt. « Oui. » répondis-tu avec honnêteté. « Je suppose que ça dépend des personnes. » réponds-tu en réfléchissant. « C’est mon cas. » souffles-tu à mi-voix. Le moindre contact physique auquel tu ne t’attends pas te fait péter un câble et même si tu as réussi dernièrement à contenir certaines réactions, tu sais que c’est utopiste de dire que tu vas mieux. « Les gestes brusques peuvent me faire avoir des réactions, disons… défensives. » lui apprends-tu alors avant qu’elle ne te complimente sur ton travail de secouriste. « Merci, mais je suis qu’en phase d’apprentissage » lui révélas-tu alors qu’elle avait gonflé ton égo.
 
Tes mains continues d’effleurer sa peau avec délicatesse, comme une douce caresse. Par endroit, tu appuies un peu plus, mais sans brusquerie, pour aider ses muscles à se détendre. Finalement, le massage cesse. Toutes les bonnes choses ont une fin. « Voilà, » dis-tu doucement « Je crois qu’il est temps de dormir, je vais éteindre le feu » ajoutes-tu en quittant la tente. Tu reviens quelques secondes plus tard après avoir recouvert le feu de sable. T’es un peu gêné lorsque tu reviens dans la tente. Il y a une cette proximité à laquelle tu n’es pas habituée avec une étrangère. Tu t’installes à côté d’elle après avoir refermé la moustiquaire pour empêcher les bestioles de la tente. « Mets-toi dans le sac de couchage, il est conçu pour les nuits fraîches, ce sera plus confortable pour toi... » lui proposes-tu alors que tu es prêt à dormir avec la couverture. Peut t’importe le confort, tu as connu des situations tellement rudimentaires une grande partie de ta vie que tu te contentes du minimum.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 13617
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy ♡ & bat'phanie
double-compte : ciàran zoé, elio & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Lun 16 Avr 2018 - 1:21

C'est totalement ça. Tu as besoin d'être libre, libre de tes actes et de tes pensées. Libre de choisir la vie que tu veux. Et pour le moment, ce n'est pas envisageable en étant en couple. Tu ne sais pas si ce sera le cas un jour mais tu oses l'espérer, du moins. Et les paroles de Wyatt à ce sujet sont plutôt rassurantes. « C'est tout à fait ça. Captive c'est le mot qui décrit le mieux ce que j'ai vécu. Je ne sais pas si je serai un jour prête à renoncer à ma liberté. Ou peut-être devrais-je trouver quelqu'un qui aime autant la sienne que moi ? » Demandes-tu sans vraiment attendre de réponse. Au fond, tu connaissais déjà quelqu'un qui partageait ton besoin de liberté : Woody. Mais une relation avec lui semblait peu envisageable voire même impossible. Après toutes ces années à s'aimer et à se détester, tu te faisais peu à peu à l'évidence. Vous n'étiez pas fait pour une relation de couple, tout simplement. C'était difficile à admettre mais tu y arriverais petit à petit. « Oui, nos notions d'inconnu doivent être très différentes. » Dis-tu en hochant la tête. Néanmoins, Wyatt ne semble pas résigné à voyager un jour ou l'autre, c'était déjà bon signe. « Vous le ferez quand vous serez prêt. » Ajoutes-tu pour conclure le sujet. Tu fronces légèrement les sourcils lorsque, une fois dans la tente, il t'explique qu'il souffre du syndrome de stress post-traumatique. Et que ça provoque chez lui des réactions défensives. Tu retiens l'information, c'est bon à savoir. Toi qui est plutôt spontanée, tu vas éviter de trop l'être en présence de Wyatt. « C'est pour ça que tu te montres assez distant ? Enfin j'veux dire, un peu réticent au début ? » Ça avait été le cas avec toi, du moins. Et d'ailleurs, ça t'avait assez bien déconcerté, ne sachant pas trop comment te comporter avec le secouriste. Mais très vite, la tension était retombée. Grâce à Wyatt, en partie. Une fois le massage terminé, tu soupires de contentement, c'était très agréable. Et surtout, tu sens ton dos totalement détendu. Ce qui est très plaisant et comme une bouffée d'air frais. « Merci pour le massage. » Dis-tu avant de le suivre du regard lorsqu'il quitte la tente pour aller éteindre le feu. Tu ne sais pas si tu es prête à dormir après tout ce qu'il s'est passé aujourd'hui. Mais tu respecteras le sommeil de Wyatt s'il en a besoin. Au fond, tu ne veux pas le gêner, il a déjà fait tellement pour toi. « Non, prends-le. Tu as déjà fait assez pour moi aujourd'hui. Tu dois un peu penser à ton confort. Ou si tu préfères, on le partage ? » Réponds-tu en sachant pertinemment qu'il refusera de le prendre seulement pour lui. Le partager sera peut-être une meilleure solution à ses yeux. Enfin tu en doutes, Wyatt semble assez réticent à tout contact avec toi malgré le massage.

__________________________

your love is my turning page
« Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Tout les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. » ▬ g. musso.


Dernière édition par Freja Ivanova le Dim 29 Avr 2018 - 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar
messages : 1130
ici depuis : 09/08/2017
crédits : Blondie
double-compte : Le petit con en pleine crise d'adolescence, Maxim.
statut : En amour pour un homme à qu'il n'ose pas se déclarer.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Sam 28 Avr 2018 - 23:32

On ne peut pas dire que tu comprennes entièrement son point de vue. Tu as été captif oui, mais pas de la même façon qu’elle. Pour toi, la captivité est synonyme de torture. Pour elle, c’est une impression de perte d’indépendance. D’avoir des comptes à rendre peut-être, un même mot pour décrire deux situations tellement différentes. Devant son monologue, tu restes silencieux un moment avant de lui adresser un sourire confiant. « Seul le temps vous le dira… » assures-tu avec douceur. « Mais vous avez le temps, non ? » lui fais-tu remarqué.
 
Sous la tente, vous passez au tutoiement. Tu lui apprends avec hésitation que tu as un problème comportemental lié à ton passé chez les rangers. Sa question te surprends un peu, et tu laisses le temps s’écoulait un peu avant d’acquiescer d’un signe de tête. « Je suppose… que je mets des barrières, souvent inconsciemment pour me protéger… et protéger les autres de moi. » marmonnes-tu après réflexion. « Désolé si… Je t’ai donné l’impression d’être  quelqu’un de peu recommandable » souris-tu contrit, loin de savoir qu’elle impression exacte tu pouvais donner.
 
Une fois le feu éteint, il est temps de dormir. Dans la tente, tu lui annonces que tu lui laisses le sac de couchage. Les nuits inconfortables, t’as connu pire et tu sais bien que malgré la couverture qu’elle a, les nuits sont relativement fraîches en montagnes et elle aura certainement froid. « j’insiste. Les nuits sont plutôt fraîches dans le coin. » lui assures-tu. Elle propose que vous partagiez et tu restes interdit un instant. Le sac de couchage n’est pas bien grand, mais au moins vous n’aurez pas froid. « Huum. D’accord. On partage. » Marmonnes-tu avec gêne après un moment d’hésitation. Tu te glisses à côté d’elle dans le sac de couchage. T’es pas à l’aise car vos corps se frôlent presque et tu veux pas qu’elle te pense pervers. Dès que tu es installé, tu cesses de bouger, droit comme un i. C’est p’tre pas une bonne idée cette proximité. «  Tu es sur que ça ne te déranges pas ? » lui demandes-tu finalement, au cas ou elle regretterait cette proposition de partager le sac de couchage.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 13617
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy ♡ & bat'phanie
double-compte : ciàran zoé, elio & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Ven 4 Mai 2018 - 14:31

Du temps, c’est ce dont tu as besoin, oui. Mais en ce qui concerne l’amour et les sentiments, tu n’es pas très patiente. Comme si tu rêvais de deviner avec qui et comment tu finiras tes vieux jours. Tu sais que ce n’est pas possible et pour toi qui es si volage et aventurière habituellement, c’est étonnant de voir à quel point tu as besoin de savoir comment se déroulera ton futur amoureux. Peut-être parce que ta pire crainte et de terminer ta vie seule ? « Oui, j’ai à peine 25 ans. » Dis-tu avec un léger sourire. C’est jeune quand on y pense mais en même temps, certaines personnes ont déjà bien entamé leur vie à ton âge. Quelques minutes plus tard, vous êtes dans la tente, Wyatt te massant incroyablement bien le dos. C’est un réel soulagement et tu es persuadée que d’ici demain, toutes tes douleurs auront disparu. Tu fronces néanmoins les sourcils en l’entendant dire que tu pourrais penser qu’il est peu recommandable. C’est tout l’inverse, il a été si bienveillant avec toi, si attentionné. C’est rare les hommes comme ça de nos jours. « Oh non absolument pas. Ne pense pas ça. Tu as été parfait avec moi depuis mon accident. » Dis-tu en tournant légèrement la tête pour croiser son regard malgré votre position. « C’est juste que… je ne sais pas comment l’expliquer mais tu es si… poli. Ce n’est pas un défaut hein, au contraire. Mais c’est difficile de savoir du coup si tu t’intéresses à la personne ou si tu fais juste ça par politesse. » Tu n’es pas certaine d’avoir expliqué correctement le fond de ta pensée mais c’est comme ça que les mots sont venus. Tu espères juste que Wyatt ne le prendra pas mal car ce n’est en rien un reproche. Lorsqu’il te propose de prendre le sac de couchage, tu refuses, estimant qu’il a déjà fait bien assez pour toi pour toute une vie. Alors, tu lui proposes de partager, au moins la proximité vous donnera encore plus chaud. Et bien que ça t’étonne, Wyatt accepte. Un léger sourire se dessine sur tes lèvres au moment où il s’installe à tes côtés. Vous êtes très proches, c’est vrai, mais ce n’est pas quelque chose qui te gêne, toi. Après tout, il était posté au-dessus de toi pendant la demi-heure passée à te masser le dos. Ce n’est pas vraiment différent. « Absolument pas. Je ne veux pas que ça te mette mal à l’aise par contre, tu peux te détendre Wyatt. » Réponds-tu en voyant son corps raide comme un « i », avec un sourire amusé aux lèvres. « Je risque de me coller à toi la nuit, je te préviens. Je fais toujours ça quand je dors avec quelqu’un. » Comme si tu essayais de te raccrocher à une bouée de sauvetage. En vrai, dormir seule, tu n’aimes pas beaucoup ça. Sûrement à cause des cauchemars que tu fais et d’ailleurs, tu espères ne pas en faire aux côtés de Wyatt, ce serait plutôt gênant et embarrassant à la fois.

__________________________

your love is my turning page
« Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Tout les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar
messages : 1130
ici depuis : 09/08/2017
crédits : Blondie
double-compte : Le petit con en pleine crise d'adolescence, Maxim.
statut : En amour pour un homme à qu'il n'ose pas se déclarer.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Ven 4 Mai 2018 - 19:41

25 ans, physiquement elle fait plus jeune à tes yeux. Pourtant, ça ne t’étonnes pas, surtout après votre conversation sur les voyages. Tu as du mal à te rendre compte quelle image tu renvoies de toi. Tu es devenu un homme réservé avec les années, tu essaies de t’ouvrir un peu, mais ce n’est pas si simple par moment. Ses paroles te font sourire d’ailleurs. Elle est mignonne d’essayer de te rassurer, même si les paroles qui suivent te laisse pensif. Lentement,  tu pose ton regard sur elle, déconcerté. « Trop gentil ? » répètes-tu hébété. « Je crois que… c’est la première fois qu’on me la sort celle-là… » constates-tu en te mettant à rire doucement. Au moins, tu passes pas pour un marginal psychopathe, c’est déjà ça. « J’apprécie ton honnêteté. » finis-tu par dire en reprenant ton sérieux. « Mais, je peux tout aussi bien être ‘poli’ et m’intéresser à toi, ce n’est pas deux oppositions, l’un peut très bien accompagner l’autre, tu ne penses pas ? » lui fais-tu remarqué en souriant. « Mais… si tu préfères, je peux essayer d’être… grossier ? » lui suggéras-tu, en laissant un léger rire transparaître. Bon, il y a peu de chance que tu arrives à l’être avec elle. Tu te le permets avec ton entourage proche, mais tu n’oses pas  te lâcher devant elle.
 
Finalement, tu te retrouves allongé à côté de Freja, et tu te demandes ce qu’il t’es passé par la tête. C’est pas une bonne idée, surtout que Freja est une très belle femme. T’espères que ton corps ne va pas te jouer des tours, surtout que ça fait une paire d’années que tu n’as pas eu autant de proximité avec une femme. Et le pire, c’est que Freja sent ta gêne, ça ne va pas te faciliter la tâche. « Tu… Tu ne me mets pas mal à l’aise » tentes-tu de la rassurer. « C’est juste que… J’ai besoin d’un temps d’adaptation au niveau de la proximité. Ne t’en fait pas. » lui dis-tu avec un sourire désolé, alors que ton visage est à quelques centimètre du sien. T’allais pourtant lui dire que ça faisait plus d’une décennie que t’avais pas été aussi proche d’une femme. Plus d’une décennie que t’avais pas dormi avec quelqu’un, mais tu t’es ravisé… C’est tellement humiliant que t’as pas eu la force d’être honnête sur ce point. Tu fais donc de ton mieux pour prendre sur toi et tu tentes de te détendre. Enfin, t’oublie vite cette résolution lorsque Freja te prévient qu’elle est du genre pot de colle la nuit. Tu retiens ta respiration un instant avant de bredouiller. « Euh… te coller à moi ? » répètes-tu abasourdi, pensant avoir mal entendu. « Bah… euh… Merci de me prévenir. » marmonnes-tu, un peu inquiet à l’idée de réagir brusquement à un contact qui te surprendrais. Tu croises les doigts pour que t’arrives à garder la situation sous contrôle.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 13617
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy ♡ & bat'phanie
double-compte : ciàran zoé, elio & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Ven 4 Mai 2018 - 21:15

Pour toi, ce n'est pas un défaut d'être trop gentil ou même trop poli, bien au contraire. La plupart des gens ont perdu cette faculté aujourd'hui, malheureusement. Alors, lorsque tu rencontres quelqu'un qui l'est, ça mérite d'être souligné. Heureusement, Wyatt ne semble pas prendre mal tes paroles, ce qui te rassure beaucoup. Tu ne voudrais pas te montrer impolie ou quoi que ce soit d'autre. « Qu'est-ce qu'on dit de toi, habituellement ? » Demandes-tu, légèrement étonnée. Aurais-tu une image biaisée de lui ? Tu ne penses pas, pas après tout ce qu'il a fait pour toi aujourd'hui. Mais tu peux te tromper, qui sait. « C'est vrai, tu as raison. » Dis-tu finalement, convaincue qu'on peut être les deux à la fois. Et c'est sans doute ce qu'est Wyatt, au fond. Tu ris lorsqu'il ajoute qu'il peut néanmoins se montrer malpoli si tu le désires. « Tout dépend de ta notion de grossier. » Réponds-tu en riant à nouveau. Tu ne veux pas qu'il se montre horrible avec toi mais si être grossier c'est de la taquinerie à ses yeux, alors ça ne te dérange pas. Surtout que toi, tu ne te gênes pas pour le faire lorsque tu vois qu'il est peu à son aise dans la tente, collé contre toi. « D'accord, si c'est trop pour toi, n'hésite pas à me le dire. » Dis-tu en soutenant son regard pour qu'il comprenne que tu es sincère. Tu préfères le savoir si c'est trop pour lui, s'il ne peut plus supporter la proximité. Au moins, ça te permettra d'agir en conséquence et de ne pas risquer de rendre la situation insupportable pour lui. Ou plutôt la nuit. « C'est ce que je fais dans un lit mais je n'ai pas encore eu la chance d'expérimenter une proximité si... immédiate dans une tente. Alors, peut-être que ce sera différent. J'en ai aucune idée. » Dis-tu en riant légèrement. « Tu veux dormir ? Peut-être que je devrais me retourner ? Pour qu'on soit mieux mis pour dormir ? » Demandes-tu finalement en fronçant légèrement les sourcils. Peut-être que dormir en "cuillère" serait plus confortable pour vous deux ? Ou au contraire, plus difficile pour Wyatt ? Tu soupires un instant puis souris en pensant à l'ironie de cette situation. Tu te retrouves avec un parfait inconnu, collée à lui dans cette tente et pourtant, tu ne sembles pas t'en inquiéter. Pas du tout, même. Mais Wyatt a été si gentil depuis le début que tu te sens incapable de te méfier de lui.

__________________________

your love is my turning page
« Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Tout les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar
messages : 1130
ici depuis : 09/08/2017
crédits : Blondie
double-compte : Le petit con en pleine crise d'adolescence, Maxim.
statut : En amour pour un homme à qu'il n'ose pas se déclarer.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Ven 4 Mai 2018 - 23:41

Tu trouves que cette situation est un peu surréaliste. Cela fait des années que tu n’as pas dormi en compagnie de quelqu’un avec autant de proximité, et il faut que ce soit avec une parfaite inconnue. Vos visages ne sont qu’à quelques centimètres l’un de l’autre alors que vous poursuivez la discussion dans le sac de couchage. Tu restes silencieux durant de longues secondes à sa première question, cherchant à te rappeler ce qu’on t’as déjà dit, mais ça remonte à tellement loin. « Et bien… Je ne sais pas. » souffles-tu finalement. « La dernière fois qu’on a dépeint un portrait de moi, je venais d’avoir seize ans, et il était peu glorieux. C’était juste avant de me retrouver à l’école militaire… » dis-tu pensif. Aujourd’hui, tu ne sais pas ce qu’on pense de toi, faut dire que tu n’as pas cherché à savoir. Tu gardes une certaine appréhension à l’idée de décevoir tes proches, comme avant. Et si tu donnes l’impression que tu n’as que faire de ce que pense les autres, c’est vraiment qu’en apparence. Au fond, ça a de l’importance, mais tu ne l’assumes pas. Tu espères seulement être à la hauteur de ce qu’on attend de toi, de ce que tes parents attendent, même si tu ne leur parles peu. Je ris doucement. « Je profère peu d’insultes, il m’arrive de dire bordel ou putain, mais c’est relativement rare, désolé de te décevoir. Si tu voulais connaitre le Wyatt bad boy, tu arrives quinze ans trop tard. » lui révèles-tu à voix basse accompagné d’un petit rire.
 
Freja tente de te mettre à l’aise, et t’apprécies beaucoup l’effort qu’elle fait. Tu essaies de te détendre. « Merci, mais ne t’en fait pas pour moi… » souris-tu un peu plus confiant. « D’accord, merci de me prévenir ! Si je deviens un oreiller, je serais pas surpris » murmures-tu calmement, pour mettre ta gêne de côté. Elle suggère de se retourner et tu hausses une épaule « Mets toi à ton aise pour dormir» affirmes-tu doucement en fermant les yeux. Tu restes allongé sur ton flanc gauche. Tu ne veux pas tourner le dos à Freja, pas que tu n’as pas confiance en elle, mais dans le mouvement, si ton t-shirt se soulève un peu, elle risque de voir tes cicatrices et t’es tellement pas à l’aise avec ça que ça détruirait tout ce que vous avez fait pour que vous soyez tout deux à l’aise.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 13617
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy ♡ & bat'phanie
double-compte : ciàran zoé, elio & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Lun 7 Mai 2018 - 17:58

Contrairement à Wyatt, tu es souvent confrontée à ce genre de situation, enfin avec quelques nuances. Dormir avec un inconnu n'est pas une situation insolite pour toi mais en général, il ne faut pas longtemps avant que vos vêtements volent à travers la pièce. Avec le secouriste, les choses sont totalement différentes. Il semble vraiment s'intéresser à toi et à ta vie plutôt qu'à ton physique et ça, tu n'en as pas si souvent l'habitude. C'est malheureux à dire mais tu te sers bien souvent de ton corps et de ton beau visage pour éviter qu'on ne creuse plus loin. Pour éviter de t'attacher, aussi. C'est comme un mécanisme de défense chez toi. « Oh j'imagine qu'il doit être bien différent d'aujourd'hui. » Tu ne pouvais qu'imaginer, oui. Mais on disait souvent que la guerre changeait un homme et au vu du stress post-traumatique de Wyatt, tu ne pouvais qu'en être presque convaincue. Presque, seulement. Tu ris lorsque Wyatt t'explique que le côté bad boy de sa personnalité est loin derrière lui. Aujourd'hui, il ne lâche que quelques injures par-ci par-là, comme la plupart des gens de nos jours. Mais tu ne doutais pas vraiment du contraire, pas après le comportement exemplaire qu'il a eu avec toi jusqu'ici. « De toute façon, j'ai tendance à penser que les mecs bad boy font semblant de l'être pour cacher une souffrance plus profonde. » Tu en étais convaincue et tu avais pu l'expérimenter de nombreuses fois. A commencer avec l'homme que tu aimes. Tu ne penses pas qu'on soit vraiment méchant ou mauvais de nature, le problème est bien plus profond que ça. Mais heureusement, ça ne concernait pas Wyatt bien qu'il ait d'autres souffrances à son actif tout aussi importantes. Tu hoches la tête, un sourire aux lèvres, lorsque le jeune homme te dit de ne pas t'inquiéter pour lui. Il semble un peu plus confiant maintenant que les choses ont été mises à plat et c'est pour un mieux. « Mmmh oui j'espère que t'es confortable comme oreiller. » Dis-tu en riant légèrement et en relevant la tête pour croiser le regard de Wyatt. Après quelques minutes, tu sens que la fatigue ne risque pas du tout de te gagner. Alors, tu profites du fait que Wyatt soit un peu plus à l'aise pour agir un peu différemment. « Ça doit faire des années que je n'ai plus dormi avec un homme juste pour... dormir. » Tu secoues légèrement la tête, amusée par ce constat sans doute triste pour certaines personnes. Mais pas pour toi, c'est comme ça que tu mènes ta vie après tout. « Sois sincère, je ne suis pas ton genre, c'est ça ? » Demandes-tu en sondant le regard du secouriste pour voir sa réaction. Tu imagines bien que ça le prendra de court mais tu veux savoir s'il est juste timide ou complètement désintéressé. Tu n'as pas envie de passer pour la fille qui saute sur tout ce qui bouge mais tu dois bien l'avouer, Wyatt est loin de te laisser indifférente.

__________________________

your love is my turning page
« Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Tout les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissée et que tu me dises pourquoi. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar
messages : 1130
ici depuis : 09/08/2017
crédits : Blondie
double-compte : Le petit con en pleine crise d'adolescence, Maxim.
statut : En amour pour un homme à qu'il n'ose pas se déclarer.
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   Jeu 10 Mai 2018 - 11:05


Freja a écrit:
« Oh j'imagine qu'il doit être bien différent d'aujourd'hui. »

Tu laisses un éclat de rire retentir dans la tente. « J’espère bien, oui. » dis-tu amusé. J’en étais même certain. J’avais beau avoir retrouvé Neala et Daemon et m’être adonné à certains de nos jeux d’enfants à nos retrouvailles, je voyais les choses bien différemment. Ses paroles me font sourire alors que tu repenses à ton adolescence. Tu avais bien une relation conflictuelle avec ton père, mais tu jouais surtout les rebelles parce que t’étais un p’tit con. Tu te donnais pas vraiment un genre, t’avais juste envie de t’amuser et jouer la provocation. Tester tes limites et la tolérance de tes parents. Tu avais d’ailleurs vue les limites de cette tolérance à tes dépends. « Je ne sais pas. Personnellement, j’étais un rebelle juste pour le plaisir de tester mes limites et celles de mes proches. Et provoquer mon père… Une raison bien idiote. » ris-tu doucement. Tu vois les choses avec le recul, mais à l’époque, t’étais loin de rire face aux conséquences de ta stupidité. « Mais je suppose que ça dépends des personnalités. Certains le sont pour se protéger je pense. D’autres pour se donner un genre… »  ajoutes-tu pensif. « Et toi ? Tu es plutôt sage ou bad girl ? » demandes-tu curieux.
Malgré son besoin d’aventure et d’espace, je la voyais plutôt comme une adolescente sage même si j’étais bien placer pour savoir que les apparences pouvaient être trompeuses. Confortable comme oreiller ? Je me souviens pas que Neala s’en soit plein, mais ça remonte à quinze ans alors difficile à dire. « Je… J’en sais rien… » dis-tu en haussant les épaules. De toute façon, j’allais pas mentir et je n’avais pas à voir honte qu’elle comprenne ce que j’insinuais. « ça remonte à… quinze ans la dernière fois ou j’ai servi d’oreiller. » avoues-tu en haussant les épaules. Peut-être qu’elle comprend pourquoi tu es pas tellement à l’aise par la proximité de vos corps, faut pas avoir fait bac +5 pour comprendre. Ces paroles te mette un peu mal à l’aise, parce que tu es juste, peu habitué à parler de ce genre de chose avec quelqu’un que tu connais, alors avec quelqu’un que tu viens de rencontrer. Tu ne sais pas quoi répondre, mais elle rempile derrière. Tu piques un fard. Comment dire que sa question, dans votre position actuelle est… gênante ? ou plutôt innatendue ? C’est une jeune femme magnifique c’est certain. Peut-être que si tu n’avais pas un minimum d’honneur t’aurais eu aucun scrupule a tenter quelque chose avec elle. Sauf que… tu n’oubliais pas qu’elle venait d’avoir un accident de voiture et que c’était uniquement pour ça qu’elle était là, avec toi ce soir. Que pour quelqu’un qui semblait avoir une vie sexuelle bien active, tu risquais de faire pâle figure à côté d’elle et puis… t’avais constamment un certain syrien en tête.  « Quoi ? » fais-tu surpris par sa question après un moment de silence. « Euh… non ce n’est pas ça… » bredouilles-tu tendu. « C’est juste que… bah euh… » okay. Respire mec, tu vas nous faire une syncope. « Je n’ai eu qu’une seule relation et… ça remonte à quinze ans… » marmonnes-tu gêné d’aborder ce sujet aussi directement, mais nécessaire. « Et euh… tu es magnifique mais… tu as eu un accident et… c’est euh… bah… » Tu te sens pitoyable de ne pas réussir à faire des phrases correctes, mais pour le coup, elle t’a tellement scotché que ton cerveau est en mode off. Tu redeviens silencieux un instant, et tu souffles un bon coup, remettant tes idées en place. « Pour être honnête, il y a quinze ans, je me serais pas poser de questions et j’aurai tenter ma chance. Mais maintenant…  si tu penses que je suis le genre d’homme à profiter de la situation… C’est que tu te trompes sur mon sujet » dis-je plus calmement en restant allongé, immobile face à elle. Je ne suis pas particulièrement vexé qu'elle puisse me voir ainsi, mais je ne veux pas qu'elle ait une mauvaise image de moi. Je ne veux pas abuser de la situation.

__________________________

and now we are alive
"C’est bizarre t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! @Xmen ≈  › ©️ alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: lost and insecure, you found me (wyja) - hot   

Revenir en haut Aller en bas
 
lost and insecure, you found me (wyja) - hot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: à bowen-
Sauter vers:  
digne d'un conte de fée...
Le temps d'une soirée, la salle de fêtes a donc été transformée en hall digne d'un royaume. Beauté, richesse, lumière et ambiance féérique, tout pour vous plonger dans un univers surréel.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES