AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 we do not stand alone (lisandro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm h
avatar
Woody Rutkowski
MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: sara (celle pour qui je ne serai jamais à la hauteur) - freja (celle qui devrait être tellement plus) - lola (celle qui n'a rien voulu savoir) - lily (celle qui me tient dorénavant tête) - jamie (celui qui ne mérite que ma haine) - nevaeh (celle du même sang, celle qui sera toujours là) - félix (celui du même sang, mon frère, mon ange)
ANECDOTES:
ABOUT MEMESSAGES : 1738
ICI DEPUIS : 03/10/2014
CRÉDITS : unbreakable/justine (a) & endlesslove (s)
DOUBLE-COMPTE : nelligan malinowski & lennox nowakowski & isaiah gartshore-nairn & adán nevarez & concho rosenbach & august wojnarowski & naveen arslanian
STATUT : ⋄ poor girl, she doesn't know that loving you is the worst way to get to you
MessageSujet: we do not stand alone (lisandro)   Dim 1 Avr 2018 - 3:18

C’est Lisandro qui avait fait le premier pas, c’est lui qui était entré en contact avec Woody pour la première fois depuis leur « dispute » et depuis qu’ils avaient mis fin à leur relation professionnelle de physiothérapie. Ça n’aurait pas pu être autrement, Woody était bien trop fier, et surtout il avait eu bien trop honte d’avoir ainsi déversé toute sa colère et tous ses malheurs sur Lisandro alors qu’il ne lui avait rien demandé. Ça n’était pas son genre, à Woody, de se donner en spectacle de cette manière, pas quand il était question de sa maladie. Il avait davantage tendance à s’en cacher, à mentir aux autres pour mieux se voiler son propre visage face à ce qui l’attendait. Il n’avait jamais eu envie d’entrevoir son futur, Woody, et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il avait toujours refusé d’un pied ferme d’assister à des séances de groupes de support de gens atteints de la sclérose en plaques. Plusieurs personnes, plusieurs stades, plusieurs formes. Il n’avait pas envie, Woody, de savoir à quoi il ressemblerait dans cinq, dix ou quinze ans. Peut-être même moins longtemps que ça encore. Il avait déjà entendu des témoignages, il avait bien assez lu sur le sujet quand on l’avait diagnostiqué, mais maintenant, il laissait toute la place au déni. Il ne voulait pas savoir. Il ne voulait pas savoir. Et pourtant, quand il avait vu Lisandro dans son fauteuil roulant, quand il l’avait vu baisser les bras à de si nombreuses reprises, quand il avait semblé abandonner chaque sphère de sa vie l’une après l’autre, Woody avait été contraint d’être confronté au reflet d’un lui-même pas si lointain que ça. Alors oui, Lisandro avait été le récipient de son jugement et de sa colère, et il avait enduré un physiothérapeute qui n’était définitivement pas à la hauteur en raison de sa propre expérience. Woody avait merdé, mais il avait été trop fier pour l’admettre et, surtout, il avait préféré éviter Lisandro pour ne pas avoir à reparler de cette journée-là où il s’était ouvert à un point tel qu’il avait eu du mal à en refermer la cicatrice. Toutefois, lorsque Lisandro lui avait tendu la main dans son message texte, Woody n’avait eu d’autre choix que de l’attraper. Ils ne se laisseraient plus tomber. Ni l’un, ni l’autre. À l’heure du déjeuner, dimanche, le trentenaire cogna à la porte de la résidence de Lisandro dont il connaissait l’emplacement par cœur depuis un bon moment, mais il n’y avait toutefois pas remis les pieds depuis quelques semaines maintenant. Il attendit qu’on vienne lui ouvrir cette fois, s’attendant surtout à ce que ce soit l’aide à domicile qui l’accueille.

__________________________

if i told you what i was, would you turn your back on me ? i'm taking a stand to escape what's inside me. a monster, i've turned into a monster. And it keeps ...
GETTING STRONGER
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar
Lisandro Salvao
MORE
ABOUT MEMESSAGES : 345
ICI DEPUIS : 12/10/2017
CRÉDITS : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
DOUBLE-COMPTE : Shelby Dietrich.
STATUT : Elle lui donne la force de croire en l'avenir à deux et surtout, la force de se battre pour remarcher un jour.
MessageSujet: Re: we do not stand alone (lisandro)   Ven 13 Avr 2018 - 12:00

Depuis quelques semaines maintenant, Lisandro avait pas mal évolué sur son handicap. Il ne l'acceptait pas encore de gaieté de coeur, mais il avait réussi à aller de l'avant concernant certains aspects. Mais il n'était plus seul désormais et c'est aussi sans doute pour cette raison qu'il avançait plus facilement, parce que le soutien qu'il avait à ses côtés était indéniable. Même si au fond de lui, il ne pouvait s'empêcher de penser à son ex-petite amie qui l'avait abandonné sans véritable raison. Il espérait que la situation ne soit pas trop compliquée et que Maddie décide de faire la même chose d'ici quelques semaines voire mois.

Non seulement pour lui annoncer cette bonne nouvelle mais avant tout, prendre de ses siennes, Lisandro avait décidé d'envoyer un message à Woody. Depuis leur dispute, ni l'un ni l'autre n'avaient rompu ce douloureux silence. L'italien avait conscience qu'il avait été détestable avec lui et il souhaitait se racheter. D'ailleurs, lorsque son ami avait décidé de le confier à un de ses collègues, Lisandro avait refusé et depuis, il n'avait plus fait aucune rééducation. Il savait que c'était mauvais pour lui, mais tant pis, il voulait simplement récupérer son ami, s'excuser et revenir à leur relation d'avant. Il en avait besoin pour avancer, et il savait surtout, que même si Woody ne disait rien, lui aussi avait besoin d'aide et de soutien, alors le jeune homme s'était promis d'être aussi présent que lui l'avait été à ses côtés. Après tout, c'est bien ça l'amitié non ?

Une fois qu'ils eurent échangés tous les deux par message, ils avaient établis leur rendez-vous dimanche, juste pour l'heure du déjeuner, ils auront ainsi toute l'après-midi pour discuter de tout et de rien. Simplement se retrouver c'est déjà une bonne chose. Pour la première fois depuis son accident, l'ancien footballeur avait demandé à Kaya, son aide à domicile d'aller faire les courses avec une idée et liste précise en tête. Aujourd'hui, c'est lui qui allait se mettre au fourneau. Avant tout cela il adorait cuisiner, alors c'était l'occasion de reprendre la main, même s'il allait sans doute à voir besoin d'un peu d'aide.

Entendant quelqu'un frapper à la porte, il demanda à Kaya si elle pouvait aller lui ouvrir pendant qu'il surveillait la cuisson de son plat. Il n'avait rien fait de très extraordinaire, simplement son plat favori et celui qui lui rappelait ses origines : des spaghettis bolognaise. Il espérait simplement que Woody aurait assez faim pour la quantité qu'il avait préparé.

Lisandro était à la fois heureux de revoir son ami mais très stressé aussi. Il savait qu'un mot de travers pour tracer un trait définitif sur leur amitié, et il refusait de perdre ses amis. Il s'absenta quelques minutes quand Woody fut entré dans le salon pour aller à sa rencontre. Un sourire radieux inonda son visage quand il vit son ami.

" - Salut toi. Ça me fait plaisir de te revoir."

Et ses propos étaient plus que sincères, ils avaient tellement de choses à se dire, à partager. Ils avaient du temps à rattraper même si ce n'était que quelques semaines, pendant ce temps, il s'en était passé des choses, du moins, dans la vie de l'ancien sportif.

" - Fait comme chez toi, le repas devrait être bientôt prêt. J'espère que tu aimes la nourriture italienne !"

Sinon et bien.. Il trouvera toujours d'autres ingrédients pour lui concocté une petite salade ou autre.

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
 
we do not stand alone (lisandro)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: maisons-
Sauter vers:  
attentat et tueur en série...
Alors qu'un festival des épices a lieu sur la plage de Grays Bay, des tirs successifs se font entendre. La panique prend vite le dessus alors que tous les habitants courent dans tous les sens sans savoir où aller.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
les scénarios attendus