AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 we do not stand alone (lisandro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
bowenien
avatar
messages : 430
ici depuis : 12/10/2017
crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
double-compte : Shelby Dietrich, Donovan Chamberlain et Malone Nilson.
statut : Il est désormais en couple, aussi improbable que cela puisse paraître. Il a trouvé la femme qui le rend heureux et avec qui il entrevoit un avenir commun.
MessageSujet: Re: we do not stand alone (lisandro)   Ven 8 Juin 2018 - 10:32

Il y a encore quelques mois en arrière, si les deux hommes avaient eu ce type de conversation, c'est certain qu'ils auraient fini par se crier dessus et à ce que l'un d'entre eux parte. Pourtant, les choses avaient évolués depuis. Pour Lisandro, il avançait doucement dans le processus de guérison, il essayait de voir le positif, malgré son handicap qui lui mettait encore des barrières plus d'une fois, tandis que Woody de son côté, semblait sombrer aussi profond que le fond le lui permettait. La situation était désormais inversée et l'italien ne comptait pas lâcher prise d'aussi tôt. Woody avait toujours été pour lui dire les choses clairement quand il ne voyait rien d'autre que son fauteuil ? Désormais c'était à son tour, et peut-être que les paroles dures qu'il lui adressait finiraient par atteindre son cerveau et le faire réfléchir quant à son avenir.

" - Alors c'est donc ça ? Pendant des mois et mois, tu me pousses à bout, tu me dis des propos durs pour me faire réagir et me dire que je ne suis qu'un con mais regarde toi Woody. Aujourd'hui tu agis exactement comme moi. C'est ça que tu veux ? Rester seul ? Que tout tes amis te tournent le dos alors que tu sais pertinemment que tu as besoin d'eux pour avancer ? Ne fait pas les mêmes erreurs que celles que j'ai pu commettre. Tu as la possibilité d'y aller étape par étape, ne laisse ton égo tout gâcher."

Lisandro était son ami avant tout, et s'ils avaient eu une altercation plus tôt, c'était à cause des propos du physiothérapeute qui avait été trop dur. Le jeune homme ne cherchait pas à lui faire mal, il voulait juste toucher la corde sensible, parce que malgré les apparences, il sait qu'il y a en a une, et il veut le faire réagir avant qu'il ne soit trop tard et qu'il se morfonde dans ses regrets, bien qu'il ne l'avouera jamais.

" - On sait pertinemment, toi comme moi que tu ne crois pas un strict mot de ce que tu viens de déblatérer. Tu ne seras pas ton propre physiothérapeute parce que tu seras incapable d'agir sur toi-même. Comment veux-tu que ça marche si tu te mens à toi-même ? Il est où l'ami qui me disait que j'avais des oeillères et que je ne voyais que mon fauteuil alors que ce n'était pas le seul critère qui me définissait ? Aujourd'hui, c'est à mon tour d'être là pour toi Woody, et que tu le veuille ou non, j'y resterai."

Sa voix était neutre mais assez douce, il ne s'était pas énervé, c'était inutile pour faire réagir son ami et il le savait. Mais il venait de lui faire une promesse et, même si ce dernier n'y croyait pas, Lisandro mettrait tout en oeuvre pour l'aider du mieux qu'il peut quitte à se heurter à un mur comme l'avait fait le physiothérapeute à de nombreuses reprises avec lui.

Ils revenaient ensuite à un sujet plus sérieux, plus cool. Celui du fait que Lisandro est trouvé une femme pour l'accompagner. Maddie. Il répondit aux questions de son ami sans trop savoir ce qu'il avait derrière la tête. Avec Woody s'était toujours compliqué de le savoir. Mais peut-être qu'il était juste curieux et qu'il voulait en savoir plus.

" - Ouais.. Enfin je crois que c'est sérieux.."

Ils n'avaient pas fait grand chose d'autre que sortir en ville pour Halloween par exemple ou bien pour la pluie d'étoiles. Et c'est d'ailleurs à ce même endroit que Lisandro lui a fait sa déclaration. En y repensant, il sourit bêtement avant d'être ramené à la réalité par la voix de Woody.

" - Je.. J'en sais rien.. Je ne suis déjà pas capable de le projeter demain, alors j'en sais rien.. Je suppose que j'essaye de faire mon maximum pour ne pas la faire fuir, mais il y a toujours ces craintes de ne pas être à la hauteur, qu'un autre soit mieux que moi, je sais pas si elles disparaîtront un jour." avoua-t-il à voix basse avant de poursuivre " - Mais si j'ai la possibilité, oui, j'aimerai l'avoir à mes côtés quelques années encore."

Il lui devait tout à Maddie. C'est elle qui l'avait remis sur le chemin de la guérison, c'est elle qui avait insisté pour qu'il reprenne sa rééducation. C'est grâce à elle qu'ils étaient là tous les deux à discuter entre amis. Il lui devait énormément et il ne cesserait jamais de la remercier jusqu'à son dernier souffle.

" - Et toi alors ? Personne dans ton lit ?"

Ce n'était pas un secret entre eux que Woody était un charmeur sans fin. Il avait connu beaucoup de filles, mais peu avec qui il s'était réellement engagé. Simplement des passes-temps, mais ce mode de vie allait un temps, il savait que tôt ou tard, une fille piquerait son coeur et si c'était le cas, il voulait connaître son nom.

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com
adm h
avatar
messages : 1864
ici depuis : 03/10/2014
crédits : tyrell (a) & endlesslove (s)
double-compte : nelligan malinowski & lennox nowakowski & isaiah gartshore-nairn & adán nevarez & concho rosenbach & august wojnarowski & naveen arslanian
statut : ⋄ I love you when you fall apart, so I can put you together and throw you against the wall
MessageSujet: Re: we do not stand alone (lisandro)   Ven 29 Juin 2018 - 0:24

Il ne s'était pourtant jamais montré faible devant Lisandro, Woody. Au contraire, il gardait la tête haute et le regard fier, peut-être parce qu'il devait le faire pour deux, mais surtout parce que lui-même pouvait se permettre de vivre dans le mensonge. Lisandro n'avait aucun moyen de cacher aux autres sa condition, elle était là. omniprésente, et l'ignorer était plutôt difficile. Dans le cas de Woody, son état de santé en était encore à un stade presque embryonnaire. Certes, il était diagnostiqué, mais les symptômes ne se présentaient que lors de rares poussées et lorsque celles-ci arrivaient, Woody évitait de sortir, tout simplement. Se cacher derrière le mensonge que tout allait bien l'avait sauvé de ce gouffre. Malheureusement, maintenant que le voile était levé face à Lisandro, maintenant que ce dernier savait que les jours de santé de Woody étaient comptés, le physiothérapeute n'arrivait tout simplement plus à être l'homme, l'ami d'avant. Quelque chose avait changé. Quelque chose changerait toujours. « Oui, c'est ce que je veux ! Et si je t'ai autant poussé c'est pour qu'on ne soit pas deux dans cette situation-là ! Je suis capable de vivre avec mes erreurs. J'voulais juste pas les voir chez quelqu'un d'autre. » Affirma-t-il. Était-il réellement en harmonie avec sa décision de terminer ses jours avec tous ses proches dos à lui, parce qu'il les aurait forcés à l'abandonner ? Était-il prêt à ne recevoir d'aide de personne, à lentement laisser le temps effriter son corps malade ? Sans doute pas, mais pour le moment, ça lui semblait être la seule bonne option. Alors il s'y accrochait, peu importe si ça le rendait con ou non. Con, il l'avait toujours été, d'une manière ou d'une autre. « Jusqu'à maintenant je m'en sors très bien, figures-toi. J'fais tout ce que je peux, j'fais tout ce qui est recommandé. J'ai une alimentation presque irréprochable, je pratique la méditation, le yoga, la marche, je pousse mon corps pour ne pas le laisser s'endormir, ... J'me mens à moi et aux autres quand il est question de mes relations, mais pour le reste, j'fais ce que je peux. » Le hic là-dedans, c'est que Woody aurait beau suivre tous les programmes à la lettre, viendrait un temps où il n'aurait tout simplement plus les capacités pour s'en occuper seul. Pourtant, à ce moment-là, il le serait bel et bien. Seul. Faute d'avoir ouvert les yeux assez tôt.

C'est avec soulagement pour Woody que les deux hommes changèrent enfin de sujet de conversation, afin d'aborder un événement beaucoup plus joyeux dans la vie de Lisandro : sa relation avec Maddie. Relation qui semblait plutôt sérieuse, d'ailleurs. Rien qu'à voir la lumière dans les yeux de l'italien quand il s'échappait dans ses rêveries, Woody pouvait voir à quel point il était en train de tomber amoureux d'elle. Ça le faisait sourire. « Tu sais, n'importe quel homme, n'importe quelle personne, même, aura toujours cette crainte-là. Qu'il y ait mieux ailleurs. Il faut juste que tu te souviennes qu'elle t'a choisi toi et qu'elle a ses raisons pour ça. » Il sourit. Fauteuil ou pas, en santé ou pas, cette peur de ne pas être à la hauteur était souvent là en amour. Lui-même l'avait vécu, et le vivait en ce moment. Ça n'était pas pour rien que Woody chassait autant Freja. Il avait peur qu'elle regrette de s'être engagée avec un homme qui lui volerait son temps, son énergie et son bonheur, lorsqu'ils seraient plus vieux. Woody ne voyait pas plus loin que ça, pour le plus grand désespoir de Freja. D'ailleurs, Lisandro le questionna à propos des femmes dans sa vie, dans son lit. Il esquissa un faible sourire. « Tu me connais. C'est assez rare qu'il n'y ait personne. » Il continua à sourire, avant d'hausser les épaules et d'ajouter : « Mais je me suis calmé ces temps-ci, c'est vrai. » Admit-il, ouvrant sans doute la porte vers quelques confidences.

__________________________

we were always meant to say goodbye, we never would have worked out right, we were never meant for do or die. I want you to know that it doesn't matter where we take this road, someone's gotta go. and I want you to know you couldn't have loved me better, but I want you to move on so ...
I'M ALREADY GONE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 430
ici depuis : 12/10/2017
crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
double-compte : Shelby Dietrich, Donovan Chamberlain et Malone Nilson.
statut : Il est désormais en couple, aussi improbable que cela puisse paraître. Il a trouvé la femme qui le rend heureux et avec qui il entrevoit un avenir commun.
MessageSujet: Re: we do not stand alone (lisandro)   Dim 1 Juil 2018 - 22:02

Plus le temps passait, plus l'ancien sportif pensait que c'était finalement une mauvaise idée d'avoir invité Woody chez lui. Il était dans un tel état d'esprit que même s'il voulait le faire changer d'avis ou même essayer de lui faire entendre raison, il n'y arriverai pas. Il allait devoir laisser son ami se morfondre comme lui l'avait fait. Lisandro aurait aimé pouvoir faire plus pour lui, mais il faut se rendre à l'évidence, il n'obtiendra jamais ce qu'il souhaitait et il allait devoir laisser son ami se détruire sous ses yeux. Et cette constatation lui brisait le coeur. Il poussa un soupir.

" - Tu agis comme moi en faisant ça Woody et tu le sais au fond de toi. La seule chose que tu vas gagner c'est de te retrouver seul. Alors peut-être qu'à ce stade là tu t'en fou parce que tu peux encore faire ce que tu veux, mais quand tu seras alité ou autre et que tu auras besoin de compagnie, tu te rendras compte que tu as tout fait pour que tes amis te lâchent. Et c'est à ce moment là que tu regretteras de t'être comporté comme un imbécile."

L'italien était bien placé pour savoir ce que ça pouvait faire d'être seul. Au fond, il sermonait Woody, mais il avait fait pareil. Seulement aujourd'hui, même si ça avait mis du temps, il avait compris et il avait changé. Il voudrait tellement que son ami puisse l'assimiler à son tour, mais sa fierté et son ego étaient beaucoup plus conséquent que ceux de l'ancien sportif.

" - Non mais tu t'entends parler ? Tu crois vraiment qu'en bouffant tes trucs mentionnés dans un programme pour ralentir la maladie c'est ce qui va te faire tenir ? Mais vois la réalité en face !!"

Lisandro commençait à être excéder par le comportement puérile de Woody. Son ami lui avait déjà fait la morale plus d'une fois sans mâcher ses mots, se fichant pas mal de savoir si ça allait le blesser ou non, mais aujourd'hui, les rôles étaient inversés. Et voir Woody rejeter tout le monde et se complaire dans cette situation, ça le faisait sortir de ses gonds. Pourtant, il essayait de rester le plus calme possible même s'il avait élevé un peu la voix.

Ils finirent par changer de sujet pour discuter de sa relation avec Maddie. Lisandro était heureux, là-dessus il n'y avait aucun doute. En revanche, lui, des doutes il en avait plein. Il n'avait pas vécu ça depuis la dernière relation qu'il avait eu, cette relation qui l'avait réduit un peu plus en morceaux étant donné qu'il avait déjà tout perdu. Il aurait aimé se raccrocher à la personne qu'il aimait, mais elle l'a abandonné, et maintenant il nourrissait des doutes à l'égard de Maddie concernant l'avenir de leur relation. Il sourit à son ami après qu'il lui ai adressé ces propos rassurants. Il est vrai que Maddie l'avait choisi lui, elle savait dans quoi elle s'était engagée puisqu'elle n'ignorait rien de sa condition, pourtant elle avait accepté. Pourquoi ? L'amour a ses raisons que la raison ignore.

" - Te serais-tu calmer parce qu'une personne aurait plus attirée ton attention que toutes les autres ? Si c'est le cas, je veux un nom !"

Lisandro n'était pas s'en savoir que Woody aimait les femmes. Bien trop d'ailleurs. Et rare était les fois où il finissait ses soirées seul dans son lit. Il avait toujours enchaîné les relations sans lendemain ou tout du moins, non suivies, alors s'il avait ralenti, c'est peut-être qu'une femme lui avait fait tourner la tête et avait réussi à le raisonner un peu. Il mériterai tellement d'avoir une femme à ses côtés, peut-être que ça l'aidera dans son avenir proche

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com
adm h
avatar
messages : 1864
ici depuis : 03/10/2014
crédits : tyrell (a) & endlesslove (s)
double-compte : nelligan malinowski & lennox nowakowski & isaiah gartshore-nairn & adán nevarez & concho rosenbach & august wojnarowski & naveen arslanian
statut : ⋄ I love you when you fall apart, so I can put you together and throw you against the wall
MessageSujet: Re: we do not stand alone (lisandro)   Ven 6 Juil 2018 - 2:44

Ils pouvaient avoir l'impression d'être dans une impasse, de se trouver à nouveau dans une situation où l'entente était impossible mais cette fois en inversant les rôles, toutefois Lisandro et Woody devaient voir plus loin que ça. Tout comme les choses avaient finalement débloqué avec Lisandro, même s'il restait encore énormément de chemin à faire, peut-être que Woody finirait par changer de cap et enfin entendre raison. S'il y avait quelqu'un capable de le faire, c'était sans doute Lisandro, même si le physiothérapeute n'était pas prêt de l'admettre. Il n'en était même pas là dans sa pensée, non plus. Pour lui, sa propre perception était la seule acceptable. « T'as peut-être raison, Lis'. Je regretterai sans doute. Mais au moins à ce moment-là il sera déjà trop tard, et ma faiblesse ne condamnera personne d'autre que moi. J'pourrai pas faire marche-arrière, et ce sera mieux pour tout le monde, sauf moi. J'suis prêt à payer ce prix-là si c'est pour que les gens que j'aime continuent leur vie sans que j'sois un poids. » Il se montrait tellement injuste, Woody, envers lui-même mais envers les autres, aussi. Qui était-il pour décider unilatéralement des relations qui se termineraient ou non ? Pour qui se prenait-il en décidant pour les autres de ce qu'ils étaient capables de supporter ou non ? Il détesterait qu'on lui fasse ce genre de coup, et s'il se trouvait dans l'autre rôle, sans doute se battrait-il. Tout comme Lisandro le faisait présentement. Il était un vrai imbécile, même l'italien l'avait souligné. « Ça me fera tenir un peu plus longtemps, au moins ! J'sais bien que c'est inévitable, c'qui m'arrivera, j'suis pas con Lisandro ! Mais si je peux, par tous ces moyens-là, m'assurer une qualité de vie un peu plus belle pour quelques années de plus, alors je suivrai ces trucs-là à la lettre. J'en donne peut-être pas l'impression mais j'tiens aux gens qui m'entourent, et si j'peux les avoir auprès de moi pour plus longtemps, j'donnerai tout ce que j'ai. » Les deux haussaient le ton, ils se replongeaient dans leurs séances passées lorsque Woody n'était qu'un professionnel de la santé et Lisandro son patient. Mais là, ils n'étaient que deux amis, c'était ça la base de leur relation, alors à son tour l'italien se permettait d'exploser. Heureusement, les dégâts furent en quelque sorte limités quand les deux hommes optèrent pour un sujet un peu moins difficile : l'amour. Enfin, c'était difficile, mais d'une toute autre manière. Il n'y avait pas de raison que le ton monte à nouveau, surtout pas avec les étoiles que Lisandro avait dans les yeux en parlant de Maddie. Woody aurait aimé avoir les mêmes lorsqu'il parlait de Freja mais, malheureusement, ils ne se trouvaient pas au même niveau. Un mince sourire se dessina sur ses lèvres quand son ami lui demanda un nom. D'ordinaire, il serait resté assez secret mais, à défaut de pouvoir extérioriser ses sentiments auprès de la malheureuse élue, il pourrait au moins en parler avec d'autres. « Elle s'appelle Freja. Elle est norvégienne mais s'est installée ici y'a de ça plusieurs années maintenant. Ça a tout de suite cliqué entre nous et depuis, on est inséparables. Mais c'est devenu bien plus que ça avec le temps ... » Il soupira. « Et pourtant je m'apprête à la perdre. » Si ce n'était pas déjà fait.

__________________________

we were always meant to say goodbye, we never would have worked out right, we were never meant for do or die. I want you to know that it doesn't matter where we take this road, someone's gotta go. and I want you to know you couldn't have loved me better, but I want you to move on so ...
I'M ALREADY GONE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 430
ici depuis : 12/10/2017
crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
double-compte : Shelby Dietrich, Donovan Chamberlain et Malone Nilson.
statut : Il est désormais en couple, aussi improbable que cela puisse paraître. Il a trouvé la femme qui le rend heureux et avec qui il entrevoit un avenir commun.
MessageSujet: Re: we do not stand alone (lisandro)   Dim 8 Juil 2018 - 11:08

Même si Lisandro était un peu plus lucide aujourd'hui que les précédentes fois où ils étaient ensemble, il ne pouvait s'empêcher d'avoir peur d'être trop rude dans ses propos et de perdre Woody pour de bon cette fois. Il n'était pas prêt de le perdre, encore moins lorsqu'il savait désormais que les jours du physiothérapeute étaient comptés. Laisser son ami seul voudrait dire qu'il est insensible à sa douleur, or, ce n'est pas le cas, il se sent plus que concerné pour la simple et bonne raison qu'il avait commis les mêmes erreurs avant. Et il refusait qu'il perde ses amis, sa famille ou autre pour ses agissements. Il se devait de lui éviter de reproduire le même schéma destructeur qu'il avait prévu pour lui après son accident.

" - C'est comme ça que tu vois les choses ? Rejeter les personnes qui t'entourent, les faire souffrir pour leur éviter de souffrir à cause de ta soit disant maladie ? C'est pas comme ça que ça se passe Woody. Ces gens, tes amis, ils ont toujours été là pour toi, et tu crois vraiment que parce que tu es malade ça change la donne ? Ça ne change rien du tout, tu restes le même et eux, te soutiendront. Et crois-moi, dans ce genre de cas, le soutien moral c'est la seule chose qui compte réellement et c'est ce qui te fera tenir. Si tu rejetes tout le monde, tu seras seul et tu ne pourras pas affronter ça de plein fouet. Tu as besoin de compagnie, il faut juste que tu arrêtes d'être dans le déni et que tu vois la vérité en face. "

L'italien avait ensuite élevé la voix quand Woody avait prononcé ces derniers mots. Il ne savait plus quoi penser. Il y a deux secondes, il avait tenu un certain discours, et maintenant, il tenait exactement l'opposé. En soi, il ne lui en voulait pas parce qu'il le comprenait sans doute mieux que quiconque, il savait dans quel état d'esprit il se trouvait, même s'ils n'étaient pas dans la même situation l'un et l'autre.

" - Est-ce que tu t'entends parler Woody ? Il y a deux secondes tu me dis que tu veux rejeter tout le monde pour ne pas leur faire du mal, et maintenant tu me dis que tu tiens à eux. Alors si tu tiens réellement à eux ne leur fait pas endurer ça. Certains ne t'en tiendront peut-être pas rigueur, mais en agissant comme ça, tu peux les perdre. Réfléchis bien, si tu tiens vraiment à eux, laisse les faire partie de ta vie, même si ça implique que tu risques de les blesser à cause de ta maladie."

Pour apaiser la discussion, ils reviennent sur le sujet de Maddie. Lisandro pourrait très certainement en parler pendant des heures, mais ce n'était pas le moment, à part si Woody le lui demandait, mais il en doutait que ce soit le cas. Il voyait bien dans le regard de son ami qu'une femme semblait occuper ses pensées, alors il décida de lui poser la question. C'est alors qu'il lui expliqua la situation. Cette femme, Freja, avait un certain impact sur lui, sur sa vie, sur son quotidien et aujourd'hui, même s'il ne l'avouait pas, il était très certainement épris de la demoiselle. Un sourire aurait pu se dessiner sur ses lèvres si son ami s'était arrêté à ce discours. Mais les derniers mots qu'il rajouta le fit réagir.

" - Ne me dit pas que tu fais la même erreur que moi ? Ne la rejette pas Woody, ce sera ta plus grosse erreur et tu le regretteras jusqu'à ta mort. Comment tu crois que j'ai pu réussir à entrevoir la lumière quand tout autour de moi était sombre ? C'est grâce à cette femme, à Maddie. Alors ne fait pas cette erreur et laisse la faire partie de ta vie, même si tu penses ne pas pouvoir lui offrir un futur décent. Tu crois que je vais lui offrir quoi moi ? Je n'ai rien à lui offrir pourtant elle a pris la décision de s'intéresser à moi et à personne d'autre. Si elle te plait, et c'est visiblement le cas, ne la laisse pas filer et être heureuse auprès d'un autre homme."

Lisandro n'était pas un expert en amour, il n'y connaissait pas grand chose, mais il avait énormément appris ces derniers temps auprès de Maddie, il avait enfin vu la vérité en face. Il s'était remis en question et était sorti du déni, même si le chemin était encore long à parcourir, il était sûr la bonne voie. Il voulait que Woody emprunte la même que lui pour s'en sortir, même s'il était condamné à plus ou moins longue échéance.

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: we do not stand alone (lisandro)   

Revenir en haut Aller en bas
 
we do not stand alone (lisandro)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: maisons-
Sauter vers:  
it's summertime
Les vacances sont arrivées, profitez du soleil, de vous reposer et nous reviendrons prochainement pour une nouvelle intrigue.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES