AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 strong women are absolutely unpredictable [eilynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
baby kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 719
ici depuis : 10/01/2018
crédits : ultraviolences (av.) | sial (sign.)
double-compte : clive taylor
statut : like the snow… cold and silent.
MessageSujet: strong women are absolutely unpredictable [eilynn]   Mar 10 Avr 2018 - 2:09



strong women
are absolutely
unpredictable


«Je te le répète, une fois que l’on a franchi la porte d’entrée, c’est un sourire que je veux voir accrocher à tes lèvres, et je veux le voir jusqu’à la fin de la soirée.» Une seule consigne, la plus simple mais il y tenait. Une femme malheureuse au bras d’un homme n’était pas une femme comblée et un homme qui ne savait pas combler une femme n’était pas un bon banquier. C’est en poussant la porte qu’il avait fait signe à la femme qui l’accompagnait de passer et à peine la porte s’était refermée derrière eux qu’ils étaient accueillis par le maître des lieux.  «Quelle belle surprise Landon, je ne vous attendais pas en si charmante compagnie ce soir.» Et lui non plus, du moins, pas en compagnie de quelqu’un. Mais ses plans avaient changé au moment où il avait quitté cette table au casino et que la croupière lui fasse comprendre qu’elle avait vu ses manipulations. Cette croupière c’était Eilynn, une blonde qu’il venait à peine de rencontrer et à qui il venait de faire gagner une belle petite somme d’argent… en échange de son silence et de sa présence à cette soirée mondaine que son patron avait pris l’habitude d’organiser avec les clients les plus fortunés de la banque. L’occasion pour Landon de rentrer dans les bons petits papiers mais aussi de rendre plus solide ses relations avec ses clients, même s’ils n’avaient pas encore les gros morceaux, par manque d’expérience et parce qu’il devait faire ses preuves. Alors inviter une inconnue à le rejoindre était un risque. Seulement il savait ce qu’une femme pouvait apporter à un homme rien qu’en lui tenant le bras, ou encore en rigolant aux anecdotes déplacées de ces gens aisés, assez pour se sentir supérieur à beaucoup de monde. «J’ai retenu votre conseil M. Sulivan, celui de marquer les esprits par ce qui sait me mettre le mieux en valeur.» Une phrase qui ne lui ressemble pas, mais une phrase qui pousse le sexagénaire à s’esclaffer en tapotant à plusieurs reprises l’épaule du britannique. «Vous apprenez vite Landon, vous apprenez vite. Par contre, il ne faut jamais laisser trop d’inconnues autour d’une femme, vous savez?» Landon le regarde mais il voit très vite l’intérêt du vieil homme se porter sur celle qui l’accompagne, celle qui le mettait tant en valeur selon ses dires. Alors il pose à son tour son regard sur la belle blonde et laisse sa main caresser doucement le bas du dos de celle-ci avant de reporter son attention sur son patron qui n’avait pas quitté des yeux celle dont il souhaitait faire la connaissance. «Excusez-moi, je vous présente…» Il n’a même pas le temps d’en placer une de plus qu’il se fait couper la parole. «On ne présente jamais la personne que l’on a à son bras Landon. Car c’est toujours un plaisir pour un homme que d’entendre une femme s’adresser à lui, n’êtes-vous pas d’accord mademoiselle?» Une remarque qui a le don de le crisper intérieurement, sûrement la raison pour laquelle son sourire se fait plus visible et que son regard se fait plus insistant sur Eilynn. Lui qui avait l’habitude de se faire discret pour repérer les invités, les choses étaient différentes ce soir et celle qui se tenait à ses côtés n’y était certainement pas pour rien, bien au contraire.


__________________________

what you have done
can't be undone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 2478
ici depuis : 28/03/2017
crédits : Perlman (vava) Emu (gif Jeilynn)
double-compte : Daemon Macintosh / Jazz Dellaney
statut : en couple avec Jeff, la vie à deux se décline de mille couleurs avec le beau pompier.
MessageSujet: Re: strong women are absolutely unpredictable [eilynn]   Dim 15 Avr 2018 - 15:11



" La vie nous distribue des cartes, étalées face cachée. Vous retournez chaque carte, et vous faites du mieux que vous pouvez, avec le jeu que vous avez ! "

Le jeu. Il a toujours rythmé ta vie. Que se soit dans le côté professionnel que dans le côté privé. Tu uses et en abuses. En faisant toujours attention à ne pas dépasser les règles. Même cela te tente à cause de la saveur que cet interdit apporte. Le jeu grise et enivre. Et tu aimes les sensations qu’il fait naitre dans tes veines. Ce feu à la fois brulant et dangereux. Alors quand Landon est apparu un soir à ta table avec son envie de gagner, tu as été électrisé. Tu es entré dans son jeu sans penser aux conséquences. Et cette tentation délicieuse qui te fait être à son bras ce soir. Dans un rôle que tu comptes bien tenir. Même au-delà de ses espérances. Parce que cela t’électrise d’avantage. Et puis il a du charme ce mec. Un charme déroutant qui te donne envie de le découvrir d’avantage. De jouer avec plus d’ardeur et de rage. Quitte à te bruler les ailes. A part que cela ne soit lui qui ce les brule les siennes.

Tu écoutes ses consignes. Et ton sourire se fait plus ravageur. « J’ai compris chéri. Je suis la plus heureuse des femmes et il faut que cela éclate aux regards de tous ces pervers qui vont venir poser leurs yeux sur mes courbes .. pardon mes lèvres. » Tes doigts glissent doucement sur les lèvres de Landon. Une légère provocation. A part qu’il y est une invitation qui naisse dans ce geste. Tu l’ignores encore. Ou tu feins de l’ignorer. Trop heureuse de jouer, même avec ton partenaire. « Ne te fais pas de bile. Je vais tous les séduire. » Et vous entrez en scène. Pour l’occasion tu as mis en valeur des courbes divines. Ton parfum laisse trainer une pointe de mystère. Tes cheveux tombent en cascades sur tes épaules. Cachant en partie le dos nu de celle-ci. Un collier long pare ton cou donnant l’envie de le suivre jusque dans ton décolleté. Tu n’as rien de provocant, même ton maquillage est sobre. Tu es juste ensorcelante. Mais c’est le but de la manœuvre. Ouvrir des portes à ton doux et tendre. Juste par ta présence. Tu as mis ton bras autour du bras de Landon. Vous ressemblez au petit couple parfait. Mais au fond de vous c’est le vice et l’envie qui caresse votre chair.

Un homme s’avance vers vous. Il a l’air étonné de voir Landon bien accompagné. Son regard se pose sur toi et tu souris. Ne pouvant t’empêcher de penser qu’il pourrait éviter de s’attarder sur certaines parties de ton corps. A croire qu’il est affamé. Ou bien tu lui as ouvert l’appétit. Un vieux visse lard qui doit imaginer bien des scénarios entre tes bras. Tu retiens de rire à la phrase de Landon, quel embobineur ce beau gosse. Tu les écoutes échanger. S’il savait ce que tu fais des inconnus qui te tournent autour. S’ils ne sont pas à ton gout ou s’ils sont trop collants tu leurs dis ta façon de penser. Et avec tes poings s’il le faut. Rapidement ton partenaire se fait plus tactile envers toi. Tu sens sa main au bas de ton dos. Cherche t-il à attiser ton désir ? Ou bien veut-il montrer à ce vieux qui continue de te reluquer que tu es à lui et à personne d’autre ? Cela te fait sourire. Et tu joues de ton regard sur Landon avant de le reporter à nouveau sur votre interlocuteur. Landon est coiffé sur le poteau quand il veut te présenter. Vicieux mais plein de bonnes manières. Les pires au fond. Ils sont du genre à te montrer le paradis avant de te jeter en enfer. Ton regard se fait légèrement insistant dans le sien. Mais tout en douceur. « Tout dépend les circonstances. Monsieur Sulivan. » Tu ne veux pas que Landon se sente évincé ou qu’il est la sensation de perdre la face. « Mais je ferais une exception pour vous. Eilynn Standford. Enchantée de vous rencontrer. » Ta voix est posé, mais ton intonation est un brin charmeuse. Tu veux lui faire perdre ses moyens à ce vieux fou. Tu pousserais même le vice à dire que tu es la future femme de Landon. Mais tu lui laisses le temps de reprendre ses esprits avant de lui donner le coup fatal et lui faire perdre toutes ses illusions. Et puis faut ménager Landon aussi.

 
good vibes.

__________________________

Love me
Touch me gently like a summer evening breeze. Take your time, make it slow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 719
ici depuis : 10/01/2018
crédits : ultraviolences (av.) | sial (sign.)
double-compte : clive taylor
statut : like the snow… cold and silent.
MessageSujet: Re: strong women are absolutely unpredictable [eilynn]   Mar 17 Avr 2018 - 0:53



strong women
are absolutely
unpredictable


C’était la première fois que Landon osait inviter quelqu’un, la première fois qu’il amenait une inconnue sans rien savoir d’elle. Alors si ça pouvait paraître insensé de miser sur une parfaite étrangère, il savait aussi que c’était le meilleur moyen d’être naturel avec elle. Il ne la connaissait pas suffisamment pour anticiper ses réactions, il ne pouvait pas maîtriser quoi que ce soit et c’était peut-être quelque chose qui lui plaisait. Ce n’était pas l’un de ces hommes a beaucoup s’amuser, ni l’un de ces hommes à aimer draguer une femme. Pourtant ce soir, il savait qu’en plus de convaincre son patron, il allait devoir paraître séduisant aux yeux de cette blonde pour qu’elle daigne entrer pleinement dans son jeu. Il fallait qu’elle le trouve intéressant, qu’elle le trouve attirant pour que les regards et les sourires qu’elle lui adresserait semblent le plus naturel possible. Cette tension qu’il sentait traverser son corps en passant les portes d’entrée était presque nouvelle et il appréciait, il espérait même qu’Eilynn sache lui en donner l’envie d’y prendre goût… car si lui était focalisé sur son patron, elle semblait focalisée à passer une soirée mémorable, à attirer les regards sur elle, à jouer son rôle à la perfection. Elle semblait sûre d’elle, elle se permet même de toucher les lèvres de Landon du bout des doigts. Pourtant il restait imperturbable, il se contentait de la regarder sans même bouger, sans même esquisser le moindre sourire pour lui montrer que ce n’était pas des mots ou des gestes qui allaient le convaincre, mais bien un ensemble d’éléments.

Des éléments qui allaient rapidement devoir être étalés lorsque son patron s’était jeté sur eux au moment même où ils étaient entrés. Des mots qui s’adressent à Landon mais qui visent directement Eilynn. Son patron n’avait pas tardé à montrer l'intérêt qu'il portait à la jeune femme, son regard préférant s'attarder davantage sur ses courbes plutôt que sur le sourire maîtrisé de Landon. Le jeune banquier sent bien que son patron est en train de mordre à l’hameçon, il le ramène même peu à peu vers lui mais il avait suffi d’un faux pas de Landon en cherchant à présenter Eilynn pour que le fil lâche et que le sexagénaire trouve la parade de s’adresser à l’objet de ses convoitises. Silencieux, Landon se contentait d’observer les réactions et quand Eilynn entreprit de répondre, la main qu’il avait dans son dos s’arrêta, comme pour signaler à la jeune femme de ne pas trop en faire. Le visage du patron semble surpris jusqu’à ce que la blonde reprenne, détendant les traits du vieil homme alors que Landon laissa sa main glisser un peu plus bas sur la chute de reins de sa partenaire. «Quel honneur mademoiselle Standford.» qu’il lui répond en souriant avant d’attraper sa main. Landon leva légèrement les yeux tellement ce geste lui semblait hors de son temps. »Stanley Sullivan. Mais pour vous, je suis aussi prêt à faire une exception, appelez-moi Stanley» Et il dépose un baiser sur le dos de sa main, ne manquant pas de garder celle-ci plus longtemps que nécessaire dans la sienne avant de regarder Landon, se permettant une mine légèrement déçue. «Malheureusement, il me semble que je ne sois pas la seule exception à vos yeux.» Une remarque qui a le don de frapper de plein fouet Landon dont le regard s’assombrit, surtout face à ce sourire qu’affiche son patron. En l’espace de quelques secondes, il avait l’impression d’être de trop. Puis il avait aussi l’impression de faire de l’ombre à son patron et c’eut le don de lui plaire parce que ce soir, son patron ne pourrait que regarder Eilynn et Landon n’allait pas manquer l’occasion de lui le faire comprendre. «Je vais être obligé de vous reprendre M. Sullivan…» Landon ne manque pas de sourire pleinement, surtout en voyant l’homme le regarder, surpris qu’il ose interrompre ce contact qu’il venait d’installer avec Eilynn. «Contrairement à vous, je ne suis pas une exception. Je suis plutôt la raison pour laquelle elle se doit d’en faire désormais» Et c’est presque de haut qu’il posa son regard sur son patron. Ce même patron qui le prenait de haut sur son lieu de travail, qui montrait à Landon que c’était pour lui qu’il travaillait, dans sa banque qu’il travaillait. Alors ce soir, c’est Landon qui lui montrerait que cette femme qui l’accompagnait était la sienne, que c’était pour lui qu’elle était là et que ce serait à lui qu’elle accorderait toute son attention. Son patron ne tarda pas à sourire, puis même à rire en reprenant ce réflexe de tapoter l’épaule de Landon, de rétablir un contact avec lui. «Vous êtes fabuleux Landon, vraiment. Cette ravissante jeune femme vous rend intéressant, je ne vous savais pas aussi…» Il se tut quelques secondes, sa main toujours sur l’épaule du jeune banquier qui l’observait sans rien dire, un sourire toujours visible sur les lèvres. «… téméraire. Je ne sais pas si c’est le bon mot mais avoir l’audace de  me parler sur ce ton alors que cette femme n’est pas la vôtre, c’est osé.» Et il retira enfin sa main tandis que Landon continuait de sourire. Il aurait pu en rajouter mais il savait qu’en faire plus serait joué avec les limites et il savait quand il ne fallait pas les dépasser… surtout avec son patron.


__________________________

what you have done
can't be undone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 2478
ici depuis : 28/03/2017
crédits : Perlman (vava) Emu (gif Jeilynn)
double-compte : Daemon Macintosh / Jazz Dellaney
statut : en couple avec Jeff, la vie à deux se décline de mille couleurs avec le beau pompier.
MessageSujet: Re: strong women are absolutely unpredictable [eilynn]   Sam 28 Avr 2018 - 15:43



" La vie nous distribue des cartes, étalées face cachée. Vous retournez chaque carte, et vous faites du mieux que vous pouvez, avec le jeu que vous avez ! "

Tu as hâte de voir comment va se dérouler cette soirée. Tu n’as aucune angoisse, mais une excitation profonde titille tes entrailles. Tu as vu Landon à l’œuvre autour d’une table de casino. Tu es certaine qu’il va être aussi tranchant ce soir face à ses supérieurs et face à ces mecs qui étalent leur puissance au grand jour. Tu gardes dans un coin de ta tête les remarques qu’il t’a faites avant d’entrer en scène. Qui sait ? Tu pourrais bien lui réserver quelques surprises, histoire de rendre cette soirée encore plus piquante. Tu aimes jouer avec le feu, il a du le remarquer. Et puis c’est quand même agréable d’être à son bras, même si tu es là pour le mettre en valeur. Tu n’es pas insensible à ce qu’il dégage. Du coup jouer le rôle de la fille terriblement éprise ne sera pas compliqué. Faudrait être de glace pour ne pas craquer pour un type du genre de Landon, il est tout à fait dans le style de ceux qui aiguisent ta gourmandise. Et à peine entré dans la salle que vous êtes rejoint par le patron de Landon et très vite le jeu se met en place. Ta présence fait mouche et cela te donne envie de profiter de la situation. Tu es une joueuse alors tu vas te faire un plaisir de jouer.

Tu remarques bien vite le regard de son patron glisser sur ton corps. Sale vicieux qui surement pense déjà à la façon dont il aimerait te gouter. A part qu’il se demande comment te dévore Landon. Cela te fait jubiler. Tu souris et ton regard se fait plus intense. La joute verbale est engagée et elle est piquante dés les premiers mots. En entendant Landon rythme tes interventions de sa main qui se balade dans son dos. A croire qu’il en profite pour tâter la marchandise. Tu pourrais bien te laisser aller à tâter toi aussi. Mais pour le moment c’est assez difficile vu que monsieur Sullivan c’est emparé de ta main pour un baise main en bon et du forme. D’ailleurs il s’attarde un peu ce qui a l’air de faire bouillir ton partenaire. « Je vous remercie de cet honneur Stanley. Les gentlemen se font rares de nos jours. C’est appréciable d’en fréquenter. » Un sourire à la dérober à Landon, sourire pour montrer à monsieur Sullivan l’ampleur de tes sentiments. Même si c’est un leurre, il est parfait comme piège. Tu t’amuses de la petite provocation que le patron lance à son employé. Seraient-ils prêt à ce battre pour toi ? Cela pourrait être amusant et puis tu n’as rien à y perdre. Tu vas pour répondre mais Landon se lance avant. C’est un vrai régal de les voir dans leur fierté de mâle se battre avec des mots. De toute façon si un devait t’avoir ce soir Landon sortirait gagnant il n’y a pas photo pour toi. A mettre un homme dans ton lit autant que cela soit un beau mâle avec tous les atouts pour faire de ta nuit un délice. En un claquement de doigt tu deviens la propriété de ton partenaire. Landon défend son territoire comme un fauve enragé. Comme il est sexy quand il se fait féroce. Et toi tu restes là sourire aux lèvres attendant presque la mise à mort de monsieur Sullivan. Qui finit par rire de cet échange. Mais tu tiques sur la fin de sa phrase comment il peut savoir si tu es ou pas à Landon. Alors tu réagis voulant juste lui montrer que tu n’es pas un joué que l’on pavane pour son bon plaisir. « Je vais devoir vous reprendre Stanley. Et vous comprendrez mieux ainsi pourquoi Landon est si téméraire, si audacieux. » Tu récupères enfin ta main. Un regard et un sourire au patron avant de te tourner vers Landon et de laisser doucement glisser ta main sur son bras. « Nous ne sommes pas encore mariés mais nous sommes fiancés et la suite ne devrait pas tarder. Du coup logique que Landon réagisse de façon possessive, je n’en attendais pas moins de lui de toute façon. » Puis tu regardes avec plus d’intensité monsieur Sullivan. « Je sais que j’attire les regards, mais un seul vraiment m’importe et me chavire. Celui de l'homme pour qui bat mon cœur. » Ta voix se fait sensuelle. Tu veux lui clouer le bec. Tu n’es pas à vendre et l’on ne t’achète pas non plus. Même si tu es ici un peu sous contrat, mais bon Landon a d’autres atouts auquel tu ne dirais pas non. Et tant pis si ton partenaire avale de travers les phrases que tu viens de dire. Toi cela t'amuse de voir la tête de monsieur Sullivan se décomposer en comprenant son erreur sur votre relation. Même si elle est bidon. Mais ça il ne le sait pas.


 
good vibes.

__________________________

Love me
Touch me gently like a summer evening breeze. Take your time, make it slow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 719
ici depuis : 10/01/2018
crédits : ultraviolences (av.) | sial (sign.)
double-compte : clive taylor
statut : like the snow… cold and silent.
MessageSujet: Re: strong women are absolutely unpredictable [eilynn]   Dim 29 Avr 2018 - 19:24



strong women
are absolutely
unpredictable


Mine de rien, même si la raison qu’il avait donnée était vraie, le fait d’être accompagné ce soir allait peut-être pouvoir aussi le divertir un peu plus que d’habitude. Ce genre de soirées avaient souvent tendance à traîner en longueur, on ne pouvait pas partir trop tôt, encore plus lorsque l’on était seul. Au bout de trois ans, Landon avait commencé à comprendre ce qui était à faire ou non, il ne parlait pas beaucoup mais avait bien souvent observé, écouté et avait appris. C’était l’une de ses forces, de toujours savoir en faire un peu plus en fréquentant un environnement qui n’est pas le sien. Ce soir, autant dire que son environnement changeait complètement avec la blonde qui se tenait à ses côtés, c’était un challenge et il ne pouvait ignorer cette sensation de risque au fond de lui, une sensation autant inquiétante que plaisante. Et la raison était la même, Eilynn. Une inconnue dont il ne savait rien mais qui avait su montrer une facette forte de sa personne lorsqu’elle l’avait attrapé par le bras au casino. Elle avait soutenu son regard sans ciller, cherchant à le mettre mal à l’aise et si Landon n’avait pas été l’homme qu’il était, elle aurait certainement réussi.

Tout l’inverse de son patron qui se laisse complètement envouté par la jeune femme, il avale chacun de ses mots et Landon apprécie autant qu’il trouve ça désolant. Un homme comme lui qui agissait comme un gentleman dans le simple but de vouloir dérober cette femme à Landon. C’était courant pourtant qu’il le fasse et le pire c’est que les employés laissaient faire, les femmes aussi se laissaient faire, donnant souvent l’impression d’assister à une soirée échangiste. Seulement si Landon n’était pas de ce genre, la blonde aussi, instaurant une distance avec le Stanley sans pour autant l’envoyer balader. Et ce fut encore plus parlant lorsqu’elle reprit presque mot pour mot la phrase de Landon quelques instants auparavant. Elle laisse même sa main venir caresser son bras, Landon la regardant comme pour chercher à comprendre ce qu’elle faisait. Puis elle reprit la parole et Landon sentit sa mâchoire se serrer à chaque mot qu’elle adressait à son patron, des mots forts et si Landon tentait de cacher au mieux sa surprise, Stanley lui semblait se liquéfier au fur et à mesure pendant qu’Eilynn semblait jubiler. Ça se ressentait dans son regard et c’eut le don d’étirer les lèvres du britannique qui d’une certaine façon appréciait. «Je…» Landon ne put s’empêcher d’avancer un peu la tête, comme pour faire comprendre qu’il n’avait pas bien entendu et laissa son bras entourer la taille d’Eilynn pour la rapprocher de lui. En face d’eux, Stanley semblait chercher encore ses mots, laissant un sourire forcé s’afficher sur ses lèvres. «Hum… Je l’ignorais et c’est une agréable surprise, finalement ça n’arrête pas ce soir et…» Et puis plus rien, quelqu’un l’attrapa par l’épaule pour l’attirer vers des clients, le patron sauvé par le gong et arraché aux griffes de la jeune blonde qui aurait cherché à enfoncer le clou si elle en avait eu l’occasion. «Fiancés?» souffle Landon en retirant son bras pour attraper une coup de champagne qu’il tend à la jeune femme. «Il me semble qu’à aucun moment j’ai mentionné ce détail, je me trompe?» Et comme à son habitude, Landon ne semble ni agacé, ni amusé, son visage ne transmet pas grand chose alors qu’au fond de lui, il ne sait pas non plus comment réagir face à ce qu’il vient de se passer. Alors il se contente de l’observer, parce qu’elle semble adorer cette situation, il le remarque à ce sourire qu’elle a sur ses lèvres et encore plus à sa façon de regarder les gens qui se trouvent ici. Apparemment il venait de tomber sur une femme qui adorait jouer et peut-être qu’il allait devoir fixer de nouvelles règles… ou alors profiter du divertissement qu'elle semblait vouloir apporter à sa soirée.


__________________________

what you have done
can't be undone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 2478
ici depuis : 28/03/2017
crédits : Perlman (vava) Emu (gif Jeilynn)
double-compte : Daemon Macintosh / Jazz Dellaney
statut : en couple avec Jeff, la vie à deux se décline de mille couleurs avec le beau pompier.
MessageSujet: Re: strong women are absolutely unpredictable [eilynn]   Mar 8 Mai 2018 - 18:19



" La vie nous distribue des cartes, étalées face cachée. Vous retournez chaque carte, et vous faites du mieux que vous pouvez, avec le jeu que vous avez ! "

Attisée la gourmandise. L’envie. Et pourquoi pas un peu de jalousie. C’est un jeu très plaisant pour toi. Quand tu as dis oui pour cette soirée ce que tu as surtout vu au départ c’est Landon. Même si tu t’es douté d’entré qu’il était plutôt du genre requin qu’autre chose. Mais frôler le danger cela te plait, la montée d’adrénaline que cette sensation procure est des plus jouissive. Et tu comptes bien en abuser ce soir, quitte à te bruler tes ailes. Enfin elles sont déjà bien brulées car tu es plus souvent un démon qu’un ange. Mais tu te doutes que c’est aussi ce qui a plu à Landon, d’où ta présence en ce lieu. Ou le luxe effleure la luxure avec désinvolture. Alors tu sautes sur l’occasion quand tu vois le regard de son patron. Il te dévore comme si tu étais un cornet de glace. Tu sais très bien que ses pensées ne sont plus à cet instant celles d’un homme de son rang. Tu vois bien également le regard de Landon. Tu joues la demoiselle parfaite, celle que l’on désirerait avoir à son bras. Et même dans son lit. Tu jubiles et tu t’en donnes à cœur joie. Jouant de ton regard, du son de ta voix. Experte que tu es dans l’art de faire tourner les têtes de la gente masculine. Mais tu restes lucide et pas question que ce vieux lubrique croit que tu es du genre à craquer pour quelques billets. Ou un nom connu et reconnu. Ou un titre. Non même si tu aimes jouer, tu n’es pas non plus une poupée qui se laisse manipuler. Du coup quand tu vois le patron de Landon oser douter de certains de vos dires. Et bien tu renchéris. Tu ne te gênes pas pour mettre les pieds dans le plat. Et tant pis si le pavé que tu jettes dans la marre est des plus énormes. Il est jetée. Tu sais qu’il va y avoir des retombés. Mais au moins Stanley se sent le cul merdeux d’avoir oser douter du couple que vous formez. Mais en même temps tu sais que ton beau partenaire risque fort de ne pas saisir ce que tu recherches exactement. Peut être de finir la soirée avec lui, sans t’encombrer de luxe et de pacotille.

Tu joues la femme amoureuse à merveille. Toi qui garde ton cœur fermé à tous sentiments de ce genre. Tu viens même titiller Landon par des gestes plus intimes. Tout en restant une fille très sage. Si vous aviez été que tous les deux, tu aurais surement mis d’avantage le feu au corps de ce beau mâle. Enfin pour ça tu verras plus tard. Là tu ne lâches pas Stanley du regard. Laissant ton sourire se faire plus charmeur. Pour une surprise c’est une surprise le pauvre est tout déconfis. Tu te retiens d’éclater de rire. Tu vas pour répondre à ce cher Stanley mais quelqu’un l’attire. Et il vous laisse. « Au revoir Stanley. Ravi de vous avoir rencontré. » Tu murmures entre tes lèvres, heureuse d’être débarrassé de ce vieux vicieux. Tu lui fais même un petit geste de la main. Puis tu regardes Landon tout sourire. « Fiancés oui. Je me suis dis que marié cela aurait fait trop. » La pauvre Landon, il ne devait pas s’attendre à ça. Mais bon tu es assez imprévisible et là il vient de le constater. Tu récupères la coupe de champagne qu’il te tend. « Merci. » Et tu attends sa réaction car tu te doutes que cela ne va pas se limiter au mot fiancé. « Non en effet. Mais nous n’avons pas écris de limite dans mon rôle non plus. » Tu laisses ton regard se perdre dans le sien. « Il est vrai que tu as établi des règles .. je les ai peut être un peu contournées. » Tu sifflotes discrètement tout en gardant ton sourire charmeur et ton regard pénétrant. « Mais tu aurais préféré que je laisse Stanley t’enfoncer .. » Tu t’approches de lui pour lui murmurer à l’oreille. Et ainsi prouver aux autres, enfin surtout à Stanley comme vous êtes proches. « Que je le laisse te descendre .. parce qu’il était parti pour. Là il est resté scotché et en plus il t’envie. Il aurait mille fois voulu être à ta place et je pense qu’il aurait été bien plus entreprenant que toi. » Tes lèvres effleurent son cou juste au niveau de son oreille. « Il n’aurait surement entrainé dans un coin tranquille et n’aurait pas hésité longtemps avant de laisser trainer ses mains sur mon corps. » Tu te mords les lèvres. Ta main vient doucement se glisser sur la hanche de ton partenaire avant de passer dans son dos et se loger au creux de ses reins. Il ne te faudrait pas grand-chose pour qu’elle se fasse plus audacieuse. « Alors tu as le choix ou tu refixes des règles et je serais sage comme une image. Ou tu profites de la soirée et de ta fiancée avec tous les avantages que cette situation peut engendrer. » Tu laisses juste tes doigts glisser en toute discrétion sur ses fesses avant de reprendre une posture plus en accord avec la soirée. Tu avales quelques gorgées de ton champagne. « Délicieux tu ne trouves pas. » A lui de voir ce que tu pourrais trouver délicieux. Le champagne ou ses fesses ? Ou plus encore.



 
good vibes.

__________________________

Love me
Touch me gently like a summer evening breeze. Take your time, make it slow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 719
ici depuis : 10/01/2018
crédits : ultraviolences (av.) | sial (sign.)
double-compte : clive taylor
statut : like the snow… cold and silent.
MessageSujet: Re: strong women are absolutely unpredictable [eilynn]   Ven 8 Juin 2018 - 21:40



strong women
are absolutely
unpredictable


Le secret d’Eilynn pour savoir attirer autant l’attention devait être son âge. Elle n’était pas vieille, mais elle avait certainement une expérience que certaines n’avaient pas. Son boulot devait aussi la confronter à certains caractères, à des remarques bien placées. Alors même si elle devait sûrement se murer dans le silence en tant que croupière, dans sa tête elle devait en penser des choses. Peut-être que ce soir, elle laissait ses pensées de la journée former des mots qu’elle avait balancé à Stanley sans même ciller. Elle avait du culot et Landon appréciait cette facette qu’elle offrait, elle prenait sa défense de manière indirecte, elle le protégeait et pourtant elle arrivait à faire en sorte que ça ne se ressente pas. Elle manipulait les mots comme les gestes, son regard savait combien de temps il devait rester sur un homme, suffisamment pour qu’il se sente intéressant, mais pas assez pour qu’il ait l’impression d’être mieux que l’homme auquel elle était au bras. L’air d’un réel couple, voilà ce qu’ils étaient et Landon n’avait pas vu venir le coup de bluff de la belle blonde, apparemment motivée à profiter de tout ce que Landon lui offrait ce soir dans cette soirée que seuls les privilégiés pouvaient en profiter.

Une soirée qu’ils allaient pouvoir réellement commencer à apprécier lorsque Stanley avait pris la fuite, sauvé par un inconnu. Landon n’avait pas tardé à reporter son attention sur la jeune femme, n’hésitant pas à la aborder le sujet de cette sortie qu’elle avait balancée sans qu’il ne soit averti. Une conversation qu’il allait faire passer à l’aide d’un verre de champagne, trinquant au passage avec Eilynn avant de l’écouter s’expliquer. Il reste spectateur de ce qu’elle dit, il l’observe se rapprocher de lui, se laisse faire tout en laissant ses lèvres tremper dans le champagne, acquiesçant par moment à ce qu’elle dit. Il aurait pu l’interrompre à plusieurs reprises mais il y a quelque chose chez cette femme qui l’impressionne. Alors même s’il ne le montre pas, il se laisse approcher, suffisamment pour qu’elle puisse porter ses lèvres à son oreille où elle se met à lui chuchoter quelque chose. Certains regards se posent sur eux et Landon le remarque. A cet instant précis, elle relève que contrairement à Landon, Stanley aurait su être entreprenant, le banquier a l’impression d’entendre un reproche, comme si elle espérait qu’il en fasse davantage, comme si elle voulait qu’il joue davantage. Seulement Landon ne faisait rien comme les autres, il ne donnait pas ce qu’on lui demandait, il ne donnait que ce qu’il avait envie. Et quand elle laisse glisser ses lèvres dans son cou, il laisse sa main attraper sa hanche pour qu’elle ne s’écarte pas, pour qu’elle continue jusqu’à lui souffler de nouveaux mots. «Contrairement à Stanley, je sais me tenir face à une femme, peu importe qu’elle me regarde ou non, peu importe qu’elle cherche à m’allumer ou non.» Un signe pour lui faire comprendre qu’il y a d’autres choses qui l’intéressent et Eilynn semble se faire plus facile, elle attrape la hanche de Landon qui glisse entre ses reins, un geste identique au sien quelques instants plus tôt, à la seule différence qu’elle semblait motivée à descendre sur son fessier. Accompagnant presque son geste par des mots qui le mettent au pied du mur, comme si c’était elle qui fixait désormais les règles du jeu pour le reste de la soirée, ses doigts flirtant avec ses fesses avant qu’elle de retrouver un semblant de distance avec lui, commentant le champagne au passage pendant que Landon la regarde silencieusement… enfin, plus vraiment. «Je ne suis pas du genre à changer les règles en cours de route, je m’adapte aux imprévus.» dit-il en buvant une longue gorgée de sa coupe pour la terminer, la déposant sur un plateau qui passait devant lui avant d’ajuster son nœud de cravate et de rapprocher son visage de la jeune femme, caressant sa joue du revers de la main. «J’espère simplement que tout ce cinéma que tu es en train de faire est à la hauteur de mes attentes. J’aime pas être déçu, encore moins par une femme qui parle trop.» lance-t-il en guise d’avertissement, comme s’il doutait de ce qu’elle était capable. Une façon de la garder dans son rôle, une façon aussi de voir si derrière tout ce qu’elle dégageait, il y avait un ego qu’il pouvait blesser et qui tenterait de se rebeller. Ce soir, Eilynn voulait jouer et Landon allait se prendre au jeu, mais il en attendait désormais plus avec toutes ces belles paroles. Alors cette main qui caressait sa joue attrapa délicatement son menton pour relever le visage de la jeune femme vers le sien, laissant ses lèvres goûter aux siennes, lentement mais généreusement malgré tout. «Délicieux, en effet» souffle-t-il en se reculant, faisant allusion à la question qu’elle lui avait posé quelques instants auparavant… et à autre chose, peut-être.


__________________________

what you have done
can't be undone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 2478
ici depuis : 28/03/2017
crédits : Perlman (vava) Emu (gif Jeilynn)
double-compte : Daemon Macintosh / Jazz Dellaney
statut : en couple avec Jeff, la vie à deux se décline de mille couleurs avec le beau pompier.
MessageSujet: Re: strong women are absolutely unpredictable [eilynn]   Jeu 12 Juil 2018 - 19:12



" La vie nous distribue des cartes, étalées face cachée. Vous retournez chaque carte, et vous faites du mieux que vous pouvez, avec le jeu que vous avez ! "

En un claquement de doigts, tu tournes la situation à ton avantage. Ou bien à l’avantage de Landon. Tu manipules habillement tes mots pour que Stanley se sente de trop et que surtout il ravale sa verve de mâle se croyant trop puissant. En un regard, en une phrase, tu changes la donne. Surprenant les deux hommes à tes côtés. Mais tu sais parfaitement ce que tu fais. Tu veux rabattre le caquet du patron de Landon. Et tu veux faire saliver le beau gosse à ton bras. Lui mettre des idées en tête. Des idées savoureuses et en priver le plus vieux. Tout en lui donnant un sacré gout de regret. Et oui. Tu es à Landon, enfin c’est ce que tu lui fais croire. Illusion parfaite que tu distilles habilement sans sourciller. Pour ton plus grand plaisir. Car oui tu jubiles de cette victoire que tu comptes bien partager avec le beau gosse qui se tient à tes côtés. Et tant pis si cela met Landon en rage. Il n’en sera que plus craquant. La colère va lui aller à ravir tu en es certaine. Et Stanley s’éloigne. Te voilà seule avec ton partenaire. A voir comment il va digérer le jeu que tu as poussé plus loin que prévu.

Et voilà que Landon porte son attention sur toi. Toute son attention. Même si au départ il n’apprécie pas trop que tu ais prise le jeu en main sans tenir compte des règles établies. Mais les règles tu aimes les contourner. Pour toi elles sont juste faites pour ça de toute façon. Quelques bulles de champagne aideront à faire passer la pilule. Et tu uses de tes charmes. Jouant la provocante. Qu’est ce que tu as à perdre ? Rien. Au pire en faisant ainsi tu risques de gagner une bonne soirée. Une soirée que tu pourrais partager avec Landon. Parce que tu n’as pas accepté ce rôle que pour une histoire de fric. Tu l’as fais aussi parce qu’il te plait. Tu aimes son audace et sa façon de poser les yeux sur toi. Ce mélange entre "fais gaffe je mords" et "fais gaffe si je te cède". Parfait pour toi. Même si tu pourrais finir comme une proie. Et tu souris. Tu chuchotes contre sa peau. Tu l’invites à oser. A se bruler les ailes. Et bruler les tiennes en retour. Tu frôles. Tu effleures. T’enivrant autant que lui de ce jeu aux frontières de l’interdit. Mais c’est grisant et encore plus quand sa main te prend ta hanche, pour te garder contre lui. « Je n’ai aucun doute là-dessus. Tu es certainement un gentleman de ce côté-là. » Mais ce n’est pas ce genre de remarque qui va te terrasser au sol. Au contraire cela te rend plus joueuse et tu continues ta provocation. Pas question d’arrêter en si bon chemin. Tu restes quand même discrète, tu ne veux créer aucun malaise parmi les invités. Le seul que tu veux troubler c’est Landon. Tu veux le faire vriller. Le déstabiliser. Parce que le beau gosse il est doué pour garder son sang froid, alors que tu t’investis d’avantage dans tes mots et tes gestes. Tu aimes quand la proie est difficile à mettre au sol. Quand le combat s’attarde, cela rend la suite encore plus alléchante. Tu changes de conversation partant sur le champagne sans vraiment perdre de vue ce que tu cherches à faire. « L’imprévu c’est parfait comme programme. Tu ne trouves pas ? » Tu avales comme Landon quelques gorgées de ton champagne. Tu frissonnes lorsque sa main caresse ta joue. Tu l’écoutes attentivement, laissant ton regard glisser dans le sien. « Ah bon tu crois que je suis comme ça toi !! » Ta voix est provocante. Il cherche quoi ? A te mettre en rage. « Et c’est peut être moi qui pourrait être déçue. Après tout tu as une belle gueule mais qui me dit tu es à la hauteur de ce que tu dégages niveau charme. » Tu le taquines. Lui montrant que tu sais te défendre et que tu ne comptes pas te laisser démonter sans riposter. Tu toises Landon du regard alors que sa main vient se poser sous ton menton. Te faisant relever ton visage vers le sien. Tu suis le mouvement ne t’opposant en rien à son geste. Et voilà que ses lèvres viennent quérir les tiennes. Le baiser est lent mais très gourmand et tu y succombes sans aucune modération. Tes bras se nouent autour du cou de ton cavalier. Continuant le jeu de la fiancée amoureuse de son homme. Tu souris à sa réponse. « Et c’est juste un avant gout. A part que tu ne parles du champagne. » Tu lui fais un clin d’œil. Avant de tremper tes lèvres dans les bulles sucrées. « Et sinon tu comptes impressionner qui d’autre dans cette soirée ? Ou alors tu avais juste besoin de ma présence pour boucler le bec de Stanley. » Tu es sur ta lancée alors s’il faut encore une fois faire ravaler leurs salives à d’autres mâles trop sur d’eux tu es fin prête à jouer le jeu. « Maintenant on peut aussi profiter de la musique pour se lancer et danser. Je me débrouille pas mal aussi de ce côté-là. » Tu viens lui voler un baiser que tu rends aussi léger qu’un frôlement d’aile et dans un sourire tu lui dis. « J’ai plein de talent et tu es libre de les découvrir tous. Si tu es sage bien sur. » Enfin sage c’est vite dit vu que tu n’as qu’une envie c’est de réveiller le démon charnel qui sommeille en Landon. « Ou pas. »


good vibes.

__________________________

Love me
Touch me gently like a summer evening breeze. Take your time, make it slow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 719
ici depuis : 10/01/2018
crédits : ultraviolences (av.) | sial (sign.)
double-compte : clive taylor
statut : like the snow… cold and silent.
MessageSujet: Re: strong women are absolutely unpredictable [eilynn]   Dim 25 Nov 2018 - 22:49



strong women
are absolutely
unpredictable


Un gentleman. Ça faisait une éternité que l’on avait plus employé ce mot pour le définir. Sûrement parce qu’il en était loin, parce que cette façade qu’il offrait n’avait rien de chaleureux, parce qu’il était froid. En dehors des sourires qu’il offrait à Stanley et ses collègues, Landon était un mur, impassible au point d’en énerver plus d’un. Même pour une femme il ne changerait pas, de toute façon il avait compris depuis qu’il s’était installé à Bowen qu’un homme qui parlait peu était un homme qui intriguait, qui captivait l’attention sans avoir besoin de faire le moindre effort. Il s’était toujours demandé si on cherchait à le déchiffrer lorsqu’on l’approchait, lorsqu’on tentait d’en savoir plus à son sujet, si d’une certaine façon on espérait faire tomber tout ce qui le rendait aussi en retrait de ces autres personnes que l’on pouvait croiser dans la rue. En observant le visage de Eilynn en face du sien, il cherchait à deviner ce qui pouvait bien se passer dans sa tête, si elle avait trouvé un lui un réel intérêt ou si elle voulait simplement lui faire baisser sa garde. Peut-être qu’il y avait un peu des deux, de quoi lui donner l’envie de rentrer dans son jeu, de suivre cet élan dans lequel elle tentait de l’entraîner, juste pour qu’elle prenne confiance, pour qu’elle garde cette envie de toujours l’attirer un peu plus. Elle ne se doute sûrement pas du genre d’homme qu’il est, elle n’imagine sans doute pas non plus ce qu’il est capable de faire pour obtenir ce qu’il souhaite. «Ça peut être parfait… à condition de savoir s’adapter.» qu’il lui répond comme s’il doutait du fait qu’elle puisse faire face aux évènement inattendus, cherchant simplement une chose, lui faire comprendre qu’il la sous-estime. Une pure provocation qui fait réagir vivement la blonde dont les yeux l’incident presque. Il aime son répondant, il aime cet air qu’elle se donne sans réellement savoir si c’est dans sa nature ou si elle le fait pour ce rôle qu’elle a pris plaisir à prendre en main. Il hausse légèrement les sourcils à son attaque, voilà que c’était elle qui cherchait à le sous-estimer, tentant de lui retourner la pareille. «Pourquoi est-ce que tu serais déçue? Je ne t’ai rien promis. Maintenant si tu as décidé d’avoir des attentes me concernant, c’est ton problème» souffla-t-il avant que ses lèvres ne viennent s’emparer des siennes pour l’empêcher de répondre, lui laissant simplement la sensation d’un baiser pour la tenter à en découvrir d’autres, parce que c’est ce qu’elle cherchait non? Et peut-être qu’à force de jouer, Landon voudrait en découvrir lui aussi davantage, après tout si la croupière agissait aussi bien qu’elle parlait, il ressortirait gagnant de l’avoir invitée… et s’arrangerait pour que ça se reproduise, après tout ils étaient fiancés, c’est ce qu’elle avait dit, non? «Il y a peut-être une personne que je dois encore impressionner, mais ça peut attendre un peu». On pouvait presque déceler un semblant de sourire dans le coin de ses lèvres pendant que ses yeux jonglaient entre ceux de la belle blonde qui semblait vouloir entreprendre un peu les choses. La réponse de Landon semblait lui donner l’envie de profiter de sa présence, s’imaginant danser avec lui. Et comme pour le convaincre, elle laissa ses lèvres goûter aux siennes, un effleurement qui aurait presque pu le frustrer. «Arrête de parler autant…» lâche-t-il presque sèchement, sa main agrippant la sienne pour l’attirer brusquement vers lui, sentant alors son corps venir se blottir contre le sien. Il la sonde du regard quelques secondes pendant que sa seconde main se dépose entre ses reins et qu’il l’entraîne à danser lentement, ses doigts s’entrelaçant aux siens. «A moins que tu cherches à ce que je te fasse taire?» Son regard lorgne longuement le sien, sa main quitte ses reins pour tomber sur ses fesses, laissant une pression s’y faire sentir pour qu’elle se rapproche encore un peu plus de lui. «Dans tous les cas, ne pense pas que tu puisses décider de quoi que ce soit. Si tu es là à tremper tes lèvres dans un champagne hors de prix, c’est grâce à moi. Si tu portes cette robe qui fais loucher la moitié des types mariés qui sont là ce soir, c’est aussi grâce à moi.» Il aurait pu continuer la liste, lui faire comprendre que si elle pensait pouvoir maîtriser quelque chose, elle se foutait littéralement le doigt dans l’œil. Abaissant son visage, ses lèvres glissèrent sur sa joue avant de s’arrêter au niveau de son oreille pour lui souffler une dernière chose. «Contrairement à tes habitudes, ce soir c’est moi qui distribue les cartes et c’est à toi de faire le nécessaire pour ne pas repartir les mains vides».


__________________________

what you have done
can't be undone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: strong women are absolutely unpredictable [eilynn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
strong women are absolutely unpredictable [eilynn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: TIME MACHINE :: explore the past-
Sauter vers:  
circus of horrors !
Le mois de novembre arrive à grand pas et avec lui, l'horreur pour le printemps. Un cirque itinérant s'est installé non loin de Bowen, pas très loin du terrain abandonné. N'hésitez pas à y faire un petit tour et avoir la peur de votre vie !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES