AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 orsan. - honey i'm back for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
baby kangou
avatar
messages : 616
ici depuis : 24/11/2017
crédits : Applestorm.
statut : Par le miracle de Noël, Orson a désormais foi en son nouveau Dieu : Tigrou.
MessageSujet: orsan. - honey i'm back for you   Dim 15 Avr 2018 - 20:55


honey I'm back for you
Orsan
Aucune aise. Orson n'était vraiment pas à l'aise. Il n'avait jamais été confronté à ce genre de situation. Parce qu'il n'avait jamais eu de copain. Enfin, si, mais jamais de copain qu'il aimait. Et oui, il en était sûr. Sa mémoire était revenue d'un coup et il avait pris le temps de réfléchir à son couple, à ses sentiments. Il avait pris le temps de les apprivoiser, de les connaître. C'était pas cool à dire mais il les avait aussi vérifiés. Maintenant qu'il savait son passé, son incompréhension face aux relations amoureuses, il n'avait pas eu de doute mais il s'était quand même demandé si c'était toujours bien lui. Et après une semaine d'intense réflexion, de discussions avec son cousin, il s'était aperçu qu'il était bel et bien fou de cet homme. Qu'il l'aimait concrètement. C'était encore assez dingue pour lui, il fallait encore qu'il s'y fasse même s'il avait vraiment eu le temps de s'y faire durant ces derniers mois.

Enfin, cela faisait déjà cinq minutes qu'il était dans sa voiture à essayer de se motiver pour y aller. Il avait très envie de le revoir mais il savait qu'il allait s'en prendre plein la gueule pour le manque de nouvelles. Néanmoins, il était certain qu'Aedhan comprendrait. ou pas... ? En fait, il n'en savait rien. « Allez Orson, tu peux le faire. » Il attrapa l'ours géant en peluche qu'il avait acheté pour son copain puis alla frapper à la porte. Orson compta les secondes avant qu'Aedhan n'ouvre la porte. Les longues secondes, celles qui lui parurent interminables. Mais qui parurent ensuite n'avoir été qu'un millième de seconde lorsqu'il vit le visage de son amoureux. Ses yeux se mirent à briller, il voulut le prendre dans ses bras mais... Il avait déjà l'ourson, premièrement, et puis, vu l'expression d'Aedhan, Orson avait tout intérêt à se tenir tranquille. « Salut chéri... Je... Tu m'as manqué. » Dit-il finalement, mal à l'aise. Puis, il lui tendit l'ours. « Pour toi. » Orson attendit ensuite qu'Aedhan le fasse entrer, et finalement, il se dit que ce qui était interminable, c'était ses réflexions. Comment était-il censé lui annoncer ça, au juste ? « J'suis désolé Aedhan j'ai pas voulu t'éviter pendant tout ce temps je voulais juste faire le point mais pas à cause de toi c'est plutôt à cause de moi et puis je savais pas comment te dire et je sais toujours pas d'ailleurs. » Son débit de parole était considérablement élevé tout d'un coup. Un rire nerveux plus tard, il passa la main dans ses cheveux, se racla la gorge et se décida à lâcher sa bombe. « J'ai retrouvé la mémoire. »

15.04
⇜ code by bat'phanie ⇝

__________________________

J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time


Dernière édition par Orson Macintosh le Sam 26 Mai 2018 - 8:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 844
ici depuis : 12/12/2017
crédits : Gorgeousmali
double-compte : Devan & Andreas.
statut : En couple avec un petit con amnésique et infidèle qui possède un cousin-pitbull
MessageSujet: Re: orsan. - honey i'm back for you   Dim 15 Avr 2018 - 21:47

orson ∞ aedhan
C’était Aedhan qui avait eu l’idée de ce voyage. Un nouveau séjour à Brisbane pour les deux cousins afin qu’ils puissent passer du temps ensemble et se retrouver. Bien sûr il avait été triste de quitter Orson ! Mais il pouvait bien le laisser à Daemon le temps d’un week-end. C’était quoi après tout, un week-end ? Deux jours, quarante-huit heures. Conclusion : Orson ne tarderait pas à lui revenir. C’était toutefois ce qu’il croyait.
Alors qu’il s’était levé de très bonne humeur le dimanche matin tout en sachant que son homme ne tarderait pas à rentrer, il avait vite déchanté. Un SMS de Daemon, ce qui déjà, l’avait fait paniquer. Etait-il arrivé quelque chose à Orson ? Le pianiste lui avait annoncé qu’ils prolongeaient le séjour. Pas un ou deux jours, non. Toute une semaine ! Semaine durant laquelle il ne devait pas chercher à joindre Orson, consignes du pianiste. D’accord, il n’avait peut-être pas dit les choses comme ça mais… C’était ce qu’il y avait à comprendre. L’impossibilité de joindre Orson – car malgré tout il avait essayé et n’avait jamais eu de réponse – et le fait que ce ne soit pas Orson lui-même qui lui dise de le foutre la paix, tout ça l’avait rendu fou toute cette semaine.

Il était passé par à peu près tous les états. La peur, la tristesse, le désespoir, la paranoïa… Pour finir par la colère. Oui, il était énervé. Blessé. Une semaine c’était très court et pourtant Aedhan avait parfaitement vu le temps passer. A vrai dire, il n’en avait pas dormi des premières nuits si bien qu’il n’était pas allé bosser. Pendant cette semaine, il s’était vu craquer, acheter une bouteille, se saouler la gueule. Ca pouvait paraître excessif mais perdre Orson lui paraissait impensable. Et ce silence, peu importait ce qu’on lui disait pour le rassurer, c’était comme s’il l’avait perdu. Il aurait fallu qu’Orson lui-même le rassure, l’aide à comprendre.
Heureusement il avait réussi à tenir – par on ne sait quel miracle. Cela dit, il avait vraiment acheté une bouteille. Bouteille à laquelle il n’avait pas touché... Et ça, c’était grâce à son parrain aux Alcooliques Anonymes. Sans lui il aurait probablement replongé.

Histoire de bien montrer à Orson qu’il ne pouvait pas juste débarquer comme une fleur, il lui envoya un message le jour de son retour. Un message qui montrait bien sa colère et sa déception. Orson insista alors pour passer le voir… Aedhan fut partagé entre l’envie de dire non et celle de dire oui. Il lui avait énormément manqué ce con. Mais il ne voulait pas lui pardonner en un claquement de doigts. Et surtout, il redoutait ses explications. Est-ce qu’il allait le quitter ? Ca restait une possibilité.

Il n’arrivait pas à redescendre. Aedhan était tendu, pas bien. Alors quand le garçon frappa à la porte, il se força à prendre une grande inspiration pour se calmer. Il ouvrit la porte et croisa les bras, montrant bien une position fermée tout comme l’était actuellement son esprit. « Ca s’est vu oui. » Qu’il lui avait manqué. Aucune nouvelle en une semaine, ça ne ressemblait pas vraiment à du manque. Aedhan haussa un sourcil à l’évocation du nounours. Alors il comptait se racheter avec un nounours ? « Merci. » se contenta-t-il de dire en prenant le nounours. Il le laissa passer et referma la porte derrière lui, le laissant totalement mener la conversation au risque de se montrer trop violent dans ses mots.

La nouvelle tomba. Orson avait retrouvé la mémoire. Et il ne lui disait que maintenant. Un peu sous le choc, il laissa tomber le nounours à ses pieds. Un scénario commençait déjà à se dessiner dans sa tête. Il avait longuement redouté ce moment… Avait espéré que retrouver la mémoire ne le changerait pas pour autant. Il s’était gouré. « Ah, félicitations. Et donc l’ancien Orson est venu me dire que le nouveau s’est bien amusé avec moi, mais qu’on peut pas continuer ? Ouais, j’comprends. L’amour, ça doit pas compter comme un souvenir. » Il ne le montrait pas, son visage était fermé, mais les larmes n’étaient pas loin. Il s’imaginait déjà que c’était la fin entre eux, que l’ancien Orson, le vrai, celui qui était allergique à l’amour, avait écrasé l’autre, celui avec qu’il sortait. « T’étais vraiment pas obligé de te déplacer pour me le dire hein. J’avais plus ou moins compris que c’était fini déjà. » Les mots sortaient de sa bouche sans qu’il ne puisse se retenir. Il avait mal, tellement qu’il n’arrivait pas à se réjouir de sa guérison. Il était tellement persuadé que c’était fini… « Alors, content de retrouver ta vie de célibataire ? C’est sûr que c’est pas la même chose. Tes aventures risquent pas de te demander en mariage ou quoi. Ah pis Daemon doit être content du coup. Comme quoi il avait raison. »

Le pauvre Orson. Aedhan ne lui avait pas laissé le temps d’en placer une… Et il ne le regardait même plus, trop peiné. Trop énervé. On pouvait presque percevoir le côté violent qu’il avait quand il buvait trop. Sauf que là, c’était exclusivement dans ses mots et son attitude.
Code by Silver Lungs

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 616
ici depuis : 24/11/2017
crédits : Applestorm.
statut : Par le miracle de Noël, Orson a désormais foi en son nouveau Dieu : Tigrou.
MessageSujet: Re: orsan. - honey i'm back for you   Dim 15 Avr 2018 - 22:20


honey I'm back for you
Orsan
Ca n'avait pas été facile. Être loin d'Aedhan pendant un week-end avait été compliqué pour Orson qui n'en avait pas l'habitude. Mais une semaine en plus, alors qu'il était complètement perdu... Il en avait eu besoin, de ce silence. C'est clair qu'il en avait eu besoin pour faire le point sur lui-même et pas seulement sur leur relation. Aedhan lui avait quand même énormément manqué, il avait regardé son téléphone éteint tous les soirs, tenté de l'appeler. Mais il n'en avait rien fait. Il ne l'avait pas fait parce qu'il ne voulait pas lui dire qu'il avait retrouvé la mémoire. Il avait peur de sa réaction, il avait peur qu'il ne le croit plus, qu'il le considère comme un menteur alors qu'il n'avait absolument rien à se reprocher. Oh non, cette fois, il n'avait rien fait pour qu'il lui en veuille et pourtant, Orson avait quand même peur que son copain lui en veuille. D'avoir retrouvé la mémoire ? Peut-être bien.

Dans tout ça, rien n'avait été de sa faute, à Orson. Ni à Aedhan en fait, mais Orson s'était posé tout un tas de question sur beaucoup de choses, notamment son passé puisqu'on ne faisait que lui en parler, le comparer à « l'ancien » Orson alors que finalement, il avait toujours été là, enfoui. Il n'avait pas vraiment changé, Orson. Mais tout ça l'avait simplement amené à se torturer. Et retrouver la mémoire alors qu'il commençait enfin à être paisible... Il n'irait pas jusqu'à penser que c'est une mauvaise chose mais il aurait largement préféré que cela ne se passe pas ainsi. Enfin, maintenant, il était devant cette porte qu'il avait franchi plusieurs fois depuis qu'il sortait avec Aedhan. Sauf qu'aujourd'hui, il avait peur de la franchir.

C'est avec cette peur au ventre qu'il offrit le nounours à son copain. Non, ce n'était pas pour se faire pardonner, c'était juste qu'il avait pensé à lui quand il l'a vu et qu'il l'avait acheté pour dormir avec, à défaut d'avoir Aedhan. Il comportait donc son odeur. Puis, une fois dans l'appartement et avec une certaine panique, il dévoila ce qui le tracassait, la raison de son absence et celle de son silence. Il regardait désormais Aedhan qui avait l'air choqué. C'est normal, d'ailleurs. Orson ne lui en avait pas touché un seul mot, c'est normal qu'il soit choqué maintenant.

Sa réaction fut pire que celle qu'Orson redoutait : Aedhan pensait qu'il le plaquait. Les sourcils froncés, Orson tenta de parler : en vain. « Quoi ? Mais... Mais non ! » Il secoua la tête, désemparé. Comment pouvait-il pensé ça alors qu'il venait à l'instant de lui offrir un énorme ours en peluche, de lui dire qu'il lui avait manqué, ou de l'appeler chéri par messages ? Aedhan était en train de devenir fou. Orson pinça l'arrête de son nez en soupirant et attendit plus ou moins nerveusement qu'il termine. Puis son regard se releva sur l'homme de sa vie et il s'en rapprocha avec prudence. « J'suis pas venu te dire que je te plaquais, j'ferais jamais ça Aedhan. Tu me connais mieux que ça. Tu crois  vraiment que je vais venir avec un nounours et un grand sourire : "Ah coucou, tu m'as manqué, je viens te dire que je m'en vais !" ? Sérieusement. »

De nouveau, il soupira. Il passa une main sur son visage et attrapa ensuite celles d'Aedhan, toujours avec prudence. Ses yeux plantés dans les siens, il chercha ses mots longtemps avant de les trouver. « Je suis désolé. J'suis désolé de ne t'avoir rien dit, j'avais besoin de me retrouver, de réfléchir. De savoir ce qu'il en était. J'avais besoin de ressentir ton manque, aussi. Daemon est content, oui, parce que j'ai retrouvé la mémoire, je me suis retrouvé aussi, mais il est aussi content parce qu'il sait que je suis sincère avec toi, que c'était pas juste sur le coup de l'accident... » Orson avait eu beau le garantir auprès de ses proches, auprès d'Aedhan, de Daemon, personne n'était sûr de rien et ça le tourmentait. Mais maintenant, Orson était plus sûr que jamais de ce qu'il ressentait tout en sachant ce qu'il était. « J'veux pas te quitter, je suis revenu te dire que je t'aime, que j'ai pas changé. Je suis désolé pour mon silence... Je voulais tellement t'appeler et j'avais peur et je savais pas et... »

Orson soupira. Il baissa la tête et mordit sa lèvre. Sa fierté était en train de se briser et il se l'interdisait mais il ne pouvait pas laisser partir Aedhan. Surtout pas à cause de cette connerie de perte de mémoire. Et surtout pas maintenant. « J'suis désolé. J'ai besoin de toi. Est-ce que... Tu veux bien me pardonner ? » demanda-t-il finalement, toujours tête baissée mais le regard suppliant relevé sur l'homme qu'il aimait de tout son être.

15.04
⇜ code by bat'phanie ⇝

__________________________

J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time


Dernière édition par Orson Macintosh le Sam 26 Mai 2018 - 8:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 844
ici depuis : 12/12/2017
crédits : Gorgeousmali
double-compte : Devan & Andreas.
statut : En couple avec un petit con amnésique et infidèle qui possède un cousin-pitbull
MessageSujet: Re: orsan. - honey i'm back for you   Dim 15 Avr 2018 - 22:44

orson ∞ aedhan
Aedhan avait déballé toute sa colère d’un coup avant qu’on ne l’en empêche. Avant qu’il ne s’étouffe dans sa propre colère. Et bordel, c’était autant douloureux que ça faisait du bien. Il avait ruminé toutes ces nuits, toute cette semaine et enfin il pouvait le dire de vive-voix. Tout ça lui avait valu quelques dessins d’un style totalement anormal, plutôt pas dégueulasses mais qu’il avait fini par déchirer. Puisqu’Orson l’avait laissé parler, il lui laissa l’occasion de faire la même chose. De confirmer ou non ses doutes – parce qu’il avait l’air sûr de ses mots comme ça, mais il restait un espoir en lui. Et Orson visait juste : un nounours comme cadeau de rupture, c’était assez peu fréquent. Aedhan se contenta d’une simple grimace à cette remarque, pas prêt à avouer qu’il s’était fait tout un tas de films pendant son absence.

Le dessinateur n’eut pas le cœur de repousser ses mains lorsqu’Orson s’approcha de lui. Il baissa les yeux sur ces dernières et se mordit la lèvre, sachant que le moindre contact pouvait le faire craquer. Tout pouvait le faire craquer. Orson lui manquait, il l’aimait comme un dingue. Peut-être trop. Alors… Il se sentait faible face à lui. Il s’était senti faible toute cette semaine à chaque fois qu’il avait eu les yeux rivés sur son téléphone – c’est-à-dire tout le temps. « Tu me quittes pas, alors… ? » demanda-t-il assez bas, comme un chuchotement, mi-soulagé, mi honteux. D’un autre côté, Orson n’avait vraiment rien fait pour le rassurer pendant cette semaine ! Un simple SMS, était-ce vraiment trop demandé ?

Résiste. Fais-le baver un peu. Est-ce qu’on pouvait vraiment résister à un petit chaton comme Orson ? Un chaton à peine guéri qui en plus, avait ramené un gros nounours avec lui ? Difficile… Pourtant, quand le garçon demanda si Aedhan pouvait le pardonner : « Et alors quoi ? Je te pardonne et la prochaine fois qu’il se passe un truc, tu te tais pendant toute une semaine, peut-être même un mois ? » Il aurait réellement voulu être la première personne à savoir. Enfin… La deuxième. Bref, il aurait aimé qu’on l’informe tout de suite de cette nouvelle qui devait être à la base une bonne nouvelle. Mais bon… Maintenant qu’il avait râlé un coup… Et qu’ils étaient toujours bel et bien ensemble… Fallait-il continuer à le disputer ? Il tira un peu sur la main d’Orson pour finalement le prendre dans ses bras. Aedhan resterait bougon un moment et puis il finirait par totalement s’en remettre.

Il passa finalement ses deux bras autour d’Orson pour lui faire un gros câlin. C’est qu’il lui avait vraiment manqué le con ! « Me fais plus jamais ça. J’te jure Orson. Mémoire ou pas mémoire, plus jamais une semaine sans aucune nouvelle. »
Code by Silver Lungs

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 616
ici depuis : 24/11/2017
crédits : Applestorm.
statut : Par le miracle de Noël, Orson a désormais foi en son nouveau Dieu : Tigrou.
MessageSujet: Re: orsan. - honey i'm back for you   Mer 18 Avr 2018 - 16:26


honey I'm back for you
orsan
La dernière chose qu'Orson voulait c'était de blesser Aedhan. Il l'avait fait sans le vouloir car il était bien trop perdu pour prendre les meilleures décisions. En effet, il avait surtout jugé bon pour lui de s'éloigner de tout ce qu'il se passait à Bowen, pour réfléchir, et discuter avec son cousin aussi, de tout ce passé qu'il avait rattrapé en trop peu de temps. Mais il fallait dire qu'Aedhan lui avait énormément manqué et pour cause : il n'avait pas arrêté de penser à lui. Et d'ailleurs, il en avait aussi parlé avec Daemon, de son nouveau statut. Parce que, maintenant, il savait ce qu'il pensait de tout ça et qu'il n'était pas certain d'être d'accord avec ça. D'accord avec ces anciennes pensées. Maintenant qu'il était amoureux, c'est comme si toute sa vie avait basculé sans même qu'il ne s'en soit rendu compte. Et l'ancienne vision des choses concernant l'amour semblait contredire l'actuelle. Il lui avait fallut du temps pour se remettre de ses émotions.

Mais l'envie d'appeler son copain avait été très grande. Énorme. Il se demande encore comment il a pu résister, comment il n'a pas succombé. Enfin, désormais, il était en face de lui et même là, Orson se demande comment il fait pour résister à l'envie de l'embrasser. Peut-être à cause de sa colère ? Certainement. Mais il fallait lui expliquer que ce n'était pas ce qu'il croyait, qu'il se faisait des films. A sa question, l'écrivain secoua la tête et lui adressa un petit sourire rassurant. « Bien sûr que non. Tu sais je me suis tout pris dans la gueule en si peu de temps... Tous mes souvenirs et toutes mes anciennes pensées auxquelles j'ai dû faire face et si j'ai pris autant de temps c'est parce qu'il y avait des choses d'avant avec lesquelles j'étais pas d'accord. Il fallait bien que je les traite une par une... Mais même si t'avais redouté ce moment et tout c'que j'étais avant, tu savais que je t'aimais Aedhan. Tu sais que je t'aime. J'veux juste... Je veux juste être avec toi. »

Orson fut heureux qu'Aedhan ne le repousse pas. Ca prouvait qu'il l'aimait aussi et Orson était un peu rassuré. Il savait qu'il lui en voudrait de son silence, mais il ne savait pas encore jusqu'à quel point. Ses mots furent d'ailleurs un coup dans le coeur du pauvre Orson qui baissa de nouveau la tête, blessé. « Mais non. Non. Ca a été dur pour moi aussi Aedhan ! Tu crois que j'ai aimé cette semaine passée loin de toi ? Tu crois vraiment que ça m'a plu d'avoir ce manque qui me bousillait ? J'étais comme toi. Pire que toi... Parce qu'en plus, j'étais vraiment perdu à cause de ce foutu retour de mémoire. » Il fallait qu'Aedhan comprenne. Parce que pour Orson, c'était très important, qu'il comprenne que ça n'avait pas non plus été une partie de plaisir pour lui. Qu'il ne l'avait pas fait de gaité de coeur, bien au contraire.

Et puis, il fut attiré dans les bras de son amant. Les siens se refermèrent autour de lui et son visage partit s'enfouir dans son cou dont il respira allégrement l'odeur. « Plus jamais, c'est promis... » murmura-t-il à son oreille alors qu'il le serrait du plus fort qu'il le pouvait pour retrouver la sensation de son corps contre le sien. Il prit la liberté de redresser son visage pour déposer ses lèvres sur celles d'Aedhan avec tendresse, en posant une main dans sa nuque pour qu'il ne s'enfuie pas. Tous ces contacts lui avaient tant manqué qu'il sentait déjà son ventre se tordre tant c'était délicieux de le retrouver.

15.04
⇜ code by bat'phanie ⇝

__________________________

J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time


Dernière édition par Orson Macintosh le Sam 26 Mai 2018 - 8:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 844
ici depuis : 12/12/2017
crédits : Gorgeousmali
double-compte : Devan & Andreas.
statut : En couple avec un petit con amnésique et infidèle qui possède un cousin-pitbull
MessageSujet: Re: orsan. - honey i'm back for you   Jeu 19 Avr 2018 - 0:18

orson ∞ aedhan
« Je savais que tu m’aimais Orson… Mais je savais aussi que tu ne croyais pas à l’amour. Et je… Je pensais avoir plus de temps devant moi pour te convaincre que c’est pas que de la merde. Que je suis sincère. J’savais pas trop où on en était de tout ça… Si notre relation était assez forte pour affronter tes souvenirs… Et ta façon de penser. » Apparemment elle l’était et Aedhan était bien content de l’apprendre. Même s’il aurait bien voulu qu’on lui dise y’a une semaine en arrière histoire qu’il ne se torture pas l’esprit pendant cent ans. Orson ne tarda pas à lui raconter que pour lui non plus ça n’avait pas été une partie de plaisir et très vite le dessinateur se sentit coupable. Avec tout ça, il n’avait même pas songé à l’état d’Orson. En effet, recevoir tous ces flashs d’un coup avait dû être vraiment éprouvant. Alors, après un petit baiser de retrouvailles, chaste mais tellement mignon, il attrapa doucement la main de son petit-ami et le guida jusqu’à son canapé pour qu’ils s’y assoient. Oui, il était censé partir au boulot bientôt, il n’avait pas menti… Mais maintenant qu’Orson était là et qu’il lui avait plus ou moins pardonné, il n’avait plus envie de le laisser. Comment ça, c’était prévisible ? Okay, un peu.

Il voulut le prendre dans ses bras mais la conversation qui les attendait risquait d’être sérieuse et il voulait le regarder dans les yeux. Aedhan avait eu le temps de réfléchir toute cette semaine et il s’était dit qu’il devait être totalement honnête avec Orson. « Désolé Orson. J’aurais pas dû… T’agresser comme ça. Mais j’ai eu vraiment peur. Et je me rends compte maintenant que ça n’a pas dû être facile pour toi. Comment tu te sens ? » Au moins, il avait eu Daemon à ses côtés pour l’aider. Aedhan avait un peu peur du pianiste mais il savait qu’Orson n’aurait pas pu avoir de meilleur soutien dans cette épreuve, pas même lui.
Il déposa un tendre baiser sur sa main, sans le quitter des yeux. « Je suis content que tu te souviennes, mine de rien. C’est une vraie victoire pour toi ! Et ça nous enlèvera cette pression inutile. Maintenant je sais que tout Orson est amoureux de moi et ça me fait vraiment un bien fou. » Parce que c’était sa plus grande crainte… Après Daemon. « Ecoute je… J’ai passé une très mauvaise semaine. J’ai beaucoup réfléchi. Et je me suis dit que si à ton retour on était toujours ensemble, alors je devais te parler un peu de mon passé. C’est… c’est important. »
Code by Silver Lungs

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 616
ici depuis : 24/11/2017
crédits : Applestorm.
statut : Par le miracle de Noël, Orson a désormais foi en son nouveau Dieu : Tigrou.
MessageSujet: Re: orsan. - honey i'm back for you   Sam 26 Mai 2018 - 10:21


honey I'm back for you
orsan
« Je t'aurais jamais fait ça, Aedhan... Même si j'avais une façon de penser... contraignante, par rapport à l'amour, je sais ce que je ressens. Et ce que je ressens pour toi c'est très fort... Tellement fort que ça me dépasse. » Orson avait passé une longue semaine à se battre contre lui-même. Longtemps, il avait réfléchit à la façon dont il avait pu tomber amoureux alors qu'il y était allergique quelques mois plus tôt. Il s'était tourné, retourné le cerveau un bon milliard de fois pour comprendre finalement qu'il n'y pouvait strictement rien, que c'était comme ça, qu'il devait l'accepter. Et c'est avec résignation autant que soulagement qu'il accepta ce fait-là, qu'il décida que rien n'était mieux que de se sentir aimé, désiré, autant qu'il l'est avec Aedhan. Sa seule envie avait été de le retrouver chaque jour, chaque seconde qui passait alors qu'il était loin de lui. Il voulut lui donner des nouvelles... Une partie de lui lui dit fermement de ne pas le faire, de se consacrer à lui-même avant toute chose. Heureusement pour lui, Daemon avait été là.

Il suivit Aedhan jusqu'au canapé où il prit place à côté de lui. Sans y faire attention, il ressentit tout de même un pic de stress, d'angoisse dans son estomac. Mais Aedhan se montrait désormais doux, il s'excusa même et Orson secoua légèrement la tête avec un sourire. « T'excuse pas, ta réaction est complètement compréhensible. Ca va... Je suppose. Je me sens un peu mieux mais j'ai toujours quelques questionnements par rapport à ce que j'étais avant... C'est... Fatiguant. » Il soupira doucement puis secoua de nouveau la tête. Il ne devait plus penser à tout ça maintenant. Il savait qu'il n'avait que très peu de temps à passer avec son copain avant qu'il ne parte travailler. Alors il voulait simplement profiter. Le baiser d'Aedhan sur sa main le fit frissonner, Orson n'en sourit que davantage. « Oui... Tu peux être rassuré. Tu sais je t'aurais aussi aimé si je n'avais pas perdu la mémoire. J'en suis convaincu maintenant. Je suppose... Que ça aurait simplement pris plus de temps pour que je me l'avoue. » L'écrivain serra doucement les doigts de son copain. Il l'écouta ensuite, son air un peu plus grave et surtout inquiet lorsqu'il lui dit que c'était vraiment important. Il pouvait lire sur le visage d'Aedhan qu'il était anxieux pour la suite. Mal à l'aise, nerveux. « D'accord... Je t'écoute. » dit-il finalement d'une voix calme et posée. Il était très loin de se douter de ce qu'il allait entendre.

15.04
⇜ code by bat'phanie ⇝

__________________________

J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 844
ici depuis : 12/12/2017
crédits : Gorgeousmali
double-compte : Devan & Andreas.
statut : En couple avec un petit con amnésique et infidèle qui possède un cousin-pitbull
MessageSujet: Re: orsan. - honey i'm back for you   Jeu 31 Mai 2018 - 0:41

orson ∞ aedhan
Aedhan regrettait déjà d’avoir amorcé cette discussion. Il ne se sentait pas très bien, avait les mains moites et son cœur battait vite. Et si Orson prenait peur ? Et s’il le jugeait, s’il s’en allait à cause de son passé ? Ce n’était pas son genre non mais en s’engageant dans cette relation, Orson n’avait pas signé pour un ancien alcoolique susceptible de recraquer à tout moment. Détends-toi. Tu sais qu’il t’aime. Il te l’a dit. Pas besoin de se marier pour accepter le meilleur et le pire… D’autant que le pire, ils l’avaient déjà vécu avec l’amnésie d’Orson et cette semaine de séparation. Il lâcha doucement les mains d’Orson pour se frotter le visage, poussant un long soupir. « Je ne suis tombé amoureux que deux fois dans ma vie. Tu te doutes que tu es le deuxième et très certainement la plus belle chose qui me soit arrivée. Seulement… Ouais, je sortais avec un gars quand j’étais encore à Sydney. Et j’étais vraiment fou de lui, accro, au point que c’en était malsain. Il a su m’avoir dans la poche pour ensuite me traiter comme un chien. Si tu ne me vois jamais boire d’alcool, si j’évite les bars comme la peste c’est parce que je... Suis devenu alcoolique à cause de lui. Cette relation m’empoisonnait la vie et je suis devenu une épave. » Il baissa les yeux, n’osant plus regarder Orson en face. « Un jour alors que j’avais bu j’ai failli… Lever la main sur ma mère. J’étais violent. Alors je me suis fait aider pour arrêter de boire et maintenant je suis moi-même parrain aux Alcooliques Anonymes. Si parfois tu me vois au téléphone pendant des heures, alors c’est que je parle avec mon parrain de Sydney. Pour continuer à tenir. » Tout dépendait des moments. Parfois il n’y pensait pas du tout, mais, quand les choses allaient mal, c’était sa première solution : boire. Alors il appelait. « Cette semaine, je me suis revu des années en arrière. Plus bas que terre, à lutter pour ne pas boire… Et maintenant que t’es là je me sens ridicule. Et je comprends qu’il faut à tout prix qu’on évite de tomber dans ce genre de relation. Je ne veux plus d’un truc malsain et tu ne le mérites pas non plus. » Ce n’était pas Orson qui rendait cette relation malsaine, mais plutôt la façon qu’Aedhan avait de s’attacher aux autres. Il aimait profondément Orson mais il ne devait pas oublier que chacun avait sa vie et que l’un ne devait pas dépendre de l’autre. Il avait tellement peur de le perdre… « J’comprendrais que tu veuilles pas de ça. De moi… Avec ce passé pareil. » Il releva les yeux vers lui. « Mais sache que tu ne devras pas me surveiller. Je gère tout ça. Ca va. C’est parfois compliqué mais je m’en sors toujours. Surtout maintenant que t’es là. Par-dessus tout, je sais que tu es quelqu’un de bien et que tu ne me feras jamais ça. » Il le pensait. Et son entourage le penserait sûrement. Eux, ils avaient tout de suite vu que son ex était quelqu’un de mauvais. Ce qui lui donna une idée… « D’ailleurs… Je pensais… J’ai rencontré ton cousin, tu pourrais peut-être rencontrer ma famille aussi… » Ca faisait beaucoup de choses d’un coup, espérons qu’Orson ait eu le cœur assez accroché !
Code by Silver Lungs

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 616
ici depuis : 24/11/2017
crédits : Applestorm.
statut : Par le miracle de Noël, Orson a désormais foi en son nouveau Dieu : Tigrou.
MessageSujet: Re: orsan. - honey i'm back for you   Lun 11 Juin 2018 - 16:34


honey I'm back for you
orsan
Orson écouta attentivement son discours. Il redoutait ce moment car Aedhan avait l'air de le redouter aussi. Ce devait être une mauvaise nouvelle. Et Orson n'aimait pas les mauvaises nouvelles. Alors il écouta simplement et lorsqu'Aedhan commença à parler de sa maladie, il fronça les sourcils. Il écoutait toujours le reste de ses paroles mais il était plutôt en colère. En fait, il ne savait pas comment un homme pouvait être mauvais envers celui qu'il aime... Comment un homme pouvait être ainsi envers quelqu'un d'autre, tout simplement. Il ne comprenait pas, c'était impossible de le comprendre de toute façon. Mais plus que d'être en colère, il avait mal pour lui. Il se demandait la douleur qu'il avait pu ressentir au fond de lui avec tout ça. A le cacher. Et le courage qu'il avait pour tout lui avouer maintenant. Pourquoi lui en voudrait-il ? Lui non plus n'était pas parfait. Il lui avait caché pendant toute une semaine qu'il avait retrouvé sa mémoire, plus que ça, il l'avait ignoré pendant une semaine.

Lorsqu'Aedhan lui dit qu'il comprendrait qu'il ne veuille plus de lui, Orson releva vivement le visage vers lui d'un air effarouché. Cet air s'accentua quand il lui proposa de rencontrer sa famille... Dis donc, il n'y allait pas de main morte avec les infos ! Orson soupira et chercha ses mots. Il avait envie de le secouer et en même temps, de lui faire tout plein de câlins. « Je hais ce mec. C'est un connard fini à la pisse. S'il croise un jour mon chemin, il repartira avec une fracture du nez. Non mais tu te rends compte de ce que tu me dis ? Te laisser ? T'es pas bien ! C'est ton passé, tout le monde en a un, et t'as un problème et je veux être là pour t'aider à le régler, enfin, à finir de le régler. Il est hors de question que je m'en aille ! Sauf... Sauf peut-être sur le pas de la porte de chez ta famille, mais ça on va aussi en discuter plus tard, c'est pas le sujet. Bordel Aedhan j'ai envie de te secouer comme un vieux pruneau ! » Avec un petit grognement de frustration il tapa du pied comme un gosse et soupira ensuite en secouant la tête. Il fallait qu'il remette ses idées en place s'il voulait lui dire tout ce qu'il avait sur le coeur. « Bon. Pardon, fallait que ça sorte, fais pas attention. Chaton, je vais pas t'abandonner parce que tu as un problème avec l'alcool. Enfin, tu avais. Je m'en fiche de ça, enfin, non mais... Rah. Tu vois ce que je veux dire. Tu pourrais avoir tous les défauts du monde que je t'aimerais quand même, Aedhan. C'est ce que j'ai réalisé pendant cette semaine. Et surtout, je vais pas t'en vouloir de m'en avoir parlé que maintenant. Au contraire, je te suis reconnaissant d'avoir assez confiance en moi pour avoir eu le courage de m'en parler. Puis je comprends maintenant pourquoi tu ne bois jamais ou que tu évites les fêtes à tout prix. Mais je vais jamais t'en vouloir. Et je suis là pour toi. Te sens pas ridicule, d'accord ? T'es un mec bien. Et t'es le mien. » Il fallait avouer que ça lui faisait bizarre de dire tout ça en sachant qu'il avait eu beaucoup de mal avec l'amour auparavant. Ca lui ferait bizarre pendant un moment encore, d'être en couple. Mais il oubliait bien vite tout ça parce qu'il ne se sentait complet qu'en sa présence. Il attrapa sa main et serra ses doigts. Maintenant qu'il était un peu calmé, il aborda le sujet qui fâche. « Bien, et maintenant, pour ta famille... Ben je me chie un peu dessus mais je veux bien la rencontrer. Tu sais, je suis pas vraiment un gars fréquentable et quand ils connaîtront mon passé à moi, ben ils vont pas forcément me porter dans leurs coeurs. Mais je veux quand même voir à quoi ressemble ta famille. Comment ils sont et comment ils se comportent avec toi, et aussi pouvoir voir des photos humiliantes de toi quand t'étais bébé, tout ça quoi. »

15.04
⇜ code by bat'phanie ⇝

__________________________

J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 844
ici depuis : 12/12/2017
crédits : Gorgeousmali
double-compte : Devan & Andreas.
statut : En couple avec un petit con amnésique et infidèle qui possède un cousin-pitbull
MessageSujet: Re: orsan. - honey i'm back for you   Ven 15 Juin 2018 - 23:03

orson ∞ aedhan
Aedhan craignait la réaction d’Orson. Il était jeune, fêtard, il aimait fréquenter les bars et ce genre d’endroit en général. Et… Un ancien alcoolique capable d’être violent et de rechuter à tout moment, qui a une relation étroite avec son parrain à Sydney, ça pouvait éventuellement repousser. Mais c’était mal connaître Orson car ce dernier, bien loin de lui en vouloir, sembla réceptif à son histoire. Peut-être un peu trop d’ailleurs. « Je ne l’ai pas revu depuis des années, je ne sais même pas s’il est encore en vie… Ce qui est plutôt un exploit car pendant un long moment je checkais son profil facebook et le reste. J’ai vraiment eu du mal à m’en défaire. » Mais il allait mieux maintenant. Ce n’était certes pas grâce à Orson mais ce serait grâce à lui qu’il continuerait à aller mieux. Ce serait grâce à lui qu’il aurait un avenir et qu’il serait heureux, tout simplement. « Je voulais être honnête avec toi, t’aurais fini par le comprendre ou le découvrir de toute façon… Et bordel j’suis soulagé que tu le prennes bien. » Tout le monde avait un passé. Certains en baladaient un plus lourd que d’autres… Mais il fallait faire avec. « Je te promets que jamais je ne pourrais lever la main sur toi Orson… Je me le pardonnerais jamais. » Tant qu’il restait loin de l’alcool ça se passerait bien. Et même en buvant… Non, il ne devrait jamais faire ça. « Oui je suis à toi. Complètement à toi. » répéta le vendeur de BD aux paroles de son petit-ami. Il sourit bêtement, se sentant soudainement mieux. Il adorait la possessivité d’Orson. Il adorait savoir que le nouveau et l’ancien ne faisaient plus qu’un et qu’il l’aimait toujours.
Dans la foulée il avait parlé de sa famille sans savoir pourquoi. Ca lui tenait à cœur mais il n’avait pas prévu de lui demander aujourd’hui, probablement parce que c’était trop tôt. Mais lui, il avait affronté un cousin pitbull par amour ! Alors Orson pouvait bien passer un petit week-end chez ses parents non ? « Ils sont pas obligés de tout savoir. Et t’es pas non plus obligé de jouer le gendre modèle. Tu sais, ils m’ont vu anéanti. De savoir que je suis heureux et que tu prends soin de moi, ça leur ira forcément. Ils vont t’adorer. » Il s’approcha un peu plus de lui et embrassa sa joue, déviant ensuite sur ses lèvres pour un baiser un peu plus long qu’à l’accoutumé.

« Tu verras aucune photo ! Je vais demander à ce qu’ils les cachent toutes ! » Il sourit largement, passant un bras autour de ses épaules. « On peut dire que tu sais tout de moi maintenant. Aloooors… Au choix. Soit on va se retrouver pas très sagement dans la chambre… Soit tu me parles de ton passé à ton tour, maintenant que tu t’en souviens. Soit tu me racontes la fin de ton voyage avec Daemon ! » Les trois possibilités étaient tentantes même si ça le démangeait déjà de l’emmener dans sa chambre. Il lui avait tellement manqué. « Oh en fait… Je t’aime. »
Code by Silver Lungs

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 616
ici depuis : 24/11/2017
crédits : Applestorm.
statut : Par le miracle de Noël, Orson a désormais foi en son nouveau Dieu : Tigrou.
MessageSujet: Re: orsan. - honey i'm back for you   Lun 18 Juin 2018 - 15:47


honey I'm back for you
orsan
Orson détestait déjà cet homme sans rien savoir de lui. Il savait juste qu'il avait plongé son copain dans une addiction qui l'avait pratiquement tué. Enfin, il en souffrait encore aujourd'hui et Orson avait beaucoup de mal à supporter l'idée qu'Aedhan puisse encore souffrir. « Ouais, alors oublie ce mec. Moi j'suis là, maintenant ! T'as plus besoin de lui. Et puis, je te ferai jamais souffrir comme lui, je te le promets. Et notre relation sera jamais aussi toxique que celle que t'as eu avec lui. Je laisserai pas faire. » Orson tenait trop à Aedhan, l'idée de s'auto-détruire et de voir Aedhan se détruire à cause de lui lui était inconcevable. « J'suis content que ça t'ait soulagé alors. Tout c'que je veux c'est que tu sois bien avec moi. Le reste on s'en fout, c'est qu'un détail. » Il lui sourit avec toute la tendresse dont il était capable. S'il ne savait pas ce qu'était l'amour avant de perdre la mémoire, maintenant, il avait acquis ses sentiments et osait les dévoiler. Enfin, à Aedhan en tout cas. « Ah ! Mais t'en fais pas pour ça. Tu sais comment j'suis, pas rancunier pour un sou et en plus de ça, j'suis vraiment qu'un sale petit enfoiré alors... Je t'en voudrais pas si un jour tu décides de me mettre une claque derrière les oreilles pour calmer mes ardeurs primitives. » Il rit légèrement. Il voulait détendre un peu l'atmosphère et puis surtout, c'était tout lui de faire des blagues quand il ne le fallait pas.

Et puis, il y avait la discussion sur la famille. Aedhan voulait qu'Orson rencontre sa famille et Orson était un peu angoissé par rapport à ça. Parce qu'il avait retrouvé la mémoire, parce qu'il savait désormais son caractère, qu'il se reconnaissait maintenant. Alors forcément, il n'était pas certain de plaire à ses parents. Surtout qu'ils pourraient se dire qu'Aedhan n'était qu'une passade pour lui alors que, finalement, pas du tout. Mais bon, il en avait aussi souffert pour Daemon qui avait mis longtemps avant de croire qu'il était amoureux. Et Orson avait eu beau le lui répéter, il ne semblait pas être crédible. « C'est clair que je jouerais pas le gendre modèle... Je sais pas faire l'hypocrite, moi, tu le sais. Mh... Je sais pas s'ils vont m'adorer mais j'espère juste qu'ils ne me détesteront pas. » Il l'embrassa en retour en y mettant beaucoup d'amour avant d'éclater de rire. « Ah si ! Je veux te voir quand t'étais petit. C'est pas juste, sinon ! »

Il se serra contre lui et écouta ses propositions alléchantes avant de lui grimper dessus avec un sourire, passant ses bras autour de son cou. « Dis donc, tu devais pas aller travailler toi ? Ou c'était juste un prétexte pour m'éviter ? » Il mordit sa lèvre avec un sourire et passa ses mains sous son haut pour griffer légèrement son dos. « Je veux bien tout te raconter. Mais j'ai besoin que tu me stimules avant alors... Tu m'emmènes dans la chambre ? » Dit-il alors en prenant un air angélique avant de fondre littéralement sous ses mots. « Moi aussi je t'aime, Aedhan. »

15.04
⇜ code by bat'phanie ⇝

__________________________

J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: orsan. - honey i'm back for you   

Revenir en haut Aller en bas
 
orsan. - honey i'm back for you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: northern District-
Sauter vers:  
digne d'un conte de fée...
Le temps d'une soirée, la salle de fêtes a donc été transformée en hall digne d'un royaume. Beauté, richesse, lumière et ambiance féérique, tout pour vous plonger dans un univers surréel.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES