AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 are we meant to meet the people we meet? (elio)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1878
ici depuis : 01/05/2018
crédits : Tag (avatar) astra (signa)
double-compte : kelia & lena
statut : célibataire
MessageSujet: are we meant to meet the people we meet? (elio)   Mar 8 Mai 2018 - 15:15

Novembre 2017.

Les fêtes de fin d'année approchent et bizarrement, tu ne ressens pas du tout la fameuse « magie de Noël » dont on parle tant. C'est certainement dû au fait que tu passeras les fêtes ici en Australie plutôt que de les passer, comme chaque année, au Portugal accompagnée de toute ta famille. Pour cause, tes parents souhaitent pour une fois passer les fêtes au soleil et toi, tu ne tiens pas à les passer sans eux. Tradition oblige, même si cette idée ne te réjouit pas vraiment. Le printemps est déjà bien entamé et l'été arrive à grand pas, c'est la seule chose qui peut te remonter un peu le moral. Aujourd'hui et comme très souvent, tu as décidé de te balader un peu loin de tout le vacarme de la ville, au calme. Tu n'es pas une grande sportive mais tu aimes marcher de temps en temps, cela te permet de prendre un peu l'air et de réfléchir sur un tas de choses. Et surtout, depuis quelques semaines déjà, tu rejoins au moins une fois par semaine ce pré que tu as trouvé une fois par hasard, dans lequel vit un cheval que tu as surnommé Jack sans vraiment savoir pourquoi. « Salut mon p'tit Jack. » tu chuchotes en arrivant devant le pré en regardant l'animal au loin, comme s'il pouvait t'entendre et te reconnaître. Tu as pris cette habitude de passer des petits moments ici, au calme et loin de tout, à observer cette magnifique bête. Tu as toujours été fascinée par les animaux et tu as toujours aimé les examiner, les étudier, en quelque sorte pour apprendre à les connaître et les comprendre. Alors tu t'assieds au pied de cet arbre juste en face du pré, tu mets tes écouteurs avec la musique dans tes oreilles et tu regardes, tu rêvasses. C'est ta façon à toi de lui tenir compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 182
ici depuis : 12/03/2018
crédits : fayrell & batphanie.
double-compte : freja, ciàran, zoé & maddox.
statut : veuf.
MessageSujet: Re: are we meant to meet the people we meet? (elio)   Ven 11 Mai 2018 - 12:17

Cela fait tout juste deux mois que tu as changé radicalement de vie et posé tes valises à Bowen, cette ville dont s'est épris ton cousin Allen. Sans lui, tu ne serais certainement pas ici mais à l'autre bout du monde dans une ville perdue de Suède ou même du Danemark. Parce qu'au final, si tu avais décidé de rester en Europe, ça aurait été bien plus facile de revoir ta famille de temps à autre en faisant un saut par-ci par-là en Italie. Mais ton changement de vie n'aurait sans doute pas été complet. Là, en débarquant en Australie, tu t'autorises un futur complètement neuf, une vie où tu as carte blanche, où personne ne connaît ton passé ni même ton nom. Et ça fait du bien de pouvoir repartir du bon pied de cette façon et de pouvoir mettre de côté ces démons qui t'abritent. Du moins, pour quelques heures car une fois la nuit tombée, ils ne sont jamais bien loin. Heureusement pour toi, tu as trouvé une solution qui les garde éloigné assez longtemps pour que tu retrouves ce petit goût à la vie que tu avais perdu : l'équitation. Tu en as fait durant des années en Italie et pour ne pas perdre cette habitude qui t'anime, tu as décidé d'acheter un cheval ici, à Bowen. Ryder, c'est son nom. Tu l'as acheté dans un refuge, il s'y trouvait parce qu'il était négligé par ses anciens propriétaires. Personne ne s'occupait de lui ni pour boire, ni pour manger. Aujourd'hui, Ryder retrouve un peu goût à la vie lui aussi, comme toi. Vous êtes tous les deux des écorchés et c'est sans doute pour ça que vous avez très vite lié une certaine complicité. Lorsque tu viens lui rendre visite comme chaque jour, il est toujours là pour t'accueillir et te faire la fête à sa façon. Aujourd'hui ne déroge pas à la règle, à peine a-t-il croisé ton regard qu'il est déjà là. Un large sourire se dessine sur tes lèvres alors que tu lui tends déjà quelques carottes. « Salut Ryder. » Après quelques secondes, sans savoir pourquoi, tu sens que quelqu'un t'observe. Tu fronces les sourcils puis te retournes, découvrant une brune non loin de toi, assise contre un arbre en face du pré. « Bonjour... » Cries-tu sans savoir si la brune t'entendra de là ou non. « Vous aimez les chevaux ? » Quelle question bateau, Elio, bravo. Mais en la voyant là en face du pré, tu n'arrives qu'à une seule conclusion, qu'elle l'observe ou aime la présence rassurante de Ryder. L'un ou l'autre. Ou peut-être que tu te trompes complètement.

__________________________

people always leave
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse, sans nouvelles d'elle ; tout s'écroulait autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1878
ici depuis : 01/05/2018
crédits : Tag (avatar) astra (signa)
double-compte : kelia & lena
statut : célibataire
MessageSujet: Re: are we meant to meet the people we meet? (elio)   Ven 11 Mai 2018 - 20:35

Après quelques longues minutes à rêver et observer l'animal, tu aperçois quelqu'un qui arrive, salue le cheval et le nourrit. Cela fait déjà quelques semaines que tu viens ici et c'est la première fois que tu vois le propriétaire de « Jack » et tu te surprends à être rassurée qu'il appartienne à quelqu'un. Car oui, à force de voir le nombre d'animaux abandonnés augmenter année après année, cela ne t'aurait pas étonnée qu'il ait été laissé là, tout seul, sans que personne ne vienne lui rendre visite. Tu pourrais te lever pour aller saluer le jeune homme mais d'un naturel assez timide et surtout pour ne pas déranger ce tendre moment avec son cheval, tu restes immobile et te contentes de les regarder. Lorsque l'homme se retourne pour te saluer, tu es presque sûre que tes joues rosissent un peu. Peut-être trouvera-t-il cela bizarre que tu sois plantée là à regarder son cheval? Peut-être croira-t-il que tu veux le lui voler? Alors que seule ta passion pour les animaux te ramènes ici, chaque semaine. « Bonjour. » dis-tu à ton tour en élevant également la voix pour qu'il t'entende. Tu retires tes écouteurs et les ranges dans ton sac avant de te lever et de te rapprocher poliment. Un sourire se dessine sur son visage lorsqu'il te demande si tu aimes les chevaux. « Je suis très amie avec les animaux. J'avoue que je ne m'y connais pas vraiment en chevaux, habituellement je m'occupe d'animaux plus... petits. » Ton regard se détourne instinctivement vers l'animal pendant quelques secondes avant de venir se poser à nouveau sur ton interlocuteur. Ta timidité ne t'a jamais aidée à faire des rencontres dans ces conditions, en général, c'est plutôt en soirée après quelques verres que tu commences à discuter avec les autres. C'est une situation peu habituelle pour toi et l'échange aurait pu s'arrêter là mais, ta curiosité est plus forte que toi et en plus, maintenant que tu sais que le cheval a un propriétaire, tu te sens légèrement idiote de lui avoir donné un prénom. « Comment il s'appelle? » demandes-tu en trifouillant une mèche de tes cheveux. Après avoir passé plusieurs heures à l'observer dans son habitat naturel et à avoir trouvé cela très intéressant, tu es curieuse de pouvoir en apprendre un peu plus sur les chevaux en général. Mais le jeune homme ayant peut-être mieux à faire, tu te dis que tu iras faire des recherches sur internet. Cette pensée te rappelle que ton intérêt pour l'animal t'a fait oublier la politesse. « Pardon, je m'appelle Rosa. J'ai vu votre cheval un jour en me promenant et depuis, à chaque fois que je suis dans le coin je passe lui dire bonjour. » Bon, stop, là tu parles un peu trop. Tu l'auras au moins rassuré sur la raison de ta présence ici, du moins tu l'espères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 182
ici depuis : 12/03/2018
crédits : fayrell & batphanie.
double-compte : freja, ciàran, zoé & maddox.
statut : veuf.
MessageSujet: Re: are we meant to meet the people we meet? (elio)   Sam 12 Mai 2018 - 18:29

La jeune femme n’imaginait sans doute pas que tu finirais par remarquer sa présence. Peut-être désirait-elle seulement vous observer de loin, Ryder et toi ? Gardant une certaine intimité de son côté ? Malheureusement, tu n’as pas pu empêcher ta curiosité de prendre le dessus et d’aller à la rencontre de la brune. Tu n’es pas quelqu’un de très extraverti en temps normal mais aujourd’hui, sans savoir pourquoi, tu l’es d’une certaine façon. Tu ne détaches pas ton regard de la jeune femme lorsqu’elle enlève ses écouteurs et s’approche de la clôture. « Plus petits ? Comme les chats ? » Demandes-tu à nouveau par curiosité. Tu remarques tout de suite que la présence de la brune ici ne part pas d’une mauvaise intension. Qu’elle n’est pas là pour les mauvaises raisons. Tu perçois plutôt une certaine douceur, chez elle, d’ailleurs. Mais étant donné qu’elle aime les animaux, ça ne t’étonne pas. Tu as toujours pensé que les humains qui apprécient la compagnie des animaux sont plus attentionnés, plus doux. « Ryder. Je l’ai trouvé dans un refuge et puis je l’ai recueilli ici. » Dis-tu avec un sourire aux lèvres. C’est une belle réussite, à tes yeux, de donner une nouvelle vie à un animal. Une vie bien meilleure. Une vie peuplée d’amour et de tendresse. Tu n’offres cet aspect de ta personnalité qu’à tes proches les plus intimes et évidemment, à ton cheval. Les autres peuvent connaître un Elio gentil et affectueux mais jamais aussi doux qu’avec tes « vrais » proches. Il faut une certaine patience pour se faire une place dans ta vie mais une fois que c’est fait, les personnes n’en sortent que très rarement. « Enchanté Rosa. C’est gentil de venir lui tenir compagnie quand je ne peux pas. » Réponds-tu en souriant. Avec ton travail, tu ne peux malheureusement pas être tout le temps aux côtés de Ryder mais dès que tu as un peu de temps libre, tu ne manques pas de lui rendre visite. « Elio. » Ajoutes-tu pour te présenter à la brune. « Vous voulez que je vous présente plus personnellement Ryder ? » Demandes-tu en ouvrant la barrière de la clôture pour qu’elle entre dans le pré avec vous. C’est sans obligation parce que tu sais pertinemment que tout le monde n’est pas à l’aise avec les plus grosses bêtes comme ton cheval. « Il faut juste y aller tout doucement parce qu’avec son passé, il est un peu plus réticent face aux humains. » Et c’est plutôt logique, quand on y pense. Il a été si négligé par la race humaine qu’il s’en méfie, maintenant.

__________________________

people always leave
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse, sans nouvelles d'elle ; tout s'écroulait autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1878
ici depuis : 01/05/2018
crédits : Tag (avatar) astra (signa)
double-compte : kelia & lena
statut : célibataire
MessageSujet: Re: are we meant to meet the people we meet? (elio)   Dim 13 Mai 2018 - 0:30

Le jeune homme n'a pas l'air de se poser de questions sur ta présence ici et cela te rassure. Tu n'aurais pas voulu qu'il pense que tu viens ici pour de mauvaises raisons. S'il savait le bien que te procure la présence des animaux... Il faut l'avouer, c'est comme un échappatoire pour toi. Les animaux sont des êtres loyaux, et après les quelques déceptions que tu as eu dans ta vie, lorsque tu avais perdu foi en l'humanité, seule la présence des animaux t'apaisait et te redonnait un peu d'espoir. Et c'est toujours le cas, même si tu as pris conscience que les humains sont tous différents et qu'il ne faut pas tous les mettre dans le même panier. Tu restes toujours persuadée que les animaux sont meilleurs que les Hommes. « Surtout les chiens. Je les éduque, c'est mon métier. Mais les chats également, et même d'autres animaux puisque je dirige une association de protection animale. » dis-tu avec calme. C'est toujours une fierté pour toi de parler de ton association. Déjà parce qu'elle a été créée par tes parents et que tu es heureuse d'avoir pu la reprendre, et ensuite, parce que sauver des animaux chaque jour fait partie de toi et tu n'imagines pas ta vie sans ça. Alors lorsque l'homme t'annonce qu'il a recueilli son cheval dans un refuge, tu ne peux t'empêcher d'afficher un large sourire. Tu n'es pas très forte pour cerner les gens, en général, mais tu sais que les gens qui aiment les animaux et surtout les aident, sont des bonnes personnes. Il t'annonce en même temps le nom de son animal, bien loin de celui que tu avais utilisé pour le surnommer lorsque tu venais le voir auparavant. Tu pourras désormais l'appeler par son vrai nom et te sentir encore plus proche de lui quand tu reviendras le voir. « C'est vraiment génial pour lui. Je suis sûre qu'il est entre de bonnes mains avec vous. » réponds-tu très sincèrement, séduite par le fait qu'il soit concerné par la cause animale. « Enchantée Elio. » Présentations faites, grande est ta surprise lorsqu'il te propose de rencontrer officiellement Ryder. C'est vrai qu'à chaque fois que tu es passée ici, tu n'as fait que l'observer de loin sans jamais chercher à t'approcher ou à le toucher. Tu hoches la tête positivement un peu timidement avant de le suivre dans le pré et vous vous approchez tous les deux de l'animal alors que le jeune homme t'explique qu'il faut y aller doucement. Tout comme tu le fais avec les chiens un peu réticents, tu décides d'adopter une posture franche et sûre, pour que le cheval voie que tu n'as pas peur. « Hey, salut mon grand. » dis-tu à voix basse, sur un ton doux et en même temps avenant. Tu t'approches lentement mais pas trop en tendant ta main comme pour lui demander la permission de le toucher. Alors que Ryder s'approche non sans crainte, tu poses tes doigts sur son cou pour le caresser quelques secondes. D'aussi loin que tu te souviennes, la dernière fois que tu t'es retrouvée face à un cheval, c'était lors d'une sortie scolaire alors autant dire que ça fait très longtemps. Et encore, tu ne l'avais même pas touché. C'est donc la première fois que tu te retrouves aussi proche d'un équidé et tu en es ravie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 182
ici depuis : 12/03/2018
crédits : fayrell & batphanie.
double-compte : freja, ciàran, zoé & maddox.
statut : veuf.
MessageSujet: Re: are we meant to meet the people we meet? (elio)   Dim 13 Mai 2018 - 1:25

En Italie, tu partageais ta passion pour l'équitation avec un tas de personnes mais ici, à Bowen, tu as perdu cette chance. Parce que oui, c'est une chance de pouvoir partager un centre d'intérêt commun avec d'autres. De pouvoir discuter de la passion qui nous anime, qui nous gagne à chaque fois qu'on monte à cheval. Tout ça, tu l'as perdu en déménageant malheureusement. Mais là, en rencontrant Rosa, tu gagnes au moins une personne qui partage ton amour pour les animaux. Et ça, ça n'a pas de prix. Tu hoches doucement la tête tout en écoutant les explications de la brune. Une association pour la protection animale ? C'est tout à son honneur et particulièrement honorable. Tu sens que tu l'apprécies déjà parce que vous semblez avoir les mêmes ambitions, les mêmes passions. Ce que tu ignores, c'est que vous fonctionnez de la même façon pour bien d'autres choses à commencer par l'amour. Toi qui es si réticent à t'engager, si réticent à l'idée de créer une toute nouvelle relation alors que ton deuil de la précédente n'est même pas encore terminé. Mais le sera-t-il réellement un jour ? C'est la question qui tourmente ton esprit depuis des mois sans jamais trouver de réponses. Tu chasses ces pensées d'un mouvement de tête pour te concentrer pleinement sur la brune et sur son investissement dans la cause animale. « C'est admirable. Si vous cherchez des bénévoles, n'hésitez pas à me contacter. » Dis-tu avec un sourire avant d'ajouter : « Votre métier doit vraiment être enrichissant au-delà d'être complètement passionnant. » Tu n'en doutais pas vraiment mais lorsqu'on se lance dans un métier de ce genre, on est forcément passionné. Du moins, c'est ce que tu imagines. Ton sourire s'élargit lorsque vous commencez à parler de Ryder et à la seconde vie qu'il mène désormais à tes côtés. Tu espères de tout coeur qu'il est heureux, à présent, parce qu'il le mérite. C'est vraiment un cheval aimant et affectueux quand on le connait et quand on gagne sa confiance. « J'essaie de lui redonner une deuxième vie, une deuxième chance. Pour qu'il ait le bonheur qu'il mérite. Enchanté aussi. » Réponds-tu sans détacher ton regard de Rosa, un sourire toujours scotché aux lèvres. Après quelques minutes, tu proposes à la jeune femme de rencontrer réellement ton cheval. De supprimer ces quelques mètres qui les séparaient autrefois, lors des visites de la brune. Rosa accepte et contre toute attente, adopte le bon comportement pour appréhender Ryder. Il vient à elle d'une manière confiante, bien plus confiance qu'avec la plupart des gens. Tu ne peux nier que Rosa est très douée avec les animaux et même avec ton cheval si méfiant habituellement. « Je crois qu'il vous apprécie déjà. Il n'a jamais été si avenant avec une inconnue. » Dis-tu, le regard admiratif. Tu t'approches un peu plus toi aussi, passant la main sur le chanfrein de Ryder parce que tu sais qu'il adore ça. « Vous n'avez jamais pensé à faire de l'équitation ? » Demandes-tu finalement, par curiosité et aussi parce que tu ne peux que reconnaître que la brune est très douée avec les chevaux.

__________________________

people always leave
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse, sans nouvelles d'elle ; tout s'écroulait autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1878
ici depuis : 01/05/2018
crédits : Tag (avatar) astra (signa)
double-compte : kelia & lena
statut : célibataire
MessageSujet: Re: are we meant to meet the people we meet? (elio)   Dim 13 Mai 2018 - 11:08

Des personnes qui aiment les animaux, tu en as rencontré des centaines. En revanche, des personnes qui se sentent concernées par leur sort et qui sont prêts à aider, il y en a un peu moins. Pouvoir partager ta passion avec d'autres est pour toi une chance qu'il ne faut jamais laisser passer. Lorsqu'il se propose de devenir bénévole à ton association, ton regard s'illumine presque inconsciemment. Tu vois cela comme une opportunité. Celle de le revoir, car oui, chaque minute que tu es en train de passer avec lui te donne envie d'en savoir davantage. Alors tu lui réponds : « Ce serait super. On a toujours besoin de quelques mains en plus pour ces petites bêtes. » avec un large sourire qui ne quitte plus ton visage depuis quelques minutes maintenant. « Oh oui, c'est vraiment le métier de mes rêves. Les chiens sont des êtres très intéressants et quand on se penche sur leur cas, on découvre chez eux beaucoup de similitudes avec les humains, d'ailleurs. Et vous, vous faites quoi dans la vie? » demandes-tu, curieuse de le connaître un peu plus. Il t'explique qu'en ayant adopté Ryder, il lui donne une nouvelle chance. C'est exactement ce que tu fais chaque jour à l'association. Tu hoches la tête en l'écoutant parler. Au-delà d'avoir envie de le revoir à l'association, tu penses qu'il est vraiment fait pour ça et tu serais heureuse de le compter parmi vous. « C'est très touchant... Heureusement qu'il y a des gens comme vous. » dis-tu en tournant le regard vers le cheval. Il y a beaucoup trop de maltraitance animale, beaucoup trop d'abandons, aussi. Cela te rend triste au quotidien mais tu mets justement cette tristesse de côté pour trouver des solutions à ce problème. Après quelques minutes, alors que tu fais doucement connaissance avec Ryder et qu'il a l'air de t'apprécier, Elio confirme ta pensée et tu ne peux t'empêcher de sourire. Si tu as marqué des points avec Ryder, tu en as forcément marqué avec lui aussi. Tu restes tout de même surprise par ton savoir-faire alors que tu n'as jamais vraiment eu à faire à un cheval. Finalement, c'est une attitude qu'il faut adopter avec tous les animaux, petits ou grands, et parfois même avec les Hommes, d'une certaine manière. Après tout ce temps que tu as passé à l'observer, tu es fière de pouvoir enfin t'approcher de lui et encore plus fière qu'il réagisse bien à ta présence. « Ça tombe bien parce que je l'apprécie déjà, moi aussi. » Tu ramènes lentement ton bras à ton corps avant de tourner ton regard vers celui d'Elio alors qu'il te parle d'équitation. « En fait non, jamais. J'avoue que j'ignorais être douée avec les chevaux, c'est la première fois que je m'en approche d'aussi près. » L'idée de monter à cheval te fait un peu peur car tu n'as pas du tout de technique et tu n'y connais absolument rien, mais tu te surprends à mettre cette crainte de côté par envie de découvrir, d'apprendre, et surtout de partager avec lui cette passion. Tu reprends un peu tes esprits et poursuis : « Vous en faites depuis combien de temps? » demandes-tu en gardant ton regard plongé dans le bleu de ses yeux en pensant que, grâce à Ryder, tu viens de faire une rencontre plutôt plaisante.

__________________________

pain's more trouble than love is worth
« on laisse un peu de soi dans les choses, de ses souffrances, de ses espérances, et quand on les retrouve, elles vous parlent, elles vous redisent ces choses qui vous attristent et vous égaient. » (zola)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 182
ici depuis : 12/03/2018
crédits : fayrell & batphanie.
double-compte : freja, ciàran, zoé & maddox.
statut : veuf.
MessageSujet: Re: are we meant to meet the people we meet? (elio)   Mer 16 Mai 2018 - 21:17

C’est vrai qu’en terme de bénévoles, les associations sont souvent limitées et une paire de mains en plus peut changer beaucoup. Tu n’as pas la prétention d’imaginer que tu pourras faire évoluer les choses de manière positive à toi seul mais tu espères quand même apporter ta pierre à l’édifice. Après tout, c’est avec une multitude de petits actes qu’on parvient à faire bouger les choses. Tu écoutes attentivement Rosa lorsqu’elle t’explique un peu plus le fonctionnement de son métier, hochant la tête à chacun de ses dires. C’est un métier très peu vu qu’elle exerce mais tout aussi important qu’un autre, finalement. « Si tout le monde prenait conscience de ça, la maltraitance n’existerait certainement plus. » Dis-tu en soupirant un peu. Il est clair que la race humaine n’est pas prête à comprendre ce genre de choses, malheureusement. « J’ai été soldat durant quelques années puis j’ai travaillé pour Médecins Sans Frontières et maintenant je suis pompier. Mais ce n’est que pour quelques mois, je pense. Le temps de trouver une vraie vocation. » Il y a des tas de choses qui te passionnent mais tu n’es pas certain de vouloir en faire ton métier. Tu étais fait pour être soldat mais malheureusement, avec la mort de ta femme, tu as tout arrêté. Tu ne te sentais plus capable de repartir au front après sa mort, sans savoir expliquer réellement pourquoi. « Et comme vous. » Réponds-tu, tout sourire, lorsque Rosa rétorque qu’heureusement qu’il existe des gens comme toi. Tu ne dirais pas ça, toi, mais tu n’as pas une très bonne image de toi-même, alors, c’est plutôt normal d’avoir ce genre de pensées. Après quelques minutes, tu proposes à la brune de rencontrer plus officiellement Ryder et malgré son inexpérience avec les chevaux, elle accepte. Contre toute attente, les deux s’apprivoisent plutôt rapidement. C’est même plus que ça, Ryder semble accepter Rosa sans broncher ce qui est plutôt rare chez lui, si peureux d’habitude. Peut-être qu’il s’est habitué à sa présence lorsqu’elle venait lui rendre visite, de loin. Ou peut-être est-elle simplement douée avec tous types d’animaux ? Qui sait. « Il doit sentir qu’il peut avoir confiance en vous, alors. Ou peut-être qu’il s’est habitué à vous voir puisque vous lui rendiez souvent visite. Même de loin. » Réponds-tu avec un sourire en coin avant de poursuivre : « Si ça vous intéresse, vous pouvez passer le voir plus souvent de plus près. Je pourrais même vous apprendre à monter si vous avez envie d’essayer ça aussi. » Au-delà du fait que tu adores partager ta passion avec les autres, ça te permettra surtout de revoir Rosa. Vous semblez avoir bien des points communs tous les deux et c’est plutôt rare te concernant. « J’en faisais déjà depuis des années avant d’arriver à Bowen donc je dirais… 20 ans ? Waw ça ne me rajeunit pas tout ça. » Dis-tu en riant, prenant conscience que ça fait déjà vingt ans que tu montes à cheval et que tu adores ça.

__________________________

people always leave
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse, sans nouvelles d'elle ; tout s'écroulait autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1878
ici depuis : 01/05/2018
crédits : Tag (avatar) astra (signa)
double-compte : kelia & lena
statut : célibataire
MessageSujet: Re: are we meant to meet the people we meet? (elio)   Jeu 17 Mai 2018 - 20:28

Plus les secondes passent et plus tu te rends compte qu'Elio et toi avez le même point de vue sur la chose qui compte le plus pour toi. C'est tellement plaisant de pouvoir échanger avec quelqu'un comme lui que tu as envie d'arrêter le temps pour pouvoir en apprendre le plus possible sur sa personne. Tu te confortes en pensant qu'il viendra sûrement vous aider à l'association et que tu auras bien d'autres occasions de parler avec lui.  « Malheureusement, ce n'est pas encore aujourd'hui que les humains comprendront ça.  » réponds-tu en soupirant à ton tour. Quand tu penses à tous ces animaux que les bénévoles et toi avez sauvés, tu ne peux qu'être en colère contre les humains. Heureusement, ceux qui t'aident te laissent encore un peu espérer qu'un jour, il n'y aura plus de maltraitance et les gens n'abandonneront plus ces pauvres bêtes. Alors qu'Elio t'explique ce qu'il fait dans la vie et ce qu'il a fait avant, tu le regardes presque avec fascination. Tu n'en attendais pas moins de lui, c'est un homme remarquable sur tous les points, du moins sur ceux que tu connais déjà, mais tu sais que tu ne seras pas déçue par la suite. « Wahou... Merci d'exister, vraiment. » A tes yeux, tous les métiers sont importants mais ceux qui impliquent de sauver la vie des autres sont particulièrement admirables et tu ne manques pas de remercier tous ceux qui les exercent dès que tu en as l'occasion. « Pourquoi avez-vous quitté l'armée ? » demandes-tu avec curiosité mais surtout avec envie d'en savoir plus sur le jeune homme. Après ta question, tu te rends compte que c'était peut-être un peu trop de demander ça. Ce peut être un sujet parfois sensible et très intime et vous ne vous connaissez pas. Alors tu essaies de rectifier le tir : « Désolée, je ne voulais pas être indiscrète. » dis-tu en grimaçant. La curiosité est un trait de ta personnalité que tu peines à gommer, ce qui te met très souvent dans ce genre de situations assez compliquées, mais tu as l'habitude et les personnes qui te connaissent également. Tu espères seulement qu'Elio ne t'en tiendra pas rigueur. Tu souris lorsqu'il te parle de Ryder en disant qu'il s'est probablement habitué à ta présence lorsque tu venais le voir auparavant. C'est fort possible, puisque toi, tu t'étais bien habituée à la sienne. « Je serais ravie de venir le voir plus souvent de près. » réponds-tu avec un large sourire. Et, alors qu'il élargit sa proposition, tu hoches la tête tel un enfant à qui on viendrait de proposer un bonbon. « J'adorerais vraiment... » Tu regardes Ryder et tu t'imagines en train de monter à cheval, ce n'est pas très beau à voir dans ta tête, mais qui sait, peut-être que ce n'est pas si difficile que ça. « Mais je ne voudrais pas abuser de votre temps. » C'est très gentil de sa part de te proposer cela, mais tu es toujours dans la crainte de déranger les autres alors, même si tu as vraiment envie qu'il t'apprenne à monter, tu ne voudrais pas que ça l'embête de passer du temps à devoir tout expliquer à une débutante. Quand Elio te dit que ça fait vingt ans qu'il monte à cheval, tu te surprends à faire des calculs dans ta tête pour essayer de deviner son âge. « On a l'âge qu'on se donne, vous savez. » réponds-tu en riant à ton tour. Après tout, pour toi, l'âge n'est qu'un nombre et tu en es bien la preuve puisqu'à vingt-six ans, tu peux parfois agir comme un enfant ou au contraire, comme une personne ayant vécu très longtemps.

__________________________

pain's more trouble than love is worth
« on laisse un peu de soi dans les choses, de ses souffrances, de ses espérances, et quand on les retrouve, elles vous parlent, elles vous redisent ces choses qui vous attristent et vous égaient. » (zola)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 182
ici depuis : 12/03/2018
crédits : fayrell & batphanie.
double-compte : freja, ciàran, zoé & maddox.
statut : veuf.
MessageSujet: Re: are we meant to meet the people we meet? (elio)   Ven 25 Mai 2018 - 1:43

Non, l'humain ne semble pas constitué pour comprendre les choses essentielles de la vie rapidement. Il n'y a qu'à voir le temps que ça a pris pour accepter les différentes races, les différentes religions ou encore les différentes orientations sexuelles. Et encore aujourd'hui, malheureusement, ce n'est pas toujours le cas. Alors comment faire comprendre au monde entier qu'un animal souffre et ressent les choses ? Tu n'as pas encore trouvé de vraie réponse à cette question. Mais tu aimes penser qu'en aider des associations, tu rends la vie animale un peu meilleure chaque jour. Et c'est vraiment agréable de partager ces différents point de vue avec quelqu'un qui semble totalement sur la même longueur d'ondes que toi. « Comme vous dites. » Réponds-tu simplement en haussant les épaules tout en caressant Ryder. Tu ne peux t'empêcher de rire légèrement lorsqu'elle te remercie d'exister. Tu n'es pas assez prétentieux pour être d'accord avec Rosa mais c'est agréable à entendre malgré tout. « C'est gentil de dire ça même si je ne me considère pas comme un être exceptionnel pour autant du genre super-héros. » Rétorques-tu en riant pour alléger un peu l'atmosphère car tu es presque gêné des compliments de Rosa à ton égard. Tu n'as pas l'habitude d'être complimenté et encore moins par une femme comme elle. Lorsqu'elle te demande la raison de ton départ de l'armée, tu détournes le regard. Sujet sensible. D'ailleurs, Rosa a dû le percevoir car elle s'excuse immédiatement, même si elle ne devrait pas le faire. C'est difficile d'en parler, pour toi, mais pas impossible pour autant. « Ce n'est rien. » Commences-tu par dire avant d'ajouter : « Ma femme est décédée dans un accident de voiture alors que j'étais en mission. Ma vision de la vie a changé depuis lors. » Tu baisses légèrement la tête, essayant de contrôler tes émotions. C'est toujours difficile pour toi d'en parler même si ça fait déjà six ans qu'elle n'est plus de ce monde. Mais ça le sera sans doute toujours, même d'ici quarante ans. Lorsque Rosa se rapproche de Ryder, tu peux percevoir immédiatement qu'il existe déjà une certaine complicité entre eux deux. Tu ne sais pas pourquoi ni comment ça s'est produit mais c'est plutôt positif. C'est bien qu'il se lie avec d'autres personnes que toi car jusqu'ici, il ne l'avait jamais fait. Sans doute parce qu'il était encore trop hanté par sa vie ultérieure. Celle menée avant que tu ne l'adoptes. « Ce n'est pas le cas, j'aimerais beaucoup vous voir à l'oeuvre. » Réponds-tu avec un léger sourire. « En plus, Ryder semble vraiment vous apprécier, ce serait bête de déjà mettre un terme à cette complicité naissante entre vous. » Et puis, si ça peut te permettre de revoir la jeune femme, tu ne dis pas non. Au contraire, même. Mais ça, tu ne le diras pas à haute voix. « C'est pas faux. Vous avez quel âge d'ailleurs, si ce n'est pas trop impoli de demander son âge à une femme ? » Demandes-tu, curieux à ton tour.

__________________________

people always leave
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse, sans nouvelles d'elle ; tout s'écroulait autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1878
ici depuis : 01/05/2018
crédits : Tag (avatar) astra (signa)
double-compte : kelia & lena
statut : célibataire
MessageSujet: Re: are we meant to meet the people we meet? (elio)   Lun 28 Mai 2018 - 0:56

Tu as toujours éprouvé un certain mépris envers l'être humain, et encore plus depuis ta dernière relation amoureuse qui s'est très mal terminée. En fait, tu t'es toujours attendue à ce que les humains te déçoivent, et ça ne loupe quasiment jamais. Alors tu as très vite développé une grande passion pour les animaux qui, eux, sont très loyaux. Preuve en est, tu préfères largement passer du temps avec Ryder qu'avec une personne. Heureusement, avec le temps et une certaine maturité enfouie en toi, tu as appris à ne pas mettre tout le monde dans le même panier et cela t'a aidée à ne pas te renfermer et à rester sociable malgré le jugement que tu peux porter aux Hommes. Tu ne le regrettes pas car ça t'a donné la chance de rencontrer des personnes qui en valent la peine et qui t'ont redonné un peu d'espoir sur le fait que les humains peuvent être bons parfois. Et c'est exactement ce que tu te dis, là, lorsque tu es en compagnie du charmant Elio, et encore plus quand tu t'aperçois que vous avez les mêmes idées. En plus, quelqu'un qui exerce le métier qu'il fait, et qui a été soldat par le passé, ne peut qu'être une une bonne personne. Lorsque tu le complimentes avec admiration, tu le vois être un peu gêné par ce qu'il entend, et il répond d'ailleurs avec une grande humilité. « Je le pense. Vous êtes donc un être exceptionnel sans le savoir. » réponds-tu avec un grand sourire. Il n'a pas vraiment l'air habitué à recevoir des compliments de ce genre et pourtant, chacun devrait remercier ces personnes qui risquent leur vie pour sauver celle des autres. Après t'être excusée d'avoir posé une question assez indiscrète, il t'explique la raison pour laquelle il a quitté l'armée. Les pieds dans le plat Rosa, encore une fois. C'est le genre de situations que tu veux à tout prix éviter et pourtant, on dirait que tu fais tout pour que ça arrive. Gênée, tu détournes toi aussi le regard pendant quelques secondes silencieuses puis tu réponds : « Je suis vraiment désolée. » Désolée qu'il ait perdu sa femme, désolée d'avoir amené le sujet... Bref, tu ne sais vraiment pas quoi dire. Tu aurais eu un geste tendre et réconfortant à son égard si tu ne venais pas tout juste de le rencontrer et encore, tu ne sais même pas si ça aurait été approprié étant donné les circonstances. Lorsque tu sympathises un peu plus avec l'animal, l'atmosphère pesant se détend un peu, et tu es toi-même surprise par la complicité qui s'est si vite créée avec Ryder. Et alors que le jeune homme te propose de t'apprendre à monter, ta joie est grande mais tu hésites à accepter, de peur d'abuser de son temps. Il te rassure et affirme qu'il serait dommage de briser cette toute nouvelle complicité qui s'installe entre Ryder et toi. « Alors je suis d'accord. » Tu le dis avec un enthousiasme retenu pour ne pas non plus en faire trop, même si intérieurement, tu as déjà hâte d'y être. Le sujet bifurque rapidement sur l'âge lorsqu'il te dit que ça fait un moment qu'il pratique l'équitation. « Vingt-six. Et vous ? » Tu aurais bien essayé de deviner mais tu as déjà fait une gaffe alors tu ne prends pas de risque, même si tu devines dans ta tête qu'il doit certainement avoir la trentaine.

__________________________

pain's more trouble than love is worth
« on laisse un peu de soi dans les choses, de ses souffrances, de ses espérances, et quand on les retrouve, elles vous parlent, elles vous redisent ces choses qui vous attristent et vous égaient. » (zola)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 182
ici depuis : 12/03/2018
crédits : fayrell & batphanie.
double-compte : freja, ciàran, zoé & maddox.
statut : veuf.
MessageSujet: Re: are we meant to meet the people we meet? (elio)   Mar 5 Juin 2018 - 16:28

Tu n'as pas la prétention d'être un être exceptionnel, bien au contraire. Tout ce que tu vois, toi, c'est un homme qui a été incapable de sauver la seule personne qu'il ait jamais aimé. Un homme trop occupé sur le front pour être présent aux obsèques de sa femme. Un homme trop malheureux pour retourner sur sa tombe. Un homme faible. Alors certes, tu n'as exercé que des métiers dangereux et importants mais ça s'arrête là. Pour le reste, tu es quelqu'un d'assez simple qui n'a pas beaucoup de considération pour lui-même. « Peut-être même que je me réveille en pleine nuit pour effectuer des missions secrètes dont j'oublie l'existence au petit matin. » Rétorques-tu, amusé, ne te prenant pas vraiment au sérieux. Si tu étais un super-héros, ta vie serait sans doute assez différente aujourd'hui mais malheureusement, tu n'as pas encore la capacité de retourner en arrière, de changer le passé. Et bien que la perte de ta femme ait forgé ton caractère, il n'y a pas un jour où tu ne regrettes pas de ne pas avoir été là pour la sauver. Si seulement c'était toi qui conduisais cette voiture... « Ce n'est pas grave, vous ne pouviez pas savoir. » Dis-tu en soupirant et avec un léger sourire aux lèvres. Tu ne peux pas en vouloir à Rosa d'avoir mis les pieds dans le plat alors qu'elle ignorait l'étendue de ta souffrance. La raison de ton arrêt à l'armée aurait pu être totalement banale, après tout. Tu hoches finalement la tête, plus serein, lorsque la brune accepte de recevoir des cours d'équitation orchestrés par tes soins, sur le dos de Ryder. Tu es persuadé qu'elle passera un bon moment en compagnie de ton étalon et toi avec. Rosa semble être une jeune femme simple dont la compagnie ne peut qu'être agréable. Passer du temps avec elle ne sera en rien une corvée, bien au contraire. « La vingtaine, l'âge d'or. » Plaisantes-tu avant d'ajouter : « J'ai trente-et-un ans. Depuis peu, en fait. Le cap des trente ans c'est pas si facile à passer. » Dis-tu en riant. Même si ce n'est qu'un âge, dans le fond, c'est tout de même un cap important. Du moins à tes yeux. « Alors on prévoit de se revoir dans le courant de la semaine pour entamer les cours ? Et si vous êtes d'accord, on pourrait peut-être même se tutoyer. » Demandes-tu avec un sourire aux lèvres. Si vous êtes amenés à vous voir plus souvent, ce serait bête de laisser une certaine distance planer à cause du vouvoiement.

__________________________

people always leave
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse, sans nouvelles d'elle ; tout s'écroulait autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1878
ici depuis : 01/05/2018
crédits : Tag (avatar) astra (signa)
double-compte : kelia & lena
statut : célibataire
MessageSujet: Re: are we meant to meet the people we meet? (elio)   Jeu 7 Juin 2018 - 16:41

Tu ris à sa remarque sur les super-héros. Il ne prend visiblement pas tes compliments au sérieux et c'est d'autant plus attirant quand quelqu'un ne se rend pas compte de sa valeur. « Il faudra me laisser de quoi vous joindre, au cas où, je saurai qui appeler pour venir me sauver. » dis-tu, toi aussi avec un air amusé. Tu vois directement qu'Elio est quelqu'un d'assez sensible, surtout lorsqu'il te parle de la raison pour laquelle il a quitté l'armée. La perte de sa femme, tu ne peux même pas imaginer la tristesse et la douleur qu'il doit ressentir. A ce moment, tu t'en veux d'avoir posé cette question mais il est vrai que tu ne pouvais pas savoir. Tu t'excuses quand même et lui adresses un léger sourire embarassé, un peu mal à l'aise d'avoir touché ce point sensible alors que vous venez tout juste de vous rencontrer. Mais Elio n'a visiblement pas de mal à en parler, même si ça doit évidemment être très difficile pour lui. Finalement, ce sujet sensible passe très vite au sujet de l'équitation et tu acceptes avec grand plaisir la proposition du jeune homme de t'apprendre à monter qui plus est sur le dos de Ryder, que tu adores déjà. Tu affiches un large sourire à sa remarque sur l'âge d'or en hochant la tête et tu te félicites intérieurement d'avoir presque réussi à deviner son âge. « Ne me dites pas ça, je vais bientôt dépasser les vingt-sept ans, je redoute déjà le cap des trente. »  Tu ris à ton tour. L'âge n'a pas une grande importance pour toi mais tu as toujours entendu dire que le cap des trente ans est assez difficile à passer. Et tu l'entends une nouvelle fois aujourd'hui de la bouche d'Elio. Au fond, tu as toujours voulu rester une enfant, tout était tellement plus simple quand tu étais petite. Malheureusement, on a pas le choix, mais toi, tu as fait le choix d'être une grande enfant. « Oui, en fin de semaine si vous êtes libre, je le suis aussi. » réponds-tu avec un grand sourire en espérant que ton regard ne trahisse pas ta hâte de pouvoir passer plus de temps avec le jeune homme. « Bien sûr qu'on peut se tutoyer. » D'ordinaire, tu mets pas mal de temps à te sentir assez à l'aise avec les autres pour pouvoir les tutoyer. Mais vu qu'Elio et toi allez être amenés à vous revoir, autant rétrécir directement cette distance qui vous sépare. « Au fait, est-ce que vous… tu viens d'Italie ? » demandes-tu toujours par curiosité, ayant remarqué depuis le début de votre échange son accent étranger que tu reconnais assez bien. « Mi piace molto la lingua italiana ! » dis-tu en riant, parce que ton accent est sûrement très approximatif et que tu ne connais pratiquement que cette phrase en italien.

__________________________

pain's more trouble than love is worth
« on laisse un peu de soi dans les choses, de ses souffrances, de ses espérances, et quand on les retrouve, elles vous parlent, elles vous redisent ces choses qui vous attristent et vous égaient. » (zola)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 182
ici depuis : 12/03/2018
crédits : fayrell & batphanie.
double-compte : freja, ciàran, zoé & maddox.
statut : veuf.
MessageSujet: Re: are we meant to meet the people we meet? (elio)   Ven 8 Juin 2018 - 16:59

Lorsque Rosa répond qu’il faudra lui laisser de quoi te joindre, tu ne peux t’empêcher de te demander si c’est une ruse pour avoir ton numéro de téléphone. Sans doute pas et sans doute que tu te fais des films mais tu n’es plus tellement habitué à la drague alors tu ne sais pas du tout déceler si ça en est ou non. Depuis ta femme, tu n’as jamais vraiment essayé de trouver quelqu’un d’autre pour te lancer dans une relation sérieuse mais ça ne t’a pas empêché d’avoir quelques conquêtes par-ci par-là. Bien sûr, quand tu interpelles quelqu’un pour passer la nuit à ses côtés, c’est totalement différent. Tu n’es pas effrayé ni tendu, ça vient naturellement. Mais construire une vraie relation, ça c’est quelque chose de terrifiant pour toi. « Voilà mon numéro et évidemment, j’accourrai tel un preux chevalier. » Dis-tu avec un sourire amusé aux lèvres et en lui tendant un bout de papier où ton numéro est inscrit. Quand Rosa t’explique appréhender l’arrivée des trente-ans, tu ne peux que comprendre. Tu es passé par-là, toi aussi. Et même si c’est un certain cap, on doit bien s’y faire à un moment où un autre. Tu n’imagines pas comme ça doit être pire d’avoir quarante ans ou même cinquante. « Ca va, vous avez encore quelques années pour profiter. » Tu imaginais bien que Rosa était plus jeune que toi mais donner un âge précis à une femme est plutôt compliqué. Du moins, à tes yeux. Tu hoches la tête pour confirmer que revoir la jeune femme en fin de semaine est tout à fait possible. « Parfait. J’apporterai quelques équipements mais il faudra mettre des vêtements où vous serez à l’aise. » Précises-tu afin que votre premier cours se passe de la meilleure des façons. Tu apporteras bien sûr tout ce qu’il faut, selle, bombe, licol, etc. Tout le nécessaire pour que la première montée à cheval de la brune soit inoubliable. Par la suite, afin de réduire la « distance » qui vous sépare, tu proposes à Rosa de se tutoyer. Etant donné que vous allez vous revoir prochainement et pour plusieurs fois, tu imagines que ce sera sans doute plus agréable pour vous deux. Tu lui adresses un sourire lorsqu’elle accepte puis passes une main dans le dos de Ryder. Ton sourire s’élargit en apprenant que ton accent ne passe pas inaperçu. En même temps, tu n’es à Bowen que depuis deux mois donc c’est plutôt normal. « Je suis démasqué ! Ca s’entend tant que ça ? » Demandes-tu curieux. En entendant la phrase en italien que prononce Rosa, tu ne peux que rire. Pas d’elle mais plutôt de la façon dont elle le dit. « C’est gentil ! J’aime beaucoup ma langue natale moi aussi. Et je suis plutôt étonné mais on est pas mal d’italiens à Bowen, ce qui me permet de continuer à pratiquer. » Tu avais fait cette constatation à ton arrivée et c’était plutôt plaisant, à vrai dire. « Et toi, tu viens d’ici ? » Demandes-tu avec hésitation. Tu n’entends pas vraiment d’accent particulier chez Rosa mais elle a un teint plutôt mat…

__________________________

people always leave
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse, sans nouvelles d'elle ; tout s'écroulait autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1878
ici depuis : 01/05/2018
crédits : Tag (avatar) astra (signa)
double-compte : kelia & lena
statut : célibataire
MessageSujet: Re: are we meant to meet the people we meet? (elio)   Mar 12 Juin 2018 - 17:58

Ta réaction lorsqu'il te tend ce papier avec son numéro est un mélange d'amusement et d'étonnement. Peut-être a-t-il pensé que tu étais sérieuse en disant qu'il fallait qu'il te laisse de quoi le joindre ? En tout cas, tu prends quand même le morceau de papier que tu glisses dans la poche arrière de ton jeans avec un sourire aux lèvres. Tu ne te serais pas permise de draguer Elio alors que vous venez juste de vous rencontrer et surtout, tu es bien trop timide pour le faire. Mais de toute façon, son numéro te sera quand même utile pour que vous puissiez vous mettre d'accord sur les cours d'équitation. « Merci, je suis rassurée grâce à vous. » dis-tu avec le même sourire amusé que lui. Toi qui avais envie d'en apprendre un peu plus sur le jeune homme, c'est déjà un très bon début de connaître son âge. Tu hoches la tête quand il affirme que tu as encore des années pour en profiter. « Oh oui et je compte bien en profiter, même au-delà des trente ans. » réponds-tu avec un sourire. Trente ans, ce n'est pas vieux. On peut encore s'amuser à trente ans. Toi, en tout cas, tu veux profiter de chaque moment de ta vie car tu as conscience que ça passe vite et qu'on ne sait pas ce qui peut arriver. Tu peux facilement imaginer que pour Elio c'est la même chose, au vu de ce qui est arrivé à son épouse. « D'accord c'est noté. » dis-tu avec impatience lorsque vous parlez de votre premier cours qui se déroulera déjà dans la semaine. Tu lances un regard à Ryder en souriant, en t'imaginant déjà être en totale harmonie avec lui. Même si tu appréhendes un peu ce moment, tu es persuadée que le jeune homme sera un très bon professeur. Elio confirme ensuite qu'il vient bien d'Italie, tu souris puis ajoute : « Oui ça s'entend. Et j'ai aussi deviné par rapport à ton prénom. » Il rit lorsque tu prononces cette phrase en italien et tes joues rosissent un peu. « Mon accent est moche, hein ? Mais au moins je sais rouler les r. » dis-tu avec un air fier. « Oui, Bowen est une ville très hétéroclite, il y a pas mal d'étrangers ici. C'est bien je trouve. » Tu as grandi à Bowen et tu as pu remarquer avec le temps qu'il y a de plus en plus de cultures différentes, ce qui est bon pour la ville et également pour vous, les natifs, parce que ça vous permets de découvrir de nouvelles choses. « Je suis née ici oui. Mais j'ai des origines portugaises. » Il arrive parfois que des personnes réussissent à deviner ton petit accent qui ne s'entend pas vraiment tout le temps. C'était surtout quand tes parents étaient encore là, à force de parler portugais à la maison, ce petit accent restait encré mais aujourd'hui il ne s'entend presque plus vu que tu ne pratiques plus beaucoup le portugais.

__________________________

pain's more trouble than love is worth
« on laisse un peu de soi dans les choses, de ses souffrances, de ses espérances, et quand on les retrouve, elles vous parlent, elles vous redisent ces choses qui vous attristent et vous égaient. » (zola)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: are we meant to meet the people we meet? (elio)   

Revenir en haut Aller en bas
 
are we meant to meet the people we meet? (elio)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: TIME MACHINE :: explore the past-
Sauter vers:  
it's summertime
Les vacances sont arrivées, profitez du soleil, de vous reposer et nous reviendrons prochainement pour une nouvelle intrigue.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES