AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Everything has changed ? | MAX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
baby kangou
avatar
messages : 505
points : 19
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : la douce et belle Willow H. Rhodes
statut : stone heart
MessageSujet: Everything has changed ? | MAX   Dim 13 Mai 2018 - 15:36

Mes bras portant le sac qui contenait les affaires dont il avait eu besoin durant son hospitalisation, je marchais lentement à côté de Maxim, coulant régulièrement des regards légèrement inquiet vers lui, pour jauger son état. Après plus d'un mois, il sortait enfin de l'environnement fade et stérile de l'hôpital. Et j'en été plus que content puisque cela voulait dire qu'il était sortit d'affaire. Je n'arrivais pas à croire que mon fil faisait partit des victimes de l'attentat et que j'aurais très bien pu le perdre ce jour-là. Y pensait me rendait fou même alors que tout cela était à présent derrière nous. Je me contentais donc de me concentrer sur le fait qu'il aille bien, qu'il soit à présent, au moins physiquement, totalement remis de ses blessures. Aujourd'hui il rentrait à la maison et c'est tout ce qu'il comptait à mes yeux. Je m'étais vraiment fait beaucoup de soucis pour lui. C'était mon fils après tout. Je me tournais vers lui alors qu'on prenant la direction de la sortie de l'hôpital. " Ca va ? Tu te sens prêt à rentrer à la maison ? " Lui demandais-je tout en continuant de marcher jusqu'à la voiture. Une fois près du véhicule, je le déverrouillais et me tourner vers mon fils. " Va t'installer. Je range ça dans le coffre et on rentre. " Lui assurais-je avant de m'exécuter. Je range le sac dans le coffre et aller prendre place derrière le volant. Je mis le contact avant de prendre la direction de notre maison.

Après quelques minutes de trajet, nous arrivâmes à la maison. Je me garais près de l'entrer pour que Max se fatigue moins. Je coupais le moteur et allais prendre le sac dans le coffre que je refermais avec un bruit sourd. Je rejoignais alors Maxim et on entra dans la maison en silence, cette distance toujours présente entre nous. Et ça me gonfler prodigieusement mais je ne pouvais rien y faire si il n'y mettait pas du siens, même malgré tout mes efforts. " Bon retour chez toi. " Dis-je en le regardant. Je glissais une main dans mes cheveux. " Je vais poser ça dans ta chambre. Va a la cuisine. J'imagine que t'a envie d'autre chose que de la bouffe d'hôpital. " Lui dis-je en esquissant un sourire en coin avant de m'éloigner pour revenir quelques minutes plus tard pour me servir un verre.

__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1277
points : 84
ici depuis : 15/06/2017
crédits : Angie
double-compte : Wyatt Buchanan
MessageSujet: Re: Everything has changed ? | MAX   Dim 13 Mai 2018 - 16:28

Un mois à l’hôpital, c’est long. J’ai beau avoir eu des visites chaque jour, j’en suis pas moins frustré d’être cloîtré entre quatre murs. Aujourd’hui, je suis plus qu’impatient. Jeremy est venu me chercher et après les derniers recommandations du chirurgien qui préconise un minimum d’effort et encore du repos pour une cicatrisation plus rapide. J’ai dis oui-oui pour me débarrasser de lui, et nous nous dirigeons alors vers la sortie. Je marche pas trop vite, pas parce que c’est douloureux, mais ça reste désagréable par moment, ça tire sur mon ventre. « Prêt ? Le mot  est faible ! » lui marmonnais-je en lui adressant un sourire en coin, sans même tiquer sur ‘la maison’. Un mois auparavant, je l’aurai probablement repris pour le provoquer, pour garder la distance que j’avais mis entre nous dès le début, mais là,  je ne m’en étais même pas rendu compte. Une fois dehors, je savoir cette sensation de liberté. Il me somme de monter, et je ne proteste pas alors qu’il range mon sac dans le coffre. Pour le coup, ça porte a réflexion, Jeremy se comporte vraiment comme l’aurait fait… mon père. Et malgré tout ce que j’ai pu lui dire jusqu’ici et la dureté dont j’ai fait preuve à son égard, il est toujours là. Je suis injuste envers lui. Je reste pensif durant le temps de trajet, méditant à ce sujet. Du coup, le trajet se passe dans le silence.
 
Lorsqu’on rentre, y a toujours se silence entre nous. Je viens de terminer mon introspection sur moi-même et je suis pas vraiment fier de la façon dont je me comporte avec Jeremy. J’ai fini par en arrivée à la conclusion que je devais arrêter de lui faire payer quelque chose qu’il n’avait pas choisi et que je dois réellement lui laisser une chance de jouer son rôle de père avec moi. C’est certainement ce que mon père aurait voulu, et au fond, je pense que je le veux aussi… « Merci » lui dis-je doucement alors qu’il se dirige vers ma chambre pour déposer mes affaires. Je vais à la cuisine histoire de me faire un sandwich. Parce que mine de rien, il n’a pas tort. La bouffe de l’hôpital est infecte et ça ne va pas me manquer ! Lorsqu’il revient, je me tourne vers lui pour lui demander « Tu veux un sandwich aussi ? » lui proposais-je alors en me tournant vers lui, ne sachant pas trop comment me comporter, surtout après en être arrivée à cette conclusion. « Je… te remercie… » soufflais-je finalement en me passant une main dans les cheveux, comme Jeremy juste avant. « Pour… être là. » marmonnais-je gêné et peu habitué à me montrer reconnaissant envers lui. « Et… sinon… il est ou ? Alek ? » lui demandais-je alors pour chasser la gêne en partant sur un autre sujet de conversation « Est-ce que… tu… tu tiens le coup ? » lui demandais-je en connaissant les grandes lignes de ce qui c’était passé, Jeremy m’ayant raconter l’essentiel lorsque j’étais à l’hôpital.

__________________________

Crédit: Money Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 505
points : 19
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : la douce et belle Willow H. Rhodes
statut : stone heart
MessageSujet: Re: Everything has changed ? | MAX   Lun 14 Mai 2018 - 14:36

Max sortait enfin de l’hôpital après un mois à rester dans sa chambre. Il allait bien, il ne lui fallait plus que beaucoup de repos pour qu’il se remette enfin totalement. Je n’étais pas peu content qu’il sorte, le savoir hospitalisé était stressant. Je crois aussi que je n’étais pas seul à être content de quitter cette endroit. « Prêt ? Le mot est faible ! » Me dit-il avec un sourire en coin qui en disait long. J’affichais malgré moi le même sourire sur le coin de mes lèvres. « Tu m’étonnes, l’hôpital, ça craint. » Lui dis-je alors qu’on se dirigeait vers la sortit de l’hôpital, tout les deux prêt à rentrer chez nous. On alla jusqu'à la voiture. Je range son sac d’affaire dans le coffre pendant qu’il s’installait. Le trajet se fait en silence et ça me va. Forcer les choses, les échanges, ce n’était pas mon truc. Quand on arrive, je lui ouvre la porte et monte poser ses affaires dans sa chambre. « Merci. » Me dit-il. Je me contente de lui sourire pour toute réponse et d’hocher la tête avant d’aller dans sa chambre. Je le rejoins ensuite dans la cuisine. Pas étonnant que manger autre chose que de la bouffe d’hôpital le tante. Quand j’arrive, il est entrain de manger un sandwich avec appétit. « Tu veux un sandwich aussi ? » Me demande t-il, me prenant de court. Je le regarde, silencieux avant d’hocher la tête. « Ouais, je veux bien. Merci. » Lui répondis-je. « Un verre de soda ? » Lui demandais-je, mettant le sentiment étrange que je ressentais devant cette scène somme toute normal mais totalement incongru entre nous au vu de notre relation houleuse.

Je lui servis un verre et le lui tendis quand il m’eu répondu. « Je… te remercie… » Souffla t-il, avant de passer, comme moi quelques secondes plus tôt, sa main dans sa chevelure. « Pour… être là. » Je lui souris avant de boire une gorgée. « Je … C’est mon job. D’être là pour toi quand t’en a besoin. T’a pas à me remercier mais c’est sympa de ta part de le faire. » Le rassurais-je, aussi gêné l’un que l’autre. « Et… sinon… il est ou ? Alek ? » Me demanda t-il et son changement de sujet fut plus que bienvenue. Il avait faire parfois l’autruche, il était évident qu’on se ressemblait plus qu’il ne voulait l’admettre. « Il est avec Nora, sa puéricultrice. En ballade. Je voulais que tu sois au calme à ton retour. » Lui répondis-je avant de croquer dans mon sandwich avec appétit. « Est-ce que… tu… tu tiens le coup ? » Je reposais ma nourriture dans l’assiette et le regarder. « Hum … Pour être honnête, je sais pas trop. J’imagine qu’il va me falloir du temps. Mais je fais de mon mieux...  » Lui avouais-je en haussant simplement les épaules. Je n'étais pas certain que Max soit le meilleur interlocuteur pour parler de ça mais comme il m'avait poser la question, il méritait la réponse la plus honnête possible. Et puis je ne me voyais pas lui mentir alors que j'essayais de construire une relation avec lui, mon fils.

[color=#339999] = Max

__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.


Dernière édition par Jeremy M. Strauss le Jeu 17 Mai 2018 - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1277
points : 84
ici depuis : 15/06/2017
crédits : Angie
double-compte : Wyatt Buchanan
MessageSujet: Re: Everything has changed ? | MAX   Lun 14 Mai 2018 - 17:37

La scène paraît surréaliste. Je nous prépare un sandwich à chacun lui nous sert un verre de soda, comme si on était une famille normale. Je lui tends le premier sandwich que j’ai préparé avant d’en faire un second pour moi. Je le dévisage alors qu’il me semble qu’il est aussi gêné que moi. On fait la paire visiblement. Pour lui, c’est normal, mais j’oublies pas qu’il n’est pas non plus tenu de s’occuper de moi. « Bah, légalement… Rien ne t’obliges à t’occuper de moi. » lui dis-je doucement. Légalement, je me doutais qu’Eibell avait fait le nécessaire pour justifier ma présence en Australie, mais je doute fortement qu’elle ait laisser à Jeremy le soin de devenir mon tuteur officiel, si c’est le cas, j’suis pas au courant. « Merci » dis-je alors qu’il me tends un verre de soda. Je pars sur le sujet d’Alek, m’interrogeant sur son absence. J’avoue que quand il m’a appris la naissance du gamin, je l’ai pas super bien pris. Je me suis montrer sur la réserve lorsqu’il m’en a parler, silencieux et très distant. Je savais pas comment prendre cet annonce en fait. J’acquiesce d’un signe de tête lentement « D’accord » fis-je ne sachant pas tellement comment je devais le prendre. Un aboiement retentit alors que je croque dans mon sandwich, je pose aussitôt mon encas sur le plan de travail et je souris en écartant les bras alors que mon bolosse me saute dessus « Lokhen ! Hey mon grand ! tu m’as tellement manqué ! » dis-je avant de pousser un gémissement de douleur. Sans le vouloir, il a appuyé sa patte sur l’endroit ou je me suis pris la balle, et ca fait mal. Je lui donne de nombreuses caresses, entourant mes bras autour de son cou, savourant cet étreinte. « ça a été avec Lokhen ? » demandais-je alors à Jeremy, même si je lui avais posé cette question à chaque fois qu’il était venu à l’hôpital. Ce n’était pas une surprise que je tenais à Lokhen à un point indescriptible. Je finis alors par lui poser la question sensible. Comment il va après ce qu’il traverse en ce moment. J’suis bien placé pour savoir ce que c’est de perdre les personnes qu’on aime. J’acquiesce d’un signe de tête, compréhensif. « Si… tu as besoin d’aide… Je veux bien… essayer de t’aider. » marmonnais-je alors. « Avec le petit… » ajoutais-je même si j’étais pas certain de savoir comment m’occuper d’un bébé. « Et ouais, du temps… enfin le temps n’enlève pas la douleur de l’absence… » dis-tu doucement en songeant à l’absence de tes parents. Tu commences à t’y faire, il t’a fallu quasiment un an. Pourtant tu as toujours ce manque en toi, tu souffres toujours de leur absence, mais c’est peut-être moins douloureux maintenant…

__________________________

Crédit: Money Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 505
points : 19
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : la douce et belle Willow H. Rhodes
statut : stone heart
MessageSujet: Re: Everything has changed ? | MAX   Ven 18 Mai 2018 - 15:08


J'aurai jamais cru assister à ça un jour. Max et moi, dans la cuisine à parler sans essayer de s'égorger mutuellement. Une première. Si je restais quand même sur mes gardes à cause de nos antécédents, je n'en appréciais pas moins le moment. Surtout quand il me remercia d'être présent pour lui. A mes yeux, c'était simplement mon job en tant que père, c'était donc normal que je sois là pour m'occuper de lui alors qu'il vient sortir d'un mois d'hospitalisation. « Bah, légalement… Rien ne t’obliges à t’occuper de moi. » Je le regardais, souriant en coin. " Je le sais bien mais je tiens à le faire. Je te l'ai dis, tu n'es plus seul, quoi qu'il se passe, je suis là pour toi. " Lui avouais-je en haussant les épaules, comme si c'était pas grand chose. Je changeais rapidement de sujet pour lui demander si il voulait un verre de soda pour accompagner le sandwich qu'il était entrain de nous faire. Quand il m'a répondu, je lui serre son verre avant de lui tendre dans la foulée. « Merci. » Me dit-il en attrapant son verre. " De rien. Merci pour le sandwich. " Lui dis-je avec un autre sourire en coin. Ce moment que nous passions, c'était le genre de moment que je voulais avec passer avec lui pour construire cette relation dont nous avions été tout les deux privés pendant plus de quinze ans.

Maxim aborda le sujet d'Alek et là encore je fus surpris. On peut pas vraiment dire que l'arrivé du petit l'avait réjouit. En allant lui faire part de la nouvelle, je ne m'étais certainement pas attendu à la réaction qu'il avait eu mais j'imagine que le temps avait fait son effet et le voilà qui demander des nouvelles de son demi-frère. On faisait des progrès, petit à petit. Je lui répondis alors que Nora, celle qui s'en occupe, l'avait emmener en balade. « D’accord » Je le regardais, reposant mon sandwich. " Y a un soucis ? " Lui demandais-je devant sa réaction mitigée. Soudain un aboiement se fit entendre. Je souris quand son molosse de chien apparu et alla directement vers lui. J'observais leur retrouvaille avec amusement. Ces deux-là c'était bien trouver, c'était certain. « ça a été avec Lokhen ? » Je ris avant d'hocher la tête. " Oui, on est devenu copain. Je crois. " Lui dis-je avant de rire. " Tu lui as beaucoup manqué, c'est indéniable. " Concluais-je avant de continue à remplir mon ventre.

Sa question suivante me perturba bien plus mais je lui répondis avec honnêteté. La mort d'Amélia m'avait profondément déchiré et je mettrais probablement un moment avant de m'en remettre. Cela me paraissait encore si incroyable. Je me prenais encore à imaginer qu'elle allait m'appeler ou qu'elle passerait bientôt la porte de mon bureau au club. Mais non. Et cela me foutait à terre à chaque fois que je me rendais compte que cela ne serait plus jamais le cas. « Si… tu as besoin d’aide… Je veux bien… essayer de t’aider. » Commença t-il à marmonner dans sa barbe. « Avec le petit… » Je le regardais en souriant. Je glissais mon pouce sur me lèvres pour chasser les miettes. " C'est très gentil à toi mais ça devrait aller. Concentre toi plutôt sur ta convalescence. Avoir ce soucis de moins serait appréciable. " Lui dis-je en esquissant un léger sourire. « Et ouais, du temps… enfin le temps n’enlève pas la douleur de l’absence… » Dit-il ensuite. Ces mots résonnèrent en moi et ma main tremblante en tenant mon verre. Je finis par hocher la tête. " Je le sais. Je eu assez d'épreuve dans ma vie pour le savoir. Disons que le temps aide à vivre avec. " Avouais-je en haussant les épaules. Je me levais et déposais mon verre et mon assiette dans l'évier. Dos à lui, je fermais les yeux quelques secondes.

[color=#339999] = Max

__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1277
points : 84
ici depuis : 15/06/2017
crédits : Angie
double-compte : Wyatt Buchanan
MessageSujet: Re: Everything has changed ? | MAX   Lun 21 Mai 2018 - 11:15

Un sandwich, un soda, un moment de partage, une scène de famille normale. Une scène surréaliste ici. Il y avait là, une forme d’acceptation qui tranchait avec la relation qu’ils avaient jusqu’alors connue. Une évolution mesurée et prudente autant pour l’un que pour l’autre. Ils étaient sans doute tous les deux conscients que ce qui se passait là, aujourd’hui était aussi fragile que du verre, aussi vulnérable qu’un château de sable devant la marée, pourtant, il y avait bien quelque chose qui se passait entre eux, une avancée indéniable.
 
J’abordais le sujet de mon demi-frère avec une certaine retenue. J’avais appris la nouvelle assez brutalement, sur mon lit d’hôpital. Clairement, je ne m’en suis pas réjoui. J’ai toujours été fils unique et habitué à avoir l’attention de mes parents sur moi. Apprendre que j’avais un demi-frère alors que je commençais tout juste à accepter Jeremy dans ma vie, c’était franchement une nouvelle épreuve et pas des moindres. « Non, aucun. » répondis-je avec calme, retenant ma main qui voulait se perdre dans mes cheveux avec la nervosité du moment. Peut-être que Jeremy avait été froissé par ma réaction, ou plutôt ma non-réaction à l’hôpital, vu l’énergie que j’y avais mis pour me montrer indifférent ce jour-là. Mais ne sachant pas comment aborder le sujet, j’étais bien content que Lokhen fasse son entrée à ce moment-là.  Les retrouvailles fut comme toujours à la hauteur de notre relation et par sa simple présence, mon cœur devint plus léger autant que mon visage s’illumina. J’étais tellement heureux de le revoir. Je demande par acquis de conscience à Jeremy, comment la cohabitation s’est passée et visiblement, pas de soucis en vue. Je tique légèrement lorsqu’il dit que Lokhen et lui son devenu copain. Je le dévisage un instant, prenant sur moi pour ne rien répliquer d’acerbe. La relation fusionnelle que j’ai nouée avec Lokhen a tendance à me rendre encore plus possessif que je ne le suis déjà, ce qui n’est pas du luxe étant donné que je suis de nature possessif et jaloux.  J’acquiesce doucement d’un signe de tête lorsqu’il me fait remarquer que je lui ai manqué à mon gros pépère, et je caresse le flanc de Lokhen qui est dans mes jambes.
 
Je l’interroge sur son état à lui, parce que je suppose qu’il doit en avoir gros sur la patate. Il vient de perdre sa compagne – même si je m’interroges sérieusement sur la nature de leur relation étant donné que je ne l’ai jamais vu, même quand elle était enceinte – et je lui propose même mon aide, ce qui est d’autant plus un effort incommensurable de ma part étant donné la réjouissance que j’ai fait preuve à découvrir que j’étais grand frère. Mais devant le refus évident de Jeremy, j’avais la sensation qu’il voulait me mettre à l’écart. Peut-être pour me faire payer le comportement que j’avais eu jusqu’à maintenant avec lui ? C’était une éventualité. « D’accord. » acquiesçais-je alors qu’il me demandait plutôt de faire attention à mes fesses. Du moins c’est ainsi que je le prenais.
 
C’est bien la première fois que la discussion se fait sans heurt. Même si je dois prendre sur moi par moment pour ne pas me montrer agressif – les mauvaises habitudes ont la dent dure -, j’apprécie quand même ce genre de moment. Calme. Ça me rappelle presque la maison, quand tout allait encore bien. J’interroge Jeremy sur son état, et j’ai de la peine pour lui. Je rappelle que j’en ai voulu au monde entier à la mort de mes parents que je trouvais tellement injuste, et lui ? Comment le vit-il ? Il ne semble pourtant pas si mal, mais c’est qu’une façade. Je le sais, je le sens. Je l’observe alors qu’il va poser son verre et l’assiette dans l’évier, un moment qui dure. J’hésite. Je me passe une main dans mes cheveux désordonnés et un peu trop long à mon goût. Je me mords la lèvre inférieure, et puis… j’avance vers lui. Je franchis les quelques pas et doucement, avec hésitation, je pose une main dans son dos venant me poster à côté de lui. Un geste tendre qui détonne. Je le regarde avec compassion, avec compréhension. Je suis clairement nul avec les mots, dès que je dis quelque chose, ça tourne au fiasco, alors je laisse les gestes parler pour moi, c’est bien plus éloquent. Je pense qu'il a compris que je sais ce qu'il traverse. Nous avons tous les deux perdus des êtres à qui nous tenions énormément et par ce simple geste, je tente de lui faire comprendre qu'il peut s'appuyer sur moi, même si j'ai pas forcément briller par mon comportement jusqu'à maintenant.

__________________________

Crédit: Money Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 505
points : 19
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : la douce et belle Willow H. Rhodes
statut : stone heart
MessageSujet: Re: Everything has changed ? | MAX   Mer 23 Mai 2018 - 18:23

Max et moi on est dans la cuisine, à se faire à manger, à parler sans crier, sans s’écharper. Une première. Et je dois dire que c’est plutôt appréciable. C’est ce que j’avais toujours voulu pour nous. Qu’on se parler, qu’on passe du temps ensemble pour mieux se connaître et construire, petit à petit notre propre relation. Il me demanda comment j’allais et malgré moi, ça compliqua les choses. Je lui répondis pourtant honnêtement. De tout façon, il devait commencer à me connaître lui aussi. Assez pour lire en moi à travers mes réactions. Il me proposa son aide, que je refusais, évidemment. Il devait se concentrer sur lui. Il n’avait pas à se soucier de moi. Quand il me dit que la douleur tout comme l’absence ne disparaîtront pas avec le temps, ma façade s’effondra presque. Je tentais de garder la face, bien sur. J’avais eu mon lot d’épreuve, et je savais que ça ne disparaissait pas. Pas vraiment. Mais on apprenait simplement à vivre avec. Au fil du temps. Je lui tournais le dos, glissant mon verre et mon assiette dans l’évier pour cacher mes tremblements. Je reste un moment dos à lui, un long moment. Soudain, je sens une main dans mon dos et une présence derrière moi. Je vois alors Maxim venir se placer à côté de moi. Je ferme les yeux quelques secondes en soupirant, silencieux. Mon regard reste planté sur lui durant de longues secondes.

Après un moment, j’esquissais un sourire à mon fils, reconnaissant pour sa présence à mes côtés. Je n’y aurais pas cru mais l’avoir à côté de moi m’aider énormément, bien que notre relation de ne soit franchement normale. Je le regardais. « Merci.» Soufflais-je avant de passer une main dans mes cheveux. Je me raclais la gorge, reprenant mes esprits. « Ne t’en fais pas d’accord ? Je vais bien. » Lui dis-je pour le rassurer. « Enfin, j’irais bien. Avec le temps. Je te le promet. » Lui dis-je en posant ma main sur son épaule. « Je remonte toujours la pente. Hors de question de reproduire les erreurs de mon père. » Lui assurais-je fermement avant de lui faire un clin d’œil. Je me reculais et rangeais un peu la table. « Qu’est ce que tu veux faire maintenant ? Le docteur veut que tu te repose donc on peut regarder un film ou je sais pas … » Lançais-je en riant. " Tu en as peut-être marre de voir ma salle gueule. " Lui dis-je, taquin.

__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1277
points : 84
ici depuis : 15/06/2017
crédits : Angie
double-compte : Wyatt Buchanan
MessageSujet: Re: Everything has changed ? | MAX   Ven 25 Mai 2018 - 22:23

Je sais que ce que traverse Jeremy est difficile. Je n’ose pas imaginer ce que c’est que de perdre la mère de son enfant de cette façon, même si je ne connais pas exactement la nature de la relation qu’il avait avec. Je ne sais pas si c’était sérieux entre eux car ils ne vivaient même pas ensemble, mais il semble bien affecté par sa perte, alors je suppose que c’est une relation qui comptait pour lui. Même si notre relation est loin d’être ce qu’on attend d’une relation père/fils, j’essaie malgré tout de mettre de côté cette… distance que j’ai instauré lorsque j’ai eu connaissance du lien qui nous liais.  Mais maintenant… Disons que je vois les choses autrement. Et je me dis que j’ai été peut-être injuste avec Jeremy. Être la pour lui, pour le soutenir, disons que c’est un moyen de lui montrer que je le laisse prendre la place qui lui revient de droit. Je n’oublie pas pour autant mon père, mais un mois à l’hôpital m’a fait prendre conscience de cette injustice, et même si c’est très dur pour moi, j’ai décidé de lui laisser cette place qui lui revient de droit. « Je ne m’en fais pas. » marmonnais-je doucement. « Mais je sais ce que c’est de perdre des personnes à qui on tient… Et de se sentir seul pour y faire face. » fis-je calmement, la gorge nouée malgré moi. C’est exactement ce que j’ai ressenti. Eibell n’a jamais été un soutien face à mon deuil, et me retrouver à Bowen, loin de mes amis, des amis de mes parents qui m’ont vus grandir et qui aurait pu me soutenir. Ici, j’étais vraiment seul, avec mon chien. « Je me doute que tu finiras par aller mieux » ajoutais-je doucement, «  T’as pas vraiment le choix de toute façon » fis-je avec un léger sourire. « T’as quand même deux gamins qui ont besoin de leur père. » lui rappelais-je doucement en laissant ma main libre venir se baladait dans mes cheveux désordonnés et trop longs à mon goût depuis mon séjour à l’hôpital. Si ça c’est pas une déclaration, j’sais pas ce que c’est. C’est ma façon à moi de lui dire qu’il a acquis sa place à présent, et j’espère ne pas avoir à le regretter. « Quels erreurs a-t-il fait ? » demandais-je finalement en parlant de mon grand-père. « Est-ce que… il est toujours vivant ? » l’interrogeais-je curieux. Je n’ai jamais connu mes grands-pères adoptifs alors j’avoue que j’aimerai bien le rencontrer, même si Jeremy semble en avoir un mauvais souvenir. Je finis par laisser la main que j’avais posé dans le dos de Jeremy, revenir vers moi, et je m’appuies contre le plan de travail derrière, caressant mon chien qui m’a vraiment manqué. Sa remarque me fait sourire, « Tu t’auto-manques de respect ? T’es conscient que tu perds toute crédibilité si je viens à t’en manquer  un jour ? » fis-je avec un sourire narquois. « Ouais si tu veux » acquiescais-je à sa proposition de regarder un film. «  Ou on peut faire un autre truc ensemble si tu veux… Si t’as une idée ? » le laissais-je décidé. « On évitera un combat de boxe encore quelques jours par contre… » Blaguais-je doucement, guettant sa réaction. J’appréhende un peu ce qu’il doit penser, parce que mine de rien, j’suis conscient que j’suis souvent allé trop loin et qu’il risque de m’en vouloir et de ne pas forcément accepter mes paroles. Mais s’il y a bien une chose que mes parents m’ont appris, c’est de toujours m’en tenir à mes paroles, et si j’ai décidé de lui laisser sa place, c’est que je vais m’y tenir, même si par moment, je risque de le regretter… Faut dire que j’avais l’habitude de la liberté que j’ai gagné depuis mon arrivée ici, et dans ma tête, accepter cet homme en tant que père, c’est aussi accepter toutes les règles qu’il m’imposera comme j’acceptais les règles que mes parents m’avaient alors fixés, naturellement.

__________________________

Crédit: Money Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 505
points : 19
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : la douce et belle Willow H. Rhodes
statut : stone heart
MessageSujet: Re: Everything has changed ? | MAX   Mar 5 Juin 2018 - 18:27

Il était claire que je n'étais pas au mieux de ma forme, même si je faisais tout pour en avoir l'air. Mais là, dans ma cuisine, alors que je suis avec Max, je montre mes failles. Je n'y peux rien, c'est plus fort que moi et je me déteste déjà de craquer mais les temps sont difficile et je ne suis qu'humain, malgré ce que la majorité des gens pensent. Max est là et sa présence compte plus que je ne pourrais jamais le lui dire. Je reprend un peu contenance et lui fais face en lui disant qu'il n'avait pas à s'en faire pour moi. « Je ne m’en fais pas. » Marmonna t-il, son esprit de provocation toujours intacte. « Mais je sais ce que c’est de perdre des personnes à qui on tient… Et de se sentir seul pour y faire face. » Je fermais les yeux quelques secondes avant de regarder Max. " J'imagine que tu le sais mieux que personne oui ... Je suis désolé que tu es du traverser ça. Personne ne mérite ça. " Lui dis-je. Voilà pourquoi je n'avais pas abandonné, Maxim avait été seul trop longtemps, mais maintenant c'était fini. Je n'étais peut-être pas parfait, certainement pas d'ailleurs, mais je compte bien être là pour lui, pour toujours. J'irais bien, peut-être pas demain, ou après demain mais je finirais par passer à autre chose, à laisser Amélia s'en aller pour de bon. « Je me doute que tu finiras par aller mieux. T’as pas vraiment le choix de toute façon. » Dit-il avec un léger sourire. « T’as quand même deux gamins qui ont besoin de leur père. » Ajouta t-il ensuite. Je le regardais quelques secondes en silence avant d'esquisser un sourire. Je hochais ensuite la tête. " Ouais, je suis au courant. " Et juste comme ça, le poids sur ma poitrine devint plus supportable, grâce à lui, à cette déclaration déguisée. Le poids était évidement toujours là et ne disparaitrait pas facilement mais il ne m'empêchait pas de vivre.

Je lui assurais ensuite vouloir tout faire pour remonter la pente, ne désirant en aucune façon reproduire les erreurs de mon père et devenir comme lui. Je refusais d'être comme lui. Je refusais de pourrir ma relation avec mes fils. J'étais plus fort que lui. « Quels erreurs a-t-il fait ? Est-ce que… il est toujours vivant ? » Me demanda alors Maxim. Je me redressais, glissant une main dans mes cheveux. Je le regardais. " T'a vraiment envie de parler de lui maintenant ? " Lui demandais-je en grimaçant. Mon père était un sujet que je préférais éviter, n'y accorder aucune pensées. Je le regardais et soupirais avant d'aller me rasseoir à ma place. " D'accord, parlons de mon vieux. Bien sur,  il n'a pas toujours été le même. Avant ma naissance, c'était un mec normal. Puis ma mère est morte en me mettant au monde, la femme de sa vie. Il a commencé à déconner, à boire. Et ça n'a fait qu'empirer avec le temps. Il me frappait, me négligeait .. Et je t'en passe et des meilleurs. Je crois que ... Je crois qu'il me rendait responsable de la mort de ma mère, responsable de sa souffrance et me le faisait payer. Je le haïrais jusqu'à ma mort pour ça, par ce que je n'étais qu'un gamin, par ce que moi aussi j'avais perdu ma mère et vécu sans elle. Dès que j'ai pu, j'ai fais en sorte de ne plus dépendre de lui et de ne plus me laisser faire. " Lui dis-je en haussant les épaules. " Je ne l'ai pas revu depuis de nombreuse année. Je ne sais pas si il est encore vivant ou non, si il est toujours en ville ou pas. Et pour être honnête, je m'en fou. Cela va te paraître peut-être dur mais il n'est plus rien pour moi. Et depuis longtemps. " Je plongeais mon regard dans celui de mon fils. " Je comprend que tu te pose des questions, et si tu veux vraiment savoir si il est toujours vivant, je peux me renseigner, mais Maxim, reste loin de lui d'accord ? " Le suppliais-je presque. " Ce n'est pas un homme bien, crois-moi. " Terminais-je, ma voix n'étant plus qu'un murmure à la fin.

Désireux de changer de sujet même si connaissant Maxim, cela n'était pas fini, je rangeais la table et lui proposais de regarder un film. Son médecin avait été très clair : beaucoup de repos. Taquin, je lui suggérais qu'il en avait peut-être assez de passer du temps avec moi. En une journée, nous avions plus avancé que pendant tous ses mois. Je ne voulais pas tenté le diable. « Tu t’auto-manques de respect ? T’es conscient que tu perds toute crédibilité si je viens à t’en manquer un jour ? » J'éclate de rire en hochant la tête. " Ouais, probablement que tu gardera ce truc contre moi pour toujours ! " Lâchais-je, amusé. « Ou on peut faire un autre truc ensemble si tu veux… Si t’as une idée ? » Me dit-il en me laissant le choix. « On évitera un combat de boxe encore quelques jours par contre… » Ajouta t-il, rieur. " Ouais, on va éviter. " Lui dis-je, un sourire en coin sur le visage. Je glissais une main dans mes cheveux, réfléchissant à ce que je pouvais lui proposer sachant qu'il ne devait pas faire trop d'effort. " Tu aurais envie de faire quoi toi ? " Lui demandais-je. Un sourire s'afficha sur mes lèvres. " Je suis pas à la page concernant les ados et leur gout. On peut faire ce que tu veux, du moment que tu respectes les ordres du médecins ! Evidement. " Lui dis-je.

__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1277
points : 84
ici depuis : 15/06/2017
crédits : Angie
double-compte : Wyatt Buchanan
MessageSujet: Re: Everything has changed ? | MAX   Jeu 28 Juin 2018 - 20:03

J’avais de la peine pour Jeremy parce que j’étais bien placé pour savoir ce qu’il traversait. Depuis mon arrivée à Bowen et la découverte de l’identité de mes parents, j’avais été dur, très dur et j’avais souhaité qu’ils souffrent tous les deux autant que j’avais souffert de perdre ceux qui m’avaient élevé comme leur fils. Mais maintenant que ça arrivait, un sentiment horrible de culpabilité me traversait. Jeremy n’avait pas mérité ça. Mon regard s’assombrit alors que le visage de mes parents adoptifs me revint en mémoire. Diable qu’ils pouvaient me manquer tous les deux.  J’acquiesçais d’un signe de tête léger, et j’haussais les épaules. Autant j’avais pas de mal à laisser ma colère s’exprimait, autant j’étais terrifié à l’idée d’exposer mes sentiments et ma souffrance avec calme, comme si ça me rendait faible. « Je suis désolé que tu es a vivre ça toi aussi. » marmonnais-je alors en lui adressant un faible sourire. Ne sachant pas trop comment lui remonter le moral, je lui rappelais qu’il n’était pas tout seul, et qu’il avait deux enfants qui comptaient sur leur père. Une phrase qui pouvait paraître anodine pour beaucoup mais qui avait tellement d’importance pour lui comme pour moi. Plus qu’une phrase, c’était une véritable déclaration pour moi. Une façon de rendre à Jeremy le rôle dont il avait été si longtemps privé  et une façon pour moi de lui faire comprendre que j’acceptais de lui rendre ce rôle avec tout ce qui allaient avec. Je lui adressais un sourire gauche de gêne avant de m’occuper de Lokhen qui coller sa tête dans mes mains pour avoir des caresses.
 
Je l’interrogeais alors sur son père, souhaitant en savoir un peu plus  à ce sujet. Je m’assis alors qu’il se lançait dans des explications et je fis facilement la parallèle entre sa naissance et celui d’Alek. Ce que j’apprenais me glaçais le sang et j’en vins même à me demander si Jeremy saurai ne pas prendre la même voie que son propre père. « Je vois. » marmonnais-je un peu refroidi par tout ça. C’est sur qu’il y avait mieux comme père. Visiblement, mon grand-père était une ordure de première « Mais... s’il regrettait ? » lui suggérais-je avec plus de recul que lui. Après tout ce que Jeremy venait de conter, j’en doutais quand même, mais c’était une possibilité parmi les autres. Jeremy ne voulait plus en entendre parler, rejetant définitivement ce père qui n’en avait pas été un. Ses mots étaient dur, mais je pouvais quand même comprendre sa rancœur. Jeremy avait donc grandi à Bowen, il y avait donc des chances pour que mon grand-père y soit encore.
 

Jeremy a écrit:
" Je comprend que tu te pose des questions, et si tu veux vraiment savoir si il est toujours vivant, je peux me renseigner, mais Maxim, reste loin de lui d'accord ? "

 
Je le dévisageais un moment en silence avant d’acquiesçais d’un signe de tête. « Et il s’appelle comment ? » lui demandais-je alors calmement. « Pas la peine de te renseigner, c’était juste… pour savoir… » Lui assurais-je alors en lui adressant un fin sourire. « Je n’ai… jamais eu de grand-père alors j’étais juste… curieux. » lui dis-je doucement. J’avais acquiesçais à Jeremy pour le rassurer, mais je savais au fond de moi que ma curiosité serait plus forte. J’irai très certainement le voir… en douce.

Je me lève avec une légère grimace. Quand je me lève, ou je me redresse, j’ai toujours cette petite douleur au niveau de la cicatrice, comme si ça tirait. Je débarrasse mon assiette à mon tour, lui emboitant le pas, lui faisant comprendre que j’allais garder ses dernières paroles contre lui. « Probablement ? un peu ouais ! » ricanais-je sur un ton jovial.  Ce que je voulais faire, me dégourdir les jambes ! Un mois à l’hosto, c’était horriblement long, surtout enfermé entre quatre murs. Moi qui était habitué aux grands espaces, j’étais limite devenu claustro là-bas. « Oh zut ! J’avais pensé qu’on aurait pu s’entraîner pour le triathlon. » raillais-je alors que Jeremy rappelait les ordres du médecin. « Plus sérieusement, ça te dit une balade ? J’en peux plus d’être enfermé. » marmonnais-je en soufflant, « Et ça permettra à Lokhen de se dégourdir les jambes » lui suggérais-je alors avec un regard de chien battu. Bon, c’est pas compliqué à comprendre que c’est surtout moi qui en ai besoin. Mais je peux pas m’empêcher de sourire taquin alors qu’il me rappelle qu’il n’est pas à la page concernant les ados. « C’est vrai que t’es vieux. » lui rappelais-je moqueur, « Mais te vexes pas. Je vais pas faire avec toi ce que je fais avec mes potes. » lui dis-je en gardant un certain mystère. De vrai, je vais pas lui dire que je parle de cul et que je bois des bières sur la plage, on va éviter, même si vue son job, ça le choquerait pas ! D’un autre côté, il doit se douter que j’ai pas une auréole sur la tête…

__________________________

Crédit: Money Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
avatar
messages : 505
points : 19
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : la douce et belle Willow H. Rhodes
statut : stone heart
MessageSujet: Re: Everything has changed ? | MAX   Mar 10 Juil 2018 - 21:38

« Je suis désolé que tu es a vivre ça toi aussi. » Je tournais un regard un peu lointain vers lui. Mes lèvres s’étirèrent en un mince sourire. « C’est gentil fiston… » Lui dis-je, sincère en le regardant. « C’est malheureusement comme ça qu’est parfois la vie. Toi et moi on le sait bien, pas vrai ? Il n’y a parfois rien de plus injuste. Alors on se bat, on devient plus fort, plus résistant. Et puis ma situation pourrait être bien pire. Je t’ai toi, j’ai Alek … Je ne suis plus seul. Cela pourrait être pire. Vraiment pire. » Je le regardais. Ce que je ne disais pas, c’est que parfois, je l’imagine ce pire, je le voyais, là, devant moi, à porter de main. Et c’était tellement tentant d’y plonger, pour effacer toute souffrance. Si j’avais été seul, j’y aurais plongé depuis longtemps mais je ne suis pas seul. Plus maintenant, et, si j’ai mis du temps à le comprendre, maintenant, je n’ai plus que ça en tête. C’est ce qui me fait tenir.

Max m’interrogea sur mon père, son grand-père. Comme à chaque fois, le sujet était brûlant pour moi, désagréable et douloureux. Mon père n’avait plus aucune valeur à mes yeux. D’ailleurs, je ne le considérais plus comme un père. Plus maintenant alors que je le suis moi-même devenu. Je n’abordais jamais le sujet, ne serais-ce qu’y penser me donner la nausée mais je me devais d’être honnête avec mon fils. C’est comme ça que je me retrouvais à me plonger dans les douloureux souvenirs de mon enfance. « Je vois. » Dit-il et je sentis le poids que mon récit faisait peser entre nous deux. « Mais... s’il regrettait ? » Je le regardais et glissais une main dans mes cheveux, essayant de vraiment réfléchir à la question, sans laisser ma rancœur et mes émotions avoir le dessus. Je soupirais. « Je ne crois pas qu’il regrette et même si c’était le cas, cela ne changerait rien pour moi. Pas après toutes ses années. J’ai fais une croix sur lui, sur toute forme de relation que j’aurais pu avoir avec lui si il l’avait seulement voulu. » Lui dis-je en haussant les épaules, résigné.

Je le mis alors en garde contre mon père. J’aurais bien pu lui interdire d’essayer de le contacter mais cela n’aurait eu que l’effet inverse. Je ne voulais pas que mon père prenne Maxim dans ses filets néfaste comme il avait pu le faire. Qu’il essaye seulement et je jure que je pourrais m’en prendre à lui de plusieurs façon. Mais je ne pouvais pas empêcher Max d’être curieux et d’avoir envie d’un savoir un minimum sur lui. J’acceptais à contre cœur de me renseigner tout en espérant qu’il se tiendrait loin de lui. Maxim me dévisagea quelque instant. Il voyait peut-être pour la première fois, le vrai moi, avec tout mes bagages que je portais comme autant de fardeau. « Et il s’appelle comment ? » Me demanda t-il, ne lâchant pas l’affaire, comme j’aurais du m’en douter. Je soupirais. « Paul Strauss. Paul Maximilian Straus. Nous avons le même second prénom. » Lui dis-je pour répondre à sa question. « Pas la peine de te renseigner, c’était juste… pour savoir… » Je le regardais, pas franchement convaincu. J’allais devoir l’avoir à l’œil, à n’en pas douter. « Je n’ai… jamais eu de grand-père alors j’étais juste… curieux. » Je hoche la tête. « Je comprend, y a pas de soucis. Désolé que mon père n’est rien du grand-père idéal. » Lui dis-je, sincère.

On parla ensuite de poursuivre se moment en faisant quelques chose tout les deux. Seulement Maxim devait faire attention, il venait tout juste de sortir de l’hôpital après un séjour d’un mois. On ne pouvait pas faire n’importe quoi d’autant que les médecins avaient préconisé du repos. « Oh zut ! J’avais pensé qu’on aurait pu s’entraîner pour le triathlon. » Lâcha t-il, moqueur. Je ris. « Plus tard peut-être. » Lançais-je en riant. « Plus sérieusement, ça te dit une balade ? J’en peux plus d’être enfermé. Et ça permettra à Lokhen de se dégourdir les jambes. » Je lui souris et hochais la tête. Je le comprenais tout à fait. A sa place, j’aurais eu se même besoin de me dégourdir les jambes. « Cela me paraît être une bonne idée. » Lui dis-je en souriant alors que je le laissais choisir ce qu’il avait envie de faire, me sentant trop vieux et déconnecté pour savoir ce qu’il ferait plaisir à un adolescent tel que lui. « C’est vrai que t’es vieux. » Je le regardais, faussement énervé par sa réflexion. « Attention, petit merdeux, je suis pas encore un vieux croûton ! » Lui dis-je, amusé avec un grand sourire. « Mais te vexes pas. Je vais pas faire avec toi ce que je fais avec mes potes. » J’éclate alors de rire. « Merci de m’épargner ça ! » Ironisais-je en riant avant de me lever. Je le regardais, content de passer se bon moment avec lui, ce qui était rare depuis qu’il était entré dans ma vie. « On y va ? » L’invitais-je avec un sourire.

__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1277
points : 84
ici depuis : 15/06/2017
crédits : Angie
double-compte : Wyatt Buchanan
MessageSujet: Re: Everything has changed ? | MAX   Sam 14 Juil 2018 - 12:59

Fiston. Ca fait bizarre d’entendre ça à nouveau, surtout de la bouche de quelqu’un d’autre que mon père. Enfin, mon autre père. Un pincement au cœur s’empare de moi alors que je repense à lui. Même si je suis persuadé qu’il aurait souhaité me voir épanoui, je ne peux m’empêcher de penser que je le trahi en acceptant Jeremy comme j’ai décidé de le faire. C’est un sentiment qui ne me quitte pas. Et même si j’ai décidé de laisser sa chance à Jeremy, de lui rendre ce rôle dont il a été privé par la faute d’Eibell, je ne peux pas me résoudre à l’appeler papa. C’est simplement… trop pour moi. Pour l’instant… Peut-être à l’avenir y arriverais-je ? «  Ouais. Au final, dans ton malheur, tu as quand même la chance de ne pas être tout seul. »  lui dis-je doucement. Alors qu’à la mort de mes parents, j’avais été seul. On ne pouvait pas dire qu’Eibell avait été d’un grand réconfort. « Euh… Jeremy… Je suis désolé mais… enfin…. Comprends moi, je… Je peux pas t’appeler… » marmonnais-je en ne parvenant pas à dire papa. «  Je veux dire… j’ai déjà un père… enfin… Je sais que c’est que c’est mon père adoptif mais… je peux pas t’appeler « papa », c’est juste… pas possible. Peut-être qu’un jour… mais là…. Je peux pas. » soufflais-je tourmenté par mes sentiments contradictoires. Evidemment que je voulais laisser une chance à Jeremy. Jusqu’ici, il avait eu un comportement paternel malgré mon comportement de rejet à son égard. Il n’avait pas baissé les bras. Pour autant, je ne pouvais pas effacé les quinze années passé avec mon père, celui qui m’avait élevé et que j’appelais papa. J'étais déchiré entre l'idée de blesser Jeremy et ma loyauté envers mon père qui m'avait élevé.
 
Et comme notre relation père/fils était compliqué, celle que Jeremy avait avec son père l’était tout autant, pour des raisons complètement différentes. J’émis l’hypothèse que son père regrettait probablement ses erreurs, mais pour Jeremy cela n’avait plus aucune importance. Maximilian. C’était quand même vachement proche de Maxim. Est-ce que mon père savait qui était Jeremy ? Nan, je me faisais probablement des illusions, mais c’était quand même troublant. «  Pourquoi Maximilian ? » demandais-je troublé. Ce n’était peut-être pas le grand-père idéal, mais j’étais quand même curieux de le rencontrer. Je m’abstins de lui faire remarquer, préférant le rassurer. « Oh t’en fais pas, je demandais juste par curiosité… » dis-je en haussant les épaules.
 
Je lui propose une ballade, et ça lui convient. Tant mieux, ça va me faire du bien, et ce sera bien la première fois depuis mon arrivée qu’on partagera vraiment un moment ensemble. « Ouais allons-y » dis-je en le suivant. « Mais… toi faire un triathlon ? Je croyais t’étais pas sportif. » dis-je taquin. Après tout, je n’avais pas encore vu Jeremy enfilé un bas de jogging pour aller faire un petit footing. Peut-être cachait-il bien son jeu. «  De toute façon t’es plus tout jeune, tu tiendras pas le cap » le provoquais-je un peu, moqueur alors qu’on se dirigeait vers la porte.

__________________________

Crédit: Money Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Everything has changed ? | MAX   

Revenir en haut Aller en bas
 
Everything has changed ? | MAX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: maisons-
Sauter vers:  
bowen-llywood contest !
Ce mois-ci, afin de marquer le coup pour les six belles années de rétro, nous avons décidé de mettre en place une grosse intrigue qui nous réunira tous (du moins, on l'espère) ! Scindés en quatre groupe, la guerre est déclarée !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES