AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Dance with the devil (Jeremy)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
baby kangou
Jeremy M. Strauss
messages : 534
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : Dina Flores & Jules Craig
statut : stone heart
Afficher

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 EmptyJeu 20 Sep 2018 - 20:33

J'en venais à me confier à la jeune femme. Ce que je ne faisais qu'avec un nombre restreint de personne qui se comptaient même uniquement sur les doigts d'une seule et unique main. Il y avait Amélia, Grace et mon meilleur ami. Pourtant, avec Aelya, cela m'était venue rapidement cette facilité à lui parler et à me sentir écouter et considérer. Ce genre de personne était rare dans mon entourage. " Qu'est ce qu'il s'est passé, si c'est pas indiscret ? J'imagine que c'est ce que tout le monde peut rechercher, de se sentir bien avec quelqu'un. " Me dit-elle. Je la regarde et souris. " Elle est morte en mettant au monde notre fils, Alek. Ironiquement, ma mère aussi est morte dans les mêmes circonstances ... " Lui expliquais-je même si cela faisait ressurgir de douloureux souvenirs que j'aurais préféré oublier. Mais ils faisaient autant partit de moi que les bons moments et en parler m'aider un peu, tout comme le temps. Du moins c'était ce que j'espérais. " C'est ce qu'on espère tous, le but quasi sacré de l'existence ... " Lançais-je en riant. " Ce qu'on dit moins par contre, c'est qu'il faut bosser dur pour l'obtenir. Vraiment dur. Et ça prend du temps à certaine personne pour le comprendre. " Me perdis-je dans mes paroles, dans mes souvenirs.

Quand elle remercia de l'avoir embaucher, je me fis un plaisir de la taquiner. J'étais vraiment heureux qu'elle bosse pour moi. Elle n'avait rien en commun avec les autres filles et c'était une très bonne chose. Sa réaction à ma taquinerie me fit rire. " C'est jamais une bonne idée de m'embaucher, plaisanta-t-elle. Mais je fais de mon mieux malgré mon caractère. " Je la regardais avec un sourire amusé. " Ton caractère ? Quel caractère ? Tu es parfaitement adorable en toute circonstances ! " J'éclatais alors de rire. Je passais vraiment un excellent moment. ce qui ne m'était pas arrivé depuis très longtemps. On aborda ensuite un autre sujet en ce demandant ce que nous ferions si elle n'était pas danseuse et si je ne dirigeais pas le club. Je ne me voyais pas faire autre chose mais la jeune femme avait l'air d'être d'un autre avis. " T'as l'air d'être un bon commercial, je te verrai bien là dedans. Mais j'aimerais pas un autre patron ici, je t'avoue donc ça me va que tu veuilles continuer à rester. Je pense pas que je pourrais prendre un verre avec un autre patron que toi. Parce que la plupart sont des cons prétentieux, mais pas toi. " Je lui fis un clin d'oeil. " Ne t'en fais, je compte rester dans le coin. Pour un moment en tous cas. " La rassurais-je avec assurance. Tout ma vie était à Bowen. Après un moment, je lui propose d'aller dans mon bureau. Loin de la foule, loin de la musique. Elle hoche la tête, se lève et me rejoins. Côte à côte on se rend jusqu'à mon bureau. " Si tu veux m'accorder une augmentation, je te dis tout de suite t'es pas obligé. " Me dit-elle alors que je referme la porte de mon bureau derrière elle. Je souris. " Désolé mais je me suis simplement dis qu'on serait mieux ici, plus au calme, pour continuer à discuter ... " Lui expliquais-je en prenant place sur mon confortable siège de bureau. " Installe-toi. " Lui intimais-je en désignant le canapé collé contre l'un des murs de mon bureau. Je glisse une mains dans mes cheveux avant d'allumer une cigarette. " Tu as des projets après le boulot ? " Lui demandais-je, curieux de connaitre sa vie quand elle n'est pas au club.

__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 2676
ici depuis : 25/05/2018
crédits : nairobi (av), anesidora (sign).
statut : Elle sombre dans sa plus belle addiction, égarée dans leur monde semé par la passion. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 EmptyVen 21 Sep 2018 - 14:26

Son coeur loupa un battement à sa réponse. Ca l'avait quelques peu bousculé d'entendre cette confession de Jeremy, en sachant qu'elle aussi, sa mère était morte de la même manière. A croire qu'ils subissaient tous les deux la même malédiction, et en soit, portait la même peine. Parce qu'Aelya aurait réellement voulu connaître sa mère, elle qui n'avait jamais pu posséder de figure maternelle. Qui sait, peut-être son destin en aurait été changé, peut-être que c'était cette pièce manquante qui avait déterminé toutes les erreurs qu'elle avait commise dans sa vie.

- Je suis... Désolée d'apprendre ça, je sais ce que ça fait, de grandir sans mère, alors que je peux que comprendre, avoua-t-elle tristement.

Elle n'avait pas tant envie de s'attarder sur sa vie, jugeant que ça mettait déjà à mal sa vulnérabilité qui jaillissait au travers de ses yeux. Aelya hocha lentement la tête, réfléchissant à ses paroles pleines de sagesse.

- Au bout du compte, c'est ce qui compte, c'est d'y arriver. Même si c'est dur, l'objectif peut être atteint, ajouta-t-elle, tentant de finir sur une note positive.

Elle ne savait que trop bien à quel point c'était souvent un combat acharné que de s'accrocher à cette mince parcelle d'espoir qui sommeillait en elle. Et pourtant, à chaque fois, contre toute attente, elle s'en était sortie, peut-être avec plus de cicatrices, mais plus forte. Elle sourit à ses mots, flattée par ses compliments qu'il lui donnait.

- Je vais continuer d'être adorable alors si c'est pour me faire complimenter comme ça, répondit-elle avec un clin d'oeil.

Elle aimait jouer, Aelya, et elle ne se lassait jamais du jeu, préférant prendre la vie de cette manière plutôt que de la subir. Elle était contente d'apprendre qu'il comptait rester dans l'endroit où elle avait décidé de faire carrière, sans savoir réellement combien de temps elle y passerait. Avec Aelya, on pouvait s'attendre à tout, mais pour le moment, elle cherchait surtout de la stabilité financière, chose que son travail lui apportait. Alors qu'elle prit place sur le canapé installé dans son bureau, elle croisa ses jambes machinalement, se laissant entrainer dans la conversation.

- Oh tu sais à côté du boulot, je sors, je m'amuse... j'ai toujours quelqu'un dans mon lit, avoua-t-elle en haussant les épaules. Peut-être qu'un jour on s'amusera ensemble, ajouta-t-elle en captant son regard de manière joueuse.

Elle passa une main dans ses cheveux qu'elle fit glisser le long de sa poitrine comme si de rien n'était dans un geste empreint de séduction.

- Je connais des endroits sympas, puisque ça fait maintenant vingt-cinq ans que je vis ici,
avança-t-elle. Puis... Si t'as des endroits à me faire découvrir, ce serait pas de refus.

__________________________

show me how you do it and i'll promise that i'll run away with you. you, soft and only, you, lost and lonely, you, strange as angels, dancing in the deepest oceans, twisting in the water, you're just like a dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
baby kangou
Jeremy M. Strauss
messages : 534
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : Dina Flores & Jules Craig
statut : stone heart
Afficher

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 EmptyVen 5 Oct 2018 - 15:15

" Je suis... Désolée d'apprendre ça, je sais ce que ça fait, de grandir sans mère, alors que je peux que comprendre. " Me dit-elle, sincère alors que je sentais une véritable tristesse non feinte dans sa voix. Je la regarde et esquisse un pauvre sourire. Ouais, grandir sans mère était quelque chose de douloureux, d'autant plus quand ton paternel semble te reprocher sa mort et qu'à force, tu as, à un moment donné, fini par le croire. Mais tout ça été derrière moi, vraiment, grâce à mes fils, et à Amélia. Je n'irais pas jusqu'à dire que ce n'était plus un problème et que Alek vive la même perte me déchirait le coeur mais au moins, moi j'étais là, pas comme mon père. Je regardais Aelya. " Je suis aussi désolé pour ta mère." Lui assurais-je en la regardant, me contentant simplement de ça, me doutant que comme moi, elle n'avait pas envie de s'épancher plus que ça sur ce sujet assez personnel et douloureux. on parla ensuite des relations et à quel point trouver quelqu'un était vitale à beaucoup même si c'était loin d'être une sinécure. Trop de gens oublier que pour obtenir tout ça, il fallait se battre et ne rien lâcher, encore et toujours. Cela ne nous tombait pas dessus comme par magie. " Au bout du compte, c'est ce qui compte, c'est d'y arriver. Même si c'est dur, l'objectif peut être atteint. " Conclue t-elle sur une note positive. Je souris et hochais la tête. C'est exactement ce que je pensais. Ces paroles faisaient écho à mes réflexions intérieures. " Même le pire des enfoirés peut avoir droit au bonheur si il fait ce qu'il faut. " Lui dis-je avant de rire. " J'en suis la preuve vivante. " Lâchais-je, un air franchement amusé sur le visage. Quand je dis a la jeune femme qu'elle était adorable, c'était uniquement pour la taquiner. Elle avait son caractère mais c'était, d'après moi, ce qui faisait son charme. Si on prend en compte ma dernière relation, les femmes au fort caractère semblaient particulièrement attiré mon attention, que je le veuille ou non. " Je vais continuer d'être adorable alors si c'est pour me faire complimenter comme ça. " Répliqua t-elle en me faisant ensuite un clin d'oeil. Je lui souris, vraiment content d'être en sa compagnie. Nous étions, je crois, sur la même longueur d'onde et cela rendait les choses ... Facile et d'une fluidité surprenante. J'avais oublier depuis longtemps que la vie pouvait être comme ça. " Tant mieux. Mais pas trop adorable quand même ok ? " Lui dis-je avec un sourire en coin, la fixant de mes yeux profond.

La foule et le bruit commençant à être pesant pour moi, je me levais et entrainais la jeune femme avec moi dans mon bureau ou l'on serait plus au calme pour parler et passer un bon moment, à l'abri des regards et des oreilles indiscrètes. Et dieu sait qu'elles puissent être nombreuses par ici. Curieux et désireux de mieux la connaître, je lui demande ce qu'elle fait en dehors du boulot. A quoi occupe t-elle ses journée ? " Oh tu sais à côté du boulot, je sors, je m'amuse... j'ai toujours quelqu'un dans mon lit. " Je souris en me rapprochant d'elle. " J'espère que les heureux élus savent la chance qu'ils ont ? " Dis-je, un sourire sur mes lèvres. " Peut-être qu'un jour on s'amusera ensemble. " Me dit-elle, captant mon regard, la mine visiblement joueuse. " Tu crois ? Peut-être oui. Je crois que ca pourrait être sympa. " Lâchais-je, la quittant pas des yeux et mon sourire taquin toujours sur mes lèvres. Elle ne s'arrêta pas là, bien au contraire. Elle glissa ses mains dans ses cheveux, puis ses mains glissèrent sur son corps. Bien sur, je n'en perdis pas une miette. Je ris, secouant là tête. Une chose est sur, elle était joueuse et elle savait ce qu'elle faisait. " Tu serais sans mentir le fantasme de chaque homme sur cette foutue planète ... " Soufflais-je en venant glisser ma main doucement sur sa joue douce et délicate. " Je connais des endroits sympas, puisque ça fait maintenant vingt-cinq ans que je vis ici. Puis... Si t'as des endroits à me faire découvrir, ce serait pas de refus. " Je venais prendre place sur le canapé à côté d'elle. " J'aimerais beaucoup ça." Lui assurais-je en tournant la tête vers elle. " Je crois que personne ne connaît mieux la ville que moi. Je suis certain de trouver des endroits dont tu n'avais aucune idée qu'ils existaient. " Avouais-je, amusé par la tournure de la conversation.

__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 2676
ici depuis : 25/05/2018
crédits : nairobi (av), anesidora (sign).
statut : Elle sombre dans sa plus belle addiction, égarée dans leur monde semé par la passion. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 EmptyLun 8 Oct 2018 - 17:04

Elle savait ce que c'était, de grandir sans figure maternelle, d'avoir ce trou qu'on ne pouvait jamais vraiment combler, qu'importe ce qu'on pouvait faire pour se remplir. Ce vide revenait toujours, et elle se prenait souvent à imaginer ce que aurait pu être leur relation. Qui sait, si ça se trouve, ça se serait mal passé. Ou peut-être que ça l'aurait empêché d'aller trop loin dans ses conneries. On ne saurait jamais. Elle hocha doucement la tête à son air désolé, lui signifiant qu'elle appréciait sa compassion même si ça ne changeait rien au fait. Aelya lâcha un petit rire à sa deuxième remarque, s'opposant à la vision qu'il avait de lui-même.

- On se connait pas énormément, mais j'ai l'impression que t'es trop dur avec toi-même,
avança-t-elle sincèrement.

Parce que Jeremy avait fait des erreurs, comme tout le monde, comme elle, mais cela ne signifiait surement pas qu'il n'avait pas le droit lui aussi au bonheur. Elle voulait lui montrer que l'air de rien, elle pouvait avoir la même confiance en lui qu'il n'avait en elle, parce qu'après tout il avait fait beaucoup pour elle en quelques temps.

- Pourquoi, si j'suis trop adorable t'as peur de tomber sous mon charme ?
demanda-t-elle, provocatrice, un sourire en coin.

Aelya le suivit dans son bureau sans broncher, se disant intérieurement qu'elle pourrait être plus tranquille avec lui dans un espace plus intime. Elle prit ses aises sur la canapé qui bordait le mur, comme si c'était son bureau, dans un naturel qui ferait surement pâlir ses collègues parce que si Jeremy n'était pas un patron tyrannique, les autres savaient garder leurs distances. Ce qu'Aelya ne faisait pas, sans vraiment l'expliquer. Après tout, user de son charme, c'était une technique de sociabilisation comme une autre. Elle sourit, amusée par sa question quand elle raconta ses occupations.

- Ils ont pas vraiment le temps de le savoir qu'ils sont déjà dehors,
ajouta-t-elle en souriant. Je suis pas trop portée sur les relations tu vois ? lança-t-elle.

Peut-être parce qu'elle n'avait pas encore trouver la bonne personne même si quelqu'un passait dans son esprit régulièrement. Elle lui envoya un clin d'oeil à sa réponse qui laissa entendre qu'il était d'accord pour aller plus loin avec elle. C'était l'interdit, et elle aimait jouer avec ce concept qui ne lui résistait jamais longtemps. La brune commença son jeu de séduction en laissant glisser ses mains sur ses courbes, se voyant flattée lorsqu'il avoua qu'elle pouvait être le fantasme de tous les hommes.

- Ah oui ? Même de toi ?
lança-t-elle en se mordant la lèvre inférieure, augmentant la tension qu'il y avait entre eux alors qu'elle le laissa caresser sa joue.

Elle lui avait fait part de son envie de passer du temps avec lui, hochant la tête avec enthousiasme quand il lui confia qu'il pouvait lui faire découvrir des endroits qu'elle ne connaissait pas.

- J'ai hâte, on fait ça quand tu veux !


Elle s'approcha légèrement de lui, le regard allumé par le désir.

- Mais là, j'ai envie de faire autre chose...
souffla-t-elle contre ses lèvres.

__________________________

show me how you do it and i'll promise that i'll run away with you. you, soft and only, you, lost and lonely, you, strange as angels, dancing in the deepest oceans, twisting in the water, you're just like a dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
baby kangou
Jeremy M. Strauss
messages : 534
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : Dina Flores & Jules Craig
statut : stone heart
Afficher

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 EmptyJeu 25 Oct 2018 - 13:04


dance with the devil.
@Aelya Osborn

" On se connaît pas énormément, mais j'ai l'impression que t'es trop dur avec toi-même." Me dit-elle alors que je ne me faisais pas franchement d'illusion sur qui j'étais. J'avais beau avoir changé dans le bon sens, ça n'effacerait pas mes mauvaises actions passées. Je lui souris, néanmoins content que quelqu'un le ressente. Je lui souris avant d'hausser les épaules. " C'est gentil de le penser mais je ne suis pas un saint. " Lui dis-je avec un sourire en coin avant de passer une main dans mes cheveux. " Mais c'est vrai que j'essaie de faire ce que je peux pour redorer un peu mon blason. " Lui avouais-je en souriant. C'était surtout pour mes fils que je faisais tout ça. Je n'était plus seul. Ils dépendaient tout les deux de moi ( même si ça me paraissait toujours aussi fou. ), je ne pouvais plus me permettre de faire n'importe quoi. Ils avaient besoin de moi. Et je m'étais jurée d'être un meilleur père que celui que j'avais eu pour modèle. Avec Aelya, on parla de tout et de rien. Elle me remercia de l'avoir engagée malgré son caractère comme elle disait. Je ne pu que la taquinais à ce sujet en finissant quand même par lui demander de ne pas être trop adorable. Elle ait son caractère mais cela faisait son charme et les femmes au fort caractère avaient toujours attirer mon attention. " Pourquoi, si j'suis trop adorable t'as peur de tomber sous mon charme ? " Me dit-elle. Je tournais un regard amusée vers elle. " Au contraire. Un caractère de feu à toujours eu son petit effet sur moi ... " Soufflais-je avec un sourire en coin. Amusé par ce petit jeu innocent entre nous.

Pour plus d'intimité et de discrétion, je menais la jeune femme vers mon bureau. La foule et la musique commençait à me rendre légèrement claustrophobe. Elle me parla de ce qu'elle faisait en dehors de ces murs, quand elle ne travaillait pas. Je souris quand elle me dit avoir souvent un partenaire dans son lit. " Ils ont pas vraiment le temps de le savoir qu'ils sont déjà dehors. Je suis pas trop portée sur les relations tu vois ? " M'avoua t-elle avec un sourire. Je hochais la tête. " Je comprend. Amuse-toi autant que tu veux. Tu as le temps pour te poser si jamais tu en as envie un jour. " Lui assurais-je avec amusement. Ce n'était clairement pas moi qui allait l'en blâmer. Il avait fallu qu'une personne débarque dans ma vie pour tout chambouler et que j'arrête de m'amuser. Là, à côté d'elle j'eu tout le loisir de voir son côté joueur et séductrice qui ne laisserait personne indifférent. Elle était un fantasme vivant. Et elle savait jouer à la perfection de l'effet qu'elle provoquait chez tout les hommes qui ne soient idiots. " Ah oui ? Même de toi ? " Me demanda t-elle en se mordillant la lèvre. Je souris en coin. " Pour moi aussi oui. Il faudrait que je sois fou pour que cela ne soit pas le cas. Et je ne suis pas fou. " Lui dis-je yeux dans les yeux alors que ma main vient glisser sur sa joue laiteuse, électrisant ma peau. On se met alors d'accord pour nous balader en ville et que chacun fasse découvrir de nouveaux endroit à l'autre. Je souris alors qu'elle m'avoue avec enthousiasme avoir hâte. " Moi aussi. "  Soufflais-je. Et c'était vrai. Il n'y avait qu'avec mon fils que j'étais aussi sincère.

Elle s'approcha de moi avec grâce et sensualité, ce qui transparaissait d'elle même si elle ne faisait rien de spécial. " Mais là, j'ai envie de faire autre chose... " Souffla t-elle contre mes lèvres, ne laissant aucun doute sur ses intentions. Et j'aimais ça. On savait tout les deux ce qu'il en était. Il n'y avait donc aucun problème, aucune prise de tête, aucun questionnement. Ma main glisse de sa joue à son cou et glisse encore jusqu'à sa nuque dont je me saisis avant que mes lèvres ne franchissent l'infime distance jusqu'aux siennes. Coeur qui s'emballe, courant électrique parcourant tout mon corps. Des sensations que j'avais oublier et que je retrouvais avec bonheur aujourd'hui, grâce à elle. Par ce que ça n'entrainait aucune complication. Il s'agissait d'une réaction purement physique. Si c'était un retour en arrière pour moi, c'était tout ce dont j'étais capable aujourd'hui. Mes gestes sont de plus en plus assurés et presque frénétique. Mon corps se rapproche du siens, mes lèvres s'empare des siennes. Mes mains glissent dans on dos alors que mes yeux, ancrés dans les siens, cherche son accord une dernière fois.   


hj : je suis en amour devant notre rp Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 2826614466

__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.


Dernière édition par Jeremy M. Strauss le Ven 2 Nov 2018 - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 2676
ici depuis : 25/05/2018
crédits : nairobi (av), anesidora (sign).
statut : Elle sombre dans sa plus belle addiction, égarée dans leur monde semé par la passion. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 EmptySam 27 Oct 2018 - 15:04

Aelya était très loin d'être une sainte également, passant son temps à jouer avec toutes les tentations possibles et inimaginables, s'embarquant dans le creux du danger qui un jour aura surement sa peau. Elle n'avait que faire des risques qu'elle prenait, elle voulait vivre à fond, comme si elle ne verrait pas le soleil se lever le lendemain.

- Redore le pas trop ton blason, laisse quelques traces, parce que la perfection est vraiment ennuyante, répondit-elle sur un ton amusé.

Elle n'avait jamais été attirée par les âmes lisses. Aelya adorait les failles et les imperfections, les âmes troublées et errantes, un peu comme la sienne. Elle savait qu'elle ne pourrait jamais se fondre dans un être qui serait inapte à refléter ses fêlures, parce qu'il n'y comprendrait rien, et Aelya n'aurait pas envie de s'expliquer. Elle ne se débrouillait pas très bien avec les mots, préférant les actes. Elle se mordit la lèvre inférieure de manière amusée quand elle entendit sa remarque qui augmentait significativement la tension électrique qu'il y avait entre eux.

- Surtout que moi, y'a personne qui peut m'éteindre...
Souffla-t-elle d'un air enjôleur, laissant planer quelques sous-entendus.

Personne ne pouvait supprimer le feu qui dansait en elle, qui réveillait ses instincts de jeu où elle aimait se perdre dans une étreinte passionnée et dans l'oubli des substances chimiques qu'elle pouvait ingérer, ou encore dans l'ambition de rompre chaque loi qui se dressait sur son passage. Sans attache, elle se sentait libre comme l'air, valsant au gré du vent dans l'espoir qu'il ne tourne un jour en sa faveur. Elle était persuadée qu'il valait mieux être seule, même si une partie d'elle cherchait à la convaincre du contraire, en lui faisant réaliser des choses qu'elle ne voulait pas voir. Elle hocha donc la tête à sa rétorque sur sa manière de gérer ses relations, bien consciente de ne pas être prête pour un lien beaucoup plus profond aux vues de la déchirure qu'elle avait ressenti quand Niels et elle s'étaient séparés.

- Toi aussi, tu devrais t'amuser, profiter. On a qu'une vie,
sourit-elle.

C'était aussi surement une manière de lui dire qu'ils pouvaient s'entendre sur ce point-là parce qu'Aelya était une bonne vivante malgré toutes les galères qu'elle vivait. Le jeu s'intensifia entre eux, sa peau brûlait de désir au contact de sa main sur sa joue, et de ses mots qui vinrent réveiller pleins d'envies dans son esprit.

- Dommage... Parce que j'ai bien envie de te rendre fou, moi,
murmura-t-elle tout proche de ses lèvres avec un sourire en coin.

Très vite, les choses avaient dérapés, et les lèvres de Jeremy s'étaient retrouvées contre les siennes alors qu'elle sentait sa main sur sa nuque. Elle ajouta plus de ferveur à ce baiser inédit, parce que c'était la première fois qu'elle franchissait cette barrière avec lui. Passant ses mains autour de son corps afin de l'approcher d'elle, la brune n'avait décidé de rompre ce contact que pour répondre favorablement et silencieusement à son envie d'aller plus loin par le biais de son regard brillant de désir.

Elle passa ses mains sur son torse lentement avant de retirer son haut pour découvrir sa peau contre laquelle elle voulait se régénérer aujourd'hui. Déposant des baisers dans son cou, ses lèvres descendirent sur sa clavicule et au niveau des pectoraux pour enfin remonter à ses lèvres qu'elle emprisonna dans un baiser fiévreux.



HJ : moi aussi I love you

__________________________

show me how you do it and i'll promise that i'll run away with you. you, soft and only, you, lost and lonely, you, strange as angels, dancing in the deepest oceans, twisting in the water, you're just like a dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
baby kangou
Jeremy M. Strauss
messages : 534
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : Dina Flores & Jules Craig
statut : stone heart
Afficher

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 EmptyVen 2 Nov 2018 - 15:01


dance with the devil.
@Aelya Osborn

" Redore le pas trop ton blason, laisse quelques traces, parce que la perfection est vraiment ennuyante. " Me répondit-elle avec un sourire amusée sur ses tentantes lèvres charnues. Un sourire en coin s'installe sur mes lèvres, j'étais moi aussi amusé par notre conversation, par ce moment, rien qu'elle et moi. " Ne t'en fais pas, ok ? Je ne compte pas perdre de mon piquant. " Lui assurais-je. Et j'y croyais. J'évoluais, mais je ne deviendrais jamais un saint. J'étais trop bousillé pour ça et j'avais finis par l'accepter après toutes ses années gâchées ce qui m'a permis de régler certaine chose pour être un homme meilleur, un meilleur père surtout. Puis nous changeâmes de jeu pour un jeu plus dangereux : le jeu de la séduction. Jeu auquel nous excellions tout les deux ce qui rendrait les choses plutôt intéressantes. C'était un jeu addictif auquel je n'avais pas jouer depuis longtemps et je redoutais d'être ... rouillé, de ne plus être celui que j'étais. Aelya était le feu. Cela crevait les yeux. Un feu embrasant tout son passage à la seconde ou elle posait ses  grands yeux de biche sur vous. J'étais convaincu que beaucoup d'hommes se brulaient à se risquer de l'approcher, envouter par son charme. " Surtout que moi, y'a personne qui peut m'éteindre... " Je la regardais, amusé par le petit air de défi qu'elle avait dans sa voix et sur son visage. " Je plains celui qui essayera. " Dis-je en la regardant avec un sourire taquin sur les lèvres. On aborda ses relations et elle m'apprit ne rien rechercher de sérieux. Elle avait raison. Elle avait tout le temps pour ça. Elle pouvait bien faire tourner la tête de tout les hommes du monde si elle le désirait. " Toi aussi, tu devrais t'amuser, profiter. On a qu'une vie. " Je souris et hochais la tête. " Tu as surement raison. Je crois que j'ai finis par oublier ce que voulait dire s'amuser et profiter de la vie ... " Lui avouais-je sincèrement, même si j'avais eu de raisons de me renfermer. Je lui souris encore. " Je compte sur toi pour me rappeler à l'ordre si je me perd à nouveau, ok ? " Lui demandais-je, connaissant ma tendance à me renfermer, ce que je n'avais que trop fait depuis trop longtemps. Et on ne peut pas dire que ça donnait de superbe résultat. Il était peut-être temps que les choses changent.

L'atmosphère dans mon bureau s'alourdit, remplit par une tension bien trop agréable, une vieille amie que je retrouvais avec bonheur. " Dommage... Parce que j'ai bien envie de te rendre fou, moi. " Murmura t-elle, à quelques centimètre de mes lèvres alors que je serais fou de ne pas avouer qu'elle était le fantasme vivant de tout les hommes, moi y comprit, ce que j'avouais sans problème. Je ne résistais jamais aux belles femmes. Je plongeais mon regard dans le siens, mes lèvres frôlant les siennes. " C'est déjà le cas ... " Avouais-je alors qu'il était devenu inutile de me battre pour faire durer les choses, même si c'était une idée plutôt agréable. Puis tout dérapa et bientôt, ce fut nos envies qui prirent le dessus. Lèvres collées ensemble, tout comme nos corps, la passion s'empara de nous, ajoutant de la ferveur à chacun de nos gestes, à chacun de nos baisers. Emporté par le moment, je me sentais plus vivant à ce moment précis qu'au court de ses derniers mois. Le souffle court, mon sang bouillonnant déjà sous ma peau, je lance un dernier regard à Aelya avant de me laisser totalement emporter, avant qu'aucun retour ne soit possible, lui laissant une dernière chance d'arrêter tout ça si elle croyait que c'était mieux. J'étais convaincu d'apprécier ce moment avec elle mais si elle ne voulait plus aller plus loin, si elle avait changer d'avis, je respecterais ça. Ce sont ses yeux brûlant qui me firent face et qui répondirent à ma silencieuse interrogation. Ses doigts glissèrent sur mon torse, me faisant frissonner. Mon tee-shirt fut le premier à rejoindre le sol. Ses lèvres électrisent tout mon corps avant de revenir sur mes lèvres pour un baiser fiévreux. Frénétiquement, mes mains attrapèrent le haut de la jeune femme et le firent glissé sur sa peau, mes yeux ne loupant rien de cette découverte, du spectacle s'offrant devant moi. Glissant un bras autour de ses hanches sans quitter ses lèvres, je l'attire contre moi et nous recule pour qu'elle puisse s'allonger. Au dessus d'elle, je plonge dans ses yeux et un sourire s'affiche sur mes lèves alors que mes doigts caressent son visage avec douceur. " Tu es magnifique. " Dis-je, le souffle court avant de déposer furtivement mes lèvre sur les siennes avant qu'elles ne descendent dans son cou puis son épaule. Mes lèvres, avides  car privées de ce genre contact depuis trop longtemps, glissent sur le haut de sa poitrine puis sur son ventre en une trainée de baiser. Il n'y a plus que nous. J'oublie ou nous sommes, j'oublie que j'ai une salle pleine de monde à quelques mètres, j'oublie qu'elle est mon employé. Non, elle n'est pas mon employé, elle est plus que ça, même si je n'ai aucun mot à mettre sur ce "ça".

__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 2676
ici depuis : 25/05/2018
crédits : nairobi (av), anesidora (sign).
statut : Elle sombre dans sa plus belle addiction, égarée dans leur monde semé par la passion. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 EmptyLun 5 Nov 2018 - 12:18

Aelya sentait le désir faire surface alors qu'elle plongeait son regard dans le sien, rythmant son palpitant d'un sentiment de surpuissance alors que le jeu entre eux se faisait de moins en moins silencieux. Elle avait hoché la tête à sa remarque, bien consciente que Jeremy n'était pas le genre d'hommes dociles qui se pliait aux exigences d'une société maladivement centrée sur les apparences souvent trompeuses. Un léger rire s’échappa de ses lèvres alors qu'il avait admit qu'il plaignait celui qui essayerait d'éteindre ce feu qui bouillonnait en elle.

- Celui qui essayera brûlera surement avec moi,
ajouta-t-elle, la voix séductrice, emplit de sous-entendus.

Personne ne pouvait annihiler les flammes qui s'éprenaient d'elle quand elle avait quelque chose en tête, laissant celles-ci atteindre toutes les âmes s'en approchant d'un peu trop près, dans le but de les charmer, de les posséder, afin de brûler dans la même passion qui laisserait leur sang comme de la lave fusion. Elle acquiesça à sa demande de le rappeler à l'ordre s'il s'égarait dans une vie morne et sans amusement, déterminée à le ramener dans une réalité bien plus plaisante bien qu'elle soit peut-être moins sérieuse.

- Profiter de la vie, c'est mon crédo. Compte sur moi pour te faire comprendre ce que ça veut dire quand tu l'oublieras,
répondit-elle en lui envoyant un clin d'oeil.

L'attraction était telle qu'elle n'avait même pas remarqué qu'elle n'avait que fait de s'avancer vers lui, de tendre sa nuque pour espérer dévorer ses lèvres qui l'appelaient depuis un petit moment, croulant sous le poids du désir de voir le corps de son patron contre le sien, dans le but de briser totalement la glace hiérarchique qu'ils devaient s'imposer tous les deux. Elle lui donna un baiser, avant de se laisser happer de manière plus profonde dans un échange fiévreux qui lui donna l'autorisation, la confirmation des projets qui s'étaient immiscés dans sa tête. L'oubli. Elle voulait l'oubli dans ses bras, même si elle savait qu'ils allaient peut-être le regretter, dans le désir de ne pas laisser cette égarement les déterminer. Très rapidement elle s'était débarrassée de son haut avant de voir le sien la quitter également, le regard illuminé par l'envie de continuer sur sa lancée alors qu'elle s'allongea de tout son long sur le canapé, guidée par l'invitation de Jeremy. Elle se vit flattée par son compliment et par la manière dont ses yeux parcouraient sa peau en cet instant.

- T'es très sexy aussi. Surtout sans tes vêtements,
avança-t-elle de manière enjoleuse.

Elle soupira de plaisir en sentant ses lèvres dévorer sa peau, fermant les yeux en sentant l'urgence se déployer en elle, dans le creux de son bassin. Elle se redressa pour déboutonner le jean de Jeremy avant de déposer des baisers sur son torse tandis que ses mains se chargeaient de retirer le tissu de ses jambes.

- Ce sera notre secret,
souffla-t-elle, le regard espiègle.

__________________________

show me how you do it and i'll promise that i'll run away with you. you, soft and only, you, lost and lonely, you, strange as angels, dancing in the deepest oceans, twisting in the water, you're just like a dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
baby kangou
Jeremy M. Strauss
messages : 534
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : Dina Flores & Jules Craig
statut : stone heart
Afficher

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 EmptyLun 10 Déc 2018 - 10:22


dance with the devil.
@Aelya Osborn

Aelya était un feu. Un feu ardant que rien ne pouvait contenir. D'ailleurs je ne donnais pas cher de celui ou celle qui s'y risquait. " Celui qui essayera brûlera surement avec moi. " Ajouta-t-elle, sa voix chaude et sensuelle pleine de sous-entendus qui pouvait te donner envie de plonger sans réfléchir dans ses flammes. Je souris et hochais la tête, convaincu. " [color=#990033Je n'en doute pas... [/color]" Soufflais-je avec un léger sourire en coin. A passer ce moment avec elle, si pleine de vie, se fichant de ce qu'on pense d'elle, j'en arrivais à me rendre compte que depuis trop longtemps, j'avais mis ma vie comme en suspend. Soit pour me concentrer sur le boulot soit pour m'occuper de mes gosses. Cela faisait ironiquement un baille que je n'avais pas été égoïste alors qu'il n'y a pas si longtemps encore, j'étais totalement libre, sans attache et ne comptant sur personne d'autre que moi. Cette période de ma vie été bien loin maintenant mais elle me manquait parfois. Je demandais donc à la somptueuse brune de me rappeler de profiter un peu de la vie. Cela faisait trop longtemps que je m'étais mis entre parenthèse. " Profiter de la vie, c'est mon crédo. Compte sur moi pour te faire comprendre ce que ça veut dire quand tu l'oublieras. " Me répondit-elle en y ajoutant un clin d'oeil. " Je savais que tu étais la personne parfaite pour ça ! " Lançais-je, amusé.

L'attraction, l'alchimie, le moment ... Tout ça c'était mélanger jusqu'à en être hors de notre contrôle à tout les deux. Rapidement, avec frénésie et empressement, nous fûmes l'un sur l'autre, déjà à moitié nu. Un sourire s'affiche sur mes lèvres alors que j'observe Aelya sous moi d'un oeil plus qu'appréciateur. Elle est magnifique, étourdissante même et je n'hésite pas à le lui dire. Pas dans un but quelconque, juste pour qu'elle le sache et qu'elle n'en doute jamais. Quoi qu'il se passe dans sa vie, quoi qu'on dise sur elle, c'est quelqu'un de bien. A son sourire, je sens que j'ai bien fait. " T'es très sexy aussi. Surtout sans tes vêtements. " Dit-elle, avec cette manière enjôleuse qui lui va si bien. Je ricane avant de déposer sur elle une pluie de baiser. Ensuite, ce sont nos bas dont nous sommes débarrasser. Aelya bataille avec ma ceinture alors que ses lèvres sont sur mon torse. Un frisson parcours alors mon dos. " Ce sera notre secret. " Souffle t-elle avec un regard espiègle. Je souris, la regardant avec passion et désir. Je hoche la tête, incapable de sortir un seul son. Je me penche alors vers elle et me laisse une nouvelle fois emporter. Plus rien ne nous retient, plus rien ne fait obstacle. Je nous débarrasse fiévreusement des derniers vêtements qu'ils nous restaient et venait par la suite reprendre d'assaut ses lèvres puis son corps avec ardeur mélanger à une pincer de tendresse. Le monde extérieur disparu pour ne laisser place qu'a la connexion de nos deux corps, désireux de céder à un désir soudain. Chose merveilleuse que l'attraction purement physique de deux corps. Nos corps, se répondant mutuellement, entament une danse en parfaite harmonie. Mon corps en fusion ondulent sur elle et mes mains ne cessent d'explorer chaque centimètres de sa peau. Rien ne m'atteint plus, je me laisse simplement guider par mes envies, à l'écoute de celles d'Aelya. Et ça fait du bien.


HJ : désolée pour l'attente et pour cette réponse pas top :D :06:

__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.


Dernière édition par Jeremy M. Strauss le Dim 20 Jan 2019 - 7:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 2676
ici depuis : 25/05/2018
crédits : nairobi (av), anesidora (sign).
statut : Elle sombre dans sa plus belle addiction, égarée dans leur monde semé par la passion. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 EmptySam 15 Déc 2018 - 15:01

L'esprit en ébullition, l'âme en fusion, elle s'était laissée guider par ses pulsions, impulsif désir que de se voir consumer par le goût du risque, elle qui devait normalement entretenir une relation correcte avec son patron. Elle savait qu'il y avait un truc entre eux, un feeling qui avait tout de suite vu le jour dès lors que son regard avait croisé le sien. Elle lui devait beaucoup, avait une profonde sympathie pour lui même si elle tentait de se comporter en employée modèle pour le satisfaire. Aujourd'hui, elle voulait se délester de son masque, lui envoyant le signal qu'il pouvait lui aussi, s'amuser avec elle, parce qu'elle désirait son corps depuis le départ, peut être que c'était du à sa fonction, mais elle le trouvait à son goût, derrière ses allures responsables et calmes qu'elle voulait déchaîner, envenimer, parce qu'elle était comme ça Aelya : elle brûlait tout ce qu'elle touchait. Rien ne résistait à ce feu qui bouillonnait dans ses veines, surtout maintenant qu'elle était célibataire. Elle comprenait que tout ce qu'elle savait faire sans détruire, c'était d'attirer ses hommes dans ses filets pour espérer oublier le temps d'un instant son monde qui ne tournait plus rond.

Retirant leurs vêtements respectifs, elle l'avait embrassé passionnément, s'imprégnant de son souffle saccadé pour se régénérer à ses côtés, le laissant entrer dans son corps parsemé de spasmes sous l'effet du plaisir qu'il lui provoquait. Des soupirs s'échappaient d'entre ses lèvres, alors que ses mains accrochaient la peau de son dos, l'invitant à ne pas s'arrêter.

- J'ai loupé quelque chose en essayant d'être sage, s'amusa-t-elle, le complimentant sur sa performance.

Elle vint tendre sa nuque pour déposer des baisers brulants dans son cou, resserrant leur étreinte avec ses jambes de chaque côté de son bassin, leurs deux corps ne faisant plus qu'un. Elle savait que leur relation allait maintenant être différente, parce qu'elle ne pourrait oublier ce moment qui les unissait maintenant dans cette volonté de se réfugier sans un univers où la douleur n'existait plus. Et ils avaient tous les deux leurs souffrances, ces plaies qu'ils cherchaient à dissimuler mais qui étaient présentes, lancinantes. Au bout de quelques minutes, ils atteignirent le point culminant de leur plaisir mutuel, le corps d'Aelya tremblant sous l'effet de sa respiration haletante.

- C'était top, ajouta-t-elle, souriante.

Elle se redressa légèrement, rompant ce contact pour enfiler ses vêtements.

- Dis moi juste tu vas pas regretter... Lança-t-elle, le regard cherchant le sien.




Hj : t'inquiètes elle était bien I love you

__________________________

show me how you do it and i'll promise that i'll run away with you. you, soft and only, you, lost and lonely, you, strange as angels, dancing in the deepest oceans, twisting in the water, you're just like a dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
baby kangou
Jeremy M. Strauss
messages : 534
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : Dina Flores & Jules Craig
statut : stone heart
Afficher

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 EmptyLun 21 Jan 2019 - 13:32


dance with the devil.
@Aelya Osborn

Aelya et moi nous sommes laisser emporter par le moment. Nous étions deux adultes consentant et cela faisait si longtemps que je n'avais pas été aussi proche d'une femme. Nous savions à quoi nous en tenir alors tout été plus simple, sans prise de tête et c'était ce dont nous avions l'un comme l'autre besoin à cet instant précis. Nos corps s'attirent, s'emboitent, laissant parler nos instincts, nos pulsions de l'instant. " J'ai loupé quelque chose en essayant d'être sage. " Dit-elle alors que je sens la pression de ses doigts dans mon dos alors que je succombe de plus en plus. Un rire s'échappe de mes lèvres alors que mes mains caressent son corps, que nous bougeons en même temps. " Etre sage, c'est surfait tu sais ... " Lâchais-je d'une voix alanguis par l'envie, par le plaisir. Ses lèvres dans mon cou, ses jambes autour de mon bassin pour suivre mes mouvements, Aelya était déesse et m'attirais toujours plus sous son emprise.

Le souffle court, le coeur battant la chamade et le corps couvert d'une fine couche de sueur, je tentais de reprendre mes esprits. Aelya était dans ce même état quasi second d'après sexe, blottis contre moi, nos respirations haletantes s'harmonisant naturellement." C'était top." Me dit-elle, souriante. Un sourire s'afficha également sur mes lèvres. Je hochais la tête en venant passer ma main dans ses cheveux soyeux qui avait maintenant une touche sauvage. " C'est vrai, c'était bien. Vraiment bien. " Lui confirmais-je en affichant toujours ce sourire narquois, comblé, ma respiration s'apaisant enfin. Aelya se redresse et cherche à rassembler ses affaires pour se rhabiller. " Dis moi juste tu vas pas regretter... " Dit-elle en se tournant vers moi pour plonger son regard dans le miens. Je me redresse à mon tour et passe une main dans mes cheveux. " Pourquoi je regretterais ce qu'il vient de se passer ? " Lui demandais-je amusé et en soutenant son regard. J'enfilais mon caleçon et me rapprochais d'elle. " Je ne regretterais pas, je te le promet. Nous sommes deux adultes n'est ce pas ? On sait à quoi s'en tenir. Si je n'avais pas été sur de moi, j'aurais tout arrêter. " La rassurais-je en souriant.  

Je ramassais le reste de mes affaires et les enfiler, le cœur un peu plus léger même si je sais que cela ne durerait pas longtemps. Cela ne dure jamais chez moi cette sensation de plénitude qui fait pourtant tellement de bien. J'avais appris à l'accepter au fil du temps. Une fois habillé, je me tournais vers la jeune femme. " Et toi, tu ne vas pas regretter ? Tu sais que rien ne changera ? Tu resteras toujours ma préféré. " Lançais-je avec un clin d'œil. Je m'allumais une cigarette et regardais l'horloge. " Beaucoup vont être déçu de ne pas t'avoir vu ce soir mais je t'ai eu pour moi et je ne m'en plains pas. " Dis-je avant de lui tendre le paquet de cigarette pour qu'elle se serve si elle en voulait. J'enfilais ensuite mon pantalon puis ma chemise que je laissais ouverte. Je me tournais vers elle en souriant avant de tirer sur ma cigarette. " Alors ? Tu vas faire maintenant ? " Lui demandais-je, curieux. Je ne pouvais de toute façon pas la retenir.

__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 2676
ici depuis : 25/05/2018
crédits : nairobi (av), anesidora (sign).
statut : Elle sombre dans sa plus belle addiction, égarée dans leur monde semé par la passion. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 EmptySam 26 Jan 2019 - 15:44

Un moment d'égarement parmi tant d'autres, juste pour se sentir vivre, juste pour s'imprégner de cette sensation de liberté qui s'écoulait dans ses veines alors que son corps se liait à celui de Jeremy dans une danse frénétique, où elle savait qu'elle jouait avec le feu puisqu'ils pouvaient être surpris à tout moment, et c'était sans doute pour ça qu'elle s'était pris dans cet élan d'adrénaline qui secouait son coeur bien trop rachitique, prisonnier d'un état plus que critique dans lequel elle préférait pour le moment se complaire afin de ne s'écraser encore plus bas qu'elle ne l'était déjà. Elle sourit, satisfaite de sa remarque qui faisait écho à ses pensées, parce qu'elle n'avait jamais été sage, et ce n'était pas un comportement qui pourrait un jour la guider, elle qui était bien trop attachée au risque et à tout ce que cela impliquait. Ils atteignirent tous les deux le point culminant de leur ébat, épris par le bien-être qui se diffusait violemment dans son organisme, la laissant complètement détendue. Elle l'avait complimenté, le laissant toucher ses cheveux alors qu'elle désirait s'imprégner encore un peu de sa chaleur pour ne pas se laisser refroidir trop vite. Se redressant pour remettre ses vêtements quelques secondes plus tard, elle s'était inquiétée de sa réaction, bien vite rassurée par les mots qu'il avait émis.

- Je sais pas...
Haussa-t-elle les épaules. T'aurais pu regretter d'être allé aussi loin avec moi en sachant qu'on est pas censés faire ce genre de choses, même si on est adultes. Mais moi ça me va, j'suis pas vraiment du genre à suivre les règles de toute façon, admit-elle, en le regardant d'un air amusé.

Il devait bien le savoir après tout ce temps passé à la superviser, à la découvrir et à la soutenir dans ses fonctions, comme elle, elle pouvait savoir que Jeremy était loin d'être une personne lisse malgré son statut de patron. Et c'était surement ce qui l'avait attiré vers lui. En enfilant ses derniers vêtements, elle prêta attention à ses paroles, s'arrêtant dans ses gestes pour capter son regard.

- Nan je vais pas regretter, pas après avoir reçu autant de plaisir,
répondit-elle, joueuse. Tant que je suis toujours ta préférée, j'peux que être satisfaite, c'est surement quelque chose que je vais continuer à travailler d'ailleurs, ajouta-t-elle, sur le même ton.

Elle termina sa préparation en passant ses mains dans ses cheveux pour les remettre en place avant de sourire, flattée par sa remarque.

- Les autres auraient pas eu le droit à ce genre de show, c'est clair que t'es un client particulier toi,
dit-elle en lui envoyant un clin d'oeil.

Elle piqua sa cigarette pour tirer dessus avant de la lui tendre de nouveau.

- J'sais pas encore. J'hésite entre m'écrouler dans mon lit et sortir faire la fête,
rigola-t-elle. Et toi ? Demanda-t-elle curieuse.




__________________________

show me how you do it and i'll promise that i'll run away with you. you, soft and only, you, lost and lonely, you, strange as angels, dancing in the deepest oceans, twisting in the water, you're just like a dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
baby kangou
Jeremy M. Strauss
messages : 534
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : Dina Flores & Jules Craig
statut : stone heart
Afficher

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 EmptyJeu 28 Fév 2019 - 13:47


dance with the devil.
@Aelya Osborn


Est ce que je regrettais d'être aller aussi loin avec elle ? Bien sur que non. Regretter un aussi bon moment avec une jeune femme comme Aelya n'était pas dans mes habitudes même si se genre de chose n'était plus vraiment une "habitude" chez moi depuis longtemps. Mais cela m'avait fait du bien et à elle aussi, du moins je l'espérais. J'avais suivis mon instinct, mes envies ce que j'avais plus fait depuis longtemps et je ne pourrais jamais regretter ça, quand bien même Aelya était l'une de mes employées. Elle était aussi plus que ça, une personne a part que j'étais content d'avoir à mes côtés. Non je n'avais aucune raison de regretter. Je lui demandais alors pourquoi elle pensait cela. " Je sais pas... " Dit-elle en haussant les épaules. " T'aurais pu regretter d'être allé aussi loin avec moi en sachant qu'on est pas censés faire ce genre de choses, même si on est adultes. Mais moi ça me va, j'suis pas vraiment du genre à suivre les règles de toute façon. " Je souris en la regardant. Ce fut à mon tour d'hausser les épaules, totalement surement sur la situation. " Ouais, on était peut-être pas censé le faire, mais on en avait envie et j'crois qu'il ne faut pas chercher plus loin que ça. " Lui avouais-je en lui offrant un sourire rassurant alors que je ramassais mes affaires pour les enfiler.

Je lui demandais alors ce qu'elle pensait de tout ça. Allait-elle regretter de s'être laisser emporter avec moi ? Elle allait peut-être finir par se dire avec le recul qu'elle n'aurait pas du, que c'était une erreur. " Nan je vais pas regretter, pas après avoir reçu autant de plaisir. " Me répondit-elle, sur d'elle, ce qui effaça les petits doute que j'aurais pu avoir. " Tant que je suis toujours ta préférée, j'peux que être satisfaite, c'est surement quelque chose que je vais continuer à travailler d'ailleurs. " J'éclatais d'un rire franc. Je lui fis un clin d'oeil. " Alors tout va bien. " Lui assurais-je sérieusement. " Tu n'a aucun soucis à te faire. Tu restes ma préférée et je doute que ça change un jour ma belle. " Lui dis-je, droit dans les yeux.

Une fois habillé, je m'allumais une cigarette et regarder l'horloge. Le temps avait passer et je ne doutais pas que les clients venue pour elle seraient déçu par leur soirée. Mais je m'en fichais pas mal. J'étais heureux de l'avoir eu pour moi. " Les autres auraient pas eu le droit à ce genre de show, c'est clair que t'es un client particulier toi. " Je la regardais, amusé, alors qu'elle me piquait ma cigarette pour en tirer quelques bouffées avant de me la rendre. Je souris. " Un client hein ? Heureux d'avoir un statut particulier alors ... " Soufflais-je avec un sourire en coin. Je lui demandais ensuite ce qu'elle avait prévue de faire en sortant d'ici, curieux de connaître sa vie en dehors de mes murs. " J'sais pas encore. J'hésite entre m'écrouler dans mon lit et sortir faire la fête. " Dit-elle en riant. J'esquissais un sourire. " Cruel dilemme ! " Lançais-je, amusé. " Et toi ? " Me demanda t-elle, vraiment intéressé et pas simplement polie. " Je ne sais pas trop non plus. Je pourrais rentrer mais Alek dort depuis longtemps et j'ai quelqu'un qui veille sur lui, quant à Max, lui n'a pas franchement besoin d'avoir son père sur le dos. " Me lamentais-je un peu. Je souris. " Je vais surement finir par échouer sur le canapé à mater l'une ou l'autre des conneries qui passent à la télé à s't'heure-ci. " Lui répondis-je en passant une main dans mes cheveux. " J'te ramène ? " Proposais-je, m'appuyant sur mon bureau en bois massif.


__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 2676
ici depuis : 25/05/2018
crédits : nairobi (av), anesidora (sign).
statut : Elle sombre dans sa plus belle addiction, égarée dans leur monde semé par la passion. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 EmptyMer 20 Mar 2019 - 15:43

Peut-être qu'elle n'aurait jamais du s'aventurer sur ce genre de terrains avec son patron parce qu'elle prenait sans doute le risque que ça se sache un jour, que ça envenime leur relation de travail en y ajoutant de la gêne ou des doutes mais en cet instant, elle ne pensait à rien d'autre que cette frustration qu'elle venait d'éteindre pour se laisser aller dans ses bras.

- J'suis pas le genre de femmes chiantes t'façon, j'serais pas là à t'attendre tous les soirs pour que tu rentres avec moi, pour que tu m'appelles ou des conneries du genre,
s'amusa-t-elle.

Elle préférait se dire qu'elle était indépendante et fière, que de se laisser atteindre par une vérité qu'elle n'était pas prête à admettre, parce qu'en effet, elle avait déjà dépendante de quelqu'un, et elle l'était surement toujours quelque part même dans la séparation. Elle sourit à sa flatterie, satisfaite d'entendre qu'elle sortait du lot à ses yeux.

- J'vais toujours tout faire pour rester ta préférée, j'aime beaucoup l'exclusivité tu sais, garder une place spéciale dans la vie de quelqu'un,
avoua-t-elle malicieusement.

Elle aimait marquer les esprits, les coeurs même, elle qui souffrait d'un manque énorme de reconnaissance et qui avait besoin de s'approprier les personnes pour se rassurer dans son intégrité. Enfin habillée, elle rit à cce qu'il vint ajouter, levant les yeux au ciel comme pour réfléchir aux mots qu'elle avait dit.

- C'est vrai que t'es même pas un client, t'es pas obligé de m'offrir quoique ce soit pour avoir plus. Profites-en pendant qu'il en est encore temps,
lança-t-elle d'une voix séductrice.

Elle plissa les lèvres à son affirmation, faisant mine d'appuyer ses dires devant les choix qui s'offraient à elle. Comme à son habitude, elle aviserait directement, sans se poser plus d'amples questions.

- C'est sympa aussi parfois, d'avoir un moment seul pour penser à soit sans personne à s'occuper. Ca doit moins t'arriver depuis que t'es père j'imagine,
admit-elle.

C'était surement pour cette raison qu'elle n'était toujours pas prête à penser aux enfants et à ce genre d'engagements qui la priveraient quand même d'une certaine liberté malgré elle.

- J'veux bien, j'dis jamais non à me faire raccompagner par un bel homme, ajouta-t-elle, enjoleuse.

Elle prit sa veste et l'enfila sur ses épaules, ouvrant la porte de son bureau pour traverser les pièces du club avant de sortir à l'extérieur dans la nuit noire, se posant devant sa voiture en attendant qu'il l'ouvre pour s'infiltrer du côté passager.

- Merci de me raccompagner, c'est gentil,
souffla-t-elle en lui souriant quand il arriva à sa hauteur.

__________________________

show me how you do it and i'll promise that i'll run away with you. you, soft and only, you, lost and lonely, you, strange as angels, dancing in the deepest oceans, twisting in the water, you're just like a dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
baby kangou
Jeremy M. Strauss
messages : 534
ici depuis : 03/07/2016
crédits : Ilyria
double-compte : Dina Flores & Jules Craig
statut : stone heart
Afficher

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 EmptyMar 2 Avr 2019 - 11:39


dance with the devil.
@Aelya Osborn

Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas sentis comme ça et j'en profitais au maximum. Etre avec la jeune femme, m'être laisser aller dans ses bras et que rien n'ait changer entre nous me faisait du bien. " J'suis pas le genre de femmes chiantes t'façon, j'serais pas là à t'attendre tous les soirs pour que tu rentres avec moi, pour que tu m'appelles ou des conneries du genre. " J'éclatais de rire avant d'hocher la tête. " Ouais, ça je n'en doute pas. " La brune semblait être furieusement indépendante et libre, sur tout les points de sa vie. Je lui enviais parfois sa liberté que je n'avais plus à cause de mes enfants mais je sais aussi que sans eux, je ne serais pas celui que je suis aujourd'hui. Je crois que je ne serais même plus en ce bas monde sans eux. Aelya était spéciale et elle avait une place particulière pour moi. Sa personnalité la faisait sortit du lot des autres filles que j'employais et ça me plaisait. " J'vais toujours tout faire pour rester ta préférée, j'aime beaucoup l'exclusivité tu sais, garder une place spéciale dans la vie de quelqu'un. " Je l'observais, un sourire aux coins de mes lèvres, amusé. " Quelque chose me dit que tu n'auras aucun mal à garder ta place ... " Lui dis-je, yeux dans les yeux avant de lui faire un clin d'oeil.

Je jouais ensuite les offusqué quand elle me compara à un client. Je la taquinais en lui faisant comprendre que j'espérais être un peu plus qu'un client lambda. " C'est vrai que t'es même pas un client, t'es pas obligé de m'offrir quoique ce soit pour avoir plus. Profites-en pendant qu'il en est encore temps. " Je glissais une main dans mes cheveux avant de sourire. " Attention, je pourrais bien le faire. " Lui soufflais-je à l'oreille, taquin. On parla ensuite de ce qu'on allait faire en sortant. Moi, tout le monde dormait chez moi, ça serait donc canapé et télé. Aelya ne savait quand à elle ce qu'elle allait faire. " C'est sympa aussi parfois, d'avoir un moment seul pour penser à soit sans personne à s'occuper. Ca doit moins t'arriver depuis que t'es père j'imagine. " Je hochais la tête. Elle avait juste sur toute la ligne. " J'ai maintenant tendance à penser à eux avant moi. Alors ouais, ça me fera certainement du bien d'être seul avec moi-même pour une fois. " Avouais-je en souriant. Il y a encore quelque temps, être seul avec mes pensées m'aurait vraiment effrayé, j'étais dans une si mauvaise phase mais maintenant, j'apprenais à apprécier ces moments seul avec moi-même.

Galant, je proposais à Aelya de la ramener chez elle. " J'veux bien, j'dis jamais non à me faire raccompagner par un bel homme. " Dit-elle, toujours charmeuse. Je souris et hochais la tête. " Parfait. Donne-moi quelques minutes et on s'en va. " Lui dis-je. Je prenais mes affaires, enfiler une veste. Aelya ouvrit la porte du bureau et on se dirigea vers la sortie. Sur le trajet, je donnais mes dernières consignes pour la fin de nuit. On franchit alors les portes et la nuit noir fut à nous. Côte à côte, on marcha jusqu'à ma voiture que je déverrouillais une fois qu'elle fut à notre porter. Aelya prit place côté passager et je fis le tour pour prendre place derrière le volant. Je fermais la portière et démarrais. " Merci de me raccompagner, c'est gentil. " Souffla t-elle. Je tournais la tête et lui souriait. " N'importe quoi pour ma préférée !  " Lâchais-je avant de m'insérer dans la circulation qui était quasi inexistante à cette heure de la nuit. " A toi de me guider ma belle. " Dis-je, yeux fixés sur la route. Je me laissais donc guider et bientôt nous fûmes à destination. Je m'arrêtais et me tournais une nouvelle fois vers la jeune femme. " Terminus tout le monde descend ! " Je souris. " On se voit demain au club ? " Lâchais-je avant qu'elle ne quitte la voiture.  


__________________________


jeremy m. strauss.
If you look into the distance, there's a house upon the hill. Guiding like a lighthouse to a place where you'll be safe to feel at grace 'cause we've all made mistakes. If you've lost your way, I will leave the light on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Afficher

Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dance with the devil (Jeremy)    Dance with the devil (Jeremy)  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Dance with the devil (Jeremy)
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers:  
The Writers a encore frappé !
Non ils n'ont pas disparu, bien au contraire, TW s'est même renforcé en embauchant deux personnes de plus. Mais ils se demandent si vous, vous n'avez-vous pas oublié que vous pouviez leur envoyer des rumeurs ? N'hésitez plus !
clique pour leur envoyer un mp.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ RPS LIBRES