AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 112
ici depuis : 29/05/2018
crédits : Poison, Anesidora, Whovian (<3), xiahism.
double-compte : Jan & Hideshi.
statut : célibataire.
MessageSujet: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   Sam 2 Juin 2018 - 20:07

lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit
feat Donovan
Il était vingt heures. Tu venais de sortir de l’hôpital, tu avais dû ramener des affaires à ton fils. Et signer un autre papier. Il avait demandé à partir en psychiatrie. C’était la merde. Vu son âge, il allait aller en pédopsychiatrie, il ne devrait pas apprendre que tu étais toi aussi passé par l’hospitalisation psychiatrique à Bowen. Sitôt sorti, tu allumas une cigarette. Tu décidas de faire un tour avant de rentrer chez toi. Tu étais fatigué, émotionnellement et physiquement, mais tu savais très bien que tu n’étais pas prêt de dormir et que, si par miracle tu t’étais endormi sitôt rentré, tu aurais fini ta nuit avant minuit.

Tu te perdis rapidement, à force de passer par des ruelles où tu ne t’étais jamais aventuré. Une discussion animée dans une langue étrangère parvint à tes oreilles. Une langue latine ? Oui, peut-être. De l’italien, portugais ou espagnol. Tu étais incapable de les différencier, n’en parlant aucune. Tu eus l’impression que tu ferais mieux de faire demi-tour, mais n’en fis rien. Tu n’avais rien à te reprocher et donc aucune raison de partir. Tu continuas ton chemin, arrivant à la hauteur des inconnus un peu trop bruyant. Tu jetas un oeil rapide à ce qu’ils faisaient, mais quelque chose t’arrêtas. Cette odeur… Tu l’avais beaucoup trop sentie. Comme si ce n’était pas suffisant, tu entendis le bruit des sirènes de police se rapprocher de plus en plus. Et merde. Tu voulus t’enfuir, mais l’angoisse te clouait les jambes au sol.
by evil triangle



__________________________

My legs are dangling off the edge The bottom of the bottle is my only friend I think I'll slit my wrists again and I'm gone, gone, gone, gone My legs are dangling off the edge A stomach full of pills didn't work again I'll put a bullet in my head and I'm gone, gone, gone, gone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 105
ici depuis : 02/06/2018
crédits : Odyssea (avatar), alaska (sign), tumblr (gif).
double-compte : Lisandro Salvao, Shelby Dietrich et Malone Nilson.
statut : Veuf avec pour seule compagnie ses bouteilles d'alcool et son pistolet chargé.
MessageSujet: Re: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   Dim 3 Juin 2018 - 12:56

Depuis le décès de sa femme, Donovan était un tout autre homme. Autant auparavant, il avait toujours été un élément hors pair, autant depuis, c'était un vrai déchet. Il n'hésitait pas à mettre sa vie en danger, cette dernière n'avait plus aucune importance et les risques inconsidérés qu'il prenait au cours de ses enquêtes le montrait bien. Ce qui lui valait d'ailleurs les foudres de ses supérieurs, mais Donovan et l'autorité ça avait toujours fait deux. Ça entrait par une oreille et ça sortait par l'autre.

Quelques jours auparavant, le lieutenant Chamberlain avait reçu une information venant d'un de ses informateurs. Une importante transaction avait lieu dans le quartier principal de Bowen, pas étonnant, c'était le plus dynamique et là où se trouvait bien souvent les fêtes des jeunes étudiants. Pour être certain que cette information n'était pas une intox, il s'était tout de même préparé avec son équipe. Il était prêt à intervenir.

La transaction avait lieu à la tombée de la nuit, l'heure idéale pour faire les magouilles sans être repéré. Mais au-delà d'être une simple transaction, celle-ci était en étroite relation avec le cartel espagnol. Le même que celui qui avait commandité le meurtre de sa femme. Toutes ces années, sa colère ne s'était pas apaisé, et même s'il se détruisait un peu plus chaque jour avec l'alcool et la drogue, il s'est fait une promesse, celle de retrouver les coupables coûte que coûte. Et son enquête personnelle montre que les personnes concernées seront très probablement là ce soir.

Plus de temps à perdre. Quelques minutes seulement avant la transaction, il arrive avec les renforts, par chance, même si les sirènes de leurs voitures retentissent bien avant qu'ils arrivent, le jeune homme a le temps de repérer les fugitifs. Il laisse ses collègues s'en charger tandis qu'il s'occupe d'un homme. Il n'a pas l'air comme les autres, mais il ne peut pas se permettre de le laisser filer. Il n'est sans doute qu'un pion dans leur plan, mais il a besoin de savoir. Il ne vit plus que pour retrouver les responsables de son malheur et pour ça, il est près à tout, mettre se mettre du sang sur les mains s'il le faut.

" - On va aller faire un petit tour au commissariat, au chaud, ça devrait te faire du bien."

Bien souvent, Donovan n'a aucune notion du respect, du moins pas comme les gens civilisés l'entendent, il fait les choses à sa manière peu importe que ça plaise ou non. Sur le chemin menant au poste, le silence est de mise dans la voiture malgré quelques essais pour tirer les vers du nez à son otage. Arrivé sur place, il le confie à ses collègues pour qu'il soit placé en salle d'interrogatoire, il compte s'en charger lui-même. Aller savoir pourquoi.

__________________________


Losing my way
La douleur ne disparaît jamais, on apprend seulement à vivre avec. Souris aux gens, ça t'évitera de leur expliquer pourquoi tu as mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 112
ici depuis : 29/05/2018
crédits : Poison, Anesidora, Whovian (<3), xiahism.
double-compte : Jan & Hideshi.
statut : célibataire.
MessageSujet: Re: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   Dim 3 Juin 2018 - 20:07

lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit
feat Donovan
Et merde. Tu commenças à fortement regretter d’avoir décidé d’explorer les environs justement ce soir-là. Quel était la probabilité que tu te retrouves par hasard au milieu d’une livraison de drogues, et que la police vienne l’interrompre ? Sérieusement, c’était le genre de choses qui n’arrivait presque jamais, que les flics débarquent arrêter des trafiquants de drogues. En les voyant commencer à embarquer les criminels, tu commenças à t’éloigner de la scène de crime, à reculons. Tu sentis une main se poser sur ton épaule, tu t’arrêtas net. Tu avais l’impression d’être de nouveau sous drogue. Tes muscles se contractaient, t’empêchant de bouger du moindre centimètre. On va aller faire un petit tour au commissariat, au chaud, ça devrait te faire du bien. Tu tournas lentement les yeux vers le propriétaire de la voix.

Et merde. Tu commenças à sentir ta respiration s’accélérer à la vue de son uniforme. Trop près, il était bien trop près. Euh… non ?, tentas-tu. Il n’en n’eut bien évidemment rien à faire. Journée de merde. Vie de merde. La dernière fois que tu avais été si près d’un flic, c’était lorsque tu avais échappé à la surveillance de Thothz. Et tu n’avais pas la moindre envie de te souvenir de ce jour. Tu te retrouvas toi aussi embarqué, avec pour seul infraction… non, pour aucune raison. Tu n’avais pas même été impoli. Embarqué pour rien. Le trajet fut court, bien que tu eus l’impression par moments qu’il dura une éternité, à cause de ce con de flic qui n’arrêtait pas de t’assaillir de questions. Qu’est-ce que tu en savais, des noms des trafiquants ? Tu ne savais même pas ce qu’ils faisaient là.

Toujours aussi tendu, tu les suivis bien gentiment dans la salle d’interrogatoire, supposant que si tu restais discret, ils te laisseront sortir dans dix minutes grand maximum. Tu haïssais être retenu quelque part contre ton gré, quelle qu’en soit la raison. En t’asseyant, tu te demandas si ta tête était sur le point d’exploser, ou bien si c’était ton coeur. Tu te sentais pâlir. D’une main tremblante, tu ôtas tes lunettes pour nettoyer les verres en attendant le début de l’interrogatoire. C’était peut-être une façons ridicule de déstresser, mais ce simple geste avait un effet sur ton angoisse. Minime, mais au moins tu réussissais à respirer, contrairement à d’autres fois. La porte s’ouvrit, laissant entrer l’homme qui t’avait traîné de force ici.
by evil triangle



__________________________

My legs are dangling off the edge The bottom of the bottle is my only friend I think I'll slit my wrists again and I'm gone, gone, gone, gone My legs are dangling off the edge A stomach full of pills didn't work again I'll put a bullet in my head and I'm gone, gone, gone, gone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 105
ici depuis : 02/06/2018
crédits : Odyssea (avatar), alaska (sign), tumblr (gif).
double-compte : Lisandro Salvao, Shelby Dietrich et Malone Nilson.
statut : Veuf avec pour seule compagnie ses bouteilles d'alcool et son pistolet chargé.
MessageSujet: Re: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   Dim 3 Juin 2018 - 21:34

Donovan était flic depuis des années, il avait développé certaines compétences durant toutes ces années. Il avait appris aux côtés de très bons éléments et il en était devenu un au fil du temps. Du moins, c'est ce que ses supérieurs lui avaient dit. Depuis le décès de sa femme, il était toujours le même flic, il avait les mêmes capacités à faire son travail, le seul hic, c'est qu'il avait développé une certaine agressivité et il ne ménageait pas les suspects qu'il embarquait.

Quand il avait eu cette information concernant le trafic qui allait avoir lieu, le but c'était de les prendre en flagrant délit, sinon ils disposaient rarement de preuves assez concrètes pour les inculper. Et Donovan était assez fier du coup de filet qu'il venait de mener à bien. On dit souvent qu'un flic à un instinct, une sorte de sixième sens, et le sien lui disait que cet homme qui tentait de fuir de manière très discrète n'était pas en lien direct avec ces petits trafiquants. Pourtant, il ne pouvait pas se permettre de le laisser partir, de peur de commettre une erreur.

Il l'avait embarqué sans pour autant être violent vis-à-vis de lui. Une fois dans la voiture, ils avaient effectué le trajet, pas très long en soi, durant lequel il avait question l'homme sur la banquette arrière, mais aucun son n'était sorti de sa bouche. Il avait seulement entendu le ton de sa voix quand il avait manifesté son mécontentement quand il a été embarqué avec les autres.

Une fois arrivé au commissariat, il avait été confié à ses collègues pendant que Danno allait chercher quelques paperasses avant d'aller rejoindre le jeune homme dans la salle d'interrogatoire. Il ouvrit la porte et le trouva en train de nettoyer ses lunettes. Il prit place sur la chaise face à lui en la retournant. Les deux bras posé sur le dossier de la chaise, il le fixait.

" - Bon alors dit moi tout. Nom, prénom et ce que tu faisais avec ces types."

Donovan n'était pas méchant tant qu'on ne le provoquait pas, en revanche, son sixième sens lui disait que cet homme n'avait rien à voir, mais il devait s'en assurer et surtout suivre le protocole. Oui, ça lui arrivait de suivre le protocole, même si ce n'était pas souvent. Il faisait plutôt des siennes, ce qui ne plaisait guère à ses supérieurs malgré le taux de résolution d'affaire qu'il avait à son actif.

__________________________


Losing my way
La douleur ne disparaît jamais, on apprend seulement à vivre avec. Souris aux gens, ça t'évitera de leur expliquer pourquoi tu as mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 112
ici depuis : 29/05/2018
crédits : Poison, Anesidora, Whovian (<3), xiahism.
double-compte : Jan & Hideshi.
statut : célibataire.
MessageSujet: Re: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   Dim 3 Juin 2018 - 22:35

lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit
feat Donovan
Tu sursautas au bruit que fit l’homme en tournant sa chaise. Tu levas les yeux vers lui. Impossible de déchiffrer les traits de son visage. Tu remis tes lunettes sur ton nez. C’était l’homme de tout à l’heure. La façon dont il te fixait te mettait mal à l’aise. Peut-être que tout ça n’était en réalité qu’un coup monté pour t’avoir toi et que les trafiquants de drogues faisaient partie du plan. Mais, comment aurait-ils pu prévoir que tu allais passer par ici alors qu’il y avait quelques heures, tu n’avais absolument pas prévu de ressortir après être rentré du travail ?

C’est nouveau ça qu’on se tutoie entre inconnus ? C’est une coutume australienne ?, lanças-tu avec un sourire en coin, continuant malgré tout de pâlir. Ce n’était pas la meilleure idée que tu avais eu de ta vie, cette remarque. Tu le vis s’approcher, ses mains s’approchant de ta gorge. Tu eus l’impression de commencer à étouffer. Tu fermas les yeux aussi fort que possible, te préparant à te faire frapper, et les rouvris. Il n’avait pas bougé d’un centimètre. Tu levas les mains vers ta gorge. Pas de douleur semblables à celles causées par une tentative d’étranglement.

Tu te souvins que le policier t’avait posé une question. Qu’elle était-elle ? Tu ne savais plus. Tu n’arrivais pas à calmer les tremblements de tes mains, à retrouver une respiration normale. Tu avais oublié de prendre tes médicaments dans l’après-midi et tu n’avais pas pu les prendre ce soir. D’où ton hallucination. Tu n’avais pas l’ordonnance sur toi, les flics qui t’avaient enfermé dans la salle n’avaient pas voulu te le donner. J’ai des médicaments importants à prendre mais j’avais pas l’ordonnance dans mes affaires, vos collègues n’ont pas voulu me les donner. Si vous me récupérez les boîtes et un verre d’eau, j’vous dirai tout ce que je sais. Ce qui voulait dire rien. Mais ça, il ne le savait pas.
by evil triangle



__________________________

My legs are dangling off the edge The bottom of the bottle is my only friend I think I'll slit my wrists again and I'm gone, gone, gone, gone My legs are dangling off the edge A stomach full of pills didn't work again I'll put a bullet in my head and I'm gone, gone, gone, gone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 105
ici depuis : 02/06/2018
crédits : Odyssea (avatar), alaska (sign), tumblr (gif).
double-compte : Lisandro Salvao, Shelby Dietrich et Malone Nilson.
statut : Veuf avec pour seule compagnie ses bouteilles d'alcool et son pistolet chargé.
MessageSujet: Re: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   Dim 3 Juin 2018 - 23:11

Même si Donovan avait de la bouteille concernant ses années dans la police, et sans mauvais jeu de mots par rapport à son alcoolisme, il lui arrivait parfois de se tromper. Ça arrivait à tout bon élément, une mauvaise information, une mauvaise déduction et le déroulement d'une enquête pouvait être chamboulé. Dans le cas présent, il avait eu l'intuition que cet homme n'y était pour rien, mais pour le moment et ne lui en fit pas part.

Il s'installa confortablement sur la chaise, dossier contre la table. Même s'il était flic, on lui disait souvent qu'il n'en avait pas l'air. D'une part parce qu'il ne portait pas d'uniforme et que son physique assez négligé pour ne pas dire totalement négligé, ne correspondait pas du tout à l'image d'un policier comme on pourrait se le représenter au premier abord. D'autre part, il avait des méthodes bien à lui, bien qu'il respectait les suspects qu'il interrogeait, il ne prenait pas de pincettes et allait droit au but.

" - Non c'est une coutume de chez moi. Mais crois-moi le tutoiement sera le dernier de tes problèmes quand tu te retrouveras derrière les barreaux avec des mecs qui ont déjà fait plusieurs séjours."

Ses manières de faire frôlait parfois l'illégalité, mais il s'en fichait pas mal, au fond, il s'en foutait totalement, tout ce qui voulait c'était bouclé le dossier et pour ça, peu importe si ses méthodes ne plaisaient pas. On lui demandait des résultats, ils étaient là.

" - Tu penses sincèrement que j'ai une tête à jouer au docteur ? Je suis pas dupe tu sais, je sais que tu n'es au courant de rien, ou tout du moins que tu fais comme si tu ne l'étais pas. Mais comme j'ai pas envie de me retrouver avec ton cadavre sur les bras, ça ne plairait pas trop aux femmes de ménage je pense, je vais aller te chercher tes médicaments. Sache simplement que si tu me prends pour un con, tu risques de le regretter. Dis moi simplement ce que tu faisais là et je te laisse repartir. On sait tous les deux que t'as pas une tête de trafiquant, plus vite tu m'en parle, plus vite tu rentres chez toi."

Et plus vite lui rentrera chez lui aussi. Enfin dans sa caravane, isolé et en proie avec comme seule compagnie ses bouteilles d'alcool.

__________________________


Losing my way
La douleur ne disparaît jamais, on apprend seulement à vivre avec. Souris aux gens, ça t'évitera de leur expliquer pourquoi tu as mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 112
ici depuis : 29/05/2018
crédits : Poison, Anesidora, Whovian (<3), xiahism.
double-compte : Jan & Hideshi.
statut : célibataire.
MessageSujet: Re: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   Dim 3 Juin 2018 - 23:43

FEAR : Forget Everything And Run
feat Donovan
Quoi ? Derrière les barreaux ? Avec des habitués des lieux ? Ta gorge se serra. Non. Hors de question. Tu ne voulais pas être de nouveau enfermé. Ca ira. J’ai assez fréquenté de meurtriers comme ça, articulas-tu difficilement. Tu te rendis compte trop tard que ce n’était sûrement pas le genre de chose à avouer devant un policier. D’ailleurs, en était-ce vraiment un ou était-il réellement engagé par tu ne savais qui pour te tuer ?

A force de t’inquiéter, une hallucination vint te rappeler ce qu’il se passait si tu oubliais tes médicaments et que tu étais en situation de stresse. La police était censée venir en aide aux honnêtes citoyens, mais ils avaient strictement refusé de te donner tes médicaments sans ordonnance. ACAB. Tu lui dis que tu lui dirais tout ce qu’il voulait si lui allait te les chercher. A ta grande surprise, il accepta aussitôt. Au final, peut-être que pas tous les flics sont des bâtards.

C’est une menace pour me faire avouer n’importe quoi ?, t’inquiétas-tu. De toutes façons je ne dirai rien tant que j’aurais pas eu mes médicaments, t’empressas-tu d’ajouter. Tu n’allais pas ressortir de là vivant, tu en étais convaincu. Ils te l’avaient répété, que les policiers étaient dangereux et voulaient te tuer. Ils disaient aussi que si tu t’échappais, un policier finirait par te retrouver et te ramener avec eux, et que dans ce cas ce serait eux qui te tueraient. J’en ai besoin tout de suite, pour votre propre sécurité, déclaras-tu. Tu avais presque l’impression d’être au bord du malaise. Heureusement que tu étais assis, tes jambes auraient lâché depuis bien longtemps.
by evil triangle



__________________________

My legs are dangling off the edge The bottom of the bottle is my only friend I think I'll slit my wrists again and I'm gone, gone, gone, gone My legs are dangling off the edge A stomach full of pills didn't work again I'll put a bullet in my head and I'm gone, gone, gone, gone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 105
ici depuis : 02/06/2018
crédits : Odyssea (avatar), alaska (sign), tumblr (gif).
double-compte : Lisandro Salvao, Shelby Dietrich et Malone Nilson.
statut : Veuf avec pour seule compagnie ses bouteilles d'alcool et son pistolet chargé.
MessageSujet: Re: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   Lun 4 Juin 2018 - 12:03

Donovan était le genre de personnes qui pouvaient être aussi bien gentil quand les autres l'étaient avec lui, mais il ne fallait pas trop le pousser dans ses retranchements, sinon il risquait de changer radicalement et personne n'avait envie d'assister à ce spectacle. Il faut dire qu'avec l'alcool qu'il ingurgitait, il se demandait même parfois comment il pouvait encore avec les idées claires, mais le sujet n'était pas celui-ci.

L'homme qui se trouvait en face de lui semblait avoir besoin d'un traitement, mais il ne pouvait pas lui donner n'importe quoi, il avait besoin de s'assurer qu'il en avait bel et bien besoin, c'est ce que ses collègues étaient en train de faire et il devait aller voir s'ils avaient trouvés quelque chose.

Quand le suspect prit la parole, Donovan eu un petit rictus. Il avait côtoyé des criminels, très bien, c'est qu'il a un dossier judiciaire dans ce cas, ce sera encore plus facile que ce qu'il croyait au premier abord. Il le fixe quelques secondes, avant de le déstabiliser, voir comme il allait réagir, puis il décide de lui balancer ce qu'il sait. Autrement dit, qu'il n'y était très certainement pour rien.

" - Si je t'avais menacé je ne m'y serai pas pris comme ça." fait-il en rigolant.

Donovan n'était pas du genre à menacer les gens, sauf peut-être.. Non il ne menaçait personne en dehors des dangereux criminels et du cartel espagnol qui avait tué sa femme et son enfant.

" - Si tu savais à quel point je me contrefou de ma propre sécurité. En revanche, j'aimerai bien que mes collègues n'aient pas à intervenir, ils seront sans doute moins patient que moi."

Sur ces mots, il se leva pour se renseigner sur les informations trouvées sur ce type et savoir s'ils avaient obtenu son dossier médical pour qu'il puisse lui apporter ses médicaments. Un collègue était déjà parti les chercher visiblement. Il souffrait d'hallucinations s'il ne prenait pas son traitement, ce qui expliquait son comportement parfois étrange. En attendant quelques minutes qu'il revienne, il alla se servir un café et ramena un verre d'eau dans la salle où il se trouvait précédemment.

" - Un collègue arrive avec tes médicaments." fit-il en posant le verre devant lui, tandis qu'il but son café adossé contre le mur.

__________________________


Losing my way
La douleur ne disparaît jamais, on apprend seulement à vivre avec. Souris aux gens, ça t'évitera de leur expliquer pourquoi tu as mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 112
ici depuis : 29/05/2018
crédits : Poison, Anesidora, Whovian (<3), xiahism.
double-compte : Jan & Hideshi.
statut : célibataire.
MessageSujet: Re: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   Lun 4 Juin 2018 - 13:52

FEAR : Forget Everything And Run
feat Donovan
Il ne répondit rien face à tes quelques mots irréfléchis. Tant mieux. Il continua malgré tout de te fixer, ta mâchoire continua de se resserrer. Tu finis par baisser les yeux, avalant ta salive avec difficulté tant ta gorge se nouait. Ton pied commença à trembler sur le sol. Ca commençait à faire trop de temps que tu étais immobile. Vivement que tu retrouves l’air frais et ta liberté. Surtout que tu n’avais rien fait pour en être privé. Tu avais juste fumé dans la rue alors que ce n’était plus vraiment légal en Australie, mais ce n’était même pas pour ça que tu te retrouvais ici.

Apparemment, il ne t’avait pas menacé. Il riait. Tu le dévisageas, sérieusement mal à l’aise. Tu repensas à ce qu’un de tes psychiatres t’avait dit à plusieurs reprises. Pendant vos crises d’angoisse, causées ou non par vos phobies, la respiration est essentielle. Tu tentas de suivre son conseil. Quatre secondes d’inspiration, quatre secondes de respiration bloquée, quatre secondes d’expiration, quatre secondes de respiration bloquée, et ainsi de suite. Ca ne semblait pas très efficace. Etait-ce seulement car tu n’arrivais pas à calmer les tremblements secouant ton torse ? Tu n’en savais rien, tu n’étais pas en état d’y réfléchir.

Il évoqua ses collègues et leur patience plus faible. Ca aussi, c’est une menace ?, murmuras-tu avec difficulté. Parler devenait douloureux. Tu n’aurais pas pu espérer pire situation pour commencer à tomber dans le mutisme. Ils avaient de si nombreuses fois répété que face à la police, il était indispensable de garder le silence si vous ne vouliez pas qu’on vous fasse de mal. Tu ne t’en n’étais pas entièrement rendu compte auparavant, mais tu commençais à te demander s’ils n’avaient pas usé de programmation mentale pour vous manipuler et vous détruire le cerveau. Ou bien ce n’était que de la paranoïa.

Le policier sortit quelques minutes de la pièce. Il revint avec un café et ton verre d’eau, en déclarant que son collègue allait bientôt te ramener les médicaments. Au bout de quelques minutes, ce dernier arriva avec les fameuses boîtes. Clozapine, propranol, lithium. Tu détestais devoir prendre ces médicaments devant des personnes qui avaient leurs noms. Ton antidépresseur et le propranol, tu te foutais, mais les autres, non. Tu avalas les comprimés et vidas le verre. Merci, marmonnas-tu. Vous vouliez savoir quoi, déjà ? Si tout se passait comme d’habitude, plus qu’une demie-heure voire trois quarts d’heure à attendre avant qu’ils fassent effet.
by evil triangle



__________________________

My legs are dangling off the edge The bottom of the bottle is my only friend I think I'll slit my wrists again and I'm gone, gone, gone, gone My legs are dangling off the edge A stomach full of pills didn't work again I'll put a bullet in my head and I'm gone, gone, gone, gone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 105
ici depuis : 02/06/2018
crédits : Odyssea (avatar), alaska (sign), tumblr (gif).
double-compte : Lisandro Salvao, Shelby Dietrich et Malone Nilson.
statut : Veuf avec pour seule compagnie ses bouteilles d'alcool et son pistolet chargé.
MessageSujet: Re: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   Lun 4 Juin 2018 - 16:03

Ce qui permet à un flic d'être un bon élément c'est de savoir observé et d'être patient. Et cet homme, il savait pertinemment qu'il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond, qu'il allait mal, pourtant il ne manifestait pas une grande empathie. Danno n'était pas ce genre de personnes qui s'implique émotionnellement sur les enquêtes qu'il doit résoudre. Alors oui, une femme trompée c'est triste, une famille qui vole en éclat c'est triste, mais ça ne l'atteint pas. Pas comme la perte de sa femme et de son enfant qu'il n'aura jamais connu. Et pour ça, il est prêt à faire couler du sang, même si tout le monde ignore qu'il continue l'enquête de son côté malgré l'interdiction qu'on lui a mentionné il y a de ça cinq ans.

Donovan ne peut s'empêcher de rire quand l'homme face à lui pense qu'il le menace une nouvelle fois. C'est tellement mal le connaître, mais au fond il ne peut pas lui en vouloir. Ce n'est pas le genre de flic à prendre des pincettes ni même à minimiser les dégâts. Il est franc et parfois, sa franchise est assez mal vu. Au fond, il s'en contrefiche pas mal que ses propos blessent. Une fois de plus, il n'éprouve aucune empathie pour qui que ce soit. Pas plus pour cet homme que pour toutes les personnes qui passent par la case interrogatoire voire prison.

" - Tu ne me connais pas, et je ne peux t'en vouloir, mais sache que quand je menace quelqu'un, c'est généralement avec un flingue braqué sur la tempe. Est-ce que c'est le cas ?"

Sentant son téléphone vibrer, il s'excusa, se leva et répondit à l'appel. Des collègues qui venaient de lui donner des informations un peu plus précises sur le jeune homme en question. Notamment son dossier médical et quelques uns de ses antécédents judiciaires. Mais il n'avait été impliqué dans quoique ce soit qui ressemblant au coup de filet de ce soir.

Les médicaments venaient d'arriver alors que Donovan était adossé contre le mur. Il le regardait intensément essayant de déceler ce qui se cachait derrière ce visage. Mais après avoir avalé une gorgée de sa boisson, l'homme s'adressa à lui.

" - Qu'est-ce que tu faisais avec ces types ce soir ? C'était quoi ton rôle dans cette transaction ?"

Froissant le gobelet en plastique qui contenait la boisson noire, il le mit dans la poubelle du couloir à l'extérieur de la salle.

" - Plus vite tu me donneras les détails, plus vite tu rentreras chez toi et on te laissera tranquille."

C'était une manière comme une autre de l'inciter à parler.

__________________________


Losing my way
La douleur ne disparaît jamais, on apprend seulement à vivre avec. Souris aux gens, ça t'évitera de leur expliquer pourquoi tu as mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 112
ici depuis : 29/05/2018
crédits : Poison, Anesidora, Whovian (<3), xiahism.
double-compte : Jan & Hideshi.
statut : célibataire.
MessageSujet: Re: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   Lun 4 Juin 2018 - 18:34

FEAR : Forget Everything And Run
feat Donovan
Pourquoi riait-il à nouveau ? Qu’est-ce qu’il y avait de si drôle ? Rien. Absolument rien. Tu ne me connais pas, et je ne peux t'en vouloir, mais sache que quand je menace quelqu'un, c'est généralement avec un flingue braqué sur la tempe. Est-ce que c'est le cas ? Un… flingue… braqué sur la… tempe… ? Tu t’enfonças au fond de ta chaise avec un mouvement de recul. Tu déglutis difficilement, tous tes efforts pour calmer ton rythme respiratoire tombaient en ruine. Tu sentais à nouveau le canon d’un flingue caresser ta tempe, descendant doucement le long de ta joue. Tu étais incapable de bouger, paralysé par la peur. Tu n’avais pas ta place ici, ton casier judiciaire était entièrement vierge. Il n’y avait pas eu de plainte suite au meurtre mystérieux et non élucidé de la fille de ton collège. Son téléphone sonna, il décrocha. Tu évitas d’écouter ce qu’il disait, ne voulant pas angoisser davantage.

Sur ordre de leur supposé supérieur, les flics de tout à l’heure t’apportèrent enfin tes médicaments. Tu avais apparemment su te montrer convaincant. Ou alors, ils n’étaient en réalité pas des cons qui refusaient de donner des médicaments non accompagnés de leurs ordonnances sous prétexte qu’ils étaient utilisés comme de potentielles drogues. Peu importait, tu les avais. Et tu espérais pouvoir repartir avec. On sait jamais. Tu en avais encore un peu chez toi, mais pour deux ou trois bons jours uniquement.

C’était donc bien une transaction de drogues. Tu étais sûr d’avoir reconnu l’odeur, même après plus de vingt ans. J’en sais rien, je les avais jamais vus de ma vie. Je prends pas de drogue, j’ai juste eu la mauvaise idée de passer par des rues inconnues avant de rentrer chez moi. Il te demanda les détails. Tu trouvais avoir déjà été suffisamment précis. Je suis sorti du travail à dix-huit heures trente, je suis rentré chez moi chercher des affaires pour mon fils qui était aux urgences et signer des papiers, en sortant j’ai fait un tour dans des rues que je ne connaissais pas pour explorer un peu la ville et je me suis retrouvé là où on s’est rencontrés, précisas-tu. Il te sembla avoir décrit autant que possible ton trajet.
by evil triangle



__________________________

My legs are dangling off the edge The bottom of the bottle is my only friend I think I'll slit my wrists again and I'm gone, gone, gone, gone My legs are dangling off the edge A stomach full of pills didn't work again I'll put a bullet in my head and I'm gone, gone, gone, gone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 105
ici depuis : 02/06/2018
crédits : Odyssea (avatar), alaska (sign), tumblr (gif).
double-compte : Lisandro Salvao, Shelby Dietrich et Malone Nilson.
statut : Veuf avec pour seule compagnie ses bouteilles d'alcool et son pistolet chargé.
MessageSujet: Re: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   Lun 4 Juin 2018 - 23:05

Donovan avait beau avoir la réputation d'être un connard, il l'était, mais il n'était pas non plus totalement inhumain, il savait agir en fonction des différents cas qu'il rencontrait. Et pour celui-ci, il avait vu d'instinct qu'il ne pouvait pas le laisser sans médicaments. Il refusait d'avoir un cadavre ou un type incontrôlable parce qu'il avait refusé de lui donner ce qui lui permettait de se sentir mieux.

Donovan pouvait parfois paraître diabolique, et dans certaines situations, il l'était. C'est le genre de policier qui marche beaucoup au bluf et d'ailleurs, c'est pour ça qu'il est si bon au poker. Parce qu'il sait mentir et que ça paraît totalement crédible. Et cette fois là, quand le jeune homme pensait sans cesse qu'il le menaçait, il cru bon de lui faire comprendre qu'il ne menaçait pas tout le monde, mais lorsqu'il le faisait c'était à l'aide d'un pistolet braqué sur eux. C'est toujours plus persuasif que n'importe quel autre mot.

Les médicaments étaient arrivés, il le fixa les prendre avant de le reposer la question en attendant une réponse qu'il espérait claire, concise et rapide. Ce qu'il ne tarda pas à lui fournir quand il se décida à prendre la parole. Il l'écoute avec attention. Ainsi donc il ne les connaissait pas, bon en soit, il le savait déjà, mais il avait besoin de l'entendre et surtout, de lire la sincérité dans ses yeux, c'était important pour le franco-allemand. Il fournit quelques détails supplémentaires qui prouvait qu'il ne pouvait pas connaître ces types qu'il avait arrêté en même temps que lui. Autant il y a des suspects qui n'hésitent pas à inventer des histoires pour se sauver la peau, mais on ne planifie pas une telle histoire quand on est coupable. Donc il est innocent et Donovan le savait depuis le début.

" - Bien. Dans ces cas-là tu vas pouvoir rentrer chez toi. J'ai juste une dernière question, depuis combien de temps tu prends ces médicaments ?"

Côté drogue et alcool, le lieutenant était plutôt calé, avec tout ce qu'il ingurgitait à longueur de journée, et ce depuis cinq ans, il en connaissait un rayon là-dessus.

__________________________


Losing my way
La douleur ne disparaît jamais, on apprend seulement à vivre avec. Souris aux gens, ça t'évitera de leur expliquer pourquoi tu as mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 112
ici depuis : 29/05/2018
crédits : Poison, Anesidora, Whovian (<3), xiahism.
double-compte : Jan & Hideshi.
statut : célibataire.
MessageSujet: Re: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   Mar 5 Juin 2018 - 23:10

lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit
feat Donovan
Rentrer ? Déjà ? Vraiment ? Il te demanda depuis combien de temps tu étais sous médicaments. L’angoisse revint te saisir de plus belle. Tu te pris le front dans les mains, fronçant les sourcils sous la douleur de ton mal de tête. Tu t’inquiétais pour rien, tu le savais. Mais en même temps… tu ne pouvais pas t’en empêcher. Et si l’un des membres de la secte était policier et avait réussi à être muté à Bowen ? Ca te semblait impossible d’obtenir une mutation dans un coin paumé à l’étranger, mais qui sait. Euh… je ne sais plus trop… la clozapine ça doit faire sept ans, mais je suis sous antidépresseurs, anxiolytiques, somnifères depuis quinze ans. Pour le lithium je sais plus quand ils ont commencé à m’en donner… Tu ôtas tes lunettes pour te frotter les yeux. Tu reposas le regard sur le policier. Pourquoi vous me demandez ça ?, lanças-tu.

Tu entendis la porte de la salle d’interrogatoire s’ouvrir. Tu levas la tête et eus un mouvement de recul brutal. Tes lunettes quittèrent tes mains pour se retrouver sur le sol. Cette silhouette, cette coiffure te semblaient beaucoup trop familières. Tu savais très bien que ce n’était qu’une angoisse injustifiée, si ça avait été ton bourreau passé, tu l’aurais aussitôt vu lorsque tu avais encore tes lunettes sur le nez. Tu avais réussi à te calmer, mais tes mains recommençaient à trembler. Tant d’efforts si rapidement détruits. Lieutenant, on a un des trafiquants qui a donné le nom de l’homme que vous êtes en train d’interroger. Et merde. Plus jamais tu ne travailleras gratuitement en échange de médicaments quand tu avais fini ta prescription en avance. J’vous jure que je savais pas que j’en connaissais un, déclaras-tu en pâlissant à nouveau tandis que ses paroles te revenaient en tête. Sache simplement que si tu me prends pour un con, tu risques de le regretter. Bientôt, tu allais sûrement te retrouver avec le flingue dont il avait parlé plus tôt contre la tempe.
by evil triangle



__________________________

My legs are dangling off the edge The bottom of the bottle is my only friend I think I'll slit my wrists again and I'm gone, gone, gone, gone My legs are dangling off the edge A stomach full of pills didn't work again I'll put a bullet in my head and I'm gone, gone, gone, gone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 105
ici depuis : 02/06/2018
crédits : Odyssea (avatar), alaska (sign), tumblr (gif).
double-compte : Lisandro Salvao, Shelby Dietrich et Malone Nilson.
statut : Veuf avec pour seule compagnie ses bouteilles d'alcool et son pistolet chargé.
MessageSujet: Re: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   Mer 6 Juin 2018 - 17:21

En soi, au niveau de la loi, même si c'était sans doute ce que respectait le moins le lieutenant, il n'avait aucune raison de le retenir, alors autant le laisser partir ? Et puis, rien n'empêchait de le filer pour voir ses trajets et voir s'il était aussi honnête qu'il le prétend. En attendant, puisqu'il lui avait apporté ses médicaments, il n'était pas dupe non plus, et savait que certaines personnes ne les utilisaient pas pour se "soigner" mais plutôt pour les éléments qu'ils contiennent et qui peut, très bien faire office de drogue. Ce ne serait pas la première personne à se droguer avec des médicaments après tout. Il avait déjà vu bien pire, et plus rien ne l'étonnait.

Alors que le jeune homme reprend la parole pour répondre à sa question, Donovan écoute. Il semble sous traitement depuis déjà un bon bout de temps. De toute manière, maintenant il a son nom, il examina son dossier médical un peu plus en profondeur pour s'assurer que ses prises soient légales et si toute cela se relève positif alors il le laissera retourner à sa vie civile sans aucun problème. C'était sans compter l'intervention d'un de ses officiers qu'il remercie d'un signe de tête.

À cette annonce, un sourire narquois se dessina sur son visage puis, il enfila ses mains dans ses poches et alla se poster juste derrière sa chaise. Histoire de le faire mariner un petit peu. Jusqu'ici, Donovan avait été plus que clément avec lui, il avait agit dans l'intérieur de Tian, et lui avait quoi ? Il lui avait menti, l'avait mené en bateau alors qu'à de nombreuses reprises il lui avait bel et bien signifier de ne pas jouer au con avec lui sous peine de représailles.

" - Parfait. Dans ces cas-là tu vas m'expliquer comment ça se fait que tu le connais ? Et pas de mensonge, parce que là j'ai dépassé mon quota de gentilesse et de patience pour la journée."

Le timbre de sa voix avait changé, Donovan détestait être pris pour un con, et s'il écoutait ses pulsions, oui il aurait braqué ce flingue sur sa tempe. Il aurait aussi éteint les caméras et micros de la salle. Il posa alors ses deux mains sur la table, juste à côté de l'homme et tourna la tête sur le côté avec le même grand sourire provocateur.

__________________________


Losing my way
La douleur ne disparaît jamais, on apprend seulement à vivre avec. Souris aux gens, ça t'évitera de leur expliquer pourquoi tu as mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 112
ici depuis : 29/05/2018
crédits : Poison, Anesidora, Whovian (<3), xiahism.
double-compte : Jan & Hideshi.
statut : célibataire.
MessageSujet: Re: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   Mer 6 Juin 2018 - 19:55

FEAR : Forget Everything And Run
feat Donovan
Il ne répondit pas à ta question, interrompu par son collègue. Etait-ce simplement du bluff pour tenter de te faire avouer ? Et puis, avouer quoi ? Tu n’y étais pour rien dans cette histoire, tu avais juste été au mauvais endroit au mauvais moment, avec la mauvaise personne. C’était le seul criminel que tu connaissais à Bowen, ce type. Enfin, le seul dont tu connaissais les activités illégales.

Le ton que le lieutenant venait d’employer te fis angoisser encore davantage. Terminée pour ce soir, la bienveillance. Il se rapprocha, beaucoup trop. Ta respiration et ton rythme cardiaque s’accélérèrent. Il était juste derrière ta chaise. Tu haïssais que l’on s’approche de toi sans t’avoir demandé l’autorisation, tu avais trop eu l’habitude que ce soit pour te frapper. Tu sursautas lorsque ses mains se posèrent sur la table.

Je… j’en connais q-qu’un, Mais à peine. C’est un de mes c-clients, répondis-tu avec difficulté. Parler tirait sur ta gorge déjà douloureuse à cause de l’angoisse. Tu n’osais pas même remettre tes lunettes sur ton nez. Tu osais à peine respirer, surtout de la façon dont tu réussissais à le faire. Peut-être allais-tu mourir ce soir. C’était ce que tu songeais à chaque crise d’angoisse.
by evil triangle



__________________________

My legs are dangling off the edge The bottom of the bottle is my only friend I think I'll slit my wrists again and I'm gone, gone, gone, gone My legs are dangling off the edge A stomach full of pills didn't work again I'll put a bullet in my head and I'm gone, gone, gone, gone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tian&Donovan + FEAR : Forget Everything And Run
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: northern District-
Sauter vers:  
digne d'un conte de fée...
Le temps d'une soirée, la salle de fêtes a donc été transformée en hall digne d'un royaume. Beauté, richesse, lumière et ambiance féérique, tout pour vous plonger dans un univers surréel.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES