AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 somebody make me feel alive (violet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm f
avatar
messages : 1327
ici depuis : 17/08/2016
double-compte : anae ๑ anka ๑ jaeden ๑ grace
statut : lonely heart
MessageSujet: somebody make me feel alive (violet)   Mar 5 Juin 2018 - 0:42

La blonde fuyait son logement, elle ne voulait plus rester enfermée chez-elle, seule avec sa conscience pendant que sa colocataire s'épuisait au boulot. Sa maison était devenue son lieu de travail avec le temps, l'endroit où elle éparpillait ses idées, ses croquis et ce n'était pas parce qu'elle ne pouvait plus travailler qu'elle s'enfuyait, uniquement parce qu'elle voulait s'arrêter de penser et que le meilleur moyen était de faire des choses, sortir et ne penser à rien d'autre qu'à ce qu'elle allait faire. Même si l'automne trônait sur l'Australie, les températures étaient plus que raisonnables, plus supportable qu'en été d'ailleurs. Robe de plage sur son corps frêle, elle prenait rapidement les affaires qui manquaient, elle ne prenait jamais trop d'affaires sous le bras, juste un sac où placer son portable, quelques sous et une serviette puis prenait le pas pour rejoindre la mer. Les minutes de marche défilaient rapidement et sur place, elle regardait autour d'elle. Comme si elle attendait de reconnaître une tête qui pourrait la sortir de sa solitude, mais malgré le nombre d'individus, aucune n'en ressortait. La vénézuélienne soufflait avant de stopper son regard sur un magasin de surf. Elle n'avait jamais été forte à ce sport, son record personnel était de dix secondes tout au plus et si c'était ce qui était drôle, l'échec sur ce genre de truc, elle rêvait de dompter les vagues australiennes et pouvoir faire la belle en ressortant de l'eau. Pour l'instant, elle n'était qu'au stade où les gens riaient d'elle en la regardant — et elle se comptait dans la liste. Andeana entrait dans le magasin et contempler les planches comme une enfant qui découvrait une boutique de friandises, elle faisait rapidement le tour avant de rejoindre une femme dos à elle, probablement en train de s'occuper des affaires du magasin. « Bonjour ! Vous n’avez pas quelque chose à conseiller à une débutante ? » La blonde affichait un large sourire, espérant ne pas parler à une simple cliente. Quand la femme fût retournée son sourire se déformait et son regard enthousiaste se transformait, montrait des yeux plus surpris. « Violet ? » Quelque part, elle espérait grandement qu’elle ne déconnait pas, que ce n’était pas simplement son sosie, elle avait besoin d’une personne comme elle maintenant.

__________________________


i’ll prepare the flower way
for you i could pretend like i was happy when i was sad. for you i could pretend like i was strong when i was hurt. i wish love was perfect as love itself. i grew a flower that cant be bloomed in a dream that cant come true. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 3591
ici depuis : 05/04/2018
crédits : lux aeterna
double-compte : zara & blanche
statut : la violence ♥
MessageSujet: Re: somebody make me feel alive (violet)   Mer 6 Juin 2018 - 20:28

Journée de calme avant la tempête, Violet profitait des instants de répit avant la grande compétition organisée par la ville. La boutique sponsorisait l'évènement et pour cause la jeune commerçante avait beaucoup de choses à organiser. Elle ne savait plus trop où donner de la tête, d'ailleurs, alors que l'évènement arrivait à grands pas. Toute la matinée lui avait servi à décharger des cartons de nouveaux produits qu'elle avait reçus pour l'occasion. Du surplus qui allait lui être bien utile ainsi que des t-shirts à l'effigie de la compétition. La boutique était vide et, pour une fois, cela ne lui dérangeait en rien, c'était même l'idéal pour avancer les préparatifs. Pourtant, Violet avait tenu à laisser la boutique ouverte au cas où un client aurait l'envie d'arrêter par ici avant de se lancer dans les vagues. Elle était incapable de fermer boutique, même lorsque cela était nécessaire. Certains diraient qu'elle était accro à son job, pourtant il n'était en réalité que la seule chose qu'elle possédait. Elle y tenait, tout simplement.
Violet s'était installée au comptoir caisse munie de son ordinateur portable, une pile de papiers à ses côtés. Elle installa son portable sur le rebat du comptoir, où les clients passaient normalement pour payer, ainsi elle demeurait près si quelqu'un s'aventurait à l'intérieur. Après de longues minutes de travail, la clochette de la porte retentit laissant entrer un premier client depuis quelques heures. Violet, trop concentré sur son ordinateur, n'entendit même pas la porte s'ouvrir. Contrairement à son habitude, elle demeura occupée dans ses affaires. Il fallait qu'elle soit évidemment bien stressée pour omettre de saluer quelqu'un. Ce fut à la cliente, une belle grande jeune femme, à venir quémander de l'aide. En entendant le son de sa voix, Violet sursauta légèrement en prenant conscience de la présence de la dame. Elle réalise, par le fait même, le pitoyable service qu'elle offrait. Désolée, je ne vous avais pas entendu entrer. Elle se retourna pour faire face à la cliente. Oui, évid... Euh.. Andeana? Violet scruta la jeune femme attentivement, souriant sans pouvoir se contrôler. C'est pas vrai! Je suis tellement contente de te voir! Violet attira la blonde dans ses bras, lui faisant une étreinte sincère. Cela faisait des années qu'elle n'avait pas vu Andeana et elle ne pouvait pas en croire ses yeux, elle était face à elle dans sa boutique. Leurs adieux avaient été prononcés à leur départ d'Hawaï, il y a six ou sept ans de cela, et elles n'avaient jamais eu la chance de se revoir. Dis moi que tu es de retour à Bowen!

__________________________


❝ i will be right by your side❞ if i can't find the cure, i'll fix you with my love. no matter what you know, i'll fix you with my love. and if you say you're okay, i'm gonna heal you anyway. promise I'll always be there, promise i'll be the cure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 1327
ici depuis : 17/08/2016
double-compte : anae ๑ anka ๑ jaeden ๑ grace
statut : lonely heart
MessageSujet: Re: somebody make me feel alive (violet)   Lun 11 Juin 2018 - 23:55

À peine arrivée, elle voyait de nombreuses personnes surfer sur les vagues australiennes, certaines échouaient, d'autres arrivaient à maîtriser la nature, comme s'il était fait pour rider sur la mer. Andeana se trouvait toujours avec ceux de la première catégorie, ceux qui essayaient en vain, qui manquaient d'expérience, mais elle comptait se rattraper, profiter de sa solitude pesante pour faire quelque chose d'enrichissant pour elle-même, bien que son corps hurlait de ne rien faire au risque de tout faire foirer. Parce que pour elle, ça n'avait pas l'air si physique, si dangereux au niveau de sa santé, vu comment les autres faisaient rêvés, elle oubliait, passait outre. La sonnette retentissait alors qu'elle mettait un premier pied dans le magasin où elle ne savait même pas quoi regarder en premier tellement il y avait d'affaires. Elle se perdait dedans, lisant quelques étiquettes, comme si ça allait lui donner la réponse, mais rien. Alors elle se retournait vers la personne qui s'y connaissait le mieux, bien qu'elle aurait préférée ne déranger personne. Ses premiers mots sortis, sa question posée, elle s'arrêtait net lorsqu'elle reconnaissait le visage de celle qui était probablement la propriétaire des lieux. La regardant comme si c'était un fantôme qui apparaissait à ses yeux, elle était plus un fantôme du passé, mais en même temps une personne qu'elle ne pouvait pas oublier. Elles s'étaient quittées au même endroit en prenant deux chemins différents, des avions qui allaient les emmener dans des directions opposées. Si Andeana ne perdait jamais espoir de retrouver des personnes dans ce Monde, qu'elle l'estimait assez petit, mais bien peuplée, elle avait toujours retrouvé les personnes qui l'avaient accompagné estimant que tout le monde était lié par une force incroyable. Il fallait juste qu'elle laisse le temps à la vie, laisser les vagues du destin ramener les gens vers elle. Sa voix ne lui laissait aucun doute, son sourire s'affichait plus large, ses yeux plus brillants, la flamme de son coeur se ravivait un peu de bonheur. « Je suis tellement heureuse aussi ! » Elle ne rechignait pas à l'accolade, elle lui aurait sûrement donnée si elle ne l'avait pas fait. « Bien sûr que je suis de retour ici ! Ça fait bien deux ans que je traîne dans cette ville sans la quitter. » Deux ans pile, même. C'était un peu contre elle, nomade née, elle avait toujours explorée les lieux de cette planète et s'arrêter ne l'avait au départ pas réellement enchantée. Maintenant elle s'y faisait, se disant qu'il y aurait toujours un moment où elle reprendrait le chemin vers d'autres lieux. « Qu'est-ce que tu fais ici ? T'es à Bowen depuis quand ? C'est fou qu'on se retrouve dans cette ville ! » Elle n'arrivait pas à cacher son excitation, disant tout ce qu'elle pensait n'importe comment. « C'est à toi cette boutique ? » Si oui, ça voulait clairement dire qu'elle n'était pas là que de manière éphémère et ça ne pouvait que rendre plus heureuse la blonde, d'avoir une personne en plus à compter dans son aventure.

__________________________


i’ll prepare the flower way
for you i could pretend like i was happy when i was sad. for you i could pretend like i was strong when i was hurt. i wish love was perfect as love itself. i grew a flower that cant be bloomed in a dream that cant come true. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 3591
ici depuis : 05/04/2018
crédits : lux aeterna
double-compte : zara & blanche
statut : la violence ♥
MessageSujet: Re: somebody make me feel alive (violet)   Jeu 21 Juin 2018 - 21:23

Elles ne s'étaient pas vues depuis des années. Violet était maintenant installée à Bowen depuis près de sept ans. Elle avait arrêté ses escapades, s'étant finalement trouvé un endroit qu'elle pouvait appeler affectueusement sa maison. Ça avait été une tâche ardue, elle qui ne semblait jamais satisfaite des endroits qu'elle visitait, se lassant rapidement du quotidien. Âme solitaire à la recherche de nouvelles aventures, elle s'était transformée en arrivant dans cette ville qui respirait le calme. Après les années, elle reconnaissait les visages. Ils étaient devenus familiers. Des clients, des amis, des connaissances. Le boulanger du coin servait les meilleurs croissants qu'elle avait mangés de toute sa vie alors que la barista vers le sud était une experte des lattés et connaissait maintenant sa commande par coeur. La petite ville où plusieurs se connaissaient depuis leur plus tendre enfance était devenue sa partie, elle s'y était intégrée et rien ne pouvait la surprendre maintenant. Elle y connaissait tous les recoins. Rien, excepté le retour inattendu d'une belle blonde qu'elle avait rencontrée il y a de cela bien plus longtemps que son arrivée à Bowen. Andeana et elle avaient partagé une partie de leur escapade à Hawaï, mais aussi plusieurs confessions. Violet était d'ailleurs au courant que la blonde habitait dans sa petite ville. Lorsqu'elle y était arrivée, près de sept ans auparavant, elle avait cherché à prendre contact avec la gymnaste. Pourtant, elle ne semblait plus y être. Violet était surprise, mais surtout très heureuse, d'apprendre son retour. Pour lui exprimer sa joie, l'Américaine serra son amie dans ses bras, renouant avec elle, mais aussi avec tous leurs souvenirs passés son sourire béa encore collé sur ses lèvres. Il aurait fallu la pincer afin qu'elle réalise que ceci n'était pas un rêve, mais bien la réalité. Qui aurait pu prédire qu'elles se retrouvent après toutes ses années sans avoir perdu leur complicité d'autrefois. Deux ans !? Elle s'était exclamée, surprise de ne pas l'avoir croisé bien plus tôt. Bowen était une petite ville d'à peine mille-sept-cent-soixante-neuf kilomètres carrés et jamais Andeana n'avait croisé son chemin. C'était à peine croyable et encore plus spécial pour la belle blonde qui déposa les articles qu'elle tenait dans ses mains afin de se concentrer pleinement à leurs retrouvailles. Je ne peux pas croire qu'en deux ans nous ne nous sommes pas croisées dans les rues de Bowen. Je t'ai cherché à mon arrivée, mais tout le monde m'a dit que tu n'étais pas revenu. Puis, après quelques semaines, j'ai lâché le morceau. Elle lui souriait, l'observant. Elle était rayonnante, comme toujours. Je suis arrivée il y a presque sept ans maintenant, peu après notre arrêt à Hawaï. Je me suis tout de suite senti à la maison ici. Violet haussa les épaules comme pour faire comprendre à son amie qu'elle était bien ici, malgré tous les petits problèmes qu'elle avait pu rencontrer dans sa vie. Que finalement tout s'était tassé laissant place à son happy ending. Ou du moins presque. Sa vie à Bowen n'était pas parfaite, en loin, et en fait elle ne le voulait pas spécialement. Aucune vie ne pouvait être parfaite et c'était bien ainsi. Elle avait eu son lot de problèmes, comme tout le monde, mais en somme elle ne changerait pour rien au monde sa petite vie tranquille. Fou tu dis? C'est plus que dingue, je n'arrive toujours pas à y croire ! Elle regarda autour d'elle, fière de ce qu'elle avait accompli. Oui, c'est ma boutique. Je suis tombée amoureuse du sport. Mais assez parler de moi, raconte-moi tout. Qu'est-ce qui se passe avec toi ? Tu es resplendissante, radieuse même. Violet s'était adossée contre le comptoir-caisse, prêt à écouter les récits de son amie qu'elle venait à peine de retrouver.

__________________________


❝ i will be right by your side❞ if i can't find the cure, i'll fix you with my love. no matter what you know, i'll fix you with my love. and if you say you're okay, i'm gonna heal you anyway. promise I'll always be there, promise i'll be the cure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 1327
ici depuis : 17/08/2016
double-compte : anae ๑ anka ๑ jaeden ๑ grace
statut : lonely heart
MessageSujet: Re: somebody make me feel alive (violet)   Ven 29 Juin 2018 - 1:03

Andeana était une vagabonde dans l'âme, une nomade qui ne posait que très rarement l'encre. Sauf qu'elle y avait été forcée après sa chute et si ça l'avait torturé au début, elle s'y habituait à cette vie de sédentaire. Elle rêvait souvent d'un nouveau voyage, de nouveaux paysages, surtout en ce moment où son coeur était en morceaux et qu'elle peinait à recoller, mais elle n'arrivait pas à s'y résoudre. Il y avait quelque chose dans cette ville qui la retenait, ce n'était pas la plus belle, mais c'était dans celle où elle s'y était sentie le mieux, celle qui lui avait permis lorsqu'elle était plus jeune de se retrouver pour la première fois en famille, entouré de ses frères, sa mère en moins. Et cette ville tenait toujours la marque de sa famille quelque part, les Joseph avaient une tonne d'histoire en rapport avec elle, le début du succès, le début de certaines vies, des découvertes et des premières fois qui faisait que la blonde y été attiré comme un aimant. Tout son entourage semblait se réunir dans cette ville, ces visages qu'elle avait connues lors des merveilleux voyages qui s'accumulaient, des personnes qu'elle n'était qu'heureuse de retrouver, comme Violet. Elle n'aurait jamais pensée qu'elle pouvait poser un pied ici. « Et j'y venais régulièrement avant de m'y installer ! » Si son père avait migré avec le reste de ses demi-frères à Brisbane pour son travail, il avait toujours une villa dans ce coin et s'ils s'y retrouvaient moins souvent, dans le passé, ils ne manquaient pas une occasion de se voir. Elle y avait même résidé plusieurs mois entouré de ses frères qui venaient à tour de rôle pour s'assurer qu'elle aille bien, ils avaient forcé la jeune femme à se rapatrier en Australie après avoir découvert qu'elle se faisait battre par son ex-mari, tout comme ils avaient menacé la blonde pour qu'elle demande le divorce. « Tu m'as cherché ? » Son coeur fut directement touché, ça se voyait dans ses yeux qui devenaient vitreux. « Sept ans. » Répétait-elle dans un souffle. Ça faisait un bout de temps qu'elles s'étaient abandonnées et la vénézuélienne n'avait pas vu le temps passer. « Il nous fallait un bout de plage pour nous retrouver, pas du bitume. » Disait-elle en riant doucement. Elles devaient recommencer de la même manière dont elles avaient commencé, une nouvelle ville, une nouvelle histoire, il ne tenait qu'à elles de tout réécrire, même après s'être manquées pendant plusieurs années. Elle avait raison, c'était incroyable qu'elles viennent à se retrouver, comme à chaque fois qu'elle venait à revoir une personne qu'elle avait connue à l'autre bout de la planète. « C'est génial d'avoir sa propre boutique, je t'envie ! Je n'ai pas besoin d'autant de compliments, mais je te les retourne, tu es sublime. » La blonde n'avait jamais trop osé se lancer dans les projets de mode qu'elle avait, de peur de ne pas réussir dans ce domaine. En tant que designer dans une Maison Haute Couture, elle ne pouvait pas rêver de mieux et elle n'osait pas décrocher son boulot et tenter n'importe quoi. Même si c'était étrange venant d'elle. Sûrement qu'elle avait toujours l'idée de reprendre sa carrière avortée d'acrobate aérienne, ce qui la faisait toujours vibrer depuis qu'elle était enfant. « Je ne sais pas trop quoi te raconter ... Après qu'on se soit séparé, je me suis redirigé vers le cirque, je me suis arrêtée plusieurs fois pour plusieurs raisons mais maintenant, j'ai un job merveilleux qui permet à mon côté créatif de s'exprimer, j'ai une belle maison avec une colocataire des plus sympathiques et me semble que c'est tout. » Elle n’avait pas trop la tête à parler ces derniers-temps, encore moins pour parler de ses exploits et s’en vanter. Elle préférait largement écouter les autres. Et elle ne pouvait pas la retrouver en lui parlant des malheurs qui avaient fait partie de sa vie, son mariage qui avait rapidement tourné au divorce, sa rupture récente avec son fiancé, son accident qui avait faillit lui coûter la vie. Ça donnait une mauvaise image et Andeana ne voulait pas être une pleurnicharde. « T’as atterrit à Bowen grâce à ton instinct ou quelqu’un t’as gentiment attiré ici ? » Andeana esquissait un beau sourire, redirigeant la conversation vers son amie plutôt qu’elle.

__________________________


i’ll prepare the flower way
for you i could pretend like i was happy when i was sad. for you i could pretend like i was strong when i was hurt. i wish love was perfect as love itself. i grew a flower that cant be bloomed in a dream that cant come true. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 3591
ici depuis : 05/04/2018
crédits : lux aeterna
double-compte : zara & blanche
statut : la violence ♥
MessageSujet: Re: somebody make me feel alive (violet)   Jeu 30 Aoû 2018 - 6:40

Revoir Andeana, retomber sur ce visage qu'elle connaissait mais dont elle l'avait pas vu depuis si longtemps, lui donnait l'envie d'explorer à nouveau. Sa vieille amie, sa complice de voyage, signifiait la liberté. Elle pouvait presque sentir à niveau le vent chaud d'Hawaï se poser sur son visage et les vagues dans lesquelles elle avait appris à surfer se fracasser sur sa peau si elle fermait un peu les yeux. Elle arrivait à revoir le paysage à couper le souffle et les rencontres qu'elle y avait faits, parsemées de petites amitiés dont l'une qui faisait surface à nouveau aujourd'hui. Violet, qui d'habitude se sentait chez elle à Bowen, eu soudain l'envie de voyager à nouveau, de découvrir ces paysages qu'on ne voyait qu'une fois dans une vie lorsqu'on les découvrait pour la première fois. Ces aventures qui étaient toujours différentes, chaque fois que Le Soleil se levait et ses rencontres exceptionnelles que l'on avait la chance de faire. Voyager manquait à la surfeuse qui, depuis bientôt sept années, s'était posée les pieds à Bowen. Elle avait défait ses valises, elle les avait rangées dans une armoire et elle les avait oubliées là, les laissant se recouvrir de poussières. Il fallait dire qu'avec son emploi et la responsabilité qu'elle avait, le temps lui manquait pour retourner à l'aventure. Violet laissait cette active à ceux qui saurait maintenant en profiter plus qu'elle, elle qui s'était transformée en travailleuse endurcie. La présence d'Andeana dans sa boutique lui donnait l'esprit que cette Violet aventurière n'était jamais vraiment disparue, cachée encore un peu en elle. Oui, à mon arrivée. Je me suis souvenue d'une conversation qu'on avait eue sur la plage, on parlait de notre enfance et tu avais mentionné Bowen. Elle lui sourit, touchée par la réaction de son amie. Violet était facilement marquée par les discussions qu'elle avait. Elle s'accrochait aux détails, certains que la plupart oubliaient, même. Elle les chérissaient, les oreilles attentives à son interlocuteur. C'est ce qui faisait d'elle une amie si spéciale. Elle avait retenu que la belle blonde résidait à Bowen, entre ses différents voyages et ses multiples tournées. Elle l'avait donc cherché quand elle s'était finalement posée ici pour de bon, en vain alors que tout le monde lui avait dit qu'elle n'était pas près de revenir, elle et sa carrière grandissante. Puis, aujourd'hui, elles se retrouvaient, toutes les deux, dans la même ville, dans la même pièce. J'espère que cette fois ce sera pour de bon ! Avoua-t-elle dans un soupir. Elle n'avait pas beaucoup de copines, d'amies féminines sur qui compter quand elle avait des coups dure et à qui elle pouvait raconter toutes ses pensées. Il y avait Lily, sa meilleure amie, mais au-delà d'elle il n'y avait personne. Lena était beaucoup trop jeune pour connaître tous les secrets de la commerçante qui devait faire le tri sur ce qu'elle lui racontait. Le cirque ? Répeta-t-elle après la blonde, émerveillée par ses paroles. Wow! En tout cas, tu m'as l'air bien. C'est le plus important. Elle lui sourit sincèrement. Elle était belle, Andeana. Elle l'avait toujours été, d'ailleurs, même avec de la boue sur le visage. Mais aujourd'hui, elle l'était encore plus. Rayonnante comme jamais. Si elle vivait ne serait-ce qu'une malheureuse situation, elle ne le laissait pont paraître. Un peu par instinct. J'avais envie d'y voir les plages, un peu épuisée de voyager. Puis, j'ai vu le potentiel que cet endroit avait et la suite s'est dessinée.

__________________________


❝ i will be right by your side❞ if i can't find the cure, i'll fix you with my love. no matter what you know, i'll fix you with my love. and if you say you're okay, i'm gonna heal you anyway. promise I'll always be there, promise i'll be the cure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar
messages : 1327
ici depuis : 17/08/2016
double-compte : anae ๑ anka ๑ jaeden ๑ grace
statut : lonely heart
MessageSujet: Re: somebody make me feel alive (violet)   Dim 2 Sep 2018 - 23:01

À l'époque, lorsqu'elle n'était pas dans sa troupe, la vénézuélienne admirait la beauté du Monde en solitaire, elle n'avait jamais eu de compagnon de voyage, elle n'avait jamais rien planifié avec quelqu'un. Ses complices de découvertes, elle les découvrait après avoir posé le pied à l'étranger, ça rajoutait quelque chose à son expérience. Parfois, elle se demandait ce que ça faisait d'organiser un voyage proprement avec quelqu'un, de suivre ses plans, de ne pas improviser. Et à chaque fois elle trouvait ses pensées décevantes, parce qu'elle aimait découvrir d'elle-même, ça donnait plus de magie, ça rendait les lieux inoubliables. « Pour une fois j'ai bien fait de ne pas me la fermer. » Parce qu'elle était bavarde, qu'elle bourrait les gens avec ses mots et se confiait à n'importe qui, persuadée que le destin ne la guiderait jamais sur le chemin des mauvaises personnes. Puis il était compliqué à la blonde de se dire qu'il existait des horribles personnes, parce que chaque humain avait des qualités et c'est ce qu'elle prenait le temps d'extraire chez chacun, que les qualités, jamais les défauts, comme s'ils n'en existaient pas. Sûrement qu'elle avait parlé de Bowen à beaucoup de personnes, à trop même, peut-être que c'était pour ça qu'ils finissaient tous par se retrouver une fois dans leur vie à marcher dans ces rues. Retrouver ces gens donnait une raison à la blonde de se dire qu'une vie de sédentaire n'était pas si mal et que cette ville était encore plus incroyable que ce qu'elle le pensait. Quelque fois ça lui faisait du mal de se dire qu'elle ne pouvait plus bouger avant de s'être totalement remise. « J'ai été longtemps dans une troupe, oui. » Son ancienne vie d'acrobate lui manquait, parfois elle maudissait le jour de son accident qui avait tourné une page dans sa vie de rêve. Souvent elle se demandait où est-ce qu'elle serait si rien de tout ça ne s'était passé. Mais elle ne pouvait pas changer de passé, elle ne pouvait qu'essayer de rendre son avenir aussi merveilleux que ses années dans les airs. La blonde souriait de plus belle, sûrement de manière forcée, lorsque son amie disait qu'elle avait l'air bien. C'était faux, son coeur était déchiré, son âme bouleversée et elle ne cessait de se remettre en question. Elle se contentait de se réconforter du fait que même s'il y avait un ouragan dans son esprit, elle arrivait à masquer ses réelles émotions. « Je ne peux qu'aller bien ! J'ai retrouvée une amie, je ne demande rien de plus pour être heureuse ! » Ce n'était pas faux, si elle pensait que sa journée allait ressembler aux autres derniers catastrophiques, la présence de Violet changeait la donne. « C'est réellement possible d'être épuisée des voyages ? » Disait-elle en riant doucement. Andeana n'avait pas eu assez de temps pour ressentir ce sentiment. « Mais tu as bien fait, il y a tellement à voir et à faire ici. » Ce n'était peut-être pas la plus belle des villes, ce n'était pas la plus grande non plus, mais ce n'était pas forcément la ville en elle-même qui était intéressante, mais les habitants qui s'y trouvaient. « Assez parlé de nos vies ! Je suppose qu'avec tout ce que tu as dans ce magasin ... tu sais faire du surf ? Ça te dit pas d'apprendre à une vieille amie de rester debout plus de dix secondes sur une planche ? » Elle ne voulait pas la faire taire, clairement, elle aurait pu l'écouter parler de sa vie pendant des heures, mais parler d'elle mènerait forcément à parler des échecs de sa vie et ce n'était pas ce qu'elle voulait pour maintenant.

__________________________


i’ll prepare the flower way
for you i could pretend like i was happy when i was sad. for you i could pretend like i was strong when i was hurt. i wish love was perfect as love itself. i grew a flower that cant be bloomed in a dream that cant come true. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: somebody make me feel alive (violet)   

Revenir en haut Aller en bas
 
somebody make me feel alive (violet)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: eastern district :: horseshoe bay-
Sauter vers:  
circus of horrors !
Le mois de novembre arrive à grand pas et avec lui, l'horreur pour le printemps. Un cirque itinérant s'est installé non loin de Bowen, pas très loin du terrain abandonné. N'hésitez pas à y faire un petit tour et avoir la peur de votre vie !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES