AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 14301
ici depuis : 24/10/2013
crédits : soeurs d'armes (a) & bat'phanie (s)
double-compte : ciàran & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)   Mar 5 Juin 2018 - 2:13

Cooktown. Un city-trip entre filles, c'est ce que vous aviez prévu, Tahlia et toi, afin de vous retrouver et surtout, oublier un peu les tracas du quotidien. Malheureusement pour vous, votre voyage "aventure et randonnée" avait dû se transformer en voyage "détente". Ce n'est pas pour te déplaire, au final, et puis ce n'est que partie remise. Vous aurez tout le loisir de partir à nouveau à l'aventure une fois que tu seras remise sur pieds. Parce que depuis l'attentat, tu n'as pas encore retrouvé toute ta mobilité. Les progrès sont flagrants et plutôt encourageants mais tu n'es pas encore au maximum de ta forme et ça c'est plutôt difficile à accepter pour toi. Alors, afin de mettre tous vos problèmes de côté, vous avez décidé de maintenir ce voyage en modifiant légèrement l'itinéraire et les activités prévues. Finalement, ce sera Cooktown et spa. Pour l'occasion, vous avez loué un chalet qui fait office de spa avec jacuzzi, piscine, sauna et hammam, de quoi passer un agréable moment entre amies. A côté de ça, vous n'êtes pas très loin du centre de Cooktown et si tu te sens assez en forme, vous pourrez peut-être même aller voir la grande barrière de corail que tu n'as jamais vu. Ça, c'est dans le meilleur des cas. Dans le pire des cas, vous resterez au chalet pour vous détendre et vous reposer ce qui n'est pas mal non plus. Bref, après quelques minutes de taxi depuis l'aéroport, vous parvenez enfin au chalet en question. Le cadre est magnifique, il n'y a pas à dire. Et puis, pour toi qui marche toujours avec une attèle, tout est accessible, l'habitation étant de plain-pied. Tout est réuni pour que vous passiez un agréable séjour. « On pourrait presque croire que tu vas me faire une demande en mariage, ici. » Dis-tu pour taquiner Tahlia tout en sortant du taxi, suivie par la brune.

__________________________

all i need is to see your face
« On ne peut pas balayer les souvenirs d'un simple coup de balai. Ils restent en nous, tapis dans l'ombre, guettant le moment où l'on baissera la garde pour ressurgir avec une force décuplée. » ▬ g. musso.


Dernière édition par Freja Ivanova le Mar 9 Oct 2018 - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 6800
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Class Whore (ava), Exordium (sign)
double-compte : Sarah Wagler
statut : Taken by none, looking at some, just waiting for one
MessageSujet: Re: i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)   Jeu 7 Juin 2018 - 17:16

Les dernières semaines avaient été difficiles pour les deux jeunes femmes. Freja se remettait à peine de l'attentat sur la plage et faisait face à une rééducation des plus contraignantes. Tahlia, elle, tentait de tourner la page de son agression. Quelques hématomes subsistaient encore sur son corps, mais son visage avait retrouvé son apparence normale. L'excuse typique de la grosse chute avait plus ou moins fonctionné. Sauf au boulot, où la vérité avait éclaté. On ne dupait pas facilement des policiers. Quant aux quelques regards suspicieux, Tahlia les avait détourné en fuyant les questions. En fuyant tout court. Il était donc inutile de dire à quel point ce voyage tombait à point nommé pour elles. Les deux colocataires allaient pouvoir se reposer, s'accorder un peu de temps loin des soucis pour se remettre sur pieds. Tahlia avait tenu à garder ce voyage en tête et s'était démenée pour adapter leurs activités à Freja. Au fond, et même si elle ne le disait pas, un sentiment de culpabilité étreignait la brune. En tant que flic de Bowen, l'une des garantes de la sécurité des boweniens, elle aurait dû se trouver sur place, le soir de l'attentat. Elle n'estimait pas être une super héroïne, bien au contraire, mais elle aurait dû être présente pour soutenir ses collègues et porter soutien aux victimes. Surtout qu'il y avait des amis dans ces victimes-là...

Quand le taxi arriva devant le chalet, Tahlia fut éblouie par la beauté qui se dégageait de l'endroit. Même si elle était une australienne pure souche, il y avait encore tout un tas d'endroits qui lui étaient inconnus. Alors qu'elle récupéra leurs sacs et qu'elle paya la course du taxi, la policière se mit à rire en entendant les paroles de son amie : « Mes plans sont dévoilés ! ». Sur le même ton taquin que Freja, elle continua son petit sketch : « Je n'arrête pas de dire que ton mariage avec toi-même est un gâchis. Mais comme tu avais déjà une bonne file d'attente face à l'autel, je me suis dit que j'allais le faire en toute subtilité, dans un bel endroit comme celui-là ! Je n'aime pas trop les déclarations en public.» Un sourire malicieux se dessina sur les lèvres de la policière, alors qu'elle faisait référence à ce pauvre malheureux éconduit par Freja, le jour de son mariage. « Et puis, si tu me dis non, ce n'est pas grave, j'irai noyer mon chagrin dans le bar du coin. Apparemment, ils font les meilleurs cocktails de la ville. » Chassez le naturel, il revient au galop, disait-on...

__________________________


   
Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 14301
ici depuis : 24/10/2013
crédits : soeurs d'armes (a) & bat'phanie (s)
double-compte : ciàran & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)   Ven 8 Juin 2018 - 16:54

Tu n’as jamais blâmé qui que ce soit pour ce qui t’es arrivé lors de l’attentat, sauf bien sûr, le terroriste en question. La police n’aurait rien pu faire pour empêcher ça, c’était trop soudain, trop inattendu. Les gens sur la plage tentaient de s’aider les uns les autres mais les pertes furent lourdes. Malgré tout, tu te sens chanceuse d’être encore là pour en parler et surtout pour continuer à profiter de la vie comme tu sais le faire. Lorsque tu taquines Tahlia sur le fait qu’on pourrait croire à une demande en mariage, ici, dans cet endroit paradisiaque, la brune rentre dans ton jeu. Un large sourire trône sur tes lèvres en entendant les dires de la jeune femme. « Ohhhh c’est pas bien de dire ça, je me sens déjà assez coupable d’avoir dû refuser sa demande. » Dis-tu en secouant la tête, amusée tout de même. « J’aime la subtilité moi aussi et je valide cette demande en mariage mais j’attends de te voir un genou à terre ! » Ajoutes-tu, à nouveau taquine. Ca annonce un peu la couleur de votre voyage entre amies et on ne peut pas dire que c’est pour te déplaire. Tu as besoin de légèreté et d’amusement à l’heure qu’il est. « Mais tu sais, j’ai déjà promis ma main à un autre. » A Allen si on en croit votre pacte établit il y a un petit moment maintenant. Evidemment, si vous trouvez quelqu’un avant ça, le pacte tombera à l’eau mais tu aimes penser que quoi qu’il arrive, tu ne finiras pas tes jours seule. « Alors je crois qu’il faudra que je vienne boire des cocktails avec toi pour noyer ton chagrin… » Dis-tu en haussant les épaules, un sourire au coin des lèvres. Une fois à l’intérieur, tu en prends plein les yeux, l’intérieur est aussi beau que l’extérieur. Et pour toi qui es spécialisée dans le métier, tu ne peux que te sentir bien, apaisée, détendue. « Je crois qu’on va enfiler nos maillots sans plus tarder ! » En voyant le jacuzzi qui vous attend, c’est une certitude. Tu te diriges vers le frigo en boitant un peu pour observer ce qui se trouve à l’intérieur et ton sourire s’élargit lorsque tes yeux rencontrent une bouteille de vin rouge. Tu le prends d’une main, te retournant vers Tahlia pour lui montrer le butin que tu as trouvé. Tu es persuadée qu’elle sera aussi enthousiaste que toi face à cette découverte.

__________________________

all i need is to see your face
« On ne peut pas balayer les souvenirs d'un simple coup de balai. Ils restent en nous, tapis dans l'ombre, guettant le moment où l'on baissera la garde pour ressurgir avec une force décuplée. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 6800
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Class Whore (ava), Exordium (sign)
double-compte : Sarah Wagler
statut : Taken by none, looking at some, just waiting for one
MessageSujet: Re: i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)   Lun 11 Juin 2018 - 16:51

Si Freja et Tahlia avaient un point commun, c'était la volonté de ne pas se laisser abattre. En dépit des malheurs qui leur tombaient sur la figure, elles arrivaient malgré tout à garder un sourire sur le bout des lèvres - parfois surjoué, certes – et une volonté de rendre leurs vies bien plus légères. Voilà pourquoi elles venaient à rire d'une supposée demande en mariage. L'occasion était trop belle pour Tahlia, qui n'hésita pas à lui faire une piqûre de rappel, concernant le jeune homme pour qui Freja avait refusé la demande en mariage. « Tu n'as pas à te sentir coupable, tu n'allais quand même pas lui dire oui pour lui faire plaisir, ou pour lui éviter de se ridiculiser devant tout le monde ?! Il n'avait qu'à choisir un autre moment pour faire sa demande... Ou alors, il faut vraiment que tu cesses de les rendre accro. » C'était terrible, certes, mais Tahlia avait une vision particulière de l'amour. Elle ne comprenait pas ces gens qui faisaient de grandes déclarations en public. Surtout, si c'était pour se prendre un beau rateau derrière. Elle était bien plus réfléchie que romantique. Elle arqua un sourcil quand Freja évoqua le fameux genou à terre. « Attends, j'ai choisi un bel endroit et tu veux que je mette le genou à terre, en plus de cela ?! Désolée, mais je commence à avoir de l'arthrose, je ne peux pas me mettre par terre. » Elle lui adressa un sourire malicieux, haussant légèrement les épaules. Alors qu'elle prit la direction du chalet, Tahlia s'arrêta net en entendant les paroles de sa colocataire. « Quoi ?! » Elle avait promis sa main à un autre. « Mais qui ? Quand ? Et pourquoi? » Pour le coup, elle avait attisé la curiosité de la brune. Tahlia était donc bien partie pour aller noyer son « chagrin » dans ses cocktails. Et Freja ne se gêna pas pour le confirmer, ce qui fit rire la jeune Wates. « Même si tu es le bourreau dans l'histoire, j'accepte ta compagnie. C'est mieux de noyer son chagrin à plusieurs. » Elles découvrirent enfin l'intérieur du chalet, qui était juste époustouflant. Tahlia aimait la simplicité, appréciant notamment les nuits dans les tentes au lieu des palaces, mais il fallait avouer que cela ne faisait pas de mal d'avoir un peu de confort de la sorte. Le jacuzzi à l'extérieur semblait déjà les appeler. Tahlia approuva d'un signe de la tête et partit déjà à la recherche de son maillot de bain. Freja, elle, continuait de découvrir le lieu. Si bien qu'elle trouva une bouteille de rouge, sous l'acclamation de la jeune femme. « Je me mets en maillot et je prépare les verres. On ne prend pas la voiture, on peut donc se faire plaisir. » La policière n'était décidément jamais loin. Elle prit la direction de la salle de bain, sans prendre la peine de découvrir les autres pièces - elles avaient bien le temps pour ça – et enfila son bikini. Ses bleus étaient encore bien présents sur ses hanches, le haut de ses bras et ses cuisses. C'était une vision difficile pour Tahlia, mais elle ne pouvait quand même pas sortir la combinaison de plongée pour cacher ces marques. A peine ressortie, elle montra d'un signe de la tête la salle de bain. « Il y a une baignoire ET une douche à jets. Si on avait ça à l'appartement, Concho n'aurait plus accès à la salle de bains... » fit-elle en riant. Déjà qu'il râlait quand l'une des filles traînaient trop dans le bain... Elle prit les verres et la bouteille et sortit à l'extérieur, attendant que Freja la rejoigne. Elle s'installa sur l'un des transats, entreprit d'ouvrir la bouteille avec le tire-bouchon et versa le liquide rougeâtre dans chaque verre. Quand la jeune femme refit surface, Tahlia lui tendit son verre et trinqua avec elle :  « Profitons de ce petit voyage entre filles ! Je crois qu'on l'a bien mérité ! »

__________________________


   
Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 429
ici depuis : 14/08/2016
crédits : lempika & sophie d'amour (gif)
double-compte : Lily-A, Tiffany, Xavier, CJ, Bonnie, Mathilda, Adrian
statut : une divine Fleur lui a volé son cœur, puis elle s'en est allée (veuf)
MessageSujet: Re: i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)   Dim 24 Juin 2018 - 19:30

Tu attendais au guichet que le directeur se présente à toi, à priori il s'était passé quelque chose et tu n'allais pas pouvoir avoir le chalet que tu avais demandé. A priori tu allais même te retrouver sans le moindre chalet pour toi seul. Arrivé devant la porte, tu cognais deux fois, attendant qu'elle s'ouvre pour adresser la parole aux deux interlocutrices qui se trouvaient face à toi. « Bonsoir, je suis désolé de vous déranger mais la direction vient de m'informer que mon chalet a été attribué par erreur mais on m'a indiqué qu'il restait un lit dans le votre. » Tu marquais un léger temps pour leur laisser le temps de réaliser ce que tu venais de dire et où tu voulais en venir. Tu ne savais pas pourquoi tu avais frappé à cette porte mais tu l'avais fait et maintenant il fallait en venir au but. « Est-ce possible pour moi de rester ? » demandais-tu assez embêté. Tu ne pensais pas qu'un jour tu viendrais ruiner le week-end de deux personnes parce que la réception avait eu un bug. Et encore moins s'ils refusaient de faire partir les personnes installés en te proposant une solution secondaire assez folle. En sachant que personne n'était venu avec toi pour approuver tes dires. Tu pouvais être aussi bien un fou qu'un pauvre malchanceux. « Je peux comprendre si vous refusez, c'est assez malvenu et complètement fou. » Ce n'était pas ta faute mais ce n'était pas non plus la façon dont tu appréhendais les choses. A la base tu ne devais pas venir seul, mais avec Fleur. Sauf que Fleur était partie en France et ne te donnait pas un signe de vie depuis déjà plusieurs semaines. Tu pensais qu'elle avait fui votre amour, votre bonheur parce que sa santé déclinait et qu'elle ne voulait pas t'infliger ça. Pourtant en partant, elle te laissait seul dans ton malheur et dans ton nuage de solitude. Partir en week-end aurait pu te faire du bien mais tu sentais que tu allais pouvoir plier bagages et rentrer à Bowen, retrouver son appartement, toujours vide.

__________________________


I want to hold her I want to kiss her She smell of daisies She drive me crazy Gonna take her for a ride on a big jet plane — Angus & Julia Stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 14301
ici depuis : 24/10/2013
crédits : soeurs d'armes (a) & bat'phanie (s)
double-compte : ciàran & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)   Mar 26 Juin 2018 - 11:54

Même si tu sais que Tahlia a raison, tu ne peux t’empêcher de ressentir une pointe de culpabilité en repensant au refus de la demande en mariage de Wolf. Tu sais qu’avec lui tu aurais eu une très belle vie, sans doute parfaite, même, mais tu n’es pas comme ça. Toi, tu as besoin de hauts, de bas, de folie, de passion. Tu as besoin qu’une relation bouge, change et surtout, évolue. Malheureusement, tu n’auras sans doute jamais de réponse à ce besoin. Ce n’est pas facile à accepter mais tu y parviens, petit à petit. « Je sais… mais je ne voulais vraiment pas le blesser. » Dis-tu en baissant légèrement la tête avant de sourire faiblement face aux paroles de ta colocataire. Les rendre accro ? Si c’était aussi simple que ça… « Je ne les rends pas accro… » Tu secoues légèrement la tête, amusée mais à la fois résignée. Tu ne rends pas la bonne personne accro et il est là tout ton malheur. Tu ris, finalement, lorsque Tahlia parle de son arthrose. C’est un peu le genre de blagues que vous ne cessez de faire toutes les deux. Comme lorsque vous parlez de cette future vie à deux entourées de chats et de chiens, une canne à la main, un bon film romantique à la télé et surtout, une bouteille de vin. Un avenir pas des plus déplaisants, il faut bien l’avouer. Malgré tout, tu espères que Tahlia trouvera quelqu’un pour la combler un jour ou l’autre. « C’est vrai que tu te fais vieille… Le cap des trente ans arrive plus vite qu’on ne le croit. » Réponds-tu pour taquiner la jeune femme. Trente ans ce n’est absolument pas vieux mais autant rentrer dans le jeu de ta colocataire jusqu’au bout. « Alors pour l’arrivée immédiate de ta vieillesse, je t’autorise à ne pas mettre un genou à terre. » Ajoutes-tu en adressant un clin d’œil à la brune, amusée. Lorsque tu lances une bombe, avouant avoir promis ta main à une autre, Tahlia s’exclame immédiatement. Elle veut connaître tous les détails, évidemment. Croyant sans doute à une vraie demande en mariage. « Si, à 35 ans, Allen et moi ne sommes pas encore mariés ou heureux en couple, alors, on se mariera ensemble. Mais rassure-toi, je viendrai quand même boire du vin avec toi et m’occuper des chats et des chiens. » Dis-tu avec un sourire malicieux aux lèvres. « Je suis désolée de faire souffrir ton petit cœur… je me rattraperai promis. » Réponds-tu lorsque Tahlia te nomme comme le « bourreau ». Tu lèves les yeux au ciel, un léger sourire aux lèvres lorsque son rôle de policière prend le dessus. Boire ou conduire, il faut choisir comme on dit. « Policière un jour, policière toujours. » Rétorques-tu pour taquiner la brune avant de prendre la direction d’une autre pièce pour enfiler ton propre maillot – non sans peine à cause de ta blessure à la jambe. En revenant dans le salon, tu ne peux que remarquer vos corps tous les deux mutilés pour des raisons différentes, néanmoins. Un drôle de spectacle quand on y pense. « Regarde-nous, de vraies blessées de guerre… » Tu hausses les épaules avant de rire à la remarque de Tahlia. En effet, vous passeriez tout votre temps à profiter de la salle-de-bains, délaissant complètement votre autre colocataire, Concho’. « Clairement… Et hors de question qu’on l’invite ce petit pervers. » Rétorques-tu, amusée. Tu adores ennuyer ton colocataire, vous êtes comme chien et chat mais vous vous adorez malgré tout. Tu as vraiment une colocation parfaite à tes yeux. Tu attrapes le verre que Tahlia te tend lorsque tu prends place sur le transat à ses côtés et trinques à ton tour. « A notre voyage entre filles ! » Dis-tu à ton tour, portant ton verre à tes lèvres. Après quelques minutes, quelqu’un frappe à la porte et pensant à quelqu’un de la réception, vous vous dirigez vers l’entrée Tahlia et toi. Tu fronces les sourcils en ouvrant la porte et en entendant les paroles de l’homme devant vous. Partager votre chalet, avec un inconnu ? « Et qu’est-ce qui nous dit que vous dites la vérité ? » Demandes-tu sur la défensive. « Complètement fou c’est le cas de le dire… T’en penses quoi Tahl’ ? » Demandes-tu en te retournant vers ta colocataire, interloquée.

__________________________

all i need is to see your face
« On ne peut pas balayer les souvenirs d'un simple coup de balai. Ils restent en nous, tapis dans l'ombre, guettant le moment où l'on baissera la garde pour ressurgir avec une force décuplée. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 6800
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Class Whore (ava), Exordium (sign)
double-compte : Sarah Wagler
statut : Taken by none, looking at some, just waiting for one
MessageSujet: Re: i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)   Lun 13 Aoû 2018 - 16:07

« On finit toujours par blesser ou être blessé quand il s'agit d'amour. Ce n'est pas de ta faute. Tu n'as pas à te sentir coupable. » Quand Tahlia tenta d'être plus légère en lui disait qu'elle les rendait tous accro, Freja, elle, ne sembla pas du même avis. Elle pensait savoir de qui elle parlait, mais Freja se trompait sur toute la ligne. « Si, tu les rends accro, seulement, vous rendez les choses compliquées et c'est là tout le problème. » Il suffisait de regarder Woody. Il finissait toujours par revenir vers Freja. Et Freja finissait toujours par revenir vers Woody, même quand ils semblaient être dans une impasse. Fort heureusement, elles changèrent de sujet – sinon elles étaient bonnes pour la déprime, ces deux jeunes femmes !  - mais Tahlia prit un faux air outré, quand Freja lui rappela sa trentaire approchante. « Ne m'en parle pas, ils arrivent plus vite que prévu et c'est déprimant ! » Mais elle esquissa un sourire quand elle l'autorisa à ne pas mettre le genou à terre. Elles avaient le don pour tourner chaque sujet à la rigolade. Mais voilà que Freja lâcha une bombe en lui avouant qu'elle avait quelqu'un avec qui se marier, si elle ne trouvait pas chaussure à son pied. Alors que son amie lui donna les détails demandés, Tahlia aurait sûrement dû lui dire qu'elle n'aurait probablement pas besoin de ce mariage arrangé, mais elle s'exclama : « Mais c'est une idée géniale, ça ! Quoi de mieux que de se marier avec un super bon ami ?! Au moins, tu le connais bien, tu connais ses défauts, ses qualités, son passé. Pas de mauvaises surprises de ce côté-là. Et si vous venez à faire des gamins, ils seront beaux comme des dieux ! » Elle s'arrêta un instant, puis reprit, en marmonnant. « il va falloir que je me trouve un ami avec qui me marier, moi aussi. J'ai déjà demandé à un copain de m'aider à faire un gamin, mais je n'avais pas pensé au mariage. » Oui, Tahlia disait la vérité sur ce dernier point. Elle éclata de rire, avant d'ajouter. « puisque tu es destinée à m'abandonner, avec nos chats, je tiens à être l'une des demoiselles d'honneur à ce mariage, hein ! » Freja attrapa la bouteille de vin, après l'approbation de l'agent Wates, ce qui lui valut une petite boutade de la part de son amie. « Je mourrais sûrement avec mes menottes en main. » Ce n'était pas facile de se départir de sa casquette de policière, malheureusement. Sur ces mots, elle partit mettre son maillot de bain, avant de venir trinquer au voyage. Tahlia posa, elle aussi, un regard sur le corps abîmé de Freja, qui se permit une remarque sur leurs blessures mutuelles. « Que veux-tu, nous sommes des warriors. » Il valait mieux dire cela plutôt que d'avouer qu'elles étaient des victimes. Mais elles étaient parties pour ne pas penser à cela, alors il ne valait mieux pas à en parler. A la place, elles eurent une pensée pour ce cher Concho. « Tu vas voir qu'il va nous manquer, ce petit pervers. » Il fallait dire qu'elles s'étaient habituées à cette vie en communauté. Dès qu'il en manquait un, ce n'était décidément pas pareil.

Prenant enfin le temps de boire une gorgée de vin, deux coups à la porte se firent entendre. Tahlia posa un regard interrogateur sur sa colocataire, alors qu'elle lui emboîta le pas afin d'aller ouvrir la porte. Elles tombèrent nez à nez avec un jeune homme. Celui-ci lui expliqua son histoire – plutôt farfelue – comme quoi son chalet avait été attribué par erreur et que la seule possibilité était de dormir dans le lit qui restait chez Freja et Tahlia. La brune arqua un sourcil, se faisant muette, alors que Freja jouait sur la méfiance. Avec ce qui lui était arrivé, c'était normal de penser à cela. Tahlia était occupée à observer le nouvel arrivant, dont le visage lui rappelait quelque chose, quand la voix de Freja la fit sortir de ses pensées. Son avis ? « Je n'en sais rien. J'ai tendance à dire plus on est de fous, plus on rit. Mais si ne vous voyez aucun inconvénient, je vais d'abord appeler la réception pour savoir si c'est vrai. » Elle fit demi-tour et prit le téléphone afin de composer le numéro de la réception. Très vite, on lui confirma les paroles  du dernier arrivé, tout en s'excusant du malentendu et que la direction comptait bien arranger le problème. Elle revint vers eux et regarda Freja. « Il dit la vérité. On ne va quand même pas le laisser à la rue et lui gâcher son week-end ? S'il arrive quoique ce soit, la réception a ses coordonnées, de toute manière. » Il fallait penser à tout, oui ! Après tout, elles s'apprêtaient à héberger un inconnu. mais pour cela, il fallait que Freja soit aussi d'accord. « Puisque l'on va peut-être partager le même chalet, autant faire les présentations. Je suis Tahlia. Et toi ? »

Spoiler:
 

__________________________


   
Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 429
ici depuis : 14/08/2016
crédits : lempika & sophie d'amour (gif)
double-compte : Lily-A, Tiffany, Xavier, CJ, Bonnie, Mathilda, Adrian
statut : une divine Fleur lui a volé son cœur, puis elle s'en est allée (veuf)
MessageSujet: Re: i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)   Dim 19 Aoû 2018 - 0:26

Deux jeunes femmes t'avaient ouvert la porte, comme le directeur te l'avait dit. Tu leur avait expliqué ta situation et la jeune femme que tu ne connaissais pas semblait assez suspicieux. A sa place tu aurais réagit de la même façon, enfin peut-être pas. Tu ne te serais pas senti menacé par un homme alors tu pouvais comprendre qu'elle n'était pas hyper enchantée de te laisser squatter l'autre lit libre. Elle demandait à son amie ce qu'elle en pensait et en la voyant, tu savais que tu la connaissais mais tu n'arrivais pas à la remettre. Elle appelait alors l'accueil qui confirmait tes propos. Au moins ils ne te faisaient pas passer pour un fou, c'était toujours ça de pris. Elle revenait alors vers vous, toujours méfiante. Elle se présentait alors à toi et c'est à ce moment-là que tu su pourquoi elle te semblait familière. Tu décidais de jouer carte sur table, tu n'avais aucune raison de mentir. « Ce serait assez fou de ma part de vous mentir en sachant que je ne suis pas armé et qu'une de vous est policière. Vous étiez une amie de Fleur si je ne me trompe pas, je suis Maxwell, son... mari et on a pas eu la chance d'être officiellement présenté mais elle m'avait déjà parlé de vous. » Tu avais eu du mal à le dire. Son mari veuf serait plus exact, sinon elle serait à tes côtés pour partager ce beau week-end. L'avantage c'est que tu avais longuement entendu parlé de tous ses amis, elle t'en avait si souvent parlé que tu avais parfois l'impression de très bien les connaitre alors que tu ne les avais jamais rencontré, comme Lily-Anaëlle ou encore Conchobáhr. « Je ne veux vraiment pas m'imposer ni gâcher votre week-end, j'aurais aimé que les choses soient différentes. » De toute évidence elles s'étaient organisées une retraite entre filles, surement pour se retrouver ou décompresser, et tu ne voulais pas plomber l'ambiance parce que tu savais que tu n'allais pas être aussi enthousiaste qu'elles. Tu te demandais même si ce ne serait pas mieux de faire demi-tour et d'oublier tout ça.

Spoiler:
 

__________________________


I want to hold her I want to kiss her She smell of daisies She drive me crazy Gonna take her for a ride on a big jet plane — Angus & Julia Stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 14301
ici depuis : 24/10/2013
crédits : soeurs d'armes (a) & bat'phanie (s)
double-compte : ciàran & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)   Mar 28 Aoû 2018 - 12:18

C'était plus fort que toi, de te sentir coupable, mais tu comprenais malgré tout où Tahlia voulait en venir. Et elle n'avait pas complètement tort mais tu ne supportais pas l'idée de faire souffrir un proche. Encore moins Wolf, quand on sait tout ce qu'il t'a apporté par le passé. « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? » Demandes-tu en riant légèrement pour détendre un peu l'atmosphère rendue pesante par cette conversation lourde de sens. Il est évident que tout est toujours compliqué dans ta vie et encore plus lorsqu'il s'agit d'amour. A croire que ces deux mots ne sont pas dissociables. Tu remarques l'air faussement outré de Tahlia et ne peux que sourire face à ce jeu d'acteur hors norme. Même si la policière approche des trente ans, tu es persuadée que rien ne changera pour elle. Il n'y a qu'à voir son apparence actuelle pour le comprendre, un an de plus ou pas, Tahlia restera toujours magnifique. « On y passe tous un jour ou l'autre. Ce n'est qu'un nombre après tout. » Réponds-tu pour rassurer la brune et dédramatiser la chose. Au fond, tu ne sais pas si ça gêne réellement Tahlia ou si c'est pour entrer dans ton jeu. Tu as souvent entendu que le cap des trente ans n'était pas simple à passer mais ce n'est peut-être qu'un mythe. Poursuivant la conversation, tu expliques à ta colocataire ce fameux pacte que vous avez fait avec Allen et ça fait l'effet d'une bombe sur Tahlia. Elle ne s'y attendait sans doute pas et il faut bien l'avouer, c'est plutôt inattendu, au fond. Il n'y a jamais rien eu de plus qu'une amitié entre Allen et toi et pourtant, vous vous êtes promis l'un à l'autre si jamais il s'avère que vous ne pouvez pas être avec les personnes que vous aimez. C'est un bon compromis et tu n'as pas à te plaindre de la compagnie de l'italien, bien au contraire. « C'est tout à fait ça. Et t'as vu Allen, qui dirait non à un homme comme lui ? » Demandes-tu en arquant un sourcil, malicieuse. « A qui as-tu demandé pour faire un gamin ? » Tu prends un air choqué, n'étant pas au courant de cette histoire. Comment se fait-il qu'elle ne t'en ait jamais parlé ? « Il a dit non en plus ? Comment c'est possible ? » Ajoutes-tu, outrée. Faire un gamin c'est une sacré responsabilité mais refuser d'avoir un enfant avec Tahlia c'est comme refuser le petit-déjeuner au lit. « Evidemment que tu seras ma demoiselle d'honneur. » Dis-tu avec un large sourire et en hochant la tête. C'est plutôt évident à tes yeux car la brune compte beaucoup pour toi. Avec les années, elle a su se faufiler dans ton coeur et gagner une place de taille. « J'espère que tu retrouveras la raison avant. » Rétorques-tu à propos de son amour pour son métier. Tu la taquines même si tu n'aimes pas beaucoup les limites et les lois parce que tu sais que Tahlia aime réellement ce qu'elle fait. Ou du moins, c'est l'impression qu'elle donne. Tu hausses les épaules et hoches la tête lorsque la policière affirme que vous êtes des Warriors, bien d'accord avec ses dires. Quand on voit vos corps mutilés, c'est impossible à nier. Et en ce qui concerne Concho', il est évident que vous tenez beaucoup à lui malgré ce que vous en dites. Il est unique en son genre mais sans lui, la colocation ne serait pas aussi drôle. « Evidemment mais il ne faut surtout pas lui dire. » Rétorques-tu en riant. Concho' serait bien trop fier et n'arrêterait pas d'en parler pendant des années. Quelle horreur. Après quelques minutes à discuter, dix tout au plus, vous êtes interrompues par des coups frappés à la porte. Vous froncez les sourcils au même moment, ne comprenant pas qui peut bien se présenter à votre porte. En ouvrant, vous tombez nez à nez avec un jeune homme vous offrant une histoire sans queue ni tête. Méfiante, tu préfères demander l'avis de ta colocataire et après quelques vérifications, il s'avère que c'était vrai. Tu fronces les sourcils, étonnée d'une telle demande venant de la part des propriétaires du lieu. Ce n'est pas très conventionnel, qu'on se le dise. « D'accord, je m'en remets à toi alors. » Réponds-tu pour confirmer que tu es sur la même longueur d'ondes que Tahlia et prête à accueillir cet inconnu chez vous. Tu es un peu plus rassurée en apprenant qu'il connait ta colocataire ou du moins, qu'ils ont des amis communs. Et puis, que risquez-vous réellement, au fond ? « Et moi c'est Freja. » Dis-tu avec un léger sourire pour faire écho aux paroles de la brune. Puis, tu te concentres sur le jeune homme, Maxwell, qui semble aussi embêté que vous face à cette situation. « Ils ont intérêt à nous faire une réduc' sur ce chalet. » Rétorques-tu, amusée mais bien décidée à en demander une lors de votre départ. « Entre, ne reste pas là. » Ajoutes-tu en t'écartant pour que Maxwell puisse poser ses affaires à l'intérieur.

HJ:
 

__________________________

all i need is to see your face
« On ne peut pas balayer les souvenirs d'un simple coup de balai. Ils restent en nous, tapis dans l'ombre, guettant le moment où l'on baissera la garde pour ressurgir avec une force décuplée. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 6800
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Class Whore (ava), Exordium (sign)
double-compte : Sarah Wagler
statut : Taken by none, looking at some, just waiting for one
MessageSujet: Re: i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)   Lun 17 Sep 2018 - 17:16

"Faire simple, c'est tellement dépassé". Tahlia adressa un sourire complice à sa colocataire. Les deux jeunes femmes étaient sur la même longueur d'onde de ce côte-là. Elles optaient toujours pour le complexe et la difficulté. Tahlia ne pouvait donc pas la blâmer pour cela. La jeune policière esquissa un léger sourire et hocha la tête, sans ajouter quoique ce soit, quand Freja annonça que la trentaine n'était qu'un chiffre. La brune était d'accord, évidemment. Elle s'amusait en disant que ce cap était difficile, mais au fond, elle savait que cela ne changerait rien à sa vie. C'était juste son horloge biologique qui en prenait encore un coup, mais ça, c'était simplement le cours de la vie.Un cours de la vie que les deux brunes voulaient prendre à contrepied. Freja le prouva une nouvelle fois, en évoquant ce pacte fait avec Allen. La policière éclata de rire face à la réflexion de son amie. Elle avait déjà vu Allen, une fois, sans parler avec lui, mais elle avait eu le temps d'admirer le physique agréable de ce dernier. "Si tu dis non à ce genre d'homme, c'est que tu es bien difficile. Il faut dire que tu as touché le gros lot, même si le physique ne fait pas tout, évidemment." rétorqua-t-elle, un sourire aux lèvres. Un sourire qui s'agrandit davantage quand Tahlia évoqua son anecdote "bébé" qu'elle avait eu avec un ami. Avec le recul, cela était devenu amusant, même si cela partait d'une demande bien sérieuse. "Je ne sais pas si tu le connais, mais c'était Asriel." C'était amusant de voir son amie choquée par cette bombe qu'elle venait de lâcher, mais Tahlia continua, avec un naturel déconcertant : "Officiellement, il n'a pas dit non. Il n'a pas dit oui, non plus. Mais je pense qu'il aurait fini par accepter, s'il n'avait pas dû partir." Elle serait peut-être mère à cet instant précis. Si cela ne s'était pas fait, c'était sûrement parce qu'elle ne devait pas faire d'enfants comme ça, tout simplement. Mais cela restait dans un coin de sa tête, bien au chaud. Mais pour l'instant, elles étaient plus à l'étape du mariage que de l'enfant. Tahlia eut un sourire réjoui quand Freja confirma qu'elle serait sa demoiselle d'honneur. "Comme ça, je sauterai à la gorge de tout ceux qui voudront kidnapper la mariée." répondit-elle en riant, même si cela ne l'étonnerait pas que Freja soit de nouveau l'objet de tous les désirs. Elle secoua la tête quand sa colocataire s'amusa de la condition de policière de la brune. Retrouver la raison ? "Je crois que c'est trop tard, maintenant." Au fond, elle se demandait surtout ce qu'elle ferait de sa vie, si elle n'était plus policière. Elle ne savait faire que cela, malheureusement.

La conversation resta légère, jusqu'à ce que des coups à la porte se firent entendre. Des coups qui annoncèrent l'arrivée de ce jeune homme brun, qui rappelait vaguement quelqu'un à notre jeune policière. Face à une telle histoire, Tahlia ne put s'empêcher de vérifier auprès de l'accueil les dires du jeune homme. Freja et Tahlia avaient toutes les deux vécu de graves événements, dernièrement, et il était facile de sombrer dans la paranoïa. Mais il disait vrai. Et il était bien sûr hors de question qu'elles le mettent dehors alors que la fin d'après-midi touchait à sa fin. Alors qu'elle rejoignit ses deux colocataires d'un soir, le jeune homme finit par se présenter. Et là, tout devint plus clair. Elle se rappelait où l'avoir vu. C'était sur les photos, chez Fleur. "Oh..." lâcha-t-elle, surprise. Elle sentit son coeur se pincer quand il se présenta comme le mari de son amie. Un mari devenu veuf, bien trop rapidement, malheureusement. "Enchantée Maxwell. J'aurai vraiment aimé faire ta connaissance dans... dans d'autres circonstances." Afin d'éclairer Freja, Tahlia ajouta, s'adressant à son amie : "C'est le mari de Fleur, la cousine d'Arthur." C'était peut-être l'une des rares fois où Tahlia évoqua le prénom d'Arthur devant Freja. Elle savait que le jeune français était l'ex de Freja et que cela s'était mal terminé. DEpuis, c'était devenu un sujet tabou. D'autant plus quand on connaissait la fin de l'histoire d'amour entre Tahlia et Arthur. Malheureusement, on ne changeait jamais un bad boy. Tahlia esquissa un sourire quand Freja parla de réduction, se disant que cela allégeait l'atmosphère. Alors qu'elle l'invita à entrer dans le chalet, Tahlia montra la bouteille de vin à Maxwell. "On s'apprêtait à fêter notre arrivée, ici. Tu te joins à nous ?"

Spoiler:
 

__________________________


   
Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 429
ici depuis : 14/08/2016
crédits : lempika & sophie d'amour (gif)
double-compte : Lily-A, Tiffany, Xavier, CJ, Bonnie, Mathilda, Adrian
statut : une divine Fleur lui a volé son cœur, puis elle s'en est allée (veuf)
MessageSujet: Re: i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)   Dim 7 Oct 2018 - 22:48

Il était assez vraisemblable d'inventer une histoire pareille, ça semblait tirée par les cheveux et ça l'était. Même toi tu étais assez surpris de te retrouver là, devant presque deux inconnues, à leur demander si tu pouvais dormir dans le troisième lit parce qu'on avait loué ton chalet par erreur. Peut-être que toi tu aurais dit oui sans te méfier, sûrement parce que tu étais un homme. Mais les deux jeunes femmes semblaient avoir plus de soupçons et n'hésitaient à pas faire confirmer ton histoire, ce qui ne te vexait pas. Après tout, elles ne te connaissaient pas et même si tu avais un visage agréable, ça ne voulait pas dire que tu n'étais pas un fou, un tueur ou un pervers. D'ailleurs même si le dirigeant confirmait tes dires, rien ne pouvait leur affirmer que tu n'étais pas un fou, un tueur ou un pervers. Ce qui en revanche pouvait calmer leurs inquiétudes, c'était de révéler ta relation avec Fleur. Si tu ne te trompes pas Tahlia devait être une de ses demoiselles d'honneurs, alors elle devait savoir que Fleur ne se mariait pas avec une mauvaise personne. Elle n'avait pas eu le temps de te faire passer un entretien comme tu avais pu avoir avec Léo, mais elle devait se douter que tu ne serais pas un danger pour elles. En aucune manière. « Moi aussi. Et enchanté Freja ! » ajoutais-tu avec un léger sourire alors que tu passais le pas de la porte. Tu te dirigeais tout droit vers le canapé -lit pour y déposer ta valise dans un coin. Ne sachant pas trop quoi faire à présent. « Je vous remercie de m'accepter. » Tu les remercier une nouvelle fois de leur hospitalité. Tu eus même un sourire amusé à la remarque de Freja, elles méritaient bien une ristourne oui. Et toi un remboursement d'au moins la moitié, puisque tu n'avais pas pu bénéficier de ton chalet. Mais au moins, pendant quelques jours, tu ne serais pas complètement seul, à broyer du noir. Ce n'était peut-être pas plus mal pour toi. Un peu moins bien pour les deux jeunes femmes qui de toute évidence avaient prévus de se retrouver toutes les deux pour profiter d'un week-end entre elles. « Je ne voudrais pas m'imposer, je peux aller faire un petit tour et visiter les environs aussi. » Tu fis une petite moue, tu t'étais déjà imposer pour passer les nuits ici alors tu ne voulais pas en plus de ça gâcher leur plan. Tu ne savais pas vraiment ce que tu pourrais faire, peut-être traîner un peu au sauna, faire une randonnée. Tu trouverais bien de quoi les laisser tranquille, histoire de ne pas tout gâcher.  

__________________________


I want to hold her I want to kiss her She smell of daisies She drive me crazy Gonna take her for a ride on a big jet plane — Angus & Julia Stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: norvégienne, originaire d'Oslo ◊ durant son enfance, elle a toujours été le vilain petit canard de la famille, battue par son père ◊ elle a toujours été passionnée par la décoration ◊ elle a voyagé sur chaque continent du monde plusieurs fois ◊ elle aimerait apprendre un instrument de musique du style piano ◊ elle chante plutôt bien mais beaucoup l'ignorent ◊ elle a une haine viscérale envers les gens qui exploitent les animaux lors des voyages (toucher les tigres, monter à dos d'éléphants, etc.) ◊ elle adore skier ◊ elle est terrifiée à l'idée de finir sa vie seule ◊ elle aimerait beaucoup adopter plein d'animaux ◊

▹ portrait chinois
:
messages : 14301
ici depuis : 24/10/2013
crédits : soeurs d'armes (a) & bat'phanie (s)
double-compte : ciàran & maddox.
statut : and how you got me blind is still a mystery, i can't get you out of my head.
MessageSujet: Re: i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)   Mar 9 Oct 2018 - 12:52

Tu ris à la remarque de Tahlia sur la simplicité car c'est totalement à votre image. Vous évitez fermement le simple pour vous diriger, sans cesse, vers le compliqué. Pourquoi ? Parce que vous aimez vous attirer des problèmes ? Ou simplement parce que vous ne fréquentez pas les bonnes personnes ? Tu n'en sais rien mais tu es sûre d'une chose : la simplicité ne fera sans doute jamais partie de votre vocabulaire à toutes les deux. M'enfin, c'est ce qui rend votre vie si animée, au fond. Tu ne te verrais pas dans une vie bien rangée avec deux chiens, trois enfants et un mari qui rentre le soir après le travail. Ce n'est pas toi tout ça. Et même si c'est sans doute un peu cliché, c'est ce que tu imagines en pensant à une vie bien rangée. Alors que vous parlez mariage, tu expliques à la jeune policière ce fameux pacte que tu as passé avec Allen. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus romantique mais tu n'as pas à te plaindre parce qu'Allen est loin d'être le premier venu à tes yeux. En plus d'être un ami incroyable, c'est également un homme terriblement beau. Tu serais folle de dire non à un tel homme. Et Tahlia semble d'accord avec cela. « Je pense plutôt que c'est lui qui me dira non lorsqu'il aura trouvé l'amour de sa vie. Ce qui arrivera forcément. » Dis-tu en riant. Parce que tu imagines que tous tes amis finiront heureux, un jour ou l'autre. Et que tu seras la seule rescapée célibataire à qui l'amour a dit "non". « Mais crois-moi, il n'y a pas que le physique qui est beau chez lui. » Ajoutes-tu, sincère. Dommage qu'il n'est pas là pour entendre tous les éloges que tu peux dire à son sujet... Lorsque Tahlia évoque le fait d'avoir failli avoir un bébé, tu manques de t'étrangler en apprenant cette nouvelle. Vous n'aviez jamais abordé ce sujet jusqu'ici et tu ne sais pas pourquoi d'ailleurs. « Oui je le connais. » Il te semble avoir eu une petite histoire d'un soir avec lui mais tes souvenirs sont flous. Tu n'es plus sûre de rien alors tu préfères omettre ce détail qui n'apportera rien. « Waw... je savais pas tout ça Tahl'. Tu t'imaginerais, aujourd'hui, avec un enfant ? » Demandes-tu plus sérieusement, sans jugement. Toi, tu aspires à avoir un enfant un jour mais tu n'es définitivement pas prête aujourd'hui. Tu dois arranger bien des choses dans ta vie avant de penser à cela. Et surtout, il te faudrait un père pour cet enfant qui n'existe pas. Tu ris en l'entendant mentionner qu'elle s'occupera de tous ceux qui risqueraient de te kidnapper lors de ton mariage. C'est son côté flic qui ressort et par moment, il a ses avantages. Mais tu continues de penser que c'est un métier des plus pourris et tu ne te gênes pas pour lui dire. Même si tu sais que la brune ne sera jamais d'accord avec ça puisqu'elle adore ce qu'elle fait.

Après quelques minutes, votre conversation est interrompue par Maxwell, un jeune homme que tu ne connais ni d'Eve ni d'Adam mais qui semble vouloir venir squatter votre chalet. Si au départ, tu es plutôt réticente, ensuite, tu t'adoucis en entendant son histoire. C'est juste un mauvais concours de circonstances et la situation doit être aussi gênante pour lui que pour vous. Alors, vous décidez de le laisser entrer et de passer un moment à ses côtés, mettant de côté votre soirée entre filles. Lorsque Tahlia t'explique qu'il s'agit du mari de Fleur, tu ne peux que ressentir une pointe de tristesse pour le jeune homme. Tu as appris ce qui était arrivé et tu ne peux imaginer ce que ça doit être de perdre l'amour de sa vie. « Oh... je suis désolée. » Dis-tu à Maxwell sans savoir réellement quoi dire. Il doit entendre ça à longueur de journée mais au moins, en ce qui te concerne, c'est sincère. « Oh pas de quoi. » Réponds-tu lorsque le jeune homme vous remercie encore une fois. Tu les suis à l'intérieur du chalet en direction du salon où Maxwell pose ses affaires. « Maintenant que tu es là, autant rester avec nous. » Dis-tu avec un léger sourire. « Enfin si tu en as envie, j'ai pas envie de briser un moment en solitaire si c'est ce que tu veux. » Ajoutes-tu pour éviter qu'il se sente obligé.

__________________________

all i need is to see your face
« On ne peut pas balayer les souvenirs d'un simple coup de balai. Ils restent en nous, tapis dans l'ombre, guettant le moment où l'on baissera la garde pour ressurgir avec une force décuplée. » ▬ g. musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 6800
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Class Whore (ava), Exordium (sign)
double-compte : Sarah Wagler
statut : Taken by none, looking at some, just waiting for one
MessageSujet: Re: i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)   Mar 23 Oct 2018 - 16:33

Décidément, Freja ne faisait rien comme tout le monde. Beaucoup d'hommes attendaient un seul regard de sa part, elle en avait rendu fou plus d'un, mais elle ne trouvait rien de mieux que d'organiser un pacte avec Allen. Un mariage arrangé, si l'un et l'autre ne trouvaient pas chaussure à leurs pieds. Ce n'était pas une mauvaise idée en soit, puisqu'elle se marierait avec un homme qui était son ami avant tout, ce qui était un point non négligeable. Mais quand elle évoqua l'hypothèse que ce serait Allen qui lui dirait non, Tahlia esquissa un léger sourire : « Tu seras peut-être l'amour de sa vie. Qui sait ?! D'un pacte peuvent naître de grandes histoires. » Elle observait son amie avec ce même sourire, avant d'ajouter : « On ne sait pas de quoi est fait le lendemain. Un ami peut très vite devenir bien plus. » Surtout que Freja n'était pas avare de compliments à son égard. En plus d''être beau, Allen était une belle personne, visiblement.Mais Tahlia savait qu'à l'instant, il y en avait un autre qui avait conquis le cœur de la brune : Woody. Encore et toujours. Elle ne savait pas dans quoi Freja s'embarquait, mais elle espérait qu'elle finisse par trouver le bonheur, peu importe celui qui partagera sa vie. En ce qui concernait un tel partage, Tahlia, elle, en était loin. Elle ne savait pas comment elle terminerait, avec qui elle terminerait, mais c'était plus la solitude qui semblait être sa finalité. Alors, elle lâcha une petite confidence sur ce bébé qu'elle avait failli avoir. Freja semblait connaître Asriel, mais ce n'était qu'un détail. C'était davantage le fait de la voir avec un bébé qui intriguait sa colocataire. Face à sa question, Tahlia haussa les épaules. « Je crois que oui. » Elle esquissa un sourire avant de reprendre : « Je ne pense pas que demander à un ami de me faire un enfant était l'idée du siècle, mais... mais oui, je me verrais bien avec un enfant. Je sens que je suis prête pour ça, mais bon tant que je ne parviendrais pas à garder un homme auprès de moi, ça restera un désir caché. » C'était là qu'elle se rendait compte qu'elle vieillissait. Avant, elle aurait fui dès l'instant où l'on parlait enfant. Maintenant, tout était différent. Mais la vie estimait sûrement qu'elle n'était pas encore suffisamment prête pour cette nouvelle aventure.

Quelques coups à la porte mirent un terme à cette conversation et annoncèrent l'arrivée d'un inconnu, pas si inconnu que cela. Une fois les doutes passés et l'histoire confirmée par le directeur, les deux jeunes femmes acceptèrent la présence du jeune homme. Il fallait dire qu'il inspirait confiance, même si Tahlia savait qu'une gueule d'ange pouvait aussi cacher un vrai monstre. Mais il avait suffi d'un seul prénom pour qu'il ait toute sa confiance. C'était Maxwell, le mari de Fleur. Elle n'avait pas eu le temps de le voir en compagnie de son amie, mais si Fleur avait su l'aimer, c'était qu'il était forcément un homme bon. Solaire comme elle l'était, Fleur faisait ressortir le meilleur chez chacune des personnes qu'elle côtoyait. Elle se doutait donc que l'homme qui l'avait faite chavirer devait être aussi bon qu'elle. Alors que les présentations furent faites, Maxwell entra avec sa valise et la déposa près du canapé-lit. De nouveau, il les remercia de l'avoir accepté dans ce chalet : « La direction n'a pas su faire son boulot. On n'allait quand même pas en rajouter une couche en te laissant repartir. » Elle lui adressa un léger sourire, alors qu'elle prit place sur l'un des fauteuils du salon. Elle l'invita à se joindre à elles pour fêter leur arrivée ici, mais le jeune homme sembla ne pas vouloir s'imposer. Elle laissa Freja répondre à cela, acquiesçant ses paroles d'un hochement de tête. Elle finit cependant par ajouter : « Tu ne t'imposes pas, on te le propose. Je crois que l'on est tous là dans le but de changer d'air, autant le faire tous ensemble, non ? » S'il voulait être seul, évidemment, c'était une autre histoire, mais il fallait surtout qu'il se dise que sa compagnie ne gênait pas les deux femmes, qui étaient aussi sociables l'une que l'autre.

__________________________


   
Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i'm still alive but i'm barely breathing (tahlia&maxwell)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: see something else :: en australie-
Sauter vers:  
circus of horrors !
Le mois de novembre arrive à grand pas et avec lui, l'horreur pour le printemps. Un cirque itinérant s'est installé non loin de Bowen, pas très loin du terrain abandonné. N'hésitez pas à y faire un petit tour et avoir la peur de votre vie !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES