AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est là que tout commença.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
bowenien
avatar
messages : 113
ici depuis : 17/06/2018
crédits : Moi
statut : Célibataire
MessageSujet: C'est là que tout commença.    Dim 17 Juin 2018 - 22:08


Kélian avait eu une journée tranquille, il avait juste sauvé un chat dans un arbre. Pas de gros accident, de grand-mère a emmené à l’hôpital. Il était assez ravis, dans une demi-heure il terminerait son service et irait se cuisiner des pâtes au crabe avec pamplemousse et un peu de crème, à moins que ce soit des pâtes au saumon et asperge, quelque chose qui soit des pâtes au poisson. Il préparait doucement ses affaires quand on appela, une bagarre, un blessé, un gars qui semblait ne pas être dans un très bon état, la personne ne savait pas si c’était suite à un coup à la tête ou parce qu’il avait bu. C’était le genre de situation qu’il aimait le moins.

Il s’était donc rendu sur place avec ses collègues pour récupérer le gars en question. Il était là au sol, une personne était près de lui et semblait s’assurer de son état, un groupe plus loin semblait regarder. Kélian sorti pour aller voir le jeune homme.

- Monsieur ? Comment vous vous sentez ? Vous savez vous lever ?

Pas trop de question à la fois mais pas une seule, histoire de s’assurer que la personne était conscience, marquait une réactivité. Il tapota l’épaule de la personne présente comme pour la remercier et s’agenouilla face à son « client » du soir. Il espérait que ce dernier ne pose pas trop problème, c’était son dernier service aujourd’hui. Son collègue attendait de savoir s’il devrait préparer la valise de premier secours ou pas. Il jeta un œil à l’homme, le conducteur était sorti histoire de voir s’il y avait besoin d’aide. Il savait évidemment qu’il n’y avait qu’un blessé mais il savait que c’était suite à une bagarre, et ce genre de chose pouvait rapidement recommencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 89
ici depuis : 26/11/2017
crédits : Cytronus
double-compte : Tom Ryan
MessageSujet: Re: C'est là que tout commença.    Lun 18 Juin 2018 - 15:23

Je me suis levé il devait être environ 15 h, avec un mal de crâne et la nausée, en somme quelque chose de tout à fait normal pour moi. Le jour où je me lèverais avant 11 h il faudrait certainement rechercher en moi un virus fortement diabolique ! Forcement quand je me lève en pleins milieux d’après-midi, mon alimentation n’est pas quelque chose d’équilibré et en vrai je n’ai pas faim. La première chose que je veux faire c’est avaler un cachet pour mon mal de crâne et me doucher ! C’est ce que je fais, une fois que j’ai enfilé un bas de jogging je flâne tout le reste de l’après-midi et le début de soirée entre grignoté et la télé. Sur les coups de 22 h, je m’ennuie terriblement et décide donc de me fringuer pour aller faire un tour dans l’un des bars de la ville !

Je me retrouve dans un bar à enchainer les verres comme souvent, je déconne avec quelques types c’est mon seul lien social finalement, j’ai quelques potes, mais rien de bien sérieux quoi on se capte pour aller faire la fête et cela s’arrête là. Mais comme à mon habitude cela finit toujours par déraper. Plus je bois plus je deviens chiant, je chauffe tout et n’importe qui, je déteste la frustration et monde rapidement en pression ! Résultat je me retrouve à me battre avec un type qui à refuser mes avances, le barman nous fou dehors et la bagarre continue malgré tout. Malgré le fait que je me bats régulièrement, je suis pas douer, bourré on apprend pas vraiment de nos erreurs. Je finis au sol, le nez certainement fracturer, la lèvre ouverte, un futur œil au beurre certainement. Mon torse est douloureux ayant reçu de nombreux coups aussi, j’ai mal aux mains de par le fait que j’ai tenté de me défendre et ensuite plutôt de me protéger. Je suis au sol quand j’entends pas mal de bruit autour de moi, je lâche un grognement, qui est le débit qui a appelé les secours ?

« Si vous êtes là… C’est qu’apparemment je ne vais pas bien. »

Dis je avec une élocution difficile à cause d’un grammage important d’alcool dans le sang, mais aussi à cause des douleurs de mon visage.

« Pas sur… » 



Dis je pour répondre à ta dernière question. Je suis replié sur moi à cause de mon torse douloureux, l’idée de me redresser semble bien compliquée et puis depuis mon dernier verre j’avoue que je peine à marcher de toute façon.

« Mais c’est pas grave, laisse-moi je vais me démerder ! »

__________________________


Drugs often make me hover, a parallel universe
Je suis capable de voler, de me noyer ou bien de chanter, tant que je n'ai pas conscience de ce que je fais !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 113
ici depuis : 17/06/2018
crédits : Moi
statut : Célibataire
MessageSujet: Re: C'est là que tout commença.    Lun 18 Juin 2018 - 22:16

Ce n’est pas la sympathie qui avait l’air d’étouffer ce gars. Il semblait déjà vouloir l’envoyer bouler. Son allocution n’était pas très claire, vu l’haleine, probablement dû à l’alcool. Magnifique, « son genre de cas préféré », on l’entend au sens ironique bien sûr. Le gars semblait dire qu’il n’était pas sur de se relever, il fit signe à son collègue de venir avec une civière et la trousse.

- On va vous emmener à l’hôpital. Dite moi exactement ou vous avez mal ? Et combien de verre avec vous pris ?

Question obligatoire mais non nécessaire. Il était clair qu’il avait pris plus de verre nécessaire que pour lui donner d’autre sorte de médicament. Un lavement de l’estomac serait probablement à prévoir et savait que certain y prendrait plaisir. Il regarda la tête de son patient, la lèvre était ouverte, probablement le moins grave, le nez commençait à gonfler ainsi qu’un œil. Il faudra voir si c’était un coup sur le nez ou plus mais pour ça, il préférait attendre son collègue qui arrivait avec le matériel, il posa la sacoche au sol, l’homme compris rapidement à quel genre de client il avait à faire en voyant la précaution de Kélian. Il enfila ses gants et se rapprocha sans être trop prêt, il faudrait qu’il puisse tenir l’homme si nécessaire.

Kélian avança doucement sa main vers l’autre homme, en tentant de parler d’une manière rassurance, ayant un peu peur d’être mordu, ça lui était déjà arrivé une fois. À ses débuts, un homme ayant dépassé un taux largement acceptable et ayant consommé des substances illicites qui faisait un bad trip. Il pensait qu’il n’aurait pas de réaction ou du moins pas de réaction assez vive que pour avoir la chance de retirer sa main et c’était une grosse erreur. Depuis, il faisait encore plus attention, préférant parler à l’homme et détourner son attention s’il le pouvait.

- Monsieur, vous me permettez de toucher votre nez pour voir s’il est cassé ou pas ? Je vais devoir vous ausculter, je ferais attention. Je ne veux pas vous blesser. Je vais doucement pincer l’arrêter du nez, ça pourra faire un peu mal mais je dois voir s’il est casser. D’accord ? Je peux ?

Il prenait le temps de bien expliquer, lentement mais pas trop à la personne en face de lui, pour tenter de la rassurer et surtout ne pas se faire attaquer, ne jamais penser que les actions d’une personne sous influence peuvent être lentes.

Le conducteur regardait la foule qui semblait se disperser, il n’y avait plus rien à voir de toute façon, visiblement le gars qui avait provoqué un peu trop un autre mais rien de plus.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 89
ici depuis : 26/11/2017
crédits : Cytronus
double-compte : Tom Ryan
MessageSujet: Re: C'est là que tout commença.    Mar 19 Juin 2018 - 18:52

Je me doute bien qu’il veuille m’envoyer à l’hosto ce qui est loin de me ravir ! Je sais que j’ai une sale tête, au vu de la douleur sur mon visage est particulièrement mon nez, je sais qu’il est fracturé, c’est loin d’être la première fois que cela lui arrive et je n’en suis pas mort ! Alors, aller à l’hosto juste qu’il me mette un truc tout moche sur le pif et qui ne sera à rien, mais aussi me faire défouler en faisant chier les autres patients, je pense que ce n’est pas la peine ! Donc je ne suis pas du genre à me laisser faire.

« Pas besoin, vous vous êtes arrivé pour rien ! Tu crois que je vais m’en souvenir ? »

J’inverse des mots, car entre les coups reçus et l’alcool tu as déjà beaucoup de chance que je parvienne à formuler des phrases entières. Je te regarde du coin de l’œil approcher, même si je sens bien que l’œil gauche me gène avec un voile un peu flou. Je te regarde et n’écoute pas vraiment tes paroles, de toute façon mon cerveau n’est pas assez éveillé pour que je capte tout ! Je n’ai pas même pas compris ce que tu voulais faire ayant juste capter que tu me demandes un accord pour je ne sais quoi.

« Tu m’touchas pas ! »

Dis je en portant ma main a mon visage.

« Mon nez ? C’est cassé, je le sais il te faut une loupe pour le savoir ? »

Grognais-je en tentant de me redresser pour me tirer d’ici, mais directement mon torse me fait gémir et m’arrête dans mon élan.

__________________________


Drugs often make me hover, a parallel universe
Je suis capable de voler, de me noyer ou bien de chanter, tant que je n'ai pas conscience de ce que je fais !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 113
ici depuis : 17/06/2018
crédits : Moi
statut : Célibataire
MessageSujet: Re: C'est là que tout commença.    Lun 25 Juin 2018 - 16:15

Quand il entendit que l’homme disait qu’il était arrivé et rétorqué qu’il ne pouvait pas s’en souvenir. Il avait bien envie d’appuyer fort sur son nez pour le punir. Il était sûr que ce n’était pas deux verres mais bien plus. Il le regarda porter sa main à son visage en disant que son nez était cassé, ça il s’en doutait aussi au vu de la couleur de ce dernier autour des yeux. Il inspira profondément pour éviter de lui recasser à nouveau. Il le regarda tenter de se lever et retint un rire sarcastique à la tête du jeune homme.

- Pas besoin de loupe, suffit de voir votre tête. Mais si vous préférez être défiguré libre à vous. Mais il y aura une décharge à signer. Par contre, je crois qu’il y a pas que votre nez de cassé... Vous me laissez deux choix soit vous venez tranquillement avec nous pour faire quelques radios. Soit je vous endors. Quoique vous puissiez aimer, au réveil, vous planerez. Mais quoiqu’il arrive, vous devrez venir avec nous. Vous choisissez la manière ! Je pourrais vous donner un peu d’antidouleurs puissant pour vous aider à supporter sur le chemin. Mais je ne peux le faire que si vous venez avec moi dans l’ambulance.

La stratégie pouvait s’avérer dangereuse mais c’était selon lui une des meilleures manières de faire venir l’homme. Bien que pour des cas pareils, il les laisserait bien gémir sur le sol mais il avait juré d’aider son prochain et de lui porter secours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 89
ici depuis : 26/11/2017
crédits : Cytronus
double-compte : Tom Ryan
MessageSujet: Re: C'est là que tout commença.    Mer 4 Juil 2018 - 22:23

Je sais très bien comment les gens me voient, pour eux je suis juste un pommer qui flingue sa vie, mais aussi certainement celle des autres, mais ce qu’ils savent pas c’est que je suis seul… À par ma mère qui a tenté de faire sortir de là sans succès et qui parfois fait quelques apparitions, je crois qu’elle a juste capitulé. Les gens ne se disent pas que cette vie peut convenir à quelqu’un et pourtant, je n’ai jamais espéré plus… Alors oui j’ai l’habitude de croiser des « sauveteurs » qui me traite ainsi. Mais tu me perds totalement avec ton monologue bien trop long pour que je capte la moitié des trucs. Je lâche un grognement.

« C’est bon, fait pas chier je suis. »

Dis je en essayant de me relever une nouvelle fois sans succès et surtout grimaçante a causse de l’état de mon torse qui me fait mal des qu’un muscle aussi se contracter ! Alors je vois tes collègues approcher je me tends tel un arc et dès qu’on touche je hurle de douleur, comme si on me tuer, alors que j’ai mal, mais c’est largement supportable. Mais je suis un vrai comédien et chieur quand je ne suis pas clean ! Mais finalement je me retrouve dans le camion malgré tout et je suis un peu plus calme, enfin… Je te regarde avec mes yeux vitreux qui traduisent l’état de mon cerveau et te souris d’une manière pas très adaptée. 



« Tu es mignon, tu sais. »

__________________________


Drugs often make me hover, a parallel universe
Je suis capable de voler, de me noyer ou bien de chanter, tant que je n'ai pas conscience de ce que je fais !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 113
ici depuis : 17/06/2018
crédits : Moi
statut : Célibataire
MessageSujet: Re: C'est là que tout commença.    Jeu 12 Juil 2018 - 23:54


Il regarda le jeune homme capituler en disant qu’il allait suivre. Il le regarda se tendre comme un arc. Il fronça les sourcils et le déplaça pour le mettre sur le lit. Il eut envie d’assommer ce comédien mais il ne le pouvait. Ils finissent par arriver à le mettre dans l’ambulance de pompier, leurs oreilles en avait pâtis. Etrangement « ou pas », il cessa de hurler comme si la douleur était la pire du monde, il regarda son collègue l’air de dire « mon dieu, c’est une horreur ce client », ce dernier sembla être d’accord. Il observa le jeune homme qui avait balancé une phrase complétement étrange. Il regarda l’homme aux yeux vitreux.

- Pardon, tu as sans doute une dose trop importante de substance prohibé. C’est du délire.

Il n’y avait pas grand-chose à dire de plus. Son collègue semblait penser la même chose. Et puis même si le patient avait une attirance pour les hommes, il ne pouvait décemment se faire draguer par un patient. Et les alcooliques, ce n’était pas vraiment son genre de cam. Il préférait les personnes bien dans leur tête, sans addiction. Ce qui n’était visiblement pas le genre de l’individu. Par précaution, il alla chercher un calmant et une aiguille. Il se demandait bien si cela aurait un effet vu l’état d’ébriété du jeune homme. Il se fit la réflexion que ce dernier était sur le point de toute faire en une soirée : Insulte, cris de douleur et maintenant ça...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 89
ici depuis : 26/11/2017
crédits : Cytronus
double-compte : Tom Ryan
MessageSujet: Re: C'est là que tout commença.    Ven 13 Juil 2018 - 20:59

Ils ont gagné une bataille, mais pas la guerre, en effet si je décide de les suivre je ne prends pas cela comme une défaite. Mon cerveau alcooliser réfléchie en tant qu’emmerdeur profond e décide de tout faire pour les faire chier. Et surtout toi pour être honnête, pourquoi je ne sais pas, c’est ainsi, et demander pas à un alcoolique de se justifier vous aller vite tournée en rond ! Je retrouve alors calé dans le brancard dans le camion, ce n’était pas de tout repos ! Une fois installer je te regarder et ris a ta réaction quand je sors ma phrase.

« Rooo même pas vrai tu sais même pas ce que je picole beau gosse ! »

Je gesticule un peu, pour mieux te voir, car ma vision de mon œil qui a pris chère commence à me gêner.

« Je sais que je ne suis pas à mon avantage, mais toi par contre tu es rayonnant ! Et ce corps ! »

Ma main la plus proche vient toucher ton pect', enfermer dans le camion, cela ne te laisse pas beaucoup de marche de main-d’œuvre pour faire quoi que se soit. Que tu sois hétérosexuel ou bi je m'en contre fou. Et c'est bien pour cela que je me retrouve dans cette état …

__________________________


Drugs often make me hover, a parallel universe
Je suis capable de voler, de me noyer ou bien de chanter, tant que je n'ai pas conscience de ce que je fais !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 113
ici depuis : 17/06/2018
crédits : Moi
statut : Célibataire
MessageSujet: Re: C'est là que tout commença.    Lun 30 Juil 2018 - 0:34

Kélian soupira quand le jeune homme balança qu’il ignorait ce qu’il avait bu, probablement mais même sans test d’alcoolémie, il pouvait dire qu’il dépassait la dose limite d’alcool dans le sang. Décidément, les gars bourrés ce n’était vraiment pas sa cam.  

- Effectivement non, j’ignore ce que tu as bas. Mais pas besoin de faire un test d’alcoolémie vu ton odeur. Tu ferais un AVC qu’on le réaliserait pas. Tu serais défiguré à vie.

Il soupira alors que l’inconnu cherchait à le toucher et  y réussi même, il prit le poignet de ce dernier et le remis sur la civière.

- Je sais, beaucoup en raffole par contre, ce n’est pas pour les gars dans ton état. C’est terrain privé mec. Même si je suis sûr que tu adorais que je t’attache au lit. Et puis, les plans à plusieurs ce n’est pas mon délire non plus.

Il avait décidé de tenter, une approche plus délicate, peut-être un peu plus moqueuse. C’est vrai que si l’homme n’avait pas été dans cet état, il aurait volontiers profité mais là, non seulement il était en service mais l’homme semblait à peine conscient de ce qu’il faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 89
ici depuis : 26/11/2017
crédits : Cytronus
double-compte : Tom Ryan
MessageSujet: Re: C'est là que tout commença.    Sam 11 Aoû 2018 - 11:15

Je ne comprends pas la moitié de ce que tu me racontes pour être honnête et je te regarde d’un air un peu hagard et un petit rire pour cachet le fait que je n’aie strictement rien compris quand tu as commencé à parler d’AVC ou de je ne sais quoi. Oui c’est bon j’ai compris que j’ai une sale gueule bien amocher, mais quand même. Je me contre fou de ce que tu racontes et donc commences à entreprendre quelque geste, geste plutôt lent, incertain et peu précis alors quand tu chopes mon bras ce n’est pas une grosse surprise, mais je lâche un grognement tout de même.

« Hey ! C’est pas parce que je me bats que je suis maso ! Et pourquoi à plusieurs ? C’est moi qui suis bourré et c’est toi qui vois double ou quoi !? »

Alors que l’ambulance passe une rue ou la route est mauvaise on estomac de retrouve tout retournée.

« J’v gerb'… »

Dis-je avec un relent …

__________________________


Drugs often make me hover, a parallel universe
Je suis capable de voler, de me noyer ou bien de chanter, tant que je n'ai pas conscience de ce que je fais !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 113
ici depuis : 17/06/2018
crédits : Moi
statut : Célibataire
MessageSujet: Re: C'est là que tout commença.    Lun 3 Sep 2018 - 22:57

Le jeune homme continuait à être détestable et demandait même pourquoi il parlait de plan à trois et secoua la tête montrant de la main son collègue qui se trouvait en face de lui.

- Je te présente Jérôme mon collègue et ami. Je vois toujours double ? Et Maso parce que tu es quand même attaché sur ce lit de transport. T’es tellement saoul que c’est juste...

Il dut s’interrompre parce que son patiente déclara qu’il allait vomir dans un langage familier, par automatisme, il prit la coupole et le tendis près de son visage avec un air de dégoût non dissimulé alors que son collègue se mis à rire d’un rire franc. Visiblement l’état du jeune homme ne lui faisait strictement rien.

- T’as qu’a t’en occupé toi, si ça te fait rire !

Il avait lancé ça rageur, il n’aimait pas être le centre d’attention d’un homme alcoolisé et surtout que ce dernier le draguait. C’était vraiment le genre d’homme qui avait tendance à le dégoûté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 89
ici depuis : 26/11/2017
crédits : Cytronus
double-compte : Tom Ryan
MessageSujet: Re: C'est là que tout commença.    Lun 1 Oct 2018 - 22:08

Certes je suis complètement bourré, mais aux dernières nouvelles je ne vais que des avances à toi et non a ton collègue, donc non ce n’est pas un plan n’a plusieurs qui me tente, mais bien de te mettre dans mon lit toi seul. Je remarque bien que tu t’agaces et en réalité ce n’est pas pour me déplaire. Je suis un sale con, un type qui sait qu’il n’a rien pour plaire, un pommé. Et j’en joue.

« Ah fait gaffe Jérôme il a envie de toi apparemment, car moi c’est que toi que je veux dans mon lit pas lui ! »

Je ris, mais mon estomac décide de faire un tour sur lui même et je rend un partie de ma consommation du soir. Cela me refroidit un peu de vomir. Je te regarde avec mon œil valide et vitreux…

« Prends le pas mal… T’es mignon c’est tout… »

Soupirais-je caler dans le brancard, un peu plus calme… Le taux d’alcool est toujours très élevé, mais l’adrénaline est redescendue et les douleurs commencent à se réveiller…

__________________________


Drugs often make me hover, a parallel universe
Je suis capable de voler, de me noyer ou bien de chanter, tant que je n'ai pas conscience de ce que je fais !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 113
ici depuis : 17/06/2018
crédits : Moi
statut : Célibataire
MessageSujet: Re: C'est là que tout commença.    Lun 1 Oct 2018 - 22:51

Kélian regardait Lowen dire à son collègue qu’il avait envie de lui. Ce dernier riait de plus belle alors que lui avait juste envie d’aller se taper la tête contre la paroi à défaut de pouvoir le faire avec celle du patient difficile. Il le regarda vomir et ne put se départager de sa grimace de dégout. Il avait bien envie de lui forcer à le ravaler. Dans ce genre de cas-là, il pouvait avoir des idées un brun sadique.

Il retira la petite gamelle pour la jeter dans une poubelle sans quitter son air dégoutter. L’autre déclara qu’il le trouvait mignon. Il pinça les lèvres, dans un autre contexte, il aurait pu le trouvait mignon mais dans cet état, il avait vrai du mal à le trouver mignon.

- Tu m’excuseras… en fait non je m’en fiche… mais je ne te trouve pas vraiment mignon. Surtout dans ton état. Les alcoolisés, c’est pas ma cam !

Vraiment pas. Il y avait aussi les drogués même s’il avait un tempérament de sauveur. Il avait beaucoup de mal à gérer ce genre de personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 89
ici depuis : 26/11/2017
crédits : Cytronus
double-compte : Tom Ryan
MessageSujet: Re: C'est là que tout commença.    Mer 24 Oct 2018 - 19:18

Y a pas mal de personnes qui une fois qu’ils ont vomis ils se sentent bien mieux et peuvent même recommencer à boire. Et bien je fais partie de ces personnes-là, une fois que j’ai dégueulé, j’ai tendance à avoir les idées un brin plus claires. Mais je n’en reste pas moins à connard, ça, c’est vraiment pas la faute de l’alcool c’est dans ma nature au plus grand regret de ceux qui m’entour. Je remarque bien que mon interlocuteur des plus mignon est vraiment dégouté par le fait que je viens de rendre une partie de ma soirée dans sa gamelle. Je tends alors une approche plus cool, mais je crois que je l’ai réellement énerver…

« Je suis pas toujours dans cet état, alors si un jour tu veux tenter quelque chose je suis ton homme ! »

Enfin si je me souviens de lui demain et puis bon en vrai je suis souvent alcooliser malgré tout, il a intérêt à me prévenir un peu en avance si il me veut sobre, ou tout de moins moins alcoolisé ! Je fouine dans ma poche pour sortir mon tel et lui tend des plus sérieusement.

« Faut pas partir avec des aprioris… »

__________________________


Drugs often make me hover, a parallel universe
Je suis capable de voler, de me noyer ou bien de chanter, tant que je n'ai pas conscience de ce que je fais !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 113
ici depuis : 17/06/2018
crédits : Moi
statut : Célibataire
MessageSujet: Re: C'est là que tout commença.    Dim 4 Nov 2018 - 22:30

Low lui déclara qu’il n’était pas toujours dans cet état et qu’il pourrait toujours tenter un autre jour. Kélian se demandant s’il devait le gifler, soupirer ou encore répondre par la positive pour le faire taire. Il avait l’impression que l’homme ne le lâcherait pas un instant tant qu’il n’aurait pas sa réponse. Il le regarda un instant, jugeant sa réaction. A vrai dire, l’homme n’était pas laid, il pouvait même avoir son charme.

- Eh bien on avisera quand tu es dans un meilleur état alors. Je pourrais retrouver ton adresse dans le dossier d’admission. Mais en attendant, tu n’es certainement pas attirant avec un tel degré d’alcoolémie.

Il se stoppa un instant en disant qu’il ne fallait pas partir sur des a priori. Il secoua la tête, décidément, le jeune homme était un fameux cas. Il n’était pas sur de pouvoir s’en dépatouiller comme ça. Et son collègue semblait plus s’en amuser que réellement agir pour l’aider. Il soupira un instant.

- Ce ne sont pas des a priori, ce sont des faits actuels

Il tapa l’épaule de son côté du plat de la main, comme pour le disputer de son inaction et son collègue lui tira la langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: C'est là que tout commença.    

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est là que tout commença.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers:  
circus of horrors !
Le mois de novembre arrive à grand pas et avec lui, l'horreur pour le printemps. Un cirque itinérant s'est installé non loin de Bowen, pas très loin du terrain abandonné. N'hésitez pas à y faire un petit tour et avoir la peur de votre vie !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES