AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You could break my heart in two ~ Tamson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
avatar
messages : 274
ici depuis : 23/04/2016
crédits : ava : Zuz ; gif : Lady Furiosa ; signa : Astra (code) & BONNIE (image)
double-compte : Swan Karev-Keynes
statut : Les erreurs vous rattrapent, brisant les rêves des plus grands artistes.
MessageSujet: You could break my heart in two ~ Tamson   Jeu 28 Juin 2018 - 0:56

Aston était toujours là. Constat éperdu de frustration qui faisait grimacer Tamsin, froncer son nez et menaçait de lui créer quelques rides prématurés. Plus les semaines passaient, plus elle se surprenait à des élans intérieurs de violence qu'elle ne se connaissait pas. Dès qu'elle le voyait marcher sur la scène, elle aurait voulu que le plancher ne fut pas si bien réparé. Qu'il s'effondre sous ses pieds chaussés de cuir luxueux, sûrement Armani ou Dior. Et ce projecteur là, qu'il tombe et s'écrase sur sa tête ! Mais non, rien de tout cela ne se produisait et la blonde devait composer avec la présence étouffante de son ex-mari dans son théâtre. Lui qui se permettait de donner des ordres à ses comédiens, lesquels se montraient de plus en plus réticents à se présenter aux répétitions. Par égard pour Tamsin, aucun ne manquait encore à l'appel. Toutefois, elle savait que cela ne durerait pas. Que malgré l'entrain qu'elle mettait à les garder unis, à bouter Aston hors de leur projet, ils finiraient par se lasser. Comment leur en vouloir ? Elle-même avait fui, un temps. Bien qu'il n'en fut plus question aujourd'hui, elle pouvait ressentir leur peine, écho de la sienne. Je dois trouver une solution, et vite, se répéta-t-elle une énième fois, sans que ne se dessine la moindre courbe de réponse, un ersatz de dénouement heureux.

« C'est terminé pour ce soir, rentrez chez vous ! » s'exclama-t-elle pourtant d'un ton joyeux tout en tapant dans ses mains, sourire creusant ses joues. « Vous avez été superbes ! D'ici quelques semaines, nous serons enfin prêts ! » Prêts pour le dernier acte. Seulement, il fallait qu'elle l'écrive, celui-ci. Elle ne l'avait toujours pas, il refusait obstinément de lui venir. Elle désespérait. Mais pour l'heure, son visage s'illumina davantage à la vue d'une silhouette familière au fond de la salle. A peine l'eut-elle aperçu que ses prunelles brillèrent d'un bonheur que d'aucun connaissait parfaitement. Jackson était là, dans l'ombre et elle avait l'impression qu'il la couvait de ce regard qu'elle adorait. Tout comme elle l'adorait, lui.

Après quelques embrassades chaleureuses, elle abandonna ses planches au profit du nouveau socle de son existence. Sa bouche trouva celle de l'artiste en un baiser doux, lequel arracha un ricanement moqueur à Aston, avant qu'il ne disparaisse en coulisses. « Ne fais pas attention à lui. » pressa-t-elle Jax, sa main trouvant celle de ce dernier. « Emmène-moi dîner, plutôt ! » Son sourire s'agrandit à la perspective d'une fin de soirée en compagnie de l'homme qu'elle aimait, sans plus avoir besoin de s'en cacher.

__________________________


   
   
Darkness is your candle.
Never giving up. ☽ Seule sur ton chemin de poussière, tu ne vois rien des cendres qui t'entourent. Dans tes yeux, ce paysage dévasté se mue en une route iridescente. Cet espoir fou d'accomplir tes rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 1122
ici depuis : 12/01/2016
crédits : Tyrell & solosan
double-compte : Léo & Terrence
statut : en couple avec Tamsin
MessageSujet: Re: You could break my heart in two ~ Tamson   Mar 3 Juil 2018 - 15:27

La vie semblait plus douce à Jackson depuis quelques mois, c’était quelque chose de nouveau pour lui, de déstabilisant également, parce qu’il ne savait pas vraiment ce que c’était d’être heureux, de ne plus être tourmenté par ses démons. Nous ne dirons pas qu’il était totalement guéri ni totalement heureux, mais il allait mieux, bien mieux. Et cette douceur de vivre il la découvrait auprès de Tamsin. Il avait toujours su qu’elle était son évidence, c’est pourquoi il avait passé tant d’années à l’espérer, à la déplorer depuis qu’elle l’avait quitté, parce qu’il savait qu’elle serait la seule qui pourrait le tirer vers le haut. Si Tahlia avait déjà bien amorcé le travail, il vivotait depuis des années, sans ses chimères oui mais pas débarrassé de ses tourments pour autant, Tamsin avait apporté la dernière pierre à l’édifice, l’équilibre dans la balance, depuis qu’ils avaient compris ensemble qu’il ne servait à rien de se battre contre ces sentiments qui les animaient depuis des années et qui faisait encore aujourd’hui battre le sang dans leurs veines. Ils n’avaient pas fait la même bêtise que la première fois, quand la blonde avait tout quitté pour venir vivre chez lui, presque tous les deux en autarcie, laissant se consumer leur amour et les étouffer petit à petit. Ils avaient mûri, ils avaient appris de leurs erreurs et en avaient été échaudés aussi. Aujourd’hui ils prenaient leur temps, ils se redécouvraient, comme s’ils recommençaient tout à zéro, Jackson faisait la cour à Tamsin, il l’invitait à dîner, à sortir, là où, quelques années plus tôt il aurait refusé catégoriquement de voir du monde. Il s’ouvrait aux autres et leur relation n’en était que plus épanouie. Il rencontrait ses amis et ceux-là devenaient peu à peu les siens à lui aussi, il se découvrait sociable à leur contact et ça lui faisait du bien. Et même s’il passait presque chaque nuit à serrer Tamsin dans ses bras, même s’il connaissait déjà ses courbes par cœur et qu’elles n’étaient plus une découverte, il aimait cette sensation d’enfin se sentir complet auprès d’elle mais aussi celle de la voir partir lorsqu’elle ne voulait pas s’attarder chez lui pour la nuit, lorsqu’elle regagnait son logement et qu’il restait seul. Il aimait le fait qu’elle lui manque, assez pour être impatient de la retrouver plus tard parce qu’il savait qu’il la retrouverait, que cette fois elle ne comptait plus partir sans un mot.
Il aimait cette vie qui se déroulait paisiblement auprès d’elle avec le théâtre en toile de fond pour animer le tout. Mais nous parlons là de Jackson le tourmenté et cet homme ne serait sûrement pas le même sans ses affres. Il avait toujours dans un coin du cœur et de l’esprit le souvenir et le manque de sa mère qui l’avait marqué au fer rouge, les cauchemars bien moins réguliers mais toujours présents de cette vie américaine. Ils le réveillaient encore en sursaut, apeuré comme le gamin de huit ans qu’il avait toujours l’impression d’être à ces moments là. Cette blessure, même sa précieuse blonde ne pourrait l’en guérir, elle faisait parti de lui. Et puis avouons simplement qu’il était un homme faible, un camé de la première heure et que, malgré ses promesses, son corps se rappelait toujours du bien-être qu’il ressentait dans ses moments de défonce, ceux durant lesquels il ne ressentait plus aucune douleur ni aucune peine. Alors un soir où il n’était pas en forme, le stress d’une expo à venir, une contrariété particulière, honnêtement il ne se souvenait pas bien, mais un soir qu’il était allé chercher un peu d’herbe à son fournisseur habituel il avait accepté de lui prendre quelques cachets également, rien de bien méchant dirons-nous, rien comparé à l’héroïne qu’il avait si bien connu, mais c’était déjà trop pour celui qui avait juré de tout arrêter. Et depuis il en consommait régulièrement, de plus en plus, dans le dos de Tamsin. En vérité il avait la frousse, celle de la perdre si elle l’apprenait mais aussi celle que les choses deviennent trop sérieuses avec elle. C’était paradoxal, il avait tant espéré son retour et maintenant que tout allait bien il avait peur de l’engagement, sûrement qu’au fond c’était la peur de la perdre et d’en souffrir à nouveau qui le freinait, parce qu’il savait qu’elle était la seule capable de lui faire perdre pieds et de replonger. Mais Jax n’avait jamais pensé qu’il retomberait dans ses travers parce qu’il avait peur d’avancer avec elle. A croire que finalement tout était prétexte à ce qu’il retouche à ses drogues chéries. Et puis il y avait Ashton, toujours lui, toujours présent tel un vautour. l’ombre au tableau, la tâche noire. Il ne comprenait pas pourquoi Tamsin ne s’en débarrassait pas, pourquoi elle le craignait tellement. Il était leur sujet de disputes, lorsque Jackson n’en pouvait plus de faire comme si ça ne le dérangeait pas que cet autre soit omniprésent. Il l’angoissait, parce que cet homme, celui qu’elle avait épousé un jour, qu’elle avait donc aimé, même mal, était peut-être encore capable de la reconquérir, bien qu’elle dise le contraire.
Ce soir il le voyait, au premier rang, à tourner autour de la scène, à regarder celle qui était encore sa femme, il enrageait de le savoir si proche d’elle. Alors il restait là, à l’entrée du théâtre, à observer sa muse évoluer sur scène, comme un poisson dans l’eau, rayonnante au milieu des autres, elle était si belle, elle captait toute la lumière de ce petit théâtre et son sourire n’en était que plus envoûtant. Et puis ce regard qu’elle posa sur lui quand elle le remarqua enfin, ces yeux qui ne voyaient que lui et qui le rendaient vulnérable. Il s’approcha doucement de la scène alors qu’elle terminait de remercier sa troupe. Et il accueillit ses lèvres avec un plaisir non feint lorsqu’enfin elle fut disponible pour lui. Bonsoir mademoiselle ! Vous voulez dîner avec moi ? Il resta un instant à l’admirer, sa précieuse Tamsin, celle qu’il aimait ouvertement, devant les autres, sans plus s’en cacher depuis quelques mois. Même devant Ashton… Celui-ci raillait leurs retrouvailles, gâchant son plaisir à Jax et l’irritant au passage. L’artiste avait avalé une ou deux pilules avant de venir jusqu’ici, ce soir il se sentait alors pousser des ailes, peut-être un peu trop grandes. En glissant sa main dans la sienne Tamsin lui demanda de ne pas faire attention à son mari, elle tentait d’apaiser Jackson qui s’était raidit en croisant l’américain. Il lui sourit, elle avait raison. Il serra alors sa main. Tu veux manger quelque chose en particulier ? Mais il n’était plus tellement d’humeur et alors qu’ils marchaient vers la sortie du théâtre il s’arrêta. Attends-moi un instant. Il l’embrassa furtivement avant de rebrousser chemin à grandes enjambées. Il trouva facilement Ashton, caché à l’entrée des coulisses pour mieux les observer. C’est quoi ton problème espèce de pervers ? Et il abattit son poing sur le nez du bellâtre. Peut-être qu’il regretterait ce geste, lui qui n’était pourtant pas violent habituellement, sûrement que Tamsin n’apprécierait pas non plus. Mais qu’importe, l’impulsivité l’avait emporté, guidé par le poison qui coulait dans ses veines et faisait son effet. Passe à autre chose, oublie là, elle l’a fait, elle. Il se retourna rapidement pour laisser le pauvre Ashton à terre sous le coup de la violence du geste. Il retourna auprès de la blonde, le poing encore serré et le visage dur, la colère battant ses tempes. On y va ?

__________________________

Superhero learns to fly
Come back when you can. Let go, you'll understand, you've done nothing at all to make me love you less. So come back when you can.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 274
ici depuis : 23/04/2016
crédits : ava : Zuz ; gif : Lady Furiosa ; signa : Astra (code) & BONNIE (image)
double-compte : Swan Karev-Keynes
statut : Les erreurs vous rattrapent, brisant les rêves des plus grands artistes.
MessageSujet: Re: You could break my heart in two ~ Tamson   Sam 7 Juil 2018 - 1:04

Un instant, beaucoup trop court, si fugace qu'elle aurait pu le rêver, la blonde crut que son amant s'était rangé du côté de la raison. Qu'il serait en mesure d'oblitérer l'affront. Pour elle, au nom de ce qu'ils tentaient de construire. Cette pression sur sa main l'avait rassuré ... Jusqu'à ce qu'elle lui échappe. « Jax ... Qu'est-ce que tu ... » Trop tard. Sa question avortée se perdit dans le néant de son abandon. Il l'avait laissé plantée là, sur la scène, bien décidé à prendre une revanche. Le temps qu'elle le rejoigne, son mari gisait par terre, en se tenant le nez d'où s'écoulait un abondant flot de sang mêlé à des larmes. « Jackson ! » Stupéfaite, étourdie par la scène qui se trouvait sous ses yeux, elle était incapable de prononcer un mot de plus. Bien que souffreteux, Aston braillait. Il assurait qu'il allait lui coller un procès, tout déballer aux journaux, que sa carrière était terminée, que ... « Pense à fermer derrière toi. » l'interrompit sèchement Tamsin, indifférente tant aux reflets de liquide vermeil qu'à ses menaces. Il n'avait plus d'argent, plus un pauvre dollar à dépenser dans ce genre de trivialités - ou rivalités. Après tout, n'était-ce pas à cause de ça qu'il était venu la harceler ? En grande partie.

La réplique avait eu le mérite de la secouer. Enfin consciente de la rage irradiant de son compagnon, elle se fit plus douce, l'attrapa doucement par l'avant-bras et les dirigea vers la sortie du théâtre. L'arrière, celle qui donnait sur une ruelle moins passante. D'ailleurs, cette dernière était déserte. Tant mieux. « Bon sang ! Qu'est-ce qui ... Qu'est-ce qui t'est passé par la tête ?! Tu es devenu fou ?! » Ses traits affichaient une sorte de douleur. Elle haïssait la violence, sous toutes ses formes. Il le savait. Jamais il n'aurait fait ça, auparavant. Alors, pourquoi ... Ses sourcils se froncèrent. « Montre-moi tes yeux. » gronda-t-elle, le doute venant s'insinuer en elle. De ceux qui vous poignardaient au cœur tant son souvenir, même des années plus tard, restait vivace. « J'ai dit : montre-moi. » Et là, elle vit ses pupilles. Légèrement dilatées, plus brillantes que d'ordinaire. En d'autres circonstances, elle n'aurait pas remarqué. Parce qu'elle n'aurait pas cherché. Parce qu'elle pensait qu'il en était loin, désormais. Qu'il avait vaincu ses démons. Sa lèvre inférieure trembla alors que levant brièvement ses prunelles vers le ciel nocturne, elle demanda : « Pitié, dis-moi que tu n'as pas fait ça ... » Une prière qu'elle avait fait tant de fois déjà.

__________________________


   
   
Darkness is your candle.
Never giving up. ☽ Seule sur ton chemin de poussière, tu ne vois rien des cendres qui t'entourent. Dans tes yeux, ce paysage dévasté se mue en une route iridescente. Cet espoir fou d'accomplir tes rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
avatar
messages : 1122
ici depuis : 12/01/2016
crédits : Tyrell & solosan
double-compte : Léo & Terrence
statut : en couple avec Tamsin
MessageSujet: Re: You could break my heart in two ~ Tamson   Lun 9 Juil 2018 - 15:26

Jackson n’était pas défoncé, loin de là. Les cachets qu’il avalait régulièrement depuis quelques semaines aidaient juste à ce qu’il se sente mieux, plus à même d’aller vers les autres, ils le rendaient parfois un peu euphorique, lui qui était d’un naturel si peu démonstratif. Avait-il réellement besoin de cette aide artificielle, c’était une réelle question, sûrement qu’elles le rassuraient plus qu’autre chose. Et puis comme toute drogue, elles savaient se rendre indispensables à son organisme, plus régulièrement il en prenait, plus il en ressentait le besoin. C’était de la vraie saloperie. Mais il ne voyait pas trop le problème, ce ne serait jamais pire que l’héroïne alors il croyait qu’il contrôlait les choses. Pour se donner bonne conscience il se disait que certaines personnes prenaient bien des anti-douleurs quotidiennement, c’était légal et ça ne posait de problème à personne. Ces pilules magiques étaient ses anti-douleur à lui, contre une peine bien différente, une souffrance incurable, un mal qui le rongeait sans qu’il ne sache vraiment pourquoi mais dont il avait malgré tout pleinement conscience. Il ne pensait pas une seconde que Tamsin aurait pu le remarquer, crétin qu’il était. Et, pire que tout, il pensait avoir le contrôle. Sauf que s’il l’avait eu alors il ne serait jamais allé écraser son poing contre le nez d’Aston, il se serait contenté de ruminer dans sa barbe, il aurait pris sur lui. Alors peut-être que lui mettait ça sur le compte d’un trop plein de colère et de rancœur accumulée contre l’ex de sa copine, comme une perte de contrôle à force de trop se contenir, un revanche à prendre. Tamsin les rejoint dans les coulisses, Jackson rangeant ce poing dans la poche de son éternelle veste en cuir, il la regarda de travers, la colère vrillant son regard, changeant sa couleur en un bleu orage, comme la tempête qui grondait en lui. Il ne prit pas la peine de lui répondre, de toute façon le mal était fait, il n’avait rien de plus à en dire. Ils sortirent du théâtre, bras dessus bras dessous, tout autant tendus l’un que l’autre. Le brun attendait que la blonde explose, parce qu’elle allait le faire, il le savait. Il connaissait son désamour pour la violence, celui qu’il partageait avec elle en temps normal. Ce ne fut pas bien long, juste le temps que la porte se referme derrière eux et qu’elle vérifie qu’ils étaient bien seuls dans la ruelle. Il s’appuya contre un mur, prêt à sortir son habituel paquet de cigarette. Il s’en remettra... Le ton était presque neutre, presque trop détaché, comme si Jax était loin, loin de prendre conscience de son geste et de tout ce qu’il représentait, tellement loin de lui-même. Il commençait donc à fouiller dans sa poche à la recherche de sa dose de nicotine, fuyant le regard de Tamsin. Elle s’avança alors et sa demande le fit frissonner intérieurement, elle avait compris, comment, il l’ignorait. Pourtant il savait qu’elle le connaissait par cœur, elle, mieux que personne, savait déchiffrer les signes et clairement il ne faisait pas d’effort pour cacher que quelque chose clochait. Il s’obstina malgré tout encore un instant, le temps de sortir une cigarette et de la coincer entre ses lèvres. Il n’eut pas le temps de l’allumer, déjà elle réitérait sa question, avec plus de fermeté. Il laissa s’échapper un soupire avant de relever la tête et de planter son regard froid dans le sien. Ce qu’elle y vit ne lui fit pas plaisir et ce que lui lut dans ses yeux le ramena bien des année plus tôt, au temps de ses perpétuelles désillusions, quand Tamsin avait encore foi en cet homme qui l’avait pourtant bien trop déçu. Il reconnu le sentiment de trahison qui figeait tout son magnifique visage dans une expression de douleur, ne laissant que ses yeux brillants le fixer sévèrement. Il la toisa un instant, il ne cherchait pas à la défier et encore moins le conflit. En venant la chercher ce soir il avait réellement espéré passer une douce soirée en sa compagnie, comme tous les autres soirs depuis quelques mois. Il venait pourtant de ruiner tous ses beaux espoirs et semblait ne pas s’en émouvoir. Il finit par s’allumer sa clope, lentement, sans la quitter des yeux. On pouvait prendre ça pour de la provocation mais il cherchait juste à garder le contrôle, à ne pas lui montrer à quel point il s’en voulait de l’avoir déçu une nouvelle fois. C’est pas c’que tu crois, Tam. C’est rien. Mais elle ne le verrait pas sous cet angle là, il aurait beau lui expliquer, elle ne verrait que l’énorme pancarte “drogué” qui pendait à son cou et qu’il se traînait désespérément  depuis des années. Elle ne pouvait pas comprendre ce qu’il vivait, son quotidien, ce que c’était que d’être dans sa tête, dans ce corps, de ressentir tous ces tourments sans jamais réussir à être en paix. Qu’elle ne se méprenne pas, elle l’aidait, tellement, bien plus qu’elle le pensait, mais ce ne serait jamais suffisant, sa présence douce et réconfortante ne l’apaiserait jamais totalement parce que ses démons étaient bien trop forts et lui, Jackson, tellement faible face à eux.

__________________________

Superhero learns to fly
Come back when you can. Let go, you'll understand, you've done nothing at all to make me love you less. So come back when you can.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: You could break my heart in two ~ Tamson   

Revenir en haut Aller en bas
 
You could break my heart in two ~ Tamson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: northern District-
Sauter vers:  
digne d'un conte de fée...
Le temps d'une soirée, la salle de fêtes a donc été transformée en hall digne d'un royaume. Beauté, richesse, lumière et ambiance féérique, tout pour vous plonger dans un univers surréel.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES