AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: impressionnant du haut de ses 1m96, doux comme un nounours. ‹ parle peu, principalement pour râler. ‹ vegan. ‹ naturellement attiré par tout ce qui est roux, plus particulièrement Maurice, son chat. ‹ atteint de parkinson précoce. ‹ casanier accro à netflix et compagnie. ‹ jaloux maladif, tente de se soigner. ‹ fan premier des brownies de son mari. ‹ n'a aucun sens du style, toujours sapé de ses joggings informes. ‹ amoureux du wyoming. ‹ cache bien son jeu. ‹ tatoué d'un cerf discret sur le bras. ‹ comprend toujours tout de travers lorsqu'il s'agit des sentiments des autres. ‹ bouillotte humaine, a rarement froid. ‹ doué comme un manche avec la technologie. ‹ possède une cicatrice sur la jambe droite. ‹ fier comme un paon. ‹ seul fou assez patient pour supporter la diva Félix. ‹ behind blue eyes de the who le suit depuis qu'il est petit. ‹

▹ portrait chinois
:
messages : 162
points : 108
ici depuis : 27/06/2018
crédits : anesidora.
double-compte : solo.
statut : marié avec son chat, Félix.
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   Ven 31 Aoû 2018 - 0:41




SUNSET PARADISE félix&maxym
Depuis ce premier soir sur le perron, Maxym a toujours été ce genre d'homme fasciné par tout ce que représente Félix. Fasciné dans le sens où il n'avait su retenir ses questions, qu'elles soient parfois agressives concernant son passé ou même ses sentiments. Cela lui est égal de taper là où ça fait mal parce qu'il se sent à présent capable de panser des plaies douloureuses qui menacent de s'infecter. Installé à sa place, il écoute d'une oreille attentive les mots de son mari tout en le fixant avec une attention remarquable. Dans cette voiture, ensemble, il a la sensation de traverser le temps, retourner au cours de leur adolescence alors que toute leur tête s'évertue à plonger dans le futur pour se construire un avenir qui tient la route. A cet âge là, il avait cette fougue qui lui avait donné la force de quitter son monde pour renaître dans un autre qui ne voulait pas de lui et le repoussait avec une ardeur colossale. Ce même monde dans lequel il a finalement rencontré l'homme qui le rend heureux aujourd'hui encore, à l'autre bout de la planète, à l'autre bout de ce monde dans lequel Max a grandi et qu'il ne parvient pas à regretter.

Fox ? T'as toujours aimé les mecs qui portent bien le jean en fait. Rire communicatif. Maxym a dix-sept, tout juste. Il perd de sa musculature, de son blindage et son sourire est aussi tendre que le reste de son corps lorsque sa main se pose sur la cuisse de Félix dans un geste complice. Il a parfois tendance à oublier qu'avant la taule, Félix n'avait rien d'un homme à la sexualité assumée et totalement découverte. Sans se cacher de quoi que ce soit, le blond savait pour ses préférences mais ne les affichaient tout simplement pas. Ce n'est qu'à partir du Bronx et plus particulièrement grâce à la présence de Bambi que Maxym a accepté de se montrer au monde sans la moindre pudeur. Cette même pudeur qui préserve aujourd'hui une part de ses sentiments mais pas qui il est dans toute son entièreté.

La mère de Félix le laisse songeur. Il a bien vu des photos mais s'imagine parfois qu'elle aurait pu être leur relation s'ils avaient eu l'occasion de se rencontrer. Jeremiah aurait fait du blond une tête à abattre mais sa mère ? S'il n'avait été à la hauteur d'aucun des deux, est-ce que son chat aurait tenté de le garder à ses côtés ? Aurait-il seulement perdu de son précieux temps avec lui ? Non pas par maladie, pas par jalousie mais seulement par soucis de plaire à ses parents. Heureusement, la question de son homme l'aide à émerger de son questionnement et lui offrir une grimace, peu fier de lui. J'étais un véritable cancre ... L'ours passe une main sur son front, pince l'arrête de son nez pour chercher dans sa mémoire ce qui pourrait être la pire bêtise.

Un été on s'était posé dans un village, pas loin des fermiers. En plus de voler des poules pour les vendre au marché et se faire poursuivre par les locaux, avec Donald on a un jour lâché les petits troupeaux de moutons de deux gars qui pouvaient pas se blairer. Il lâche un rire, voit à nouveau dans sa tête les moutons se mélanger un à un, courir dans les rues quasi désertes du village, empêcher les voitures de rouler. Il leur a fallu presque une semaine récupérer leurs bêtes et les trier. C'était pas méchant mais quand on y pense ... c'était quand même bien salaud. Les pires bêtises, celles qui traitent de vol, de coups de poings et toutes ces histoires concernent son père. Ce doit être pour ça que l'homme hausse les épaules. Les conneries plus détestables, je les ai faites pour mon père. Combien de fois est-ce qu'il aurait pu terminer en foyer si on l'avait pris la main dans le sac ? Il était de la chair que son paternel balançait pour être certain qu'il  ne lui arrive rien à lui. Le père Graham se fichait bien de voir son fils derrière les barreaux. S'il n'en parle pas, c'est justement pour ne pas rouvrir cette plaie là, la plus douloureuse de toute. Elle était comment ta crise d'ado ? La sienne était plutôt calme finalement lorsqu'on la compare à son tempérament fougueux de l'époque. Souvent, on dit que les enfants les plus calmes font les plus grands révoltés.

__________________________



take me back to the
night we met.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Potterheads
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: Accent américain. Véritable requin en affaires. Ne se saoule qu'au Champagne. Fais les plus beaux noeuds de cravate du coin. Éternel insatisfait. Cavalier hors paire et golfeur avisé. Amateur de Jazz. Pianiste à ses heures. Maître de la manipulation. Obsédé sexuel. Aussi intelligent qu'égoïste. Snobe de nature (le cache bien quand il veut). Mens comme il respire sauf quand il dit aimer son mec. Matérialiste. Excentrique. Adore voir les choses en grand. Ordonne au lieu de dire s'il te plait. Séducteur redoutable. Amateur de belles voitures. Plus caractériel qu'une diva, aussi tyrannique qu'un dictateur.

▹ portrait chinois
:
messages : 411
points : 128
ici depuis : 27/06/2018
crédits : Blaz . Lilouu
statut : Marié avec son ours, Maxym
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   Sam 1 Sep 2018 - 1:11



SUNSET  PARADISE
@Maxym Twist & Son chat


Un cancre ? Tu souris avec indulgence, convaincu qu'il exagère. Lorsque tu as rencontré Chad en plein coeur du Bronx, ce qui t'a frappé en premier fut la pertinence de ses mots. Etrange quand on sait l'état dans lequel il se trouvait et qui n'était pas meilleur que le tien. Un véritable cancre n'aurait pas donné un adulte aux propos aussi profonds sur la vie, même si tu sais que la maladie et le deuil étaient pour beaucoup dans la nature du discours tenu par le blond à ce soir là. Sans mal, tandis qu'il raconte ses anecdotes qui te font pouffer de rire, tu l'imagines plus jeune, moins imposant mais toujours aussi beau ; partant à l'aventure et faisant les 400 coups avec son ami Donald. Donald, ce meilleur copain que tu ne rencontreras probablement jamais tout comme Max ne connaîtra pas tes parents. A travers vos confidences, l'impression de faire le deuil d'une vie hypothétique s'immisce dans l'habitacle mais aucune mélancolie n'accompagne ce constat. C'est comme s'inventer un passé commun en mélangeant vos souvenirs. Savoir que vous avez la vie et la mort devant vous pour vous aimer et écrire de nouveaux chapitres à votre histoire te rend serein, t'empêche d'angoisser pour le temps et les occasions perdues. Tant pis, il y aura mille autres vies possibles demain et d'après ...

- Quelle crise d'ado ? Petit air faussement innocent qui ne trompe personne et certainement pas cet homme qui commence à te connaitre par coeur. Lançant un pop corn en l'air, tu tentes de te gober au vol et échoues lamentablement. Te penchant pour le ramasser, tu en profites pour embrasser la cuisse de Max au passage. J'étais le fils parfait en apparences, personne ne soupçonnait le quart de mes bêtises. Afin d'appuyer tes propos, tu lui décoches ton sourire d'enfant sage, le vrai, le sérieux, celui que seules des preuves accablantes ont réussi à fâner devant le juge, lors de ton procès. Il n'y a qu'une seule règle quand on joue avec le feu : ne pas se faire prendre. Nouveau rire espiègle tandis que tu t'allonges plus confortablement maintenant que le film est sur le point de commencer. J'ai fait virer le directeur du lycée sur des mensonges, parce qu'il ne me plaisait pas ; chanter mon voisin adultère pour avoir de l'argent de poche et accuser tellement de monde à ma place pour mes conneries que je m'étonne de ne pas avoir lu plus de témoignages dans la presse concernant mon adolescence, après ma sortie ... Peut-être que j'aurais du voler des poules, moi aussi, ça m'aurait évité d'y laisser des plumes. Il n'y a qu'avec Max que tu parviens à prendre le recul nécessaire pour plaisanter à demi mot sur ton incarcération. Probablement parce que, depuis Perry, tu sais que tu aurais pu rencontrer le blond aussi bien dans le Bronx qu'au détour d'un couloir du pénitancier. La force de chacun n'est pas la même mais, utilisée à mauvais escient, elle ne peut mener qu'à la case prison ; vous êtes fait de la même violence mais ne l'exprimez pas de la même manière, voilà tout.

Doux, comme pour chasser les démons ayant la main mise sur certaines parties de vos âmes, tu tends le bras et caresses sa joue tandis que le générique commence. En silence, tu te laisses happer par le film et ne vois pas le temps passer, ponctuant l'action de quelques remarques appréciatrices ainsi que d'autres attouchements bon enfant. Ce faux premier rendez-vous te transporte dans un univers où la vie ne pourrait pas être plus belle qu'ici, aux côtés de Max.

---

- Allez, sort de là, que je te vois ! Trépignant d'impatience derrière le rideau de la cabine d'essayage, tu ronges ton frein pour ne pas déranger Max qui a été catégorique : il ne veut pas de toi dans ses pattes. Ce rejet t'amuse autant qu'il t'exaspère. Il ne le dit pas ouvertement, mais tu le soupçonnes de craindre tes mains baladeuses et ton goût pour l'exhibitionnisme. Il faut dire que l'effort à faire pour ne pas le rejoindre est conséquent. Le faire dans un cabine d'essayage est l'un de tes rares fantasmes jamais réalisés.

Debout dans ton costume impeccable, tu détailles la boutique au sein de laquelle l'après-midi shopping se prolonge. Des montagnes de vêtements s'empilent sur un portique que tu monopolises sans demander la permission, bien décidé à faire essayer à Max toutes les tenues nécessaires à son relooking. Acceptant de ne pas lui imposer le même standing que celui adopté en même temps que ton nouveau job de manager, tu as tout de même mis l'accent sur des choix de tissus nobles et sur des coupes mettant en valeur sa carrure d'athlète. Tout ça, à vrai dire, n'est pas tant là pour l'habiller que pour te permettre d'imaginer les soirs où tu le déshabilleras à son retour du boulot. Au fait, c'était l'école au téléphone tout à l'heure, non ? Question posée par dessus ton épaule tandis que tu refais le noeud de ta cravate face au miroir du couloir d'essayage. Veste bleu marine, chemise bleu ciel, cravate grise : classique et efficace. Grâce à ce dégradé de couleurs, on ne voit que tes yeux dès que l'on pose son regard sur toi et les vendeuses en sont la preuve : elles te tournent autour depuis que vous êtes entrés dans le magasin, minaudant sans comprendre que la partie est perdue d'avance pour elles.

Bientôt, Max sortira de sa cachette et te cassera la baraque. Chose étonnante : cela ne te dérange pas le moins du monde. Il fut une époque où tu ne supportais pas que l'on te pique la vedette mais Max ne vole rien du tout, il ne fait que prendre ce qui lui revient de droit. A tes yeux, il est le plus beau du monde. Habillé, à poils, en jogging dégueulasse ou en tenue de ville stylisée comme celles dont regorge le portant à son attention.

__________________________

UN MOT, UN GESTE, FELIX FAIT LE RESTE
" Quoi de plus beau que de mourir par amour ? " Après avoir pleuré tout son saoul sous la douche, Felix revient dans la chambre, le sourire aux lèvres, prêt à lui faire tout un tas de cochonneries. Si Parkinson les fait mourir plus vite que la moyenne, ils n'ont pas de temps à perdre pour s'aimer comme des fous.


Dernière édition par Felix Twist le Dim 2 Sep 2018 - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t15406-tel-felix-twist-dites-meow-apres-
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: impressionnant du haut de ses 1m96, doux comme un nounours. ‹ parle peu, principalement pour râler. ‹ vegan. ‹ naturellement attiré par tout ce qui est roux, plus particulièrement Maurice, son chat. ‹ atteint de parkinson précoce. ‹ casanier accro à netflix et compagnie. ‹ jaloux maladif, tente de se soigner. ‹ fan premier des brownies de son mari. ‹ n'a aucun sens du style, toujours sapé de ses joggings informes. ‹ amoureux du wyoming. ‹ cache bien son jeu. ‹ tatoué d'un cerf discret sur le bras. ‹ comprend toujours tout de travers lorsqu'il s'agit des sentiments des autres. ‹ bouillotte humaine, a rarement froid. ‹ doué comme un manche avec la technologie. ‹ possède une cicatrice sur la jambe droite. ‹ fier comme un paon. ‹ seul fou assez patient pour supporter la diva Félix. ‹ behind blue eyes de the who le suit depuis qu'il est petit. ‹

▹ portrait chinois
:
messages : 162
points : 108
ici depuis : 27/06/2018
crédits : anesidora.
double-compte : solo.
statut : marié avec son chat, Félix.
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   Sam 1 Sep 2018 - 19:01




SUNSET PARADISE félix&maxym
Depuis qu'il le connaît, Chad a toujours préféré entendre son mari plutôt que parler de lui. C'est presque viscéral, ce besoin de l'entendre, de l'écouter, de chérir ses souvenirs comme s'il avait la capacité de les vivre avec lui. Max se fiche bien de se mettre en second plan ; sa vie ne se résume plus qu'au  bien être de sa moitié. Qu'importe la douleur, qu'importe les regrets. Ici, à ses côtés, le colosse ne pourra jamais s'en vouloir d'avoir tout quitté, de n'avoir pensé qu'à eux parce qu'avant ça, leur vie de couple, leur amour dans son entièreté étaient brisé par le regard des autres mais aussi leurs états d'âmes. Là-bas, dans ce noyau de leur passé, tout le monde s'octroyait le droit de donner un avis sur tout, personne ne pensait une seconde que leur mariage pouvait tenir la route. L'égoïsme de New-York avait déteint sur Maxym au point d'assassiner Perry et de fuir aux côtés de Félix dans la hâte. En embarquant Maurice et en préparant leurs affaires, le blond n'a pas pensé une seule seconde à Mike, Piero ou même ce gamin sdf. Toutes ces personnes lui paraissaient soudainement secondaires, inutiles. Que lui avaient-ils apporté si ce n'est de la déception ? On ne se doutait pas que Graham puisse partir à son tour ; on avait posé en lui des espoirs fous avant de se rendre compte que l'on ne peut abuser de la patience de quelqu'un sans l'effilocher.

Dans cette voiture, un goût de barbe à papa dans la bouche et le regard posé sur le visage de son mari ; Maxym ne regrette rien, ne changerait pas un seul détail à cette scène idéale. Ce que lui confie Félix ne l'étonne pas. Il l'a toujours connu plus vicieux et malin que les autres. En dehors de la taule, personne n'a jamais réellement eu le dessus sur lui, ce doit être d'ailleurs pour ça qu'il dégage cette atmosphère électrique, quasi destructrice de fascination. Combien se sont damnés pour lui sans rien n'avoir en retour ? Max a été un chanceux, un idiot de veinard suffisamment fort pour attirer son attention. Aujourd'hui encore il peine à y croire. Sa main se pose sur sa cuisse qu'il serre délicatement. Arrête avec ça, j'ai jamais volé de poules ! Qu'il rétorque dans un sourire pour lui faire comprendre qu'il ne le jugera jamais pour son tempérament si violent dans tout son silence. Félix est un as de la manipulation, c'est aussi ce qui le conduit si loin et si  haut dans la société.

---

Il a toujours l'impression que rien ne lui va lorsque Félix se met aux commandes de sa garde robe. Dans ses joggings informes, Maxym a pris l'habitude d'oublier la composition de son corps, l'importance de ses muscles, la dureté de ses traits. Vieil ours mal léché adoucit par les tissus que son mari a pris le soin de choisir, il lui faut un moment pour quitter la cabine sans se trouver ridicule. Il sent ses moindres gestes pris au piège là où ses chemises amples -lorsqu'il n'est pas torse nu- le laissent respirer et bouger comme bon lui semble. Du bout des doigts, l'homme tire le rideau et s'approche de Félix qui le fixe déjà avec des étoiles dans les yeux alors que les siennes disparaissent. Le job, il comptait lui en parler plus tard pour ne pas gâcher cet après midi mais pour la première fois, Maxym réalise que tout ne lui sera pas donné comme Félix le fait à son égard. Si sa moitié a toujours tout ce qu'il désire, qu'il a les arguments nécessaires pour se faire embaucher lorsqu'il le désire, le colosse, lui, a beaucoup moins de hargne. Il n'a jamais été un bon négociateur. Il grimace un peu, honteux de ne pas avoir décroché le boulot, minable à côté du parcours professionnel de son mari. Je l'ai pas eu. Il ne dira pas qu'il est persuadé que Parkinson n'y est pas pour rien. Il tremblait ce jour là, plus que d'habitude, à cause du stress, du voyage, de la chaleur qui le fatigue plus que la moyenne. Sans compter qu'au delà de cet handicap, Max ne sait pas se vendre.

Le colosse déglutit difficilement, ravale ses déceptions au fond de son corps pour les faire taire. Histoire de passer à autre chose, il tourne le dos pour montrer sa tenue sous toutes les coutures. T'en penses quoi ? Le pantalon me serre un peu trop, non ? Ses fesses moulées, comme ça, il n'a pas l'habitude et passe ses mains dessus pour tenter de les dissimuler. Dans ces élans d'incertitudes, Maxym laisse entrevoir une de ses facettes, celle de l'homme qui ne sera jamais suffisamment sûr de lui, encore moins avec son propre corps qu'il lui arrive encore de détester malgré ce travail sur lui-même qu'il effectue chaque jour pour combattre son cerveau enclin à l'abattement. Habillé de ses vêtements magnifiques, les lumières du magasin, le regard interpellé des vendeuses ne fait qu'accentuer la douceur de son visage à cet instant. Le masque de la bête se craquelle doucement, ose laisser voir autre chose depuis tout ce temps.

__________________________



take me back to the
night we met.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Potterheads
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: Accent américain. Véritable requin en affaires. Ne se saoule qu'au Champagne. Fais les plus beaux noeuds de cravate du coin. Éternel insatisfait. Cavalier hors paire et golfeur avisé. Amateur de Jazz. Pianiste à ses heures. Maître de la manipulation. Obsédé sexuel. Aussi intelligent qu'égoïste. Snobe de nature (le cache bien quand il veut). Mens comme il respire sauf quand il dit aimer son mec. Matérialiste. Excentrique. Adore voir les choses en grand. Ordonne au lieu de dire s'il te plait. Séducteur redoutable. Amateur de belles voitures. Plus caractériel qu'une diva, aussi tyrannique qu'un dictateur.

▹ portrait chinois
:
messages : 411
points : 128
ici depuis : 27/06/2018
crédits : Blaz . Lilouu
statut : Marié avec son ours, Maxym
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   Dim 2 Sep 2018 - 19:13



SUNSET  PARADISE
@Maxym Twist & Son chat


Max ouvre le rideau. Son reflet dans le miroir fait naître sur ton visage un sourire éblouissant. Beau comme un dieu dans cette tenue, il t'attire comme une lumière le ferait avec un papillon de nuit. Pivotant sur toi-même, tu marches à sa rencontre, le regard gourmand, les mains tendues vers l'avant, prêtes à toucher la marchandise sous prétexte d'ajuster le port des vêtements. Je l'ai pas eu. Ton geste se fige tandis que tu l'observes en silence, devinant la sérérité avec laquelle il se juge derrière son air de ne pas être plus affecté que ça par la nouvelle. En deux enjambées, tu le rejoins et colles ton bassin à ses fesses superbement mises en valeur par le pantalon léger choisit exprès pour ça. Là-bas, les vendeuses ouvrent de grands yeux surpris en voyant tes mains entourer la taille du blond et ton menton se poser sur son épaule, joue contre joue. Poussant dans son dos, tu l'incites à avancer jusqu'au miroir où ton reflet s'adresse au sien. Ne bouge pas trop, sinon c'est moi qui vais finir à l'étroit ... De l'amour sale, l'un de vos préférés. Pongeant le nez dans son cou pour y déposer un baiser, tu le regardes par dessous tes sourcils à travers la glace et murmures à son oreille : Tu es parfait Maxym Twist. On ne peut pas en vouloir aux iditos de ne pas s'en rendre compte. La plupart ne réalisent déjà pas qu'ils sont à côtés de la plaque. Idiots dont font partie ceux qui ne l'ont pas retenu pour le job. Selon toi, ces gens sont à mettre dans le même panier que ceux qui ne croyaient pas à ton amour sincère envers lui. Administrateurs, paparazzis, moralisateurs ou directeurs d'école n'ont aucun crédit à tes yeux. Felix Twist est le maître de son propre univers au centre duquel siège son époux en véritable divinité païenne. D'ailleurs, tu défies quiconque de prétendre qu'il n'en est pas une en le voyant dans cette tenue.

- J'arrête de te regarder, tu es trop beau, je vais devenir ingérable. Eclatant d'un rire complice, tu désamorces l'état de spleen dans lequel ce refus pourrait le mettre et lui tends un ceintre sur lequel une autre tenue - chemise et short de ville - attend d'être essayée. Taquin, tu lui fais la remarque que les boutons du haut sont des pressions. Cela lui évitera d'avoir à les faire recoudre en cas de retrouvailles sauvages après vos journées de travail. Refermant le rideau derrière lui, tu profites qu'il se retrouve seul avec lui-même pour partager l'idée à laquelle tu as songé sous la douche, ce matin : Pourquoi tu ne deviendrais pas coach indépendant ? Avec ses plages et son charme pittoresque, la ville de Bowen attire pas mal de touristes et ne tardera pas à devenir une destination convoité des gros porte-feuilles australiens. Tu le sais car cela fait partie de ton plan pour doubler le chiffre d'affaires du casino. Là où il y a de l'argent, il y a de l'emploi pour un coach personnel. Fait constaté tout au long de ta carrière de PDG. Convaincu, tu ajoutes, l'air de rien, en toute légèreté : Ecoute ton mari superficiel et habitué aux prestations de services : tu connais tout aux régimes strictes, sportifs comme médicaux ; tu sais t'entraîner seul comme entraîner les autres ; tu es bon dans ce que tu fais et, en plus, tu serais capable de t'adapater à des publics moins doués que toi. Qu'ils soient novices, comme l'étaient ses élèves de primaire ou diminués, comme lui peut l'être parfois à cause de Parkinson. Tu ferais un excellent préparateur mental, mon ange ...

Après tout, c'est lui et lui seul qui t'a sorti de ton enfer personnel et fait de toi l'homme nouveau que tu es devenu, confiant, heureux et amoureux. Max n'aura qu'à te promettre de ne pas offrir aux autres tout ce qu'il t'a offert. Pour le reste, tu acceptes de partager une petite part de lui si cela peut le révéler à lui-même en temps que mentor que l'on suivrait les yeux fermés.

__________________________

UN MOT, UN GESTE, FELIX FAIT LE RESTE
" Quoi de plus beau que de mourir par amour ? " Après avoir pleuré tout son saoul sous la douche, Felix revient dans la chambre, le sourire aux lèvres, prêt à lui faire tout un tas de cochonneries. Si Parkinson les fait mourir plus vite que la moyenne, ils n'ont pas de temps à perdre pour s'aimer comme des fous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t15406-tel-felix-twist-dites-meow-apres-
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: impressionnant du haut de ses 1m96, doux comme un nounours. ‹ parle peu, principalement pour râler. ‹ vegan. ‹ naturellement attiré par tout ce qui est roux, plus particulièrement Maurice, son chat. ‹ atteint de parkinson précoce. ‹ casanier accro à netflix et compagnie. ‹ jaloux maladif, tente de se soigner. ‹ fan premier des brownies de son mari. ‹ n'a aucun sens du style, toujours sapé de ses joggings informes. ‹ amoureux du wyoming. ‹ cache bien son jeu. ‹ tatoué d'un cerf discret sur le bras. ‹ comprend toujours tout de travers lorsqu'il s'agit des sentiments des autres. ‹ bouillotte humaine, a rarement froid. ‹ doué comme un manche avec la technologie. ‹ possède une cicatrice sur la jambe droite. ‹ fier comme un paon. ‹ seul fou assez patient pour supporter la diva Félix. ‹ behind blue eyes de the who le suit depuis qu'il est petit. ‹

▹ portrait chinois
:
messages : 162
points : 108
ici depuis : 27/06/2018
crédits : anesidora.
double-compte : solo.
statut : marié avec son chat, Félix.
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   Mer 5 Sep 2018 - 0:07




SUNSET PARADISE félix&maxym
D'aussi loin qu'il se souvienne, Max a toujours été en carence d'amour. Son coeur vivait dans un désert où il n'avait cesse de passer second dans la vie des personnes qu'il aimait le plus. Félix est tombé dans son monde pour mettre fin à sa malédiction. Il s'en rend compte seulement en le sentant dans son dos face à ce miroir qui leur jette un reflet d'eux si beau qu'il ressent au fond de lui une émotion qui pourrait le submerger s'il ne prenait pas soin à tout garder pour lui. Son nez dans son cou, ses mots doux l'aident à reprendre un peu de contenance alors que la voix de son employeur résonne encore dans sa tête, faussement désolée. C'était couru d'avance qu'il finirait par s'y perdre et malgré la déception, une part de lui est déjà au courant qu'il s'en relèvera comme il s'est relevé de tout. Derrière son regard expressif et ses failles, Max reste aussi solide que la roche, un véritable diamant qui ne faiblit jamais. Sa main se redresse instinctivement pour se poser sur la nuque de son mari et le retenir contre lui encore un peu. Profiter d'instants simples à ses côtés lui permet de se régénérer maintenant que Félix reprend le boulot et que certaines heures partiront en fumée pour le bien de leur couple mais aussi de leur survie.

Max garde le silence face aux compliments de Félix, il est gêné comme un môme à chaque fois qu'on lui en fait et sait au fond de lui qu'il ne sait pas gérer ce genre de situations. Lorsque son mari lui rend sa liberté pour lui tendre le cintre, son regard dévie sur les vendeuses qui terminent par retourner à leurs occupations. Un peu distrait par leur comportement, il fronce les sourcils pour se concentrer sur les conseils que lui donne son chat. Coach indépendant ? Maintenant qu'il y pense, Max n'a jamais travaillé pour lui et géré quoi que ce soit. Bizarrement, cela l'effraie et l'ours se replie sur lui-même. Il va lui falloir plus de temps pour réfléchir, forcément qu'il reviendra sur cette idée mais sur le moment, toutes les responsabilités que cela engendre le font douter. J'ai parfois la sensation que tu as une vision totalement déformée de moi ... un brin idyllique. Tout ce qu'il n'est pas au fond. Leurs corps portent encore les cicatrices de leurs moments de crises. Pourtant, alors qu'il porte les vêtements contre son torse pour tenter de voir par avance si les couleurs lui iront, il se tourne plus sérieusement vers Félix. Je vais étudier ton idée, promis. Personne d'autre que sa moitié ne sait mieux ce qui pourrait correspondre à Max.

Tu viens m'aider à enfiler la seconde fournée ?
Même s'ils ont couché ensemble en rentrant du cinéma, Max ne peut s'empêcher de chercher au plus profond de la libido de son mari. Sa main attrape la sienne pour l'embarquer dans la petite cabine où il pend le cintre au porte manteau tandis qu'il enlève avec une lenteur contrôlée le haut de sa tenue. Son regard bleuté s'attache à celui de Félix, tellement plus beau et saisissant. La dernière fois que Maxym s'était retrouvé à faire du shopping avec un tel sérieux était pour le tapis rouge. Sa moitié n'était pas là, avait insisté pour garder la surprise jusqu'au dernier moment. Tu vas me manquer en reprenant le boulot. On s'y fait, être collé l'un à l'autre 24h/24. Le colosse soupire, torse nu, les cheveux en bataille après son combat avec ses vêtements, ses mains se posent sur les épaules de Félix pour caresser le tissu de sa chemise, le repasser délicatement du bout des doigts. La tension est palpable lorsque Max fixe les lèvres de son époux et redresse son regard. Promets-moi que ça va aller. Pas la peine de préciser qu'il parle d'alcool, de drogue, de tous ces excès que peuvent lui offrir le casino. Maxym a perdu l'habitude de le voir rentrer saoul du boulot. Cela fait des mois qu'ils ne se sont plus pris de cuite sans l'autre. Il sait que cet univers est moins trash que le sapphire mais qu'il apporte son lot de luxe et de vices. Inquiet malgré la confiance qu'il lui accorde, le blond s'était dit qu'en bossant de son côté aussi il n'aurait pas le temps de ruminer mais un simple refus et tout est soudainement remis en cause.

__________________________



take me back to the
night we met.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Potterheads
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: Accent américain. Véritable requin en affaires. Ne se saoule qu'au Champagne. Fais les plus beaux noeuds de cravate du coin. Éternel insatisfait. Cavalier hors paire et golfeur avisé. Amateur de Jazz. Pianiste à ses heures. Maître de la manipulation. Obsédé sexuel. Aussi intelligent qu'égoïste. Snobe de nature (le cache bien quand il veut). Mens comme il respire sauf quand il dit aimer son mec. Matérialiste. Excentrique. Adore voir les choses en grand. Ordonne au lieu de dire s'il te plait. Séducteur redoutable. Amateur de belles voitures. Plus caractériel qu'une diva, aussi tyrannique qu'un dictateur.

▹ portrait chinois
:
messages : 411
points : 128
ici depuis : 27/06/2018
crédits : Blaz . Lilouu
statut : Marié avec son ours, Maxym
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   Ven 7 Sep 2018 - 0:00



SUNSET  PARADISE
@Maxym Twist & Son chat


Max qui doute de lui, ça ne date pas d'hier. L'hésitation est à ton blond ce que l'excès de confiance est à ta personnalité beaucoup trop affirmée mais l'entendre dire que ta vision de lui est idyllique te fait sourire et secouer la tête en silence. Il ne sert à rien de contredire cette tête de brique. Tant pis s'il se voit moins beau, moins fort ou moins intelligent que tu ne l'observes au quotidien ; des mots d'amour et des compliments, tu en as des brouettes entières en réserve pour l'avoir à l'usure et le convaincre qu'il est bien plus génial qu'il ne l'admettra jamais. L'humilité, ça aussi c'est du Graham tout craché.

Séduit par sa proposition, tu le suis dans la cabine tout en ronronnant de plaisir. La promiscuité des lieux combinée à la largeur du corps de Max laisse peu de place pour ne pas s'effleurer ; ajoutons à cela son petit jeu de déboutonnage et te voilà plus attentif qu'un adolescent devant un film érotique. Toutefois, tu sens derrière son regard intense et ses mains caressant tes épaules une inquiétude sincère et quelque peu mélancolique. Doucement, tes doigts viennent se perdre dans ses cheveux pour les décoiffer encore un peu ; le soleil les a fait repousser si vite qu'ils ont à nouveau la longueur qu'ils avaient à votre rencontre. Je t'aurais toujours dans ma poche, mon ange. Ta main libre plonge dans ta poche de pantalon pour en sortir le téléphone portable, véritable pomme de la discorde à une époque mais aussi témoin de déclarations enflammées ; vieil ami de votre idylle. Et je te promets - tendant le bras pour un selfie, tu t'approches de lui jusqu'à le plaquer au mur, collant ton corps au sien avec provocation pour vous faire rentrer dans le cadre de l'objectif - que tout se passera bien. Passage de langue le long de sa mâchoire et flash : l'instant est immortalisé. Tu viens de trouver ton nouveau font d'écran. Ainsi, le souvenir de ce moment de complicité ravivera ta mémoire à chaque appel passé où reçu, quelque soit l'interlocuteur. Un moyen comme un autre de lui faire savoir qu'il n'y a que lui qui compte désormais et que ce job n'a rien à voir avec ceux que tu avais à New York. Ici, il ne s'agit que d'une chose : gagner de l'argent pour éviter de vous faire repérer en transférant trop régulièrement celui que vous avez planqué en Suisse sur le compte Australien. Tu ne comptes pas t'amuser où conquérir le monde, juste être efficace et éviter tant que faire se peut d'accumuler les heures supplémentaires pour passer le plus de temps possible à la maison. S'il ne tenait qu'à toi, tu dilapiderais votre fortune sans aucun remord pour rester collé à Max h24 mais il faut aussi penser à l'avenir et aux frais médicaux qui vous attendent lorsque Parkinson décidera de passer au stade supérieur. Hors de question que ton homme se retrouve à cours de traitement où de quoique ce soit par manque de budget.

Rangeant l'appareil, tu ne t'éloignes pas pour autant et plies les genoux pour défaire les boutons de son pantalon. Après tout, c'est lui qui t'a demandé ton aide pour ses essayages. Le regard lubrique tourné vers son visage en contre-plongée, tu souris tout en lui retirant le vêtement. La proximité de son boxer te perturbe juste ce qu'il faut pour te rendre joueur : Bon, tu me le donnes ce short ? Que je te l'enfile ... Les vendeuses peuvent bien t'entendre faire ce genre de réflexion scabreuse, tu t'en fous comme de ta première chemise et adoptes le visage d'ange que Max peut désormais associer aux pires bêtises. Quand on sait ce qu'il se passait dans les toilettes du club de boxe, inutile de s'imaginer que tu te formaliseras du fait que les semelles de tes chaussures dépassent sous le rideau, rendant la scène dès plus suggestives pour les autres clients potentiels. L'anonymat a du bon : tout le monde se fout que monsieur Twist s'apprête à tailler une pipe à son époux dans une cabine d'essayage. A Bowen, pas de paparazzis autre que toi-même pour immortaliser l'instant.

__________________________

UN MOT, UN GESTE, FELIX FAIT LE RESTE
" Quoi de plus beau que de mourir par amour ? " Après avoir pleuré tout son saoul sous la douche, Felix revient dans la chambre, le sourire aux lèvres, prêt à lui faire tout un tas de cochonneries. Si Parkinson les fait mourir plus vite que la moyenne, ils n'ont pas de temps à perdre pour s'aimer comme des fous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t15406-tel-felix-twist-dites-meow-apres-
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: impressionnant du haut de ses 1m96, doux comme un nounours. ‹ parle peu, principalement pour râler. ‹ vegan. ‹ naturellement attiré par tout ce qui est roux, plus particulièrement Maurice, son chat. ‹ atteint de parkinson précoce. ‹ casanier accro à netflix et compagnie. ‹ jaloux maladif, tente de se soigner. ‹ fan premier des brownies de son mari. ‹ n'a aucun sens du style, toujours sapé de ses joggings informes. ‹ amoureux du wyoming. ‹ cache bien son jeu. ‹ tatoué d'un cerf discret sur le bras. ‹ comprend toujours tout de travers lorsqu'il s'agit des sentiments des autres. ‹ bouillotte humaine, a rarement froid. ‹ doué comme un manche avec la technologie. ‹ possède une cicatrice sur la jambe droite. ‹ fier comme un paon. ‹ seul fou assez patient pour supporter la diva Félix. ‹ behind blue eyes de the who le suit depuis qu'il est petit. ‹

▹ portrait chinois
:
messages : 162
points : 108
ici depuis : 27/06/2018
crédits : anesidora.
double-compte : solo.
statut : marié avec son chat, Félix.
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   Ven 7 Sep 2018 - 23:58




SUNSET PARADISE félix&maxym
Il a bien compris qu'Isaak rêvait d'entrer dans cette cabine. Il fait toujours pareil, Chad : il fait mine de lutter puis il cède. C'était pareil le soir de leur vraie rencontre. Il a refusé de l'embrasser pour finalement coucher avec. Félix n'avait pas le même regard qu'il a maintenant. Il le sait, ils se sont regardés dans les yeux ce soir là et il était éteint, là mais surtout ailleurs. Chaque être humain a un bouton quelque part dans l'âme qui permet de contrôler les sentiments mais celui de son mari s'est cassé le jour de sa naissance alors forcément, ça part dans tous les sens. Isaak a subit les pires des colères mais aussi les plus tristes tristesses. Alors oui, lors de leur première fois, il était fade, son coeur prenait l'eau, un véritable bain de larmes qu'il gardait pour lui. En le rencontrant sept mois plus tôt, il n'aurait jamais imaginé pouvoir faire naître de telles étoiles dans les yeux de l'homme qu'il aime. Il s'était dit qu'il finirait sur le bas côté lui aussi, cassé par la colère d'un Coalman détruit par les mains des autres. Peut-être aurait-il été rancunier ? Certainement, on ne peut pas rester insensible face à quelqu'un que l'on a aimé mais Chad aurait terminé par se dire que ce n'était que la part logique de l'amour. Il aurait au moins pu se vanter de ne l'avoir jamais blessé ou même trahi. Il aurait tout accepté de la part d'Isaak, même la douleur de ne rien valoir à ses yeux mais quand ils se regardent comme ça, impossible de douter de lui. Son dos rencontre la paroi de la cabine le temps d'un flash qui le fait sourire là où il aurait grimacé. Tous deux ont été bénéfique dans leur couple, l'un n'a pas plus donné à l'autre, c'est un équilibre parfait, un paradis qui s'offre sans retenue.

La promesse lui fait du bien même s'il est au courant que les paroles sont facile à briser. Ce sont du cristal, une douceur céleste et si volatile qu'il se laisse pourtant charmer par la beauté de Félix. Ses genoux à terre, le regard de Max suit les mouvements de son mari. Il se met à sourire bêtement en comprenant là où il veut en venir et joue malgré tout le jeu. Le colosse attrape son cintre pour décrocher le short et le lui poser sur l'épaule. Le désir que l'ours possède pour son cerf est si fort qu'il ne lui suffit que de quelques pensées et de son souffle contre son boxer pour faire naître une légère bosse, discrète mais suffisamment évidente pour éveiller les soupçons de son mari. Chad se penche légèrement, pose ses doigts sur les épaules de sa moitié et soulève un pied, puis l'autre afin d'enfiler le short dans une sagesse exemplaire. Le regard hanté par les flammes de son amour pour Félix sont évidentes mais il ne fera rien tant que son mari ne mettra pas fin à cette tension. Ce moment dans la cabine n'appartient qu'à Isaak dont il connaît tous les fantasmes. Max s'est fait la promesse de les mettre en action tant qu'il en est encore capable et que la fin de leur contrat ne leur saute au visage tous les deux.

Cette fois je pense que c'est vraiment trop petit. En référence à son érection qu'il remet en place dans un sourire malicieux avant de se concentrer sur le t shirt que Félix a choisi pour lui et l'enfiler. Le tissu légèrement collant met en avant sa musculature développée mais aussi ses grands yeux qui ressortent depuis que ses cheveux blonds ont repris du terrain et que son teint a perdu celui qu'il arborait à New york : pâle et triste. Ici, Chad est lumineux malgré son passé d'assassin qui le liera à tout jamais à l'homme qu'il a épousé dans la hâte. On devrait faire ce truc cliché que font certains couples ... Il lui sourit, plus éveillé depuis sa promesse et caresse du bout des doigts ses cheveux tandis qu'Isaak est toujours à genoux devant lui. Son érection se solidifie dans son boxer mais elle lui paraît normale ; il passe au dessus pour continuer. Dis-moi quelle tenue tu préfères et on la prendra en double à ta taille. On se fera des jours habillés à l'identique comme un couple modèle. L'idée le faire rire comme elle l'attire ; cette évidence qu'auront les autres à leur égard : ceux là ne peuvent qu'être en couple. Pas la peine d'en parler, de poser des mots, sa possessivité se dessine jusque dans les choix de leurs vêtements.

__________________________



take me back to the
night we met.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Potterheads
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: Accent américain. Véritable requin en affaires. Ne se saoule qu'au Champagne. Fais les plus beaux noeuds de cravate du coin. Éternel insatisfait. Cavalier hors paire et golfeur avisé. Amateur de Jazz. Pianiste à ses heures. Maître de la manipulation. Obsédé sexuel. Aussi intelligent qu'égoïste. Snobe de nature (le cache bien quand il veut). Mens comme il respire sauf quand il dit aimer son mec. Matérialiste. Excentrique. Adore voir les choses en grand. Ordonne au lieu de dire s'il te plait. Séducteur redoutable. Amateur de belles voitures. Plus caractériel qu'une diva, aussi tyrannique qu'un dictateur.

▹ portrait chinois
:
messages : 411
points : 128
ici depuis : 27/06/2018
crédits : Blaz . Lilouu
statut : Marié avec son ours, Maxym
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   Mar 11 Sep 2018 - 3:37



SUNSET  PARADISE
@Maxym Twist & Son chat


Frottant ton visage contre son boxer et le taquinant du bout des dents, tu soupires d'amusement. Cela fait bien longtemps que tu t'es résigné quant au fait d'être un pervers irrécupérable ; tu préfères assumer tes pensées et te montrer sincère : " La tenue que je préfère c'est celle qui n'existe pas. " Entre deux déshabillages, quand il est presque nu, déjà en train de bander et qu'il te faut tirer sur l'élastique du short pour ne pas chopper sa queue au passage lorsque tu remontes le vêtement. L'idée de le faire mariner née de ton envie soudaine de jouer un peu ; histoire que tes absences pour le boulot deviennent des parties de textos enflammées comme à l'époque où chaque seconde passée loin l'un de l'autre était matière à fantasme. Ta main droite, guidées par la connaissance que tu as de son corps et de ses points sensibles, remonte le long de sa cuisse, passe sous le tissu du short et caresse du bout des doigts la peau fine de son aine pour y faire naître des frissons de désir. L'air devient moite de sensualité, comme à chaque fois que tu l'allumes sans aucune retenue pour le remercier de céder à tous tes caprices. Pour toi, Chad est devenu exhibitionniste, violent, toujours prêt à te mettre une grosse fessée. Tu comptes bien lui rendre sa dévotion par une application toute particulière à faire de sa vie un véritable roman porno. Puisqu'elle sera courte - pacte oblige - autant en profiter, quitte à devenir le dernier des maniaques sexuel ...

- " Mais bon ... " D'un seul bond, te voilà debout, les lèvres toutes proches des siennes et de la malice plein les yeux. L'allumer dans une cabine d'essayage est encore meilleur que de le sucer, tu étouffes un fou rire concupiscent et te recules avant qu'il ne puisse t'embrasser. J'opte pour celle-ci. Jamais plus il ne pourra porter ce short sans te donner envie de l'avaler ; forcément que tu choisis cette tenue là ! Provoquant jusque dans ta façon d'être parfaitement naturel lorsque tu entreprends de déboutonner ta chemise ; le rouge qui te monte aux joues souligne la candeur de ton sourire hypocrite lorsque tu t'attaques au pantalon. Tes doigts hésitent sur la boucle de ta ceinture tandis que tu le regardes intensément, démon au visage d'ange. Tu veux bien aller me chercher les-mêmes ? Lui tournant le dos, tu continues par dessus ton épaule, faussement pudique mais véritablement indécent quand tu reprends d'une voie innocente tout en abaissant pantalon et boxer d'un même geste particulièrement lent. Dandiner des fesses sous son nez t'amuse beaucoup, il te faut déglutir pour garder ton sérieux. Et ferme le rideau, s'il te plait. Battements de cils incandescents.

C'est toujours ça le problème avec Max. Il t'excite trop. Après coups, il vient se plaindre de se retrouver dans des situations pareilles mais c'est de sa faute s'il doit aller demander la même tenue que la sienne avec une trick de cheval impossible à cacher derrière son short. Cette scène te fait trop penser à celle du tapis rouge et de son début d'érection immortalisée par la presse ; impossible de te sentir coupable. Quand on épouse un ours capable de se transformer en bête sauvage, on apprend à devenir un amusement permanent. En attendant, tu fais comme s'il n'était déjà plus derrière le rideau et te paluches comme si tu étais dans votre salon, parfaitement à l'aise avec l'idée de te faire prendre. Qu'importe, ça fera des souvenirs et de bons moments à se remémorer quand vous serez vieux.

Vieux, un mot qui fait peur parce qu'il peut ne pas exister. Parkinson ne prévient jamais avant de frapper, tu le sais très bien et tentes de savourer l'instant présent comme s'il était le dernier. Sûr que le psychologue avec lequel tu as pris ton rendez-vous de conjoint serait d'accord avec cet état d'esprit.

__________________________

UN MOT, UN GESTE, FELIX FAIT LE RESTE
" Quoi de plus beau que de mourir par amour ? " Après avoir pleuré tout son saoul sous la douche, Felix revient dans la chambre, le sourire aux lèvres, prêt à lui faire tout un tas de cochonneries. Si Parkinson les fait mourir plus vite que la moyenne, ils n'ont pas de temps à perdre pour s'aimer comme des fous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t15406-tel-felix-twist-dites-meow-apres-
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: impressionnant du haut de ses 1m96, doux comme un nounours. ‹ parle peu, principalement pour râler. ‹ vegan. ‹ naturellement attiré par tout ce qui est roux, plus particulièrement Maurice, son chat. ‹ atteint de parkinson précoce. ‹ casanier accro à netflix et compagnie. ‹ jaloux maladif, tente de se soigner. ‹ fan premier des brownies de son mari. ‹ n'a aucun sens du style, toujours sapé de ses joggings informes. ‹ amoureux du wyoming. ‹ cache bien son jeu. ‹ tatoué d'un cerf discret sur le bras. ‹ comprend toujours tout de travers lorsqu'il s'agit des sentiments des autres. ‹ bouillotte humaine, a rarement froid. ‹ doué comme un manche avec la technologie. ‹ possède une cicatrice sur la jambe droite. ‹ fier comme un paon. ‹ seul fou assez patient pour supporter la diva Félix. ‹ behind blue eyes de the who le suit depuis qu'il est petit. ‹

▹ portrait chinois
:
messages : 162
points : 108
ici depuis : 27/06/2018
crédits : anesidora.
double-compte : solo.
statut : marié avec son chat, Félix.
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   Mer 12 Sep 2018 - 22:30




SUNSET PARADISE félix&maxym


atmosphère

Maxym ne peut pas se plaindre, il est l'unique responsable de ce rapprochement. Il le voulait, il est même parfois persuadé d'être né pour attendre Félix alors pourquoi refuser un tel moment de tendresse et de jeu ? A ses yeux, sa moitié est un prince, une divinité à qui on ne peut rien lui refuser. Le colosse l'aime tellement qu'il pourrait fermer les yeux sur toutes les horreurs du monde pour ces yeux là. Qu'importe la réputation qui les suivait à New York, qu'importe la folie de ses actes. Il aurait préféré mourir que continuer une vie de solitude. Lorsque l'on trébuche dans une relation si forte, on ne peut que se laisser embarquer dans le noyau fort de sa passion plutôt que se laisser agoniser sur le bas côté. Ce bas côté là qui se trouve aujourd'hui sur le perron d'un immeuble dont il se souvient tout juste de la couleur. Cette vie là lui semble si loin qu'il lui serait inconcevable de la regretter.

Max retient ses mains de toucher Isaak lorsque celui-ci le provoque un peu plus et se dandine sous ses yeux. Le blond sourit, met un moment avant de dissimuler de son mieux son érection tout en calmant ses ardeurs. Son pas est lent lorsqu'il traverse le magasin pieds nus. Des clientes lui adressent un regard étrange, comme s'il portait sur lui l'odeur du sexe et qu'il dégageait un parfum le rendant si désirable. L'alliance autour du doigt, Max la fait tourner contre sa peau avant de demander aux vendeuses d'un sourire tendre et charmeur un short et un t shirt comme il porte. Tenue détente qu'ils mettront certainement pour aller manger dehors un petit truc ou se rendre sur la plage. La tenue réconfortante de base, confortable mais pas réellement esthétique.

Pour taquiner Félix et lui rendre la monnaie de sa pièce, une fois que la vendeuse revient vers Max avec la tenue à la taille de son mari, le blond pointe du doigt leur cabine en lui demandant de la porter à sa place afin d'aller faire un tour dans les rayons. Max fait mine de regarder des vêtements tout en jetant discrètement un oeil en direction de la jeune femme qui fait une drôle de tête en ouvrant le rideau. Pas la peine d'avoir les sens développés pour savoir que son chat est en train de se palucher seul dans la cabine en attendant que son ours revienne.

Vous en mettez du temps. Max lâche ce qu'il est en train de faire pour revenir sur ses pas, tirer un peu plus le rideau et offrir le corps dénudé de son amant à toute l'assemblée. La taille ne va pas ? Son air est faussement étonné lorsqu'il cache à nouveau la vue en haussant les épaules en direction de la vendeuse. Mimant gêne et excuses, ce genre de jeu est une addiction du jeune couple.

__________________________



take me back to the
night we met.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Potterheads
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: Accent américain. Véritable requin en affaires. Ne se saoule qu'au Champagne. Fais les plus beaux noeuds de cravate du coin. Éternel insatisfait. Cavalier hors paire et golfeur avisé. Amateur de Jazz. Pianiste à ses heures. Maître de la manipulation. Obsédé sexuel. Aussi intelligent qu'égoïste. Snobe de nature (le cache bien quand il veut). Mens comme il respire sauf quand il dit aimer son mec. Matérialiste. Excentrique. Adore voir les choses en grand. Ordonne au lieu de dire s'il te plait. Séducteur redoutable. Amateur de belles voitures. Plus caractériel qu'une diva, aussi tyrannique qu'un dictateur.

▹ portrait chinois
:
messages : 411
points : 128
ici depuis : 27/06/2018
crédits : Blaz . Lilouu
statut : Marié avec son ours, Maxym
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   Jeu 13 Sep 2018 - 16:18



SUNSET  PARADISE
@Maxym Twist & Son chat


Quand le rideau s'ouvre à nouveau, tu ne réfléchis pas et te retournes pour lui sauter dessus. L'idée de l'allumer encore un peu devient une obsession, tu voudrais entendre Chad gémir ne pas avoir ce qu'il veut et te régaler d'être à l'origine de son agonie mais t'arrêtes net, à " ça " de refermer tes bras autour de la vendeuse qui rougit et recule comme si elle venait de se brûler. Surpris, tu lui décoches un sourire, réflexe de cette période de ta vie où tout était bon à prendre tant qu'il y avait du plaisir à la clé. Instantanément, l'alliance que tu portes au doigt gifle tes pulsions pour te faire déchanter : si ce n'est pas Max, ce n'est pas intéressant. Voilà comment on vient à bout des infidélités chroniques : on rend le chat si amoureux qu'il ne jure plus que par une seule marque de croquettes.

Max arrive, ses pas de buffle faisant trembler le sol quand il marche à vive allure. A nouveau tu sursautes, ravi de le voir, tellement que ton érection accompagne le mouvement. Dans cet état d'excitation, tu te fiches d'avoir été vu à poil par tout le magasin, rien d'autre ne compte que votre petit jeu et les frissons de danger qu'il fait naître sous ta peau d'exhibitionniste invétéré. La provoc', tu as ça dans le sang. Par dessus le rideau, tu t'arranges pour être entendu de tous : Comment ça la taille ne va pas ?! Le ton est celui d'un enfant faussement outré au jeu du " qui aura la plus grande au garde à vous ? ", double décimètre à l'appui pour départager les participants. Viens par ici, qu'on en discute ... Obscène, tu laisses l'assemblée féminine tomber en plein fantasme et tires Max par le bras pour lui faire traverser le rideau.


__________________________

UN MOT, UN GESTE, FELIX FAIT LE RESTE
" Quoi de plus beau que de mourir par amour ? " Après avoir pleuré tout son saoul sous la douche, Felix revient dans la chambre, le sourire aux lèvres, prêt à lui faire tout un tas de cochonneries. Si Parkinson les fait mourir plus vite que la moyenne, ils n'ont pas de temps à perdre pour s'aimer comme des fous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t15406-tel-felix-twist-dites-meow-apres-
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: impressionnant du haut de ses 1m96, doux comme un nounours. ‹ parle peu, principalement pour râler. ‹ vegan. ‹ naturellement attiré par tout ce qui est roux, plus particulièrement Maurice, son chat. ‹ atteint de parkinson précoce. ‹ casanier accro à netflix et compagnie. ‹ jaloux maladif, tente de se soigner. ‹ fan premier des brownies de son mari. ‹ n'a aucun sens du style, toujours sapé de ses joggings informes. ‹ amoureux du wyoming. ‹ cache bien son jeu. ‹ tatoué d'un cerf discret sur le bras. ‹ comprend toujours tout de travers lorsqu'il s'agit des sentiments des autres. ‹ bouillotte humaine, a rarement froid. ‹ doué comme un manche avec la technologie. ‹ possède une cicatrice sur la jambe droite. ‹ fier comme un paon. ‹ seul fou assez patient pour supporter la diva Félix. ‹ behind blue eyes de the who le suit depuis qu'il est petit. ‹

▹ portrait chinois
:
messages : 162
points : 108
ici depuis : 27/06/2018
crédits : anesidora.
double-compte : solo.
statut : marié avec son chat, Félix.
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   Ven 14 Sep 2018 - 23:11




SUNSET PARADISE félix&maxym


atmosphère


__________________________



take me back to the
night we met.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Potterheads
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: Accent américain. Véritable requin en affaires. Ne se saoule qu'au Champagne. Fais les plus beaux noeuds de cravate du coin. Éternel insatisfait. Cavalier hors paire et golfeur avisé. Amateur de Jazz. Pianiste à ses heures. Maître de la manipulation. Obsédé sexuel. Aussi intelligent qu'égoïste. Snobe de nature (le cache bien quand il veut). Mens comme il respire sauf quand il dit aimer son mec. Matérialiste. Excentrique. Adore voir les choses en grand. Ordonne au lieu de dire s'il te plait. Séducteur redoutable. Amateur de belles voitures. Plus caractériel qu'une diva, aussi tyrannique qu'un dictateur.

▹ portrait chinois
:
messages : 411
points : 128
ici depuis : 27/06/2018
crédits : Blaz . Lilouu
statut : Marié avec son ours, Maxym
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   Sam 15 Sep 2018 - 1:54



SUNSET  PARADISE
@Maxym Twist & Son chat




__________________________

UN MOT, UN GESTE, FELIX FAIT LE RESTE
" Quoi de plus beau que de mourir par amour ? " Après avoir pleuré tout son saoul sous la douche, Felix revient dans la chambre, le sourire aux lèvres, prêt à lui faire tout un tas de cochonneries. Si Parkinson les fait mourir plus vite que la moyenne, ils n'ont pas de temps à perdre pour s'aimer comme des fous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t15406-tel-felix-twist-dites-meow-apres-
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: impressionnant du haut de ses 1m96, doux comme un nounours. ‹ parle peu, principalement pour râler. ‹ vegan. ‹ naturellement attiré par tout ce qui est roux, plus particulièrement Maurice, son chat. ‹ atteint de parkinson précoce. ‹ casanier accro à netflix et compagnie. ‹ jaloux maladif, tente de se soigner. ‹ fan premier des brownies de son mari. ‹ n'a aucun sens du style, toujours sapé de ses joggings informes. ‹ amoureux du wyoming. ‹ cache bien son jeu. ‹ tatoué d'un cerf discret sur le bras. ‹ comprend toujours tout de travers lorsqu'il s'agit des sentiments des autres. ‹ bouillotte humaine, a rarement froid. ‹ doué comme un manche avec la technologie. ‹ possède une cicatrice sur la jambe droite. ‹ fier comme un paon. ‹ seul fou assez patient pour supporter la diva Félix. ‹ behind blue eyes de the who le suit depuis qu'il est petit. ‹

▹ portrait chinois
:
messages : 162
points : 108
ici depuis : 27/06/2018
crédits : anesidora.
double-compte : solo.
statut : marié avec son chat, Félix.
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   Sam 15 Sep 2018 - 14:58




SUNSET PARADISE félix&maxym



__________________________



take me back to the
night we met.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Potterheads
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: Accent américain. Véritable requin en affaires. Ne se saoule qu'au Champagne. Fais les plus beaux noeuds de cravate du coin. Éternel insatisfait. Cavalier hors paire et golfeur avisé. Amateur de Jazz. Pianiste à ses heures. Maître de la manipulation. Obsédé sexuel. Aussi intelligent qu'égoïste. Snobe de nature (le cache bien quand il veut). Mens comme il respire sauf quand il dit aimer son mec. Matérialiste. Excentrique. Adore voir les choses en grand. Ordonne au lieu de dire s'il te plait. Séducteur redoutable. Amateur de belles voitures. Plus caractériel qu'une diva, aussi tyrannique qu'un dictateur.

▹ portrait chinois
:
messages : 411
points : 128
ici depuis : 27/06/2018
crédits : Blaz . Lilouu
statut : Marié avec son ours, Maxym
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   Sam 15 Sep 2018 - 19:20



SUNSET  PARADISE
@Maxym Twist & Son chat




__________________________

UN MOT, UN GESTE, FELIX FAIT LE RESTE
" Quoi de plus beau que de mourir par amour ? " Après avoir pleuré tout son saoul sous la douche, Felix revient dans la chambre, le sourire aux lèvres, prêt à lui faire tout un tas de cochonneries. Si Parkinson les fait mourir plus vite que la moyenne, ils n'ont pas de temps à perdre pour s'aimer comme des fous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t15406-tel-felix-twist-dites-meow-apres-
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
: impressionnant du haut de ses 1m96, doux comme un nounours. ‹ parle peu, principalement pour râler. ‹ vegan. ‹ naturellement attiré par tout ce qui est roux, plus particulièrement Maurice, son chat. ‹ atteint de parkinson précoce. ‹ casanier accro à netflix et compagnie. ‹ jaloux maladif, tente de se soigner. ‹ fan premier des brownies de son mari. ‹ n'a aucun sens du style, toujours sapé de ses joggings informes. ‹ amoureux du wyoming. ‹ cache bien son jeu. ‹ tatoué d'un cerf discret sur le bras. ‹ comprend toujours tout de travers lorsqu'il s'agit des sentiments des autres. ‹ bouillotte humaine, a rarement froid. ‹ doué comme un manche avec la technologie. ‹ possède une cicatrice sur la jambe droite. ‹ fier comme un paon. ‹ seul fou assez patient pour supporter la diva Félix. ‹ behind blue eyes de the who le suit depuis qu'il est petit. ‹

▹ portrait chinois
:
messages : 162
points : 108
ici depuis : 27/06/2018
crédits : anesidora.
double-compte : solo.
statut : marié avec son chat, Félix.
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   Dim 16 Sep 2018 - 22:27




SUNSET PARADISE félix&maxym



__________________________



take me back to the
night we met.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [MAXYM & FELIX] - Sunset paradise   

Revenir en haut Aller en bas
 
[MAXYM & FELIX] - Sunset paradise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: eastern district-
Sauter vers:  
bowen-llywood contest !
Ce mois-ci, afin de marquer le coup pour les six belles années de rétro, nous avons décidé de mettre en place une grosse intrigue qui nous réunira tous (du moins, on l'espère) ! Scindés en quatre groupe, la guerre est déclarée !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES