AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Tout était pourtant bien. [ Jeremy ]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jeremy M. Strauss
MESSAGES : 537
ICI DEPUIS : 03/07/2016
CRÉDITS : Ilyria
COMPTES : Dina Flores & Jules Craig
STATUT : stone heart
Tout était pourtant bien. [ Jeremy ] - Page 2 Empty
baby kangou
MessageSujet: Re: Tout était pourtant bien. [ Jeremy ]   Tout était pourtant bien. [ Jeremy ] - Page 2 EmptyJeu 28 Fév 2019 - 13:48


everything was fine.
@Maxim T. Flandre

La relation que j'ai avec Max ne sera jamais celle que j'aurais avec Alek. Il était trop tard pour nous deux et il n'y avait rien que je puisse faire. La relation que j'aurais voulu avoir avec lui, c'était avec son défunt père qu'il l'avait eu et avec les quinze années de sa vie que j'ai manqué, je ne pourrais jamais rivalisé même si j'essayais de toute mes forces et ça me mettait en rogne. Vraiment en rogne même si ni lui ni moi n'étions responsable de cette situation compliqué. J'en arrivais à être jaloux de ce père qu'il a toujours connu et pour qui il a une loyauté sans faille. " Je ne savais pas. " J'esquissais un faible sourire. " Comment tu aurais pu ? Je suis pas vraiment un as en communication et de toute façon, tu n'es en aucun cas responsable de ce que je ressens. " Lui avouais-je en haussant les épaules. Si notre relation était atypique, je voulais qu'elle soit positive, que les choses se passent bien entre nous. J'étais prêt à me contenter de peu car il était mon fils, ma chair et mon sang et que même si je n'étais pas à l'aise pour le lui démontrer, ça compter beaucoup pour moi. Plus que tout même. " C'est vrai. Nous n'aurons jamais une relation père-fils normale." Confirma t-il et la bile fut atrocement amer dans ma gorge. " Ma mère disait que se contenter d'attendre et de regarder, ce n'était pas ça qui ferait bouger les choses. On ne peut pas effacé les quinze dernières années... Mais... on peut essayer de construire une relation qui s'en rapproche, tu ne crois pas ? " Suggéra t-il alors que son regard se fond dans le miens. Les secondes passent et je reste silencieux avant qu'un sourire s'affiche légèrement sur mes lèvres. Je hochais ensuite la tête. " J'aimerais beaucoup oui ... Mais je ne veux pas que tu fasses ça par ce que tu as pitié ok ? Je ne t'ai pas dis toutes ses choses pour te faire culpabilisé Max. " Ajoutais-je, voulant que les choses soient claires. Il n'avait aucun compte à me rendre. C'était mes propres émotions, mes propres ressentit et c'était à moi de les gérer. A moi et moi seul.

J'étais néanmoins content qu'il me parle de tout ça et qu'il ait, lui aussi, envie que les choses changent, que notre relation change. Pour le mieux. Je ne pouvais pas me battre seul de toute façon. " Pour ça, il faut déjà commencer par annuler les conditions que j'ai fixé lorsque je suis venu vivre avec toi... C'est toi le père, c'est à toi de fixer les limites. " Poursuivit-il. Je l'écoutais avec attention, un peu surpris de voir cette prise de conscience soudaine. Surpris mais content. Si on s'y mettait tout les deux, on pouvait surement y arriver au bout du compte. " Alors... a partir de maintenant, je... je suis prêt à me plier à tes règles." Je fronçais les sourcils, de plus en plus surpris. " Tes règles, tes sanctions. D'accord ? " Finit-il par clamer, telle une promesse. Je n'ignorais pas que cela serait plus compliquer que ça, mais si il était prêt à essayer, je n'avais rien a y redire. Je restais silencieux un long moment avant d'hocher la tête. " Ok. Repartons sur de nouvelles bases. De meilleurs bases. " Acceptais-je, me disant que de toute façon, j'étais prêt à tout pour garder mon fils à mes côtés et pour rendre notre relation plus sereine. " Mais tu sais, je ne te demande pas grand chose. Travail tes cours correctement, évite les ennuis le plus possible et aide un peu à la maison histoire que ça soit pas une porcherie. Respecte ça et tout se passera bien. Tu penses pouvoir gérer ? " Lâchais-je, taquin, un sourire en coin narquois sur mes lèvres.

Max avait des choses qui lui prenait la tête, des questions sans réponse qui le hantait. J'aurais voulu l'aider mais je n'avais aucune des réponses. Tout ce que je pouvais faire, c'était en parler avec sa mère, voir si elle m'en dirait plus à moi qu'à lui. " J'en ai besoin." M'avoua t-il et cela se lisait sur son visage. " J'ai besoin de savoir. De comprendre pourquoi mes parents sont plus là. " Je hochais la tête, compréhensif. " Très bien, je parlerais à ta mère dès que possible. Tu mérites d'avoir des réponses. " Lui assurais-je. On aborda ensuite l'idée d'aller voir un psy. Nous avions des choses à régler si on voulait que les choses s'arrangent entre nous. Evidement, je n'étais pas foncièrement très enthousiaste mais si ça pouvait nous aider, je pouvais bien faire un effort. " D'accord. p'tre qu'un psy c'est pas si mal après tout. " Un rire narquois s'échappa de mes lèvres, amusé. " On verra d'accord ? Si ça mène à rien, on arrête sur le champ. " Dis-je en haussant les épaules. Il fallait le prendre de cette façon vu que ni lui ni moi n'étions très chaud. Qui ne tente rien n'a rien de toute façon. J'étais vraiment content que nous ayons pu discuter de tout ça dans un calme relatif. Comme quoi nous en étions capable.


__________________________

So look me in the eyes, tell me what you see. Perfect paradise, tearin' at the seams. I wish I could escape, I don't wanna fake it. Wish I could erase it, make your heart believe. But I'm a bad liar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tout était pourtant bien. [ Jeremy ]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers: