AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 finally yours (aelya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 881
points : 340
ici depuis : 18/06/2018
crédits : faust / astra (sign) ; draíochta (icon)
statut : épris d'un poison des plus addictifs.
MessageSujet: finally yours (aelya)   Dim 9 Sep 2018 - 17:36

« Votre état s'est considérablement amélioré, on vous autorise à sortir. » Il n'aurait jamais pensé qu'une phrase aussi simple que ça aurait un tel effet sur lui. Pour peu, il aurait presque eu envie de prendre son médecin dans ses bras tellement il avait attendu ce moment avec impatience, depuis un temps qui lui avait paru interminable. Sa première pensée s'envola inévitablement vers Aelya, qu'il avait pourtant vu la veille, mais dont il rêvait nuit et jour de pouvoir retrouver pour de bon, après tout ce que cette hospitalisation leur avait fait traverser. C'était trop dur sans elle et plus il passait du temps enfermé dans cette chambre d'hôpital, plus il se rendait compte combien elle était devenue indispensable à son quotidien. Pour une fois, il s'était montré plus que docile vis-à-vis des équipes médicales, acceptant le moindre de leur geste sans broncher ne serait-ce qu'une seule fois, se montrant même conciliant et plutôt agréable. De quoi leur changer. Il eut un sourire amusé lorsque l'infirmière lui enleva pour la dernière fois sa perfusion, lui faisant la remarque qu'elle ne reviendrait plus torturer son bras avec une aiguille. Il attrapa son portable, une idée lui traversant l'esprit. « Ne viens pas me voir aujourd'hui mon amour, j'ai un tas d'examens à passer pendant la journée et je veux pas que tu perdes ton temps à te déplacer pour rien. On se voit demain. Je t'aime. » lui avait-il envoyé en message sur son portable qu'elle avait finalement retrouvé de manière un peu étrange, préférant lui faire la surprise de la rejoindre sans qu'elle ne se doute de quoique ce soit. Les médecins avaient évoqué la possibilité que sa sortie se ferait bientôt sans pour autant lui donner une date précise, faisant encore plus monter la tension de Niels qui ne désirait que retrouver sa petite-amie, ne pouvant plus supporter les dernières journées trop longues, sans fin, qu'il subissait. Il avait promis de rester jusqu'à la fin, il se devait de tenir parole même si l'ouverture de sa fenêtre lui rappelait combien il aurait facile pour lui de simplement se barrer d'ici. Pour autant, il avait tenu et était plutôt fier de lui pour ça. Sans doute qu'Aelya l'était aussi. Rassemblant ses dernières affaires, il avait attendu la soirée pour quitter l'hôpital, espérant arriver chez Aelya avant qu'elle ne rentre du boulot. Il était passé par chez lui pour déposer son sac et parfaire son apparence, faisant le nécessaire pour afficher la meilleure mine possible avant de retrouver celle qu'il aimait. Il se dépêcha de prendre la direction de l'appartement d'Aelya, marchant dans la nuit tombée, appréciant la sensation de liberté que lui laissait la brise fraîche sur sa peau encore marquée. Il s'était installé juste devant sa porte, assis dans la cage d'escaliers après avoir réussi à pénétrer dans le bâtiment. Son cœur battait, trop fort, trop vite, rien qu'à l'idée de sentir sa peau contre la sienne dont il avait cruellement manqué aujourd'hui. Les minutes avaient défilé, lui laissant le temps d'imaginer à quoi ressembleraient leurs retrouvailles quand il entendit la porte du bâtiment s'ouvrir puis se refermer, avant que des pas ne résonnent dans les escaliers. Il l'aperçut enfin, tout près de lui, comprenant qu'il allait sûrement la surprendre, si ce n'est la faire flipper. Peut-être même qu'elle le réprimanderait en pensant qu'il avait encore fugué. « J'étais à deux doigts de trouver le temps long. » Souffla-t-il ironiquement en pensant à son impatience légendaire. « J'espère que t'attendais personne. » Ajouta-t-il, se levant finalement vers elle pour venir l'embrasser fougueusement, encadrant son visage entre ses mains.

__________________________



astra; bb — this is why we do it, this is worth the pain, this is why we fall down and get back up again, this is where the heart lies, this is from above ; @thescript
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1019
points : 360
ici depuis : 25/05/2018
crédits : bleu amer (av), Astra (sign), Tumblr (icon)
statut : Enchaînée à une âme déchaînée.
MessageSujet: Re: finally yours (aelya)   Dim 9 Sep 2018 - 18:15

Pendant que Niels se concentrait sur sa convalescence, Aelya avait essayé de réunir assez d'argent pour payer les réparations de sa voiture qui s'élevait à quatre chiffres, usant de son charme pour augmenter les pourboires qui tombèrent plus vite entre ses vêtements. En une soirée, elle avait vite pu recevoir des centaines de dollars, qui s'étaient bien accumulés pour finalement lui faire avoir ce qu'elle voulait. Elle avait réussi à dissimuler les marques qu'elle avait porté sur son visage pendant plusieurs jours, comme elle arrivait à cacher la tristesse infinie de vivre sans son petit ami. Suivant les conseils de Niels, elle était allée chez un médecin qui lui avait signifié après vérifications qu'elle avait subi un léger trauma crânien du au choc de l'accident, ce qui expliquait ses vertiges, ses trous de mémoire, ses maux de têtes, et que seul le temps réparerait les dégâts. Elle avait soupiré, sortant avec pour unique traitement la patience et le repos, choses qu'elle avait du mal à mettre en place. Ça aurait pu être plus grave, mais en même temps, ça aurait pu ne jamais se passer de la sorte si elle avait fait attention cette nuit là.

Un soir alors qu'elle était rentrée de son travail, elle avait remarqué que son portable était ré apparu sur la table de sa cuisine, la porte d'entrée ouverte à son passage. Si ce fait l'avait plus que troublé, elle avait passé les détails plus que bizarres à Niels, lui disant simplement qu'elle l'avait retrouvé devant sa porte d'entrée sans pouvoir savoir si c'était elle qui l'avait fait tombé d'un sac ou si quelqu'un était revenu lui apporter. Aelya ne croyait pas vraiment en la bonté humaine, et voyait là un message presque menaçant, maintenant que cette personne savait où elle vivait, et qu'elle s'était même introduite chez elle. Si elle n'était plus arrivée à se souvenir de ce qu'elle avait fait de son portable à la base, elle avait vite compris qu'il n'avait jamais été dans sa voiture.

Aelya s'était réveillée, avec l'intention de se préparer pour retrouver son petit ami comme à son habitude, lorsqu'elle reçut un sms de sa part. Si elle fondait devant la tendresse de ses mots, elle sentait aussi son cœur se tordre à l'idée qu'elle devait attendre le lendemain pour le voir. Elle pianotta sur son écran tactile, désirant lui répondre : "Tiens moi au courant pour tes examens, tu me manques. Je t'aime."

La journée avait défilé dans une lenteur extrême, et elle était bien contente d'aller travailler pour que le temps lui permette rapidement de revoir Niels, surtout parce qu'elle s'inquiétait pour lui, persuadée que de faire des examens n'étaient pas toujours bon signe. Elle prit la voiture de son petit ami, se déhancha pendant quelques heures avant de finir son service et de prendre la route du retour. Elle monta les escaliers, la tête en vrac avec la seule envie de s'étaler dans son lit à cause de la fatigue et à cause de la déprime qui la hantait chaque soir, rythmée par l'absence de son petit ami.

Elle entendit une voix dans la pénombre attirer son attention, l'arrêtant sur le coup à cause de la surprise, son cœur battant à mille à l'heure, juste avant qu'elle ne puisse reconnaître Niels. Des millions de questions se battaient en duel dans son esprit, laissant le temps au brun de venir sceller ses lèvres contre les siennes. Elle répondit à son baiser de manière passionnée, nouant ses bras autour de sa nuque pour coller son corps au sien.

- Bébé, qu'est ce que tu fais ici ? Me dis pas que t'as encore fugué après les efforts qu'on a fait pour te faire rester...? T'étais pas sensé faire des examens ? Demanda-t-elle après avoir rompu le contact, la respiration encore haletante. Putain tu m'as manqué, ajouta-t-elle en parsemant pleins de baisers sur ses lèvres, sa machoire, son cou.

Elle prit quelques secondes pour tourner la clef dans la serrure, l'invitant à entrer à l'intérieur.

__________________________


 
 
demolition lovers
I'm trying, I'm trying to let you know just how much you mean to me and after all the things we put each other through, I would drive on to the end with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 881
points : 340
ici depuis : 18/06/2018
crédits : faust / astra (sign) ; draíochta (icon)
statut : épris d'un poison des plus addictifs.
MessageSujet: Re: finally yours (aelya)   Dim 9 Sep 2018 - 19:11

La réponse d'Aelya lui avait vite fait comprendre qu'elle croyait à son histoire, en réalité plus que plausible lorsqu'on connaissait la violence des coups qu'il avait reçus lors de son agression, obligeant son corps à puiser dans ses forces pour se réparer lentement. Il s'en voulait un peu de n'avoir trouvé que cette excuse pour éviter qu'elle sache qu'il pouvait sortir dés aujourd'hui, conscient qu'il aurait pu lui éviter de l'inquiétude inutile en lui disant simplement la vérité. Dans tous les cas, c'était trop tard puisqu'il lui avait déjà envoyé le message, retenant que le plus important dans l'histoire, c'était qu'il allait enfin pouvoir la rejoindre. Et pour de bon. Il n'y avait que ça qu'il souhaitait retenir. Il trépignait d'impatience à l'idée de la voir débarquer devant lui, elle qui ne se doutait certainement qu'elle était plus qu'attendue ce soir. Niels ressentait de plus en plus le besoin de lui prouver qu'il allait mieux, que son corps certes encore tacheté d'hématomes se montrait enfin rétabli. La douleur au niveau de sa cicatrice le tiraillait encore de temps à autre, mais ce n'était en rien comparable avec ce qu'il avait pu expérimenter auparavant. Il allait bien mieux, et il était plus qu'excité de savoir qu'Aelya allait pouvoir le constater de ses propres yeux. Tiré de ses songes par le bruit des pas de sa petite-amie, il usa de sa fine discrétion afin d'attendre le dernier moment pour lui informer de sa présence. Un sourire au coin des lèvres, il s'était approché d'elle avec l'envie irrésistible de l'embrasser, ressentant ce besoin de sceller leurs retrouvailles par le contact mutuel de leurs lèvres. Son corps entier se mit à frémir en sentant sa réponse, en absorbant les mille émotions qui le heurtaient de toute part lorsqu'il comprenait qu'on lui donnait maintenant ce qu'il avait tant attendu. « Si j'avais fugué, j'aurais certainement pas pris le risque de venir te voir... tu m'aurais démoli. » S'amusa-t-il, lâchant un petit rire, ancrant son regard dans le sien. « M'en veux pas, c'était la seule excuse que j'ai trouvé pour pouvoir te faire une surprise. » Il se mordit la lèvre innocemment, avant de sentir les lèvres d'Aelya l'inonder de baisers, souriant à son contact. « C'est bon de te retrouver. » Souffla-t-il contre ses lèvres, lui volant un dernier rapide baiser avant d'entrer dans l'appartement avec elle, refermant la porte derrière lui. « Les médecins sont passés ce matin, ils ont trouvé que j'allais beaucoup mieux. Du coup, ils m'ont libéré, pour leur plus grand bonheur et le mien aussi. » Ajouta-t-il en enlevant sa veste d'un air amusé, s'adossant contre le mur en continuant de la regarder. Ses yeux la scrutaient avec plus d'insistance, plus d'envie aussi, désirant s'imprégner de chaque trait de son visage, chaque courbe de son corps. « On s'en est sortis. » Dit-il doucement, les iris soudainement plus brillantes en songeant à cette nouvelle étape qu'ils avaient traversé ensemble.

__________________________



astra; bb — this is why we do it, this is worth the pain, this is why we fall down and get back up again, this is where the heart lies, this is from above ; @thescript
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1019
points : 360
ici depuis : 25/05/2018
crédits : bleu amer (av), Astra (sign), Tumblr (icon)
statut : Enchaînée à une âme déchaînée.
MessageSujet: Re: finally yours (aelya)   Dim 9 Sep 2018 - 19:40

Il lui avait fallu quelques secondes pour réaliser que cette voix qui avait résonné entre les murs, n'était pas le fruit de son imagination. Parce que tout portait à croire qu'il était à l'hôpital. Déjà, parce qu'il s'était tenu à la promesse de continuer ses soins, et puis, elle avait réellement cru à son message, désirant ne pas le déranger lors de ses examens. Elle s'était aussi mise en tête qu'elle aurait été au courant de sa sortie si elle avait eu lieu, ainsi, la surprise de le voir attendre devant la porte de son appartement était immense. Tellement, que ça bouillonnait en elle, la perdant dans ce qu'elle devait ressentir, parce qu'elle ne savait pas ce qu'il avait fait ou pas pour se trouver ici pendant qu'elle pensait qu'il était encore là-bas. Alors que son cœur tambourinait dans sa cage thoracique, elle avait perdu quelques secondes à le détailler, à remettre en place ses idées qui s'agitaient dans son esprit. Avant toute chose, elle s'était laissée aller contre ses lèvres, profitant de ce contact revigorant avant de passer au questionnement qui ne saurait tarder. Elle crevait d'amour pour lui, traduisant ce fait immuable dans ce baiser qui montrait à quel point son absence l'avait rendu affamée de ses lèvres, de lui.

- C'est pas faux, répondit-elle, le regard amusé mais curieux de savoir la raison pour laquelle il était là.

Elle ne put s'empêcher de sourire à ses dires, heureuse de constater cette surprise.

- Des surprises comme ça, j'en veux tous les jours, enfin... Si ca n'implique pas que tu fasses des conneries, ajouta-t-elle, essayant de calmer son bonheur avant d'en savoir plus.

Elle s'activa à ouvrir la porte de son appartement, ne pouvant plus attendre son explication sur son retour. Aelya haussa les sourcils en l'écoutant, sonnée par cette nouvelle qui l'habitait de joie, éteignant sa fatigue d'un seul coup. Elle avait l'impression que son cœur allait s'envoler de sa poitrine alors qu'elle le regardait, captant ce regard qui la parsemait de pleins d'émotions enivrantes.

- Putain mais c'est génial ! Lança-t-elle, enthousiaste en se précipitant dans ses bras, l'embrassant une nouvelle fois. Je suis trop fière de toi si tu savais, murmura-t-elle contre ses lèvres.

Elle sentait ses yeux brûler, émue et surtout bouleversée par cette victoire qui était la leur.

- Plus jamais je veux être sans toi, je te lâche plus, souffla-t-elle en resserrant son étreinte autour de son corps, posant sa tête contre son épaule.

Elle passait ses mains son t shirt, caressant son dos dans le désir de profiter de sa chaleur.

- T'as toujours mal ? Demanda-t-elle, légèrement inquiète.

Même si elle comprenait qu'il n'avait jamais été pour lui de faire des examens, elle voulait s'assurer qu'il ne subissait pas encore de trop grandes douleurs.

__________________________


 
 
demolition lovers
I'm trying, I'm trying to let you know just how much you mean to me and after all the things we put each other through, I would drive on to the end with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 881
points : 340
ici depuis : 18/06/2018
crédits : faust / astra (sign) ; draíochta (icon)
statut : épris d'un poison des plus addictifs.
MessageSujet: Re: finally yours (aelya)   Dim 9 Sep 2018 - 20:34

C'était encore plus jouissif de savoir qu'il pouvait maintenant sortir après tout le temps qu'il avait attendu et pendant lequel son impatience l'avait mis à rude épreuve, le poussant très souvent à bout. Il s'était levé avec l'idée qu'il devrait passer une journée de plus dans son lit, son bras attaché à des fils qui dépassaient dans tous les sens, avec pour seul loisir le visage d'Aelya qui apparaissait dans son esprit, imaginant tous les jours ce qu'ils feraient lorsqu'ils se retrouveraient. Sauf que ce jour était arrivé, de manière presque inattendu, le prenant par surprise, rendant la joie encore plus intense, plus explosive. Devant sa petite-amie, il n'avait pas attendu une minute de plus pour se jeter sur elle, sur ses lèvres qu'il embrassait avec la même passion qu'au premier jour, si bien qu'il en avait fini par heurter sa respiration, la rendant soudainement plus saccadée. Il répondit à son sourire, laissant un peu languir le moment où il lui avouerait que la torture était enfin arrivée à son terme. « C'est pas mon style de faire des conneries... » Dit-il en roulant des yeux, amusé par le fossé qui séparait les paroles des faits. Son regard avait capté le sien au moment où il lâcha le morceau, lui faisant comprendre qu'il avait eu l'autorisation de quitter l'hôpital, et de manière définitive. Aussitôt qu'elle s'élança dans ses bras, il l'enveloppa en la maintenant contre lui, ne prêtant plus attention au fait qu'il devait ménager son corps maintenant rétabli. Il sourit devant son enthousiasme, touché par les mots qu'elle lui souffla avant de se laisser à l'envie de l'embrasser une nouvelle fois, ne voulant plus se priver de lui délivrer de l'affection encore et encore. « J'ai attendu que ça... » Murmura-t-il, près de son oreille, sentant son pouls s'affoler sous le coup de l'émotion qui émanait de leur étreinte. Il la garda contre lui pendant de longs instants encore, appréciant les frissons qui parsemaient sa peau en sentant ses doigts courir dans son dos. Ses lèvres se permirent de glisser dans son cou, frôlant lentement sa peau avant qu'il n'exerce une légère pression pour y déposer un baiser. « Non, ça va mieux. Ça tire de temps en temps mais c'est largement supportable. » Répondit-il, son ton rassurant essayant de balayer toute l'inquiétude qui pouvait encore persister en elle. Ses yeux avaient parcouru son visage, s'arrêtant sur les traces qui lui rappelaient l'accident qu'elle avait subi. « Ça va mieux tes maux de tête ? » Demanda-t-il à son tour, sa main glissant contre son front pour mieux voir ce qu'il restait de ses blessures. « On va pouvoir profiter maintenant. » Ajouta-t-il, ancrant son regard dans le sien.

__________________________



astra; bb — this is why we do it, this is worth the pain, this is why we fall down and get back up again, this is where the heart lies, this is from above ; @thescript
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1019
points : 360
ici depuis : 25/05/2018
crédits : bleu amer (av), Astra (sign), Tumblr (icon)
statut : Enchaînée à une âme déchaînée.
MessageSujet: Re: finally yours (aelya)   Dim 9 Sep 2018 - 21:17

Elle se doutait qu'il n'aurait pas pris le risque de venir sans une bonne raison, parce qu'elle se serait sans doute énervée devant son comportement encore inconscient, qui ressemblait au sien, sauf que ce n'était pas elle qui s'était pris des coups et qui avait besoin de soins pour aller mieux. Avant qu'il ne daigne lui expliquer la raison de sa venue, elle comprenait qu'il était heureux. Bien plus heureux que d'habitude. Aelya n'avait pas encore envie de se faire de faux espoirs, ne croyant pas une seule seconde qu'ils l'avaient laissé sortir du jour au lendemain sans préavis. Surtout, elle bouillonnait tellement d'émotions qui menaçaient d'exploser qu'elle préférait se contenir, jouant la sûreté pour ne pas défaillir de chagrin si ses pensées s'avéraient être fausses.

Elle roula des yeux à sa réponse, laissant échapper un léger rire sarcastique :

- Pas du tout, t'es un ange toi.

Aelya l'aimait pour ce qu'il était même s'il fallait avouer qu'il avait souvent joué avec ses nerfs en se battant contre les soignants, leur tenant tête à chaque fois qu'ils lui proposaient de simplement se poser et se reposer. Chose que Niels avait fini par suivre au bout du compte. Elle était contente qu'il ait pu convaincre son impatience de le laisser tranquille. Quand elle reçut la confirmation qu'elle attendait, cet espoir en latence qui n'avait eu qu'une seule envie, remonter à la surface pour se projeter dans les airs, elle s'élanca dans ses bras sans aucune retenue, sans réfléchir à rien d'autre qu'au bonheur de le revoir dans son quotidien. Aelya était fière de lui, fière d'eux, se sentant plus forte que jamais dans cet étreinte qui avait le goût du nirvana. Elle lui rendit ses baisers, se délectant de lui, de tout ce qui lui avait manqué pendant ce temps qui lui avait semblé être une éternité.

- Je t'aurais attendu toute ma vie de toute façon, murmura-t-elle à son oreille.

Parce qu'elle n'aurait jamais pu reprendre sa vie normalement si Niels n'en faisait pas parti. Alors, elle aurait patienté, se battant contre elle-même pour tenir le choc, motivée par le seul souhait de le retrouver. Elle frémit sous l'effet de son souffle chaud dans son cou, un contact si simple et pourtant si addictif, n'arrêtant pas de frôler sa peau avec ses doigts. Elle s'était quand même de suite inquiètée pour lui, sachant que ce genre de blessures ne guérissaient pas rapidement, mais elle fut rassurée par ses mots.

- Si jamais y'a quelque chose, tu me le dis hein ? Lança-t-elle, désirant qu'il sache qu'elle serait toujours là pour l'aider s'il en avait besoin.

Alors qu'il parcourait son visage de son regard, elle s'était pris à faire de même, imprimant chaque courbe de ses traits dans son esprit.

- Là, en tout cas j'ai pas mal à la tête, répondit-elle en souriant légèrement.

Elle se mordit la lèvre inférieure à la phrase qu'il émit, le regard habité par la flamme du désir.

- T'as le droit à ta récompense, qui est aussi la mienne.

Puis, ses lèvres emprisonnèrent les siennes dans un baiser enflammé, lui traduisant à quel point elle avait envie de son corps, se débarrassant de sa veste qu'elle jeta dans un coin, passant juste après ses mains sous son t shirt qu'elle lui retira, dans une urgence de retrouver le contact avec sa peau.

__________________________


 
 
demolition lovers
I'm trying, I'm trying to let you know just how much you mean to me and after all the things we put each other through, I would drive on to the end with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 881
points : 340
ici depuis : 18/06/2018
crédits : faust / astra (sign) ; draíochta (icon)
statut : épris d'un poison des plus addictifs.
MessageSujet: Re: finally yours (aelya)   Dim 9 Sep 2018 - 22:00

Il était assez conscient qu'il avait déjà pris un trop grand risque en s'échappant une première fois, même s'il était toujours catégorique pour dire qu'il avait eu raison de le faire. Les responsables avaient été assez professionnels de le reprendre afin qu'il puisse recevoir les soins nécessaires à son rétablissement et Niels n'avait plus eu d'autres choix que d'accepter son hospitalisation une bonne fois pour toute. Parce-que c'était important, et que s'il voulait satisfaire son désir d'être avec Aelya le plus rapidement possible, alors il devait au moins se soumettre à ça. Son sourire ne trompait pas, la façon dont il la dévorait du regard non plus. C'était assez flagrant de voir qu'il avait l'air heureux, bien mieux dans sa peau que la dernière fois où il s'était pointé ici. Il hocha la tête une première fois à sa remarque, faisant semblant d'être totalement d'accord avec ce qu'elle avançait. « Ça a jamais changé ça. » Ajouta-t-il, s'amusant de cette image angélique qu'il se donnait et qui était loin -très loin- de lui ressembler. Les médecins avaient du faire face à un Niels des plus impatients, déjà qu'il l'était déjà en temps normal, son défaut avait été décuplé par les circonstances. Mais il n'était plus l'heure de penser à tout ça, son hospitalisation ayant déjà trop accaparé un temps qu'il considérait plus que précieux. Son corps rejoint rapidement celui de sa petite-amie, profitant de la tendresse de son étreinte pour lui signifier qu'il était là à présent, et qu'il le resterait. Pour toujours. Ses paroles firent écho à ses pensées, réchauffant chaque cellule qui constituait son corps, faisant au passage ressurgir son désir pour elle qui ne s'était jamais éteint pendant tout ce temps. « T'inquiète pas pour ça. » La rassura-t-il, ne voulant plus laisser de place aux angoisses, à l'inquiétude qui les avaient bouffé ces dernières semaines, sans le moindre répit. Il hocha la tête à sa réponse, pas pour autant rassuré même s'il aimait penser que sa présence pouvait la soulager, comme la sienne le faisait. Il regarda ses lèvres avec un peu trop d'insistance pendant quelques secondes, trahissant les pensées peu chastes qui lui traversaient l'esprit. La chance lui sourit lorsqu'Aelya prit les devants, murmurant quelques mots qui eurent pour effet de briser ses barrières, l'envie de se fondre en elle devenant plus forte que tout. Ses lèvres se mêlaient aux siennes avec toujours plus d'ardeur tandis qu'il leva les bras pour l'aider à enlever son t-shirt, faisant de même avec le sien qu'il balança sur le canapé. La respiration déjà hachée par l'envie qui se faisait ressentir, il souleva sa petite-amie, se ruant vers sa chambre pour la déposer sur le lit, lui faisant comprendre par un regard soutenu qu'il désirait s'occuper d'elle comme il se le devait. « Laisse-toi faire... » Souffla-t-il, d'une voix grave, empreinte de désir. Il se pencha vers elle, maintenant qu'il était capable de le faire, déposant ses lèvres sur sa poitrine encore couverte, avant de les faire glisser au niveau de ses côtes puis à la limite de son bas. Il déboutonna son jean d'une main, ses yeux accrochant les siens pour s'imprégner du plaisir que pouvaient afficher ses traits, avant d'enfouir sa main à l'intérieur de son sous-vêtement sans prévenir, ses doigts la caressant sans retenue. Il finit par faire glisser son jean le long de ses jambes, s'installant contre elle pour venir mordiller la peau de son cou. Il était complètement affamé, ses gestes et ses regards semblant le prouver assez clairement, voulant faire ressentir à sa petite-amie combien elle lui avait manqué.

__________________________



astra; bb — this is why we do it, this is worth the pain, this is why we fall down and get back up again, this is where the heart lies, this is from above ; @thescript
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1019
points : 360
ici depuis : 25/05/2018
crédits : bleu amer (av), Astra (sign), Tumblr (icon)
statut : Enchaînée à une âme déchaînée.
MessageSujet: Re: finally yours (aelya)   Dim 9 Sep 2018 - 22:35

Avec Niels, elle expérimentait des sensations nouvelles, dont certaines étaient agréables comme l'infinie tendresse qu'elle lui portait et d'autres plus douloureuses, comme le manque qui l'avait atteint au plus profond de son cœur, déclenchant des vagues de souffrances à chacun de ses battements, lui rappelant le soir qu'elle s'endormait sans la chaleur apaisante de son corps près du sien. Et là, maintenant qu'elle l'avait retrouvé, tout devenait enfin possible. Tellement, qu'elle n'y croyait pas, s'étant presque résolue au fait qu'il n'allait pas revenir de si tôt. Perdue dans son regard, elle voyait enfin les éclaircies, désirant s'imprégner des premiers rayons de soleil qui avaient disparus de la surface de sa vie.

Elle s'était laissée à la deconnade avec lui, préférant toujours s'amuser de la situation plutôt que de la subir, même s'il fallait l'avouer, elle l'avait vraiment subi, et ça aurait été sûrement pire si elle n'avait pas pu venir le voir pour une quelconque raison. Aelya avait levé les yeux au ciel, soupirant de manière amusée à sa réponse qui laissait entendre qu'il était sage. Jamais. Et c'était sûrement ça qu'elle aimait chez lui. Il avait une âme révolté, tempêtueuse et incontrôlable qu'elle aimait apaiser, comme lui il le faisait.

Caressant ses lèvres avec les siennes, elle s'était vite offerte à lui, lui donnant la possibilité de mettre à exécution ce qu'elle lui avait promis pendant tout son séjour à l'hôpital, celui de se retrouver de manière passionnée, charnelle, désirant autant que lui de voir son corps se lier au sien. Les baisers qu'elle lui donnait montraient l'urgence de la situation, cette impatience qui maintenant explosait au grand jour sans retenue. Elle ne perdit pas une minute de plus, retirant son t shirt et acceptant qu'il en fasse de même avec le sien afin de pouvoir le plus rapidement possible se réchauffer et s'enflammer près de sa peau brûlante. Aelya se laissa porter par Niels, tout en mordillant son cou à maintes reprises, lui laissant quelques marques rougies sur sa peau avant de se retrouver allongée sur son lit. Son petit ami lui fit comprendre en quelques syllabes qu'il voulait prendre les devants, et ne put que constater l'effet qu'il lui faisait quand il parcourait son corps avec ses lèvres. Elle vint appuyer sa tête contre le matelas, se cambrant sous l'effet de ses mains qui s'étaient aventurées en dessous de la ceinture, lui décrochant quelques soupirs indiscrets, le désir ne faisant qu'augmenter pour lui. Lorsqu'il vint déposer ses lèvres dans son cou, elle pressa ses cuisses autour de son bassin, désirant augmenter la proximité de leur deux corps alors que ses mains glisserent dans son dos avant de venir déboutonner son jean, laissant des caresses appuyées au niveau de son bas ventre, accrochant en même temps ses lèvres sur son torse, son cou, sa mâchoire afin de rejoindre ses lèvres.

- Fais moi l'amour, j'en peux plus de te vouloir... Soupira-t-elle, au bord de l'implosion.

La respiration haletante, le cœur battant à tout rompre, elle le voulait dans son intégralité.

__________________________


 
 
demolition lovers
I'm trying, I'm trying to let you know just how much you mean to me and after all the things we put each other through, I would drive on to the end with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 881
points : 340
ici depuis : 18/06/2018
crédits : faust / astra (sign) ; draíochta (icon)
statut : épris d'un poison des plus addictifs.
MessageSujet: Re: finally yours (aelya)   Dim 9 Sep 2018 - 23:13

Ses gestes se faisaient toujours plus précis, mêlant passion et tendresse à la perfection, désirant éveiller chez la brune tout ce qui était enfoui en lui, ce désir qui ne demandait qu'à s'échapper et être consumé. Son corps appelait le sien avec une ferveur telle qu'il lui était impossible de s'arrêter maintenant. Il ne pouvait et surtout, ne voulait pas avoir à se séparer d'elle maintenant que leurs deux corps s'étaient accrochés l'un à l'autre, semblant vouloir être liés jusqu'à la fin des temps. Son souffle se faisait un peu plus bruyant, alors qu'il cherchait à le maîtriser comme il le pouvait bien qu'il savait d'ores et déjà que c'était peine perdue que d'essayer de se contenir. Sa peau semblait prendre feu à tous les endroits où Aelya daignait poser ses mains, ses lèvres, ne lui laissant pas d'autres choix que de succomber au plaisir qu'elle lui transmettait. Alors que ses doigts avaient passé la barrière de son sous-vêtement, il prit appui sur son autre bras pour se donner un meilleur accès, ses lèvres restant suspendues au-dessus de celles d'Aelya sans venir encombrer les soupirs qui s'échappaient mutuellement de leurs bouches. Il était persuadé qu'elle n'était pas consciente du désir qu'il pouvait éprouver pour elle tant il était puissant et inarrêtable, comme si son corps entier était voué pour se lier au sien. Il se mordit la lèvre lorsqu'il sentit ses mains le défaire de son jean avant d'entreprendre des caresses au niveau de son bas ventre, fermant les yeux au même moment que ses lèvres vinrent retrouver celles de la brune, les emprisonnant dans un baiser fiévreux. Les mots qu'elle prononça eurent pour effet de faire exploser cette boule de chaleur contenue au creux de son ventre, ne pouvant plus attendre une seule seconde pour répondre à ses attentes. Dans un geste d'urgence, il la débarrassa de son dernier sous-vêtement, s'occupant de le faire glisser le long de ses cuisses avec une envie non dissimulée. Il prit ensuite l'initiative d'en faire de même avec ce qu'il portait encore, glissant son corps au dessus du sien pour entrer en elle doucement, lui arrachant un long soupire qu'il étouffa contre sa peau brûlante. Ses mains dérapèrent de part et d'autre de son bassin et de ses cuisses pour accentuer chacun de ses mouvements, désireux de lui provoquer un maximum de plaisir. Il rejoint ses lèvres sans plus attendre, cherchant à minimiser le bruit de ses gémissements qui résonnaient à travers les murs témoins de leurs ébats. « Bébé... » Avait-il gémi, heurtant son bassin avec plus d'ardeur, lui faisant comprendre qu'il ne contrôlait plus rien et certainement pas le plaisir qui cherchait à le foudroyer sur place.

__________________________



astra; bb — this is why we do it, this is worth the pain, this is why we fall down and get back up again, this is where the heart lies, this is from above ; @thescript
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1019
points : 360
ici depuis : 25/05/2018
crédits : bleu amer (av), Astra (sign), Tumblr (icon)
statut : Enchaînée à une âme déchaînée.
MessageSujet: Re: finally yours (aelya)   Dim 9 Sep 2018 - 23:49

La patience n'était déjà pas une de ses vertus, mais là, il n'y avait plus une once de cette qualité en elle. Aelya dévorait Niels du regard, son désir dilatant ses pupilles maintenant colorés d'un noir profond, se reflétant dans le sien où elle y trouvait la passion, le plaisir de sombrer dans une étreinte qui avait assez attendue pour voir le jour. Jamais ils n'avaient patientés aussi longtemps pour se fondre dans l'un et l'autre, parce qu'Aelya était de toute façon trop attirée par lui pour ne pas le vouloir, et ce désir était juste insatiable, lui conférant ce besoin de lui montrer constamment à quel point elle l'aimait plus que de raison.

Elle sombrait sous l'effet de ses mains sur son corps, de sa peau contre la sienne qui ne faisait qu'agiter ses sens déjà en ébullition. Elle se délectait de lui en posant ses lèvres sur chaque zone qu'elle pouvait atteindre alors qu'elle était allongée sur le dos, au milieu de son lit qui manquait cruellement du parfum de Niels. Elle voulait ré introduire ce monde qu'elle avait construit avec lui et qui avait été laissé à l'abandon durant sa convalescence. Ce n'était même pas une envie, mais un besoin. Ce même besoin qu'elle avait de se voir lier à lui à tout jamais.

Elle lâcha échapper un gémissement entre ses lèvres lorsqu'il entra à l'intérieur de son âme, savourant chaque sensation qu'il lui donnait comme si ça pouvait être la dernière fois, enroulant ses jambes autour de son bassin pour intensifier ce contact vivifiant, se sentant soudainement revivre sous l'effet qu'il lui produisait, ne se retenant pas de lui faire remarquer en poussant des soupirs bruyants qui habillaient l'espace de sa chambre. Elle répondit à ses baisers, et ses lèvres dévièrent le long de sa mâchoire pour retrouver son cou, qu'elle devora sans ménagement, à bout de souffle, sentant la chaleur exploser dans son corps, laissant l'impression que la pièce gagnait de seconde en seconde en température. Elle frémit lorsqu'elle l'entendit susurrer, ne faisant qu'accroître son plaisir. Aelya débordait tellement d'envie pour lui qu'elle ne savait plus quoi en faire, attrapant les draps alentours, les coussins, laissant Niels intensifier les mouvements sous lesquelles elle croulait sous l'excitation.

- Je suis folle de toi... Souffla-t-elle, haletante.

Elle fit glisser ses doigts dans son dos, l'éraflant légèrement au passage à cause de la passion qui la possédait, se mordillant la lèvre inférieure pour retenir des gémissements qui se transformaient en cris.

__________________________


 
 
demolition lovers
I'm trying, I'm trying to let you know just how much you mean to me and after all the things we put each other through, I would drive on to the end with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 881
points : 340
ici depuis : 18/06/2018
crédits : faust / astra (sign) ; draíochta (icon)
statut : épris d'un poison des plus addictifs.
MessageSujet: Re: finally yours (aelya)   Lun 10 Sep 2018 - 0:29

C'était comme s'il pouvait toucher la promesse qu'ils s'étaient faite du bout des doigts, celle où ils avaient conclu de s'abandonner l'un à l'autre dés qu'ils le pourraient. L'attente avait été longue pour eux, qui avaient pour habitude de laisser leurs envies dicter leur quotidien, envies à laquelle ils succombaient très souvent d'ailleurs. C'était lorsqu'il la retrouvait de cette manière qu'il pouvait enfin comprendre à quel point elle lui avait manqué, combien il ne pourrait pas survivre sans l'affection qu'elle lui délivrait lors de leurs échanges charnels. La température de son corps avait considérablement grimpé en flèche, au même titre que l'air ambiant de la pièce qui semblait être ravagée sous le feu de leurs ébats. Lorsque ses lèvres n'étaient pas au contact des siennes, Niels se forçait à se mordre fermement la lèvre pour ne pas alerter les appartements voisins, conscient qu'à eux deux, ils seraient capables de réveiller le bâtiment entier tant la passion les animait. Et c'était d'autant plus excitant pour lui d'entendre Aelya prendre du plaisir sous l'intensité de ses coups de rein, ce même plaisir qui semblait déborder de chaque pore de sa peau, suintant de l'extase dont il était victime. Niels avait l'impression que son cœur était à deux doigts de lâcher tant la fréquence de ses battements était importante, traduisant l'effort auquel il était soumis mais aussi tous les sentiments qu'il ressentait pour la jolie brune. Il se vit attraper les mains d'Aelya pour nouer ses doigts aux siens tandis que son corps continuait d'onduler contre celui d'Aelya dans des mouvements plus amples et plus rapides, tirant sur ses bras pour les plaquer au-dessus de sa tête. A bout de souffle, il se permit d'accéder au plaisir ultime avec elle, ses gémissements s'échappant plus bruyamment dans l'air sans qu'il ne puisse les contrôler. Son regard s'ancra au sien quelques secondes avant qu'il ne prenne une nouvelle fois ses lèvres en otage, réduisant avec douceur la cadence de ses mouvements avant d'enfouir son visage dans son cou, s'enivrant du parfum de sa peau humide. « Je t'aime Aelya, je t'aime tellement. » Murmura-t-il, le souffle encore coupé, dénouant finalement ses mains des siennes pour s'étreindre contre elle, son cœur battant contre le sien dont il percevait les battements à travers sa poitrine. C'était de cette façon qu'il avait rêvé de lui avouer son amour, regrettant quelque part le fait d'avoir attendu que la vie ne cherche à les séparer pour lui dire. « Ça valait le coup qu'on attende. » Finit-il par dire, un sourire étirant le coin de ses lèvres malicieusement. Il déposa un baiser sur son front, dénouant leurs corps pour venir s'allonger à côté d'elle, recouvrant la moitié de son corps avec le drap.

__________________________



astra; bb — this is why we do it, this is worth the pain, this is why we fall down and get back up again, this is where the heart lies, this is from above ; @thescript
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1019
points : 360
ici depuis : 25/05/2018
crédits : bleu amer (av), Astra (sign), Tumblr (icon)
statut : Enchaînée à une âme déchaînée.
MessageSujet: Re: finally yours (aelya)   Lun 10 Sep 2018 - 11:56

La fatigue l'avait quitté sous le coup du torrent d'adrénaline qui se déversait dans ses veines, augmentant chacun de ses sens, chacune de ses caresses qu'elle ressentait à vif sur sa peau nue contre la sienne. Elle pourrait mourir dans ses bras tant le plaisir et la passion la consumait entièrement, la laissant hors d'haleine, où seul son prénom s'échappait dans les airs à chaque vague d'excitation, enveloppé par tout l'amour qu'elle lui prodiguait sans aucune limite. Il n'y avait rien de plus fort, de plus vrai que les sentiments qu'elle ressentait pour lui. Rien du tout. Elle le voyait bien là, alors que leurs corps ne faisaient qu'un, se retrouvant lier comme dans une évidence qui défiait l'harmonie elle-même. Le manque se voyait apaiser par cette proximité qui rayonnait à l'intérieur d'elle, même si elle en voulait toujours plus, parce qu'il fallait combler ce long moment où son corps avait dépérit loin du sien. Alors, elle accentuait avec lui les ondulations de ses hanches, prenant aussi appui sur les siennes pour continuer ces mouvements passionnés, laissant les marques de son affection un peu trop intense sur sa peau maintenant rougie, l'esprit happé dans un univers qui lui permettait de se sentir apaisée, réconfortée et surtout aimée, désirant ne voir que lui s'imprimer dans son âme, pour toujours. Elle se fichait éperdument d'avoir des problèmes avec le voisinage qui commençait à comprendre qu'ils aimaient accéder à leur désir sans restriction et sans se raisonner, parce que cet amour que ressentait Aelya la rendait complètement hors de contrôle. Il la rendait hors de contrôle, et elle aimait ça, perdre pieds avec lui. Ses doigts emprisonnèrent les siens avec plus d'ardeur à mesure qu'elle s'abandonnait à lui, ne désirait les détacher pour rien au monde. Ce lien était le leur, et il était indestructible.

Aelya se faufila dans les chemins de l'extase la plus totale, poussant un long soupir contre lui, les yeux fermés qu'elle finit par ouvrir lentement alors qu'elle revenait à la réalité, essayant de retrouver un rythme respiratoire correct. Elle avait l'impression d'être engourdie tant la détente était puissante alors qu'elle réfugia son regard dans le sien, amoureusement. Elle frissonna à l'entente de ses mots près de son oreille, enveloppant ses bras autour de lui, ressentant son coeur battre à l'unisson avec le sien.

- Je t'aime, et je t'aimerai toujours,
répondit-elle avant de déposer un tendre baiser dans son cou.

Elle sourit légèrement à sa remarque, se rangeant sous la couverture avec lui alors qu'il vint à ses côtés.

- Je comprends surtout pourquoi tout m'a manqué chez toi,
avoua-t-elle.

Elle se plaça latéralement pour mieux le regarder, plaçant sa tête sur le coussin, et regarda sa cicatrice sur son ventre.

- Heureusement qu'elle s'est pas ouverte. Franchement, ça aurait pu,
lança-t-elle avec un sourire espiègle, sous entendant la ferveur de leur ébat. Mes voisins vont être contents de constater que maintenant, je vais pouvoir faire avec l'amour avec toi dans ton appartement. Ca leur fera des vacances, rigola-t-elle.

Ca posera un problème pour le voisinage de Niels mais elle s'en amuserait surement, désirant toujours faire passer avant toute chose leur relation, leur plaisir, et leurs envies.

__________________________


 
 
demolition lovers
I'm trying, I'm trying to let you know just how much you mean to me and after all the things we put each other through, I would drive on to the end with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 881
points : 340
ici depuis : 18/06/2018
crédits : faust / astra (sign) ; draíochta (icon)
statut : épris d'un poison des plus addictifs.
MessageSujet: Re: finally yours (aelya)   Lun 10 Sep 2018 - 16:49

Lorsque son corps était collé de la sorte à celui d'Aelya, Niels avait l'impression que leurs âmes s'unissaient pour former un véritable bouclier contre le monde extérieur, les protégeant dans un univers parallèle où seuls eux pouvaient s'y réfugier. C'était pourquoi il comprenait aisément qu'il aurait été capable de vivre dans un monde avec Aelya pour seule compagnie. Parce-qu'en vérité, il n'avait besoin que d'elle et de cet amour dont il se nourrissait jour après jour, comme s'il s'agissait de la seule denrée dont il avait besoin pour vivre. Son cœur battait contre le sien, lui communiquant tout ce qu'il ressentait pour elle, cette tendresse infinie dont il ne cesserait jamais de la couvrir. Il avait beau être au point culminant de sa vulnérabilité lorsqu'il se retrouvait de cette façon, contre elle, Niels ne s'était pour autant jamais senti aussi fort que dans l'étreinte qu'ils partageaient. Il avait fermé les yeux, bouleversé par ce fouillis d'émotions toutes aussi intenses les unes que les autres, se laissant emporter par le plaisir qui avait atteint son apogée et lui coupait littéralement le souffle. Ses lèvres frôlaient de nouveau son cou, ressentant soudainement le besoin de lui délivrer de la douceur et surtout la preuve de son amour pour elle à travers les quelques mots qui s'étaient échappés de ses lèvres. Il sourit à sa réponse, se sentant frémir par la réciprocité de ses sentiments. Se décalant à côté d'elle, il s'allongea sur le dos avant de tourner la tête vers elle, retrouvant instinctivement son regard. « Je suis content que tu t'en rendes compte après ça. » S'amusa-t-il, lui adressant un petit clin d’œil avant que ses yeux ne soient aussi attirés par la cicatrice qui lui barrait l'abdomen. « Ouais ça aurait pu, je m'en sors bien pour cette fois. » Plaisanta-t-il, comme s'il sous-entendait que le risque ne serait jamais nul lorsqu'on connaissait la passion avec laquelle ils se donnaient l'un à l'autre. Il rit à sa remarque, se plaçant à son tour sur son flanc pour ancrer ses yeux dans les siens. « On pourra toujours venir ici de temps en temps, histoire de pas trop les ré-habituer au silence. » Ajouta-t-il, un sourire en coin bordant ses lèvres. « Et puis, ça serait pas juste vis-à-vis de mes voisins. » Dit-il, avant d'attraper la main d'Aelya, y déposant un baiser avant de l'amener contre son torse. « T'imagines qu'on parle de vivre ensemble quand même... On revient de loin. » Parce-qu'Aelya et Niels, ça n'avait jamais été toujours très simple lorsqu'on regardait, bien au contraire même. Le début de leur relation était la preuve du chaos qui pouvait aussi régner entre eux, les ayant même mené jusqu'à une séparation inévitable. « On n'a pas intérêt de se séparer hein, je pourrais pas m'en remettre cette fois. » Il dit, gardant un ton léger bien qu'il pensait chaque mot de ce qu'il avançait.

__________________________



astra; bb — this is why we do it, this is worth the pain, this is why we fall down and get back up again, this is where the heart lies, this is from above ; @thescript
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormtroopers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1019
points : 360
ici depuis : 25/05/2018
crédits : bleu amer (av), Astra (sign), Tumblr (icon)
statut : Enchaînée à une âme déchaînée.
MessageSujet: Re: finally yours (aelya)   Lun 10 Sep 2018 - 18:30

Aelya s'était transformée aux côtés de Niels, comme si elle avait finalement éclos, trouvé qui elle était réellement quand la brune se liait à lui. Elle avait remarqué qu'elle avait changé, se révélant être beaucoup plus sentimentale et émotive qu'avant, et surtout plus heureuse. Ca se lisait dans son regard quand elle le regardait, ne pouvant mentir sur les sentiments qui l'habitaient. Elle ne pouvait en réalité tromper personne, tout son être montrait à l'attachement qu'elle lui vouait. C'était contre son corps qu'elle se sentait vivre, comme s'il n'y avait que Niels qui était capable à faire fonctionner son coeur défaillant à la base. En réalité, il avait toujours marché, son coeur. C'était juste qu'il avait attendu celui de son petit ami pour se déployer, pour prendre en volume sous l'effet des sentiments qui s’immisçaient à l'intérieur de lui, sans que rien ne puisse les arrêter.

Elle s'était ouverte une nouvelle fois, ne se lassant jamais de l'entendre dire qu'il l'aimait, et elle ne pouvait plus s'arrêter de le lui dire également, comme dans une volonté qu'il sache à chaque minute de sa journée qu'elle était amoureuse de lui. C'était déraisonnable, la manière dont elle l'aimait, mais elle ne pouvait rien y faire. Elle sourit à ses mots, bien contente de pouvoir se dire qu'elle n'était pas obligée de le ramener où que ce soit ce soir, qu'ils étaient maintenant tranquilles.

- J'ai envie de promettre de vouloir être plus calme quand on refera l'amour mais... Je sais que je vais pas y arriver, parce que c'était trop long sans toi... avoua-t-elle en captant son regard.

Niels l'attirait trop, tout le temps, mais il était vrai qu'en d'autres circonstances, s'ils avaient déjà pu consumer leur désir plus régulièrement, elle aurait vraiment pu conditionner son corps à se limiter dans son énergie, mais là, il était incontrôlable.

- Bon deal, puis ça nous fera tester la résistance des voisins et du lit aussi, et à la fin on pourra même faire des statistiques détaillés à savoir si les gens sont plus rabats joie dans ton immeuble ou dans le mien. Mais je note chez toi une envie de protéger tes voisins, je trouve ça presque mignon, le taquina-t-elle.

Elle sourit tendrement en le regardant prendre sa main dans la sienne qu'il embrassa, avant d'hocher la tête à sa remarque qui était mettait en évidence le chemin qu'ils avaient parcourus.

- Tu m'aurais dit il y a un an que je me mettrais en couple, que je tomberais amoureuse et que je parlerais de vivre avec quelqu'un, j'aurais vraiment fuit ou rigoler, mais j'y aurais pas cru du tout. Mais... Je sais pas, tout est tellement facile avec toi. Je me pose aucune question, j'aime juste être avec toi, se confia-t-elle en le regardant amoureusement.

Elle s'approcha de lui, caressant son flanc de sa main libre.

- Je voulais pas qu'on se sépare à la base, tu sais. Mais je pense qu'on peut vraiment faire mieux, parce que j'ai aucune envie de vivre sans toi. Mais je sais aussi que je voudrais jamais t'attirer des ennuis et te nuire involontairement alors... Je te ferais passer toujours avant, avoua-t-elle sincèrement, laissant entendre qu'elle préférait quand même rompre si c'était pour protéger Niels.

Elle ne désirait pas en arriver là, ça la briserait, ça la tuerait même. Mais ce qui la tuerait d'autant plus, ce serait de le souffrir par sa faute.

- Je veux que toi de toute façon. Je me vois pas recommencer avec quelqu'un d'autre. A quoi ça servirait franchement... ajouta-t-elle en regardant ses doigts caresser sa peau.


__________________________


 
 
demolition lovers
I'm trying, I'm trying to let you know just how much you mean to me and after all the things we put each other through, I would drive on to the end with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Aventuriers
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 881
points : 340
ici depuis : 18/06/2018
crédits : faust / astra (sign) ; draíochta (icon)
statut : épris d'un poison des plus addictifs.
MessageSujet: Re: finally yours (aelya)   Lun 10 Sep 2018 - 19:41

Niels pensait se connaître avant Aelya, persuadé que les relations amoureuses n'étaient pas faites pour un type comme lui, qui se considérait comme loin d'être le partenaire idéal. Mais de plus en plus, il découvrait des facettes de sa personnalité qu'il n'avait jamais soupçonné auparavant, comme si Aelya lui avait donné un nouvel espoir, une nouvelle chance pour envisager quelque chose de solide. Et il y croyait dur comme fer, se plaisant même à imaginer que lui aussi était capable de gérer le lien passionnel qu'il entretenait avec la belle brune, dans une relation stable et surtout durable. Ça pouvait paraître compliqué comme ça, parce-qu'Aelya comme Niels avaient un passé amoureux plus que douteux, un nombre de conquêtes d'un soir à n'en plus finir et surtout, ils étaient tous les deux animés par la volonté de séduire. Dans les yeux d'Aelya, il semblait trouver tout ce dont il avait besoin, comme s'il voulait ne voir la flamme du désir qu'à travers son regard à elle, ceux des autres lui étant complètement égal. C'était elle qui lui faisait tourner la tête, depuis le premier soir où il avait daigné poser ses yeux sur elle, sur ses courbes délicates, dans cette boîte pourtant bondée de monde, monde qui avait semblé s'évaporer autour d'elle dés qu'il l'avait aperçu. Niels lui vouait une fascination sans nom, et ce, depuis toujours. Sa respiration semblait de nouveau fonctionnelle, physiologique, tandis que son sourire s'était agrandi aux mots qu'elle prononça. « Je veux pas que tu sois plus calme moi, ça m'arrange bien de savoir que je fais du bon boulot. » Admit-il, d'une voix enjôleuse alors qu'il s'approchait de son oreille pour lui mordiller le lobe, l'humeur encore joueuse. Il hocha la tête à ses dires, amusé. « Les voisins, j'pense qu'ils peuvent tenir. En revanche, le lit... j'en suis un peu moins sûr. » Dit-il en grimaçant, avant de rire légèrement. « Mais bon si ce n'est que ça, ça me dérange pas d'investir. » Ajouta-t-il, haussant les épaules innocemment, considérant qu'on pouvait bien lui pomper son fric pour de la literie si c'était pour qu'ils continuent de prendre leur pied à ce point. Il accrocha son regard à ses mots qui faisaient écho à tout ce qu'il pouvait lui aussi ressentir, comprenant qu'ils étaient liés à jamais. « Continue à te poser aucune question dans ce cas, je vais jamais te lâcher, et j'ferai tout pour que ça continue d'être facile. » Avoua-t-il à son tour, appréciant le contact de ses doigts contre sa peau encore chaude. Il se redressa sur un coude lorsqu'elle reprit la parole, posant sa tête dans sa main en l'écoutant attentivement avant de froncer légèrement les sourcils. « Si tu veux me faire passer avant, alors me laisse jamais tomber, ok ? Ne doute jamais de ta capacité à me rendre heureux Aelya, je le suis avec toi et j'ai même pas envie de savoir si je pourrais l'être avec quelqu'un d'autre. » Souffla-t-il, son cœur se resserrant à l'idée qu'elle puisse venir à se séparer de lui si jamais elle s'en sentait obligée. « T'as raison, ça servirait à rien. » Il s'approcha d'elle, laissant ses lèvres se joindre aux siennes dans un baiser tendre, espérant que les gestes parviendraient mieux à traduire tout ce qu'il avait sur le cœur. Il se détacha, ouvrant les yeux pour regarder sa petite-amie avant que son regard ne soit attiré sur son portable posé sur la table de chevet. Il fronça les sourcils soudainement. « C'est bizarre cette histoire de portable quand même. » Pensa-t-il à haute voix, détournant complètement la conversation comme s'il se doutait que quelque chose clochait, une partie de lui se risquant à penser qu'Aelya ne lui avait pas tout dit.

__________________________



astra; bb — this is why we do it, this is worth the pain, this is why we fall down and get back up again, this is where the heart lies, this is from above ; @thescript
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: finally yours (aelya)   

Revenir en haut Aller en bas
 
finally yours (aelya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: appartements-
Sauter vers:  
bowen-llywood contest !
Ce mois-ci, afin de marquer le coup pour les six belles années de rétro, nous avons décidé de mettre en place une grosse intrigue qui nous réunira tous (du moins, on l'espère) ! Scindés en quatre groupe, la guerre est déclarée !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES