AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Collin ¤ Ils vécurent heureux... et eurent beaucoup d'enfants ??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 110
ici depuis : 13/04/2017
crédits : yellowsubmarine & Tumblr.
double-compte : //
statut : Fiancée à Collin Meers
MessageSujet: Collin ¤ Ils vécurent heureux... et eurent beaucoup d'enfants ??   Mar 18 Sep 2018 - 7:44


Ils vécurent heureux... et eurent beaucoup d'enfants ??
Collin & Opale


12 juillet 2020 : Voilà déjà un peu plus d'un an que nous sommes mariés Collin et moi. Il me semble que ce n'était qu'hier qu'il me demandait ma main dans cette voiture en rade, évidemment de sa technique maladroite habituelle. Pourtant, les années ont passées et je suis toujours aussi amoureuse de ce grand idiot. Bon, nos caractères forts respectifs font souvent en sorte que nous nous querellons de temps à autre, mais dans l'ensemble, nous nageons en plein bonheur. Plus rien ne me manque aujourd'hui pour que je sois la femme la plus heureuse au monde. Enfin, presque plus rien.

Ça fait déjà quelques mois que j'y pense sans relâche, que je me sens tiraillée par une envie profonde et intense. Après tout, bien que deux d'entre elles vivent encore avec nous, les soeurs de Collin ne sont plus des enfants aujourd'hui, et je commence à me demander s'il ne serait pas enfin temps de fonder notre propre famille. Tout en séchant le dernier verre de ma vaisselle du soir, je jette un coup d'oeil à ma boîte de pilules contraceptives. D'ici deux jours, je n'en aurai plus. Qui sait, peut-être est-ce le moment de ne pas en racheter d'autre ?? Quittant la cuisine, je me dirige vers le salon où est installé mon époux. Il est confortablement assis sur le divan, écoutant un match de je ne sais quoi. Qu'importe, il pourra le reprendre plus tard. Maintenant, l'heure est à la conversation. Venant m'installer à ses côtés, j'attrape la télécommande du téléviseur et, sans dire un mot, j'en baisse le son. Puis, je reporte mon regard sur lui, me mordillant malgré moi la lèvre inférieure. « Chéri, il faut qu'on parle. » Bravo Opale !! On jurerait que tu vas lui annoncer que tu as le cancer !! Aussi, je m'empresse de me détendre un peu, esquissant un léger sourire.

Mieux vaut me lancer avant qu'il ne s'inquiète de ma santé mentale. Prenant une grande inspiration, je me lance. « D'ici quelques jours, j'aurai terminé ma boîte de pilules contraceptives et, disons que je me demandais s'il était vraiment nécessaire que j'aille en acheter une nouvelle. » Mieux vaut ne pas trop tourner autour du pot. Il serait bien capable de croire que je suis en train de lui demander le divorce. Encore une fois, je m'efforce de sourire davantage. « Collin, j'ai envie que tu me fasse un enfant. » Y-a-t-il meilleure manière de lui présenter l'idée ?? Cependant, j'ignore encore quelle sera sa réaction.

AVENGEDINCHAINS

__________________________

    opale meyer
    u.c. ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 1757
ici depuis : 04/04/2017
crédits : perlman
statut : Fiancé heureux avec Opale ♥
MessageSujet: Re: Collin ¤ Ils vécurent heureux... et eurent beaucoup d'enfants ??   Ven 28 Sep 2018 - 21:17

Opale & Collin

The next level


12 juillet 2020 : Devant la télévision allumée, en dépit des bruits émis par l'appareil et Opale dans la cuisine à côté, j'avais réussi à fermer les yeux. A faire de beaux rêves. Peut-être que c'est justement le fait de la savoir en train de s'affairer autour de moi, dans notre maison, qui me donnait la paix nécessaire pour pouvoir m'endormir aussi aisément avant la fin du match. Peut-être que c'est même grâce à elle que je fais moins de cauchemars. Ils sont toujours là, mais me rappeler que, elle, elle restera à mes côtés, me rassure à chaque fois. J'ai retrouvé un semblant de paix intérieure à laquelle je n'ai pas goûté depuis une éternité. Et, bon Dieu, ce que ça fait du bien.

Il y a pourtant un rêve que je fais et refais depuis quelques semaines, celui d'être entouré par deux petits enfants, et je parle pas de mes sœurs. Est-ce une envie profonde ? Ou une peur non prononcée ? Qui sait, j'ai en tout cas la certitude que je n'en veux pas. Non.

Doucement, je me réveille. J'ai travaillé toute la journée mais j'ai pas envie de rater mon match, puis il me semble que les impacts et frottements des assiettes contre elles sont plus audibles ce soir. Opale n'est pas en train de chanter non plus. Serait-elle furieuse car je ne l'aide pas avec la vaisselle ? C'est pas que je veux pas mais... faut pas trop m'en demander, plus de trucs finiraient dans la poubelle que dans l'égouttoir de toute façon. Aucune idée, mais rien qu'à ça, je sais que tout ne va pas bien et elle va probablement me le faire savoir. Citez-moi un seul couple dans le voisinage qui s'engueule plus que nous deux... voilà, y'en a pas, et les voisins doivent penser que nous tarderons pas à nous retrouver devant un juge.

Mais c'est le bonheur, enfin un peu moins quand elle s'interpose entre moi et la télé avant de venir s'installer à mes côtés. Elle baisse le son et son langage corporel en dit long, oh dear, c'est pas un bon signe. Je reste néanmoins calme. Elle dit qu'il faut qu'on parle. « Et t'as choisi la fin décisive du match pour ça ? » Intrigué par le timing, je comprends néanmoins que c'est quelque chose de super important. Apparemment, c'est une mauvaise nouvelle. Je me prépare au pire, mon naturel pessimiste est sur le point de resurgir, tout le blabla sur une "paix intérieure" ne serait plus qu'un lointain souvenir et... hein ? J'entends des mots "pilules contraceptives" et des expressions plus plaisantes, mais le mot "enfant" me bloque sérieusement.

Pendants une bonne minute, je suis les joueurs et l'arbitre du regard sur l'écran en mode muet, mais mon esprit vagabonde ailleurs. Faire un enfant, hein ? Si c'est pour que le petit bonhomme vive une enfance comme la mienne, ce n'est vraiment pas la peine, franchement. J'essaie de trouver mes mots, lui prends la télécommande de la main puis augmente le volume, comme pour changer de sujet après une brève réponse et un petit rire nerveux : « Aussi tentant que cela puisse paraître... » c'est qu'elle a bien choisi ses mots... « T'as vraiment envie de grossir ? Puis, je veux pas que tu m'envoies à l'autre bout de la ville faire des courses car t'aurais envie de cerises au ketchup à minuit. » je continue sur le ton de la rigolade, les femmes enceintes et les hormones quoi... j'entoure son cou de mon bras et la ramène à moi, posant un baiser sur son front signifiant "fin de la conversation" avant de reporter mon regard sur l'écran. Mais qu'est-ce qui la prend si soudain.


AVENGEDINCHAINS

__________________________

hiding the broken parts that nobody needs to see, Like it or not it's the way it's gotta be. alone until you decide otherwise •• alaska 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 110
ici depuis : 13/04/2017
crédits : yellowsubmarine & Tumblr.
double-compte : //
statut : Fiancée à Collin Meers
MessageSujet: Re: Collin ¤ Ils vécurent heureux... et eurent beaucoup d'enfants ??   Sam 29 Sep 2018 - 18:43


Ils vécurent heureux... et eurent beaucoup d'enfants ??
Collin & Opale


C'est vrai que comme entrée en matière, j'aurais pu faire mieux. Je connais assez bien mon mari pour savoir qu'il est du genre à paranoïer pour un rien. Un mot de trop et il est bien capable de penser que j'ai contactée un avocat pour débuter les procédures de divorce. Pourtant, il feint l'indifférence. Il ose même me dire que j'aurais pu trouver un meilleur moment que la fin de son match. Je me mords la langue pour ne pas me mettre en colère. Comme si son stupide match était plus important que notre vie de couple !! Mais bon, mieux vaut éviter une énième dispute. Les voisins se posent déjà bien assez de questions comme ça.

Je tourne un peu autour du pot, je l'avoue. Je fais d'abord mention de ma pilule contraceptive et de la nécessité d'en acheter une nouvelle boîte. Puis, j'y vais droit au but, évidemment en prenant soin de le dire de la manière la plus poétique possible. Sur le moment, Collin ne réagit pas. Il se contente de fixer l'écran muet du regard avec un air béat. Puis, sans crier gare, il me reprend la télécommande des mains et remets le son, me faisant encore plus bouillir de l'intérieur. Son début de phrase laisse portant présager du positif, mais il finit néanmoins par me décevoir. Au lieu de me dire de but en blanc qu'il ne veut pas d'enfant pour l'instant, il tourne autour du pot en tentant de me convaincre que je risque de grossir et de l'embêter avec des envies étranges de femme enceinte. Puis, sans me laisser ajouter quoi que ce soi, il m'attire vers lui pour déposer un baiser sur mon front, me signifiant que la discussion était close. Ohh que non, désolé chéri. « Dois-je en déduire que tu m'aimerais moins si j'étais grosse ?? Sympa comme manière de voir les choses... » lançais-je sur un ton froid. Pourtant, je n'ai pas envie de me disputer. Poussant un léger soupir, je tente de reprendre un ton plus calme. « Je sais qu'on n'en a jamais vraiment discuter avant de se marier, mais je croyais que c'était évident que j'avais envie de fonder une famille. Tu sais mieux que personne que je n'en ai jamais eu. Entre ma mère qui est morte en me mettant au monde et mon père qui me l'a toujours reproché, ça n'a pas été la joie. Alors oui, je veux ma famille à moi le plus tôt possible. Je ne crois pas que ce soit trop demandé. » Laissant ma mère déposée contre son épaule, je prend un air boudeur. Suis-je bête de penser que ça va suffire à le faire changer d'avis ?? Probablement, mais ce serait trop con de ne pas essayer.

AVENGEDINCHAINS

__________________________

    opale meyer
    u.c. ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar
messages : 1757
ici depuis : 04/04/2017
crédits : perlman
statut : Fiancé heureux avec Opale ♥
MessageSujet: Re: Collin ¤ Ils vécurent heureux... et eurent beaucoup d'enfants ??   Lun 15 Oct 2018 - 22:50

Opale & Collin

The next level


12 juillet 2020 : Je le savais, j'aurais dû prétexter une urgence au boulot au moment même où elle avait mentionné ses pilules contraceptives. Parler des trucs de filles m'a jamais apporté rien de bon, pas avec mes sœurs, pas même avec Opale. Je me rappelle encore quand j'ai cru une bonne idée d'aller acheter des soutiens-gorges de sport avec Stella. Ou plus récemment quand Opale avait ses règles et m'avait envoyé lui acheter "ce qu'il fallait". Un cauchemar absolu. J'étais posé là devant les étagères en lisant les différents paquets, tampons ou serviettes ? Sans ou avec ailettes ? Mini ou maxi ? Quel degré d'absorption ? Et, bon sang, est-ce que les couleurs des produits avaient une quelconque signification ? J'avais ensuite le malheur de consulter une vendeuse qui s'est bien moqué de moi. On croirait que vivre avec quatre filles, ça vous apprend des choses dans le domaine, mais non. Jamais assez. Je me sens toujours aussi ignorant qu'au premier jour. D'autant plus dans cette situation qui vire elle aussi à une discussion cauchemardesque.

Non pas que je sache pas comment on fait des bébés... c'est d'ailleurs mon activité favorite, mais moi avoir des gosses ? Come on.

Je récolte une magnifique réplique sur un ton froid, parfaitement méritée. Elle pose LA question à laquelle il ne faut jamais répondre. Si je l'aimerais si elle était grosse ? Je me tais, de peur de dire encore une bêtise et de me retrouver privé de cette activité favorite, du coup. Je l'écoute en silence parler de son passé. Wow, elle sort les grands moyens, elle doit vraiment vouloir avoir des enfants. Alors que je suis sur le point de nous donner au moins une chance pour en discuter, si ça peut la rendre heureuse, un détail me bloque : c'est vrai que sa mère est morte en la mettant au monde, et si ça lui arrivait auss... bon sang ! Je me lève d'un coup, la lâche puis me rendant compte de la brusquerie de mon geste, je m'ébouriffe les cheveux. Bon Dieu, je veux même pas imaginer qu'elle ne soit plus là. C'est déjà assez dur pour moi de croire que le bonheur que nous vivons est bien réel, je veux même pas, en rêve, envisager une vie où elle serait...

« Hors de question ! Je veux pas, non.  » Appelez-moi parano, mais je risquerais jamais sa vie pour mettre un enfant au monde. Même si c'est qu'une probabilité infime. Cependant, je m'en veux tout de suite de lui avoir crié dessus, elle sait même pas pourquoi je réagis comme ça. « Je veux juste dire que... regarde autour de toi, nous sommes heureux, n'est-ce pas ? C'est pas le bon timing. Rien à voir avec toi, c'est juste qu'un enfant, ça coûte une blinde, et c'est tellement casse-tête. Pour le moment, je veux simplement profiter de toi, de notre vie à deux. » En réalité, sur papier, c'est peut-être le meilleur moment de commencer une vie de famille : ma troisième sœur est sur le point de déménager et la plus jeune s'en sort très bien sans moi, sans nous. Même niveau finances, ça va tellement mieux depuis que j'ai eu une promotion et moins de bouches à nourrir. Pas de loyer, pas de réparations à faire, rien ne manque à la maison... perfect timing, en vrai. Mais dans ma tête, tout virera au cauchemar si cet enfant vient au monde. Je ne vois décidément rien d'heureux à cet évènement. « Oublie ce sujet, s'il te plait. » Une fois de plus, j'essaie de mettre fin à la discussion.


AVENGEDINCHAINS

__________________________

hiding the broken parts that nobody needs to see, Like it or not it's the way it's gotta be. alone until you decide otherwise •• alaska 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 110
ici depuis : 13/04/2017
crédits : yellowsubmarine & Tumblr.
double-compte : //
statut : Fiancée à Collin Meers
MessageSujet: Re: Collin ¤ Ils vécurent heureux... et eurent beaucoup d'enfants ??   Dim 11 Nov 2018 - 0:23


Ils vécurent heureux... et eurent beaucoup d'enfants ??
Collin & Opale


Moi qui m'attendais à ce que cette conversation soit relativement simple, voilà que les choses virent au cauchemar. C'est vrai, on en a jamais parlé avant de se marier, mais j'avais toujours crue que Collin partageait mes aspirations et mes rêves. Lui qui avait grandis dans une grande famille, il me paraissait logique qu'il veule avoir sa famille à lui aussi. Mais non, il semblerait que le simple fait d'évoquer ce sujet lui inspire un profond dégoût. Je tente bien de l'amadouer pourtant. Je lui explique mes raisons à cette envie soudaine d'avoir un enfant. Mais au lieu de me comprendre, il me rejette subitement, se relevant brusquement du divan. OK...

Mais il arrête aussi brusquement de crier qu'il a commencé. Reprenant un ton plus calme, il m'explique qu'il ne juge pas que ce soit le bon moment pour fonder notre famille. Je ne peux m'empêcher de rouler des yeux à sa réponse. A-t-il seulement conscience que ce qu'il dit est ridicule ?? Nous savons tous les deux qu'il n'y a jamais eu de meilleur moment pour commencer à avoir des enfants. Nous avons enfin la maison presque pour nous seuls. Il est plus que temps de la remplir avec une tonne de marmots qui courent dans tous les sens. Il me demande ensuite d'oublier le sujet et, à mon tour, je me relève du divan. « D'accord, et jusqu'à quand ?? » Croisant mes bras contre ma poitrine, je pousse un soupir exaspérée. « Je suis désolée Collin, mais je ne compte pas attendre éternellement que tu veule enfin fonder une famille. Si tu ne te voyais pas avoir des enfants avec moi, il aurait fallu le réaliser avant de m'épouser. Autrement, je ne comprend pas trop à quoi ce mariage rime. » Haussant les épaules, je quitte soudainement la pièce pour se diriger vers notre chambre. Il y a une tonne de linges sales à ramasser et à laver. Autant m'occuper l'esprit, autrement, je risque de devenir folle. J'ai conscience d'avoir été assez brutale dans mes propos, mais si c'est ce qu'il lui faut pour réaliser que j'ai moi aussi mes besoins, autant être bien claire. Évidemment, j'ai peut-être un peu exagérée aussi. Comme si je pouvais vivre sans avoir cet homme auprès de moi... Impossible.

AVENGEDINCHAINS

__________________________

    opale meyer
    u.c. ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Collin ¤ Ils vécurent heureux... et eurent beaucoup d'enfants ??   

Revenir en haut Aller en bas
 
Collin ¤ Ils vécurent heureux... et eurent beaucoup d'enfants ??
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: TIME MACHINE :: Let's see the future-
Sauter vers:  
circus of horrors !
Le mois de novembre arrive à grand pas et avec lui, l'horreur pour le printemps. Un cirque itinérant s'est installé non loin de Bowen, pas très loin du terrain abandonné. N'hésitez pas à y faire un petit tour et avoir la peur de votre vie !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES