AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il est temps... De se reveiller [pv Tiffany]

Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
Aaron A. Grant
messages : 366
ici depuis : 11/06/2016
double-compte : Flynn Morgan
statut : en couple avec la bière et la moto! Rien d'autre enfin, c'est ce qu'il croit...
Afficher

MessageSujet: Il est temps... De se reveiller [pv Tiffany]   Dim 7 Oct 2018 - 14:23

3 mois de sieste
Combien de temps ça durera encore?
comateux
&
fidèle amie
Cela va faire trois mois à présent que le garagiste Aaron Grant dort sur se lit d’hôpital. Sa barbe si particulière à fini par perdre sa forme qui le différenciait tant des autres. Ses cheveux bien plus longs que d'habitude tombent sur le côté lui donnant involontairement un coté punk ou chanteur de métal sans maquillage. Suite à l'annonce de son état et de son accident, sa fille Cosima ainsi que Judith sa mère vienne le voir tout les week-end et passe leur nuit à l’hôpital. Il n'y avait pas de grande avancé médicalement parlant, tout ce qu'il y avait à faire, c'est d'attendre que son corps s'en remette et 
daigne enfin à ce réveillé. La perte de son sang a été rattrapée et une cicatrice logera maintenant à tout jamais dans ses côtés malgré les méticuleuses opérations des médecins. 

Aujourd'hui, Cosima était assise sur le côté du lit de son père, elle le regardait tristement avec un remord écrasant qui lui forme une boule dans sa gorge. Elle ne peut pas s’empêcher de penser que tout cela était de sa faute. Que si elle n'aurait pas quitté Bowen pour vivre avec sa grand-mère, elle aurait pu empêcher cet incident arrivé. Pourtant, rien ne pouvait empêcher ce regrettable accident, Judith se tue à lui dire, mais rien à faire, cette fille est aussi têtue que son père. La jeune fille prend la main de son père et se met à lui parler comme à son habitude. Elle s'excusait envers lui de l'avoir abandonné, elle lui suppliait de revenir qu'il lui manquait atrocement. Elle laisse un blanc et essuie ses larmes qui ont fait couler son maquillage en se traitant d'idiote. 

Lorsqu'elle entend la porte s'ouvrir, elle sursaute et se relève vite pensant que c'est sa grand-mère, elle ne voulait pas montrer sa tristesse estimant qu'elle n'avait pas besoin de ça. Elle écarquille doucement les yeux quand elle voit que c'est en fait une jeune femme qu'elle n'a jamais vu. Elle n'avait pas l'air d'être une infirmière. Elle se remémore alors les conversations téléphoniques avec son père avant l'accident. Elle a le souvenir qu'il parlait vaguement d'une certaine Tiff', il partait par de la moto avec elle souvent ou allait la chercher pour aller quelque part... Son père à toujours eue peur des femmes et savoir qu'il en fréquentait une lui faisait déjà bizarre. Dans le doute les lèvres pincées, elle lui demande.

« Bonjour... Vous êtes une amie à mon père ? Tiffany? »

Aaron n'a jamais été du genre à parler de lui, elle ne met donc pas de côté la possibilité qu'il s'entende avec d'autres femmes depuis son départ. Est-ce que dans le fond, c'est elle qui le bloquait ? Elle se souvient le jour où son père demandait conseille pour jouer les prêtres, c'était pour une certaine Freja... Elle regarde son père pensive et soupire en attendant la réponse de la nouvelle venu. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
Tiffany Sawyer
messages : 501
ici depuis : 08/02/2016
double-compte : lily-a, CJ, xavier, bonnie, maxwell, lorenzo, mathilda
statut : célibataire
Afficher

MessageSujet: Re: Il est temps... De se reveiller [pv Tiffany]   Dim 4 Nov 2018 - 21:25

Tu n'avais pas pu te rendre à l'hôpital depuis plusieurs jours déjà, tu vivais une mauvaise passe. tu été restais alitée pendant trois jours avant que Jackson ne contacte ton frère. Il était venu chez toi pour te remuer un peu et te forcer à reprendre ta vie en main. Ces derniers mois tu avais le moral dans les chaussettes. A cause de ton accident mais aussi à cause du coma d'Aaron. Il était devenu un de tes amis les plus proches et tu te faisais du soucis pour lui. Tu attendais son réveil avec impatience mais il ne semblait pas vouloir revenir à lui. cela faisait déjà trois mois. Ce matin en te réveillant, tu décidais d'aller lui rendre visite. Tu y croiserais peut-être Jeff qui se faisait aussi du soucis pour lui. Devant la porte de l'hôpital, tu hésites. A chaque fois que tu étais allé le voir, tu t'étais contenté de lui tenir la main et de rester assise là, dans le silence. Tu ne savais pas quoi dire et pourtant il y en avait des choses qui passaient dans ta tête dans ces moments là. Peut-être qu'aujourd'hui tu pourrais les formuler à voix haute, ça l'aiderait peut-être à retrouver le chemin jusqu'à vous. Ou peut-être jusqu'à toi. Même si tu ne voulais pas y croire, c'était assez stupide comme croyance. Tu ouvris la porte, la poussant de la main avant de faire entrer ton fauteuil. Tu le manipulais plutôt bien maintenant, tu n'avais pas trop le choix de t'y faire de toute façon. En entrant, il y avait une jeune femme qui semblait savoir qui tu étais. « Oui.. C'est bien moi. » répondais-tu un peu déstabilisée. Tu ne t'attendais pas à trouver quelqu'un d'autre que Jeff dans la chambre, mais habituellement tu ne venais pas le week-end. « Tu es sa mouflette je suppose. » ajoutais-tu, réalisant que tu ne savais même pas son prénom. Tu savais juste qu'il avait une fille de dix-huit ans et qu'il était fier d'elle. C'était une pensée qui te fit sourire. « Comment il va aujourd'hui ? » demandais-tu un jetant un regard à Aaron qui se trouvait non loin de toi. Sa barbe avait poussé et tu trouvais que ça ne lui allait pas. Il ferait sûrement quelque chose à son réveil, tu ne doutais pas de lui. Tu reposais ton regard sur sa fille.

__________________________

it won't kill ya
♛ i know as the night goes on you might end up with someone so why do i bite my tongue? oh, i wanna know ya i'm lookin' around the room is one of those strangers you? and do you notice me too? oh, I wanna know ya rogers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
Aaron A. Grant
messages : 366
ici depuis : 11/06/2016
double-compte : Flynn Morgan
statut : en couple avec la bière et la moto! Rien d'autre enfin, c'est ce qu'il croit...
Afficher

MessageSujet: Re: Il est temps... De se reveiller [pv Tiffany]   Dim 23 Déc 2018 - 20:05

Bouge toi Aaron
Parce que ça commence a être la merde la!
ronnnchiiii
&
super héroïne?
Cosima ne s'attendait pas à ce que d'autre personne vienne voir son père le week-end. Durant ces trois mois elle était seule avec sa grand-mère qui était partie voir les médecins. Mais elle ne peut s’empêcher de sourire timidement quand son interlocutrice confirme son identité. Elle fait un petit oui de tête pour confirmer les mots de sa partenaire de fortune. Mouflette, son père l'appelait tout le temps comme ça. Elle jette un regard triste sur lui retenant ses larmes. Elle ne veut pas montrer sa tristesse, elle ne veut pas embêter cette Tiffany qu'il apprécie tant. Elle jette un petit regard quand l'interrogation sur son état vient à elle. Elle baisse la tête et pince les lèvres prenant la main de son père qu'elle caresse machinalement nerveuse comme jamais. 

« Apparemment ça ne change pas... Mamie est allée en demander plus au médecin. »

La gorge de la jeune fille se serre. Elle ferme les yeux pour empêcher ses larmes de couler. Elle avait peur, tellement peur d'avoir perdu définitivement son père. Elle a peur de l'avoir déçu, peur qu'il ne l'entende pas quand elle lui parle. Ce n'était pas la première fois qu'elle le voit dans cet hôpital, mais bien la première fois qu'elle a aussi peur qu'il ne se réveille plus jamais. Elle reste un moment comme ça et lâche la main de son père pour se forcer à sourire en regardant cette fameuse Tiffany. 

« Papa n'est pas du genre a beaucoup parlé de lui... Mais plusieurs fois au téléphone, il devait me laisser pour te rejoindre quelque part. Ça ne paraît pas, mais il s'était promis de ne pas ce lié de quoi que se soit avec une femme de peur d'être piégé. Mais ta réussis à lui faire passer ce cap ! »

Elle rit nerveusement et jette quelques regards bref sur son père et ferme encore les yeux pour le pas pleurer. Elle serre les poings et se re-force à sourire en la regardant. Elle n'aime pas montrer ses peines ou faiblesses. 

« Pardon, je n'aurais peut-être pas dû dire tout ça. Mais il a l'air de tellement t'apprécier, c'est vraiment un exploit pour nous. Mamie et moi, on ne sait pas grand chose de toi, mais on t'adore déjà ! »

Elle fait un non de tête et enfouie son visage dans ses mains.

« Oh non ça non plus je n'aurais pas dû le dire, je vais tout gâcher si jamais il se réveille ! Oublie tout ce que j'ai dis ! »

Elle relève la tête quand elle entend un cri lointain qu'elle reconnaît bien. Judith était en train de crier sur les médecins. Elle se lève et écarte la chaise pour que Tiffany puisse s’installer comme elle veut.

« Je... Je reviens. »

Elle sort de la chambre et rejoint sa grand-mère qui frappe sur un médecin avec son sac. Elle criait qu'elle vivante, elle n'autorisera jamais personne à débranché son fils. Elle trouvait sa inadmissible que la pensée même de le laisser mourir puisse leur traverser l'esprit. Quand Cosima entend les médecins, elle crie à son tour en pleurant, débrancher son père ? Et puis quoi encore ?! Ils essayaient de convaincre Judith de laisser tomber et de débrancher Aaron, faire le deuil et se rendre à l'évidence qu'elle perd beaucoup d'argent à le maintenir en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
Tiffany Sawyer
messages : 501
ici depuis : 08/02/2016
double-compte : lily-a, CJ, xavier, bonnie, maxwell, lorenzo, mathilda
statut : célibataire
Afficher

MessageSujet: Re: Il est temps... De se reveiller [pv Tiffany]   Mer 26 Déc 2018 - 22:01

Tu ne t'étais pas trompée sur la personne se trouvant en face de toi. Sa fille était charmante, tu ne pouvais dire le contraire. Tu voyais un peu les traits de son père en la regardant. Cette pensée te fit chaud au cœur, tu ne pensais pas un jour rencontrer sa famille. Tu aurais aimé que ça se fasse dans des conditions différentes. La mère d'Aaron était partie trouver les médecins pour essayer d'en savoir plus. Ce qui voulait dire que ce n'était pas vraiment bon signe. Déjà trois mois qu'il se trouvait là. En trois mois, une barbe lui était poussé et tu ne t'y habituais pas. Si ça n'avait tenu qu'à toi, tu l'aurais sûrement rasé. Mais ce n'était pas ton boulot et tu ne contrôlais pas encore parfaitement ton corps en dehors de la chaise, donc tu aurais eu plus de chance de le couper qu'autre chose.Pendant quelques secondes un silence s'installe, chacune perdue dans le fil de sa pensée. Cosima reprend alors la parole, te faisant quelques petites confessions sur toi, sur Aaron. Tu savais qu'il avait un rapport aux femmes assez compliqués, mais tu ne pensais pas qu'il laissait sa fille pour te rejoindre. Tu ne te doutais pas non plus une seule seconde que deux personnes puissent t'apprécier sans même avoir eu la chance de te rencontrer. Pour une fois dans ta vie, tu te sentais prise de court, incapable de répondre quoique ce soit. Elle te laissait sans voix. Tu ne la quittais pas du regard, essayant de trouver quelque chose à répondre. « Je.. » Tu n'avais pas le temps d'en dire beaucoup plus, dans le couloir on entendait un cri et à sa réaction, tu avais une petite idée de la personne en question. Elle se levait d'un coup, sortant de la chambre un peu précipitamment. Une fois la porte fermée derrière elle, tu t'approchais du lit. Tu détaillais une nouvelle fois Aaron du regard, posant une de tes mains sur son bras. « Vas-tu te réveiller un jour, Aaron ? » Tu savais bien que tu n'aurais pas de réponse à ta question, personne ne pouvait en donner. Pas même les médecins puisqu'une infirmière avait parlé de le débrancher, qu'il fallait obtenir l'accord de la famille. Sûrement pour ça qu'elle criait dans le couloir. Tu avais du mal à te dire qu'il y aurait une vie pour toi, sans lui. Même si tu refusais d'y croire, Cosima avait raison.

__________________________

it won't kill ya
♛ i know as the night goes on you might end up with someone so why do i bite my tongue? oh, i wanna know ya i'm lookin' around the room is one of those strangers you? and do you notice me too? oh, I wanna know ya rogers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
Aaron A. Grant
messages : 366
ici depuis : 11/06/2016
double-compte : Flynn Morgan
statut : en couple avec la bière et la moto! Rien d'autre enfin, c'est ce qu'il croit...
Afficher

MessageSujet: Re: Il est temps... De se reveiller [pv Tiffany]   Jeu 27 Déc 2018 - 3:40

Fait pas le con et trouve ce putain de tunnel
Pas tellement ton genre de te faire désirer comme ça
hého?
&
la lumière
Alors qu'on entendait les crie de Judith s'intensifier par la constatation que même sa petite fille perd espoir, le corps d'Aaron reste immobile malgré le contact qu'il reçoit de Tiffany. Cette femme qui est parvenue à lui faire voir certaines choses différemment. Cette femme qu'il a finie par apprécier et s'attacher malgré lui à elle. Dans les couloirs, sa fille tremble et se fait asseoir par une infirmière. Le fond leur manquait pour maintenir encore son père en vie, elle avait beau faire la dur, ses nerfs lâche et sa grand-mère continue à hurler ont le médecin en lui jurant qu'elle trouvera les fonds nécessaires et qu'elle le tuera s'il arrête quoi que se soit. La vieille dame réfléchit déjà tout en criant ce qu'elle pourrait vendre pour que son fils vive encore un peu.

« Il va se réveiller ! Ce n'est pas mon fils pour rien ! Il surmonte tout ! TOUT VOUS ENTENDEZ ?! »

La voix tremblante de Cosima raisonne.

« Mamie... calme toi... Ils...Ils font que leur boulot. »

« Qu'il arrête d'insister alors ! Ils n'ont pas mon accord un point c'est tout ! »

__________________________

Bordel de merde, ce ne sais pas ce qui se passe là, ces derniers jours, mais c'est complètement chelou ! Je me souviens très bien de ces coups de feu de merde là. Que j'ai été touché avec une nana ainsi qu'une bonne connaissance à moi qui est accourue me voir. Je l'ai porté et depuis... BAM chuis à Bowen l'air de rien. Sauf qu'il n'y avait pas tellement grand monde. C'est même désert putain ! J'ai ma moto... Mes bières qui ne se vident jamais... Mais bordel parfois, j'entends ma mouflette me parler comme si j'étais mort. Elle était dévastée et s’excusait de je ne sais pas quoi. J'ai fouillé partout dans toute la ville pour la trouver et la rassurer, mais que dalle ! Rien désert. Je m'énerve et crie son prénom. Parfois, j'entendais Judith aussi, mais pareil, introuvable.

« MAIS BORDEL VOUS ÊTES OÙ ?! »

Puis plus rien... Pas un bruit, de nouveau cette solitude qui me fait péter un câble. Je n'arrive pas à comprendre ce qui m'arrive. Chuis à Bowen, mais c'est complètement chelou. Les bières ne se terminent pas, c'est vide et les routes tournent en boucle sur la ville comme si je ne pouvais pas partir. De quoi devenir complètement cinglé. Puis j’entends de nouveau la voix de Cosima... Mais avant de chercher, je me fige sur place. Atta atta atta... Elle parle à Tiff là ? J'enfourne de nouveau ma moto et cherche de nouveau. Tout d'abord chez moi, puis chez Tiff.... Elles discutaient encore entre elles. Chais pas de qui elles causent, mais ça demande des nouvelles... Puis de nouveau un bordel incompréhensible. Qu'est-ce qu'elle raconte là ?! Que je me réveille ? Mais chuis debout là ! Je fixe le vide mâchoire serré et réfléchis à ce qui peu bien être en train de m'arriver. Je tente de me remémorer ce que j'ai entendu les autres jours qui me paraisse une éternité. Je peste et grimace par cette prise de tête. Puis j’entends de nouveau la voix de Tiffany...

« Vas-tu te réveiller un jour, Aaron ? »

Putain de... Elle s'y met elle aussi ?! Comprenant enfin ce qui se passe, j'écarquille les yeux. Chuis... En train de pioncer à l'hosto ?! Je me dirige vers ce lieu que je n'avais pas encore fouillé, l’hôpital. Désert comme le reste, malgré ça, j'ouvre toutes les chambres sans trop y réfléchir. Et je me fige sur place en me voyant allongé sur un lit, avec une barbe juste abominable. J'entre complètement perdue, sourcils froncés et me touche. Je traverse ?! MAIS C'EST QUOI CE BORDEL PUTAIN ?! Mais ce contact fait apparaître des personnes pour je ne sais quelle raison. La première personne que je vois, c'est Tiff, toujours dans son siège près de mon lit à toucher mon bras. Enfin mon bras... Sur celui qui est dans ce putain de lit ! Je regarde mon bras et sens malgré tout cette chaleur qui me montre que ce contact a bien lieu. J’entends des cries au loin à travers la porte, et je n'aime pas du tout ce que j'y entends. Je tente de me saisir pour me secouer, mais de nouveau, je traverse.

« OH DU CON ! RÉVEILLE TOI ! »

Tout ce que je touche traverse, c'est un peu comme si je n'existais pas vraiment. Malgré ça je continue à essayer de me secouer et à m'hurler dessus sans trop me rendre compte que petit à petit je devenais transparent. J'en avais rien à foutre de ce qui pouvait bien m'arriver, faut que je sorte de ce putain de merdier.

__________________________

Alors que la conversation entre Judith et les médecins sont reportés en dehors des couloirs, Tiffany était à présent seule avec le corps encore inanimé d'Aaron. Mais lorsqu'on le regarde plus attentivement, on pouvait voir ses sourcils de froncer doucement et ses doigts bouger légèrement avec difficulté. Les muscles endoloris du patient ce réveil doucement, jusqu'à ce que les paupières se mette enfin à s'entre-ouvrir.

___________________________

De nouveau plus rien, c'est à rien y comprendre. Mais putain cette lumière vient de me rendre aveugle ! Je referme les yeux aussitôt en grimaçant lâchant un grognement qui témoigne la surprise que m'a provoquer cette putain de lumière. J'ai mal partout putain... Que de vulgarité, mais mon corps pèse genre trois tonnes ! On m'a engraissé où quoi ? Je tente doucement d'ouvrir et de fermer mes mains été ré-ouvre doucement les yeux histoire de ne pas me faire couillonner une seconde fois. J'avais tiré ma tête sur le côté par sécurité et je vois Tiffany. Je ne savais pas quoi dire. Je me sentais encore lourd et mon incompréhension m’empêche de parler. Paumé comme pas permis, je la regarde complètement perturber un peu comme si la regardait allait m'expliquer tout ce qui se passe la maintenant de suite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
Tiffany Sawyer
messages : 501
ici depuis : 08/02/2016
double-compte : lily-a, CJ, xavier, bonnie, maxwell, lorenzo, mathilda
statut : célibataire
Afficher

MessageSujet: Re: Il est temps... De se reveiller [pv Tiffany]   Sam 29 Déc 2018 - 23:52

Les cris ne diminuaient pas dans le couloir. Tu gardais tes mains posées sur son bras, sans un mot. De toute façon tu n'avais pas grand chose à lui dire. Bien souvent tu restais assise dans le silence et parfois tu lui parlais de tes progrès, du fait que ça te manquait de rouler avec lui. Tu avais une boule dans le ventre et le cœur lourd. Le voir ainsi te rendait toujours mélancolique. Mais si ça te rendait triste, être à côté de lui, ça te faisait quand même du bien. Tu ne sentais pas ses mouvements de main. Comme tu ne le quittais pas du regard, tu voyais ses paupières s'ouvrir lentement, puis sa tête se tourner. Tu clignais des yeux à plusieurs reprises, te demandant si tu n'hallucinais pas. Tes mains resserraient leur emprise sur son bras et ta voix se fait tremblante. Ton cœur venait de battre à tout rompre. « Aa..  » Tu n'étais pas capable d'en dire beaucoup plus. L'émotion était si grande, si forte. Au point d'en avoir les larmes au yeux, ce qui était assez rare chez toi. Vous aviez du mal à croire qu'il allait se réveiller alors le voir bouger, voir à nouveau la couleur de ses pupilles, ça te semblait irréel. Si tu avais pu te lever, tu aurais couru dans le couloir pour alerter tout le monde. Mais tu ne pouvais pas. Tu ne le voulais pas non plus. Comme une égoïste, tu voulais être la seule à lui parler, pendant au moins quelques minutes. Après il serait sûrement envahi par les médecins qui voudraient lui faire tout un tas d'examens pour savoir s'il allait bien. Vraiment bien. « T'es là, c'est toi ? Tu peux parler ? » demandais-tu soudainement. Il s'était peut-être réveillé mais rien ne vous garantissez qu'il serait le même qu'avant. On ne pouvait pas savoir ce que le coma avait eu comme effet sur le cerveau. Surtout après trois mois sans le moindre changement. Dommage que tu n'aies pas de bière sous la main, ça aurait été le moyen le plus fiable pour le tester.

__________________________

it won't kill ya
♛ i know as the night goes on you might end up with someone so why do i bite my tongue? oh, i wanna know ya i'm lookin' around the room is one of those strangers you? and do you notice me too? oh, I wanna know ya rogers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
Aaron A. Grant
messages : 366
ici depuis : 11/06/2016
double-compte : Flynn Morgan
statut : en couple avec la bière et la moto! Rien d'autre enfin, c'est ce qu'il croit...
Afficher

MessageSujet: Re: Il est temps... De se reveiller [pv Tiffany]   Dim 20 Jan 2019 - 0:14

Tiffany?
Qu'est-ce qui se passe?
moi
&
elle
Mon corps pèse une tonne, et je commençais à avoir mal au crâne brièvement quand j'entends des cries dans les couloirs. Mais très vite, je fixe cette personne juste à côté de moi. Elle avait du mal à parler et elle avait les larmes aux yeux. Cette personne, c'était Tiffany, sur le coup, je ne comprenais vraiment pas pourquoi elle est dans cet état-là. Elle a l'air d'avoir du mal à parler et moi aussi par la même occasion. Un peu comme si ce qu'elle avait est contagieux. Je regarde brièvement autour de moi complètement perplexe. Chuis où ? Je... j'étais pas à la plage de base ? Je grimace en passant lentement ma main sur le front. Je tente de regarder mon corps qui pèse encore une tonne et pose doucement la même main sur le lieu où j'ai reçu la balle. Doucement, mais sûrement, je commence à capter où je suis, je suis à l'hosto. Je regarde de nouveau Tiffany bouche bée, elle n'a pas l'air bien, mais je ne me sentais pas de bouger là d'un coup pour essayer de la réconforter, je n'aimais vraiment pas la voir comme ça. Elle finit enfin par prendre la parole en me pose des question chelou. Je la regarde de haut en bas et prends sa main comme je l'aurais pris à ma fille pour la rassurer.

« J'peux parler... Mais j'ai l'impression de peser une tonne... Ça va être chaud pour boire une bière tout seul... »

Je rigole sur le coup constatant par moi-même que je me réveille à peine que je parle déjà de bière. Mais vu la tronche qu'elle tire, j'ai envie de détendre l'atmosphère.

« Tu m'aideras à en boire une ? »

J'inspire un grand coup en tente de me lever et grimace aussitôt. Bordel de merde, mais il m'arrive quoi là au juste ? À croire que c'est la première fois que je bouge depuis des lustres ! Je regarde la porte, j'entendais encore crier. Je regarde Tiffany, et me touche la barbe et écarquille les yeux. Bordel, mais c'est quoi cette forêt amazonienne ?! Et pourquoi je suis incapable de faire de geste vif ?! Genre la, d'un coup je fonctionne au ralentie ! Puis je crois reconnaître les voix dans les couloirs. Judith ? Mais qu'est-ce qu'elle fou là ? Et avec Cosima en prime ?! 

« Tiff... Qu'est-ce qui c'est passé au juste ? Chuis... Chuis paumé là. Pourquoi chuis à l'hosto ? Et pourquoi Judith et Cosima gueule dehors ? »

J'essaye de me lever, mais abandonne rapidement quand je constate que c'était sur le coup trop dur, voir même trop douloureux. Un peu comme si j'avais des crampes sur tout le corps. Les cries finissent par s'évanouir, un peu comme si ils s'étaient déplacé pour discuter ailleurs.

« Bordel... »

J'ai cru entendre quelque mots perturbant quand on pouvait encore les entendre. Débranché de quoi ? Pourquoi ? Qui ? Comment ? MAIS SA GRATTE UNE BARBE BORDEL ! Me faut une bière....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
Tiffany Sawyer
messages : 501
ici depuis : 08/02/2016
double-compte : lily-a, CJ, xavier, bonnie, maxwell, lorenzo, mathilda
statut : célibataire
Afficher

MessageSujet: Re: Il est temps... De se reveiller [pv Tiffany]   Dim 20 Jan 2019 - 22:33

Il te regardait comme si tu réagissais de façon étrange ce qui le rendait étrange à son tour. Il n'avait pas l'air de réaliser qu'il se trouvait dans un lit d'hôpital et qu'il se réveillait d'un somme de trois mois. Trois fucking mois. Il ne réalisait pas le calvaire que ça avait été pour vous tous. Il aurait le loisir de l'apprendre plus tard puisqu'en réponse à tes questions, il te parlait de bière. « T'es con ! » Ce n'était pas celui qu'on dit lorsqu'on est fâché après quelqu'un et qu'une blague de ce genre nous donne envie de déprimer. Celui-là était plutôt dit avec le ton d'une personne surprise, prête à rire de bon cœur alors que la situation ne s'y prête pas vraiment. On pourrait même dire qu'il était plutôt affectueux mais pour ça il faudrait être moins aveugle sur tes sentiments. « Je ne crois pas que ce soit le bon moment encore. » affirmais-tu avec un léger sourire sur le visage. Tu n'hésiterais pas à sonner chez lui et partager une bière en sa compagnie une fois qu'il aurait le feu vert. Et tu te doutais bien que ça allait prendre quelques jours voire quelques semaines. La pauvre Aaron, tu ne savais pas s'il pourrait tenir le coup. En le voyant essayer de se soulever, tu n'hésitais pas à intervenir. « Tu ne devrais pas trop bouger tu sais. » Trois mois allongé dans un lit sans bouger, ça avait des effets importants sur le corps, notamment la perte musculaire. Et tu savais de quoi tu parlais parce que tu étais obligée de faire muscler tes jambes si tu voulais pouvoir remarcher un jour. Alors lui n'aurait que quelques séances de kiné et il pourra reprendre sa vie normalement. A condition que le coma n'ait rien altéré chez lui. Il te posais alors plusieurs questions sans te laisser le temps d'y répondre que tu les prenais à sens contraire. « Elles sont venues te rendre visite parce que tu étais dans le coma, Aaron. » Tu marquais un temps d'arrêt pour lui laisser le temps d'assimiler les informations. Ce qui déclencherait sûrement d'autre questions. Tu serais là pour y répondre, surtout maintenant qu'il tenait ta main dans la sienne. Tu trouvais dans ce geste quelque chose de réconfortant, comme si tu savais qu'à présent, tu n'étais plus si seule que ça. « Tu te souviens de la plage ? De ce qui est arrivé ? » demandais-tu pour savoir s'il avait ses souvenirs en entier. Les docteurs lui poseraient vite la question, ainsi que d'autres.

__________________________

it won't kill ya
♛ i know as the night goes on you might end up with someone so why do i bite my tongue? oh, i wanna know ya i'm lookin' around the room is one of those strangers you? and do you notice me too? oh, I wanna know ya rogers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
Aaron A. Grant
messages : 366
ici depuis : 11/06/2016
double-compte : Flynn Morgan
statut : en couple avec la bière et la moto! Rien d'autre enfin, c'est ce qu'il croit...
Afficher

MessageSujet: Re: Il est temps... De se reveiller [pv Tiffany]   Lun 21 Jan 2019 - 18:52

Oh putain de bordel...
Bordel bordel bordel bordel bordel
merde
&
merde
Malgré sa mine triste, Tiff sourit quand je réclame une bière. Un petit t'es con amical et ensuite la morale que ce n'est pas le bon moment... Mais c'est toujours le bon moment pour une bière ! Il n'y a pas d’interdits à la bière ou quoi d'autre, c'est bon pour la santé et le moral ! Mais je passe vite à autre chose quand je commence à capter plusieurs trucs chelou. La pièce, ma barbe, l'état de Tiff qui a l'air bouleversé comme pas possible. Je me fige sur place quand elle m'annonce que j'étais dans le coma. Dans le coma ? J'ai pioncé ? Mais pendant combien de temps ?! J'écarquille les deux et regarde le vide, je n'arrive plus à penser, ni à réfléchir sur quoi que se soit. C'est à peine si je capte que ma main est encore contre la sienne. Il eut un bon moment de silence que Tiffany finie de briser. Elle me demande si je me souvenais de ce qui met arrivé à la plage. Je refixe le vide de nouveau et caresse la main de Tiff machinalement comme pour me rassurer, me rassurer que j'étais bien réveillé et surtout vivant. Ce contact me rassure, et je n'y réfléchis pas plus que ça. La réalité me saute soudainement à la figure par sa question. Me remémorer tout me fait complètement oublié cette expérience chelou de ville vide avec des voix. La fusillade... Les cris... La nana à côté de moi qui a été touché... Alors que je parlais de bière il y a deux secondes d'un ton plaintif et joyeux, on avait limite l'impression que je me revivais la guerre du Viêtnam. Le regard figé dans le vide j'entre ouvre la bouche et lui répond d'un air grave sans arrêter ce contact contre sa main.

« Ouais... Ouais, je m'en souviens. »

Je pince les lèvres et n'ose plus croiser son regard par ce souvenir.

« J'préférais juste... Ne pas y repenser. Enfin, j'crois ! Pour avoir zappé sur le moment... »

Je ris nerveusement. Je croise enfin son regard mâchoire serré honteux, je baisse et relève les yeux.

« Pour la bière, j'comprends que tu ne veux pas. »

Même si dans le fond ça me ferais putain de bien.

« Mais... Tu pourras répéter ce que je sais de cette fusillade au médecin ? Le répéter mille fois va me les briser... J'en suis sûr. Ça va vite me gaver, donc si on est deux à le savoir j'aurais automatiquement deux fois moins de chance de le répéter. »

Puis je me rends compte que ça pourrais faire chier Tiff de répéter à son tour. Je fixe le vide en face de moi par cette réflexion écarquille les yeux me traitant intérieurement de crétin. 

« Enfin t'es pas obligé hein. Je sais à quel point ça les brises de raconter en boucle un événement qu'on a pas vécu. J't'obligerais pas à ça, au pire, je raconterai à Judith, c'est une vraie pipelette. Puis s'il faut ils sont déjà au courant par Jeff, il était en ligne avec un autre gars. »

Ou alors je raconte à Tiff qui raconte à Judith qui répétera plusieurs fois au médecin ? Wow le plan chelou, à peine réveillé que je me prends déjà la tête. Faudrait aussi que je sache si les personnes qui étaient avec moi le jour de la fusillade vont bien ou pas. Et Eryn, elle était venue me voir et est tombée dans les vapes.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
Tiffany Sawyer
messages : 501
ici depuis : 08/02/2016
double-compte : lily-a, CJ, xavier, bonnie, maxwell, lorenzo, mathilda
statut : célibataire
Afficher

MessageSujet: Re: Il est temps... De se reveiller [pv Tiffany]   Dim 27 Jan 2019 - 1:05

Il restait silencieux pendant plusieurs minutes, comme si tout d'un coup la mémoire l'avait gagné. Comme s'il comprenait ce que tu venais de lui dire. Cela ne devait pas être évident pour lui. Ça ne l'était déjà pas pour toi et tu étais bien consciente des événements. Il passait doucement son doigt contre ta main, tu le laissais faire sans dire un mot, ne le quittant juste pas du regard. Comme si tu avais peur qu'en un clignement d'oeil, il disparaisse une nouvelle fois. « Ils vont avoir besoin de l'entendre de ta voix je crois bien, pour être sûr que tu ne feintes pas. » Bien qu'en général, si on devait faire semblant ça serait plutôt dans le sens inverse. Faire genre d'avoir perdu la mémoire quand on l'a encore. Et bien souvent c'était pour éviter une situation qu'on voudrait oublier, qu'on voudrait effacer, comme si elle n'avait jamais existé. De ce que tu savais de ce jour là, Aaron avait plutôt agi comme un héros, il avait sauvé la vie d'Eryn et d'une autre femme si tu avais bien compris. Rien de gênant dans toute cette histoire. « Dès qu'ils se rendront compte que tu es réveillé, tu vas avoir le droit à un interrogatoire en bonne et due forme, je sais de quoi je parle ! Sans parler de tous les examens qu'ils vont te faire passer pour être sûr que ces trois mois de coma n'ont rien endommagé de grave chez toi. » Tu avais eu le droit à pas mal d'examens après ta chute, premièrement parce que tu étais tombée, secondement parce que tu avais longuement perdue connaissance. Ils se devaient de savoir si tu allais avoir des dégâts irréversibles. Il s’avérait que tu étais paralysée. Ce n'était pas définitif mais il allait te falloir pas mal de temps avant d'espérer remarcher un jour. « Je suis vraiment contente que tu sois là maintenant ! » Tu affichais un fin sourire sur le visage. Si lui avait une barbe affreuse sur le visage, toi c'était tes cheveux qui avaient poussé. Tu avais l'habitude de les avoir assez courts et pour une fois ils dépassaient tes épaules. Tu le détallais une nouvelle fois pour voir si quelque chose d'autre avait changé chez lui mais rien ne semblait différent. Tu entendais encore des cris dans le couloir, ce qui te ramenais une nouvelle fois à la réalité. Tu aurais aimé avoir ce moment que pour toi, mais il fallait être réaliste, tu ne pouvais pas te l'accaparer. « Veux-tu que j'aille chercher Cosima et Judith ? » Après tout c'était sa famille et tu savais qu'il n'avait pas souvent l'occasion de voir sa fille, alors la savoir si proche de lui, ça doit le rendre heureux même si ça tête doit être un vrai bordel. Surtout après tout ce que tu venais de lui dire.

__________________________

it won't kill ya
♛ i know as the night goes on you might end up with someone so why do i bite my tongue? oh, i wanna know ya i'm lookin' around the room is one of those strangers you? and do you notice me too? oh, I wanna know ya rogers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
Aaron A. Grant
messages : 366
ici depuis : 11/06/2016
double-compte : Flynn Morgan
statut : en couple avec la bière et la moto! Rien d'autre enfin, c'est ce qu'il croit...
Afficher

MessageSujet: Re: Il est temps... De se reveiller [pv Tiffany]   Sam 2 Fév 2019 - 15:40

Un peu de calme...
Juste encore un peu de calme avant d'affronter ces prises de tête...
paumé
&
changée
C'est chelou, complètement chelou. J'ai beau surkiffer la bière et la moto, apprendre que j'ai été dans le coma pendant je ne sais combien de temps me fait penser à rien. L'envie de boire de la bière ou de faire un tour de moto me sort complètement de l'esprit. Tout ce dont j'avais envie, c'était du calme, du calme dans cette chambre avec Tiffany. Je soupire alors quand elle m'annonce qu'ils voudront sans doute l'entendre de ma bouche et faire plein de vérification médical. Toute cette histoire ça va me gaver, je le sens gros comme une maison. Je finis par lâcher la main de mon amie en soupirant et me pince l'arrête du nez. Je ne dis rien de plus sur les examens à faire et toutes ces conneries, tout ce que je retiens, c'est que je peux enfin bouger un peu et que les médecins vont me faire chier quelque temps encore. Je soupire encore une fois, même si dans le fond, je n'ai pas vraiment compté et je tourne la tête vers la première personne que j'ai vue à mon réveil. Je la regarde cette fois plus attentivement, y a un truc changé. Un truc qui fait qu'elle n'est pas tellement comme d'habitude... Déjà sont cet air, mais ça je l'avais déjà remarqué, mais maintenant que je fais un peu plus gaffe, je remarque ses cheveux. Ils sont plus longs, beaucoup plus long, je n'aime pas trop. Je la préfère les cheveux court... Mais ça donne un putain d'indice comme quoi je suis resté dans le coma pendant perpette, trois mois. Elle a dit trois mois, mais franchement, j'ai du mal à me le mettre dans la tête. Trois mois sur ce putain de lit, sans bière ou de moto... Je ferme les yeux inspire un grand coup, dès que je ferme ces putains de yeux, j'ai l'impression de revivre cette fusillade. Je ré-ouvre les yeux et souris afin de lui rendre le siens, trois mois oui d'accord... J'ai dû rater pas mal de truc bordel. 

« Ouais, chuis plutôt content de te voir toi à mon... Disons, réveille. »

Seul et sans explication, je n'ose pas imaginer la merde que ça aurait pu être. La pour le coup, on est deux potes dans un état chelou, moi avec ma barbe dégueulasse et elle avec ses cheveux longs... Mais c'est volontaire ? Ou... Ou elle est restée tout ce temps à venir dans cette chambre sans prendre soin d'elle ? Non-non soit pas con Aaron, ça ne peut pas être ça. Elle a d'autre soucis que toi et son frère à très certainement veillé sur elle. Ouais les cheveux longs, c'est sans doute un nouveau look... Même si je préférais sa coupe au carré ébouriffé par son casque de moto... Le sourire moqueur pour je ne sait pas quoi... Ouais, mais chuis quand même content de la voir elle. Lorsqu'elle demande si je veux qu'elle prévienne Judith et Cosima, je pince les lèvres. Je sais qu'elles sont morte d'inquiétude, et je sais que me voir réveille leur fera du bien, mais... Je fais un non de tête.

« Pas de suite... J'préfère profiter du calme que je peux avoir avec toi si ça ne te dérange pas. »

Parce que juste après, se sera le dawa complet. Ma mouflette elle a beau être une petite jeune femme j'imagine pas sa réaction quand elle verra que je suis enfin là et Judith je l'imagine carrément me faire un c'est pas trop tôt et continuer à gueuler auprès des médecins. Je veux les voir, mais pas de suite. Je préfère d'abord réaliser ce qui vient de m'arriver, histoire d'avoir les épaules assez large pour rassurer tout le monde. Mais voir Tiff avec cette petite mine ne me rassure pas non plus. Je la fixe encore un peu comme si j'essayais de deviner ce qui lui arrive. Même après trois mois d’absence elle est encore en siège à roulant... Les cheveux longs, un air, un peu fatigué...

« J'vais me mettre à jour, c'est le mieux. Bon.. »

J'inspire un grand coup et ricane un petit coup.

« S'cuse moi Tiff, c'est un peu perturbant de te voir avec les cheveux longs, t'as décider de les laisser poussé ? »

Et tes jambes ça va mieux ? Au final, t'as pu utiliser la moto que j'ai modifié pour toi ? Mais ces questions la son incapable de sortir de ma bouche. J'ai la touille de faire une putain de boulette, de toucher un sujet trop sensible. Je ne sais pas grand chose sur son accident, je m'étais contenté d'être là pour lui changer les idées et qu'on face des trucs ensemble. Chuis parti de l'optique qu'en parler ne fera pas forcement de bien et que si jamais elle veut en parler elle le fera. C'est Tiff après tout, mais là pour le coup, pour quelqu'un qui veut se mettre à jour, parler de ses cheveux n'est pas tellement la meilleure chose à faire. Tain chuis trop con, heureusement que je ne vais pas voir du monde de suite, enfin jespère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm f
Tiffany Sawyer
messages : 501
ici depuis : 08/02/2016
double-compte : lily-a, CJ, xavier, bonnie, maxwell, lorenzo, mathilda
statut : célibataire
Afficher

MessageSujet: Re: Il est temps... De se reveiller [pv Tiffany]   Dim 3 Mar 2019 - 20:01

Lorsque tu lui parles des examens à venir et des questions qui vont fuser à toutes vitesses et de toutes parts, Aaron te lâche la main pour se pincer l'arrête du nez. Ne plus avoir ce petit contact te laisse avec un sentiment étrange. Tu aurais aimé le garder encore plus longtemps mais tu ne pouvais pas le forcer. Tu ramènes alors ta main sur tes jambes, avec l'autre, commençant à jouer avec tes doigts. « Au contraire, mais je pense qu'elles ne vont pas tarder à revenir. » Il fallait juste que Cosima réussisse à convaincre Judith d'être un peu moins tête de mule et de retourner auprès d'Aaron. D'après les cris dans le couloir, vous aviez un peu plus de temps que tu ne pouvais le penser. Tu ne connaissais pas les deux jeunes femmes, tu ne savais pas à quelle point elles pouvaient être têtue. D'ailleurs, si c'était le cas, tu ne savais pas si Aaron l'était lui, vous n'aviez pas vraiment eu de sujet à débattre et de position à défendre. Tu savais que toi, quand tu le voulais, tu pouvais être une vraie tête de mule mais il n'avait pas non plus eu l'occasion de le découvrir. « Je suis pas sûre de pouvoir t'être d'une grande aide. » Depuis ton accident, tu vivais pas mal recluse, puis il y avait eu l'accident d'Aaron et tu t'étais sentie encore plus seule. Nevaeh était partie à l'autre bout du monde, Jackson avait fini par quitté Bowen, laissant la maison vide. Il n'y avait plus que toi et ça ne te plaisait pas des masses mais au moins la maison était adaptée alors tu pouvais te déplacer à l'intérieur avec beaucoup de facilité. Puis ce fut le tour de Jaeden de quitter la ville, il avait besoin de prendre le large, de voir de nouveaux horizons. Sauf qu'avec tout ça, tu avais vraiment eu l'impression de te retrouver seule au monde. « Presque autant que toi avec une barbe ! » ajoutais-tu avec un sourire narquois. Contrairement à toi, lui n'avait pas vraiment eu le choix. Il n'aurait pas eu cette barbe s'il n'avait pas été contraint de dormir pendant de longues semaines. Alors que toi, tu avais simplement laissé pousser tes cheveux et ils poussaient assez vite. « Pour être honnête, la longueur de mes cheveux n'est pas vraiment un sujet passionnant, on va simplement dire que je me laisse aller. » Tu haussais simplement les épaules, tu n'avais pas de grandes raisons de lui cacher la vérité. Tu n'allais pas fort, tu n'allais pas fort, il fallait bien te rendre à l'évidence. Bien que voir ton ami éveillé te redonnait le sourire.

__________________________

it won't kill ya
♛ i know as the night goes on you might end up with someone so why do i bite my tongue? oh, i wanna know ya i'm lookin' around the room is one of those strangers you? and do you notice me too? oh, I wanna know ya rogers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Afficher

MessageSujet: Re: Il est temps... De se reveiller [pv Tiffany]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est temps... De se reveiller [pv Tiffany]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers:  
The Writers a encore frappé !
Non ils n'ont pas disparu, bien au contraire, TW s'est même renforcé en embauchant deux personnes de plus. Mais ils se demandent si vous, vous n'avez-vous pas oublié que vous pouviez leur envoyer des rumeurs ? N'hésitez plus !
clique pour leur envoyer un mp.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ RPS LIBRES