AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie)

Aller en bas 
AuteurMessage
Blanche Cambridge
MESSAGES : 388
ICI DEPUIS : 27/05/2018
CRÉDITS : (c) hampstead
COMPTES : violet + cleo + bella + brooke + beth
STATUT : but when you call me baby, i know i'm not the only one
they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) Empty
bowenien
MessageSujet: they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie)   they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) EmptyMar 16 Oct 2018 - 6:48

Les fins de mois étaient plus faciles pour Blanche, les affaires commençaient à présent à rouler plus facilement. Peut-être que le vent avait tourné ou que les habitants de la ville avaient simplement décidé d'oublier les rumeurs d'escroqueries qu'avait dû faire face la blonde. Peu importe, Blanche se réjouissait de ses affaires fructueuses de son commerce. Étant la bonne employée qu'elle était, mais surtout pour honorer August à qui avait appartenu le bar et qui était le responsable de son embauche ici, Blanche avait tenu à maintenir son emploi au Wojna's. Elle pouvait se permettre, certes, de diminuer ses heures, mais cela lui assurait une rentrée d'argent stable au cas où, par malchance, le vent viendrait à souffle à nouveau dans la direction inverse. Or, ce soir, elle était de service alors qu'une grande et belle femme brune entra dans la rhumerie, faisant tourner des têtes au passage. Elle était tout ce que Blanche n'était pas : ténébreuse, mystérieuse, sensuelle sans avoir à se forcer. Belle grande brune à la poitrine volumineuse inévitablement ici en quête de plaisir. Lequel ? Blanche ne le savait point. Elle se surprit à regarder sa propre poitrine discrètement. Putain, lâcha-t-elle dans sa barbe en réalisant qu'elle n'avait visiblement pas hérité de la générosité de dame nature, elle. La brune s'installa au bar et la blonde s'avança vers elle, son travail était de servir les gens s'y apposant. Elle lui sourit. Qu'est-ce que je peux vous servir ? Bien que la femme se trouvant sous ses yeux lui semblait familière, l'Australienne ne savait pas qui elle était. C'était comme si un lien fort les unissait, alors qu'elles ne se connaissaient pas.

__________________________




i'm way to good at goodbyes

but every time you hurt me, the less that i cry and every time you leave me, the quicker these tears dry and every time you walk out, the less i love you. baby, we don't stand a chance, it's sad but it's true ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie Samaras
MESSAGES : 1022
ICI DEPUIS : 16/09/2017
CRÉDITS : ultraviolence (avatar), solosands (signature), mon chat d'amour justine (crackship)
COMPTES : l'agent secret britannique carter, l'américain sexy peter, la chanteuse déchue australienne sasha, la mignonne londonienne althea, le frenchie musicien milo, le marin canadien florian & le cavalier australien theo.
STATUT : lost and insecure, you find me (haran)
they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie)   they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) EmptyMar 16 Oct 2018 - 14:14

Un coin que tu adorais dans la ville, c'était le Wojna's. De temps à autre, tu allais et venais dans ce bar pour pouvoir déguster quelques rhums et quelques tapas. D'habitude, tu ne venais jamais seule dans cet endroit. Toujours accompagné de quelqu'un, comme ta meilleure amie Freja par exemple. Ou bien d'une compagnie un peu plus masculine, comme tu l'aimais. Tu étais habillé simplement, une chemise blanche, un pantalon noir et une paire d'escarpin qui te collait si bien aux pieds. Lorsque tu entrais dans la rhumerie de Bowen, tous les regards se posaient sur toi, tu adorais ce moment. C'était un peu égocentrique, égoïste mais tu t'en fichais. Tu adorais que l'attention se porte sur ta petite personne. Et puis, tu en jouais plutôt beaucoup. Tu abusais des décoltés, des talons hauts ou des jupes courtes. C'était ta façon à toi d'être, simplement. En balayant la salle du regard, tu trouvais une place non loin du comptoir. Il n'était pas rare de te voir au comptoir à discuter avec les barmans et les serveurs. Après tout, tu faisais parti du même monde qu'eux alors tu ne pouvais que mieux les comprendre. En t'asseyant à une table, une jeune femme blonde vint à toi pour te demander si tu voulais boire quelque chose. « Un rhum sec, sans glace s'il vous plait » demandas-tu à la blonde avec un sourire. Cette fille te disait vaguement quelque chose, comme si tu l'avais déjà vu quelque part. Ses traits du visage t'étaient familier, mais tu ne savais d'où. Tu posais ton sac près de toi, et tu sortais ton téléphone pour gérer deux trois choses pour l'évènement de ce soir, au club.

__________________________



 
what things ☩
je veux ton âme ou rien, te montrer mes seins. Lécher ta peau sale, même si c'est banal. Je te veux pour amant, au milieu des champs. Être antisociale, ou une femme fatale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche Cambridge
MESSAGES : 388
ICI DEPUIS : 27/05/2018
CRÉDITS : (c) hampstead
COMPTES : violet + cleo + bella + brooke + beth
STATUT : but when you call me baby, i know i'm not the only one
they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie)   they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) EmptyVen 9 Nov 2018 - 21:05

C'était une tornade qui venait d'entrer dans le bar, le Wojna's était frappé d'un raz de marré vêtue d'escarpins et d'un chemisier blanc. Les claquements des chaussures raisonnaient le sol, tout le monde regardait la somptueuse femme qui venait d'entrer dans la pièce. À ses côtés, Blanche ressemblait à un enfant, même si fort probablement elle était plus âgée que la belle brune. Son air mystérieux, son accoutrement, mais aussi son attitude, forgeait une tout autre vision de ce qu'elle pouvait être réellement. Blanche, armée de ses tâches de rousseurs sur son visage, de ses grands yeux bleus, de ses longues bouclettes dorées et de son jean troué, s'avança vers la femme, pas mal moins de ténèbres dans son déhanchement. Jamais elle ne se comparait aux autres, mais cette femme - qu'elle ne connaissait d'ailleurs pas le moins du monde - venait tout troubler dans son esprit, avec la sensation qu'au plus profond de son être, cette personne lui était familière. Elle prit sa commande et retourna vers ses bouteilles pour y concocter ce qu'on lui avait demandé. Hey, Peter, la fille près du bar, tu las connais ? demanda-t-elle à son collègue, alors qu'elle terminait la commande de la cliente. Elle ? Évidemment, tout le monde la connait ici. C'est Harmonie, elle dirige une boite de nuit pas trop loin d'ici. On y va souvent, entre mecs. C'est divertissant! Peter accorda un clin d'oeil plein de sous-entendu à sa collègue, Blanche soupira avant de rire. Il fallait être idiot pour ne pas comprendre ce qu'il sous-entendait par là. Les hommes sont tout pareils Elle secoua la tête avant de prendre à nouveau la route vers le bar, où était posée la femme. Harmonie avait entre ses mains son téléphone intelligent et y semblait absorbée. Blanche déposa sa commande devant elle. Un rhume sur glace. Elle lui sourit. Je suis Blanche, je serai votre serveuse pour la soirée. S'il y a quoi que ce soit, n'hésitez pas à me faire signe. Elle avait ajouté la dernière phrase, comme à tous ses clients, mais une question plus personnelle lui brûlait les lèvres. Avant de vous laisser profiter de votre soirée, je... Dites-moi, est-ce qu'on se connait ? Blanche soupira, reprenant ses explications. Votre visage, il m'est familier, mais je n'arrive pas à mettre le doigt sur la raison.

__________________________




i'm way to good at goodbyes

but every time you hurt me, the less that i cry and every time you leave me, the quicker these tears dry and every time you walk out, the less i love you. baby, we don't stand a chance, it's sad but it's true ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie Samaras
MESSAGES : 1022
ICI DEPUIS : 16/09/2017
CRÉDITS : ultraviolence (avatar), solosands (signature), mon chat d'amour justine (crackship)
COMPTES : l'agent secret britannique carter, l'américain sexy peter, la chanteuse déchue australienne sasha, la mignonne londonienne althea, le frenchie musicien milo, le marin canadien florian & le cavalier australien theo.
STATUT : lost and insecure, you find me (haran)
they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie)   they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) EmptyMar 20 Nov 2018 - 1:35

Partie prendre un peu de bon temps au Wojna's, tu faisais attention à t'assoir à la table où tu t'asseyais habituellement. Toutes les têtes s'étaient tournées à ton arrivée, tes talons claquant au sol. C'était une entrée comme tu les aimais. Digne de toi. Une serveuse blonde venait à toi pour prendre ta commande. Tu prenais toujours la même chose, un rhum sans glace. Un petit rituel. Alors lorsqu'elle avait prit la commande, tu sortais ton téléphone et quelques papiers du club. Tu fis tes affaires, à gérer quelques problèmes, quelques commandes, des demandes embauches. Et tu analysais les dossiers sous toutes leurs coutures. Tu avais enfilé tes lunettes sur le nez, pour ne pas avoir un mal de crâne sans nom à la fin de la journée. Une fois que la serveuse revint te voir, tu relevas tes lunettes sur ton front. Et tu la remercias gentiment. « Je ne vous avez jamais vu ici, vous êtes nouvelle ? demandas-tu gentiment en posant les lunettes de vue sur la table. Je m'appelle Harmonie, je viens souvent ici. Merci de votre bienveillance, en tout cas » dis-tu simplement à la jeune femme. Elle était toute mignonne. Surement un peu plus âgée que toi, mais tu la trouvais adorable. Tu pris une gorgée de ton verre et la jeune femme te demanda si vous vous étiez déjà vu. Alors tu fronçais les sourcils, pour te demandais d'où tu aurais pu la connaître. Mais pour toi, elle était aussi familière. Tu avais déjà vu son visage quelque part, où il y avait bien une chose qui te titillait. « Je ne vois pas du tout, mais vous me dites quelques chose aussi, ajoutas-tu toujours les sourcils froncés. Mais j'ai toujours vécu ici, alors peut-être dans la ville ? » proposas-tu comme option à la jeune femme. Tes dossiers étaient de moins en moins important, et cette fille t'intriguait toujours plus.

__________________________



 
what things ☩
je veux ton âme ou rien, te montrer mes seins. Lécher ta peau sale, même si c'est banal. Je te veux pour amant, au milieu des champs. Être antisociale, ou une femme fatale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche Cambridge
MESSAGES : 388
ICI DEPUIS : 27/05/2018
CRÉDITS : (c) hampstead
COMPTES : violet + cleo + bella + brooke + beth
STATUT : but when you call me baby, i know i'm not the only one
they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie)   they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) EmptyVen 14 Déc 2018 - 4:41

Elle sourit alors que la brune lui demanda si elle était nouvelle, suivie d'une tête secouée pour lui faire comprendre qu'elle ne l'était pas. Pas du tout. Pour être une habituée, elle l'était. Avant de servir au Wojna's, elle y était même cliente. Mais je n'ai jamais dû être de service quand vous passiez, s'empressa-t-elle d'ajouter en déposant une serviette de table devant la demoiselle. Enchantée. Alors qu'elle se présentait. Blanche lui sourit, une fois de plus, désignant son travail. Cette femme lui disait quelque chose, mais elle n'arrivait pas à mettre le doigt sur quoi. Son regard était accrocheur, il lui semblait familier, comme si elle avait les yeux de quelqu'un qu'elle connaissait bien, un peu trop bien. Il lui rappelait le sien, et celui de Charles. Ce regard qu'ils partageaient, qui provenait fortement du côté paternel de leur famille. Les gênes des Cambridge étaient forts, ils passaient au travers des générations. Mais c'était impossible. Harmonie, elle n'avait pas de cousine portant ce nom. La lignée pure et dure des Cambridge s'était éteinte à la naissance de Blanche, étant la dernière héritière de ce nom de famille. Et puis, si elle avait pu le renier, ce nom, elle l'aurait fait. Mais ça, c'était une autre histoire. Blanche chassa cette pensée de sa tête alors que la belle brune s'adressa de nouveau à son attention. La blonde lui sourit, à moitié distraite, écoutant tantôt ses paroles, tantôt sa tête qui ne cessait de réfléchir. Il y avait eu cette rumeur, il y a de ça bien trop longtemps, alors que Blanche était encore une adolescente en quête constante de raison pour détester ses parents, cette rumeur qui insinuait que son père, grand Cambridge, médecin renommé, avait eu une aventure extraconjugale. Une aventure qui avait peut-être pu mener à la naissance d'un enfant de sa lignée, qu'il avait renié. Bien évidemment, il l'avait renié, démentant les rumeurs sous prétexte qu'il aimait tant sa tendre épouse et que jamais il n'aurait été en mesure de le faire. Étrangement, l'apparition d'Harmonie dans son bar, avait fait remonter les spéculations dans la tête de Blanche. C'est fou à dire, mais... Vous ne trouvez pas qu'on a un air de ressemblance ? Blanche se mit à rire nerveusement. Enfin... Pas totalement, comprenez-moi... Vous, vous êtes... Elle marqua une pause pour l'observer. Vous êtes tout l'opposée de moi. Bien proportionnée, brunes, basanée, mais... mais malgré les différences, malgré vos traits exotiques qui ne sont pas les miens... il y a cette chose dans votre regard... Blanche s'arrêta. Pardonnez-moi, je ne voudrais pas vous importuner avec mes réflexions...

__________________________




i'm way to good at goodbyes

but every time you hurt me, the less that i cry and every time you leave me, the quicker these tears dry and every time you walk out, the less i love you. baby, we don't stand a chance, it's sad but it's true ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie Samaras
MESSAGES : 1022
ICI DEPUIS : 16/09/2017
CRÉDITS : ultraviolence (avatar), solosands (signature), mon chat d'amour justine (crackship)
COMPTES : l'agent secret britannique carter, l'américain sexy peter, la chanteuse déchue australienne sasha, la mignonne londonienne althea, le frenchie musicien milo, le marin canadien florian & le cavalier australien theo.
STATUT : lost and insecure, you find me (haran)
they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie)   they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) EmptyJeu 3 Jan 2019 - 0:33

La serveuse était assez familière pour toi, enfin elle avait l'air d'être familière. Parce que tu ne l'avais jamais vu ici, même si tu y passais tout ton temps. Alors tu la questionnais, sur son métier de serveuse. Elle n'était jamais là lorsque tu passais, c'était étrange. Et aujourd'hui, c'est comme si le destin vous fait vous rencontrer. « C'est dommage d'ailleurs, mais je suis ravi de vous rencontrer ! » répondis-tu sincèrement à la blonde. Son regard te perturbait énormément, comme si tu le connaissais. Il te rappelait quelque chose sans savoir d'où cela venait. Mais tu étais persuadé d'avoir déjà vu ces yeux quelque part. Tu jouais nerveusement avec tes lunettes posées sur la table et tu cachais ton téléphone pour observer cette fille. Vous n'aviez rien en commun. Elle était blonde, blanche de peau tandis que tu étais brune et légèrement basanée. On te disait, quand tu étais petite que tu avais hérité du physique incontestablement de ta mère mais cette dernière n'avait pas cessé de dire que tu avais les yeux de ton père, celui qu'elle avait aimé et qu'il l'avait laissé tombé comme une ordure. Une aventure qui avait duré seulement quelques mois, et lorsqu'il avait appris que ta mère était enceinte, il a fuit comme un mal propre. La blonde revint vers toi, et commença un petit monologue mais tu l'écoutais attentivement. Comme si vous étiez connecté, elle pensait à la même chose que toi. « Je... vous ne m'importunez pas » répondis-tu simplement à la jeune femme. Tu posais tes lunettes sur la table après avoir fini de les triturer et tu posais une main sur ton menton. « Je me disais la même chose, vous avez quelque chose qui me semble si familier mais je n'arrive pas à mettre la main dessus. On me dit souvent que j'ai le même regard que mon père mais je ne l'ai pas connu, donc je ne pourrais pas vous dire si cela vient de là » dis-tu tristement. Connaissait-elle ton père ? Surement, ce regard était si particulier.

__________________________



 
what things ☩
je veux ton âme ou rien, te montrer mes seins. Lécher ta peau sale, même si c'est banal. Je te veux pour amant, au milieu des champs. Être antisociale, ou une femme fatale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche Cambridge
MESSAGES : 388
ICI DEPUIS : 27/05/2018
CRÉDITS : (c) hampstead
COMPTES : violet + cleo + bella + brooke + beth
STATUT : but when you call me baby, i know i'm not the only one
they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie)   they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) EmptyJeu 24 Jan 2019 - 17:52

Il y avait quelque chose dans ces yeux. Quelque chose que la blonde reconnaissait, mais qu'elle ne pouvait pas dire. Chaque fois qu'elle posait ses yeux sur la jeune femme assise au comptoir, des images de son enfance apparaissaient dans sa mémoire. Elle, Charles, les moments qu'ils échangeaient en famille avant qu'elle ne décide de s'en émanciper. Avant qu'elle ne devienne cette femme rebelle cherchant à contrôler sa propre vie par elle et non pas par des gens qui ne se souciaient que de l'apparence. C'était Charles qu'elle voyait, surtout, au travers des yeux de la sulfureuse brune. Elle était familière, presque de famille même, mais tout le contraire de la tatoueuse. Belle, grande, élancée, des courbes parfaites là où il le fallait, de longs cheveux foncés, des yeux noisettes, des lèvres pulpeuses, un air exotique qui manquait à la blonde, toutes ces différences et pourtant elle lui semblait si similaire. Comme si un lien les unissait, sans même savoir quoi. Mais à force de monologuer seule, à force d'exposer ce qu'elle ressemblait, la blonde s'arrêta pensant qu'elle était éprise de folie. Pensant qu'elle était la seule à ressentir ces choses. Et importuner cette femme, loin en était son désir. Alors elle s'excusa, se retirant presque de sa vue, mais la brune la rattrapa avant sa fuite de sa douce voix qui lui demandait de rester, de continuer à discuter. Harmonie déposa ses lunettes sur la table et se montra pensive avant de poursuivre parlant de son père qu'elle n'avait pas connu, mais des ressemblances qu'elle avait. Et dès qu'elle mentionna cette information, Blanche fut éprise d'un haut-le-coeur qu'elle refoula sans trop le démontrer. Des images moins agréables se bousculèrent dans sa tête remplaçant celles de Charles contre celle de son père, Emeric, grand homme du domaine de la santé qui écoeurait sa propre fille tant il était exécrable. Vous n'avez jamais connu votre père ? Commença-t-elle doucement. Avez-vous des informations sur lui ? S'enquit-elle, en s'appuyant contre le bar pour être à la hauteur de la brune. Peut-être qu'elle était folle, peut-être que cette femme n'avait aucun lien avec elle, mais il y avait ce je-ne-sais-quoi qui les unissait sans même en être certain. On avait raconté, il y a de cela des années, que Emeric Cambridge n'avait pas toujours été fidèle à sa famille. On lui avait reproché des histoires de couchettes et des abonnements dans des agences pas trop légales. Ces rumeurs, il les avait toujours démentie, se justifiant par telle ou telle excuse tenant la route. Il y avait aussi eu des échos sur une amourette qui s'était transformée en catastrophe alors qu'il avait appris que sa maitresse était tombée enceinte. Comment se faisait-il que ce fût du domaine public ? Blanche ne le savait pas, mais son père, lui, avait toujours tenu mordicus à sa parole de fidélité envers sa famille. Est-ce qu'il aurait pu être en mesure de commettre ce genre de gestes ? Définitivement, Blanche y croyait fortement. Mais est-ce que cet enfant abandonné aurait pu être Harmonie ? Ça, elle ne le savait pas.

__________________________




i'm way to good at goodbyes

but every time you hurt me, the less that i cry and every time you leave me, the quicker these tears dry and every time you walk out, the less i love you. baby, we don't stand a chance, it's sad but it's true ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie Samaras
MESSAGES : 1022
ICI DEPUIS : 16/09/2017
CRÉDITS : ultraviolence (avatar), solosands (signature), mon chat d'amour justine (crackship)
COMPTES : l'agent secret britannique carter, l'américain sexy peter, la chanteuse déchue australienne sasha, la mignonne londonienne althea, le frenchie musicien milo, le marin canadien florian & le cavalier australien theo.
STATUT : lost and insecure, you find me (haran)
they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie)   they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) EmptyLun 28 Jan 2019 - 16:28

Lorsque tu regardais la blonde dans les yeux, tu remarquais que ce regard t’était des plus familiers. Mais en quoi, était-ce possible ? Tu ne comprenais pas comment cette fille pouvait être de ton entourage alors que tu ne l’avais jamais vu auparavant. C’était insane. Vous sembliez si similaire mais pourtant au physique si différent. Tu étais brune, grande, élancée, avec des jambes d’une longueur incroyable, la peau basanée. De son côté, elle était blonde aux yeux d’un vert magnifique. Mais cette lueur qui brillait en vous semblait être la même. Toute ta jeunesse, ta mère t’avait rabâché avec le fait que tu avais le même regard que ton père, et ça la perturbait beaucoup mais elle adorait ses yeux. C’était la seule chose dont tu savais de lui, ou peut-être qu’il était médecin, ça aussi c’était dans tes informations. Mais tu n’avais jamais eu la chance de le rencontrer, de savoir qui il était. Et toi, tu ne voulais pas non plus de ton côté, connaître cet homme qui a engrossé ta mère avant de s’enfuir simplement. Lorsque la jeune femme te demanda si tu avais plus d’information sur ton père, tu remis tes lunettes sur le nez et tu réfléchissais. Qu’est-ce que t’avait raconté ta mère à son sujet ? « Je ne l’ai jamais connu, mais ma mère m’a donné quelques informations à son sujet » avouas-tu à la blonde. Fouillant dans les notes de ton téléphone, tu partais à al recherche de ce qu’avait bien du te dire ta mère. En effet, tu avais écris tout ce dont tu avais comme informations. « Dans mes souvenirs, c’était un médecin, qui était marié… Et puis elle m’avait donné un nom, Cambridge. Ca vous parle ? » demandas-tu à la jeune femme en reposant tes lunettes sur le comptoir du bar, attendant de voir si la barmaid avait plus d’information que toi au sujet de ton père. Peut-être pourrait-elle t’aider à enfin savoir qui il était réellement.  

__________________________



 
what things ☩
je veux ton âme ou rien, te montrer mes seins. Lécher ta peau sale, même si c'est banal. Je te veux pour amant, au milieu des champs. Être antisociale, ou une femme fatale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche Cambridge
MESSAGES : 388
ICI DEPUIS : 27/05/2018
CRÉDITS : (c) hampstead
COMPTES : violet + cleo + bella + brooke + beth
STATUT : but when you call me baby, i know i'm not the only one
they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie)   they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) EmptyMar 2 Avr 2019 - 1:49

Il y avait ce quelque chose dans les yeux de la brune qui gardait Blanche captivée. Quelque chose qui lui rappelait sa maison, sa famille. Ils étaient si différentes, mais à la fois si similaires. Ce ne pouvait être que le fruit du hasard, il fallait qu'une explication logique s'y cache. C'est pourquoi la blonde questionna Harmonie, alors qu'elle lui ouvrit une porte mentionnant n'avoir jamais connu son père. Il y avait eu des rumeurs et maintenant qu'elle se tenait en fasse d'un regard qu'elle connaissait trop bien, Blanche ne pouvait faire comme si elle n'y croyait pas. Harmonie avait les yeux des Cambridge. Blanche questionna la femme, du mieux qu'elle le pouvait, sans avoir l'air de trop insister. Il fallait qu'elle comprenne. Il fallait qu'elle démystifie ce mystère qui planait depuis bien trop longtemps. Dans l'espoir qu'elle se souvienne d'un ou de deux commentaires sur son géniteur, Blanche insista, lui demandant si elle avait des informations. La brune posa à nouveau ses lunettes sur son nez, réfléchissant. Puis, elle osa sortir son portable pour clarifier ce qu'elle savait. Blanche reposa le chiffon qu'elle avait utilisé pour essuyer les verres sur le comptoir du bar, attendant patiemment.
Elle sentit ses jambes faiblir. Son coeur battait la chamade dans sa cage thoracique. Elle ventilait. Il faisait chaud, trop chaud. Vous... Vous êtes certaine ? Questionna-t-elle en se tenant au bar comme un appui pour la maintenir debout. Le dire dans sa tête et l'entendre venant de quelqu'un était deux choses totalement différentes. Cambridge... C'est mon nom. Le médecin marié, c'était son père. La colère l'envahit. Comment avait-il pu réellement faire cela à sa mère ? Comment avait-il pu faire un enfant et la taire toute sa vie ? Je... Sa tête tournait. Il commençait à faire trop chaud. Elle secoua la tête. Pardon, j'ai besoin d'air! Son coeur allait exploser, il lui fallait respirer. Blanche courue vers la sortie du bar. Une fois à l'extérieur, elle avala une gorgée d'air qui descendit dans ses poumons, tentant de calmer ses émotions mixtes.

__________________________




i'm way to good at goodbyes

but every time you hurt me, the less that i cry and every time you leave me, the quicker these tears dry and every time you walk out, the less i love you. baby, we don't stand a chance, it's sad but it's true ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie Samaras
MESSAGES : 1022
ICI DEPUIS : 16/09/2017
CRÉDITS : ultraviolence (avatar), solosands (signature), mon chat d'amour justine (crackship)
COMPTES : l'agent secret britannique carter, l'américain sexy peter, la chanteuse déchue australienne sasha, la mignonne londonienne althea, le frenchie musicien milo, le marin canadien florian & le cavalier australien theo.
STATUT : lost and insecure, you find me (haran)
they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie)   they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) EmptyMer 8 Mai 2019 - 0:55

Elle te troublait, cette fille. Parce qu’elle te rappelait vaguement quelque chose. Mais tu ne savais pas d’où ni pourquoi. Alors tu avais fini par engager cette discussion avec elle, et tu continuais à persister par rapport à ton père biologique. A l’entente de son nom, la jeune femme devenait blanche comme un linge. « Oui, c’est ça. Ma mère m’a juste donné ça comme information » dis-tu à la jeune femme alors qu’elle se tenait contre le bar. « Pourquoi ? Vous avez des informations, vous le connaissez ? » demandas-tu nerveusement. Si elle réagissait comme ça, c’était pour une bonne raison, après tout. Mais tu ne réalisais pas avant qu’elle te dise que Cambridge c’était bien son nom de famille. Ta gorge se serra, ta tête recevait tellement d’information qu’elle tournait. « Je… je suis désolé ? » dis-tu en arquant un sourcil. Tu t’excusais mais pourquoi ? Au final, tu n’y étais pour rien si le père de la jeune femme avait trompé sa femme. Et tu étais le fruit de cette tromperie. Mais tu persistais à te dire que tu n’avais pas besoin de t’excuser, même si tu voyais qu’elle était pas bien. La jeune femme sortait du bar, en furie, prétextant avoir besoin d’air. Et toi, tu avais besoin de finir ton verre, comme si ça allait t’apporter toutes les réponses dont tu avais besoin. Tu étais donc la soeur de cette femme ? Enfin, peut-être était-ce quelqu’un d’autre, ce nom semblait commun après tout. Tu attrapais tes affaires et tu partais dehors rejoindre la serveuse. Elle était entrain de se calmer, face à cette nouvelle fracassante. « Je comprends que ça peut-être dur à digérer, mais ça l’est pour moi aussi » dis-tu finalement en soufflant. « Je veux pas vous embêter plus que cela, je vous laisse mon numéro si vous voulez et que vous voulez apprendre à me connaître vu qu’on… qu’on doit être de la même famille » dis-tu en tendant ta carte professionnelle à la jeune femme d’une main tremblante.

__________________________



 
what things ☩
je veux ton âme ou rien, te montrer mes seins. Lécher ta peau sale, même si c'est banal. Je te veux pour amant, au milieu des champs. Être antisociale, ou une femme fatale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) Empty
MessageSujet: Re: they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie)   they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
they say sisterhood is the strongest, is it ? (harmonie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: rues commerçantes :: Wojna's-
Sauter vers: