AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 could you take care of a broken soul ? (aelya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1101
ici depuis : 18/06/2018
crédits : old money / crack in time (sign) ; faust (icons)
statut : « pour toi je ferais parler la poudre jusqu'à c'que mon chargeur soit vide. » (aelya)
MessageSujet: could you take care of a broken soul ? (aelya)   Sam 20 Oct 2018 - 23:25

La fin de son service arrivait, doucement mais sûrement, le rapprochant un peu plus de ce qu'il avait attendu pendant des jours interminables : ses retrouvailles avec Aelya. Quelques jours s'étaient écoulés depuis la dernière soirée où ils avaient tous les deux laissé entendre qu'ils étaient prêts à se donner une nouvelle chance, conscients que la séparation était plus que destructrice sur leur état physique et moral. Niels avait l'impression que son quotidien avait repris des couleurs, que le voile noir qui l'avait surplombé pendant trois mois entiers commençait à se déchirer progressivement, à laisser passer quelques rayons de soleil, lui laissant enfin la possibilité d'entrevoir la lumière. Il était sûrement un peu moins aigri ces derniers jours, moins sur la défensive aussi, comme si son humeur avait changé du tout au tout depuis qu'il avait renoué avec la brune. Pour autant, Niels savait qu'il n'était pas guéri, pas tout à fait, que la peur de savoir que ça ne marcherait pas entre eux était encore bien présente, au creux de ses entrailles, lui donnant des sueurs froides rien qu'à l'idée de penser que leur relation était vouée à l'échec. Et il pensait, beaucoup trop, l'obligeant à faire taire ces voix qui ne lui laissaient aucun répit en utilisant la manière forte. Il ignorait le nombre de cachets qu'il prenait par jour, le soir avant de s'endormir, préférant mettre ça sur le compte de ces insomnies qui lui ruinaient la santé. D'ailleurs, Niels s'était occupé de ranger les derniers brancards qui trainaient dans les couloirs, faisant mine de prendre son temps simplement pour profiter de l'absence de témoins oculaires afin d'aller se procurer ses somnifères dans la pharmacie de l'hôpital. Il faisait ça avec un naturel déconcertant, usant de sa grande discrétion et de sa ruse pour parvenir à obtenir ce qu'il voulait. Après avoir jeté un coup d’œil autour de lui, il s'engouffra derrière cette porte blindée dont il avait récupéré le code, cherchant ses pilules magiques qu'il trouva rapidement, se servant d'une boîte qu'il rangea dans sa poche. Satisfait, il se dépêcha de sortir de la pièce avec la même discrétion avant de tomber nez-à-nez avec Aelya, ce qui eut le don de le faire légèrement sursauter. « Putain tu m'as fait flipper... » Souffla-t-il, son cœur battant la chamade avant qu'il ne se rende compte que ce n'était certainement pas une manière d'accueillir la femme qu'il aimait, surtout qu'elle était visiblement venue lui faire une surprise en passant sur son lieu de travail. « Qu'est-ce que tu fais ici mon amour ? » Il s'approcha d'elle, déposant un tendre et rapide baiser sur ses lèvres, tentant de garder un air serein et calme pour ne pas éveiller ses soupçons. « Je pensais à toi justement, j'allais t'appeler pour te dire que j'avais bientôt fini et que du coup... j'étais bientôt de nouveau à toi. » Ajouta-t-il, un sourire espiègle venant étirer ses lèvres avant de lui adresser un clin d’œil.

__________________________

passion
i could spend my life in this sweet surrender, i could stay lost in this moment forever, every moment spent with you is a moment i treasure.
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1303
ici depuis : 25/05/2018
crédits : rainbowsiri (av), Astra (sign), Solosands & cliffs edge (icon)
statut : Dévotion passionnelle pour laquelle son affection est démentielle (Niels).
MessageSujet: Re: could you take care of a broken soul ? (aelya)   Dim 21 Oct 2018 - 11:23

Elle s'était blottie dans ses draps respirant la solitude la nuit où Niels était venu chez elle. Sur le coup, elle avait regretté, se sentant soudainement en proie à ses faiblesses maintenant qu'elle était seule face à elle-même. Elle n'avait pas résisté à l'appel de ses pilules, se confortant en se disant que la dose n'était pas si élevée qu'à l'habitude. Elle ne voulait pas comprendre qu'elle avait un problème, elle qui était si indépendante dans ses choix et ses volontés. Elle savait que tout ça avait déjà changé à la rencontre de Niels et que ça continuait d'évoluer avec leur séparation.

Elle avait besoin de le voir. Elle s'était débattue avec sa conscience pour ne pas sombrer trop vite dans ses bras mais le résultat apportait d'autres conséquences, puisqu'elle tentait toujours d'éloigner Niels avec de la morphine. Alors, durant son jour de congé, elle avait tout simplement cédé à l'envie de le retrouver. Sans le prévenir, elle s'était rendue jusqu'à son lieu de travail, cherchant du regard l'homme de sa vie au travers des couloirs aux murs et au plafond blanc. Elle aperçut sa silhouette au loin, et prit l'initiative de le suivre quand elle se retrouva nez-à-nez avec lui, remarquant qu'il sortait d'une pièce. Aelya sourit à sa réaction, satisfaite de l'avoir surpris.

- Je voulais te faire une surprise, j'espère que t'es content, répondit-elle en lui offrant un baiser.

Elle s'approcha davantage de lui à l'entente de ses mots, réduisant les quelques centimètres qui les séparait de manière enjoleuse.

- Justement, on pourrait s'amuser ici... Souffla-t-elle en montrant des yeux la pièce où il venait de sortir.

Elle emprisonna ses lèvres de manière passionnée, faisant glisser ses mains sur son torse avant de venir les placer en dessous de la ceinture pour égayer son désir. Au même moment, elle sentit quelque chose dans sa poche. Aelya faufila ses doigts entre les coutures pour attraper une boîte. Elle détailla l'écriture et comprit directement de quoi il s'agissait. Fronçant les sourcils, son regard remonta vers lui, demandant silencieusement des explications. L'inquiétude était perceptible dans ses iris, et tout un tas de questions se balançaient dans son esprit. Pour autant, elle tentait de rester calme pour ne pas le braquer.

__________________________



i won't let go
I don't want this moment to ever end, Where everything's nothing without you. I'll wait here forever just to, to see you smile, 'Cause it's true: I am nothing without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1101
ici depuis : 18/06/2018
crédits : old money / crack in time (sign) ; faust (icons)
statut : « pour toi je ferais parler la poudre jusqu'à c'que mon chargeur soit vide. » (aelya)
MessageSujet: Re: could you take care of a broken soul ? (aelya)   Dim 21 Oct 2018 - 14:00

Il s'était attendu à ressentir encore plus le manque depuis qu'ils s'étaient retrouvés cette nuit-là et qu'ils avaient cédé à cette envie mutuelle de se perdre dans l'âme de l'autre. C'était sûrement encore plus difficile pour Niels d'écouter sa raison alors que tout ce qu'il souhaitait, à chaque instant de sa vie, c'était de la retrouver pour de bon. S'il comprenait parfaitement son désir de ne pas vouloir précipiter les choses, il savait néanmoins qu'il allait devoir faire preuve de beaucoup de patience et quand on s'appelait Niels, il était clair que ça n'était pas vraiment une qualité naturelle. Mais pour elle, il n'avait aucune limite et il s'était mis dans la tête que plus rien ne pourrait les séparer de nouveau. Son cœur s'était agité en la voyant apparaître devant lui alors qu'il venait de sortir de cette pièce dans laquelle il n'avait d'ailleurs strictement rien à faire. Il se força à paraître naturel, souriant à ses mots en hochant doucement la tête avant de répondre à son baiser. « Ouais, tu devrais m'en faire plus souvent. » Souffla-t-il, à proximité de ses lèvres dont la douceur lui avait terriblement manqué. Il s'était redressé, comprenant à travers ses iris qu'elle avait une autre idée en tête. Il savait que c'était risqué de vouloir s'envoyer en l'air ici, parce-qu'il n'avait rien à faire ici en temps normal, donc encore moins si c'était pour déshabiller Aelya et lui faire l'amour. Mais il n'eut pas même le temps de répliquer qu'il se retrouva plaqué contre la porte derrière lui, subissant le désir que lui provoquait les mains baladeuses et expertes de la brune alors que ses lèvres avaient retrouvé les siennes dans un échange fiévreux. « Bébé... attends... » Tenta-t-il de lui dire entre deux souffles, ses mains glissant le long de sa chute de reins. Alors qu'il s'était finalement fait à l'idée qu'ils allaient vraiment se retrouver ici, Niels sentit Aelya rompre le baiser, ouvrant les yeux pour comprendre qu'elle avait trouvé la boîte qu'il avait rangée dans sa poche. Il croisa son regard, tentant de trouver une explication rapide sans paraître plus inquiet que ça. « Ouais... C'est mon traitement pour dormir. » Il récupéra la boîte entre ses mains, conscient que c'était risqué qu'on découvre qu'il était en possession de ces médicaments pour lesquels il n'avait aucune prescription. « J'ai fini, je vais me changer. » Ajouta-t-il, détournant maladroitement la conversation, ses doigts se faufilant entre ceux d'Aelya pour l'entraîner avec lui jusque dans les vestiaires. Il laissa un silence s'écouler, empreint d'une tension difficilement dissimulable puisqu'il savait qu'Aelya se retenait de le bombarder de questions. Il la laissa s'installer alors qu'il rejoint son casier, retirant sa tenue de travail pour enfiler ses vêtements, rangeant discrètement la boîte dans sa poche.

__________________________

passion
i could spend my life in this sweet surrender, i could stay lost in this moment forever, every moment spent with you is a moment i treasure.
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1303
ici depuis : 25/05/2018
crédits : rainbowsiri (av), Astra (sign), Solosands & cliffs edge (icon)
statut : Dévotion passionnelle pour laquelle son affection est démentielle (Niels).
MessageSujet: Re: could you take care of a broken soul ? (aelya)   Dim 21 Oct 2018 - 14:29

Elle n'avait pas résisté bien longtemps à l'envie de le revoir, parce que depuis cette nuit, elle n'avait que senti le besoin de voir ces retrouvailles se produire encore. Elle ne pouvait plus penser à rien d'autre qu'à lui, et si ça avait toujours été le cas, pour une fois, elle n'avait plus envie de pleurer en songeant à eux deux. Pour une fois, elle avait l'impression qu'ils pouvaient recoller les morceaux de leur histoire qu'ils avaient encore fini par briser. Aelya tentait de ne pas s'imaginer le pire, parce qu'elle avait besoin de croire qu'ils puissent s'aimer sans se détruire. C'était tout ce que son psy lui avait dit de ne pas faire, et fallait croire que s'il réussissait à l'influencer dans ses choix quand elle le voyait, elle n'avait jamais partagé son avis et ça n'avait pas arrangé son cas que de se détacher de la seule personne qui la faisait vivre.

Le regard illuminé par l'amusement et la séduction, elle avait sourit à ses mots, bien déterminée à revenir autant qu'il souhaitait s'imprégner de sa présence dans son quotidien. L'apat du danger l'attirait encore une fois, et elle savait que Niels était le partenaire idéal pour jouer avec le feu. Alors elle avait commencé à lui faire comprendre ce qu'ils pouvaient bien faire le temps de quelques minutes. Elle avait toujours besoin de sentir la chaleur de son corps envelopper le sien. Mais ce qu'elle découvrit reprima le désir qui s'enflamma en elle. Elle avait besoin de savoir ce qu'il faisait avec cette boîte même si Aelya le savait déjà. Elle désirait l'entendre se justifier, discuter de ça avec lui parce qu'elle avait peur qu'il ne prenne le même chemin qu'elle. Le pire, c'est qu'elle ne pouvait même pas lui faire la morale.

Elle soupira, le suivant dans les vestiaires, non sans remarquer qu'il ne lâchait pas cette boîte qu'elle voulait balancer à la poubelle. Aelya se posta contre le mur, les bras croisés sur sa poitrine, ne sachant par où commencer. La tension était palpable et elle voyait bien qu'il n'avait pas envie d'en parler.

- T'as un traitement pour dormir ? Donc t'es allé voir un médecin pour ça ? Demanda-t-elle de manière presque sarcastique, sachant pertinemment la vérité.

Elle le regarda, plissant les lèvres sous le coup de la nervosité.

- Niels... C'est toi qui m'a dit qu'il fallait pas tomber là-dedans. J'ai l'impression que tu fais exactement la même chose.

Elle fit quelques pas pour attirer son attention, encadrant son visage avec ses mains pour qu'il ne vienne à la regarder dans les yeux, pour qu'il perçoive à quel point ça la touchait.

- Bébé... Je m'inquiète pour toi, avoua-t-elle.

__________________________



i won't let go
I don't want this moment to ever end, Where everything's nothing without you. I'll wait here forever just to, to see you smile, 'Cause it's true: I am nothing without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1101
ici depuis : 18/06/2018
crédits : old money / crack in time (sign) ; faust (icons)
statut : « pour toi je ferais parler la poudre jusqu'à c'que mon chargeur soit vide. » (aelya)
MessageSujet: Re: could you take care of a broken soul ? (aelya)   Dim 21 Oct 2018 - 15:19

C'était ce qu'il avait essayé de lui dire à demi-mots la nuit où ils s'étaient retrouvés, quand il avait à son tour découvert le flacon de morphine avec lequel elle noyait sa douleur. Il avait compris qu'ils traversaient la même épreuve et que même à distance, ils étaient capables de plonger dans les mêmes conneries, sans se rendre compte qu'ils se détruisaient à petit feu. Mais là, maintenant qu'il venait d'être pris en flagrant délit, devant les yeux accusateurs d'Aelya, il n'avait plus vraiment envie de parler de ça, sûrement parce-que la vérité lui faisait bien trop peur. Il détestait l'idée d'être accro à ces merdes, et d'ailleurs, il continuait naïvement de penser qu'il pouvait encore s'en passer alors que la dernière chose qu'il faisait avant de s'endormir était de vérifier qu'il avait pris sa dose. Dans un silence de mort, il l'avait invité à le suivre jusque dans les vestiaires, profitant d'être dos à elle pour reprendre ses esprits, soufflant discrètement bien qu'il savait qu'il allait lui devoir des explications. Et d'ailleurs, Aelya ne tarda pas à reprendre la parole, le questionnant sur ce traitement qu'il avait évoqué et qui évidemment, avait éveillé ses doutes. « Ça aurait pas changé grand chose, on m'aurait prescrit la même chose de toute façon. J'ai juste pris les devants. » Répondit-il, restant dos à elle pendant qu'il remettait son t-shirt et finissait d'accrocher sa tenue. Il ferma les yeux un instant à ses mots, conscient qu'il n'avait plus aucune crédibilité maintenant qu'elle venait de découvrir qu'il se shootait lui aussi. « Je sais ce que je fais, Aelya. J'fais attention aux doses, ça risque rien. » Répondit-il, d'une voix claire, espérant lui montrer qu'il gérait la situation alors qu'en vérité, c'était tout sauf le cas. Il l'entendit s'approcher de lui, l'obligeant à détourner le regard de son casier pour ancrer ses yeux dans les siens, y percevant cette inquiétude qu'il aurait aimé balayer. « T'as pas à t'en faire mon amour, je t'assure que ça va... » Murmura-t-il, tentant d'être convainquant, s'approchant un peu plus d'elle pour déposer tendrement ses lèvres contre son front avant de la regarder à nouveau. « J'ai du mal à dormir... ça m'aide juste à avoir des nuits complètes, c'est tout. » Ajouta-t-il, passant sa main sur sa joue sans lâcher son regard. Il détestait l'idée d'encombrer son esprit déjà tourmenté avec de nouvelles inquiétudes, conscient qu'elle n'avait pas besoin de ça alors qu'elle devait déjà s'occuper de ses propres problèmes. « J'ai peut-être abusé une ou deux fois au début, mais ça va mieux maintenant. » Avoua-t-il, n'ayant pas envie de lui mentir complètement, se sentant obligé de lui dévoiler quelques parts de vérité.

__________________________

passion
i could spend my life in this sweet surrender, i could stay lost in this moment forever, every moment spent with you is a moment i treasure.
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1303
ici depuis : 25/05/2018
crédits : rainbowsiri (av), Astra (sign), Solosands & cliffs edge (icon)
statut : Dévotion passionnelle pour laquelle son affection est démentielle (Niels).
MessageSujet: Re: could you take care of a broken soul ? (aelya)   Dim 21 Oct 2018 - 16:09

Elle avait su dès le départ que ça pouvait arriver, qu'ils ne chutent, chacun de leur côté, parce qu'ils ressentaient la même peine et qu'ils avaient bien compris que certaines choses pouvaient les aider à tenir à distance la douleur. Rien n'arrivait à réparer ce qui était brisé en elle, mais à défaut d'avoir Niels pour le faire, elle avait pu avoir une béquille sur laquelle se tenir, espérant qu'un jour, elle puisse marcher sans. Au lieu de ça, elle s'était rajoutée plus de problèmes en essayant de régler le sien. Aelya n'avait pas voulu croire qu'elle avait besoin de morphine pour oublier Niels, qu'elle pouvait s'en défaire quand elle voulait, et que si elle ne le faisait pas, c'était uniquement parce qu'elle ne possédait aucune raison valable pour se sevrer. Quand elle avait fait une overdose, elle avait déchanté, remarquant qu'elle avait totalement perdu le contrôle et que même en frôlant la mort, elle en voulait encore parce que le visage de l'homme qu'elle aimait la hantait. Mais maintenant qu'elle l'avait retrouvé, elle continuait dans sa démarche, en sachant pertinemment qu'elle n'avait plus d'excuse puisque Niels la réparait.

En proie à son inquiétude, elle avait levé les yeux au ciel à sa remarque, frustrée qu'il agisse de manière totalement détachée sur ce sujet qui était plus que sérieux pour elle.

- Ouais, ça aurait rien changé, juste que tu t'en serais sûrement pas tiré avec le nombre de pilules que tu veux.

Elle s'avançait peut être, mais elle sentait qu'il abusait sur les doses et qu'il en prenait sûrement trop régulièrement. Il fallait juste s'intéresser à son comportement pour s'en apercevoir, même s'il tentait de rationaliser son attitude. Elle peinait à s'apaiser, à le croire même. Parce qu'elle avait l'impression de se voir en lui, quand elle faisait tout pour dissimuler sa dépendance.

- Y'a des risques, si, et tu le sais très bien, répondit-elle fermement.

Elle l'écoutait, sachant que de toute façon il ferait tout pour répondre à ses doutes d'une manière habile. Son cœur loupa un battement quand il déclara qu'il avait abusé.

- Comment ça, t'as abusé ? Demanda-t-elle, stressée. Bébé... Tu peux pas continuer comme ça. Faut que tu réduises les doses.

Elle prit sa main dans la sienne, nouant ses doigts aux siens.

- Je veux rester avec toi ce soir. Je veux que tu te sentes bien. Et puis je suis bien qu'avec toi aussi.

C'était une manière de lui faire comprendre qu'il n'avait en tout cas aucune raison de prendre des somnifères aujourd'hui, et ça lui permettait de ne pas réfléchir à ses pilules non plus, comme si elle s'imaginait qu'ils pouvaient tenir à distance leurs démons s'ils restaient ensemble.

__________________________



i won't let go
I don't want this moment to ever end, Where everything's nothing without you. I'll wait here forever just to, to see you smile, 'Cause it's true: I am nothing without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1101
ici depuis : 18/06/2018
crédits : old money / crack in time (sign) ; faust (icons)
statut : « pour toi je ferais parler la poudre jusqu'à c'que mon chargeur soit vide. » (aelya)
MessageSujet: Re: could you take care of a broken soul ? (aelya)   Dim 21 Oct 2018 - 18:40

C'était sûrement lâche comme comportement, que de prendre le risque de sombrer dans une routine rythmée par la prise de drogues plutôt que d'affronter ses douleurs, et d'au moins tenter de les vaincre. Niels avait su dés le départ qu'il en était incapable, parce-qu'il lui était impossible de relever la tête tout en pensant au fait qu'il avait perdu l'amour de sa vie. Elle était son seul espoir, et il l'avait détruit de ses propres mains, s’autodétruisant au passage. Être loin d'elle ne lui avait jamais rien apporté de bon, le laissant simplement seul avec ses tourments qu'il ne savait pas gérer par lui-même et qu'il était incapable de contrôler. Niels n'avait jamais su prendre soin de lui, préférant largement vivre l'instant comme il lui semblait juste de le vivre, ne se souciant jamais des répercussions que ses actes pouvaient avoir sur lui-même. Alors, durant ces trois mois, il s'était retrouvé de nombreuses fois dans des situations plus que délicates, confronté aux conséquences de son impulsivité, celle qu'Aelya aurait pu calmer si elle avait été avec lui. Il avait tenté de réprimer son manque de jugeote lorsqu'il se retrouvait en société, décidant de passer son temps chez lui, à se démonter les neurones avec ces substances qu'il se procurait comme il le voulait, n'ayant même plus besoin de faire appel à son dealer. Il resta de marbre à la réponse d'Aelya, comprenant à travers ses mots qu'elle s'inquiétait pour lui, de la même manière qu'il l'avait fait avec elle en découvrant son flacon de morphine. « C'est pas important si j'en abuse pas. J'me sers pas toutes les cinq minutes si c'est ce que tu veux savoir. » Ajouta-t-il, en soupirant légèrement. Il aurait aimé la rassurer mais lui-même comprenait qu'il était à court d'arguments valables et plausibles. Il était incapable de lui mentir, de toute façon, elle le connaissait trop bien pour pouvoir rentrer dans son jeu si jamais il tentait de la balader. Il baissa les yeux à sa question, affichant une mine embarrassée à l'idée de lui dévoiler certaines vérités qu'il aurait préféré taire. « Je.. C'était au début, je jaugeais mal les doses. J'en ai pris un peu trop... ou du moins assez pour que j'oublie de me réveiller pour aller travailler. » Avoua-t-il, le regard fuyant, continuant de prendre ça à la légère, sans ne jamais évoquer le mot overdose. Parce-qu'il se rappelait s'être réveillé avec des pertes de mémoire, en plein milieu de la journée, sans savoir où il était, ni ce qu'il s'était passé. « J'ai réduit les doses bébé, je te promets que je l'ai fait. » Ajouta-t-il, plantant son regard dans le sien en hochant légèrement la tête lorsqu'elle reprit la parole, caressant le dos de sa main avec son pouce. « Reste avec moi autant que tu veux. J'te dirais jamais non, tu le sais bien. » Il ne pouvait pas être plus heureux que lorsqu'elle était avec lui, surtout que le manque se faisait de plus en plus insistant ces derniers jours. Il s'approcha lentement d'elle pour retrouver ses lèvres, l'embrassant beaucoup plus tendrement en l'attirant un peu plus contre lui. « On rentre ? » Finit-il par murmurer, le souffle un peu court, un faible sourire s'inscrivant sur ses lèvres.

__________________________

passion
i could spend my life in this sweet surrender, i could stay lost in this moment forever, every moment spent with you is a moment i treasure.
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1303
ici depuis : 25/05/2018
crédits : rainbowsiri (av), Astra (sign), Solosands & cliffs edge (icon)
statut : Dévotion passionnelle pour laquelle son affection est démentielle (Niels).
MessageSujet: Re: could you take care of a broken soul ? (aelya)   Dim 21 Oct 2018 - 19:14

Elle ne pouvait pas s'empêcher de culpabiliser, quand bien même ce n'était pas de sa faute. Elle se disait que si elle avait décidé de revenir vers lui plus vite, peut être qu'elle aurait pu empêcher ça même si c'était lui qui avait désiré de rompre le contact. Elle voulait l'aider, rattraper ce qu'elle n'avait pas ou faire durant ces trois mois même si ça signifiait de le laisser s'approcher d'un peu trop près, comme avant. Elle voulait prendre le risque de souffrir, qu'il ne l'abandonne encore une fois si c'était pour lui sauver la vie parce qu'elle savait très bien vers quoi il tendait en s'adonnant à la consommation de cette drogue.

Elle lâcha un petit rire sarcastique à sa remarque teintée de désinvolture, sombrant peu à peu dans l'angoisse qu'il ne pouvait calmer.

- Tu te sers juste une fois par jour depuis des mois, c'est pas grand chose c'est clair. Je sais très bien que tu te contentes pas du strict minimum, Niels.

Elle le connaissait lui et sa tendance à abuser dans tout ce qu'il faisait. Ils étaient les mêmes, ne pouvant se satisfaire du juste milieu, vivant et subissant la vie dans tous ses extrêmes. Elle écarquilla légèrement les yeux à sa déclaration où il avouait qu'il avait déjà dépassé les bornes. Elle comprenait qu'il ne contrôlait pas sa situation, c'était assez pour activer son rythme cardiaque qui s'emballait sous le coup de l'inquiétude.

- C'est pas rien. Faut que tu arrêtes... Je t'aiderai si tu veux mais faut que tu le fasses, je peux pas te laisser prendre autant de risques, secoua-t-elle la tête, pensant au pire.

Elle regardait leurs mains liées, la mâchoire serrée, tentant de croire à ses paroles qui en réalité ne la rassuraient pas puisqu'il avait un pieds dedans dans tous les cas.

- T'arrives toujours à avoir ce que tu veux de toute façon, rigola-t-elle en songeant au fait qu'à la base, elle devait tenir ses distances pour y aller tranquillement.

Elle répondit à son baiser, toujours contrariée par le fait qu'il prenait ça à la légère, avant de hocher la tête à sa proposition. Elle prit sa main dans la sienne afin de sortir de son lieu de travail.

- Je veux juste que tu prennes soin de toi. Mais tu veux pas le faire et ça me frustre, ajouta-t-elle sur le chemin jusqu'à sa voiture.

__________________________



i won't let go
I don't want this moment to ever end, Where everything's nothing without you. I'll wait here forever just to, to see you smile, 'Cause it's true: I am nothing without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1101
ici depuis : 18/06/2018
crédits : old money / crack in time (sign) ; faust (icons)
statut : « pour toi je ferais parler la poudre jusqu'à c'que mon chargeur soit vide. » (aelya)
MessageSujet: Re: could you take care of a broken soul ? (aelya)   Dim 21 Oct 2018 - 20:00

Il ne voulait pas l'inquiéter en lui révélant sa prise quotidienne de drogues et en même temps, il savait bien que c'était inévitable puisqu'elle faisait de nouveau partie de sa vie. Il angoissait à l'idée qu'elle découvre comment il gérait son quotidien sans elle, qu'elle se rende compte à quel point il avait touché le fond depuis qu'ils s'étaient séparés. Niels savait pourtant qu'Aelya l'avait vu à de nombreuses reprises dans ses pires jours, dans les pires humeurs possibles, mais elle n'avait sûrement pas idée des ténèbres qui l'avaient englouti cette fois-ci et dont il parvenait à peine à se dépêtrer. Il tentait de ne pas couler complètement, se rattachant à la lumière qu'Aelya avait amené dans sa vie depuis qu'elle avait laissé entendre qu'ils pourraient se retrouver. Il essayait de se reprendre en main, non sans difficultés, comprenant qu'il n'avait plus aucun intérêt à se laisser dépérir comme il l'avait fait durant ces trois mois. Il soupira aux mots d'Aelya qui lui rappelaient qu'il se laissait toujours emporté par ses envies d'excès, sans prendre en considération les conséquences que ça pourrait engendrer. « Qu'est-ce que ça peut faire ? J'suis encore vivant, et je peux avoir du répit la nuit, j'vois pas en quoi c'est dérangeant. » Ajouta-t-il, sûrement un peu énervé qu'on l'expose face à son problème, qui dans sa tête, n'en était toujours pas un. Il se força à respirer un peu plus profondément, pour évacuer cette tension qu'il avait du mal à gérer, adressant un regard désolé à Aelya. Niels la regarda dans les yeux, sentant son inquiétude lui sauter à la gorge alors qu'elle lui demandait d'arrêter ses doses, sentant soudainement la panique se diffuser en lui en pensant au fait que ses démons reviendraient la nuit. « Bébé... ça marche bien. J'en ai vraiment besoin pour dormir... j'peux pas arrêter comme ça. » Et à travers ces derniers mots, il comprenait qu'il était bien plus atteint que ça, que son addiction était réelle parce-qu'il ne s'imaginait pas pouvoir s'en sortir sans ces pilules qui lui apportaient du répit. Il baissa la tête, prenant finalement conscience d'où il en était arrivé, laissant un silence pesant surplomber leurs âmes déchirées. L'idée qu'Aelya serait avec lui ce soir parvenait néanmoins à réchauffer son cœur et sa peau refroidie par la distance qu'ils s'étaient imposés pour ne pas précipiter les choses. « C'est pour ça que tu m'as choisi, non ? » Ajouta-t-il, avec cet air espiègle, se penchant vers elle pour lui voler un dernier baiser avant de fermer son casier et de prendre la direction du parking, sa main fermement attachée à la sienne. « T'es meilleure que moi pour le faire. C'est surtout ça le problème. » Avoua-t-il, lui faisant comprendre qu'il n'y avait qu'elle qui était capable de le détourner de ses tourments. Il déverrouilla les portes de sa voiture, prenant place à l'intérieur avant de mettre le contact. « J'ai toujours su que j'y arriverais pas sans toi, c'est juste impossible. Et j'suis désolé d'être comme ça... parce-que je déteste savoir que je t'inquiète. Mais j'peux pas me mentir à moi-même, je peux pas faire semblant d'être heureux quand t'es pas là. » Avoua-t-il, démarrant la voiture pour commencer à prendre la direction de son appartement, y arrivant au bout de quelques minutes avant qu'il ne se gare sur sa place habituelle.

__________________________

passion
i could spend my life in this sweet surrender, i could stay lost in this moment forever, every moment spent with you is a moment i treasure.
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1303
ici depuis : 25/05/2018
crédits : rainbowsiri (av), Astra (sign), Solosands & cliffs edge (icon)
statut : Dévotion passionnelle pour laquelle son affection est démentielle (Niels).
MessageSujet: Re: could you take care of a broken soul ? (aelya)   Dim 21 Oct 2018 - 20:42

Aelya ne savait pas quoi dire ni quoi faire pour lui faire comprendre que le problème ne venait pas des médicaments mais de l'utilisation qu'il en faisait, et du lien qui s'était créé avec ces choses. Si elle ne pouvait pas lui faire la morale, elle pouvait au moins tenter de lui faire ouvrir les yeux sur sa situation parce qu'elle n'avait pas envie de le voir courir à sa perte. C'était impensable, et c'était déchirant de subir encore une fois l'impuissance qui ne faisait que de lui rappeler à quel point elle était inutile dans sa position. Elle avait cette impression de ne servir qu'à lui attirer des problèmes même si elle voulait croire qu'elle était capable de le sauver de lui-même, comme elle avait tenté de le faire à maintes reprises quand ils étaient ensemble.

- Ce qui va pas, c'est que t'agis comme si c'était normal alors que ça l'est pas. Et t'as pas l'air d'en avoir conscience, répondit-elle, tendue.

Parce qu'elle aussi, elle pensait que ce n'était rien de grave que de prendre un peu de morphine jusqu'à ce qu'elle finisse à l'hôpital. Les doses n'avaient que fait d'augmenter pour en ressentir encore les effets, lui faisant complètement perdre pieds. Et le problème, c'était que c'était le cas pour toutes les drogues. Il pouvait lui aussi décidé d'en prendre plus pour fuir sa réalité, jugeant que les avantages que ça lui procurait se faisaient plus rares. Elle figea son regard dans le sien au moment où il avoua par lui-même qu'il en avait besoin. Son cœur se fissura, déplorant leur condition mutuelle qui s'assemblait encore une fois.

- T'en as plus envie. T'en as besoin, ajouta-t-elle, insistant sur les mots pour lui faire prendre conscience qu'il avait dépassé un stade.

Elle luttait pour ne pas sombrer dans la tristesse, choisissant de le suivre chez lui pour leur propre bien à tous les deux, répondant plus rapidement à ce désir qu'elle n'aurait dû le faire. Elle sourit légèrement à sa remarque, acquiesçant à sa rétorque.

- Et je te choisirais encore, soupira-t-elle, feignant l'agacement.

Elle marchait avec lui jusqu'à sa voiture, lui faisant part de son angoisse qui n'arrivait pas à la quitter, comme une seconde peau qui se fondait sur la sienne.

- Je t'ai pas demandé de faire semblant... Mais je voulais pas que tout ça t'arrives... J'aurais voulu que tu viennes me retrouver plus tôt... Mais t'as préféré tes pilules... Souffla-t-elle, perdue dans ses pensées.

Elle essayait de ne pas montrer à quel point ça l'atteignait mais la douleur qu'elle sentait était plus que lancinante, comme si toutes ses plaies étaient à vifs. Elle s'introduisit à l'intérieur de sa voiture, se laissant conduire jusqu'à son logement, l'esprit en ébullition. Quand il se gara, elle sortit silencieusement, montant les quelques marches de son immeuble pour se retrouver devant sa porte, le cœur lourd.


__________________________



i won't let go
I don't want this moment to ever end, Where everything's nothing without you. I'll wait here forever just to, to see you smile, 'Cause it's true: I am nothing without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1101
ici depuis : 18/06/2018
crédits : old money / crack in time (sign) ; faust (icons)
statut : « pour toi je ferais parler la poudre jusqu'à c'que mon chargeur soit vide. » (aelya)
MessageSujet: Re: could you take care of a broken soul ? (aelya)   Dim 21 Oct 2018 - 21:38

Aelya était encore la seule personne qui pouvait le remettre sur le droit chemin, ou du moins sur un chemin bien moins sinueux que celui dans lequel il s'était embourbé. Il n'y avait pas trente-six solutions qui se présentaient à lui, et il comprenait bien que la brune tentait de lui en offrir une, reposant sur la réduction de ses prises de médicaments qui étaient bien plus importantes qu'il ne voulait bien l'admettre. Il sentait l'air tourner, un vent de malaise venant imprégner les murs de la pièce tandis qu'ils tentaient l'un et l'autre de se convaincre de leurs positions. Il resta silencieux à sa remarque, comprenant que ça ne servait à rien de débattre avec elle, sûrement parce-qu'elle avait raison, comme toujours, et qu'il était bien trop borné pour admettre ses torts qu'il ne parvenait même pas à voir. Puis il avait prononcé quelques mots en trop, s'arrêtant net en comprenant que le problème venait de lui, et uniquement de lui. Parce-qu'il s'était rendu accro à ces merdes sans s'en rendre compte, sans même ne daigner ouvrir les yeux sur la dangerosité de sa consommation. Il fronça les sourcils, essayant de se remettre de ce coup de poignard qu'il venait de prendre en plein cœur, levant finalement les yeux vers Aelya. « J'voulais pas en arriver là... » Répondit-il, dans un murmure à peine audible, déglutissant difficilement. Maintenant qu'il parvenait enfin à comprendre qu'il avait franchi depuis bien longtemps les limites, c'était d'autant plus dur d'affronter le regard d'Aelya qui avait tenté de le mettre en garde depuis le jour où il avait commencé à toucher à ce genre de produits, bien avant leur séparation. Il s'était livré à cœur ouvert à elle une fois qu'ils s'étaient engouffrés dans la voiture, tentant de lui faire comprendre qu'il n'arrivait jamais à rien lorsqu'elle n'était pas avec lui et que c'était quelque chose qu'il peinait à gérer. Son cœur se resserra à ses mots, aux regrets qui arrivaient aisément à l'atteindre au plus profond de lui, si bien qu'il ne parvenait même plus à trouver les mots justes, ceux qui auraient du la rassurer. Il resta figé pendant quelques secondes comme ça, ses yeux tentant de rattraper son regard qui semblait fuyant, sans y parvenir. La gorge nouée et l'estomac tordu par l'idée de l'avoir déçu, il prit la direction de son appartement, dans un silence lourd, permettant à ses pensées les plus sombres de venir occuper son esprit. Il claqua les portes de la voiture avant de les verrouiller, suivant Aelya à travers les marches, lui ouvrant finalement la porte qu'il referma derrière lui. Cette distance qu'il ressentait lui faisait mal à en crever, comme si elle était là sans vraiment l'être. Il se sentait de nouveau impuissant, se demandant si elle serait restée si jamais il ne lui avait pas avoué tout ça ce soir. Parce-qu'il comprenait qu'elle était là pour son bien à lui, presque obligée de veiller sur lui pour l'empêcher d'accéder à ses envies. Alors, il traversa soudainement la pièce pour se rendre dans sa chambre, d'un air décidé et d'un pas pressé. Il ouvrit tous ses tiroirs, récupérant toutes les boîtes de médicaments qu'il possédait, une à une, ainsi que les flacons où trainaient encore quelques pilules, les entassant sur son lit. Il sentit Aelya arriver dans son dos, sûrement attirée par son manège. « Je laisserais pas ça nous détruire, prends-les, brûle-les, fais-en ce que tu veux. Mais me lâche-pas Aelya, j'ferai tous les efforts du monde pour guérir. Même si j'dois être enfermé, j'le ferai... » Dit-il, presque frénétiquement, laissant la panique s'emparer de lui tandis qu'il continuait à se débarrasser de tout ce qu'il avait accumulé en trois mois.

__________________________

passion
i could spend my life in this sweet surrender, i could stay lost in this moment forever, every moment spent with you is a moment i treasure.
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1303
ici depuis : 25/05/2018
crédits : rainbowsiri (av), Astra (sign), Solosands & cliffs edge (icon)
statut : Dévotion passionnelle pour laquelle son affection est démentielle (Niels).
MessageSujet: Re: could you take care of a broken soul ? (aelya)   Dim 21 Oct 2018 - 22:21

Elle avait l'impression de glisser dans le même trou noir qui l'avait aspiré quelques mois plus tôt. Le désespoir s'insinuait dans ses veines, la privant de voix quand elle réalisa de manière plus que concrète qu'il était aussi accro qu'elle. C'était trop d'un coup, surtout quand ça concernait Niels. Elle tentait de garder son sang froid alors qu'elle avait l'impression que ses organes explosaient un à un sous l'effet de la peur. Elle hocha la tête lentement, les larmes perlant sur le coin de ses yeux, ne pouvant ajouter davantage de choses. Elle avait trop mal pour parler, ça la paralysait complètement. Pour autant, le tumulte qui s'agitait dans son corps et dans son esprit faisait tellement de bruit, qu'elle n'avait pas pu s'empêcher d'utiliser ses dernières forces mentales pour ajouter quelques mots, tentant de faire le point intérieurement.

Elle n'était plus vraiment là, perdant son regard dans les paysages qui défilaient, ne trouvant plus le courage d'argumenter à ce sujet parce qu'en vérité, elle avait touché du doigt ce qui lui faisait mal. Peut être que c'était de se rendre compte qu'ils auraient dû tous les deux s'appeler, se faire confiance pour ne pas se laisser aller comme ils avaient choisi de le faire. Mais leur fierté avait encore une fois parlé, détruisant tout sur son passage comme à chaque fois qu'ils se séparaient. Elle n'était plus sûre de rien, comme si la lumière qu'elle avait perçu un peu plus tôt semblait maintenant clignoter, rendant l'horizon moins perceptible. Aelya l'aimait, il n'y avait aucun doute là-dessus. Mais elle se demandait si leur relation pouvait vraiment renaître de ses cendres après tous les déboires qu'elle avait essuyé. Et surtout, s'ils pouvaient s'en sortir sans trop de séquelles. Ils s'étaient trop atteints et elle avait échoué dans sa volonté de le garder près d'elle, de prendre soin de lui.

Aelya s'était postée devant sa porte, sans un mot, laissant le silence parler à sa place tandis qu'elle était toujours piégée dans son esprit. Quand il entra en trombe, elle l'avait suivit du regard avant de le rejoindre dans sa chambre. La brune le regarda fouiller dans ses tiroirs et ferma les yeux quand elle perçut le nombre de boîtes, de flacons qu'il contenait chez lui. Comme elle, il avait un stock qu'il pouvait revendre tant il en avait. Elle tenta de respirer pour ne pas se laisser submerger par toute la peine qu'elle ressentait.

- Faut que tu le veuilles vraiment. Faut que tu le fasses pour toi, sinon ça marchera pas, répondit-elle faiblement.

Elle était malheureusement bien placée pour le savoir.

- Je suis pas la personne qu'il te faut. Ça a aucun sens... On s'entraîne toujours dans nos conneries.

Elle s'approcha de lui, plantant son regard humide dans le sien.

- Je t'aime... Et ça me tue de voir ça, souffla-t-elle, triste.

__________________________



i won't let go
I don't want this moment to ever end, Where everything's nothing without you. I'll wait here forever just to, to see you smile, 'Cause it's true: I am nothing without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1101
ici depuis : 18/06/2018
crédits : old money / crack in time (sign) ; faust (icons)
statut : « pour toi je ferais parler la poudre jusqu'à c'que mon chargeur soit vide. » (aelya)
MessageSujet: Re: could you take care of a broken soul ? (aelya)   Dim 21 Oct 2018 - 23:05

Il refusait que le destin ne se charge encore une fois de les séparer. Pas après lui avoir insufflé un tel espoir de les voir réunis, pas après qu'elle lui ait dit qu'il était le seul à pouvoir la réparer. Cette fois-ci, il ne s'en remettrait pas et il en était intimement persuadé. Il n'y aurait aucun renouveau s'ils se quittaient pour de bon, et pour le coup, Niels ne pourrait pas éviter une dégringolade tout droit jusqu'aux Enfers. Son cœur se serrait, tambourinant avec une telle intensité qu'il en avait mal, comprenant qu'il n'était pas capable de faire naître un sourire sur les lèvres de celle qu'il aimait. Il se détestait pour ça, pour être faible au point de ne même plus réussir à la rendre heureuse. Et pourtant, il en avait toute la volonté du monde, comme si c'était l'unique mission qu'il avait en tête à chaque fois qu'il posait ses yeux sur elle. Mais il fallait croire que pour l'instant, les actes manquaient. Et ça le tuait, plus que n'importe quel tourment qui menaçait de l'abattre, cette peine-là était indescriptible. Il aurait aimé trouver les mots pour qu'elle le regarde, qu'elle comprenne qu'il se battrait pour aller mieux, mais Aelya semblait déjà l'avoir quitté, comme s'il ne parvenait plus à connecter son âme à la sienne. Niels posait un regard vide sur la route, conduisant machinalement cette voiture qui était habitée par deux âmes déchirées. Il s'était rapidement engouffré dans sa chambre pour se débarrasser de tout ce qu'il possédait sur lui, se mettant pour la première fois devant le fait accompli en regardant la quantité de boîtes qui ornaient maintenant son lit. Il se redressa, une fois avoir vidé ses armoires, faisant quelques pas vers Aelya, les yeux rougis par la peine qu'il s’abattait sur ses épaules. « Mais je le veux... Et si je le fais pour toi, je le fais pour moi aussi. On est deux, ça a toujours marché comme ça. » Répondit-il, la gorge nouée, avant qu'il ne sente un nouveau coup lui tomber dessus, beaucoup plus douloureux. Son regard se mit à chercher désespérément le sien, comme s'il représentait son dernier espoir alors qu'il secoua la tête de gauche à droite, sa main attrapant la sienne. « Dis pas ça, s'il-te-plaît... T'es la seule dont j'ai besoin, je m'en tape des autres. Tu peux pas me laisser maintenant bébé... pas après tout ça. J'suis désolé, j'te jure que je prendrai plus ces merdes. » Il l'implorait presque, ne pouvant se résoudre à se séparer une nouvelle fois d'elle, la peur le gagnant de plus en plus. Il se sentit fondre en entendant ses derniers mots, la douleur se faisant de plus en plus intense à mesure qu'il comprenait qu'elle n'était plus très loin de l'abandonner. « J'ai été con de te laisser. Et j'en ai payé les conséquences... Mais toi, mon amour, t'as encore le choix. Fais pas la même connerie que moi, je t'en prie. Je vais tout faire pour aller mieux, j'ai merdé, faut que je répare tout ça. Mais j'ai besoin de toi pour m'aider, j'y arriverai pas tout seul. » Souffla-t-il, resserrant un peu plus sa main dans la sienne, alors qu'il semblait comme suspendu à ses lèvres, ses yeux humidifiés par les émotions qui le fusillaient de tous les côtés.

__________________________

passion
i could spend my life in this sweet surrender, i could stay lost in this moment forever, every moment spent with you is a moment i treasure.
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1303
ici depuis : 25/05/2018
crédits : rainbowsiri (av), Astra (sign), Solosands & cliffs edge (icon)
statut : Dévotion passionnelle pour laquelle son affection est démentielle (Niels).
MessageSujet: Re: could you take care of a broken soul ? (aelya)   Dim 21 Oct 2018 - 23:46

Aelya désirait revoir les images heureuses de leur relation. Les confidences qu'ils avaient pu s'échanger entre deux baisers, les sourires qui s'étaient immiscés sur le coin de leurs lèvres quand ils se retrouvaient, les promesses qu'ils s'étaient faites dans le creux de leurs étreintes passionnées. Elle voulait s'imprégner de leur confiance qui n'avait jamais connu d'usure jusqu'à ce qu'ils viennent à se quitter. Elle avait ce besoin viscéral de le retrouver pour de vrai, sans crainte, sans artifice, juste lui et son amour qui avait su la faire vivre. Sauf que les choses avaient changés et que l'assurance qu'elle avait eu en elle grâce à Niels s'était effritée. Elle ne savait plus si elle était capable de le rendre heureux, comme il l'avait toujours mérité. Elle avait peur de le briser encore plus qu'il ne semblait l'être. Parce qu'après tout, même si c'était lui qui avait mis un terme à leur relation, c'était encore une fois Aelya la responsable. Elle culpabilisait, se mettant en tête que s'il en était arrivé là, c'était entre autre à cause d'elle.

Alors, quand elle avait vu la quantité de pilules qui trônaient sur son lit, elle avait eu l'impression qu'on l'avait poussé du haut d'un immeuble. Elle l'aimait trop pour supporter cette vision lugubre qu'il avait décidé de mener dans sa vie. Ses premiers mots eurent un goût d'éternité. Parce qu'il avait raison. Ça avait toujours été eux deux, pour le meilleur comme pour le pire, s'attirant dans leurs filets sans chercher à se défaire jusqu'à ce que ceux-ci ne viennent à craquer sous le poids de leur passion. Elle hocha doucement la tête, ne pouvant le contredire parce qu'elle se sentait toujours liée à lui d'une manière indiscriptible. Elle tentait de s'accrocher à la chaleur enivrante qu'elle sentait dans sa main quand il vint prendre la sienne.

- Je sais que t'en es capable, c'est pas de toi que je doute, avoua-t-elle, dépitée.

C'était d'elle, de sa tendance à tout foutre en l'air, et surtout, elle savait qu'elle ne pouvait pas l'aider si elle-même, ne pouvait pas se résoudre à arrêter sa consommation de morphine. Elle avait envie de s'en sortir, mais elle avait peur qu'une rechute entraîne la sienne. Elle baissait les yeux, se sentant bien trop touchée par ses mots, par le ton qu'il employait et qui faisait ressortir sa détermination à se battre pour elle, pour eux. Personne ne s'était jamais autant démenée pour sa personne.

- Bébé... Lâcha-t-elle, fondant en larmes dans ses bras.

Elle était secouée par toutes les émotions contradictoires qu'elle ressentait, et par son cœur qui cherchait toujours à se blottir contre le sien.

- Je veux pas te lâcher, c'est la dernière chose que je veux faire. Je suis vraiment trop désolée mon amour, ça serait jamais arrivé si je t'avais pas fait souffrir.

Elle resserra son étreinte autour de son corps, se laissant aller.

- Je suis pas faite pour vivre sans toi et j'ai vraiment envie d'arriver à te mériter. Je suis tellement amoureuse de toi si tu savais... Quand je t'ai perdu, j'ai tout perdu et j'ai failli mourir. Je veux pas que t'arrives à ce point là. Je veux que tu vives, confia-t-elle. Alors oui s'il te plaît arrête ça et je ferais tout de mon côté pour ne pas rechuter non plus. Parce que je veux vivre avec toi, ajouta-t-elle, les yeux baignés de larmes.


__________________________



i won't let go
I don't want this moment to ever end, Where everything's nothing without you. I'll wait here forever just to, to see you smile, 'Cause it's true: I am nothing without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
grand kangou
avatar

➳ TELL ME MORE ABOUT YOU

▹ anecdotes
:

▹ portrait chinois
:
messages : 1101
ici depuis : 18/06/2018
crédits : old money / crack in time (sign) ; faust (icons)
statut : « pour toi je ferais parler la poudre jusqu'à c'que mon chargeur soit vide. » (aelya)
MessageSujet: Re: could you take care of a broken soul ? (aelya)   Lun 22 Oct 2018 - 16:23

Il aurait aimé balayer ses doutes, afin de lui faire comprendre qu'elle était et resterait la seule personne capable de lui apporter du bonheur. Et il savait que c'était entièrement de sa faute si ces inquiétudes s'étaient installées entre eux, parce-que c'était lui qui avait mis fin à leur relation, c'était lui qui lui avait fait comprendre qu'il souffrait beaucoup trop pour continuer avec elle. Sauf qu'il n'avait sûrement pas prévu le fait qu'il aurait encore plus mal sans elle, sans la tendresse infinie qu'elle pouvait lui vouer. Aelya lui était indispensable et la retrouver était son unique motivation, comme la seule lumière qui parvenait encore à le guider dans la pénombre de son quotidien. Il se battrait pour elle jour et nuit si ça voulait dire qu'il pourrait seulement espérer avoir un peu de son amour, ne serait-ce que quelques minutes. Il était littéralement dingue d'elle, et plus le temps avançait, plus il se rendait compte à quel point ses sentiments pour elle étaient forts. Alors, quand il l'avait vu prendre ses distances, et même remettre en question leur compatibilité, Niels s'était senti mourir, ne pouvant supporter de savoir que des doutes pouvaient encore persister entre eux, après leurs derniers échanges lourds de sens. Il s'était donc approché, puisant dans ses dernières forces, cherchant n'importe quelle excuse simplement pour essayer de la faire rester et de lui faire comprendre qu'il était capable de s'en sortir, qu'ils étaient tous les deux capables de sortir de cet Enfer qui rythmait leur vie. Son regard trahissait toute la peine qu'il ressentait, ce tourbillon d'émotions qui n'avait de cesse de lui faire tourner la tête, lui insufflant de l'espoir pour lui reprendre dans la foulée. Il cilla à ses mots, ne lâchant pas sa main, conscient que c'était encore le dernier lien qui pouvait la retenir à lui. Il paniquait, rien qu'à l'idée de voir qu'elle n'osait même plus le regarder, laissant ce sentiment d'impuissance englober leur deux cœurs meurtris. Puis, elle ouvrit la bouche et quelques secondes plus tard, son corps se retrouva collé au sien, le faisant souffler de soulagement tandis qu'il l'enveloppa sans plus attendre dans ses bras, resserrant son étreinte autour d'elle. Il ferma les yeux, fronçant les sourcils en percevant cette peine qui lui arrachait le cœur, sa main venant se réfugier dans ses cheveux pour maintenir son visage sur son torse. « Shhh... tu me rends heureux Aelya, n'en doute jamais. » Murmura-t-il, sincèrement, tournant la tête pour déposer ses lèvres sur sa tempe dans un baiser empreint de tendresse. Il sentit son cœur fondre à ses mots, ne pouvant s'empêcher d'expérimenter cette douleur lancinante de savoir que son destin avait failli basculer et ne plus jamais être lié au sien. « Mon amour... Pourquoi tu me l'as pas dit ? J'serais revenu, je sais pas pourquoi j'ai attendu aussi longtemps. Je suis désolé, j'aurais du être là pour toi. » Avoua-t-il, déçu de ne pas avoir été présent dans ces moments difficiles. « Je te lâche plus, tu m'entends ? On va s'en sortir, je crois en nous... On a plein de choses à vivre toi et moi, et j'veux passer ma vie à t'aimer. » Souffla-t-il, se détachant légèrement d'elle pour presser ses lèvres contre les siennes amoureusement, gardant ses bras autour de son corps dont il percevait la chaleur rassurante. Ses lèvres peinèrent à quitter les siennes, s'obligeant à ouvrir les yeux pour prendre son visage entre ses mains et essuyer les larmes qui avaient coulé sur ses joues, lui offrant un sourire rassurant.

__________________________

passion
i could spend my life in this sweet surrender, i could stay lost in this moment forever, every moment spent with you is a moment i treasure.
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: could you take care of a broken soul ? (aelya)   

Revenir en haut Aller en bas
 
could you take care of a broken soul ? (aelya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers:  
circus of horrors !
Le mois de novembre arrive à grand pas et avec lui, l'horreur pour le printemps. Un cirque itinérant s'est installé non loin de Bowen, pas très loin du terrain abandonné. N'hésitez pas à y faire un petit tour et avoir la peur de votre vie !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES