AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 But the fighter still remains + Maxym

Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel Pohl
Samuel Pohl
MESSAGES : 1375
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : ©Lux aeterna
COMPTES : Léo, Elijah, Terrence & Charlize
STATUT : éternel célibataire rêvant d'un idéal inaccessible
But the fighter still remains + Maxym Empty
adm h
MessageSujet: But the fighter still remains + Maxym   But the fighter still remains + Maxym EmptyMar 23 Oct 2018 - 14:41

Quitte à être là autant se bouger
Il y avait une salle de sport entre l'hôtel et le commissariat. Pas le genre de salle dans lesquelles on voyait entrer des filles en tenue moulante ou des grands mecs amoureux de leur corps. Non, plutôt le genre qui était équipée d'un ring et de sacs de frappe. Une vraie salle qui sentait la vieille poussière et le cuir patiné, en plus de la transpiration. Samuel le savait parce qu'il était passé devant assez de fois quand il hésitait à aborder son frère et qu'il faisait du repérage dans la ville. Puis un jour sa curiosité avait été plus forte que les autres - qu'avait-il à perdre ?- Il avait poussé les portes du vieux bâtiment et découvert tout un monde qu'il connaissait bien. La salle qu'il fréquentait à Londres avait un autre cachet, elle était récente, avec tous les équipements dernier cris. Ici, à Bowen, on aurait dit qu'elle baignait dans son jus depuis les années 60, mais soit, pourquoi pas, c'était plutôt sympa le côté vintage. Et puis il aimait l'univers des sports de combat, l'affrontement avec l'autre, le dépassement de soi, le respect des règles tout en se foutant sur la gueule, en toute sympathie malgré tout. Il pratiquait la boxe depuis quelques années, sans en faire de compétition, juste pour se vider l'esprit. Ce jour là il avait poussé la curiosité en se renseignant auprès de ce qui lui avait semblé être un professeur, celui-ci lui avait confirmer qu'il y avait bien des cours de boxe, tous les mardi soirs, il était le bienvenue s'il voulait essayer. Nous étions donc mardi, il avait revêtu sa tenue de sport et même si ses gants étaient restés à Londres, on lui en prêterait sur place au moins pour ce soir. Il comptait bien se défouler, puisqu'on lui en offrait l'occasion. Et puis il en avait marre de tourner en rond dans cette ville qu'il ne connaissait pas, même s'il doutait encore de son avenir ici, il ne comptait pas rester des semaines sans faire de sport, lui qui était habitué à se dépenser, sa séance hebdomadaire lui manquait déjà. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour se remettre dans le bain, l'ambiance du cours était bonne, aucun des boxeurs ne semblait vouloir en mettre plein la vue aux autres, ils étaient tous là pour l'amour du sport et le respect de son adversaire, ce qui convenait parfaitement à l'européen. Après deux bonnes heures il était lessivé et même s'il n'avait pas vraiment discuté avec les autres, il était content d'être venu ce soir. Une fois dans les vestiaires les conversations bon enfant allaient bon train, visiblement beaucoup se connaissaient depuis toujours, comme souvent dans les petites villes comme celle-ci. Il se trouvait assis à côté d'un grand blond  la carrure imposante. Il se tourna vers lui alors qu'il terminait de lasser ses chaussures. Ton style est intéressant, j'ai vu ton combat, de loin, c'était beau je dois dire. Tu viens ici depuis longtemps ? Samuel n'était jamais le dernier à aborder les autres, loin d'être timide et toujours prêt à discuter, ça ne lui faisait pas peur de parler à un étranger. En espérant juste qu'il ne se fasse pas envoyer promener par un mec bien moins bavard que lui.

__________________________

white blank page
You were young I was not old. But our story was not told. But torn apart by greedy hands. Spin me round just to pin me down. I'll be gone by the nights end
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxym Twist
Maxym Twist
MESSAGES : 240
ICI DEPUIS : 27/06/2018
CRÉDITS : Felix <3
COMPTES : solo.
STATUT : toujours aussi dépendant de son amour pour Felix.
But the fighter still remains + Maxym Empty
bowenien
MessageSujet: Re: But the fighter still remains + Maxym   But the fighter still remains + Maxym EmptyVen 26 Oct 2018 - 19:16

Facile de voir lorsque Maxym a une baisse de moral : ses entraînements s'éternisent tellement qu'il ne sait parfois même plus comment se lever le lendemain matin lorsque son corps lui demande une pause. Une pause, difficile pour lui de le concevoir quand il sait que Parkinson fait son nid dans ses neurones. Son cerveau est un petit lit douillet, normal que la maladie vienne s'y installer. Il aurait certainement fait pareil s'il était elle. Pourtant lorsque le colosse est dans la salle, c'est aussi là qu'il ressent le moins les effets de ce qui le ronge. Son stress se dissout, se défait complètement du noyau dur de sa tête pour le laisser en paix quelques heures. Déjà dans les vestiaires, ses gestes sont moins assurés. Il se change, s'essuie les cheveux après une douche mais les ondes négatives lui reviennent en tête, corrosives, presque douloureuses alors qu'elles n'ont aucune matière. Max a l'habitude de ne jamais parler à personne. Certainement qu'il ne donne pas envie. A moins qu'il ne soit juste pas assez avenant. Depuis qu'il a quitté New-York, perdu les personnes qui composaient son entourage, l'ours n'est plus le même. Un brin sur la réserve. Sa cicatrice sur la jambe est une bonne raison de se méfier de l'extérieur mais lorsqu'une voix s'adresse à lui tandis que les vestiaires se vident petit à petit, Max peine à y croire.

Une seconde de silence, le temps pour lui de battre ses cils et de réaliser que le blond qui lui fait face n'est pas une illusion.

Légèrement courbaturé, la peau enduite d'une pellicule d'eau après la douche et les cheveux en bataille, Max baragouine. Difficile pour lui d'avoir la tête sur les épaules après avoir passé tout ce temps loin de tout. Non. Il inspire, range ses gants de mma, ferme son sac pour porter toute son attention sur l'inconnu. Son t shirt propre fait ventouse contre sa colonne vertébrale. J'ai emménagé depuis le début de l'été seulement. Déjà tout ce temps ? C'est ce que son cerveau lui raconte en silence. Mais je pratique depuis que je suis gosse. Accompagné d'un sourire. Fin merci. Bravo Max, la médaille du mérite pour avoir prononcé plus de deux mots. Il aimerait pouvoir le complimenter en retour mais le colosse était en réalité beaucoup trop concentré sur ses propres gestes pour remarquer qui que ce soit.

T'es du coin ? Quelques fois que je viens ici, je t'ai jamais croisé. Pourtant dieu sait qu'il y est souvent, plusieurs fois par semaine. C'est idiot  mais ça l'arrangerait que non, certainement que ça l'aiderait à se sentir moins seul sur son intégration et tout le reste. Ici il est un ovni, un pauvre américain avec les poches vides.

__________________________


the world told me i was too much
or not enough
but you made me feel
just right.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Pohl
Samuel Pohl
MESSAGES : 1375
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : ©Lux aeterna
COMPTES : Léo, Elijah, Terrence & Charlize
STATUT : éternel célibataire rêvant d'un idéal inaccessible
But the fighter still remains + Maxym Empty
adm h
MessageSujet: Re: But the fighter still remains + Maxym   But the fighter still remains + Maxym EmptyMar 6 Nov 2018 - 19:01

Samuel avait beaucoup observé ses camarades, les combats, les gestes de chacun, certains semblaient n'être là que pour se montrer, d'autres pour apprendre réellement et puis il y avait ce gars, grand, puissant, dont la rage de se battre faisait écho à celle du britanique. Ce gaillard semblait avoir besoin d'évacuer, sur le ring il sortait ses tripes et ça lui avait plu. On pouvait avoir mille raisons d'agir de cette façon. Celles de Sam étaient simples, lui d'un naturel nerveux, qui cachait ses failles derrière son grand sourire et son éternelle jovialité, lui qui préférait jouer la carte de l'humour ou des discutions de comptoir, il trouvait donc dans la boxe son moyen à lui de canaliser son énergie à sa façon, d'exprimer ses frustrations, ses peurs et ses quelques névroses à sa façon, en jouant des poings. Les raisons du grand blond, Pohl les ignorait, peut-être ne les connaitrait-il jamais, peu importe, ça ne le regardait pas finalement, du moment que chacun s'y retrouve dans la pratique de ce sport, c'était le principal. Une fois dans les vestiaires il n'avait pas choisi de s'installer à côté de ce gars, il était arrivé le dernier, avait posé son sac un peu au hasard et il se trouvait qu'il s'était donc retrouvé à sa droite. Alors que les discutions légères fusaient entre ceux qui, quelques minutes plus tôt semblaient se battre comme si leur vie en dépendait, seuls les deux blonds restaient silencieux. Samuel, fidèle à lui-même, observait discrètement, l'autre, semblait juste éviter qu'on lui adresse la parole. L'écrivain aurait pu y faire plus attention, alors qu'il l'abordait quand le vestiaire se vidait, il était fort possible que s'il ne parlait pas c'est qu'il ne voulait pas qu'on l'ennuie, pourtant il mettait les deux pieds dedans, quitte à se prendre un mur. Et mur il se prit, quelques secondes passèrent, un silence plutôt gênant alors que le boxeur semblait même éviter son regard, était-il si repoussant que ça ? Samuel se dit que les australiens étaient définitivement étranges, lui qui était habitué aux manières des gentlemen britaniques... ça lui faisait un sacré changement. Et puis une voix s'éleva, un mot, tout seul, tout petit, timide, un non alors qu'il refermait son sac comme pour lui signifier clairement que d'une, il ne comptait pas lui en dire plus et de deux, il allait le planter là proprement. Samuel grimaça, un peu déçu, évidemment. Et puis enfin il le regarda, deux yeux perçants qui semblaient enfin le voir. Et il ajouta quelques mots, précisant sa situation, timidement, enfait c'était ça, tout simplement, le gars était juste super réservé, ça ne se voyait pas lorsqu'il boxait, comme quoi. Pohl nota un accent qui n'avait rien d'australien malgré son anglais sans fautes, un américain ? Oui, on voit que tu as de l'expérience. Bon, il allait arrêter là les compliments avant que ça devienne gênant, s'aurait été une femme on aurait pu penser qu'il la draguait à force. Non, je viens d'arriver en fait. C'est récent, provisoir. Enfin je crois. Il fronça les sourcils, sa sitation n'était pas claire et son explication encore moins. C'est la première fois que je viens ici, j'avais besoin de me défouler et le footing sur la plage n'était plus suffisant ! Assis sur son banc, il observa celui qui le domminait de toute sa hauteur, avec son sac sur l'épaule. J'veux pas te déranger plus si tu veux rentrer. On était tous pareil, à la fin de la journée chacun voulait rentourner chez soi.

__________________________

white blank page
You were young I was not old. But our story was not told. But torn apart by greedy hands. Spin me round just to pin me down. I'll be gone by the nights end
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxym Twist
Maxym Twist
MESSAGES : 240
ICI DEPUIS : 27/06/2018
CRÉDITS : Felix <3
COMPTES : solo.
STATUT : toujours aussi dépendant de son amour pour Felix.
But the fighter still remains + Maxym Empty
bowenien
MessageSujet: Re: But the fighter still remains + Maxym   But the fighter still remains + Maxym EmptyMar 27 Nov 2018 - 22:30

Il a toujours du mal à se détendre au début, lui, la bête un peu sauvage qui revient de si loin que l'humain est devenu un adversaire plus qu'un allié. Ses semblables en qui il avait posé tellement d'espoir et de compassion par le passé qu'il se retrouve aujourd'hui seul et déçu. Maxym est attentif même s'il ne le montre pas totalement. Sur la retenue, teinté d'une timidité qu'il peine à contenir au fond de lui, le colosse a beau avoir l'allure d'un combattant, une fois hors de la cage, il n'est rien de plus qu'un homme comme un autre. Plein de bonheurs mais aussi d'échec qui lui collent à la peau. Un léger sourire se dessine sur les lèvres de Twist à la réponse du blond. Même lui ne saurait pas expliquer réellement d'où lui provient ce soulagement mais ce regard pointé en direction de l'homme est légèrement amusé. Max se doute bien que ce ne doit pas être facile de venir voir un inconnu simplement pour lui offrir quelques compliments. Bien sûr qu'il trouve la situation légèrement amusante mais surtout agréable ; lui qui n'a pas l'habitude d'être visible au regard des autres accepte ses mots avec une sincérité évidente.

Sa dernière phrase le fait continuer sur le jeu de la taquinerie. Ouais, en fait je suis marié, aussi. Max lui balance ça a la tête certainement pour le mettre mal à l'aise, lui faire croire qu'il a pris ses compliments pour de la drague alors qu'il n'en est rien. Sa lourde main termine par se poser sur l'épaule du blond. Je plaisante. D'un ton un peu plus doux et rassurant tandis qu'il attrape son sac en prenant soin à remettre tout de même son alliance autour de son doigt. Ça te dit de boire un verre ? Personne ne l'attend chez lui, sa bague n'est plus qu'un souvenir, un espèce de témoin qui le relie encore à Felix mais ni l'un ni l'autre ne tente la moindre approche depuis leur séparation. Au fait, moi c'est Max.

En passant par la porte d'entrée de la salle, la nuit le couvre d'un drap qui le réconforte. L'idée de pouvoir attarder sa soirée ailleurs que chez lui met du baume au cœur de Max. Longtemps qu'il ne supporte plus les murs de sa chambre et le silence qui en découle, comme s'il tentait de le prendre en otage et le faire culpabiliser de tout, même d'avoir voulu survivre. Son regard se tourne vers la ville alors qu'il cherche dans ses poches son paquet de clopes. Difficile pour lui d'arrêter de fumer même si ce n'est pas faute d'essayer.

__________________________


the world told me i was too much
or not enough
but you made me feel
just right.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Pohl
Samuel Pohl
MESSAGES : 1375
ICI DEPUIS : 12/01/2016
CRÉDITS : ©Lux aeterna
COMPTES : Léo, Elijah, Terrence & Charlize
STATUT : éternel célibataire rêvant d'un idéal inaccessible
But the fighter still remains + Maxym Empty
adm h
MessageSujet: Re: But the fighter still remains + Maxym   But the fighter still remains + Maxym EmptyMer 12 Déc 2018 - 12:47

Ce n’était pas donné à tout le monde d’être capable d’aborder les gens sans les connaître. Il fallait une bonne dose de confiance en soi mais Samuel était la preuve qu’on pouvait surmonter la timidité. Gamin peu sûr de lui et peureux durant toute son enfance, il avait fini par comprendre que rester renfermé sur lui-même ne l’aiderait pas dans la vie, surtout s’il avait pour rêve de vendre ses histoires et d’être lu par le public. Il avait travaillé sur lui, il s’était forcé, au départ il disait toujours la même chose, au départ on voyait vraiment que ce n’était pas dans sa nature, d’être si ouvert. Mais à force il s’y était fait, il avait rencontré du succès dans ses démarches vers les autres et celui-ci l’avait encouragé à continuer. A présent il passait pour un homme qui avait fait ça toute sa vie, chez qui c’était naturel, aisé, de prendre la parole, comme quoi, on pouvait tous changer si on le souhaitait. Peut-être devrait-il écrire un livre sur la confiance en soi, il y avait déjà songé, mais le filon était déjà largement utilisé. Concernant cet homme, ce colosse blond, il aurait très bien pu aborder n’importe qui dans ce gymnase, tout aussi bien se mêler aux conversations qui allaient bon train. Mais s’aurait été moins intéressant que de parler au solitaire de la soirée, il y avait comme une sorte de challenge, à tenter de le dérider. Et puis au delà de ça, ses compliments étaient sincères, il avait admiré son adresse et sa rage de se battre. Oh non ! J’voulais pas… Voilà que l’autre pensait qu’il le draguait. Mais il ne le laissa pas terminer, claquant sa grande main sur l’épaule de Samuel dans un geste des plus amicaux. Il rit, se sentant con d’être rentré dans son jeu, il n’aurait pas cru, mais ce gars avait de la répartie finalement. Malgré tout il observa qu’il remettait une alliance à son doigt, comme quoi, il y avait un fond de vérité dans ses mots. Allons-y pour un verre ! Il lui sourit à nouveau en lui tendant la main pour qu’il la sert en guise de vraie présentation. Sam. Ensemble ils sortirent du gymnase, à Londres ils auraient été saisis par un froid mordant, mais ici c’était plutôt la douceur d’une fin de journée bien chaude qui les cueillait alors que le soleil avait disparu sur l’horizon. Il n’y avait pas à dire, le climat Australien était bien plus agréable. Tous les deux eurent le même réflexe, chercher un paquet de clopes, leur dose de nicotine. Si Max essayait peut-être d’arrêter, ce n’était pas le cas de Sam, il s’en foutait d’être accro à cette saloperie, pire, il savait que ça lui donnait du style et dans son monde tout était affaire d’apparence alors il entretenait son image à sa manière même s’il était loin des flashs et des lumières de sa capitale, loin de sa renommée d’auteur à succès, ici, à Bowen, il n’était qu’un homme lambda qui cherchait s’en griller une et ça n’avait rien de sexy ou de stylé. En vérité il avait vraiment besoin de sa dose, son paquet quotidien, pour se sentir bien, pour s’occuper les mains et l’esprit. Si tu connais un endroit sympa, je te suis. Il s'attarda en fixant son alliance. Ta femme ne va rien dire si tu rentres tard ?

__________________________

white blank page
You were young I was not old. But our story was not told. But torn apart by greedy hands. Spin me round just to pin me down. I'll be gone by the nights end
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
But the fighter still remains + Maxym Empty
MessageSujet: Re: But the fighter still remains + Maxym   But the fighter still remains + Maxym Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
But the fighter still remains + Maxym
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers: