AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)

Aller en bas 
AuteurMessage
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1533
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : dragonfly in amber (a) & yogopanda + cpdelicious (g) :D
COMPTES : woody & lennox & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
adm h
MessageSujet: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) EmptyLun 5 Nov 2018 - 3:13

La dernière fois que j’étais venu ici, j’avais parlé à Scarlett. Pour l’une des toutes dernières fois. Je lui avais en quelque sorte fermé la porte, en ne laissant qu’une infime ligne où traversait à peine la lumière de l’autre côté. Ce minime espoir n’avait pas été assez pour la retenir. Ce que j’avais à lui offrir, là, pour le moment, n’avait pas été assez pour la convaincre de ne pas repartir. Je ne pouvais que blâmer ma propre incertitude, ma propre conscience, bien trop lourde pour faire un quelconque pas vers l’avant. Maintenant, elle n’était plus à Bowen et je devais reprendre ma vie telle qu’elle était avant que la tempête Scarlett ne vienne y foutre le bordel. Mais il me semblait y avoir trop de morceaux à recoller. Alors j’avais évité cet endroit, j’avais même évité tous les lieux où j’avais recroisé Scarlett – et ce qui n’aidait en rien, c’était que notre baiser volé s’était fait en plein milieu de mon salon. Je ne pouvais pas fuir ma propre demeure, et donc encore moins le fantôme de ses lèvres à chaque fois que je traversais la pièce. Après quelques semaines, le temps en suspens m’angoissa plus qu’autre chose, alors je décidai de me reprendre en main et d’essayer, pour de vrai, de laisser cette histoire derrière. Si Zelda avait pu en détourner le regard et me pardonner, pourquoi n’arrivais-je pas à déculpabiliser ? À tourner la page ? Pour me changer les idées et pour mettre mon énergie ailleurs, je retombais dans les vieilles habitudes du début de mon âge adulte, soit de passer des heures à la salle de sport. Pousser des machines et lever des poids semblait aider mon esprit à se vider de ses troubles, même si ça n’était que temporaire. Et il me semblait que bien des gens ici repoussaient leurs limites comme pour montrer à leurs démons qui était le plus fort. Je nous souhaitais à tous d’être ce vainqueur. D’être le plus fort. Mon regard balaya la salle du regard, se posant brièvement sur chacune des âmes errantes entre les différentes machines en me demandant, quelle était leur histoire, à elles.

__________________________


PROVE THEM WRONG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelby Dietrich
MESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 17/02/2018
CRÉDITS : tearsflight (avatar), anaëlle (sign).
COMPTES : Donovan Chamberlain.
STATUT : Maman célibataire d'un petit Noah âgé de 4 ans (26 Juin 2014).
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) EmptyLun 5 Nov 2018 - 16:13

Shelby n'était pas du genre sportive, pourtant, il lui arrivait, rarement certes, de se rendre dans une salle de sport pour pratiquer. C'était aussi ce qui lui avait permis d'oublier quelques instants son quotidien difficile. Mais beaucoup de choses avaient changé depuis.

En effet, la belle blonde avait retrouvé sa liberté grâce au stratagème que Tahlia avait monté dans son dos. Elle lui en avait voulu, mais au fond, elle lui en sera reconnaissante jusqu'à la fin de ses jours. Sans elle, elle ne serait très certainement pas ici. Alors oui, elle n'était pas très sereine, elle ne cessait de se demander si ces hommes ne reviendront pas vers elle tôt ou tard, mais l'essentiel, c'est qu'elle avait retrouvé ses papiers. Ce qui signifie qu'elle allait pouvoir reprendre des études comme elle souhaitait, et puis, elle avait aussi débuté ses recherches pour trouver un emploi à mi-temps.

C'est donc en cette journée plutôt belle que la jeune femme s'était rendue à la salle de sport, la même où elle avait été avec Freja. Là où elle lui avait tout avoué. Là aussi, de l'eau avait coulé sous les ponts, elle n'avait plus de contact avec Freja. Elle se raccrochait donc à ce qui lui restait, à savoir son fils. Noah était entré à l'école et maintenant, elle pouvait profiter pleinement de sa présence. C'est justement après l'avoir accompagné à l'école qu'elle s'était arrêté à la salle.

Jetant un coup d'oeil aux machines qui l'intéressaient, elle regardait le fonctionnement de ces dernières. Il ne manquerait plus qu'elle se blesse parce qu'elle a décidé de faire du sport. Comme si elle avait l'espoir que tout ça lui facilite la tâche dans l'acceptation de son corps. Il lui arrivait encore de sentir les mains de ces hommes sur sa peau. Elle secoua la tête et se dirigea vers l'une des machines. Après s'y être installée, elle tenta de redescendre le poids mis sur celle-ci mais en vain. Un homme se trouvait non loin de là où elle était, elle prit donc son courage à deux mains pour aller lui demander de l'aide.

" - Excusez-moi je.. Je voudrais utiliser cette machine mais.. Je n'arrive pas à retirer ce qui bloque les poids.." demanda-t-elle gênée de perturber cet homme durant sa séance.

Elle se sentait stupide de demander une telle chose. Et puis, en regardant l'homme à qui elle s'était adressée, elle se mit à rire intérieurement en voyant sa propre tenue. Un pantalon de jogging trois fois trop grand pour elle et un tee shirt assez ample pour penser qu'elle ne possède aucune forme. Encore une preuve qu'elle n'avait aucune confiance en son corps, et après les quatre années qui venaient de s'écouler, ça pouvait se comprendre.

__________________________

Leave the past behind
You can't start a new chapter of your life if you keep reading the last one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com/
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1533
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : dragonfly in amber (a) & yogopanda + cpdelicious (g) :D
COMPTES : woody & lennox & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
adm h
MessageSujet: Re: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) EmptySam 22 Déc 2018 - 4:02

La musique dans mes headphones me coupait complètement du reste du monde. De temps en temps, un lourd bruit de poids retombant au sol arrivait à se frayer un chemin jusqu’à mon esprit, mais je ne les laissais pas me déconcentrer. Seulement lorsque je me retrouvais entre deux répétitions, laissais-je vagabonder mes pensées de personne en personne, leur inventant des histoires que j’espérais plus faciles que la mienne. Et pourtant, il m’aurait été loisible d’enlaidir leur monde à eux aussi, pour me conforter dans mon mal-être. Sauf que je n’étais pas comme ça. Je ne pouvais souhaiter le malheur aux autres, je ne pouvais être la cause de la douleur des autres, voilà pourquoi j’avais autant de mal à me pardonner de mes erreurs qui avait causées tellement de tort. À Scarlett. À Zelda. À ceux qui me percevaient comme l’homme que je n’étais visiblement pas. Même Eilynn avait ressenti le besoin de me remettre à ma place, moi, l’homme des plus grandes déceptions. Ce qui me ramena toutefois sur terre, laissant là-haut les nuages gris, ce fut cette jeune femme qui se positionna devant moi, s’excusant avant de me demander de l’aide pour l’une des machines avoisinant la mienne. J’eus à peine le temps d’entendre sa requête, le temps que j’enlève rapidement un côté de mes écouteurs de sur mes oreilles. « Celle-ci ? » Demandais-je en me levant, pointant la machine que je pensais l’avoir vue désigner. J’hochai la tête. « Elle est capricieuse, celle-là. Je ne sais pas ce que le staff attend pour lui faire un petit traitement de rajeunissement. » Je ris, un peu aussi pour la déculpabiliser. Elle n’était pas la première, pas la seule, à vivre ces premiers moments dans une salle de sport, à découvrir de nouvelles machines, à ne pas trop savoir quoi en faire. La première fois que j’étais rentré dans une salle de gym, je m’étais senti complètement perdu, avec mes nombreux kilos en trop et tous les regards sur moi. Pauvre mec, il n’arrivera jamais à tenir. J’avais tenu. Je tenais encore, bien que de peine et de misère. Je me penchai pour retirer la petite barre de métal qui bloquait les poids à quelques trois cent livres. Monsieur muscle était passé par ici avant elle. « Et voilà ! T’as qu’à la remettre au poids que tu veux. » Je lui tendis la petite barre en souriant, la dévisageant rapidement dans ses vêtements bien trop grands pour elle. J’avais l’impression de me revoir dix ans plus tôt, mais en femme. Pourtant, elle, elle n’avait pas à avoir honte de son corps, pas comme j’avais pu avoir eu honte du mien. Je reportai bien vite mes yeux dans les siens. « Le banc peut être difficile à ajuster, aussi, alors si t’as un problème, hésite pas. » Lançais-je avant de la laisser retourner à son entraînement, et moi au mien, lui lançant quand même de rapides coups d’œil au cas où elle chercherait à me parler.

__________________________


PROVE THEM WRONG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelby Dietrich
MESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 17/02/2018
CRÉDITS : tearsflight (avatar), anaëlle (sign).
COMPTES : Donovan Chamberlain.
STATUT : Maman célibataire d'un petit Noah âgé de 4 ans (26 Juin 2014).
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) EmptyDim 23 Déc 2018 - 15:01

Malgré le fait qu'elle ai mis les pieds dans cette salle de sport, la jolie blonde ne cessait de se dire qu'elle n'avait pas da place ici. Toutes ces personnes étaient déterminées, et la plupart semblaient connaître par coeur les machines. Elles avaient dû concocter un programme sur mesure pour muscler les endroits qu'elles désirent. Tandis qu'elle, elle se sent perdue au milieu de toutes ces machines, ignorant même le fonctionnement de la plupart. Elle aurait dû quitter cette salle pendant qu'elle en avait encore l'occasion, mais elle était plantée ici, près de cette machine, incapable de la remettre à l'état initial. Jetant un coup d'oeil aux alentours, comme pour capter le regard de quelqu'un qui pourrait lui venir en aide, mais tous les hommes qui l'entouraient étaient torse nu, couvert de sueur avec les écouteurs sur les oreilles. Elle était seule ici.

Shelby finit alors par se diriger vers un homme, en train de s'entraîner, et elle se sentait vraiment mal à l'aise de venir lui demander de l'aide ainsi. Lorsque l'on va dans une salle c'est pour être un minimum indépendant, et la jeune maman ne l'était absolument pas. C'était loin d'être sa zone de confort et elle se dit que c'était bien la première et la dernière fois qu'elle venait ici.

L'homme retira ses écouteurs pour accéder à sa demande, tentant de lui expliquer qu'elle n'était pas la première à avoir des difficultés avec cette dernière. Elle esquissa un fin sourire comme pour lui faire comprendre qu'elle avait entendu ses propos sans pour autant savoir quoi y répondre. Il venait de retirer tous les poids, et en l'observant à la tâche, elle avait vu ses muscles se mouvoir au rythme de ses mouvements. Elle enviait toutes ces personnes à l'aise dans leur corps, c'était la principale raison pour laquelle elle était là. Mais c'était peine perdue, elle le savait.

Son sauveur finit alors par s'éloigner, l'avertissant que le banc pouvait être également difficile à ajuster. Elle le laissa repartir en se battant dans sa tête pour lui poser la question de comment elle fonctionne et des bons positionnements à avoir pour ne pas se faire mal.

" - Pardon excusez-moi mais.. Je.. C'est la première fois que je viens ici et je.. Je ne connais pas du tout le fonctionnement des machines, ni même comment se positionner.. Est-ce que vous.. Est-ce que vous pourriez m'aidez ?" demanda-t-elle les joues d'un rouge écarlate tout en tirant un peu plus sur les manches longues de son haut.

Shelby aurait aimé pouvoir se cacher sous terre pour éviter le refus qu'elle allait probablement essuyer. Il avait été gentil avec elle, mais il ne pouvait pas non plus s'improviser coach sportif, il avait sans doute mieux à faire qu'à s'occuper d'une femme perdue comme elle.

__________________________

Leave the past behind
You can't start a new chapter of your life if you keep reading the last one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com/
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1533
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : dragonfly in amber (a) & yogopanda + cpdelicious (g) :D
COMPTES : woody & lennox & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
adm h
MessageSujet: Re: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) EmptyDim 30 Déc 2018 - 1:09

Je me remettais bien trop facilement à sa place, dans sa tête, dans ses sentiments, et je la trouvais déjà bien forte de s’être déplacée jusqu’ici malgré son manque d’expérience. À mes débuts, je devais avoir essayé à trois ou quatre reprises d’affronter l’effrayante section musculation du gym, avant de me défiler comme le lâche que j’étais, de peur qu’on se moque de moi. Même au gym, j’avais longtemps préféré me vautrer dans ma zone de confort, ce qui m’empêchait également de repousser mes limites. Elle avait au moins le courage d’affronter l’endroit, et de m’aborder même une seconde fois afin de comprendre comment fonctionnait les machines. Je n’allais donc certainement pas la laisser se débrouiller, même sous prétexte que j’étais moi-même en séance d’entraînement. Le gym ne disparaîtrait pas demain, je pourrais toujours y revenir plus sérieusement le matin. Et puis, le fait d’aider la jeune femme me changeait encore plus les idées que si je demeurais seul dans ma tête. « Bien sûr ! On commence tous à quelque part, on est tous passés par là. » Dis-je comme pour la rassurer, la voyant visiblement mal à l’aise. Elle tirait sur ses manches déjà bien trop longues pour un accoutrement sportif. Avec la chaleur ambiante, à sa place, je serais déjà en train de crever de chaud. Je délaissai la machine sur laquelle je me trouvais, en emportant ma serviette et ma bouteille d’eau pour ne pas monopoliser un endroit que je n’utilisais pas, et je suivis la demoiselle. « Vous savez, ils offrent des séances avec un entraîneur pour se familiariser avec les machines et pour monter un programme d’entraînement sur mesure. Mais je sais que ça peut coûter assez cher … Je ne suis pas certain que je sois autorisé à m’improviser coach pour tout vous montrer, ou du moins il faudra le faire discrètement … je vole leur job après tout, sans formation … » Avouais-je avec un sourire, regardant autour de moi, localisant tous les entraîneurs au chandail rouge. « But don’t get me wrong, ça me fera plaisir de vous aider. Je m’appelle Concho, by the way. Votre nouveau coach privé. » Murmurais-je vers la fin, un sourire au coin des lèvres. Je lui tendis ma main, après m’être assuré de ne pas avoir la paume en sueur.

__________________________


PROVE THEM WRONG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelby Dietrich
MESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 17/02/2018
CRÉDITS : tearsflight (avatar), anaëlle (sign).
COMPTES : Donovan Chamberlain.
STATUT : Maman célibataire d'un petit Noah âgé de 4 ans (26 Juin 2014).
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) EmptyDim 30 Déc 2018 - 12:58

En voyant qu'elle était incapable de comprendre le fonctionnement des machines, tout comme elle ignorait quelles zones étaient travaillés en fonction de la machine utilisée, elle aurait dû quitter la salle immédiatement, plutôt que de déranger ce pauvre jeune homme qui avait sans doute bien mieux à faire que de s'occuper de sa séance à elle. Et s'il lui demandait ce qu'elle souhaitait faire, que pouvait-elle répondre ? Lui dire qu'elle voulait avoir un nouveau corps ? Tenter de se familiariser avec celui-ci qu'elle détestait tant ? Elle ne pouvait pas lui dire ça. Elle devait trouver autre chose. Quelque chose de plus crédible, de moins personnel. Quelque chose comme le fait qu'elle avait un fils et qu'elle voulait perdre les kilos en trop qu'elle avait acquis après la naissance de ce dernier. Ce n'était pas beaucoup plus vrai, mais c'était déjà plus crédible s'il venait à lui poser la question.

Shelby rappela le jeune homme, qui lui signifia qu'il n'avait pas le droit de voler le travail de ceux payer pour ça, alors elle s'apprêtait à le remercier et se débrouiller toute seule, mais il finit par lui dire qu'ils se feraient discrets et qu'il allait l'aider. Un sourire sincère se dessina sur son visage pâle, alors qu'elle fixait le jeune homme dans les yeux, chose qu'elle faisait rarement.

La jeune maman ne doutait pas qu'il y avait des séances coachées, avec des vrais spécialistes, mais elle n'avait pas le loisir de payer des mille et des cents pour une séance de sport, elle devait avant tout penser à Noah, et même si elle se privait elle, alors tant pis, mais le plus important c'était son fils. Quand elle était trop juste à la fin du mois, il lui arrivait de ne pas manger si le petit garçon n'était pas là.

" - Je m'appelle Shelby." répondit-elle avec un sourire gêné.

C'était l'allemande tout craché, timide et réservée qui a du mal à avoir une conversation normale, lorsqu'il s'agit d'avoir un homme en face d'elle.

" - Ça fait longtemps que vous venez ici ?"

À en déduire par sa musculature, il devait venir ici déjà depuis un bon moment, le travail qu'il faisait avait déjà payé. Shelby osait imaginer qu'elle reviendrait, qu'elle finirait par apprécier ce corps après un nombre certain de séance, mais au fond, elle n'y croyait pas vraiment, les souvenirs resteront collés à sa peau quoiqu'elle fasse, même si elle le façonnait comme elle le désirait. Elle aimerait avoir la confiance en soi de cet homme qui lui faisait face, mais c'était tout bonnement impossible.

__________________________

Leave the past behind
You can't start a new chapter of your life if you keep reading the last one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com/
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1533
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : dragonfly in amber (a) & yogopanda + cpdelicious (g) :D
COMPTES : woody & lennox & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
adm h
MessageSujet: Re: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) EmptyDim 30 Déc 2018 - 21:30

Je me savais un moulin à paroles, quand je m’y mettais, mais généralement l’énergie que je dégageais suffisait à avoir le même effet sur mes interlocuteurs. On me disait souvent que je mettais rapidement à l’aise, qu’on ne se sentait jamais intimidé en ma présence, etc. Pourtant, la jeune femme était loin de me donner du contenu pour la relancer. Certes, nous n’étions pas dans un contexte de grande conversation ; nous étions à la salle de sport et non pas en pleine séance de speed-dating (Dieu merci d’ailleurs, j’avais déjà bien assez de ce qui se passait dans mon cœur). Malgré cela, j’avais comme l’impression de la mettre mal à l’aise et c’était quelque chose qui m’était inhabituel depuis mon retour à Bowen, depuis que j’avais repris toute la confiance en moi qui m’avait cruellement manquée durant mon adolescence. Peut-être était-ce justement le contexte de la salle de sport qui ne jouait pas en ma faveur. Mes muscles proéminents parce que je venais de les travailler, mes airs de douche bag malgré que je sois loin d’en rencontrer les traits de personnalité, et aussi le regard que j’avais pu porter à la demoiselle quand je l’avais rapidement détaillée. Shelby. J’avais au moins obtenu son prénom. « J’me suis inscrit dès que je suis revenu à Bowen, y’a trois ans, pour ne pas perdre mes habitudes. J’me connais, si j’arrête de venir pendant un mois, je ne voudrai plus revenir. » J’esquissai un sourire en coin. « Et toi ? C’est la toute première fois en salle de gym, ou un comeback ? » Demandais-je en espérant pouvoir dresser, de cette manière, un meilleur portrait de la jeune femme que j’allais bientôt coacher. Bon, je ne venais pas de me prendre un contrat, hein, je savais fortement que ce n’était que pour aujourd’hui et que je n’allais pas tout d’un coup devenir son entraîneur, mais quand même. Je voulais savoir au minimum quel genre d’expérience elle avait, afin de pouvoir l’enligner du mieux que je pouvais. « Ton objectif, c’est de faire grossir tes muscles, ou simplement de raffermir ? » Avant de lui montrer le fonctionnement des machines, il fallait quand même que je sache ce qu’elle recherchait, pour lui montrer comment travailler selon ses besoins.

__________________________


PROVE THEM WRONG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelby Dietrich
MESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 17/02/2018
CRÉDITS : tearsflight (avatar), anaëlle (sign).
COMPTES : Donovan Chamberlain.
STATUT : Maman célibataire d'un petit Noah âgé de 4 ans (26 Juin 2014).
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) EmptyLun 31 Déc 2018 - 14:15

Shelby pouvait être joyeuse, afficher un large sourire, mais ce n'était jamais bien sincère. Les seuls sourires sincères qu'elle pouvait adresser c'était ceux qu'elle donnait à son fils. Elle espérait qu'un jour elle pourrait tenir une conversation avec un homme sans forcément penser qu'il a des mauvaises intentions, ou bien même qu'elle le craigne. Tous les hommes qu'elle rencontre ne sont pas comme ceux qu'elle a pu côtoyer durant ces quatre dernières années, mais elle n'arrivait pas encore à faire la distinction entre les deux. Avec le temps, peut-être que ça viendrait. Elle l'espérait fortement.

Elle finit par se présenter au jeune homme, comme lui venait de le faire. Concho. C'est plutôt original comme prénom, il doit probablement faire partie de ceux qui ont un prénom assez long et qui le raccourcissent pour que les autres retiennent mieux le prénom. La jeune maman laissa ses yeux détailler le corps de celui qui s'improvise coach sportif pour elle, avant de finalement se rendre compte de l'indiscrétion dont elle faisait preuve et de baisser les yeux.

Un habitué des lieux d'après ce qu'il décrivait. Un homme qui passait beaucoup de temps à la salle pour entretenir son corps, et de ce qu'elle pouvait en apercevoir, il arrivait plutôt bien à le développer, contrairement à elle qui avait toujours eu une force de mouche et un physique quelconque. Un physique désormais détérioré par toutes ces mains qui ont pu le toucher. Par tout ces souvenirs qui la hantait au quotidien.

" - Euh non.. C'est la première fois que je viens.. Disons qu'avant je.. Je n'avais pas vraiment le temps de venir ici."

Shelby tenta de faire un discours d'une traite, mais ce fut un échec cuisant. Elle devait se défendre, ici elle ne risquait rien. Concho avait l'air d'être un type bien, sympa, prêt à l'aider alors elle devait aussi faire des efforts pour ne pas paraître distante et froide.

" - Pardon hein, mais je suis un peu stressée par toutes ces machines.. J'aurai peut-être dû me préparer avant de venir ici pour la première fois."

Shelby avait fait un peu sur un coup de tête, elle voulait tenter de retrouver son corps, de l'aimer à nouveau, alors elle était venue dans la première salle qu'elle avait trouvé, mais ce n'était clairement pas sa place. Elle faisait tâche au milieu de toutes ces personnes qui s'entraînaient de manière consciencieuse.

Quand Concho lui posa la seconde question, elle faillit lui demander en quoi ça le regardait. Elle était constamment sur la défensive, puis, elle se posa elle-même la question. Que voulait-elle en venant ici ? Retrouver un corps qui lui plaisait certes, mais ça signifiait quoi au juste ?

" - Je voudrais me raffermir, retrouver un corps un petit plus.. mieux." Un corps un peu plus désirable aux yeux des hommes, pas aux yeux de ses clients.

Ses paroles n'avaient pas grand sens, mais au moins, elle avait répondu à la question du jeune homme, espérant que ça suffirait pour qu'il puisse la guider dans ce dédale de machines dont elle ignorait le fonctionnement ainsi que la zone qu'elles permettaient de muscler.

__________________________

Leave the past behind
You can't start a new chapter of your life if you keep reading the last one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com/
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1533
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : dragonfly in amber (a) & yogopanda + cpdelicious (g) :D
COMPTES : woody & lennox & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
adm h
MessageSujet: Re: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) EmptyVen 4 Jan 2019 - 1:38

Au beau milieu d’une centaine d’hommes, je m’avérerais sans doute l’un des plus innocents du lot. Je savais fort bien que certains hommes ne méritaient pas le pouvoir qu’on pouvait remettre entre leurs mains, que de leur faire confiance pour n’importe quel aspect de sa vie était un risque à prendre, que ces hommes-là ternissaient l’image que les autres pouvaient avoir de notre genre. J’étais loin de leur ressembler. Sans doute parce que ces mêmes hommes m’avaient fait souffrir le martyr quand j’étais plus jeune. Je n’avais jamais voulu devenir comme eux. Et pourtant, j’avais merdé, au cours des derniers moi. J’avais été la pire version de moi-même. Après tout, je ne prétendais pas être parfait et je faisais aussi des erreurs. J’espérais seulement que ça ne faisait pas de moi un de ces hommes que je détestais tant. J’espérais seulement que des femmes comme Shelby pouvaient me voir sans mauvaise intention, parce que je n’en avais pas. Aucune. Je commençais par des questions banales, des questions pour me situer quant à la personne qu’elle était, et par rapport à ce qu’elle recherchait. Au moins, elle verrait que je la prenais au sérieux. « Le temps … On est toujours en train de courir après lui, pas vrai ? Et c’n’est malheureusement pas le genre de course qui nous aide à perdre des calories … » Je ris à ma propre blague, trouvant pour une fois que j’avais un peu de répartie. Je me passai une main dans les cheveux, gêné, alors qu’elle l’était davantage que moi en s’excusant de son stress à elle. « Oh tu sais, même si t’avais regardé des vidéos expliquant les machines, on ne les comprend jamais totalement avant de l’avoir fait soi-même. » J’haussai les épaules. Du moins, c’était ainsi que je fonctionnais. J’étais trop manuel, il fallait que j’imite les mouvements pour que ça me rentre dans la tête. J’osai finalement demander à Shelby quel était son objectif en venant s’entraîner, parce que ça pouvait être différent pour chaque personne et il fallait que j’enligne les conseils à lui donner. Quand elle parla d’un corps un petit peu plus mieux, je ne puis cacher ma surprise. Je trouvais son corps franchement très beau, mais je n’allais quand même pas commenter là-dessus. « Ok. Tu verras, les gens sous-estiment souvent la musculation, mais tu verras ton corps changer, devenir plus fort, et ça fera toute la différence. » Dis-je avec un sourire, en me rappelant mes propres premiers gains en matière musculaire. Je me doutais bien que ce devait être différent en tant qu’homme ou femme, mais au final, tant que le résultat était de se sentir plus à l’aise dans son corps, le résultat était le même. « Je te montre une première répétition pour te montrer comme ça fonctionne et après on ajustera la machine pour toi. Si t’as pas bonne mémoire, j’te conseillerais de noter les niveaux auxquels on la positionne. » Comme j’avais l’habitude, de mon côté, j’ajustai rapidement la machine à ma grandeur, et je lui montrai comment travailler. Je me relevai ensuite. « À ton tour ? » Demandais-je.

__________________________


PROVE THEM WRONG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelby Dietrich
MESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 17/02/2018
CRÉDITS : tearsflight (avatar), anaëlle (sign).
COMPTES : Donovan Chamberlain.
STATUT : Maman célibataire d'un petit Noah âgé de 4 ans (26 Juin 2014).
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) EmptySam 5 Jan 2019 - 19:52

Shelby n'avait que peu confiance en elle, dans son enfance ça l'a souvent empêché de faire ce qu'elle voulait, mais depuis les quatre dernières années, sa confiance s'était totalement envolé. Son corps, son esprit, c'est comme s'il ne lui restait plus rien hormis son fils. En regardant Concho, elle tenta de se dire qu'il n'était pas méchant, que de toute façon, même si c'était le contraire, il ne pourra rien lui faire ici. Il devait bien y avoir une sécurité quelconque non ? Soudain la panique l'envahit avant qu'elle ne tente de se raisonner toute seule et de se convaincre qu'elle était en sécurité. Au fond, de tous les hommes qui étaient présents dans cette salle, c'est probablement lui qui inspirait le plus confiance.

La jeune femme secoua la tête de manière positive. Il avait tellement raison, le temps c'est toujours ce dont on manquait et dont on avait besoin constamment. Si on pouvait avoir ne serait-ce qu'une ou deux heures de plus dans une journée ça nous permettrait de faire plus de choses. Mais il fallait s'en contenter, c'était comme ça et ça ne changera jamais, donc c'était à nous de nous adapter.

Shelby fut un peu rassurée en entendant les propos du jeune homme. Visiblement, il avait essayé de visionner des vidéos avant de venir dans une salle pour la première fois. En réalité, la jeune maman n'y avait pas songé une seconde. Peut-être qu'elle aurait dû, ça lui aurait évité de se sentir perdue à ce point là.

Concho parla des effets de la musculation sur un corps. Shelby osait s'imaginer que si le sien changeait, elle finirait par s'apprécier, apprécier son corps. Peut-être même que ça lui permettrait d'avoir un peu plus confiance en elle. C'était ce qu'elle espérait du plus profond de son coeur.

Shelby regarda le jeune homme s'installer et faire tout ces gestes qui semblaient tellement naturels chez lui. Puis une fois le poids de la machine réglée pour lui, il se mit en place pour faire une répétition. Le regard de la blonde s'attarda peut-être un peu trop sur le corps du jeune homme. Sur ses muscles en mouvement. Et pendant quelques secondes c'est comme si elle n'était pas réellement présente. Ce fut qu'en entendant son interlocuteur qu'elle sortit de ses pensées et tenta de s'installer comme lui l'avait fait auparavant.

" - Comment on sait quel poids on doit mettre sur la machine ? Je veux dire, toi tu as l'air de faire tout ça machinalement maintenant, mais au début, comment tu as fais pour le savoir ?"

Sans même s'en rendre compte, Shelby venait de le tutoyer, preuve qu'elle commençait doucement mais sûrement à se relaxer. À se détendre, sans penser à chaque mot qui franchissait la barrière de ses lèvres.

__________________________

Leave the past behind
You can't start a new chapter of your life if you keep reading the last one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com/
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1533
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : dragonfly in amber (a) & yogopanda + cpdelicious (g) :D
COMPTES : woody & lennox & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
adm h
MessageSujet: Re: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) EmptyLun 14 Jan 2019 - 15:26

C’était à nous de nous adapter, en effet, à cette course folle du temps. C’était ce qui m’avait sauvé, au fond, apprendre à utiliser le temps de manière plus efficace. C’était peut-être con à dire, mais en le laissant moins filer pour des raisons futiles et paresseuses, j’avais appris à être davantage heureux. Comme si je puisais mon bonheur dans l’efficacité de mes journées. Ce n’était peut-être pas le cas pour tout le monde, après tout nous étions tous différents. Mais la différence entre le moi d’avant, las et triste, et le moi d’aujourd’hui, généralement débordant de joie et de confiance, c’était ma gestion de mon temps. Perdre moins d’heures par paquet de dix devant la télévision ou devant les jeux vidéo. Prendre plus de temps pour ce qui m’apportait quelque chose de positif, comme la danse, les jeunes à mon centre, ma santé, mes amis. Bref, derrière ma blague plutôt nulle, se cachait tout de même une réflexion plus sensée. Je revins finalement à nos moutons, ceux de l’entraînement. On ne les compterait pas en train de sauter la clôture, on sauterait la clôture avec eux. Je continuais à dialoguer, un peu avec moi-même, la jeune femme se montrant plus silencieuse que la plupart des personnes que je connaissais. Heureusement que j’aimais m’entendre parler – ou du moins, c’était l’impression que je pouvais donner. C’était surtout pour ne jamais laisser un blanc inconfortable dans la conversation, quitte à dire n’importe quoi. Au moins, là, l’environnement me donnait de quoi faire avancer les choses, et je ne perdis pas de temps avant de lui montrer comment fonctionnait la machine devant laquelle nous nous trouvions. Au fond, c’était ce que Shelby m’avait demandé : de l’aide pour la connaître, la comprendre et l’utiliser. Elle ne m’avait pas demandé à ce qu’on parle de la pluie et du beau temps. Sans doute était-ce moi qui avait du mal à respecter les limites, ou à comprendre mon mandat. Je me concentrai donc sur ce que j’avais à faire, et je lui montrai les mouvements à effectuer sans plus sortir de mon personnage de coach. « J’ai fait par essai et erreur, j’dirais. N’essaie pas de te pousser trop, tu risques de te blesser. Commence par le plus léger, et augmente si tu vois que vraiment, ce n’est pas assez. Et si t’as l’impression d’être un peu, genre … entre deux poids, je te dirais de prendre le plus léger des deux, mais d’augmenter ton nombre de répétitions. Quand ça devient facile, tu passes au supérieur. » Et voilà, nous aussi on était passés au niveau supérieur, du coup, en se tutoyant et en se répondant avec un naturel qui nous venait plus facilement. Je la laissai prendre place sur la machine. « Tu te sens confortable ? » Demandais-je, prêt à l’aider à ajuster la machine sans qu’elle ait à se déplacer.

__________________________


PROVE THEM WRONG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelby Dietrich
MESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 17/02/2018
CRÉDITS : tearsflight (avatar), anaëlle (sign).
COMPTES : Donovan Chamberlain.
STATUT : Maman célibataire d'un petit Noah âgé de 4 ans (26 Juin 2014).
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) EmptyLun 25 Fév 2019 - 23:19

Depuis qu'elle avait franchi le seuil de la salle de sport, la blonde ne put s'empêcher de penser qu'elle n'avait pas - et n'aurait jamais - sa place dans ce type d'endroit. Pourquoi avait-elle pensé qu'elle pourrait être comme toutes ces personnes ? Pourquoi avait-elle pensé qu'elle pourrait se mêler à tout ces gens sans faire tâche parmi eux ? Tout cela n'avait été qu'utopie et elle aurait dû s'en rendre compte bien avant que le jeune homme prenne le temps de lui accorder assez d'attention pour l'informer sur le fonctionnement des machines. C'était stupide, et les gens qui assistaient à cette scène devait bien rigoler dans leur coin. Pourtant, même en regardant autour d'elle, aucun regard n'était dirigé dans sa direction. Chacun était concentré sur sa tâche. Shelby se faisait des idées comme bien souvent. Trop souvent. L'allemande devait apprendre à positiver, à ne pas voir le noir et le mal partout. C'était l'objectif qu'elle devait se fixer, mais elle ne croyait pas vraiment à l'atteinte de ce but.

La jeune maman demanda de l'aide pour savoir comment s'y prendre d'après ce fameux objectif qu'elle avait confié à Concho. Pouvait-elle y arriver ? Cela faisait des années qu'elle se battait contre tout et elle avait réussi à s'en sortir, alors elle finira bien par s'en sortir également dans cette salle de sport non ? C'était son combat après tout. Le début de sa nouvelle vie. De l'acceptation de son passé et des projets pour son futur.

Ses yeux plantés dans ceux du jeune homme, elle écouta avec attention les conseils qu'il lui fournissait afin de savoir comment s'y prendre la prochaine fois qu'elle mettra les pieds. Si prochaine fois il y a. Shelby finit donc par s'installer à la machine tout en ayant l'impression de ne vraiment pas être faite pour ce type d'entraînement. Ou pour n'importe quel entraînement d'ailleurs. Pas forcément très à l'aise, elle tenta de se forcer. Encore une fois. Une fois en place, Concho avait placé le poids le plus petit sur les extrémités de l'engin. La blonde fit une première répétition avec beaucoup de facilité. Sans doute trop. Elle n'était peut-être pas si nulle que ça en fin de compte.

La jeune maman se releva pour plonger son doux regard dans celui de son interlocuteur et temporairement dans celui de son coach.

" - Dire que je suis à l'aise serait un peu prétentieux, mais disons que je ne me sens pas si mal que j'aurai pu le penser.." avoua-t-elle un peu honteusement.

__________________________

Leave the past behind
You can't start a new chapter of your life if you keep reading the last one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com/
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1533
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : dragonfly in amber (a) & yogopanda + cpdelicious (g) :D
COMPTES : woody & lennox & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
adm h
MessageSujet: Re: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) EmptySam 9 Mar 2019 - 5:11

Il y avait pourtant ici une panoplie de personnalités et de types de sportif. Les sportifs d’Instagram, ceux qui prennent la pose avec les biceps contractés, ou encore ceux qui font des vidéos de leurs routines afin de les poster comme stories de motivation. Les sportifs du cardio, ceux qui passent l’heure complète sur le tapis de course à augmenter toujours plus la vitesse. Les sportifs un peu plus paresseux, qui brûlaient des calories sur le long terme en pédalant lentement sur les vélos. Et j’en passe. Parce que chaque individu ici présent avait sa manière de faire, au fond, et même si je venais moi-même d’en catégoriser certains, il n’en reste pas moins que personne ne s’entraînait de la même manière. Alors Shelby avait tout autant sa place que n’importe qui d’autre, peu importe ses forces et ses faiblesses, peu importe ses connaissances. De toute façon, tout ce beau monde était bien trop occupé à se regarder le nombril – ou les muscles dans le miroir – pour porter une quelconque attention à ce que nous étions en train de faire. Ce fut alors au tour de Shelby de prendre place sur la machine et de répéter les mêmes mouvements que je venais de lui présenter. Elle poussait comme s’il s’agissait d’une plume comme résistance. Ça me fit sourire. « Tu te débrouilles plutôt bien, oui. Même qu’à ta place, j’augmenterais un peu le poids. Tu peux show-off un peu plus encore, je crois. Tu donnais l’impression de pousser le vide, tellement c’était facile. » Et par là, je ne voulais pas dire qu’elle donnait l’impression de ne rien faire ou de ne pas se forcer, même si mes paroles pourraient très bien être mal interprétées par Shelby. J’esquissai un sourire en la regardant, jetant ma serviette par-dessus mon épaule.

__________________________


PROVE THEM WRONG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelby Dietrich
MESSAGES : 333
ICI DEPUIS : 17/02/2018
CRÉDITS : tearsflight (avatar), anaëlle (sign).
COMPTES : Donovan Chamberlain.
STATUT : Maman célibataire d'un petit Noah âgé de 4 ans (26 Juin 2014).
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) EmptyMer 29 Mai 2019 - 10:34

N'ayant aucune connaissance dans ce genre d'endroit, la jeune maman s'en était remise à Concho qui semblait bien plus affirmé qu'elle dans cette salle. Inutile de lui demander s'il était nouveau, elle connaissait déjà la réponse. La blonde ne cessait de se comparer aux autres, de se rabaisser parce que c'est ainsi que les années qui venaient de s'écouler s'étaient déroulés. Il lui faudra du temps pour se remettre sur pied et refermer les cicatrices du passé, elle espère un jour pouvoir retrouver sa vie d'avant. Ce serait presque un miracle.

Tandis que Concho lui a fait une démonstration de comment pratiquer sur cette machine, Shelby a observé chacun de ses gestes afin de les reproduire le plus fidèlement possible. Une fois installée, elle tente de l'imiter aussi bien que possible et la remarque du jeune homme lui arrache un sourire.

" - Finalement, heureusement que je suis tombée sur toi, j'aurai bien été incapable de faire tout ça toute seule." fit-elle tandis qu'elle rajouta quelques poids sur la machine avec ce qui semblait être un peu plus d'assurance.

Elle se réinstalla pour faire de nouvelles répétitions, cette fois-ci, elle sentit déjà plus la résistance lorsqu'elle tenta de pousser. C'était donc de ça dont parlait Concho en disant d'y aller au flanc. Pas de résistance, on augmente. Trop de résistance, on diminue. C'était plutôt simple comme fonctionnement.

" - Je crois que je devrais pouvoir m'en sortir un peu mieux maintenant." fit-elle avec un léger sourire.

Elle n'allait tout de même le retenir ici indéfiniment, il avait aussi une séance de sport à faire, Shelby ne voulait pas l'en priver.

__________________________

Leave the past behind
You can't start a new chapter of your life if you keep reading the last one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com/
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1533
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : dragonfly in amber (a) & yogopanda + cpdelicious (g) :D
COMPTES : woody & lennox & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
adm h
MessageSujet: Re: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) EmptyJeu 30 Mai 2019 - 3:15

Lorsqu’elle se compta chanceuse d’être tombée sur moi, je balayai l’air du revers de la main, comme pour lui montrer que je n’étais pas du même avis. Le tout accompagné d’une toute légère grimace, avant de lui offrir un doux sourire. « T’aurais fini par apprendre toute seule, j’ai même pas de doute là-dessus. On va juste dire que je t’ai donné un coup de main pour que ça aille plus vite, c’est tout. » Je ne la connaissais pas, Shelby, mais elle m’avait l’air d’une fille débrouillarde même si le contexte aurait pu laisser croire le contraire, sachant qu’elle s’était rapidement tournée vers moi pour de l’aide. Je pouvais toutefois le sentir dans son regard, dans ses paroles et dans ses gestes, qu’elle n’était pas du genre à baisser les bras ou à se laisser marcher sur les pieds. Après, j’étais loin d’être un as dans les relations humaines et bien des choses m’échappaient. Même avec du temps, j’avais parfois du mal à comprendre les sentiments des autres, même de ceux auprès de qui j’avais de longues relations. Ce ne serait pas en dix minutes auprès de la blonde que je pourrais prétendre être en mesure de dresser un fidèle portrait de sa personne. Elle me semblait bien plus intéressante et complexe que ça. Après mes quelques conseils, Shelby se réessaya avec une résistance un peu plus forte, et constata effectivement le changement dans l’effort. Étant maintenant capable de gérer seule, elle m’affirma qu’elle pourrait s’en sortir. J’hochai la tête, comprenant que c’était ce moment où je devais m’éclipser. Je lui souris. « Cool. Si t’as besoin de quoi que ce soit d’autre, n’hésite pas. J’serai ici pendant un p’tit moment encore. » Je la saluai et remis mes écouteurs, retournant à mes propres machines, à mon propre entraînement.

__________________________


PROVE THEM WRONG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty
MessageSujet: Re: pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)   pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
pull me like a ripcord, break me down and build me up (shelby)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: western district :: complexe sportif-
Sauter vers: