AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Accrochage sévère - Jeff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
adm h
avatar
messages : 446
ici depuis : 01/04/2017
crédits : Moi (vava), Emy (gif)
double-compte : Jake, Jim, Jorge & Maddie
statut : La passion est une ardeur insatiable, et plus on alimente ce feu, plus il brûle
MessageSujet: Re: Accrochage sévère - Jeff   Mar 8 Jan 2019 - 21:55

Pire demain ? Oh non mais c’est pas possible ! C’est une probabilité oui. On ne peut pas savoir à l’avance. Quoiqu’il en soit on sera là pour toi mon amour. Puis on continue de discuter jusqu’à ce que PAF. LA question qui tue. Je suis pas prêt. On est pas prêt. Heureusement qu’on y a déjà plus ou moins réfléchi. Ca me fait penser à cette femme et sa petite fille qu’on avait croisé dans le parc. Qu’elles étaient merveilleuses toutes les deux. Pas d’égarements les gars. Revenons à la question de notre femme. Non non. C’est important d’en parler avant plutôt que de ne pas savoir comment réagir si … Si le médecin revient avec une telle nouvelle. Il peut pas faire ça. Il va pas faire ça. Ce serait trop. On est pas prêt. D’une façon ou d’une autre on s’y fera. On va être un super papa et elle sera une super maman. Et c’est clair que dans l’éventualité où on blesse notre femme, elle viendra nous botter le cul. C’est très triste de penser de la sorte. Non vraiment je sais pas ce qu’il te prend. Le stress ! La panique ! Tu penses bien. Haha. Ca m’étonne pas de toi. Mais pas besoin de penser à ça car a n’arrivera jamais. L’adage dit qu’il ne faut jamais dire Hep ! Dans ce contexte c’est pas très sympa là. Ah bah voila. Ca y’est. Elle nous dit clairement qu’elle veut des enfants. Je me sens pas bien. Non mais elle parle pas pour tout de suite non plus. Si ? Euh j’hésite aussi. Mais c’est l’instant mignon là les gars. Je t’aime aussi. Et évidemment qu’avoir des enfants avec toi serait la plus belle chose. UN enfant. Commencer par un déjà. Haha. Mais faut pas faire de blagues maintenant ! Elle va nous haïr ! Oh elle nous connaît hein. Si elle aimait pas ça elle serait déjà partie. Puis oh ça va j’en fais tout le temps non plus. Je veille à ce qu’on reste cool quand même. T’es vilain là. Ouf là. Tes blagues douteuses déteignent sur notre femme là. Qu’est-ce qu’elle raconte ? Y’a un démon à l’hôpital ? Où ça ? Mais faut s’enfuir d’ici ! Et vite ! T’es lourd là. Ouh là. Je crois que le choc à la tête est plus grave que ce que je pensais. Haha. Quoi ? Moi aussi je peux faire des blagues. Mouais. Encore trois heures à attendre quand même. Putain. On peut peut-être bouger un petit peu et ramener quelque chose à manger à notre femme. Après un accident ? Et si elle doit subir une opération d’urgence ? T’es teeeellement optimiste. Au contraire j’aurais plutôt … Oh je vois, c’était ironique. Bon. Et bien allez on va lui chercher ces petites choses alors. D’accord. Je reviens tout de suite. On vient lui faire un petit baiser et on y va.

Un chocolat, un petit gâteau, et du jus d’orange ! Il n’y avait pas un « ou » dans sa phrase ? Autant tout prendre au moins pas de problème. Mais bien sûr que si ! Et si elle mange trop ? Boit trop ? Et qu’elle fait une réaction à cause de l’accident ? Vous vous imaginez ?? Relaaax Ecoutons donc le bilan des médecins. Une semaine ?? Mais c’est énorme ! C’est que quelque chose cloche c’est certain. Faites le taire. Ca se trouve d’ici deux jours elle la mettra plus. Ah non ! Je veillerai au bon rétablissement de notre femme. C’est que c’était vraiment un gros choc du coup. Mais si ce n’est que ça on fera avec. Ca me semble un peu longuet mais t’as pas intérêt à ne pas la mettre je te préviens. Et maintenant, c’est le moment de se régaler. Ouais enfin c’est des trucs de cafet’ faut pas s’attendre à des miracles. C’est d’une qualité honnête je dirai. Aaawwnnn mais toi aussi tu es un amour. Mais non c’est normal. Puis je veux pas me faire botter les fesses quand tu iras mieux. Roooh mais c’est fini avec les blagues oui. Et privé de calin aussi. Bam. Ah tiens ça fait longtemps qu’on avait pas parlé de ça … C’est le voisin qui va être content. Ca fait un petit moment qu’on ne l’a pas vu ! Vous vous égarez messieurs. Une semaine de repos forcé minimum alors. Ca va te faire bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membres du mois
avatar
messages : 2542
ici depuis : 28/03/2017
crédits : Antiope (vava) Emu (gif Jeilynn)
double-compte : Daemon Macintosh / Jazz Dellaney
statut : en couple avec Jeff, la vie à deux se décline de mille couleurs avec le beau pompier.
MessageSujet: Re: Accrochage sévère - Jeff   Lun 14 Jan 2019 - 19:02



" J'aimerais savoir peindre un cri comme Bacon, ou bien la peur, ce quelque chose qui me fige et me rend si vulnérable. Peindre la peur si précisément que je puisse la toucher, et ainsi la rendre inopérante, l'effacer, l'annuler de ma vie. "

C’est sur que l’hôpital n’est pas le meilleur endroit pour parler de l’idée d’une grossesse. Mais le fait que le médecin est dit qu’il voulait s’assurer que tout aller bien de ce côté-là. Tu deviens curieuse sur ce qu’en pense Jeff. Vous n’avez jamais vraiment abordé ce sujet. Au départ l’idée en elle-même de devenir mère te faisait flipper. Mais là tu es prête à sauter le pas. Prête à fonder une famille. Comme quoi l’amour change les gens. Cela les faits grandir. Cela les faits s’épanouir. Mais tu rassures ton homme sur ce point, cela serait vraiment une drôle de surprise pour toi aussi si tu étais enceinte. « Je crois que s’il revenait avec une pareille nouvelle cela me ferait un choc plus grand que l’accident. » Tu te mets à rire malgré la douleur. Tu accepterais cet enfant comme Jeff. Il ne serait que le fruit de votre amour. Une fin en soit logique. Tu le taquines, tu sais très bien que ton homme ne te laisserait pas tomber même enceinte. Votre amour est fort et sincère. Un enfant sera juste le maillon qui vous unira encore plus en mêlant habillement le meilleur de vous deux. « Oui une merveilleuse chose. Et en effet faut commencer par un. » Tu le regardes avec un petit sourire en coin. « Sauf si on a des jumeaux. » Tu vas finir par vraiment l’affoler avec tes phrases. Du coup tu changes de sujet et tu balances un truc pour plaisanter face à ta prise de sang. « Ah bon tu crois ? Et tu peux faire quelque chose pour que le symptôme ne s’aggrave pas. » Peut être qu’une petite douceur pour ton estomac pourra éviter que ton état se dégrade. En tout cas tu apprécies l’attention de ton homme.

Pendant que Jeff va à la cafétéria, un infirmier vient te chercher pour la radio. Au retour tu lui fais le bilan de ce qui a été dit. Minerve pour une semaine tu en rigoles d’avance. Cela va être super de porter ça autour du cou. « Il est vrai que lorsque l’autre voiture m’a tapé j’ai vraiment bien été secouée. Au pire je verrais avec mon médecin. Et tu me feras quoi si je ne la mets pas. » Si tu le regardes de cette façon il ne fera que succomber et oublier la minerve. Enfin dans la logique. Tu le remercies pour son attention il est vraiment adorable, il a tout pris. « Tu en veux un peu. Un peu de sucre ne te fera pas de mal après toutes ses émotions. Et je n’ai pas besoin d’aller mieux pour te botter les fesses monsieur Hogan. » Tu essaies de faire la menaçante mais bon c’est un grand sourire qui se dessine sur tes lèvres. Ton pompier il sait juste te faire craquer. « Et à toi aussi !! » Tu te mets à siffler tu ne vises rien en perspective mais il y a quand même une activité à laquelle tu penses tout particulièrement. « Une semaine de frustration rendra les retrouvailles que meilleures. »Tu goutes ce que t’a apporté Jeff. « On mange mieux à la maison. »

Le temps passe tranquillement. Le médecin revient. En premier lieu la prise de sang qui ne pose aucun souci et pas de petit Hogan surprise en perspective. Tu serais presque déçu sur le coup. Tu penses que dés que tu iras mieux, tu aborderas ce sujet sérieusement avec Jeff. Il te donne les ordonnances. Ton arrêt de travail, ton patron va être super content. Et divers consignes. Comme celle d’éviter un bain trop chaud durant quelques jours. Ou celle de ne pas hésiter à revenir s’il y avait un souci. « Avec un pompier à la maison, je suis entre de bonnes mains. Il va me faire appliquer les règles à la lettre. » Il risque même d’être à tes petits soins et s’inquiéter dés que tu vas faire la grimace à cause d’une douleur. Tiens tu pourras peut être abuser pour te faire encore plus dorloter. Même si Jeff est loin d’être avare de ce côté-là. Bien au contraire, niveau attention tu n'es pas privée. Une fois fini, il te donne la permission de sortir. C’est tout ce que tu attendais. Reste plus qu’à appeler un taxi pour rentrer, vu que tu n’as plus de voiture et celle de Jeff est à la caserne. Vous prenez place dans le taxi, et tu appuies ta tête contre l’épaule de Jeff. Tu ne peux t’empêcher de lui glisser à  l’oreille. « Ce n’est pas cette semaine que l’on mettra en route un petit Hogan. » Et tu poses un baiser au creux de son cou. Tu fermes les yeux durant le trajet un peu fatiguée par toutes ses émotions.


good vibes.

__________________________

Aimer
Ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Accrochage sévère - Jeff
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: eastern district-
Sauter vers:  
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement