AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Your look, made me capsize. FT Henley.

Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Afficher

MessageSujet: Your look, made me capsize. FT Henley.   Mer 2 Jan 2019 - 14:48


Henley & Jae

Your look, made me capsize.


Jae est à bowen, depuis moins de 15 jours et cet endroit le fascine, c'est si différent de chez lui, où même de New York où il a vécu quelques années pour faire grandit l'entreprise familiale et la porter à un autre statut, désormais le nom de leurs lignes de vêtements se distribuent dans de nombreux magasins, sur les panneaux publicitaires ou les stop télévisé. Ici tous recommence en quelques sortes, développé le marché, créer des boutiques, des partenariat, un boulot de titan, mais il en a l'habitude et cela ne lui fait pas peur. Mais plus personnellement, il a choisi l'Australie pour lui avant tout, il a toujours voulu y venir, les brochures, les reportages.. tous l'a attiré par ici. Cela lui fait tout drôle d'être là, à contempler l'étendue salé ce mouvement au rythme lent, le soleil jouant entre les vagues créer des éclats aussi brillants que le soleil lui-même, l'air marin le fouet et il offre volontiers son visage a la brise. Il est installé sur un muret, il a retiré sa veste et desserre sa cravate, il meurt d'envie de retirer ses chaussures est allé glisser ses pieds dans l'eau, comme un gosse.. un gosse qu'il a l'impression ne jamais avoir été, il n'a jamais fait de château de sable, ou se jeter dans les vagues. Il soupire et fini par tourné le dos à ce spectacle qu'il viendra souvent voir. Il glisse ses mains dans ses poches, le nez en l'air, ici. Il ne sait pas l'expliqué", c'est comme s'il rentrait chez lui, c'est étrange comme sensation, peut-être est-ce qu'il était destiné à venir vivre ici, qu'il y trouvera l'équilibre et pourquoi pas l'amour, sa mère commence a désespéré de le voir seul, a qui la faute a t-il chaque fois envient de lui dire. C'est aussi de la sienne, trop occupé à vouloir rendre son père fier de lui, qu'il en a oublié de vivre.. oublié.
Mince ma veste.
Il se retourne rapidement pour aller la récupère, mais il heurte de plein fouet quelqu'un il n'a le temps de rien juste de tendre les bras pour l'empêcher de tomber et lui avec. Les mains posé sur les bras de celui qu'il vient de heurter sans douceur, il redresse le regard prêt à s'excusé, mais il reste " choqué" en fixant le blond devant lui. Il a un visage comme peint d'une douceur évidente et ses cheveux son presque blanc et accroche le soleil et lui tombe légèrement sur les yeux.. ses yeux... il cligne des yeux comme pour être sûr de ce qu'il voit il reste là a passé de son oeil droit au gauche avec un sourire tendre et sincère comme il en a si peu.
Ouah. je suis amoureux de vos yeux.
Lâche t-il dans un élan de spontanéité qu'il n'a pas d'ordinaire, quand il endosse cette personnalité qu'il a appris à être pour coller à son rôle de perfection qu'on lui a toujours demandé, loin de ce qu'il est vraiment. Il relâche ses bras et fait un pas en arrière l'englobant à nouveau du regard, il a un physique qui ne passe pas inaperçu et portant il la heurté. L'Australie a un drôle d'effet sur lui déjà, il est plus tête en l'air, comme un touriste flânant le long de la plage, il aimerait beaucoup.Toutes mes excuse, je ne regardais pas où j'allais. J'espère ne pas vous avoir fait mal !Il s'incline légèrement pour accentuer ses excuse et car, c'est un geste naturel par ses origines. Il se redresse et le regarde, il ne peut s'empêcher de le fixait, il n'a jamais vue un tel regard, c'est si rare les personnes aux yeux vairons et il n'en a jamais rencontré.



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
Enea Lee
messages : 84
ici depuis : 12/12/2018
crédits : kelly.
statut : si le célibat était une compétition, il serait médaillé d'or.
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
: Il refuse de croire que sa vie actuelle est la réalité. ‹ Il déteste recevoir de la pitié venant d'autrui juste parce qu'il est handicapé. ‹ Lorsqu'il n'est pas à ses cours d'arts, Enea aide sa mère à son magasin de cupcakes. ‹ Il parle couramment l'anglais et le coréen et continue d'apprendre le français. ‹ Il ne touche plus une seule goutte d'alcools depuis août 2015. ‹ Imprégné dans sa routine, Enea dépose des fleurs sur la tombe de ses amis chaque mardi. ‹ Il ne trouve aucun patron qui veuille bien d'un handicapé sous la main. ‹ Il est fils unique, surnommé le prince à papa et maman. ‹ Son rêve était de devenir astronaute. ‹ Enea dort avec une peluche husky qu'il surnomme Parrot depuis son enfance. ‹ Il ne pèse seulement 57kg, ayant un métabolisme rapide. ‹ L'australien observe souvent la galaxie avec son télescope. ‹ Il ne s'endort jamais sans avoir lu un livre. ‹ Il essaye d'apprendre d'autres loisirs. ‹ Il rêve toujours d'aller dans l'espace. ‹ Il déteste recevoir de l'aide, mais laisse à son plus grand malheur le kinésithérapeute l'aider. ‹ Il est claustrophobe. ‹

MessageSujet: Re: Your look, made me capsize. FT Henley.   Jeu 3 Jan 2019 - 17:03


Henley & Jae

Your look, made me capsize.


C'est sa journée de repos et au départ, il avait prévu de rester à l'appartement pour continuer ses compositions mais son inspiration s'est enfuie très rapidement dès qu'il a posé ses yeux sur son cahier de compositions. Alors complètement saoulé de la situation, il s'est décidé de sortir prendre l'air et de peut-être retrouver l'inspiration. Par la même occasion, il pourra respirer de l'air en quelque sorte pur. L'ironie du sort est qu'il étouffe très rapidement lorsqu'il se mélange à la foule, tout ces gens qui marchent dans diverses directions, ça l'étouffe. Les gens, l'étouffe. Alors il a décidé de faire demi-tour et de trouver un endroit moins bondé. Et très rapidement, il aperçoit l'étendue marine. Henley espère avoir de la chance et d'être moins étouffé vers l'air marin. Même s'il est allé plusieurs fois à des concerts, ce dernier ne peut s'empêcher de ne pas aimer les foules. Et puis, un concert... C'est différent, non ? Pour lui, ça l'est. Car l'attention est portée sur l'artiste qui performe et non sur la foule qui entoure la personne. Alors qu'il écoute tranquillement sa musique dans les écouteurs vissés dans ses oreilles, il se fait percuter plutôt violemment par une personne. Il a faillit tomber, mais la personne le rattrape assez rapidement. Être touché aussi fermement malgré la situation, il déteste ça. Oh dieu sait à quel point il aurait préféré se casser la gueule plutôt qu'être rattrapé par l'inconnu. Il reprend très rapidement son équilibre à l'aide de l'inconnu puis soupire longuement en retirant ses écouteurs pour essayer de prendre la parole. Il écarquille les yeux en entendant l'affirmation de son interlocuteur, Ouah. je suis amoureux de vos yeux. Est-ce que Henley a bien entendu ? Il vient de dire qu'il est amoureux de ses yeux ?! Sur le coup, Henley ne sait pas réellement comment réagir à un tel compliment, surtout si soudain et inattendu. Il finit par rire nerveusement et se gratte la nuque « Euh... Merci...? », dit-il d'un ton peu sûr. Le blond n'est pas du tout habitué aux compliments concernant ses yeux vairons. Pour lui, ils ne sont pas extraordinaires... Ce sont juste des yeux d'une couleur différente et, ça a été la preuve primaire de l'infidélité de sa mère. Combien de fois a-t-il été moqué de ses yeux, en étant insulté de reptile et de martien. Mais apparemment, cet homme est plutôt amoureux de ses yeux. Intriguant comme compliment. Toutes mes excuse, je ne regardais pas où j'allais. J'espère ne pas vous avoir fait mal ! Henley lâche un énième rire nerveux, cet homme ne doit pas s'inquiéter pour son état. Il aurait déjà geint de douleur si ça avait été le cas. Il est plutôt surpris de la façon dont il s'excuse, il s'incline ? Il vient peut-être d'un pays asiatique, car Henley n'a jamais appris à s'incliner comme le fait cet homme. « Non, ça va. », il marque une pause pour regarder l'interlocuteur « Vous en l’occurrence... Vous allez bien ? », demande-t-il, peu inquiet. Il recommence à être stoïque, chose qu'il ne se rend probablement pas compte au fil du temps.

AVENGEDINCHAINS

__________________________

† I bow down to pray, I try to make the worst seem better. Lord, show me the way to cut through all his worn out leather. I've got a hundred million reasons to walk away but baby, I just need one good one to stay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Afficher

MessageSujet: Re: Your look, made me capsize. FT Henley.   Jeu 3 Jan 2019 - 21:15


Henley & Jae

Your look, made me capsize.


Jae n'est pas du genre maladroit, pas très souvent en tout cas, mais là il se sent tellement bien dans ce décor, avec l'étendue bleue et le ciel qui se perd à l'horizon, dans un état de plénitude qu'il n'a pas connu depuis si longtemps il en avait oublié de faire attention aux personnes qui l'entourent, même si c'était loin de la foule dense qu'il a connu a New-york. Jae c'est senti très mal de heurter ce blond, mais en un instant quand il a croisé" son regard atypique et totalement magnifique, il a posé un grand sourire sur son visage. C'est un miracle qu'il est pensé à parler en anglais d'ailleurs, lui a encore tellement de mal avec cette langue qu'il considéra toujours comme étrange, comme toutes celles qu'on l'a forcé à apprendre d'ailleurs.
Il à heurté un homme blond avec des yeux qui lui ont coupé le soufflé et il le lui a dit avec spontanéité qu'il n'a pas d'ordinaire. Jae fini par le lâcher, car il le regarder avec un drôle d'air. Normal il vient de lui rentrer dedans et il lui a littéralement dit qu'il était amoureux de ses yeux.. Il le pense sincèrement, ses yeux sont sublimes et le reste aussi, c'est un très bel homme il n'y a pas de doute là-dessus. Il sourit toujours quand il lui dit "merci" a cet accent typique qu'il n'aura jamais,
Jae a tendance à manger les mots avec son accent coréen a coupé au couteaux.
Avec..plaisir.. c'est la vérité, je n'ai jamais... rencontré!  Quelqu'un avec les yeux... heu je ne sais pas dire le mot.. Les yeux différents ?
Trois ans à New-york et il cherche encore ses mots.. il a toujours été doué avec les langues, mais il a parfois du mal et puis avec son accent on ne le comprend pas toujours. D'un geste mécanique il lisse sa cravate qu'il a légèrement desserré, il l'observe avec son propre style, il aime bien comme il est vêtu et il adore ses cheveux, s'il oser faire un truc comme ça, son père le renie immédiatement, un sourit fend ses lèvres, cela le tenterai presque, presque...
Jae ressemble à un pingouin dans son costume, il devrait peut-être aller faire les boutiques, il ne sait même ou aller. Il est encore totalement perdu ici. Il lui a demandé s'il ne lui avait pas fait mal, il ne pense pas, mais on ne sait jamais. Il sourit encore plus.. c'est quand la dernière fois qu'il a sourit aussi naturellement, il ne sait pas, mais cela fait du bien il doit passer pour un débile, mais ce n'est pas grave pour une fois pas de masque, il croise son regard et cela  crée un pincement dans le ventre et cela ce répand, c'est bizarre, mais pas désagréable. Moi aussi ça va. Dit-il en baissant les yeux sur lui et en tenant sa cravate.
Ma veste !
Il le contourne en posant sans vraiment y réfléchir sa main sur son épaule, comme il l'aurait pu le faire avec quelqu'un de proche. Il l'attrape sur le muret, la plie sur son bras et revient vers lui rapidement.
C'est elle la cause du choc !
Il n'a pas de connaissance ici rien, rien qu' Elise sa secrétaire qui ose à peine lever les yeux vers lui.. Même avant, il n'a pas de véritable amis, pas le temps, il n'avait pas le temps pour rien et pour l'instant hormis ce moment qu'il doit à une annulation d'un rendez-vous et qu'il a refusé de remplacer, il avait besoin de sortir de voir la ville de faire autre chose que de travailler.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
Enea Lee
messages : 84
ici depuis : 12/12/2018
crédits : kelly.
statut : si le célibat était une compétition, il serait médaillé d'or.
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
: Il refuse de croire que sa vie actuelle est la réalité. ‹ Il déteste recevoir de la pitié venant d'autrui juste parce qu'il est handicapé. ‹ Lorsqu'il n'est pas à ses cours d'arts, Enea aide sa mère à son magasin de cupcakes. ‹ Il parle couramment l'anglais et le coréen et continue d'apprendre le français. ‹ Il ne touche plus une seule goutte d'alcools depuis août 2015. ‹ Imprégné dans sa routine, Enea dépose des fleurs sur la tombe de ses amis chaque mardi. ‹ Il ne trouve aucun patron qui veuille bien d'un handicapé sous la main. ‹ Il est fils unique, surnommé le prince à papa et maman. ‹ Son rêve était de devenir astronaute. ‹ Enea dort avec une peluche husky qu'il surnomme Parrot depuis son enfance. ‹ Il ne pèse seulement 57kg, ayant un métabolisme rapide. ‹ L'australien observe souvent la galaxie avec son télescope. ‹ Il ne s'endort jamais sans avoir lu un livre. ‹ Il essaye d'apprendre d'autres loisirs. ‹ Il rêve toujours d'aller dans l'espace. ‹ Il déteste recevoir de l'aide, mais laisse à son plus grand malheur le kinésithérapeute l'aider. ‹ Il est claustrophobe. ‹

MessageSujet: Re: Your look, made me capsize. FT Henley.   Mer 23 Jan 2019 - 0:02


Henley & Jae

Your look captivate me.


Le choc fut violent et Henley avait manqué de tomber contre le bitume, mais c'est en sentant la pression de la main de l'inconnu qu'il aurait préféré tomber. Le contact physique lui déplaît énormément, alors il se remet en équilibre sur ses deux jambes aussi rapidement que possible. Il enlève ses écouteurs, voulant prendre la parole en premier mais son élan est coupé par les paroles de cet inconnu qui mâche ses mots. Qu'est-ce qu'être amoureux de ses yeux voulait dire ? Henley ne comprend pas, ses yeux sont la dernière chose qu'il aime chez lui. Il rigole avec nervosité avant de supposer le remerciement et de replacer quelques mèches de ses cheveux. Avec..plaisir.. c'est la vérité, je n'ai jamais... rencontré!  Quelqu'un avec les yeux... heu je ne sais pas dire le mot.. Les yeux différents ? Henley penche sa tête sur le côté. Alors cet homme n'a jamais rencontré des personnes avec de tels yeux, cela explique ceci. L'astre fait parti du rare pourcentage à avoir des yeux vairons, certains y trouvent un charme d'autres non. Il faut croire que l'anglais est tombé sur les personnes qui n'y trouvent aucuns charmes, c'est-à-dire un sacré gros paquet de personnes. « Ça s'appelle les yeux vairons. », répond-il en hochant la tête, il espère qu'il aura compris. L'accent anglais très prononcé du blond est parfois difficile à comprendre, si difficile qu'il doit se répéter trois fois pour que certaines personnes comprennent. Henley observe l'homme qui se trouve en face de lui, le visage souriant, l'air pointilleux, il semble sortir d'une famille aisée et semble également avoir reçu un certain type d'éducation. Mais tandis qu'il l'observe, cet homme se permet de le contourner et de s'appuyer sur son épaule, avec cette action le blond se fige immédiatement. Dieu sait à quel point le garçon n'aime pas du tout le contact humain, mais cette main sur son épaule... C'est presque la fin des haricots ! C'est elle la cause du choc ! Henley pose son regard sur ladite veste puis sourit bêtement. Au vu de son accoutrement, il semble être un homme d'affaire mais pourquoi est-il habillé ainsi pour un tel endroit ? Rendez-vous annulé ? Démission ? « Oh... », lâche-t-il simplement... Un silence prend place mais devient rapidement pesant alors le blond se décide à ajouter quelque chose, « Jolie veste. », peut-être qu'il aurait pu dire autre chose mais, c'est la seule chose qui lui est venu à l'esprit. Ce qui est sûr et certain, c'est qu'Henley n'est pas le roi des conversations.

AVENGEDINCHAINS

__________________________

† I bow down to pray, I try to make the worst seem better. Lord, show me the way to cut through all his worn out leather. I've got a hundred million reasons to walk away but baby, I just need one good one to stay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Afficher

MessageSujet: Re: Your look, made me capsize. FT Henley.   Ven 25 Jan 2019 - 13:25


Henley & Jae

Your look, made me capsize.


Cette spontanéité chez lui c'est rare, tellement rare, il a plus l'habitude des regards indifférents, autant de sa part que des autres qui le regardaient toujours comme un être supérieur, tout cela, car il est P-DG, non pas seulement, car depuis toujours on lui demande d'être ainsi, de ne montrer aucune émotion. C'est donc presque étrange d'être lui d'un seul coup, à quelques détails prêts, on n'efface pas toute une vie en une seconde, donc avec naturel il se redresse de toute sa hauteur et même si son regard reste chaleureux quelque chose dans sa posture dans le fin sourire qu'il affiche est à nouveau plus fermé.. comme une barrière pour tenir les autres à distance alors qu'il en demande que l'inverse. Il a froncé légèrement les sourcils, assombrissant légèrement son regard alors qu'il cherche le mot pour désigner le regard du blond. Mais ce dernier le lui dit et un sourire s'épanouit un instant sur son visage.
Je n'oublierais pas.. Vos yeux sont magnifiques..Extraordinaire, dommage que je ne sois pas photographe.
Il aurait adoré ça, mais pour son père il en était hors de question, donc il n'a fait que rêver de l'être, il à acheté il y a quelques années tout ce qu'il faut, mais tout cela dort dans un carton. Au-delà de ses yeux et de ce physique agréable il aime bien son accent aussi, tellement différent des new-yorkais.
Les Australiens ont l'air bien plus agréable, il n'a pas du tout aimer vivre à New-York, trop de bruit, trop de monde, on n'est personne et personne ne s'intéresse à vous sauf si ça les arranges d'une façon ou d'une autres. Ici tout a l'air plus cool et c'est dans cet ambiance là qu'il a récupéré sa veste posant sa main sur le blond pour ensuite la désigner comme coupable. Il sourit à nouveau à son "Oh" et son commentaire sur sa veste, il baisse le regard sur son bras et sur sa tenu en général, il ne porte pratiquement que ça, c'est triste. En relevant le regard il détaille d'un coup d'oeil rapide à nouveau le blond.
Merci, je préfère votre tenu.., j'ai l'air d'un crétin habillé comme ça devant cet horizon.

Dit-il désignant le rideau bleu scintillant au grain des reflets du soleil et du vent. Un instant son regard s'y perd à nouveau, il a fait le bon choix en venant ici il n'a aucun doute, il espère qu'un jour son père pensera la même chose. Il revient sur le blond .. Le blond “oh”
Toutes mes excuses je réalise que je ne me suis même pas présenté. Jae Sun, je viens d'emménager a Bowen, le peu que j'en ai vu je vais me plaire ici.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Afficher

MessageSujet: Re: Your look, made me capsize. FT Henley.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Your look, made me capsize. FT Henley.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers:  
The Writers a encore frappé !
Non ils n'ont pas disparu, bien au contraire, TW s'est même renforcé en embauchant deux personnes de plus. Mais ils se demandent si vous, vous n'avez-vous pas oublié que vous pouviez leur envoyer des rumeurs ? N'hésitez plus !
clique pour leur envoyer un mp.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ RPS LIBRES