AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-56%
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique pliable – GO RIDE 80HYBRID
110 € 249 €
Voir le deal

Partagez
 

 You're a sky full of stars + Léanche

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Blanche Cambridge
Blanche Cambridge

Feuille de personnage
» anecdotes: elle fait de l'aquarelle, partout et n'importe comment. en fait, quand elle peint, elle ne se pose pas vraiment de questions. elle laisse ses mains se guider par ses pensées ‹ quand il pleut, elle aime t'assoir devant la fenêtre et regarder les gouttes tomber. le bruit du tonnerre l'apaise ‹ les gens se laissent trop souvent berner par son apparence angélique; ses cheveux blonds et son sourire la trahissent. ce qu'ils ignorent, c'est la bête qui gronde en elle quand elle est en colère. ils ne la pensent pas capable de s'énerver ‹ depuis sa plus tendre enfance, elle sait ce qu’elle veut faire dans la vie, vivre de ses passions, au désarroi de ses parents qui n'avaient pas la même vision pour son avenir. la peinture ce n'est pas un vrai métier, encore moins celle sur le corps, c'est ce qu'ils aimaient lui répéter avant qu’elle quitte le nid familial ‹ elle ne démontre jamais ses émotions, ça ne fait pas parti de ta personnalité. elle aime se décrire comme une introvertie. et ses peurs... alors là, encore moins. ‹ elle a peur de mourir, car ce qui se passe après la vie n'est pas bien défini d'avance. pire encore, elle a peur de mourir seule parce que l'amour, elle ne semble pas vraiment connaître ça ‹ elle n'aimait pas vraiment l'école, en fait elle détestait ça. comment les gens font pour passer de longues heures assis sur des bancs à écouter des maitres parler et raconter leur vision des choses tout en prenant, le plus rapidement possible, des notes à l'aide d’un crayon de plomb ? en fait, elle ne veut pas se l'avouer, mais elle admire ceux qui peuvent le faire, car elle et son énergie, elles sont incapables de demeurer en place trop longtemps ‹ la seule façon de la maintenir concentrer c'est de mettre de la musique classique dans la boutique, ainsi elle peut colorier le corps de ses clients sans avoir l'envie de sauter partout comme une sauterelle. et pour ceux que ça embête... elle les emmerde ‹ lorsqu’elle aime, elle aime d'amour. difficile de s'échapper de son coeur. par contre, lorsqu’elle déteste.. elle déteste avec passion. c'est un couteau à double tranchant ‹ elle ne comprend pas les gens qui aiment les serpents. ouverte d'esprit, elle essaie toujours de t'adapter aux nouveautés.. mais les serpents ne font pas partie des choses pour lesquelles elle peut faire un compromis
messages : 682
points : 33
ici depuis : 27/05/2018
crédits : (c) sweet disaster
comptes : violet + bella + brooke + beth + gisella + nevaeh + liam
statut : reviens-moi réellement cette fois
baby kangou
MessageSujet: Re: You're a sky full of stars + Léanche   You're a sky full of stars + Léanche - Page 2 EmptyLun 11 Fév 2019 - 3:37

Il avait attendu le ciel des mois durant, il s'était préparé pour cette soirée avec attention, il n'avait pas pensé un instant qu'une tornade blonde aurait pu venir troubler sa tête à un tel point qu'elle lui aurait fait manquer le spectacle pour lequel il aurait tout donné. Léo avait prévenu son ex, il ne pouvait dérogé de cette soirée. Il l'avait tant attendu et, qui plus est, elle était un point culminant de sa carrière, profitant de la merveille de la nature pour capturer des clichés à revendre, à publier. En un claquement de doigts, Blanche avait su faire changer ses plans. Elle s'était immiscée dans ses plans et maintenant elle lui faisait prendre le large de son regard qui le déconcertait, ce regard qui l'avait fait détourner le regard du ciel, le ciel qu'il avait tant attendu. Mais, au final, l'avait-il autant attendu que ce moment ? Parce que dans ses paroles, dans ses mots qui la suppliaient presque de l'embrasser, parce que lui il n'en avait pas la force, il y avait beaucoup plus de puissance que lorsqu'il tentait de repousser ses désirs, beaucoup plus de sous-entendus. Il tentait de se convaincre qu'il ne voulait que le ciel, mais la vérité, ils le savaient tous les deux. C'était eux qu'ils voulaient. Envers et contre tout, c'était eux. Et atteinte d'un élan de courage, Blanche daigna lui donner ce qu'ils voulaient tous les deux. Un baiser, un doux baiser, un baiser qui n'avait rien à voir avec ceux qu'ils avaient jadis échangés, rien à voir avec la fougue des désirs charnels, un baiser tout doux qui faisait hérisser tous les poils du corps. Un baiser qui transperçait les tripes. Mais rapidement, il s'emballait, il grandissait et la fougue qui leur appartenait apparaissait à nouveau, elle était cachée, pas bien loin, mais elle attendait le bon moment pour prendre le dessus. Ce baiser était digne d'un film, il engageait le troisième acte, l'acte final, celui qu'on attendait les deux heures durant, celui qu'on maudissait lorsqu'il échouait, mais il était un franc succès et sous un tonnerre d'applaudissements dans ses pensées, Blanche finit par se détacher du corps qui l'avait agrippé, le corps qu'elle avait senti vibrer. C'était parfait et la blonde n'en demandait pas plus, sachant très bien qu'elle avait déjà poussé sa chance en osant faire ce que tous les deux pensaient, mais qui demandait du courage. Parce que leur histoire, elle était loin d'être facile. Elle n'avait rien de simple. Il y avait encore bien trop de non-dits. Mais c'était beau, aussi beau que la pluie d'étoiles qui frappait de plus belle dans, elle aussi, ce qui semblait être son dernier acte. Blanche se cala dans les bras de l'homme, la tête bien logée dans ses bras, et pour la première fois, elle osa regarder le ciel. Dieu que c'était beau. Elle comprenait enfin ce que Léo y trouvait.
Ils avaient parlé, longtemps, en observant ce que les étoiles avaient à leur raconter. Puis, pendant que l'homme prenait des clichés, Blanche, elle, dessinait sur des bouts de papier les histoires que le ciel lui racontait jusqu'à ce que ses yeux se montrent lourds, beaucoup trop lourds pour se supporter. La blonde finit par s'endormir, adossée contre cet arbre qu'elle avait repéré plutôt dans la soirée, pour seule couverture le parka que Léo avait embarqué pour elle. Ce fut la douce voix de l'homme qui la réveilla sa belle, elle lui sourit alors qu'il prenait place près d'elle. Il avait déjà commencé à ranger son appareil, le télescope était à moitié démonté. Instinctivement, elle s'agrippa à son bras, logeant sa tête sur son épaule bien bâtie pour une dernière fois avant de reprendre la route. Merci.
Dans la voiture, le silence avait regagné le petit espace, comme la route qu'ils avaient parcourue avant d'arriver à la falaise. Cette fois, pourtant, ce n'était pas un silence colérique, mais plutôt un silence rêveur. Blanche avait posé sa main sur la cuisse du photographe et, sous les mouvements berçants de la voiture sur les routes de la ville, elle avait fini par s'endormir à nouveau, jusqu'à ce qu'ils se retrouvent devant chez elle, son petit appartement, son minuscule chez elle qui ne ressemblait en rien à ce que Léo possédait, son chez-soi si petit, mais si vide depuis qu'elle y habitait seule. Anae était partie, elle avait quitté la ville, et Blanche n'avait pas pris la peine de se trouver une nouvelle colocataire. Les mois étaient difficiles, le loyer n'était pas donné, mais elle s'y sentait comme chez elle. Du moins pour le moment. En avril, elle devrait trouver un nouvel endroit où loger, un nouveau logement à signer, parce que le propriétaire, avec ses idées de grandeurs, voulait tout mettre à terre et construire des condominiums. Mais, ça, Léo n'avait pas besoin de le savoir. L'absence de mouvement fut suffisant pour qu'elle ouvre à nouveau les yeux. Dans l'ombre de la voiture, la blonde se tourna vers son chauffeur. Elle repoussait le moment où il fallait se séparer de lui, la vérité était qu'elle n'en avait aucune envie. C'est mal... Si je t'invite à entrer ?

__________________________

wise men say only fools rush in, but i can't help falling in love with you. shall i stay, would it be a sin if i can't help falling in love with you  
Revenir en haut Aller en bas
Léo Emerson
Léo Emerson

Feuille de personnage
» anecdotes: Il a un fils, Jonah, de 4 ans, il s'est séparé de sa mère avant sa naissance. Mère et fils vivent actuellement à Brisbane ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui l'a emporté et qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris par à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, l'oppulence, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il a pratiqué quelques sports de combat ‹ il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
messages : 7258
points : 143
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©Tik tok
comptes : Samuel, Terrence & Charlize
statut : You make me stop chasing shadows - Blanche
adm h
MessageSujet: Re: You're a sky full of stars + Léanche   You're a sky full of stars + Léanche - Page 2 EmptyLun 11 Fév 2019 - 15:42

Il avait fallu qu’ils s’embrasse pour que Blanche se détourne enfin de Léo, qu’elle prenne toute la mesure de la beauté qui s’offrait à eux en cette nuit si particulière. Une fois qu’ils avaient desserré leur étreinte et pris sur eux pour ne pas se raccrocher à l’autre, elle s’était calé contre lui et avait enfin observé le ciel et sa splendeur. Déjà ému parce qu’il venait de se passer, le photographe ne trouvait pas de mots pour briser le silence qui se fit et c’était très bien comme ça, elle était là, contre lui et dans la quiétude du moment ils partagaient sa passion sans rien dire, juste pour le plaisir des yeux et de se savoir ensemble, ça valait tous les grands discours. Petit à petit leurs coeurs s'apaisaient après ces émotions un peu trop fortes et ils reprirent le cour normal de leur nuit, Léo parla un peu de ses étoiles et puis il la laissa aller à sa passion à elle, le dessin. Quand il finit par tourner la tête vers Blanche, elle s’était assoupie contre son arbre et il ne résista pas à attraper son autre boitier pour capturer cet instant de pure douceur. Finalement, cette soirée était parfaite en tout point, il vivait sa passion et non loin de lui la fille qui hantait ses pensées était venu le bousculer de la plus douce des façons. C’est à cet instant là qu’il regarda sa montre et qu’il décida de rentrer. Il commença à ranger ses affaires sans faire de bruit et puis vint réveiller la belle endormie. Elle ouvrit de petits yeux pleins de sommeil sur lui et le coeur de Léo explosa. Il sourit lorsqu’elle se serra contre lui, il en profita pour caresser ses longs cheveux fous et déposer un baiser sur son front. Se pouvait-il que ça puisse être si simple, si doux ? Aussi facilement que ça ? Il n’avait jamais encore ressenti ça en présence d’une fille, cette facilité déconcertante et cette impression que tout était logique, que les choses prenaient place naturellement.
Ils reprirent la route après avoir tout ramassé, sans que la falaise ne garde aucune trace de leur passage, seuls leurs souvenirs garderaient cette nuit en mémoire, ainsi que les clichés de Léo. Le barbu roula silencieusement, ne cherchant pas à prendre la parole, il était des silences qu’il fallait respecter, petit à petit il en prenait conscience. Bercée par la route et la fatigue accumulée en cette heure avancée, Blanche s'endormit rapidement, sa main sur la cuisse de son ex. Il pris tout son temps pour faire le chemin en sens inverse, n’ayant aucune hâte de briser ce moment suspendu. Une fois cette nuit terminée ils retourneraient à leur vie et la magie de ces instants serait probablement perdue. Cette soirée laissait augurer de belles choses, Léo n’avait plus peur d’assumer les sentiments qui dormaient en lui depuis trop longtemps, mais il savait que ce ne serait pas aussi facile que ça, ils étaient bien différents, ils avaient des attentes qui n’étaient pas les mêmes et puis tellement de choses à mettre à plat avant de pouvoir construire quoi que ce soit. Mais le temps ne pressait pas, ils allaient devoir apprendre la patience, eux qui cherchaient toujours à brûler les étapes lorsqu’ils étaient ensemble. Il faudrait que Blanche apprenne à lui faire confiance et lui à canaliser ses envies. Pour l’heure ils arrivèrent devant l’appartement de Cambridge et Léo arrêta doucement la voiture. Elle ne se réveilla pas tout de suite, lui laissant tout loisir de pouvoir la contempler dormir, à cet instant là elle lui appartenait, elle semblait apaisée, elle lui était offerte et cette vision lui ôtait tout doute qui pouvait persister. Doucement elle se réveilla et il ne la brusqua pas, la laissant se retourner vers lui. Un mince sourire se dessina dans sa barbe. On est arrivé. Mais ça, elle devait s’en douter. Il hésita à répondre à sa question, la réponse à donner n’étant pas simple à choisir. Il lui avait dit vouloir l’embrasser et ce fut elle qui avait pris la décision de ce baiser sur la falaise. Là c’était Blanche qui disait vouloir le faire entrer et c’était à Léo de décider s’il voulait passer la nuit avec elle. L’idée était tentante, il en mourrait d’envie, pour prolonger encore la magie et aussi parce qu’il ne s’était jamais départi de cette envie d’elle. Il allongea son bras pour caresser sa joue. C’est mal oui. Tu le sais. Il soupira longuement avant de s’approcher d’elle pour l’embrasser avec douceur. Vas te coucher Blanche, tu es épuisée. Merci d’avoir partagé cette nuit avec moi. Il goûta à nouveau à ses lèvres avant de grimacer. Descend vite, avant que je change d’avis. Il était à deux doigts de craquer. La blonde défit sa ceinture et ouvrit la portière. On se revoit bientôt. C’était une promesse de retrouvailles. Blanche descendit de la voiture et il démarra sans la regarder sous peine de flancher. Une fois chez lui, Léo savait qu’il ne trouverait pas le sommeil alors il sortit sa carte mémoire de son réflexe et commença à trier les photos de cette nuit si spéciale.


Fin  You're a sky full of stars + Léanche - Page 2 2269043814

__________________________

"Afire love"
Tu nous entends l'Amour ? Si tu nous entends, il faut que tu reviennes parce qu'on est prêts maintenant, ça y est, on a déconné c'est vrai mais depuis on a compris. Et là on a les paumes ouvertes avec notre cœur dedans, il faut que tu le prennes et que tu l'emmènes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
 
You're a sky full of stars + Léanche
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers: