AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le spleen de Paris + Salomé & Léo

Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
Salomé Delacroix
messages : 103
ici depuis : 19/10/2018
crédits :
statut : veuve depuis quatre ans. le fantôme de son époux l'empêche de tourner la page. Qui pourra enfin atteindre son coeur?
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Le spleen de Paris + Salomé & Léo   Mer 16 Jan 2019 - 11:13




Comment une simple promenade au lac pouvait provoquer de sérieuses réflexions? Parfois il suffit de tendre l'oreille à la bonne personne. Léo avait raison. Salomé devait partir en vacances. Et même si une petite voix l'en empêchait, elle se rendait à l'évidence qu'elle s'oubliait. La mort de son mari l'avait plongé dans la solitude, c'est pour cette raison qu'elle la comblait en s'occupant pleinement de ses patients et des oeuvres de charité.

Léo lui avait proposé la solution idéale : une mission humanitaire. Pendant plusieurs jours elle posa le pour et le contre. Elle hésita à plusieurs reprises de rendre visite à Léo pour en parler. Puis elle eut ce déclic lors d'une nuit d'insomnie. Le lendemain elle se promit d'aller chez Léo. Elle lui envoya un message et s'apprêta. Ses cheveux formaient un chignon lisse où deux mèches volaient contre ses joues. Comme souvent elle portait une robe droite aux couleurs froides, d'un bleu nuit.

Salomé avait de nombreuses qualités, toutefois (et tous ses proches le confirmeront), son habilité en cuisine était médiocre. Ce qui la poussait souvent à acheter un tas de cochonneries. Déterminée à ne pas venir les mains vides, elle enfourna honteusement un paquet de cookies industrialisés. Quand ils furent bien chauds, elle les entreposa avec soin dans un joli panier et alla se rendre chez Léo. J'espère que tu aimes le beurre de cacahuète? Elle lui tendit le panier. Je serais une personne abominable si je te disais que je les ai fait moi-même. Mais la cuisine, ça me dépasse avoua-t-elle d'un air coupable. 

__________________________


le ciel est joli comme un ange ;
Le bleu du ciel, n'est pas le bleu de la mer. Ce bleu, que moi je préfère. Sans vraiment savoir pourquoi.
@ ALASKA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
adm h
Léo Emerson
messages : 5690
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©Dandelion avatar/Old money signatre
double-compte : Elijah, Samuel & Terrence
statut : what a beautiful mess this is
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: Le spleen de Paris + Salomé & Léo   Jeu 17 Jan 2019 - 16:29

Quelques jours étaient passés depuis cette balade au parc, depuis Léo avait presque oublié la proposition qu’il avait faite à Salomé. Néanmoins son voyage humanitaire approchait, il avait prévu de s’envoler pour le Népal courant du mois de février, il comptait y passer quelques semaines. Tout était quasiment bouclé et il avait déjà hâte de repartir. Son dernier voyage datait de l’été dernier et il avait été expéditif, lui laissant un goût amer puisqu’il avait laissé une part de lui non négligeable sur place, Grace, qui n’était pas revenu avec lui en Australie, préférant rester là-bas, gardant une partie de son coeur avec elle. Mais il n’était plus question de ça, ces voyages n’avaient aucun but personnel, bien au contraire, c’était un don de soi et de son temps. Il ne s’agissait pas de faire du tourisme et d’impressionner une jolie fille en l’emmenant en voyage, avec la blonde il l’avait presque oublié et c’était idiot parce que durant ce dernier séjour il n’avait pas été des plus productifs, il avait gâché ce temps précieux qu’il devait consacrer aux autres. Son futur voyage serait alors totalement dévoué à aider, il ferait son maximum pour se rendre utile et cette simple idée le rendait heureux. Il avait l’immense chance de pouvoir s’offrir ce luxe là, celui de s’envoler quelques semaines sans se soucier de son emploi, d’éventuelles obligations professionnelles ou même financières, pour Emerson, tout ça était accessoire. La seule chose qui le chagrinait c’était de ne pas voir son fils durant une longue période, mais à son retour ce serait les vacances scolaires et il l’aurait pour lui, rien que pour lui, durant deux semaines complètes alors il en profiterait pleinement à ce moment là. Et plus tard, quand il serait grand, peut-être qu’il aurait la possibilité de l’emmener faire ce genre de voyage avec lui pour lui transmettre cette passion là.
Lorsqu’on sonna à sa porte, Léo n’attendait personne et il fut surpris lorsqu’il trouva Salomé en ouvrant. Toujours tirée à quatre épingles, élégante, féminine, définitivement trop sage, froide, malgré le sourire qu’elle affichait. Evidemment que j’aime ça ! Il pris le panier qu’elle lui tendit, ça sentait bon les pâtisseries encore chaudes. Merci, pour les cookies et ton honnêteté ! L’intention est là, c’est le principal. Tu entres prendre un café ? Il la laissa avancer chez lui avant de refermer la porte derrière eux. Il l’invita à le suivre jusque sur sa terrasse, à cette heure de la journée ils seraient mieux dehors, à profiter de la vue sur la mer.

__________________________



 ››› i'm a bad liar
› So look me in the eyes, tell me what you see. Perfect paradise tearing at the seams. I wish I could escape, I don't wanna fake. I wish I could erase it, make your heart believe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
Salomé Delacroix
messages : 103
ici depuis : 19/10/2018
crédits :
statut : veuve depuis quatre ans. le fantôme de son époux l'empêche de tourner la page. Qui pourra enfin atteindre son coeur?
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: Le spleen de Paris + Salomé & Léo   Ven 18 Jan 2019 - 9:32


Les plus proches de ses amis la caractériseraient comme une femme au bon coeur. Néanmoins, Salomé reflétait le bon chic / bon genre dans toute sa splendeur. Elle portait en général des vêtements sobres mais de matière de bonne qualité. Son sourire sympathique pouvait, toutefois, laisser apparaître un regard hautain. Quant à son language soutenu, il en agaçait plus d'un. C'est peut-être pour toutes ces raisons que Léo n'avait pas tout de suite apprécié Salomé. D'autant plus que, à l'époque, elle n'hésitait pas à le sermonner sur sa relation ambiguë avec Fleur. 

Il fallut donc du temps pour que Salomé apprécie Léo à sa juste valeur. Elle aimait sa présence et sa conversation. Ils n'étaient pas très intimes mais ils étaient suffisament proches pour se voir l'un et l'autre en dehors des repas de famille ou de son cabinet.

L'occasion se présentait aujourd'hui car Salomé avait sérieusement réfléchi. Cette fois elle était bien décidée à se lancer dans cette mission humanitaire. Certes, c'était de la pure folie. Cela faisait bien des années qu'elle n'était pas partie en vacances. Pour une raison qui lui est inconnue, Léo fut son déclic. 

Après de brefs échanges, Léo l'invita à boire un café. Volontier répondit-elle en avançant le pas de la porte. Elle entra et observa les alentours. Navrée de ne pas être venue plus tôt s'excusa-t-elle aussitôt poliment.  J'aimerais qu'on discute de ce fameux projet humanitaire dont tu me parlais la dernière fois. Son air intrigué ne devait pas la tromper.

__________________________


le ciel est joli comme un ange ;
Le bleu du ciel, n'est pas le bleu de la mer. Ce bleu, que moi je préfère. Sans vraiment savoir pourquoi.
@ ALASKA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
adm h
Léo Emerson
messages : 5690
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©Dandelion avatar/Old money signatre
double-compte : Elijah, Samuel & Terrence
statut : what a beautiful mess this is
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: Le spleen de Paris + Salomé & Léo   Ven 25 Jan 2019 - 7:36

Il était certain qu’à côté de Salomé, la fille parfaite qui ne faisait jamais un pas de travers, Léo faisait figure de mauvais élève. Un peu trop dans la lune, un peu trop rêveur, toujours prêt à s’amuser et à brûler la vie par les deux bouts. Un peu trop charmeur avec les filles. Un peu trop tout, point. Si ce côté là plaisait à beaucoup, sûrement que la brune, de quelques petites années son aînée, devait le regarder d’un oeil sévère et le juger, sans forcément penser à mal, mais suffisamment pour le voir comme un sale gosse. Léo se souvenait de son époux, Louis, l’homme modèle, ils allaient si bien ensemble tous les deux qu’il était difficile aujourd’hui d’imaginer la jeune veuve dans d’autres bras. Mais elle était encore jeune, elle avait la vie devant elle, alors il serait dommage qu’elle la passe à se morfondre en pensant au fantôme de son défunt mari. On ne pouvait pas vivre indéfiniment dans le souvenir, lui qui avait essuyé quelques pertes et autres échecs sentimentaux, savait qu’il fallait rebondir pour avancer. Il la gratifia d’un sourire lorsqu’elle accepta son invitation et son sourire s’élargit davantage quand elle aborda l’objet de sa visite. Evidemment en la trouvant à sa porte il se doutait qu’elle venait pour cette raison et il était content que cette idée ait germé dans sa tête. J’étais justement entrain de rédiger un mail pour discuter de l’organisation alors je peux leur glisser que je ne viendrais pas seul si tu te décides à m’accompagner. Il mis en marche sa machine à expresso et finit couler deux cafés avant de revenir pour discuter avec Salomé. C’est un voyage de trois semaines au Népal, je pars courant février. Là-bas on va bâtir une école, donner quelques cours d’anglais s’il faut, il y a un dispensaire qui fournit des soins gratuits, surtout aux futures et jeunes mamans et leurs enfants, ce point là peut t’intéresser particulièrement. Ils ont besoin de personnes qui ne comptent pas leur temps ni leur énergie, généreuse et avenantes, douces, patientes. Je crois que tu as le profil. Il se cala contre son siège pour l’observer en la dévisageant ouvertement. Et ça ne faisait aucun doute pour léo, définitivement, Salomé était faite pour ça. Ce n’est pas le grand luxe, oublies les hôtels cinq étoiles et les vêtements de créateur. La seule chose de valeur que je m’autorise à emmener c’est mon matériel photo. C’est rudimentaire mais on s’y fait. Il lui adressa un sourire encourageant puis pris une gorgée de son café en goûtant un cookie. Le temps de la laisser assimiler toutes ces informations. Alors, tu serais des nôtres ?

__________________________



 ››› i'm a bad liar
› So look me in the eyes, tell me what you see. Perfect paradise tearing at the seams. I wish I could escape, I don't wanna fake. I wish I could erase it, make your heart believe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
Salomé Delacroix
messages : 103
ici depuis : 19/10/2018
crédits :
statut : veuve depuis quatre ans. le fantôme de son époux l'empêche de tourner la page. Qui pourra enfin atteindre son coeur?
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: Le spleen de Paris + Salomé & Léo   Mer 6 Fév 2019 - 16:12


En passant le pas de la porte, Salomé se demandait encore si elle ne devait pas renoncer à ce projet humanitaire. La bravoure faisait partie d'une de ses grandes qualités mais la soif d'aventure ne l'était pas.

Elle s'assit sur une des chaises et posa son sac en perle nacré sur la table. D'accord dit-elle décidée de trancher si elle viendra ou non l'accompagner. Attentivement elle écouta le déroulement de son projet. La mission durera trois semaines, et de là, Salomé se sentit un peu effrayée. Parce qu'elle n'a pas quitté Bowen depuis de nombreuses années. Elle se sentait coupable de laisser ses patients entre les mains d'un autre pédiatre. Il y avait tant de choses qui la retenaient ici. Mais le coeur du projet était très intéressant. Construire une école. Tout de suite, l'enthousiasme de Salomé se reviva. Elle serait ravie de pouvoir apporter des soins aux enfants et aux mamans.

Selon Léo, elle avait toutes les qualités requises. Merci lui dit-elle avec douceur. Ses yeux se fixèrent dans ceux de Léo. Elle devait bien admettre qu'elle était flattée de recevoir une ribambelle de compliments. Il restait un homme et elle une femme. C'était étrange de s'imaginer qu'ils allaient vivre une expérience qui, inévitablement, les rapprocheront. Bien sûr, ils avaient une relation plus que cordiale, mais pas intime. Qu'allait-il se passer? Deux caractères, deux esprits... si différents.

Alors qu'elle était plongée à ses songes, Salomé fit mine d'étirer les moindres plis de sa robe. Elle devait prendre une décision. Son coeur battait à tout rompre, comme si elle devait sauter dans le vide. Cependant elle ne laissa rien paraître. Enfin, elle remit en place une mèche de ses cheveux et releva son regard. Déterminée comme jamais. Ton appareil photo. Moi, mon stéthoscope finit-elle par dire au bout d'un moment. On fera une bonne équipe. Voilà sa décision. Pour une raison inconnue, elle avait la conviction que le moment était venu de partir à l'aventure. Et pour une fois, elle allait écouter son coeur et non sa raison. Tu es prêt à me supporter pendant trois semaines? lui demanda-t-elle sur le ton de la plaisanterie.

__________________________


le ciel est joli comme un ange ;
Le bleu du ciel, n'est pas le bleu de la mer. Ce bleu, que moi je préfère. Sans vraiment savoir pourquoi.
@ ALASKA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
adm h
Léo Emerson
messages : 5690
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©Dandelion avatar/Old money signatre
double-compte : Elijah, Samuel & Terrence
statut : what a beautiful mess this is
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: Le spleen de Paris + Salomé & Léo   Dim 10 Fév 2019 - 16:47

C’était beaucoup d’informations balancées comme ça avec, au final, l’obligation pour Salomé de prendre une décision rapide et, pour en rajouter, la pression mise par Léo qui faisait tout pour qu’elle se range à ce qu’il avait décidé, à savoir, qu’elle le suive presque aveuglément parce qu’il avait décrété qu’elle serait parfaite pour le suivre. Sauf que la brune ne connaissait rien aux voyages dans ce genre, si elle était très engagée dans divers projets caritatifs, c’était tout autre chose de s’engager dans une mission humanitaire. Ce serait trois semaines d’immersion totale dans un monde qui n’était pas le sien, avec un manque de confort considérable et non négligeable pour celle qui avait l’habitude de vivre dans sa maison bien rangée. Et puis c’était tout le reste, avoir la possibilité d’abandonner son job durant quelques semaines sans avoir trop préparé son départ à l’avance. Il lui demandait beaucoup, il le savait, pourtant Léo sentait que cette mission c’était tout ce dont elle avait besoin à ce moment précis. Elle avait besoin de ce saut dans le vide, de cette folie qui manquait à sa vie, qu’on bouscule ses habitudes pour être déséquilibrée, assez pour se sentir vivante. Salomé s’oubliait totalement au profit des autres et elle en devenait terne, elle perdait de sa lumière, elle qui était pourtant si vive. Léo ne prétendait pas être en mesure de l’aider, il ne la connaissait pas assez pour ça, mais il lui tendait une main, il lui offrait une échappatoire, à elle de la saisir. Il l’observa replacer sa robe pour qu’elle tombe impeccablement sur son corps. Et lisser ses cheveux pour qu’aucune mèche ne dépasse de sa coiffure bien sage. De prime abord elle semblait ne pas du tout correspondre au profil aventurier qu’il fallait. Pourtant il avait ce sentiment que derrière cette apparence qu’il connaissait, bien trop lisse, se cachait autre chose. Et c’était cet autre chose qu’il avait envie de réveiller. Il sourit, heureux qu’elle semble avoir pris une décision. La décision qu’il attendait. Oui, une très bonne équipe. Il termina son cookie sans perdre son sourire, ne cachant pas sa fierté, il était triomphant, lui qui avait toujours ce qu'il voulait. Puis il s’approcha d’elle en haussant un sourcil et pinçant les lèvres, comme si, soudainement, quelque chose n’allait pas. Tu sais de quoi j’ai hâte ? Il s’approcha un peu plus près, tendit une main vers elle et décrocha cette mèche qui avait osé s’enfuire de son chignon un peu plus tôt et qu’elle avait replacé rapidement. J’ai hâte de te voir décoiffée. Et un peu moins… sage ! Il se montrait taquin, léo n’avait jamais caché que l’attitude rigide de Salomé l’agaçait légèrement. Et puis elle serait si belle avec des cheveux fous.

__________________________



 ››› i'm a bad liar
› So look me in the eyes, tell me what you see. Perfect paradise tearing at the seams. I wish I could escape, I don't wanna fake. I wish I could erase it, make your heart believe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
Salomé Delacroix
messages : 103
ici depuis : 19/10/2018
crédits :
statut : veuve depuis quatre ans. le fantôme de son époux l'empêche de tourner la page. Qui pourra enfin atteindre son coeur?
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: Le spleen de Paris + Salomé & Léo   Mer 13 Fév 2019 - 17:05



Depuis combien de temps n'avait-elle pas voyagé? La dernière fois que Salomé a admiré un autre paysage que celui de Bowen, remonte à sept ans. À plus 15 000 km, demeurait les racines de son père, en France. Paris lui manquait atrocement. Pas seulement pour son manteau de merveilleux monuments. Pour tous ses souvenirs d'enfance qui y enfermaient. Pour les croissants chauds que son père apportait. Pour les prières à la synagogue dans le 3e arrondissement. Pour aussi les histoires que racontait sa grand-mère sur la grande rafle parisienne et son effroyable passé au camp d'Auschwitz. Pour sa nuit de noce avec Louis.

Louis, que dirait-il à présent? Il l'aurait encourager à ce projet humanitaire. Elle l'imaginait, parler avec énergie. Elle l'imaginait lui dire bon sang mais fonce! Mais elle ne pouvait s'empêcher de se sentir coupable. Elle allait partager une expérience extraordinaire avec un autre homme. Un homme dont, malgré leur caractère opposé, elle appréciait sa compagnie.

Léo allait sortir en elle un peu de folie.  Chose qui l'effrayait. Tout comme lorsqu'il vint près d'elle pour détacher la mèche de cheveux qui s'était échappé plus tôt de son chignon. Son coeur fit un bond. Léo avait une prestance qui l'impressionnait toujours. Salomé se pencha en avant, prit une profonde inspiration et replaça sa mèche derrière son oreille. Ce n'est qu'une étiquette dont tu m'as joliment collé lui dit-elle sur un ton de défi. Elle haussa un sourcil avec un regard provocateur. Tu crois que je suis incapable de porter une autre tenue qu'un tailleur? rajouta t-elle. Léo et elle avait l'habitude de se chamailler.

__________________________


le ciel est joli comme un ange ;
Le bleu du ciel, n'est pas le bleu de la mer. Ce bleu, que moi je préfère. Sans vraiment savoir pourquoi.
@ ALASKA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
adm h
Léo Emerson
messages : 5690
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©Dandelion avatar/Old money signatre
double-compte : Elijah, Samuel & Terrence
statut : what a beautiful mess this is
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: Le spleen de Paris + Salomé & Léo   Hier à 8:58

Parmi les nombreux voyages de Léo, la France restait sa destination favorite. Il aimait profondément ce pays, celui de ses racines maternelles, il le considérait comme sa deuxième maison. Mais comme il avait ce besoin constant de découvertes, il avait besoin de voir autre chose, de nouvelles cultures, de nouveaux lieux à explorer. Il n’était pas sans savoir que Salomé avait des origines françaises également, c’était certainement le sujet qui leur avait permis de briser la glace les premières fois qu’il s’étaient parlé. Il l’imaginait bien avec du sang aristocrate, voir royal, qui sait, bien coincé, bien conservateur ! Celui de Léo n’était pas moins impressionnant mais il ne s’en formalisait pas du tout, ça ne l’intéressait pas, il avait déjà bien assez à supporter avec son héritage paternel ici.
Que pensait réellement la jeune pédiatre de ce voyage qu’il lui proposait, elle qui était si difficile à cerner, il était compliqué de savoir si elle était vraiment excitée à l’idée de bousculer un peu ses habitudes et son quotidien. Il lui manquait clairement ce grain de folie qui séduisait tant Léo chez une femme. Pourtant il pouvait sentir que sous son attitude pincée elle n’était pas indifférente au fait qu’il tente de la bousculer un peu. Si elle avait peur de vivre, de profiter voir même de séduire alors qu’elle était veuve depuis quelques années à présent, la pauvre manquait beaucoup d’occasions d’être heureuse, c’était du moins ce que pensait le photographe. Et alors, comme pour le faire mentir, elle le défia presque du regard, haussant un sourcil volontairement provocateur alors qu’il était entré dans sa zone de confort sans que Salomé l’y ait invité. Un demi sourire intrigué se dessina sur le visage de Léo et il haussa à son tour un sourcil, non pas provocateur, mais curieux. C’est vrai que je te crois sage, coincée même. Hormis ta robe de mariée, je ne n’ai pas vu porter autre chose que tes tailleurs en effet. Ca lui dessinait de jolies fesses, il fallait l’admettre, mais on n’avait jamais vu plus strict que ses tailleurs sobres. A nouveau Léo s’approcha de Salomé, piqué par une envie de la provoquer un peu, comme si un jeu de séduction totalement inattendu se mettait doucement en place entre les deux opposés. Je te vois bien dans une jupe à fleur qui danserait dans le vent, là, sur la plage. Avec les cheveux lâchés et ton rire qui illuminerait ton visage. T’es triste depuis bien trop longtemps alors que plein de belles choses t’attendent. Il ne s’était pas aperçu qu’il avait posé sa main sur celle de la brune qui le fixait de ses grands yeux.

__________________________



 ››› i'm a bad liar
› So look me in the eyes, tell me what you see. Perfect paradise tearing at the seams. I wish I could escape, I don't wanna fake. I wish I could erase it, make your heart believe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Afficher

MessageSujet: Re: Le spleen de Paris + Salomé & Léo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le spleen de Paris + Salomé & Léo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: southern district :: maisons-
Sauter vers:  
The Writers a encore frappé !
Non ils n'ont pas disparu, bien au contraire, TW s'est même renforcé en embauchant deux personnes de plus. Mais ils se demandent si vous, vous n'avez-vous pas oublié que vous pouviez leur envoyer des rumeurs ? N'hésitez plus !
clique pour leur envoyer un mp.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ RPS LIBRES