AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
en ce moment à bowen
Ce jeudi 31 octobre à 18h, venez embarquer dans un merveilleux bateau de croisière pour une soirée inoubliable ! Une soirée qui s'annonce amusante, frissonnante et même ... terrifiiaaante ! » rendez-vous ici pour plus d'infos.
Notre blog The Writers cartonne et fait couler presque plus de larmes que d'encre. Mais, même si c'est un succès, nous aimons également quand c'est VOUS qui contribuez à sa réussite. Alors n'hésitez pas à nous envoyer vos rumeurs juste ici.

Partagez
 

 that’s not what i expected (cleo)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cleo Stuart
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes: ses parents sont décédés dans un accident tragique de voiture lorsqu'elle n'avait que 15 ans ‹ tout ceux qui ont connu ses parents disent qu'elle est la copie conforme de sa mère, pourtant elle a l'impression d'avoir le calme de son père ‹ elle a passé son adolescence chez sa grand-mère, la seule famille qu'il lui restait, dont elle était très proche avant qu'elle ne décède, elle aussi. À ses 18 ans, elle a quitté le foyer pour voler de ses propres ailes, l'argent de l'héritage de ses parents comme seul support ‹ elle est brillante, surdouée même, mais elle en est terriblement gênée. Humble, elle est du genre à rester silencieuse plutôt que d'étaler ses grandes connaissances au monde entier ‹ elle a dû faire plusieurs petits boulots tous plus médiocres les uns que les autres pour se permettre de vivre ‹ son rêve a toujours été d'entrer en médecine, plus spécifiquement en pédiatrie, pour sauver les enfants, mais elle n'en a jamais eu les moyens ‹ vers 22 ans, elle a réalisé que sa vie la rendait malheureuse. Elle n'en pouvait plus de vendre des burgers et de plier des piles de vêtements. Convaincue qu'elle méritait mieux que ce sort, elle a donc décidé, un peu sans réfléchir, de changer le cours de son destin et d'envoyer sa candidature à l'université. Comble de la surprise, elle fût admise en médecine, mais sans argent pour payer les frais de scolarité ‹ elle est escorte depuis maintenant 5 ans. Elle compte bien lâcher cet emploi dès que ses études seront terminées puisqu'il ne s'agissait que d'un moyen de subvenir à ses besoins. ‹ elle sait se faire discrète, dans ses cours personne ne la connait. Elle préfère nettement travailler seule qu'en équipe
Cleo Stuart
MESSAGES : 482
ICI DEPUIS : 16/01/2019
CRÉDITS : (c) gajah
COMPTES : violet + blanche + bella + brooke + beth
STATUT : coeur qui oscille entre la raison et la tentation
bowenien
MessageSujet: Re: that’s not what i expected (cleo)   that’s not what i expected (cleo) - Page 2 EmptyVen 21 Juin 2019 - 3:56

Même s'ils ne se connaissaient que depuis une heure ou deux, il était presque déroutant de se rendre comte à quel point Maddox la comprenait dans sa différence. Même s'il s'était montré perplexe et remplit d'idées préconçues envers le travail de la blonde, au début du moins, à présent la conversation s'était adoucie et Cleo sentait réellement qu'ils partageaient quelque chose d'unique, propre à eux, sans que cela soit forcé par la mise à l'évidence qu'il le veuille ou non elle avait été engagée pour lui tenir compagnie, et ce, toute la soirée. Et avec lui, les rôles étaient inversés alors qu'il la couvrait de compliments sincères. En temps normal, c'était son travail de mettre de l'avant les hommes, de les faire sentir unique, spécial à ses yeux. Les plus beaux, les plus charmants, les plus intelligents, les plus gentlemans. Alors qu'avec Maddox, c'était l'inverse. Il lui faisait ses éloges devant une jeune femme timide, rougie par un tel comportement. Habituellement, on lui disait qu'elle était belle, qu'elle était séduisante, qu'ils avaient apprécié le temps en sa compagnie, mais sans plus. Et, c'est pourquoi la blonde avait du mal à accepter ces compliments d'un simple merci et qu'elle s'entêtait à se trouver des excuses, à trouver des raisons pour pallier ses beaux mots placés pour elle. C'est pour cela qu'elle lui dit être bien meilleure pour faire l'éloge des autres. Et, au final, en réfléchissant bien, même sans cet emploi que la belle occupait depuis maintenant quelques années, elle se serait comportée exactement de la même façon. Parce que lorsqu'elle était elle-même, Cleo, elle ne savait pas comment draguer, comment flirter, comme accepter de manière sulfureuse les compliments et de les rendre à un homme qu'elle trouvait de son goût. On ne lui avait jamais appris les subtilités de la séduction. Sa mère étant décédé quand elle était encore trop jeune pour comprendre ce jeu-là avec les garçons et ayant vécu avec sa grand-mère jusqu'à la majorité, elle n'avait pas eu de modèle féminin très marquer pour comprendre comment une femme devait se comporter pour être irrésistible. Et ce n'était certainement pas en refusant les louages des autres. Quand elle jouait Penelope, elle n'avait pas peur d'être ridicule. Elle copiait, ici et là, ce qu'elle avait vu à la télé, mais aussi les conseils de ses collègues. Et ça fonctionnait. Mais dès qu'elle se présentait comme Cleo, comme la réelle elle, elle ne se sentait tout de suite pas à l'aise de recopier ce qu'elle savait faire autrement, se sentant impostrice dans son propre corps. Puis, la conversation divergea sur lui, Maddox, et tout de suite la blonde se sentit plus à l'aise, plus dans son élément. Je le trouve... charmant cet accent, moi, dit-elle en imitant l'accent anglais lorsqu'elle employa le mot charmant alors qu'il exprimait souhaitant se fondre dans la masse. Cleo lui sourit avant d'ajouter : Il te rend unique. C'est merveilleux de ne pas se fondre, avant d'initié un nouveau rapprochement posant maintenant sa main contre la cuisse de l'homme qu'elle serra doucement pour appuyer ses paroles. Elle rit alors qu'il lui présentait un résumé de sa famille. Un peu comme toi, donc ? Demanda-t-elle quand il lui confia que son frère était particulier en son genre. Qui ne l'était pas, d'ailleurs. Tu t'entends bien avec eux ? Se montra-t-elle curieuse face à cet aspect de sa vie. Cleo, elle, avait un grand frère, mais il était impossible de dire que leurs relations étaient bonnes. D'ailleurs, à l'heure actuelle, elle n'avait pas eu de ses nouvelles depuis plusieurs années. Silence radio, il s'était coupé d'elle avant même que leurs deux parents ne meurent dans un accident de voiture. Elle ne savait donc pas ce que c'était l'amour fraternel. Il lui demande pardon et Cleo fronce les sourcils, feintant d'être fâchée. T'as intérêt, oui ! Répondit la blonde en riant à son tour. La conversation coulait, elle était légère et ils ne s'étaient même pas aperçus qu'à présent il faisait plutôt sombre sur la plage et que les gens commençaient à retrouver le chemin vers leur maison. Mais pas eux. Tant que minuit n'avait pas sonné, Cleo et Maddox pouvaient encore profiter de la plage et de la quiétude qui l'enveloppait à présent que le brun faisait le tour de magie, à la demande de la jeune femme, le plus cliché possible. Cleo feignit l'étonnement, un rictus amusé sur ses lèvres, quand il fit apparaître, de derrière son oreille, une pièce de monnaie. Il y en a d'autres !? Demande-t-elle à la blague, en touchant le derrière de ladite oreille en quête d'un trésor bien caché. En réalité, avec une mine secrète de pièce, peut-être n'aurait-elle pas eu besoin d'un jour s'engager dans l'agence d'escorting ? Parce que je t'aime est mon livre favoris, décréta la blonde en faisant référence à Musso. Je suis certaine que tu seras un écrivant connu, très populaire, à la sortie de ton livre, ajouta-t-elle en termes d'encouragement. Souvent, dans ce genre de carrière, on se faisait rabaisser et critiquer. Un peu de positivisme ne serait pas trop demandé pour le jeune homme. Revirement de situation, trouvant qu'ils avaient assez parlé de lui comme ça, Maddox martela, à son tour, sa belle de questions. Il plante se regard dans le sien et un courant électrisant lui passer au travers du corps, animée par on-ne-sait qu'elle force, elle se lança. J'étais plutôt timide et réservée, petite. En fait, je pense que je le suis encore un peu, surtout quand je ne contrôle pas la situation, commença-t-elle par avouer en rougissant déjà. Elle fronça le nez avant de poursuivre. J'ai toujours été doué à l'école. Mes parents m'ont fait passer des tests et il s'avérait que je l'étais plus que la moyenne. J'ai donc sauté une classe. Elle haussa les épaules pour justifier la conséquence de ces tests. Merci la douance. Et c'était difficile, parce que les enfants atteints de douance... ils sont performants dans l'aspect scolaire, tu vois, mais pas vraiment au niveau émotif. Alors, j'avais peu d'amis. Parce que je n'avais pas la maturité qu'ils avaient. J'étais trop gamine. Elle rit doucement. C'est supposé être agréable, pas un mélodrame, conclue-t-elle en se raclant la gorge. J'aime les comédies romantiques, quand j'ai le temps de me poser devant un film, mais sinon, en règle générale, je préfère lire et imaginer les scènes dans ma tête. Mais je n'ai pas beaucoup de temps libre, à dire vrai. Et sinon, pour le bien d'autre chose, j'ai envie de te confier que je passe une agréable soirée en ta compagnie. Cleo gloussa avant de reprendre : Content ? L'imita-t-elle.

__________________________


searching for a destiny that's mine. there's another place another time. touching many hearts along the way. hoping that I'll never have to say : it's just an illusion.

(anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Rothschild
me, myself & i
Maddox Rothschild
MESSAGES : 533
ICI DEPUIS : 14/05/2018
CRÉDITS : doom days (av)
COMPTES : freja, ciàran, alix, noa & juliann.
STATUT : heart broken.
adm h
MessageSujet: Re: that’s not what i expected (cleo)   that’s not what i expected (cleo) - Page 2 EmptyJeu 11 Juil 2019 - 18:05

La soirée filait à toute vitesse sans même que tu ne le remarques. Cleo non plus ne semblait pas s’en soucier et c’était sans aucun doute le signe qu’elle aussi passait une bonne soirée en ta compagnie. Une soirée des plus inattendues que tu garderais peut-être pour toi. Car tu n’es pas certain d’avoir envie de donner des détails à tes amis qui t’ont payé cette soirée. Des détails qui risqueraient peut-être de les décevoir, d’ailleurs, eux qui s’attendent sûrement plus à une soirée « torride » que « confidences ». Mais contrairement à eux, cette soirée anniversaire te convient telle qu’elle est. Et tu apprécies beaucoup de découvrir la blonde au fil de la conversation parce qu’il est évident que derrière son masque d’escorte se cache une personne bien plus intéressante. « Tant mieux, alors, si mon accent te plaît. Ca fait au moins une personne qui l’aime. » Plaisantes-tu en tournant la tête vers la jeune femme. Tu n’as jamais eu aucun commentaire sur ton accent mais toi, tu ne l’aimes pas vraiment. Sans doute parce que tu as du mal à accepter tes origines. « Tu as envie de marquer le monde ? » Demandes-tu avec un léger sourire aux lèvres quand Cleo rétorque que c’est merveilleux de ne pas se fondre dans la masse. Tout le monde rêve de laisser sa trace sur le monde mais ce n’est pas aussi simple. Dans le fond, tu n’es qu’une minuscule poussière aux yeux du monde mais tu espères que par tes textes, tu marqueras au moins quelques esprits. Tu n’as pas la prétention de vouloir être un écrivain connu mondialement, non. Si tu peux déjà rendre heureuses quelques personnes, ce serait déjà une belle victoire pour toi. Tu ris à la question de la blonde, hochant doucement la tête. « Il n’est pas mon petit frère pour rien. » Dis-tu. Même si officiellement Scar est ton demi-frère mais vous n’avez jamais fait la moindre distinction. « Oui, on a toujours été très proches tous les trois. Notre mère travaillait beaucoup alors je me suis occupé d’eux depuis… quasiment toujours. Il n’y avait pas de père dans notre famille donc j’ai un peu pris ce rôle malgré moi. » Cela n’avait pas été simple tous les jours, au contraire même. Mais tu ne regrettes pas de t’être investi autant dans votre famille. Si aujourd’hui vous êtes si proches et fusionnels tous les trois, c’est grâce à cette relation solide. Finalement, tu offres un tour des plus bateaux à la jeune femme mais c’est tout ce que tu trouves sur le moment et que tu peux réaliser sans matériel. Par chance, cela semble lui plaire malgré tout. Tu ris à sa question, secouant malheureusement la tête à la négative. « Non, le nombre de pièces est limité sinon les gens en abuseraient. Et moi, je serais overbooké. » Plaisantes-tu en passant une main dans tes cheveux. Quand tu lui parles de tes auteurs favoris, tu es plutôt étonné qu’elle connaisse Musso et ait déjà lu au moins un de ses livres. Par ici, ce n’est pas très commun même si Guillaume Musso connaît un succès international. « J’ai beaucoup aimé celui-là aussi. Merci, c’est gentil… mais qui sait, je suis peut-être un très mauvais écrivain. » Dis-tu en riant. Cleo semble croire en toi sans même avoir lu un de tes livres mais qu’elle t’apporte son soutien de la sorte te touche beaucoup malgré tout. Malheureusement, ce n’est pas si simple et tu n’es pas à l’abri d’un flop total pour ton premier livre. Fatigué de parler de toi parce que dans le fond tu n’aimes pas beaucoup ça, tu interroges la blonde sur sa vie, son passé, ses passions. Tu l’écoutes sans jamais détacher ton regard du sien, sentant toi aussi ce courant électrisant passer entre vous. Ta main vient finalement se poser sur la sienne, encore bien présente sur ta cuisse, entrelaçant tes doigts aux siens. Comme pour l’encourager à parler, à se livrer. Un sourire se dessine sur tes lèvres quand Cleo termine en disant que c’était supposé être agréable, comme discussion, et non pas un mélodrame. Toi, ce n’est pas comme ça que tu le vois. Il y a peu de gens qui peuvent affirmer avoir eu une vie toute rose, sans jamais d’obstacles. Les coups durs, ça fait partie de la vie et surtout, ça forge un caractère. Cleo ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui si elle n’avait pas été confrontée à ces difficultés. « J’aime en apprendre plus sur toi. Parce que sans ces obstacles, tu ne serais pas celle que tu es aujourd’hui. Tout ce que je peux dire, moi, c’est qu’ils étaient bien bêtes ces gamins de ne pas être amis avec toi. » Réponds-tu en souriant à la blonde avant de concentrer à nouveau ton attention sur elle et sur ses mots. « Je suis bien d’accord. Il n’y a rien de pire quand un livre est adapté au cinéma et est à l’opposé de ce qu’on avait imaginé. » Tu soupires doucement avant de reprendre : « Moi aussi je passe une très bonne soirée et oui, je suis content. » Conclus-tu avec un sourire au coin des lèvres. « Mais puisque la nuit commence à tomber, que dirais-tu d’aller boire un verre ailleurs ? On peut aller dans un bar ou chez moi pour continuer à discuter au chaud. » Bien que tu trouves Cleo très attirante, tu n’as pas envie qu’elle pense que tu l’invites chez toi pour d’autres raisons. Tu désires simplement prolonger votre soirée et apprendre à la connaître davantage.

__________________________

proper dosehighs and lows
are how I flow

Revenir en haut Aller en bas
Cleo Stuart
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes: ses parents sont décédés dans un accident tragique de voiture lorsqu'elle n'avait que 15 ans ‹ tout ceux qui ont connu ses parents disent qu'elle est la copie conforme de sa mère, pourtant elle a l'impression d'avoir le calme de son père ‹ elle a passé son adolescence chez sa grand-mère, la seule famille qu'il lui restait, dont elle était très proche avant qu'elle ne décède, elle aussi. À ses 18 ans, elle a quitté le foyer pour voler de ses propres ailes, l'argent de l'héritage de ses parents comme seul support ‹ elle est brillante, surdouée même, mais elle en est terriblement gênée. Humble, elle est du genre à rester silencieuse plutôt que d'étaler ses grandes connaissances au monde entier ‹ elle a dû faire plusieurs petits boulots tous plus médiocres les uns que les autres pour se permettre de vivre ‹ son rêve a toujours été d'entrer en médecine, plus spécifiquement en pédiatrie, pour sauver les enfants, mais elle n'en a jamais eu les moyens ‹ vers 22 ans, elle a réalisé que sa vie la rendait malheureuse. Elle n'en pouvait plus de vendre des burgers et de plier des piles de vêtements. Convaincue qu'elle méritait mieux que ce sort, elle a donc décidé, un peu sans réfléchir, de changer le cours de son destin et d'envoyer sa candidature à l'université. Comble de la surprise, elle fût admise en médecine, mais sans argent pour payer les frais de scolarité ‹ elle est escorte depuis maintenant 5 ans. Elle compte bien lâcher cet emploi dès que ses études seront terminées puisqu'il ne s'agissait que d'un moyen de subvenir à ses besoins. ‹ elle sait se faire discrète, dans ses cours personne ne la connait. Elle préfère nettement travailler seule qu'en équipe
Cleo Stuart
MESSAGES : 482
ICI DEPUIS : 16/01/2019
CRÉDITS : (c) gajah
COMPTES : violet + blanche + bella + brooke + beth
STATUT : coeur qui oscille entre la raison et la tentation
bowenien
MessageSujet: Re: that’s not what i expected (cleo)   that’s not what i expected (cleo) - Page 2 EmptySam 20 Juil 2019 - 7:14

Pourquoi pas ?, demanda-t-elle en riant alors que Maddox se questionnait à savoir si elle voulait marquer le monde, Cleo. Et, pourquoi pas ? Marquer le monde à sa façon, du moins, en sauvant des vies, à donnant un avenir à la prochaine génération. Pourquoi avoir choisi de travailler avec des enfants ? Pour la possibilité d'offrir un monde meilleur aux autres générations, un enfant à la fois, parce qu'ils sont l'âme de notre avenir. Maddox, par ses histoires, par ses écrits, marquerait le monde, aussi, mais d'une tout autre façon. Ils n'étaient pas dans le même champ, tous les deux, et pourtant ils étaient tout de même légitimes chacun à leur façon. Mais tel n'était pas la question, pour le moment. Ils parlèrent de la famille. Cleo tenta de cacher la brume dans ses yeux. Parce qu'elle, sa famille, elle n'avait rien à voir avec celle de Maddox, pas soudée du tout. Mais entendre une parcelle de l'histoire de l'homme pour qui elle avait été payée pour passer la soirée lui faisait du bien, comme si ça venait réparer un peu sa famille brisée à elle. Ça ne devait pas être simple, quand t'étais plus jeune, décréta-t-elle en souriant emphatiquement. Dans la notion d'être livré à elle-même, Cleo était une experte. C'est un peu ce qui lui était arrivé à elle, sans famille trop tôt dans la vie. Ça avait entrainé de mauvais choix, de mauvaises décisions, mais aussi la meilleure, celle d'accomplir son rêve et celui de ses défunts parents : la pédiatrie. Mais ce qui ne te tue pas te rend plus fort, ajouta-t-elle en étouffant un rire alors qu'elle reprenait l'une des plus vieilles citations de positivisme qui soit, vidée d'originalité. Maddox lui montra ce qu'il savait faire comme tour, étonnée Cleo en demanda presque un second, réclamant une nouvelle pièce de monnaie qui se cachait peut-être derrière son oreille. Maddox déclina l'affirmation de la blonde, presque déçu, ce qui lui vola, à nouveau, un sourire. Tu devras me faire un autre tour, alors, un de ces jours pour te faire pardonner ça, blagua-t-elle alors qu'elle ne savait pas vraiment s'ils allaient se revoir un jour. Ce sera un peu ta façon de te racheter de ne pas me fortuner avec tes pièces, cette fois, Cleo rit sincèrement avant qu'ils ne discutent de son travail idyllique, l'écriture. Cleo se montra curieuse, bien plus qu'à l'habitude. Intellectuelle, ce sujet l'intéressait bien plus que de parler de mise en forme ou de finances, comme elle le faisait avec les autres hommes. Tu me sembles doué avec les mots, confia la blonde. Ça m'étonnerait que tu sois mauvais en écriture. Elle lui accorda un clin d'oeil. Mais pour le confirmer, faudra en effet que je lise ton livre. Ce sera quoi, son titre, histoire que je me le procure dès sa sortie. C'était sincère, elle avait envie de savoir ce qui se cachait derrière les doigts et la pensée de Maddox, ce qu'il allait créer, qui lui appartenait. Ta main réconfortante se glissa sur la cuisse du magicien, pas de façon séductrice, mais plutôt rassurante qu'elle avait la conviction qu'il réussirait, peut-être pas maintenant, mais un jour, à publier un livre à succès. Maddox logea sa main dans celle de Cleo, caressant ses doigts comme un automatisme. Dans une autre vie, elle aurait pu en tomber amoureuse. Mais entre eux, il se créait quelque chose de bien plus spécial, bien plus unique qu'une vulgaire attirance physique. Ils étaient bêtes, oui, annonça-t-elle en lui donnant raison. Mais ils ont aussi fait la personne que je suis maintenant, Cleo gloussa, gênée, alors finalement, je devrais peut-être les remercier ? Elle n'avait pas conscience de son charme, si charme elle avait, Cleo l'intello. Elle ne savait pas interpréter les signaux, elle, elle ne voyait que les notions dans les bouquins. Et, ça, ce qu'elle venait de décréter, elle ne l'avait pas compris au travers des manuels, mais à cause de Maddox et de ses réflexions. La soirée était bien entamée, la nuit était tombée, Maddox le nota, proposant à la belle Cleo de poursuivre leur discussion dans un endroit où ils puissent se réchauffer. Chez toi, ça me va, annonça-t-elle, sans arrière pensé. J'avoue que je commence à avoir un peu froid.

__________________________


searching for a destiny that's mine. there's another place another time. touching many hearts along the way. hoping that I'll never have to say : it's just an illusion.

(anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Maddox Rothschild
me, myself & i
Maddox Rothschild
MESSAGES : 533
ICI DEPUIS : 14/05/2018
CRÉDITS : doom days (av)
COMPTES : freja, ciàran, alix, noa & juliann.
STATUT : heart broken.
adm h
MessageSujet: Re: that’s not what i expected (cleo)   that’s not what i expected (cleo) - Page 2 EmptyMer 31 Juil 2019 - 18:02

« Tu as raison… pourquoi pas ? » Dis-tu avec un sourire au coin des lèvres en reprenant les paroles de Cleo. Ce n’est pas complètement stupide et surtout, avec le métier qu’elle exerce, ça a plus de sens pour la blonde que pour toi. Toi, tu as déjà un nom qui a marqué le monde de part sa grandeur mais c’est un nom que tu détestes. Un nom qui te rappelle sans cesse que tu as été l’erreur de ton père. Un nom qui te dégoûte. Tu as longtemps pensé à le changer mais finalement, tu as décidé de ne pas donner cette satisfaction à ton père. De toute façon, peu de gens connaissent ton nom de famille finalement. « Non ce n’était pas facile mais on s’en est tous sorti, c’est le principal. » Tu as déconné pendant un moment, surtout à cause de la drogue, mais aujourd’hui, tu as repris ta vie en mains. Enfin, pratiquement. Tu es bien conscient que sans un coup de pouce de ton beau-père, votre vie aurait été bien plus compliquée… mais tout arrive toujours pour une raison, non ? Tu hoches la tête face à la citation employée par Cleo avant de rire à ton tour. C’est bateau mais c’est pourtant réel. Ce sont tous ces obstacles qui t’ont fait grandir. Parfois trop vite mais ça t’a permis d’en tirer des leçons quand même. Et c’est le plus important. « Promis, la prochaine fois mes tours seront plus impressionnants. » Rétorques-tu en riant. « Si tu es partante, tu pourras venir assister à un de mes spectacles. » Tu performes la plupart du temps pour des entreprises, des fêtes ou des cirques de passage. Mais il t’arrive aussi de passer dans les bars pour faire des tours aux clients en espérant choper quelques pourboires au passage. Peut-être qu’un de ces jours, Cleo pourra venir y assister. C’est une pensée qui ne te déplait pas et que tu espères mettre en pratique, un jour ou l’autre, si elle est d’accord. Tu hausses les épaules quand la blonde affirme que tu sembles doué avec les mots. Ce serait le comble de ne pas l’être pour un écrivain mais tu ne l’es pas encore après tout. Pour l’instant, tu es simplement un homme qui écrit. « Le temps d’un instant. » Réponds-tu à propos du titre de ton livre. « Il est encore en lecture et relecture mais je pourrai t’envoyer un exemplaire dédicacé à sa sortie. » Un sourire se dessine au coin de tes lèvres à cette pensée. Imaginer dédicacer ton livre, c’est quelque chose de fantastique à tes yeux mais pour ne pas être déçu, tu préfères te dire que ça ne risque pas d’arriver. Du moins, pas tout de suite. « J’écrirai : à la plus intelligente de mes lectrices, avec tout mon amour, Maddox. » La taquines-tu avant d’éclater de rire en prenant conscience que ces mots ne te ressemblent pas. Tu ne dirais jamais avec tout mon amour, ça non. L’amour n’est pas quelque chose que tu connais et sur lequel tu sais mettre des mots. D’ailleurs, c’est toujours la partie la plus compliquée quand tu écris. Peut-être parce que tu n’as jamais eu la sensation d’être aimé par qui que ce soit. Tu sais que Scar, Althea et même ta mère t’aiment mais ce n’est pas pareil. Peut-être que, finalement, au plus profond de ta carapace, tu cherches, toi aussi, l’histoire d’amour qui te fera vibrer. « Moi je ne les remercierais pas. J’exhiberais ma réussite juste sous leur nez. » Dis-tu à propos de ces enfants qui se sont moqués de Cleo lorsqu’elle était plus jeune. Et même si elle n’est pas encore diplômée, tu sais d’avance que la réussite de la jeune femme lui pend au nez. C’est une évidence à tes yeux. Tu hoches la tête quand la blonde accepte d’aller chez toi, te levant avant de lui tendre la main pour l’aider à se relever. « Tu veux mon gilet ? » Demandes-tu quand Cleo souligne qu’elle commence à avoir froid. Une fois debouts, vous prenez la route vers ta maison qui n’est qu’à quelques minutes de la plage.

__________________________

proper dosehighs and lows
are how I flow

Revenir en haut Aller en bas
me, myself & i
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: that’s not what i expected (cleo)   that’s not what i expected (cleo) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
that’s not what i expected (cleo)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: explore the past-
Sauter vers: