AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 born to be yours (aelya) -hot-

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 2676
ici depuis : 25/05/2018
crédits : nairobi (av), anesidora (sign).
statut : Elle sombre dans sa plus belle addiction, égarée dans leur monde semé par la passion. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 EmptyLun 18 Fév 2019 - 17:15

C'était comme s'ils se déchiraient pour mieux se réparer, qu'ils se quittaient pour mieux revenir, parce qu'il y avait toujours un point de non retour, un point critique où l'amour explosait, provoquant la panique, l'anarchie dans leurs cœurs qui ne demandaient qu'à rester l'un contre l'autre dans la même symbiose. Et trop souvent, Aelya choisissait d'écouter sa raison, sa conscience qui lui répétait en boucle qu'il valait mieux partir que l'anéantir, surtout parce que la vie d'Aelya n'était valide que si celle de Niels existait, et plusieurs fois, trop de fois, il avait bien failli y passer pour de bon. C'était surement pour ça qu'elle se délectait toujours de lui, de ses regards, de ce jeu qui n'avait que pour but de les faire céder, parce qu'elle savait à quel point leur vie et leur relation étaient plus que précieuses. C'était pour cette raison qu'elle voulait toujours griller toutes les étapes, n'ayant aucune envie de perdre plus de temps alors qu'il était déjà compté. Elle sourit en coin à sa remarque, consciente qu'elle ne lui menait pas la tâche facile, et il fallait dire que lui non plus, sa peau se chargea de frissons au contact de la légère pression de ses lèvres contre son cou, son souffle chaud réchauffant déjà le sang qui coulait dans ses veines. Il lui faisait la tourner la tête, et ça marchait vraiment trop bien, parce qu'elle pouvait contrôler ses envies le monde entier, mais avec lui, il fallait forcément en venir à une grande canalisation de ses émotions pour ne pas lui sauter dessus. Elle pouffa de rire à sa remarque au sujet d'une potentielle incarcération s'il venait à laisser exploser sa jalousie, ce qu'ils avaient tous les deux l'habitude de faire.

- J'ai pas fait tout ça pour me débarrasser de toi, mais plus pour me débarrasser des autres sinon, je t'aurais jamais choisi,
avoua-t-elle sur un ton mi-amusé, mi-tendre.

Elle savait que c'était ce qu'il voulait entendre, et Aelya, c'était tout ce qu'elle voulait lui montrer, qu'il passait toujours avant tout le monde même si elle avait décidé de mettre un terme à leur relation et qu'elle semblait avoir vécu pour sa propre personne pendant deux mois. Ca n'avait jamais été le cas, ça n'avait été qu'une façade pour dissimuler ses déboires, pour se cacher le fait que Niels emplissait encore toutes ses pensées et qu'il y resterait toujours, qu'importe ce qu'ils venaient à décider. Le simple fait de sentir l'effleurement de son corps contre le sien suffisait à animer une tempête dans le creux de son corps, réveillant la passion qui ne faisait que de s'amplifier, menaçant une explosion proche. Elle se prêtait elle aussi au jeu, désirant lui renvoyer les coups qu'il lui portait pour le tenter, encore et toujours afin de le ramener définitivement auprès d'elle. Elle leva les yeux au ciel à sa remarque, soupirant afin de feindre l'exaspération.

- Ouais on fera comme ça,
répondit-elle en haussant les épaules, nonchalante.

Installée en face de lui, elle en profitait pour jouer sur les mots, détendre l'atmosphère qui s'était alourdie juste avant, avant d'émettre un léger rire à sa réponse, consciente l'air de rien, qu'en effet, dans sa tête, il avait tout de ce qu'elle recherchait chez un homme.

- J'sais pas, j'attends déjà que tu passes à la vitesse supérieure, qu'on passe à la vitesse supérieure,
le provoqua-t-elle.

Elle but dans son verre, laissant leur complicité incrustée dans les murs lui revenir au visage, comme tout les moments qu'ils avaient passés ici, ensemble. Elle se rendait compte que son appartement actuel en contenait pas cette essence qui se déployait dans les airs, celle qui manquait cruellement à son quotidien, parce qu'elle ramait sans lui. Elle redressa les yeux vers lui, percutant son regard qui raviva son coeur alors qu'il s'était d'un seul coup gorgé d'espoir.

- Y'a personne qui pourra m'empêcher de revenir si toi tu le veux,
souffla-t-elle, tendrement.

Elle était déterminée à lui revenir, parce qu'elle ne pouvait pas s'imaginer l'inverse, et une pensée s'évada vers la femme qui semblait apprécier Niels, et qu'elle ne laisserait jamais se mettre en travers de leur route. Aelya vint rapidement retrouver le contact avec lui alors qu'ils se faisaient face, continuant à l'attirer dans ses retranchements alors que sa jambe remontait le long de la sienne. Le regard joueur à ses mots, elle feignait toujours l'innocence sans vraiment vouloir la dissimuler, s'amusant avec la tentation qui planait autour d'eux constamment.

- Je te comprends... Ca doit pas être facile à gérer, cette tension que tu dois souvent ressentir...
Avança-t-elle, choisissant ses mots avec précisions.

Faisant référence à ses marques qu'elle percevait toujours dans son cou, elle avait sourit à sa proposition, comprenant aisément qu'il n'en pouvait plus d'attendre.

- Tu t'inquiètes de savoir si j'aurais encore de la place pour toi ? C'est vrai qu'entre toi et la nourriture, franchement, le choix est compliqué,
le taquina-t-elle.

Elle faisait tout pour le faire languir, et même si elle paraissait calme en tout point de vue, c'était un volcan de désir qui commençait à laisser jaillir sa lave dans son organisme.

- Je fais toujours les deux, et j'avoue que y'a un client qui me manque, au comptoir, le chercha-t-elle avec un léger sourire. Ca me manque de danser pour lui, ajouta-t-elle, un sourire en coin alors qu'elle but une nouvelle gorgée. Il me reste pile la place pour mon dessert, le tenta-t-elle, se redressant pour débarrasser son assiette, passant à côté de lui en laissant glisser sa main sur son torse avant de rejoindre la cuisine.

__________________________

show me how you do it and i'll promise that i'll run away with you. you, soft and only, you, lost and lonely, you, strange as angels, dancing in the deepest oceans, twisting in the water, you're just like a dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
grand kangou
Niels Björk
messages : 2505
ici depuis : 18/06/2018
crédits : a little bit of rain (av) ; anesidora (sign) ; beloved (icons)
statut : only you could fill this empty space (aelya)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 EmptyLun 18 Fév 2019 - 19:33

Niels aurait sans doute préféré qu'ils ne soient pas à chaque fois obligés de passer par ce genre de déchirure pour se retrouver, même si les sentiments ressurgissaient avec toujours plus d'ardeur, comme s'ils explosaient après avoir été trop longtemps prisonniers. Il savait qu'ils avaient vécu le pire, se voyant tous les deux frôler la mort qui ne cessait de les menacer tour à tour, comme pour les punir de vouloir partager leur vie, alors qu'il s'agissait du sentiment le plus pur qu'il soit, le plus pur au monde. Il ne désirait rien d'autre qu'elle, qu'eux, pour un temps s'étalant de maintenant jusqu'à l'éternité. Ses gestes ne trompaient pas, quand bien même il avait essayé de prendre son temps. Dés lors qu'il la voyait, son sang se mettait à bouillonner, le laissant dans l'incapacité de ne pas se montrer doux et plus avenant qu'il ne l'aurait aimé. Ses lèvres s'étaient glissées dans son cou, presque trop sagement à côté des envies qui le tourmentaient, prenant le temps de profiter de ces quelques secondes qui le ramenaient en arrière, avant que leur relation ne prenne fin. Il avait souri à sa réponse, aux mots qu'il avait voulu entendre et qu'elle avait confirmé, faisant battre son cœur un peu plus rapidement. « Ça serait l'idéal ça. De pouvoir de débarrasser des autres. » Dit-il, en arquant un sourcil malicieux, songeant au fait qu'il pourrait lui aussi très bien accepter de vivre dans un monde où il n'y avait qu'Aelya, sa seule condition, l'essence même de sa vie. Il avait l'impression de la retrouver, s'amusant de cette complicité qui sautait aux yeux, ne pouvant pas tromper sur la profondeur de leur lien. Il avait besoin de se rassurer, de savoir qu'ils n'avaient pas changé bien que la distance avait tenté d'effacer leurs souvenirs. Niels voulait s'assurer qu'ils étaient les mêmes, et qu'ils se trouvaient encore sur la même longueur d'onde après ces mois passés loin l'un de l'autre. L'attirance, quant à elle, était toujours bien présente, faisant cogner son cœur alors qu'il s'était risqué à établir un contact avec son corps, le sien brûlant de désir pour elle, conscient qu'il ne se rendait pas la tâche facile. Parce-que s'il tentait de l'attirer vers lui, il comprenait bien qu'il risquait avant tout d'être pris à son propre jeu, celui où il n'y avait finalement jamais de perdant. Il avait esquissé un léger sourire en coin à sa remarque, captant son regard qui se voulait provoquant, soutenant ses paroles. « Ça va sûrement arriver plus vite que tu ne le penses si tu continues comme ça. » Souffla-t-il, laissant ses yeux détailler ses traits, de ses yeux à ses lèvres. Il n'avait envie que de ça en réalité, mais une voix en lui persistait à lui faire comprendre qu'ils se devaient d'attendre, encore un peu, pour éviter de se perdre en chemin. « C'est chez toi, ici. Tu le sais bien. Je laisserai personne prendre ta place. » La rassura-t-il, lui faisant comprendre que sa place lui serait toujours réservée, quoiqu'il puisse arriver, et qu'il attendrait le temps qu'il faudrait avant qu'elle ne puisse revenir dans cet appartement qui était le sien. Le peu de temps où ils avaient vécu ensemble avait été suffisant pour lui confirmer qu'elle était la seule avec qui il voulait partager son quotidien, s'endormir toutes les nuits et se réveiller tous les matins. Définitivement charmé par ses mots et ses gestes, Niels s'était pris à son jeu, feignant l'innocence comme elle le faisait, alors qu'il sentait une boule de feu s'étendre dans le creux de son ventre. « C'est clairement pas facile, non... » Souffla-t-il, se mordant discrètement la lèvre alors qu'il sentait son pied venir titiller sa jambe, trop habilement, le désir montant en flèche dans son organisme. Il sourit à ses paroles suivantes, satisfait de savoir qu'il serait toujours son premier choix, parce-que c'était tout ce qu'il souhaitait, que de continuer à éveiller ses pulsions, encore et encore, jusqu'à la faire crouler de désir. Il tenta de paraître neutre même s'il en était tout autrement à l'intérieur, faisant mine de reprendre une conversation lambda avec elle, les sous-entendus ne manquant pas de s'inviter de nouveau entre eux. « Ah ouais ? T'aimerais qu'il revienne ? » Souffla-t-il, la cherchant à son tour, captant son regard. « J'suis sûr que ça doit lui manquer aussi. » Il termina son assiette, finissant son verre, ses yeux ne la lâchant pas lorsqu'elle s'approcha de lui avec cet air félin, appuyant de nouveau sur son désir alors que sa main posée sur son torse lui provoqua un milliers de frissons. Il sourit à sa provocation, comprenant qu'elle était beaucoup trop forte à ce jeu, la regardant lui échapper une nouvelle fois. Incapable de lui résister, il l'avait suivi dans la cuisine, prenant les derniers éléments sur la table à débarrasser, posant le tout dans l'évier avant de se rendre vers le frigo, faisant mine de prendre un air embarrassé. « Y'a vraiment que dalle. C'est dommage, on va devoir s'en passer ce soir. » Lâcha-t-il, le refermant avant de s'adosser contre le mur, ses yeux se reposant instinctivement sur Aelya, détaillant ses courbes comme s'il pouvait les toucher avec ses mains.

__________________________


-- now i'm dead every time you're touchin' me. you're dancing around on my mind every second, i'm under control till you're in front of me, i don't care, i'm addicted, i'm in it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 2676
ici depuis : 25/05/2018
crédits : nairobi (av), anesidora (sign).
statut : Elle sombre dans sa plus belle addiction, égarée dans leur monde semé par la passion. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 EmptyLun 18 Fév 2019 - 20:42

Elle ne respirait que pour ces moments, où elle pouvait se perdre avec lui, dans son étreinte, dans cette passion qui était toujours là, malgré la douleur qui siégeait dans leurs cœurs, comme s'ils pouvaient tout surmonter grâce au feu de leurs sentiments incessants, cette alchimie qui alimentait leur relation et qui semblait dessiner une aura autour de leurs corps qui cherchaient le contact, le choc, l'alliance pour se sentir complet. Le manque empoisonnait son organisme alors qu'elle devait se faire violence pour ne pas aller trop vite, luttant contre ses pulsions, ses compulsions qui ne portaient que son nom et qui illuminait ses yeux sombres d'une lueur particulière, celle qu'elle portait toujours dans le creux de ses prunelles quand elle le regardait.

- J'te le fais pas dire, je rêverai de supprimer toutes ces filles qui te veulent, juste pour t'accaparer un peu plus, pour qu'on soit tout le temps ensemble. Ça m'éviterait aussi de finir une surdose de colère à chaque fois que j'te vois avec quelqu'un, avoua-t-elle, sur un ton léger, même si le fond était assez vrai.

Parce qu'elle pourrait amplement se satisfaire d'un monde sans personne d'autre que Niels, et que c'était plus que désagréable de ressentir cette jalousie incisive qui tailladait tout sur son passage et qui avait une fois aussi, coûter leur relation. Elle vrillait, s'épuisait dans ce combat sentimental pour le garder lui, l'homme de sa vie, auprès de ses cellules qui avaient besoin des siennes pour espérer se renouveler, et elle avait l'impression, qu'elle ne faisait que de renaître à ses côtés, puisant sa force dans sa simple présence qui lui suffisait amplement. Son corps répondait au sien même à distance, comme si partout où elle était, elle pouvait le sentir contre elle, et il avait à peine effleurer sa peau qu'elle s'était comme enflammée à son contact avant qu'elle n'use de ses propres stratégie pour lui renvoyer ses coups, choisissant de prendre place en face de lui dans l'espoir de rabaisser la tension qu'elle ne voulait en réalité, pas voir éteinte.

- Si je continue comme ça ? Je vois pas de quoi tu parles. Je suis sage pour le moment. J'ai pas encore sorti mon côté sauvage là, répondit-elle, en souriant de manière joueuse.

Elle voyait bien son regard valser sur ses lèvres, qu'elle ne put d'ailleurs pas s'empêcher de mordiller, se retenant de l'embrasser, parce qu'elle savait bien, qu'elle ne pourrait plus s'arrêter. Aelya se voyait touchée par ses paroles qui rassuraient le torrent de peur qui s'agitait dans son esprit, et qui déclenchait son envie de revenir ici, habiter avec lui, le seul homme avec qui elle avait partagé le plus d'intimité, dans le cocon de leur amour qu'elle ne demandait qu'à revoir.

- Je laisserai personne te prendre ta place dans ma vie tout court, souffla-t-elle amoureusement.

Elle était gardée, scellée dans le coffre fort de son âme endolorie par cette distance, mais qu'elle se tuait à réserver parce qu'il n'y avait que Niels qui pouvait la combler à ce point et que l'idée de laisser une autre personne s'y infiltrer lui était inconcevable. Aelya sourit à ses mots qui confirmaient qu'elle se débrouillait plus que bien pour égayer son désir alors que sa jambe effleurait la sienne, animant sa propre envie de fondre contre lui alors qu'elle sentait la chaleur de sa peau contre la sienne. Elle hocha la tête à sa réponse à ses sous-entendus alors qu'elle exposait son manque de lui, dans le cadre de son travail mais tout simplement de son quotidien.

- Il peut revenir quand il veut. Peut être bien que je pourrais même me débrouiller pour lui privatiser l'endroit, le soir, en fermant le club, le tenta-t-elle.

Elle savait qu'elle jouait avec l'interdit, mais elle serait capable de faire n'importe quoi, tout ça pour déjouer les règles, pour le séduire, pour le noyer dans l'anarchie de leur relation unique comme ils savaient bien le faire. Elle se redressa après avoir terminé, non sans un regard et une main posé sur son corps dans le but de lui faire comprendre que ses intentions passionnelles étaient toujours là, pulsant dans ses veines. Elle le regarda avec un air amusé jeter un coup d'œil dans le frigo quand il revint vers elle. Son regard parcourut son être de tout son long, avant qu'elle ne daigne s'avancer à sa rencontre, d'une démarche sensuelle, sans lâcher ses yeux.

- Peut être bien qu'on peut trouver une autre solution, murmura-t-elle contre ses lèvres.

Elle les effleura, jouant avec leur proximité pour animer la tension avant de les faire glisser contre son cou, déposant de légères pressions sur la courbure qui se faisaient de plus en plus insistantes, son souffle semblant se réchauffer au contact de sa peau.

- Bébé... Dis-moi que y'a que moi que tu désires comme ça... Ajouta-t-elle contre son oreille. Parce que y'a que toi dans ma tête, avança-t-elle avant de capter son regard, laissant glisser sa main contre son torse.

__________________________

show me how you do it and i'll promise that i'll run away with you. you, soft and only, you, lost and lonely, you, strange as angels, dancing in the deepest oceans, twisting in the water, you're just like a dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
grand kangou
Niels Björk
messages : 2505
ici depuis : 18/06/2018
crédits : a little bit of rain (av) ; anesidora (sign) ; beloved (icons)
statut : only you could fill this empty space (aelya)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 EmptyLun 18 Fév 2019 - 21:41

Le temps semblait s'être arrêté, laissant leurs douleurs sur le bas-côté, là où elles ne pourraient plus ressurgir. Niels avait l'impression qu'ils se retrouvaient comme s'ils ne s'étaient jamais quittés, laissant l'alchimie reprendre son règne, les englobant dans cet univers qui n'était réservé qu'à eux et qu'à leurs cœurs en manque d'amour. Il se sentait flancher de minute en minute, sa volonté réduite en miettes devant les mots que lui prononçait la brune, lui donnant envie d'abaisser ses barrières une bonne fois pour toute pour qu'elle puisse enfin rejoindre son étreinte. Il pouvait percevoir sa jalousie à travers son regard, comprenant qu'elle avait sûrement été blessée en le voyant en compagnie d'une autre, même si dans l'esprit de Niels, les choses avaient toujours été très claires. « Même avec toutes ces nanas autour, ça nous empêcherait pas d'être tout le temps ensemble. » Dit-il, charmeur, désirant qu'elle puisse comprendre qu'il ne verrait toujours qu'elle au milieu d'une foule de personnes. « C'est bête, j'te trouve toujours super sexy quand t'es jalouse, moi. » La taquina-t-il, conscient que ce n'était jamais agréable de ressentir ce genre d'émotions. Parce-que c'était exactement le type de sentiments qui prenaient à la gorge, menaçant de tout dévaster, entraînant une perte de contrôle qui avait tendance à les faire exploser. Niels était bien placé pour savoir ce que ça faisait. Il en avait payé les frais, à plusieurs reprises, s'emportant toujours trop violemment lorsque des yeux étrangers convoitaient l'amour de sa vie. Ils continuaient de se chercher, comme si chaque coup était permis, tentant de déstabiliser l'autre en se servant de cette tension qui imprégnait les lieux. Il fit mine de secouer la tête à ses mots, un sourire ornant toujours ses lèvres alors qu'il percevait cette lueur joueuse bien caractéristique briller dans ses yeux. « Et c'est ce qui me fait peur d'ailleurs... » Souffla-t-il, complétant ses mots, conscient qu'elle n'avait pas encore déployé ses plus grands atouts et qu'il était déjà en train de crouler sous son charme. Niels était pris au piège, et en réalité, c'était le cas depuis qu'elle avait franchi le seuil de sa porte, venant l'embaumer de sa chaleur naturelle. Il avait du mal à réprimer son attirance, s'obligeant à relever son regard qui finissait constamment par tomber sur ses lèvres, son cœur réchauffé par les mots qu'elle prononçait et dont il s'imprégnait. Il avait esquissé un simple sourire, s'amusant de leur conversation qui visait à lui faire comprendre qu'elle aurait aimé qu'ils se retrouvent à son travail, comme ils en avaient eu l'habitude, Niels venant lui porter compagnie. « Je crois que ça lui plairait beaucoup. Y'a moyen que t'arrives à faire ce que tu veux de lui avec ce genre de surprise... » Répondit-il, jouant avec elle, avec les sous-entendus qui n'avaient aucune fin entre eux. Il s'était senti fondre lorsqu'elle s'était approchée de lui, le tentant un peu plus avant de s'éclipser vers la cuisine où il s'empressa de la suivre, les mains chargées. Feignant la déception, il s'était retourné vers Aelya, laissant le silence faire son travail alors que ses yeux avaient bien vite retrouvé les siens, son corps irradiant de désir quand elle réduisit finalement la distance entre eux. « Je t'écoute. » Dit-il, dans un premier temps, sachant très bien de quoi elle parlait, souhaitant simplement l'entendre dire qu'elle le voulait. Il se mordit violemment la lèvre en sentant les siennes parcourir son cou, ses mains venant entourer sa taille, se posant à la limite de sa chute de reins. Il ferma les yeux un instant, avant de laisser son visage frôler le sien pour retrouver son regard. « J'veux que toi bébé, rends-moi fou. » Ajouta-t-il, inversant soudainement leurs positions pour la plaquer avec envie contre le mur, ses lèvres parcourant son cou qu'il mordillait sans retenue, désirant qu'elle porte sa marque. « Tu me manques tout le temps, j'en peux plus d'être sans toi. » Avoua-t-il, contre sa peau, déposant quelques baisers sur son visage, se rapprochant un peu plus de ses lèvres à chacun d'entre eux. « Tu veux qu'on continue ailleurs ? » Proposa-t-il, le regard brûlant.

__________________________


-- now i'm dead every time you're touchin' me. you're dancing around on my mind every second, i'm under control till you're in front of me, i don't care, i'm addicted, i'm in it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 2676
ici depuis : 25/05/2018
crédits : nairobi (av), anesidora (sign).
statut : Elle sombre dans sa plus belle addiction, égarée dans leur monde semé par la passion. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMar 19 Fév 2019 - 0:03

Aelya l'aimait de tout son coeur, même s'il était bancale, dysfonctionnel, qu'ils fonçaient tous droit dans le mur de leurs rêves brisés, elle se déchirait dans cette relation si spéciale, si cruciale, ce lien qui ne faisait que de tanguer vers les ténèbres avant de toucher le ciel, s'imprégnant de lumière pour les happer dans l'étincelle de leur espoir qu'elle retrouvait dans le miroir de ses iris. Elle voulait s'y accrocher, de toute ses forces, attraper son amour en plein vol pour se blottir à l'intérieur et ne plus jamais en sortir comme elle avait déjà essayé de le faire. Elle avait échoué, elle s'était plantée, avait décroché ses mains de cette corde si glissante, et elle s'était perdue dans un trou béant, sans lui, sans Niels pour la faire revenir. Un sourire s'immisça sur ses lèvres, consciente qu'ils agissaient de la même manière tous les deux.

- C'est pas comme si j'serais capable de te lâcher de toute façon. Faudra que tout le monde fasse avec, même si j'suis chiante,
avoua-t-elle en haussant les épaules, satisfaite.

Elle leva les yeux au ciel à ce qu'il vint ajouter sur sa jalousie, sachant pertinemment qu'elle le trouvait aussi attirant, dans sa manière de la vouloir pour lui tout seul.

- J'ai jamais connu ça avant toi. J'arrive pas à m'en empêcher...
Lâcha-t-elle, presque embarrassée.

Parce qu'elle baignait dans son univers depuis qu'ils s'étaient croisés, au milieu de la foule où il n'y avait eu que lui qui avait rayonné, la happant directement dans ses filets dont elle ne pourrait plus jamais se défaire. Elle n'en avait pas envie, Aelya désirait se laisser emprisonner pour le restant de ses jours dans sa vie, parce qu'ils étaient liés, comme si c'était inné, écrit quelque part, et qu'ils continueraient à se chercher pour se retrouver, avant de se perdre pour leur bien pour mieux revenir. Mais dans le fond, ils seraient toujours ensemble. Même à distance, même dans l'errance, son coeur battait pour se faire entendre auprès du sien. Elle sourit à sa réponse, laissant son regard charmeur parler à la place de ses lèvres avant d'ajouter :

- Depuis quand t'as peur de te brûler ?


Elle désirait qu'il vienne s'embraser à son contact, à cette flamme qui ne connaîtrait aucune extinction, résistant à tous les ouragans qui se déchaînaient sur eux. Elle le voulait lui, dans son intégralité, d'une manière possessive, excessive, elle qui ne savait jamais l'aimer autrement que dans la passion. Lui faisant face, au milieu de leur repas, elle avait continué à user de son jeu de séduction, admettant qu'il lui manquait, qu'elle l'attendait, comme s'il était le seul client qu'elle voulait voir toute la journée. Et c'était le cas.

- C'est bon à savoir,
admit-elle en souriant, joueuse, se délectant des images qu'elle avait en tête.

Elle ne comptait plus toutes les fois où elle avait voulu l'embrasser dans le cadre de son travail, devant tout le monde, s'exposant à des représailles, celles de l'aimer alors qu'elle ne devrait pas le faire quand elle attisait le désir chez d'autres au club. Mais là, dans la lumière tamisée qui n'accueillerait qu'eux, elle serait libre de l'aimer comme elle le désirait avec le seul but de lui faire tourner la tête, à lui seul. Terminant le repas pour rejoindre la cuisine, elle l'avait laissé venir à elle après avoir laissé sa main valser sur son corps qui l'envoûtait, l'invitant à succomber. Le laissant débarrasser ce qu'il restait pour venir le poser dans l'évier, elle avait trop rapidement senti la passion la consumer alors qu'elle avait une idée précise du dessert qu'elle voulait consommer. S'approchant de lui doucement, elle avait capté son regard, un sourire en coin accroché aux lèvres alors qu'elle s'amusa à dévorer son cou avec délicatesse, permettant à ses lèvres d'insister contre sa peau pour réveiller le feu dans son organisme. Elle frissonna en sentant ses mains entourer ses hanches, à sa chaleur qu'elle pouvait percevoir à travers son haut. Son coeur loupa un battement à ses paroles, avant de se voir plaquer contre le mur, la respiration déjà saccadée par ce trop plein de désir qui se déversait dans ses veines alors qu'il vint mordiller son cou, lui arrachant quelques soupirs, faisant cogner son myocarde contre sa poitrine, ses mains venant se réfugier dans son dos qu'elle caressa.

- Reste avec moi bébé, sois avec moi, je veux que ça, je veux que toi, je crève sans toi,
avoua-t-elle contre ses lèvres, croulant sous la passion de ses baisers qu'il déposait.

Elle aquiesça à sa remarque avant de lui voler un baiser fièvreux, prenant sa main pour l'attirer dans sa chambre, se débarrassant déjà de son haut alors qu'elle traversa la pièce, désirant voir son regard briller à l'apparition de ses courbes.

- J'attends que toi, tout le temps, toute la journée,
murmura-t-elle en s'approchant de lui, emprisonnant ses lèvres de manière passionnée.

Elle l’entraîna sur son lit pour le faire s'allonger, le corps d'Aelya suspendue au dessus du sien alors qu'elle le débarrassa de son t-shirt. Ses yeux détaillèrent son torse avec une envie non dissimulée, avant qu'elle ne vienne l'embrasser de plus belle, ses lèvres glissant jusqu'à sa mâchoire, son cou et son torse et qu'elle embrasa avec ses lèvres.

__________________________

show me how you do it and i'll promise that i'll run away with you. you, soft and only, you, lost and lonely, you, strange as angels, dancing in the deepest oceans, twisting in the water, you're just like a dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
grand kangou
Niels Björk
messages : 2505
ici depuis : 18/06/2018
crédits : a little bit of rain (av) ; anesidora (sign) ; beloved (icons)
statut : only you could fill this empty space (aelya)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMar 19 Fév 2019 - 1:40

Il n'y avait que pour leur relation que Niels se battrait autant, incapable de la laisser s'écrouler sous ses yeux, même s'il s'épuisait à vouloir maintenir à bout de bras ce qu'ils restaient des fondations de leur lien. Aelya était ce qu'il avait de plus cher au monde, son amour était inestimable, d'une pureté à peine concevable et il refusait catégoriquement de le voir périr. Il n'y avait pas de fin à ce qu'ils avaient, c'était quelque chose qu'il avait appris avec le temps, au fur et à mesure que leurs sentiments se renforçaient pour devenir immuables. Il aimait savoir qu'elle se voyait aussi dépendante que lui à leur relation, incapables de se lâcher, même lorsqu'il s'agissait de l'option la plus raisonnable qui s'offrait à eux. Parce-qu'il n'était jamais question de raison lorsqu'il fallait aimer Aelya, Niels en était intimement convaincu. « On continuera d'emmerder le monde, c'est ce qu'on sait faire de mieux. » Ajouta-t-il, lui adressant un clin d’œil. Ils restaient les mêmes, unis dans l'adversité, unis contre le monde entier, prêts à y laisser leurs peaux pour protéger le trésor qu'ils avaient fondé ensemble, de leur amour inconditionnel. Il comprenait d'ailleurs aisément à quel point la jalousie pouvait les faire agir n'importe comment dés lors qu'elle était sollicitée, parce-qu'il était hors de question de laisser d'autres âmes semer le trouble entre eux. Ils s'appartenaient mutuellement, c'était écrit et profondément ancré dans leurs peaux, dans leurs cœurs. Niels avait compris que les autres pouvaient essayer et s'évertuer à vouloir se lier à lui, il n'y aurait jamais une seule personne capable de lui faire ressentir ne serait-ce qu'un tiers de ce qu'Aelya lui faisait éprouver. Il avait maintenu son regard dans lequel il percevait toujours cette lueur joueuse, un sourire en coin se dessinant à ses mots qui le provoquaient. Elle avait évidemment raison. Niels n'avait jamais eu peur de se brûler. Surtout lorsque ça impliquait de s'embraser avec Aelya. « Depuis que j'essaye de m'imposer des limites. » Répondit-il, lui-même ayant du mal à croire qu'il arriverait à les tenir ce soir, surtout quand il s'apercevait de l'effet que lui faisait la brune sans même faire trop d'efforts. Il avait de plus en plus envie de tout envoyer en l'air, de courir vers elle pour ne plus jamais la lâcher, souhaitant la recouvrir de toute l'affection qu'il avait à lui donner et qu'il gardait en lui depuis trop longtemps. Son regard s'enflamma aux images qu'elle avait fait naître dans son esprit, s'imaginant seul avec elle dans la pénombre du strip-club, là où pour la première fois, il n'y aurait que lui qui pourrait la dévorer du regard, sans que d'autres hommes ne cherchent à lui dérober son trésor. Rejoignant la cuisine, il avait compris que la tension était arrivée à son comble alors que le repas venait de prendre fin, leur laissant entrevoir ce qu'ils désiraient pour le reste de la soirée. Et sans plus attendre, Niels la laissa s'approcher, sa peau semblant prendre feu sous ses baisers qui allumèrent un brasier en lui. Ne pouvant plus se gérer, il avait pris les choses en main, resserrant son étreinte autour d'Aelya, ses mains parcourant ses hanches pendant que ses lèvres s'occupaient de glisser contre son cou. « J'te lâche plus, c'est fini. Reste avec moi cette nuit bébé, j'en crève d'envie. » Souffla-t-il, se retenant de lui demander de rester les autres nuits aussi, jusqu'à leur dernier souffle de vie. Pour autant, il n'avait pas envie de penser au moment où elle rejoindrait son appartement, désirant se concentrer sur ce moment qui valait tout l'or du monde pour lui. Il répondit à son baiser, encadrant son visage de ses deux mains avant de la suivre jusqu'à la chambre. Son regard s'était arrêté sur elle alors qu'elle s'était débarrassée de son t-shirt, lui laissant entrevoir ce corps qu'il désirait plus que tout. « T'es tellement belle. » Souffla-t-il, se laissant guider sur le lit, l'accueillant contre son corps qui se retrouva rapidement dénudé lui aussi. Il perçut ses lèvres lui délivrer de l'affection, fermant les yeux pour profiter des sensations qui se bousculaient en lui, lui arrachant un soupir au passage. « Je peux pas te résister, ça fonctionnera jamais. » Souffla-t-il, ses deux mains venant agripper ses hanches, la ramenant d'un coup sec contre son bassin qui demandait le sien. Il se redressa pour atteindre ses lèvres, son cœur battant la chamade. « Je t'aime... » Murmura-t-il enfin, ses mots résonnant presque comme une délivrance. « Si tu savais à quel point mon amour. » Ajouta-t-il, captant son regard une fraction de seconde avant de fondre de nouveau contre ses lèvres.

__________________________


-- now i'm dead every time you're touchin' me. you're dancing around on my mind every second, i'm under control till you're in front of me, i don't care, i'm addicted, i'm in it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 2676
ici depuis : 25/05/2018
crédits : nairobi (av), anesidora (sign).
statut : Elle sombre dans sa plus belle addiction, égarée dans leur monde semé par la passion. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMar 19 Fév 2019 - 10:43

Ils s'épuisaient, se consumaient dans cette relation inépuisable, dont la flamme renaîtrait toujours de ses cendres, parce qu'elle était immortelle bien qu'ils avaient tous les deux essayer de l'oublier pour colmater leurs fêlures, les brûlures qu'avait laissé cet amour sur leur peau. Durant son absence, elle s'était laissée attirer vers les tréfonds, n'ayant plus ce souffle de vie qui l'avait quitté, qui était resté auprès de l'homme qu'elle aimait et qu'elle s'était efforcée d'effacer de sa mémoire, en vain. Il était incrusté dans chacune de ses cellules, comme cette passion qui les avait déchaîné et maintenant qu'elle avait apprit à aimer, elle ne pouvait plus retourner en arrière et simplement faire comme si cette relation n'avait jamais existé. Le bonheur qui lui avait insufflé au travers de ses baisers étaient toujours là, quelque part, flottant dans la cavité de son coeur en perdition loin du sien. Un air joueur se déploya sur ses traits animés par ses mots, consciente qu'il avait raison sur leur propension à s'attirer les foudres du monde entier.

- On est toujours une équipe chaotique,
ajouta-t-elle, amusée.

Parce qu'ils semaient le chaos partout où ils passaient, se blessant même eux en premier dans leurs travers qui les entraînaient tous les deux dans une frénésie similaire. Elle ne voulait pas d'un autre partenaire, pas d'un autre petit-ami, refusant d'ailleurs de penser une seule seconde qu'il était redevenu son ex, accroché dans un passé qu'elle n'avait jamais voulu voir se révéler. Elle croulait sous la peine, noyée dans son propre naufrage qui la tuait lentement mais surement quand elle imaginait Niels avec une autre femme, heureux sans elle. La jalousie lui dévorait les entrailles, agitant son sang qui ne faisait que de bouillir sous l'effet de son imagination. Niels était à elle, comme elle était à lui, et elle ne désirait s'habituer à aucune autre idée que celle-ci : ils étaient faits l'un pour l'autre. Aelya tremblait d'amour pour lui, et il n'y aurait jamais personne qui pourrait la comprendre aussi bien, même en l'absence de mots, Niels était apte à concevoir tout ce qu'elle passait sous silence parce qu'il était la seule à la connaître aussi bien, comme s'il l'avait toujours connu. Son regard était resté suspendue à ses lèvres lorsqu'il admit qu'il voulait s'imposer des limites, chose qu'elle savait évidemment déjà, mais qui lui éraflait toujours autant le coeur, parce qu'ils n'avaient jamais fonctionné comme ça. Ils étaient toujours les premiers à s'aventurer au-delà des barrières, plongeant dans des eaux troubles ensemble, sans se soucier le moins du monde du danger qui planait autour d'eux. Elle savait que son choix était simplement la conséquence de son âme blessée, meurtrie par son départ précipité qui lui revenait toujours à la figure, comme une claque. Cherchant son attention durant le repas où elle s'était amusée à user de sous-entendus pour le voir rentrer dans son jeu afin de ne pas en sortir, elle avait rejoint la cuisine, sentant l'air se charger d'électricité alors qu'il vint la rejoindre, n'attendant pas plus longtemps avant de rompre la distance entre leurs deux corps pour venir se nourrir de sa peau, avec la ferme intention de le voir plier sous l'effet de son désir. Sa réaction anima soudainement un braiser à l'intérieur de son corps alors qu'il s'empressa d'embrasser son cou, ses mains empoignant ses hanches, prisonnière dans son étreinte qui la réchauffait instantanément. Son coeur tambourinait dans sa poitrine suite à sa proposition, avec l'envie d'y répondre positivement.

- J'peux rien te refuser quand tu me le demandes comme ça,
répondit-elle, joueuse.

Elle l'attira davantage contre son corps en posant ses mains sur ses flancs, lui volant quelques baisers brûlants avant de rejoindre la chambre où elle dénuda le haut de son corps, laissant entrevoir son sous-vêtement, comblée par la lueur qu'elle percevait dans ses iris quand ceux-ci parcouraient ses courbes.

- J'veux que tu me répètes ça toute ma vie...
Avoua-t-elle, charmée.

Elle ne vivait que pour son regard, que pour lui, alors il était évident que chacun de ses compliments la remplissaient d'espoir, comme si elle se délestait de ses blessures, comme de par magie, grâce à sa présence. A califourchon sur lui, elle s'était permise de tirer sur son haut pour le lui retirer, laissant ses lèvres danser sur sa peau dénudée qui lui avait tant manqué, déposant des baisers fiévreux dans son cou pour les faire glisser jusqu'à son torse, avant de revenir à ses lèvres qu'elle emprisonna avec urgence.

- C'est pas grave bébé, on est pas faits pour se résister, je l'ai jamais voulu de toute façon,
lâcha-t-elle, amusée qu'ils ne puissent définitivement que se vouloir sans y trouver un échappatoire.

Elle émit un soupir en sentant ses mains accrocher ses hanches et qui rapprochaient leurs deux bassins en demande de contact, ses bras s'enroulant autour de sa nuque pour lui délivrer de l'affection par le biais de ses lèvres qui ne se lassaient pas de découvrir les siennes. Décrochant lentement son emprise, son coeur loupa un battement à ses mots qui atteignirent ses tympans comme une douce mélodie, celle qu'elle n'avait pas écouté depuis trop longtemps. Pendant une seconde, le temps semblait s'être arrêté autour d'elle, son regard planté dans le sien alors qu'il lui confirmait ce qu'elle avait rêvé d'entendre depuis qu'elle était partie. Les yeux brillants d'émotions, elle s'était laissée embrasser, sans voix, croulant sous le poids de l'amour qu'elle sentait entre eux.

- Redis-le moi encore mon amour... Je pourrais jamais m'en lasser,
Souffla-t-elle contre ses lèvres.

Ses mains glissèrent le long de son torse avant d'arriver au bouton de son jean qu'elle détacha lentement, laissant sa tête se nicher dans son cou alors que ses doigts s'infiltrèrent à l'intérieur de l'ouverture pour lui offrir des caresses brûlantes.

- T'es l'amour de ma vie, je t'aime comme c'est pas permis,
murmura-t-elle à son oreille, mordillant son lobe.

__________________________

show me how you do it and i'll promise that i'll run away with you. you, soft and only, you, lost and lonely, you, strange as angels, dancing in the deepest oceans, twisting in the water, you're just like a dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
grand kangou
Niels Björk
messages : 2505
ici depuis : 18/06/2018
crédits : a little bit of rain (av) ; anesidora (sign) ; beloved (icons)
statut : only you could fill this empty space (aelya)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMar 19 Fév 2019 - 14:27

Il n'y aurait jamais de remède, ni de guérison espérée à cette relation qui avait vu le jour, venant bousculer leur quotidien, leur vie entière pour s'installer en profondeur dans leurs cellules qui étaient maintenant gravées à vie de l'amour qu'ils se vouaient. Il avait pourtant essayé d'avancer sans elle, tentant de se reconstruire, de retrouver cette nonchalance qui le caractérisait si bien. Mais il avait vite compris qu'il ne pourrait plus jamais être le même maintenant, tout simplement parce-qu'il ne se sentait pas complet sans elle, sentant qu'une partie de son âme lui avait échappé, appartenant encore à Aelya. Ce n'était que lorsque ses yeux croisaient les siens qu'il avait l'impression de se retrouver, de pouvoir envisager une suite dans laquelle elle était la pièce essentielle, celle qui le maintiendrait en équilibre. « Elle fonctionne toujours trop bien cette équipe... » Ajouta-t-il, joueur, faisant référence au fait qu'ils se retrouvaient toujours, même quand l'espoir semblait éteint. La preuve en était la façon avec laquelle ils se dévoraient du regard, pendant tout le repas, se faisant silencieusement comprendre qu'ils avaient envie l'un de l'autre, de se retrouver, pour de vrai. Niels ressentait le besoin de lui faire oublier les scènes qui avaient pu torturer son esprit, celles où il s'était trouvé avec une autre femme, à montrer un visage heureux et apaisé alors qu'il n'en était rien. C'était à elle qu'il voulait réserver ses sourires, désirant qu'elle puisse être la seule source de son bonheur, parce-que sans elle, il n'avait pas lieu d'exister. Il avait tenté de se résonner, une dernière fois, cherchant à se rappeler pourquoi il désirait faire tous ces efforts, même si le manque venait lui brûler un peu plus la peau, à chaque seconde où il s'imposait cette distance avec elle. Puis, sans trop de surprise, il avait fini par la rejoindre dans la cuisine, lui tournant autour avant de se laisser happer par ses lèvres qu'il voulait posséder et ne plus jamais relâcher. C'était fort, comme toutes leurs retrouvailles, même si celles-ci avaient forcément été préméditées, parce-qu'ils ne pouvaient pas s'empêcher de rester éloignés trop longtemps l'un de l'autre. Le regard empreint d'amour et de désir, il avait esquissé un sourire à sa réponse, satisfait de savoir qu'elle comptait lui accorder cette nuit, au moins. « Je t'aurais pas laissé le choix, de toute façon. » S'amusa-t-il, le regard allumé, se laissant entraîner dans la chambre où il s'allongea sur le lit, la complimentant encore de son physique de rêve. Il avait parfois du mal à croire qu'elle était sienne, se rendant compte qu'il y avait de quoi le jalouser quand on s'apercevait d'à quel point elle était belle, sensuelle et complètement fascinante. Il la laissa se nourrir de lui, en profitant pour parcourir ses courbes du bout des doigts, souhaitant se rappeler toute sa vie de la sensation que lui laissait sa peau sur la sienne. « Moi non plus. J'suis trop con d'avoir voulu essayer. » Souffla-t-il, contre ses lèvres, venant les attirer contre les siennes en même temps que son corps fut épris de cette vague de chaleur, son bassin cherchant désespérément le sien. Il l'aimait et il n'était plus question de la priver de ces mots qu'il ressentait de plein fouet dés qu'il la regardait. Comme dans une confidence, il lui avait murmuré ces quelques mots qu'il n'adresserait qu'à elle, son regard s'attendrissant à sa réaction qui le couvrait d'amour, avant que ses lèvres ne viennent une nouvelle fois à la rencontre des siennes. « Je t'aime. » Répéta-t-il, parsemant quelques légers baisers contre ses lèvres pour entrecouper ses paroles. Ses muscles s'étaient contractés lorsqu'Aelya vint détacher son jean et s'occuper du bas de son corps, lui arrachant quelques soupirs qu'il tentait d'écraser contre sa peau. « Déshabille-toi. J'veux te sentir contre moi. » Lâcha-t-il à son oreille, d'une voix fiévreuse qui en disait long sur ses intentions. Sa respiration se saccada, alors qu'il s'allongea contre le matelas, entraînant Aelya contre lui, ses caresses ne cessant de le rendre fou.

__________________________


-- now i'm dead every time you're touchin' me. you're dancing around on my mind every second, i'm under control till you're in front of me, i don't care, i'm addicted, i'm in it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 2676
ici depuis : 25/05/2018
crédits : nairobi (av), anesidora (sign).
statut : Elle sombre dans sa plus belle addiction, égarée dans leur monde semé par la passion. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMar 19 Fév 2019 - 18:50

Aelya était consciente qu'elle n'avait rien réglé du tout en partant, qu'elle avait juste crée plus de problèmes, parce qu'ils devaient tous les deux se reconstruire, bâtir de nouveau ce lien si solide qu'ils avaient mis du temps à ériger, avec la ferveur de leur amour mutuel. Elle avait jeté son dévolu sur lui, sans même s'y attendre, se surprenant elle-même à ressentir des sentiments aussi particuliers pour quelqu'un, elle qui avait longtemps erré dans la haine, la seule chose qui l'avait conduit durant toutes ces années où Niels n'avait pas fait partie de sa vie. Et maintenant, elle était incapable de se passer de lui, il était trop vite devenu une pièce maitresse de son quotidien si agité.

- Et ça continuera d'aller dans ce sens, ajouta-t-elle, amusée.

Parce qu'elle se déménerait pour qu'ils continuent sur le même chemin, certes glissant, mais au moins ils seraient tous les deux et c'était tout ce qu'elle avait toujours voulu même si son départ avait eu pour but de les séparer afin de les faire dévier de cette route parce qu'elle savait que c'était mieux pour eux dans le fond. Mais ce qu'elle savait aussi, c'était que sa vie se dégradait dans tous les cas, surtout en son absence. Elle n'aurait aucun répit avec ou sans lui, simplement, quand elle était avec lui, elle se sentait capable de tout affronter, de voir la lumière même dans les ténèbres. Comme s'ils ne s'étaient jamais quittés, elle le séduisait, attisant son désir au travers de ses mots, de son attitude, comme si tous ses actes n'étaient destinés qu'à attirer son attention, la seule qui lui importait. Elle n'avait jamais aimé vivre dans l'indifférence du monde, et elle se rendait compte à présent que c'était surtout le cas avec Niels. Elle mourait, sans son regard posé sur elle. C'était aussi simple que ça, comme si son visage perdait de sa couleur, ses yeux perdaient de leur brillance, et elle sombrait dans la solitude de ses nuits sans sa chaleur réconfortante dans son lit bien trop vide. Aelya n'avait définitivement pas envie de rentrer ce soir. Elle voulait s'imprégner de lui, se charger de son amour pour repartir chez elle avec le cœur plus léger jusqu'à leur prochaine rencontre. Fondant contre ses lèvres, elle avait accepté, sans hésitation, de rester à ses côtés. Elle était apte à rester même toute sa vie s'il lui demandait. Elle ne voulait plus le quitter, elle voulait errer, encore une fois, la main dans la sienne, sans jamais la lâcher. Elle sourit à ses mots avant de l'entraîner dans la chambre, redécouvrant cette pièce qui avait la sienne également, pendant un temps bien trop court. Embrassant ses lèvres et son corps au milieu des draps, elle captait sa chaleur sous ses doigts qui parcouraient chaque parcelle de sa peau que la sienne demandait, continuellement, sans aucun répit.

- Arrête d'essayer bébé, fais moi juste confiance. Comme avant, souffla-t-elle, plantant son regard dans le sien.

C'était plus facile à dire qu'à faire, elle le savait bien. Mais elle ne pouvait pas s'empêcher de le tenter à plonger une nouvelle fois dans leur idylle, ne rêvant que de les voir à nouveau réunis. Elle était épris par lui, son cœur valsant au gré de son amour qui lui rendait par ses baisers et par ses mots, le genre de paroles qu'elle n'avait pas entendu depuis trop longtemps. Ça la percutait, colmatait toutes les brèches de son être rien qu'à ces simples mots qui voulaient tout dire, et pourtant, ils n'étaient toujours pas assez forts pour décrire l'étendue des sentiments qui la traverseraient. Elle avait besoin de lui, de sa tendresse, alors, le cœur au bord des lèvres, elle lui avait demandé de rejouer cette douce ritournelle qui administrait de l'amour à haute dose dans ses veines en manque. Elle sourit tendrement en les entendant encore une fois, désirant s'en imprégner jusque dans le creux de son âme pour ne jamais oublier ce moment. Elle répondit à ses baisers, avec une intention de s'occuper de lui non dissimulée, commençant par détacher son jean pour accéder à la zone de son désir avant de frémir sous l'effet de son souffle saccadé contre sa peau.

- Je te laisserai le faire bébé tu sais comme j'adore te voir me déshabiller. Avant ça, laisse-moi m'occuper de toi, ajouta-t-elle en venant mordiller sa lèvre inférieure, le regard brûlant.

Allongée sur lui, elle laissa ses mains glisser sur son torse avant que ses lèvres ne viennent laisser une traînée de baisers de son cou jusqu'à son torse, s'amusant à le faire languir en restant à la bordure de son jean qu'elle fit glisser le long de ses jambes, caressant son bas ventre avec ses mains avant de retirer le sous vêtement qui lui restait avant de laisser ses lèvres lui offrir de l'affection au niveau de sa zone érogène, prenant son temps pour faire monter son désir au maximum, ses mains venant détailler son torse, captant ses muscles qui se contactaient sous l'effet du plaisir.

- T'es vraiment trop beau quand t'es comme ça mon amour... Souffla-t-elle, joueuse.

__________________________

show me how you do it and i'll promise that i'll run away with you. you, soft and only, you, lost and lonely, you, strange as angels, dancing in the deepest oceans, twisting in the water, you're just like a dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
grand kangou
Niels Björk
messages : 2505
ici depuis : 18/06/2018
crédits : a little bit of rain (av) ; anesidora (sign) ; beloved (icons)
statut : only you could fill this empty space (aelya)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMar 19 Fév 2019 - 20:13

Il aimait voir l'espoir animer ses iris, souhaitant imprégner les siens de cette même lueur étincelante, parce-qu'il ne vivait que pour ça. Aussi risqué que ça l'était, aussi fou que ça puisse paraître, Niels continuerait de plonger dans les tréfonds des ténèbres pour eux et leur relation qu'il refusait de voir s'éteindre. Il vivait pour elle, pour voir son âme se fondre dans la sienne, dans une symbiose parfaite qu'il ne retrouverait plus jamais si ce n'était pas elle. Il n'avait plus peur de risquer sa vie, parce-qu'il se doutait bien que le destin leur en voulait farouchement, et que ce n'était certainement pas fini pour eux. Il y aurait encore des montages à franchir, des tempêtes à subir, mais il était convaincu qu'avec sa main dans la sienne, le combat serait moins rude, et que leur amour en sortirait toujours vivant. Leur séparation avait toujours le goût de défaite, lui laissant l'impression qu'il n'avait pas su lui prouver qu'ils en valaient le coup alors qu'elle savait tout autant que lui qu'ils finiraient toujours par retrouver le même chemin. C'était ce qu'il s'évertuait à lui montrer en l'embrassant de manière aussi fougueuse, ses mains prenant soin de ce corps qui lui appartenait dans son intégralité. Elle était à lui et il était à elle. Ils ne pourraient jamais rien contre ces faits qui étaient inscrits, gravés dans leurs âmes. Son regard s'était posé sur elle, incapable de se détourner une seule seconde du spectacle que lui offrait ses courbes féminines, son corps appelant à les épouser dans une étreinte amoureuse. Son cœur s'était mis à redoubler de vitesse alors qu'elle avait accepté sa proposition, le soulageant déjà du manque qui menaçait son équilibre. Il pouvait à présent respirer, comprenant qu'ils pourraient profiter de ces quelques heures ensemble, à faire l'amour toute la nuit s'ils le souhaitaient, à se rappeler l'importance de leurs sentiments qui ne s'éteindraient jamais. Il tendit sa nuque vers elle pour lui demander de ne pas quitter ses lèvres, alors qu'elle était assise à califourchon sur lui, ses mains empoignant ses hanches qu'il maintenait contre son bassin en feu. Il capta son regard à ses paroles, désirant les mettre à l’œuvre même si ça lui paraissait encore compliqué. « J'vais essayer mon amour. » Souffla-t-il, d'un regard rassurant, cherchant à lui faire comprendre qu'il tenterait de lâcher prise, au moins pour elle. Respirant de manière de plus en plus anarchique, Niels avait finalement prononcé ces trois mots qu'il avait gardé en lui trop longtemps, souhaitant enfin la couvrir de cet amour qui jaillissait de toute part, destiné à elle et seulement elle. Il sourit contre ses lèvres à sa réponse, hochant la tête à sa proposition qui ne lui laissait de toute façon pas le choix. « Je suis à toi. » Il prit place sur le lit, laissant son corps entre les mains expertes de la brune qui gérait son désir avec une facilité déconcertante, comme si elle connaissait chaque partie de son anatomie par cœur. Son torse se soulevait au passage de ses lèvres, ses yeux ne pouvant s'empêcher de la regarder descendre plus bas, alors que l'image qu'il avait sous les yeux le rendait fou. « Putain bébé, c'est trop bon... » Lâcha-t-il, se mordant la lèvre avec force, sa main plongeant dans les cheveux d'Aelya qui continuait à égayer son désir. « Je vais pas tenir... Laisse-moi te faire l'amour bébé. » Souffla-t-il, se redressant sur ses avant-bras, attendant qu'Aelya ne remonte vers lui, lui laissant encore l'occasion de prendre les devants en prenant place sur son corps. Il lui offrit un énième baiser, s'occupant de défaire son jean qu'il enleva dans la précipitation, sa main venant directement se frayer un chemin dans son sous-vêtement, laissant ses doigts jouer avec elle.

__________________________


-- now i'm dead every time you're touchin' me. you're dancing around on my mind every second, i'm under control till you're in front of me, i don't care, i'm addicted, i'm in it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 2676
ici depuis : 25/05/2018
crédits : nairobi (av), anesidora (sign).
statut : Elle sombre dans sa plus belle addiction, égarée dans leur monde semé par la passion. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMar 19 Fév 2019 - 21:52

Elle trouvait toujours le temps long sans lui, mais maintenant c'était pire. Parce que lorsqu'ils étaient en couple, elle savait que ces heures baignées par son absence se transformeraient en moment d'intimité, où ils se retrouveraient pour oublier ces instants gâchés loin de l'un et l'autre, chose qui n'était plus le cas aujourd'hui. Elle passait quelques jours par semaine seule, même s'ils s'envoyaient des messages, les retrouvailles ne s'établissaient pas tous les jours même si, tout ce qu'elle avait envie était de le voir venir chez elle pour rester, même le temps d'une nuit, juste parce qu'elle n'en avait jamais assez de sa présence. C'était addictif de l'aimer autant, et c'était de pire en pire, comme si chacun de ses messages animait un besoin de plus en plus insistant, celui de défaire toutes ces règles qu'ils s'imposaient pour simplement vivre ensemble et profiter du temps qu'ils avaient et qu'elle voulait rattraper. Elle savait que ça ne serait pas auss simple, même si son cœur lui criait de fondre contre le sien, de la même manière que ses lèvres le faisaient avec les siennes, jouant à l'attirer dans ses filets alors qu'ils s'étaient cherchés toute la soirée. Elle était attirée par lui comme si son corps se voyait constamment aimanté au sien, incapable de résister à l'appel de son contact, elle qui avait tant besoin de lui, de sa chaleur qui était la seule à s'infiltrer dans son âme pour la couvrir d'un doux halo de bien-être. L'invitant dans son lit, elle s'était délectée de sa peau, de son regard qui l'habillait de désir, et il n'y aurait toujours que le sien qui lui provoquerait cet effet, sachant pertinemment qu'elle ne s'était jamais sentie demandeuse d'attention à ce point que depuis qu'elle fréquentait Niels, l'amour de sa vie, l'âme qui effleurait la sienne avec ses caresses, ses mots d'amour qu'elle voulait lui rendre en se liant à lui de manière harmonieuse, évidente, pour lui rappeler qu'ils ne pouvaient pas se déchirer aussi simplement parce que leur lien dépassait l'entendement, d'ailleurs, personne ne pouvait le comprendre. Ils étaient seuls au monde, au milieu des autres, mais à deux, parce qu'Aelya et Niels vivaient dans un univers à part, le leur, celui que la brune voulait rejoindre ce soir, comme tous les jours de sa vie. Soufflant de manière saccadée en sentant son bassin contre le sien, elle encercla sa nuque avec ses bras, afin d'approfondir l'échange de leurs lèvres avant qu'elle ne détache doucement son emprise, captant son regard à ses mots.

- J'vais tout pour faire pour que tu réussisses bébé, souffla-t-elle amoureusement.

Elle n'avait aucune limite, elle pouvait se battre toute sa vie si c'était pour lui prouver qu'ils valaient le coup, qu'ils pouvaient tenir debout. Savourant son amour, elle s'était sentie faiblir, attendrir grâce à tout ce qu'il lui offrait sans même s'en rendre compte. Souriant aux mots qu'il vint ajouter, elle se laissa happer dans la passion qui l'animait pour lui, laissant ses lèvres glisser contre sa peau alors qu'elle arriva bien vite au niveau de sa zone sensible dont elle prit soin, son désir explosant sous la vision qu'elle avait de lui, alors qu'elle s'amusait à provoquer son plaisir. Elle vint rompre son acte en entendant ses supplications, satisfaire de lire son urgence dans son regard.

- J'ai trop envie de toi, lâcha-t-elle, la respiration saccadée en arrivant à hauteur de son visage.

Elle se laissa placer sur le dos, Niels au-dessus d'elle, répondant à son baiser alors qu'elle le regarda se débarrasser de son jean, se redressant légèrement pour retirer son soutien gorge, avant de lâcher un soupir à la sensation de sa main entre ses cuisses, se cambrant, s'agitant sous l'effet de la chaleur qu'il déployait dans son bas ventre.

- Mon amour... Lâcha-t-elle, en proie à son propre désir.

Ses doigts vinrent caresser son dos avec ferveur alors qu'elle tendit sa nuque pour attraper son cou où elle laissa des traces.

- Mon corps est tout à toi bébé, fais moi encore plus de bien, t'arrêtes pas, ajouta-t-elle, à bout de souffle.

Elle voulait voir l'alliance de leurs deux corps, n'en pouvant plus d'attendre, de l'attendre, avec que ses cellules s'activaient, désirant se lier aux siennes pour s'incruster encore une fois un peu plus à l'intérieur de son âme.

- Je veux jamais que tu t'arrêtes de tomber amoureux de moi, murmura-t-elle, d'une voix passionnée.

__________________________

show me how you do it and i'll promise that i'll run away with you. you, soft and only, you, lost and lonely, you, strange as angels, dancing in the deepest oceans, twisting in the water, you're just like a dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
grand kangou
Niels Björk
messages : 2505
ici depuis : 18/06/2018
crédits : a little bit of rain (av) ; anesidora (sign) ; beloved (icons)
statut : only you could fill this empty space (aelya)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMar 19 Fév 2019 - 22:43

Ils étaient tombés de haut, de très haut, devant maintenant s'habituer à retrouver un quotidien où ils ne vivaient plus seulement que pour eux deux. Niels avait appris à rentrer chez lui en se faisant à l'idée qu'elle ne serait pas là quand il franchirait la porte, s'habituant à ce silence pesant qui ornait les différentes pièces de l'appartement, respirant son absence. Évidemment, ils cherchaient tous les jours à établir le contact, par le biais de quelques mots, parfois trop brûlants pour la distance qui les séparait, leur rappelant qu'ils ne pouvaient plus consumer leur désir comme ils l'entendaient maintenant qu'ils vivaient séparément. Parce-qu'ils ne parvenaient pas à se voir tous les jours, même si l'envie était toujours présente, leurs emplois du temps restaient différents, les obligeant à passer des journées entières loin l'un de l'autre. Il aurait aimé reprendre leur relation exactement là où elle s'était arrêtée, souhaitant la voir envahir les lieux qui lui paraissaient trop grands pour lui seul. Il voulait respirer son amour à longueur de temps, ne plus avoir à se demander quand serait la prochaine fois où ses yeux pourraient croiser les siens, où ses lèvres pourraient enfin se fondre sur les siennes. La vie de célibataire n'était définitivement plus faite pour lui, parce-que son cœur était scellé à double tour, lui appartenant depuis toujours, ne battant que pour retrouver le sien. Cette étreinte avait déjà le goût du nirvana, lui faisant ressentir l'urgence avec laquelle ils voulaient s'abandonner l'un à l'autre, après ces longues journées passées sans qu'ils ne puissent même s'embrasser. Ses lèvres valsaient au rythme des siennes, tantôt de manière plus tendre, tantôt fiévreusement, sa langue cherchant la sienne. Il n'en pouvait plus, craquant sous cette tension insoutenable qui ne faisait que de lui rappeler combien il voulait lui appartenir pour la vie et faire sauter les barrières une à une. Niels avait besoin de son aide, besoin qu'elle lui prouve à chaque seconde qu'elle ne partirait plus, qu'il pouvait lui accorder sa confiance sans prendre le risque de chuter une nouvelle fois. Il l'avait regardé prendre le contrôle de la situation, le bas de son corps réagissant à ses gestes précis qui attisaient d'autant plus son envie de ne faire qu'un avec elle. Après ces longues minutes de plaisir intense, il l'avait supplié de remonter jusqu'à ses lèvres, souhaitant maintenant passer à la vitesse supérieure. « Je vais te faire que du bien bébé... » Souffla-t-il, se glissant contre son corps qu'il avait dénudé, ses doigts joueurs commençant leur danse contre son bas ventre, se mordant la lèvre en l'observant se tordre de plaisir. Il soupira plus bruyamment à ses mots et ses lèvres qu'il percevait dans son cou, continuant ses gestes avant de tout arrêter, lui laissant subir quelques secondes de frustration avant de s'insinuer en elle, ne lui laissant pas le temps de se remettre du plaisir qu'il souhaitait déverser dans son organisme. « Sois à moi pour toujours mon amour, j'rêve que de ça. » Souffla-t-il près de oreille qu'il mordilla légèrement, tandis qu'il se mit à onduler contre elle, contrôlant le rythme de ses mouvements. Retrouvant son regard quelques instants, il lui adressa un sourire heureux, amoureux, souhaitant lui faire comprendre que sa requête était déjà établie. « Je m'arrêterai jamais de le faire bébé, ça sera toujours toi et moi. » Il embrassa sa joue, faisant glisser ses lèvres jusqu'à sa mâchoire, puis son cou avant d'atteindre sa poitrine qu'il parsema de baisers. « Je suis trop accro à toi. » Souffla-t-il, mordillant quelques parcelles de sa peau, son corps percutant le sien avec plus de force.

__________________________


-- now i'm dead every time you're touchin' me. you're dancing around on my mind every second, i'm under control till you're in front of me, i don't care, i'm addicted, i'm in it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 2676
ici depuis : 25/05/2018
crédits : nairobi (av), anesidora (sign).
statut : Elle sombre dans sa plus belle addiction, égarée dans leur monde semé par la passion. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMar 19 Fév 2019 - 23:40

Aelya désirait lui montrer qu'il comptait, qu'il n'était jamais partie de sa vie dont il ne pouvait s'en échapper aussi facilement que les mots qui fusaient comme des balles de ses lèvres, le touchant en plein cœur, transperçant son espoir pour ouvrir de nouvelles plaies qu'elle n'avait jamais voulu créer et qu'elle avait fait quand même, à cause de la panique incessante qui la tourmentait. Trop d'émotions tournoyaient autour de son être, l'amour lui faisait perdre la tête, la conditionnant à sur réagir à tout ce qui les touchait tout le temps. Ils étaient deux dans le même bateau et ça n'avait jamais changé. Parce que même à distance, elle pouvait sentir que la peine les accablait ensemble, comme s'ils étaient aptes à se transmettre leurs sentiments, à se les partager, à les animer dans la même symbiose, comme ce désir qui les enveloppait et qui s'enflammait au travers de leurs lèvres qui se carressaient, ce seul contact suffisant à faire battre son cœur deux fois plus vite, comme s'il semblait vouloir s'arracher de sa poitrine pour se lier à celui de Niels. Aelya le voulait à chaque heure de la journée et c'était une torture de le savoir loin d'elle, ou encore pire, avec des autres. Parce qu'elle avait peur qu'on lui vole son trésor, son seul amour, sa seule famille, sa vie. Elle lui montrait tout ça en se lovant contre son corps brûlant, glissant sur sa peau de manière féline pour lui offrir toute l'affection qu'elle retenait en elle depuis trop longtemps, laissant ses gestes précis animer son désir dans le creux de son bassin, avant de le laisser inverser leurs positions, se mordant fiévreusement la lèvre à ses mots.

- Je te fais confiance bébé, surtout là-dessus, ajouta-t-elle, la voix suave.

C'était comme si un embrasier s'était emparé de son bas ventre, le plaisir affluant en masse dans ses veines de manière violente, aussi chaud que de la lave en fusion qui brûlait tout sur son passage pour ne lui laisser que pour seule besoin de l'avoir contre elle, son regard planté dans le sien avant qu'elle ne vienne loger ses intentions contre son cou, l'habillant de baisers passionnés et possessifs, inscrivant sa marque violacée pour seul signe visible de son amour pour lui. Elle souffla quand il s'arrêta, sentant la frustration remplacer le plaisir avant qu'elle ne puisse lâcher un gémissement contre ses lèvres quand elle le perçut à l'intérieur de son corps. Son rythme cardiaque s'emballa de plus belle à ses mots qu'il murmura tout près de son oreille, sa main venant caresser sa joue.

- Je serais jamais à personne d'autre qu'à toi mon amour. Tu m'as de toutes les manières que tu veux, je veux pas que ça change, admit-elle tendrement.

Ses doigts se deposèrent sur chaque parcelle que ses yeux captaient, savourant l'entendue de son être qui ondulait contre elle, ses soupirs se faisant de plus en plus bruyants. Son regard s'anima de cette lueur amoureuse à ses paroles si vraies qu'elle partageait.

- C'est nous ou rien bébé. C'est toi ou personne. J'te resterai toujours fidèle. Surtout si tu continues à me faire l'amour comme ça, lâcha-t-elle, séductrice.

Elle enferma ses cuisses contre son bassin alors qu'il se nourrissait de sa peau, frémissant aux délicieuses brûlures qu'il lui laissait. Elle ferma les yeux sous l'effet du plaisir avant de venir attraper ses lèvres dans un baiser passionné après ce qu'il vint lui signifier, ses mots qui la percutaient.

- Je t'aime. Tu resteras la seule personne à qui je veux le dire bébé. Le seul, murmura-t-elle contre ses lèvres avant de lui voler des baisers vifs.

Croulant sous le plaisir, ses gémissement s'étendant au travers de la pièce alors qu'il avait augmenté l'intensité de leur échange, Aelya les fit basculer pour se retrouver au-dessus de lui, ses mains venant érafler passionnément son torse alors qu'elle prit le relais, dansant dans un rythme fiévreux avec lui. Ses lèvres vinrent de nouveau se loger dans son cou pour y laisser une nouvelle marque, s'amusant de sa possessivité qu'elle aimait inscrire sur son corps.

- T'es plus beau avec ce genre de tatouages mon amour, je veux te les donner tous les jours, avança-t-elle d'une voix joueuse, faisant glisser ses lèvres jusqu'aux siennes.

Elle prit ses mains dans les siennes pour les clouer de chaque côté de sa tête, augmentant d'autant plus le rythme de leur danse.

__________________________

show me how you do it and i'll promise that i'll run away with you. you, soft and only, you, lost and lonely, you, strange as angels, dancing in the deepest oceans, twisting in the water, you're just like a dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
grand kangou
Niels Björk
messages : 2505
ici depuis : 18/06/2018
crédits : a little bit of rain (av) ; anesidora (sign) ; beloved (icons)
statut : only you could fill this empty space (aelya)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMer 20 Fév 2019 - 0:44

Si Aelya avait la capacité de le détruire, elle était aussi capable de le sauver, assemblant chaque partie de son cœur tombé en ruines pour le faire battre de nouveau. Il avait dépéri en son absence, ne devenant que l'ombre de lui-même, cherchant désespérément de l'air dans un environnement où il ne pouvait pas y en avoir. Elle était son oxygène, le seule auprès de qui il avait l'impression de ne pas être en train de s'asphyxier. Son quotidien ne ressemblait strictement à rien lorsqu'elle ne s'y trouvait pas, l'obligeant à se perdre dans les ténèbres où il forgeait son esprit d'illusions, trouvant refuge dans les dizaines de substances chimiques qu'il ingérait, sans se soucier du mal qu'il se faisait. Il était conscient qu'il pouvait tomber plus bas que terre lorsque c'était elle, et c'était exactement ce qui lui faisait dire qu'il était incapable de vivre dans un monde où elle n'était pas. Ce n'était pourtant pas faute d'avoir essayé, ses tentatives toujours rapidement écourtées. Il ne suffisait que d'un contact pour l'embraser, son corps en constante demande du sien, ses yeux venant imprimer chaque courbure, chaque forme de cette silhouette qu'il connaissait pourtant déjà par cœur. Il n'en avait jamais assez d'elle, et il souhaitait le lui montrer ce soir plus que jamais. Son sourire s'étira à ses mots qui le flattaient, parce-qu'il ne demandait que ça, de la satisfaire nuit et jour, de voir ses traits s'étirer de plaisir sans qu'une once de lassitude ne vienne un jour les habiller. Il avait joué avec sa patience, se faisant lui-même prendre à son propre jeu alors qu'Aelya venait marquer sa peau, lui arrachant des soupirs de moins en moins discrets, juste avant qu'il ne vienne se fondre en elle, son corps se liant enfin au sien. Épris d'une vague de plaisir, il avait tendu ses muscles, sentant sa température corporelle atteindre des sommets, ses lèvres tentant les siennes. « Je te veux. J'aimerais jamais personne d'autre que toi bébé. » Souffla-t-il, laissant son bassin onduler de manière sensuelle contre le sien, faisant en sorte qu'elle puisse ressentir au mieux chacun de ses mouvements, désirant la voir crier de plaisir. « J'suis pas prêt de m'arrêter. J'aime trop te voir comme ça. » Répondit-il, sur un ton brûlant, sa main venant caresser ses cuisses qui s'étaient renfermées autour de son corps, lui laissant la liberté de se mouvoir plus rapidement, plus profondément contre elle. Il répondait à ses baisers qui lui donnaient envie de la dévorer encore plus, appréciant la chaleur humide de ses lèvres contre sa peau. « Mon amour, tu me fais vibrer. » Lâcha-t-il, juste avant de se voir basculer sur le lit, sous l'emprise contrôlée d'Aelya qui s'occupait à merveille de lui, de son corps qui frémissait au moindre de ses gestes. Ses soupirs se transformaient en gémissements, alors qu'il ne se souciait pas du voisinage, se faisant la réflexion qu'il les avait laissé trop longtemps respirer depuis qu'Aelya était partie. Parce-qu'il avait cette folle envie de rattraper le temps perdu, de passer ses journées entières dans les draps avec elle s'il le fallait, juste pour qu'elle puisse percevoir combien elle lui avait manqué. « Te prive pas. J'aime bien montrer aux autres que ma copine est du genre sauvage. » Souffla-t-il, le regard joueur, insistant sur le fait qu'elle était toujours sa petite-amie, même si la rupture avait voulu détruire leur lien. Il ferma les yeux pour l'embrasser comme il se le devait, ses mains descendant jusqu'à sa chute de reins avant de finir emprisonnées dans celles d'Aelya, la laissant s'occuper du rythme de leur ébat, sentant l'explosion de plaisir s'approcher. Incapable de gérer cette vague de bien-être, il se défit de l'emprise de la brune, l'attirant contre lui en passant son bras autour de ses hanches, la maintenant contre son bassin qui cognait contre le sien avec force, dans un désir fulminant et inarrêtable, jusqu'à l'atteinte du plaisir ultime qui le laissa à court de souffle, à court de mots.

__________________________


-- now i'm dead every time you're touchin' me. you're dancing around on my mind every second, i'm under control till you're in front of me, i don't care, i'm addicted, i'm in it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 2676
ici depuis : 25/05/2018
crédits : nairobi (av), anesidora (sign).
statut : Elle sombre dans sa plus belle addiction, égarée dans leur monde semé par la passion. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMer 20 Fév 2019 - 11:43

Elle rêvait avec lui, touchant les étoiles du bout des doigts alors que la nuit leur permettait d'envisager encore une fois de se re-découvrir, de s'aimer sans limite, sans autre témoins que leurs deux êtres qui se cherchaient pour se trouver dans le brouillard de leur relation tumultueuse. Elle avançait pas à pas dans un quotidien encore plus imprévisible qu'avant, parce qu'ils n'étaient plus vraiment ensemble même s'ils s'aimaient toujours, et tous les jours, Aelya craignait qu'il ne vienne à lui échapper définitivement sans qu'elle ne puisse le rattraper. Mais elle le savait, même dans le noir le plus sombre, elle arriverait constamment à retrouver sa main, quitte à s'écorcher sur toutes les embûches qui se trouvaient sur son passage. Elle s'arracherait l'âme pour lui, elle lui donnerait sa vie pour lui, et c'était ce qu'elle avait fait quand elle était partie. Aelya avait simplement voulu lui donner une chance de continuer à respirer sans sa vapeur toxique qui tournoyait autour de son être sans qu'elle ne puisse rien y faire. Pourtant, égoïstement, elle continuait à revenir vers lui, même si c'était peut être mal, il lui faisait trop de bien, il la rendait vivante, rayonnante, comme s'il pouvait éteindre tout le mal qui prenait possession de son être en perdition. Blottie contre lui dans la même harmonie, elle l'avait laissé entrer à l'intérieur de son corps, dans le creux de son âme qui se liait à la sienne, comme à leur habitude, se rendant compte à chaque fois qu'il n'y avait que Niels qui pouvait lui faire l'amour de cette manière, parce qu'elle l'aimait éperdument, et qu'il serait le premier et le dernier à pouvoir emplir son coeur de sentiments. Soulagée par ses mots amoureux qu'elle retrouvait au bout d'une longue errance, elle capta son regard, y décelant tout ce qu'elle avait voulu y voir depuis tout ce temps.

- De toute façon, personne pourra jamais t'aimer comme je le fais.


C'était une évidence, elle en mettrait même sa main à couper, parce qu'elle savait que les émotions qu'il lui provoquait constamment ne pouvaient être expérimentées par quelqu'un d'autre. C'était trop puissant, même pour elle, et c'était surement pour cette raison que c'était aussi explosif. Elle sourit à sa confidence, se mordant violemment la lèvre pour retenir le plaisir qui voulait s'exprimer par le biais de ses cordes vocales, choisissant de l’étouffer contre sa peau qu'elle mordilla avec dévotion pour l'amener au même état qu'elle.

- Je continuerai jusqu'à ce que tu n'en puisses plus bébé,
ajouta-t-elle, un sourire en coin sur les lèvres.

Basculant sur le côté pour se retrouver au-dessus de lui, elle voulait contrôler le rythme pour lui donner autant de plaisir qu'il le faisait, désirant lui montrer à quel point il la rendait folle, complètement hors d'elle sous l'effet de sa présence contre son corps. Ses gémissements se liaient aux siens, se percutant contre les murs de la chambre, le lit tremblant sous le poids de leur ébat passionné alors que ses lèvres ne faisaient que de faire des aller-retour entre sa peau et ses lèvres jusqu'à venir y laisser encore une fois sa marque dans le creux de son cou, satisfaite de pouvoir continuer à montrer au monde entier qu'ils s'appartenaient pour toujours. Elle entendit très clairement qu'il la considérait comme sa petite-amie, ce qui eut le don d'animer sa passion, son énergie dans cette étreinte déjà survoltée, le regard brillant, brûlant pour lui.

- Et moi j'adore montrer aux autres que mon copain est genre à moi. Qu'il est toute ma vie,
ajouta-t-elle amoureusement.

Parce que Niels était bien plus que son petit-ami finalement, il était l'homme de sa vie, celui avec qui elle voulait passer le restant de ses jours dans le creux de leur univers infini qui accueillait cette complicité si belle et si forte. Emprisonnant ses mains pour lui faire subir son plaisir, elle avait écrasé ses gémissements dans leurs baisers, la respiration saccadée par cette danse endiablée alors qu'elle avait de plus en plus chaud à l'intérieur de son corps. Laissant son bassin percuter le sien avec plus de ferveur, ses mains vinrent caresser son torse, ses lèvres se délectant des siennes, avant de glisser contre sa mâchoire pour venir mordiller son lobe, sentant le plaisir se décupler à mesure que les minutes défilaient, jusqu'à atteindre son sommet, comme des étincelles qui explosèrent à l'intérieur de son bassin, dans un long soupir de plaisir, elle savoura la dose de bien-être qui s'écoulait en masse dans ses veines, tournant la tête vers la sienne pour déposer un baiser sur sa joue.

- Mon amour... T'es vraiment mon meilleur coup,
lança-t-elle, joueuse.

Elle se redressa légèrement vers son visage avant de lui voler un baiser, son corps chaud toujours collé contre le sien.

- Je pourrai jamais me passer de ton corps, ni de toi tout court,
avoua-t-elle. J'peux que rester avec toi cette nuit, tu m'as épuisé, ajouta-t-elle, amusée.


__________________________

show me how you do it and i'll promise that i'll run away with you. you, soft and only, you, lost and lonely, you, strange as angels, dancing in the deepest oceans, twisting in the water, you're just like a dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Contenu sponsorisé
Afficher

born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   born to be yours (aelya) -hot- - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
born to be yours (aelya) -hot-
Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers:  
The Writers a encore frappé !
Non ils n'ont pas disparu, bien au contraire, TW s'est même renforcé en embauchant deux personnes de plus. Mais ils se demandent si vous, vous n'avez-vous pas oublié que vous pouviez leur envoyer des rumeurs ? N'hésitez plus !
clique pour leur envoyer un mp.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ RPS LIBRES