AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 born to be yours (aelya) -hot-

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 1993
ici depuis : 25/05/2018
crédits : chrysalis (av), solosands (sign), alittlebitofrain, little liars, kane. (icons), gif (charlie ♥).
statut : Perdue dans un ciel animé par son étoile polaire, l'alliance parfaite qui conjure ses ténèbres. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   Jeu 14 Mar 2019 - 9:49

Elle pouvait s'élever à ses côtés, toucher les étoiles les plus lointaines, atteindre des sommets qu'elle n'aurait jamais pu espérer apercevoir dans son horizon noirci par les ombres qui dansaient dans son ciel orageux. C'était comme si son souffle qui se percutait contre sa peau suffisait à éloigner les nuages pour laisser découvrir le beau temps, l'espoir qui sommeillait toujours dans le creux de ses entrailles, et si elle avait pensé qu'il s'était perdu dans la douleur de leur séparation, elle réalisait qu'il n'en était rien, que tant que Niels vivait, la flamme ne s'éteindrait jamais complètement ni définitivement. Elle sourit à ses mots, l'amour perlant dans ses iris, cette affection qu'elle ne savait taire alors qu'elle voulait ressentir ce genre de sentiments pour le reste de sa vie, happée dans cette bulle de tendresse et de passion qui les caractérisait bien. Elle l'aimait pour ce qu'il était même si parfois il se laissait dévorer par la jalousie, par les excès de violence quand Aelya se trouvait en présence d'un inconnu un peu trop intrusif, et c'était souvent parti bien trop loin, leur valant la case prison à tous les deux.

- J'adore quand t'es un peu jaloux, ouais, rigola-t-elle. T'es jamais dans l'excès, c'est ça qui est bien avec toi, le taquina-t-elle. Mais je t'aime comme ça mon amour. Même si t'es ingérable, avança-t-elle en souriant, joueuse.

Ils se brûlaient les ailes dans les flammes de cette affection brûlante qui ravageait tout sur son passage, provoquant souvent des dommages collatéraux sans qu'ils ne puissent le prévoir ni même vraiment les guérir. De toute façon, Aelya n'avait aucune envie de s'excuser de leur comportement qui trouvait généralement une justification, celle de simplement chercher à se protéger mutuellement du danger, des autres, de la vie en général, eux qui passaient leur temps à se battre contre vents et marées pour se voir triompher.

- On est très bien que tous les deux. J'serais jamais capable de te partager, même pour un plan à trois. Jamais, ajouta-t-elle, espiègle.

Parce qu'il était inconcevable d'accepter ne serait-ce qu'un regard trop insistant à destination de Niels alors l'image d'un contact plus appuyé lui soutirait déjà des palpitations. Croulant sous le désir de le voir lié à elle dans une énième étreinte dont elle ne se lassait jamais, elle avait échoué ses soupirs contre son être en demande de son corps, de ses baisers qu'elle ne réservait plus qu'à lui, même dans la séparation, parce qu'elle ne vibrait que pour Niels, lui seul était apte à lui décrocher des soupirs, à faire entendre ses cordes vocales au travers des murs de la pièce qui ne témoignait que de leur présence, leur cocon qu'il savait créer dès lors qu'ils se retrouvaient ensemble, comme dans une évidence. Un sourire vint s'inscrire sur ses lèvres, satisfaite de comprendre qu'il ne pourrait jamais refuser ses avances, même dans la prise de risque, eux qui aimaient jouer avec le danger. Le regard valsant entre ses lèvres et ses yeux, elle détaillait chaque parcelle de ses traits détendus, comme une œuvre d'art qu'elle admirait sans cesse alors que sa respiration se régulait doucement mais sûrement.

- Je t'aime aussi mon amour, ajouta-t-elle en lui rendant son baiser, attendrie.

Se redressant pour s'habiller, elle avait légèrement rit à sa taquinerie, consciente qu'elle aussi, elle était éprise dans son envie de l'avoir partout et en tout temps, s'amusant de cette tension si explosive entre eux.

- T'es terrible aussi quand tu t'y mets, joue pas les victimes bébé, on sait très bien que tu caches bien ton jeu, lança-t-elle en haussant un sourcil curieux.

Rejoignant les vestiaires pour reprendre ses affaires, elle se mordit légèrement la lèvre inférieure en sentant les mains de Niels glisser le long de ses courbes, frémissant sous l'effet du désir qui revenait la percuter.

- Tu tiendrais pas une minute à t'imposer ce genre de règles bébé, c'est peine perdue, s'amusa-t-elle. On sait très bien comment ça va se finir cette histoire si on essaye, ajouta-t-elle, amusée.

Elle était incapable de lui résister, de ne pas le couvrir d'attentions par le biais de son désir impérissable qui puisait son appel dans un simple contact. S'emparant de sa main après avoir entendu quelqu'un entrer dans le club, elle le tira dans le noir, vers la porte de sortie avant de buter contre l'obstacle dont le bruit résonna au travers des murs. Pressant le pas pour trouver l'extérieur, elle sentit des clefs dans le creux de sa main, comprenant que Niels voulait rester pour verrouiller la porte de son poids afin de préserver leur anonymat. Elle hocha la tête avant de se précipiter au travers de la rue à la recherche de sa voiture qu'elle trouva rapidement, ouvrant la portière avant de s'insurger derrière le volant pour démarrer le moteur, se postant en trombe juste devant la porte qu'il maintenait fermée avant de tendre son corps pour ouvrir celle du côté passager de sa voiture pour qu'ils ne perdent aucune minute.

- Viens bébé ! Lança-t-elle, l'invitant à courir vers la voiture.

__________________________


haunt me.
Tell me you love me, come back and haunt me and I rush to the start. Running in circles, chasing our tails, coming back as we are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Niels Björk
messages : 1679
ici depuis : 18/06/2018
crédits : sharkiwi (av) / minori (sign) kaotika, alittlebitofrain (icons) / charlie ♡ (crackship)
statut : only you could fill this empty space (aelya)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   Ven 15 Mar 2019 - 0:53

C'était sûrement quelque chose à laquelle ils s'étaient habitués avec le temps, même si les séparations leur laissaient toujours un goût de défaite et de peine terriblement douloureuse. Leur relation était faite de hauts et de bas, les embarquant dans les abysses les plus sombres, celles dans lesquelles ils risquaient à chaque moment de se perdre. Parce-qu'il n'y avait rien de pire que de subir les déchirements à répétition, lui qui était incapable de se voir vivre sans elle, sa source d'oxygène, celle qui le maintenait en vie. Leurs retrouvailles étaient toujours explosives, marquées de cet amour profond qu'ils se vouaient l'un à l'autre, alors que Niels n'était plus capable de se contenir, ses mots doux sortant naturellement de ses lèvres, désirant voir la flamme de la passion briller à travers ses iris encore et encore, avec l'intention de ne plus jamais la voir vaciller devant ses yeux. Il s'amusa de sa réponse, conscient qu'il n'y avait jamais rien de mesuré dans sa façon de faire et de réagir, l'impulsivité faisant partie intégrante de sa personnalité. « Tant que toi t'arrives à le faire, j'vois pas où est le problème. » Souffla-t-il, avec une pointe de malice. Il savait à quel point les mots d'Aelya pouvaient l'apaiser, le faire redescendre des colères les plus noires et balayer les nuages qui obstruaient son ciel. C'était d'ailleurs grâce à elle qu'ils avaient évité le pire la plupart du temps, Aelya trouvant toujours les paroles pour le calmer et le raisonner, le faisant revenir à elle par un simple regard. Ses yeux s'étaient mis à briller un peu plus à ce qu'elle ajouta, faisant vibrer son cœur qui ne demandait qu'à accumuler cet amour qui parvenait jusqu'à lui et qu'elle ne cessait jamais d'alimenter. Il hocha la tête à sa réplique qui le fit doucement sourire, comprenant qu'il n'y aurait jamais de partage possible lorsqu'il s'agissait d'eux. « Ça finirait en champ de guerre cette histoire. Vaut mieux qu'on continue de s'amuser rien qu'à deux. » Répondit-il, s'approchant très près de ses lèvres dans le simple but de la tenter, affichant un air joueur. Il avait refermé son étreinte autour de son corps encore chaud, les battements de son cœur résonnant contre sa peau collée à la sienne, appréciant la vision de leurs chairs encore nues l'une contre l'autre. Instinctivement, il comprenait maintenant qu'il ne pouvait pas être plus heureux, qu'il était inutile d'aller chercher le bonheur ailleurs, dans d'autres bras. Parce-qu'il n'y avait que les siens qui faisaient palpiter son cœur, que ses mots à elle qui pouvaient avoir un impact sur lui et ce soir plus que jamais, ça le percutait. Il ferma les yeux pour profiter de son baiser, se délectant de ces dernières secondes avant de devoir se détacher d'elle, conscient qu'il était maintenant temps pour eux de rentrer après cette nuit endiablée. Il fit mine de prendre un air innocent aux mots accusateurs d'Aelya, faisant semblant de ne pas savoir où elle voulait en venir. « Moi ? J'fais jamais rien pour te torturer bébé, j'suis toujours sage comme une image. Tu devrais prendre exemple d'ailleurs. » La taquina-t-il, lâchant un léger rire à ses mots qui ne correspondaient en rien à sa façon d'être avec elle, lui qui désirait à tout moment la rendre folle pour l'attirer contre lui, ne cherchant jamais à réprimer ses envies. Pour preuve, il ne s'était clairement pas gêné pour venir lancer de nouveau les hostilités dans les vestiaires, lui glissant à l'oreille quelques mots brûlants alors que ses mains détaillaient de nouveau ses courbes, regrettant de les voir de nouveau vêtues. « En même temps, tu me facilites pas la tâche toi. » Souffla-t-il, d'une voix charmeuse, ses yeux venant glisser sur elle, ne pouvant que constater la perfection de sa silhouette qui le rendait dingue. « C'est pas de ma faute, bébé... Ça devrait pas être permis d'être aussi belle. » Murmura-t-il, s'approchant de son oreille avant de déposer un tendre baiser sur sa joue, calmant le jeu afin qu'ils puissent enfin quitter les lieux. Sauf que comme rien ne se passait comme prévu, ils furent vite rattrapés par la réalité, comprenant que leur présence avait été repérée par l'agent d'entretien, les obligeant à se dépêcher de prendre la fuite. Niels avait rapidement glissé ses clés dans la main de sa petite-amie, lui faisant comprendre qu'il ne désirait pas prendre de risque, ni de mettre en péril le job d'Aelya, conscient qu'ils jouaient gros parce-qu'ils n'avaient rien à faire ici. Dos contre le mur, il avait retenu la porte de tout son poids, entendant l'homme derrière celle-ci lui ordonner de tout lâcher. Sans se soumettre à sa demande, ses yeux avaient guetté les alentours, espérant voir débarquer Aelya derrière le volant le plus rapidement possible, ce qui ne tarda pas à arriver. D'un geste vif, il s'empressa de courir jusqu'à la portière, s'engouffrant dans la voiture alors que la brune démarra en trombe, ne laissant aucune chance à l'homme de pouvoir les identifier. « Putain, c'était moins une. » Lâcha-t-il, encore essoufflé, observant les rétroviseurs pour s'assurer que personne ne les avait suivi. « C'est pas possible de faire autant de conneries. » Ajouta-t-il, ne pouvant s'empêcher de rire face à cette situation, eux qui ne pouvaient s'empêcher de s'embarquer dans les situations les plus risquées.

__________________________

But I know, So close, no matter how far. couldn't be much more from the heart. Forever trusting who we are and nothing else matters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 1993
ici depuis : 25/05/2018
crédits : chrysalis (av), solosands (sign), alittlebitofrain, little liars, kane. (icons), gif (charlie ♥).
statut : Perdue dans un ciel animé par son étoile polaire, l'alliance parfaite qui conjure ses ténèbres. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   Sam 16 Mar 2019 - 12:35

Elle s'était blessée autant qu'elle l'avait blessé en partant, en s'extirpant de son emprise qui la maintenait en sécurité et il semblait qu'elle s'était arrêtée de vivre sans lui, passant ses journées à noyer sa peine dans tout ce qui lui passait sous la main, parce que tout était plus supportable que la douleur morale, la souffrance de sa perte qui lui rappelait à quel point elle était misérable en l'absence de sa raison d'être. C'était comme si elle avait déchiré son âme, qu'elle avait perdu ses émotions, ses sentiments, remplaçant tout ce qu'elle avait expérimenté de beau aux cotés de Niels par le néant, avide, noir, abyssale, où elle avait erré sans but avant de le retrouver quand elle était au plus bas. Elle avait besoin de lui, c'était aussi simple que ça, et elle ne pouvait pas combattre cette évidence.

- Y'a que toi qui peut profiter de ma patience légendaire, sourit-elle, amusée.

Parce qu'elle était capable d'essuyer tous ses déboires, s'acharnant à le tirer vers le haut quand il était dans les ténèbres comme lui le faisait, et il n'y avait que Niels qui pouvait puiser son énergie pour lui permettre de remonter à la surface. Sa vie n'était destinée qu'à la sienne. Aelya ne revenait jamais, à part quand il s'agissait de l'amour de sa vie, son âme sœur sans laquelle elle ne se voyait plus jamais vivre sans. Si elle avait pensé que cette rupture arrangerait les choses pour tous les deux, cela les avait juste empiré, et elle portait maintenant la culpabilité de la douleur qu'elle avait engendré dans le cœur meurtri de Niels, celui qu'elle voulait réparer avec ses mots, avec ses gestes tendres qu'elle ne se lasserait jamais de lui donner, tout ça pour lui montrer qu'elle n'avait jamais joué, que tout ce qu'elle ressentait pour Niels était réel. Il n'y avait rien de plus concret que l'amour qui suintait de chacune de ses cellules. Une lueur joueuse traversa ses iris à ses mots alors que ses yeux étaient attirés par ses lèvres en suspension au dessus des siennes.

- T'es mon partenaire de jeu préféré, j'ai pas besoin de quelqu'un d'autre parce que je trouverai jamais mieux que toi, admit-elle amoureusement.

Aelya et Niels, c'était une liaison tempêtueuse, intense, destructrice et à la fois salvatrice, douce et complice. Les plaies s'ouvraient comme pour mieux se renfermer de par leur présence, dans le creux d'une étreinte où ils embrasaient leur corps et leur âme à l'unisson, dans le son de leur affection limpide et impérissable. Elle était dingue de lui, devenant au fur et à mesure de plus en plus accro à son contact, à lui, comme si ces longs moments sans Niels n'avait que fait d'augmenter sa dépendance à son être. Et elle voulait rester piégée dans ses bras jusqu'à la fin de ses jours, jusqu'à s'épuiser d'amour contre ses lèvres où leur souffle s'échangeait parce que la seule manière qu'elle soit elle-même et complète, c'était lorsqu'il était contre son corps. En se détachant à contre cœur de lui, elle avait esquissé un rictus espiègle devant son air innocent.

- Je prendrai pas exemple sur toi, non, pour ce qui est de la sagesse, désolée bébé. Heureusement que je voudrais jamais devenir sage, et que je veux rester folle de toi. Sinon je serais vraiment dans la merde, rigola-t-elle.

Le calme et la réflexion n'avait jamais fait parti de son fonctionnement même si elle savait qu'elle en aurait sûrement besoin quelques fois, Aelya préférait l'action, les actes, et ils étaient similaires sur ce point, toujours à se griller les ailes, à se vouloir comme ce n'était pas permis. En sentant ses mains sur ses courbes, elle sentait déjà le désir la submerger, lui qui savait toujours la tenter sans faire grand chose parce que le simple fait de le savoir près d'elle suffisait déjà à animer la passion qui déferlait tout le temps dans ses veines. Flattée par ses paroles, elle avait sourit, appréciant d'entendre qu'elle lui faisait toujours autant d'effets.

- T'es ma plus belle malédiction bébé. Je crois que moi aussi, j'aurais toujours envie de toi, même quand il faut pas. Ça devrait simplement pas être permis d'être juste toi, parce que y'a tout qui est attirant chez toi, le complimenta-t-elle, attrapant ses mains pour les faire glisser contre son ventre qu'elle caressait avec les siennes.

Elle se tourna vivement quand elle entendit du bruit, décidant de se faire la plus discrète possible avec Niels pour ne pas égayer leur présence même si sans le vouloir, sa maladresse la rattrapa, attirant les pas vers le vestiaires où ils étaient prostrés. Elle prit les clefs de son petit ami, se dirigeant avec hâte vers sa voiture pour arriver en trombe devant la porte qu'il tenait fermé avec son poids afin de ne pas laisser l'agent découvrir leur identité. Elle l'invita à entrer rapidement dans l'habitacle avant d'appuyer sur l'accélérateur pour quitter les lieux. Elle souffla quelques minutes plus tard, constatant qu'ils avaient évités le pire. Elle rit à son tour après ses remarques, la pression redescendant pour laisser place au soulagement.

- On s'améliore je trouve, ce soir on rentrera en évitant la mort ou la prison, ironisa-t-elle.

Sa main se fraya un chemin sur sa cuisse qu'elle pressa doucement.

- J'adore faire des conneries avec toi. Je prendrai tous les risques du monde si c'est pour que tu comprennes à quel point je t'aime mon amour, avoua-t-elle amoureusement.

Elle conduisit jusqu'à chez Niels, se garant devant son immeuble avant de couper le contact, lui tendant ses clefs.

- Merci pour cette soirée bébé. Tu m'invites à dormir, ce soir...? Demanda-t-elle d'une voix presque innocente.

__________________________


haunt me.
Tell me you love me, come back and haunt me and I rush to the start. Running in circles, chasing our tails, coming back as we are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Niels Björk
messages : 1679
ici depuis : 18/06/2018
crédits : sharkiwi (av) / minori (sign) kaotika, alittlebitofrain (icons) / charlie ♡ (crackship)
statut : only you could fill this empty space (aelya)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   Sam 16 Mar 2019 - 17:58

Il avait tenté de paraître froid lorsqu'elle était partie, cherchant à réprimer la moindre émotion de son regard pour ne pas qu'elle puisse l'atteindre encore plus. Parce-qu'il s'était senti mourir en l'entendant déblatérer tous ces mots qui marquaient une nouvelle fin à leur histoire. Et c'était sûrement le pire des supplices pour lui, que d'avoir à confronter ces ruptures qui semblaient toujours le réduire à néant. Le bonheur lui avait échappé des mains, sans même qu'il ne puisse avoir le temps d'y goûter un peu plus longuement, son départ provoquant un séisme qui l'avait fait chuter dans une faille sans fond. Sans elle, c'était la chute libre, une porte ouverte à toutes ses angoisses qui pouvaient à présent se réfugier dans chaque recoin de son âme en déperdition. Le seul moyen qu'il avait pour se réparer, c'était les prises inconscientes de ces pilules qui parvenaient à éteindre la douleur, juste quelques heures, avant que la réalité ne vienne à nouveau le frapper. Il se rendait compte aujourd'hui à quel point elle le sauvait, et qu'il n'avait pas d'autre choix que de la laisser revenir, son corps ne demandant que d'être apaisé par la douceur de ses mains qui réparaient chaque plaie, aussi superficielle que profonde. « Quelle chance. » Pouffa-t-il, amusé. Il adorait savoir qu'elle se surpassait lorsqu'il s'agissait de lui, qu'elle était même apte à repousser ses pires défauts rien que pour lui. Il agissait exactement de la même manière avec elle, prêt à refouler ses peurs pour ses beaux yeux, son cœur se voyant à l'agonie s'il n'était pas logé près du sien. Il n'y avait plus aucun doute possible, même s'il avait volontairement souhaité en créer pour se donner une contenance. Mais en réalité, Niels n'avait plus envie de faire semblant alors qu'il aimait Aelya avec tout son cœur et toute son âme, frémissant à l'idée qu'elle puisse de nouveau replonger dans son quotidien. Ses yeux cherchaient les siens, dérapant de temps à autre sur ses lèvres rosies par les échanges qu'ils avaient eu, le bonheur étirant ses traits. « Je vais prendre la grosse tête si tu continues bébé. » Souffla-t-il, avant de rire légèrement. « T'auras jamais à chercher un autre partenaire, j'veux être le tien pour toujours. » Finit-il par dire, l'air amoureux. Ils formaient une équipe, depuis les prémices de leur relation, et s'ils avaient effleuré les ténèbres, ils savaient aussi à quel point ils étaient bons pour toucher le ciel et atteindre les étoiles ensemble. Il ne regrettait rien, pas même les divers passages en prison et les hospitalisations à répétition. Parce-que tout ce qui les avait amené à ces bas résultait de cet amour inconditionnel qu'ils se vouaient l'un à l'autre, ces sentiments que personne ne pouvait comprendre et qui faisaient que leur relation était si unique. « Bon choix. J'ai pas envie que tu deviennes sage tout compte fait, ça serait terrible pour nous deux. » C'était justement parce-qu'ils n'avaient aucune limite qu'ils arrivaient toujours à se trouver, dans des situations parfois insolites mais qui ne manquaient jamais de plaire à Niels. Il était bien trop faible lorsqu'il s'agissait d'elle, son impulsivité se décuplant quand elle se mettait à le tenter, à l'attirer contre elle, chose qui ne ratait jamais. Venant contre elle alors qu'elle était de dos, il s'amusa une nouvelle fois avec la tension environnante, son corps encore bouillonnant de désir pour elle. Il la laissa s'emparer de ses mains, ses paumes se déposant contre son ventre alors qu'il déposa un rapide baiser dans son cou. « J'veux jamais qu'on se prive. Ça nous a jamais réussi de le faire et... c'est tellement pas nous de toute façon. » Ajouta-t-il, un léger sourire étirant ses lèvres avant que son attention ne soit attirée par du bruit provenant de la salle, emballant son rythme cardiaque lorsqu'il comprit qu'ils étaient repérés. Après avoir gardé la porte pendant quelques instants, il se précipita jusqu'à la portière déjà ouverte, laissant Aelya faire grincer les pneus sur le goudron pour s'évader le plus rapidement possible. « C'est un bon début. » Ajouta-t-il, pouffant à son tour avant de venir attraper la main de sa petite-amie posée sur sa cuisse, nouant ses doigts aux siens, touché par ses paroles qu'il savait sincères. « Je le sais bébé. Te tue pas pour moi, c'est tout ce que je te demande. » Répondit-il, d'un air malicieux, entre le sérieux et la déconnade. Il savait qu'Aelya n'hésitait jamais pour lui, comme lui le faisait pour elle. Il tendit la nuque pour atteindre sa joue alors qu'elle conduisait, sa main glissant contre sa taille, s'amusant du contrôle qu'il avait alors qu'elle devait rester concentrée sur la route. Il attrapa ses clés lorsqu'elle se gara devant son bâtiment, haussant un sourcil à sa demande. « C'est moi qui dois te remercier. J'ai jamais autant aimé venir te voir au club. » Il posa sa tête contre le dossier, tournant le regard vers elle avant qu'il ne soit attiré par l'image de leurs mains liées. « Oui, dors avec moi ce soir... Et tous les autres soirs, mon amour. Tu sais que c'est chez toi ici, ça a jamais changé. » Il capta de nouveau son regard, le sien empli d'amour, prenant les devants pour sortir de la voiture, refermant derrière eux. Il prit sa main pour retrouver leur appartement, déverrouillant la porte pour qu'ils puissent y entrer, se débarrassant de sa veste qu'il déposa sur la table. « Tu veux boire quelque chose ? Ou alors, t'es trop épuisée de ta nuit et tu veux que ton masseur attitré s'occupe de te détendre ? » Proposa-t-il, un sourire joueur en coin.

__________________________

But I know, So close, no matter how far. couldn't be much more from the heart. Forever trusting who we are and nothing else matters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 1993
ici depuis : 25/05/2018
crédits : chrysalis (av), solosands (sign), alittlebitofrain, little liars, kane. (icons), gif (charlie ♥).
statut : Perdue dans un ciel animé par son étoile polaire, l'alliance parfaite qui conjure ses ténèbres. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   Sam 16 Mar 2019 - 21:56

Aelya n'avait rien vu venir, n'avait jamais été préparée à se protéger de l'élan d'amour qui l'avait submergé en s'intéressant à la personne qu'était Niels, en le côtoyant de manière bien plus profonde qu'elle n'aurait du à la base, parce qu'elle avait été persuadée que le concept amoureux n'avait jamais été fait pour elle, et sans le savoir, elle s'était éprise pour cette âme qui était rapidement devenue l'étoile qui la guidait au travers de sa vie ténébreuse. C'était Niels ou personne, elle le suivrait partout, même dans la mort, parce qu'elle était passionnée par lui, par eux, et que même la distance n'y changeait rien. Elle secoua la tête amusée en roulant des yeux à sa remarque, laissant planer l'amusement dans l'atmosphère, cette légèreté qui les caractérisait souvent malgré les obstacles qui jonchaient leur route, parce qu'elle savait que tant qu'ils étaient tous les deux, il n'y avait finalement pas de quoi s'inquiéter. Sauf que le monde entier semblait dévouer à les séparer si ce n'était pas eux qui le faisaient de par leurs doutes toxiques aux conséquences imprévisibles. Et pourtant c'était si naturel, si simple quand elle le retrouvait, comme s'ils ne s'étaient jamais quittés, comme s'ils s'étaient toujours connus et que leur alliance était une évidence dès le départ. Tout était chaotique dans sa manière de gérer sa vie et ses émotions et il semblait que Niels y apportait de l'ordre en ramenant son désordre et qu'à la fin, même leurs déboires s'empilaient dans une parfaite harmonie. Plongeant son regard dans le sien, elle avait sourit à ses mots, attendrie par ses paroles dont ses pensées faisaient échos aux siennes.

- Tant que c'est moi qui te provoque ta grosse tête, ça me va, parce que je me réserve le droit d'être la seule à te complimenter, même si j'ai aucun doute sur ce que pensent les autres de toi, soupira-t-elle, feignant l'agacement. J'ai pas envie d'être à quelqu'un d'autre qu'à toi mon amour, j'ai jamais voulu mais j'ai compris que ça servait à rien qu'on soit loin l'un de l'autre. On est fait pour rester ensemble, avança-t-elle amoureusement.

Main dans la main, ils devenaient invincibles, traçant leur chemin au milieu des ronces comme si plus rien ne pouvait les arrêter et elle savait qu'elle ne ferait que de tomber pour lui, pour sa sécurité, pour son bonheur, pour sa vie qui était étroitement liée à la sienne comme des liens entremêlés qu'on ne pouvait défaire. Elle hocha la tête à sa conclusion, en accord avec ses dires qui dessinaient les contours de leur relation si explosive mais si représentatives d'eux. Elle ne voulait la modifier pour rien au monde, parce qu'elle n'était qu'elle que dans le berceau de leur lien si spécial.

- On se reconnaîtrait pas bébé si on changeait. Ce serait bizarre. Imagine une semaine sans embrouille, sans quelqu'un qui veut notre mort... Ce serait super bizarre, rigola-t-elle.

Si une vie plus posée ne la gênerait pas, elle savait que de par leur comportement mutuel, ce serait peu réalisable, eux qui avaient toujours ce don pour s'attirer les foudres d'un ciel qui les tourmentaient.

- T'as tout dit mon amour. C'est pas nous, souffla-t-elle en tendant sa tête pour accrocher ses lèvres dans un baiser vif.

Même cette surprise avait été faite sous l'œil de la prise de risque, Aelya qui n'avait pas réfléchi aux conséquences que ça impliquait de rester illégalement plus tard dans le lieu, tout ça pour ses beaux yeux qu'elle aimait sentir sur elle. Se dépêchant de revenir devant la porte pour récupérer Niels, elle avait sourit de manière joueuse, survoltée par l'adrénaline qui avait envahi ses veines. Elle avait resserré ses doigts autour des siens, roulant des yeux de manière nonchalante et espiègle.

- On va essayer bébé, c'est le but de rester en vie pour profiter de toi t'façon.

Elle ne comptait plus le nombre de fois où ils avaient tous les deux frôlés la mort pour se secourir ou juste se protéger, mais elle préférait en rire qu'en pleurer, tentant d'apporter de la légèreté au milieu de la gravité qui s'abatait sur eux. Elle savoura son baiser sur sa joue, sa main contre son flanc qui lui décrocha des frissons, ayant envie d'en sentir davantage alors qu'elle se forçait à se concentrer sur la route. Arrivés devant son immeuble, elle lui avait confié ses clefs, souriant en coin à sa remarque.

- C'était pour te donner un petit aperçu de ce que tu loupes... S'amusa-t-elle, egayant son désir d'en revoir encore.

Sa main toujours posée dans la sienne, elle était touchée par ses mots, voulant elle aussi revenir tous les soirs dans cet appartement qui avait été pendant un temps, le sien, officiellement.

- Je reviendrai tous les jours bébé. Jusqu'à ce qu'on décide d'habiter ensemble pour de vrai, souffla-t-elle tendrement.

Elle suivit son petit ami jusqu'à la porte d'entrée, s'engouffrant dans l'espace qu'elle connaissait par cœur, posant sa veste sur une chaise avant de relever le regard vers lui, animée par sa proposition.

- Tu sais me parler bébé. Je pense que je suis vraiment très fatiguée après cette longue soirée... Peut être que ça me ferait du bien un petit massage, parce que tu sais exactement comment me détendre, ajouta-t-elle, sur un ton enjoleur.

Elle s'approcha de lui doucement, captant son regard qui valsait entre le sien et ses lèvres, sa main glissant contre son torse de manière sensuelle avant de lui voler un baiser fiévreux qu'elle rompit immédiatement.

- Je te laisse me déshabiller bébé. Je suis tout à toi, murmura-t-elle avant de prendre sa main pour l'attirer dans la chambre.

__________________________


haunt me.
Tell me you love me, come back and haunt me and I rush to the start. Running in circles, chasing our tails, coming back as we are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Niels Björk
messages : 1679
ici depuis : 18/06/2018
crédits : sharkiwi (av) / minori (sign) kaotika, alittlebitofrain (icons) / charlie ♡ (crackship)
statut : only you could fill this empty space (aelya)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   Dim 17 Mar 2019 - 0:51

Ils étaient tous les deux tombés dans le piège, un piège qui s'avérait être délicieusement dangereux, les rendant complètement accro à toutes ces sensations qui les éprenaient du matin au soir. Il n'y avait plus rien qui le raccrochait à son ancienne vie, celle où il ne se souciait absolument pas des âmes sur lesquelles il jetait son dévolu, comme s'il savait que chacune d'entre elles ne serait que de passage, pour un court instant, dans sa vie. Puis Aelya était arrivée à lui, bousculant absolument tous ses principes et sa façon de faire. Et si c'était déjà rare qu'il puisse ressentir un quelque chose en plus pour quelqu'un, il ne s'était certainement pas attendu à se voir crouler d'amour pour une seule et unique personne. Il comprenait que sa rencontre avec Aelya avait marqué un tournant dans son existence, lui faisant découvrir une autre facette de sa personnalité qui n'avait jamais eu l'occasion d'être révélée jusque-là. Niels savait qu'il était doué pour l'aimer, son cœur cherchant toujours à s'animer près du sien, faisant écho au tumulte qui désorganisait son équilibre dés lors qu'il posait ses yeux sur elle. Il écouta ses mots, s'amusant de cette jalousie qui caractérisait bien leur manière d'être l'un envers l'autre. « C'est dommage. C'est pas désagréable de recevoir des compliments des autres aussi. » La taquina-t-il, levant les yeux au ciel. « J'sais pas pourquoi j'en ai douté autant. J'aurais pas dû te laisser partir bébé, ça a jamais été une solution. » Souffla-t-il, laissant glisser ses doigts sur sa joue tendrement, la détaillant avec un regard amoureux, celui qui ne le quittait plus lorsqu'ils étaient ensemble. Il n'avait pas envie d'éveiller de nouveau sa culpabilité et leurs remords, parce-que ça faisait déjà partie du passé pour lui, ne préférant retenir que l'instant présent. Elle était là maintenant, et c'était tout ce qui lui importait. Il entra dans son jeu, une mine amusée éclairant ses yeux avant qu'il ne hoche négativement la tête en imaginant le scénario qu'elle évoquait. « Ouais clairement, j'sais pas si je saurais gérer autant de calme. » Répondit-il, riant à son tour, se moquant de leur propre sort. Parce-que tout allait à mille à l'heure entre eux, faisant parfois vaciller leur existence menacée par une tonne de facteurs extérieurs, n'ayant jamais un moment de répit pour eux. Il esquissa un sourire à ses mots, répondant à son baiser rapide avant de lui adresser un léger clin d’œil. Puis les choses s'étaient vite emballées, les obligeant à accélérer le mouvement pour pouvoir se dépêtrer de la situation qui venait de dégénérer, avec l'idée de ressortir de cette soirée sans le moindre problème. Semble-t-il que la chance avait été de leur côté cette fois-ci, alors que Niels rejoignait la voiture au pas de course, leur permettant de rentrer sains et saufs chez eux. Il hocha la tête à ses mots qui le rassuraient, son pouce caressant le dos de sa main avec tendresse. « C'est une bonne motivation pour rester en vie je trouve. J'ai pas envie de perdre mon temps quand je sais que je peux le passer avec toi. » Ajouta-t-il, détaillant son visage concentré sur la route avant qu'il ne s'approche d'elle pour déposer ses lèvres contre sa joue, incapable de ne pas lui délivrer quelques marques de tendresse. Il sourit à ses mots, avant qu'ils n'arrivent devant son immeuble, Niels lui affirmant qu'il la voulait tous les soirs contre lui, désireux de savourer la chaleur de sa peau contre la sienne à chacune de ses nuits. « J'ai hâte de te retrouver mon amour. » L'envie ne lui manquait pas mais ils avaient compris que parfois, l'attente pouvait s'avérer judicieuse, surtout lorsqu'il s'agissait de prendre ce genre de décision. Ils prirent le chemin qui menait jusqu'à l'appartement, s'y réfugiant et se mettant à l'aise avant que Niels ne lui propose de la détendre, prêt à jouer de ses mains pour lui faire passer un bon moment. Le regard allumé, il l'observa venir jusqu'à lui, se mordant discrètement la lèvre alors qu'il percevait son ton enjôleur. « C'est pour ça que je te le propose. Faut bien que je te récompense, moi aussi. » Souffla-t-il, faisant référence à cette surprise qu'elle lui avait donné ce soir en réservant le club pour eux deux. Sa cage thoracique se souleva légèrement lorsqu'elle passa sa main sur son torse, ses lèvres répondant passionnément aux siennes. Il ré-ouvrit les yeux, hochant doucement la tête à ses murmures, se laissant entraîner dans la chambre. « Allonge-toi bébé, je vais m'occuper de toi. » Dit-il, lâchant sa main pour la laisser s'installer dans les draps, venant rapidement contre elle pour commencer à lui enlever son haut, avant de détacher habilement l'attache de son jean qu'il fit glisser le long de ses jambes. Il déposa un baiser contre sa cuisse, remontant vers son nombril pour en déposer un nouveau pour finir par atteindre son cou. « Retourne-toi mon amour. » Souffla-t-il, près de son oreille. Il posa ses mains sur elle lorsqu'elle s'exécuta, exerçant de légères pressions le long de son dos, longeant sa colonne vertébrale, alternant les caresses et les douces pressions. « Ça te plaît ? »

__________________________

But I know, So close, no matter how far. couldn't be much more from the heart. Forever trusting who we are and nothing else matters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 1993
ici depuis : 25/05/2018
crédits : chrysalis (av), solosands (sign), alittlebitofrain, little liars, kane. (icons), gif (charlie ♥).
statut : Perdue dans un ciel animé par son étoile polaire, l'alliance parfaite qui conjure ses ténèbres. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   Dim 17 Mar 2019 - 11:46

Il était son refuge, le berceau de ses peines les plus obscures qu'il savait effacer d'un revers de la main, en administrant de l'espoir dans le creux de ses yeux vidés de son absence, ceux-ci demandant simplement le contact des siens pour briller de mille feux à nouveau, elle qui aimait se laisser dévorer par ses flammes qui venaient envelopper son corps quand elle était blottie dans son étreinte brûlante, faisant fondre la glace qui avait envahi le contour de son coeur en hibernation, latent, en attente de leur retrouvaille qui avait semblé s'éterniser. Quelques secondes représentaient déjà une éternité quand elle n'était pas avec lui, parce que son addiction à Niels était puissante, déconcertante et elle se perdait avec lui dans les mêmes effets secondaires qu'elle voulait apaiser de par sa présence. Elle fronça légèrement les sourcils à sa réponse qui attisait sa jalousie, secouant la tête négativement pour faire part de son désaccord.

- T'en a pas besoin, y'a que mes compliments qui devraient t'importer, normalement,
ajouta-t-elle en lui lançant un regard entendu. T'auras plus à me retenir bébé de toute façon, je ferai plus la même connerie, le rassura-t-elle, savourant le contact de sa main contre sa joue.

Parce qu'elle comprenait que s'éloigner de Niels était comme de s'éloigner d'une source de lumière, et que sans elle, Aelya fanait, s'empoisonnait par le biais des ténèbres qui s'infiltraient dans ses pores pour pourrir ses organes un à un. C'était comme un long suicide que de laisser les kilomètres les terrasser, inviter la solitude dans leur vie alors qu'ils avaient tous les deux perdus l'habitude d'errer sans leurs mains liées ensemble. Elle ne savait plus ce que c'était que de ressentir le vide dans un coeur qui s'était dilaté grâce à l'amour qu'elle ressentait pour lui, ouvrant à son départ un plus gros gouffre à combler, où ses douleurs avaient résonné au travers des parois, les lambeaux d'un palpitant déchiqueté par une maladie aussi belle que morbide.

- C'est clair bébé, faut pas trop nous en demander non plus. On peut gérer des criminels qui veulent nous tuer mais on est incapable de gérer la sérénité,
se moqua-t-elle d'eux tendrement.

Ils avaient affrontés des ouragans ensemble, des obstacles tous aussi dangereux les uns que les autres pour leur stabilité et leur sécurité mais ils s'y retrouvaient toujours, parce que quelque part, c'était tout ce qu'ils avaient toujours connus, et pourtant Aelya savait qu'elle était surement capable de décrocher la Lune pour Niels mais incapable de se satisfaire d'un quotidien plus posé sans lui. Si beaucoup de personnes auraient tourné le dos à une relation aussi tumultueuse, la brune s'engouffrait à l'intérieur, de plus en plus en profondeur pour ne jamais daigner en sortir, happée par le son mélodieux de sa voix qui l'enchantait, la charmait, tourmentant sa raison qui n'était plus assez efficace pour contrer l'amour qui s'opposait à elle. Et pourtant, il n'y avait rien de plus raisonné que l'affection qui pulsait dans ses veines pour Niels. Le coeur battant sous l'effet de l'adrénaline, elle avait démarré la voiture pour rejoindre son appartement, ne ressentant de toute façon aucun regret pour ce qu'il s'était passé, satisfaite d'avoir pu profiter de son petit ami une fois de plus.

- On perd jamais notre temps de toute façon quand on est ensemble. La preuve, même en faisant des conneries, on arrive toujours à avoir ce qu'on veut, on est trop forts bébé,
répondit-elle malicieusement.

Ils étaient ligués contre le danger lui-même, défiant les lois et l'ordre pour obtenir toujours plus de l'un et de l'autre, eux qui n'étaient jamais rassasiés de leur contact. Aelya le voulait de manière critique, s'évertuant à tenir debout pour lui, juste pour lui, parce qu'il valait tout l'or du monde, même sa vie. Coupant le moteur de la voiture, elle ressentait le besoin avide de revenir de manière officielle dans cet appartement qu'elle avait occupé avec lui, les murs qui s'étaient imprégnés de la chaleur de leur amour limpide. Elle savait que ce n'était pas une solution correcte que d'aller vite, et pourtant, c'était plus fort qu'elle, la frustration détruisant les barrières de sa patience.

- J'ai vraiment trop envie aussi mon amour. Mais j'ai pas envie de refaire mes cartons une nouvelle fois. J'veux qu'on reste ensemble pour de vrai, j'veux passer ma vie avec toi et j'ai plus envie de la quitter,
avoua-t-elle tendrement, captant son regard.

Il n'avait toujours été question de ça dès le départ, de partager son quotidien avec Niels sans limite de temps ni d'espace, son amour explosant contre le sien pour le restant de ses jours. Cette fois, elle voulait mettre toutes les chances de son côté, les invitant tous les deux à puiser dans leur lien pour ne plus jamais sombrer. Le suivant jusqu'à son appartement, son regard s'anima d'une lueur joueuse à sa proposition qu'elle voulait voir se concrétiser, rompant les quelques mètres pour émettre un contact.

- Si j'avais su que j'pouvais avoir une récompense, je l'aurais fait plus de fois,
le taquina-t-elle.

Elle adorait le chercher, surtout quand ça impliquait de sentir ses mains sur son corps. Liant leurs lèvres ensemble dans un baiser passionné, elle l’entraîna dans la chambre, le laissant s'occuper de ses habits pour égayer le jeu entre eux, se soumettant à son désir de s'allonger dans le lit pour lui faciliter la tâche. Ne le lâchant pas du regard, elle le regarda avec attention lui retirer un à un ses affaires, frissonnant au contact des douces brûlures que ses lèvres déposaient sur sa peau, son coeur loupant un battement lorsqu'elle perçut son souffle près de son oreille. Elle s'exécuta à sa demande, se plaçant sur le ventre, la tête posée sur ses avant-bras, savourant les pressions qu'il exerçait dans son dos.

- J'adore mon amour. Tu te débrouilles trop bien...
Lâcha-t-elle en fermant les yeux, relaxée.

Elle passa ses mains dans son dos quelques secondes pour retirer les agrafes de son soutien gorge, le projetant plus loin pour mieux profiter de ses caresses et le provoquer un peu plus devant son corps dénudée.

- T'as raté ta vocation, t'aurais du être masseur bébé. Mais d'un côté ça m'arrange,
sourit-elle, satisfaite. T'aimes bien la vue ? Demanda-t-elle, amusée, faisant référence à ses courbes.




__________________________


haunt me.
Tell me you love me, come back and haunt me and I rush to the start. Running in circles, chasing our tails, coming back as we are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Niels Björk
messages : 1679
ici depuis : 18/06/2018
crédits : sharkiwi (av) / minori (sign) kaotika, alittlebitofrain (icons) / charlie ♡ (crackship)
statut : only you could fill this empty space (aelya)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   Dim 17 Mar 2019 - 15:18

Il n'y avait pas eu un jour où il n'avait pas songé à la retrouver, à enfreindre ses propres règles pour aller lui crier qu'il l'aimait encore follement et qu'il ferait tout pour qu'ils puissent former de nouveau une alliance parfaite. Pour autant, il s'était retenu, s'obligeant à effacer son image de son esprit, chose qui était assez ridicule quand on savait combien il était obnubilé par elle depuis toujours. Avec le recul, il comprenait qu'il n'aurait jamais pu continuer sur la longue durée, parce-que c'était un supplice que d'avoir à appréhender ne serait-ce qu'une seule journée sans elle, sans recevoir cet amour et cette affection qui lui donnaient des ailes, le projetant dans un univers où il désirait rester pour l'éternité. Son sourire était bien plus authentique maintenant qu'elle était là, le bonheur irradiant de ses traits, chose qu'elle provoquait naturellement dés lors qu'elle se trouvait dans son champ de vision. Attendri par sa jalousie, il hocha la tête, captant son regard avec un sourire malicieux. « C'est le cas bébé, j'veux te plaire qu'à toi. » La rassura-t-il, rattrapant sa maladresse avec amusement. Il fut lui-même rassuré par ses propos, les ancrant dans un coin de sa tête pour les garder avec lui dés que les doutes s'insurgeraient de nouveau pour semer la pagaille. Parce-qu'il n'avait pas envie de croire que leur relation viendrait une nouvelle fois à faillir, que la rupture serait encore inévitable, ne supportant pas l'idée de savoir qu'il puisse se retrouver encore une fois sans elle. Il frémissait rien qu'à l'idée de se perdre dans le noir, sa main lâchée par celle d'Aelya. Niels n'était pas fait pour errer sans elle, c'était une évidence qu'il avait appris à admettre avec le temps. Il sourit à sa remarque sarcastique, repensant au nombre de fois où la mort était passée tout près d'eux, manquant de faire basculer leur existence. « Chacun son truc. On est meilleurs dans certains domaines que d'autres. » Répondit-il, amusé par leur manie de s'attirer dans des situations catastrophiques, dramatiques, mais desquelles ils finissaient toujours par sortir indemnes. Chaque épreuve les avait fait grandir, en tant qu'humain et surtout en tant que couple, parce-qu'ils avaient compris que ça ne se jouait parfois à pas grand chose, les faisant prendre conscience de la valeur de la vie. Et Niels savait qu'il voulait partager la sienne avec elle, parce-qu'elle était la seule qui parvenait à le comprendre aussi bien, son âme cédant à la sienne dans une harmonie qui ne laissait plus de doute. C'était elle et ça le serait jusqu'à la fin de ses jours. Le cœur battant, il l'avait laissé prendre les choses en main, les ramenant dans un lieu plus sûr après cette montée d'adrénaline. « On est inarrêtables, faudrait que le monde commence à le comprendre. » S'amusa-t-il, resserrant ses doigts autour des siens, posant un regard tendre sur elle avant qu'ils n'atteignent le parking situé devant son immeuble, laissant la tension redescendre petit à petit. Niels ressentait qu'elle avait envie de revenir dans son appartement, probablement autant que lui en avait envie. Et c'était une torture que de devoir patienter, surtout que ce n'était déjà pas un domaine dans lequel il excellait habituellement. Il se mordit la lèvre, baissant un instant les yeux, se forçant à penser à la raison pour laquelle ils se devaient d'attendre encore, au fait que la précipitation n'engendrait rien de bon. « Tu reviendras bébé. Pour de bon cette fois-ci. J'aime pas vivre sans toi, ça m'angoisse de dormir seul, j'suis pas fait pour ça. Mais on va essayer de bien faire les choses, pour une fois, et j'te promets que ça marchera mon amour. » Souffla-t-il, d'un air rassurant et optimiste, souhaitant faire naître l'image d'un quotidien partagé et sans problèmes dans son esprit. Atteignant l'appartement, il s'était approché d'elle pour lui soumettre une proposition brûlante, son intonation ne trompant pas sur la manière avec laquelle il voulait la détendre et s'occuper d'elle. Il arqua un sourcil joueur à sa remarque, faisant mine de hausser les épaules innocemment. « T'imagines pas tout ce que tu as loupé. » S'amusa-t-il, rejoignant la chambre avec elle, l'atmosphère déjà chargée d'étincelles provoquées par cet amour indomptable. Il enleva les couches de tissus de son corps, une à une, se délectant de la vision de son corps qui se dénudait devant ses yeux, en profitant pour l'embrasser avant de se charger de passer ses doigts sur ses muscles surmenés par ses mouvements quotidiens. Il s'appliquait, ses traits concentrés sur chaque centimètre carré qu'il atteignait, satisfait de savoir qu'il parvenait à lui faire du bien, son regard s'égayant lorsqu'elle prit l'initiative de se débarrasser de son sous-vêtement. Il enjamba son corps, ses jambes de part et d'autres des siennes sans lui soumettre son poids, ses mains s'occupant de descendre vers sa chute de reins puis jusqu'à ses cuisses qu'il pressa délicatement. « Tu penses que je devrais faire une reconversion ? Masseur à domicile, ça fait vendre nan ? » Sourit-il, sachant pertinemment qu'Aelya refuserait catégoriquement qu'il choisisse ce genre de destinée. Il se mordit la lèvre à sa rhétorique, se penchant sur elle pour faire glisser ses lèvres sur sa cuisse, remontant vers son dernier tissu. « On peut pas faire mieux. » Souffla-t-il, laissant son souffle se percuter contre sa peau. Il s'affaira à masser son corps pendant de longs instants encore, ne loupant aucune partie de son anatomie, ses doigts glissant habilement contre son corps détendu. Il se redressa suite à ça, se débarrassant de son t-shirt et de son jean qu'il laissa tomber sur le sol, venant la rejoindre dans les draps. « Je donnerais ma vie pour continuer de te voir comme ça, dans mon lit tous les jours. » Souffla-t-il, le regard subjugué, ses doigts caressant son échine.

__________________________

But I know, So close, no matter how far. couldn't be much more from the heart. Forever trusting who we are and nothing else matters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Osborn
messages : 1993
ici depuis : 25/05/2018
crédits : chrysalis (av), solosands (sign), alittlebitofrain, little liars, kane. (icons), gif (charlie ♥).
statut : Perdue dans un ciel animé par son étoile polaire, l'alliance parfaite qui conjure ses ténèbres. (Niels)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   Dim 17 Mar 2019 - 18:40

Ils ne respectaient aucune règle, pas même celles qu'ils avaient tous les deux érigés, dont celles visant à ne pas se quitter et à ne pas se laisser partir, parce que c'était toujours plus simple sur le papier qu'en pratique, même si dès qu'elle avait prononcé les mots de trop, Niels avait tenté de la retenir, en vain, parce que les doutes s'étaient insurgés bien trop loin dans son esprit contaminé par la peur de le perdre définitivement. C'était toujours le cas, et ça le serait sûrement pour toujours tant qu'elle nouait des sentiments aussi forts pour lui, et ce n'était pas prêt de s'arrêter. Elle sourit à ses mots, satisfaite de la manière dont il s'était rattrapé, elle qui détestait savoir qu'il pouvait susciter tant de convoitises. Elle ne voulait rien partager, pas même son image, parce qu'elle savait que c'était toujours une question de temps avant qu'une âme tombe de nouveau sous son charme. Elle comprenait, Aelya, parce qu'elle était passée par là et qu'elle y passait encore tous les jours, tombant éperdument amoureusement à chaque regard qu'il lui adressait comme si elle revivait tout le temps une première fois, Niels qui était son premier et dernier amour. Elle était faite pour se blottir dans ses failles afin de colmater le vide qu'il avait expérimenté dans le passé, déterminée à lui apporter ce dont il avait besoin pour continuer d'entendre son cœur battre contre le sien. Elle rit à ses mots qui étaient malheureusement vrais, eux qui n'avaient jamais su faire avec la tranquillité et qui ne connaissait que le combat contre les autres qui voulaient tôt ou tard les séparer.

- Je pourrai jamais trouver une personne aussi fêlée que toi, admit-elle, amusée.

Parce que personne n'aurait pu la comprendre dans ses tourments comme lui le faisait. S'il savait aussi bien panser ses blessures, c'était aussi parce qu'il avait réussi sans trop d'efforts, à appréhender leurs causes, à suturer ses maux avec les filets de son amour si vif. Elle ne prendrait le risque de perdre son job que pour lui parce qu'il n'y avait rien qu'elle n'était pas capable de faire pour voir rayonner les étoiles de ses pupilles. La respiration superficielle à cause de l'urgence du départ, elle avait hoché la tête de manière fière à sa remarque.

- On est la meilleure équipe que ce monde puisse connaître bébé.

Gardant sa main dans la sienne, elle s'imprégnait de sa chaleur, de sa présence, la seule dont elle avait vraiment besoin pour se sentir bien. Elle aimait inscrire de nouveaux souvenirs dans son esprit pour effacer la douleur de leur séparation, leur donner l'espoir d'un nouveau départ pour leur vie à deux dans le même appartement. Elle plissa les lèvres en l'écoutant, sa main venant caresser son bras tendrement.

- Je sais que ça marchera bébé, j'y crois. Et dans tous les cas, tu dormiras plus seul mon amour, j'serai là avec toi pour toutes les nuits. J'ai besoin de toi, de nous, souffla-t-elle amoureusement, pointant son regard dans le sien.

Il était nécessaire pour elle de retrouver l'amour de sa vie dans les draps chaque soir, de caresser son âme pour le conduire à s'endormir paisiblement sans aide chimique. Gagnant l'appartement, la tension s'était de suite réchauffée devant sa proposition qui égayait ses yeux d'une lueur enjoleuse. Mordillant sa lèvre inférieure suite à ses mots, Aelya ressentait l'envie de lui céder toute entière.

- Ça peut se rattraper bébé. On a toute une vie ensemble pour ça. Je compte bien en profiter d'ailleurs, ajouta-t-elle avec un clin d'œil.

Dans la chambre, elle se laissa dominer par sa stature, se prenant au jeu alors qu'il lui retirait ses vêtements, sa peau frémissant à ses effleurement à ses lèvres qui vinrent embraser son corps avant ses lèvres qui répondirent à son affection. Croulant sous le bien être apporté par ses mains, elle savourait chaque caresse qu'il lui offrait dans le but d'imprimer son contact dans ses cellules, submergée par l'amour qu'elle lui portait. Elle avait retiré son haut, étant presque à nue devant ses yeux qui détaillaient ses courbes.

- Ce serait une chouette reconversion bébé. Masseur à domicile mais pour un domicile, le notre, le reprit-elle, malicieusement.

Son cœur s'était mis à s'agiter dans sa poitrine alors que la chaleur déferlait dans son organisme au contact de ses lèvres et de son souffle chaud contre sa cuisse, Aelya qui sentait la passion s'éprendre de son corps.

- Bébé, même sans te regarder je te trouve extrêmement sexy, le complimenta-t-elle d'une voix suave.

Elle se forçait au calme, tentant de calmer son souffle qui s'emballait sous l'effet de ses gestes précis et à la fois délicats. Elle le regarda se redresser, détaillant son corps qu'il denuda devant elle avant de mettre le drap sur elle, s'approchant de lui pour ne pas couper le contact. Attendrie par ses paroles et par ses doigts qui carressaient doucement son dos, sa main vint caresser son torse tendrement avant de rejoindre sa joue, ses lèvres jouant en suspension au dessus des siennes.

- T'auras jamais à donner ta vie mon amour. Je reste ici maintenant, je vais prendre soin de toi en continuant de te fatiguer pour que tu dormes le mieux possible, répondit-elle amusée. Merci pour le massage, j'ai adoré, j'aime trop sentir tes mains sur moi, murmura-t-elle d'une voix séductrice.

S'abandonnant à ses lèvres, elle lui délivra un long baiser amoureux, sa main venant chercher la sienne pour nouer ses doigts aux siens, son corps venant se coller à celui de Niels pour approfondir l'échange.

- Je t'aime. C'est toi et toi seul pour toute la vie. Je te veux tellement mon amour que j'suis trop mal quand t'es pas là. Je pourrai jamais vivre sans toi, c'est pas faisable.

Elle logea sa tête dans son cou, déposant de tendres pressions sur sa courbure.

- Demain quand tu rentreras du travail je serais là bébé. Et j'te ferai ta fête, comme d'habitude quand je rentrerai. Mais t'as besoin de dormir du coup, sourit-elle amoureusement.

__________________________


haunt me.
Tell me you love me, come back and haunt me and I rush to the start. Running in circles, chasing our tails, coming back as we are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Niels Björk
messages : 1679
ici depuis : 18/06/2018
crédits : sharkiwi (av) / minori (sign) kaotika, alittlebitofrain (icons) / charlie ♡ (crackship)
statut : only you could fill this empty space (aelya)
Afficher

➳ TELL ME MORE

▹ anecdotes
:

MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   Dim 17 Mar 2019 - 22:37

Les abandons resteraient toujours ses plus grands échecs, comme s'il perdait un peu de son âme à chaque fois qu'on le laissait sur le bas côté, lui rappelant qu'il n'était finalement pas si important que ça. C'était ce qu'il avait ressenti lorsqu'Aelya était partie, préférant mettre un terme au massacre avant qu'il ne soit trop tard. Et si c'était une preuve d'amour, c'était aussi la pire chose qu'elle pouvait lui faire, parce-qu'il était incapable de vivre sans elle et il avait tenté de le lui faire comprendre, avec l'espoir qu'elle resterait si elle se rendait compte de combien il avait besoin d'elle. Mais les mots et le désespoir dans son regard n'avaient pas suffi, laissant la douleur ravager son cœur, jusqu'à ce qu'il ne soit plus capable de fonctionner. Celui-ci était pourtant reparti dés lors qu'elle était ré-apparue, presque machinalement, l'aimer ne lui demandant jamais un effort considérable. Parce-que c'était la chose la plus naturelle qu'il ait eu à faire de toute sa vie, d'une évidence sans précédent. Et semble-t-il qu'il n'en avait pas fini de tomber amoureux d'elle, son cœur constamment en train de chavirer pour elle, pour ses traits de personnalité qui le charmaient au jour le jour. Il avait souri à ses mots, hochant la tête avec un air presque fier. « Ou alors, faudrait que tu cherches longuement. » S'amusa-t-il, préférant penser qu'il serait toujours le seul à la charmer de cette manière, comme si c'était son seul et unique désir. Il était fait pour elle, au même titre qu'elle était faite pour lui, et il s'en rendait compte à chaque fois qu'ils se retrouvaient de cette façon, prêts à tout pour s'abandonner l'un à l'autre même si ça signifiait de jouer avec le feu. Il lui adressa un clin d’œil à ses mots joueurs, sa main toujours accrochée à la sienne, désireuse de ne jamais la lâcher, même dans l'urgence et les doutes. Il s'était confié à elle en arrivant devant son immeuble, lui avouant son désir de la retrouver pour de vrai, son cœur n'en pouvant plus de savoir qu'elle n'habitait plus officiellement dans cet appartement qui était pourtant imprégné de leur amour inépuisable. Rassuré par ses paroles, il tendit la nuque vers elle, fermant les yeux pour lui donner un baiser, simple et pourtant incroyablement tendre. « C'est tout ce qui m'importe, que tu sois tout le temps là. » Murmura-t-il, retrouvant son regard dans lequel une lueur d'espoir brillait. C'était son unique condition, qu'ils ne se privent jamais de se donner de l'amour s'ils en avaient envie, que ces draps restent leur cocon pour l'éternité, afin qu'ils puissent consumer et répondre à l'urgence de s'appartenir encore et encore. A peine étaient-ils rentrés que Niels s'était mis à lui tourner autour, cherchant à alimenter la tension entre eux, souriant à ses mots enjôleurs avant de la suivre jusque dans la chambre, s'occupant de la dénuder pour lui faire passer un moment de détente. Ses mains étaient faites pour épouser les courbures parfaites de son corps, prêtes à réparer les zones endolories par l'effort qu'elle fournissait au quotidien. Il pouffa à ses mots bien trouvés, continuant ses mouvements. « J'vais pas aller loin en termes de salaire avec ça. » S'amusa-t-il, ses mains caressant son dos avant qu'il ne vienne égayer son envie avec ses lèvres, se rapprochant de son sous-vêtement, son cœur battant plus fort aux mots brûlants qu'elle avait prononcé. Il se mordit la lèvre, penchant son corps contre le sien qu'il frôla, se servant de ses avant-bras pour venir déposer un baiser sur son épaule, remontant lentement jusqu'à sa nuque, son souffle devenant de plus en plus chaud. « Tu me rends dingue Aelya, tu vas finir par me tuer à être aussi belle... » Il s'encouragea à ne pas craquer, désirant finir ce qu'il avait entrepris et qui visait à lui faire du bien, se redressant pour s'activer sur ses jambes qu'il pressait doucement, s'appliquant pour la détendre. Il revint à elle quelques instants plus tard, sentant son corps s'alourdir de détente, se débarrassant à son tour de ses vêtements pour prendre place sous les draps. Il tourna la tête vers elle, la laissant venir contre lui, son corps se parsemant de frissons sous ses caresses et à l'écoute de ses mots tendres. « Continue de bien me faire dormir, tu sais parfaitement comment t'y prendre. » S'amusa-t-il, détaillant ses traits amoureusement. « Je t'en donnerai autant que possible bébé, c'est mon unique but de te faire du bien. » Il répondit à son baiser, ses lèvres valsant au même rythme que les siennes, sa main attrapant la sienne alors que son cœur explosait d'amour. « T'auras jamais à le faire mon amour, j'te veux pour la vie. » Il tendit la nuque pour profiter de ses baisers, souriant à ses mots qui égayaient son désir et sa curiosité, hochant finalement la tête à ses mots. « J'ai déjà hâte d'être demain. Bonne nuit mon amour, je t'aime. » Il l'embrassa une dernière fois, sa main entourant son corps pour la garder contre lui pendant quelques instants, le temps qu'ils se laissent tous les deux emporter dans un sommeil profond.

__________________________

But I know, So close, no matter how far. couldn't be much more from the heart. Forever trusting who we are and nothing else matters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Afficher

MessageSujet: Re: born to be yours (aelya) -hot-   

Revenir en haut Aller en bas
 
born to be yours (aelya) -hot-
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers:  
The Writers a encore frappé !
Non ils n'ont pas disparu, bien au contraire, TW s'est même renforcé en embauchant deux personnes de plus. Mais ils se demandent si vous, vous n'avez-vous pas oublié que vous pouviez leur envoyer des rumeurs ? N'hésitez plus !
clique pour leur envoyer un mp.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ RPS LIBRES