AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 (sacha) #13 - everything is gonna be alright

Aller en bas 
AuteurMessage
Milo Putskowski
MESSAGES : 1565
ICI DEPUIS : 03/09/2018
CRÉDITS : vocivus (avatar), bat'phanie (signature)
COMPTES : l'agent secret britannique carter, l'américain sexy peter, la sulfureuse grecque harmonie, la comédienne italienne alana, la mignonne londonienne althea, le marin canadien florian & le cavalier australien theo.
STATUT : heart-breaker
(sacha) #13 - everything is gonna be alright Empty
grand kangou
MessageSujet: (sacha) #13 - everything is gonna be alright   (sacha) #13 - everything is gonna be alright EmptyLun 18 Fév 2019 - 18:23

Seul dans cet appartement vide. D'habitude, il y avait un peu plus de vie le soir. Azriel, Chelsea et Blue n'étaient pas présent et tu te sentais légèrement seul. Mais tu restais quand même dans l'appartement, l'envie de bouger n'était pas présente. La télévision allumée, tu avais divagué sur les programmes pendant une bonne heure, ne sachant que faire de ta peau ni quoi regarder pour passer le temps. Même ta guitare te semblait inintéressante ce soir. Pourtant, il en fallait pour que tu n'y touches pas. Tu avais consommé quelques trucs dans l'après-midi, mais seulement quelques pétards avec tes potes, histoire de, quoi. La redescende était toujours très dur, alors tu avais envie de te remettre d'aplomb. De ta veste en jean, tu sortais un petit pochon de poudre blanche. C'était anodin pour toi, comme si c'était devenu normal. En analysant le sachet, tu pensais une seconde que tu avais surement abusé cette semaine, à en prendre à tout ça. A n'importe quelle occasion, à n'importe quel moment. C'est comme si c'était devenu vital pour toi. L'addiction à la drogue était dure à soigner, tu le savais. Mais tu te voilais la face en te disant que ce n'était rien après tout, et que tu avais le droit de t'échapper de la réalité. La télévision s'était arrêté sur une chaîne musicale. Alors tu posais la télécommande sur la table et tu installais ton matériel pour prendre ta trace de la soirée. Ta carte bleue en main, tu commençais à faire un ligne avec la poudre que tu allais te foutre dans le nez. Au loin, tu entendais la porte de l'appartement s'ouvrir. Pourtant, tu étais sur que tes colocataires t'avaient dit qu'ils n'étaient pas là ce soir. En panique, tu avais le nez dans cette poudre magique, ne sachant pas qui était entré dans l'appartement. Tu allais surement passer un sale quart d'heure. Qu'importe la personne qui venait de rentrer chez toi.

__________________________

i'm far from good, it's true
☽☽ Something about the way that you walked into my living room. Casually and confident lookin' at the mess I am. But still you, still you want me ▬ + next to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Kheinov
MESSAGES : 1830
ICI DEPUIS : 18/01/2019
CRÉDITS : rose water ♥♥♥ (avatar), blue walrus (signa), dandelion (gifs signa), rooox (crackship)
COMPTES : Penny & Luka.
STATUT : avec elle dans ton enveloppe de ténèbres. (brookcha)
(sacha) #13 - everything is gonna be alright Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: (sacha) #13 - everything is gonna be alright   (sacha) #13 - everything is gonna be alright EmptyMar 19 Fév 2019 - 9:51

Everything is gonna be alright
Il passait dans le quartier par hasard. Il venait de finir son show, et il avait pas voulu resté. A peine débarbouillé, il avait même pas pris la peine de se changer. Il s'en foutait depuis toujours, Sacha, d'être fringué comme une bête de foire dans la rue. On pouvait le prendre pour une tarlouze, ou pour une pute avec ce veston qui couvrait même pas sa peau, ce pantalon mille fois trop moulant en cuir, ses mitaines brillantes du même tissu, un foulard bandé autour du crâne pour retenir la sueur qui s'était accumulée dans ses cheveux sur la scène. Au fond, son image importait peu. Parce que c'était aussi son allure qui attirait les regards. Parce qu'il est grand, et que son aura est si noire qu'on pourrait la détecter à des kilomètres à la ronde. Tout ça, c'est plus un problème depuis longtemps. Les flics l'ont déjà arrêté parce qu'il foutait les jetons, plus d'une fois. De toute façon, les gens qui le connaissent savent qu'il changera pas. Il pourrait tout aussi bien se balader à poil que ça le dérangerait pas. C'est comme ça qu'il est, Sacha, un sans-gênes, et c'est tant mieux.
« Wesh bro'. J'voulais savoir si j'pouvais passer, j'suis plus très loin. Vu qu'tu réponds pas, j'passe quand même. A tout'. » C'est tout ce qu'il laisse dans le répondeur. Parce que le téléphone sonne, plusieurs fois de suite mais personne décroche. Il déteste qu'on lui fasse ça. Milo pourrait tout aussi bien avoir une bonne excuse, comme être en train de dormir, avec une nana. En soit, il avait aucune raison de se pointer à une heure pareille chez son pote, surtout que contrairement à lui, le petit ne vivait pas seul. Sauf que ce soit, ça lui paraissait bizarre. Même s'il a pas un don pour flairer les emmerdes, le lanceur de couteaux a l'impression qu'il devrait pas faire demi-tour. C'est l'instinct qui le guide jusqu'à ces appartements en vrac, d'un pas cette fois plus rapide. Il fume une dernière cigarette avant de se lancer avec ses grandes pattes d'araignée dans les escaliers. A la porte, il frappe. Vu qu'on lui répond pas, il se permet d'entrer, parce que dans le fond, il entend pas un bruit, à part de la musique venant de la télé. Y'a une odeur qu'il pourrait reconnaître entre mille, une fois la porte refermée derrière lui. Il dit rien, ça le gêne pas, jusqu'à ce qu'il s'approche en direction du salon. « Yo mec. » qu'il lance en voyant la silhouette de Milo penchée sur la table. Il grimace, et intérieurement, il prie pour que ce soit pas ce qu'il pense. Sauf que visiblement, c'est le cas. Même s'il voit pas très clair, il est pas con. Il a surpris son pote dans une activité qu'il ne lui soupçonnait même pas. Il aurait probablement préféré le surprendre dans ses plaisirs solitaires ou avec une nana plutôt qu'en train de sniffer un rail de coke. « J'comprends mieux pourquoi tu répondais pas. J'te demande pas comment ça va. » grommelle-t-il alors qu'il pose son paquet de clopes et son téléphone sur la table basse. Il observe la poudre, moue pendue au visage. Instinctivement, il lui en aurait bien mis une, de claque, pour réveiller le brun, mais il se doutait que ce serait pas la peine. Mains dans les poches, debout, le surplombant de toute sa taille, il finit par jeter un œil à l'appartement. Pas un chat à l'horizon. Comme souvent. Son regard se pose finalement sur Milo. Il a l'impression de voir quelqu'un d'autre, sur l'instant, et ça le fout en rogne. « Tu te fous de ma gueule, ou quoi ? » Il se penche pour attraper le sachet presque vide, qu'il fourre dans sa poche. S'il se fait pincer avec, au pire, il passera pour un dealer. Mais pour le moment, la seule chose à laquelle il pense, c'est éloigner Milo de ce putain de danger qu'il peut pas blairer. Oui, lui aussi il en avait sniffé, quelques années en arrière, mais probablement pas autant. « J'fais quoi, j't'en fous une maintenant ou j'attends demain ? » C'est plus fort que lui, Sacha peut pas s'empêcher de réagir aussi violemment face à ce genre de situations. Et encore, Milo est chanceux d'être son pote, sinon, son poing serait déjà parti depuis longtemps.

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

We can leave it all behind, nothing's gonna stop us.
I cannot hide what's on my mind
I feel it burning deep inside
A passion crime to take what's mine
Let us start living for today.

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Putskowski
MESSAGES : 1565
ICI DEPUIS : 03/09/2018
CRÉDITS : vocivus (avatar), bat'phanie (signature)
COMPTES : l'agent secret britannique carter, l'américain sexy peter, la sulfureuse grecque harmonie, la comédienne italienne alana, la mignonne londonienne althea, le marin canadien florian & le cavalier australien theo.
STATUT : heart-breaker
(sacha) #13 - everything is gonna be alright Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: (sacha) #13 - everything is gonna be alright   (sacha) #13 - everything is gonna be alright EmptyMar 19 Fév 2019 - 17:13

Il était étonnant que tu ne sois pas accompagné de quelqu'un pendant une soirée. Que ce soit une compagnie masculine ou même féminine d'ailleurs. Mais tu n'avais pas eu l'envie de finir ta soirée avec quelqu'un ou même de sortir de chez toi, simplement. Comme si tu étais vide d'énergie, que ton corps et ton âme étaient anéantis. La vie t'avait mené dans un chemin un peu sombre, que tu côtoyais depuis plusieurs mois maintenant, sans jamais t'arrêter. La drogue. Tu étais tombé là dedans par hasard, au détour d'une soirée et tu avais adoré les effets que cela te procurait. Alors tu avais continué, tu avais fini par tomber dans ce cercle assez vicieux dont peu de gens en sortent indemne. Mais en sortir n'était pas dans tes plans, pas de suite. A vrai dire, tu ne pensais pas que ça t'affectait autant. Que ce soit physiquement ou mentalement. Blue passait son temps à te faire la morale là dessus, comme la plupart de tes amis. Mais il y avait quand même ces gens qui ne te jugeaient pas et qui partaient dans les mêmes délires que toi. Lorsque la porte de l'appartement s'ouvrit, tu entendais la voix de Sacha. Eh merde... Voilà ce que tu t'étais dis en prenant cette trace. « Salut, bro » dis-tu d'une voix assez faible. Le lanceur de couteau était comme un grand frère pour toi, il veillait sur toi et tes âneries. Et voilà qu'il t'avait retrouvé le nez dans la poudre, impuissant. « N'en fais pas tout un plat, Sacha » dis-tu à ton ami lorsqu'il entra dans le salon. Tu commençais à nettoyer tout ton bordel et le jeune homme fit son apparition devant toi. Tu savais pertinemment que tu allais en prendre plein la gueule ce soir, que la leçon de morale ne faisait que commencer. Il posa ses affaires sur la table où tu avais commencé ta connerie et il attrapa le pochon qu'il restait sur la table. « Ehhhh, rends-moi ça » répondis-tu au brun en portant un regard sur lui. Ton ami lança un regard vers la table et ta tête, qui devait surement être horrible à voir. Mais c'était devenu une habitude maintenant. Alors tu posais ta carte bleue sur la table, en t'affalant dans ton canapé comme si tu pouvais te cacher à l'intérieur. Les bras croisés, tu écoutais ce que le lanceur de couteau te disait. « Sacha... J'me fous pas de ta gueule, tu le sais, t'es pas arrivé au bon moment, c'est tout » avouas-tu en fronçant les sourcils. Non tu ne te foutais pas de sa gueule. Mais tu étais un jeune garçon perdu et influençable qui avait fini par mettre les deux pieds dans la drogue sans t'en rendre compte. « Arrête là, c'est bon ! J'suis grand quand même ? Je sais ce que je fais, merci » finis-tu par dire en te levant de ton canapé, en furie. Les leçons de morale, c'est ce que tu détestais le plus, même si au final, il avait surement raison.

__________________________

i'm far from good, it's true
☽☽ Something about the way that you walked into my living room. Casually and confident lookin' at the mess I am. But still you, still you want me ▬ + next to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Kheinov
MESSAGES : 1830
ICI DEPUIS : 18/01/2019
CRÉDITS : rose water ♥♥♥ (avatar), blue walrus (signa), dandelion (gifs signa), rooox (crackship)
COMPTES : Penny & Luka.
STATUT : avec elle dans ton enveloppe de ténèbres. (brookcha)
(sacha) #13 - everything is gonna be alright Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: (sacha) #13 - everything is gonna be alright   (sacha) #13 - everything is gonna be alright EmptyMer 20 Fév 2019 - 9:25

Everything is gonna be alright
Il lève les yeux au ciel, pousse un soupir malgré lui. Il ne se doutait pas une seule seconde que Milo pouvait être drogué à ce point-là. Ne pas en faire tout un plat, tellement facile à dire. Il n'arrivait pas à y croire, que ce soit arrivé si facilement. Jamais il n'avait imaginé une seule seconde que son ami était dans une telle crise. S'il avait intercepté la chose à son début, il aurait pu le sauver. Aujourd'hui, il sent que c'est tendu, que sa présence et ses propos ne font qu'envenimer les choses. Pas que les propos, d'ailleurs. Sacha sait qu'il a le geste de trop quand il se permet d'emprunter le sachet de poudre. Il le voit quand on regard bleu scrute le photographe. L'allure de ce dernier lui semble à la fois molle et nerveuse. Comme si son corps et son âme étaient deux entités différentes qui étaient actuellement en train de se battre. intérieurement, il priait pour que ce soit le cas. Parce que si Milo n'avait pas envie de se sortir de cette passe, il ne pourrait pas l'aider dans l'immédiat. Être impuissant face à cette situation le rendait dingue. Il avait parfois l'impression d'être face à son petit frère, aussi borné que ça. Sacha avait bien conscience d'être parfois trop protecteur, mais il supportait pas l'idée de perdre ses proches. Raison pour laquelle il avait établi le pire des stratagèmes pour que son père finisse en taule. « Non. Et j'suis pas sûr que t'aie envie de venir le récupérer. » grommelle-t-il, hésitant à planquer le paquet dans son caleçon plutôt que sa veste pour éviter les risques. Idée tordue, il le sait, mais il ferait tout et n'importe quoi pour préserver le brun. Serrant les poings dans les poches de sa veste, Sacha laisse Milo parler. Il essaie de pas entendre parce que ça l'énerve profondément. Il a bien fait de venir, c'est ce qu'il se dit quand son ami se redresse dangereusement, dans une posture qu'il ne peut que connaître. Agressivité et perte de contrôle de soi. Il subissait ça tellement souvent qu'il avait finit par accepter sa névrose, même s'il n'était pas certain que le diagnostic des médecins soit fondé. Finalement, il croise les bras et fait face à Milo. Il croit instant qu'il va tenter de le frapper, ce à quoi il n'oserait même pas répondre, ce soir. Juste pour lui faire prendre conscience le lendemain de l'état dans lequel la coke le foutait. « Non, tu sais pas ce que tu fais. » Le ton hausse malgré lui. De plus en plus, il se revoit, plus jeune, en train de péter les plombs pour des raisons similaires. Il avait failli y passer tellement de fois. Il se souvient plus combien de murs il a défoncé juste pour résister à la tentation de tuer son père ou de se droguer à nouveau. Parfois, ça lui manque, de sentir son cerveau s'embrouiller et perdre toute notion de réalité. Quand ça arrive, il sait qu'il doit prendre ses médocs. Y'a qu'eux qui sont su lui faire prendre conscience de ce qu'il faisait à l'époque. Et le pire, c'était l'époque de la camisole. Plus d'une fois, on lui a retiré tout le contrôle de son corps. « T'as pas envie de finir comme un chien fou avec une muselière, crois-moi. » Il grimace rien qu'à cette idée. Il serait même pas capable de lui rendre visite, si on l'enfermait quelque part pour sa propre santé mentale. Sinon, on finirait par l'enfermer aussi. Mais toutes ces choses, il a jamais osé les dire à qui que ce soit. Milo est pas au courant. Alors, d'un geste protecteur et puissant, il pose une main sur l'épaule de son ami. « Qui est le con qui t'en vend ? » Sourcil relevé, il a envie de savoir. « Mec, j'veux juste t'aider. Finis pas comme moi, putain, c'est la seule chose que j'te demande. » Son ton semble quand même se radoucir. Il est sincère, et terriblement inquiet. Toutes les histoires de coke finissent mal, quand on a personne sur qui compter.

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

We can leave it all behind, nothing's gonna stop us.
I cannot hide what's on my mind
I feel it burning deep inside
A passion crime to take what's mine
Let us start living for today.

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Putskowski
MESSAGES : 1565
ICI DEPUIS : 03/09/2018
CRÉDITS : vocivus (avatar), bat'phanie (signature)
COMPTES : l'agent secret britannique carter, l'américain sexy peter, la sulfureuse grecque harmonie, la comédienne italienne alana, la mignonne londonienne althea, le marin canadien florian & le cavalier australien theo.
STATUT : heart-breaker
(sacha) #13 - everything is gonna be alright Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: (sacha) #13 - everything is gonna be alright   (sacha) #13 - everything is gonna be alright EmptyJeu 21 Fév 2019 - 0:02

La machine était engrangée pour toi, et tu n'avais pas d'échappatoire face à Sacha ce soir. Après son show au cabaret, il avait débarqué chez toi. Tu l'aurais surement remarqué à sa tenue, mais tu étais trop défoncé pour remarquer quoi que ce soit. C'était à peine si tu avais compris que c'était lui qui venait d'entrer, au lieu d'Azriel par exemple. Mais le ton de sa voix était celui que tu connaissais bien, après tout. Il pourrait être le seul avec tes deux meilleurs amis, Niels et Az, à pouvoir te faire arrêter ce tourment dans lequel tu t'étais piégé tout seul. Le jeune homme avait attrapé ton pochon, et il l'avait foutu dans son caleçon. Belle stratégie, au moins là, tu savais que tu ne voulais plus du tout le récupérer. « T'as raison, j'ai plus envie, j'ai eu ce qu'il me fallait pour la soirée, t'façon » répondis-tu au brun en balayant une main dans les airs, comme montrer que tu te fichais de la situation. Tes yeux avaient rougis, et ta tête semblait dans un autre monde. Mais il n'empêche que tu comprenais la situation et que tu savais ce qu'il se passait. Le lanceur de couteau te lança un regard bienveillant mais à la fois colérique. En même temps, qui aimerait retrouver quelqu'un de son entourage le nez plongé dans la cocaïne ? Personne. « C'est pas une première, pour moi » avouas-tu au garçon en face de toi, avant de souffler d'énervement. C'était pas la première fois, mais pas non plus la dernière. Décrocher de ce genre de chose n'était pas facile, mais tu n'y avais pas encore pensé. Pas une seule seconde. Tu aurais préféré qu'Effy ouvre cette porte ce soir, et que tous les deux vous vous abandonniez dans ce que vous connaissez le mieux. Cette fameuse poudre. Dans un élan de colère, tu t'étais levé du canapé, essayant de remettre toutes tes idées en place. Les mains sur les tempes, tu écoutais en même temps ce que te disais ton ami. « J'en suis pas arrivé à ce point » dis-tu dans un murmure, comme si tu parlais seulement pour toi-même. Les mots de Sacha n'était pas méchant, il faisait en sorte de te faire comprendre que tu n'étais pas seul et que tu avais besoin d'aide. Mais toi, comme à ton habitude, tu te fermais toujours comme une huître. « A quoi ça sert que je te dise qui me vend cette merde ? » demandas-tu au jeune russe. Mais tu sentais cette main amicale et protectrice sur ton épaule, et d'un coup, tu te détendais un peu plus. Tu ouvrais les yeux que tu avais clos pour calmer ton mal de tête et ton regard se porta sur celui de ton interlocuteur. « Comme toi ? Qu'est-ce que tu ne me dis pas, Sacha ? » finis-tu par dire d'un ton plus correct que précédemment. Sacha te cachait quelque chose, mais tu ne voulais pas le forcer à te parler.

__________________________

i'm far from good, it's true
☽☽ Something about the way that you walked into my living room. Casually and confident lookin' at the mess I am. But still you, still you want me ▬ + next to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Kheinov
MESSAGES : 1830
ICI DEPUIS : 18/01/2019
CRÉDITS : rose water ♥♥♥ (avatar), blue walrus (signa), dandelion (gifs signa), rooox (crackship)
COMPTES : Penny & Luka.
STATUT : avec elle dans ton enveloppe de ténèbres. (brookcha)
(sacha) #13 - everything is gonna be alright Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: (sacha) #13 - everything is gonna be alright   (sacha) #13 - everything is gonna be alright EmptyJeu 21 Fév 2019 - 11:49

Everything is gonna be alright
La situation était saugrenue. Ils avaient l'air aussi pitoyables l'un que l'autre, chacun à leur manière. Comme deux pauvres cons qui arrivaient même pas à remettre un pied dans la réalité. Sauf que pour l'un, ça se soignait, pas pour l'autre. Une grimace étira alors le visage épuisé de Sacha. Il se passa une main dans les cheveux, presque désespéré face à l'aveu. Manquait plus que ça. C'était bien plus grave que ce qu'il pensait, et il avait rien vu venir. Il avait envie de savoir ce qui avait pu être à l'origine de l'état dans lequel Milo était plongé. « Ah ouais ? Depuis combien de temps, que t'en prends ? » Il demande aussi qui lui vend. Il se doutait bien que Milo répondrait pas. Dans le fond, il a quelques idées. Il en a déjà croisé, des dealers, à la sortie du cabaret. Il est même sûr d'en fréquenter, et ça le fout en rage, de savoir qu'il est pas capable de leur foutre un poing dans la gueule pour les arrêter de détruire des vies. Tout ça pour du fric. Les gens sont fous pour le fric, en règle général. « Pour aller lui botter le cul, qu'est-ce que tu veux que j'te dise. » S'il le voulait, il pouvait faire assez peur pour l'empêcher d'approcher les dealers. Sauf qu'agir en grande brute de la sorte n'arrangerait rien à son image. On le renverrait d'où il vient, on s'assurerait qu'il sorte plus jamais un couteau de sa poche. Et puis, le pire, ce serait de perdre la vie qu'il a construite, avec ses bonheurs et ses déceptions. Il perdrait Milo, pour sûr, et c'était clairement pas le but. Il sait pas où ça pourrait le mener, du jour au lendemain, de se faire détester par tous ceux qui sont encore proches de lui, et ce, malgré ses moments de folie. « Rien. » Il ment comme il respire. Il le regarde même plus, la seule chose qu'il fait, c'est de dégager sa main de son épaule. Il a pas envie d'en parler, il a jamais voulu le faire. P't'être un peu, c'est vrai, parce que ça commence à lui peser lourd sur le cœur. Puis il se rappelle pourquoi il a tant envie de dire ces putains de mots, bloqués dans son esprit, tout le temps. Il a pas pris ses cachetons après le spectacle, ceux qui sont censés servir d'anti-dépresseurs. Ils sont dans sa seconde poche de veste, il sait qu'il peut les prendre s'il le veut, sauf que ça fera pas effet tout de suite. Il se demande même si c'est pas mieux de consommer avec Milo, pour partager un peu son délire. Mais non, il se l'interdit. « Tu devrais t'asseoir. J'vais chercher à boire. » Il lance machinalement en lui tournant le dos pour s'enfuir d'un pas lourd vers la cuisine. Il prend deux grands verres, remplit de l'eau au robinet. Il sort enfin le poison de sa poche. Celui qui le ramène toujours à la raison et l'évite de péter un câble. Il en prend deux, comme c'est prescrit, et les avale. Il remplit à nouveau son verre et revient au salon. Il tend son verre à Milo, veillant à ce que son état s'aggrave pas. « Bois un coup, ça te fera du bien. » Pas sûr que l'eau fasse passer quoi que ce soit, mais comme on dit, tout est dans la tête. Puis il se relève, comme si tout à coup il était anxieux. Il se prend une cigarette dans son paquet de clope, et va ouvrir la fenêtre, par laquelle il peut fumer. Il observe le ciel quelques instants, avant de se retourner vers son ami. Le bol d'air frais, ça fait toujours du bien. Et puis, avec ce qu'il a à dire, vaut mieux qu'il en ait, de l'air. « Qu'est-ce que tu veux que j'te dise ? Le sentiment que ça fait, quand ton père te chope en train de sniffer, qu'il t'en fous une juste pour avoir l'occasion de sniffer à son tour ? » Il secoue la tête, tire une nouvelle latte, recrache la fumée à l'extérieure. « Non, j'ai mieux. Quand il te chope par le cou comme un pauvre animal qu'on va enfermer en cage. Et vu que la cage suffit pas, on sort la muselière, les calmants. On te fout face à une foutue véto en pensant qu'il n'y a qu'elle pour te sortir de ton trou. Et vu que la muselière suffit pas, on te fout en laisse. Parce que tu veux pas admettre que t'as un problème. » Parler de lui comme un animal pendant la période durant laquelle on l'avait foutu à l'asile, c'était devenue une habitude. Que Milo comprenne ou pas la métaphore, il pouvait pas mieux décrire l'impression que ça faisait. « Tu ressors de ta cage, t'es encore plus cinglé que quand t'es rentré. Il reste plus rien de toi. Juste ton ombre. J'avais ton âge, et la seule chose à laquelle je pensais, c'était de me foutre en l'air, après avoir dégagé mon père de la vie de ma mère. » Il était à peine plus vieux, et pourtant, il avait l'impression d'avoir pris cinquante ans dans la gueule en y repensant. Il avait même pas tenté de se suicider, au final. Il avait retrouvé le goût à la vie en se rendant compte que sa famille était en sécurité, et qu'il n'y avait plus personne pour lui taper sur la tronche. « Personne m'a aidé, à ce moment-là. J'ai dû me démerder seul, avec les grognasses qui lavaient ma cage. Mais toi, t'es pas seul. » Il le pointe du doigt pour appuyer son propos. D'un geste sec, il balance la cigarette terminée à la fenêtre, ferme cette dernière et revient s'affaler sur le canapé à côté de son ami. « J'doute que tu veuilles finir en cage, toi aussi. Et même si c'est ton but, j'te laisserai pas faire. J'te collerais au cul jusqu'à ce que tu te réveilles. » Milo pourrait le frapper ou le pousser de la fenêtre pour qu'il dégage, il trouverait toujours un moyen de revenir. Parce que si ça continuait ça, l'échéance arriverait plus vite que prévu. Cul sec, il finit son verre d'eau, épuisé d'avoir autant craché sur son passé un seul coup. Il voit ses mains qui se remettent à trembler. Peut-être de l'angoisse ou de la peur, un peu des deux, sûrement.

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

We can leave it all behind, nothing's gonna stop us.
I cannot hide what's on my mind
I feel it burning deep inside
A passion crime to take what's mine
Let us start living for today.

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Putskowski
MESSAGES : 1565
ICI DEPUIS : 03/09/2018
CRÉDITS : vocivus (avatar), bat'phanie (signature)
COMPTES : l'agent secret britannique carter, l'américain sexy peter, la sulfureuse grecque harmonie, la comédienne italienne alana, la mignonne londonienne althea, le marin canadien florian & le cavalier australien theo.
STATUT : heart-breaker
(sacha) #13 - everything is gonna be alright Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: (sacha) #13 - everything is gonna be alright   (sacha) #13 - everything is gonna be alright EmptyVen 22 Fév 2019 - 1:14

C'était devenu incontrôlable, cette addiction. Mais ça t'aidait. Enfin c'est ce que tu pensais, que ça t'aidait. Parce qu'au contraire, ça te détruisait plus qu'autre chose. La santé, le moral, les émotions décuplées. Tu avais face à toi quelqu'un que tu respectais énormément, et dieu sait que tu ne mouchetais pas d'habitude lorsque Sacha pouvait t'engueuler pour une connerie. C'était surement le deuxième frère que tu t'étais fais à Bowen. Face à ton insolence, il avait levé la voix, tu aurais fais pareil. Mais là, ta tête te faisait horriblement mal. Alors tu étais dos à lui, prenant ton visage dans tes mains comme si ça allait faire quelque chose. « J'ai arrêté de compter » dis-tu dans un souffle lorsque le brun te demanda depuis combien de temps tu te droguais. Ca ne s'arrêtait pas à la cocaïne, mais c'était devenu ton alimentation principale, ces jours ci. Tu avais commencé naïvement, et tu étais tombé dedans comme un blaireau. C'était dur, ce soir, de faire face à la réalité après ton rail d'il y a quelques minutes. Les effets se faisaient ressentir maintenant, et tu ne pouvais plus faire machine arrière. Le lanceur de couteaux proposa d'aller botter le cul de ton dealer, celui qui t'apportait grand bien depuis quelques mois. A ces mots, tu ne dis rien, tu laissais juste échapper un rire, inconsciemment. Non pas que tu ne l'imagines pas dégommer quelqu'un, mais tu imagines plutôt la face du dealer après un passage à tabac de ton ami. Mais tu lui fis face au moment où il parla de lui-même. Sacha te cachait un pour secret que tu étais loin d'imaginer. « Tu mens » dis-tu simplement en fixant le regard du brun. Pendant quelques instants, il avait hésité, et tu le voyais dans ses yeux. Ca devait être délicat, tu n'en doutais pas. Mais s'il te faisait la morale à ce point, c'est pour une bonne raison. Sacha te proposa de t'assoir et il parti dans la cuisine chercher deux verres d'eau qu'il vous ramena ensuite. Tu attrapais le tien assez vite et tu buvais ce verre comme si tu n'avais pas bu depuis deux jours. Après l'avoir posé, ton ami se mit près de la fenêtre pour entamer une cigarette et tu écoutais son récit. Les métaphores étaient bien tournées, tellement bien que tu avais du mal à comprendre. En fronçant les sourcils, tu écoutais attentivement chaque mots qui sortaient de la bouche du brun. Sa vie n'avait pas été facile, pas du tout même. Mais tu comprenais au fur et à mesure de l'histoire pourquoi i te faisait tant la morale. C'était totalement justifié. Il ne voulait pas qu'à ton tour, tu te retrouves dans une situation aussi délicate que celle qu'il a vécu. Ses mots te touchèrent, lorsqu'il énonçait que tu n'étais pas seul. Il était là pour toi, et pour te sortir de ta galère. Alors tu partais à ton tour vers la fenêtre pour allumer une cigarette. « Je... je savais pas... Pourquoi tu n'en as pas parlé ? » demandas-tu bêtement en cherchant tes mots. Que pourrait-on dire après des aveux pareil ? Tes mots se bousculaient dans ta tête, à cause des effets de la drogue mais tu arrivais à rester un minimum sensé. « J'ai commencé bêtement, en soirée. Ca m'a plus, les effets quoi, alors j'ai continué... » commenças-tu simplement. Tes yeux fixèrent l'horizon, Bowen était seulement éclairé de ces lampadaires. « J'étais hyperactif, je pouvais faire tout ce que je voulais. Alors j'ai continué, sans me prendre la tête » finis-tu par dire en soufflant ta fumée de cigarette. C'était surement une prise de conscience que tu avais là, parce que c'était la deuxième fois que tu parlais de ton soucis de la sorte. Niels essayait de t'aider de son côté, et tu savais que Sacha ferait de même. « J'y arrive plus. A décrocher. J'ai... j'ai l'impression de plus pouvoir vivre sans » dis-tu en baissant les yeux vers le sol. Ces mots étaient surement le premier pas vers une bonne prise de conscience.

__________________________

i'm far from good, it's true
☽☽ Something about the way that you walked into my living room. Casually and confident lookin' at the mess I am. But still you, still you want me ▬ + next to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Kheinov
MESSAGES : 1830
ICI DEPUIS : 18/01/2019
CRÉDITS : rose water ♥♥♥ (avatar), blue walrus (signa), dandelion (gifs signa), rooox (crackship)
COMPTES : Penny & Luka.
STATUT : avec elle dans ton enveloppe de ténèbres. (brookcha)
(sacha) #13 - everything is gonna be alright Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: (sacha) #13 - everything is gonna be alright   (sacha) #13 - everything is gonna be alright EmptyDim 10 Mar 2019 - 17:52

Everything is gonna be alright
Tu mens. Ces mots, il en a oublié la signification depuis trop longtemps. Parce que ça lui avais fait mal, la dernière fois qu'il les as entendus, qu'il les as prononcés. Tu mens, Sacha. Tu m'as toujours menti. Oui, c'est vrai. A cette époque, le mensonge était si facile à employer qu'il ne s'en rendait plus compte. Tu m'as trompé avec ma sœur, et tu me mens. Et Milo est pas au courant, de tout ça, non plus. Y'a plein de choses que Sacha a omis de dire, parce qu'il a toujours eu peur qu'il le voit comme tout le monde le voit. Un pauvre fou qui ne demande qu'à fuir. Toi aussi, tu mens. Ce sont pas mes gosses. Il en réprime un frisson rien qu'en repensant à cette période de déni. Et tout ça, ça lui suffit à se dire qu'il a pas à mentir à Milo. Ce petit, il a besoin d'aide, et c'est pas en lui cachant des choses qu'il aura envie de s'en sortir. Alors pour l'aider, pour pas entendre une fois de plus des mots aussi blessants pour son ego, il se lance et il raconte sa vie. D'la chance qu'il soit crevé, ce soit, ça l'aide à cracher le morceau plus facilement. Et plus les mots s'enchaînent pour former des phrases, plus ça lui fait du bien. Il fait tomber le masque. Et il observe le jeune s'approcher, haussant un sourcil à sa question. Il rigole nerveusement, puis hausse les épaules, cette fois, sans savoir trop quoi dire. Alors, il arrête de réfléchir et il parle. « C'est pas la première chose que tu balances aux gens quand tu les rencontres, Milo. » Parfois, il s'étonnait de voir que même après des moments de crise et de panique, il était encore soutenu. Son frère faisait partie de ceux qui croyaient toujours en lui, peu importe les conneries qu'il faisait. Souvent, ça lui faisait mal au cœur pour ses amis et pour sa famille, l'idée d'être un fardeau. Il se rendait compte aux repas de famille que c'était compliqué. Quand sa mère invitait un couple à dîner, que le père tirait la tronche, s'énervait parce qu'il y avait du gras sur le rôti, tandis que le fils jouait nerveusement avec ses couteaux. Ils avaient l'air de la famille Adams, et pire, on avait déjà dit à sa mère qu'elle devrait avoir honte d'avoir peut-être mis au monde Hannibal Lecter. Et finalement, tous ces aveux semblent avoir eu raison de la situation. Le tatoué pose un regard sur son cadet quand ce dernier se confie à son tour. Une grimace traverse le visage de Sacha, qui pousse un soupir discret. « T'as vécu sans pendant vingt-cinq ans. Crois-moi, t'es capable de le refaire. » Instinctivement, il pose une main tremblante sur l'épaule de son ami, pour lui montrer son soutien. Puis il la retira aussi sec en voyant l'état dans lequel il était, et sorti une nouvelle cigarette, mettant trois plombes à allumer cette dernière. La petite rousse qu'il avait croisé l'autre nuit n'avait pas tort, avec sa maladie, il avait l'air d'un papy. S'il continuait comme ça, les rides ne tarderaient pas à faire leur apparition à l'aube de la trentaine. « Va falloir que tu te trouves un truc pour lutter. » Reprend-t-il après un long silence, sourcil droit relevé. Il jette son regard à l'horizon quelques secondes, puis il se décide à sortir de sa poche son couteau favori, qu'il ne quitte plus depuis sa jeunesse. Il caresse la lame du bout des doigts, tandis que la cigarette se consume au bout de ses lèvres. Il se rappelle la première fois que cet objet si singulier s'était glissé entre ses doigts. Ce jour-là, il s'était senti plus puissant que l'univers. « Quand je perds le contrôle, que j'sais que je suis en train de redevenir fou, je sors mes lames. » Des lames qui auraient pu faire aisément de Sacha un tueur en série. « Autant dire que c'est pas la passion la plus légale qu'on connaisse, mais ça me fait du bien. Faut que tu te trouves un truc dans le genre. Qui te permet de te concentrer. » Il pose son regard protecteur sur Milo, puis lui tend la lame pour lui laisser l'occasion de la manier s'il le souhaite. Il lui fait confiance, et c'est bien la seule personne à qui il confierait un objet d'une telle valeur si on le lui demandait. « Essaie. Mais défonce pas le mur. J'te prêterai ce qu'il te faut, si c'est le genre de discipline qui te tente. Y'en a, c'est le dessin, la peinture ou la musique. Moi, c'est ça. J'ai mis longtemps avant de trouver. Mais tu verras, quand t'auras réussi à trouver un truc qui te branche, tu vas kiffer la sensation que ça te procure. C'est mieux que la drogue. » Il laisse une épaisse fumée de clope s'échapper par la fenêtre, petit sourire aux lèvres. Il a tellement peu l'occasion de partager sa passion que quand il peut le faire, il se sent véritablement sur un petit nuage. C'est ça, aussi, qu'il souhaite que Milo puisse ressentir, un jour.

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

We can leave it all behind, nothing's gonna stop us.
I cannot hide what's on my mind
I feel it burning deep inside
A passion crime to take what's mine
Let us start living for today.

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Putskowski
MESSAGES : 1565
ICI DEPUIS : 03/09/2018
CRÉDITS : vocivus (avatar), bat'phanie (signature)
COMPTES : l'agent secret britannique carter, l'américain sexy peter, la sulfureuse grecque harmonie, la comédienne italienne alana, la mignonne londonienne althea, le marin canadien florian & le cavalier australien theo.
STATUT : heart-breaker
(sacha) #13 - everything is gonna be alright Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: (sacha) #13 - everything is gonna be alright   (sacha) #13 - everything is gonna be alright EmptyMer 17 Avr 2019 - 0:26

Tes pensées étaient perturbées, ton cerveau était brouillé par la drogue et les cachetons que t'avais pris précédemment. Une voix résonnait dans ta tête mais tu n'arrivais pas à distinguer si c'était la voix de Sacha ou encore celle de son esprit qui lui disait de recommencer. Alors tu essayais de te concentrer en posant tes mains contre tes tempes. Tu pris une cigarette dans le paquet sur la table et tu l'allumais en faisant les 100 pas autour de la table basse comme si elle allait t'apporter une quelconque réponse. Mais tu bloquais lorsque tu voyais Sacha commencer à parler. Oui, on ne disait pas à tout le monde qu'on est accro à la drogue, et tu le comprenais. « Ouais, c'est vrai » dis-tu en passant une main gênante dans tes cheveux. Mais tu avais peur. Dans quoi est-ce que tu t'étais fourré encore ? Une situation qui t'avais fais perdre la fille que tu aimes, et tes sentiments étaient brouillés. Mais tu te sentais impuissant face à cette poudre blanche dont tu t'enfarinais le nez souvent avec Effy et quelques uns de vos amis. Tu regardais cette dernière sur ta table basse, encore légèrement épousseté sur cette dernière à côté de ta carte bleue qui t'avait servi à faire ta ligne avant que ton ami entre dans l'appartement sans frapper à la porte. Puis ton regard se posa sur Sacha, qui te disait que tu avais vécu toute ta vie sans cette came et que tu pouvais le faire encore. « Maintenant que j'y ai gouté, j'arrive plus à la lâcher » répondis-tu au brun comme si tu parlais d'une personne réelle. Mais c'est comme ça que tu voyais cette dernière, comme si c'était vraiment une personne avec qui tu partageais ta vie dorénavant. Mais non, ce n'était que quelque chose qui te brouillait ton cerveau comme jamais. Lorsque le brun te proposa de trouver un truc pour te changer les idées, tu regardais guitare et tes partitions qu'il y avait étalées dans tout le salon. Heureusement que tes colocataires ne voyaient pas ça, ils te tueraient sinon. Enfin les filles, du moins. Tu pris le chemin de la fenêtre où était posé ton ami, sans savoir ce que tu allais voir au loin dans cette pénombre qu'offrait la nuit. Tu l'écoutais grandement parler de ses lames, et lorsque tu l'écoutais, tu avais l'impression de t'entendre parler de ta musique. C'était tout pour toi, toute ta vie. Tu te tournais vers lui pour plonger ton regard dans le sien, et tu avalais ses paroles comme de l'eau bénite. « C'est une passion comme une autre » répondis-tu en haussant les épaules. Tu ne jugeais pas Sacha la dessus, parce que tu savais qu'il était conscient de ce qu'il faisait avec ses lames. Lorsqu'il t'en tendit une, tu l'attrapais d'une main fébrile et tu admirais le calibrage de cette dernière et tu la tournais dans tous les sens avant de lui rendre. « Mon truc à moi, je crois que c'est la musique » dis-tu en replongeant ton regard dans la nuit. « J'passerais mes jours et mes nuits à composer, à jouer, et à créer de nouvelles mélodies. Ca m'aidera surement » dis-tu dans un souffle fuyant le regard de ton ami.


HJ:
 

__________________________

i'm far from good, it's true
☽☽ Something about the way that you walked into my living room. Casually and confident lookin' at the mess I am. But still you, still you want me ▬ + next to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Kheinov
MESSAGES : 1830
ICI DEPUIS : 18/01/2019
CRÉDITS : rose water ♥♥♥ (avatar), blue walrus (signa), dandelion (gifs signa), rooox (crackship)
COMPTES : Penny & Luka.
STATUT : avec elle dans ton enveloppe de ténèbres. (brookcha)
(sacha) #13 - everything is gonna be alright Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: (sacha) #13 - everything is gonna be alright   (sacha) #13 - everything is gonna be alright EmptyLun 22 Avr 2019 - 10:25

Everything is gonna be alright
Il le dit pas, mais c'est clairement de la mauvaise volonté. Seulement, il peut pas lui reprocher. Il sait ce que ça fait. Il a eu le même souci, et encore aujourd'hui, il subit son addiction, sauf que c'est plus à la drogue mais aux médicaments. S'il en prend pas, il se remet à trembler comme une plume, son esprit n'est pas apaisé et c'est dans ce genre de moments qu'il devient dangereux. Alors, il reste silencieux, grogne un peu c'est vrai, mais il sait qu'il a pas besoin d'en dire plus. Il veut pas énerver Milo. Son but, c'est de l'aider, pas de l'encourager à poursuivre dans cette voix. Il l'a prévenu une fois, le préviendra peut-être deux, mais le reste, c'est à lui de le faire. Il continuera à veiller sur lui, tentera de se faire moins insistant. En priant tous les dieux pour qu'ils puissent venir en aide au français, qui mérité bien mieux que de finir sa vie dans un tas de merde comme la coke. Alors, il se lance dans un speech d'espoir qui ne lui ressemble pas d'ordinaire. Un speech qu'il ne sortirait pas à n'importe qui. Lame dans la main, il essaie d'être crédible, sans savoir que Milo est plus qu'absorbé par ses paroles. C'est tant mieux. Il est rassuré, le lanceur de couteaux, de savoir que son ami ne le juge pas sur ses drôles de le passion. Ironiquement, ça le fait même sourire de savoir que son pote n'est pas effrayé. N'importe qui aurait pu partir en courant et se méfier, mais pas lui. Ce qui fait de Milo quelqu'un de bien plus intelligent que la moyenne, et pas seulement parce qu'ils se connaissent depuis un moment maintenant. D'ailleurs, il ne laissait jamais personne s'en emparer. C'était un geste exceptionnel, et aussi un bon moyen de montrer qu'il était là pour le supporter quoi qu'il arrive. « Je savais pas que tu faisais de la musique. Quel genre ? » La conversation ressemblait à celle de deux amis normaux, actuellement, des amis qui n'auraient dans le meilleur des mondes aucun problème à leur actif. Souriant sincèrement, curieux, Sacha observe son protégé, hochant lentement la tête alors qu'il range la lame dans sa poche. Il en a plus besoin. Il a l'impression de toucher au but, et ça lui donne aussi une idée. Amicalement, il vient poser une main sur l'épaule du brun, une idée folle lui traversant l'esprit. « T'as une guitare électrique ? » C'était si soudain, et son regard bleu semblait s'être illuminé. Faut dire qu'il en avait fait aussi, de la musique, à sa manière. Il préparait même un petit show musical pour le cabaret, jaugeant que ça pourrait provoquer encore plus d'émotions chez le spectateur. Le seul souci, c'est que ça lui demandait beaucoup de concentration de chanter et de lancer les lames en même temps. Donc, il n'exécuterait pas ce numéro avant des mois. Pour l'instant, il s'entraînait sur une cible vide, ce qui le rendait complètement ridicule. En espérant aussi que le patron valide son audace.  « On est entre nous, tu peux bien me montrer un truc ou deux. Non ? » demande-t-il, haussant un sourcil. Pour une fois, une lueur presque enfantine s'était allumée dans le fond de son regard. Parce qu'ils parlaient de sujets qui le hantaient nuit et jour, et que c'était ce genre de passions qui lui donnaient envie de vivre, véritablement.

Codage par Libella sur Graphiorum


HRP:
 

__________________________

We can leave it all behind, nothing's gonna stop us.
I cannot hide what's on my mind
I feel it burning deep inside
A passion crime to take what's mine
Let us start living for today.

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Putskowski
MESSAGES : 1565
ICI DEPUIS : 03/09/2018
CRÉDITS : vocivus (avatar), bat'phanie (signature)
COMPTES : l'agent secret britannique carter, l'américain sexy peter, la sulfureuse grecque harmonie, la comédienne italienne alana, la mignonne londonienne althea, le marin canadien florian & le cavalier australien theo.
STATUT : heart-breaker
(sacha) #13 - everything is gonna be alright Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: (sacha) #13 - everything is gonna be alright   (sacha) #13 - everything is gonna be alright EmptyMar 7 Mai 2019 - 22:07

Petit à petit, tu commençais à réaliser que tu étais surement entrain de devenir un gros camé sans avenir et qu’il fallait que tu mettes un frein à ta consommation. Sacha était là pour te le rappeler. Mais dans le fond, tu savais qu’il avait raison, et puis il venait de te confier avoir été comme toi auparavant. Jamais tu n’avais rencontré quelqu’un qui essayait de te sortir de cette spirale infernale, à part peut-être ton meilleur ami. Il voulait t’aider, pour ne pas que tu finisses comme un chien enragé et que tu rate ta vie. Alors tu avais confié à ton ami faire de la musique, peut-être était-ce ça, la chose qui pourrait t’aider à décrocher de cette drogue qui inondait ton cerveau, ton sang mais aussi ton âme. « Depuis que je suis tout petit, c’est mon père qui m’a enseigné » avouas-tu au lanceur de couteau en haussant les épaules. La musique c’est ta vie, c’est ce que t’aime le plus au monde. « J’ai même un groupe de rock, avec des amis » dis-tu un mince sourire sur les lèvres. Les membres de ton groupe étaient des amis très proches, et tu adorais passer du temps avec eux après les concerts ou même faire des soirées de temps à autre. « Oui, j’en ai une, j’vais la chercher » dis-tu en allant vers ta chambre pour aller chercher ta plus belle guitare. Ta meilleure amie, comme tu l’appelais. Certaines filles étaient jalouse parce que tu préférais passer du temps ta gratte plutôt qu’une femme. Tu revenais alors dans le salon avec la Stratocaster que ton père t’avait offerte à ton départ à Bowen et tu la montrait à ton ami, le regard plein de fierté. Tu avais oublié ce passage où le russe t’avait fait un sermon par rapport à ta consommation de drogue. Et même que tu avais pris un rail jusque quand il était rentré dans l’appartement. « Bien sûr, on peut faire ça » dis-tu en t’asseyant sur le canapé. Alors tu commençais à gratter quelques notes, un morceau que tu avais composé. Peut-être était-il temps de faire un trait sur ce passage de drogue, et essayer de te sevrer. La musique, c’était tout simplement ta vie. Naturellement, lorsque tu grattais tes notes sur ton instrument, tu te mettais à chantonner des paroles que tu avais composé.

__________________________

i'm far from good, it's true
☽☽ Something about the way that you walked into my living room. Casually and confident lookin' at the mess I am. But still you, still you want me ▬ + next to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Kheinov
MESSAGES : 1830
ICI DEPUIS : 18/01/2019
CRÉDITS : rose water ♥♥♥ (avatar), blue walrus (signa), dandelion (gifs signa), rooox (crackship)
COMPTES : Penny & Luka.
STATUT : avec elle dans ton enveloppe de ténèbres. (brookcha)
(sacha) #13 - everything is gonna be alright Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: (sacha) #13 - everything is gonna be alright   (sacha) #13 - everything is gonna be alright EmptyVen 5 Juil 2019 - 11:09

Everything is gonna be alright
Sacha aurait bien voulu que son père lui apprenne un ou deux trucs cool mais malheureusement, il n'avait pas eu cette chance. Lui, tout ce qu'il avait appris, c'était à se défendre des coups et blessures qui lui étaient portés. Même sa mère ne l'avait pas aidé à trouver une passion plus qu'une autre. S'il en était arrivé là, c'était uniquement par son élan rebelle et sa propre main. Il avait toujours été un peu jaloux et admiratif de ceux qui, comme Milo, avaient eu la chance d'avoir un père pour mentor. Haussant un sourcil, il l'écouta parler à nouveau, surpris d'apprendre cette information seulement maintenant. Quand il y réfléchissait, il se disait que ça n'avait rien d'étonnant, au fond. Milo avait déjà écouté du rock avec lui, après tout, même si le tatoué n'avait pas porté d'attention particulière aux goûts musicaux de son ami. De toute façon, il se foutait bien que ses potes aiment le rock, le rap, le métal ou tout ce qu'il pouvait passer à leurs oreilles. Curieux, le lanceur de couteaux demanda au brun s'il avait une guitare, et lança un sourire quand ce dernier se décida à aller la chercher. Le regard de Sacha sembla s'illuminer un peu plus en voyant la bête. Une belle guitare dont Milo semblait prendre soin. Le tatoué sortit alors une nouvelle cigarette de son paquet de clopes pour en porter une à ses lèvres alors qu'il laissait son ami se mettre à gratter naturellement les cordes et à chanter. Naturellement, le Kheinov hocha la tête en rythme avec la musique et les paroles de son ami. C'était vraiment pas mal, de la bonne musique. Le genre de musique qui l'aidait souvent à se sentir mieux et à oublier toutes les merdes de sa vie. Lui aussi, il lui arrivait de chanter, de gratter de temps en temps jusqu'à s'en déchirer la voix. C'était violent quand il le faisait, il laissait exploser ses plaies les plus profondes. Il s'emportait souvent, ne savait pas contrôler les choses, alors il ne chantait devant personne. De toute façon, il n'y avait personne qui voulait l'entendre chanter, parce que quand il parlait, il était déjà assez casse-couilles, et puis lui, son art, c'est les couteaux, c'est ce dont il s'est convaincu depuis des années, y'aura rien d'autre dans sa vie, à part peut-être le dessin. « C'est une tuerie, ça déchire, mec ! » s'exclame-t-il, probablement encore sous la douce emprise de l'ivresse, dont la chute sera brutale. D'ailleurs, son propre élan de joie et d'enthousiasme le surprend. Il sourit comme un con, termine sa clope, fronçant les sourcils. « C'est toi qui a écrit ça ? » demande-t-il sincèrement, tentant d'en savoir plus sur cette partie de la vie de Milo. Y'avait peut-être un truc à creuser de ce côté-là pour lui faire oublier les drogues.

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

We can leave it all behind, nothing's gonna stop us.
I cannot hide what's on my mind
I feel it burning deep inside
A passion crime to take what's mine
Let us start living for today.

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
(sacha) #13 - everything is gonna be alright Empty
MessageSujet: Re: (sacha) #13 - everything is gonna be alright   (sacha) #13 - everything is gonna be alright Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(sacha) #13 - everything is gonna be alright
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: southern district :: appartements-
Sauter vers: