AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 i'm a fucking waste of space ▽ (lys)

Aller en bas 
AuteurMessage
Effy Shepperfield
MESSAGES : 272
ICI DEPUIS : 18/02/2019
CRÉDITS : breakfast club (a), anaphore (s).
COMPTES : charlie & azriel & fauve.
STATUT : love, love, love. what is it good for ? absolutely nothing.
i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Empty
bowenien
MessageSujet: i'm a fucking waste of space ▽ (lys)   i'm a fucking waste of space ▽ (lys) EmptyMer 20 Fév 2019 - 1:24

i'm a fucking waste of space

Depuis son retour à Bowen, la jeune anglaise aimait retrouver ses anciens endroits fétiches, y passant une bonne partie de son temps libres. Ces endroits étant ceux situés hors du centre-ville, à l'écart de tous ces gens communs semblant suivre un but précis et une vie planifiée, sans angoisse ni vide. Avant le vieux terrain abandonné, parsemé de mauvaises herbes et de carrosseries rouillées, venait la falaise, comme endroit favori dans la petite ville australienne. Effy avait prit son courage à deux mains avant d'entamer la marche qui la mènerait au sommet. Elle avait moins d'énergie qu'autrefois, son corps mince était maintenant réellement maigre, de part les drogues, le manque de sommeil et d'appétit. Mais elle avait tout de même confiance en ses capacités. Et de toute manière, quand elle voulait quelque chose, rien ne l'arrêtait, jusqu'à ce qu'elle l'obtienne.

Une fois au sommet, le soleil heurta de plein fouet le regard d'un bleu incroyable de la jeune femme. Elle eut le souffle coupé, la vue se révélant à elle comme la première fois. Elle en avait oublié sa beauté, la puissance de ce spectacle qui vous saisissait à la gorge et accélérait votre pouls. C'était en tout cas l'effet que faisait cet endroit à Effy, l'océan s'étendant aux pieds de la falaise comme aux pieds du monde. De son monde. Elle, tout au-dessus, surplombant cet horizon qui disparaissait entre le ciel et la mer, à perte de vue, sous un million de rayons de soleil. Elle s'était approchée du bord, sans se soucier des violentes bourrasques qui balayant ses mèches brunes, la bouche entrouverte, ébahie. Se rappelant tous les moments qu'elle avait passé ici, retrouvant les sensations que lui procurait ce lieu particulier. C'était devenu rare qu'elle ressente quelque chose avec autant de force, et elle se délectait de cette sensation.

__________________________

these violent delights

have violent ends
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16541-effy-s-phone
Lys R. Kickett
MESSAGES : 577
ICI DEPUIS : 03/02/2019
CRÉDITS : moon rhapsodies
COMPTES : le canadien, henri.
STATUT : what if ?...
i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Empty
baby kangou
MessageSujet: Re: i'm a fucking waste of space ▽ (lys)   i'm a fucking waste of space ▽ (lys) EmptyMar 26 Mar 2019 - 14:39

Me connecter à la Terre était primordiale pour mon art. J’avais depuis longtemps compris que de passer du temps en pleine nature me nourrissait autant qu’un bon repas, m’inspirait autant que les centaines d’illustrations ou de peintures que je pouvais regarder et m’était tout aussi nécessaire que l’air qui entrait dans mes poumons. Vital. C’était presque ça. La pratique de la médiation m’avait, par ailleurs, beaucoup aidée après la mort de mon père, en particulier grâce à ce lien que j’avais avec la nature. J’adorais la ville et les opportunités qu’elle pouvait m’apporter. A Bowen, on pouvait trouver un endroit pour tout à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, mais sa proximité avec les grands espaces était aussi un fort avantage pour moi qui aimait le grand air. Nul besoin de parcourir des kilomètres pour me ressourcer, Mère Nature était presque littéralement à mes pieds.

Je ne travaillais pas au lycée ce jour là, et avait décidé de m’offrir une petite parenthèse en dehors du Monde, ou plutôt en harmonie avec lui, s’il fallait être exacte. Bien que je préférais de loin la peinture à l’huile, pour sa texture, son odeur et son rendu inimitable, j’emportais avec moi une petite palette d’aquarelle ainsi que du papier adapté. Ash, mon husky, courant devant moi, je grimpai jusqu’aux falaises où la vue était imprenable. Je m’installai, inspirai longuement l’air frais et me mis à peindre sans réfléchir.

J’étais assise là depuis un peu plus d’une heure, avait entamé plusieurs dessins quand une silhouette fit son apparition. Une jeune femme, maigrichonne, pour ne pas dire presque cadavérique, qui, avait, elle aussi, sans nuls doutes besoin d’un moment hors du temps s’encadra dans le paysage. Je restais silencieuse un moment, pour ne pas la brusquer, puis au moment où, par curiosité, Ash vint à la rencontre de l’inconnue en reniflant ses chaussures, je décidai de m’avancer.

C’est magnifique n’est-ce pas ? dis-je à propos de la vue.

__________________________

i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Signat11 i'm a fucking waste of space ▽ (lys) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f733538326458432d75435f7753673d3d2d3330353436313434342e313437353461333134326130653934343337313737323737303433332e676966?s=fit&w=720&h=720 i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Signat10



'cause every night I lie in bed ; the brightest colors fill my head; a million dreams are keeping me awake ; i think of what the world could be ; a vision of the one I see ; a million dreams is all it's gonna take ; a million dreams for the world we're gonna make — a million dreams ; the greatest showman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Effy Shepperfield
MESSAGES : 272
ICI DEPUIS : 18/02/2019
CRÉDITS : breakfast club (a), anaphore (s).
COMPTES : charlie & azriel & fauve.
STATUT : love, love, love. what is it good for ? absolutely nothing.
i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: i'm a fucking waste of space ▽ (lys)   i'm a fucking waste of space ▽ (lys) EmptyLun 15 Avr 2019 - 2:52


Elle était absente, insensible à n'importe quel bruit ou mouvement parasite, se perdant dans la contemplation du spectacle et de son pouls qui battait au rythme du vent sauvage. Il lui fouettait délicieusement le visage, lui rappelant qu'elle était là, bien en vie, dans cet endroit qu'elle affectionnait tout particulièrement et qui l'enveloppait d'une sensation indescriptible. Elle ne savait dire combien de temps elle resta ainsi, debout, les bras le long du corps, à se perdre dans l'océan et le ciel qui s'étendaient à l'infini. Hors du temps. Jusqu'à ce que finalement, un mouvement à ses pieds ne l'arrache à son moment privilégié, la distrayant de la vue pour qu'elle baisse les yeux vers un chien qui tournait autour de ses jambes, curieux. Interloquée, Effy ne broncha pas et regarda autour d'elle pour voir d'où sortait ce chien qui s'intéressait tant à sa personne. Une jeune femme apparut à ce moment dans son champ de vision, alors qu'elle ne l'avait absolument pas remarquée quelques minutes plus tôt. Sans doute qu'elle s'était postée un peu plus loin, et que dans sa redécouverte de l'incroyable vue qu'offrait la falaise, Effy n'y avait pas prêté attention, toute absorbée sur les sentiments que faisaient renaître cet endroit en elle. « Ça faisait longtemps que je n'étais plus venue. J'avais oublié à quel point c'était... » La jolie brune laissa sa phrase en suspens, incapable de trouver un mot approprié, son regard d'un azur perçant rencontrant à nouveau les rayons du soleil qui se reflétaient sur l'immense étendue d'eau à leurs pieds.

__________________________

these violent delights

have violent ends
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16541-effy-s-phone
Lys R. Kickett
MESSAGES : 577
ICI DEPUIS : 03/02/2019
CRÉDITS : moon rhapsodies
COMPTES : le canadien, henri.
STATUT : what if ?...
i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Empty
baby kangou
MessageSujet: Re: i'm a fucking waste of space ▽ (lys)   i'm a fucking waste of space ▽ (lys) EmptyMer 24 Avr 2019 - 0:50

J’étais toujours fascinée par le sixième sens des animaux, celui de mon chien en particulier. Il était capable de percevoir des choses qui allaient bien au delà des apparences, qui n’étaient pas palpable et encore moins détectable pour un simple humain. Leur instinct surdéveloppé leur conférait une empathie tout aussi incroyable. Si Ash s’était approché doucement de la jeune fille, sans agressivité, ça n’était pas pour rien. Cette dernière avait petite mine, cela sautait aux yeux. Mon chien avait sans doute cru bien faire en se manifestant de la sorte, probablement avait-il voulu signifier à l’inconnue qu’elle n’était pas seule. Chaque jour, ce canidé, qui avait pourtant subit un manque cruel de compassion de la part de ses anciens maitres qui l’avait lâchement abandonné sur le bord d’une route, m’épatait toujours un peu plus. Il était d’une gentillesse rare et, aujourd’hui, cela me remplissait de fierté. Un sourire accroché au coin des lèvres, je refermai mon carnet de croquis et levai le nez vers la jeune femme.
Magique ? hasardai-je pour compléter sa phrase.
C’était le mot qui me venait instinctivement en tête lorsque je cherchais à qualifié la vue qui s’étendait sous nos yeux. Il était impossible de ne pas y être sensible tant c’était stupéfiant de beauté. Je laissai mes outils de dessins à côté de moi, dans l’herbe puis me redressai sur mes jambes pour aller à la rencontre de la brune.
Ca me coupe le souffle à chaque fois que je viens ici, continuai-je. On se sent toute petite, pas vrai ?

__________________________

i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Signat11 i'm a fucking waste of space ▽ (lys) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f733538326458432d75435f7753673d3d2d3330353436313434342e313437353461333134326130653934343337313737323737303433332e676966?s=fit&w=720&h=720 i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Signat10



'cause every night I lie in bed ; the brightest colors fill my head; a million dreams are keeping me awake ; i think of what the world could be ; a vision of the one I see ; a million dreams is all it's gonna take ; a million dreams for the world we're gonna make — a million dreams ; the greatest showman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Effy Shepperfield
MESSAGES : 272
ICI DEPUIS : 18/02/2019
CRÉDITS : breakfast club (a), anaphore (s).
COMPTES : charlie & azriel & fauve.
STATUT : love, love, love. what is it good for ? absolutely nothing.
i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: i'm a fucking waste of space ▽ (lys)   i'm a fucking waste of space ▽ (lys) EmptyVen 31 Mai 2019 - 0:53


Un sourire mince flottait sur les lèvres de la jolie brune, amenant un peu de couleur et de vie à son teint pâle et gris. Elle pencha la tête sur le côté, pas totalement convaincue par le mot employé par la jeune femme à ses côtés. Pour tout dire, elle n’était pas certaine qu’il existe un mot de vocabulaire pour décrire exactement ce que cet endroit lui faisait comme effet, ni son ampleur. « Indescriptible. » souffla-t-elle à la suite de la brune, une lueur apaisée et malicieuse dans le regard lorsqu’elle croisa celui de son interlocutrice, avant de le reposer sur l’horizon qui s’étendait devant leurs yeux. Effy remarqua le matériel que l’inconnue rangea avant de se lever et de se rapprocher. Sans doute était-elle venue ici pour dessiner ce paysage époustouflant, dans cette quiétude qu’on ne particulière qu’on ne pouvait retrouver qu’ici. Elle hocha la tête, approuvant les dires de la brune. Effectivement, l’insignifiance de son existence prenait un certain sens quand elle venait ici. Elle porta son attention sur le chien, qui s’était assis à côté de sa maîtresse, mais observait Effy avec attention, l’air enjoué. Elle venait ici pour se retrouver seule avec elle-même, pour laisser l’ambiance de cet endroit la remplir, combler ses vides. Mais étrangement, ça ne la dérangeait pas autant qu’elle l’aurait cru de tomber sur quelqu’un. Tout dépendait bien sûr d’avec qui elle se trouvait, mais sociable n’était pas le mot qu’on utilisait pour qualifier la journaliste. « T’arrives à rendre justice à cet endroit dans tes dessins ? » fit-elle en désignant le carnet de croquis de la jeune fille. Elle doutait que n’importe quelle œuvre d’art dans le monde puisse recréer ce qui émanait de ce point de vue. Mais elle était tout de même curieuse de voir comment la brune se représentait ce lieu.

__________________________

these violent delights

have violent ends
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16541-effy-s-phone
Lys R. Kickett
MESSAGES : 577
ICI DEPUIS : 03/02/2019
CRÉDITS : moon rhapsodies
COMPTES : le canadien, henri.
STATUT : what if ?...
i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Empty
baby kangou
MessageSujet: Re: i'm a fucking waste of space ▽ (lys)   i'm a fucking waste of space ▽ (lys) EmptyMer 5 Juin 2019 - 1:36

Je savais reconnaître une âme brisée quand j’en voyais une. Ou pour le moins, je savais reconnaître une âme perdue, car j’avais l’intime conviction qu’une âme ne se brisait jamais vraiment. C’était mon côté optimiste. Malgré tout, observer la jeune femme était comme observer un oiseau tombé du nid, rien ne disait qu’il ne pourrait plus jamais voler, pour autant, le cheminement pour qu’il ouvre à nouveau ses ailes en toute confiance apparaissait compliqué et semé d’embûches. Pas insurmontable, cela dit. Je ne la connaissais pas et pourtant, j’avais envie de l’aider, sans avoir aucune idée, non plus, de ce qui la rendait si grise. Au minimum, j’avais envie de lui apporter un peu de réconfort, même un cours instant. Ce désir se réveilla, presque mystérieusement, comme à chaque fois qu’un être humain me touchait au cœur. Je n’aurais si dire si c’était le son de sa voix, l’ombre sur son visage, sa posture ou si une énergie spéciale émanait d’elle, mais elle m’intriguait. Mon père, de son vivant, avait tendance à dire que j’étais beaucoup trop empathique, au point que, parfois, les gens me prenaient pour une folle. Je m’en fichais. Encourir le risque de passer pour une timbrée ne me faisait rien ou peu de chose. Je me fichai pas mal de l’opinion que les autres pouvaient avoir sur moi. Ceux qui m’étaient chers savaient qui j’étais réellement, cela me suffisait amplement. Pour le reste, j’agissais à l’instinct. J’avais aussi confiance en celui de mon chien, si Ash s’était approché de la jeune femme, cela n’avait rien d’anodin. Perdue dans ma réflexion, je me tus un moment, avant de me rendre compte que la jeune femme me parlait de dessin. Je ne compris pas immédiatement, avant de me souvenir du carnet de croquis que j’avais à la main.
Ah ! euh…oui. Non. En fait, je ne reproduis pas exactement ce que j’ai sous les yeux. Je m’en inspire, me gorge de la beauté qui m’entoure et…enfin, c’est bizarre à expliquer mais…disons que le processus créatif est différent à chaque fois…je me laisse porter et puis je vois ce qui me viens. C’est souvent très abstrait et dénué de toute logique, c’est ce que j’aime dans l’art. Ce côté instinctif, presque primaire. Aujourd’hui, par exemple, je suis partie d’une couleur. Il y avait ce violet magnifique tout à l’heure. Je me suis laissée étreindre, j’ai pris mes palettes, mon pinceau et…
Je m’interrompis soudain, puis pouffai avant de me portée ma main à mon visage, confuse.
Pardon, je…parle beaucoup…trop.
Je grimaçai.
Quand il est question d’art, c’est plus fort que moi. Mais euh…
Gênée, je ne sus quoi faire d’autres que de lui tendre mon carnet.
Tu veux voir ?
Sur mon aquarelle du jour, on pouvait voir une tâche violacée, un nuage au départ, qui se transformait en bras. Un bras d’homme sans doute. On distinguait un peu le corps, fondu dans une couleur plus orangé. Ca n’était pas très clair. Je ne savais pas moi même ce que j’avais voulu reproduire ; c’était là toute la beauté de la chose.

__________________________

i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Signat11 i'm a fucking waste of space ▽ (lys) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f733538326458432d75435f7753673d3d2d3330353436313434342e313437353461333134326130653934343337313737323737303433332e676966?s=fit&w=720&h=720 i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Signat10



'cause every night I lie in bed ; the brightest colors fill my head; a million dreams are keeping me awake ; i think of what the world could be ; a vision of the one I see ; a million dreams is all it's gonna take ; a million dreams for the world we're gonna make — a million dreams ; the greatest showman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Effy Shepperfield
MESSAGES : 272
ICI DEPUIS : 18/02/2019
CRÉDITS : breakfast club (a), anaphore (s).
COMPTES : charlie & azriel & fauve.
STATUT : love, love, love. what is it good for ? absolutely nothing.
i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: i'm a fucking waste of space ▽ (lys)   i'm a fucking waste of space ▽ (lys) EmptyMar 11 Juin 2019 - 10:59


Son interlocutrice sembla se perdre un moment dans ses pensées, comme absorbée par un flux d’émotions qu’il était impossible d’identifier en regardant son visage. Effy n’avait rien de quelqu’un d’impatient, toutefois. Elle était plutôt taciturne, discrète, elle n’avait pas besoin d’alimenter une conversation sans arrêt. Pour elle, le silence n’était pas synonyme de malaise, contrairement à ce que pas mal de gens ressentaient. Ou bien était-ce simplement sa présence à elle qui mettait mal à l’aise, ce qui n’était pas improbable. La brune aux courbes fragiles n’y prêtait cependant pas attention. Elle se retrouvait dans ces silences un peu lourds, un peu perturbés. Elle se fondait dedans tel un fantôme, imperturbable, les regardant passer sans s’en soucier. Alors elle se contenta d’attendre une réaction de la brune, décontractée, reposant son regard sur l’horizon, sans aucun empressement. La jeune femme finit par reprendre la parole, un peu perdue, débitant un nombre de paroles impressionnant à la seconde. Ce qui arracha un sourire en coin à la journaliste, indéchiffrable, son regard d’un bleu envoûtant plongé dans celui de son interlocutrice. « Je vois. C’est beau, comme façon de procéder. » commenta Effy sur un ton posé. Elle était plus ou moins certaine que si elle avait fait la même chose, si elle s’était gorgée de ce qui l’entourait pour coucher ça sur papier, le résultat n’aurait été que noirceur et pessimisme. Elle avait ce don de transformer les choses en ruines, en particules toxiques, à recevoir la beauté de plein fouet comme si elle était percutée par un train, pour la renvoyer brisée en mille morceaux. Tout le contraire de ce que devait produire la belle brune face à elle. Effy secoua la tête quand cette dernière s’excusa de parler beaucoup, signifiant que ce n’était rien. D’ordinaire, c’était un comportement qui agaçait quelque peu la jeune femme, surtout quand elle rencontrait la personne et ne connaissait encore rien d’elle. Les gens qui parlaient trop, ça ne lui donnait pas envie d’en apprendre plus sur eux. Leur flot incessant de paroles avait l’effet du bruit d’un bulldozer sur elle, emplissant sa tête, l’oppressant. Trop de bruit, trop d’informations, trop de paroles futiles. Mais certains esprits se démarquaient, dégageaient une aura spéciale autour d’eux, que la brunette captait et qui l’intriguait, allumant une étincelle curieuse dans ses iris azur. Certaines personnes ne parlaient pas pour ne rien dire. « Bien sûr. » fit la journaliste en hochant la tête, prenant le carnet que lui tendait la brune. Son regard perçant parcourut l’aquarelle de la jeune fille avec attention, se perdant dans ces dégradés de couleurs et ces traits qui se mélangeaient en donnant l’impression de ne pas avoir de sens. « C’est chouette. » commenta-t-elle au bout de quelques secondes. Ça pouvait paraître pauvre comme remarque, mais on sentait dans le ton de la jeunette qu’il en était tout autrement. Encore une fois, c’était un constat, et les mots employés dégageaient la force qu’on leur enlevait souvent. Le fait qu’elle soit absorbée par le dessin de la jeune fille suffisait à le faire comprendre.

__________________________

these violent delights

have violent ends
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t16541-effy-s-phone
Lys R. Kickett
MESSAGES : 577
ICI DEPUIS : 03/02/2019
CRÉDITS : moon rhapsodies
COMPTES : le canadien, henri.
STATUT : what if ?...
i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Empty
baby kangou
MessageSujet: Re: i'm a fucking waste of space ▽ (lys)   i'm a fucking waste of space ▽ (lys) EmptyHier à 0:46

Ma façon de peindre n’était pas vraiment consciente, du moins pas totalement. Il y avait une part de lâcher prise, d’inconnu total, mais j’adorais ça. Rien ne m’excitait d’avantage qu’une toile vierge. Je ne savais pas toujours à l’avance quelles couleurs j’allais utiliser, quelles techniques et encore moins le rendu final de mes tableaux. La création avait quelque chose de commun avec la magie pour moi. Je magnais mes crayons, mes pinceaux ou mes couteaux comme autant de baguettes magiques et insufflai la vie à une œuvre, comme si j’avais simplement murmurer une quelconque incantation. Je la voyais s’éveiller sous mes yeux, à mesure que j’appliquai mes pigments, prendre de la texture, du corps. Quand je peignais, j’étais totalement connecté avec ce que je faisais, presque dans un état second. Le monde s’écroulait pour ne laisser place qu’au beau. Le champ des possibles complètement ouverts, avec l’imagination pour seules limites. L’émotions, parfois, me submergeait quand je créer. Il m’était déjà arrivé d’essuyer des larmes que je n’avais même pas sentis couler après la réalisation d’une peinture. Cela pouvait paraître complètement fou pour certains et je ne savais d’ailleurs pas vraiment l’expliquer. Il n’y avait rien de comparable, en réalité. Je souris à la jeune femme quand elle commenta mon gribouillage du jour. Il était vrai que l’aquarelle n’était pas ma technique favorite, trop lisse à mon goût, comparée à l’huile qui permettait plus de reliefs, mais j’étais satisfaite de mon dessin du jour. Je repris mon carnet, et le rageai dans mon sac à dos, par terre devant moi, puis me tournai à nouveau vers la jolie brune.
Je m’appelle Lys, au fait, me présentai-je enfin, et voici Ash...qui t’aime bien, je crois.
Mon chien, discrètement, tournait autour de l’inconnue depuis le début de notre conversation, tâchant d’attirer son attention. Ash n’était pas un chien trop intrusif, au contraire, il laissait en général les gens venir à lui, plutôt que s’imposer à eux.
Et toi ?

__________________________

i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Signat11 i'm a fucking waste of space ▽ (lys) 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f733538326458432d75435f7753673d3d2d3330353436313434342e313437353461333134326130653934343337313737323737303433332e676966?s=fit&w=720&h=720 i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Signat10



'cause every night I lie in bed ; the brightest colors fill my head; a million dreams are keeping me awake ; i think of what the world could be ; a vision of the one I see ; a million dreams is all it's gonna take ; a million dreams for the world we're gonna make — a million dreams ; the greatest showman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Empty
MessageSujet: Re: i'm a fucking waste of space ▽ (lys)   i'm a fucking waste of space ▽ (lys) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
i'm a fucking waste of space ▽ (lys)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: see something else :: à bowen :: falaise-
Sauter vers: