AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Skin peeling - ft Sacha

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasha Debruyne
MESSAGES : 50
ICI DEPUIS : 27/12/2018
CRÉDITS : Vava : moi / signature : Wild Heart
STATUT : Célibataire
Skin peeling - ft Sacha Empty
bowenien
MessageSujet: Skin peeling - ft Sacha   Skin peeling - ft Sacha EmptyMer 6 Mar 2019 - 23:58

'You say goodbye and I say hello, hello, hello' Les Beatles dans les oreilles, Sasha essayait de trouver un peu de motivation pour les quelques pas qu'il lui restait à faire. Elle faisait traîner au possible la cigarette coincée entre son majeur et son index, bien consciente qu'à l'instant où elle aurait finit de se consumer, la jeune femme n'aurait plus d'excuse pour rester plantée contre ce mur quelconque. Elle n'avait aucune envie de faire ce qu'elle s'apprêtait à faire. Mais ce n'était pas une question d'envie, c'était une question de nécessité. C'est ce qu'elle s'était répété en boucle sur tout le trajet, mais plus elle approchait du but, et plus c'était difficile. La seule pensée de devoir se rendre chez lui l'avait déjà mise suffisamment mal à l'aise. Elle avait passé facilement deux ou trois heures à se faire violence chez elle pour simplement se décider à se préparer à sortir – et ce n'était vraiment pas une façon agréable d'envisager son jour de repos. Son seul instant de répit, elle le devait au maquillage. Elle avait facilement passé trois quart d'heure à peaufiner tout ça. Un smoky cuivré sur les yeux, sublimé d'un trait de liner noir fin qui allongeait considérablement son regard, un teint sans reproche, un rouge vif aux lèvres, il serait correct de dire que la jeune femme avait enfilé son armure de guerre. Car c'était bien ainsi qu'elle percevait la chose : partir en guerre, dans le but de sauver l'innocent Rouge Coco de chez Chanel, qu'elle ne pouvait se résigner à abandonner chez lui. C'était complètement irrationnel – et elle en avait un peu conscience – mais elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour son cher petit tube de rouge à lèvre. Qui sait ce qui avait bien pu lui arriver ?Elle tira une dernière fois sur sa cigarette avec l'air de celle qui s'apprête à partir au bagne. Elle ne put s'empêcher de se sentir reconnaissante pour l'existence de la nicotine à cet instant précis. Un long soupire s'échappa de ses lèvres, tentant de chasser à la fois fumée et angoisse. Seule la première fut réellement expulsée. L'angoisse, quant à elle, s'accrochait fermement à sa poitrine. 'Fini les conneries', s'ordonna-t-elle intérieurement. Elle inspira un bon coup, hissa son smartphone à hauteur de ses yeux pour lancer 'Another one bites the dust' et les premières notes suffirent à lui insuffler le courage nécessaire pour se remettre en marche. Et à cet instant, elle se sentit reconnaissante pour Queen. Sasha se souvenait un peu trop facilement de ce trajet. C'est qu'il l'avait marquée. Traumatisée, peut être même, en un sens. Quoi qu'il en soit, le lieu était gravé dans sa mémoire, elle ne peina donc aucunement à retrouver la porte tant redoutée. C'était encore pire que ce qu'elle avait imaginé. La simple idée de savoir que Sacha se trouvait probablement quelque part derrière cette porte suffit à lui glacer le sang. Elle déglutit péniblement, força un grand sourire en lissant son sweat-shirt noir. Si elle devait se retrouver face à lui, elle refusait tout bonnement de lui montrer l'état dans lequel cette simple possible rencontre pouvait la mettre. Et avec un peu de chance, il ne serait même pas là. Ce ne serait même pas de sa faute à elle. C'est avec cet espoir un peu lâche qu'elle retira son casque de ses oreilles et leva sa main pour sonner à la porte. Mais elle n'eut même pas le temps d'appuyer sur le bouton que la porte s'ouvrait déjà. Elle fut totalement décontenancée de se retrouver face à lui aussi soudainement. Après un léger sursaut, son regard se planta dans celui de l'homme qui se tenait en face. Son sourire reprit place sur ses lèvres, ' the show must go on', comme on dit. « Tu as ruiné mon effet de surprise », lâcha-t-elle d'un ton qu'elle même jugea trop enjoué. Mais elle avait un peu paniqué, il fallait bien le dire. « Je t'aurais bien prévenu, mais on a jamais eu la chance d'échanger nos numéros... » Bien sûr, le ton était ici ironique, et elle ne put s'empêcher un nouveau sourire. Mais en réalité, chacun de ses muscles était tendu, comme si elle s’apprêtait à tout instant à prendre ses jambes à son cou.

__________________________

Life is one big party when you're still young


Dernière édition par Sasha Debruyne le Mar 2 Avr 2019 - 16:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Kheinov
MESSAGES : 1523
ICI DEPUIS : 18/01/2019
CRÉDITS : ilyria (avatar), blue walrus (signa), dandelion (gifs signa), rooox (crackship)
COMPTES : Penny & Luka.
STATUT : avec elle dans ton enveloppe de ténèbres. (brookcha)
Skin peeling - ft Sacha Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: Skin peeling - ft Sacha   Skin peeling - ft Sacha EmptyDim 10 Mar 2019 - 13:25

Skin peeling
Il avait cruellement besoin d'air. Sortir était nécessaire, d'autant plus qu'il n'avait pas vu grand monde depuis quelques jours. Parce qu'il s'était embrouillé avec son assistante, et que cette probable rupture dans le travail en serait une aussi dans sa vie sentimentale. Lui qui avait fini par admettre qu'il était plus normal que ce qu'on lui faisait croire, et qu'il aurait pu s'en sortir, se retrouvait face au mur. Comme si cette année n'avait été que de la poudre aux yeux. Parfois, quand il envoyait un couteau sur cette planche de bois, il se demandait ce que ça ferait, s'il y était accroché. Si c'était lui qui, soudainement, se retrouvait à deux doigts de la mort. Et il était curieux de comprendre quel sentiment ça pourrait lui procurer, de voir sa vie lui échapper sans qu'il n'en ait jamais rien décidé. Et malgré tout, il continue à prendre les rennes, à viser comme il sait si bien le faire, laissant éclater sa violence dans ce cabaret. C'est qu'une phase passagère. Quand elle aurait fini de faire la gueule, elle reviendra. D'ailleurs, il ne lui faut que quelques heures pour qu'il réussisse à la convaincre de venir. Parce que comme toujours, l'instinct animal était réveillé rien qu'en l'imaginant dans sa tenue d'Eve, et qu'il ne pouvait pas résister. Elle venait d'ailleurs de lui envoyer un message : elle serait bientôt devant la porte de chez lui. Alors, pour que personne ne la voit trop traîner sur le perron, il se dit qu'il va aller ouvrir. Il prend pas la peine de remettre un tee-shirt. Il a juste son pantalon de cuir favori, parce que de toute façon, il gardera pas ça très longtemps. Et là, il tourne la poignée. C'est pas la rousse qu'il attendait, pas du tout, et il ne cache pas son désarroi. « Tu as ruiné ma journée. » répond-t-il du tac-au-tac. Il la dévisage de la tête aux pieds, une grimace traversant son visage, comme toujours, épuisé. Il finit par jeter un coup d'oeil autour d'eux, mais pas d'assistante aux alentours. Elle a sûrement fait un détour pour leur ramener de quoi s'amuser. Sauf qu'actuellement, toute volonté de jeux érotiques a fini par sortir de son esprit. Il observe juste son homonyme, résistant à l'envie de lui claquer la porte au nez. La surplombant de toute sa hauteur, il rit amèrement quand elle se remet à parler. « Y'avait une bonne raison à ça, figure-toi. » Il cherche pas à cacher ce ton hostile qui sort de ses lèvres, accentué par son fort accent russe dont il refuse de se départir depuis tant d'années. Avec Sasha, il ne fera jamais d'efforts pour paraître sympa. Au lit, elle l'avait été, mais au réveil, il avait découvert une fille des plus emmerdantes. L'une de celles qui lui donnent envie de s'armer d'un couteau pour recommencer à s'entraîner à contrôler sa rage.  « Qu'est-ce que tu fous là ? Je croyais avoir été assez clair. » La pauvre petite avait été témoin de l'une de ses colères folles. Gueule de bois, décontenancé par sa langue qui n'a jamais cessé de s'agiter pour lui faire part de détails tous aussi inintéressants les uns que les autres, ça l'avait gonflé. Et il sent que ça va recommencer. Il avance d'un pas pour qu'elle recule, et claque la porte dans son dos. Au moins, le message est clair, il ne la fera pas rentrer si facilement.  « Sérieux, t'es amoureuse ou quoi ? J'en reviens pas que t'aies réussi à retrouver le chemin jusqu'ici. T'étais vraiment bourrée ou c'était qu'une impression ? » Manquerait plus que la Belle se soit entiché de la Bête. Là, il aurait plus le choix que de la menacer pour que jamais elle ne revienne. Sourcils froncés, il croise les bras sur son torse, se demandant si c'était une bonne idée de ne pas se rhabiller avant d'ouvrir la porte.

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

We can leave it all behind, nothing's gonna stop us.
I cannot hide what's on my mind
I feel it burning deep inside
A passion crime to take what's mine
Let us start living for today.

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Debruyne
MESSAGES : 50
ICI DEPUIS : 27/12/2018
CRÉDITS : Vava : moi / signature : Wild Heart
STATUT : Célibataire
Skin peeling - ft Sacha Empty
bowenien
MessageSujet: Re: Skin peeling - ft Sacha   Skin peeling - ft Sacha EmptyMar 2 Avr 2019 - 16:32

L'effort était considérable. Celui de ne pas détaler immédiatement. La jeune femme se faisait véritablement violence pour lutter contre son instinct de survie. Elle était la petite souris face à l'énorme matou du quartier, prêt à la dévorer. Au figuré, bien sûr, avec ses phrases piquantes et son ton assassin. Il rebondissait sur ses mots comme une balle de tennis. Il y avait presque quelque chose de frustrant là dedans : elle aurait pu être sincèrement amusée de sa répartie si son corps n'avait pas été aussi tendu, si il ne lui avait pas inspiré cette crainte presque viscérale. Car crainte il y avait, et quoi de plus justifié après l'éclatement de colère dont elle avait été témoin la dernière fois ?  Au  moins, il était calme, pour l'instant. Pour combien de temps ? Dans le doute, il valait mieux qu'elle remette vite la main sur son bien. Et qu'elle garde son self-control, sinon, il gagnait.  Par exemple, elle s'appliquait à maintenir son regard au niveau du visage de l'homme, afin de ne pas laisser ses yeux s'échouer sur son torse nu - dont son épiderme à elle ne se souvenait que trop bien. Si cette vision avait pu lui procurer quelque excitation que ce soit cette nuit là, elle ne lui apportait plus qu'une forme de dégoût à présent. Parce qu'elle avait découvert ce personnage qui lui avait paru dénué de toute essence. Comme vide. Et Sasha détestait le vide. Il fallait qu'elle comble. Elle en avait payé le prix fort. C'était l'une des rares fois où Sasha avait réellement éprouvé du regret. Qu'avait-il alors qui avait bien pu la séduire ? Sa façon de parler ? L'arrangement esthétique des traits de son visage ? Il avait semblé si attirant pourtant. Ou bien s'agissait-il seulement de l'alcool ? Shit. Elle n'avait définitivement pas besoin de penser à tout cela maintenant. La seule chose qui comptait à ce moment là était de récupérer son rouge à lèvre et d'en finir définitivement avec cet endroit, et surtout, avec lui. Et la déception dans ses yeux en ouvrant la porte avait été si manifeste qu'elle savait qu'il partageait son envie de mettre tout ça derrière eux. Cela étant dit, ce fait, bien qu'il aurait dû la rassurer, la piquait dans son orgueil, et lui inspirait encore plus de ressentiment à l'égard du personnage. Il était indispensable pour sa santé mentale qu'elle parte rapidement.

Il ne lui facilita pas la tâche en avançant d'un pas vers elle - et sa réaction fut automatique, elle recula de manière très synchronisée pour maintenir la distance de sécurité. Le son du claquement de porte fut  comme une provocation à ses oreilles. Tout comme les mots qui sortirent de sa bouche par la suite. Amoureuse ? Quelle bonne blague. S'il imaginait un seul instant qu'elle avait pu développer  le moindre sentiment positif à son égard... Voilà quelque chose sur lequel elle allait, à son tour, pouvoir rebondir. Conserver son sourire ne suffisait pas. Elle n'allait pas se laisser intimider par cette brute. Ignorant la petite voix qui lui intimait de ne pas faire de vague et de se mettre en sécurité, elle battit des cils de manière exagérée  et attrapa une de ses mèches pour la faire rouler entre ses doigts. Son ton se fit doux. « Eh bien c'est vrai que depuis cette nuit là je ne pense qu'à ça... Ça m'obsède, je te jure. Je ne sais plus quoi faire. » Petite souris elle n'était pas. S'il défiait son ego, elle en ferait autant.  « Je ne sais pas comment c'est arrivé, j'en suis la première surprise, crois-moi. » Elle déporta volontairement son regard sur le torse de son homonyme, mordant légèrement sa lèvre inférieure, parfaite imitation de ce qu'aurait pu être une forme de désir. Elle battit à nouveau des cils en relevant les yeux. « Cette nuit là, j'ai...» elle poussa un léger soupir pour accentuer son effet dramatique. « Perdu mon Rouge Coco. » Elle acheva sa phrase avec un haussement de sourcil tout en relâchant sa mèche. Sa main droite se glissa dans la poche de son sweatshirt et en sortit son paquet de cigarettes, duquel elle en tira une. « J'étais bourrée, en effet. Il a dû tomber de ma poche ou quelque chose comme ça. Je venais juste pour le récupérer, pas pour les montagnes russes. J'ai eu ma dose, merci. » Elle pouffa doucement en levant les yeux au ciel avant de porter la cigarette à sa bouche et de l'allumer.  Voilà, cette réaction lui ressemblait déjà plus. Elle se détendit un peu. Maintenant qu'elle lui avait ôté ce doute de la tête, peut être qu'il allait simplement lui rendre son rouge à lèvre et qu'ils s'en tiendraient là tous les deux. C'est ce qu'elle espérait. Elle eut un petit mouvement de tête en direction de la porte, derrière lui. « Tu l'aurais pas retrouvé par hasard ? » Elle pria pour que la réponse soit oui. Premièrement car il n'avait manifestement aucune envie qu'elle remette les pieds chez lui - et réciproquement - et deuxièmement car elle l'imaginait mal, de fait, la laisser fouiner chez lui à la recherche du Rouge Coco égaré.

__________________________

Life is one big party when you're still young
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Skin peeling - ft Sacha Empty
MessageSujet: Re: Skin peeling - ft Sacha   Skin peeling - ft Sacha Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Skin peeling - ft Sacha
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: southern district :: maisons-
Sauter vers: