AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 lies lies lies (tahlia)

Aller en bas 
AuteurMessage
Cleo Stuart
Cleo Stuart
MESSAGES : 425
ICI DEPUIS : 16/01/2019
CRÉDITS : (c) gajah
COMPTES : violet + blanche + bella + brooke + beth
STATUT : coeur qui oscille entre la raison et la tentation
lies lies lies (tahlia) Empty
bowenien
MessageSujet: lies lies lies (tahlia)   lies lies lies (tahlia) EmptySam 9 Mar 2019 - 11:16



Un pas de plus vers le mensonge, elle s’était enfoncée dans ce tourbillon futile qui lui servait d’alibi afin de protéger sa véritable identité. Mentir, elle le faisait tous les soirs. Ses clients, dupes, buvaient les paroles de la blonde sans même s’apercevoir qu’elle leur servait des histoires préconçues de toutes pièces sans scrupule sur un plateau d’argent. En général, elle ne les revoyait pas et ses mensonges finissaient par se dissoudre dans l’univers sans vraiment laisser de traces. Mais cette fois, ce n’était pas à un client que Cleo avait décidé de maquiller la vérité, mais bien à son entourage, qui plus est sa plus vieille amie. C’était avec la gorge nouée de lui faire à nouveau le coup que l’escorte avait refusée d’aller voir la dernière comédie romantique qui était parue au cinéma avec Tahlia, sous prétexte qu’elle ne sentait pas bien. Une vilaine grippe, sûrement attrapée de l’un de ses patients à l’hôpital, qu’elle avait dit. Baliverne. Ce soir, la belle blonde avait été engagée pour une soirée importante à Sydney. Le client payait bien, le gain était attirant, la belle s’était laissé avoir par le bien monétaire que représentait cette sortie sans réellement penser qu’un jour elle aurait à s’expliquer. Mais des mensonges, à Tahlia, ce n’était pas la première fois que Cleo en racontait. Et bien qu’au début la belle s’en sortait sans égratignures, la policière était pas mal moins crédule que ses clients. Elle semblait douter, remettre en question les avancements de son amie qui n’était à présent presque jamais disponible en soirée : besoin de repos, malade, heures supplémentaires à l’hôpital, elle les avait toutes sorties. L'internat à l'hôpital était une bonne excuse, mais venait un moment où la pédiatre avait épuisé tous les excuses possibles concernant son lieu de travail.
Habillée d’une robe en satin grise aux bretelles fines, Cleo avait inséré sa clé dans la serrure de son appartement, ses escarpins gris claquant sur le porche d’entrée. Il n’y avait plus vraiment une minute à perdre, la belle était déjà légèrement en retard et elle était persuadée que son client n’apprécierait guère de la voir arriver après tous les invités. Alors qu’elle tournait les talons, descendant l’escalier menant à la rue, la blonde entendit résonner son nom dans un écho. Merde, et si c’était Tahlia ? Impossible, elle se faisait des idées, prise dans la paranoïa que ses histoires avaient créée. La blonde se retourna vers la voix qui l'avait interpelé, visage neutre, pour y découvrir la grande brune au regard perplexe, plein d'incompréhension. Tahlia? Coincée la main dans le sac, sans issue, la blonde regardait son amie avec un sourire sincèrement désolé à la commissure de ses lèvres. Comment allait-elle se sortir d'un tel embarras ? Les mensonges avaient surement nettement durées.


Dernière édition par Cleo Stuart le Lun 18 Mar 2019 - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tahlia Wates
Tahlia Wates
MESSAGES : 11261
ICI DEPUIS : 14/03/2016
CRÉDITS : Strangehell/Aelya ♥ (ava), Mars (sign), chrysalis (icon)
COMPTES : Ella, la mère célibataire débordée
STATUT : Attirée par l'inaccessible.
lies lies lies (tahlia) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: lies lies lies (tahlia)   lies lies lies (tahlia) EmptyDim 17 Mar 2019 - 17:03

Une comédie romantique au cinéma ? Voilà un programme qui ne correspondait pas vraiment à Tahlia. Le fait d'être en couple n'avait pas rendu notre policière plus fleur bleue. Mais c'était l'occasion d'organiser une soirée filles avec l'une de ses plus vieilles amies. Cleo. Les deux jeunes femmes ne se voyaient pas énormément ces derniers temps, souvent prises par des emplois du temps bien chargés. Ou plutôt devrait-on dire l'emploi du temps chargé de Cleo. C'était souvent elle qui émettait des refus de sortir. Alors, quand Tahlia reçut ce texto au sein duquel la blonde lui annonçait qu'elle était malade, la jeune policière ne put retenir ce long soupir. Encore une excuse de plus. L'excuse de trop. Elle était souvent malade ces derniers temps, Cleo. Soit son amie avait un organisme très fragile, soit elle se fichait d'elle. Les soupçons de Tahlia se faisaient plus présents et c'était bien une chose qu'elle détestait. Elle détestait douter de ses amis. Et elle détestait les mensonges. Elle répondit un simple « ok » au texto de son amie, afin de faire part de sa froideur et de son mécontentement. Et puis Tahlia tourna dans son appartement, des heures et des heures, l'esprit tourmenté par ces questionnements qui se faisaient plus courants. Avait-elle fait quelque chose qui avait déplu à Cleo, si bien qu'elle n'avait plus envie de voir la brune ? Lui cachait-elle quelque chose de plus grave ? Ou bien était-elle tout simplement malade, comme elle le disait dans son message ? N'arrivant pas à avoir de réponses à ses questions, Tahlia se leva de son canapé où elle s'était affalée, attrapa son petit perfecto et quitta l'appartement, clés de voiture en main afin de rejoindre la rue où Cleo habitait. Elle fit cependant un détour chez leur traiteur préféré pour acheter ces pots à soupe qu'elles aimaient tant et qui réconforteraient sûrement son amie malade. Voilà une bien belle attention pour la policière qui risquait de tomber de bien haut. Arrivée dans le quartier, Tahlia vit une silhouette blonde descendre les escaliers de l'immeuble où vivait Cleo. La brune fronça les sourcils et accéléra le pas. Le prénom de Cleo franchit les lèvres de la brune, ce qui eut le mérite de stopper la silhouette qui s'éloignait. Effectivement, c'était bien Cleo. Tahlia la rejoignit en quelques pas, le visage fermé et le regard noir. Elle la regarda de haut en bas, dans cette robe grise, ce qui la fit arquer un sourcil alors qu'elle lança, avec froideur : « Je te trouve bien habillée pour une personne qui est censée avoir la grippe. » Elle releva le regard vers elle et ajouta : « Ou alors, c'était juste une fausse alerte et tu t'es dit que tu n'allais quand même pas louper ta grosse soirée... » Tahlia afficha un sourire presque mesquin sur les lèvres, elle avait envie de la mettre mal-à-l'aise.

__________________________

     


‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Pour toi, je ferais parler la poudre jusqu'à c'que mon chargeur soit vide. Je suis prise dans ton avalanche, je m'éteindrai si tu m'exiles. À la lisère des alizés ne reste que l'odeur de la pluie.☾☾  // par mars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleo Stuart
Cleo Stuart
MESSAGES : 425
ICI DEPUIS : 16/01/2019
CRÉDITS : (c) gajah
COMPTES : violet + blanche + bella + brooke + beth
STATUT : coeur qui oscille entre la raison et la tentation
lies lies lies (tahlia) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: lies lies lies (tahlia)   lies lies lies (tahlia) EmptyMar 19 Mar 2019 - 15:06

Tahlia n'avait pas besoin de répliquer, sans son sourire mesquin bien placer pour mal aisé la blonde, Cleo se sentait déjà fautive bien trop habillée pour une personne soi-disant malade. Prise la main dans le sac, comme une enfant qui venait de faire une énorme bêtise et qui souhaitait la réparer pour éviter d'ébrécher sa relation avec ses parents, le vide se cachait dans ses yeux. Elle ne savait que répondre pour réparer la situation. Dans tous les cas, il n'y avait ni bonne ni mauvaise réponse, Tahlia savait bien qu'elle lui avait raconté des bobards. La comédie romantique n'étant qu'un prétexte pour passer du temps avec sa vieille amie, la brune n'aurait pas été offusquée d'un changement de plans. Elles auraient pu aller manger une pizza, regarder un film à la maison, sortir prendre un verre. Ce n'était pas bien important, tant qu'elles se retrouvent, ensemble, entre copines. Mais Cleo n'avait pensé qu'à elle, qu'à ce qu'elle manquait si elle acceptait, laissant l'emploi qu'elle occupait dicter ses envies. Bien évidemment qu'elle aurait préféré passer une soirée entre filles plutôt que de revêtir cette robe bien trop ajustée et ses talons aiguilles qui lui faisaient mal aux pieds, mais sans argent, sans cet emploi qui payait bien, Cleo ne pouvait s'offrir le luxe de ce genre de soirées amusantes, de soirées où elle entretenait ses amitiés. Elle avait des factures à payer, elle avait un loyer, des frais de scolarité, mais aussi un engagement envers l'agence. Elle ne pouvait pas lâcher maintenant, elle ne pouvait pas tout décider. Si elle le pouvait, la blonde aurait déjà quitté cet emploi qui ne lui plaisait pas, mais c'était plus compliqué que cela. Elle avait un contrat, elle avait un engagement qu'elle devait honorer. Le regard de la brune était noir, sévère. Il ne cachait pas sa frustration. Cleo baissa la tête, comme un chien qui se faisait réprimander, pris au piège entre la vérité et les mensonges. Elle se lassait de mentir, de se sauver de ce genre de situation par des excuses qui n'étaient pas valables, mais elle ne pouvait tout de même pas admettre à voix haute qu'elle gagnait sa vie en vendant sa compagnie à des hommes qu'elle ne connaissait pas. C'était absurde, irréel, incompréhensible. Surtout pour Tahlia, policière, elle se devait de faire régner l'ordre et la justice, comment pourrait-elle cautionner que son amie de toujours vendait sa personne au plus offrant pour l'instant d'une soirée? C'est pas ça... Répondit-elle simplement, sans vraiment d'explications plus légitimes à lui offrir. C'est plus complexe. Cleo soupira longuement, coupable. Mais tu as raison, c'est vrai, je ne suis pas vraiment malade. C'était le premier pas vers la vérité, Cleo offrait une partie de la vérité à son amie, espérant qu'elle puisse la comprendre, espérant qu'elle soit ouverte à recevoir la suite de son histoire qui était bien plus compliqué qu'une simple soirée trop importante.

__________________________


searching for a destiny that's mine. there's another place another time. touching many hearts along the way. hoping that I'll never have to say : it's just an illusion.

(anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tahlia Wates
Tahlia Wates
MESSAGES : 11261
ICI DEPUIS : 14/03/2016
CRÉDITS : Strangehell/Aelya ♥ (ava), Mars (sign), chrysalis (icon)
COMPTES : Ella, la mère célibataire débordée
STATUT : Attirée par l'inaccessible.
lies lies lies (tahlia) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: lies lies lies (tahlia)   lies lies lies (tahlia) EmptyJeu 21 Mar 2019 - 10:10

L'instinct de Tahlia ne la trompait jamais, ou rarement. Quand des doutes persistaient, il était rare que la brune laisse couler... bien au contraire. Elle partait souvent à la recherche de la vérité, quitte à faire voler en éclats ses relations. La policière avait, en effet, perdu pas mal de monde dans son entourage, mais cela ne la dérangeait pas. Elle préférait être seule, plutôt que de s'entourer d'hypocrites ou de menteurs. Mais s'il y en avait bien une qu'elle n'imaginait pas lui mentir, c'était Cleo. Les deux jeunes femmes se connaissaient depuis longtemps, très longtemps. Elles avaient partagé des bons, comme des mauvais moments. Même quand Elijah était présent, Tahlia n'avait jamais fait de différences entre ses deux amis, même si le frère et la sœur n'étaient pas toujours dans la bonne entente. Mais elle sentait bien que, ces derniers temps, Cleo s'éloignait d'elle, inventant des excuses qui commençaient à devenir bien trop grosses pour être crédibles. Cette fois, c'était la fois de trop. Tahlia ne voulait pas sombrer dans une espèce de paranoïa, à se demander si son amie lui disait la vérité sur cette prétendue grippe. Alors, elle voulut en avoir le cœur net  en prenant la direction du quartier où vivait Cleo. Le timing fut parfait et la vérité sauta aux yeux de la policière, puisque la blonde sortit à l'instant même où Tahlia fit son irruption dans le quartier. Le visage de Cleo se décomposa et Tahlia sentit rapidement la culpabilité envahir son amie quand elle arriva à sa hauteur. Evidemment, la policière se permit une ou deux remarques bien placées, qui montraient qu'on ne la dupait pas. Cleo avait le visage baissé, comme l'enfant qui venait d'être pris sur le fait. Tahlia, quant à elle, gardait son regard rivé sur elle. Un regard où l'on pouvait lire de la déception, mêlée à une pointe de tristesse. Elle voulait des explications. Des explications qui allaient être visiblement difficiles à obtenir. Elle arqua un sourcil quand Cleo évoqua des raisons plus complexes : « Complexe ? » répéta-t-elle, interrogatrice. « Complexe au point d'avoir à me mentir ? »  Mais oui, elle lui affirma ne pas être malade. Tahlia se mit à rire, d'un rire jaune. « Je l'avais remarqué, mais merci de me le confirmer. » lâcha-t-elle, froidement. Puis elle ajouta, toujours sur le même ton : « Tu sais, Cleo, si tu avais mieux à faire, tu n'avais qu'à me le dire franchement, je ne t'en aurais pas voulu. Et je ne serais là comme une stupide, avec ce bol de soupe parce que je voulais te faire plaisir. » Cleo devait se sentir bête, mais c'était pareil pour Tahlia. Elle avait l'impression qu'on se jouait d'elle, encore une fois. Landon n'avait peut-être pas tord sur le fond, il fallait vraiment qu'elle arrête de s'intéresser aux autres... Cela ne lui réussissait pas.

__________________________

     


‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Pour toi, je ferais parler la poudre jusqu'à c'que mon chargeur soit vide. Je suis prise dans ton avalanche, je m'éteindrai si tu m'exiles. À la lisère des alizés ne reste que l'odeur de la pluie.☾☾  // par mars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleo Stuart
Cleo Stuart
MESSAGES : 425
ICI DEPUIS : 16/01/2019
CRÉDITS : (c) gajah
COMPTES : violet + blanche + bella + brooke + beth
STATUT : coeur qui oscille entre la raison et la tentation
lies lies lies (tahlia) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: lies lies lies (tahlia)   lies lies lies (tahlia) EmptyLun 25 Mar 2019 - 20:34

Cleo jeta un oeil à ce que son amie portait dans ses mains, son coeur se serra encore plus fort. Elle était un monstre, un horrible monstre. Sa copine de toujours volait à son chevet, soupe en main, et la blonde n'avait trouvé comme remerciement que des mensonges à lui servir sur un plateau d'argent. Elle était ignoble et il fallait que ça cesse. Il fallait qu'elle se délivre de son secret, de ce qui lui mangeait son énergie à force de couver ses allés et venus entre les galas et les soirées caritatives, ce qui expliquait les cernes sous ses yeux bien plus prononcés que celles qui marqueraient habituellement son visage si elle ne bossait qu'à l'hôpital. C'était difficile, ça lui demandait beaucoup de courage, il fallait accepter le jugement de celle qui la connaissait mieux que personne dans cette petite ville, mais il fallait bien commencer quelque part. Cleo ne pouvait plus accepter les regards de déceptions qui se posaient sur elle alors qu'elle s'enfonçait en décrivant de complexe la situation qui encadrait toutes ses contrevérités. Tahlia empruntait les mots de son amie, les répétant en appuyant bien assez sur les syllabes pour enfoncer le couteau bien creux dans la plaie que la blonde s'était elle-même ouverte. L'interne soupira avant de reprendre. Complexe au point de mentir pour me protéger, oui... La discussion n'était pas gagnée d'avance et si la policière voulait aller au fond des choses il faudrait que toutes les deux versent un peu d'eau dans leurs vins. Non, Tahlia. C'est pas ça. Crois-moi, j'aurais préféré être avec toi ce soir que de revêtir cette tenue ridicule... Elle désignait sa robe de soirée qui était beaucoup trop ajustée à son goût et ses escarpins qui rendaient ses talons meurtris. Et pour se sentir bête, elle l'était. Elle échappa un nouveau soupir. C'est fini les mensonges... je vais tout t'expliquer, même si ça en coûte notre amitié... Commença-t-elle l'émotion dans les yeux, la voix tremblante. Mais pas ici. Cleo regarda autour comme si quelqu'un les observait. Paranoïaque, elle s'imaginait que ses voisins avaient découvert son secret. Même si l'escorting était légal en Australie, bien des gens en jugeaient encore les pratiquantes. Tu veux bien entrer, je t'en pris ? La policière se montrerait surement hésitante à entrer, mais elle ne le regretterait pas. Cleo était sur le point de lui dire la vérité, toute la vérité, juste la vérité. Je te dois bien ça... Tahlia finit par accepter d'entrer. Cleo lui servit un verre de vin d'une bouteille qu'elle avait entamée la veille avant d'aller rapidement retirer le chic textile qui l'habillait. Elle agrippa un short en jean et un débardeur blanc qui traînaient sur son lit avant de rejoindre son amie à la cuisine. Il beaucoup trop tard pour aller à son rendez-vous, elle le savait bien, elle allait devoir s'expliquer à l'agence, elle allait devoir rembourser les miles dollars qu'on lui avait versés pour cette soirée, mais la discussion était plus que nécessaire. La blonde prit place devant Tahlia qui la regardait, le feu dans les yeux, impatiente, irritée. Elle avait raison de l'être, depuis plus de cinq ans Cleo lui avait caché la vérité. Au début, elle mentait moins, parce qu'elle acceptait moins de clients, parce qu'elle était incertaine de vouloir s'impliquer dans cet engrenage qui ne cessait de tourner, ce cercle vicieux qui l'avait mené jusqu'ici. Ce que j'ai à te dire est loin d'être facile et il se peut que tu m'en veuilles, encore plus que de t'avoir menti. J'espère seulement que tu sauras comprendre ou tu moins que tu tenteras de comprendre ce qui m'a mené jusqu'ici. Cleo sourit à son amie, un sourire triste. Elle se mettait enfin à nu. Je suis escorte. Les mots étaient sortis de sa bouche pour la première fois, c'était à la fois effrayant et délivrant.

__________________________


searching for a destiny that's mine. there's another place another time. touching many hearts along the way. hoping that I'll never have to say : it's just an illusion.

(anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tahlia Wates
Tahlia Wates
MESSAGES : 11261
ICI DEPUIS : 14/03/2016
CRÉDITS : Strangehell/Aelya ♥ (ava), Mars (sign), chrysalis (icon)
COMPTES : Ella, la mère célibataire débordée
STATUT : Attirée par l'inaccessible.
lies lies lies (tahlia) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: lies lies lies (tahlia)   lies lies lies (tahlia) EmptyLun 8 Avr 2019 - 10:00

Dépitée. Exaspérée. Les mots étaient si faibles pour qualifier la grandeur de sa déception. Alors que Tahlia avait habitué Cleo à des éclats de voix – elle avait souvent vu la brune s'énerver pour moins que cela – la policière semblait, aujourd'hui, baisser les bras. Elle n'avait plus la force de se battre, de chercher la vérité, de faire des efforts. Elle perdait trop dans ces histoires. Bien trop. Alors, elle préférait abdiquer, se disant qu'il valait mieux tourner les talons et rentrer chez elle pour terminer cette journée horrible. Pourtant, Tahlia resta là, intriguée par les nouvelles paroles de son amie. Cleo affirmait qu'elle avait eu besoin de mentir. Mais ce n'était pas des mensonges faits à la va-vite. Elle devait mentir pour se protéger. La brune fronça les sourcils, ses yeux verts se teintant d'une lueur curieuse. Cleo avait su lâcher les bons mots pour attirer l'attention de la policière. Se protéger. Tahlia elle-même avait dû mentir à plusieurs reprises pour se protéger, à l'époque où elle était avec Elias et où elle devait cacher les marques des coups qu'il laissait sur son corps. Elle avait dû mentir à ses proches pour ne pas qu'il y ait de représailles, elle avait dû mentir à Elias pour ne pas qu'il s'en prenne à elle. « Te protéger de quoi ? » demanda-t-elle dans un murmure. Etait-ce si grave au point de craindre l'avis de Tahlia ? Dans quelle galère Cleo s'était elle embourbée ? Autant de questions qui tournaient dans l'esprit de la brune et auxquelles les paroles de son amie n'apportaient pas de réponses. Elle aurait préféré passer la soirée avec elle, plutôt que de revêtir cette robe, disait-elle. Tahlia l'observait, silencieuse. Son regard était interrogateur, mais aucun mot ne sortait de sa bouche. Elle ne voulait pas lui tirer les vers du nez. Si elle avait confiance en Tahlia, c'était à Cleo de prendre l'initiative de lui dire la vérité, rien que la vérité. Et étrangement, la blonde prit cette initiative. Elle lui promit de tout lui dire, peu importait les conséquences. Qu'est-ce qui pouvait bien coûter leur amitié ? Tahlia était une personne très loyale. La seule chose qu'elle n'acceptait pas, c'était la trahison. Alors, à moins de coucher avec son mec, elle ne voyait pas d'autres raisons de lui en vouloir. En la voyant tremblante, peu sûre d'elle, Cleo commença à briser la carapace que Tahlia voulait instaurer à cet instant. « Tu m'inquiètes, Cleo. » rétorqua-t-elle, en ne la quittant pas du regard, alors que la blonde observait autour d'elle, comme si elle craignait d'être entendue. Qu'avait-elle fait ? D'abord hésitante, la curiosité et l'inquiétude furent cependant plus fortes que tout, si bien que la jeune Wates accepta de la suivre et d'entrer dans son appartement. Cleo servit deux verres de vin, les mains tremblantes, avant de s'éclipser de la pièce pour revenir, changée de la tête aux pieds. Là, Tahlia reconnaissait davantage son amie. Alors que Cleo s'installa face à elle, Tahlia garda son regard perçant posé sur elle. Parfois, son regard était plus parlant que ses  mots et Cleo le savait mieux que quiconque. Heureusement, la blonde ne laissa pas le silence s'instaurer, un silence qui aurait davantage irrité Tahlia, qui l'était déjà bien assez. Mais Cleo n'alla pas directement au but. Elle lui sortit tout un discours sur leur amitié qui risquait d'en prendre un coup. Elle espérait que Tahlia la comprenne. Avec de tels mots, la policière comprit que son amie s'était engagée dans quelque chose qui n'était pas ancrée dans les mœurs. Enfin, Cleo lâcha le morceau. Trois mots qui surprirent Tahlia, qui écarquilla les yeux. « Pardon ? » reprit-elle, hébétée. Cleo était escort-girl. Voilà qui expliquait les soirées annulées, les justifications ratées. Tahlia s'appuya contre le dossier du canapé, bras croisés contre la poitrine. Elle ne savait pas quoi penser de cela. Elle tombait de haut, à vrai dire. « ça fait combien de temps que tu fais ça , Cleo ? » Mais ce n'était pas la question qui lui brûlait le plus les lèvres. Une question que Tahlia lâcha rapidement : « Et pourquoi ? » Dans quelle galère s'était-elle mise pour offrir sa compagnie à des hommes ?!

__________________________

     


‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Pour toi, je ferais parler la poudre jusqu'à c'que mon chargeur soit vide. Je suis prise dans ton avalanche, je m'éteindrai si tu m'exiles. À la lisère des alizés ne reste que l'odeur de la pluie.☾☾  // par mars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleo Stuart
Cleo Stuart
MESSAGES : 425
ICI DEPUIS : 16/01/2019
CRÉDITS : (c) gajah
COMPTES : violet + blanche + bella + brooke + beth
STATUT : coeur qui oscille entre la raison et la tentation
lies lies lies (tahlia) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: lies lies lies (tahlia)   lies lies lies (tahlia) EmptyJeu 2 Mai 2019 - 13:35

C'était bien ça qui peinait le plus la blonde, de réaliser que son amie qui, toujours le coeur dans ce qui était important pour elle, se battait quitte à faire des éclats de voix, aujourd'hui, semblait lâcher prise sur leur amitié, sur tout ce qu'elles avaient vécu. Petites, elles étaient presque inséparables, toujours à trainer ensemble, à parler des garçons du lycée qui chamboulaient leur coeur, mais aussi de leurs problèmes plus intimes. Toujours comme des soeurs, excepté lorsque Tahlia trouvait réconfort dans les bras de son frère. Là, Cleo s'effaçait. Parce qu'entre Elijah et elle, rien n'était de nature évidente. C'est sans doute ce qui la motiva à parler, à donner des indices discrets dans ses paroles, juste pour lu faire comprendre qu'elle voulait ouvrir son coeur à son amie, mais pas ici, pas dans la rue. Il fallait se protéger, c'était ce qu'elle lui avait dit et tout de suite la brune apaisa son visage crispé et visiblement irrité, lassé de la situation, pour laisser afficher une curiosité. Ma vie privée.., affirma-t-elle sur le même ton que son amie. Mais c'était tout ce qu'elle saurait, là sur ce perron, devant la maison où tout le monde pouvait entendre. Elle l'invita à entrer, Tahlia la suivi non pas sans une méfiance. Elle voulait savoir, mais elle gardait non loin le but de sa visite en laissant bien comprendre à la blonde qu'elle ne se laisserait pas berner.
Après s'être changé dans une tenue qui lui collait plus à la peau et avoir servi un verre de vin à son invité, Cleo s'installa près d'elle sur le canapé et brise le court silence qui s'était imposé entre elles. Elle avait peur, peur d'être jugé, peur qu'on lui dise comment vivre sa vie. Quand elle avait été prise en flagrant délit par son frère, c'était ce qu'il s'était permis de faire. Elijah, l'homme d'affaires, le couturier estimé et accompli qu'il était l'avait jugé, et pas seulement du regard. Par ses paroles, par les mots qui l'avaient rabaissé, par ses opinions sur le métier qu'elle avait choisi pour se payer une vie qui avait du sens, pour atteindre son rêve d'un jour vivre de la médecine. Cleo préférait l'aviser, avant de voir son regard s'assombrir, celui qui parlait plus qu'avec des mots et de comprendre qu'elle avait déçu son amie la plus ancienne. Pardon, répondit-elle quand ces trois petits mots, qui avaient pourtant beaucoup de force, étaient finalement sortis. Son visage changea, mais la blonde ne put l'analyser. Tahlia semblait confuse, entre la compréhension et le choc. Cleo baissa les yeux alors que la brune lui demandait l'historique de sa décision. Quand, pourquoi, comment, toutes des questions auxquelles la pédiatre s'attendait. Elle ferma les yeux un instant, histoire de remettre les événements en ordre dans sa mémoire. C'était maintenant tellement encré en elle, qu'il fallait tenter de s'en souvenir le plus fidèlement. Cinq ans..., lâcha-t-elle dans un souffle, après avoir bien calculé. C'est arrivé un peu comme une délivrance pour moi, même si ça sonne bizarrement... Elle ouvrit finalement les yeux pour prendre une gorgée de vin, l'encourageant à poursuivre. Parce qu'à cette époque, j'avais vraiment besoin d'argent pour payer la faculté de médecine. Je travaillais beaucoup trop au casse-croûte et un peu partout à la fois pour amasser un peu d'argent, mais ce n'était pas suffisant. Puis, une amie de la fac m'a parlé de son travail, elle disait que ça rapportait gros, que c'était pas trop demandant. J'ai été... Naïve de croire que c'était simple. Au départ, j'y croyais. Mais, à force, j'ai dû cacher, mentir, un peu parce que j'avais honte d'offrir ma compagnie contre de l'argent...


__________________________


searching for a destiny that's mine. there's another place another time. touching many hearts along the way. hoping that I'll never have to say : it's just an illusion.

(anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tahlia Wates
Tahlia Wates
MESSAGES : 11261
ICI DEPUIS : 14/03/2016
CRÉDITS : Strangehell/Aelya ♥ (ava), Mars (sign), chrysalis (icon)
COMPTES : Ella, la mère célibataire débordée
STATUT : Attirée par l'inaccessible.
lies lies lies (tahlia) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: lies lies lies (tahlia)   lies lies lies (tahlia) EmptyLun 27 Mai 2019 - 10:27

Cleo ne méritait pas cela. Elle ne méritait pas que Tahlia abandonne. Cela faisait tant d'années qu'elles se connaissaient. Tant d'années qui devraient pousser la brune à en savoir plus, à laisser sa déception de côté pour gratter la carapace instaurée par son amie. Mais Cleo arrivait au mauvais moment. Elle arrivait au point de non-retour, celui où Tahlia ne parvenait plus à se protéger, à ne plus se laisser abattre par les problèmes de ses amis. Elle avait des problèmes, elle aussi, et elle n'arrivait plus à faire la part des choses, à rester neutre pour être la plus présente possible pour ses amis. Cleo avait dû le sentir puisque ce fut la blonde qui prit les devants. Finis les mensonges, elle était prête à tout dire à Tahlia. La policière fronça les sourcils quand la jeune femme avoua qu'elle devait se protéger. Qu'elle devait protéger sa vie privée. Qu'avait-elle fait ? Sur cette question qui tournait dans son esprit, la jeune Wates abdiqua et emboîta le pas de celle qui avait bien trop attisé sa curiosité. Une fois chez Cleo, une fois qu'elle s'était débarrassée de sa tenue d'apparat pour une tenue qui lui correspondait bien plus, Cleo avait pris place près de Tahlia. Le regard de la brune la jugeait. Elle attendait qu'elle lâche le morceau. Ce qu'elle fit sans plus attendre... et ce fut là que Tahlia tomba de haut. Jamais elle n'aurait pensé cela. Jamais elle n'aurait imaginé que Cleo était escort-girl. Les yeux verts de la brune, auparavant froids et impassibles, s'illuminaient désormais d'une lueur de surprise, mêlée à de l'inquiétude, à de la curiosité. Tant d'émotions qui se bousculaient en elle, tout comme ce tas de questions qu'elle avait envie de poser. Notamment, le nombre de mois qu'elle faisait cela. Tahlia minimisait la situation. Elle pensait que Cleo s'était engagée dans un univers qui la dépassait depuis peu de temps. Alors quand son amie annonça que cela faisait cinq ans, Tahlia répéta ces mots, encore plus confuse : « Cinq ans?! » Cinq ans qu'elle menait tout le monde en bateau. Cinq ans qu'elle affrontait ça, seule. Cleo reprit la parole, lui exposant ses raisons. Tahlia resta silencieuse pendant tout ce temps, afin de respecter et d'écouter pleinement ce qu'elle avait à dire. Mais elle ne pouvait s'empêcher de penser que c'était de l'argent facile. De l'argent sale. Mais après tout, qui était-elle pour penser cela ? Elle n'avait jamais été dans une telle situation. A 21 ans, elle était déjà policière. Avant cela, elle avait enchaîné les petits boulots pour arrondir les fins de mois. Mais elle n'avait jamais connu la vraie galère. « Pourquoi tu ne l'as pas dit, Cleo ? On aurait peut-être pu t'aider... et tu... tu ne serais pas là à vendre ta compagnie à des hommes. » On sentait le jugement dans la voix de Tahlia, malgré le fait qu'elle ne voulait pas que cela s'entende. Mais n'oublions pas que Tahlia était la femme indépendante dans sa splendeur, qui prônait la liberté des femmes, le droit de faire ce que l'on voulait faire de sa vie, de disposer de son corps comme on le souhaitait. Instrumentaliser son corps contre son gré était l'un des fléaux qu'elle voulait combattre. Enfin... pour Cleo, était-ce vraiment contre son gré ? Ou finalement, trouvait-elle que c'était le bon moyen de gagner quelques sous en plus ? Tahlia ne saurait le dire et n'osait pas poser cette question. Mais il y avait une autre question qui lui brûlait les lèvres et sur laquelle elle ne pouvait pas faire l'impasse. « Tu ne vends quand même pas ton corps, Cleo ? » La frontière entre les deux était mince. Bien trop mince.

__________________________

     


‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Pour toi, je ferais parler la poudre jusqu'à c'que mon chargeur soit vide. Je suis prise dans ton avalanche, je m'éteindrai si tu m'exiles. À la lisère des alizés ne reste que l'odeur de la pluie.☾☾  // par mars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleo Stuart
Cleo Stuart
MESSAGES : 425
ICI DEPUIS : 16/01/2019
CRÉDITS : (c) gajah
COMPTES : violet + blanche + bella + brooke + beth
STATUT : coeur qui oscille entre la raison et la tentation
lies lies lies (tahlia) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: lies lies lies (tahlia)   lies lies lies (tahlia) EmptyJeu 30 Mai 2019 - 10:10

Elle pouvait comprendre, Cleo, elle pouvait comprendre que les gens l'abandonnent. Elle avait fait durer le mensonge de longues années, elle s'était même presque isolée, coupée des gens, parce que concilier ton travail et ses obligations à sa vie sociale n'avait rien de simple. Elle passait le plus clair de son temps à l'hôpital, à faire de longues heures de travail ingrat, à se faire observer par les médecins qui, eux, sont déjà passés par le chemin de la blonde, qui, eux, ont déjà leur licence. Et quand c'était enfin terminé, elle enchainait son deuxième quart, dans sa robe de soirée, sourire aux lèvres, sulfureuse comme pas deux, pour le plaisir de ces hommes-là qui lui permettaient de payer ses dépenses. Un peu prise au piège dans l'engrenage qui ne cessait de tourner, Cleo n'avait jamais pu s'en sortir. Elle avait pris goût à cet argent. Ça sonnait probablement étrange aux oreilles des acteurs extérieurs de la situation, mais ce mode de vie, c'était rendu le sien. Et, au-delà de tout cela, elle n'avait plus réellement de temps pour elle. Plus de temps pour se vautrer sur le canapé, chips en main, devant une comédie romantique; plus de temps pour une après-midi shopping entre filles, à Sydney; plus de temps pour sortir manger le vendredi soir, ni le samedi, ni le jeudi d'ailleurs; plus de temps pour rien, excepté son travail. Et c'était bien ça le problème. C'est qu'à force de mentir, à force de trouver des excuses toutes plus ridicules les unes que les autres, après mûres analyses, elle allait tout perdre. À commencer par Tahlia. Lui avouer son secret, ce qu'elle gardait en elle depuis beaucoup trop longtemps, c'était effrayant. Chaque fois qu'elle en avait parlé, elle s'était attiré les foudres des jugements et des préjugés. Ça avait été le cas avec Elijah, d'ailleurs, qui avait découvert son secret bien malgré elle et qui, comme elle l'avait prédit, lui avait fait vivre une colère noire pour avoir choisi cette avenue-là. Mais personne ne pouvait comprendre réellement l'état d'esprit dans lequel elle avait été, cette première fois, quand elle avait choisi de s'enrôler dans ce métier, personne ne s'était demandé si, au départ, elle en avait réellement eu envie. On ne faisait que la malmener pour les choix faits, tant pis pour les explications, trop compliqués d'essayer de comprendre son parcours. La peur de tout perdre, c'est ça qui l'avait motivé. Maddox aussi avait eu ce genre de réaction, mais il avait vite changé son fusil d'épaule et, par chance, il avait été le seul, jusqu'à présent, à tenter de sonder la personne qu'elle était réellement. Cleo n’espérait que Tahlia le soit aussi, ce genre de personne, à sonder qui elle était vraiment, à passer outre ses mauvais choix. Mais quand elle répéta le nombre d'années depuis lequel Cleo pratiquait cet emploi, elle comprit bien rapidement que la brune n'en était pas encore là, à tout accepter sans préjugés. La blonde hocha la tête, comme pour confirmer qu'elle avait bien entendu. Depuis ma première année en médecine, à vrai dire, précisa-t-elle pour lui faire comprendre que, en réalité, si elle avait commencé, c'était à cause de ça, à cause du prix ahurissant de ses études. Parce que personne n'aurait compris, ajouta la blonde, en soupirant. Et Tahlia en était la preuve, le jugement dans la voix. Cleo baissa les yeux, honteuse et déçue à la fois. J'avais rien quand j'ai commencé mes études, à peine de l'argent pour manger le soir. Il fallait que je trouve une façon de remédier à ça. Et c'est ce que j'ai fait. C'est peut-être pas la façon que tout le monde choisi, mais pour moi ça fonctionne. En effet, ce n'était pas la solution aux problèmes que tout le monde adoptait, il fallait être honnête. Quand la brune lui demanda si elle vendait son corps, en plus de la compagnie, la blonde leva finalement les yeux vers elle, le regard assombri. À nouveau, elle ne serait pas fière, Cleo pouvait le sentir. Elle ouvrit la bouche, puis la referma aussitôt pour prendre une gorgée de vin, courage avant de lui avouer : Pas encore d'un ton coupable. Pas encore, mais ça ne serait tarder. L'agence lui forçait beaucoup la main, à vrai dire.

__________________________


searching for a destiny that's mine. there's another place another time. touching many hearts along the way. hoping that I'll never have to say : it's just an illusion.

(anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tahlia Wates
Tahlia Wates
MESSAGES : 11261
ICI DEPUIS : 14/03/2016
CRÉDITS : Strangehell/Aelya ♥ (ava), Mars (sign), chrysalis (icon)
COMPTES : Ella, la mère célibataire débordée
STATUT : Attirée par l'inaccessible.
lies lies lies (tahlia) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: lies lies lies (tahlia)   lies lies lies (tahlia) EmptySam 8 Juin 2019 - 12:59

C'était le choc. Sonnée, Tahlia observait Cleo sans ciller. Cela faisait cinq ans. Cinq ans que son amie avait opté pour cette voie-là. Cinq ans durant lesquels la jeune femme s'était perdue dans une voie qui la dépassait sûrement de trop. Enfin, c'était ce qu'elle croyait... Et Tahlia, elle, n'avait rien vu. Elle n'avait rien flairé, rien soupçonné. Elle avait cru aux mensonges de Cleo. Elle s'était dit que, peut-être, elles n'avaient plus grand chose en commun, que leurs chemins se séparaient après tant d'années passées ensemble. Tahlia avait déjà perdu Elijah. Perdre Cleo aurait été un coup rude. Mais elle s'était préparée. Elle s'était préparée à couper les contacts avec elle, à ne plus la voir, à ne plus avoir de nouvelles. Parce que la brune pensait que c'était ce que la jeune femme voulait. Et ce n'était pas le cas... Tahlia s'en voulait d'avoir anticipé la chose, sans même chercher à en savoir plus. Mais leur amitié ne semblait pas vouloir prendre fin ce soir-là, puisque la vérité avait fini par éclater. Elle se sentait coupable. Coupable et juge à la fois. Parce que ce regard vert qu'elle posait sur son amie se faisait sceptique, jugeur, alors que sa place aurait dû être aux côtés de la jeune femme. Tahlia devrait être un soutien, mais le choc était encore bien trop fort. Cleo avait commencé si jeune, alors qu'elle n'était qu'en première année de médecine. Cette époque qui avait changé la vie de son amie, qui trouvait enfin la voie dans laquelle elle voulait s'embarquer. Tahlia se doutait que la vie étudiante n'était pas facile pour elle, qu'elle avait traversé des galères, qu'elle avait fait face à des obstacles dont elle aurait pu se passer. Elle comprenait qu'elle cherche des moyens pour remédier à cela. Mais ça... ça, c'était plus difficilement acceptable. La policière n'arrivait pas à accepter cette image de son amie, au bras d'hommes inconnus, dans des tenues affriolantes, le regard sulfureux et séducteur. Ce n'était pas l'image de Cleo qu'elle avait en tête et ce n'était pas celle qu'elle voulait garder. Alors, elle voulait savoir. Savoir pourquoi elle n'avait rien dit. Etait-ce une question de confiance, ou un sentiment d'incompréhension ? La deuxième solution était vraisemblablement la bonne. Tahlia arqua un sourcil quand elle entendit son amie. « Qu'est-ce qui te fait dire qu'on n'aurait pas compris ?! » Cleo se justifia en évoquant les problèmes d'argent, l'obstacle qui la poussait à mener sa vie brillante d'étudiante en médecin. « Justement, si tu nous l'avais dit, on aurait peut-être trouvé autre chose, Cleo. Tu n'es pas la seule à être étudiante en médecine et pourtant, toutes ne vendent pas leur compagnie aux hommes. » Elle avait opté pour la solution de facilité. « On aurait pu être là. » répéta-t-elle, avec un peu plus de douceur. Elle ne voulait pas qu'elle croie qu'elle la pointait du doigt, uniquement pour la culpabiliser. Ce n'était pas ça. Mais elle voulait la secouer un peu, lui montrer qu'il y aurait sûrement pu avoir d'autres voies. Ou au mieux davantage de soutien de la part de son entourage le plus proche. Lâchant un léger soupir, Tahlia tenta d'encaisser la nouvelle. Et ce fut là qu'elle posa LA question qui lui brûlait les lèvres. Cleo se contentait-elle d'offrir simplement sa compagnie ou elle provoquait d'autres services plus... intimes ? Son amie but une gorgée de vin avant de donner une réponse floue. « Pas encore ? C'est-à-dire ? » Tahlia enchaîna aussitôt : « Ne me dis pas que tes patrons te forcent la main ? Tu ne peux pas faire ça, Cleo... Dis-moi que tu ne vas pas le faire... »

__________________________

     


‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Pour toi, je ferais parler la poudre jusqu'à c'que mon chargeur soit vide. Je suis prise dans ton avalanche, je m'éteindrai si tu m'exiles. À la lisère des alizés ne reste que l'odeur de la pluie.☾☾  // par mars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cleo Stuart
Cleo Stuart
MESSAGES : 425
ICI DEPUIS : 16/01/2019
CRÉDITS : (c) gajah
COMPTES : violet + blanche + bella + brooke + beth
STATUT : coeur qui oscille entre la raison et la tentation
lies lies lies (tahlia) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: lies lies lies (tahlia)   lies lies lies (tahlia) EmptyJeu 4 Juil 2019 - 23:00

Parler de sa réalité, de son emploi secret, de sa vie cachée, ce n'était pas chose facile. D'abord, elle ne savait comment faire, Cleo, quels mots utilisés et quelles tournures de phrases empruntées. C'était nouveau, mais aussi, tellement hors de sa portée. Elle ne s'était, en cinq ans, jamais accordé cette liberté. Aujourd'hui, ce n'était pas par volonté qu'elle l'avait fait. Non. Si la blonde avait pu garder son secret caché encore quelque temps, elle l'aurait fait. Non pas parce qu'elle n'avait pas confiance en Tahlia, mais surtout parce qu'elle ne savait pas comment faire. Parce qu'une partie d'elle avait honte alors qu'une autre, elle, ne voulait pas qu'on lui dise quoi faire. Et à en juger par le regard de Tahlia, son amie semblait la juger du regard, incapable de cacher sa surprise, son mécontentement et sa frustration, toutes les trois en même temps. Et dans tout cela, ce qu'elle craignait le plus, la pédiatre, ce n'était tout de même pas le jugement de sa vieille amie, mais plutôt leur amitié effritée. Leur amitié bousculée par ses choix, ses mensonges et ses cachoteries. Quand la blonde expliqua qu'elle n'en avait glissé un mot à personne parce qu'ils n'auraient pas compris, Tahlia rétorqua sans attendre, prétendant qu'ils auraient pu trouver une autre solution, supposant que cette solution aurait pu être différente que la nécessité de vendre son temps, supposant que toutes les autres étudiantes en médecine ne partageaient pas leur temps libre avec des hommes pour payer leurs études. Et c'était exactement ce qu'elle voulait dire par personne n'aurait compris, exactement pourquoi elle n'en avait pas parlé, pourquoi elle avait préférer vivre, cinq ans durant, avec son secret plutôt que d'ouvrir son coeur à ses proches. Parce qu'on ne cherchait pas à comprendre, mais plutôt à la faire culpabiliser pour ses gestes et ses choix, comme si elle n'avait jamais réfléchi à la vie sans l'escorting. Cleo s'indigna presque à la réponse de la brune, soupira bruyamment. C'est exactement ce que je dis, personne n'aurait compris, ajouta-t-elle. Toutes ses autres filles n'ont pas perdu leurs parents dans un accident de voiture, avant même d'avoir atteint l'âge d'entrer à la fac, Tahlia. Toutes ses autres étudiantes en médecine, elles n'ont pas dû vivre toutes seules, par leurs propres moyens, jusqu'à leur admission dans le programme. Cleo se leva, irritée. Autre chose, tu penses que je n'y ai pas déjà pensé ? Là, c'était la tristesse qu'on pouvait entendre dans sa voix. J'ai pas commencé par ça. J'ai essayé d'avoir une vie normale. J'ai travaillé au Diner, mais c'était trop. Je faisais pas assez d'argent, j'avais besoin de plus en réduisant mes heures de travail qui me demandaient trop de temps. J'avais à peine le temps de réviser. La blonde haussa les épaules. C'est pas le choix de tout le monde, j'en conviens, mais s'était le plus simple. Et quand son amie mentionna qu'ils auraient pu être là, Cleo haussa un sourcil. Qui ? Demanda-t-elle, sans une pointe de méchanceté dans la voix. Elijah ne veut pas me parler depuis le décès de nos parents, balança-t-elle en soupirant. Toi ? Je ne t'aurais jamais demandé de l'aide financière. C'est honteux d'admettre d'avoir ce genre de problèmes. Au même titre, selon elle, que c'était honteux d'être alcoolique. Et elle sentait la culpabilité monter en elle. Elle se sentait désormais sale, souillée d'être qui elle était, accusée d'être qu'une vulgaire escorte, que son emploi n'était pas aussi respectable que ceux des autres. Et d'autant plus lorsque la blonde lui avoua ne pas avoir encore offert son corps contre de l'argent. L'agence lui faisait de la pression pour qu'elle change ses services, pour qu'elle offre son intimité en plus d'offrir des discussions. C'est pas comme si j'avais d'autres choix, avoua la brune, dépitée. C'est comme si on te demandait d'arrêter de donner des contraventions. La comparaison n'avait aucun sens, mais c'était un peu vrai. Un policier sans contraventions, un pâtissier sans desserts, un enseignant sans élèves ça ne faisait pas long feu.

__________________________


searching for a destiny that's mine. there's another place another time. touching many hearts along the way. hoping that I'll never have to say : it's just an illusion.

(anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tahlia Wates
Tahlia Wates
MESSAGES : 11261
ICI DEPUIS : 14/03/2016
CRÉDITS : Strangehell/Aelya ♥ (ava), Mars (sign), chrysalis (icon)
COMPTES : Ella, la mère célibataire débordée
STATUT : Attirée par l'inaccessible.
lies lies lies (tahlia) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: lies lies lies (tahlia)   lies lies lies (tahlia) EmptyLun 12 Aoû 2019 - 12:46

C'était bête mais Tahlia voyait les confidences de Cleo comme une trahison, un manque de confiance envers ses proches. Elle qui ne voulait pas qu'on la juge avait fini par tendre le bâton pour se faire battre. En dépit de toute sa volonté, le regard de Tahlia montrait qu'elle jugeait les choix de son amie. Parce qu'elle était persuadée qu'il y aurait pu avoir une autre solution que de vendre sa compagnie à de gros pervers esseulés. Cela n'aurait pas été facile, certes, mais elle n'aurait pas été obligée d'utiliser son corps et sa beauté pour des sous sur son compte en fin de mois. C'était bien quelque chose que Tahlia avait du mal à comprendre, elle qui préférerait rester dans la galère plutôt que d'aller à l'encontre de ses valeurs. Elle ne laisserait jamais personne disposer de son corps contre sa volonté et c'était un combat qu'elle avait également mené au sein de son travail, en luttant contre la prostitution, notamment. Cleo sembla irritée par les paroles de son amie. Sans doute ne se comprenaient-elles pas. Sans doute restaient-elles campées sur leurs positions aussi. Alors quand son amie lui rappela tout ce qu'elle avait vécu, en se comparant à ces étudiantes qui n'avaient pas perdu leurs parents, qui n'avaient pas été obligées de vivre par leurs propres moyens, Tahlia sentit son cœur se serrer. Cela jouait dans l'équation, certes, mais elle avait du mal à accepter que cela l'avait poussé aussi bas. Elle détourna le regard, brièvement, avant de voir son amie se lever, indignée, attristée par les sous-entendus de son amie. Elle lui avoua avoir fait autre chose avant, avoir travaillé dans un restaurant, avant de se rendre compte que cela ne convenait pas à son train de vie. Tout s'était goupillé pour qu'elle se lance dans cette voie-là. Elle gagnait plus tout en travaillant moins, ce qui lui laissait le temps de mener à bien ses révisions. D'abord muette, elle finit cependant par répondre doucement : « Tu étais au pied du mur... » Tahlia commençait peut-être par comprendre les événements qui avaient poussé Cleo à devenir escorte. Mais elle aurait aimé qu'elle lui en parle. Pas qu'elle le découvre de cette manière. En dépit de ce qu'elle croyait, Cleo était entourée. Tahlia secoua la tête quand elle évoqua Elijah. « Il reste ton frère, Cleo. Tu crois vraiment qu'il t'aurait laissé dans la galère ? Je sais qu'il a des défauts, mais il n'est pas sans cœur... » Tahlia avait suffisamment côtoyé Eli pour comprendre que l'on pouvait compter sur lui en cas de grands problèmes. Puis, de nouveau, Tahlia montra qu'elle n'était pas d'accord quand Cleo lui avoua qu'elle aurait eu honte de lui avouer ses problèmes. « Il n'y a pas de honte, Cleo. Nous nous sommes côtoyées l'une et l'autre quand nous étions au plus bas. Je pense qu'il faut dépasser cette barrière de la honte, ou je ne sais quoi. Tu m'aurais dit ça, tu serais venue vivre avec moi, à la coloc'. Ça t'aurait fait un loyer en moins, ça t'aurait permis de faire quelques économies. » Tahlia se serait sentie utile et non pas perdue, comme elle l'était à présent. Elle ne savait pas quoi faire. Quoi dire pour aider son amie. Surtout en apprenant qu'elle était à deux doigts de vendre son corps. La policière se mit à rire jaune quand elle assimila cela aux contraventions de la policière. « Arrête, ça n'a rien à voir. Ce n'est pas un choix de donner des contraventions, c'est la loi. » Et elle n'en tirait aucun profit. Tahlia secoua la tête, lâchant un long soupir. Elle commençait à avoir un sacré mal de crâne. Et une fatigue. Une fatigue à l'idée de se battre, peut-être pour rien.  Alors, contre toute attente, elle souffla  : « Promets-moi de sortir de là quand tu auras tout terminé. » Même si l'idée de la savoir dans les draps d'un autre l'effrayait énormément, elle n'avait pas le droit de lui tourner le dos.

Désolée du retard :hug:

__________________________

     


‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Pour toi, je ferais parler la poudre jusqu'à c'que mon chargeur soit vide. Je suis prise dans ton avalanche, je m'éteindrai si tu m'exiles. À la lisère des alizés ne reste que l'odeur de la pluie.☾☾  // par mars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
lies lies lies (tahlia) Empty
MessageSujet: Re: lies lies lies (tahlia)   lies lies lies (tahlia) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
lies lies lies (tahlia)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: southern district-
Sauter vers: