AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian

Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
Henri Dickerson
messages : 19
ici depuis : 23/04/2019
double-compte : l'épicurienne, lys.
statut : célibataire
Afficher

Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian  Empty
MessageSujet: Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian    Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian  EmptySam 27 Avr 2019 - 0:59

Il n’y a rien de pire que le remord. Le regret peut-être ? Et encore, je ne suis pas sûr qu’il laisse le même goût amer dans la bouche. Je traine le mien depuis des années, j’ai tenté de l’atténuer en me noyant dans le travail, mais il revient toujours, comme un boomerang en pleine figure, dès que je baisse ma garde. Avant ça il y avait la colère déjà, un feu qui me bouffait de l’intérieur mais que je m’étais toujours efforcé de cacher. Rien ne devait se voir, ni se deviner. Dans mon métier, les apparences comptent beaucoup, les faux-semblants étaient monnaie courante, presque autant que la drogue et les filles faciles. J’avais pris le pli assez facilement, me concentrant plutôt sur les états d’âmes des auteurs que je représentais plutôt que de m’appesantir sur les miens. C’était beaucoup plus simple comme cela.
2012, les Mayas avait prévu la fin du Monde ; pour l’Humanité, rien n’avait bougé, pour moi en revanche, cela avait été un raz-de-marée. Cela faisait déjà plusieurs années que je n’étais plus en accord avec les agissements de mon petit frère, Florian. Des années que je lui reprochais de prendre les choses importantes à la légère, comme la maladie de notre grand-père par exemple. Nous nous étions souvent disputés, lui et moi, à cette époque, si bien que nous avions fini par ne plus nous parler, en particulier lorsque Grand’Pa nous avait quitté. J’en avais souffert, évidemment, moi qui l’aimais, lui, plus que ma propre vie. Le coup de grâce, cependant, m’avait été asséné le soir où j’avais appris que Florian était accusé de meurtre. Les preuves contre lui étaient si accablantes qu’on l’avait rapidement envoyé en prison. Ce soir là, mon univers s’était écroulé. Cela semblait insensé, mon frère n’était pas de cette trempe-là, je le savais. Oui, je le savais, et pourtant…Pourtant j’avais douté. Douté de lui. Quel idiot j’avais été. Deux ans plus tard, mon petit frère était innocenté, mais le mal était fait. La culpabilité, c’était moi qui la portais. Lourde sur mes épaules, elle m’écrasait. Je me détestais pour cela, pour avoir été si simple d’esprit, si prompt au jugement. Cela n’aurait jamais dû se passer ainsi. Moi, son grand-frère, j’aurais dû lui donner le bénéfice du doute, me placer de son côté. Au lieu de ça, je l’avais jugé comme n’importe quel ignorant, comme un parfait inconnu l’aurait fait. J’avais manqué à mon rôle, bafoué la promesse que je lui avait faite, enfant : celle de toujours le protéger.
Oui, le mal était fait.
Le passé devait rester au passé. Il me fallait avancer.
La trouille, néanmoins, me serrait le ventre. J’avais si souvent rêvé ce moment, je l’avais redouté aussi. C’était maintenant.
L’envie de vomir, un léger vertige. J’avais peur.
Et s’il me rejetait ? Cette possibilité me terrifiait, pourtant, cela ne m’empêcher pas de la trouvé légitime. J’avais abandonné Florian, dans un moment de sa vie où il avait eu le plus besoin de moi. Les absents ont toujours tort, je le lui avais souvent dit. Si refusait de me parler, aujourd’hui, je comprendrais. Cela me briserait le cœur mais je comprendrais.
J’avais garé ma moto sur le port, enlevé mon casque et, fébrile, je m’étais avancé vers les bateaux, guettant celui de mon petit frère. Maman m’en avait donné le nom, il me suffisait d’ouvrir l’œil.
Mais ce n’est pas le bateau que j’ai reconnu en premier. Le visage de mon frère, concentré sur la tâche qu’il était en train d’effectuer, a capté mon œil en premier. Florian. Il avait changé. Pourtant, d’un côté, il était resté le même, c’était étrange à décrire. Une bulle sembla exploser dans mon cœur, entre douleur et bonheur. Je n’ose pas m’approcher. Puis, après un instant, je rassemble finalement mon courage et fait le premier pas. Les mains moites, le pas mal assuré, j’avance assez près pour me faire remarquer. Ses yeux noisette rencontrent tout à coup les miens, c’est un choc, quasi électrique. Ca m’immobilise, me pétrifie. J’arrête de respirer. Je ne sais pas quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
Florian Dickerson
messages : 525
ici depuis : 22/01/2019
crédits : emy ♡ (avatar), sial (signature), mon amour de justine ♡ (crackship)
double-compte : l'agent secret britannique carter, l'américain sexy peter, la sulfureuse grecque harmonie, l'italien séducteur allen, la mignonne londonienne althea, le frenchie musicien milo & la bel australien theo.
statut : stuck in the dark, but you’re my flashlight
Afficher

Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian  Empty
MessageSujet: Re: Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian    Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian  EmptySam 27 Avr 2019 - 1:25

Cela faisait maintenant quelques années que Florin était arrivé sur le sol australien. Et il aimait sa vie ici. Pleine de vie, de soleil, et d'amour. Depuis peu, il sortait avec une jolie fille, les affaires marchaient bien et il était bien dans son appartement avec ses colocataires. Mais la vie n'avait pas été toute rose, avant Bowen. Le canadien avait toujours le goût amer de la distance qui le séparait de son grand frère. Avant son départ pour la prison de Montréal, ils s'étaient déjà fâchés par rapport à des broutilles. Henri lui soutenant que son ex était une dealeuse, il lui reprochait aussi de se mettre des oeillères par rapport à la maladie de leur grand-père. La première chose, il ne l'avait pas cru, et il s'en mordait les doigts maintenant. La deuxième, c'est qu'il avait peur de perdre cet homme qu'il avait toujours vu comme un modèle. Et à sa mort, se fut un drame. Les deux frères ne s'adressaient plus la parole, l'un pensant que l'autre n'avait pas fait assez d'effort. Ce qui est vrai en soi. Florian préférait se retourner la tête en boîte de nuit plutôt que de penser à ces moments douloureux. Maintenant, il ne rêvait que d'une chose, c'est que le plus âgé des frères Dickerson le rejoigne à Bowen, comme il lui avait proposé dans sa dernière lettre datant de la fin de l'année 2014. Les années étaient passé, de l'eau avait coulé sous les ponts. Mais il n'empêche que le marin lui en voulait encore de ne pas l'avoir cru, et soutenu dans cette période sombre de sa vie. Aujourd'hui, il avait été sur son bateau, par ce temps radieux, histoire de faire deux trois choses dessus. C'était la chose qui lui rappelait le plus son passé, sa vie à Montréal. Alors il en prenait soin, comme personne ne pourrait prendre soin de ses affaires. Alors qu'il sifflotait en nettoyant une banquette de sa péniche, un regard s'ancra dans le sien, et il aurait pu le reconnaître entre mille. « Henri ? » dit-il à cet homme, sachant pertinemment que c'était lui. Il releva ses lunettes de soleil sur sa tête pour s'approcher du ponton. Il n'en croyait pas ses yeux, comme s'il était en plein dans un rêve et qu'il allait se réveiller. Le brun en venait même à se pincer discrètement le bras pour se rendre que son grand frère était finalement venu le rejoindre sur le territoire australien. « Qu'est-ce que tu fais là ? » demanda-t-il à son grand frère, encore choqué de le voir devant lui. Comment allait-il se comporter avec lui ? Florian lui-même ne le savait pas. Il était partagé entre la joie immense de retrouver son frère, et l'envie de le claquer parce qu'il l'avait abandonné dans un moment de peur, de doute.

__________________________


☽☽ garde le sourire plus rien est grave, tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir j'ai déjà fait le deuil, maintenant pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. notre histoire n'aurait jamais pu finir dans le calme et la tendresse. je te déteste comme cette phrase qui dit c'était trop beau pour être vrai. je n'avouerai jamais que certaines de mes propres émotions m'effraient. je te déteste comme cette phrase qui dit c'était trop beau pour être vrai.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
Henri Dickerson
messages : 19
ici depuis : 23/04/2019
double-compte : l'épicurienne, lys.
statut : célibataire
Afficher

Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian  Empty
MessageSujet: Re: Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian    Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian  EmptyDim 28 Avr 2019 - 1:40

Sa voix, je l’avais presque oublié. J’avais essayé de me l’imaginer en lisant et relisant ses lettres mais j’étais loin de la réalité en fait. Ca paraît dingue, n’est-ce pas ? De perdre la voix de son petit frère. La mémoire est sélective, et avant d’avoir réalisé l’erreur que j’avais faite et que je regrettais amèrement aujourd’hui, j’avais choisi de faire une croix sur lui. Cette voix était plus grave que dans mon souvenir, ou bien était-ce parce qu’il avait pris de la maturité depuis la dernière fois que nous nous étions parlé. Cela avait pu influencer sa manière de parler. C’était peut-être ça, oui. Ses traits étaient plus matures également, il n’avait plus rien d’un garçon, et tout d’un homme. Une immense fierté me submergea soudain. Quand il me demanda ce que je pouvais bien faire là, néanmoins, je me sentis complètement déstabilisé. J’oubliai tout ce que j’avais préparé, toutes les répliques que j’avais imaginé dans ma tête. En un instant ce fut le néant. Le black-out total.
Tu…tu m’as demandé de venir, non ?
Ce n’était pas du tout ce que j’étais censé dire, ça n’était pas le bon ton non plus ; un brin trop agressif à mon goût, comme si j’étais sur la défensive. C’était peut-être le cas, d’ailleurs, même si c’était très loin de ce que j’avais planifié. Hélas, j’étais incapable de réagir autrement, par peur probablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
Florian Dickerson
messages : 525
ici depuis : 22/01/2019
crédits : emy ♡ (avatar), sial (signature), mon amour de justine ♡ (crackship)
double-compte : l'agent secret britannique carter, l'américain sexy peter, la sulfureuse grecque harmonie, l'italien séducteur allen, la mignonne londonienne althea, le frenchie musicien milo & la bel australien theo.
statut : stuck in the dark, but you’re my flashlight
Afficher

Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian  Empty
MessageSujet: Re: Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian    Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian  EmptyLun 29 Avr 2019 - 10:48

Chaque jour, il avait rêvé de ce moment. Rêvé de ces retrouvailles. Que cela se passe bien, que tout soit idyllique. Et que tout rentre dans l'ordre. Mais finalement, lorsqu'il se réveille, il savait que ce moment n'arriverait jamais ou peut-être des décennies plus tard. Pour lui, tout espoir était perdu. Et cette scène n'aurait du jamais se dérouler. Lorsqu'il avait envoyé cette dernière lettre à son frère, cette proposition de venir le rejoindre à Bowen avait été envoyé naturellement, sans jamais avoir de réponses. Sans même penser qu'il viendrait faire des milliers de kilomètres pour le rejoindre. Mais il était là, Henri, son grand frère adoré, celui qui l'a idolâtré toute sa vie. Malheureusement, il était aussi celui qui l'avait salement jugé au moment de son arrestation. Le temps était passé, mais les souvenirs étaient restés. Et cette amertume se ressentait dans la voix du jeune canadien. « Jamais je n'aurais pensé que tu viennes à Bowen » répondit-il lorsque son frère lui dit qu'il lui avait demandé de venir. Timidement, Florian s'approcha du ponton, où était situé le brun pour pouvoir le rejoindre. Il avait envie de le prendre dans ses bras, de lui dire à quel point il lui avait manqué. Mais non, il n'allait pas faire ça. La relation entre les deux frères avait été délicate, ces dernières années, et ça se ressentait maintenant, lors de leurs retrouvailles. Le marin voyait très bien que le jeune homme semblait aussi nerveux que lui. Mais il ne savait pas par quoi commencer. « Qu'est-ce qui t'as fais venir ici ? » demanda-t-il sur un ton un peu plus sérieux. Il ne voulait pas jouer les gentils, ni faire semblant. Après tout, il lui en voulait encore. Même si Henri devait aussi en vouloir à Florian pour des raisons X et Y, lui aussi. On pourrait croire que leurs retrouvailles se seraient bien passées, mais les deux jeunes gens ont l'air assez timides à l'idée de se retrouver.

__________________________


☽☽ garde le sourire plus rien est grave, tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir j'ai déjà fait le deuil, maintenant pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. notre histoire n'aurait jamais pu finir dans le calme et la tendresse. je te déteste comme cette phrase qui dit c'était trop beau pour être vrai. je n'avouerai jamais que certaines de mes propres émotions m'effraient. je te déteste comme cette phrase qui dit c'était trop beau pour être vrai.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Afficher

Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian  Empty
MessageSujet: Re: Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian    Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Deeper than the ink beneath the skin of our tattoos . ft. Florian
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: see something else :: à bowen-
Sauter vers:  
The Writers a encore frappé !
Non ils n'ont pas disparu, bien au contraire, TW s'est même renforcé en embauchant deux personnes de plus. Mais ils se demandent si vous, vous n'avez-vous pas oublié que vous pouviez leur envoyer des rumeurs ? N'hésitez plus !
clique pour leur envoyer un mp.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ RPS LIBRES