AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
en ce moment à bowen
Ce jeudi 31 octobre à 18h, venez embarquer dans un merveilleux bateau de croisière pour une soirée inoubliable ! Une soirée qui s'annonce amusante, frissonnante et même ... terrifiiaaante ! » rendez-vous ici pour plus d'infos.
Notre blog The Writers cartonne et fait couler presque plus de larmes que d'encre. Mais, même si c'est un succès, nous aimons également quand c'est VOUS qui contribuez à sa réussite. Alors n'hésitez pas à nous envoyer vos rumeurs juste ici.
Voir le deal
31.33 €

Partagez
 

 (+18) planning my revenche (hans)

Aller en bas 
AuteurMessage
Brooke Oxley
me, myself & i
Brooke Oxley
MESSAGES : 3843
ICI DEPUIS : 02/05/2019
CRÉDITS : (c) sarasvati
COMPTES : violet + blanche + bella + beth
STATUT : espère toujours, mais n'y arrive plus
grand kangou
MessageSujet: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  EmptySam 11 Mai 2019 - 11:30

C'est sous un tonnerre d'applaudissements que t'es sorti de scène, Sacha sur tes talons. Tu l'avais pris dans tes bras, une étreinte qui se voulait rassurante parce que, tous les soirs, il risquait de te tuer au moindre couteau qui se montrait désobéissant de sa lancée. C'était un nouveau numéro et bien que vous ailliez pratiquer maintes et maintes fois en répétition, la scène ajoutait une difficulté supplémentaire presque incapable à reproduire en entraînement. Après vous, il n'y a personne. Vous étiez la cerise de la soirée, le plat de résistance, le numéro final. Vous vous êtes donc dirigé dans le cabaret qui avait pris des airs de fête. Les spectateurs y buvaient leurs derniers verres, terminaient leurs conversations avant de rentrer sagement, ou pas, à la maison. Sacha prit la droite, toi t'as pris la gauche. Vous vous êtes séparés dans la foule qui diminue, petit à petit. Le cabaret, ce n’est pas l'endroit pour sortir prendre un verre et danser. Les gens y vont pour vivre l'expérience, pour voir un spectacle. Quand tout ça est terminé, beaucoup rentrent à la maison ou changent de location. Tu t'assois au bar et on te sert un whisky sans que tu aies à le demander. Tu souris sincèrement au barman qui te connait et tes yeux se mettent à voyager dans la salle jusqu'à ce que tu le vois, le lanceur de couteaux, là, avec une fille que tu ne connais pas. Il tente de la chopper pour la nuit, tu peux très bien te l'imaginer, tu le vois à sa façon de lui sourire, de la regarder, de lui faire son visage charmeur. Il te l'a fait, à toi aussi. Puis, il t'a dit bien des choses qui t’ont montées à la tête, des conneries à en croire ce que tu vois ce soir. Ils partent, elle le suit, tu détournes le regard, calant cul sec ton verre alors que dans ton dos, tu sens une présence. Tu te retournes pour lui faire face, Hans, un collègue qui lui aussi joue avec le danger. Mais son danger, à lui, il est solitaire. C'est sa vie qu'il risque tous les soirs de performance, à cracher des flammes et avaler des lames. Alors que toi tu risques de te faire éclater tous les soirs, Hans, lui, risque de s'éventrer. Tu lui souris, il prend place près de toi. Satisfait du numéro de ce soir ? Demandes-tu en faisant un signe au barman pour une seconde round, cette fois accompagnée.


Dernière édition par Brooke Oxley le Jeu 15 Aoû 2019 - 22:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t17135-peony-instragram
Hans Feuerbach
me, myself & i
Hans Feuerbach
MESSAGES : 3897
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : villetchuckie (vava) tumblr (gif)
COMPTES : J. Eilynn Standford
STATUT : Célibataire, mais troublé par un beau gosse qui pourrait bien donner envie à son coeur de ne battre que pour lui.
grand kangou
MessageSujet: Re: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  EmptyVen 17 Mai 2019 - 10:23

To touch the danger with indecency and insolence.
brooke & hans

Comme à son habitude Hans regarde avec émerveillement le numéro de Sacha et de Brooke. C'est la première fois qu'ils présentent celui-ci au public et le cracheur de feu guette leurs réactions. Il a vu des bribes du numéro en répétition mais rien ne vaut l'adrénaline de la scène pour lui donner une dimension tout autre. Plus réelle. Plus magique. C'est souvent dans ces moments là que Hans a le souffle coupé. Sacha ne peut pas louper son lancé sinon il risquerait fort de mettre la vie de sa délicieuse assistante en danger. Son cœur bat aussi vite que lorsqu'il est lui même devant le public. Et bien entendu le numéro a beaucoup de succès, les applaudissement que reçoivent les deux artistes en sont la preuve. Une fois le spectacle terminé Hans s'attarde dans sa loge, nettoyant et rangeant son matériel. Une chose primordiale pour que le numéro suivant se passe bien. Il se change aussi. Laissant au vestiaire son costume de scène pour redevenir un être humain basique. Ce qui n'empêche pas certains spectateurs de le reconnaître. Lorsqu'il arrive dans la salle il y a encore du monde, mais petit à petit le vide se fait. Il repère Sacha très bien entouré, il semble même qu'il est trouvé de quoi chauffer son lit. « Petit veinard. » Phrase qu'il glisse discrètement à son oreille. C'est là qu'il remarque la chevelure de feu de la belle Brooke. Et il profite qu'elle soit seule pour aller la rejoindre. Sacha veille jalousement sur son assistante. Un peu trop parfois. Mais vu qu'à cet instant le chat semble avoir trouvé une souris pour s'amuser, Hans se dit qu'il a le champs libre pour tâter le terrain. Pas que le cracheur de feu cherche à draguer la rouquine, mais bon il la trouve à son goût.

Hans répond à son sourire et s'installe à ses côtés sans demander si la place est libre. Il la regarde alors que le barman leur sert leurs verres. « Tu parles de quel numéro du votre ou du mien ? » Il lui fait un clin d’œil tout en la taquinant de sa voix légèrement provocante. « Vous avez assuré. Cela rend bien. Vous n'avez pas froid aux yeux. Enfin surtout toi parce que bon Sacha il a juste à bien viser. » Il sait qu'il y a tout un boulot derrière que Sacha n'a pas qu'à juste lancer pour que le numéro soit vraiment cool et envoutant. « Je me demande ce que cela donnerait si on mêlait nos deux numéros. Tu sais qu'en plus des lames il y ait mes flammes. Cela pourrait être excitant ... » Il avale quelques gorgées de son alcool. Avant de laisser glisser son regard avec plus d'insistance sur les courbes de l'ange de feu. « Et puis tu t'accorderais délicieusement avec mes flammes. Tu ne crois pas ? » Et Brooke semble aimer le danger et aimer le braver. Sinon elle ne serait pas l'assistante de Sacha. Et Hans ne dirait pas non à mettre le feu à son corps. Et il le mettrait de bien des façons. Des décentes comme des indécentes.


drvgns. / Angie & soapflaws

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Brooke Oxley
me, myself & i
Brooke Oxley
MESSAGES : 3843
ICI DEPUIS : 02/05/2019
CRÉDITS : (c) sarasvati
COMPTES : violet + blanche + bella + beth
STATUT : espère toujours, mais n'y arrive plus
grand kangou
MessageSujet: Re: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  EmptyDim 19 Mai 2019 - 12:31

Tu ne pus détacher ton regard de celui avec qui t'avais passé les dernières nuits alors qu'il drague délibérément cette blonde que tu maudis. Tu ne sais pas pourquoi, en fait, tu la maudis à ce point. Parce qu'entre Sacha et toi, y'a rien de sérieux. Vous avez une bonne chimie, ce qui est nécessaire à l'exécution de vos numéros, parce que pour y voir une réussite, il te faut lui accorder une confiance aveugle. Et aveugle, c'est le cas de le dire, souvent tu te trouves les yeux bandés sans savoir si les lames sont pointées en ta direction ou en direction du bois sur lequel tu reposes. Et bien que tu as couché plus d'une fois avec ton partenaire de scène, cela ne fait pas de vous un ensemble. Tu le sais volage, dragueur, il te l'a fait comprendre assez souvent. Et toi, tu n'as jamais vraiment été pour l'exclusivité. En relation ou pas, d'ailleurs, tu n'as jamais vécu ce genre de sentiment. Incapable de te sentir appartenir à qu'une personne à la fois. Il n'y a donc aucune raison à ton mal être quand tu le vois partir avec elle, cette blonde que tu détestes déjà. Il n'y a aucune raison à ta jalousie, quand tu le vois lui prendre la main et quitter ton champ de vision. T'imagines très bien la suite, pas besoin de les voir faire, et ton imagination qui est inapte à se taire te fait bouillir de rage sur place. Par chance, on vient briser ta colère d'une présence dans ton dos. Hans, il arrive au bon moment, avant que tu regrettes tes actions, parce que t'étais à deux doigts de bondir de ton tabouret et de gâcher les plans de fin de soirée de Sacha en la rebutant, cette blonde qui vient tout droit de l'enfer. Hans pose les yeux sur toi et son sourire te calme. Tu sens ton coeur reprendre un rythme normal, lent. Il ne le sait pas encore, mais il t'a empêché de te montrer ridicule devant public. Et la discussion s'embranche, te faisant oublier à quel point tu en veux à Kheinov de t'avoir planté pour une fille moins foutue que toi. Clins d'oeil et sourires teintent vos premiers échanges et quand il parle de votre numéro, tu ris doucement avant de le reprendre. Je parlais du tiens, plutôt, le corriges-tu en appuyant tes coudes contre le bar pour venir loger, au creux de tes paumes, ton menton, tes bleus yeux qui ne regarde que lui, comme tu sais bien le faire. Mais tu souris tout de même, acceptant ses compliments presque cachés. Il sait parler aux femmes, Hans, et il sait utiliser les mots. Il n'a sans doute aucune idée de la haine que tu ressens, à cet instant, envers Sacha, parce que toi et lui, c'est caché, c'est secret, faudrait pas que tout le monde sache qu'il y a eu bien plus que deux ou trois baises entre vous. C'est plus que ça, c'est des nuits entières parfois, c'est des échanges de textos que tu n'enverrais pas à n'importe qui. Mais il faut préserver l'image professionnelle de votre duo et taire quelques secrets. Il ne sait pas, Hans, que tu t'attaches à Sacha, mais il sait que quelque chose cloche et de ses pointes qui se moque de lui gentiment, tu souris, parce qu'il n'a pas tord dans son erratum : Sacha, il ne fait que bien viser, il ne risque pas de mourir. Tu sais au fond que c'est plus que ça, que ça ne s'arrête pas à avoir l'oeil pour éviter de te transpercer le coeur, tu sais qu'il y a plus de précisions, mais le danger, c'est toi qui le frôles. On garde ça entre nous, d'accord ? S'enquiers-tu en lui accordant, à ton tour, un clin d'oeil. Parce que s'il t'entendait, c'est toi qui serais attaché à la roue et que verrais de près les lames de ses couteaux. Tu approches ton verre de tes lèvres pour y prendre une nouvelle gorgée. Le premier commence à faire effet, tu le sens te monter à la tête, conséquence de l'avoir avalé d'un trait l'estomac seulement remplit de rage. Puis, tu fabules quand il te parle de combiner vos deux numéros. En termes de spectacle, ça aurait l'effet désiré, le double de frayeur de la part des spectateurs qui regarderaient ce supplice. Et il fallait avouer que tu te prêtais bien à se mélange d'éléments déjà bien habituée à garder ton calme quand il était question de lancer des couteaux agrémentés de l'oranger qui rappel ta chevelure héritière de tes origines irlandaises. Mais tu doutes que l'idée plaise réellement à Sacha. Et, c'est lui qu'il faudrait convaincre. Parce qu'il était un peu le maître de ton emploi au Delirium. Sans lui, t'es rien. Tu as fait quelques numéros aériens, sur le tissu, mais tu ne tentes tout de même pas de voler la vedette à Mathilda, qui, elle, est reconnue pour ça. Même si le tissu est ton métier de base, tu y mets souvent une croix définitive, parce qu'à présent, ton poste, c'est plus d'assister. Tu reposes ton verre sur le bar et te rapproches un peu plus d'Hans, tes fesses sont posées sur le bord de ton assise. Pas certaine que Kheinov soit d'accord avec ton idée, par contre, l'avertis-tu, un sourire séducteur se dessinant sur tes lèvres. Il est pas trop du genre à partager ce qui lui revient. Tu hausses finalement les épaules. Mais, j'dois avouer que ça serait délectant de mélanger le feu aux lames. Faudrait voir les termes de l'arrangement.

__________________________

IT WAS ONLY JUST A DREAM
i was thinking about you, thinking about me, thinking about us, what we gonna be?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t17135-peony-instragram
Hans Feuerbach
me, myself & i
Hans Feuerbach
MESSAGES : 3897
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : villetchuckie (vava) tumblr (gif)
COMPTES : J. Eilynn Standford
STATUT : Célibataire, mais troublé par un beau gosse qui pourrait bien donner envie à son coeur de ne battre que pour lui.
grand kangou
MessageSujet: Re: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  EmptyJeu 20 Juin 2019 - 9:52

To touch the danger with indecency and insolence.
brooke & hans

Hans s'installe aux côtés de Brooke sans se douter une seule seconde que son esprit est torturé par le fait que le beau lanceur de couteaux soit parti aux bras d'une autre. A vrai dire le cracheur de feu ne s’intéresse pas à la vie privée de ses collègues. Aux échanges qui pourraient se passer et qui n'ont rien à voir avec leurs numéros. La vie des autres il s'en fout un peu, du moment que cela ne met pas de bordel dans la sienne tout lui va. Et puis en n'étant pas curieux au moins on ne regarde pas dans la sienne et cela lui convient parfaitement à Hans. Au cabaret il y est pour bosser, pour draguer un peu mais il fait le plus gros du boulot dans ce cas en dehors de ce lieu. Déjà quand on voit sa moto, c'est pratiquement dans la poche. Un regard appuyé et quelques mots bien placés et l'affaire est dans le sac. C'est autour d'un verre que les deux artistes attaquent la discussion. Hans taquine la belle rousse quand elle parle de satisfaction. « Il a l'air de bien avoir accroché le public. Peut être que je devrais y mettre un peu de sang. Faire glisse la lame sur la peau de mon bras pour montrer combien elle est tranchante et quel dégât elle pourrait faire si je loupais mon coup. » Jouer avec sa vie, le cracheur de feu en a l'habitude il fait même des défis parfois, des trucs fous qu'il partage avec Lilith. De quoi donner des frissons de peur à certains, mais pas à lui. C'est juste de l'adrénaline pour Hans. Aussi importante que son oxygène.

Il profite de la discussion pour mettre en avant le talent de la belle. Peut être parce qu'il a une idée derrière la tête et que se bruler aux bras de Brooke le tenterait bien. Elle est belle et tellement ensorcelante sur scène que cela chavire Hans jusqu'au fond des tripes. Il imagine même un instant charnel sur la roue, leurs deux corps collés l'un à l'autre, brulant et ruisselant de désir et de plaisir. Bon pas sur que cette vision plaise à Sacha. Enfin la belle est juste son assistante ou serait le mal à fricoter un peu avec elle. Il sourit à la réponse de la rousse. « Promis cela restera entre nous. » Il s'approche même plus prés pour murmurer au creux de son oreille ses mots. « Mais tu sais cela ne me fait pas peur. J'aime jouer avec le danger. Pas toi ? » Le regard du cracheur de feu se fait plus insistant sur la belle. Elle doit même voir des flammes danser, peut être le reflet de ses mèches flamboyantes. Il vient même la frôler un peu plus. Cela reste innocent et invisible mais elle doit sentir la chaleur de son corps flirter avec la sienne. Il répond à son sourire. « Dommage parce que moi j'aime bien partager. » Il avale quelques gorgées de son verre. « Cela serait même terriblement envoutant. Je le vois quand j'enflamme une lame et que j'avale pour l'éteindre. Le public est gourmand de ce genre de chose et encore plus quand il y a une belle entre deux hommes. » Hans glisse sa main contre ses cheveux pour remettre une mèche en place. Laissant ses doigts effleurer sa joue. Il avance son visage, la distance qui les sépare est aussi fine qu'une feuille de papier. Il peut même sentir le souffle de la belle caresser sa peau. « On pourrait essayer tous les deux pour voir déjà comment se mêleraient tes flammes avec ma lame. » Un jeux de mots dit avec une facilité désarmante. Ses doigts descendent de sa joue à son cou, puis sur le haut de son épaule. « Est ce que tu veux que je te ramène chez toi ? Tu pourrais profiter d'un contact plus intime en te plaçant à l'arrière de ma moto. Après on peut aller aussi chez moi ? » Direct, Hans ne tourne pas autour du pot. Brooke est belle et là il a juste envie de la dévorer. Sans penser à demain. Après tout ils sont deux adultes, libres en plus, et se faire du bien ne fait jamais de mal. Et puis la nuit commence à peine, autant la rendre plus belle en s'enivrant un peu du goût de la peau de l'autre. Enfin si Brooke est d'accord, parce que le cracheur de feu n'est pas homme à forcer une femme, ou même un homme, quand l'envie n'est pas là. Mais il a l'impression de déceler le désir charnel dans le regard de la belle.  


drvgns. / Angie & soapflaws

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Brooke Oxley
me, myself & i
Brooke Oxley
MESSAGES : 3843
ICI DEPUIS : 02/05/2019
CRÉDITS : (c) sarasvati
COMPTES : violet + blanche + bella + beth
STATUT : espère toujours, mais n'y arrive plus
grand kangou
MessageSujet: Re: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  EmptyLun 24 Juin 2019 - 21:58

Entre Sacha et toi, y’a bien plus qu’une relation professionnelle, qu’une histoire de collègues le temps d’un numéro. Devant les autres employés du cabaret, artistes et membres du personnel, il fait comme si t’es que son assistante. Comme si, l’autre jour, alors que vous étiez seuls sur cette scène, vos corps ne s’étaient jamais rencontrés. Comme si, dans ces regards échangés, dans ces sourires en coin et ces peaux qui se frôlaient, parfois, devaient demeurer secret, cachés aux yeux des autres. Pour te protéger, pour protéger ta réputation, parce qu’on raconte déjà qu’entre lui et l’autre assistante, y’avait un truc. Un truc qu’il ne peut pas reproduire avec toi sans que tu passes pour la trainer du Delirum. Sans que les autres mecs autour de toi ne veuillent pas te passer sur le corps, eux aussi, sous prétexte que c’était ce que tu voulais. Mais de la protection, t’en veux pas. Et les jeux qu’il tente d’instaurer, entre vous, draguant l’autre fille comme pour te rendre jalouse, partant avec son butin en te laissant seule derrière lui, ça ne te plaisait pas. S’il veut jouer avec le feu, tu lui montreras que, toi aussi, tu en es capable. Littéralement. Le feu, il s’assoit à tes côtés et il pose de doux yeux sur toi. À cet instant, il ne crache pas de flammes, mais plutôt d’agréables mots sur ta prestation que tu ravises aussi rapidement, désignant que tu pointes plutôt la sienne. Toi, t’as l’avantage d’être en duo. Des louanges, t’en as quand tu fais bien les choses. Ça, Sacha se permet de te le dire, même en public. Quand Hans suppose que le numéro accroche le public, tu souris fièrement. Oui, t’as fait un bon boulot en composant ces enchaînements, affirmes-tu sans réellement détacher ton regard sur sien alors qu’il poursuit son explication. Il se met à fabuler sur ses lames tranchantes, sa peau qui pourrait être la première victime avant qu’il ne se les enfonce dans le fond de la gorge. Tes yeux s’illuminent, la chair de poule qui s’empare de ta peau alors que t’imagines la scène. Toi, le danger, ça t’excites. Cette idée, elle me plait, lâches-tu en jouant du bout de tes doigts avec ton verre que tu poses rapidement à tes lèvres.  À croire qu’au Delirum, le prérequis à l’embauche est la folie, entre les quatre murs du cabaret vous êtes plusieurs à aimer le goût du danger. Sa proposition d’amélioration pour son spectacle t’allumes, mais pas autant que la prochaine. Celle de vous unir, dans un trio interchangeant lames, feu et couteaux pour le plaisir de votre public. Même si cette idée te plait bien, tu dois avouer que pour le bien de votre vie, afin de ne pas vous retrouver mort à un si jeune âge, il vous faut demeurer discret. Sacha, il n’aime pas partager ce qui lui revient, avec raison. Tu n’es pas certaine qu’il acceptera ce genre de proposition. Tu souris en coin quand il te demande si tu n’aimes pas jouer avec le danger, à ton tour. Dois-je te rappeler ce que je fais pour vivre ?, ajoutas-tu avec une pointe d’amusement dans la voix. Vous vous défiez du regard, il ose même te toucher et tu plisses les yeux en sa direction, la chaleur de sa main frôlant ta peau tout aussi chaude, d'ailleurs. L'alcool commence à couler dans tes veines, l'envie de te faire oublier le lanceur de couteau hante à présent ton esprit, bien plus fort que lorsque Hans est venu simplement s'assoir à tes côtés. Sa main qui a frôlé tes taches de rousseur de semble, maintenant, une invitation ouverte pour le reste de la soirée à laquelle tu frémis presque en imaginant la suite. Demain, tu réaliseras que tu te seras mis les deux pieds dans un sale pétrin, quand Sacha te proposera encore de le rejoindre pour un peu de plaisir sous les draps. Mais, pour le moment, t'as envie de voir ce dont Hans est capable. Et pas qu'avec ses lames et le feu qu'il ingère. N'y a-t-il pas toujours une belle entre deux hommes ?, demandes-tu, la voix à présent fiévreuse juste avant qu'il ne te propose d'essayer, d'or et déjà, d'entremêler sa lame et ta flamme, fleur de ton intimité, et d'ainsi tester le numéro sous un tout autre angle. Sans plus attendre, il te propose de te ramener chez toi. Et ris, d'abord, feintant de refuser. J'crois pas que ce soit possible, mon chou, commences-tu par lui dire en lui accordant un clin d'oeil. Tu cales ton verre d'une traite, du moins ce qu'il en reste, et le frappe trois fois sur le bar en signifiant son vide. T'as pas envie de jouer les filles faciles devant tous ces autres gens, ceux qui t'ont peut-être déjà vu sortir avec Sacha. Tu te lèves, t'approches de son oreille et lui murmure : Chez toi, chez moi, tu choisis, tant que tu me laisses jouer avec ta lame comme je le veux. Tu me rejoins derrière le cabaret ? Prépare ton deuxième casque, j'embarque pas sur cet engin si t'en as pas un pour moi, avant de venir lécher le lobe de son oreille. À dans cinq minutes. À peine ce qu'il te faudra pour attraper tes choses et, pour lui, de décider s'il choisi l'intimité de ta caravane ou celle de sa maison.

__________________________

IT WAS ONLY JUST A DREAM
i was thinking about you, thinking about me, thinking about us, what we gonna be?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t17135-peony-instragram
Hans Feuerbach
me, myself & i
Hans Feuerbach
MESSAGES : 3897
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : villetchuckie (vava) tumblr (gif)
COMPTES : J. Eilynn Standford
STATUT : Célibataire, mais troublé par un beau gosse qui pourrait bien donner envie à son coeur de ne battre que pour lui.
grand kangou
MessageSujet: Re: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  EmptyDim 7 Juil 2019 - 9:13

To touch the danger with indecency and insolence.
brooke & hans

Hans aime le danger dans son métier comme dans sa vie privée. Alors il cherche toujours la sensation en plus qui pourrait éveiller d'avantage les frissons. Les siens comme ceux de son public. Le petit truc pour faire trembler, pour faire retenir les souffles en priant qu'il ne lui arrive rien. Bien entendu quand il joue avec le risque, sur la scène, tout est calculé. Ou du moins en grande partie car le cracheur de feu n'est jamais à l'abri de la faute ou du manque de bol. Pour l'éviter, il répète et répète tous les jours, ce qui ne l'empêche pas de se bruler ou de se couper accidentellement. Mais où serait l'attrait de son métier si il n'avait pas de temps à autre un peu de frayeur tant pour les spectateurs que pour lui. Cela ajoute du piment et du suspens. Il profite d'être en compagnie de la charmante Brooke pour lui faire part de ses dernières idées. Des trouvailles qu'il n'a pas encore mise en place. Ne voulant pas trop jouer sur le côté effrayant de son tour. Mais la belle l'a complimenté sur la prestation qu'il a offert ce soir, alors il se dit que cela pourrait bien lui plaire d'avoir en avant première ses idées. De cette petite dimension qui donnerait un côté plus angoissant au moment ou il avalerait son sabre. Et tout en lui parlant il laisse son regard s'ancrer dans le sien. Elle le trouble c'est sur, il faudrait être de glace pour ne pas l'être. Elle a un côté mystérieux qui donne envie au cracheur de feu de la découvrir plus personnellement. Il lui sourit quand elle répond que les enchainements de ce soir étaient bien composés et que l'idée du sang lui plairait bien. « Et tu pourrais jouer à l'infirmière si cela te tente. Je vais réfléchir à cette possibilité et voir pour la tenter. » Hans va même plus loin proposant d'unir les deux numéros. De quoi rendre encore plus fou le résultat et donner au public une dose de frissons bien plus importante et intense. Brooke partage avec Hans le goût pour le danger. Après tout si Sacha rate son cou tout pourrait s'arrêter sur le champs pour la belle rouquine. Et parler danger éveille l'appétit de Hans. Et pas que le fait de parler danger, Brooke éveille bien des envies. Et le cracheur de feu se brulerait sans aucun prolème à un autre jeu. D'ailleurs il ne se gêne pas pour faire passer le message. De toute manière elle le dévore des yeux.

« Il peut aussi y avoir un homme entre deux belles. Je suis du genre ouvert à toutes les propositions quand on part sur ce terrain là. Même si j'aime plus les jeux à deux. » Hans s'exprime sans gêne et sans éprouver de honte. Il aime le sexe et le pratique à grosse dose, une adrénaline de plus qu'il partage autant avec de belles femmes qu'avec de beaux gosses. Il adore autant être possédé que posséder. Il s'offre juste aux plaisirs qu'ils soient insolents, indécents, sensuels, érotiques ou torrides. Ou tout en même temps. Alors il n'hésite pas à proposer à Brooke de la raccompagner. La conversation a été engageante ou tout du moins les regards échangés. Et puis elle peut refuser ou juste accepter la promenade sans qu'ils aillent plus loin. Le cracheur de feu ne lui en tiendra pas rigueur. Il a suffisamment de sucés pour aller trouver ailleurs un ou une autre partenaire. Les verres se vident et la belle vient murmurer à l'oreille de Hans. Il sourit. « Chez moi alors . Et tu pourras jouer avec ma lame le temps de que tu voudras et comme tu le voudras. Et en retour j'embraserais ta flamme. Avant de me faire un plaisir de l'éteindre de la façon la plus exquise. J'ai toujours un casque pour un passager. » Elle s'éclipse sous son regard qui s'attarde sur sa délicieuse chute de rein. Hans profite de ces cinq minutes pour reboire un verre. Et puis rester au bar alors que la belle est partie vers les coulisses n'éveillera pas les soupçons sur la suite de la soirée. Pas qu'il est des craintes de représailles, mais pas la peine d'aller foutre la merde là où elle n'est pas.

Une fois le temps écoulé Hans prend la même direction que Brooke. Il passe par les vestiaires récupère ses affaires, notamment son casque supplémentaire et puis il sort par l'entré des artistes. La belle est là, elle l'attend tout prés de sa moto. Il l'a déshabille du regard. « Tu as vraiment tout ce qu'il faut pour mettre le feu à ma piste. Mon épée et ta flamme vont très bien s'entendre. » Il lui tend le casque, frôle ses hanches de ses doigts mais sans que le geste ne se fasse trop insistant. Ils sont encore sur leur lieu de travail. Puis il enfourche sa moto. « Aller monte je vais te donner un aperçu de l'ivresse qui t'attend. » Brooke va aussi pouvoir profiter d'un contact un peu plus intime avant que le jeu ne se fasse plus charnel. Il démarre et se lance, ne se privant pas pour rendre la balade intéressante. Ils arrivent rapidement et une fois dans l'appartement de Hans le jeu se met en place. Il l'attrape par la taille et attire la belle contre lui. Resserrant doucement l'étreinte autour du corps de Brooke. « Alors toujours tenté pour jouer avec mon épée. » Il plonge son regard dans le sien et puis laisse ses lèvres kidnapper celles de la belle. La soirée peut réellement commencer.


drvgns. / Angie & soapflaws

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Brooke Oxley
me, myself & i
Brooke Oxley
MESSAGES : 3843
ICI DEPUIS : 02/05/2019
CRÉDITS : (c) sarasvati
COMPTES : violet + blanche + bella + beth
STATUT : espère toujours, mais n'y arrive plus
grand kangou
MessageSujet: Re: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  EmptyMer 17 Juil 2019 - 22:44

C'est presque si t'attendais qu'il te propose d'être aux premières loges pour l'essai de son nouveau numéro. Sur la chair nue de tes bras, on peut y apercevoir des frissons s'y former au travers des taches qui parsèment ton corps. Ça t'anime d'imaginer ce genre de numéro sous tes yeux, d'observer la réaction du public en haleine à chaque nouveau mouvement. Quand il propose d'unir vos numéros, y'a une lueur d'ébullition dans tes yeux. Une envie que ça se produise, de jouer encore plus avec le danger que tu ne le fais déjà, encore plus en flirtant avec Hans. Sacha n'appréciera pas. T'as pas besoin de lui proposer pour deviner sa réponse. Tu te fous de ma gueule ?, qu'il te lancerait. Lui, il partage pas. T'as pas signé pour être l'assistante d'une autre. T'as pas signé pour lui donner l'exclusivité de ton corps, non plus, mais depuis que vous avez succombé, y'a que lui que tu laisses te toucher. Tu pensais que c'était pareil pour lui, jusqu'à ce que le vois partir avec cette blonde. Les blondes, il aime ça, il a été assez clair avec toi. T'es pas blonde, toi. Dès lors, quelque chose t'anime. Peut-être la vengeance, peut-être la colère d'avoir cru que t'étais spéciale pour lui. Et, doucement, tu entres dans le jeu d'Hans, parce qu'il t'accorde de l'attention, parce qu'il te drague et que t'aimes plutôt ça. C'est flatteur, il est beau et t'as envie de plus. Plus que les paroles que vous vous échangez bêtement en parlant de l'idylle de vos numéros qui pourraient être intéressants conjointement et des risques qu'il pourrait prendre, risques qui lui demanderaient une aide médicale personnelle s'il venait
à se faire une entaille bien trop profonde. Tu souris malicieusement quand il te désigne de cette aide. Je ne sais pas si je serais la meilleure infirmière. À la vue du sang, je deviens toute une autre personne, précises-tu en lui accordant un clin d'oeil dragueur. Ça excite tous mes sens. Et tes sens, là, ils sont émoustillés. Tu te tortilles presque sur ton banc alors que tes yeux ne quittent pas les siens avec envie. Et il peut le lire. Il s'en joue de ton désir. Il parle d'une femme entre deux hommes, d'un homme entre deux femmes, tu souris en coin. Deux hommes, deux femmes, tu sais, ça me va, j'suis pas bien difficile, annonces-tu en t'avançant plus près de lui. Mais on raconte qu'avec moi, c'est si enivrant qu'on ne cherche pas à combler avec un ou une autre, ajoutes-tu la voix joueuse, en haussant les épaules. C'est ce que l'on raconte, conclus-tu en prenant une gorgée de ton verre, juste avant de le caler d'un trait pour passer derrière le cabaret. Ces allusions te font déjà frémir, le jeu ne fait que commencer, il se montre désirable et t'en redemandes presque, mais tu gardes ton sang-froid. Parce qu'ici, c'est le boulot et bien que t'en as rien à foutre de ce que les autres racontent sur toi, t'as quand même pas envie de faire foirer l'ambiance au travail. Il désigne chez lui, tu acquiesces en hochant la tête et t'éclipses vers les loges où tu attrapes tes choses le temps de faire passer les soupçons. Puis tu sors pour l'attendre, clope en main, juste avant qu'il n'apparaisse. C'est pas trop discret, en vrai, votre manigance n'est pas infaible. Le roux de tes cheveux est clairvoyant dans la pénombre de la soirée, il éclate alors que tu cherches à te faire discrète. À son commentaire, tu souffles la fumée de ta clope dans sa direction avant d'éteindre la cigarette en la jetant sur le sol, la piétinant distraitement, tes yeux bleus encore posés sur Hans qui, visiblement, aime ce qu'il voit. T'as encore rien vu, Hans, murmures-tu, J'sens que cette piste n'est pas prête pour les flammèches que j'ai en réserve, mentionnes-tu en attrapant le casque qu'il te tend, casque que tu enfiles rapidement alors qu'Hans effleure ton corps. L'armet bien trop grand pour toi cache la rougeur que ton visage arbore alors qu'il touche ton corps. Tu passes derrière lui sur la moto, posant tes mains contre sa taille, ton corps se presse aux siennes alors qu'il démarre l'engin qui résonne dans la nuit. À chaque tournant, tu resserres tes jambes contre les hanches d'Hans, t'assurant de rester en place sur la moto qui file à toute allure. Il va vite, t'aimes ça, t'as le vent dans les cheveux, ta crinière qui vole derrière vous jusqu'à ce que l'engin s'immobilise devant chez lui. À peine descendu, il t'attire contre lui, pressant ta taille sur son bassin, ses lèvres viennent s'emparer des tiennes dans un baiser enflammé auquel tu réponds avec fougue, pressant encore plus ta peau sur la sienne. En détachant tes pulpeuses, tu souris en guise de réponse à sa question. Si on montait pour que tu me la présentes ?, demandes-tu avant de t'emparer à nouveau de sa bouche, mordillant au passage ses lèvres en indication de ton envie de lui.

__________________________

IT WAS ONLY JUST A DREAM
i was thinking about you, thinking about me, thinking about us, what we gonna be?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t17135-peony-instragram
Hans Feuerbach
me, myself & i
Hans Feuerbach
MESSAGES : 3897
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : villetchuckie (vava) tumblr (gif)
COMPTES : J. Eilynn Standford
STATUT : Célibataire, mais troublé par un beau gosse qui pourrait bien donner envie à son coeur de ne battre que pour lui.
grand kangou
MessageSujet: Re: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  EmptySam 27 Juil 2019 - 9:17

To touch the danger with indecency and insolence.
brooke & hans

Entre Brooke et Hans il y a tout cet univers artistique, ce goût du danger. La belle le frôle autant que le cracheur de feu, Sacha est doué mais s'il loupe son tir c'est la peau de la demoiselle qu'il risque de trouer pas la sienne. Tout comme c'est Hans qui se brule quand il fait trop confiance à sa chance. Alors c'est deux là sur certains terrains ils se ressemblent un peu. Ils s'admirent aussi. Parce que oui faire ce qu'ils font n'est pas donné à tout le monde. Jouer chaque soir sa vie devant des visages envoutés n'est à la porté du simple mortel. Il faut avoir les tripes pour ne pas dire les couilles. Et ces deux artistes là et bien ils en ont des couilles. Ils ont aussi cet attrait qui fait qu'à cet instant l'alchimie se fait plus intense. Leurs regards s'éclairent de tentations qu'ils mettraient bien à l'épreuve juste pour voir s'ils peuvent se bruler d'avantage. Ils échangent et parlent de leurs idées sans peur qu'on ne leur volent. Même si le monde du spectacle est souvent sans pitié il y a des codes à respecter. Bon certains s'en foutent mais pas Hans. Pas Brooke. « Du coup si je me blesse devant toi, tu ne réponds plus de rien. C'est ça ? Intéressant à savoir.  » La facette professionnelle s'efface laissant la place à une facette plus intime, provocante. Délicieusement tentante. Comment résister à une femme, surtout de la trempe de Brooke, quand elle balance que tous ses sens sont excités. « Les miens aussi si tu veux savoir. » Puis les propositions s'enchainent plus osées les unes que les autres. Donnant une vision toute particulière à l'idée du numéro que Hans propose. Cela les grise et leurs regards portent à cet instant la trace de cette ivresse. Il sourit à ses mots, se laisse envouter par leurs chants. « J'adore quand c'est enivrant. Et encore plus si l'ivresse vient d'une beauté fatale comme toi. » Leurs intentions se font plus claires, elles se dessinent du bout de leurs phrases. Mais elles se distillent déjà dans leurs êtres en émois. Pourquoi résister à l'évidence alors que succomber est tellement plus exquis ?

Hans lui propose chez lui, et il la frôle avant que Brooke ne lui échappe pour quelques secondes, le temps de noyer le poisson. Pas la peine que tout le cabaret capte que ces deux là vont se livrer à une joute bien plus charnelle. A l'abri des regards envieux. Car oui elle est belle, désirable, et le cracheur de feu à hâte de la gouter, de la savourer. De découvrir de quel feu elle brule. Quand il l'a retrouve à l'extérieur elle fume une cigarette. Il joue avec les mots. Exquise esquisse de la suite. « Je sens que ce tour de piste va être des plus endiablé et enflammé. Peut être que je vais devoir garder à porte de main mon extincteur pour éviter que tes flammèches mettent le feu à mon appartement. » Le cracheur de feu la taquine mais cela fait encore plus monter la température ces échanges de paroles brulantes de désir. Ils enfourchent la moto et les voilà partis dans les rues de la ville. Pressés l'un comme l'autre d'arriver au but pour pouvoir se consumer en même temps. Leurs corps se serrent et la vitesse comme les virages donnent à chaque contact plus de sensualité. Il sent les jambes de la belle enlacés ses hanches. Et cette idée nourrit les images de la suite. A peine Hans à pied à terre il enlace Brooke pour s'emparer de sa bouche, il ne pouvait attendre plus. Le goût de ses lèvres sur les siennes finit d'éveiller son désir. Il ne le retient pas voulant que la belle sente contre son bassin le bien qu'elle commence à faire. Il la titille encore une fois, elle a du répondant l'assistante du lanceur de couteau. « Avec plaisir. »

Il lui prend la main et l'entraine. Hans trouve rapidement la clé de son appartement. La porte est à peine fermée qu'il se réapproprie le corps de celle qui va devenir son amante pour la nuit. Les baisers se font fougueux, impatients, lui arrachant des frissons violents. Il colle Brooke contre le mur et se délecte de sa bouche alors que ses mains partent à la conquête des courbes de la belle rousse. D'abord sur le tissu et puis sous le tissu. Il effleure son dos, son ventre, sa gorge, sa taille, ses flancs se rapprochant des points sensibles sans les toucher. Puis un de ses mains glissent sur ses fesses alors que son bassin se fait plus impatient contre celui de la belle. Il se sent de plus en plus à l'étroit dans son pantalon. « Viens. » Hans reprend Brooke par la main et l'amène dans sa chambre. Il lui quitte son haut et défait l'attache du pantalon de la belle. Puis il l'enlace à nouveau s'attardant cette fois sur des points beaucoup plus sensible. Avant de la faire basculer sur son lit bien décider à allumer un autre incendie qu'il se régalera d'étreindre en perdant le contrôle de ses désirs. En comblant le corps de la divine rousse et le sien par la même occasion. La nuit s'annonce chaude, très chaude même.


vmicorum. / Angie & soapflaws

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Brooke Oxley
me, myself & i
Brooke Oxley
MESSAGES : 3843
ICI DEPUIS : 02/05/2019
CRÉDITS : (c) sarasvati
COMPTES : violet + blanche + bella + beth
STATUT : espère toujours, mais n'y arrive plus
grand kangou
MessageSujet: Re: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  EmptyJeu 15 Aoû 2019 - 22:45

T'es un peu dérangé, faut croire, parce que tout ce qui est atypique t'exalte, comme le sang et le danger et tu t'empresses de le préciser à Hans qui s'électrise de ta réplique, te confiant, à son tour, que ses sens à lui sont aussi titillés dans ce genre de situation. Tu souris, l'oeil brillant. On est sur la même longueur d'onde, alors, conclus-tu, vos échanges plus clairs, vos désirs presque concrets. ça prend tout un être pour me supporter, peut-être qu'un jour tu y parviendras, réponds-tu à ses avances, joueuse, alors que lui, il ne tarde pas à t'inviter pour poursuivre cette discussion transformant les mots en actions. Ton corps en ressent toute ton excitation, ta peau s'est hérissée quand tes lèvres ont frôlé la sienne, juste après lui avoir donné rendez-vous à l'arrière du cabaret, là où les curieux ne pourraient pas vous voir. D'ordinaire pas trop secrète pour ce genre de chose, t'as pas envie qu'on te casse les oreilles avec tes pulsions. Déjà qu'on parle de Sacha et toi, que ça commence à courir, ces rumeurs-là, t'as pas envie que tout le cabaret te mette au bûché pour avoir goûté aux deux plus beaux mecs de l'endroit. Au fond, t'as envie de rendre le lanceur de couteaux un peu jaloux, oui, mais pas de passer pour la traîné de service à cet emploi où, au fond, t'as envie de rester un peu plus longtemps que l'espace de quelques semaines. Derrière le cabaret, il te tend un casque que tu enfiles aussitôt, aiguisant ses sens de tes répliques pleines de sous-entendus qu'il semble réclamer sans s'arrêter, excités par vos imageries avant même de vous être réellement touché, encore bien trop chaste, le cabaret n'étant pas assez loin. T'aimes pas jouer avec le feu ?, demandes-tu innocemment en riant avant de te mettre derrière lui, de serrer tes cuisses contre sa taille et d'onduler ton corps sur la bécane toujours immobile comme si c'était toi qui la maitrisais. Allez, montre-moi ce que tu as dans le ventre, lui lances-tu en rabaissant la visière du casque, les mains rejoignant sa taille que tu serres par pure sécurité. Et il démarre au quart de tour, faisant des virages secs, des excès de vitesse, enflammant ton corps en entier, ton entre intime qui s'excite à la vue du danger et de ce qui vous attend une fois la moto arrêtée. T'as envie de lui, ça, c'est clair. Y'a plus de sous-entendus, y'a plus de secrets, ce soir, t'es à lui. Et quand enfin il met fin au supplice, quand la moto s'immobilise dans le gravier devant la maison, il s'empare de ta taille à nouveau, comme si tes jambes lui avaient donné un avant goût pour la suite, et pose des lèvres envieuses sur les tiennes, capture un baiser désiré, puis un énième sous-entendu, entre deux caresses, de ce que la suite a à vous offrir. Tu réponds à la positive, lui demandes de te présenter cette épée qu'il te cache, celle que tu veux sentir le tranchant te percer, perforer cette envie de lui. Il attrape ta main, te guide vers son appartement, la porte se ferme derrière tes pas et ton gloussement quand il te plaque presque contre cette dernière pour récupérer tes lèvres, baisers plus fougueux, cette fois, alors que tes mains s'emparent de ses cheveux, les décoiffes devant cette envie pressante qui naît en toi. Il titille ta peau, parfois sur les vêtements, parfois sous, s'aventure sur ton corps, te fait frissonner de plaisir sans pour autant te l'accorder complètement, laissant de petits soupirs d'envies percer vos baisers. Son excitation est difficilement dissimuler au travers de ses vêtements, tes mains glissent vers son intimité toujours couverte, caresse ce qui se fait sentir contre ton bassin, titille à son tour ses envies, lui donne un avant goût de ce que tes mains peuvent faire, les sensations que tu pourrais lui procurer. Il ordonne de le suivre, tu arques un sourcil, toi qui ne te laisses pas mener, là, c'est l'envie qui mène. Dans une démarche sensuelle, tu le suis jusqu'à la chambre où il fait de ton corps à nouveau sien, il le défait de son haut, l'envoyant valser dans un coin de la pièce qui n'est à présent pas important. Ce qui compte, c'est ta poitrine qui se brandit devant lui, l'absence de soutif qui laisse ton anatomie le délecter. Et il ne tarde pas à s'en occuper, passant ses mains contre tes seins, les délaissant seulement pour détacher ton pantalon avant de te faire basculer sur son matelas. Tu l'attrapes par la chemise, l'attires vers toi comme si les baisers précédents n'étaient pas suffisants, et alors que tes lèvres le martèlent de baisers avides, tes mains, elles, détachent chacun de ses boutons, jusqu'à en retirer ce haut qui gène, ce haut qui, maintenant, te laisse une vue sur son torse que tu te mets à embrasser, délaissant sa bouche, bien trop tentée par la nouveauté de cette peau que tu découvres à peine. Tu te redresses sur le lit, assaillit son torse de baisers qui se transforment en coups de langue vifs. Et cette langue trace son chemin vers la ceinture de Hans d'où l'épée est bien pointée, toujours cachée. Tu relèves les yeux vers lui. Ça te plait ?, demandes-tu en agrippant presque violemment son pantalon que tu défais, que tu baisses sans attendre sa réponse, sans lui demander sa permission, ta bouche bien se poser contre son sexe, de doux baisers, pour commencer, avant de laisser tes lèvres l'entourer.

__________________________

IT WAS ONLY JUST A DREAM
i was thinking about you, thinking about me, thinking about us, what we gonna be?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t17135-peony-instragram
Hans Feuerbach
me, myself & i
Hans Feuerbach
MESSAGES : 3897
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : villetchuckie (vava) tumblr (gif)
COMPTES : J. Eilynn Standford
STATUT : Célibataire, mais troublé par un beau gosse qui pourrait bien donner envie à son coeur de ne battre que pour lui.
grand kangou
MessageSujet: Re: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  EmptySam 24 Aoû 2019 - 10:19

To touch the danger with indecency and insolence.
brooke & hans

Oui Hans aime jouer avec le feu. Et encore plus quand une belle rousse est au centre des flammes qui commencent à le titiller de toute part. La petite discussion au bar du cabaret lui a mis l'eau à la bouche et à sérieusement chauffer son entre jambe. Et ces sensations sont mises encore à mal durant le trajet en moto ou le corps de Brooke se colle au sien. Il se concentre sur la route pour ne pas se laisser emporter par les idées indécentes qui viennent caresser son esprit avec force. Elle a su le mettre en appétit et il a juste envie de lui faire gouter à son épée. Juste envie qu'elle rende l'incendie plus vorace et tant pis si ils mettent toute la nuit à l'éteindre, ce n'est pas lui qui va s'en plaindre. Une nuit blanche parce que la luxure va envahir son espace de vie c'est loin de déplaire au cracheur de feu. Alors il roule impatient d'arriver au bas de chez lui. Restant prudent tout de même, pas envie que cette nuit finisse autrement que sur un matelas et entre des draps. Une fois la moto stoppée, il ne perd pas de temps pour se saisir de la taille de la belle. Leurs lèvres se retrouvent et leurs mains s'attardent un peu plus. Le tout faisant augmenter la température. Le désir est là, il se dessine dans leurs frissons tout en gorgeant d'avantage la virilité de Hans. Difficile de douter de ses pensées, de ses envies. Et dés qu'il a le feu vert de Brooke, il l'entraine. Languissant de voir combien elle aussi est brulante. Il imagine déjà sa lave se déverser avec plus de plaisir quand il jouera sur sa peau avec ses doigts, avec ses lèvres avant de la gouter en profondeur avec son épée armée et prêté à jouter.



vmicorum. / Angie & soapflaws

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Brooke Oxley
me, myself & i
Brooke Oxley
MESSAGES : 3843
ICI DEPUIS : 02/05/2019
CRÉDITS : (c) sarasvati
COMPTES : violet + blanche + bella + beth
STATUT : espère toujours, mais n'y arrive plus
grand kangou
MessageSujet: Re: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  EmptyDim 8 Sep 2019 - 16:09

Vos corps traversent l'appartement, le couloir vers la chambre à coucher semble long comme l'attente d'enfin sentir son membre se remplir en toi. Vêtements qui volent, vêtements qui se perdent sur le sol alors que vos corps s'échauffent à danser une valse intime, langues dans une jute féroce de baisers avides du désir dont vous vous laissez consommer. Et sans crier garde, sans avertissement, le corps de Hans se laisser guider par tes actions, but ultime de lui donner les frissons dont vous vous êtes titillé en ce début de soirée. Lèvres qui assaillent la verge du cracheur de flamme, membre aussi chaud que la braise qui les alimente en temps normal, il commente, complimente, tu souris contre son pénis bien durcit contre ta bouche, les va-et-vient de tes lèvres qui augmentent alors pour faire monter son plaisir. Bassin cambré, tu le sens satisfait des caresses que tu lui prodigues, langue qui titille, qui s'amuse contre la chair de sa peau, qui aguiche son extrême désir, une main qui se glisse dans le feu de tes cheveux, qui appuie contre ta tête, qui guide son plaisir, tes mains qui se plantent sur les cuisses de Hans, qui y prennent appui le laissant devenir maître de ses propres sensations, guidant ta bouche et tes mouvements de sa simple main contre l'arrière de ton crâne, soupires qui viennent habiter le fond sonore de la pièce avant que tout ne cesse, avant qu'il ne t'attire contre lui pour retrouver le goût de tes lèvres mélangé à celui de ta fellation. Baiser qui ne dure que quelques secondes d'accalmies avant que le brun ne décide de quitter ces lèvres pour en découvrir d'autres, traversant ton corps avec une lenteur qui te fait languir, qui te rend presque folle, attente qui se fait longue alors qu'il arrive à ton intimité qu'il caresse au travers la dentelle du tissu qui la sépare encore de lui, tissu non pas épargné par tes désirs et des envies, tissu qu'il retire. Quand il pose enfin sa langue contre ton intimité, ta tête trouve confort sur le matelas, tes yeux se ferme, sourire sur ta bouche, mains qui s'agrippent aux draps, premier soupire qui s'invite dans vos échanges. Tes jambes se resserrent l'une contre l'autre, impossible de se toucher par ce corps étranger qui s'amuse entre ces dernières, ton dos se cambre, ton corps ondule, des doigts s'en mêlent. Tu agrippes ta poitrine entre tes doigts tatoués, viens jouer avec les piercings de tes mamelons, les fait se dresser sous tes caresses, respiration haletante alors que les baisers intimes accélèrent plus bas, excitation à son comble, presque au bord de l'orgasme, tu gémis, tu cries presque ton désir de le sentir en toi. Il n'arrête pas, sourire sur tes lèvres, tu as du mal à respirer, tu ne vois plus rien que lui en ton intimité, pas de vengeance, pas de cabaret, que deux êtres en quête de désir, en quête d'un ultime plaisir. Et quand tu te laisses complètement aller à cette envie, tu jouis. Tu cries son nom entre tes lèvres, tes doigts qui ébouriffent ses cheveux. Il se redresse, tu cours vers ses lèvres, langue contre langue, tu tires son corps contre le tien. T'as encore rien vu, laisses-tu sous-entendre, reprenant ses dernières paroles.

__________________________

IT WAS ONLY JUST A DREAM
i was thinking about you, thinking about me, thinking about us, what we gonna be?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t17135-peony-instragram
Hans Feuerbach
me, myself & i
Hans Feuerbach
MESSAGES : 3897
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : villetchuckie (vava) tumblr (gif)
COMPTES : J. Eilynn Standford
STATUT : Célibataire, mais troublé par un beau gosse qui pourrait bien donner envie à son coeur de ne battre que pour lui.
grand kangou
MessageSujet: Re: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  EmptyMer 18 Sep 2019 - 9:18

To touch the danger with indecency and insolence.
brooke & hans




vmicorum. / Angie & soapflaws

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Brooke Oxley
me, myself & i
Brooke Oxley
MESSAGES : 3843
ICI DEPUIS : 02/05/2019
CRÉDITS : (c) sarasvati
COMPTES : violet + blanche + bella + beth
STATUT : espère toujours, mais n'y arrive plus
grand kangou
MessageSujet: Re: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  EmptyVen 11 Oct 2019 - 23:39

Il te demande de lui montrer ce dont tu es capable, quelles sont les cartes que tu lui caches. Et tu n'as nul besoin qu'il te reformule la demande. Vos lèvres se collent, vos corps se cherchent, vous êtes en symbiose, échauffements de vos chairs qui fait monter la tension jusqu'à ce que Hans vous stoppe, bienveillance avant toute chose. Il se recule, attrape un préservatif dans la foulée et te le tend d'un oeil moqueur. Sourire narquois sur tes lèvres parsemées de taches, tu ouvres l'emballage en ne laissant pas tes yeux se séparer des siens, envoutants comme il se doit. Ton corps se rapproche de lui lascivement, tes doigts fins s'emparent de son membre sur lequel tu poses la protection de latex, une main qui presse le réservoir du préservatif, l'autre qui le déroule sur la verge du cracheur de feu qui ne cache désormais plus son impatience, son corps qui suit tes mouvements. Une fois le condom déroulé, ta main caresse les testicules de l'homme avec, dans les yeux, un soupçon de défi. Défi qu'il accepte, quand il s'empare de ton corps, quand il y fait enfin pénétrer son pénis bien droit, quand il y donne des coups de bassins te faisant sentir qu'il te possède bel et bien. Ses mains gravitent sur tes fesses, l'une les quitte pour palper tes percés mamelons qui pointent fièrement vers lui, ton dos cambré, sourire satisfait sur tes lèvres, intimité complètement excitée, lèvres qui finissent par se retrouver. Rien d'amoureux. Que du physique. C'est clair, entre vous, qu'il s'agit d'une façon de se satisfaire, l'un l'autre, mais qu'au dépit de cette nuit, entre vous, il n'y aura rien de plus. Peut-être une autre nuit, mais pas toute une vie. Il te défie alors à nouveau de laisser la lionne en toi s'échapper. Tu n'as pas besoin d'une nouvelle invitation pour le pousser fermement, son pénis qui sort de toi. Avec agilité, tu passes tes jambes autour de lui, te positionnant au-dessus, le dos droit, la poitrine gonflée qui lui offre une vue alléchante. Et une fois à cheval sur son corps, tu attrapes ce membre qui t'a quitté pour lui guider, à nouveau, le chemin vers ton antre. Ton corps s'ondule, tes mains qui prennent appui sur ses cuisses alors que tes fesses, elles, viennent fracasser la peau de Hans à chaque va-et-vient un peu trop violent. Parfois lents, parfois rapides, tu joues avec la cadence. Corps parfois droit, parfois cambré, parfois penché vers lui, seins qui changent de position pour l'égayer. Dis-moi tes envies, susurres-tu à son oreille avant de venir y mordre le lobe.

__________________________

IT WAS ONLY JUST A DREAM
i was thinking about you, thinking about me, thinking about us, what we gonna be?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t17135-peony-instragram
Hans Feuerbach
me, myself & i
Hans Feuerbach
MESSAGES : 3897
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : villetchuckie (vava) tumblr (gif)
COMPTES : J. Eilynn Standford
STATUT : Célibataire, mais troublé par un beau gosse qui pourrait bien donner envie à son coeur de ne battre que pour lui.
grand kangou
MessageSujet: Re: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  EmptyJeu 24 Oct 2019 - 4:37

To touch the danger with indecency and insolence.
brooke & hans

 


vmicorum. / Angie & soapflaws

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Brooke Oxley
me, myself & i
Brooke Oxley
MESSAGES : 3843
ICI DEPUIS : 02/05/2019
CRÉDITS : (c) sarasvati
COMPTES : violet + blanche + bella + beth
STATUT : espère toujours, mais n'y arrive plus
grand kangou
MessageSujet: Re: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  EmptyVen 20 Déc 2019 - 21:12

Il ne sait pas ce qu'il demande. Et s'il savait, peut-être qu'il ne te l'aurait pas quémandé. Le rendre fou, tu peux le faire. De toutes les façons possibles, mêmes. Par le sexe, par ton caractère, par ta propre folie. Mais ce qu'il te demande, ça te va. De le rendre fou jusqu'à le faire jouir, jusqu'à ce qu'il se déverse, en toi, ou sur toi, qu'est-ce que ça change, en autant qu'il prenne son pied, en autant qu'il crie ton nom et que plus jamais le feu ne prenne une autre définition que ton corps et ta chevelure qui s'y prête bien. Il veut t'envahir, tu souris alors qu'il t'attire vers lui dans un baiser brulant, urgent où tu y mêles ta langue, tant que tu peux, où tu viens mordre ses lèvres, jouer de son désir, corps pressés, juste avant qu'il ne mène la danse et qu'il te repousse contre le lit, qu'il ne t'assainit de nouveaux coups de reins qui t'arrachent un hurlement de plaisir. Tant pis pour les voisins, t'auras pas à les confronter demain. Non, parce que toi, tu fais pas ça, l'amour jusqu'au matin, l'amour toute la nuit. Toi, tu baises. Et quand c'est fini, tu quittes. Il retire son membre fléché de ton intimité, tu le regardes inquisitrice alors qu'il brandit ses doigts, qu'il remplace sa verge contre son doigté agile qui t'émoustille. Sous ses doigts, ton corps se fait humide, haletant, alors que sa bouche s'occupe des autres parties de corps qui brulent, qui demandent qu'on s'occupe d'elles. Et il reprend les coups de reins, dans une danse qu'il contrôle jusqu'à ce que le feu se lise dans tes yeux. Tu plaques tes mains contre son torse, le forces à reculer, à s'extirper de ton entre-jambe. Tu le pousses à ton tour, tête au pied de son lit, pour le chevaucher. Au-dessus de lui, t'envoies ta crinière vers l'arrière, avant d'empoigner son membre, de jouer avec ses testicules gonflés, de guider sa verge en toi. Bien en place, pénétration plus intense, la position de ton corps qui lui permet de bien se sentir logé en toi, tu reprends les commandes, t'appuyant sur ses cuisses pour guider la danse. Puis, tu cambres le dos, mêle tes cheveux en augmenter le rythme, jusqu'à sentir l'orgasme se pointer. Tu empoignes alors sa gorge, cris son nom alors que ton entre-jambe se contracte, puissante érection féminine qui bat son plein, qui te fait gémir de plaisir dans un frisson sans pareil. Ton corps se détend, juste après t'être assurée que le sien l'était aussi, vidé de son appétit sexuel. Tu laisses ton poids s'affaisser sur le lit, respires un bon coup. De longues minutes passent, le temps de prendre ton souffle. Et quand, enfin, le calme est revenu, tu lèves un regard joueur sur lui. Alors, notre union, ça te plait ? T'as envie qu'on remette ça sur scène?, demandes-tu, laissant planer le doute que peut-être vos corps se recroiseront avant de te lever et de chercher tes vêtements sur le sol.

hj:
 

__________________________

IT WAS ONLY JUST A DREAM
i was thinking about you, thinking about me, thinking about us, what we gonna be?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t17135-peony-instragram
me, myself & i
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (+18) planning my revenche (hans)    (+18) planning my revenche (hans)  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(+18) planning my revenche (hans)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: le cabaret delirium-
Sauter vers: