AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 yes, he is your son. (concho)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ally Carmichael
MESSAGES : 367
ICI DEPUIS : 22/05/2019
CRÉDITS : signature par old money, gif par [till]midnight.
COMPTES : Clay Dietrich
STATUT : célibataire... maiiiis y'a bien quelqu'un dans ma tête
yes, he is your son. (concho) Empty
bowenien
MessageSujet: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) EmptyVen 24 Mai 2019 - 0:35

«  Maman, est-ce qu’on peut aller au parc? » Que Maxwell me demande très clairement avec un grand sourire semblable à celui de son père. Je craque et je souris à mon tour, il sait comment me faire craquer. Après tout, je suis en congé un peu forcé alors pourquoi ne pas en profiter un peu? Je n’avais pas encore de nouvelles concernant la législature Australienne pour les affaires de ma mère. J’avais demandé un contact à Maxence, le juge de la cour suprême ou j’sais plus trop quoi. Il m’avait donné le nom d’un avocat dans le coin de Bowen, comme si tous les chemins y menaient inévitablement. « Bien-sûr, chaton. Tu viens, on va t’habiller? » Lui dis-je avec un petit sourire en prenant sa main pour aller l’habiller en ayant droit à un câlin. Je fonds.

Je l’habille d’une petite salopette et d’un petit polo rayé, il était trop mignon. Je préparais le sac pour la sortie et je le mettais dans la poussette. Max marchait à mes côtés en direction du parc. Il s’émerveillait de tout, des couleurs, du mode de vie de Bowen. Il riait, s’esclaffait même. « Maman, maman viens! » Je le suis dans le module de jeu et je le supervise d’un œil un peu mère poule en riant doucement. Je le suis autant que possible et je reste à proximité. Je m’éloigne quelques secondes de mon fils pour m’étirer sans risquer une commotion sur un module de jeu et mon regard croise le sien.

Oui oui, le sien. Ses yeux, je les ai toujours en tête. Mon fils a les mêmes. Max me rappelle à l’ordre et j’en oublie son géniteur. Enfin, on va dire. J’déglutis difficilement et je ne suis pas certaine de vouloir m’approcher de lui. Pour le moment, Maxwell me tient occupée alors j’ai une défaite. Quoi que j’aurais même trouvé le prétexte d’arroser des plantes dans un parc pour éviter... Éviter les battements cardiaques en trop, le cœur qui fait des pirouettes et tout le reste. Max sautille et je ne peux que lui sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t17845-ally-not-alex-instagram
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1620
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : rivendell (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
yes, he is your son. (concho) Empty
adm h
MessageSujet: Re: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) EmptyVen 24 Mai 2019 - 3:05

Ma vie sentimentale était à la dérive, que ce soit entre Zelda et notre pause ou encore Athéna et cet autre homme qui semblait avoir rapidement pris le dessus sur ce que nous avions vécu, elle et moi. J’avais visiblement besoin d’être seul, pour un bon moment, parce que je ne faisais que trouer d’encore plus gros trous là où il y en avait déjà dans ma vie. J’étais en train de promener au Mullers Lagoon quand une variable de plus s’ajouta à cette équation déjà bien trop compliquée qui ne menait toujours qu’à une seule réponse : ma solitude. Et pas n’importe quelle variable. Celle qui était à l’origine de toutes. Ma conversation avec Eilynn me revenait alors toute en surface, me submergeant alors qu’Ally se trouvait maintenant face à moi et pas seulement qu’en souvenir, pas seulement qu’en mirage. Il y a quelques mois, je m’ouvrais pour la première fois à la petite amie de Jeff, à propos de mes propres amours. Je lui avais révélé à quel point j’avais aimé aussi fort, moi aussi, et à quel point cet amour m’avait ravagé lorsqu’il s’était terminé sans que j’en saisisse réellement les raisons. Je lui avais avoué avoir voulu me battre sans même le pouvoir, je lui avais avoué m’être abandonné à d’éphémères relations depuis cette rupture déchirante, sans jamais retrouver cette flamme. C’était cette conversation précise avec Eilynn qui m’avait mené à cette pause avec Zelda, parce que j’avais pris pleinement conscience de ces sentiments non résolus, de cette absence dans mon cœur, de ce vide que je ne parvenais pas à combler. Je l’aimais, Zelda, mais la même flamme ne brûlait pas à cet endroit où mon cœur avait déjà été incendié. Je sentais à nouveau ce feu, alors qu’Ally était à quelques mètres de moi, tout près ce de module de jeu, où un enfant à la même chevelure qu’elle sautillait de liberté. Mon cœur rata un battement alors que je réalisai qu’elle était passée à autre chose bien plus rapidement que moi, si mes déductions étaient bonnes quant à son statut par rapport à ce bonhomme. Et si je faisais le calcul, je comprenais que j’avais peut-être maintenant la réponse à toutes mes questions unanswered : elle m’avait quitté en fuyant avec un autre homme, avec qui elle avait eu un enfant, avec qui elle avait poursuivi sa vie. Mon cœur se serra à la vue d’Ally qui souriait au gamin. Elle avait si rapidement détourné le regard du mien pour le poser sur le sien. J’hésitai, entre reculer et repartir de mon côté, ou bien aller chercher ce sentiment de closure que je n’avais jamais eu le droit d’avoir. Mais Gamborlim en décida autrement, en reconnaissant sans doute Ally malgré les années, et en se délivrant de mon emprise pour courir jusqu’à elle. « Gambo ! » Criais-je, mais cette stupide bête était déjà aux trousses d’Ally, et moi à la poursuite du pug. « Reviens-là, l’idiot. » Je repris sa laisse dans mes mains et me redressai. Face à elle. Si proche d’elle. « Hi. » Lâchais-je bêtement, nerveusement.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ally Carmichael
MESSAGES : 367
ICI DEPUIS : 22/05/2019
CRÉDITS : signature par old money, gif par [till]midnight.
COMPTES : Clay Dietrich
STATUT : célibataire... maiiiis y'a bien quelqu'un dans ma tête
yes, he is your son. (concho) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) EmptyVen 24 Mai 2019 - 3:23

Maxwell continue toujours de sautiller puis il pointe quelque chose. Je me retourne pour voir ce qu’il pointe, Gamborlim. Le chien s’arrête à mes pieds pour poser une lichette sur ceux-ci et se rouler sur le dos. Je soupirais doucement, j’attrapais Maxwell et je le descendais vers le chien. « Doux doux. » dis-je à mon fils par instinct pour le pauvre pug. Il me faisait un signe de ‘shhh’ en y allant avec douceur. Je hochais la tête avec un sourire en grattant le ventre de la bête à quatre pattes qui s’était déjà retourné. Je me relevais avec lenteur alors que mon fils semblait apprécier le chien pour faire face à Conchobáhr. D’un peu trop près... Je détournais le regard vers le sol, presque incapable de le regarder dans les yeux. Je déglutissais. « Hey. » lui répondis-je à mon tour en plaçant nerveusement une mèche de cheveux derrière mon oreille.

Je trouvais que c’était un très bon départ. Max riait près de nous alors que le pauvre chien se laissait faire, quoi qu’il n’était pas trop mal en point en se faisant caresser ainsi. Si Concho avait été quelqu’un d’autre, je lui aurais présenté Maxwell d’office, mais là... C’était plus compliqué. Et s’il faisait un face à face avec lui? Le reconnaitrait-il?! Mon cœur battait rapidement, d’anxiété et de sentiments qui refont surface. « Tu vas bien? » Risquais-je avec un sourire faussement assuré. Très faussement assuré. Je déglutissais. Plutôt mourir que de paraitre embarrassée. « J’imagine que Gambo a gardé le même caractère docile. » dis-je alors que j’espérais une réponse positive en arquant un sourcil le regard sur le petit homme. « Chien! » nous interrompait gentiment mon fils en pointant le canin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t17845-ally-not-alex-instagram
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1620
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : rivendell (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
yes, he is your son. (concho) Empty
adm h
MessageSujet: Re: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) EmptyVen 24 Mai 2019 - 22:25

Elle détourna rapidement le regard à nouveau. Pas plus que quelques secondes à la fois. Je regardai ses doigts doucement replacer sa mèche de cheveux rebelle derrière son oreille. Geste que j’avais moi-même fait à de multiples reprises. Je serrai la mâchoire, cherchant par tous les moyens possibles à contrôler ce flot d’émotions qui se déversait en moi. S’il n’y avait pas eu cet enfant à côté d’elle, sans doute aurais-je eu un peu moins de retenue. Sans doute me serais-je montré davantage cruel dans mon accueil, tout comme elle l’avait été dans son départ. Toutefois, lorsqu’elle me demanda candidement si ça allait, je n’arrivai pas à rentrer dans son jeu – peu importe à quel jeu elle jouait, d’ailleurs. Je secouai lentement la tête de droite à gauche, avant d’hausser les épaules, impuissant. « Qu’est-ce que t’en penses, Ally ? » Puis, voyant que l’enfant s’approchait beaucoup de Gamborlim et se risquait à bien des caresses, la jeune femme me demanda si le pug avait toujours le même caractère docile. Je soupirai. « Oui, t’as pas à t’inquiéter pour ça. Il ne ferait toujours pas de mal à une mouche même s’il en était capable. » Et il n’en était clairement pas capable. C’est alors que le gamin pointa Gamborlim en le désignant comme un chien. Bien sûr que ça m’arracha un sourire. Il était adorable, même s’il était sans doute la cause de notre rupture. Mais interagir avec lui, ça, c’était plus difficile que prévu. Je me tournai donc à nouveau vers la mère. « C’est ton garçon ? » Demandais-je, avant d’ajouter la question qui me brûlait les lèvres : « Il a quel âge ? » N’imaginant même pas une seule seconde qu’il puisse être mon fils, je voulais au moins savoir s’il avait été conçu avant ou après qu’Ally me laisse derrière sans jamais se retourner.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ally Carmichael
MESSAGES : 367
ICI DEPUIS : 22/05/2019
CRÉDITS : signature par old money, gif par [till]midnight.
COMPTES : Clay Dietrich
STATUT : célibataire... maiiiis y'a bien quelqu'un dans ma tête
yes, he is your son. (concho) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) EmptyVen 24 Mai 2019 - 23:37

Je tremblais et j’essayais de le cacher. Heureusement, j’avais mon fils, notre fils près de moi et ça parvenait à me calmer un minimum. J’inspirais et j’expirais. L’homme me demandait ce que j’en pensais, je haussais vaguement les épaules. « Je ne sais pas, c’est pour ça que je le demande. » avouais-je alors. Je n’avais pas tord, trois ans s’étaient écoulés depuis notre dernière rencontre... Trois ans et un fils. Son soupir m’inquiétait d’autant plus, m’était-il destiné alors que je protégeais mon garçon ou plutôt parce que le chien était plus une peluche qu’un véritable chien. Max tirait les oreilles du chien et à la question de Rosenbach, je hochais la tête positivement avec un demi-sourire. « Oui. » Il ne m’avait pas demandé si c’était le sien alors je ne mentais pas encore. Il me demandait quel âge il avait et je tressaillais. Le savait-il déjà? Je me mordillais la lèvre. « Presque 4 ans. » admis-je en caressant la tête du rouquin qui ne m’arrivait sans doute pas à la taille. « Il s’appelle Maxwell. » dis-je alors calmement pour ne pas dire autre chose pour me trahir. Max redressait la tête vivement en entendant son nom. Je lui faisais un tendre sourire alors que Gambo s’était redressé aussi, visiblement en manque de caresses. « Tu as toujours Head Ahead? » lui demandais-je plus pour faire la conversation qu’autre chose. Intérieurement, je le suppliais de ne pas me questionner sur Max. Je n’étais pas prête. Peut-être que je ne le serais jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t17845-ally-not-alex-instagram
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1620
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : rivendell (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
yes, he is your son. (concho) Empty
adm h
MessageSujet: Re: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) EmptySam 25 Mai 2019 - 3:55

Trois années écoulées ou non, le fait de la revoir, de l’avoir sous les yeux, droit devant moi, ça ne faisait qu’ouvrir encore plus ces plaies qui n’étaient déjà pas, de toute façon, complètement refermées. Ally était sans doute la femme qui avait le plus brisé mon cœur, après ma mère. Celle qui avait fait le plus de ravages dans ma vie, après ma mère encore une fois. Je ne pouvais tout simplement pas croire que le passage du temps effacerait cette douleur, ce vide qu’elle avait laissé en moi. Peut-être était-ce parce que j’avais toujours eu l’impression que notre histoire avait un goût d’inachevé puisque the end n’avait jamais véritablement été dit entre nous. Deux de nos meilleurs amis s’étaient mariés et puis après, plus rien. Le début d’une merveilleuse histoire pour Lily et Nelligan s’était soldé par la fin de la nôtre, sans que je comprenne pour quelles raisons. Silence radio. Pendant trois longues années. « Ça fait ressortir pas mal de trucs, de te voir là. » Je n’avais jamais été bien doué avec les mots, jamais assez proche de mes émotions pour bien les décrire. Ces trucs-là, c’était des souvenirs douloureux que j’avais tenté d’enfouir au fond de moi-même pour les oublier. C’était aussi des souvenirs trop heureux qui me faisaient mal à chaque fois que je les revoyais dans mes songes, parce que ça ne faisait que me rappeler ce que j’avais perdu. Mon soupir me sortit moi-même de mes pensées alors que je regardais Gamborlim faire le beau devant le garçon. Il se laissait faire par l’enfant qui faisait de lui un jouet, ou presque, lui tirant tantôt le poil, tantôt les oreilles. Pauvre Gambo. Lorsqu’Ally m’avoua que le petit avait quatre ans, mon regard se tourna directement vers elle. « Quatre ans ? » Répétais-je en haussant les sourcils. « T’étais encore ici. » Dis-je tout simplement, énonçant ce fait qui était destructeur pour mes minces espoirs. Dans ma tête, ça ne faisait plus aucun doute. Ally m’avait trompé, était tombée enceinte d’un autre et avait fui avec son amant jusqu’à l’autre continent. Je souris au garçon qui se reconnut lorsque sa mère mentionna son prénom. On ne pouvait en vouloir à un aussi bel être d’exister. « Euh, oui, oui. Ça a pas mal grandi, et on a de bonnes subventions du gouvernement, maintenant, ce qui me permet de faire bouger les choses un peu plus encore. » Dis-je. Mais ce small talk ne me suffisait pas. Je pris une grande inspiration et secouai la tête. « Pourquoi, Ally ? » Pourquoi, tout.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ally Carmichael
MESSAGES : 367
ICI DEPUIS : 22/05/2019
CRÉDITS : signature par old money, gif par [till]midnight.
COMPTES : Clay Dietrich
STATUT : célibataire... maiiiis y'a bien quelqu'un dans ma tête
yes, he is your son. (concho) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) EmptySam 25 Mai 2019 - 4:18

Ces plaies dont il était victime étaient aussi les miennes. Oui, les miennes en regardant dans les yeux de mon petit rouquin, jour après jour. Les regrets, les remords, l’envie de revenir, l’orgueil, le départ; bref tout ça s’entremêlait dans ma tête et ce n’est qu’entre les regards de Conchobáhr que je tremblais un peu plus et que tout me revenait également. « Même chose. » dis-je alors en rougissant. Des trucs, du positif comme du négatif; c’était inévitable! Et tous les deux nous n’étions pas des as de la communication, j’imagine que c’était ce qui avait mené à notre perte. J’ignorais encore Max pour le moment en me concentrant sur l’homme que j’avais quitté. Il me questionnait avec le quatre ans. Il énonçait ce que je craignais... Que j’étais encore ici. Il avait compris, dans tous les cas, je croyais qu’il avait compris et le visage me tombait. Aussi bas que toutes mes conneries. « Oui. » Oui, j’étais encore ici, oui c’était son fils. « Oh c’est vraiment cool. » dis-je avec un sourire pour Head Ahead, un peu distante en tentant de reprendre le contrôle sur cette situation dans laquel je n’éprouvais qu’un profond malaise. « Pourquoi quoi? » lui demandais-je en faisant l’autruche, la tête dans le sable. Je soupirais et je poursuivais avant même d’attendre sa réponse. « Qu’est-ce que tu voulais que je fasse? Je l’ai su en Amérique que j’étais enceinte. J’me voyais pas revenir et te l’annoncer. J’pouvais pas, j’y arrivais pas. » Je le regardais avec les grands yeux. Mes yeux s’embrumaient légèrement en repensant à toute cette histoire, mon histoire, celle de Max. Je baisse le regard vers mon fils et j’essuie quelques larmes en tentant de les cacher. Puis, je réalisais que c’était l’histoire de Conchobáhr aussi... pas uniquement la mienne. Je tentais de reprendre ma respiration normalement et malgré tout ça, la méditation ne m’aidait point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t17845-ally-not-alex-instagram
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1620
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : rivendell (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
yes, he is your son. (concho) Empty
adm h
MessageSujet: Re: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) EmptySam 25 Mai 2019 - 23:22

Elle m’affirma que pour elle aussi, les souvenirs refaisaient surface. Sauf qu’elle avait pu s’y préparer, Ally. Je ne savais pas ce qu’elle faisait ici mais il n’en restait pas moins qu’elle était revenue. Forcément, l’idée de me revoir avait dû traverser son esprit, à moins qu’elle ait réellement fait le choix de m’oublier complètement. Et si moi, je ne l’avais certainement pas oubliée, je ne m’étais toutefois pas du tout attendu à la revoir un jour. Ça avait l’effet d’une bombe sur ma personne alors que j’étais sorti pour une simple promenade avec Gamborlim, comme je le faisais à tous les jours d’ailleurs. Cette journée-ci, elle détonnait par rapport aux autres. Et j’avais l’impression que je n’étais pas au bout de mes surprises. Je fronçai les sourcils alors qu’elle ne répondait qu’un simple oui à ma question. Juste comme ça, elle me confirmait son infidélité, comme s’il s’agissait d’une banale information ? « That explains a lot. » Avais-je alors répondu, assez froidement. J’avais l’impression qu’elle ne saisissait pas bien l’effet que son départ avait pu avoir sur moi. Ou alors notre sens de la communication s’était davantage effrité avec la distance, nous qui n’avions déjà jamais su comment bien traduire nos sentiments. Ally me questionna à propos de Head Ahead, sujet de conversation bien plus léger et pourtant, ma tête ne cessait de revenir vers l’enfant. « Ouais, c’est cool. » Avais-je confirmé en hochant lentement la tête, désintéressé. Le silence s’installa, jusqu’à ce que je le brise en lui demandant pourquoi. Pourquoi était-elle partie ? Pourquoi ne m’avait-elle rien dit ? Pourquoi n’avait-elle pas essayé de laisser les choses différemment ? La rouquine soupira face à mon silence alors qu’elle tentait de gagner du temps, et me répondit enfin. Plus de trois années d’attente pour cette réponse. Réponse qui n’en était pas vraiment une, parce qu’au fond, elle faisait naître un paquet d’autres incompréhensions. Je fronçai à nouveau les sourcils. « Mais … si t’as su que t’étais enceinte juste en arrivant en Amérique … pourquoi t’es partie, à la base ? » Je secouai la tête de confusion, les yeux légèrement plissés. Les pièces du casse-tête, qui auraient dû doucement s’emboîter les unes dans les autres, semblaient ne créer qu’un portrait décousu.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ally Carmichael
MESSAGES : 367
ICI DEPUIS : 22/05/2019
CRÉDITS : signature par old money, gif par [till]midnight.
COMPTES : Clay Dietrich
STATUT : célibataire... maiiiis y'a bien quelqu'un dans ma tête
yes, he is your son. (concho) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) EmptyLun 27 Mai 2019 - 3:03

Je me demandais si je le voyais ou pas. De mon plein gré ou au contraire... cette situation m’échappait tout autant qu’à lui. « That explains a lot. » Je fronçais les sourcils. Il n’avait visiblement pas compris parce que l’homme ne semblait pas en furie ni réaliser quoi que ce soit... « Attends, attends, tu penses que j’ai été infidèle? » Lui demandais-je alors que mes yeux s’arrondissaient de surprise. J’aurais pu tout prendre à ce moment précis, mais qu’il doute de ma fidélité m’offusquait un peu. L’homme parlait de X et moi de Y. Il me reposait la question en me demandant pourquoi j’étais partie. La question était vague et j’ai l’impression qu’il voulait des réponses concrètes alors que mon regard se montrait fuyant. Je soupirais en passant ma main dans mes cheveux. « J’étais enceinte alors ça explique sans doute les crises, les sautes d’humeur... et le départ maladroit. Ça ne l’excuse en rien, mais ça l’explique. » Dis-je en haussant les épaules. « J’croyais que j’avais besoin de me retrouver, puis j’ai trouvé quelqu’un d’autres en chemin. » Je baissais le regard vers le sol, puis vers mon fils et le chien qui ne semblaient pas se lasser l’un de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t17845-ally-not-alex-instagram
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1620
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : rivendell (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
yes, he is your son. (concho) Empty
adm h
MessageSujet: Re: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) EmptyJeu 30 Mai 2019 - 3:17

Je fronçai les sourcils à nouveau, moi aussi, alors qu’elle m’arrêtait pour me demander si je pensais qu’elle avait été infidèle. On aurait cru un combat de sourcils froncés, tellement nous nous succédions dans nos incompréhensions. La confusion régnait, encore plus maintenant qu’elle remettait en question la seule réponse qui me paraissait claire jusqu’à présent. « C’est tout ce que je vois qui pourrait expliquer ton départ si soudain, sans même me prévenir. J’le pensais pas avant, c’est juste une option parmi tant d’autres qui a traversé ma tête, parmi les mille scénarios que je me suis imaginés pendant tout ce temps, mais là maintenant que j’te vois débarquer avec un kid qui a exactement le bon âge pour ça, ben, ouais, nécessairement c’est la conclusion à laquelle j’arrive. » Lui dis-je comme emporté et dépassé par les événements. Sans doute y avait-il cette partie de mon esprit qui comprenait ce qui se présentait réellement sous mes yeux, mais cette même partie avait décidé de se fermer face au reste de ma tête, ne voulant pas me faire voir la réalité en face. Le choc serait trop gros, trop fort. Alors, face à mes questions qui flottaient encore au-dessus de moi, je lui demandai cette question des plus générales, espérant que sa réponse englobe le tout. « Et quand les sautes d’humeur et les crises ont été terminées, en trois ans, t’as pas pensé que j’cherchais peut-être encore des explications ? » Je la regardai, silencieux, avant de soupirer, les épaules affaissées. « C’est pas comme si t’étais facile à oublier, Ally. » Avouais-je.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ally Carmichael
MESSAGES : 367
ICI DEPUIS : 22/05/2019
CRÉDITS : signature par old money, gif par [till]midnight.
COMPTES : Clay Dietrich
STATUT : célibataire... maiiiis y'a bien quelqu'un dans ma tête
yes, he is your son. (concho) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) EmptyVen 31 Mai 2019 - 0:32

Conchobáhr me répondait que c’était tout ce qu’il voyait. Ma bouche s’entrouvrait un peu plus large alors que les mots me quittaient et les yeux m’écarquillaient. Il était sérieux en pensant que je l’avais trompé?! C’était si dur à croire que Max était son fils autant que le mien? « Tu penses sincèrement que j’ai été infidèle? » Répétais-je alors que le souffle me coupait un peu plus. Ses mille autres scénarios j’aurais bien préféré les entendre. « Exactement le bon âge pour quoi, Concho? Pour que je t’aie trompé?! » Demandais-je en retenant mes cris et mon indignation la plus profonde. En même temps, ça pouvait être normal qu’il pense ça, mais au fond de moi... Je savais que je valais mieux que ça. « Tu n’as pas cherché à me contacter. » C’était vrai ou du moins, c’était ce que je pensais. Je déglutissais. Ça se corsait vraiment tout ça. Ensuite, il me disait que je n’étais pas si facile à oublier. Je passais ma main maladroitement dans mes cheveux et je regardais Max, comme s’il allait me donner un peu de courage pour la suite. Je n’en avais pas un once. « Toi non plus. » admis-je simplement. C’était vrai. Il était le père de mon fils, il était là sous mes yeux. Tous les deux étaient là sous mes yeux et ça me scandalisait un peu plus de savoir que la famille de Maxwell étions tous réunis à l’heure actuelle. « Il te ressemble tellement. » Dis-je en soupirant doucement. C’était vrai, Maxwell ressemblait à son père physiquement et moralement. Le même sens de l’humour un peu tordu et étrange... Les mêmes expressions faciales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t17845-ally-not-alex-instagram
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1620
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : rivendell (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
yes, he is your son. (concho) Empty
adm h
MessageSujet: Re: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) EmptyVen 31 Mai 2019 - 4:12

Elle avait la bouche ouverte, les yeux écarquillés, alors que je portais mes soudaines accusations contre elle. Mais comment pouvait-elle penser que je ne me serais pas imaginé ça, en la voyant débarquer comme une fleur à Bowen avec un gamin à son bras ? Tout était finalement plus clair, j’avais cette réponse que j’avais si longuement cherchée, alors pourquoi semblait-elle la nier ? Et puis, quand elle reprit mes paroles, concernant le parfait âge pour m’avoir trompé, je réalisai enfin, oui enfin, que c’était également exactement le bon âge pour que ce gamin-là, il soit le mien. Mais si ça ne m’avait jusqu’alors pas traversé l’esprit, c’était parce que je ne pouvais tout simplement pas m’imaginer qu’Ally ait pu le garder loin de moi pendant plus de trois ans. Qu’il ait été un secret pendant tout ce temps alors qu’il était pourtant mien. Je fronçai les sourcils. « Je préférerais presque ça à la deuxième option. » Soufflais-je. Qu’elle m’ait trompé, je pouvais m’en remettre, sans doute même le lui pardonner. Mais qu’elle m’ait caché mon fils en l’emmenant à l’autre bout du monde ? Je secouai doucement la tête de gauche à droite, incapable d’y croire. « Comment j’aurais pu ? T’es partie sans même me prévenir, Ally, j’ai dû deviner où t’étais, en demandant aux autres. J’savais pas vraiment où te rejoindre. Et encore même si tu voulais que j’essaie. Je me suis convaincu que non, parce que sinon, toi t’aurais essayé. » Mais elle m’avait bien fait comprendre que c’était terminé, entre nous, malgré ce goût d’inachevé. Le regard d’Ally se riva sur Maxwell, et quand elle déclara qu’il me ressemblait tellement, je passai une main dans mes cheveux en reculant d’un pas. Je le regardai. C’était frappant, oui. Certains de ses traits, c’était moi, plus jeune. « Comment t’as pu me faire ça, Ally ? » Demandais-je, le corps et la tête en panique, les larmes aux yeux.  

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ally Carmichael
MESSAGES : 367
ICI DEPUIS : 22/05/2019
CRÉDITS : signature par old money, gif par [till]midnight.
COMPTES : Clay Dietrich
STATUT : célibataire... maiiiis y'a bien quelqu'un dans ma tête
yes, he is your son. (concho) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) EmptyDim 2 Juin 2019 - 7:14

Il avait trouvé une réponse incorrecte, il avait trouvé une réponse qui lui convenait. Et d’un autre point de vue, la réponse me convenait presque. L’homme comprenait finalement qu’il préfèrerait la première option, celle de l’infidélité. Je soupirais. C’était vraiment ce qu’il préférait? Je pouvais repartir ni vue ni connue avec Max et cela ne m’embêterait pas plus que ça. C’était peut-être le fond de l’histoire qui était inachevée maintenant achevée. L’homme poursuivait en me mettant le blâme sur le dos. « Tu aurais pu m’envoyer un courriel, m’appeler. » lui dis-je alors. Je n’avais pas désactivé mon téléphone le premier mois et cela m’avait coûté une fortune... Tout ça, dans l’espoir que Conchobáhr me rappelle peut-être. Je jouais dans mes cheveux et je baissais le regard. « Mais, je conviens que je n’ai pas tenté non plus de le faire. » Je venais de scorer dans mon propre but. Il me questionnait à savoir comment j’avais pu lui faire ça et je tremblais de tout mon être. « Je l’ai su tardivement. » avouais-je dans un premier temps. Je cherchais mes mots, ceux que je croirais adéquats pour la suite, mais je réalisais bien assez vite qu’il n’en aurait aucun. « Puis, j’ai pensé que tu n’en voudrais pas. » Dis-je en toute honnêteté. Après tout, nous avions eu une expérience relativement perturbante à ce sujet. « Je n’avais pas envie de revenir à Bowen. Je commençais à avoir une belle vie à New York. J’ai ma carrière maintenant, j’ai des amis proches là-bas. Ce n’était pas dirigé contre toi. C’était dirigé pour moi, pour lui, pour nous. Ce n’était pas contre toi. » Je voyais les larmes au coin de ses yeux et je fouillais pour un mouchoir dans mon sac à main que je tendais au père de mon fils... de notre fils. J’hésitais pour la suite, j’hésitais vraiment lui expliquer que je prévoyais quitter aussi rapidement que j’étais arrivée lorsque le dossier de ma mère serait réglé. Chaque drame en son temps, n’est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t17845-ally-not-alex-instagram
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1620
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : rivendell (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
yes, he is your son. (concho) Empty
adm h
MessageSujet: Re: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) EmptyMer 12 Juin 2019 - 4:39

Je secouai la tête en soupirant, en l’entendant me dire que j’aurais pu l’appeler, lui envoyer un courriel, n’importe quoi. Je me grattai la tête, avant d’hausser les épaules et de laisser retomber mon bras le long de mon corps, en totale incompréhension. « T’es vraiment en train de me reprocher ça, Ally ? Genre, t’es sérieuse ? Tu te barres à l’autre bout du monde alors qu’on était ensemble, tu m’dis rien, tu m’donnes pas signe de vie, et après c’est moi qui aurait dû t’appeler ? T’es pas juste. » Fis-je remarquer, encore plus brisé par son retour, moi qui pensais que tout ce que j’avais besoin pour enfin fermer les plaies, c’était de la revoir et d’avoir des explications. Je me rendais alors compte que c’était beaucoup plus complexe que ça encore. Au moins, elle admettait qu’elle n’avait pas tenté de le faire aussi. C’était la moindre des choses, même si je m’étais honnêtement attendu à plus d’excuses. Dans tous nos scénarios de retrouvailles que j’avais pu m’imaginer, celui-là, celui où elle semblait sans remords face à la manière dont notre couple s’était terminé, ne s’était jamais présenté. Celui dans lequel j’avais un fils non plus, d’ailleurs. Quand je pris pleinement conscience de l’identité de ce petit bonhomme, de son lien avec moi, de tout ce qu’il signifiait pour moi, je reculai de quelques pas. Comment avait-elle pu me faire ça ? Je me le répétai dans ma tête, encore et encore, et puis finalement à voix haute. « Comment tu veux que je ne le prenne pas contre moi, Ally ? C’est mon fils aussi. » Déclarais-je les yeux remplis d’eau, avant de continuer, le cœur serré : « Comment t’as pu penser que j’en voudrais pas ? Fuck, Ally, dois-je te rappeler que j’ai grandi sans père, parce qu’il a jamais voulu savoir quoi que ce soit d’moi, et avec une mère qui a préféré s’pendre plutôt que de prendre soin de moi plus longtemps ? Toi mieux que n’importe qui, tu sais à quel point ça a fuck up ma vie de sentir que mes parents avaient jamais voulu de moi. » Lui crachais-je, l’émotion trop grande pour être contenue. Je remerciais la vie d’avoir Gamborlim actuellement, parce que le chien accaparait toute l’attention de Maxwell.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ally Carmichael
MESSAGES : 367
ICI DEPUIS : 22/05/2019
CRÉDITS : signature par old money, gif par [till]midnight.
COMPTES : Clay Dietrich
STATUT : célibataire... maiiiis y'a bien quelqu'un dans ma tête
yes, he is your son. (concho) Empty
bowenien
MessageSujet: Re: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) EmptySam 27 Juil 2019 - 5:21

J’aurais voulu lui foutre le blâme sur lui et quelque part, c’était ce que j’avais tenté de faire sans grand succès. Il me rappelait le blâme que je lui lançais en me rappelant qu’on était ensemble. Mon regard se baissait vers mes pieds. Il me disait que j’étais injuste. « Tu as raison. » admis-je d’une toute petite voix, presque inaudible. Sa réaction physique n’était pas bonne et je le voyais dans son non-verbal. Je tentais de cacher que je tremblais, de peur, de honte aussi peut-être. Il ne le prenait pas contre lui. Mais la rage de vivre, la défensive me reprenait de plus belle. « Tu voulais que je te dise quoi? Que je t’appelle de l’autre bout du monde pour te dire que j’attendais ton enfant et que je ne voulais pas avorter? » Voici une partie du venin contenu en moi beaucoup trop longtemps que je crachais à l’instant même. « Parce qu’on a jamais parlé d’avenir, d’enfants, de tout ce qui en découle! Je t’aimais moi, j’nous voyais un futur... Après, j’ai réalisé que j’étais seule. » Au moins, Max avait une mère qui l’aimait plus fort qu’elle ne s’aimait elle-même. « Je sais! Mais il ne sait rien encore, il n’a pas conscience de tout ça pour le moment. » J’omettais de dire que parfois Max questionnait sur son paternel en croisant des hommes dans la rue, mais je tentais de le combler malgré tout. Mon cœur battait à tout rompre. Je prenais une grande respiration avec mes doigts sur mon nez. « Écoute, dans tous les cas, on ne restera pas bien longtemps à Bowen. Je viens juste chercher quelques papiers relatifs au décès de ma mère. » Je soufflais un long moment pour m’aider à faire passer la prochaine pilule que j’allais lui lancer. « À la naissance de Max, je t’ai mis dans mon testament comme quoi tu en prendrais la garde s’il m’arrivait quelque chose. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t17845-ally-not-alex-instagram
Contenu sponsorisé
yes, he is your son. (concho) Empty
MessageSujet: Re: yes, he is your son. (concho)   yes, he is your son. (concho) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
yes, he is your son. (concho)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers: