AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Avant que l'on se gâche (Ciàran)

Aller en bas 
AuteurMessage
Tahlia Wates
Tahlia Wates
MESSAGES : 10984
ICI DEPUIS : 14/03/2016
CRÉDITS : Money Honey (ava), Okinnel (sign)
COMPTES : Ella, la mère célibataire débordée
STATUT : We hurt each other, then we do it again.
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
grand kangou
MessageSujet: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) EmptyJeu 13 Juin 2019 - 21:48

Renvoyée. Virée. Licenciée. Ces mots tournaient en boucle dans l'esprit de Tahlia depuis quelques jours. Mais ce n'était que ce matin, en rendant sa plaque et son arme qu'elle s'était rendue compte de la tournure que sa vie venait de prendre. Elle avait perdu son travail, sa voie, sa vocation. Tout ça pour diverses personnes qui vivaient désormais tranquillement leurs petites vies. Elle avait du mal à le réaliser. Et elle avait honte de le dire, si bien que personne ne le savait encore. La brune prétextait avoir pris quelques jours de congés, afin d'expliquer sa présence à l'appartement, ou à la boulangerie de ses parents. Et depuis, elle tournait en rond, tous les jours. Inlassablement.

Ce soir-là, après une longue journée dictée par ses problèmes existentiels, ses pas la menèrent au bar de la plage, où la modération ne fut pas de mise. Les verres s'enchaînèrent, inconsciemment. Elle voulait juste oublier. Tout oublier de cette vie qui ne lui convenait plus, qu'elle avait envie d'envoyer valser. Près du bar, elle récupéra le mojito qu'elle avait commandé et fit demi-tour, manquant de percuter un homme qui s'approchait du comptoir. "Putain !" s'exclama-t-elle, en manquant de renverser de peu le contenu de son verre. Ses yeux verts, assassins, se posèrent sur l'homme puis s'écarquillèrent en constatant qu'elle le connaissait. "Ciàran..." souffla-t-elle, doucement. Elle avait beau savoir qu'il vivait dans la même ville qu'elle, elle avait toujours du mal à se faire à l'idée qu'elle pouvait le croiser n'importe où. Parce qu'à chaque fois, cela lui rappelait à quel point il lui manquait. "Tu es tout seul ?" demanda-t-elle en regardant autour de lui. Puis alors qu'elle prit la paille de son cocktail entre ses dents, un étrange sourire vint se dessiner sur ses lèvres. "Pas d'Harmonie dans le coin ?" ajouta-t-elle, en référence aux photos qu'elle avait pu voir. Et qui l'avait faite tomber de haut.

__________________________

IT'S TIME TO TRY DEFYING GRAVITY
©️️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciàran Adreani
MESSAGES : 804
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : moi (av) & bat'phanie (sign)
COMPTES : freja, maddox, isaac, alix, tom & noa.
STATUT : all along i believed i would find you (haran ♡)
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
adm h
MessageSujet: Re: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) EmptyVen 14 Juin 2019 - 12:17

Après une journée et surtout une soirée interminable au travail, à régler quelques problèmes, quelques imprévus, tu décides de marcher jusqu'à la plage pour profiter de l'air frais, du calme et du silence. Gabriel est chez Olivia pour la nuit et évidemment, il en était ravi. Tu as beaucoup de chance d'avoir la jeune femme dans ta vie et ce, à tous les niveaux. Mais ne pas avoir ton fils à la maison, c'est aussi faire face à une maison vide. Silencieuse. Trop calme. Tu n'es plus habitué à être seul chez toi et quand Gabriel n'est pas là, tu ne parviens pas à rentrer tout de suite à la maison. C'est pour cette raison que tu décides de t'arrêter au bar de la plage pour prendre un verre avant de rentrer. Alors que tu passes la porte d'entrée, tes yeux sont immédiatement attirés par une brune au regard hypnotisant. Tahlia est tournée vers le bar ce qui fait qu'elle ne te voit pas arriver ni avancer jusqu'à elle. Au moment où tu arrives à sa hauteur, la policière décide de se retourner et te percute de plein fouet. Tu fais face à son regard noir jusqu'à ce qu'elle prenne conscience qu'il s'agit de toi et qu'il s'adoucisse un peu. Tu ne vas pas le nier, voir qu'elle s'adoucit en ta présence est plutôt plaisant, plutôt très plaisant même. « Tahl', tu vas bien ? » Demandes-tu, faisant surtout allusion au choc qu'elle a reçu en te percutant. Tu fronces les sourcils quand Tahlia te demande si tu es seul, comprenant qu'elle désire faire allusion à quelque chose mais tu ne sais pas encore à quoi. « Oui, je reviens du travail. » Dis-tu avant de froncer davantage les sourcils, encore, en voyant ce sourire surréaliste orner ses lèvres. Tu comprends mieux quand enfin les mots sortent de sa bouche et qu'elle fait référence à Harmonie mais tu es plutôt surpris qu'elle t'en parle de cette manière. C'est presque comme s'il y avait un peu de mépris dans sa voix. « Tu la connais ? Pourquoi est-ce que tu me parles d'elle ? » Demandes-tu en soutenant le regard de la brune. Inutile de répondre à la question de Tahlia parce que dans le fond, ce n'est pas ça qu'elle veut savoir. Dans le fond, elle veut sûrement savoir ce qu'il se passe entre vous deux. Et même si vous avez été proches et que vous l'êtes encore, malgré la distance, tu n'as aucune envie de parler de ta vie sentimentale avec la policière. « Viens t'asseoir. » Dis-tu finalement en attrapant la jeune femme par le bras avec douceur et en l'attirant vers une table. Tu vois bien qu'elle a trop bu mais tu n'as pas envie de l'assaillir de questions ou du moins, pas tout de suite.

__________________________

in the bad times i fear myself
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t15925-instagram-de-ciaran-ciaran_ad
Tahlia Wates
Tahlia Wates
MESSAGES : 10984
ICI DEPUIS : 14/03/2016
CRÉDITS : Money Honey (ava), Okinnel (sign)
COMPTES : Ella, la mère célibataire débordée
STATUT : We hurt each other, then we do it again.
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) EmptySam 15 Juin 2019 - 18:13

Bowen avait pourtant une belle population masculine, mais il avait fallu qu'elle percute celui qui voulait prendre ses distances avec elle. Et inversement. Mais malgré toutes leurs tentatives, il y avait des gestes, des actes qui ne trompaient pas. Comme ce regard qui s'était subitement adouci en constatant que c'était l'italien qui se trouvait face à elle. Tahlia hocha la tête quand il lui demanda si elle allait bien, faisant sûrement allusion à ce léger choc qu'il y avait eu entre eux. « Oui, ça va. » répondit-elle, en secouant légèrement sa main pour enlever les gouttes de son cocktail qui lui avait coulé dessus. Tahlia se mit à penser intérieurement que maintenant, elle devait simplement se contenter de ça, d'un simple choc involontaire entre leurs deux corps. Hilarant quand on savait à quel point elle avait désiré l'italien – même si l'usage du passé était clairement à revoir dans cette situation. La preuve avec ce qui suivait, avec ce sourire presque mesquin qu'elle affichait et ses questions qui n'avaient rien d'innocent. Elle avait clairement quelque chose en tête et Ciàran semblait l'avoir compris, vu le froncement de sourcils en écho au sourire de la brune. Il la connaissait trop bien. Et comme il la connaissait trop bien, elle ne chercha pas à cacher davantage ses véritables intentions. Elle se fichait de savoir s'il était seul ou non, ce qu'il venait faire ici. Elle avait juste envie d'évoquer Harmonie. Elle avait envie d'évoquer ces photos qu'elle avait vu sur les comptes de l'un et de l'autre. Elle avait envie de savoir ce qu'il se passait entre eux. « Oui, je la connais. Plus que bien, dirais-je même. » Elle attendait le moment, le bon moment pour lui lancer qu'elle n'était autre que la cousine de la belle Samaras. Et alors qu'il lui demandait pourquoi elle lui parlait d'elle, la brune le regarda en arquant un sourcil, avant de souffler sans s'en dissimuler. Mais elle ne répondit rien. Sûrement parce qu'elle ne savait pas pourquoi elle voulait tant lui en parler. Elle avait peur que le mot jalousie soit lâché. Un mot qui ne devrait pas avoir lieu d'être pour Tahlia, qui avait Carter dans sa vie. Carter, pour qui elle avait des sentiments qui se faisaient de plus en plus forts, de jour en jour. Seulement, l'alcool ingéré ce soir annihilait ses filtres, lui faisait oublier ce qu'il fallait faire. Et ne pas faire. Alors que Ciàran posa son bras sur elle pour l'entraîner jusqu'à une table, elle fit un petit geste de recul afin de se détacher de son étreinte. C'était trop dur. Et trop dangereux de le savoir aussi près. Elle le suivit sans un mot et s'installa à la table qu'il avait choisi. Ses yeux verts se posèrent sur lui, s'attardant un instant sur ce visage qu'elle avait tant aimé observer. Elle secoua brièvement la tête, comme pour sortir de ses pensées, et lâcha brutalement : « Tu te tapes ma cousine, c'est ça ? »

__________________________

IT'S TIME TO TRY DEFYING GRAVITY
©️️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciàran Adreani
MESSAGES : 804
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : moi (av) & bat'phanie (sign)
COMPTES : freja, maddox, isaac, alix, tom & noa.
STATUT : all along i believed i would find you (haran ♡)
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
adm h
MessageSujet: Re: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) EmptyDim 16 Juin 2019 - 23:10

Tu n'es pas vraiment satisfait du "oui ça va" de Tahlia mais tu supposes que tu devras t'en contenter pour l'instant. Tu ne penses pas l'avoir déjà vue ivre par le passé car même si vous aimiez bien prendre un verre de vin tous les deux, ce n'était pas au point de finir complètement saouls. Alors, tu ne peux t'empêcher de te demander pourquoi elle est dans cet état et où se trouve Carter. Aucun doute que si Tahlia et toi, vous étiez ensemble, jamais tu ne l'aurais laissée dans un bar, seule. Mais bon, tout le monde ne fonctionne pas comme toi, porté par la jalousie et la possessivité. Tes sourcils se froncent de plus en plus au fur et à mesure de votre conversation prouvant de ton incompréhension. Tu ne comprends pas pourquoi la policière te parle d'Harmonie et surtout, sur ce ton. Vous vous affichez un peu plus avec la jeune Samaras donc ce n'est pas étonnant que Tahlia ait vu des choses, sans doute sur les réseaux sociaux, mais rien de bien fou. Vos photos témoignent surtout du temps que vous passez ensemble, Harmonie et toi. Mais qu'un homme comme toi affiche une femme sur Instagram, ce n'est pas anodin et puisque l'australienne te connait plutôt bien, elle sait sans doute que ça veut dire plus. « Plus que bien ? » Répètes-tu en plissant légèrement les yeux. Est-ce qu'elle veut dire par-là qu'elles ont déjà eu une aventure, toutes les deux ? Tu sais qu'Harmonie est bisexuelle mais jusqu'ici, tu étais persuadé que Tahlia, elle, était hétéro. Peut-être que tu t'es trompé sur toute la ligne finalement. Malheureusement pour toi, la policière ne semble pas avoir envie de te donner plus d'informations ou du moins, pas maintenant. Elle n'est pas très bavarde, ce soir, et tu peux sans problèmes mettre ça sur le dos de cette amertume qu'elle semble ressentir. Une amertume dirigée contre toi mais aussi contre Harmonie et tu ne comprends pas pourquoi. N'est-elle pas censée être en couple et heureuse avec Carter ? Tu n'as pas le temps de te poser davantage de questions que la brune lâche une bombe. Ma cousine. Tu as un mouvement de recul de la tête, presque choqué d'apprendre ce détail. Un détail qui pourrait bien foutre un gros bordel dans ta relation avec Harmonie. Parce que tu imagines bien qu'apprendre qu'il y a un "truc" entre Tahlia et toi ne lui plaira pas. « Ta cousine ? Pourquoi je n'ai jamais eu connaissance de cette information, moi ? » Demandes-tu plus pour toi-même que pour Tahlia. « Je ne me tape pas ta cousine, pour commencer. » Parce que tu as trop de respect pour Harmonie pour la réduire à ça. Et surtout, parce que maintenant, ce n'est plus qu'une histoire de sexe entre vous, il y a des sentiments. « Et ensuite, qu'est-ce que ça peut te faire ? Pourquoi est-ce que tu es complètement ivre dans un bar, toute seule ? » Tu n'oses pas mentionner le nom de Carter, de peur qu'elle te reproche de te mêler de ce qui ne te regarde pas - bien qu'elle, ne s'en gêne pas.

__________________________

in the bad times i fear myself
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t15925-instagram-de-ciaran-ciaran_ad
Tahlia Wates
Tahlia Wates
MESSAGES : 10984
ICI DEPUIS : 14/03/2016
CRÉDITS : Money Honey (ava), Okinnel (sign)
COMPTES : Ella, la mère célibataire débordée
STATUT : We hurt each other, then we do it again.
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) EmptyLun 17 Juin 2019 - 15:44

Ces derniers jours, Tahlia n'était qu'une boule de nerfs. Elle sentait cette colère qui grondait en elle, mais au lieu d'exploser, elle se renfermait aussi sec. Elle était bien loin la Tahlia qui souriait du matin au soir, joyeuse et à l'écoute. Elle qui sortait sans cesse de grands discours, à qui on disait parfois qu'elle parlait trop, semblait se murer dans des silences qui ne lui ressemblaient tellement pas. Ciàran devait s'en rendre compte. Ses sourcils froncés témoignaient de son incompréhension. Cette rencontre était à mille lieues de leur dernière entrevue dans l'entrepôt de l'italien. C'était triste de voir à quel point leur relation s'était dégradée. Alors qu'avant, la complicité, la séduction et les confidences inattendues étaient de mise, il ne restait plus que de la rancoeur et de la tristesse. Chez Tahlia, du moins. Parce qu'elle n'arrivait pas à tirer pleinement un trait sur lui. En dépit de tous ses efforts, cette attirance inexplicable la malmenait encore. Elle l'avait dit et le disait toujours, l'italien restait sa plus grande tentation. Mais avant, le masque qu'elle affichait l'aidait à garder le cap, même s'il y avait des gestes qui ne trompaient pas. Comme ce jour où elle lui avait donné le dossier que la police détenait, ce jour où elle s'était mise en porte-à-faux pour lui. Elle ne le regrettait pas, même aujourd'hui alors qu'elle n'avait plus son boulot. Mais l'alcool, en revanche, n'arrivait plus à dissimuler cette tristesse, ce mal-être qui avait grandi de jour en jour. Et concernant l'italien, l'alcool faisait ressortir cette jalousie qui la minait face à la relation que Ciàran et Harmonie entretenait. S'installant à une table avec lui, elle attendit le bon moment pour lâcher sa bombe. Quand Ciàran comprit qu'elles étaient cousines, il eut un mouvement de recul, sous le choc de la nouvelle. Un geste qui fit sourire Tahlia, presque mesquine. « Oui, ma cousine. » répéta-t-elle. « Ni elle ni moi n'avons eu le temps de te dresser notre arbre généalogique, visiblement. » Elle leva les yeux au ciel, répondant quand même alors qu'elle se doutait que c'était une question rhétorique. Mais quand Ciàran la reprit sur le terme qu'elle avait utilisé, Tahlia rétorqua aussitôt : « Oh pardon... j'aurais dû dire copuler. » Elle le provoquait, évidemment et son regard le démontrait pleinement. Parce qu'elle ne voulait pas se rendre à l'évidence que c'était plus fort que cela, entre Harmonie et Ciàran. Ce qui serait normal, évidemment. Harmonie était parfaite sur tous les points. Elle était intelligente, ambitieuse, forte et elle plaisait énormément. Quant à Ciàran, il était impossible de détourner le regard une fois qu'il se posait sur lui. Et quand on apprenait à le connaître, on découvrait un homme qui n'était pas aussi renfermé qu'il ne le laissait croire. Bien sûr qu'ils seraient beaux, tous les deux. Mais c'était trop dur de l'admettre pour Tahlia. Les nouvelles paroles de Ciàran lui firent détourner le regard. Il passait du coq à l'âne en évoquant son ivresse. Question qu'elle zappa, évidemment. « Qu'est-ce que ça peut me faire ?! Tu es sérieux, Ciàran ? Depuis des mois, j'essaye de t'éviter, j'essaye de mettre de côté ce truc qui est toujours là. Et avec le nombre de femmes qu'il y a à Bowen, il faut que ton regard s'arrête sur ma cousine. Ma cousine ! » Comme à chaque fois qu'elle s'énervait, Tahlia parlait avec les mains. A force de gesticuler, elle finit par faire tomber le verre qui se brisa par terre. La brune secoua la tête et se leva pour nettoyer ses dégâts. « Tu n'as pas le droit de me reprocher de te dire cela, alors que tu as fait la même chose pour Carter et moi. » Ce n'était pas la même visée, mais la base était la même : tout était histoire de jalousie et possessivité. Les gestes un peu confus et l'esprit ailleurs, ce qui devait arriver arriva. Elle se coupa avec un morceau de verre, ce qui lui arracha un juron. Elle se releva sûrement trop vite, puisqu'il lui fallut quelques secondes pour retrouver son équilibre, alors que sa main appuyait sur son autre main pour cesser les saignements. « Laisse tomber, Ciàran. Tu as raison, ça ne me regarde pas. Soyez heureux... » C'était ridicule. Toute son attitude était ridicule, mais c'était un appel à l'aide, un besoin d'exister dans le regard de l'autre, de lui prouver qu'elle valait, elle aussi, quelque chose. Sur ces mots, elle se dirigea rapidement vers les toilettes afin d'aller stopper le saignement de sa plaie. Mais à cet instant, ce n'était pas sa main qui lui faisait le plus mal. C'était tout le reste...

__________________________

IT'S TIME TO TRY DEFYING GRAVITY
©️️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciàran Adreani
MESSAGES : 804
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : moi (av) & bat'phanie (sign)
COMPTES : freja, maddox, isaac, alix, tom & noa.
STATUT : all along i believed i would find you (haran ♡)
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
adm h
MessageSujet: Re: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) EmptyMar 18 Juin 2019 - 0:46

La confusion est sans aucun doute le mot qui résume ton mood actuel. Tu ne sais pas ce qu’il a pu se passer pour que vous passiez d’un moment complice, doux, généreux lors de votre dernière rencontre à une conversation assez froide, distante et presque moqueuse, ici, au bar de la plage. Qu’est-ce que tu as bien pu faire pour justifier un tel comportement chez Tahlia ? Parce que, c’est forcément ta faute. Tu n’imagines pas que la policière puisse être en tort puisque tu la vois comme la femme parfaite, forte, courageuse et prête à tout supporter, tout endurer. Mais tu te trompes sur toute la ligne et tu t’en rendras compte plus vite que prévu. « Non, en effet. » Dis-tu à propos de leur arbre généalogique qui t’es encore inconnu. Tu plisses les yeux quand Tahlia cherche à te provoquer, soulignant que tu copules avec Harmonie. Est-ce que tu dois vraiment te diriger vers cette pente glissante ? Dois-tu vraiment te montrer honnête avec elle en reconnaissant qu’il y a plus entre sa cousine et toi qu’une simple partie de jambes en l’air ? Tu n’en as pas l’impression mais Tahlia t’y pousse, comme si elle voulait que tu l’avoues, devant elle et à haute voix. Tu soupires longuement avant de reprendre la parole, résigné. « Je ne pense pas que tu aies vraiment envie d’entendre ça mais c’est plus compliqué qu’une histoire de sexe entre Harmonie et moi. » Tu ressens le besoin de prendre la défense d’Harmonie parce que tu n’aimes pas que la policière la réduise à une simple histoire de cul. A tes yeux, elle est bien plus que ça. Et tu ne sais pas si c’est l’alcool qui parle pour Tahlia mais tu ressens une certaine rancœur chez elle, envers sa cousine, ce qui te pousse à croire qu’elles ne sont pas forcément en bons termes toutes les deux. « Cela fait un moment qu’on couche ensemble, Harmonie et moi. J’ignorais que c’était ta cousine sinon… » Sinon quoi ? Tu aurais arrêté toute relation avec elle ? Certainement pas, tu es trop attaché à la jeune Samaras, à présent, pour t’en séparer définitivement. Et malgré tout l’attachement que tu as envers Tahlia, aussi, tu n’es pas prêt à faire ça pour elle alors qu’elle est en couple avec un autre. Ton regard se dirige sur le verre de la brune que tu tentes de rattraper mais qui s’écrase, malheureusement, à terre. « Ne ramasse pas ça à la main, tu vas te couper. » Dis-tu en soupirant et en te levant pour l’aider. Mais la policière n’en fait qu’à sa tête, ne t’écoutant même pas. A la place, elle préfère t’interdire de lui reprocher sa « jalousie », ce qui t’arrache un demi-sourire. « Est-ce que j’ai dit que je te reprochais quoi que ce soit ? » Demandes-tu en ramassant quelques morceaux de verres que tu poses sur la table. Tu soupires quand Tahlia se coupe comme tu l’avais prédis mais tu n’as pas le temps de lui faire la morale parce que son état te préoccupe davantage. « Non je ne laisse pas tomber. » Si la brune est têtue, toi, tu l’es davantage. Quand elle se dirige vers les toilettes des femmes, tu fais abstraction du lieu et entres quand même pour la suivre. « Tu ne peux pas me dire des choses comme ça, avoir un comportement comme ça et puis partir en disant « soyez heureux ». » Dis-tu plus doucement. Peut-être qu’en employant la manière douce, avec Tahlia, ça aboutira à quelque chose et vous pourrez enfin discuter. Tu attrapes sa main et la glisses sous l’eau froide pour stopper le saignement. Peu importe si la brune proteste, tu t’en fous complètement. Une fois le sang nettoyé, tu inspectes sa main du regard pour être sûr que ce ne soit pas trop profond. « Parle moi. Dis moi ce qui ne va pas. » Tu l’implores du regard, les sourcils froncés, alors que ton inquiétude ne cesse de grandir. Peu importe la distance, tu ne cesseras jamais de t’inquiéter pour Tahlia et ce, même si elle est en couple avec un autre.

__________________________

in the bad times i fear myself
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t15925-instagram-de-ciaran-ciaran_ad
Tahlia Wates
Tahlia Wates
MESSAGES : 10984
ICI DEPUIS : 14/03/2016
CRÉDITS : Money Honey (ava), Okinnel (sign)
COMPTES : Ella, la mère célibataire débordée
STATUT : We hurt each other, then we do it again.
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) EmptyDim 23 Juin 2019 - 23:03

Le plus frustrant dans cette histoire, c'était bien d'être incapable d'expliquer pourquoi Tahlia réagissait comme cela. Il y avait, certes, l'alcool qui entrait en jeu. Mais il ne faisait que décupler des émotions déjà existantes. Quand elle avait vu les photos de Ciàran et Harmonie, elle était sobre et elle avait senti cette colère lui serrer l'estomac. Ajoutez à cette colère, un licenciement et quelques mojitos ingérés et voilà que cela donnait une espèce de crise de jalousie inexplicable. De toute manière, à chaque fois qu'elle était devant Ciàran, Tahlia faisait des choses inexplicables. Elle était ridicule. Ridicule de se mettre dans un tel état pour un homme qui n'en avait rien à faire d'elle, qui trouvait tellement mieux chez Harmonie. Ridicule de mettre en péril sa relation avec un homme qu'elle aimait du plus profond de son cœur. Tahlia aimait Carter, c'était indéniable. Et cela la minait de se faire avoir par les yeux sombres et les rictus au bord des lèvres de cet italien qui manquait tant à sa vie. Fière d'avoir lâché sa bombe concernant le lien familial qui liait Harmonie et Tahlia, l'ex-policière poussa le vice encore plus loin, en le provoquant sur la relation qu'il avait avec la grecque. Oui, elle le provoquait en rattachant Harmonie à une banale histoire de sexe. Peut-être parce qu'elle avait envie qu'il lui dise tout haut que ce n'était plus cela. Qu'il y avait plus. Alors, quand il le fit, résigné, la brune leva les yeux au ciel en lâchant un long soupir. Au moins, c'était dit.  « Bah je préfère entendre ça plutôt que de tourner autour du pot. » souffla-t-elle, en secouant la tête. Il ne lui devait rien pourtant, mais Tahlia était désormais fixée sur la nature de leur relation. Cela allait sûrement l'aider à tourner définitivement la page Adreani. Et l'éloigner clairement de sa cousine Harmonie. Il était loin le premier pas que Tahlia avait fait à l'encontre de sa cousine. Enterrer la hache de guerre n'était plus dans ses ambitions. Alors qu'il reprit la parole et qu'il ne termina pas sa phrase, Tahlia redressa la tête vers lui, soutenant son regard : « Sinon quoi ? Ne dis pas ça, on sait tous les deux qu''il n'y a rien qui suit derrière, Ciàran... » Elle était l'éternel second choix. Et elle ne voulait pas laisser une quelconque lueur d'espoir s'immiscer en elle. Il lui avait clairement dit qu'il n'avait rien à lui offrir. Elle avait pourtant cru en cette séduction qui s'était installée entre eux, qui les avait tant rapproché. Mais ce n'était que foutaise, qu'un jeu destiné à la faire tomber. Gesticulant, elle ne fit pas attention à son verre qui tomba à terre. N'écoutant pas les paroles de Ciàran, elle se leva et commença à nettoyer les dégâts, déversant encore et encore son venin. Ciàran la laissait parler, affichant même un demi-sourire quand elle lui répliqua qu'il n'avait pas à lui reprocher son attitude parce qu'il avait eu la même envers elle. En effet, il ne lui avait pas reproché cela. Pas clairement, du moins. « Tu m'as fait comprendre que je n'avais pas mot à dire. » Justement, elle n'avait pas son mot à dire. Mais il s'était permis de juger son histoire. C'était le digne retour à l'envoyeur. Perdue dans ses pensées, l'inévitable finit par se produire quand elle se coupa la main, le sang coulant aussitôt. C'était l'occasion pour elle de fuir, de partir loin de lui. De lui souhaiter d'être heureux. Et elle était sincère en disant cela. Elle ne voulait que son bonheur, finalement. Elle secoua la tête et s'éloigna sans un mot, sans un autre regard, n'écoutant pas ce qu'il lui disait, ne voyant même pas qu'il la suivait. Elle pensait se réfugier dans les toilettes pour femmes. Mais le lieu ne sembla pas arrêter Ciàran, qui fit son apparition, quelques secondes plus tard. Pour le coup, c'était lui qui ne voulait pas abandonner. Il voulait avoir le fin mot de l'histoire. « Qu'est-ce que tu veux que je te dise d'autre, Ciàran ? Je vous souhaite d'être heureux, c'est sincère. Même si ça me fait mal... » Voilà un premier pas, des mots lâchés tout haut, qui expliquaient son comportement. En quelque sorte. Alors qu'il s'approcha et qu'il attrapa sa main, on crut entendre un ne me touche pas sortir des lèvres de la jeune Wates. Mais il ne la lâcha pas et mit grand soin à l'aider à nettoyer sa blessure. Quand le sang arrêta de couler et après avoir inspecter la plaie pour en vérifier la gravité, le regard de Ciàran rejoignit rapidement celui de la brune. Alors qu'il lui demanda de lui parler, avec insistance, Tahlia détourna le regard du jeune homme, retirant sa main de l'étreinte de l'italien. Ce qui n'allait pas ? Ce soir, elle dirait tout. Mais c'était sûrement l'alcool qui lui faisait dramatiser la situation. Reposant son regard sur lui, elle lâcha : « Il faut croire qu'il y a eu un gagnant dans notre jeu. Tu as gagné, Ciàran. Tu as réussi à me faire tomber... » Après tout, c'était le but originel de leur relation : faire tomber l'autre. Mais là, il n'y avait pas que le point de vue professionnel. Il n'y avait pas que ce licenciement auquel il avait contribué sans le vouloir. Il avait réussi à lui faire oublier son objectif primaire. Ciàran était arrivé avec son passé, sa personnalité attachante, ses légers sourires au coin des lèvres et ses regards au sein desquels elle se retrouvait tant. Il lui avait fait perdre la tête, tout simplement. Et aujourd'hui, elle en payait le prix.

__________________________

IT'S TIME TO TRY DEFYING GRAVITY
©️️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciàran Adreani
MESSAGES : 804
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : moi (av) & bat'phanie (sign)
COMPTES : freja, maddox, isaac, alix, tom & noa.
STATUT : all along i believed i would find you (haran ♡)
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
adm h
MessageSujet: Re: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) EmptyLun 8 Juil 2019 - 20:47

Tourner autour du pot, ce n’est définitivement pas ton genre mais aujourd’hui, tu n’as pas envie de parler de ta relation avec Harmonie à Tahlia. Tu n’as pas envie de lui expliquer ce qu’il se passe entre vous et ce n’est pas seulement par pudeur. C’est aussi parce que tu sais qu’en te montrant honnête, ça risque de fermer définitivement la porte entre la policière et toi. Cela risque de mettre un terme à ce que vous avez partagé durant quelques mois et ce que vous partagez, visiblement, encore aujourd’hui. Malheureusement pour toi, la policière t’y pousse et ton honnêteté semble la satisfaire. Enfin, « satisfaire » est un bien grand mot parce que, dans le fond, tu ne sais pas vraiment ce que Tahlia pense de tout ça. « Si tu n’avais pas été en couple, les choses auraient sans doute été différentes. » Dis-tu en fronçant les sourcils. « Mais en effet, dans l’état actuel des choses, il n’y a rien qui vient après ce sinon. » Conclus-tu sincèrement. Tu as toujours eu une relation honnête avec la brune ou du moins sur le plan personnel, alors, ce n’est pas aujourd’hui que les choses vont changer. Même si tes mots risquent de la blesser. Comme les siens te blessent, lorsqu’elle pense qu’elle n’a rien à dire. Certes, ta relation avec Harmonie ne concerne pas Tahlia mais elle aura toujours une place dans ta vie malgré tout. Et pour cette raison, elle aura toujours le droit de donner son avis, son opinion. Même si elle manque d’objectivité. « Tu as le droit de me donner ton opinion mais je ne suis pas obligé de l’accepter pour autant. Ne crois pas que ton avis ne compte pas à mes yeux. » Parce que même si vous avez dû prendre vos distances, l’avis de Tahlia comptera toujours pour toi. Malgré tout ce qu’il s’est passé, tu n’as pas envie que son regard sur toi change. Tu n’as pas envie de lire de la déception dans ses yeux ni même de la colère, comme c’est le cas aujourd’hui. La policière est tellement en colère qu’elle ne fait pas attention et se coupe avec du verre. Déterminé à poursuivre votre conversation, tu la suis jusqu’aux toilettes pour femmes, peu importe si tu n’y as pas ta place. « Je sais pas ce que j’attends… » Dis-tu en soupirant avant de reprendre la parole : « Je pensais simplement qu’à présent, puisque tu es en couple avec Carter, les choses seraient plus simples entre nous. » Ce serait tellement plus facile si c’était le cas. Si Tahlia avait pris ses distances, tu aurais bien fini par faire de même. Mais tu as bien vite compris que votre relation ne pouvait pas être effacée si facilement lors de sa visite à l’entrepôt. Tu attrapes finalement sa main pour l’aider et bien qu’elle t’ordonne de ne pas la toucher, tu n’en fais qu’à ta tête et commences à nettoyer sa plaie. Par chance, celle-ci n’est pas profonde. La brune retire sa main après quelques secondes, mettant fin à ce début de proximité entre vous. Une proximité qui ne te déplait pas du tout, malgré qu’elle le devrait. Vis-à-vis d’Harmonie, tu devrais mettre des distances entre Tahlia et toi mais tu en es bien incapable. En entendant ses mots, tu ne peux t’empêcher de secouer la tête à la négative. C’est totalement faux ce qu’elle dit et tu ne peux pas la laisser penser ça. Tu fais un pas en avant, t’approchant un peu plus d’elle avant de plonger ton regard dans le sien. « J’ai rien gagné du tout Tahl’… Si à une époque c’était mon but, aujourd’hui, ça ne l’est plus du tout. Je veux que tu sois heureuse, pas te faire tomber. Alors je suis désolé si c’est ce que tu ressens et si je t’ai blessé… Dis-moi ce que je peux faire pour me rattraper. » L’implores-tu du regard, désarmé.

__________________________

in the bad times i fear myself
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t15925-instagram-de-ciaran-ciaran_ad
Tahlia Wates
Tahlia Wates
MESSAGES : 10984
ICI DEPUIS : 14/03/2016
CRÉDITS : Money Honey (ava), Okinnel (sign)
COMPTES : Ella, la mère célibataire débordée
STATUT : We hurt each other, then we do it again.
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) EmptyDim 28 Juil 2019 - 22:31

Harmonie n'était pas qu'une femme de passage. Ciàran l'avait avoué, face à une Tahlia bien trop insistante. Elle avait déjà la réponse mais elle avait voulu l'entendre de la bouche de l'italien, comme pour la faire réagir, pour lui montrer qu'elle avait désormais tout pour se passer de lui. Cela allait être difficile mais Tahlia savait qu'elle avait tout à perdre à rester à ses côtés. Elle n'avait plus le droit d'avoir le moindre espoir, même infime, même au plus profond d'elle. Parce qu'il s'était tourné vers une autre, une autre qui le rendait dingue. Alors, ses paroles, cette phrase inachevée, ce sinon, Tahlia n'y croyait pas. Et effectivement, Ciàran lui rappela qu'il n'y avait rien qui venait après ce sinon. « Je sais, tu me l'as déjà dit. » répondit-elle en détournant le regard, sûrement un peu vexée, un peu blessée. Il n'avait rien à lui offrir, lui avait-il dit la dernière fois. Et pourtant, elle avait l'impression d'être passée à côté de quelque chose, malgré tout.  Et c'était une impression qui ne la quittait pas et qui ne l'aidait pas à s'éloigner de lui. La brune reporta son regard sur lui et secoua la tête quand il lui avoua que son avis comptait à ses yeux. Sûrement un beau baratin, oui. Il lui faisait croire qu'elle avait une importance, il continuait d'alimenter cette flamme qui la rattachait à lui. « Justement, il ne devrait pas compter à tes yeux. » rétorqua-t-elle avec cette mauvaise foi qui caractérisait la brune quand la colère prenait le pas sur elle. Il y avait pourtant une part de vérité dans ce qu'elle disait. En effet, son avis ne devrait pas compter. Il avait des amis pour ça. Il avait Harmonie pour ça. Mais leur histoire commune, ce dossier qu'elle lui avait remis, ce secret sur la vraie occupation de Ciàran les reliaient bien trop. Contre leur gré. Se coupant avec le verre brisé, Tahlia finit par s'exiler dans les toilettes, pour couper court à la conversation. Elle ne supportait plus d'être physiquement si près de lui, mais si loin dans ce qui les rassemblait autrefois. Mais Ciàran lui avait emboîté le pas. Il voulait comprendre. Mettre des mots sur ce qu'ils étaient incapables d'expliquer. Alors qu'il évoqua Carter, la brune secoua la tête. Elle aussi avait cru que son petit ami rendrait les choses plus simples entre Tahlia et Ciàran. « Tu voulais quoi ? Qu'on devienne des grands amis ? On sait tous les deux que ça ne sera jamais simple entre nous. Ça ne l'était déjà pas quand je n'étais pas avec Carter, pourquoi le serait-ce aujourd'hui... » C'était pire encore. Parce qu'elle était incapable de prendre réellement ses distances alors qu'elle était quand même en couple. Il l'aida à nettoyer sa plaie, se contrefichant de l'ordre qu'elle lui avait donné de ne pas la toucher. Elle ne voulait pas l'avoir si près d'elle, elle ne voulait pas sentir sa peau contre la sienne, avoir sa silhouette la surplomber, sentir ce parfum unique. Alors, elle retira sa main au plus vite dès qu'elle le put. Mais face à ses paroles, Ciàran réduisit la distance entre eux. Tahlia se tourna inconsciemment face à lui et soutint son regard. Alors qu'il avoua qu'à l'origine, il avait voulu la faire tomber, maintenant que cela était fait, il n'en tirait aucune satisfaction. « Je ne suis pas heureuse, il est là le problème. » murmura-t-elle presque pour elle. Toute son attitude le montrait. Elle était là, seule et ivre dans un bar. Près de Carter, elle avait un semblant de bonheur. Mais elle était bien trop bouffée par le désespoir pour que ce soit un effet qui dure. Elle retombait vite dans l'obscurité la plus totale. Elle était une bombe à retardement, prête à exploser, à détruire tout ce qu'elle tentait de construire. « Tu ne peux rien faire pour te rattraper, parce que tu n'es pas le fautif dans l'histoire, Ciàran Ce n'est pas toi qui m'a fait perdre mon boulot. Ce n'est pas toi qui m'a amenée ici, à remettre toute ma vie en question. » Elle garda son regard sur lui et ajouta : « Et même si tu avais été fautif, tu ne pourrais rien faire pour te rattraper. La seule chose que j'aurais voulu, c'était toi. Toi dans ta globalité. » Enfin, elle disait clairement ce que ses gestes disaient autrefois. Ou c'était l'alcool qui mettait en avant ses envies les plus obscures. Elle l'avait désiré. Et elle le désirait tant. Mais il était inaccessible. « Maintenant, si tu veux vraiment m'aider, sors d'ici et fais comme si nous étions deux parfaits inconnus. » Elle avait envie de croire en ses mots, mais son regard, lui, disait tout le contraire.

__________________________

IT'S TIME TO TRY DEFYING GRAVITY
©️️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciàran Adreani
MESSAGES : 804
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : moi (av) & bat'phanie (sign)
COMPTES : freja, maddox, isaac, alix, tom & noa.
STATUT : all along i believed i would find you (haran ♡)
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
adm h
MessageSujet: Re: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) EmptyLun 29 Juil 2019 - 21:24

Je sais, tu me l'as déjà dit. Tu soupires doucement alors que Tahlia détourne les yeux, évitant ton regard. Tu ne cherches pas à la blesser, tu veux simplement être honnête comme tu l’as toujours été avec elle. Enfin presque. Au début de votre relation, tu n’avais qu’une idée en tête : la détruire. Mais très vite, en faisant sa connaissance, tu as compris que tu en serais bien incapable. Tu as découvert une femme incroyable, intelligente, douce et généreuse qui était capable de t’hypnotiser en un seul regard. Malheureusement, la policière a choisi un autre et tu ne peux pas l’en blâmer, trouver mieux que toi n’est pas très compliqué. Tu fronces les sourcils, ne comprenant pas tout de suite pourquoi la brune affirme que son opinion ne devrait pas compter à tes yeux. Puis, tu comprends qu’elle fait allusion à ta nouvelle relation avec Harmonie. Tu n’as jamais été réellement en couple alors tu ne sais pas vraiment comment ça fonctionne mais malgré tout, tu sais qu’avoir des amis n’est pas interdit. Mais peut-on vraiment dire que vous êtes amis, Tahlia et toi ? Peut-être pas. Pas quand on sait qu’il y a toujours ce petit truc entre vous assez flou et sur lequel vous n’êtes pas capables de mettre un mot. « Pourquoi ? Je n’ai pas l’intention de te virer de ma vie Tahlia. » Ce n’est sûrement pas correct vis-à-vis d’Harmonie mais c’est plus fort que toi. Tu ne peux pas envisager de ne plus jamais reparler à la policière. Tu ne peux pas envisager de ne plus jamais poser ton regard sur elle pour te perdre au plus profond de ses yeux. C’est malsain, tu le sais, mais n’est-ce pas ce qui caractérise ta relation avec la brune, justement ? Déterminé à avoir des explications, tu suis Tahlia jusqu’aux toilettes des femmes, ne prêtant pas attention aux regards désobligeants que certaines femmes te lancent en entrant dans la pièce. A cet instant précis, tu t’en fous complètement d’être dans un lieu inapproprié, tout ce que tu veux, c’est comprendre pourquoi Tahlia est dans un état pareil et pourquoi elle a des mots aussi durs envers toi. « Je ne m’attendais pas à ce qu’on soit de grands amis, non. Mais je n’ai pas envie que tu disparaisses de ma vie pour autant. » Avoues-tu en soupirant. Tu n’as pas l’habitude d’être aussi sincère, aussi ouvert, mais c’est Tahlia et encore une fois, face à elle, toutes tes barrières s’effacent. Cette carapace que tu as construite durant des années n’existe plus quand la brune est dans les parages et c’est bien ce qui t’inquiète dans votre relation. Tes sourcils se froncent davantage lorsque la policière affirme ne pas être heureuse. Tu t’en doutais un peu, en la trouvant ici, dans cet état mais tu ne pensais pas que c’était permanent. Tu pensais simplement qu’il s’agissait d’une mauvaise passe. Tu as vu quelques photos passer sur les réseaux sociaux de la brune et vu d’extérieur, elle paraissait heureuse dans sa vie et dans son couple. Mais encore une fois, sur les réseaux sociaux, tout n’est qu’apparences. Ayant du mal à comprendre pourquoi elle n’est pas heureuse, tu t’apprêtes à la questionner sur le sujet mais comme si elle lisait dans tes pensées, Tahlia répond à toutes tes interrogations. Ou presque. Tu restes muet l’espace de quelques secondes, ton regard planté dans le sien, comme si tu cherchais à analyser ce qu’elle venait de te dire. Incrédule, tu peines à trouver tes mots, bouche-bée par ce que tu viens d’entendre. Alors elle te veut ? Tu ne peux pas y croire. Pourquoi une femme comme elle voudrait de toi ? Toi, un type misérable qui ne lui apportera certainement jamais le bonheur. « Attends… tu as perdu ton travail ? » Demandes-tu pour commencer par la partie la plus simple. « Pourquoi tu ne m’as pas dit tout ça plus tôt ? Pourquoi tu t’es dirigée vers un autre alors, Tahl’, dis-moi… » L’implores-tu du regard. Tu sais que c’est à cause de l’alcool, en partie, si elle est si honnête avec toi ce soir mais tu t’en fous. Là, tout de suite, tout ce que tu retiens c’est : La seule chose que j’aurais voulu, c’était toi. Toi dans ta globalité. Tu es littéralement sur le cul et complètement perdu à présent. Mais ce que tu sais, c’est que tu n’es pas prêt de partir et encore moins de faire comme si vous étiez de parfaits inconnus. « J’peux pas. » Réponds-tu finalement, remettant une mèche de cheveux derrière l’oreille de la brune, gardant volontairement plus longtemps que nécessaire ta main à proximité de son visage.

__________________________

in the bad times i fear myself
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t15925-instagram-de-ciaran-ciaran_ad
Tahlia Wates
Tahlia Wates
MESSAGES : 10984
ICI DEPUIS : 14/03/2016
CRÉDITS : Money Honey (ava), Okinnel (sign)
COMPTES : Ella, la mère célibataire débordée
STATUT : We hurt each other, then we do it again.
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) EmptyDim 4 Aoû 2019 - 21:56

Tout se rejoignait. Toutes les conditions étaient remplies pour qu'ils cessent de se tourner étrangement autour, pour qu'ils mettent fin à ce petit truc qu'ils ne pouvaient expliquer. Mais malgré les vérités lancées à la figure, ni l'un ni l'autre ne parvenaient à couper définitivement les ponts. Il fallait peut-être que ce soit une tierce personne qui fasse ce que Ciàran ou Tahlia n'arrivaient pas à faire. La brune tenta de lui faire comprendre cela quand elle disait que son avis ne devait pas compter à ses yeux. Il avait cette femme avec qui il construisait peu à peu son histoire et elle devait être l'une des rares vers qui il devait se tourner. Bien sûr, il pouvait avoir des amis dont l'avis pouvait avoir son importance, mais Tahlia n'était pas dans cette catégorie. Elle ne pouvait pas être son amie. C'était impensable. Alors quand Ciàran lui affirma qu'il ne voulait pas la virer de sa vie, la brune esquissa un léger sourire sarcastique. « Harmonie le fera sûrement pour toi. On ne s'entend pas vraiment toutes les deux. » Et cela ne s'arrangerait pas si la jeune Samaras apprenait que sa cousine tournait autour de son copain. Ou si Carter apprenait que Tahlia et Ciàran continuaient de se voir. Mais Tahlia pariait davantage sur le caractère explosif d'Harmonie. Plantés dans ces toilettes pour femmes, un lieu où Ciàran ne semblait pas honteux d'y être, ce dernier lui affirma ce qu'elle se disait quelques secondes auparavant : non, ils ne pourront pas être amis. Mais il y avait ce lien qui faisait qu'ils se gardaient dans les vies de l'un et de l'autre. « Pourtant, il faudra que l'on disparaisse de nos vies respectives. Je ne sais pas si je suis capable d'avoir une relation normale avec toi. » Une relation saine, où elle n'aurait pas envie de tomber dans ses bras à chaque fois qu'elle le verrait, où les carapaces forgées depuis tant d'années n'exploseraient plus face aux regards qu'ils se lançaient. Parce qu'elle lisait en Ciàran comme dans un livre ouvert. Et il lisait en elle de la même manière. Elle ne pouvait pas lui mentir. Il savait quand elle mentait. Alors, n'ayant pas envie d'afficher un masque, elle lui confirma ne pas être heureuse. Depuis des mois, elle avait l'impression d'être en chute libre, d'avoir le moral en dents de scie, ne supportant plus les déconvenues, les erreurs de parcours et les abandons incessants. Les départs d'Arthur, Jackson, Nash... Ses disputes avec Donovan, avec Freja. Son licenciement. Il y avait tant d'événements qui avaient aidé à creuser le trou dans lequel Tahlia s'enfonçait. A force de jouer la femme forte, le revers était plus difficile. Et ce n'était pas les quelques instants de bonheur qui la faisaient remonter. Sentant l'incompréhension de l'italien, elle évoqua la perte de son boulot. Et elle évoqua ce pour quoi elle n'arrivait pas à rester loin de Ciàran, cette attirance qu'elle ne contrôlait pas. Il sembla surpris, continuant de l'observer, les sourcils froncés. Bonjour la honte... Elle se contenta de hocher la tête quand il parla de son boulot. « Oui, j'ai été virée. Ils n'ont pas apprécié mes façons de faire, visiblement. » Elle avait été la cible à abattre, celle qui avait mis en avant les points faibles de la police bowenienne. Et ils avaient réussi leur coup. Mais ce n'était, étrangement, pas la question la plus difficile à laquelle répondre. Ciàran rebondit rapidement sur ce qu'elle lui avait ensuite dit, sur le fait qu'elle aurait voulu l'avoir pour elle, rien que pour elle. « Je ne l'ai pas dit parce que j'aimais ta liberté, Ciàran... Et je ne voulais pas prendre le risque de tout gâcher entre nous, de me prendre un revers de ta part. Je préférais garder ce que l'on avait, plutôt que de tout perdre. Ça a quand même été un gros loupé... » conclut-elle, dépitée. Ils s'étaient éloignés, malgré tout. Parce qu'elle avait trouvé quelqu'un d'autre. Puis il avait trouvé quelqu'un d'autre. « Je me suis dirigée vers un autre, c'est vrai, mais ça n'efface pas pour autant tout l'attachement que j'ai pour toi. Ce petit truc, il est toujours là et c'est ça qui me rend complètement dingue. » Parce qu'elle ne savait plus quoi faire. Elle ne s'était pas mise avec quelqu'un d'autre pour oublier Ciàran. Elle s'était vraiment attachée à Carter. Mais le fait de ressentir encore tant d'attirance pour l'italien, de la jalousie même, la bouleversait totalement et mettait à mal son histoire avec le beau britannique. Et même si elle prenait le risque de nuire à sa relation, elle n'avait pas le droit de faire de même pour la relation entre Harmonie et Ciàran. Elle lui demanda alors d'agir comme des véritables inconnus. Mais la réponse de Ciàran fut inattendue. Il ne pouvait pas. « ça complique la tâche... » murmura-t-elle. Elle ferma brièvement les yeux quand il remit une mèche de cheveux derrière son oreille, face au contact de sa main proche de son visage. « Ciàran... » souffla-t-elle, doucement. Et quand elle rouvrit les yeux et qu'elle posa son regard sur lui, on voyait tout le dilemme qui animait la brune. Mais sans un mot, elle réduisit la distance entre eux, le regard ancré sur lui et vint poser ses lèvres sur les siennes. Mais ce n'était pas qu'un simple baiser.  Elle se mettait en tête que c'était un baiser pour ponctuer un chapitre qui leur appartenait. Il n'y avait pas d'autres solutions...

__________________________

IT'S TIME TO TRY DEFYING GRAVITY
©️️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciàran Adreani
MESSAGES : 804
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : moi (av) & bat'phanie (sign)
COMPTES : freja, maddox, isaac, alix, tom & noa.
STATUT : all along i believed i would find you (haran ♡)
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
adm h
MessageSujet: Re: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) EmptyLun 5 Aoû 2019 - 22:28

C’est ironique, quand on y pense, que Tahlia et Harmonie soient cousines et qu’en plus, elles ne semblent pas s’entendre. Ca ne pouvait pas plus mal tomber mais ce n’est pas étonnant que ce soit tombé sur toi, un jour ou l’autre, tu savais que le karma te rattraperait. Tu aurais préféré que ça arrive à un autre moment, pas maintenant alors que c’est la première fois que tu t’ouvres à une vraie relation. « Qu’est-ce qui s’est passé entre vous ? » Demandes-tu sans être certain d’avoir envie d’entendre la réponse. Tu ne sais pas si t’immiscer dans leur relation est une bonne idée mais tu as envie de savoir pourquoi elles ne s’entendent pas. Harmonie et Tahlia sont très différentes mais tu as l’impression que leur éloignement est lié à quelque chose de plus compliqué que ça. Tu fronces les sourcils quand la brune parle de disparaître de ta vie et toi, de la sienne. Tu n’en as aucune envie mais pourtant tu sais qu’elle a raison et qu’une simple relation entre vous n’est pas possible.  « Ca me fait chier de reconnaître ça mais… je pense que tu as raison. » Tu soupires longuement, déchiré entre l’envie de construire une vraie relation avec Harmonie et l’envie de garder Tahlia dans les parages pour pouvoir veiller sur elle quoi qu’il arrive. T’es incapable de ne pas te faire du souci pour Tahlia, incapable de garder tes distances, même aujourd’hui, alors qu’elle te l’a demandé. Tu ne te vois pas l’abandonner dans ce bar alors qu’elle est ivre et blessée, qui plus est. Tu n’as jamais contrôlé quoi que ce soit avec la policière et c’est bien ça le problème. Tu pensais qu’avec le temps et la distance, votre relation s’effacerait petit à petit mais tu te rends compte aujourd’hui que ce que vous partagez est sans doute trop fort pour être balayé d’un revers de la main. « J’suis désolé Tahl’… » Dis-tu en apprenant que la brune a perdu son emploi. Tu ne peux pas t’empêcher de te demander si c’est ta faute, si c’est à cause de ce dossier qu’elle a volé pour toi. « Est-ce que… c’est à cause de moi ? Enfin, du dossier ? Je savais que je n’aurais jamais dû accepter. » Tu détestes l’idée que Tahlia en paie le prix par ta faute. Tu détestes l’idée qu’elle ait perdu un travail qu’elle aimait énormément par ta faute. Et c’est bien la preuve que votre relation n’est pas très saine enfin, c’est surtout toi qui ne l’es pas. En entretenant une relation avec Tahlia, tu as fait entrer ta noirceur dans sa vie et tu as détruit tout ce qu’elle avait construit depuis des années. Pourtant, elle est toujours là, face à toi, prête à te parler avec la plus grande sincérité. Alors, tu décides de t’ouvrir à elle, toi aussi, même si ça risque de mettre en péril ton couple. « J’aurais été incapable de te repousser… Mais je suis toujours convaincu que tu es trop bien pour moi. » Maintenant qu’elle est au courant pour ton métier, Tahlia devrait être de cet avis, elle aussi. « Moi aussi ça me rend dingue. J’pensais qu’avec le temps ce qu’il y a entre nous disparaitrait mais c'est toujours là et je ne peux pas le nier. » Quand tu t’approches un peu plus de l’australienne, tu sens ta respiration devenir plus saccadée et tu sens, au plus profond de tes tripes, que l’attirance que tu éprouves envers elle est toujours bien là. Alors peut-être que c’est Tahlia qui réduit la distance entre vous en premier mais tu es persuadé que si elle ne l’avait pas fait, c’est toi qui l’aurais fait. Ses lèvres viennent se blottir contre les tiennes et, immédiatement, tu réponds à son baiser. Tu passes une main dans ses cheveux alors que ta langue vient trouver celle de l’ex-policière pour la caresser avec douceur. Après quelques secondes, à bout de souffle, tu t’écartes et plonges ton regard dans celui de Tahlia. « On ne peut pas faire ça… Tu es ivre et j’ai pas envie que tu penses que je profite de la situation. » En plus, vous êtes tous les deux en couple à présent et ce ne serait pas juste pour vos deux « moitiés ». Mais tu n’as pas besoin de lui dire parce que Tahlia le sait certainement déjà.

__________________________

in the bad times i fear myself
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t15925-instagram-de-ciaran-ciaran_ad
Tahlia Wates
Tahlia Wates
MESSAGES : 10984
ICI DEPUIS : 14/03/2016
CRÉDITS : Money Honey (ava), Okinnel (sign)
COMPTES : Ella, la mère célibataire débordée
STATUT : We hurt each other, then we do it again.
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) EmptyMer 7 Aoû 2019 - 16:56

Harmonie était déjà un sujet très sensible pour Tahlia, qui n'avait jamais vraiment réussi à mettre de côté la rancoeur qu'elle éprouvait à l'égard de la jeune Samaras. Et ce même si elle lui manquait terriblement... Elle n'avait pas perdu qu'une cousine, elle avait perdu son amie, sa sœur de cœur, sa complice avec qui elle avait passé ses plus belles années d'adolescente. Alors aujourd'hui, apprendre qu'elle avait réussi à séduire l'un des rares hommes qui étaient parvenu à faire tourner la tête à l'ex-policière provoquait un sentiment étrange chez Tahlia, à mi chemin entre la tristesse, la jalousie et l'envie. Mais malgré tout, quand Ciàran lui demanda ce qu'il s'était passé entre elles, Tahlia répondit aussitôt : "Je pense que c'est plutôt à elle que tu devrais poser la question." Elle n'avait pas envie d'en dépeindre un portrait peu avantageux. Ce serait mesquin. Comme il serait mesquin de vouloir rester implantée dans la vie de Ciàran. Tout les poussait à s'éloigner mais ils se raccrochaient l'un à l'autre, tout en sachant pertinemment qu'ils ne pourront jamais avoir une relation saine. Une relation normale. Alors quand l'italien approuva ses paroles, la brune esquissa un petit sourire triste : "Moi aussi ça m'embête de le reconnaître, pour être honnête..."  Maintenant, entre les paroles et les faits accomplis, le chemin était encore long. Allaient-ils être capables de ne plus se voir, de ne plus se parler, de s'ignorer quand ils se croiseront dans la rue ? Tahlia n'en était pas certaine. Ils avaient essayé une fois et elle avait débarqué quelques semaines plus tard, un dossier en main pour lui sauver la peau. Un dossier qui avait alourdi la charge contre Tahlia et qui l'avait faite tomber au commissariat. Ciàran semblait coupable, à l'annonce de cette nouvelle. Une culpabilité qu'elle ne voulait pas sentir venant de lui. "Non, ce n'est pas à cause de ton dossier. Ils n'ont pas su que ce dossier-là avait atterri dans mes mains. " Elle haussa les épaules avant d'ajouter : "Et puis si c'était à refaire, je le referai de la même façon pour toi." Elle lui avait déjà dit qu'elle tenait à sa liberté et qu'elle avait voulu le protéger en lui donnant son dossier, et elle ne revenait pas sur son avis. Cela l'aurait anéanti de savoir qu'il aurait fini en prison par sa faute. Parce qu'elle tenait à lui. Et c'est ce qu'elle osa lui faire savoir en lui disant clairement qu'elle avait espéré avoir plus avec lui. Qu'elle aurait voulu l'avoir pour elle. Qu'elle aurait aimé partager plus qu'une compétition pour faire tomber l'autre en premier. Elle s'était prise à son propre jeu, Tahlia, et finalement c'était grisant de savoir qu'elle avait gagné. Elle avait gagné à partir du moment où elle l'avait rencontré et appris à le connaître. Et elle ne regretterait rien. Ou presque. En entendant les paroles de Ciàran, elle s'en voulut de ne pas avoir osé dire plus tôt ce qu'elle avait sur le cœur. Il ne l'aurait pas repoussé, repondit-il. Et cette réponse était à la fois plaisante, à la fois blessante. Elle éveillait des regrets. Le regret de se dire qu'elle était peut-être passée à côté de quelque chose. Même si Ciàran estimait ne pas être bien pour elle. Il la mettait sur un piédestal qu'elle ne méritait pas. "Il n'y a pas de trop bien ou de pas assez bien.Tu as tes défauts. J'en ai aussi. On n'est pas si différents, Ciàran."  Ils avaient des points communs, des terrains d'entente, de divergence aussi, qui avaient alimenté et renforcé cette relation. Ils se convenaient même si tout les séparait. Et cela les rendait dingues. Tahlia esquissa un léger sourire quand l'italien affirma qu'il ne pouvait nier ce truc en plus qui était toujours là, en dépit de leurs efforts. "Oui, c'est toujours là et ça nous revient toujours en pleine face." C'était comme s'ils ne pouvaient pas lutter. Comme s'il fallait un seul geste pour rendre ce petit truc en plus beaucoup plus concret. Et cela arriva quand Tahlia réduisit la distance entre eux. Leurs lèvres se rencontrèrent, d'abord doucement, puis le baiser se fit plus fougueux, la main de Ciàran se perdant dans sa chevelure brune et leurs langues se caressant langoureusement. Tahlia colla son corps au sien, les yeux fermés, laissant ses sens prendre le dessus. Elle aimait le goût de ses lèvres, s'enivrer de son parfum masculin et sentir sa peau sous ses doigts. A cet instant elle oubliait tout, se consacrant seulement à ce baiser, comme si elle se doutait que ce serait un fait rare. Peut-être même unique... Quand Ciàran s'écarta, Tahlia, à bout de souffle elle aussi et les yeux brillants, comprit que la réalité venait de les rattraper. En effet, ils ne pouvaient pas faire ça. En revanche, elle voulait nier sa deuxième phrase. "Je n'ai jamais eu l'esprit aussi clair, pourtant." souffla-t-elle. Elle avait bu, oui. Mais ce baiser, elle l'avait voulu. Et il n'y avait aucun regret. Toutefois, elle savait où il voulait en venir. "Mais tu as raison malgré tout... on ne peut pas faire ça. Ne serait-ce que pour eux..." Eux, Carter et Harmonie. Elle lui adressa un sourire dans lequel on lisait une pointe de tristesse alors qu'elle ne le quittait pas du regard. C'était comme si elle s'imprégnait de son visage. Comme si elle se doutait que ce baiser rendait leur attirance concrète mais les éloignait désormais. "Il vaudrait peut-être mieux que je rentre..."

__________________________

IT'S TIME TO TRY DEFYING GRAVITY
©️️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciàran Adreani
MESSAGES : 804
ICI DEPUIS : 05/08/2016
CRÉDITS : moi (av) & bat'phanie (sign)
COMPTES : freja, maddox, isaac, alix, tom & noa.
STATUT : all along i believed i would find you (haran ♡)
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
adm h
MessageSujet: Re: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) EmptyJeu 8 Aoû 2019 - 20:31

« T'as sûrement raison. » Dis-tu pour clôturer le sujet Harmonie. Tu n'as pas envie d'insister et tu imagines que si Tahlia ne s'explique pas davantage sur sa relation avec sa cousine, c'est qu'il y a une bonne raison. Et si tu dois connaitre la nature de leur relation, tu es persuadé que ça arrivera un jour ou l'autre. Tout arrive pour une raison, comme on dit. Néanmoins, quand la brune t'explique avoir perdu son emploi, tu ne peux t'empêcher de trouver ça injuste. Il n'était pas difficile de lire dans le regard de l'australienne à quel point elle aimait son métier. Son métier l'animait, la passionnait, la faisait vibrer. Comme toi, quand tu travailles pour la mafia même si depuis que tu es père, la flamme s'est un peu éteinte. Alors, quand Tahlia t'explique avoir été virée, tu ne peux t'empêcher de te sentir coupable. Elle t'affirme que ce n'est pas ta faute et que ce dossier n'est pas relié à son licenciement mais pourtant, tu es persuadé du contraire. Est-ce que si c'était réellement ta faute, Tahlia te l'aurait dit ? Tu n'en sais rien et c'est pour ça que tu doutes des raisons de son renvoi. « Pourquoi as-tu été renvoyée, alors ? » Demandes-tu en fronçant les sourcils avant de t'adoucir un peu en entendant la suite. « Je ne mérite pas que tu prennes des risques pour moi. » Et tu le penses, tu en es convaincu, même. Tu n'as rien fait pour mériter d'avoir une telle femme dans ta vie qui veille sur toi et t'aide même quand elle ne le devrait pas. Tu n'as rien fait pour mériter qu'elle pose le regard sur toi comme elle le fait à cet instant précis. Elle tente de te convaincre que ce n'est pas une question de mérite mais à tes yeux, ça l'est. A chaque fois que tu la regardes, tu ne peux t'empêcher de te dire que si elle est dans cet état, ce soir, c'est peut-être par ta faute. Que tu n'apporteras sûrement aucune lumière à sa vie, que des ténèbres. « C'est vrai que tu es plutôt têtue... » Dis-tu avec un léger sourire pour rendre les choses un peu moins dramatiques entre vous. Pourtant, même si tu essaies de dédramatiser la situation, tu sais que les choses sont trop compliquées pour être allégées avec de simples mots. Vous êtes dans une impasse tous les deux, complètement bloqués, sans que vous ne trouviez une issue de secours. Vous êtes confrontés à des sentiments que vous ne contrôlez pas et que vous ne pouvez pas faire disparaître d'un coup de baguette magique. Ce n'est pas faute d'avoir essayé pourtant, en vain. « Qu'est-ce qu'on fait, alors ? » Demandes-tu, sondant le regard de la brune. Tahlia n'aura peut-être aucune réponse à t'apporter, elle non plus. Tu vois bien dans son regard qu'elle est aussi perdue que toi. Pourtant, elle semble avoir cessé de lutter contre cette attirance, ce besoin de rester proche l'un de l'autre. C'est peut-être cette prise de conscience qui la pousse à t'embrasser ou peut-être est-ce à cause de l'alcool ? T'en as aucune idée mais quand tu sens ses lèvres contre les tiennes, tu ne peux t'empêcher de répondre à ce baiser. Tout le désir que tu retiens depuis des mois prend le contrôle de ton corps en l'attirant un peu plus vers toi. Puis, à bout de souffle, tu prends conscience que ce que vous faites n'est pas correct et tu remets quelques barrières entre vous. Tu détestes remettre autant de distance après avoir goûté à ses lèvres mais tu sais que c'est nécessaire. « Laisse-moi te raccompagner... » Murmures-tu en gardant tes yeux accrochés aux siens et en laissant ta main sur sa taille pour éviter que Tahlia brise la distance entre vous. Tu ressens encore un peu le besoin d'être proche d'elle parce que tu as peur qu'à la seconde où vous quittez ce bar, ce qu'il s'est passé ce soir disparaisse à tout jamais.

__________________________

in the bad times i fear myself
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aa-retro.com/t15925-instagram-de-ciaran-ciaran_ad
Tahlia Wates
Tahlia Wates
MESSAGES : 10984
ICI DEPUIS : 14/03/2016
CRÉDITS : Money Honey (ava), Okinnel (sign)
COMPTES : Ella, la mère célibataire débordée
STATUT : We hurt each other, then we do it again.
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
grand kangou
MessageSujet: Re: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) EmptyLun 12 Aoû 2019 - 19:07

Bien sûr qu'elle avait raison. Et elle était soulagée de savoir que Ciàran n'insistait pas plus sur le sujet Harmonie. La jeune Samaras était sa copine, c'était à elle de dire pourquoi les deux cousines ne s'entendaient pas. Tahlia ne voulait pas dire un mot de plus, elle ne voulait pas prendre le risque de se faire du mal. Elle avait déjà sa dose en cette soirée. Surtout que le sujet suivant n'était pas des plus agréables : son renvoi. Ciàran ne semblait pas convaincu du fait qu'il n'y était pour rien dans cette histoire. Pourtant, elle disait la vérité. Ce n'était pas à cause de lui qu'elle avait été virée. Elle avait au moins pu le préserver, avant sa chute. « J'ai volé d'autres preuves que j'ai remis à un proxénète en échange de la liberté d'une de ses filles. » Cela ne partait pas d'une mauvaise attention, mais c'était un vol. Elle avait elle-même trahi la police. Mais ça en valait la peine. Tout comme le vol du dossier de Ciàran. « Je t'ai déjà dit que je ne voulais pas qu'il t'arrive quoique ce soit par ma faute. J'ai rattrapé mes erreurs, c'est tout. » Il pouvait bien comprendre qu'elle s'en serait voulue de le voir derrière les barreaux par sa faute, de le voir arraché à son fils parce qu'elle avait attiré l'attention sur lui. Il pouvait comprendre qu'elle tenait à lui au point de le protéger. Même si elle avait tout perdu, elle restait fidèle à ses valeurs : loyale jusqu'au bout. Alors oui, il le méritait, même s'il ne s'estimait pas assez bien pour cela. De toute manière, elle n'était pas mieux, contrairement à ce qu'il pouvait croire. Elle avait ses défauts, elle aussi. Elle esquissa d'ailleurs un léger sourire quand il évoqua à quel point elle était têtue : « Qui vient de me suivre dans ces toilettes alors que je demandais pertinemment de ne pas me suivre ? Je crois que c'est toi, non ? Alors, tu es pas mal dans ton genre, toi aussi... » Elle était têtue. Il l'était aussi. Au moins, ces quelques paroles avaient eu le mérite d'alléger l'atmosphère, de lui remettre un peu de baume au cœur. Mais cela ne repoussa pas l'échéance, cette question qu'elle attendait. Qu'allaient-ils faire maintenant ? « Je n'en sais rien, Ciàran. Mais je crois que je n'ai plus envie de lutter. » Parce que ça ne menait à rien, parce qu'ils se faisaient du mal sur le coup pour se retrouver quelques semaines après. Elle mettait le doigt sur ce qu'elle savait déjà au fond d'elle : elle avait besoin de lui et c'était pour cette raison qu'elle lui revenait sans cesse, en dépit des disputes. Pour mettre ses paroles à exécution, elle se rapprocha de lui et l'embrassa. Un baiser rendu par Ciàran qui l'attira tout contre lui. Il la faisait se sentir bien, dans ses bras. Et rien que ce sentiment prouvait que ce n'était pas correct. Mais ce ne fut pas Tahlia qui s'éloigna en première. Ciàran s'écarta quelque peu d'elle, sa main restant cependant sur sa taille, comme s'il était incapable d'instaurer une vraie distance entre eux. Et ce n'était pas Tahlia qui allait couper tout contact avec lui. Elle hocha la tête quand il lui demanda de la raccompagner, soufflant même : « Avec plaisir... » Elle tourna les talons et sortit des toilettes, en compagnie de Ciàran, sous le regard méprisant du patron qui avait sûrement eu affaire à quelques plaintes de clientes féminines. Mais Tahlia s'en contrefichait. Une fois à l'extérieur, le trajet se fit étrangement silencieux. Elle restait toutefois près de lui, son bras frôlant le sien, comme pour garder un contact avec lui. Elle regretta presque d'habiter près de la plage quand ils arrivèrent en bas de son immeuble. Là, elle se tourna vers lui et plongea son regard dans le sien : « Merci de m'avoir raccompagnée. » Elle posa brièvement son regard sur l'entrée de l'immeuble. En réalité, elle mourrait d'envie qu'il l'accompagne jusqu'à l'appartement, mais elle savait que ce serait dépasser les limites. Alors elle se contenta de poser une main sur sa joue et de déposer un baiser sur le coin des lèvres. « On se dit à bientôt ? » Un léger sourire de convenance se dessina sur ses lèvres, mais un voile de tristesse s'afficha dans ses yeux. Parce qu'elle savait que cette soirée allait tout changer et les mettre dans une situation très délicate....

Spoiler:
 

__________________________

IT'S TIME TO TRY DEFYING GRAVITY
©️️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty
MessageSujet: Re: Avant que l'on se gâche (Ciàran)   Avant que l'on se gâche (Ciàran) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Avant que l'on se gâche (Ciàran)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers: