AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
en ce moment à bowen
Ce jeudi 31 octobre à 18h, venez embarquer dans un merveilleux bateau de croisière pour une soirée inoubliable ! Une soirée qui s'annonce amusante, frissonnante et même ... terrifiiaaante ! » rendez-vous ici pour plus d'infos.
Notre blog The Writers cartonne et fait couler presque plus de larmes que d'encre. Mais, même si c'est un succès, nous aimons également quand c'est VOUS qui contribuez à sa réussite. Alors n'hésitez pas à nous envoyer vos rumeurs juste ici.

Partagez
 

 Les quiproquos ça donne des rides (Hans)

Aller en bas 
AuteurMessage
Mathilda C. Evans
me, myself & i
Mathilda C. Evans
MESSAGES : 83
ICI DEPUIS : 17/04/2019
CRÉDITS : Sweetie plum ♣ tumblr
COMPTES : Zelda
STATUT : Trop compliquée pour toi
bowenien
MessageSujet: Les quiproquos ça donne des rides (Hans)   Les quiproquos ça donne des rides (Hans) EmptyMer 2 Oct 2019 - 23:46


Hans & Mathilda
La semaine a été courte. J'ai été à l'hôpital pendant 3 jours pour des examens. J'ai un nouveau traitement à prendre selon les médecins, donc j'applique tout à la lettre. Mon médecin attitré me suit énormément, elle fera tout pour que j'aille mieux, c'est presque comme ma deuxième maman. Je vois un psy et il y a un énorme travail à faire. J'admets que j'ai failli faire une TS, j'étais tellement sur les rotules avec mes crises de spasmophilies, que je rêvais qu'une seule chose : que tout s'arrête. Limite j'aurais aimé m'écraser en plein show, mourir au sommet de ma gloire. Sauf que beaucoup de personnes auraient été traumatisées par ma mort, donc ... mauvais deal. Cette chute lm'a faite énormément peur, j'ai eu dû mal à reprendre mes numéros. Après, faut dire que j'ai été en convalescence plusieurs semaines. Mon bras avait été disloqué, je ne pouvais plus trop reprendre mes activités. C'était un peu compliqué.

Aujourd'hui, je reprends mes numéros. Je vais sur la scène quand il n'y a personne. Je viens quand il n'y a personne. Et ça me va. Le patron sait quand je passe pendant mes show. Je ne me sens pas prête pour le moment à reparler avec certaines personnes. Dont une. Enfin ... un ... Sacha. Je déglutis. Je pense pas qu'un jour il me pardonnera. Je soupire doucement et prend mon carnet de mes mains tremblantes et fatiguées. faut que j'dorme. Ouais, ça me fera du bien il parait. Je prends une trousse pour sortir un à un des flacons et des boîtes. Là, je prends mon organisateurs à médocs ... on dirait une vieille mamie qui gère ses doses quotidiennes. Rien que d'y penser, je souris, amusée de me comparer à une vieille. Je dois tout noter, les effets secondaires et tout ce qui s'en suit. Pour voir ce que tout ce combo me ferait.

Une question de dose, d'hormones et de réactions chimiques. Ouais j'comprends pas grand chose, mais je respecte ce qu'on m'a demandé de faire. En tout cas, je sors quelques cachets de m on organisateurs. Avec des notes dessus, je sais où est où. On toque à la porte « Entréééééééé » lâche je tout en prenant mes pilules d'un coup et buvant mon verre d'eau. J'enfourne mon organisateur dans mon sac et range mes médocs dans la pochette d'un geste lent. Bon bah ce soir j'vais pas boire. Mais qu'est ce que je fumerais .... là, je vois Hans « Oh tiens salut ... » fis je nonchalante et épuisée


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr |



__________________________



mathilda

« L’abîme de l’éternité nous hante. Ainsi, s’interroge-t-on : nos actes retentiront-ils à travers les siècles ?  » (troie)
(c)endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Hans Feuerbach
me, myself & i
Hans Feuerbach
MESSAGES : 3897
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : villetchuckie (vava) tumblr (gif)
COMPTES : J. Eilynn Standford
STATUT : Célibataire, mais troublé par un beau gosse qui pourrait bien donner envie à son coeur de ne battre que pour lui.
grand kangou
MessageSujet: Re: Les quiproquos ça donne des rides (Hans)   Les quiproquos ça donne des rides (Hans) EmptySam 19 Oct 2019 - 11:56

Truth or lie. What do you think ?
mathilda & hans

Hans a été élevé dans le fait que le monde du spectacle est une grande famille. Il ressentait parfaitement ce sentiment quand il était au cirque. Enfant de la balle, il avait ses parents, mais les artistes même sans liens de sang, se comportaient comme des proches attentionnés. Voir même pour certains comme des parents. Les gens étaient soudés et les liens profonds, on s'aidait et on prenait soin des uns et des autres. On éprouvait les joies et les peines de chacun. Hans c'est toujours senti protégé dans cet univers. Il savait que s'il était arrivé quelque chose à ses parents on ne le laisserait pas tomber. On lui tendrait la main. Au Delirium c'est un peu différent, l'univers n'étant pas le même. Mais les artistes entre eux se soucient des uns et des autres. Alors l'accident de Mathilda avait secoué tout le monde. Une chute effrayante qui avait mis dans la tête des personnes présentes des images bien sombres. Mais le spectacle doit continuer, alors pas de pause et les numéros s'étaient enchainés même avec la demoiselle absente. Les étoiles dans les yeux du public étant plus important que tout le reste. La rentrée d'argent aussi.

Mais Mathilda est revenue et cela n'a pas échappé à l’œil du cracheur de feu. Il a pris comme tous les autres, des nouvelles. Hans se doute que la crainte doit l'envahir. Comment se remettre en selle après un traumatisme pareil ? Son corps c'est peut être bien remis, mais où en est son esprit ? Le jeune homme se pose ce genre de question. Alors il décide d'aller la voir pendant que la belle est dans sa loge. Il ne sait pas comment elle prendra le fait qu'il vienne aux nouvelles. Hans espère que Mathilda le prendra bien. Qu'elle ne verra pas une surveillance. Mais plus de l'attention. Il hésite un instant et puis il frappe à la porte. Et dés qu'il entend la voix de la belle il ouvre la porte. C'est là qu'il voit le geste. Et les questions se bousculent dans sa tête. Mathilda a pris quoi ? « Salut toi. » Hans la regarde difficile d'ignorer les marques de fatigue qui creusent son visage, qui cernent ses yeux. N'est-il pas trop tôt pour reprendre son numéro ? « Je viens aux nouvelles. Je ne te dérange pas ? » Selon ce qu'elle était en train de prendre l'arrivée de Hans a pu la déranger. Il se sent mal à l'aise, ne sait pas comment lui demander. En même temps il peut comprendre même s'il ne cautionnera pas. « Tu vas remonter sur scène ce soir ? Tu t'en sens capable ? » Mathilda doit sentir son malaise, parce que sa voix tremble un peu. Mais Hans est aussi toujours fébrile avant de monter sur scène. Son numéro lui demande beaucoup de concentration comme les numéros de pas mal d'artistes qui bossent au Delirium. Il reste debout attendant que la belle lui propose de s'asseoir si cela ne la dérange pas qu'il reste.


vmicorum. / Carpediem & villetchuckie

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Mathilda C. Evans
me, myself & i
Mathilda C. Evans
MESSAGES : 83
ICI DEPUIS : 17/04/2019
CRÉDITS : Sweetie plum ♣ tumblr
COMPTES : Zelda
STATUT : Trop compliquée pour toi
bowenien
MessageSujet: Re: Les quiproquos ça donne des rides (Hans)   Les quiproquos ça donne des rides (Hans) EmptyMer 27 Nov 2019 - 1:00


Hans & Mathilda
La soirée bat son plein, comme toujours. Mon numéro est un peu plus tard, comme il peut être annulé. Je déglutis, ça fait longtemps que je ne suis plus montée sur scène. Mais ça devrait aller. Les anxiolytiques et autres médocs vont faire effets. Ceux que je dois prendre à temps intervalle, à temps déterminé. Je déglutis et soupire, j'espère que j'vais y arriver. Arriver à sortir de cette impasse, trouver un temps soi peut de la dignité, du respect pour moi même. Je déglutis. Assise sur cette chaise, face à mon miroir, je porte une robe de chambre en satin. Sous cette robe de chambre, il y a ma tenue de scène. Mes cheveux sont impeccablement coiffés pour que rien ne puisse déranger ce numéro.

La porte s'ouvre. Je pose ma boîte et souris faiblement à Hans qui ferme la porte. « Oh tiens salut ... » il a l'air gêné ou que sais-je. J'essaie de sourire pour paraître naturelle, pour montrer que ça va aller. Il n'y a pas besoin de stresser. Tout ira bien. Oui, il faut que tout aille bien. « Non, tu ne me déranges pas » fis je en me levant, agréablement surprise de le voir ici. En même temps, je ne suis pas très surprise non plus, H&ans a toujours été un peu comme notre grand frère, à faire en sorte que tout se passe bien pour nous. Je m'approche vers la table basse, face au divan. Là, je prends deux verres et nous sers de l'eau. « Assieds toi si tu veux, tiens » lui dis je en tendant un verre. Là, je bois une gorgée du mien et m'assieds à ses côtés.

Je laisse la question en suspend quelques instants puis, je le regarde, avec un léger sourire en coin. J'hausse une épaule « Et bien ... je me sens bizarre, comme si c'était pas moi qui va faire ce numéro, mais sinon ça va » j'ai hâte de revenir sur scène, oui, mais en même temps, j'appréhende. J'espère que tout va bien se passer et que je ne vais pas tomber dans les pommes et me faire plus que mal ... « Mon bras va bien, je n'ai plus de séquelles, j'suis assez contente » lui dis je en souriant. j'en suis même étonnée d'ailleurs, j'avais peur de ne plus pouvoir remonter sur scène


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr |



__________________________



mathilda

« L’abîme de l’éternité nous hante. Ainsi, s’interroge-t-on : nos actes retentiront-ils à travers les siècles ?  » (troie)
(c)endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Hans Feuerbach
me, myself & i
Hans Feuerbach
MESSAGES : 3897
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : villetchuckie (vava) tumblr (gif)
COMPTES : J. Eilynn Standford
STATUT : Célibataire, mais troublé par un beau gosse qui pourrait bien donner envie à son coeur de ne battre que pour lui.
grand kangou
MessageSujet: Re: Les quiproquos ça donne des rides (Hans)   Les quiproquos ça donne des rides (Hans) EmptyDim 22 Déc 2019 - 15:46

Truth or lie. What do you think ?
mathilda & hans

Hans reste un peu perplexe quand il voit le geste de Mathilda. Il ne sait pas quoi en penser. Bon elle a eu un accident récemment c'est peut être des cachets contre la douleur. En tout cas le cracheur de feu s'inquiète un peu pour l'artiste. Remonter sur scène ne doit pas $etre évident pour elle, il veut s'assurer que tout va bien. Et c'est pour cette raison qu'il est dans sa loge. Parce que la chute doit encore être bien ancrée dans sa mémoire. Et la peur de retomber aussi. Ils se saluent. Hans s'assure qu'il ne la dérange pas. Et puis il s'approche et vient s'installer à côté de Mathilda après avoir récupérer le verre qu'elle lui tend. « Merci. » Il la regarde, la détaille, cherchant à voir si quelque chose cloche. Elle semble posée, peut être un peu inquiète. Mais il n'est sur de rien. Le cracheur de feu ne veut pas non plus s'aventurer sur un terrain qui pourrait être glissant. Et qu'au final la trapéziste voit plus sa visite comme une attaque que comme une main tendue en cas de besoin.

Il y a un temps de silence suite à la demande de Hans. Il sent Mathilde troublée, mais ne la brusque pas. Il peut comprendre qu'elle ne sache pas que répondre. Peut être qu'au fond d'elle, elle est partagée entre l'envie de reprendre son art et celle de repousser le moment. Et les paroles qui suivent montrent bien au cracheur de feu que tout n'est pas totalement okay pour l'artiste. « Je pense que tu dois avoir hâte au fond, parce que je sais combien ne pas être sur scène est difficile à vivre. Mais tu dois garder une certaine crainte et c'est ce qui te donne cette sensation. » La tête et le cœur tiraillés c'est tout à fait compréhensible et logique. « C'est déjà une bonne chose. La blessure physique soit guérie est prête à repartir mais . » Et son regard se pose vers ce qu'elle touchait quand il est entré. « Mais c'est la blessure morale donc il faut être sur. Parce que parfois elle demande plus de temps. Et il ne faut rien précipiter .. cela pourrait être pire après. » Hans parle à Mathilde avec douceur en la regardant dans les yeux. Il ne veut pas lui faire la leçon, elle est majeure et assez grande pour savoir ce qui est bon ou pas pour elle. Mais il ne veut pas qu'elle fasse les choses à la va vite. Et qu'au final ce retour sur scène devienne un enfer qui la poursuive tout le reste de sa vie. Et il répète alors que ses yeux font des allers retours entre l'artiste et son sac. « Du coup tout va bien ? Tu te sens vraiment prête ? » Elle risque de le trouver relou ou de le prendre pour un fou, mais dans la famille du spectacle on se serre les coudes et là Hans sent que quelque chose cloche. Alors il joue la prudence pour éviter un autre drame.


vmicorum. / Carpediem & villetchuckie

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Mathilda C. Evans
me, myself & i
Mathilda C. Evans
MESSAGES : 83
ICI DEPUIS : 17/04/2019
CRÉDITS : Sweetie plum ♣ tumblr
COMPTES : Zelda
STATUT : Trop compliquée pour toi
bowenien
MessageSujet: Re: Les quiproquos ça donne des rides (Hans)   Les quiproquos ça donne des rides (Hans) EmptyLun 23 Déc 2019 - 22:24


Hans & Mathilda
Hans s'assoit sur le canapé. J'ai vraiment une loge de princesse quand même. Trop de bling bling que ça me stress. Trop de paraître, trop de faux semblant que ça m'oppresse. Limite, ça me manque mes petits moments avec Sacha. Mais le temps est révolu. Me demande s'il est encore en vie tiens. Je décide de me concentrer sur moi, j'inspire doucement et expire doucement, les yeux fermés. Je me concentre, laisse mes muscles se détendre tout doucement et rouvre mes yeux. Je déglutis et me tourne vers Hans. Je lui souris avec bienveillance tout en haussant les épaules « C'est un peu ça, la dernière fois j'ai eu beaucoup de chance que le drap m'ait retenu, même si mon bras s'est disloqué ... j'aurais pu mourir » fis je. Mon visage s'assombrit. Cette fois-là, Sacha était venu et nous nous sommes disputés. Encore. Il a eu des mots très forts qui, aujourd'hui encore, me blessent. Je déglutis, je dois plus y penser. J'écoute Hans et eu un léger rictus au niveau de mes lèvres « ma blessure psychologique est bien plus profonde que celle de ma chute » dis je sombre en me levant pour préparer mes cheveux en les attachant en chignon. J'enlève mon peignoir et montre mon body de spectacle. Je me tourne vers lui et souris en coin « ça va aller t'inquiètes pas », je vais assurer comme, presque, d'habitude. Je m'avance vers lui, me baisse et lui dépose un chaste baiser sur sa joue, puis, je me relève « Merci d'être là, ça me touche » fis je sincère. Bientôt c'est à moi, j'ai le trac, j'aime cette sensation, mais j'ai hâte de remonter en selle


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr |



__________________________



mathilda

« L’abîme de l’éternité nous hante. Ainsi, s’interroge-t-on : nos actes retentiront-ils à travers les siècles ?  » (troie)
(c)endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
me, myself & i
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les quiproquos ça donne des rides (Hans)   Les quiproquos ça donne des rides (Hans) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les quiproquos ça donne des rides (Hans)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: le cabaret delirium-
Sauter vers: