AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
en ce moment à bowen
Ce jeudi 31 octobre à 18h, venez embarquer dans un merveilleux bateau de croisière pour une soirée inoubliable ! Une soirée qui s'annonce amusante, frissonnante et même ... terrifiiaaante ! » rendez-vous ici pour plus d'infos.
Notre blog The Writers cartonne et fait couler presque plus de larmes que d'encre. Mais, même si c'est un succès, nous aimons également quand c'est VOUS qui contribuez à sa réussite. Alors n'hésitez pas à nous envoyer vos rumeurs juste ici.

Partagez
 

 Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elijah Fitzgerald
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes: ‹ J'ai appris le piano vers l'âge de 17 ans grâce au piano de la gare de Los Angeles. ‹ Je ne fais pas vraiment de sport mais pratique le combat de rue où tous les coups sont permis. ‹ Je n'ai aimé à ce jour qu'une seule femme, une violoniste aveugle qui s'en est allée pour une tournée mondiale. Son prénom était Albane. ‹ Il est vrai que j'ai l'habitude de pénétrer dans les lieux fermés durant la nuit. ‹ J'ai une Triumph Bonneville T120 black. ‹ J'ai une main squelettique qui tient une rose rouge sur le pectoral gauche.
Elijah Fitzgerald
MESSAGES : 1148
ICI DEPUIS : 16/07/2019
CRÉDITS : soldiers eyes.; astra
COMPTES : Vassili, thug life en carton bonsoir. Tobias, le Monte Cristo des temps modernes.
STATUT : Célibataire
grand kangou
MessageSujet: Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria]   Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria] EmptySam 12 Oct 2019 - 19:25

Une jambe redressée sur un banc de bois en pleine forêt, les mains entrelacées sur mon torse allongé, c'est avec le cœur lourd et tremblant que je me mets à penser à elle. Quand vais-je la revoir? Quand vais-je finalement comprendre que sa douceur m'a eu en pleine poire? Quand vais-je cesser de céder à ce genre de tentation? Un homme de fort caractère ne peut qu'attirer les personnes comme lui. Et si c'était finalement tout le contraire? Chaque être humain a une partie de mal en lui tout comme les mauvaises personnes ont parfois un peu de bon en eux. Est-elle simplement la stabilité qui me manquait? Je ne dirais pas que la voir régulièrement m'a changé, le mot serait un peu trop fort à mon goût mais je ne peux renier le fait que je sois légèrement plus aimable avec les gens ces quelques temps -du moins, lorsqu'ils ne me les brisent pas au premier abord.

Trois mois qu'on se fréquente; une simple rencontre est si vite arrivée; si rare lorsqu'elle est apparemment sur la bonne voie pour continuer. Un festival. Le premier que je faisais ici, ma curiosité m'ayant ramené sur un champ de bataille où lances et fous du roi régnaient en toute harmonie. Qui aurait cru que je me jetterais à l'eau pour une danse bien plus que ridicule? Je crois que c'est comme ça que ça a commencé. Que dis-je? C'est un fait. J'ai beau me mentir en me disant que je ne me rappelle que très peu de ces détails, je saurais dire avec précision la couleur de la robe qu'elle avait choisi ainsi que celle de sa coiffe. Y-a-t-il des signes qui parfois ne trompent pas?

J'ai beau vous raconter ma vie, cela ne vous donne pas plus d'informations sur la personne qui semblerait m'intéresser un minimum. Les yeux sont le reflet de l'âme; la sienne est aussi vive qu'un océan. Les traits de son visage sont si fins que même en la caressant on aurait peur de la briser. Ses cheveux à l'état sauvage sont d'une merveille pour venir s’y emmitoufler; ses lèvres sont si parfaitement faites qu'on pourrait viser la Lune juste pour y goûter. Et son rire. Encore plus mélodieux qu'une symphonie. Je serais capable de faire toutes les conneries du monde pour entendre dégager ce son d'entre ses lèvres. Si Aphrodite vivait à notre époque, c'est avec persuasion que je dicte ces mots; elle la jalouserait. Je ne sais pas si ce descriptif vous sera bien utile pour deviner la personne qui me fait de l’œil. Peut-être penserez-vous à d'autres personnes pendant qu'elle n'est qu'une évidence dans mon esprit. Allez savoir. Je ne sais même pas ce qu'elle pourrait, elle, me trouver, n'ayant absolument rien en commun avec elle. La différence nous aurait-elle rapproché? Il se pourrait bien.

C'est donc allongé de tout mon long sur ce banc de bois que je pense à cette jeune femme à qui j'ai finalement redonné rendez-vous après quelques jours sans se voir. Aucune raison particulière en soi. Même si elle venait à s'allonger à mes côtés en observant le ciel tout en imaginant les formes les plus improbables que les nuages pourraient créer, cela me suffirait amplement. C'est donc ça être bien avec une personne? Se sentir connecté sans pour autant communiquer?

Puis un craquement. Une branche. Une part d'ombre qui vient me priver du soleil. Un autre astre tournant pour qui je me redresse histoire de lui laisser place. Puis un sourire. Sincère cette fois-ci. Des yeux qui se baissent vers le sol pour m'empêcher de rougir. J'ose croiser son regard à mes risques et périls. Si ça ne tenait qu'à moi, je crois que je l'aurais directement enlacé, peut-être même embrassé qui sait? même si ce genre de contact a tendance à me laisser de marbre. Est-ce que ces genres d'attentions sont légèrement précipités? Est-ce réellement à l'homme de faire le premier pas? Un hochement de tête pour la saluer, une main en sa direction pour venir récupérer la sienne, et c'est du bout des lèvres que je viens l'effleurer. "Je suis content que tu aies accepté."

__________________________

it's a terrible day to rain
whatever happens, happens; falling to pieces
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18078-elijah-fitzgerald#594438
Victoria J. Montgomery
me, myself & i
Victoria J. Montgomery
MESSAGES : 1022
ICI DEPUIS : 27/09/2016
CRÉDITS : Eilyam (av) | anaëlle (sign)
COMPTES : Olivia G. Walker
STATUT : Célibataire. Et toujours vierge. C'est rien, mais ça l'angoisse.
grand kangou
MessageSujet: Re: Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria]   Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria] EmptyMar 29 Oct 2019 - 19:09

Jimmy, won't you please come home
elijah & vicky
J'ai pas vu Elijah depuis plusieurs jours, et franchement, je dois avouer qu'il me manque pas mal. C'est surprenant, sachant que je me suis pas entichée de quelqu'un comme ça depuis... Depuis Cole, finalement. Et dire que je sais même pas ce qu'il devient, celui-là... Est-ce qu'il est toujours à Bowen, bien caché de ma vue ? Ou est-ce qu'il est retourné à New York, à draguer tout ce qui bouge ? Je ne sais pas comment je dois prendre cette disparition, mais ça me permet au moins d'être fixée et d'avancer, ou du moins essayer...

Je passe trente minutes dans la salle de bains à essayer de me maquiller, sans y parvenir. Mon trait d'eye-liner est trop épais à gauche, alors qu'il est fin à droite. Mon mascara fait des paquets à droite, alors qu'il a bien séparé mes cils à gauche. Je trouve mon teint cireux, puis que j'ai trop mis de maquillage. Mes cheveux sont restés en bataille, lavés de la veille. De toute façon, on va en forêt... Quelle drôle d'idée qu'il a eue, Elijah. Un rendez-vous en forêt. La dernière fois que j'y suis allée, c'était pour courir, avec Mathilda... Et on a fini chez Imogen, comme deux flemmardes. Une bien belle épopée ! Peut-être qu'Elijah compte m'emmener, lui aussi, boire un café ensuite ?

Je me surprends à chantonner sur le trajet, malgré l'absence de Papa qui est entré en cure la semaine dernière. Il n'a pas trop montré de résistance, quand je lui en ai parlé. Quand j'ai précisé que c'était uniquement pour son bien, et pour le mien. Elijah m'aide carrément à tenir ma tête hors de l'eau. Depuis le festival médiéval où l'on s'est rencontrés, il est une véritable bouffée d'oxygène pour moi.

J'en prends d'ailleurs une quand je gare la voiture à l'orée de la forêt. Je suis le parcours de santé d'un pas léger, mes bottines foulant les gravillons dans une musique entraînante. Je croise plusieurs personnes, leur dis bonjour d'une voix joyeuse. Enfin je l'aperçois, sur le banc annoncé par texto. Pile sous le panneau cité. Elijah est allongé de tout son long, et je m'approche dans un sourire malicieux pour le cacher du soleil. Il me remarque directement et se lève dans un sourire.

- Pourquoi je n'aurais pas accepté ? je réponds d'une voix douce lorsque ses lèvres viennent effleurer le dos de ma main. "C'est quoi le programme de l'après-midi, alors ? On s'assied et on regarde les nuages ?" je demande en plaisantant plus qu'autre chose.

Si ça se trouve, c'est ce qu'il était en train de faire avant que j'arrive...

code by exordium.


__________________________

proud to stand and fight
we all have days when we're empty, we all have days when we cry and look across the water for miracles. but thing only change if we try, even the days can be dark if you stray too far from what feels right. nothing comfort comes to some who's too proud to stand and fight.


Dernière édition par Victoria J. Montgomery le Ven 22 Nov 2019 - 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elijah Fitzgerald
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes: ‹ J'ai appris le piano vers l'âge de 17 ans grâce au piano de la gare de Los Angeles. ‹ Je ne fais pas vraiment de sport mais pratique le combat de rue où tous les coups sont permis. ‹ Je n'ai aimé à ce jour qu'une seule femme, une violoniste aveugle qui s'en est allée pour une tournée mondiale. Son prénom était Albane. ‹ Il est vrai que j'ai l'habitude de pénétrer dans les lieux fermés durant la nuit. ‹ J'ai une Triumph Bonneville T120 black. ‹ J'ai une main squelettique qui tient une rose rouge sur le pectoral gauche.
Elijah Fitzgerald
MESSAGES : 1148
ICI DEPUIS : 16/07/2019
CRÉDITS : soldiers eyes.; astra
COMPTES : Vassili, thug life en carton bonsoir. Tobias, le Monte Cristo des temps modernes.
STATUT : Célibataire
grand kangou
MessageSujet: Re: Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria]   Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria] EmptyMar 5 Nov 2019 - 16:09

Un baise-main fraîchement déposé, je reporte mon regard sur la jeune femme. Cette voix douce m'avait manqué. J'hausse les épaules à sa première question. Pourquoi aurait-elle refusé? Je n'en sais rien. La flemme ou bien trop occupée, allez savoir. Je ne connais pas encore sa vie sur le bout des doigts et ce n'est pas plus mal comme ça; ça me fera une raison de plus de rester et d'apprendre à la connaître tout en l'appréciant d'avantage. Du moins, c'est ce que je crois en ce moment-même, ne pouvant dicter l'avenir et les différents événements que nous traverserons à deux ou bien en solitaire. Je viens m'accouder à la table rattaché à ce banc, croisant les jambes en son long. Le programme me demande-t-elle? Je n'en sais malheureusement pas plus non plus. Une petite moue collée au visage, je laisse naviguer mon regard sur le paysage qui s'offre à nous. "Ça pourrait être une idée, j'y ai pensé pour être honnête." répondis-je dans un premier temps en attendant que certaines idées fuses. J'aimerais lui préparer un jour une soirée digne d'un film romantique mais j'ai beau avec ce genre de comédies en coup de cœur -une fois de temps en temps, ne vous emballez pas- je n'ai absolument pas l'âme d'un romantique, trouvant ridiculement appréciable les actions qu'ils font, du vu et du revu, aucune originalité. Serais-je légèrement trop dur avec ce genre de cinéma ou un poil trop réaliste pour m'imaginer qu'une seule fois un mec se taperait une course poursuite dans un aéroport en se disant que "Tranquille ça passe"? "As-tu des envies qui te passent par la tête?" lui demandais-je, peut-être serais-je capable de réaliser ses désirs, ce qui serait déjà ça je suppose. "J'ai cru comprendre qu'il y avait un petit coin paradisiaque dans le coin, une sorte de petite cascade qui donnerait une sorte de bassin d'une clarté à nous laisser sans voix." Un sourire légèrement pincé, regardant à l'opposé de sa personne, je cherche, je tente de trouver des trucs. Je ne dirais pas que j'ai besoin de m'occuper, je dis juste que même si j'apprécie sa compagnie, je ne vais pas l'ennuyer elle à ne rien faire. "Par contre, je suis un poil pudique donc je ferais de mon mieux pour te rejoindre dans le lac." Parler pour ne rien dire. Je crois que c'est un concept que les couples ou les flirts ont assurément. "Puis je ne suis pas un grand fanatique des endroits où l'on doit se baigner mais je peux tenter de faire un effort pour toi." Je reporte mon regard sur Victoria, plissant légèrement les yeux sous la luminosité.

Spoiler:
 

__________________________

it's a terrible day to rain
whatever happens, happens; falling to pieces
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18078-elijah-fitzgerald#594438
Victoria J. Montgomery
me, myself & i
Victoria J. Montgomery
MESSAGES : 1022
ICI DEPUIS : 27/09/2016
CRÉDITS : Eilyam (av) | anaëlle (sign)
COMPTES : Olivia G. Walker
STATUT : Célibataire. Et toujours vierge. C'est rien, mais ça l'angoisse.
grand kangou
MessageSujet: Re: Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria]   Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria] EmptyVen 22 Nov 2019 - 12:38

Jimmy, won't you please come home
elijah & vicky
C'est pas souvent que j'ai eu droit à des baise-mains. Dans ma profession, pas de ça. Les hommes nous étreignent sans nous demander notre avis, parce que nous ne sommes que des objets, à leurs yeux. Et vu que la plupart qui se permettent de nous étreindre sont ceux qui nous photographient ou nous habillent, on ne dit rien. Elijah me fait voir autre chose, un autre aspect de l'homme. Que je ne connais pas.

- Ça ne m'étonne même pas, je fais en souriant, à propos de l'idée de s'allonger et de regarder les nuages.

Je viens m'asseoir sur le banc, près de ses jambes, et le regarde alors qu'il me propose de nous rendre dans un petit coin paradisiaque qui se trouve apparemment non loin de nous.

- Ah bon ? Il y a quelque chose comme ça ici ? je demande, étonnée mais tout de même intéressée. "On n'est pas obligé de se baigner, tu sais..." je finis par préciser, amusée par son manque d'assurance. "Et, je suis pudique aussi, même si mon métier pourrait faire penser à l'inverse !" je confie en me levant d'un bond. Puis, je tends ma main à Elijah en lançant joyeusement : "On y va ?"

Je suis touchée qu'il souhaite faire de tels efforts pour moi. D'autant plus qu'il a l'air tellement mystérieux, et tellement ailleurs...

Je garde sa main quelques secondes dans la mienne une fois que nous avons pris le supposé chemin du petit coin paradisiaque en question, et la relâche pour me précipiter sur le côté de la route afin d'aller cueillir une fleur que je trouve extrêmement jolie. Je reviens presque en flottant vers Elijah, et lui montre ma trouvaille.

- J'aime tellement ces fleurs ! je fais, en souriant.

J'ai l'air d'une enfant, et j'en n'ai rien à faire. En ce moment, j'ai surtout besoin d'innocence et d'insouciance. Histoire de ne pas penser à ce qui fait mal. Encore un peu malgré mes efforts.

code by exordium.



Spoiler:
 

__________________________

proud to stand and fight
we all have days when we're empty, we all have days when we cry and look across the water for miracles. but thing only change if we try, even the days can be dark if you stray too far from what feels right. nothing comfort comes to some who's too proud to stand and fight.
Revenir en haut Aller en bas
Elijah Fitzgerald
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes: ‹ J'ai appris le piano vers l'âge de 17 ans grâce au piano de la gare de Los Angeles. ‹ Je ne fais pas vraiment de sport mais pratique le combat de rue où tous les coups sont permis. ‹ Je n'ai aimé à ce jour qu'une seule femme, une violoniste aveugle qui s'en est allée pour une tournée mondiale. Son prénom était Albane. ‹ Il est vrai que j'ai l'habitude de pénétrer dans les lieux fermés durant la nuit. ‹ J'ai une Triumph Bonneville T120 black. ‹ J'ai une main squelettique qui tient une rose rouge sur le pectoral gauche.
Elijah Fitzgerald
MESSAGES : 1148
ICI DEPUIS : 16/07/2019
CRÉDITS : soldiers eyes.; astra
COMPTES : Vassili, thug life en carton bonsoir. Tobias, le Monte Cristo des temps modernes.
STATUT : Célibataire
grand kangou
MessageSujet: Re: Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria]   Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria] EmptyJeu 28 Nov 2019 - 13:06

"Je ne fais que répéter ce que j'ai entendu à vrai dire." lui répondis-je, pas réellement sûr que cet endroit existe finalement mais il est sûr que si nous n'y allons pas, nous ne pourrons pas en avoir la certitude. "Et bien on trempera nos pieds alors, ce sera un début." J'hausse les épaules avant de finalement la suivre, main dans la sienne, touché agréable avant qu'elle ne se déchaîne de moi pour faire je ne sais quoi. Mon regard la suit dans ses faits et gestes avant de le laisser se balader sur le sentier qui nous attend, petits tas de verdures déjà empruntés. Je laisse mes pas me guider sur ce dernier avant de me faire couper court par sa voix enfantine, reflet de l'innocence et de cette naïveté que je ne lui enlèverai pour rien au monde. Je fronce légèrement les sourcils lorsqu'elle me présente sa fleur. "Qu'est-ce?" lui demandais-je, ne reconnaissant pas cette petite beauté de la nature. Un coup de tête vers le chemin, j'incite Victoria à me suivre. "Tu en trouveras peut-être d'autres." J'hausse les épaules avant de reprendre le pas. Tête baissée en espérant que la luminosité ne vienne pas toucher mes yeux une fois de plus, je laisse parfois mon regard divaguer pour ne rien perdre de vue. Si douce, si insouciante. Je ne sais même pas de quoi lui parler. Nous sommes un opposé des plus intenses, de deux mondes complètement différents et bien qu'elle me plaise un minimum, je ne sais avancer le moindre sujet précis avec sa personne. Une mine concentrée, la regardant parfois s'écarter avec qu'elle ne revienne vers moi, je tente de trouver une conversation où elle pourra me parler plus d'elle, de sa vie, de ses projets même si certaines questions ont déjà été posées en ces quelques mois où je la fréquentais. "Tu revenais du travail?" lui demandais-je finalement, question sortie de nulle part. "Tu... Tu t'y plais au moins?" Histoire d'être sûre qu'elle soit au moins heureuse dans sa vie professionnelle. Est-ce qu'elle intimide pour que je ne trouve rien à lui dire ou est-ce simplement un fait, un constat qui pourrait me chagriner si tel était le cas? "Pardonne-moi des clichés si ce que je vais te demander en est un mais... Les modèles couchent-ils ou flirtent-ils -pour ne pas être trop précipités- avec les photographes? Ils sont du genre à les forcer? T'a-t-on déjà forcé à faire quoique ce soit en échange d'un bon contrat?" C'est ce qui se dit des métiers artistiques. Il y a bien des exceptions mais comme on le dit, elles peuvent se faire rares. "Parles-moi juste de ce domaine. Je ne le connais que très peu au final malgré les témoignages à ce sujet." J'hausse les épaules. Que pourrait-elle m'apprendre à ce propos?

__________________________

it's a terrible day to rain
whatever happens, happens; falling to pieces
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18078-elijah-fitzgerald#594438
Victoria J. Montgomery
me, myself & i
Victoria J. Montgomery
MESSAGES : 1022
ICI DEPUIS : 27/09/2016
CRÉDITS : Eilyam (av) | anaëlle (sign)
COMPTES : Olivia G. Walker
STATUT : Célibataire. Et toujours vierge. C'est rien, mais ça l'angoisse.
grand kangou
MessageSujet: Re: Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria]   Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria] EmptyMer 18 Déc 2019 - 14:37

Jimmy, won't you please come home
elijah & vicky
- A une époque, montrer ne serait-ce que ses chevilles était déjà très impudique... je rappelle en souriant malicieusement.

Mais uniquement les pieds dans l'eau, ça me va. Je ne vais pas faire la difficile, parce que si un tel endroit existe, je vais probablement en être émerveillée. Et... peut-être qu'un élan de folie me ferait sauter toute habillée à l'eau. Qui sait ? Le même genre d'élan qui vient de me faire quitter la main d'Elijah pour aller cueillir une fleur sur le bord du sentier.

- Je ne connais pas son nom, je ne suis pas assez calée en botanique... je fais, presque peinée. "Oh, ça fane trop vite."

Je reprends un rythme normal aux côtés d'Elijah en essayant de faire tenir la fleur dans mes cheveux. Je finis par prendre un élastique dans mon minuscule sac à dos pour me faciliter la tâche, alors qu'Elijah me demande si je revenais du travail. C'est presque une question stérile, qu'il me pose... Et si je le mettais mal à l'aise ? Je souris en lui répondant.

- Non, je viens directement de chez moi. J'ai pas réellement travaillé depuis longtemps. Mon agent me dit qu'à part des pubs pour des enseignes locales, je n'obtiendrai pas grand chose à Bowen... je raconte en haussant les épaules. "Ça me manque, mais je n'ai pas envie de déménager à Sydney. Je n'y ferai que des allers et retours quand mon agent m'aura déniché un ou plusieurs contrats qui valent le coup."

Je raconte carrément ma vie, là. Je suis pas sûre que ça intéresse réellement Elijah... Mais c'est lui qui a posé la question. A question stérile réponse honnête ! Et peut-être un peu stérile aussi... Sa question suivante en revanche me laisse coite. Je ne m'y attendais pas du tout.

- Wow, tellement de préjugés ! je fais, en riant à gorge déployée. "Pour moi, je peux clamer haut et fort que non. Mon agent a toujours été on ne peut plus respectueux vis-à-vis de moi, et c'est lui mon lien principal avec les contrats. Il me les trouve, il me les propose, il les encadre, et il assure ma sécurité en ne m'envoyant pas dans des plans louches !" je raconte.

De parler de mon métier me fait me rendre compte qu'il me manque affreusement. Peut-être que je devrais me motiver à aller plus souvent à Sydney... Voire à y emménager ? Qui sait, peut-être que ça me ferait prendre un nouveau départ, bien plus joyeux qu'à l'époque où j'ai quitté New York pour Bowen.

- Je pense que dans la classe amateur de la profession, ça doit beaucoup se voir. Et oui, il arrive que les modèles et les photographes couchent ensemble... Mais en cas de forcing, si ça vient à être révélé, la carrière du photographe peut partir en lambeaux, si tant est que plusieurs filles témoignent, j'imagine. "Oh, je crois qu'on arrive, non ?" je m'exclame, remarquant au loin quelque chose qui brille. Sûrement le soleil se reflétant sur l'eau.

code by exordium.



__________________________

proud to stand and fight
we all have days when we're empty, we all have days when we cry and look across the water for miracles. but thing only change if we try, even the days can be dark if you stray too far from what feels right. nothing comfort comes to some who's too proud to stand and fight.
Revenir en haut Aller en bas
me, myself & i
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria]   Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jimmy, won't you please come home [ft. Victoria]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: eastern district :: la forêt perdue-
Sauter vers: