AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-65%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
209 € 599 €
Voir le deal

Partagez
 

 Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Anonymous
MessageSujet: Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha]   Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha] EmptySam 19 Oct 2019 - 17:29

Je revois encore les yeux effarés de ma mère lorsque je me tenais là, juste devant lui, sans même bouger, sans même dégager un son, un signe de culpabilité que je n'avais pas. Le ton était monté bien trop haut et mes poings étaient venus de si loin, d'un élan et d'une force que je ne me soupçonnais même pas, corps de brindille que j'ai. Je ne le lâchais pas des yeux, j'ai juste reculé jusqu'à quitter la pièce complètement, histoire de cinq minutes, de quoi réfléchir à ce que j'allais faire. Il semblerait que la solution fut trop facile pour moi, une fois mes mains et mon visage nettoyés puis séchés, un baluchon rapidement fourni avant de décamper sans un mot, laissant seule ma mère dans ce merdier. Je sais que j'ai eu l'attitude d'un lâche, que j'aurais dû m'excuser auprès d'elle, je sais bien des choses mais j'ai décidé de ne rien faire. Un lâche. C'est ce que j'ai toujours été. "Courage, fuyons." Le nombre de fois que j'ai pu entendre résonner ces mots dans mon esprit. Peut-être qu'on s'y fait. Peut-être qu'on devient ce que les autres nous disent que nous sommes. Ils ne peuvent être déçus maintenant, ils me l'avaient toujours dit. Ils ne peuvent que s'en prendre à eux-même maintenant. C'est sur cette base que je préfère partir de Moscou pour rejoindre Bowen, où Sacha habite dorénavant. Deux ans sans même le voir, n'ayant pas les moyens pour un tel voyage; la situation semblait si claire et limpide lorsque j'ai fait mes bagages; il fallait que je le retrouve. Argent mis de côté juste pour l'occasion, je me prépare donc à m'envoler. Dix bonnes heures dans les airs, escales et compagnie m'ayant bien saoulé, je sors rapidement de l'avion comme un mec qui a quelque chose à cacher, de quoi me faire remarquer. Une main en l'air, un taxi. Je ne sais même pas où il loge, préférant aller directement à son lieu de travail. On ne s'est pas vus depuis longtemps certes, mais on n'a pas non plus perdu contact. Comment pourrais-je faire sans lui de toute façon? Il est comme le grand frère que je n'ai jamais eu. Même quand tout le monde était contre lui, j'étais un soutien de plus envers son parti et vice-versa. Nous nous arrêtons, je paie le type avec mes roubles non échangés encore et me casse d'ici avant d'entrer dans le cabaret en furie. "Где саша?" m'exclamais-je à voix haute dans la salle, tenant fermement mon baluchon qui commençait à rendre l'âme. Un mec passe, je l'attrape par la chemise. "Paldonner je. Où être Sacha?" demandais-je de mon accent russe. Une tête surprise, presque inquiétante, je fronce les sourcils. "Я не буду бить тебя, Сволочь." (je ne vais pas te battre, crétin.) soufflais-je avant de le relâcher et de continuer à tracer ma route, regardant surtout le plafond bien gravé, illustrant des numéros célèbres de ce genre d'endroit tout en avançant vers la scène d'une marche hésitante.
Revenir en haut Aller en bas
Sacha Kheinov
Sacha Kheinov

Feuille de personnage
» anecdotes: La rage au bord des lèvres. Les cris qui en sortent ne sont que des poussées de jouissance, de colère, d'agonie aussi. Gare à ceux qui espèrent voir de la joie sur son visage. Reflet d'une âme diabolique, l'homme ne pense qu'à lui, égoïste. Plaisir intense ne peut être que plaisir solitaire, veut-il croire. Comportement endossé pour protéger son âme et son passé. Main féminine caressant avec douceur son occiput, le tatoué ne vit que pour la chair humaine. Les contacts charnels sont des puits de vie interminables. Pourquoi le sexe serait-il un tabou ? Et tandis que vous admirez, la vipère vous a déjà ensorcelé. Les simagrées sont les seuls sorts prononcés par son chant.
messages : 4236
points : 53
ici depuis : 18/01/2019
crédits : unknown (av), blue walrus (s), dandelion (gifs s), rooox ♡ (csp), andy black (lyrics s)
comptes : Gretchen & Judas & Ethan & Amaranth.
statut : elle est reine de son cœur. (brookcha)
grand kangou
MessageSujet: Re: Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha]   Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha] EmptyMar 22 Oct 2019 - 10:35

Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead
Un couteau après l’autre, chacune des lames se plante dans sa cible. Son contrat n’est pas définitif au cabaret, il a encore des progrès à faire avant d’être définitivement embauché. Et quand il n’est pas là, c’est agent de sécurité qu’il devient, aussi froide et intransigeant que ses lames, pour oublier le cirque qu’on lui avait fait quitter il y a deux ans de cela, mettant fin à son plus grand rêve. Pour l’instant, ses assistantes ne sont que des femmes de passage, qu’il fait jouir quand ils ne sont pas sur scène. Et là, dans le fond de la salle, il y a une voix qui sort des ténèbres et s’immisce dans son esprit. Il pense d’abord à une hallucination auditive, car personne d’autre que lui ne parle russe dans ce foutu cabaret bien qu’ils soient des âmes venues du monde entier. Il est encore jeune et con, Sacha, et son père est toujours là pour lui foutre un coup dans la tronche quand il revient à la maison. Heureusement, il manie suffisamment les pinceaux de maquillage pour camoufler ses horribles ecchymoses. Maigreur cachée par son épaisse veste de cuir, il finit par pivoter légèrement sur lui-même, sourcil relevé au fur et à mesure que l’intrus entre dans la lumière. « кузен. » (Cousin. ) La surprise se lit sur son visage alors qu’il enfonce une dernière lame dans la cible, le bruit sourd de l’air sifflant contre elle lui parvenant à ses oreilles alors qu’il fait un pas vers la salle, sautant aisément par terre pour venir à hauteur du brun. Cela faisait des années qu’ils ne s’étaient pas vus en chair et en os, et il remarquait à quel point Vassili avait changé, laissant sa carapace d’ado pour devenir enfin un homme. « Привет, что ты здесь делаешь? » (Salut, qu’est-ce que tu fais là ?) Vassili n’avait pas prévenu qu’il avait pris l’avion pour rejoindre les Kheinov pour les vacances. Sacha, s’il l’avait su, se serait démerdé pour ne pas l’accueillir ici. Parce que dans sa tête, il n’allait pas très bien, et il était complètement amorphe à cause des antis dépresseurs et des soins médicamenteux qu’il prenait trop souvent, pour cacher qu’il n’était pas comme tout le monde. Poussant un soupir, il s’approcha tout de même de son cousin pour lui donner une accolade, avant de venir s’asseoir sur le bord de la scène, les pieds s’agitant dans le vide alors qu’il dévisageait le jeune Kozlova, que ses parents tueraient s’ils savaient qu’il était là avec lui. Enfin, peut-être pas sa mère, mais son père allait clairement péter une durite dès qu’il franchirait le pas de la porte pour saluer toute la famille.

Codage par Libella sur Graphiorum


__________________________

know One
Now it's clear they live without me
I'm not sure the stars align
They just fear that it's not easy
The stage is empty all the time

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.pinterest.fr/XynaXic/oc-nothing-in-the-cage-of-my-ri http://www.aa-retro.com/t16298-russianightmare
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha]   Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha] EmptyMer 23 Oct 2019 - 18:10

Une accolade qui sait rapidement me rassurer, sentant une fois de plus mon cœur se serrer, mon cœur se briser sous l'annonce que je vais lui faire. Ce n'est pas l'acte en soi qui me fait mal, c'est le lui avouer. Je sais qu'il ne jugera pas, peut-être qu'il m'engueulera, peut-être qu'il sera soulagé du fait que mon père n'existe plus dorénavant, peut-être même qu'il me félicitera d'avoir enfin mis une fin à ce calvaire. Allez savoir. J'ai beau le connaître par coeur, certains aspects de sa personnalité m'échappent parfois, d'autant plus qu'en deux ans ont a le temps de se reforger une nouvelle carapace. Devais-je jouer la carte de l'humour? Mon pouls s'accélèrent, ma respiration est légèrement saccadée. "« Aujourd'hui, papa est mort. Ou peut-être hier, je ne sais pas. »" lui dis-je en russe, un livre qui m'avait marqué, moi qui n'en lis pratiquement jamais. J'hausse les épaules, expire à fond avant de plonger mon regard dans le sien, regard vitreux, inquiet, apeuré. "Я запаниковал саша!" (j'ai paniqué Sacha) commençais-je à m'exciter, me tournant vers le mec qui s'en est maintenant allé avant de me rapprocher de la scène et de venir le rejoindre à mon tour, laissant balancer mes jambes dans le vide, épaules affaissées, tête baissé. "Toujours des interdictions, une engueulade pour un rien encore une fois. La fois de trop, toujours les mêmes remarques, toujours les mêmes discussions." J'avale difficilement ma salive. Je m'étais accepté sur ma sexualité, il n'en avait pas fait de même. Maman non plus mais elle tolérait. J'en avais déjà touché un mot à Sacha, lui avait fait un coming out bien trois ou quatre ans après notre baiser. "Il a reparlé de toi et de cette histoire, des mots que je ne pouvais supporter une fois de plus et c'est parti. Je l'ai tabassé, pas à mort, regarde-moi, je m'en suis pris peut-être une aussi avant que je ne passe à un objet légèrement plus... violent?" Sourcils froncés, respiration saccadée presque à son maximum, j'ose à peine tourner le regard dans sa direction. "Я даже не попрощался с мамой. Я ушел." (je n'ai même pas dit au revoir à maman. je suis parti.) Une manche vient essuyer mon nez qui se met à couler, reniflant bruyamment avant de passer ma langue sur mes lèvres trempées et salées en même temps. Suis-je réellement en train de chialer? Une gonzesse, c'est ce qu'il me disait aussi. Être à l'image des insultes qu'on se prend dans la gueule. Encore et toujours. Il ne m'a pas fallu longtemps avant que je ne m'effondre et que je vienne enfouir ma tête bouclée entre mes mains, me mordant la paume pour ne pas lâcher de cris, pour ne pas laisser échapper des gémissements douloureux. "извините." (désolé) Je ne sais pas pourquoi je m'excuse. De paraître si faible même si je ne me suis jamais réellement montré bien fort durant toute ma vie? Allez savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Sacha Kheinov
Sacha Kheinov

Feuille de personnage
» anecdotes: La rage au bord des lèvres. Les cris qui en sortent ne sont que des poussées de jouissance, de colère, d'agonie aussi. Gare à ceux qui espèrent voir de la joie sur son visage. Reflet d'une âme diabolique, l'homme ne pense qu'à lui, égoïste. Plaisir intense ne peut être que plaisir solitaire, veut-il croire. Comportement endossé pour protéger son âme et son passé. Main féminine caressant avec douceur son occiput, le tatoué ne vit que pour la chair humaine. Les contacts charnels sont des puits de vie interminables. Pourquoi le sexe serait-il un tabou ? Et tandis que vous admirez, la vipère vous a déjà ensorcelé. Les simagrées sont les seuls sorts prononcés par son chant.
messages : 4236
points : 53
ici depuis : 18/01/2019
crédits : unknown (av), blue walrus (s), dandelion (gifs s), rooox ♡ (csp), andy black (lyrics s)
comptes : Gretchen & Judas & Ethan & Amaranth.
statut : elle est reine de son cœur. (brookcha)
grand kangou
MessageSujet: Re: Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha]   Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha] EmptyJeu 14 Nov 2019 - 17:36

 Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead
Mort ? Rien qu'à ce mot, ses poils se hérissent, et Sacha hésite à rire. Son visage se déforme d'abord dans un rictus amusé mais bien vite, il le perd, et son corps se fige, comme si enfin les mots le percutaient aussi vite qu'un train. Papa est mort. Ce n'est pas un roman de Camus, mais c'est bel et bien la vérité. Papa ou maman, l'un ou l'autre, il y en a un qui n'est plus de ce monde. Un rêve que lui-même aurait voulu accomplir avec son propre père, et qu'il finirait par accomplir un jour, préférant être en taule que de laisser son géniteur tuer le reste de sa famille à petit feu. « Comment ça, il est mort ? » Le russe claque entre ses lèvres, il ne masque pas sa surprise alors qu'il regarde son cousin, dans l'attente d'une explication plausible. Un accident d'avion ou de voiture, le cœur qui lâche après une crise de panique, un meurtre, tout était possible. Ce dernier vient s'asseoir, il le laisse venir, cette scène surréaliste le faisant longuement réfléchir sur les hasards de la vie.Ils étaient tous fêlés, voilà ce qu'on disait de la famille, et après cette fuite de Vassili, les rumeurs seraient pire. Pour tous, il serait presque impossible de reprendre une vie normale, de penser correctement, s'ils n'en ont pas encore été incapables. En l'entendant, il a l'impression de s'entendre, peut-être en plus calme, mais surtout en plus jeune, et il repensait à ces horribles conversations avec son propre père, quand il se laissait battre sous des cris monstrueux alors que Nastya et Alek étaient à l'école. A cette pensée, il ravale ses larmes, regarde ailleurs pour fuir l'horrible réalité. « Nos pères sont des cons, tu peux pas leur enlever ça. » C'est la seule chose qu'il trouve à répondre à ça, cachant toujours le mystère de son enfance sous un tas d'animosité envers celui qui avait daigné le mettre au monde. La colère semble d'ailleurs remonter, et nerveusement, il sort l'une de ses lames de sa sacoche à sa ceinture, commence à la faire glisser entre ses doigts et caresser la lame, qu'il imagine plus rouge que du sang séché.  « Il devait m'adorer pour parler tout le temps de moi. J'aurais voulu le tuer moi-même этого сукина сына. » (cet enfoiré) Rien que de s'imaginer brandir une lame et laminer le corps de son oncle, il aurait pu en jouir. L'entendre souffrir et le supplier d'arrêter, avant qu'il ne s'en prenne à son père, le tuant lentement pour qu'il puisse se souvenir de toute la souffrance qu'il avait fait subir à ses enfants. Et Nastya, naïve, qui voyait un ange en lui. Il n'en pouvait plus. Et l'autre à côté qui se mettait à chialer comme une madeleine, non, c'était de trop, parce qu'il n'arrivait pas à comprendre le mal-être des autres, seulement le sien. « Trouve-toi quelqu'un à baiser et ça finira par passer. » C'est un piètre conseil qu'il donne là, et il s'en rend vite compte, soupirant avant de se redresser, envoyant rageusement valser la lame entre ses doigts pour qu'elle se plante dans la roue, le bruit sourd du choc résonnant dans la salle. Il peut pas laisser Vassili dans cet état, pourtant. Faut faire quelques efforts. « Иди сюда. » (viens ici). Soigneusement, le russe ramène le chariot au centre de la scène, se met à essuyer avec un torchon les différentes lames, avant de placer correctement la roue. Une fois les instruments prêts, il revient près du chariot à roulettes, où il admire la brillance des lames alignées toutes à la même hauteur. Il reprend alors son accent russe quand son regard se pose sur le bouclé, qui commençait à lui donner pitié. Mais n'aurait-il pas eu le même comportement à sa place ? Sûrement que si. « Tu vas prendre les lames et tu vas tirer. Ok ? » Lui-même se saisit de sa préférée dont le manche est gravé d'une femme nue aux formes pulpeuses, et il se met en position. « Comme ça. Tu regardes devant toi, tu prends appui sur ton pied gauche, et tu visualise ce que tu veux sur la roue. Et tu tires. Tu verras, ça fait du bien. » Il se met en position pour montrer au jeune russe comment se placer, puis tire, et vise en plein milieu comme il sait si bien faire, avant de s'écarter pour laisser place à Vassili, en espérant que cette thérapie improvisée lui remonte un peu le moral et l'aide à sécher ses larmes.

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

know One
Now it's clear they live without me
I'm not sure the stars align
They just fear that it's not easy
The stage is empty all the time

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.pinterest.fr/XynaXic/oc-nothing-in-the-cage-of-my-ri http://www.aa-retro.com/t16298-russianightmare
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha]   Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha] EmptyVen 15 Nov 2019 - 14:31

Une réaction légèrement plus froide que ce que j'aurais imaginé, ne pas trop montrer ses sentiments en guise d'auto-défense. C'est ce qu'on nous enseigné, peu importe le côté de la famille, peu importe les expériences personnelles, c'était juste un conseil, un avertissement, quelque chose de radical parfois. J'hausse les épaules. Comment ça mort? Je lui explique bien rapidement. Il y a des choses parfois qui nous échappe, mon sang-froid par exemple lors de cet événement-là. J'inspire. J'expire. Il n'y a rien à répondre malgré l'effort qu'il fait pour tenter de me garder sur pieds. Je baisse la tête, laisse mes jambes se balancer. Il aurait pu le tuer lui, il est vrai, il avait toutes les raisons possibles et inimaginables mais il était bien trop loin pour voir le carnage. Des sanglots. C'est tout ce que le choc m'apporte. Me faire passer pour une mauviette, une merde qui craque pour un rien. "Trouve toi quelqu'un à baiser." Oui j'aimerais bien mais... "Je viens à peine d'arriver, qui veux-tu que je trouve? Pis... Je crois qu'il me faut encore un peu de temps pour me dire que je suis prêt à rebander." J'hausse les épaules tout en continuant de chialer, Sacha me proposant par la même occasion un remède miracle pour me calmer. Je viens sur scène, traîne des pieds, me sèche ces larmes qui se défoulent sur mes joues creuses. Je me racle la gorge, attrape une lame, une plus fine que celle servie durant l'épisode de la veille et essaie de bien me positionner sous les conseils de mon cher cousin. Il tire, il vise. Je tire, la lame sous un mauvais atterrissage revient immédiatement vers nous, m'écartant pour lui laisser place. Je baisse le regard. "Je crois que ce n'est pas trop ma came." lui dis-je toujours dans notre langue natale. Je ne sais même pas ce que j'ai envie de visualiser sur la roue. Un regard vide en sa direction après avoir récupéré le couteau, je lâche un soupir en tentant de me concentrer, essuie une fois de plus les dernières larmes du revers de ma manche. Et je lance. Touche la cible, bien assez sur le côté mais au moins elle l'a pointé. Je regarde Sacha comme pour avoir son approbation malgré mon manque de précision. "C'est toujours ce que tu fais lorsque tu es sous les nerfs?" demandais-je innocemment. "Et quand tu n'as plus envie de rien, même de lancer une lame, tu te tournes vers quoi?" Je soupire. "Et ne me dis pas la baise hein." Je tente de lui adresser un sourire mais ce qu'il en ressort n'est rien d'autre qu'une grimace légèrement creepy. Quelle joie.
Revenir en haut Aller en bas
Sacha Kheinov
Sacha Kheinov

Feuille de personnage
» anecdotes: La rage au bord des lèvres. Les cris qui en sortent ne sont que des poussées de jouissance, de colère, d'agonie aussi. Gare à ceux qui espèrent voir de la joie sur son visage. Reflet d'une âme diabolique, l'homme ne pense qu'à lui, égoïste. Plaisir intense ne peut être que plaisir solitaire, veut-il croire. Comportement endossé pour protéger son âme et son passé. Main féminine caressant avec douceur son occiput, le tatoué ne vit que pour la chair humaine. Les contacts charnels sont des puits de vie interminables. Pourquoi le sexe serait-il un tabou ? Et tandis que vous admirez, la vipère vous a déjà ensorcelé. Les simagrées sont les seuls sorts prononcés par son chant.
messages : 4236
points : 53
ici depuis : 18/01/2019
crédits : unknown (av), blue walrus (s), dandelion (gifs s), rooox ♡ (csp), andy black (lyrics s)
comptes : Gretchen & Judas & Ethan & Amaranth.
statut : elle est reine de son cœur. (brookcha)
grand kangou
MessageSujet: Re: Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha]   Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha] EmptyLun 2 Déc 2019 - 15:01

 Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead
Il soupire, c'est le pire commentaire qu'il ait jamais entendu. « Trouver une nana, ou un mec d'ailleurs qui veut de toi, c'est pas compliqué. Tu bois un verre dans un bar, et t'aborde les gens. Tu verras, un jeu d'enfant. » C'est clair que ça marche pas toujours, mais à défaut, y'a toujours les putes sur qui s'acharner avant de repartir. Quoi qu'elles ont rien demandé non plus, mais c'est toujours mieux que de se branler soi-même face à des magasins Playboy surcotés. Enfin, il lui propose autre chose, il lui propose de tirer les lames. Sacha prend place, il montre l'exemple mais quand le bouclé s'y met, c'est pas fameux. Une lame rebondi, une chance qu'ils soient seuls sur scène car il aurait commis un deuxième crime, sans aucun doute. Quand il touche un peu la cible, Sacha hausse les épaules, tourne le regard vers Vassili alors qu'il se déplace pour aller récupérer le couteau. Maniaque, il observe qu'il ne soit pas abîmé, puis vient le caler près des autres, tous alignés dans leurs écrins. « Quand j'ai pas envie de mes lames, je dessine. » Ça lui coûte de l'avouer, c'est pas son genre mais qu'est-ce qu'il peut y faire. Il peut pas mentir, et puis, Vass est son cousin, il lui avouerait ses pires péchés s'il le pouvait. C'était d'ailleurs ce que lui-même venait de faire, en avouant le décès de son père, et en pleurant face à lui. Depuis longtemps, ils avaient abandonné la politesse et les fioritures. Frères à leur manière, ils devaient s'avouer les choses, se foutaient bien de passer pour deux fous côte à côte. De toute façon, Vassili a raison, y'a pas que les lames et la baise dans la vie. Certes, c'est bon de sentir une nana gigoter de plaisir sous son poids, mais y'a d'autres choses qui en valent aussi la peine. « J'arrive pas à croire que t'aie réussi à tuer ce connard. T'as réussi là où j'ai échoué. J'te félicite, cousin. » des propos en russe, juste au cas où y'aurait des oreilles qui traînent derrière la scène. Au cabaret, y'a toujours quelqu'un pour vous faire chier, y'a pas moyen d'être en paix. Manquerait plus qu'ils préviennent les flics, et ce serait la prison pour tous les deux. « J'gueule aussi sur les autres, je les insulte, ou j'vais me mettre ma race dans un bar à la con, comme tous les gars de notre âge. J'fais ce que j'ai vraiment envie dans le fond et je repousse mes limites. » Inconscient, il avait déjà failli y rester plusieurs fois à cause de ses conneries. « Qu'est-ce que t'aurais envie de faire là tout de suite, pour faire sortir ta rage ? » Il demande à nouveau dans leur langue natale, priant pour que ce soit pas trop insensé, parce qu'il serait incapable de retenir un Vassili dans son élan.

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

know One
Now it's clear they live without me
I'm not sure the stars align
They just fear that it's not easy
The stage is empty all the time

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.pinterest.fr/XynaXic/oc-nothing-in-the-cage-of-my-ri http://www.aa-retro.com/t16298-russianightmare
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha]   Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha] EmptyLun 9 Déc 2019 - 22:55

Un jeu d'enfant, je le sais bien mais pas dans l'état que je suis. Je suis persuadé qu'une personne qui intéresserait à moi même pour une nuit, me sentir désiré alors que je sais dans le fond que je ne suis qu'une pourriture, je passerais ma soirée à chialer pendant que l'autre se serait endormi en m'écoutant blablater. Une nuit gâchée. A peine arrivé j'aurais déjà la réputation du mec relou qui est bien trop sensible pour baiser quelqu'un sauvagement. Je secoue négativement la tête. Passons. Ce n'est pas la solution pour le moment et j'en suis bien conscient. Il tente cependant de me faire penser à autre chose. "Je ne sais pas vraiment si je mérite des félicitations. Je mériterais d'être recalé, mis sur le banc de touche. Je ne sais même pas ce que Maman va faire." Ce n'est que bien plus tard que je saurais qu'elle aura pris ma place mais je ne peux le deviner d'avance. L'échec vivant que je suis rate sa cible en lançant la lame. J'essaie de passer sur un sujet différent pour camoufler le second échec qui s'en suit. Il dessine. Je savais qu'il gribouillait mais ne pensais pas que ce serait si important pour lui. Chacun sa passion après tout, si ça permet de le libérer parfois. Il reprend. Il est vrai que de s'arracher la gueule pour un soir ne serait pas plus mal, ça me permettrait d'oublier mais je m'en rappellerais le lendemain. Est-ce vraiment utile? Une question. C'est comme si j'étais pris de court. Bouche bée, aucun mot ne sort. Qu'est-ce que j'ai envie actuellement? De me faire subir les mêmes coups que je lui ai administré à l'autre? De mourir lentement à petit feu? Ce ne sont pas des réponses qu'il aimerait entendre, j'en suis bien conscient. Je soupire, baisse la tête, regard légèrement fuyant. "J'ai envie de créer une bagarre générale je crois. Me faire ruer de coup jusqu'à être dans le coma ou dans un état critique à l'hôpital. Peut-être que ça me permettra d'avoir un déclic, comme si avoir mis fin à la vie d'un mec me montrerait que je tiens bien trop à la mienne pour me morfondre sur mon sort." J'hausse les épaules, ne sachant réellement si ce programme lui conviendrait. "Ca fait bien trop longtemps qu'on a pas fait de la merde tous les deux. Si mon père me voyait de là-haut, il péterait les plombs et m'imaginer voir ses veines ressortir de son cou sous l'énervement... Je ne sais pas, ça commence à me faire bouillir le sang." Un reniflement, un sourire presque malsain est en train de se dessiner sur mon visage. Je me retourne vers Sacha. "Are you in?" lui demandais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Sacha Kheinov
Sacha Kheinov

Feuille de personnage
» anecdotes: La rage au bord des lèvres. Les cris qui en sortent ne sont que des poussées de jouissance, de colère, d'agonie aussi. Gare à ceux qui espèrent voir de la joie sur son visage. Reflet d'une âme diabolique, l'homme ne pense qu'à lui, égoïste. Plaisir intense ne peut être que plaisir solitaire, veut-il croire. Comportement endossé pour protéger son âme et son passé. Main féminine caressant avec douceur son occiput, le tatoué ne vit que pour la chair humaine. Les contacts charnels sont des puits de vie interminables. Pourquoi le sexe serait-il un tabou ? Et tandis que vous admirez, la vipère vous a déjà ensorcelé. Les simagrées sont les seuls sorts prononcés par son chant.
messages : 4236
points : 53
ici depuis : 18/01/2019
crédits : unknown (av), blue walrus (s), dandelion (gifs s), rooox ♡ (csp), andy black (lyrics s)
comptes : Gretchen & Judas & Ethan & Amaranth.
statut : elle est reine de son cœur. (brookcha)
grand kangou
MessageSujet: Re: Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha]   Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha] EmptySam 4 Jan 2020 - 15:11

 Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead
Il réalise pas, Vass, à quel point Sacha a toujours regretté de ne pas avoir les couilles de buter son père. Lui, s'il daigne pas le faire, malgré les coups qu'il se prend, malgré les injures et les punitions, les coups de ceinture et les coups de couteaux, il encaisse, sans rien dire. Parce qu'il a un frère, parce qu'il a une sœur. Eux, ils croient encore en l'innocence de leur père, comprennent pas. Mais peu importe, un jour, il l'fera, il en est sûr. « Ta mère se démerdera, elle trouvera une solution. » Du moins, il l'espère, parce que si Vass s'est cassé comme ça sans rien dire, elle est dans la merde. Il lui souhaite pas du mal, à sa mère, mais il lui souhaite pas du bien non plus. Elle a sûrement déjà assez vécu, plus qu'eux en tout cas, alors elle trouvera bien et ça leur passera. Mais bon, pour l'instant, il s'en fout royalement de sa tante. Lui, ce qui l'intéresse, c'est son cousin, c'est qu'il aille mieux parce que si la situation avait été inversée, c'est ce qu'il aurait voulu, n'est-ce pas ? Putain, il sait pas. P't'être pas. Vass le détestera p't'être un jour. D'ailleurs, il l'avait pensé pendant longtemps, mais parce qu'ils étaient jeunes, parce qu'il avait fait des conneries, parce que les parents les poussaient à se monter l'un contre l'autre alors que la folie s'insinuait tranquillement dans la tête de Sacha. Oui, c'est ça. Entre les coups et les médocs, sans parler des consultations chez le psy, il en perdait la tête, savait plus qui l'aimait encore ou pas. Alors, il se tourne vers son cousin, et se met à rire à sa proposition. Casser la gueule des gens, il connait. Il sait pas si c'est la meilleure idée possible, mais il s'en fout, ça le tente bien. Il a juste pas envie que Vassili finisse à l'hôpital ou dans le coma, ça non, il laissera personne en arriver là. Mais se prendre un œil au beurre noir, ça lui fait pas peur. Pour le spectacle, il mettra du fond de teint et personne n'y fera rien. Il s'approche du bouclé, lui donne une étreinte rapide, virile avant de s'écarter en commençant à ranger les lames dans sa poche. « Ça c'est le Vassili que je connais. » Ils ont perdu du temps, et il leur faut le rattraper. Faire de la merde, ça le connait, que trop bien, merde. Sourire aux lèvres, il hausse les épaules, satisfait. « J'te suis. » lâche-t-il, excité à l'idée d'aller foutre la merde dans les rues de Bowen en famille. Tous les deux, ils sont prêts aux pires conneries, et il n'a jamais ressenti ça avec personne d'autre. Mais putain, que c'est bon, cette sensation.

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

know One
Now it's clear they live without me
I'm not sure the stars align
They just fear that it's not easy
The stage is empty all the time

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.pinterest.fr/XynaXic/oc-nothing-in-the-cage-of-my-ri http://www.aa-retro.com/t16298-russianightmare
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha]   Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Put a gun against his head, pulled the trigger now he's dead [ft. Sacha]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers: