AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
en ce moment à bowen
Ce jeudi 31 octobre à 18h, venez embarquer dans un merveilleux bateau de croisière pour une soirée inoubliable ! Une soirée qui s'annonce amusante, frissonnante et même ... terrifiiaaante ! » rendez-vous ici pour plus d'infos.
Notre blog The Writers cartonne et fait couler presque plus de larmes que d'encre. Mais, même si c'est un succès, nous aimons également quand c'est VOUS qui contribuez à sa réussite. Alors n'hésitez pas à nous envoyer vos rumeurs juste ici.
Voir le deal
14.99 €

Partagez
 

  i can't escape the way i love you (aelya) -hot-

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 5422
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,crack, icons), astra (sign).
STATUT : tombe amoureuse à chaque fois qu'elle croise son regard. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 EmptySam 23 Nov 2019 - 20:21

Si avant elle était noyée sous la houle d'un ocean de rage qui l'incitait à s'épuiser dans l'accomplissement de toutes les conneries possibles et inimaginables, depuis qu'elle avait rencontré Niels, sa colère s'était calmée, se voyant remplacée par les flammes d'une passion hautement inflammable sous l'effet de tout l'amour qui la consumait tout le temps, Aelya qui avait regardé les bordures tranchants de son âme en lambeaux s'adoucir pour mieux se lier à la sienne qu'elle avait laissé entrer sans crainte, dans un naturel qui l'étonnerait toujours. Parce qu'elle avait toujours été amoureuse de son indépendance, et elle se rendait compte qu'elle était finalement devenue amoureuse de la liberté que Niels lui donnait, comme si avec lui, elle reprenait le contrôle sur ses ailes que la vie avait fini par lui briser, Aelya s'abandonnant entièrement à l'homme qui ne faisait que de l'attirer à elle, pour lequel elle était capable du pire comme du meilleur.

- T'es vraiment trop sexy quand t'es comme ça tu sais... Je comprends pourquoi j'suis vraiment trop dingue de toi. Me laisse jamais t'échapper parce que de toute façon je saurais dès la première seconde que ça serait une connerie. Je t'aime beaucoup trop aussi bébé,
admit-elle amoureusement, ses lèvres déversant son affection dans son cou avant de redresser son regard pour détailler le visage de son amour qui lui avait atrocement manqué. Si j'suis exceptionnelle bébé, c'est parce que je t'ai dans ma vie. Je suis rien sans toi, je pourrais jamais retourner en arrière. Je sais plus ce que c'est de vivre sans toi parce que c'est toi qui m'a appris à vivre mon ange, murmura-t-elle tendrement, touchée par les mots doux qu'il avait toujours pour elle, et qui renforçaient ses battements cardiaques altérés par la sensation de son toucher sur sa peau nue qu'elle déploya sous son regard, Aelya frissonnant déjà au désir qui ne faisait que d'irradier dans son bassin quand ses lèvres vinrent caresser sa poitrine. C'est ce que je vais faire je crois... T'es pire qu'une drogue toi... Ajouta-t-elle dans un souffle tourmenté par son envie, ses lèvres s'animant avec les siennes dans un baiser tendre qu'elle égaya de sa respiration saccadée, y apportant soudainement plus de ferveur quand elle perçut le désir de Niels se révéler contre elle alors qu'elle ondulait sensuellement, retenant un gémissement à la caresse fiévreuse de sa main sur son intimité, son regard embrasé retrouvant le sien. Dévore-moi là, et ce soir bébé... J'ai tellement envie de toi, tu peux pas savoir comment... Répondit-elle, se faisant violence pour ne pas exploser sous ses attentions brûlantes, Aelya en faisant rapidement de même pour le tenter, laissant sa main lui montrer son urgence passionnelle alors que sa langue vint s'accaparer la sienne dans un baiser agité, lâchant finalement un soupir en sentant son anatomie chevaucher la sienne, incapable de se retenir de le vouloir.

Elle colla son buste au sien, blottie dans son étreinte qui semblait toujours la faire renaître alors qu'elle rompit directement le peu de distance qu'il y avait entre eux pour le laisser s'immiscer à l'intérieur de son corps qu'il connaissait par coeur, Aelya lui permettant de le toucher autant de fois qu'il le voulait, parce qu'elle l'aimait à en crever, et qu'elle le désirait tout le temps.

- T'es parfait bébé, j'veux vraiment pas qu'on s'arrête,
lança-t-elle en proie à son plaisir alors qu'elle se déhanchait sur lui, peinant à maîtriser ses soupirs qu'elle réfugia dans son cou, lui donnant toute sa passion. Han... Bébé oui... Donne moi tout à la maison... J'vais encore plus m'amuser avec toi moi... Dit-elle, pensant à tout ce qu'elle voulait faire par le biais de ses lèvres pour le faire gémir davantage, sans risque de faire trop de bruit.

Elle intensifiait toujours plus les mouvements de son bassin contre le sien, attrapant ses lèvres pour éteindre ses gémissements qui augmentaient en fréquence alors qu'il rythmait la danse en prenant possession de ses cuisses, Aelya se voyant surprise par une voix féminine qu'elle connaissait bien derrière le rideau. Incapable de s'arrêter, elle hocha la tête à la question de Niels, posant ses mains sur ses lèvres pour l'inciter à réduire le son de sa voix.

- Ouais je suis là, j'suis avec un... Client là tout de suite, j'ai bientôt fini,
lança-t-elle à sa collègue, la voix entrecoupée par le plaisir, elle qui avait fait le choix d'accélérer le rythme pour jouer encore plus avec les risques.
- Tout se passe bien ? Niels est parti ? Répondit sa collègue d'une voix curieuse.

- Oui, il est parti et tout se passe bien... Tu peux partir toi aussi, je vais bientôt fermer,
avança-t-elle en tentant de se concentrer, le coeur cognant trop fort, sur le point de s'envoler contre celui de Niels.

__________________________



you're my drug.
every time she laughs, she hopes he's watching it. not so that he sees she's happy, but that maybe, just maybe... he'll fall for her smile just as hard as she fell for his.   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya En ligne
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 5189
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/aelya ♡ (av, crack, icons) ; solosands (sign)
STATUT : what's meant to be will always find a way (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 EmptyDim 24 Nov 2019 - 1:50

Il n’avait jamais cru au destin avant de la rencontrer elle, imaginant que ça ne pouvait pas être un simple hasard si la vie l’avait mis sur son chemin, parce-que son âme ressemblait pour s’y méprendre à la sienne, jonchée de désillusions qui l’avaient obligé à se forger une carapace. Il avait trouvé dans le reflet de ses iris tout ce qu’il pouvait être lui-même, comprenant alors rapidement qu’ils étaient atteints par les mêmes doutes, les mêmes peurs, Aelya lui faisant réaliser qu’il n’aurait jamais besoin de se protéger d’elle, parce-qu’elle ne lui avait jamais voulu du mal. Alors, il lui avait ouvert la porte jusqu’à son coeur, acceptant de la voir s’y infiltrer pour la laisser toucher du doigt ses fêlures les plus profondes, Aelya faisant tout pour les réparer. Il fit part à sa petite-amie de la frustration qu’il avait ressenti en entendant cet inconnu lui faire des avances devant lui, se forçant au calme alors qu’il aurait pu lui faire regretter ses mots. « T’aimes beaucoup trop les types pas sages toi… » S’amusa-t-il, la cherchant du regard. « J’te laisserai jamais partir, c’est même pas pensable. T’es qu’à moi pour toujours. » Ajouta-t-il, appréciant les pressions qu’elle déposait dans son cou, Niels l’incitant à continuer en lui laissant plus d’espace. Il sentit son coeur s’emballer à ses mots amoureux et d’une tendresse à peine concevable, lui qui ne s’était jamais senti aussi aimé avant elle. « Tu me fais fondre… Je te laisserai jamais vivre sans moi mon amour, j’sais pas faire non plus, ça m’angoisse de m’imaginer sans toi. » Ajouta-t-il, le regard tourné vers le sien alors qu’il débutait ses caresses contre son corps, sentant le désir prendre de plus en plus de place dans son organisme, menaçant de tout ravager alors qu’Aelya s’était dénudée devant lui, en profitant pour venir caresser sa poitrine avec ses lèvres, l’incitant à s’abandonner à lui. « Nan… j’suis ta drogue. » Souffla-t-il, insistant sur le fait qu’il n’était qu’à elle, pour toujours, lui qui ne pouvait pas imaginer posséder la même relation avec une autre qu’elle, se rappelant que rien n’avait été comparable lorsqu’il avait accepté que Sienna ne s’immisce dans son quotidien terriblement fade sans la présence d’Aelya. Parce-qu’elle était unique, Niels se voyant subjugué par le moindre de ses regards, de ses gestes, tombant fou amoureux d’elle à chaque seconde. Il l’embrassa sans retenue, son envie devenant plus concrète à mesure qu’elle s’agitait contre lui, ses doigts venant la tourmenter comme elle le faisait, soupirant à ses mots brûlants qu’elle lui susurra. « J’le sais bébé, parce-que j’pourrais te faire l’amour toute la nuit là tellement que tu me fais rêver… » Lâcha-t-il, lui mordillant la lèvre en percevant sa main jouer avec son anatomie, retenant ses soupirs alors que sa langue dansait avec sa sienne dans un rythme enflammé. Il ferma les yeux, foudroyé par le plaisir en sentant son amour le laisser venir en elle, leurs corps chauds collés l’un à l’autre alors qu’ils s’abandonnaient à cette étreinte passionnée et charnelle, Niels ne pouvant réprimer tous les gémissements provoqués par le bien-être qu’elle lui faisait ressentir. « C’est toi qui es parfaite mon amour. J’aime trop te retrouver comme ça… » Souffla-t-il, le corps frissonnant aux mots qu’elle glissa à son oreille l’air de rien, de nombreuses images brûlantes venant tourmenter son esprit. « J’en connais une qui a envie de me rendre fou encore. » Ajouta-t-il, amusé par son regard félin et séducteur, augmenter le rythme de ses coups de rein alors qu’il s’était agrippé à ses hanches pour prendre le contrôle de leur ébat, avant qu’une voix ne vienne les interrompre, Niels s’inquiétant d’être pris en flagrant délit. Il se tut en sentant la main d’Aelya recouvrir ses lèvres, son regard s’assombrissant de désir lorsqu’il comprit qu’elle n’avait aucune intention d’arrêter maintenant. Il accompagna ses mouvements, sa main venant épouser la cambrure de son dos pour lui provoquer encore plus de plaisir, s’amusant du contrôle qu’elle tentait de garder pour s’adresser à sa collègue, lui qui faisait tout pour la tourmenter davantage. « Il est parti, hein… ? » Souffla-t-il discrètement, un léger sourire malicieux ornant ses lèvres alors qu’il vint dévorer son cou, sans se soucier une seule seconde de cette collègue qui était derrière le rideau. « J’aurais pu t’aider mais si ça te dérange pas du coup, je vais y aller. Rentre bien. » Ajouta-t-elle, Niels lâchant un soupir plus indiscret en sachant qu’elle n’était plus là, son bassin butant plus franchement contre celui de sa petite-amie. « C’est qu’il est super chanceux ton client… » Souffla-t-il, reprenant ses mots alors qu’il expiait son désir contre ses lèvres.

__________________________

fade into you
i wanna give you wild love, the kind that never slows down. i wanna take you high up, let our hearts be the only sound. i wanna go where the lights burn low and you're only mine.


Dernière édition par Niels Björk le Dim 24 Nov 2019 - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 5422
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,crack, icons), astra (sign).
STATUT : tombe amoureuse à chaque fois qu'elle croise son regard. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 EmptyDim 24 Nov 2019 - 12:35

Elle avait tourné en rond dans le cercle vicieux de sa vie désastreuse, Aelya s'épuisant dans les déceptions, dans la détresse d'un contact charnel tout ça pour se sentir plus vivante, moins vide, elle qui avait toujours eu cette désagréable impression d'avoir un coeur percé, où la moindre chaleur d'une caresse refroidissait instantanément sous l'effet du trou béant qui se remplissait d'obscurité, les bords coupés, écorchant la moindre âme qui désirait s'y infiltrer. Parce qu'Aelya, elle avait sombré entre l'envie de mieux mourir dans sa solitude et celle de prendre le risque de perdre un être auquel elle pouvait s'attacher. Avec Niels, elle avait choisi d'abattre toutes ses défenses pour le laisser entrer, pour la sublimer de son amour afin d'exister.

- J'aime surtout trop un seul type de mecs,
le corrigea-t-elle, faisant référence à lui. Je suis heureuse comme ça, qu'avec toi, ajouta-t-elle amoureusement, embrassant son cou, bercée par l'affection qu'elle voulait lui offrir. Y'a rien qui me ferait plus peur que de te perdre mon coeur... C'est toi avant tout le monde. C'est toi pour toujours, avança-t-elle dans un regard amoureux, comme une promesse qu'elle lui faisait pour l'éternité, son corps bougeant lentement contre le sien pour inciter son urgence, soupirant à la sensation de ses lèvres sur sa poitrine qu'elle dénuda rapidement, captant cette lueur fiévreuse qu'elle aimait révéler dans ses yeux, hochant la tête à sa remarque qu'elle ne pouvait contredire. J'veux jamais guérir de toi, répondit-elle, la voix tourmentée par son envie qui brûlait à l'intérieur de son organisme.

Elle s'épanouissait dans cette attirance amoureuse qui l'habitait entièrement, l'image de Niels qui passait en boucle dans son esprit, les effluves de son parfum qui s'infiltraient en masse dans ses veines, déchaînant son coeur à battre plus vite contre celui de Niels alors qu'elle collait sa peau contre la sienne dans un désir de le sentir au plus près d'elle, ses lèvres caressant fiévreusement celles de son amour pour lui traduire l'étendue de la folie passionnelle qui se débattait dans ses cellules rien que pour lui.

- J'te veux pour l'éternité mon bébé d'amour... J't'aurais jamais assez longtemps, je crève tellement d'envie de t'avoir contre moi tout le temps, sans limite...
Admit-elle, gémissant discrètement en sentant ses dents mordiller sa lèvre, sa main jouant avec son envie qui s'embrasait sous ses gestes fiévreux, Aelya en faisant de même alors qu'elle percevait son désir s'animer entre ses doigts, sa langue dansant avec la sienne dans un baiser enflammé alors qu'elle lia doucement son corps au sien, son souffle se coupant à la vague de soulagement qu'elle ressentit. Moi aussi bébé... Tu sais trop bien me faire l'amour, le complimenta-t-elle, accablée par tout le plaisir qu'elle recevait dans leurs ondulations harmonieuses, Aelya n'ayant jamais perçut autant de bien-être avec ses anciens partenaires. J'adore t'entendre crier mon bébé... Tu m'excites trop quand tu subis mes lèvres, avoua-t-elle, joueuse, l'esprit baigné dans les images qu'elle voulait voir se réaliser, s'imprégnant en même temps de la beauté de ses traits tirés dans le plaisir.

Elle peinait de plus en plus à mesurer le ton de sa voix qui voulait exploser dans des gémissements sous l'effet de leur danse passionnée, son bassin butant contre le sien alors que sa peau brûlait contre la sienne, Aelya se retrouvant complétée par son être qu'elle aimait éperdument. La voix de sa collègue les prit au dépourvu, la brune s'amusant de ce nouveau défi alors qu'elle était incapable de s'arrêter, bien trop éprise de son amour dont son regard joueur lui confirma cette même envie de continuer, elle qui se mordait fermement la lèvre alors qu'elle le sentit augmenter la profondeur de leur échange, tentant de canaliser sa voix pour que sa collègue n'ait aucun soupçon. Elle sourit de manière complice à la remarque de Niels, fermant les yeux lorsqu'il déposa de nouvelles brûlures dans son cou, ses doigts se réfugiant dans ses cheveux pour l'inciter à continuer, à deux doigts de la faire crier.

- A demain,
lâcha Aelya pour couper vite court à la conversation, incapable de continuer alors que le plaisir se déversait dans son organisme, son souffle s'animant contre les lèvres de Niels quand sa collègue partit. C'est le plus chanceux... J'lui fais tout ce qu'il veut... Murmura-t-elle en venant mordre sa lèvre inférieure, plongeant sa bouche dans son cou pour le mordiller afin de le marquer. Putain bébé... Gémit-elle, ses doigts s'accrochant à ses flancs pour inviter des coups de reins plus secs, venant attraper ses lèvres quand elle se sentit arriver au point culminant de son plaisir pour éteindre son cri. Mon amour... Lâcha-t-elle dans l'apothéose, le coeur cognant fort dans sa poitrine. Reviens quand tu veux, je garderai toujours une danse privée rien que pour toi, ajouta-t-elle, déposant une multitude de baisers sur ses lèvres.

__________________________



you're my drug.
every time she laughs, she hopes he's watching it. not so that he sees she's happy, but that maybe, just maybe... he'll fall for her smile just as hard as she fell for his.   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya En ligne
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 5189
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/aelya ♡ (av, crack, icons) ; solosands (sign)
STATUT : what's meant to be will always find a way (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 EmptyDim 24 Nov 2019 - 16:53

Il aurait tout fait pour lui prouver qu’il était capable de l’aimer, pour lui montrer qu’il pouvait être doué de sentiments même s’il avait toujours refusé l’admettre par le passé. Avec elle, c’était différent, il sentait qu’il avait une chance de s’en sortir, d’être à la hauteur pour la première fois de sa vie. Et Aelya lui avait prouvé qu’il n’avait pas besoin de la craindre, parce-qu’elle était exactement comme lui, perdue dans la brume épaisse de ses tourments, angoissée à l’idée de laisser quelqu’un découvrir ses faiblesses. Niels avait finalement pris la meilleure décision en s’abandonnant corps et âme à elle, se sentant revivre sous la tendresse de son contact. « Ah oui… ? Et il ressemble à quoi ce type ? » Souffla-t-il, s’amusant avec ses mots, la cherchant toujours malicieusement pour l’attirer dans ses filets où il voulait la voir piégée à tout jamais. Il se laissa bercer par ses baisers qu’il percevait dans son cou, aimant savoir qu’il portait sa marque quotidiennement parce-que leurs retrouvailles étaient toujours animées par un désir sans nom, eux qui ressentaient le manque de l’autre lorsque leur contact se rompait. « Tu me perdras plus jamais. T’es collée à moi pour la vie, j’espère que t’en es heureuse. » Ajouta-t-il d’un ton léger, se mordant la lèvre alors qu’Aelya continuait d’enflammer son corps qui se réveillait doucement contre le sien, leurs bassins épris de la même urgence, dansant au même rythme pour se montrer qu’ils désiraient tous les deux la même chose, cette fusion dont ils ne se lasseraient jamais. « J’suis accro à toi mon amour. J’veux jamais que ça change. » Lâcha-t-il, expiant un léger soupir avant de retrouver ses lèvres dans un baiser amoureux, passionné, ses mains s’occupant de la faire frémir d’envie, son coeur battant la chamade en sentant sa poitrine dénudée se coller contre son torse, ce peau contre peau lui faisant tourner la tête. « Ça devrait pas être permis d’être aussi amoureux… J’sais pas si tu te rends compte à quel point j’suis atteint bébé… C’est très très grave. » Murmura-t-il tout contre ses lèvres, les cherchant avec les siennes avant d’y céder lorsque ses doigts délicats vinrent déboutonner son jean pour le faire frémir de plaisir, leur baiser prenant de plus en plus d’ampleur lorsque leurs langues vinrent se chercher dans cet échange déjà fiévreux. Il la laissa prendre les devants, liant leurs corps avec cette promesse de ne jamais se lâcher, eux qui revivaient lorsqu’ils étaient soudés l’un à l’autre de cette manière, leur plaisir commun se voyant comblé. « Redis-le moi tous les jours ça… » Lâcha-t-il, tentant de contrôler sa voix qui expiait son plaisir grandissant, se voyant contraint à les réprimer contre les lèvres de son amour, fermant les yeux alors qu’elle le tourmentait davantage avec ses mots brûlants. « Tu m’excites trop tout le temps toi… J’peux pas me contrôler avec toi mon bébé. » Souffla-t-il, un peu plus bruyamment, tendant la nuque vers Aelya pour qu’elle puisse l’aider à se taire par le biais de se baisers, Niels accélérant la cadence avant qu’ils ne soient interrompus par une collègue d’Aelya qui la cherchait dans le club. Voyant que sa petite-amie n’avait pas du tout envie de mettre un terme à leur liaison, il renchérit ses coups de rein, la tourmentant davantage avec un sourire malicieux, se plaisant dans ce jeu où ils manqueraient à tout moment de se brûler. Il réfugia ses lèvres dans son cou alors qu’elle continuait tant bien que mal à faire la conversation avec sa collègue, intensifiant ses pressions en sentant ses doigts glisser dans ses cheveux. « Tu t’en es bien sortie… » Souffla-t-il malicieusement, ses mains attrapant sa taille pour continuer de plus belle leur ébat, ses yeux détaillant son visage avec admiration. « Vraiment le plus chanceux. » Répéta-t-il, se sentant crouler sous le plaisir qui envahissait toutes les cellules de son organisme, sa respiration devenant plus bruyante alors qu’Aelya s’était mise à dévorer son cou. « T’arrête pas bébé… » Gémit-il, accélérant encore ses mouvements jusqu’au plaisir ultime, Niels venant éteindre son dernier soupir contre ses lèvres qu’il embrassa amoureusement, ses muscles se détendant alors qu’il maintenait toujours Aelya contre son corps. « J’reviendrai aussi souvent que je peux. J’craque complètement pour une des danseuses. » Admit-il, la dévorant du regard alors qu’il recevait ses baisers, fondant devant leur tendresse. « Je t’aime. » Ajouta-t-il, insistant une dernière fois sur ses lèvres avant de remettre les bretelles de sa robe sur ses épaules, la laissant s’écarter. « On rentre à la maison bébé ? J’ai pris ma voiture, faudra qu’on survive à être séparés pendant dix minutes. » S’amusa-t-il, lui lançant un regard joueur.

__________________________

fade into you
i wanna give you wild love, the kind that never slows down. i wanna take you high up, let our hearts be the only sound. i wanna go where the lights burn low and you're only mine.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 5422
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,crack, icons), astra (sign).
STATUT : tombe amoureuse à chaque fois qu'elle croise son regard. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 EmptyDim 24 Nov 2019 - 20:28

Elle lui avait offert son âme sans aucune crainte, persuadée qu'entre ses mains d'une douceur inouïe l’entièreté de son être se réchaufferait pour l'éternité, Niels étant le seul capable de bercer ses espoirs pour mieux les regarder éclore, Aelya n'ayant jamais osée désirer trop fort pour ne pas s'écraser six pieds sous terre, là où elle était longtemps restée piégée entre les barreaux de sa solitude amère, avant que son petit ami ne vienne tout changer, lui donnant dans ses baisers de quoi la faire renaître de ses cendres, et c'était pour tout ça qu'elle le faisait passer avant le monde entier, lui qu'elle ne cesserait d'attendre, d'aimer dans l'urgence de vouloir tout faire avec lui.

- Il ressemble à mon futur. A mon futur mari, le futur père de mon enfant... Il ressemble à ce que j'aime le plus au monde,
admit-elle, amusée par ce jeu amoureux qu'elle administrait entre eux alors que ses lèvres marquaient légèrement sa peau, comme pour y inscrire les traces de leur relation indestructible. Je pouvais pas être plus heureuse bébé, plus tu me colles, plus je souris, tu devrais continuer à t'améliorer dans cette activité, lança-t-elle, l'incitant à l'accabler de sa présence dont elle ne savait se défaire, la seule pensée d'être séparée de lui suffisant à l'angoisser, Aelya laissant son corps doucement effleurer le sien, confrontant son désir qu'elle sentait contre elle, parsemant son coeur de palpitations. Si l'un de nous essaye de changer ça... L'un devra séquestrer l'autre, d'accord ? S'amusa-t-elle, désirant rester pour la vie dans ses bras qui représentait son plus beau refuge, là où tout semblait possible, sa peau caressant la sienne pour continuer à la réchauffer alors qu'il attisait un feu ardent dans le creux de sa poitrine sur laquelle il déposa quelques baisers, un sourire s'immisçant sur ses lèvres à sa remarque qui faisait écho à tout ce qu'elle expérimentait. J'le sais tout ça... Parce que je serais capable de tout pour toi mon amour... On peut tout me prendre, j'demande juste à rester avec toi. Je pourrais m'adapter à tout mais pas à ton absence, avoua-t-elle, le coeur au bord des lèvres en l'embrassant langoureusement, ses mains venant stimuler son désir de manière plus que concrète, soupirant à ses caresses incandescentes qui électrisaient sa peau avant de finalement mettre un terme à l'attente en laissant Niels percuter amoureusement son être pour s'y infiltrer, Aelya sentant un incendie l'envelopper, faisant fondre ses cellules. Tous les jours mon amour... Répéta-t-elle dans un souffle, elle qui adorait lui faire savoir tout le bien-être qu'il lui apportait, sa respiration s'emballant au rythme de leurs ondulations passionnées, ses lèvres caressant les siennes pour y échouer ses soupirs bruyants. J'te demanderai jamais de te contrôler bébé, j'veux juste te voir céder encore et encore, répondit-elle en attrapant ses lèvres, survoltée par l'entente de ses soupirs qui s'envolaient avec les siens alors qu'ils intensifiaient le rythme.

En entendant sa collègue à travers le rideau, Aelya n'eut aucune envie de stopper net ce qu'elle était entrain de faire avec Niels, cette alliance dont elle avait cruellement besoin, s'en servant pour pimenter leur ébat avec Niels qui entra dans son jeu, sa voix se tourmentant dans le plaisir de ses lèvres qui butaient contre son cou et de son corps qui cherchait le sien dans des mouvements de plus en plus fiévreux, jusqu'à ce qu'elle ne parte, Aelya se sentant fière d'avoir réussi à la tenir à distance de leur jeu interdit.

- Tu m'as pas rendu la tâche facile en plus, mais je t'aime pour ça
, sourit-elle, joueuse, laissant son bassin se coller davantage au sien, son regard caressant les traits de son amour à sa remarque avant que ses mains ne viennent s'accrocher à ses flancs, ses lèvres taquinant sa peau avec ferveur, comme une délicieuse vengeance pour ce qu'il lui avait fait plus tôt, leurs ondulations les amenant tous les deux jusqu'au sommet de leur plaisir dont son expression trouva sa place dans un baiser amoureux, Aelya restant blottie dans son étreinte. Je crois que j'vois de laquelle tu parles, elle craque aussi pour toi et elle est prête à enfiler toutes les tenues que tu voudrais pour te voir revenir, joua-t-elle de manière charmeuse, ses lèvres parsemant les siennes de baisers vifs. Je t'aime aussi bébé, répondit-elle tendrement en accueillant son baiser avant de le voir remettre sa robe en place, Aelya souriant avant de s'écarter. Ca va être long... La prochaine fois viens en skate, plus pratique pour mon addiction à toi, proposa-t-elle, amusée, le laissant se rhabiller, son regard détaillant son corps avec admiration. Faut que je remette des sous-vêtements moi aussi, sinon y'en a un qui va râler si je sors sans... Tu peux commencer à y aller mon amour, j'te rejoins juste après.

__________________________



you're my drug.
every time she laughs, she hopes he's watching it. not so that he sees she's happy, but that maybe, just maybe... he'll fall for her smile just as hard as she fell for his.   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya En ligne
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 5189
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/aelya ♡ (av, crack, icons) ; solosands (sign)
STATUT : what's meant to be will always find a way (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 EmptyDim 24 Nov 2019 - 22:10

Il avait accueilli son âme, désireux s’y prendre soin comme s’il s’agissait du plus beau trésor qu’il avait entre les mains. Et c’était réellement le cas, Niels comprenant que personne ne lui avait déjà fait confiance de la sorte, Aelya qui avait pris le risque de souffrir en se liant à lui de cette manière. Pourtant, elle n’avait jamais montré aucune hésitation, le choisissant envers et contre tout alors qu’il l’avait prévenu de son passé, de ses plus profondes blessures qui avaient fait de lui l’homme qu’il était aujourd’hui. Son regard s’était soudainement adouci aux paroles qu’elle lui avait murmuré et qui sonnaient comme la plus belle des mélodies, accélérant les battements de son coeur qui n’attendait que de rejoindre le sien. « Alors c’est homme le plus chanceux du monde… » Répondit-il dans un souffle qu’elle était la seule à pouvoir intercepter, Niels redressant sa nuque pour atteindre ses lèvres qu’il pressa amoureusement, juste avant qu’elle ne décide de marquer son cou. « J’le ferai mon coeur. Je suis toujours motivé quand c’est pour te rendre heureuse. En plus, j’suis vraiment trop faible à chaque fois que tu me souris… T’as tout à y gagner toi aussi. » S’amusa-t-il, le regard malicieux alors que le désir de l’avoir tout contre lui commençait à le gagner, Niels la déshabillant du regard, espérant lui enlever cette robe qui lui allait à ravir. « Deal. Heureusement qu’on les a gardé ces menottes finalement. » Murmura-t-il, la défiant du regard, lui qui s’imaginait aisément passer sa vie contre elle, à la noyer sous son affection qui était éternelle. Ses mains s’étaient lentement réfugiées sur son corps, caressant sa peau amoureusement et avec envie, pour qu’elle puisse comprendre à quel point il la désirait. « On reste ensemble jusqu’à la fin mon bébé. J’te le promets… Plus jamais je partirai, ou alors, si je dois le faire, on s’enfuira tous les deux. » Lâcha-t-il, captant son regard quelques secondes avant de l’embrasser à pleine bouche, ses sens s’électrisant à son contact charnel, aux caresses qu’elle amplifiait avant de le laisser la posséder entièrement, leurs corps se liant finalement. Il ferma les yeux à ses murmures, lui qui ne se lasserait jamais des compliments qu’elle pouvait lui faire, les plus sincères de tous, ceux qui venaient directement s’imposer jusqu’à son coeur pour le faire battre à toute allure. Il profitait de la proximité de leurs lèvres pour éteindre ses soupirs, cherchant à être le moins bruyant possible bien qu’Aelya ne lui facilitait pas la tâche, Niels se voyant complètement tourmenté par les ondulations précises de ses courbes qui le faisaient crouler d’envie. « Je te céderai toute ma vie. Si c’est pas le cas, je t’autorise à me punir. » Souffla-t-il, malicieux, captant son regard qui luisait autant que le sien, agrémentant leur échange de coups de rein plus puissants, dans le simple but de la voir céder au plaisir, avant qu’une voix ne se fasse entendre de l’autre côté du rideau. Il s’amusa de la situation qui était aussi dangereuse qu’excitante, Niels gardant Aelya tout contre lui, la tourmentant davantage pour la tester, se retenant lui aussi d’être trop bruyant alors que le plaisir jaillissait de tout son être. « T’aimes pas quand je suis trop sage de toute façon. » Sourit-il, tendant la nuque pour lui voler un baiser, reprenant le rythme de leurs mouvements en les rendant plus amples, plus rapides, ses doigts caressant ses flancs, remontant lentement jusqu’à sa poitrine. Il observa son visage s’étirer dans l’expression du plaisir, se mordant la lèvre en appréciant la vue qu’elle lui offrait sur son corps alors que ses mains vinrent s’agripper à sa taille pour les amener tous les deux jusqu’à l’apothéose de leur étreinte qui le laissa à court de souffle, sans voix. « Même sans tenue, ça m’irait très bien. Mais ça… j’le garde que pour moi. » Souffla-t-il, la regardant amoureusement, interceptant ses baisers vifs pour les lui rendre, s’occupant de remettre sa robe en place avant de la regarder se redresser, lui permettant de reboutonner son jean. « J’sais pas pourquoi j’y ai pas pensé plus tôt. Quoique… toi et moi dans une voiture, c’est trop dangereux. » Avança-t-il, pouffant légèrement, attrapant son t-shirt pour le remettre, prenant une mine boudeuse à sa réflexion. « Ouais il va râler, ouais. Tu pourras les enlever en rentrant si tu veux. » Ajouta-t-il malicieusement, hochant la tête à ses mots. « Ok, mais tu fais attention, tu me le promets ? A tout de suite bébé. » Il déposa un baiser sur ses lèvres, avant de prendre la direction de la sortie pour rejoindre sa voiture, allumant le moteur pour rentrer chez eux, rejoignant Hank qui s’excita en entendant la porte s’ouvrir. Il se dirigea rapidement dans la cuisine, s’affairant à préparer un plat à Aelya, lui qui le faisait toujours avant qu’elle ne rentre chez eux, désirant la voir se reposer après sa longue soirée de travail.

__________________________

fade into you
i wanna give you wild love, the kind that never slows down. i wanna take you high up, let our hearts be the only sound. i wanna go where the lights burn low and you're only mine.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 5422
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,crack, icons), astra (sign).
STATUT : tombe amoureuse à chaque fois qu'elle croise son regard. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 EmptyLun 25 Nov 2019 - 12:28

Elle avait appris à appréhender la moindre de ses fêlures qu'elle avait apprivoisé dans chacune de ses caresses, de ses baisers dont son souffle s'était toujours voulu réparateur, Aelya qui avait toujours tenté de lui montrer qu'il pouvait avoir confiance en elle, qu'elle n'avait que pour seul objectif de le soigner afin qu'il puisse sourire de manière sincère, sans avoir l'impression que ses pas le mènerait à son trépas. Aelya, elle avait simplement voulu que son chemin le mène au sien, qu'ils puissent tous les deux exister dans le même univers qui tenait debout sous l'effet de leur amour indestructible, son seul regard suffisant à fortifier son âme mortifère. Elle avait sourit à sa remarque en liant ses lèvres aux siennes, consciente qu'ils avaient de la chance de s'être trouvés au milieu du chaos, Aelya qui n'avait qu'un seul trésor dans sa vie, Niels qu'elle voulait protéger par dessus tout.

- J'vais te rendre faible encore pour longtemps alors, parce que mon sourire, il est que pour toi,
s'amusa-t-elle tendrement, le cherchant dans des mouvements discrets mais révélateur de son désir. J'étais sûre qu'elles nous serviraient de toute façon, surtout à toi vu comme t'es indomptable, lança-t-elle, un sourire en coin sur les lèvres alors que son regard baignait dans le désir au contact de ses mains sur ses courbes qui s'offraient à lui. On fait plus rien l'un sans l'autre mon amour... Si pour n'importe quelle raison on peut plus vivre ici, j'te suivrais mais j'veux pas qu'on se sépare, répondit-elle, persuadée que sa vie ne vaudrait plus rien si Niels s'en échappait, captant son regard pendant une demi-seconde avant de fondre sur ses lèvres qu'elle se prenait toujours à dévorer avec ferveur, son souffle traduisant les délicieux tourments qui s'opéraient dans leur proximité avant qu'elle ne décide de les lier dans une liaison brûlante et concrète, leurs deux corps se chevauchant amoureusement, Aelya se retenant d'expier tout le bien qui explosait dans son organisme, préférant le faire contre ses lèvres qu'elle attrapait. J'vais adorer te punir j'crois, j'suis douée pour ça... Fais attention je pourrais vraiment y prendre goût, joua-t-elle de manière séductrice, se mordant la lèvre inférieure pour s'empêcher de crier sous l'effet de son bassin qui percutait le sien avec plus de passion, Aelya tentant de maitriser son ton quand sa collègue vint prendre de ses nouvelles, détestant l'idée de devoir s'arrêter sur sa lancée alors qu'elle croulait sous le plaisir qui augmentait dans la prise de risques, la brune s'amusant de cette douce folie qui la rendait encore plus complice de son amour. C'est vrai j'adore ça, j'suis complètement folle de toi quand t'es pas sage du tout... Avoua-t-elle, le regard passionné qui ne s'offrait que pour Niels, son corps se tordant dans le plaisir, sous ses mains qui remontèrent jusqu'à sa poitrine, sa peau devenant hypersensible, frissonnant à la chaleur enivrante de son corps contre le sien jusqu'à l'atteinte du nirvana qu'elle soupira contre ses lèvres. Y'a que toi qui voit mon corps sous toutes ses formes bébé, personne n'aura jamais ce que toi tu as de moi, admit-elle fièrement, la respiration secouée par toutes les sensations qu'il lui avait procuré alors qu'elle l'embrassa vivement, se redressant pour les laisser se rhabiller. Beaucoup trop dangereux. J'serais capable de te faire de ces trucs si j'ai envie de toi en voiture, répondit-elle, jouant sur les sous-entendus pour lui envoyer des images brûlantes dans son esprit avant de légèrement rire à son air faussement agacé. Tu pourras toujours me les enlever quand j'serai à la maison aussi, le tenta-t-elle malicieusement. Promis. Fais attention toi aussi bébé. Je t'aime, ajouta-t-elle avant de le laisser partir, s'affairant à se changer dans les vestiaires avant de fermer toutes les portes du club à clef pour s'infiltrer dehors, mettant le contact dans sa voiture pour finalement rejoindre leur appartement.

Elle perçut la voiture de Niels devant leur immeuble, se pressant à monter les quelques marches qui la séparaient de leur logement, poussant au bout de quelques minutes la porte d'entrée, accueillit par Hank qu'elle salua avec quelques caresses, avant de comprendre que Niels était dans la cuisine vis-à-vis du bruit qu'elle entendait. Elle se réfugia dans son dos, attendrie par sa volonté de toujours prendre des initiatives visant à prendre soin d'elle.

- Bébé... T'es crevé toi aussi, t'étais pas obligé... Au pire on aurait commandé une pizza,
lança-t-elle, déployant ses bras autour de lui pour l'enlacer. T'es un amour... Ajouta-t-elle tendrement. On mange, on prend une douche en amoureux et j'te fais un massage... ? Proposa-t-elle amoureusement, déposant de légers baisers dans son dos.

__________________________



you're my drug.
every time she laughs, she hopes he's watching it. not so that he sees she's happy, but that maybe, just maybe... he'll fall for her smile just as hard as she fell for his.   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya En ligne
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 5189
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/aelya ♡ (av, crack, icons) ; solosands (sign)
STATUT : what's meant to be will always find a way (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 EmptyLun 25 Nov 2019 - 22:32

Il n’y avait qu’elle qui le connaissait de cette façon, elle qui avait arpenté les recoins de son âme déchirée pour y découvrir tous ses secrets, toutes les parties de son histoire qu’il avait préféré taire pour ne pas s’exposer aux déceptions. Sans savoir comment ni pourquoi, il s’était laissé aller  aux confessions avec Aelya, comme si elle avait immédiatement réussi à avoir sa confiance, Niels ressentant une sensation de bienveillance à chaque fois qu’il avait croisé son regard lors de leurs premiers rendez-vous. Il avait finalement compris que tout le liait à elle, depuis leur rencontre, depuis leur premier contact, sentant son regard et son corps s’embraser à chaque fois qu’elle s’approchait de lui pour lui donner tout ce qu’il n’avait jamais connu avant elle.  Et il avait finalement accepté le fait qu’il ne pourrait jamais rien contre l’alchimie qui les liait. « Rends-moi faible tout le temps bébé. J’peux pas être plus heureux que quand j’te vois sourire moi. » Souffla-t-il amoureusement, se perdant dans cette brume épaisse de désir qui s’amplifiait à mesure qu’ils se cherchaient, leurs bassins établissant un contact qu’ils étaient les seuls à percevoir. « Faut dompter la bête. T’y arrives plutôt bien toi. » S’amusa-t-il en songeant aux images qu’il avait en tête, ses mains continuant leur longue et délicieuse descente sur son corps qu’il voulait posséder à tout jamais. « On aura plus jamais à le faire. Ça mène à rien de se séparer. J’préfèrerais passer toute ma vie en cavale et avec toi plutôt que d’être libre sans toi mon amour. » Parce-que sa seule liberté, c’était le fait de l’aimer elle, sans la moindre retenue, Aelya lui ayant appris à être lui-même, Niels qui s’était révélé au grand jour en comprenant qu’il pouvait lui aussi ressentir autre chose que de la rancoeur et de l’amertume envers quelqu’un. Il soupira profondément en percevant leurs corps ne faire plus qu’un, ses mains continuant de caresser sa peau pour la faire frémir d’envie en même temps qu’ils s’abandonnaient l’un à l’autre dans cette danse endiablée, leurs lèvres se retrouvant pour éteindre leurs respirations indiscrètes. « T’auras pas besoin de le faire souvent je crois. Parce-que j’suis complètement dingue de toi. C’est une torture de te résister. » Ajouta-t-il, rentrant dans son jeu, son regard interceptant le sien, brillant de cette lueur malicieuse et joueuse alors qu’il sentait le plaisir le foudroyer, Aelya s’y prenant parfaitement pour ne lui laisser aucune chance de s’en sortir, elle qui connaissait tous ses points faibles, tous ses fantasmes. Il attrapa son lobe d’oreille, désirant renvoyer la balle dans son camp alors qu’ils commençaient tous les deux à céder face au plaisir qui explosait dans leurs organismes. « Ça tombe bien, j’ai jamais envie d’être sage avec toi… Tu vas encore plus m’aimer comme ça… » Murmura-t-il malicieusement, ses lèvres dévorant son cou tandis que ses mains jouaient encore avec sa peau, ne manquant aucune parcelle de son corps qui s’offrait à lui et dont il était complètement fou, ses yeux pouvant la contempler pendant des heures sans qu’il ne ressente la moindre lassitude. Il se laissa emporter par la fougue après qu’Aelya se soit habilement débarrassée de sa collègue de travail, Niels laissant libre court à son plaisir en l’accompagnant jusqu’au nirvana qu’ils atteignirent tous les deux, en même temps. « T’es la plus belle mon amour, j’me demande tous les jours comme toi, t’as pu tomber amoureuse de moi. » Ajouta-t-il, tout près de ses lèvres, lui volant un dernier baiser avant de se rhabiller, ses yeux se baladant sur ses courbes encore dénudées. Il se mordit la lèvre à ses mots brûlants, conscient qu’elle cherchait définitivement à le tourmenter, encore une fois, y parvenant parfaitement. « Garde-moi tout ça pour la maison bébé. On sera encore mieux dans notre lit. » Souffla-t-il, lui lançant un clin d’oeil complice, faisant mine de bouder quelques instants à ses taquineries concernant ses sous-vêtements, finissant par sourire avant de quitter le club pour rejoindre l’appartement. A peine rentré, il s’empressa de rejoindre la cuisine pour lui préparer un plat, désirant qu’elle puisse souffler et se reposer après cette soirée riche et éreintante, Niels ayant conscience que ce rythme était épuisant. Il l’entendit rentrer quelques minutes après lui, sentant ses pas se rapprocher de lui alors qu’il se concentrait sur son plat. « Tu travailles dur bébé… J’peux au moins te faire ça, ça me dérange pas de m’occuper de toi mon amour. » Lâcha-t-il, souriant tendrement en la sentant contre lui. « Puis, on a dit qu’il fallait qu’on fasse des économies pour nos futures vacances, même si c’est dans longtemps. » Se justifia-t-il, caressant sa main qui s’était enroulée autour de son buste. « T’es mon amour. J’te dois bien ça. » Souffla-t-il en se retournant après avoir frémi à ses baisers, l’enlaçant par la taille en l’approchant de lui. « Ça cuit, j’peux profiter d’un câlin maintenant. » Il hocha doucement la tête à sa proposition, ravi par ce programme qui ne pouvait pas plus le combler. « T’as encore assez d’énergie pour un massage ? Sinon, on peut se reposer mon bébé, j’ai pas assez de temps pour profiter de toi jusqu’à demain. » Dit-il, se plaignant déjà de sa journée de travail qu’il l’attendait. Il dressa une assiette pour sa petite-amie, l’emmenant jusque dans le salon où il la posa sur la table basse, interceptant le regard curieux d’Aelya. « J’ai pas faim bébé, j’ai grignoté avant de venir. »

__________________________

fade into you
i wanna give you wild love, the kind that never slows down. i wanna take you high up, let our hearts be the only sound. i wanna go where the lights burn low and you're only mine.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 5422
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,crack, icons), astra (sign).
STATUT : tombe amoureuse à chaque fois qu'elle croise son regard. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMar 26 Nov 2019 - 12:58

Il avait embrasé son monde pour y apporter de la lumière, changeant sa vision qu'elle avait toujours jugé délétère, Aelya qui n'avait jamais cru en rien, surement pas en l'amour qui avait toujours été dans son esprit le genre de conneries auxquelles il fallait éviter de goûter. Elle s'était imprégnée de ses sentiments amoureux comme elle avait imprimé la douceur de ses lèvres dans son ADN, de manière profonde, délogeant le moindre souvenir de ses autres partenaires pour ne laisser entrer que Niels à la place de tout le monde et pour toujours, lui qui rythmait le moindre de ses battements et dont les rouages de son palpitant ne fonctionnait que sous l'impulsion électrique de son amour qui s'infiltrait dans ses veines.

- C'est pareil pour moi... Ton bonheur c'est le mien. Je ressens tout qu'avec toi maintenant, répondit-elle, consciente qu'il était la définition même de son âme soeur, la pièce manquante à son âme trouée par les déceptions, sa peau frissonnant au seul contact avec la sienne. Faut croire que je la connais plutôt bien à force, ajouta-t-elle, amusée, son corps se tendant sous l'effet de l'empreinte chaleureuse de ses mains, son coeur loupant un battement à ses mots d'une douceur infinie. C'est toi ma liberté mon bébé. Je ferai absolument rien sans toi. Je te choisirai toujours même si on doit s'attirer des ennuis. C'est juste toi que je veux, admit-elle dans un souffle amoureux, liant son corps au sien dans une parfaite symbiose qui la laissait toujours sans voix, le coeur partant en vrille sous l'effet de la beauté de leur liaison, ses lèvres n'ayant envie d'expier que les initiales de son prénom qu'elle faisait taire dans leurs baisers échangés. On n'est pas fait pour se résister, depuis le début on y ait jamais arrivés et j'en aurais jamais envie, répondit-elle, le regard égayé par le jeu, par leurs similarités qui ne faisaient que de les rapprocher, son buste se collant davantage au sien pour rapprocher leurs bassins, Aelya peinant soufflant bruyamment en entendant sa respiration se faufiler jusqu'à son tympan alors qu'il grignota son lobe, le plaisir l'étreignant plus intensément alors qu'elle augmenta la cadence de ses déhanchements pour lui soutirer de plus en plus de réactions. Je t'aime déjà trop bébé, j'me demande s'il y aura une limite un jour, parce que je tombe amoureuse de toi à chaque seconde, avoua-t-elle dans une voix passionnée, ses doigts accrochant la moindre parcelle de peau qui passait sous ses paumes, gémissant à chaque nouveau coup de reins, happée par l'extase qu'il administrait dans ses veines jusqu'au point de non retour qui s'échappa contre ses lèvres, consciente qu'elle aurait été incapable de s'arrêter pour sa collègue qui passait bien après leurs moments d'intimité. A chaque fois que je te regarde moi je comprends pourquoi j'suis tombée amoureuse de toi... T'es extra-ordinaire bébé, lança-t-elle, les yeux détaillant avec amour ses traits dans cet instant piégé hors du temps, avant de se redresser, tirant sur sa robe pour la replacer sur ses courbes, s'amusant de leur jeu qui les tentait encore. Y'a rien de mieux que le lit quand j'veux te laisser des traces un peu partout, ajouta-t-elle malicieusement, s'imprégnant de cette atmosphère légère avant de le laisser partir en premier.

Elle éteignit les lumières, prenant soin de verrouiller toutes les entrées avant de rejoindre leur cocon après cette longue soirée qu'elle avait jugé quand même moins lassante grâce à la visite de son amour. Elle le retrouva bien vite dans la cuisine après avoir donné quelques caresse à leur chien, Aelya s’attendrissant pour toutes les attentions qu'il avait envers elle.

- Mais faut aussi que tu penses un peu à toi bébé, tu travailles beaucoup toi aussi,
s'inquiéta-t-elle, déployant ses bras autour de lui pour le serrer contre elle, souriant malicieusement dans son dos à l'évocation de leurs vacances qui ne sauraient tarder même s'il ne le savait pas encore. C'est vrai que c'est dans longtemps mais moi tant que je t'ai avec moi c'est déjà des vacances, le complimenta-t-elle tendrement, consciente qu'ils allaient très bientôt s'envoler pour une destination idyllique, Aelya souriant amoureusement dans son dos à sa remarque, laissant ses lèvres le parsemer d'affection avant de le voir se retourner. J'te donne tous les calins que tu veux mon amour, répondit-elle, ses bras s'enroulant autour de son corps. J'ai toujours de l'énergie quand c'est pour toi. Demain, je peux venir te voir à ta pause. On passera du temps ensemble, proposa-t-elle amoureusement, le suivant du regard quand il dressa son assiette pour la poser sur la table basse du salon, comprenant qu'elle allait être la seule à manger. Tu m'as surtout grignoté moi, le corrigea-t-elle en arquant un sourcil, prenant place pour commencer à manger. Tu devrais goûter bébé. C'est super bon, admit-elle. Goûte sinon t'auras pas ton massage, ajouta-t-elle, s'amusant de son propre chantage, sa main caressant doucement sa cuisse.

__________________________



you're my drug.
every time she laughs, she hopes he's watching it. not so that he sees she's happy, but that maybe, just maybe... he'll fall for her smile just as hard as she fell for his.   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya En ligne
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 5189
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/aelya ♡ (av, crack, icons) ; solosands (sign)
STATUT : what's meant to be will always find a way (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMar 26 Nov 2019 - 22:26

Il ne vivait qu’à travers elle, souhaitant savoir qu’il la rendait heureuse au quotidien, parce-qu’il n’y avait finalement que ça qui lui tenait à coeur, qui comptait réellement, le reste étant bien futile à côté du bonheur de son amour. Son coeur avait pris l’habitude de battre au rythme du sien, son âme dévouée à la sienne pour l’éternité, dans l’espoir d’avoir encore l’occasion de la caresser jusqu’à son dernier souffle, persuadé que son âme était le plus beau trésor qu’il lui avait été donné de voir. Le coeur au bord des lèvres, il avait cillé à sa réponse qui venait déchaîner ses battements cardiaques, fondant sous ses mots doux. « On sera heureux ensemble mon bébé. Pour toujours. » Souffla-t-il, souhaitant inscrire de l’espoir dans son regard, dans ses veines, afin qu’elle puisse s’imprégner de tous les projets qu’il rêvait de fonder avec elle, ses yeux tournés vers l’horizon qui ne lui avait jamais semblé aussi clair. « On serait bien n’importe où mon amour. J’ai pas peur de l’inconnu si j’suis avec toi, t’es mon seul repère. » Ajouta-t-il, ses mains s’affairant à caresser son corps, désirant la faire frémir autant qu’elle le faisait rien qu’en le regardant avec cette intensité presque palpable du bout des doigts, leurs âmes se liant finalement au détour de cette étreinte qu’il voulait voir durer éternellement. « Me lâche jamais mon coeur. J’ai pas envie de vivre sans toi, ça serait pas moi tout ça… » Lâcha-t-il, entre deux gémissements qu’il cherchait tant bien que mal à réprimer, ses coups de rein se voulant de plus en plus persistants, plus accentués dans l’espoir de la voir crouler sous le plaisir. « J’veux pas qu’il y ait de limites amour, j’veux qu’on s’aime sans compter. Je ferai jamais dans la demi-mesure avec toi, j’te veux toute entière. » Murmura-t-il, sa bouche tout près de son oreille. Il se mordit fortement la lèvre alors qu’il atteignit à son tour le point culminant de son plaisir, éteignant son dernier soupir dans le cou de sa petite-amie qu’il dévora pour lui laisser une trace rouge sur la peau, récupérant peu à peu le souffle qui lui manquait. Il leva les yeux vers elle, un léger sourire amoureux étirant ses traits comblés, sa main venant remettre en place une de ses mèches de cheveux. « Tant que tu regrettes pas, tout me va. » S’amusa-t-il, espérant qu’elle ne puisse jamais échapper à ces symptômes amoureux dont il était également victime, se redressant ensuite pour remettre ses vêtements qu’Aelya avait laissé tomber au sol. « C’est pas faux. Mais j’sais très bien que mon cou doit être déjà bien coloré là. » Ajouta-t-il malicieusement, posant un regard tendre sur elle, contemplant lui aussi les quelques rougeurs qu’elle avait sur le corps tandis qu’elle se rhabillait. Il se dirigea vers la sortie après avoir embrassé Aelya, rentrant chez eux pour lui préparer un repas, conscient qu’elle n’avait toujours rien avalé pendant la soirée, elle qui dépensait pourtant énormément d’énergie à chacune de ses nuits de travail. Il esquissa un doux sourire en la sentant arriver derrière lui, frémissant à son contact qui lui manquait à chaque instant, incapable de s’en voir rassasié. « J’pense à moi amour. Mais je pense à toi d’abord, c’est normal. » Ajouta-t-il amoureusement, caressant son bras alors qu’Aelya l’enlaça dans le dos, Niels cherchant des arguments pour justifier ses gestes qui étaient plus que naturels, lui qui donnerait sa vie à Aelya s’il le fallait. « Justement, on devrait être encore plus souvent ensemble. J’aime bien nos vacances à nous, même si c’est un week-end dans notre appart’. » S’amusa-t-il, conscient qu’ils se contentaient souvent du minimum pour être heureux, le simple fait d’être ensemble parvenant à leur suffire. Il se retourna vers elle, lui faisant face alors qu’il arborait ce regard empli d’amour et de tendresse, uniquement voué à la femme de ses rêves, l’enlaçant contre lui, assoiffé d’affection. « C’est les meilleurs tes câlins bébé… » Ajouta-t-il, déposant un baiser sur sa joue avant de retrouver son regard. « Comme tu veux mon amour, c’est pas l’endroit le plus joyeux pour se retrouver, mais je dirais jamais non à un petit peu plus de temps avec toi. » Souffla-t-il, enjoué à l’idée de savoir qu’elle viendrait lui rendre visite sur son lieu de travail, parce-qu’il passerait sa journée à lui envoyer des messages, comme à son habitude, dans l’espoir de faire taire le manque qui le prenait aux tripes dés qu’il se retrouvait loin d’elle. Il termina de lui préparer son plat, lui amenant son assiette jusque dans le salon, souriant avec amusement à ses mots joueurs. « C’est pas faux… T’es délicieuse en même temps, c’est pas de ma faute. » Dit-il, l’air séducteur et joueur, levant les yeux au ciel en entendant son chantage. « Tu sais trop me parler toi. » Répondit-il, faisant mine d’être exaspéré, tendant le visage vers elle pour lui piquer une bouchée, hochant la tête. « C’est vrai que c’est bon, j’suis vraiment doué quand même. » Souffla-t-il, exagérant sa réaction en faisant mine de se lancer des fleurs, avant de rire. Il la regarda manger, lui faisant les yeux doux sans même s’en rendre compte, complètement subjugué par elle. « T’es vraiment trop belle mon bébé. » Souffla-t-il, plongeant ses lèvres dans son cou pour la taquiner un peu, remontant progressivement jusqu’à son oreille où il mordit son lobe. « Si j’ai faim pendant la nuit… tu me laisseras te grignoter encore ? »

__________________________

fade into you
i wanna give you wild love, the kind that never slows down. i wanna take you high up, let our hearts be the only sound. i wanna go where the lights burn low and you're only mine.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 5422
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,crack, icons), astra (sign).
STATUT : tombe amoureuse à chaque fois qu'elle croise son regard. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMer 27 Nov 2019 - 12:02

Elle ne croyait qu'en eux parce que son monde tomberait en morceaux s'ils n'étaient plus ensemble, et Aelya avait pu l'expérimenter à quelques reprises déjà quand il s'étaient souvent déchirés dans le fracas de leurs coeurs meurtris. Ce n'était pas seulement son organe qu'on lui arrachait en ces instants, c'était son être tout entier qui se démantelait dans les ténèbres qui l'enveloppaient, aspirant tous les sourires inscrits dans leurs souvenirs en commun. Elle n'avancerait jamais sans lui, c'était aussi simple que ça, et malgré ses efforts, elle percevait bien qu'elle tanguait au bord du vide sans la pièce maitresse à son bonheur qu'elle voulait également s'approprier pour l'éternité.

- J'ai peur de rien quand t'es là. Ma seule crainte c'est que je te retrouve plus, avoua-t-elle, consciente qu'elle pouvait devenir une vraie force de la nature s'il était là, comme d'une âme mourante s'il disparaissait, s'imprégnant de son toucher incomparable qui l'incita à lier leurs corps ensemble, sa seule manière de se sentir complète, Aelya qui ne pouvait pas résister à l'appel de sa peau contre la sienne. Maintenant je t'ai trouvé, je te lâche plus, t'es mon trésor, répondit-elle, sa voix baignée dans la passion et l'amour entre les gémissements qu'elle essayait de contenir sous la vague de plaisir qu'il administrait dans ses coups de reins. Je t'interdis de faire dans la demi-mesure avec moi, j'veux jamais qu'on se retienne de trop s'aimer mon amour, t'es vraiment tout pour moi, souffla-t-elle entre deux expirations bruyantes, son corps épousant parfaitement les courbes du sien, approfondissant leur échange survolté alors que sa température corporelle augmenta de plus belle en sentant son souffle dans son oreille, Aelya tendant la nuque pour lui laisser l'accès à son cou tandis qu'elle atteignit le paroxysme de son plaisir dans un soupir qui s'échoua tout près de son oreille, retrouvant bien vite la profondeur de son regard qui la faisait encore fondre, le coeur toujours à la renverse sous l'effet de son charme. Je regretterai jamais d'être amoureuse du plus bel homme de la Terre qui est aussi mon meilleur coup... S'amusa-t-elle, charmeuse, attrapant ses lèvres pour l'embrasser avant de se redresser. Ouais, on dirait que ta copine est un vrai vampire... Rigola-t-elle en regardant les traces violacées qu'il avait dans le cou, et qui rappelaient sans doute les siennes.

Elle le laissa partir presque à contre coeur, détestant de passer ne serait-ce qu'une seconde sans son contact qui lui manquait déjà trop alors qu'elle décida elle aussi de prendre la route pour rentrer après avoir fermé le club, s'infiltrant bien vite dans la cuisine pour le voir prendre encore une fois soin d'elle.

- T'es adorable mon bébé d'amour, t'es trop doué pour me faire craquer,
lança-t-elle, laissant ses mains caresser son torse en l'enlaçant dans son dos, consciente qu'il n'y avait rien qui la faisait plus rêver que de tout simplement être n'importe où avec lui. J'ai juste besoin d'être avec toi... Je préfère voyager dans notre appart mais qu'on soit ensemble, que voyager seule dans des endroits magnifiques mais sans toi, admit-elle amoureusement, resserrant son étreinte autour de lui alors qu'elle pensait déjà à leur voyage à venir, désirant se retrouver pleinement avec lui, sans limite, le laissant la confronter de son regard amoureux auquel le sien lui répondait dans la même tendresse. Faut bien les meilleurs calins pour la personne que j'aime le plus au monde... Murmura-t-elle, accablée par tout l'amour qu'elle possédait, savourant son doux baiser sur sa joue. Ca m'est égal de l'endroit bébé, tout me convient tant que c'est pour t'avoir un peu plus... Ma journée de travail va bien commencer si je peux te voir avant, avança-t-elle, les yeux lumineux, rassurée à l'idée qu'elle puisse rapidement le retrouver malgré leur séparation le lendemain au réveil, Aelya peinant à gérer leur distance qu'elle tentait de maitriser dans l'envoi compulsif de textos.

Elle le suivit jusque dans le salon, s'intéressant au plat qu'il venait de lui préparer, Aelya souriant à sa réponse.

- J'ai carrément envie de rester ta gourmandise préférée,
lança-t-elle, joueuse, rigolant légèrement à sa réaction faussement agacée devant son chantage, elle qui avait déjà commencé à goûter son plat, et qui voulait l'inciter dans la même démarche. Tu me fais rager avec tes millions de talents toi, le taquina-t-elle amoureusement, continuant à picorer dans son assiette, frémissant d'amour sous l'effet de son regard tendre qu'elle sentait sur elle. Bébé... S'amusa-t-elle, attendrie par ses mots et par la douceur de ses lèvres dans son cou, soufflant profondément quand il mordit son lobe. Tu peux me grignoter quand tu veux mon coeur... Peut-être bien que je pourrais t'affamer juste pour que tu me grignotes un peu plus, parce que j'adore ça moi, répondit-elle, le regard assombrit par son attirance qui ne cesserait jamais. J'aurais vraiment besoin d'une douche froide à chaque fois que je pense à toi... Mais là déjà j'ai très envie que tu me déshabilles, lança-t-elle, terminant son plat, désirant l'attirer contre elle, sous l'eau, pour mieux se coller à lui.

__________________________



you're my drug.
every time she laughs, she hopes he's watching it. not so that he sees she's happy, but that maybe, just maybe... he'll fall for her smile just as hard as she fell for his.   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya En ligne
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 5189
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/aelya ♡ (av, crack, icons) ; solosands (sign)
STATUT : what's meant to be will always find a way (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMer 27 Nov 2019 - 21:33

Il s’était regardé sombrer lors de leur dernière séparation, peinant à croire qu’Aelya finirait par épouser Evan et que lui finirait au bras de cette femme qu’il n’avait jamais aimé comme il pouvait aimer Aelya. L’idée même de savoir qu’ils ne s’endormirait, ni se réveillerait tous les matins avec elle lui donnait l’impression de suffoquer, Niels refusant d’admettre qu’ils puissent finir leur vie l’un sans l’autre. Parce-qu’elle était son désir le plus profond, la seule pour qui il donnerait sa vie entière, convaincu qu’il n’était voué qu’à ça, qu’à l’aimer profondément d’un amour pur et sincère.  « Tu me retrouveras toujours, même à l’autre bout du monde. Y’a rien qui nous tiendra éloignés bébé. » Souffla-t-il, rassurant, gardant son optimisme avant qu’elle puisse y puiser tout son espoir, celui d’une vie qu’ils rêvaient de construire ensemble. « T’as pas intérêt de partir… De toute façon, j’te laisserais jamais tranquille. » Souffla-t-il, entre deux gémissements qu’il se tuait à contrôler, s’aidant de ses baisers pour éteindre son souffle tourmenté par le plaisir. Il esquissa un sourire à ses mots, venant caler son front contre le sien alors qu’il accélérait considérablement le rythme de ses coups de rein, interceptant ses soupirs qui le rendaient fou. « J’me retiendrai jamais. Je t’aime, je t’aime, je t’aime. » Lâcha-t-il, déposant un léger baiser sur ses lèvres entre chacune de ses déclarations d’amour, gardant fermement le corps d’Aelya conte le sien jusqu’au point de non retour où il explosa contre elle, son coeur rejoignant le sien alors qu’il expira son dernier soupir contre sa peau. « Bizarrement, j’aime bien quand tu le précises ça… » Ajouta-t-il malicieusement, son regard brillant de bonheur alors qu’il la contemplait avec ce même air amoureux, répondant rapidement à son baiser. « On dirait ouais… Ça va que j’y suis habitué. » S’amusa-t-il, jetant un coup d’oeil aux traces qu’elle portait aussi, se rendant compte qu’ils étaient incorrigibles à ce niveau-là, eux qui adoraient se montrer combien ils s’aimaient et combien ils refusaient de laisser l’opportunité aux autres âmes de s’approcher d’eux. Il se faufila dans sa voiture pour rejoindre leur appartement, désireux de prendre soin d’elle lorsqu’elle rentrerait à son tour, Niels ressentant toujours l’envie de la voir se reposer après les soirées plus que mouvementées qu’elle vivait au club. Il sentit son corps frissonner en la percevant dans son dos, justifiant son geste qui était plus que naturel à ses yeux, conscient qu’elle aurait certainement fait la même chose pour lui si les rôles avaient été inversés. « J’fais pas grand chose amour. J’veux juste que tu te sentes bien. » Ajouta-t-il tendrement, appréciant les caresses qu’elle lui laissait sur le torse alors qu’il s’affairait à terminer son plat qu’il cuisinait. « Moi aussi bébé… J’veux pas être sans toi, jamais. Ça aurait aucun intérêt de partir à l’aventure sans que tu sois avec moi. » Finit-il par dire, se retournant vers elle pour l’enlacer tendrement, réconforté par sa tendresse et la chaleur qui se dégageait d’elle. « C’est vrai ça. Tu devrais d’ailleurs jamais passer une seule journée sans lui faire de câlins. » Renchérit-il, la taquinant en reprenant ses mots, ses lèvres venant caresser sa joue alors qu’il comprenait qu’elle avait l’intention de venir le voir à l’hôpital dés le lendemain. « J’ferai en sorte que tu repartes en forme mon bébé… On pourra aller se poser dans une chambre si tu veux. » Ajouta-t-il l’air de rien, captant son regard de manière joueuse, se pinçant légèrement la lèvre. Il savait combien le manque pouvait leur ruiner le moral, Niels qui se voyait tous les jours de la semaine accablé par cette sensation qui le prenait aux tripes et à cause de laquelle il se sentait incomplet. Il regagna le salon avec Aelya, souriant à sa remarque malicieuse en arquant un sourcil. « Y’a rien qui me fait plus envie que toi de toute façon. T’as pas trop de compétition sur ce plan-là. » S’amusa-t-il, jouant habilement avec les mots alors qu’il céda rapidement à son chantage, conscient qu’elle ne l’aurait de toute façon pas lâché avant qu’il ne prenne une bouchée de son plat. « Ils sont que pour toi mes talents pourtant… » Il lui lança un clin d’oeil, se retrouvant bien vite à la regarder de manière profondément amoureuse, comme il en avait toujours l’habitude, sans même parvenir à se contrôler, ses lèvres venant se réfugier dans son cou alors qu’elle n’avait pas encore fini son plat. « T’es sûre de toi… ? T’as pas peur que j’sois justement un peu trop affamé ? » Souffla-t-il, captant son regard qui semblait tout autant embrasé que le sien. « J’ai très envie de te déshabiller aussi. Tu sais à quel point j’aime que tu sois toute nue contre moi. » Murmura-t-il, continuant à la tourmenter, jouant avec la proximité de son souffle près de son oreille, ses lèvres effleurant sa mâchoire avant de se rapprocher de ses lèvres, Niels décidant finalement de se redresser vivement avant de lui céder. « Bon j’vais à la douche, tu me rejoins quand t’as fini bébé. » Dit-il l’air de rien, cherchant à faire naître une certaine frustration dans son corps, se débarrassant de son t-shirt devant ses yeux avant de prendre la direction de la douche où il s’infiltra, laissant l’eau chaude couler sur son corps qui n’attendait que de sentir celui d’Aelya.

__________________________

fade into you
i wanna give you wild love, the kind that never slows down. i wanna take you high up, let our hearts be the only sound. i wanna go where the lights burn low and you're only mine.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 5422
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,crack, icons), astra (sign).
STATUT : tombe amoureuse à chaque fois qu'elle croise son regard. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 EmptyMer 27 Nov 2019 - 22:57

Elle peinait à supporter la brûlure de son manque à lui, liée à la distance que leurs contraintes leur imposaient, parce que si Aelya s'écoutait, elle passerait son temps coller à son être, le réchauffant constamment de ses caresses et de ses baisers amoureux qu'elle aimait lui offrir. Elle avait constamment peur de ne jamais pouvoir le retrouver, de ne jamais la voir revenir à ses côtés, elle qui passait son temps à éloigner tout le monde de son trésor par pur égoïsme de l'avoir toujours que pour elle, que à elle.

- Je te chercherais partout de toute façon, avoua-t-elle amoureusement, sachant que rien ni personne ne pouvait la tenir définitivement éloignée de son âme-sœur, Aelya se sentant capable de parcourir le monde entier s'il ne s'agissait que de pouvoir le retrouver. Le fais jamais bébé... J'aime bien savoir que tu vas m'embêter toute ma vie, s'amusa-t-elle, ses soupirs se mêlant au sien sous l'effet du désir explosif qui continuait de s'étendre dans leur liaison, Aelya se délectant de l'intimité produite par son front contre le sien, son corps percutant le sien amoureusement, le cœur à la renverse sous ses mots. Je t'aime, je t'aime, je t'aime, répéta-t-elle, reproduisant ses baisers immiscés entre chaque déclaration, Aelya désirant lui faire comprendre qu'ils seraient toujours sur la même longueur d'ondes, ses courbes effleurant fiévreusement les siennes jusqu'à l'explosion de son plaisir qu'elle éteignit dans un dernier soupir bruyant, une vague de détente la submergeant, Aelya venant mordre sa lèvre de manière joueuse suite à sa remarque, appréciant lui faire des compliments. J'suis une victime aussi dans cette histoire, lâcha-t-elle, amusée, faisant référence à ses marques qui parsemaient sûrement son cou, son regard défilant sur sa peau le lui confirmant.

Elle le laissa partir en premier, pressant le pas pour retrouver le plus possible son amour qui avait pris de l'avance, détestant l'idée de trop traîner alors que l'heure tournait, Aelya se réfugiant rapidement dans son dos quand elle le trouva dans la cuisine à cuisiner pour elle.

- C'est réussi bébé. Je me sens vraiment bien grâce à toi, ajouta-t-elle amoureusement, consciente qu'il avait égayé sa vie entière rien que par sa seule présence, ses bras l'entourant tendrement. J'veux vivre toutes mes plus belles aventures qu'avec toi, je t'attendrais même pour vivre tout court. Sans toi, ça vaut pas le coup, renchérit-elle, le ton animé par son affection impérissable, détaillant ses traits magnifiques quand il lui fit face, sa réponse teintant son visage d'amusement. Je crois pas avoir déjà passé volontairement une journée sans le câliner, il me rend faible, avança-t-elle, joueuse, son regard s'assombrissant de désir sous les images brûlantes qu'il dispersait dans sa tête. On pourrait ouais. Tu pourrais m'osculter, vaut mieux prévenir que guérir, se justifia-t-elle, amusée, regardant de manière envieuse sa lèvre inférieure qu'il pinça.

Elle n'était jamais rassasiée de sa peau, de lui tout court, Aelya n'ayant plus que du temps libre pour le consacrer à sa muse, à l'homme qui représentait sa vie. Elle le suivit dans le salon, commençant à se délecter de son repas en le cherchant de manière malicieuse, un sourire en coin s'immiscant sur ses lèvres.

- De toute façon, je suis prête à détruire toute genre de concurrences moi, lança-t-elle en lui envoyant un clin d'œil, consciente qu'elle était capable de beaucoup tout ça pour se l'approprier encore plus, le regardant goûter à son plat. Je suis trop chanceuse, je le remarque tous les jours, répondit-elle, le regard amoureux, sentant le sien parcourir son visage avant de frissonner au doux contact de ses lèvres dans son cou, se délectant de son souffle chaud qui caressait sa peau. J'ai peur de rien avec toi, surtout pas de ta sauvagerie, répondit-elle, ses yeux pétillants de désir. Et moi tu sais à quel point j'aime être nue contre toi, que tu me caresses... Le tenta-t-elle de manière enjoleuse, la respiration soudainement troublée par leur proximité, Aelya fermant les yeux en sentant le trajet de ses lèvres, valsant de son cou à sa mâchoire, son souffle caressant doucement sa bouche, prête à s'abandonner à lui, avant que sa réponse ne lui fasse ouvrir les yeux, Aelya détaillant son torse qu'il dénuda, la frustration brûlant dans ses veines alors qu'elle plissa les lèvres.

Elle s'affaira à débarrasser son assiette en le voyant s'éclipser sous l'eau chaude, la brune venant rapidement le rejoindre après avoir retiré ses habits. Elle vint se placer derrière lui, ses mains caressant doucement son dos.

- T'es le pire. J'ai plus envie de toi du coup puisque tu m'as trop fait attendre, lança-t-elle, prenant un air faussement las et indifférente, passant son corps sous l'eau brûlante.

__________________________



you're my drug.
every time she laughs, she hopes he's watching it. not so that he sees she's happy, but that maybe, just maybe... he'll fall for her smile just as hard as she fell for his.   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya En ligne
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 5189
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/aelya ♡ (av, crack, icons) ; solosands (sign)
STATUT : what's meant to be will always find a way (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 EmptyJeu 28 Nov 2019 - 20:03

S’il avait pu choisir, il aurait évidemment passé ses jours entiers à être avec elle, parce-qu’il n’y avait rien de plus idyllique que de se perdre contre elle, de goûter à cet amour qu’elle ne se retenait jamais de lui donner. Si leurs retrouvailles s’établissaient tous les jours après la fin de leurs services respectifs, Niels savait combien le manque le faisait flancher, comme s’il avait toujours peur de ne pas avoir assez de temps pour elle, pour l’aimer comme il le souhaitait. Il sentit son coeur battre plus fort à cet échange de mots doux qui semblaient être les plus beaux et les plus réconfortants du monde, Aelya le touchant en plein coeur à chaque fois qu’elle laissait parler son amour. « J’te le promets. Je serai toujours là pour t’embêter mon amour. Ta vie serait trop tranquille si t’avais pas un emmerdeur comme moi. » Souffla-t-il avec amusement, se mordant la lèvre alors qu’ils continuaient de danser l’un contre l’autre, le plaisir s’immisçant en masse dans ses veines. Il lui murmura la sincérité de son amour, frémissant à ses réponses aussi douces que la caresse d’une plume, Niels qui se délectait de ses baisers dont il raffolait. Ils finirent tous les deux par atteindre l’apogée de leur plaisir, se rendant compte combien leur alchimie était forte, indestructible, leurs corps collés comme des aimants. « Une victime très très sexy alors. » S’amusa-t-il, ses yeux la dévorant de tout son long alors qu’ils se rhabillaient, se quittant en se faisant la promesse de se retrouver le plus vite possible, Niels ne supportant jamais de devoir s’éloigner d’elle trop longtemps. Il s’affaira dans la cuisine à lui préparer un plat, la sentant arriver avec une tendresse infinie dans son dos, souriant à ses mots qui confirmaient son désir le plus profond. « T’as interdiction de partir sans moi mon bébé… J’ai trop envie qu’on découvre tout ça ensemble, même si on a un bébé un jour, on fera ça tous les trois. » Souffla-t-il, le regard illuminé par les images qu’il avait en tête, se retournant finalement vers elle pour profiter de son étreinte, ses bras la recouvrant pour la garder contre lui. « Il va continuer à le faire, il raffole de tes câlins. » Souffla-t-il, déposant un léger baiser dans son cou avant de se redresser, l’esprit égayé par les images qu’elle faisait naître dans sa tête avec malice, Aelya réussissant toujours à lui faire tourner la tête. « T’as raison, pour une fois, on va pas prendre de risque. Je m’occuperai de toi bien comme il faut. » S’amusa-t-il, lui faisant un clin d’oeil plein de malice et de sous-entendus avant de retrouver le salon pour s’installer, ses yeux rivés sur Aelya qui dégustait son plat. « T’es une vraie tornade quand tu veux toi. » Admit-il, conscient qu’elle était capable de tout, même du pire, pour le garder lui, de la même manière que lui qui n’accepterait jamais de voir la menace s’approcher d’eux. Il fondit à ses mots suivants, elle qui avait toujours un mot pour le complimenter, Niels ne s’étant jamais aussi senti important et spécial que depuis qu’il connaissait Aelya. « J’ai une copine qui me fait toujours plein de compliments, c’est moi qui suis chanceux dans l’histoire. » Souffla-t-il, s’approchant d’elle, incapable de résister à son envie de lui donner de l’amour par le biais de ses baisers, ses lèvres venant parsemer de la douceur dans son cou, avant d’être bien plus taquines en mordillant son lobe. « Peut-être que tu devrais finalement… » Lâcha-t-il, le regard empreint de défi, ses iris s’assombrissant à ses propos suivants alors qu’il détailla son corps tout près du sien, continuant à la tourmenter de la meilleure des façons, l’atmosphère se réchauffant de plus en plus avant qu’il ne décide de se redresser subitement, mettant fin au petit jeu qui se déroulait entre eux. Il fit exprès de commencer à se dénuder devant elle, cherchant à inscrire de la frustration dans son corps pour l’attirer dans ses filets, Niels rejoignant la douche l’air de rien. Il laissa l’eau réchauffer sa peau, esquissant un sourire en sentant Aelya arriver dans son dos et évoquer sa frustration, frémissant à ses caresses. « Tu vas pas me bouder quand même, si… ? » Dit-il en se retournant, faisant mine de se plaindre, son regard retrouvant le sien. « Qu’est-ce que je dois faire pour me faire pardonner ? » Souffla-t-il, presque innocemment, encadrant son visage entre ses mains pour déposer des baisers sur ses lèvres et toutes les zones qu’il pouvait atteindre.

__________________________

fade into you
i wanna give you wild love, the kind that never slows down. i wanna take you high up, let our hearts be the only sound. i wanna go where the lights burn low and you're only mine.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 5422
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,crack, icons), astra (sign).
STATUT : tombe amoureuse à chaque fois qu'elle croise son regard. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 EmptyVen 29 Nov 2019 - 9:07

Elle ne voyait aucun avenir sans l'effervescence de leur relation qui la nourrissait d'émotions, Aelya reprenant les couleurs d'une vie qui avait été autrefois monochrome, Niels lui permettant d'embellir son quotidien grâce à sa tendre présence qu'elle ne partageait pas, qu'elle ne donnerait pas, peinant déjà à se satisfaire du temps qui leur était constamment volé malgré eux. C'était frustrant de ne pas pouvoir le garder contre son cœur dont ses battements s'envolaient pour le sien, ça l'était encore plus quand ça se comptait en heures de travail, Aelya tentant de canaliser sa jalousie mise à mal par toutes les femmes qui l'entouraient à l'hôpital.

- Ça me ferait flipper une vie trop tranquille sans toi, ça me stresserait même d'avoir moins ton bazar à ranger,
s'amusa-t-elle en plaisantant, ondulant contre lui de manière passionnée, leurs mots doux se déployant tout autour d'eux, comme d'une aura brûlante et apaisante, Aelya sentant ses fêlures cicatriser dans les flammes de son attirance ardente, jusqu'à l'atteinte du plaisir du plus pur qu'ils partagèrent dans un dernier soupir, la brune frissonnant sous l'effet de la détente qui fit suite, son cœur battant un rythme effréné. Qui se laisse martyriser que par une seule personne, ajouta-t-elle, amusée, replaçant sa robe sur ses courbes tout en se délectant de la vision de son amour avant qu'elle ne le laisse s'échapper de son champ de vision, le rejoignant rapidement à l'appartement où il cuisinait pour elle, faisant palpiter son cœur dans cette attention qui la toucherait tout le temps. On se lâchera pas, on sera la meilleure équipe qui soit, et moi j'vais tout visiter avec toi, j'vais tout accomplir avec toi, assura-t-elle tendrement, bercée par ses ambitions qui réchauffaient son âme, étreignant Niels qui vint lui faire face, elle qui n'était jamais prête à le lâcher ne serait-ce que de quelques centimètres. Tout le monde a toujours raffolé de mes câlins... Lança-t-elle d'une voix taquine pour légèrement irriter sa jalousie, s'amusant des images qu'elle dispersait dans son esprit à l'évocation de leur retrouvaille le lendemain, un sourire en soin s'immisçant sur ses lèvres. J'attends que ça. Parce que demain tu me feras surement trop tourner la tête et j'pense pas que ce soit très sage de me laisser partir comme ça, avança-t-elle, le regard séducteur valsant entre ses lèvres et ses yeux avant de rejoindre le salon, Aelya dégustant son plat. Et cette tornade elle est qu'à toi et elle veut juste te protéger, sourit-elle, consciente qu'elle pouvait tout ravager sur son passage pour simplement mieux retrouver Niels, lui qu'elle ne cessait de vouloir contre elle, détestant l'idée même de le partager parce qu'elle peinait déjà à faire taire le manque lorsqu'ils étaient séparés quelques minutes, appréciant ses mots qui firent suite à ses compliments, Aelya qui en avait toujours trop à dire au sujet de son amour qu'elle admirait plus que tout. Tu le mérites en même temps, j'aime trop te rappeler à quel point t'es spécial. T'as changé ma vie, avoua-t-elle doucement, tendant la nuque pour laisser ses lèvres caresser son cou, Aelya sentant un long frisson la traverser à mesure qu'il remontait jusqu'à son oreille, lui donnant l'envie de plaquer son corps contre le sien à son murmure qui la tentait, avant qu'il ne rompe l'attraction de leur jeu en faisant exprès de s'éloigner d'elle, décimant un vent de frustration entre eux alors qu'elle le regarda se déshabiller, ses courbes masculines appelant son coeur à frémir.

Elle le suivit rapidement dans la salle de bain alors qu'il était déjà sous l'eau chaude, Aelya se délestant de ses vêtements pour se laisser attirer contre son dos qu'elle parsemait de caresses, troublée par son charme hypnotique auquel elle ne voulait pas céder tout de suite.

- Bien sûr que si j'vais bouder,
affirma-t-elle, feignant un air faussement las quand il se retourna pour lui faire face, se forçant à ne pas sourire sous l'effet des vives pressions qu'il laissait sur son visage encadré entre ses mains. Y'a rien qui marchera, t'as plus le droit de me grignoter si t'as faim. Dommage parce que j'avais très envie, t'as tout gâché, lança-t-elle, prenant un air nonchalant avant de passer du savon sur son corps, ses mains glissant sur ses courbes en insistant sur ses attributs féminins, son regard ne lâchant pas le sien pour le tourmenter. Bon, t'as quand même toujours le droit à ton massage. Parce que j'suis gentille et que ton plat était très bon, s'amusa-t-elle légèrement.

__________________________



you're my drug.
every time she laughs, she hopes he's watching it. not so that he sees she's happy, but that maybe, just maybe... he'll fall for her smile just as hard as she fell for his.   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya En ligne
me, myself & i
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: i can't escape the way i love you (aelya) -hot-    i can't escape the way i love you (aelya) -hot- - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
i can't escape the way i love you (aelya) -hot-
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District-
Sauter vers: