AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
en ce moment à bowen
Ce vendredi 14 février, Bowen a mis à disposition un énorme complexe, et bien plus encore, contenant des tas d'activités diverses et variées pour les couples, les célibataires ou tout simplement les amis.
» rendez-vous ici pour plus d'infos.
Notre blog The Writers cartonne et fait couler presque plus de larmes que d'encre. Mais, même si c'est un succès, nous aimons également quand c'est VOUS qui contribuez à sa réussite. Alors n'hésitez pas à nous envoyer vos rumeurs juste ici.

Partagez
 

 Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Zelda M. McGuiness
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes:
Zelda M. McGuiness
MESSAGES : 579
ICI DEPUIS : 20/10/2016
CRÉDITS : BLINDNESS ♣ tumblr
COMPTES : Nop
STATUT : Mère célibataire d'une petite Lara, ange qui m'a percuté de plein cœur
membres du mois
MessageSujet: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) EmptyMar 17 Déc 2019 - 17:33


Conchobáhr & Zelda
Un homme tambourine à une porte d'appartement. Il tambourine du poing. Il est tôt. Très tôt. 7h15 du matin. Il continuera jusqu'à ce que cette porte s'ouvre. Et elle finit par s'ouvrir sur un Conchobáhr sans doute épuisé. Mais l'homme en a rien à faire « Enfiles un calbut et vite. Ya une urgence » ordonne-t-il. Les sourcils froncés, le patriarche des McGuiness toise l'homme « Bon, tu t'grouilles oui ? Ya Zelda qui un soucis et t'es concerné ! » engueule-t-il sans ménagement, le doigt accusateur pointé sur lui.

8 décembre. 2 jours après l'anniversaire de Zelda, les McGuiness se sont retrouvés pour fêter ses 29 ans dans la maison de Jason et ses enfants. Willow a ainsi pu présenter sa petite amie, une adorable jeune femme du nom de Lysanna. Elles allaient bien ensemble. Zelda était heureuse avec sa famille. Elle était en train de revivre tout doucement. Elle avait soufflé ses bougies. Ils ont tous pris un peu de gâteau. Zelda en a prit un petit morceau prétextant des maux de ventre à répétition. Sans doute la mauvaise période qui a décidé de jouer au punching-ball avec ses ovaires. Elle s'était ensuite levée pour aider son frère à mettre les assiettes dans la salle de bain, mais c'est là que le drama est arrivé et que tout s'est trop rapidement passé. Elle est tombée au sol, comme si son ventre avait décidé de la déchirer. Il y avait des hurlements. Willow et Lysanna se sont chargées des enfants et d'appeler les secours. Jason est parti avec Zelda. Il était là ... quand c'est arrivé.



***


Les deux hommes sont dans la voiture. Jason ne lui a rien dit et ne répond à aucunes questions. La seule chose qu'il lui a dite c'est « Si tu continues à poser 36 000 questions, j'te tire une balle dans l'crâne et je cache ton corps » oui en parfait flic, il est capable même du pire. Et venant de mon frère, ça ne m'étonnes pas du tout. La porte s'ouvre, Jason entre « Il est là » dit il d'un ton autoritaire. Il entre. Jason est entre nous et soupire. Là, il passe sa main sur son visage « Maintenant vous arrêtez d'être deux gosses et réglez ça entre adulte. Je rentre j'suis crevé. Et TOI » il me point du doigt, j'évite son regard tremblante, et me cache sous la couette, tournant le dos aux deux hommes « T'arrêtes d'être une tête de con » sur ces mots, il sort, claquant la porte.

Je ne voulais pas qu'il soit là. Je ne veux pas qu'il soit là. J'ai l'impression d'être une enfant. Jason m'a dit, juste après que ça s'est passé qu'il ramènerait Concho, par la peau du cul s'il le faut, mais il le ferait. J'ai hurlé, je ne voulais pas, il a aussi hurlé, plus fort, et me suis cachée sous ma couette. Il est flippant Jason quand il joue les grands frères pas contents. Je voulais que Willow soit là, mais elle s'occupait ds gamins et sa copine est rentrée chez elle. D'habitude, elle aurait tout géré de la manière la plus douce qu'il soit. Mais à croire qu'il fallait que Jason débarque comme un tank pour nous écraser et nous râler dessus.

Je reste là. Couchée. Quelques instants. Recroquevillée. Mais il faut que j'en sorte, les machins me font mal et je respire pas sous cette couette. Donc, je me mets assise «  T'as une chance de sortir, mais Jay est sans doute derrière la porte à te donner un coup de pied dans le bide pour que tu restes ici » fis je en soupirant. Je croise les bras et soupire. Je sais pas si Jay lui a dit quelque chose, j'ai l'impression que ..... non. Pour moi, ce qu'il se passe là, c'est totalement irréaliste. Je n'ai pas dormi de la nuit, j'ai l'air pâle, faible, fatiguée et épuisée. Je suis tout ça à la fois. Je suis sous morphine et anxiolytique, ça m'aide à supporter ... ce qu'il s'est passé. Mon regard est vide, mon dos est voûté. Faites que ce ne soit qu'un cauchemar ... un très très mauvais cauchemar.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr |



__________________________



zelda & lara
« you're my child of surprise »
(c)endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Conchobáhr Rosenbach
me, myself & i
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1810
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : DRAÍOCHTA (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo
STATUT : papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda, mais forever alone
adm h
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) EmptyJeu 19 Déc 2019 - 1:32

C’est en sursaut que je me réveillai en entendant tambouriner à la porte du #17. Assez fort pour réveiller tout le monde dans le logement, oui, et c’est exactement ce qui se produisit. Bon, tout le monde, ce n’était plus que Florian et moi, mais quand même, quand je sortis de ma chambre je le vis aussi ouvrir la porte de la sienne, confus. « J’vais voir qui c’est ce malade. » Parce que pour frapper comme ça à une heure pareille, un dimanche, il fallait avoir une bonne raison pour que ça passe. C’était peut-être Freja ou Tahlia qui avaient oublié un truc, mais elles avaient encore leur clé alors je me doutais que ce n’était pas une ou l’autre. Quelle ne fut pas ma surprise de tomber nez à nez avec Jason, en ouvrant. Jason, le frère de Zelda. Jason, celui qui me détestait sans doute maintenant que j’avais brisé le cœur de sa sœur deux fois plutôt qu’une, avec mes conneries. « Urgence ? » Demandais-je, encore à moitié endormi malgré mon cœur qui battait la chamade, autant en raison de ce réveil précipité que de la tête que mon ancien beau-frère faisait. « Qu’est-ce qui s’est passé ? » Demandais-je quand il évoqua le souci de Zelda. Je ne voyais pas en quoi j’étais particulièrement concerné mais peu importait, parce que s’il lui était arrivé quelque chose alors je me sentais évidemment impliqué. Nous n’étions peut-être plus ensemble, mais Zelda demeurait une personne importante à ma vie. Les derniers mois de silence n’avaient rien changé à l’affection que je lui portais, même si ce n’était pas l’amour d’avant. « Florian, je dois partir ! Désolé pour le réveil brusque ! » Dis-je à mon colocataire après être retourné à ma chambre en vitesse pour m’habiller. Au diable l’hygiène et l’appétit, je comprenais qu’il n’y avait pas de temps pour ça. Une fois dans la voiture de Jason, je le mitraillai de questions auxquelles il ne voulut pas répondre. Une fois à l’hôpital, je compris que Zelda avait sans doute eu un accident, qu’elle était entre la vie et la mort. Ou elle était gravement malade et n’avait rien voulu me dire en raison de notre rupture. Ou pire encore, son stress post-traumatique était devenu plus fort encore et elle s’était fait quelque chose à elle-même. Par ma faute. Le cœur lourd, je suivis Jason jusqu’à arriver à la chambre de Zelda. Elle était là, allongée, éveillée. Je fronçai les sourcils en entendant son frère. « Régler quoi ? » Demandais-je naïvement, mais encore une fois Jason m’ignora et s’en alla, nous laissant seuls. Je m’approchai de Zelda. « J’vais pas m’enfuir alors que j’ai aucune idée de ce qui se passe. » Je regardai le soluté auquel elle était branchée. « Qu’est-ce qui t’est arrivé, Zeld’ ? » Je la regardai, soucieux.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Zelda M. McGuiness
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes:
Zelda M. McGuiness
MESSAGES : 579
ICI DEPUIS : 20/10/2016
CRÉDITS : BLINDNESS ♣ tumblr
COMPTES : Nop
STATUT : Mère célibataire d'une petite Lara, ange qui m'a percuté de plein cœur
membres du mois
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) EmptyJeu 19 Déc 2019 - 2:07


Conchobáhr & Zelda
Ma tête est lourde. Tout est lourd. Mon esprit est confus. Mon corps est rabougris. je me sens toute flagada. Ailleurs aussi. Je regarde Concho et déglutis. Comment lui dire ce qu'il se passe ? Il n'y a aucune haine dans mon regard juste ... de la peur « je ... j'sais pas » tout est confus. Je secoue la tête et ferme les yeux. Je mets mes mains au niveau des tempes et les masses. Les yeux sont fortement fermés et j'ai de vagues souvenirs ... « je crois qu'il s'est passé un truc » je panique ... j'ai dû mal à respirer, j'ai envie de pleurer, tout ça me semble irréel, comme si, mon corps et mon esprit étaient complètement déconnectés de la réalité. Une porte s'ouvre. Une femme arrive avec ... quelque chose dans les bras. Mon coeur s'arrête, j'inspire, bloque et hurle, tentant de reculer le plus possible « NON !!! NON !!! VOUS APPROCHEZ PAS !!! VOU APPROCHEZ PAS !!! JASON !!!!! » j'hurle le prénom de mon frère de plein poumon et hurle, en essayant de reculer dans le lit, la panique me fait vriller complètement et j'enlève tout ce que je peux enlever comme fils sur mes bras pour me barrer du lit. Je tombe.

Jason entre avec des médecins. On demande à l'infirmière de sortir avec l'enfant qui hurle. Je me débat, cachée dans un coin de la pièce. Mon frère arrive, paniqué, incapable de faire ou dire quoi que ce soit. Il me prend dans ses bras, tente de me calmer, mais je sens ... quelque chose ... me ... piquer ... et .... je ... dors ....


***

Jason porte le corps de Zelda, inconscient, pour le reposer dans le lit. Il déglutis et serre sa mâchoire. On réinstalle les aiguilles sur les bras de Zelda, ainsi que tout le matériel médical. L'homme passe sa main sur son visage, complètement déboussolé. Le médecin sort. Jason regarde Concho « Mec, j'suis désolé ... je pensais qu'elle arriverait à te le dire elle, mais non » il racle sa gorge, l'émotion le gagne, il doit faire face « Ecoutes, je sais qu'entre vous, c'est pas la joie. Ce qu'il se passe entre Zelda et toi, ça vous regarde, mais saches qu'avant ce qu'il s'est passé ce soir, elle commençait à aller mieux » trop de suspense. Jason soupire incapable d'avoir les mots « On fêtait ses 29 ans ... elle est tombée au sol, comme si son ventre allait lui déchirer les entrailles. J'étais avec elle ... jusqu'à la salle d'op' ... ils parlent de déni de grossesse » Jason est bouleversé, il ne pensait pas que ça pouvait exister « T'as une fille ... avec Zelda ... l'enfant que tu as vu ... c'est ... ta fille » le grand frère pose ses mains sur les barreaux des pieds du lits de Zelda, qui dort. Pourquoi tout est si compliqué chez sa petite sœur ?


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr |



__________________________



zelda & lara
« you're my child of surprise »
(c)endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Conchobáhr Rosenbach
me, myself & i
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1810
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : DRAÍOCHTA (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo
STATUT : papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda, mais forever alone
adm h
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) EmptyVen 20 Déc 2019 - 3:26

Elle me regarda, elle déglutit, comme incapable de trouver ses mots, comme incapable de retrouver un fil logique à sa vie. Je m’approchai un peu plus d’elle encore, instinctivement. Elle ne savait pas elle-même ce qu’il s’était passé. Je fronçai les sourcils. Avait-elle oublié ? « Tu t’es cognée à la tête ? » Demandais-je innocemment, cherchant seulement à comprendre la source de ses maux. Cette source se trouvait derrière moi, elle entrait dans les bras d’une infirmière. Mais c’était bien trop gros, bien trop surréaliste, pour que je ne comprenne. Je reculai, de surprise mêlée à la peur de voir Zelda comme ça, lorsqu’elle s’agita dans son lit en repoussant l’infirmière de ses gestes et de ses cris. « Zelda, woh, woh, du calme, tu vas te faire mal. » Elle s’entortillait dans ses filles, elle cognait ses genoux contre les barreaux du lit. Elle régla rapidement ces problèmes en retirant tous les fils de ses bras et en se levant du lit pour se recroqueviller dans un coin de la chambre. Tout ça, sous mon regard terrifié d’incompréhension. Jason se précipita dans la pièce et alla l’enlacer alors qu’un médecin en profitait pour injecter un calmant à la rouquine. Une fois celle-ci reposée dans son lit, Jason se tourna vers moi. C’est là qu’il me largua cette bombe monumentale. Et moi qui croyais que l’année 2019 en avait fini avec moi. J’en arracherais jusqu’à la toute dernière putain de seconde. « Un déni de grossesse ? » Je ne connaissais pas vraiment ce que c’était, pas en profondeur, pas au point de me dire qu’elle n’en avait vraiment eu aucune idée tout au long de sa grossesse. « Mais elle avait même pas de ventre, elle a pas vraiment changé … Comment … Comment ça peut être son enfant ? Notre fille ? » Je regardais dans tous les sens, mais le nouveau-né était déjà reparti vers la pouponnière, sans doute. Je me souvenais qu’elle était toute petite dans les bras de cette employée. « Ça se peut pas … Ça se peut pas. C’est juste même pas possible. » Et je sentis une vague incontrôlable de rire secouer mon corps tout entier. What. The. Fuck.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Zelda M. McGuiness
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes:
Zelda M. McGuiness
MESSAGES : 579
ICI DEPUIS : 20/10/2016
CRÉDITS : BLINDNESS ♣ tumblr
COMPTES : Nop
STATUT : Mère célibataire d'une petite Lara, ange qui m'a percuté de plein cœur
membres du mois
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) EmptyVen 20 Déc 2019 - 16:00


Conchobáhr & Zelda
Les dernières paroles à Concho de Zelda furent « J'aimerais que ce soit ça » et des hurlements sont apparus. Jason est là, face au corps endormi de sa soeur. Elle se réveillera d'ici une demi heure environ. Sa sœur est un nid à problèmes de ce genre et il sait pas comment gérer. Il a besoin que Willow soit là. Qu'elle vienne avec les gosses, ils feront l'échange pour qu'il puisse rentrer chez lui. Il a besoin d'elle ...

Jason s'agite. Il est stressé, angoissé, il sait pas quoi faire ni comment réagir. Ah si ... il aimerait lui péter sa gueule à ce con de Concho qui pose des questions débiles « Un déni de grossesse ça s'voit pas justement ! Ces cons d'médecins l'ont même pas vu s'bébé quand elle était à l'hosto cet été. Ils ont enlevé la balle dans son dos et s'en sont occupés à sauver d'autres vie » Jason s'énerve, rentre dans le alors de Concho sans pression. Le stress est présent. Il a vraiment envie d'lui péter sa gueule, ça le détendra tiens. Mais à la place, il préfère soupirer « Le principe de cette merde c'est que SI c'est possible abruti ! Vous étiez encore ensemble ya 9 mois, sauf si elle t'a trompé et n'insinue surtout pas que ma soeur soit capable de ça ! »

Jason hurle, il s'est approché de Concho en le prenant au col, sans réellement le remarquer, son regard est rempli de colère et de détresse. La porte s'ouvre, une tornade rousse débarque et sépare les deux hommes avec une douceur extrême « Les enfants sont là » dit elle d'un ton calme, qui adoucit Jason « Qu'est ce que tu fais là ? » demande-t-il en fronçant les sourcils  « Tu m'as envoyé un message il y a 1 heure pour que je prenne le relais. Prends les enfants un taxi vous attends. Tout est réglé » dit elle en regardant son aîné qui regarde Zelda  « Hey Jay ... je gère ... ok ? Je m'en occupe maintenant, vas te reposer » elle a prit le visage de son grand frère pour le tourner vers elle. Il déglutis et hoche la tête pour prendre Willow dans ses bras et la serrer fort contre elle « Allez ... Elle a juste accouché, elle va pas mourir. Je suis là maintenant, ça va aller »

Jason lâche sa soeur, regarde Concho et soupire « Désolé bro' » perdu, il lui lance un hochement de tête et s'en va fermant la porte, laissant Willow, Zelda et Concho. Willow soupire et commence à pouffer de rire ... de fatigue ... puis, elle regarde Concho et ... se met à rire et met sa main sur son visage « Pardon ... c'est nerveux mais ... à croire qu'un truc veut pas que vous vous lâchiez tous les deux » elle souffle et se contrôle. Willow s'avance vers sa soeur et lui dépose un baiser sur son front avant de le lui caresser « Allez viens grand dadet, j't'offre un café et après ... on va voir ta fille d'accord ? Ou ... tu veux allez la voir ? » lui demande-t-elle avec un sourire bienveillant et toujours son extrême douceur. Willow c'est le contraire de Jason, c'est celle qui comprend. Mais c'est aussi celle qui sait mettre les mots, elle dit ce qu'elle pense et ne se cache pas. Quand quelque la chiffonne, elle le dit de suite


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr |



__________________________



zelda & lara
« you're my child of surprise »
(c)endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Conchobáhr Rosenbach
me, myself & i
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1810
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : DRAÍOCHTA (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo
STATUT : papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda, mais forever alone
adm h
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) EmptyVen 20 Déc 2019 - 21:29

Il ne me laissait même pas le temps de comprendre, même pas le temps de réaliser, Jason, que déjà ses paroles déferlaient sur moi dans un ouragan de colère trop longtemps gardée. Bien sûr qu’il me détestait, bien sûr qu’il voulait m’étamper dans le mur. Mais dans une telle situation, où bien trop était en jeu, j’aurais préféré qu’il me laisse le temps d’avaler le morceau. Quoique, je ne suis pas certain que je puisse un jour avaler quelque chose qui passait autant de travers. Zelda qui venait d’accoucher de moi ? Mais bordel, elle avait gardé sa petite taille, ou du moins je n’avais pas remarqué qu’elle ait pu prendre du poids dans son ventre. Comment notre fille avait-elle pu survivre là-dans ? C’est ce que je ne comprenais pas, c’est ce qui ne me rentrait pas dans la tête et Jason était là à essayer de me le faire saisir par les manières fortes. Il m’avait pris par le col. Je le repoussai violemment. « Shut the fuck up, Jason. Arrête de m’traiter de tous les noms et d’me prendre pour un débile. Tu viens d’m’annoncer que Zelda vient d’accoucher d’mon enfant, tu peux me laisser le temps d’assimiler un peu ? Fuck ! » Répétais-je, avant d’avoir ces rires nerveux qui me secouaient, tellement cette scène était inimaginable. C’est à ce moment que Willow intervint entre nous deux. Sauvés par la cloche – enfin, Willow n’était pas une cloche. Je les regardai s’éteindre et se calmer, reculant de quelques pas face à cette scène à laquelle je n’appartenais pas. Je me rapprochai de Zelda, et ne lança un regard à Jason que lorsqu’il s’excusa. « Laisse tomber. » Dis-je en détournant le regard. Je n’avais plus envie de rire, ça m’était passé, parce que la réalité frappait. Ce rire nerveux sembla avoir été transmis à Willow, à la place, qui éclata de rire à son tour. Je levai un regard interloqué vers elle. « Ouais bah si Cupidon ou j’sais pas qui pourrait se calmer, un peu, avec ses plans de merde. » Parce qu’avoir un enfant de plus à ma charge, ce n’était pas forcément ce que je m’étais imaginé. Je n’avais presque plus d’argent, Head Ahead avait du mal à tenir avec les maigres subventions du gouvernement. Ma vie état un total flop. « Un café avant. J’ai pas les idées claires. Je suis pas prêt à la voir. » Si Zelda avait fait un déni de grossesse, moi je faisais un genre de déni de paternité.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Zelda M. McGuiness
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes:
Zelda M. McGuiness
MESSAGES : 579
ICI DEPUIS : 20/10/2016
CRÉDITS : BLINDNESS ♣ tumblr
COMPTES : Nop
STATUT : Mère célibataire d'une petite Lara, ange qui m'a percuté de plein cœur
membres du mois
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) EmptyVen 20 Déc 2019 - 22:50


Conchobáhr & Zelda
A croire que Willow sentait quand ça allait péter, puisqu'elle est intervenu pile poil quand les hommes allaient quasiment en venir aux mains. Enfin, surtout Jason qui allait lui casser la, figure, vu le poing qui commençait à s'armer. Willow profita de son départ pour tenter d'apaiser les tensions. Elle sourit doucement et soupire, après avoir rit de nervosité, rire transmis à Concho. Concho qui est pas bien, il était énervé, dans tous ses états, fatigué, interloqué ... bref. Il était pris au dépourvu « t'as une tête de chaton pris entre les phares d'une voiture » dit la rouquine avec un sourire en coin. Elle lui propose un café ou voir la petite. Concho opte pour la première option. La plus posée des McGuiness hoche la tête « Allez viens, on va discuter » dit elle en lui chopant le bras pour sortir de la chambre.

Quelques instants plus tard, les voici l'un en face de l'autre dans la petite cafétéria de l'hôpital « On t'a expliqué ce qu'il s'est passé ? » demanda-t-elle avant d'enchaîner, après la réponse de Concho « donc ... le déni de grossesse est assez particulier. La femme n'est pas consciente d'être enceinte. Le corps continue à travailler comme si de rien était et fait une place entre les organes pour le bébé. Là où Zelda a eu énormément de chance, c'est qu'avec ce qu'il s'est passé à la plage, c'est elle qui a tout pris et pas le bébé. Il va même très bien » explique-t-elle « Les causes sont multiples et au vue de ce que Zelda a vécu, on part facilement pour des traumatismes vécues, comme la mort de nos parents et puis l'attentat. Vous, votre relation était en dent de scie avant l'attentat, après Zelda s'est renfermée, vous avez ensuite eu votre break qui s'est mal terminé. Elle a eu énormément de choses à gérer et je pense que le bébé l'a sans doute dû le sentir et que pour protéger sa mère, il a voulu grandir en se faisant le plus petit possible. Mais ... vous n'êtes en rien fautif de la situation »

Willow laissa le silence s'installer. Elle écoutait Concho parler sans rien dire, sans juger, quand il voulait parler. Elle lui donnait sa main réconfortante pour caresser la sienne. Et pris une gorgée de son thé qu'elle avait pris à la machine « tu sais ... t'as le choix là maintenant. Prendre ton rôle de père ou ne pas le prendre. Tu peux encore décider de prendre du temps pour réfléchir, comme il faudra à Zelda du temps pour accepter sa fille ... la connaissant, elle ne voudra pas l'abandonner et la placer dans une famille d'accueil » Willow connait sa petite soeur et si Jason a peur de ça, Willow en est certaine. Elle remet sa main sur la sienne et lui souris « j't'assure que ça va aller, même si Cupidon fait que d'la merde » dit elle en riant « Enfin pour toi, moi ça va, ma copine a passé un super anniversaire sous les hurlements pas prévu d'une frangine qui allait accoucher » dit elle en riant, puis elle se calma

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr |



__________________________



zelda & lara
« you're my child of surprise »
(c)endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Conchobáhr Rosenbach
me, myself & i
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1810
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : DRAÍOCHTA (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo
STATUT : papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda, mais forever alone
adm h
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) EmptyMar 24 Déc 2019 - 5:23

Je devais effectivement avoir l’air d’un chaton pris entre les phares d’une voiture. Et la voiture allait me percuter de plein fouet. Elle allait me laisser au beau milieu de la route, écrasé par tout ce que la vie m’envoyait en pleine gueule, ces temps-ci. Je ne joue pas aux victimes. Je l’avais sans doute cherché, d’une certaine manière. Certes, de me retrouver avec deux enfants à ma charge en une année était une drôle de façon de me rendre la pareille, mais je ne pouvais pas dire que je faisais pitié. J’avais fait du mal à Zelda. Je ne pouvais pas prendre ces airs de chat potté maintenant. C’était elle, elle qui venait de vivre un enfer, qui méritait tout le réconfort du monde. Malgré tout, Willow se montra plus que compréhensive à mon égard, bien plus que Jason, et m’amena avec elle à la cafétéria pour me payer un café. J’avais la tête bien trop dans les vapes pour proposer de payer. Je m’assis face à elle. « Non … Enfin, Jason m’a parlé de déni de grossesse mais … j’comprends pas. » Et il n’avait pas vraiment bien pris le temps de tout m’expliquer, disons. Heureusement, la sœur de Zelda était bien plus posée. « Si j’avais été là pour elle, ça se serait probablement passé différemment … » Dis-je en conclusion aux paroles de Willow, elle qui disait que nous n’étions pas fautifs. Les traumatismes de Zelda auraient sans doute été moins durs à porter si je l’avais aidée à en soutenir le poids. Au lieu de ça, j’avais ajouté à ce dernier, lui assenant le coup fatal avec notre break puis notre rupture. « Je sais que Jason et toi vous devez avoir une bien piètre opinion de moi mais … je veux que vous sachiez que j’ai jamais voulu faire de mal à Zelda. Je m’y suis mal pris, j’ai mal agi, mais c’était par maladresse, pas par mauvaises intentions … Je ne savais pas ce que je voulais. » Le savais-je, à présent ? Encore moins, je pense. Alors, quand Willow me parla de choix, je relevai un regard surpris vers elle. Je n’avais absolument aucune idée de comment réagir face à toute cette situation, mais en tout cas, une chose me sembla bien certaine en écoutant le discours de la jeune femme : « Je sais ce que c’est que de grandir avec un père qui existe mais qui ne veut rien savoir de toi. Je sais ce que c’est que d’avoir l’impression d’être de trop, de ne pas avoir été voulu. Et jamais je ne laisserais ma fille grandir en ayant ce sentiment-là. » Manière de dire que moi non plus, je ne voulais pas l’abandonner. Et je savais que Willow avait raison en disant que Zelda ne le ferait pas non plus. « Je ne sais pas comment Zelda voudra qu’on fonctionne mais en tout cas, j’veux être là … pour elles. Elles au pluriel. » Dis-je. « Désolé que ça ait gâché l’anniversaire de ta copine … » Ajoutais-je tristement.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Zelda M. McGuiness
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes:
Zelda M. McGuiness
MESSAGES : 579
ICI DEPUIS : 20/10/2016
CRÉDITS : BLINDNESS ♣ tumblr
COMPTES : Nop
STATUT : Mère célibataire d'une petite Lara, ange qui m'a percuté de plein cœur
membres du mois
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) EmptyDim 29 Déc 2019 - 15:32


Conchobáhr & Zelda
Willow écoute alors Concho, Jason a essayé de dire, Concho est perdu et Willow arque son sourcil « Bah déjà, si t'avais pas donné l'impression à Zelda d'être un gros lâche qui s'tape une de ses copines ... même si de base c'était ta coloc' ... » Willow ne va pas de main morte, elle n'a jamais été comme ça en même temps. Elle est là face au futur papa, tous deux boivent leur café en faisant leur propre messe basse, attendant le réveil de Zelda. Ils sont pas fautifs pour le bébé, mais le sont pour leur propre relation, et ça Willow veut le leur mettre dans la tronche. Enfin, Zelda en a eu pour son grade déjà, pas Concho encore. Concho pense que Jay et elle sont en colère contre lui. Jay s'en fou, Willow ... pas vraiment ... « Mec ... t'as pas été maladroit. T'as été un gros con. T'as pas su lui dire ce que tu voulais d'elle, ni ce que tu attendais de vous et elle a pas besoin de me dire quoi que ce soit pour que j'le vois » dit elle en prenant une gorgée de café. Elle soupire. Elle regarde ailleurs « Elle me disait qu'elle se sentait comme un pansement pour toi. Qu'elle se sentait utiliser pour ton bonheur. Et pourtant, elle espérait et se voyant en vous. Tu m'l'as détruite Concho. Et ça, moi j'te le pardonnerais pas. Aussi compréhensive et gentille que j'peux être, j'suis la pire d'entre Jay et Zed' » dit elle en finissant par regarde l'homme. Willow est entre les deux, elle peut être souriante et adorable mais c'est un serpent qui n'hésites pas à mordre.

Malgré tout, Willow lui propose le choix qu'il souhaite, avec toujours autant de douceur. Concho le regarde. Bien il veut être dans la vie de la petite ? Il faudra qu'il se trouve une place avec Zed'. Willow hoche la tête et comprend ce que souhaite Concho, qui ajoute qu'il voudrait être là pour elle « Bien, alors tu sais ce qui te reste à faire du coup, parce que dans l'état qu'elle est, elle sera en état de rien, faudra qu'elle accepte entièrement la petite et qu'elle se reconstruise .... encore. Parce que c'est ce qu'elle n'arrête pas de faire, sans qu'on lui mette des bâtons dans les roues » fit elle. Zed en bave depuis plusieurs mois et Willow, ça la rend dingue. La cadette tente d'apaiser la situation en parlant de sa copine. Elle secoue la tête « je parlais de la fête d'anniversaire de Zelda banane » fit elle en souriant, moqueuse. C'est vraiment un mec celui-là !



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr |



__________________________



zelda & lara
« you're my child of surprise »
(c)endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Conchobáhr Rosenbach
me, myself & i
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1810
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : DRAÍOCHTA (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo
STATUT : papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda, mais forever alone
adm h
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) EmptyLun 20 Jan 2020 - 2:38

La remarque cinglante de Willow me prit au dépourvu, mais je me repris assez vite. Je le méritais. Elle avait raison. J’avais couché avec Freja, une des bonnes amies de Zelda. C’était un coup bas. Que Freja soit ma colocataire et mon amie à moi aussi, ça ne changeait rien au fait que nous avions merdé. Freja tout autant que moi. Zelda avait eu toutes les raisons du monde de nous en vouloir, et je ne pouvais pas en vouloir non plus à Jason et à Willow de me traiter d’abruti. « C’est pas qu’une impression. Je suis un gros lâche. » Et je ne disais pas cela pour me victimiser. J’acceptais mes torts, je les reconnaissais. J’étais un imbécile fini et Zelda méritait bien mieux que ça, bien mieux que moi. Mais quand je me traitai de maladroit, Willow revint à l’attaque en prenant bien soin de me replacer, encore une fois. Et cette fois avec un coup fatal. Je soupirai en apprenant que Zelda s’était sentie comme un pansement. « C’était tellement pas ça … Je l’aime, Zelda. J’ai vraiment été heureux avec elle. Je pensais que nous partagions ensemble le même bonheur, j’réalisais pas à quel point elle ne se sentait pas bien là-dedans. Enfin … je le réalisais pas jusqu’à ce qu’on décide de prendre un break. C’était nécessaire, parce que c’est à ce moment-là que j’ai compris que j’étais perdu, que je devais m’éloigner pour la protéger. » J’haussai les épaules. « Mais j’sais bien que ça a eut tout l’effet contraire. » Parce qu’au lieu de cette prétendue pause, j’aurais dû rompre, si c’était pour agir comme je l’avais fait par la suite. Au moins, elle n’aurait pas nourri d’espoir. Au moins, elle ne m’aurait pas attendue comme elle l’avait fait, se sentant utilisée, trahie, déçue. « Je te demanderai pas de me pardonner, Willow. Je sais que j’ai été con. » Malgré ça, je ne voulais quand même pas m’éclipser de la vie de Zelda, pas alors que j’avais de nouvelles responsabilités vis-à-vis d’elle … et de notre fille. Je ne serais pas le papa absent, pas cette fois. « Je lui laisserai le temps qu’il lui faudra. Et je l’aiderai si elle le veut. Et surtout, je m’occuperai de la petite, si c’est trop pour elle pour le moment … » Et si c’était trop pour moi ? Tant pis. J’assumais. J’eus un tout léger rire en comprenant que je m’étais trompé dans l’anecdote de Willow, et qu’on parlait de l’anniversaire de Zelda. « Ah, ouais. Pardon. Je pense que j’ai juste un peu trop d’émotions, là. Je ne me gère plus. » Mon rire se transforma en soupir, et je relevai les yeux vers l’horloge au mur de la cafétéria. « On va la voir ? » Proposais-je, en parlant de ma fille.  

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Zelda M. McGuiness
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes:
Zelda M. McGuiness
MESSAGES : 579
ICI DEPUIS : 20/10/2016
CRÉDITS : BLINDNESS ♣ tumblr
COMPTES : Nop
STATUT : Mère célibataire d'une petite Lara, ange qui m'a percuté de plein cœur
membres du mois
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) EmptyLun 20 Jan 2020 - 17:43


Conchobáhr & Zelda
Si Jason aurait pu casser la gueule de Concho', Willow, elle, est plus du genre à tuer quelqu'un par les mots. Elle sait qu'elle l'a percuté et elle n'y est pas allée de main morte. Elle le toise, comme si son regard l'avait fait prisonnier et qu'il ne pourra plus rien faire. Elle arque son sourcil droit et le baisse immédiatement « J'vais pas te dire ce que tu dois faire, t'es un grand garçon, mais les actes ont une conséquence » lui dit elle avant de l'enfoncer encore plus. Willow est toute sourire et compréhensive, mais Concho a perdu sa confiance et elle le lui fait bien savoir. Elle s'en fou complètement qu'il soit blessé ou en colère ou que ça lui plaise pas. Le message est passé, point, c'est tout ce qui compte. Concho était surprise cependant des ressentiments de Zelda. Willow croise les ses bras et soupire « Pour ça que tu l'as trompé, j'me trompe ? » demande-t-elle en faisant référence à Scarlet avant d'hausser les épaules à sa réflexion « Vous auriez dû en parler avant de faire ce break. Zelda pensait pouvoir recommencer avec toi, mais ce break était beaucoup trop long et puis ya eu ce qu'il s'est passé. Beaucoup trop de dramas et tu sais combien elle a une sainte horreur des histoires de ce genre »  

Concho voulait être là, pour leur fille. Willow l'écoute et hoche la tête «  Ce qu'il faudrait surtout c'est que vous discutez tous les deux dans les prochaines semaines, peut être après les fêtes, ce sera mieux. Tu peux passer chez Jay, les gamins te réclament ... » fit elle en soupirant, elle veut bien faire un effort, mais elle l'a à l'oeil « Mais promets moi de discuter avec elle. D'au moins récupérer sa confiance et son amitié. J'te demande pas de revenir avec elle, juste de retrouver votre amitié ». La discussion fut sèche et froide au final. Willow n'arrivait pas à contrôler comme Zelda, non, elle elle rentre dans le lard, que ça plaise ou non. Concho souhaite voir sa fille, enfin c'est ce que Willow suppose. Elle hoche la tête et ils se lèvent tous les deux en direction de la maternité.


***

Je me réveille doucement. Le regard et le cerveau embrumé. Mes mains sont attachées, je ne comprends pas trop. Doucement, les souvenirs reviennent et j'ai envie de pleurer. Je soupire et résiste à cette envie. Une infirmière arriva, elle était gentille, elle me parla doucement et me détacha, voyant que j'étais coopérative « Excusez moi ... est-ce que je peux ... la voir ? S'il vous plait ? » demande je. L'infirmière hésite puis, elle accepte. Elle m'aide à me lever, je suis d'une lenteur extrême, j'ai mal au bas du dos et aux jambes. Mon corps tremble. Elle m'aide à mettre la chemise de nuit de l'hôpital. Elle appelle un collègue pour qu'il lui apporte une chaise roulante et je me retrouve dessus quelques instants plus tard.

L'infirmière me roule jusqu'à la pouponnière. Pendant le trajet, j'essaye de m'arranger comme je peux, malgré mon corps engourdis. Mon coeur bat la chamade. On ouvre la porte et on ressort quelques temps plus tard avec un bébé. Cette fois, je n'ai plus envie de partir ou d'hurler ou de fuir. J'ai envie de pleurer. Mes bras fragiles se lèvent doucement et l'infirmière me sourit. Je souris aussi, pleurant de joie peut être. Je ne sais pas. L'infirmière me pose la petite dans mes bras qui gazouille. Je souris, soudainement prise d'une autre crise de larme. Mais je me contrôle comme je peux. J'aimerais que mon papa et ma maman soient là. Je veux mes parents. Je déglutis et ravale mes larmes « hey ... salut toi ... » fis je. Je lève mon regard par réflexe, sentant qu'on m'observe. Je vois au loin Willow et ... lui. Si je pouvais, je mettrais un moteur dans cette chaise pour m'enfuir très loin de lui, nous jeter dans un Tardis et partir dans une autre galaxie. Sauf que j'peux pas. « J'vais vous laisser » fis ma soeur en partant. Non mais restes en fait parce que je veux pas être seule dans le couloir avec lui et la petite. Par réflexe, je sers la petite contre moi avec douceur, le regard rempli de reproches à son père, mais tourne ma tête vers elle. Je souris. Elle est posée contre la partie de ma poitrine dénudée. Y parait que les bébés aiment ça. Elle a l'air d'apprécier l'odeur et la chaleur de ma peau. Je sais pas comment réagir, car elle a cet incroyable pouvoir de m'enlever toute ma rage, colère, déception et envie de meurtre contre lui. Je dépose un léger baiser sur le haut de son crâne « j'avais imaginé tout ça autrement » fis je la voix rauque et enrouée

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr |



__________________________



zelda & lara
« you're my child of surprise »
(c)endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Conchobáhr Rosenbach
me, myself & i
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1810
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : DRAÍOCHTA (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo
STATUT : papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda, mais forever alone
adm h
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) EmptyDim 26 Jan 2020 - 22:38

Je savais bien que les actes avaient tous une conséquence. Si c’était un concept connu mais jamais expérimenté, quelques années auparavant, maintenant je savais fort bien ce que cela signifiait. J’avais merdé tellement souvent dans les dernières années, je devrais m’abonner à un club d’on récolte ce que l’on sème. « Je le sais, ça. » Répondis-je donc tout simplement. Je pouvais prendre les insultes et les jugements de Willow, mais je n’allais quand même pas l’écouter me dire quoi faire, non, alors heureusement que ce n’était pas dans ses plans. La sœur de Zelda parla alors de mon infidélité, celle qui remontait à plus d’un an maintenant mais qui avait été le début de la fin pour notre couple. Ce n’était qu’un baiser, avec Scarlett, nous ne nous étions pas permis d’aller plus loin, mais ça avait été suffisant pour briser quelque chose en moi, en nous. J’ignorai le commentaire de Willow à propos de ça, je n’avais rien à ajouter, la culpabilité étant déjà bien trop grande. « Y’aurait bien des choses qu’on aurait dû faire autrement. Mais le mal est fait, j’peux malheureusement pas revenir en arrière pour corriger mes erreurs. Alors j’peux juste vouloir réparer mes torts, maintenant. » Vouloir et pouvoir étaient deux choses différentes, je ne savais pas si Zelda me pardonnerait un jour, mais comme nous avions maintenant un enfant ensemble, il faudrait essayer de trouver un terrain d’entente. Comme je devais le faire avec Ally. Bordel, quel chaos. J’étais visiblement incapable de garder de bons contacts avec mes ex. Parce que je foutais toujours tout en l’air. « Je passerai les voir, ça me ferait plaisir de passer du temps avec eux. » Dis-je à propos de l’idée de passer voir les gamins chez Jay. « Je te promets de discuter avec elle. Je veux pas la perdre, Zelda, j’t’assure. J’ai besoin d’elle dans ma vie. » Même si ce n’était pas de la manière qu’on avait tant essayé de se donner. Après ma proposition, on se leva pour aller voir ma fille. Ma Lara, que je ne connaissais pas encore, qui n’avait pas encore ce nom.

***

J’arrivai à la pouponnière en compagnie de Willow, et m’aperçus que Zelda était déjà là, en fauteuil roulant, avec le petit bébé contre elle. Je ne pus m’empêcher d’avoir les yeux plein d’eau face à cette scène, et mon cœur se serra. La sœur de Zelda nous laissa, tous les deux, et je la regardai partir avec un petit affolement dans l’esprit, avant de me tourner vers la brunette et notre enfant. La petite avait l’air tellement toute paisible, contre la peau nue de sa maman. Je me permis de m’approcher, et de m’agenouiller à côté d’elles pour mieux regarder notre fille. Je soupirai en entendant Zelda. « Moi aussi … » Admis-je. « Je suis tellement désolé que tout se soit passé comme ça s’est passé … » C’était sincère, c’était senti. Je regrettais tellement tout le mal que je lui avais fait. Willow avait raison. Tout aurait dû être fait différemment. Nous aurions moins souffert si j’avais eu les couilles de mettre un terme à notre relation avant qu’il ne soit trop tard. « Mais j’aimerais vraiment continuer à faire partie de vos vies, à tous les deux, Zelda, si tu le veux bien … » L’implorais-je presque.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Zelda M. McGuiness
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes:
Zelda M. McGuiness
MESSAGES : 579
ICI DEPUIS : 20/10/2016
CRÉDITS : BLINDNESS ♣ tumblr
COMPTES : Nop
STATUT : Mère célibataire d'une petite Lara, ange qui m'a percuté de plein cœur
membres du mois
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) EmptyJeu 6 Fév 2020 - 3:27


Conchobáhr & Zelda
Pendant que l'infirmière me ramène vers mon bébé, je reste silencieuse. Les pensées s'entre mêlent et elles ne sont pas positives. Je suis un peu dans le gaz, mais la colère m'envahit. J'ai la haine contre lui. La haine que ça arrive. Je ne veux PLUS JAMAIS de lui dans ma vie. S'il faut que j'me casse loin d'lui j'le fais. Dans un autre pays. J'demande à mon avocat l'entièreté de la garde, j'veux pas qu'il la reconnaisse, j'veux plus d'lui. Je le HAIS. Je veux qu'il ... je veux plus l'revoir. Ni lui, ni les autres. bande de traîtres ... vous êtes TOUS des enfoirés. Je vous HAIS. J'ai une profonde colère, une colère pure, viscérale, qui m'fait mal au ventre et me prend aux tripes. Mon coeur palpite tellement j'ai la haine. Ma mâchoire est serrée, j'pense qu'il vaut mieux pas que ce connard de Concho à la con soit là dans les parages, sinon j'l'allume. J'le frappe s'il faut, j'me lève et lui jette la chaise ... jle hais ... tellement ...

On me laisse un moment seule, je suis face à la porte de la pouponnière, la colère qui gronde toujours et là ... une femme sort. Un bébé dans ses bras. Elle m'dit que c'est une fille, j'hoche la tête, hagarde. Un bébé qui est sorti d'moi. C'est complètement ahurissant comme situation. Doucement et faiblement, je lève mes bras, on m'la pose avec douceur dans mes bras et là ... j'ai un hoquet de surprise « Elle ... est toute petite ... » dis je d'une voix fluette. L'infirmière me sourit, apparemment ce serait parce qu'elle n'aurait pas très bien grandit dans le ventre, mais elle reste en pleine forme. Elle me conseille de la poser contre le dessus de ma poitrine, alors j'le fais.

Merde ... j'tremble, j'ai les larmes aux yeux. Et ... d'un coup ... pouf. J'ressens plus c'te rage dans l'bide. Je ressens plus cette haine. Comme si ... bah ça n'a plus d'importance en réalité. Elle est là. Je tremble, faut pas que je pleure. Elle est tenue par ma main droite, même recroquevillée contre ma peau. Elle est toute douce et chaude. Ma poitrine tient un peu ses petits petons tous mignons. Sa tête est posée, elle fait dodo. Ma main gauche est posée contre elle. Je lui dépose un baiser sur le sommet de son crâne. Je tremble toujours ... faut pas que je pleure, je ne veux pas la réveiller ...  

J'entends Willow parler, je tourne doucement la tête, elle s'en va. Lui. Est là. Avant j'lui aurais sommé de partir. J'lui aurais hurlé dessus, avant ... il se serait pris ma haine dans les dents. C'était ya ... à peine ... 5-10 minutes. Là, je m'en fou. Disons que ça s'est envolé. Ce n'est plus ... important. Je le regarde, alors qu'il s'excuse « Moi aussi. J'aurais dû t'lancer un parpaing dans la figure » chuchote je en hochant la tête. Oui, ça aurait arrangé bien des choses. Il aurait perdu quelques dents au passage, mais bon. Il me regarde, m'implore, à genoux. Je reste silencieuse, le toise, sans vraiment montrer de la haine. J'suis sous l'choc de la petite contre moi, sous le choc de tout ce qu'il se passe et surtout. Je suis fatiguée.

Je décroche mon regard de lui. Je dépose un autre baiser sur le sommet de son crâne et ferme les yeux. Là, j'pense à mes parents. J'aurais tellement aimé qu'ils soient là. Je voudrais que ... maman et papa ... soient ... présents. Avec moi. Ils auraient géré la situation. Ils auraient été là. Mais ils ne sont plus là et je sais pas quoi faire. J'ai envie de pleurer. Je lève doucement ma tête, déglutis, la gorge sèche et renifle tristement mon nez. « J't'avoue qu'il y a quelques instant j't'aurais envoyé ... sur les roses » dis je avec un léger sourire en coin, comme si les gros mots sont désormais interdis. Je le regarde, l’œil humide, la larme qui trahie de partir « Tu sais ... Je me suis sentie trahie, humiliée, insultée et traitée comme une vieille chaussette. A peine on est en break voire on a terminé que tu as déjà une relation avec quelqu'un »

Je suis à vif, fatiguée et émotive. Et je me montre blessée et vulnérable envers lui. J'entoure doucement la petite dans mes bras. Garde le silence, je veux pas qu'il parle. Elle sent bon. J'ai envie de dormir en plus ... elle berce par son sommeil. Elle m'hallucine ... maman disait que j'étais toute calme quand j'suis née. Elle disait que je demandais aussi de l'attention. P'tet qu'elle, se sera pareil. J'sais pas trop, va falloir qu'on s'apprivoise. « t'as pas intérêt à faire n'importe quoi avec elle, parce que je te jure que j't'attends au tournant » le menace je en lui jetant un regard noir de travers, la petite toujours dans mes bras « ce serait égoïste de te demander de t'éloigner de nous » dis je, en tournant ma tête vers lui « tu as autant de droits sur elle, même si c'est moi qui ait fait tout le boulot » et ouais ! MOI j'ai accouché ! Mais pour apaiser l'atmosphère électrique, cette boutade fut dite sur un ton léger à but humouristique.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr |


[/quote]

__________________________



zelda & lara
« you're my child of surprise »
(c)endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Conchobáhr Rosenbach
me, myself & i
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1810
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : DRAÍOCHTA (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo
STATUT : papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda, mais forever alone
adm h
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) EmptyLun 17 Fév 2020 - 2:51

Je ne puis retenir un léger rire, à la fois nerveux et amusé, quand Zelda me lança qu’elle aurait dû me lancer un parpaing dans la figure. J’hochai la tête, les yeux pleins d’eau. « Plus qu’un. » Je restai agenouillé, mon regard posé sur la nouvelle-née toute petite, toute fragile. Elle était bien là où elle était, contre sa mère. J’avais l’impression que ma grosse main pourrait rivaliser avec tout son corps. De toute façon, tout comme avec Maxwell, je n’avais pas l’impression d’avoir le droit de pouvoir revendiquer un quelconque droit de paternité sur elle. Elle était ma fille, et pourtant je n’oserais jamais la demander à Zelda. Pour la seconde fois, j’avais l’impression que mon rôle de père s’envolait. J’espérais que ce n’était que temporaire, que Zelda et moi arriverions à nous entendre. D’ailleurs, je l’implorai de me laisser être dans leur vie, à toutes les deux. Pas comme avant, rien ne serait plus jamais comme avant. Mais je n’avais pas envie de disparaître. Je vis Zelda fermer les yeux, elle avait l’air drainée de toute énergie, et aussi tellement triste. « Je sais. Je pense que pour moi ça s’est terminé bien avant tout ça et que j’arrivais juste pas à me l’admettre, alors encore moins à te l’admettre à toi. J’ai jamais voulu que tu te sentes comme ça mais j’vois pas comment t’aurais pu te sentir autrement, effectivement. J’ai vraiment été … complètement nul, idiot. » Dis-je en soupirant, les yeux tristes. J’espérais que cette fois, je pourrais apprendre de mes erreurs et ne plus me défiler comme le trouillard que j’étais trop souvent. Je voyais bien à quel point j’empirais la situation en me dégonflant. « J’veux juste la protéger. Et c’est pas juste parce qu’elle est toute mini là dans tes bras … J’sais pas, j’viens d’apprendre qu’elle existait et pourtant … j’l’aime tellement déjà. » Dis-je en regardant notre fille, attendri. Puis, contre toute attente, Zelda me lança que j’avais autant de droits sur notre fille même si elle avait fait tout le boulot, et dans ma tête, je me dis : même si j’ai été un gros con. Ally ne m’avait pas encore fait sentir comme ça par rapport à Maxwell, pas même après plusieurs mois, j’avais encore l’impression de devoir me battre pour être le père de notre fils. Et voilà que Zelda, à la première occasion, me laissait prendre ce rôle qui me revenait. Je lui souris. « Et t’as été géniale. J’aurais voulu pouvoir être là et t’soutenir, même si j’aurais sûrement pas fait grand-chose soyons honnêtes … » Lâchais-je avec un doux rire, dans un murmure, pour ne pas réveiller la petite. « Tu lui as donné un nom déjà ? » Demandais-je, relevant un regard brillant sur Zelda.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Zelda M. McGuiness
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes:
Zelda M. McGuiness
MESSAGES : 579
ICI DEPUIS : 20/10/2016
CRÉDITS : BLINDNESS ♣ tumblr
COMPTES : Nop
STATUT : Mère célibataire d'une petite Lara, ange qui m'a percuté de plein cœur
membres du mois
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) EmptyMar 18 Fév 2020 - 14:31


Conchobáhr & Zelda
J'hoche aussi la tête. Oui. Plus d'un parpaing. Mais là, je n'ai pas envie d'hurler, ni de me battre pour qu'il parte. Je n'ai plus envie de me battre. Je vais être encore remplie d'amertume, je le sais, là, ce sont la fatigue et les émotions qui vont beaucoup parler. Je vais sans doute dire des choses, elles seront très vraies, mais il me faudra du temps avant de l'accepter dans ma vie. Mon coeur bat la chamade, j'aimerais l'embrasser, j'aimerais qu'on efface tout qu'on recommence, j'aimerais là, le faire rentrer dans mon coeur, j'aimerais ... trop de choses irrationnelles. Je me fais violence et secoue la tête « Non, t'es pas nul, t'es pas un idiot ... t'es juste un crétin » fis je avec un petit rire, un petit sourire, sans méchanceté, il a été crétin dans ses choix, ses décisions. On a été dans notre routine. On a pas vu qu'on était devenu beaucoup trop parfait pour vraiment se combler d'amour. Et ça, ça m'bouffe. Je déglutis, ferme les yeux et je me force à ne pas craquer « J'aurais aimé ... vivre ... ma grossesse » fis je en m'humectant mes lèvres. J'aurais aimé vivre ces neuf mois avec elle, avec lui. On aurait fini par rompre oui, mais je sais pas ... je sais vraiment pas ... j'inspire alors doucement et expire doucement, reprenant un peu de contenance pour ne pas céder encore une fois. Concho' voudrait être dans notre vie, voudrait vraiment avoir son rôle de père avec notre fille. Je le regarde et à mes mots, il semblait surpris. Je me demande pourquoi tiens, mais je n'ai pas la force ni l'envie de lui demander pourquoi il me tire cette tronche. Mine de rien, je souris, m'imaginant la scène « Oooh tu sais, je t'aurais insulté et brisé ta main, j'aurais été possédée par le démon de l'accouchement et j'aurais dit d'une voix bizarre "vas sucer des mister freeze en enfeeeeeeer" » fis je en imitant une voix de possédée, faisant en sorte de pas éclater de rire. A sa question, je dépose un énième tout baiser sur la frimousse de la petite qui gazouille et dort. je secoue la tête « Je t'avoue que non, enfin j'ai déjà pensé à des prénoms comme Lara, Jill, Claire, Ada, Elena, Aeris aussi, Joanna, Kate, Sonya, Aveline et Daisy ... oui des prénoms de personnage de jeux vidéo » fis je en souriant, amusée


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr |



__________________________



zelda & lara
« you're my child of surprise »
(c)endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
me, myself & i
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)   Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le tourbillon de la vie ou du cauchemar ? (Concho)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers: