AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
en ce moment à bowen
Ce vendredi 14 février, Bowen a mis à disposition un énorme complexe, et bien plus encore, contenant des tas d'activités diverses et variées pour les couples, les célibataires ou tout simplement les amis.
» rendez-vous ici pour plus d'infos.
Notre blog The Writers cartonne et fait couler presque plus de larmes que d'encre. Mais, même si c'est un succès, nous aimons également quand c'est VOUS qui contribuez à sa réussite. Alors n'hésitez pas à nous envoyer vos rumeurs juste ici.

Partagez
 

 collecting pictures from the flood that wrecked our home ▽ brooke

Aller en bas 
AuteurMessage
Eve Buckley
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes: elle vit sur son bateau ◦ elle fait partie des rares personnes dans le monde appartenant au groupe sanguin RHnull ◦ elle monte à cheval et est très portée sur l'équitation éthologique ◦ timide et introvertie, elle s'entend mieux avec les animaux qu'avec les humains ◦ elle n'ose pas trop s'exprimer, mais elle n'en pense pas moins ◦ elle confectionne la plupart de ses vêtements elle-même ◦ complexée, elle se trouve moche sans maquillage ◦ elle n'aime pas trop les contacts physiques ◦ elle a appris à 17 ans qu'elle avait une demi-sœur, Brooke ◦ elle a de mauvaises relations avec sa mère toxicomane et a déménagé à Bowen pour retrouver sa sœur ◦ elle n'a pas fait d'études supérieures, préférant trouver un boulot directement pour pouvoir être indépendante financièrement et se tirer de chez elle ◦ elle adore les fruits, elle en mange tout le temps ◦ elle a besoin de toutes ses heures de sommeil, et fait souvent des siestes, une vraie marmotte ◦ elle est asthmatique, en plus d'avoir un groupe sanguin de merde, elle a pas été gâtée niveau santé ◦ elle ne tient pas l'alcool ◦ elle est flexitarienne ◦ pas à l'aise avec son corps ni avec les autres, perdre sa virginité lui fait peur ◦ elle aimerait économiser pour s'acheter son propre cheval
Eve Buckley
MESSAGES : 127
ICI DEPUIS : 24/12/2019
CRÉDITS : aftermath (a), endlesslove (s).
COMPTES : charlie & azriel & effy & fauve.
STATUT : inexpérimentée.
bowenien
MessageSujet: collecting pictures from the flood that wrecked our home ▽ brooke   collecting pictures from the flood that wrecked our home ▽ brooke EmptyJeu 26 Déc 2019 - 17:27

collecting pictures from the
flood that wrecked our home

Eve s'était rarement sentie encore plus ridicule et désemparée que ce soir. Cela faisait un mois et demi qu'elle travaillait ici. Qu'elle avait décroché un job comme costumière, travaillant dans l'ombre. Ce job lui plaisait, très certainement. Elle aimait voir, avec une pointe de jalousie, les talentueux artistes performer sur scène. Chaque fois qu'elle voyait la jeune femme à la chevelure de feu, son estomac se serrait un peu et sa gorge devenait sèche. Cette femme l'intimidait totalement. Elle disposait d'une prestance rare, une sorte de force sauvage qui se dégageait d'elle. Pas étonnant qu'elle ne soit que ça demi-sœur, elles avaient pas totalement les mêmes gênes et ça transparaissait clairement. Eve était son opposée, avec ses insécurités, son manque d'assurance et son air timide. Le silence de la blonde, il transpirait la malaise. Celui de Brooke, l'élégance et la fermeté. Lorsque Eve s'était faite engager ici, elle s'était promis d'aborder la belle rouquine. Et chaque occasion qu'elle avait vu passer, elle l'avait laissée s'en aller. Figée, le cœur battant la chamade. Pourtant c'était pour ça qu'elle était venue ici. Pour retrouver cette sœur dont elle avait appris l'existence quelques années plus tôt. Et soudainement, elle se retrouvait à se demander ce qu'elle foutait là. Certes, elle avait fui la maison, pris son indépendance. Mais elle aurait tout simplement pu retrouver le numéro de Brooke et l'appeler. Ou même juste l'aborder après sa performance, à la fermeture du cabaret. Mais non, la jeune fille tout juste majeure avait préféré se faire discrète et découvrir lentement qui était cette sœur qui ignorait totalement son existence. Chaque fois, elle avait eu envie d'aller lui parler. Elle n'avait jamais osé, poule mouillée qu'elle était. Bien trop impressionnée par ce que dégageait cette femme aux airs rebelles. Elle semblait intouchable. Elles s'étaient déjà échangé de rares mots, pour qu'Eve reprise un vêtement, ou ajoute quelques détails à son costume, comme elle le faisait pour tout le personnel du cabaret. Chaque fois, la blonde avait ouvert la bouche dans l'optique de lui révéler qui elle était. Et chaque fois, elle s'était ravisée. Pas le bon moment. C'était une bombe, qu'elle allait lâcher. Ou peut-être que Brooke n'en aurait rien à foutre. Ou peut-être qu'elle la ferait virer. Au final, Eve n'avait aucune idée d'à quoi s'attendre. Elle avait simplement observé sa sœur, de loin, apprenant à la connaître en la regardant agir, en découvrant sa façon de communiquer, de se mouvoir. Et au fur et à mesure, elle n'en avait été que plus éblouie par cette femme bien plus élégante qu'elle. Ce soir à nouveau, elle s'était fait la promesse de prendre son courage à deux mains et d'aller la voir. Elle avait préparé ses mots, comme à chaque fois. Et voilà qu'à la fin du spectacle, dans les loges, elle se trouvait devant sa porte, un haut de costume entre ses mains tremblantes. Le souffle court, elle leva la main pour frapper à la porte, se figea à nouveau. Putain, Eve, tu vas pas continuer ce manège pendant un an. Porte tes ovaires, merde. Après une grande inspiration qui eut du mal à remplir ses poumons contractés par l'appréhension, elle frappa. Entra. « Brooke ? J'ai... J'ai fait le nouveau haut que tu m'as demandé, je viens voir ce que tu en penses. » commença-t-elle d'une petite voix, restant dans l'encadrement de la porte, le vêtement entre les mains. Courage, Eve. Te débine pas cette fois, pitié.

__________________________

head in the waves ♒︎ Upon your face I can see your smile but inside it’s a mess, maybe the love you’re looking for so long is stuck in your heart deep down inside your chest ©️ endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18535-allofeve-eve-s-instagram
Brooke Oxley
me, myself & i
Brooke Oxley
MESSAGES : 4089
ICI DEPUIS : 02/05/2019
CRÉDITS : (c) innuendo
COMPTES : violet + blanche + bella + beth
STATUT : espère toujours, mais n'y arrive plus
grand kangou
MessageSujet: Re: collecting pictures from the flood that wrecked our home ▽ brooke   collecting pictures from the flood that wrecked our home ▽ brooke EmptyVen 27 Déc 2019 - 6:33

Le show se termine avec ton numéro ce soir. C'était pas prévu, le patron a réarrangé les prestations, parce que t'es arrivée avec une heure de retard sur l'emploi du temps de la soirée. Tu dormais, une bouteille de Jacks dans les mains. Et quand t'es arrivée, gueule de bois difficile à dissimuler, c'est à la colère du patron que tu as eu à faire. « Cette histoire de romance à cinq sous va finir par nous faire couler, Brooke », qu'il t'avait hurlé par la tête. Et toi, le visage éteint, t'avais acquiescé, sans dire un mot, bien trop amorphe pour avoir une réaction quelconque. « Pis, il faudrait que t'arrêtes de te saouler avant le boulot. J'voudrais pas avoir un accident de travail sur la conscience » avait-il beuglé avant de retourner vaquer à ses occupations, visiblement irrité d'avoir perdu l'un de ses plus grands artistes. Sacha, il les tenait tous en haleine. Ils captaient l'attention du public, titillait les nerfs des spectateurs de par ses lames que lui seul savait maîtrisé, il était le clou du spectacle. Et maintenant qu'il est parti, y'a ce vide au cabaret. Et dans ta vie. T'avais laissé le patron partir, tu l'avais regardé s'éloigner sans bouger, et seulement lorsque son ombre se fit trop petite dans ton champ de vision, tu avais regagné ta loge. Yeux noircis au khôl de la veille que t'avais pas eu la force de démaquiller, tu t'étais passé un coton imbibé d'huile démaquillante sur le visage, effaçant toutes les traces de la veille sur ton visage, laissant un canevas neuf pour l'histoire de ce soir. Et t'avais laissé tes mains guider le maquillage, graviter vers des fards foncés pour recouvrir tes yeux bleus d'un sombre oeil charbonneux dont le coin intérieur était pointillé d'un tout petit diamant collé avec ton adhésif à faux-cils. Et t'avais fait ton show. Comme tous les soirs depuis qu'il était parti. T'étais monté au tissu, t'avais fait deux ou trois vrilles, deux ou trois grands-écarts suspendus et t'étais sortie de scène, dans la grâce qui te caractérisait, ta longue chevelure qui t'avait suivi alors que la porte de la loge se refermait derrière toi. Deux-heures quinze du matin, tu regardes ton reflet dans le miroir de ta loge, au travers des tâches et des empreintes qui sont marquées dans la glace. Et t'as presque honte du paquet de merde que tu y vois. Toi. Toi dans toute ta merde. Y'a rien de gracieux dans ce que tu es. Rien de beau. Tu te dégoutes. Tu te répugnes. Tu te regardes et tu n'arrives pas à l'enlever de tes souvenirs, à le supprimer de ton existence. Et merde, qu'est-ce qu'il t'a fait. Tu cales un verre de gin qu'on t'a offert en sortie de scène, d'un trait, grimace un peu, puis tu t'allumes une clope. T'en as rien à faire des règles, rien à faire que le patron déteste que l'on fume dans le Cabaret. La porte est fermée, de toute façon. Tu tires sur la cigarette, tes mains cessent de trembler, comme si t'étais en manque de nicotine, mais en fait c'est en manque de lui que t'es. Et tu tapes l'excédent dans le verre que tu viens de caler. Il est l'heure de rentrer à la maison, l'heure de retirer les paillettes et les costumes. Tes mains agrippent le bas du tissu du costume de ce soir, le passent au-dessus de ta tête dans un geste rapide. Et t'as à peine le temps d'enfiler ton pantalon à trous qu'on cogne à la porte. Putain, pas le patron. T'en peux plus de son ton condescendant et de ses remarques, tu vas pas lui dire comment baiser son mec, à lui. C'est pas fermé à clé, beugles-tu sans manière, un soutif pour seul haut. Et si tu t'attendais à voir la tronche d'un homme en colère fait apparition dans ta loge, c'est plutôt une tête blonde qui s'y dépeint. La couturière, qui reste dans l'encadrement de la porte, haut à paillettes dans les mains. Entre, lâches-tu en la regardant, retrouvant ta clope pour la porter à tes lèvres. J'ai le patron sur le dos, s'il apprend que je fume dans ma loge, il me tuera. Et les mots ne sont pas faux. T'aurais pu me le monter demain, tu sais, dis-tu sur un ton plus calme. T'étais pas obligé de rester si tard. J'crois pas que ce soit dans ton contrat. Et qu'est-ce que t'en sait, au fond, de son contrat ? Tu lui tends ton paquet de clopes. Tu fumes ?

__________________________

IT WAS ONLY JUST A DREAM
i was thinking about you, thinking about me, thinking about us, what we gonna be?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t17135-peony-instragram
Eve Buckley
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes: elle vit sur son bateau ◦ elle fait partie des rares personnes dans le monde appartenant au groupe sanguin RHnull ◦ elle monte à cheval et est très portée sur l'équitation éthologique ◦ timide et introvertie, elle s'entend mieux avec les animaux qu'avec les humains ◦ elle n'ose pas trop s'exprimer, mais elle n'en pense pas moins ◦ elle confectionne la plupart de ses vêtements elle-même ◦ complexée, elle se trouve moche sans maquillage ◦ elle n'aime pas trop les contacts physiques ◦ elle a appris à 17 ans qu'elle avait une demi-sœur, Brooke ◦ elle a de mauvaises relations avec sa mère toxicomane et a déménagé à Bowen pour retrouver sa sœur ◦ elle n'a pas fait d'études supérieures, préférant trouver un boulot directement pour pouvoir être indépendante financièrement et se tirer de chez elle ◦ elle adore les fruits, elle en mange tout le temps ◦ elle a besoin de toutes ses heures de sommeil, et fait souvent des siestes, une vraie marmotte ◦ elle est asthmatique, en plus d'avoir un groupe sanguin de merde, elle a pas été gâtée niveau santé ◦ elle ne tient pas l'alcool ◦ elle est flexitarienne ◦ pas à l'aise avec son corps ni avec les autres, perdre sa virginité lui fait peur ◦ elle aimerait économiser pour s'acheter son propre cheval
Eve Buckley
MESSAGES : 127
ICI DEPUIS : 24/12/2019
CRÉDITS : aftermath (a), endlesslove (s).
COMPTES : charlie & azriel & effy & fauve.
STATUT : inexpérimentée.
bowenien
MessageSujet: Re: collecting pictures from the flood that wrecked our home ▽ brooke   collecting pictures from the flood that wrecked our home ▽ brooke EmptyVen 27 Déc 2019 - 8:08


Rien que la voix de la rouquine avait réussi à bloquer la gorge d’Eve. Mais encore une fois, c’était pas le moment de se défiler. Fallait bien qu’elle crache le morceau un jour ou l’autre, et elle avait décidé que ce serait ce soir. Ou en tout cas, elle s’était persuadée qu’elle l’avait décidé. La jeune fille entra donc, d’un pas hésitant, après l’invitation de Brooke, lui montrant le haut qu’elle avait confectionné. « Je dirai rien. » précisa-t-elle rapidement quand son interlocutrice lui parla du patron, et du fait qu’il allait sûrement péter une case s’il savait qu’elle fumait là. Eve était pas une balance. Et elle aurait surtout jamais osé. Surtout pas à Brooke. Sa demi-sœur. Putain, elle en avait oublié ce pourquoi elle était là, derrière son excuse bidon de costume. C’était pas tellement une excuse, mais plutôt un moyen utilisé pour mettre son plan à exécution. Parce que l’acrobate avait raison, elle aurait pu rentrer chez elle bien plus tôt, et le lui montrer le lendemain. Eve restait rarement très tard, mais d’un côté, elle aimait bien admirer les spectacles, depuis les coulisses. D’un autre, elle n’avait rien de mieux à faire. Certes, elle allait généralement dormir tôt, elle en avait besoin. Mais elle n’avait rien de prévu demain, elle dormirait plus tard, voilà tout, et irait au centre équestre l’après-midi, après une bonne grasse matinée. Se rendrait au cabaret ensuite. En partant du principe qu’elle y serait toujours la bienvenue, après ce soir… « Je sais. Mais j’aime bien regarder les performances, parfois, et j’étais pas fatiguée. » Mensonge, elle l’était, techniquement. Mais bien trop nerveuse que pour que son corps ressente cette fatigue. Elle aurait de toute façon eu du mal à fermer l’œil. Même si là, tout de suite, elle se rendait compte que ce n’était sans doute pas le meilleur moment choisi pour balancer la bombe qu’elle comptait lâcher à Brooke. Maintenant qu’elle pouvait observer ses traits de plus près, elle aussi semblait épuisée. Les traits tirés. Mais le regard vif, pourtant. Comme si une flamme sauvage l’animait en permanence. Ce qui ne fit qu’animer un peu plus l’appréhension de la jeunette. « Et puis, je voulais voir ton numéro. C’est vachement impressionnant. » ajouta Eve, d’un ton qui se voulait plus posé, parlant d’autre chose pour retarder l’inévitable. Pas inévitable, en soi. Mais elle se l’était promis depuis trop longtemps. Elle ouvrit la bouche, mais Brooke l’interrompit en lui proposant une cigarette. Eve rougit et secoua négativement la tête. C’était stupide, mais elle faisait partie de ces gens qui avaient un peu honte de ne pas faire partie du clan des fumeurs. Parce que la clope sociale, c’était un truc, surtout à dix-neuf ans. Ne pas faire partie de la bande, refuser les cigarettes en soirée, ne jamais aborder quelqu’un en demandant un briquet, et ne pas pouvoir en donner un si par miracle, un mec aurait eu l’étrange idée de venir l’aborder. Bref. « En fait, je suis venue te parler d’un truc. Si t’as le temps, hein. » Ben voilà, c’était pas plus compliqué que ça. Son ton avait un grain d’assurance en plus que prévu, mais on sentait les trémolos de sa voix qui n’étaient pas loin. Elle s’était rapidement ajouté une échappatoire. Faible qu’elle était. Mais c’était légitime, à cette heure, Brooke avait peut-être tout simplement envie de rentrer chez elle, pas que son idiote de sœur dont elle ignorait encore l’existence lui balance les faits.

__________________________

head in the waves ♒︎ Upon your face I can see your smile but inside it’s a mess, maybe the love you’re looking for so long is stuck in your heart deep down inside your chest ©️ endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18535-allofeve-eve-s-instagram
Brooke Oxley
me, myself & i
Brooke Oxley
MESSAGES : 4089
ICI DEPUIS : 02/05/2019
CRÉDITS : (c) innuendo
COMPTES : violet + blanche + bella + beth
STATUT : espère toujours, mais n'y arrive plus
grand kangou
MessageSujet: Re: collecting pictures from the flood that wrecked our home ▽ brooke   collecting pictures from the flood that wrecked our home ▽ brooke EmptySam 28 Déc 2019 - 4:52

Ta peau tachetée ne porte rien d'autre que ton jean beaucoup trop troué et un soutien-gorge de dentelle noire dont le fond est neutre comme la couleur de ta peau. T'as pas de gêne, tu ressens pas le besoin de te vêtir plus qu'il ne le faut quand la blonde entre dans ta loge, qu'elle referme la porte derrière elle, comme si elle l'avait deviné dans le message silencieux que tes yeux lui lancent. Tu peux lui dire, au fond je m'en fiche, lâches-tu en soufflant la fumée vers le plafond où il se forme un nuage charbonneux au-dessus de vos têtes. Il a qu'à me virer si ça lui chante. Mais il ne le fera pas. Parce qu'au fond, t'es une bonne artiste. Tu ramènes du monde. On parle de toi en ville, sur le web. Pas que tu veuilles te venter, pas que tu penses être meilleure que les autres. Mais à force de partager la scène avec Sacha, t'as séduit le public, t'as des clients réguliers, des gens qui viennent juste pour toi. Comme certains viennent pour le cracheur de feu ou l'illusionniste, certains viennent que pour toi. Il le fera pas. Tu le sais. Au fond, il est seulement mal baisé. Son mec ne lui fait plus autant de bien qu'avant, il relâche la pression sur toi, sur ton état qui lui rappelle surement ce à quoi il pourrait ressembler s'il se faisait larguer, lui aussi. Puis tu repenses à Sacha. Et merde. Pas encore. T'as un haut le coeur, la tête qui tourne, besoin de nicotine à nouveau, tes mains tremblent jusqu'à ce que tu reposes la cigarette entre tes lèvres, juste avant de lui balancer, à Eve, que tout aurait pu attendre demain, à la répet'. Mais elle aime regarder le show, qu'elle te lance. Et elle a le coeur solide, le corps en forme. Tu souris. T'as raison, y'a du talent ici. Tu parles pas pour toi. T'as plutôt tendance à croire que t'es une impostrice. Encore plus depuis que tu ne représentes plus avec Sacha. T'étais une voleuse de poste, avant, quand t'étais son assistante, la vulgaire remplaçante de Pia. Et, maintenant, t'es douée dans ce que tu fais, oui, tu l'as toujours été. Mais t'as pas assez d'amour propre pour dire, à voix haute, que le talent du cabaret, c'est toi. C'est prétentieux. Et si y'a bien une chose que t'es pas, malgré toute la pile de défauts que t'as, c'est bien la prétention. Il était plutôt nul ce soir, avoues-tu comme si tu parlais à une copine de longue date. J'suis pas bien là, j'fume comme une cheminée, j'bois comme un puit sans fond. Tu ries nerveusement, prenant ta tête entre tes mains. Faut vraiment que je me ressaisisse. Et tu la secoues, cette tête que tes mains serrent, les paumes contre ton front. Et j'sais pas pourquoi j'te dis tout ça. T'en as rien à chier, lâches-tu en laissant tes bras balancer le long de ton corps, la cigarette toujours entre tes doigts de la main droite. Et elle vient se fracasser dans le verre de gin qui te sert de cendrier improvisé, elle brûle jusqu'à s'éteindre. Viens, demandes-tu en tendant les bras, tu me le montres, ce haut. J'voudrais pas te tenir éveillée plus longtemps. Et tu observes le morceau de tissu bleu nuit, des paillettes qui recouvre le corset que tu lui as dessiné sur le bout d'une serviette de table comme la vision d'un rêve que t'avais eu pour le prochain numéro. Et elle, de ses mains de fée, elle l'a mis en vie. Un sourire se loge sur tes lèvres, entre les taches de rousseur que même le fond de teint n'arrive pas à camoufler alors que tu enfiles le corset, retirant ton soutien-gorge devant la costumière, sans gêne, sans honte. Tu te tournes dos à Eve, demandant silencieusement de l'aide pour lasser la pièce qu'elle a créée quand elle te dit avoir un truc à te dire. Balance. T'as pas toute la nuit. Maintenant que la lucidité te reprend, t'as surtout envie de retourner te salouer pour oublier. Et peut-être tomber endormis dans le lit de quelqu'un d'autre que toi, qui sait. T'façon, Sacha, il s'en empêche pas, hein.

__________________________

IT WAS ONLY JUST A DREAM
i was thinking about you, thinking about me, thinking about us, what we gonna be?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t17135-peony-instragram
Eve Buckley
me, myself & i

Feuille de personnage
» anecdotes: elle vit sur son bateau ◦ elle fait partie des rares personnes dans le monde appartenant au groupe sanguin RHnull ◦ elle monte à cheval et est très portée sur l'équitation éthologique ◦ timide et introvertie, elle s'entend mieux avec les animaux qu'avec les humains ◦ elle n'ose pas trop s'exprimer, mais elle n'en pense pas moins ◦ elle confectionne la plupart de ses vêtements elle-même ◦ complexée, elle se trouve moche sans maquillage ◦ elle n'aime pas trop les contacts physiques ◦ elle a appris à 17 ans qu'elle avait une demi-sœur, Brooke ◦ elle a de mauvaises relations avec sa mère toxicomane et a déménagé à Bowen pour retrouver sa sœur ◦ elle n'a pas fait d'études supérieures, préférant trouver un boulot directement pour pouvoir être indépendante financièrement et se tirer de chez elle ◦ elle adore les fruits, elle en mange tout le temps ◦ elle a besoin de toutes ses heures de sommeil, et fait souvent des siestes, une vraie marmotte ◦ elle est asthmatique, en plus d'avoir un groupe sanguin de merde, elle a pas été gâtée niveau santé ◦ elle ne tient pas l'alcool ◦ elle est flexitarienne ◦ pas à l'aise avec son corps ni avec les autres, perdre sa virginité lui fait peur ◦ elle aimerait économiser pour s'acheter son propre cheval
Eve Buckley
MESSAGES : 127
ICI DEPUIS : 24/12/2019
CRÉDITS : aftermath (a), endlesslove (s).
COMPTES : charlie & azriel & effy & fauve.
STATUT : inexpérimentée.
bowenien
MessageSujet: Re: collecting pictures from the flood that wrecked our home ▽ brooke   collecting pictures from the flood that wrecked our home ▽ brooke EmptyLun 27 Jan 2020 - 2:19

La voix de Brooke lui parvenait, un peu dépitée, un peu brisée, même. Et la jeune couturière commençait à se faire une idée de l'ambiance qui régnait dans la pièce, et dans la tête de la rousse. Visiblement, elle aurait pas pu choisir pire moment pour se décider à dire ce pourquoi elle était venue à Bowen, la raison pour laquelle elle s'était faite engager au cabaret Delirium. Parce qu'elle n'avait pas énormément d'autres raisons que Brooke. À part s'éloigner de sa mère. De leur mère. Sauf qu'elle aurait pu aller n'importe où, partout ailleurs plutôt qu'ici. Mais non, elle était venue ici pour dire ces mots à la belle artiste. Belle artiste qui semblait s'enfoncer dans des abîmes de noirceur et d'alcool. Le sang battait à tout rompre aux tempes de la blonde, à la peau tachetée elle aussi, mais moins que celle de la rouquine. Elle ne savait pas quoi répondre à la jeune femme, elle n'osait pas, en vérité. Elle ne connaissait quasiment rien d'elle et elle était intimidée, encore plus devant son état d'esprit qui n'augurait rien de bon. La pression avait pris possession de son corps et Eve se disait de plus en plus que c'était une mauvaise idée. Elle n'aurait jamais dû venir ici, elle n'aurait jamais dû venir à Bowen. Tout ça pour retrouver le seul semblant de famille qu'elle pouvait espérer avoir. Au final, c'était purement égoïste, de venir imposer cette vérité à Brooke. Elle n'avait pas besoin de ça en plus, ça se voyait clairement, derrière ses paroles cyniques et son attitude blasée, ou dépitée, plutôt un mélange des deux. La blondinette restait plantée là, à attendre elle ne savait trop quoi. Elle n'arrivait même pas à sortir un son, alors c'était pas gagné. Qu'est-ce qu'elle devait avoir l'air gourde, quand même. Heureusement, l'artiste aérienne faisait une partie de la conversation toute seule, ce qui pourtant finit par mettre Eve encore plus mal à l'aise. Elle se sentait gênée de s'introduire ainsi dans l'intimité de la rouquine. « C'est faux. » lâcha doucement la jeune fille, d'une voix mal assurée, quand Brooke dit qu'elle devait en avoir rien à foutre. Non, elle ne s'en fichait pas. Mais si seulement elle savait pourquoi. Et d'ailleurs, elle ne tarderait pas à le savoir, sauf si la jeunette se dégonflait encore une fois. « Mais je veux pas t'ennuyer. » ajouta-t-elle rapidement, tentant encore une fois de se défiler. Non, c'était trop tard. Elle était là, devant elle, enfin plutôt derrière elle, dans sa loge, et cette fois elle irait jusqu'au bout. Même si son cœur battait la chamade et qu'elle avait les mains moites. Elle allait finir par défaillir. Finalement, Brooke demanda qu'elle lui montre le haut, et la jeune fille s'avança de quelques pas. Ah ouais, elle l'avait presque oublié, ce haut, ce fichu prétexte pour venir la voir. Eve présenta le vêtement, le tendant devant elle pour que la jeune femme puisse le regarder sous toutes les coutures et le prendre. Ce qu'elle fit, l'enfilant après avoir ôté son soutien-gorge, et Eve baissa les yeux, rougissant un peu, gênée. Elle avait pas envie de laisser croire qu'elle la matait. Même si putain, elle avait un corps de rêve, Eve en aurait été jalouse. Elle l'aida à nouer le corset, laçant le dos, prenant une grande inspiration avant de se jeter à l'eau. Très honnêtement, elle avait prié intérieurement, de toutes ses forces, pour que Brooke réponde qu'elle avait mieux à faire pour l'instant. Mais non. C'était le moment de vérité. Le moment où la blonde allait lui balancer cette bombe à la figure, sans prévenir. Eve avait réfléchi des centaines de fois aux mots qu'elle allait utiliser, à comment lui annoncer en douceur, sauf que y avait pas de bonne manière. Et là, tout de suite, elle était tellement stressée que ses mains tremblaient et que son cerveau mélangeait tout, elle ne savait plus par où commencer. Elle termina de lacer le corset, se reculant d'un pas, croisant le regard de la belle rouquine dans le miroir. « Je... Je connais ta mère. » commença-t-elle, la gorge nouée. Ouais, moyen comme entrée en matière, mais c'était ce qui lui était venu sur le coup. « Parce que c'est la mienne aussi. »

__________________________

head in the waves ♒︎ Upon your face I can see your smile but inside it’s a mess, maybe the love you’re looking for so long is stuck in your heart deep down inside your chest ©️ endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18535-allofeve-eve-s-instagram
me, myself & i
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: collecting pictures from the flood that wrecked our home ▽ brooke   collecting pictures from the flood that wrecked our home ▽ brooke Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
collecting pictures from the flood that wrecked our home ▽ brooke
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: le cabaret delirium-
Sauter vers: