AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
en ce moment à bowen
Ce vendredi 14 février, Bowen a mis à disposition un énorme complexe, et bien plus encore, contenant des tas d'activités diverses et variées pour les couples, les célibataires ou tout simplement les amis.
» rendez-vous ici pour plus d'infos.
Notre blog The Writers cartonne et fait couler presque plus de larmes que d'encre. Mais, même si c'est un succès, nous aimons également quand c'est VOUS qui contribuez à sa réussite. Alors n'hésitez pas à nous envoyer vos rumeurs juste ici.

Partagez
 

 all of these stars will guide us home (aelya)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6570
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 EmptyMer 5 Fév 2020 - 22:41

Elle avait vu ses yeux se remplir d'étoiles lorsqu'il l'avait regardé pour la première fois depuis deux semaines, Aelya savourant ce moment qui représentait le monde entier pour son âme qui n'avait jamais cessé de se mêler à la sienne même en son absence. Elle avait préféré oublier son histoire avec Brooke pour se concentrer sur le combat que livrait Niels en silence, Aelya ramenant sa tendresse infinie pour confier à Niels son souffle de vie afin qu'il puisse respirer sans aide artificielle.

- Tu dois donner des sueurs froides à tous les internes toi, rit-elle légèrement, consciente que son amour était têtu quand il s'agissait d'avoir ce qu'il voulait. Je t'aime plus de jour en jour parce que c'est toi tout simplement, va pas t'imaginer qu'il faut que tu sois abimé pour être aimé toi, j'te connais, le taquina-t-elle tendrement, appréciant cette complicité qui n'avait jamais de fin, Aelya savourant son baiser avant de le regarder amoureusement lorsqu'il dessina le contour de ses lèvres, hypnotisée par ses traits qu'elle ne se lassait jamais de regarder, son visage restant la plus belle chose qui lui était donné de voir. Tout me va tant que nous deux on reste ensemble, affirma-t-elle, son regard valsant entre ses lèvres et ses yeux qu'elle détaillait intensément, persuadée que personne n'arriverait à briser leur amour immortel, leur histoire les rendant unis jusqu'à la mort. Si tes lèvres ont besoin de réconfort... Je suis obligée de les aider, j'suis là pour ça moi... Murmura-t-elle malicieusement en grignotant son cou lorsqu'elle se réfugia contre lui, Aelya venant embrasser amoureusement les lèvres de son amour, mordillant juste après sa lèvre de manière joueuse, son regard espiègle détaillant le sien. Moi en avoir marre de toi ? Je te laisserais me sauter dessus où tu veux et quand tu veux, parce que sinon c'est moi qui le ferais, le prevint-elle, joueuse, Aelya ayant envie de profiter de son amour sans concession, sans limite, partant du principe qu'ils s'étaient trop privés de l'un et de l'autre pour toute une vie. Je demande qu'à en voir plus mon amour, plus tu me colles, plus j'suis heureuse alors... Te prives jamais, lança-t-elle en souriant, Aelya vivant pour tous les moments où il posait ses yeux sur elle, où ses lèvres venaient amoureusement dévorer les siennes de cette manière, avec une intensité qui lui coupait le souffle alors qu'elle le laissa guider ses doigts sur son torse, retrouvant les courbes de son corps qui la faisait toujours autant chavirer. Tant que t'es là pour le rappeler... Je pense pouvoir m'en sortir bébé, avança-t-elle tendrement, touchée par sa façon de la mettre en confiance qui égayait son visage de bonheur, Aelya se mordant la lèvre à la sensation de ses mains sur son corps, de ses lèvres dans son cou qui décimait toutes ses peurs pour qu'elle ne puisse se concentrer que sur son amour, la brune riant à sa remarque en levant les yeux au ciel, s'attardant sur les idées qui lui traversaient l'esprit. J'vais devoir te faire du chantage si tu manges pas... Du style : pas de bisous si tu fais pas d'efforts. Tu voudrais pas voir ça je pense, le menaça-t-elle de manière joueuse, Aelya ayant envie de le voir regagner en énergie suite à cette période d'errance qui l'avait fragilisé.

Elle ne soupira pas lorsque l'infirmière leur annonça la fin de sa visite, Aelya sachant qu'ils se retrouveraient rapidement, elle qui s'affaira à s'occuper de tout pour rester ce soir avec son amour qu'elle quitta dans un sourire complice. Elle fit mine de rejoindre la sortie avant de s'approcher des vestiaires, enfilant rapidement une tenue pour traverser les couloirs jusqu'à revenir devant sa porte qu'elle ouvrit, son sourire s'animant dans leur jeu.

- C'est prévu que je m'occupe de vous toute la nuit de la meilleure des façons, ajouta-t-elle, joueuse, fermant la porte derrière elle avant de s'approcher du lit. C'est ton traitement ouais, on m'a confié comme mission de tout faire pour te réchauffer un peu, ça a l'air sérieux cette histoire, lança-t-elle avec un sourire en coin, rejoignant son lit pour regrimper dessus afin de se blottir contre son fiancé. Ouais, il va être gardé toute la nuit, je m'en suis assurée. Et j'ai commandé notre pizza qui va arriver sous peu, répondit-elle, fière de cette soirée organisée autour de leur retrouvaille. Faut que je parte demain matin super tôt par contre pour pas croiser les infirmières... Soupira-t-elle, déçue de ce temps chronomètré, sa main venant glisser le long de son torse, avant que quelqu'un ne vienne frapper à la porte, Aelya se redressant vivement pour constater que c'était le livreur, le remerciant avant de revenir dans le lit avec leur repas. Fais le pour moi amour s'il te plaît.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 EmptyJeu 6 Fév 2020 - 0:27

Elle méritait qu’il puisse remporter tous les combats pour elle, Niels qui n’imaginait pas un seul instant laisser Aelya livrée à elle-même, à ce sort qui s’acharnait sur eux, cherchant toujours à leur faire mal. Il s’était accroché, de toutes ses forces, puisant dans ce qu’il avait au plus profond de lui, s’aidant de l’amour qu’il ressentait pour sa fiancée, celle à qui il avait promis un avenir des plus heureux. Maintenant qu’il avait ouvert les yeux, il se rendait compte que tout ça avait valu le coup, parce-que rien n’était plus beau que de voir des étoiles briller dans les yeux de son amour. « Ils me préfèrent clairement en tant que collègue, ouais. » Pouffa-t-il, conscient qu’il n’était pas le patient le plus agréable du monde, lui qui en demandait beaucoup, surtout lorsqu’il s’agissait de pouvoir voir Aelya. « Nan parce-que si c’est ça, j’ferais plus de séjours ici moi. Tu sais, un type aussi amoureux que moi est prêt à tout pour attirer ton attention. » S’amusa-t-il, son doigt dessinant lentement et amoureusement le contour de ses lèvres, son regard venant chercher le sien, lui transmettant tout l’amour qu’il portait en lui.  Il tendit la nuque pour profiter de son baiser, la laissant s’installer contre son corps qui n’attendait que le sien, esquissant un sourire en coin en sortant ses dents taquiner sa lèvre inférieure à la fin de leur échange. « J’aime bien savoir qu’on est pareils à ce niveau. J’suis fou de toi mon amour, j’ai hâte de te montrer à quel point je peux l’être. » Souffla-t-il, arquant un sourcil taquin et joueur, elle qui savait combien il pouvait être inspiré lorsqu’il se retrouvait nu contre son corps, soufflant profondément en sentant la caresse de ses lèvres dans son cou. « Promis, je le ferai jamais si t’insistes. Je t’aime trop pour te laisser de l’espace vital. » Pouffa-t-il, sa main venant caresser son visage alors qu’elle l’embrassait fougueusement, laissant exploser leur passion dans ce baiser qu’il avait attendu trop de temps, son corps se revigorant au contact délicat de ses doigts qu’il avait posé contre son torse, là où elle percevrait les battements de son coeur. « J’te le rappellerais autant que tu veux. » Sourit-il, posant un regard tendre sur elle, avant de plonger amoureusement contre son cou qu’il dévora, laissant ses mains redécouvrir son corps, ses courbes parfaites qu’il aurait très certainement voulu déshabiller s’il avait été en condition pour lui faire l’amour. « T’as pas le droit d’en arriver là. C’est cruel de ta part… » Ajouta-t-il, faisant mine de s’offusquer avant de laisser un sourire amusé étirer ses lèvres, profitant des quelques minutes restantes avant que l’infirmière ne vienne les prévenir de la fin de la visite, Niels ne ressentant pas son coeur se serrer à cette annonce, conscient que son amour serait de retour dans quelques minutes, le temps de trouver une tenue de camouflage. Il se prit au jeu en la voyant passer la porte, la détaillant de tout son long avec un regard subjugué, lui glissant une petite flatterie avant qu’elle ne vienne le rejoindre dans le lit. « C’est parfait, c’est exactement ce dont j’ai besoin là. » Souffla-t-il, se mordillant la lèvre en la voyant rejoindre le lit, incapable de la lâcher des yeux. « C’est super sérieux. C’est carrément une question de vie ou de mort à ce niveau tu sais… Si j’ai pas mon bisou quotidien, ça peut être très grave. » Ajouta-t-il, gardant cette mine faussement sérieuse, déposant un baiser sur sa tête lorsqu’elle revint tout contre lui, demandant des nouvelles de leur chiot. « Tu penses toujours à tout toi, t’es la meilleure mon ange. » Son regard vint s’assombrir d’un voile de déception lorsqu’elle évoqua son départ, qui allait devoir être précipité dés l’aube pour ne pas que leur petit secret soit dévoilé. « Tu reviendras vite, hein ? » Soupira-t-il à son tour, croisant son regard avant que quelqu’un ne vienne les interrompre, Niels regardant Aelya revenir avec leur pizza, hochant docilement la tête à ses mots. Il se redressa non sans difficulté pour pouvoir prendre une position plus confortable, piochant une part dans la boîte cartonnée pour y croquer dedans. « Satisfaite ? » Sourit-il, conscient que ce petit effort lui ferait plaisir. « Quand j’sortirais, j’redeviendrais un ventre sur pattes, t’en fais pas pour ça. » La rassura-t-il, croquant quelques morceaux avant de reposer le reste dans la boîte, déjà calé par le peu qu’il avait ingéré. « J’ai le droit à mon bisou du coup ? »

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6570
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 EmptyJeu 6 Fév 2020 - 14:51

Elle se consumait dans cet amour qui n'avait aucune limite, Aelya mettant son quotidien sur pause tout ça parce qu'elle n'avait aucune envie d'avancer sans l'amour de sa vie dont elle essayerait de ramener à ses côtés dès qu'il s'éloignait. Son coeur était comme un aimant auprès du sien, elle qui peinait à prendre ses distances même quand il était l'heure de partir, Aelya gardant constamment son portable près d'elle lorsqu'elle rentrait chez elle au cas où il se réveillerait sans qu'elle ne soit présente. Elle avait eu peur de ça, qu'il n'ouvre les yeux en s'imaginant qu'elle l'avait abandonné, elle qui était déterminée à lui prouver que rien ne la ferait fuir parce qu'elle y laisserait sa propre vie.

- T'es un Enfer à vivre pour tout le monde j'crois, mais jamais pour moi,
admit-elle amoureusement, un air taquin sur le visage, Aelya sachant pertinemment que personne ne savait le calmer mieux qu'elle. C'est bien pour ça que j'ai apporté certaines précisions parce que t'es pas net comme type, définitivement pas, et putain ce que je t'aime pour ça toi, s'amusa-t-elle amoureusement, conquise par tout le remue ménage qu'il pouvait mettre en place tout ça pour qu'elle ne lui revienne, lui qu'elle détaillait amoureusement alors qu'il caressait ses lèvres qui lui appartenaient entièrement, Aelya venant se poser dans le lit pour mieux apprécier leur proximité, ses dents taquinant sa lèvre inférieure. J'ai trop hâte aussi mon coeur... Parce que ça voudra au moins dire que t'iras beaucoup mieux et c'est tout ce que je veux là, admit-elle dans un souffle amoureux contre son cou, Aelya ayant espoir que son amour se rétablisse sans aucune séquelle afin de reprendre leur vie là où ils l'avaient laissé. J'adore étouffer de toi amour, sourit-elle, amusée par sa remarque qui représentait bien ce qu'elle désirait tout le temps, être envahis par Niels, ses lèvres attrapant les siennes pour les faire valser dans un baiser fougueux, ce contact suffisant à électriser la moindre de ses cellules, Aelya perdant la tête sous l'amour qui pulsait dans ses veines alors que ses doigts vinrent doucement caresser sa peau, souriant tendrement à sa remarque avant de savourer les brûlures de ses lèvres dans son cou qu'elle avait hâte de voir rougir. Le bureau des plaintes est fermé pour aujourd'hui, j'suis désolée, répondit-elle de manière taquine, restant sur ses menaces qu'elle ne voulait pas négocier pour sa santé, Aelya frissonnant à la chaleur de ses mains contre sa peau avant de quitter son amour sous les ordres de l'infirmière qui se présenta à eux.

Elle n'était définitivement pas prête à le quitter comme ça, aussi docilement alors qu'elle avait attendu pendant deux semaines le réveil de l'homme de sa vie, Aelya profitant du calme dans les couloirs pour s'infiltrer dans les vestiaires afin de camoufler sa présence, revenant peu de temps après dans la chambre de Niels, appréciant la lueur joueuse qu'elle voyait dans son regard.

- Et moi j'ai besoin de toi, donc c'est parfait, tout le monde est content,
ajouta-t-elle fièrement, se précipitant vers son lit pour rejoindre son amour qu'elle voulait câliner toute la soirée. On va pas prendre de risques bébé, tu l'auras ton bisou quotidien. Ce serait trop dommage que ton état s'aggrave pour si peu, admit-elle malicieusement, calant son corps le plus près possible de lui, sa tête se plaçant près de son épaule lorsqu'il déposa un baiser sur sa tête. J'fais mon possible pour qu'on profite à deux, ajouta-t-elle tendrement, redressant le regard vers Niels lorsqu'elle parla de son départ le lendemain. J'reviens très très vite bébé, j'pourrais pas me passer de toi trop longtemps, le rassura-t-elle, son regard amoureux caressant le sien, Aelya apportant juste après la pizza sur le lit, conduisant Niels à en prendre une part. C'est mieux que rien, sourit-elle, tentant de ne pas trop lui en demander après tout ce temps sans nourriture solide. J'te fais confiance pour ça, avança-t-elle en le regardant manger, Aelya ne pouvant s'empêcher de s'inquiéter. T'es un vrai enfant toi, lança-t-elle, en secouant la tête de manière amusée avant de venir l'embrasser amoureusement, calant son front contre le sien. Je t'aime, murmura-t-elle, avant de se détacher doucement pour piquer une part de pizza afin de croquer dedans. Si tu veux savoir, moi non plus en deux semaines j'ai pas mangé grand chose. Y'avait le stress, la déprime, parce que mon cuistot préféré était pas là pour me nourrir. Et comme je mange pas de pizza si t'es pas là... J'en commandais pas. Tu sais pas comme je revis là, avoua-t-elle, faisant référence à sa vie qui revenait peu à peu à la normale. Tu finis ta part de pizza et j'enlève mon haut bébé. J'dis ça, j'dis rien... Joua-t-elle, prenant un air malicieux.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 EmptyJeu 6 Fév 2020 - 19:35

Il aurait bien évidemment mis sa vie entre parenthèses si les rôles avaient été inversés, parce-que Niels refusait catégoriquement de vivre une vie sans elle, sans la femme qui le tenait à flot depuis plus d’un an. C’était à elle qu’il voulait dévouer chaque instant de son quotidien, et s’il voulait continuer à pouvoir le faire, il n’avait pas d’autre choix que de se battre corps et âme pour retrouver leur réalité. Il avait su au fond de lui qu’elle ne le laisserait jamais tomber, eux qui étaient sur la même longueur d’onde, cette même envie de puiser dans leurs forces pour pouvoir toujours se retrouver. « Avec toi j’suis le plus docile des petits démons… » Joua-t-il, s’amusant de cette contradiction, Niels qui ne savait jamais rien refuser à son amour. « T’es la seule à m’aimer pour ça bébé. Le reste du monde voudrait m’interner. » Pouffa-t-il, la regardant amoureusement alors qu’il captait cette lueur heureuse dans ses yeux, celle qu’il voulait voir perdurer et s’amplifier jusqu’à la fin de leur vie. Il la laissa taquiner ses lèvres, en profitant pour se régénérer sous son contact, ses mains retrouvant le chemin de sa peau. « Y’a rien qui me motive plus que d’imaginer rentrer avec toi bébé. Si ça tenait qu’à moi, on serait déjà en route pour l’appart’ là… » Avoua-t-il, conscient qu’il n’était jamais bien objectif lorsqu’il s’agissait de son propre sort, préférant de loin fermer les yeux sur son état plutôt que d’admettre qu’il avait encore besoin de soins médicaux. « Viens t’étouffer contre moi alors. » S’amusa-t-il, prenant en otage ses lèvres de manière fougueuse, sans même prévenir, ses doigts caressant sa peau sous son haut qu’il souleva, désirant qu’elle puisse sentir qu’il était toujours le même, qu’il pouvait être encore son homme malgré sa condition physique qui ralentissait les envies qui lui passaient par la tête. Rompant le baiser, il fit glisser sa bouche jusqu’à son cou, s’imprégnant de son parfum qui lui rappelait son chez-lui, Aelya représentant son repère, sa main retenant la sienne pour ne jamais avoir à se perdre. Il s’offusqua faussement de ses menaces, prenant une mine boudeuse à ce qu’elle ajouta, lui qui aimait toujours négocier avec sa fiancée pour avoir ce qu’il voulait. « C’est pas cool du tout bébé, j’fais comment moi si j’peux pas avoir tes bisous et qu’en plus, j’ai pas le droit de me plaindre ? » Il ne broncha pas lorsqu’il fut temps de la laisser partir, sachant pertinemment qu’elle lui reviendrait très vite, Niels qui pouvait bien patienter quelques minutes loin de son amour bien que toute distance était toujours désagréable à ses yeux. Quelques instants plus tard, Aelya revint à lui, en tenue de personnel, Niels s’amusant de cette vision, l’incitant à revenir près de lui. « J’suis trop heureux que tu sois là mon amour, j’pouvais pas demander mieux. » Souffla-t-il, satisfait de ce qu’elle ajouta, ses lèvres se déposant affectueusement sur son front. « Vaut mieux pas jouer avec le feu, oui. » Ajouta-t-il, avant d’hocher la tête lorsqu’elle lui expliqua que leur temps était compté, malgré tout, bien qu’Aelya faisait toujours tout son possible pour revenir au plus vite à son chevet. « Moi non plus. J’vais faire des crises si j’te vois pas assez, t’en es consciente ? » Joua-t-il, regardant sa fiancée se lever pour prendre leur pizza, Niels tendant le bras pour en piocher un morceau et commencer à le manger. « J’te remercie de m’épargner le plateau repas de l’hôpital. » Dit-il, grimaçant en apercevant ce qu’il y avait sur la table, reportant ensuite son attention sur son amour lorsqu’il eut reposé les restes de son morceau, demandant immédiatement à être récompensé. « Un deal est un deal bébé. » S’amusa-t-il, tendant la nuque pour recevoir son baiser, en profitant pour lui en voler un autre. « Moi aussi je t’aime. Beaucoup trop. » Il la laissa s’écarter, la regardant manger avant d’écouter attentivement ses mots, un sourire aux lèvres. « On va pouvoir se goinfrer à deux alors. Toi aussi t’as besoin de reprendre des forces. Bon j’peux pas encore cuisiner, mais dés que je pourrais, j’te ferai tout ce que tu veux. J’espère que t’es pas contre l’idée de prendre du poids. » Pouffa-t-il, ses yeux la détaillant amoureusement avant qu’il ne soit interloqué par sa remarque. « Et c’est moi le démon après… » Roula-t-il des yeux, secouant la tête et soupirant, faisant mine de ne pas prendre ses mots en compte pendant quelques secondes, avant de finir par céder, reprenant son morceau de pizza pour l’engloutir. « C’est vachement mesquin comme tactique n’empêche… » Dit-il, la bouche pleine, se reposant contre son oreiller. « Je t’aurais bien fait la même chose, mais j’ai le corps à moitié recouvert par des bandages, ça serait pas très gagnant pour toi. »

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6570
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 EmptyJeu 6 Fév 2020 - 21:44

Elle avait trop longtemps culpabilisé à l'idée de ne pas avoir été à sa place ce soir-là, de ne pas avoir su lui demander de rentrer plus tôt, quitte à faire annuler sa soirée prévue avec son collègue de travail, parce que plus rien n'avait son importance quand sa vie était mise à prix, elle-même se laissant rappeler à l'ordre dans le sens de ses priorités qui étaient toutes liées à Niels. Il lui serait maintenant compliqué de le laisser sortir avec n'importe qui, elle qui sentait déjà  son cœur se rompre dans l'hémorragie émotionnelle de sa potentielle perte.

- T'es le plus mignon aussi tu sais, le taquina-t-elle, ajoutant des propres mots à son paradoxe qui l'amusait. On nous internera sûrement un jour bébé vu comme c'est parti, faut s'y attendre, rit-elle, consciente qu'ils en tenaient une couche à deux entre les ennuis qu'ils s'attiraient et qu'ils cherchaient trop souvent, Aelya le regardant avec cette lueur amoureuse qui n'était destinée qu'à lui avant de venir attraper sa lèvre pour la mordiller. Si je te freinais pas, tu serais déjà dans le hall à nous appeler un taxi, renchérit-elle, connaissant plus que bien son amour qui avait toujours tendance à dédramatiser sa situation. Toute ma vie je le ferais, je perds trop souvent mon souffle déjà juste en regardant ta beauté, admit-elle, charmeuse, Aelya qui trouvait Niels magnifique malgré le nombre de ses hématomes, de ses écorchures qui n'entravaient en rien la splendeur de son être.

Ses lèvres se laissèrent être happées par les siennes dans une fougue qui rappelait le manque qui l'avait dévoré de l'intérieur pendant deux semaines, la brune soupirant en sentant l'emprise de ses mains sur sa peau qui l'animait de vie. Elle fit glisser ses mains sur sa nuque lorsque ses baisers glissèrent dans son cou avant de lier ses doigts aux siens, son cœur battant à tout rompre dans sa poitrine.

- Je sais que je te mène la vie dure mais tu sais que tu seras récompensé à la fin... Souffla-t-elle avec un sourire en coin, Aelya faisant référence à ce qu'elle comptait lui faire quand il rentrerait chez eux pour de bon, partant de sa chambre silencieusement avant de ré apparaître dans une tenue d'infirmière, elle qui se sentait incapable de le laisser seul ce soir tant elle désirait l'accaparer, revenant bien rapidement près de lui. Je vais essayer d'être là le plus possible mon cœur mais faudra parfois que t'arrives à être seul, admit-elle, consciente qu'à un moment elle reprendrait le travail pour assurer leur survie à tous les deux, Aelya appréciant son baiser avant de sourire à sa remarque, sachant pertinemment que Niels avait besoin d'elle comme elle avait cruellement besoin de lui. Bébé, tu feras aucune crise parce que je vais te harceler d'appels et de textos tout le temps, j'vais trop mal le vivre si j'ai pas de tes nouvelles, avoua-t-elle pour le rassurer, Aelya apportant leur pizza sur le lit pour l'inciter à manger en premier. T'aurais rien mangé du tout si t'avais mangé la bouffe de l'hôpital. Et je t'aurais compris, lança-t-elle, regardant son plateau en face qui n'avait rien d'appétissant avant de reporter son attention sur son amour qui mangeait, riant à sa demande qu'elle exécuta comme promis dans un baiser amoureux, Aelya souriant tendrement à ses mots d'amours avant de se confier sur la perte de saveur de son quotidien sans lui. Ça va juste être plus compliqué de me soulever sur la barre de pôle dance au club, j'vais perdre des clients c'est tout, mais je peux pas refuser ta cuisine moi, s'amusa-t-elle en mangeant sa part de pizza, conquise par toutes les attentions qu'il lui donnait quotidiennement. Je vois pas de quoi tu parles, répondit-elle, prenant un air innocent à sa remarque, le regard joueur, pouffant de rire à sa réaction, Niels qui céda à son chantage. Mais ça marche au moins. Quelle horrible fiancée je suis que d'utiliser tes faiblesses pour prendre soin de toi, t'es pas gâté j'te jure, avança-t-elle en ironisant, satisfaite de le voir manger, Aelya terminant sa part également. Je suis toujours gagnante quand c'est toi bébé. T'es magnifique, le reprit-t-elle, son regard amoureux valsant sur son être avant qu'elle ne vienne tirer sur les pans de son haut pour retirer sa blouse d'hôpital, puis son t-shirt, laissant entrevoir son soutien gorge. Tu veux pas faire d'efforts pour que j'enlève plus, t'es sûr...? Demanda-t-elle malicieusement, sa main s'amusant avec sa bretelle pour jouer avec lui. L'offre vient d'expirer, haussa-t-elle les épaules, amusée, Aelya laissant le carton de pizza de côté pour s'immiscer sous la couverture afin de recouvrir son corps à moitié nue.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 EmptyJeu 6 Fév 2020 - 23:18

Il avait senti son coeur fondre à la seconde où il l’avait vu près de lui, elle qui avait attendu son réveil pendant deux semaines, restant à ses côtés pour être présente au moment où il ouvrirait les yeux. Et c’était exactement ce qu’il s’était passé, Niels ayant senti qu’il n’avait jamais été seul dans ce combat silencieux, conscient qu’Aelya lui avait donné de la force, du courage, pour qu’il puisse s’en sortir et la retrouver après ce passage à vide. « J’aime bien quand tu le précises, ça… » Joua-t-il, Niels qui ne refusait jamais les compliments de son amour, pouffant légèrement aux mots qu’elle ajouta et qui décrivaient parfaitement leurs comportements un brin impulsifs. « C’est pas grave. Etre en isolement avec toi pour toute une vie, y’a pire comme destinée. » S’amusa-t-il, parvenant aisément à imaginer rester collé à elle, une éternité s’il le fallait, Niels qui ne refuserait jamais de passer le plus de temps possible avec son amour. Il laissa ses lèvres rejoindre celle d’Aelya qui s’amusa à les taquiner, hochant la tête à ses dires. « J’aurais pas tort de le faire. T’imagines si on pouvait être à la maison tous les deux, sans toutes ces machines… » Souffla-t-il, conscient que l’attente serait maintenant longue jusqu’à sa sortie définitive, Niels qui n’était certainement pas connu pour sa patience. « Perds le pas trop quand même, t’es censée me faire plein de bisous jusqu’à la fin mon bébé. » Ajouta-t-il avec amusement et tendresse, avant que sa bouche ne vienne emprisonner celle de sa fiancée, lui qui avait rêvé de ce baiser depuis qu’il avait ouvert les yeux, peinant à rester calme devant la beauté de ses traits, devant la douceur de ses lèvres qui le faisaient chavirer à chaque fois. Son parfum lui faisait tourner la tête, lui donnant l’impression qu’ils se retrouvaient pour de bon, Niels ayant l’impression de rêver alors qu’il frissonnait au contact de ses doigts sur sa nuque. Il la laissa prendre sa main, redressant le visage pour pouvoir la contempler, ses yeux encore baignés d’amour après le baiser qu’ils venaient d’échanger. « J’espère bien. Sinon c’est vraiment de la torture. » S’amusa-t-il, faisant mine de se plaindre alors qu’il savait combien Aelya prenait parfaitement soin de lui, parvenant toujours à l’apaiser rien que par sa présence. Son sourire vint rapidement disparaître lorsqu’elle évoqua le fait qu’elle devrait le quitter de temps en temps, et qu’il devrait gérer le fait d’être seul dans sa chambre, Niels peinant à croire qu’il parviendrait à supporter trop longtemps son absence. « Je sais… j’vais essayer. » Dit-il, sans réelle conviction, évitant son regard qui trahirait ce qu’il pensait de tout ça, du fait d’être sans elle, livré à lui-même dans cette chambre qui ne lui inspirait rien d’autre que la mort. « J’vais guetter tes appels bébé… J’vais attendre que ça, de pouvoir te parler. Le reste du temps, j’regarderai des photos de toi. Faut bien se consoler comme on peut. » Ajouta-t-il, regardant Aelya leur amener la pizza dans le lit, souriant à ce qu’elle lui dit en parlant de la nourriture de l’hôpital. « Tu sais que j’suis pas difficile d’habitude en plus… Mais là, c’est au-dessus de mes forces. » Rit-il, appréciant bien plus la pizza qu’Aelya leur avait commandé, finissant par s’exécuter à sa demande, lui qui était bien trop faible lorsque ses marques d’affection étaient en jeu. Il haussa les épaules après l’avoir embrassé, reportant son attention sur elle. « C’est pas grave si tu perds des clients bébé. C’est important pour moi de savoir que t’aimes toujours autant ma cuisine. » Dit-il, se justifiant habilement alors qu’elle savait autant que lui que l’idée l’arrangeait bien. Il céda finalement à son chantage, fourrant le reste de sa pizza dans sa bouche, lui qui n’attendait que de pouvoir poser ses yeux sur le corps parfait de son amour, hochant la tête pour se plaindre avec amusement. « J’te le fais pas dire. J’me gave pour toi quand même, si c’est pas de l’amour ça… » Souffla-t-il, avant de sourire tendrement à ce qu’elle ajouta, touché par ses compliments, son regard s’illuminant lorsqu’elle retira son premier vêtement, puis son t-shirt, lui donnant une vue très avantageuse sur sa poitrine. Il fit lentement glisser ses yeux sur elle, de son regard jusqu’à son décolleté, la regardant jouer davantage avec lui, Niels s’offusquant en la voyant décliner sa proposition. « Eh mais j’ai même pas eu le temps de réfléchir ! » Joua-t-il, riant doucement, Niels tendant la main vers son amour pour l’attirer contre lui, sa main se logeant dans son dos qu’il caressa tendrement, laissant quelques secondes de silence s’écouler, le calme revenant. « Bébé… Qu’est-ce que Brooke t’a dit… ? »

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6570
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 EmptyVen 7 Fév 2020 - 14:22

Elle se doutait bien qu’elle passerait encore beaucoup de temps à se battre contre ce monde qui s’évertuait à les séparer, ce monde qu’elle ne reconnaîtrait jamais sans Niels, ce monde dans lequel elle ne se verrait jamais errer si son amour ne tenait plus sa main. Elle était devenue dépendante de lui à bien des égards, Aelya qui avouait volontiers qu’elle était complètement accro à son fiancé depuis qu’elle avait croisé son chemin, lui qui avait su remplir son coeur d’espoir sous l’effet de sa voix qui s’agitait vers ses tympans maintenant qu’il était réveillé, et qui était sa plus belle mélodie. Son sourire répondait au sien à sa remarque, elle qui ne se lassait jamais de le couvrir de compliments qu’elle pensait sincèrement, délicieusement troublée par la perfection de sa personnalité qui se liait merveilleusement bien à la sienne.

- Ce sera pas nous les fous bébé dans l’histoire. C’est les gens qui nous mettront ensemble dans le même hospice qui le seront,
s’amusa-t-elle, consciente qu’à deux ils étaient doués pour faire trembler n’importe quel personnel hospitalier tant ils étaient insupportables dans la véhémence de leur passion fusionnelle. T’aurais tort de le faire bébé, parce que tu tiens pas encore debout. Je pourrais jamais te laisser te mettre en danger, même si ça veut dire me priver de toi, avoua-t-elle tendrement, Aelya qui avait mal au coeur de les voir sombrer dans l’inconnu de la guérison de Niels, eux qui ne savaient même pas dans combien de temps il serait apte à rentrer. J’ai toujours du souffle en réserve quand c’est pour t’embrasser bébé tu sais, ajouta-t-elle en souriant amoureusement, adorant la manière dont ils se tournaient autour tendrement, la brune sombrant contre sa bouche qu’elle embrassa passionnément, laissant son souffle réchauffer sa peau qu’elle aurait bien voulu monopoliser sans se réprimer dans ses gestes, elle qui de toute façon acceptait de l’attendre jusqu’à la fin, sa main caressant doucement la sienne pour lui confirmer silencieusement sa présence éternelle à ses côtés. C’est surtout une question de point de vue… Se justifia-t-elle malicieusement. Et je sais très bien que tu adores mes tortures en plus, ajouta-t-elle, joueuse, Aelya tentant d’admettre doucement qu’elle ne resterait pas indéfiniment à ses côtés puisque sa rééducation prendrait sûrement des mois, et qu’il fallait qu’elle assure leurs arrières. Tu vas y arriver bébé. Puis y’a toujours Az et Milo qui pourront aussi venir te tenir compagnie quand tu péteras des câbles, s’amusa-t-elle, cherchant à l’encourager car elle le sentait soudainement plus pessimiste. J’t’appellerai tous les jours bébé… Même que je t’enverrai des photos de moi tous les jours si tu veux, histoire d’encore plus te motiver… Proposa-t-elle, sachant pertinemment que la brûlure de leur séparation serait moins vive si elle lui faisait sentir que même loin, elle était toujours là. Je pense que même Hank en voudrait pas, renchérit-elle en riant lorsqu’elle revint dans le lit avec la pizza, regardant la nourriture de l’hôpital qui était posée devant eux, Aelya tentant son amour à faire des efforts avant de le récompenser avec un doux baiser. J’aime tout venant de toi mon coeur. Surtout que je reconnais que ta cuisine est trop excellente. Tu devras t’habituer à la mienne pendant un petit temps… Admit-elle, grimaçant en s’apercevant qu’il y aurait sûrement beaucoup de loupés, Aelya lui faisant du chantage pour le regarder finir sa part de pizza, particulièrement amusée par sa réaction qui ne se fit pas attendre. T’as vraiment l’air maltraité pauvre petit coeur va, le taquina-t-elle, faisant mine de rentrer dans son jeu avant de se dévêtir pour laisser sa vue s’imprégner de son décolleté, Aelya le tourmentant de manière contrôlée avant de venir soudainement arrêter le jeu pour s’infiltrer sous la couverture. T’aurais même pas du prendre le temps de réfléchir normalement ! Le reprit-elle dans une moue boudeuse afin de lui renvoyer le reproche, peinant à garder son sérieux avant de venir se blottir amoureusement contre son corps qui le réchauffait, Aelya se mettant à caresser son torse, s’arrêtant net à sa question. On est vraiment obligés d’en parler maintenant… ? Soupira-t-elle, roulant des yeux, consciente que le sujet casserait l’ambiance. Elle m’a dit que c’était à cause d’elle que tu t’étais retrouvé là, à cause de ses problèmes de drogues. J’ai décidé de couper les ponts, admit-elle, se plaçant sur le dos, prenant de la distance comme pour essayer de mieux réfléchir. Je peux accepter qu’elle ait une addiction mais pas qu’elle mette tout son entourage dans la merde. Je sais même pas si ça va la faire réfléchir mais j’avais besoin qu’elle comprenne qu’elle a trop dépassé les limites, surtout parce que c’est toi qu’elle a mis en danger, avoua-t-elle, le regard fixé sur le plafond, regrettant amèrement leur séparation même si elle était nécessaire.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 EmptyVen 7 Fév 2020 - 19:12

Il ne voulait pas entendre parler d’un avenir sans elle, conscient que ça serait du suicide rien que de l’envisager, Niels qui n’avait aucune raison de se voir perdurer si Aelya n’était pas accrochée à sa main. Ils avaient pris l’habitude d’avancer ensemble, de s’épauler, d’apprivoiser les moments de faiblesse qui pouvaient les ralentir dans leur parcours, et à chaque fois, Niels avait compris qu’il ne pourrait jamais trouver meilleur appui que celui que lui donnait son amour. Elle le connaissait parfaitement, parvenant à lire dans son regard ses moindres troubles, ses moindres déceptions qu’elle parvenait à effacer avec un seul de ses sourires. « Ça c’est clair, ils sont vraiment pas prêts à nous voir tous les deux ensemble. J’te parie qu’il tienne pas vingt-quatre heures. » Pouffa-t-il, imaginant aisément faire une nouvelle fois équipe avec sa fiancée, eux qui étaient le meilleur binôme qui soit, aussi rusés que passionnés lorsqu’il s’agissait d’emmerder le monde. « Mais j’pourrais très bien être calme à la maison et recevoir tous les soins. Ça me donne la nausée d’être ici bébé… » Avoua-t-il, lui qui passait déjà la plupart de ses journées entre ces murs froids pour pouvoir gagner de l’argent à la fin du mois, l’idée de devoir y rester quotidiennement le faisant déjà frémir. « C’est tout ce que je voulais entendre. » Finit-il par souffler, le regard subjugué par ses traits d’une beauté indescriptible, ses lèvres rejoignant celles d’Aelya pour profiter de ce moment, oublier qu’ils étaient tous les deux dans cette chambre d’hôpital qui leur promettait bien des émotions pour les semaines à venir. Sa main dans la sienne, il se concentra sur elle, sur cette complicité qui ne s’éteignait jamais, Niels aimant savoir que rien n’avait changé entre eux, se plaisant à lui tourner autour comme il en avait toujours eu l’habitude. « J’suis fan de tes tortures, c’est vrai… T’es mon bourreau préférée toi. » Pouffa-t-il, comprenant à travers les paroles d’Aelya qu’il devrait s’habituer à la solitude puisqu’elle ne pourrait pas lui assurer d’être constamment à ses côtés, bien que cette simple pensée lui arrachait le coeur. Il soupira à ce qu’elle ajouta, lui qui aurait aimé être plus optimiste pour elle, pour lui montrer qu’il était capable de guérir même si elle n’était pas constamment présente. « Ouais… Les pauvres, ils sont définitivement pas prêts à supporter mes humeurs massacrantes. » Répondit-il, se moquant presque de lui-même alors qu’Aelya le rassura, lui faisant savoir qu’il aurait très souvent des nouvelles d’elle par le biais de leurs échanges téléphoniques. « On s’appellera avant de dormir, bébé ? On va avoir l’air d’un couple d’adolescents, ça va nous rajeunir. » Rit-il, ses yeux animés d’une lueur brillante à l’idée de cette soirée qui se profilait pour eux, Aelya ayant pensé à tout pour qu’ils puissent se retrouver comme s’ils étaient chez eux. « Hank est surtout un chien de luxe avec tout ce qu’il a droit de manger avec nous. » Dit-il, l’air amusé en pensant à leur chiot qu’ils gâtaient toujours, incapables de résister à sa bouille qui les faisait craquer. Il termina son morceau de pizza après avoir établi un deal avec son amour, récompensé par un doux baiser de sa part. « J’suis toujours prêt pour de nouvelles expériences, même culinaires, ça m’effraie pas. » Joua-t-il, lui lançant un clin d’oeil taquin, ses yeux se délectant de la vue qu’elle lui offrit sur son corps lorsqu’elle ôta son haut, Niels hochant la tête de manière faussement innocente à ses mots avant de reprendre la parole. « J’suis encore perturbé bébé, c’est normal que je réagisse pas au quart de tour. » Dit-il, cherchant malicieusement à se justifier, finissant par attirer sa fiancée contre lui, le calme s’imposant de nouveau dans la pièce avant qu’il n’ose aborder un sujet qu’il savait plus que sensible. Il la laissa parler, l’écoutant sans broncher, comprenant dans ses mots que la douleur était réelle après cette séparation qu’elle avait établie avec Brooke en apprenant la vérité. Un sentiment de culpabilité traversa son échine à ses dernières paroles, Niels ayant l’impression qu’il était la raison de cette déchirure, sans même parvenir à le justifier de lui-même. « Bébé… J’suis désolé. » Lâcha-t-il finalement, en la voyant prendre ses distances. « J’sais pas ce qu’elle t’a raconté, mais j’avais la possibilité de partir, de la laisser se démerder avec ces types. Elle me l'a demandé, mais j'ai insisté. J’ai pas pu le faire, j’avais pas le droit d’être un lâche. » S’expliqua-t-il, baissant les yeux avant de regarder le visage de son amour dirigé vers le plafond. « J’suis nul, j’aurais pas dû parler de ça, pardon… » Souffla-t-il, culpabilisant de lui avoir fait revivre ces instants qui avaient dû lui arracher le coeur.

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6570
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 EmptyVen 7 Fév 2020 - 22:21

Elle était persuadée qu'il gagneraient toujours à la fin, parce qu'ils faisaient toujours tout pour se ramener vers l'un et vers l'autre, les menaces et les problèmes n'étant jamais assez forts pour contenir cet amour qui ne désirait que d'éclore encore et encore, eux qui prouvaient continuellement au monde entier qu'ils ne seraient jamais faits pour être séparés. Aelya, elle se sentait mourir sans Niels, elle se tuait dans la froideur de ce quotidien qui n'avait rien d'attrayant jusqu'à ce qu'il daigne ouvrir les yeux.

- Je te parie qu'ils tiendraient même pas cinq minutes, s'amusa-t-elle fièrement, égayée par l'idée qu'ils puissent mettre le monde à feu et à sang juste pour se retrouver dans la passion qu'ils se vouaient. Je sais mon amour... Mais je pense pas que ce soit possible parce que ton état est trop fragile pour le moment, t'auras besoin de voir régulièrement des médecins là. Je peux plus prendre le risque de te perdre... Lâcha-t-elle tristement, consciente que même si ça lui était difficile, elle préférait subir son manque plutôt que voir son état se dégrader, la brune souriant à sa remarque, se concentrant sur son visage qu'elle ne faisait que de regarder, comme dans l'envie d'inscrire la moindre parcelle de son être dans son esprit abimé par la déprime, lui qui savait éteindre sa noirceur pour l'embellir, animant cette lueur qui n'était destinée qu'à lui. Je compte continuer à te faire souffrir bébé d'amour, t'en fais pas pour ça, répondit-elle, joueuse, son regard malicieux brillant dans le sien alors qu'ils se cherchaient comme si rien ne les avait jamais séparé, Aelya caressant doucement sa main liée à la sienne, comprenant sans un mot à quel point la distance qu'elle allait mettre à contre cœur allait affecter son amour. Ils vont m'appeler en panique pour que je leur vienne en aide, ils sauront plus quoi faire de mon bébé trop chiant, lança-t-elle de manière amoureuse et taquine, s'imaginant l'impatience de Niels entre ces murs qu'il voyait déjà trop. Mais moi j'ai trop l'impression de rajeunir avec toi, parce que t'es mon premier amour t'façon, et le dernier. Donc ouais bébé, on s'appellera tous les soirs avant de dormir, et même le matin avant que j'aille au boulot, et même quand je serais en pause au boulot, j'veux de toi le plus possible dans ma journée, avoua-t-elle, sachant pertinemment qu'elle était accro à son amour à tel point qu'elle était incapable de rester quelques heures sans nouvelle de lui. C'est pas faux, Hank vit sa meilleure vie avec nous. Il mangerait sûrement mieux que nous d'ailleurs, renchérit-elle en riant avant qu'elle ne le regarde manger sa part de pizza, Aelya le tentant dans un jeu pour l'inciter à manger, l'embrassant pour le récompenser. C'est pour ça que je t'aime toi, t'as peur de rien même si tu devrais parfois, répondit-elle, joueuse, consciente de ses talents culinaires plus que douteux qui prêtaient à rire avant qu'elle ne vienne se délester de son haut, se laissant réchauffée par le regard de son amour qu'elle aimait sentir continuellement sur elle. Mmh ok excuse accepté pour cette fois, ça a du sens, s'amusa-t-elle, venant tout contre lui pour profiter de sa chaleur, Aelya s'imprégnant de ce silence reposant en respirant à plein poumons son parfum qui lui avait tant manqué, sa main traçant des courbes sur son torse avant qu'elle ne vienne avoir un mouvement de recul suite au sujet que Niels voulait aborder, peinant à canaliser la tension qui la gagnait. Elle m'a rien dit de tout ça mais dans tous les cas, ce qui est dit est dit, je peux pas revenir en arrière. Parce qu'elle a abusé dans tous les cas. Elle veut pas se soigner, elle a choisit de se mener dans cette situation, soupira-t-elle tristement, ses bras venant devant elle, à plat sur la couverture. C'est pas grave, je t'en veux pas, admit-elle pour le rassurer. Elle aurait pu t'éviter ça déjà si elle avait juste voulu chercher de l'aide pour arrêter la drogue. Ça serait arrivé dans tous les cas. Un jour ou l'autre puisqu'elle est pas prête à arrêter, avança-t-elle, attristée par sa situation qui la brisait, parce qu'elle comptait énormément pour elle malgré la rage qui avait envenimé ses pensées. Je suis crevée, et t'as besoin de te reposer toi, je veux que tu sois plus en forme demain, ajouta-t-elle, souriant légèrement.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 EmptySam 8 Fév 2020 - 1:22

C’était eux contre le reste du monde, depuis qu’ils avaient compris qu’ils étaient bien mieux ensemble et que le destin n’était pas forcément d’accord avec cette idée. Tant pis. Ils continueraient de déjouer les pièges pour être gagnants à la fin, Aelya et Niels qui avaient plus d’un tour dans leur sac pour arriver à leur fin. Etre ensemble jusqu’à la fin, c’était tout ce qu’on pouvait leur souhaiter de mieux, le brun qui n’imaginait pas son quotidien autrement qu’avec l’amour de sa vie. « Y’a moyen ouais. En même temps, y’a personne qui a envie de nous défier bébé. » Joua-t-il, arquant un sourcil d’un air espiègle, eux qui se connaissaient par coeur et qui savaient parfaitement qu’ils ne détenaient aucune limite. Il hocha finalement la tête à ce qu’elle ajouta, Niels prenant conscience qu’il ne pouvait pas lui imposer cette angoisse permanente, lui qui ne serait probablement pas dans les meilleures conditions de guérison s’il restait chez eux. « Putain que ça va être long… » Soupira-t-il, laissant sa tête retomber sur son oreiller, le regard fixant un point sur le plafond, tentant de chasser cette déprime qui pouvait l’habiter lorsqu’il s’imaginait rester un long moment alité dans cette chambre. Il reporta son attention sur sa fiancée, amoureux de sa manière de le choyer, lui qui ne demandait qu’à en recevoir toujours plus, complètement accro à toutes ses marques d’affection. Elle évoqua un instant ses deux meilleurs amis qui pourraient lui tenir compagnie lorsqu’Aelya ne serait pas présente, admettant qu’il ne serait pas toujours de la meilleure humeur qui soit pour accueillir Milo et Azriel. « J’vais perdre trop d’amitiés bébé… Heureusement que toi tu sais me supporter. Tu leur donneras des conseils ? » Joua-t-il, un air amusé sur le visage. « Je veux m’endormir et me réveiller avec le son de ta voix bébé… Comme si on était dans notre lit à l’appartement. Appelle-moi tout le temps amour. De toute façon, c’est pas comme si j’allais être très occupé. » Dit-il, roulant des yeux en pensant à cette routine qui l’attendait, Niels qui était quelqu’un de très actif habituellement, détestant faire du sur place. « Il a vraiment de la chance ce gros bébé. Y’en a beaucoup qui aimeraient être à sa place. » S’amusa-t-il, s’attendrissant en pensant à leur chiot, à la façon qu’ils avaient de le traiter, le gâtant dés qu’ils le pouvaient, Hank qui faisait définitivement partie de leur quotidien. Il ne laissa aucune miette de son morceau de pizza pour pouvoir profiter entièrement de sa récompense, ses lèvres appréciant la douceur de celles d’Aelya qui vinrent leur donner un baiser. « J’aime le risque bébé… Et j’sais que j’en prends avec ta cuisine. On était faits pour s’entendre. » Pouffa-t-il, la taquinant gentiment, son regard finissant par valser sur son corps qu’elle avait dévêtu pour lui, sentant la frustration l’accabler en la voyant se couvrir sous la couverture. Il esquissa un léger sourire tout en l’attirant près de lui, son bras la maintenant contre son corps qui se réchauffait maintenant qu’elle était là et qu’il pouvait aisément la sentir. Sans savoir réellement sur quelle pente il s’engageait, il se risqua à évoquer le sujet Brooke, comprenant très vite qu’il n’aurait peut-être pas dû en parler aussi tôt, Niels percevant la voix de son amour se durcir, son langage corporel lui faisant savoir combien cette histoire la touchait. Elle s’était d’ailleurs éloignée, pour son plus grand désarroi, Niels qui peinait à rattraper le tir, cherchant à expliquer sa version des faits pour qu’Aelya puisse savoir ce qu’il en était réellement. « J’espère qu’elle prendra le temps d’y réfléchir. Et si tu veux mon avis, j’suis sûr que ça doit la faire cogiter… T’es pas n’importe qui pour elle… » Ajouta-t-il, cherchant à être rassurant bien qu’il peinait à retrouver l’ambiance chaleureuse qui avait bercé l’atmosphère. « T’as raison, on ferait mieux de dormir… » Il tendit légèrement la nuque vers elle, déposant un baiser au coin de ses lèvres. « Je t’aime, l’oublie pas. Dors bien mon amour. » Il ferma les yeux, aidé par la chaleur de son âme-soeur, son bras venant instinctivement se placer autour d’elle pendant la nuit, jusqu’à ce qu’il n’entende le portable de son amour vibrer, comprenant qu’il était temps pour eux de se quitter. « Non… J’ai pas envie… » Râla-t-il, encore à peine réveillé, plongeant son visage dans son cou pour venir y déposer des baisers. « Pardon pour hier, j’voulais pas tout gâcher mon amour. »

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6570
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 EmptySam 8 Fév 2020 - 16:03

Depuis qu'il était venu parsemer sa vie d'étoiles, tout ce qu'elle voulait Aelya était de continuer de rêver, de se perdre dans les pans de leurs désirs secrets qui n'avaient de cesse d'animer leur complicité. Elle ne saurait plus quoi faire de son monde qui s'écroulerait sur lui-même si Niels venait à le déserter, et c'était tout ce qui la terrifiait, tout ce qui lui tordait les entrailles alors qu'il restait endormi, loin d'elle là où elle l'attendait, le souffle coupé, en apnée au-dessus d'océan d'angoisse qui tentait de la noyer. Maintenant qu'il était à ses côtés, l'air paraissait soudainement moins toxique.

- Personne serait prêt à encaisser les conséquences bébé. Parce que moi j'perds tous mes principes si on m'arrache à toi, avoua-t-elle entre le sérieux et l'amusement, Aelya étant lucide sur sa capacité de perdre le contrôle de ses émotions si on venait à la priver de son fiancé. Ca aurait pu être bien pire mon coeur. Je me rassure comme ça. Je préfère que ce soit long mais tu sois en vie, répondit-elle, tentant de relativiser sa situation au travers de ce qui aurait pu se passer si un coup de plus lui avait été porté, Niels qui était arrivé dans un état au pronostic vital engagé, seulement parce qu'il avait voulu prendre la défense de sa meilleure amie, Aelya tentant de le rassurer sur sa prochaine absence en lui parlant de ses amis. Je donne mes secrets à personne bébé, sinon j'perdrais en intérêt moi, lança-t-elle en riant. Je vais t'occuper et te monopoliser d'appels et de sms mon amour, t'en fais pas, puis toi pendant ce temps t'éviteras de déverser ta frustration sur tes potes, s'amusa-t-elle tendrement, elle qui ne pouvait de toute façon pas fonctionner autrement qu'en l'accablant de son amour qu'elle ne pouvait réprimer, surtout pas en ce moment qu'elle avait cruellement besoin de les savoir ensemble après ce qu'il s'était passé. Si on avait la place dans notre appart', on aurait un refuge nous, et on aurait dépensé tout notre salaire dans le fait de rendre heureux des gros bébés comme Hank, admit-elle, sachant qu'ils aimaient tous les deux les animaux et qu'ils devaient malheureusement se freiner sur les adoptions vis-à-vis de leur espace restreint, Aelya aimant ce qu'ils avaient construits à deux, ce nid qui leur appartenait et qui manquait de la présence de son amour qu'elle cherchait à faire manger avant de lui donner un baiser. Han ! Mais t'essayes même pas de dire que ma cuisine pourrait être passable en fait ! Fit-elle, faisant mine de s'offusquer. J'te promets que j'vais essayer de pas t'amener à l'hôpital encore une fois, c'est déjà ça, rit-elle, retirant ses hauts pour le tenter davantage à la consommation de nourriture, Aelya usant de créativité pour l'attirer là où elle voulait, tout ça parce qu'elle l'aimait, qu'elle s'inquiétait, et qu'elle voulait qu'il reprenne des forces en douceur, son corps venant ensuite se ranger près du sien pour savourer sa chaleur qui caressait son coeur, la brune sentant soudainement un vent glacial prendre part dans son organisme à l'évocation de sa meilleure amie, Aelya prenant ses distances instinctivement, se renfermant sur elle-même comme pour se protéger de tout ce qui l'atteignait au plus haut point. J'espère. On verra bien. J'veux juste qu'elle se prenne en main et qu'elle se rende compte que y'a pas grand chose qui l'attend si elle choisit la drogue, soupira-t-elle, plus que consciente de la situation de Brooke qui s'aggravait, Aelya qui n'avait depuis aucune nouvelle puisqu'elle avait décidé de couper les ponts afin de se préserver. Je t'aime aussi, bonne nuit, ajouta-t-elle, réceptionnant son baiser avant de se placer sur l'oreiller, gardant le contact avec son amour qu'elle n'était jamais décidée à lâcher, sa main venant se poser sur la sienne alors que son bras l'entourait, Aelya fermant les yeux avant de se réveiller quelques heures plus tard à cause de la sonnerie de son portable, soupirant de déception à la remarque de Niels avant de tendre la main pour couper le réveil, fondant d'amour pour ses baisers qu'il déposa dans son cou. Je t'en veux pas amour, et t'as rien gâché, souffla-t-elle avant de se retourner contre lui pour l'enlacer contre elle, son visage se réfugiant dans son cou pour l'embrasser tendrement à son tour. Tu vas me manquer mon bébé, mais faut que j'y aille avant qu'on nous surprenne. On le fera encore ça, j'te le promets... Je t'envoie un sms dans deux minutes amour de ma vie, murmura-t-elle à son oreille avant d'attraper ses lèvres pour l'embrasser, Aelya finissant par se préparer discrètement pour rejoindre la sortie.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 EmptySam 8 Fév 2020 - 17:53

« Tu vas trop me manquer, j’vais juste attendre que tu reviennes mon bébé… » Souffla-t-il, ses deux bras l’enlaçant contre lui, profitant des dernières minutes qui leur restaient avant qu’Aelya ne se redresse pour l’embrasser. « Je garde mon portable près de moi, dis-moi quand t’es arrivée à la maison, ok ? » Il la laissa se préparer, ne détournant pas une seule seconde le regard avant qu’elle ne passe discrètement par la porte de sa chambre pour rejoindre la sortie, ni vu, ni connu.

Le temps avait semblé s’écouler à une lenteur sans nom jusqu’à sa prochaine visite, Niels l’accueillant toujours avec un sourire comblé, lui qui sentait son coeur se débattre dans sa poitrine à chaque fois qu’elle passait la porte pour le rejoindre, ses lèvres parsemant de l’amour sur son visage, sur son corps qu’il désirait toujours profondément, bien qu’il était toujours incapable de lui céder à cause de son état. Ils avaient franchi les règles à quelques reprises, se retrouvant clandestinement la nuit dans les bras l’un de l’autre, prenant le risque de se faire prendre à tout moment par le personnel médical. Mais rien n’avait réellement d’importance si c’était pour qu’ils puissent se retrouver, Niels se voyant poignardé en plein coeur à chaque fois que la distance le séparait de son amour. Ce jour-là, comme à son habitude, il l’avait attendu, sagement installé dans son lit, les bras encore prisonniers des tuyaux qui l’aidaient à se rétablir, Niels sentant son impatience se faire plus bruyante lorsqu’il vit l’heure tourner. Aelya n’était toujours pas là, elle qui lui avait pourtant envoyé un message quelques instants plus tôt pour lui dire qu’elle partait de chez eux. Il avait immédiatement senti que quelque chose n’allait pas, appelant rapidement une infirmière pour savoir ce qu’il en était. « Elle a perdu son droit de visite. On s’est rendu compte qu’elle passait des nuits ici avec vous alors qu’on vous a pourtant répété que c’était interdit. » Niels avait senti son sang ne faire qu’un tour, à l’instant même où la soignante avait ouvert la bouche, pour lui dire qu’il ne pourrait plus voir sa fiancée jusqu’à la fin de son hospitalisation. « C’est une blague, j’espère. Vous vous prenez pour qui pour décider à notre place ? » Lâcha-t-il, sous le choc de cette annonce, la colère venant assombrir ses pupilles. Il s’était redressé soudainement, arrachant ses perfusions pour montrer vivement son désaccord, conscient qu’Aelya devait être devant l’hôpital, recalée à l’entrée à cause de leurs agissements. « Allez tous vous faire foutre, j’me barre d’ici. » Avait-il crié, alertant les autres soignants soucieux de son état, eux qui s’étaient précipités vers la chambre pour tenter de le calmer, sans se rendre compte qu’ils ne faisaient qu’amplifier sa rage, Niels se débattant alors qu’il était maintenu contre le lit, entouré du personnel qui s’inquiétait de la douleur qu’il pourrait raviver en étant aussi brusque dans ses gestes. « Faut le calmer, on n’a pas le choix… » S’exclama l’un d’entre eux, se faisant comprendre du regard par son supérieur qui l’autorisa à lui administrer un calmant, bien plus fort que celui auquel il était habitué, Niels continuant de se débattre alors qu’il avait été attaché, poignets et chevilles sanglées pour ne pas qu’il puisse se redresser. « Rajoutez une dose. » Ajouta le supérieur, le soignant s’exécutant, le corps de Niels devenant instantanément plus décontracté, ses muscles ne répondant plus alors qu’il sombra dans un état presque végétatif. Ils s’étaient finalement écartés en se rendant compte qu’il ne risquait plus de se faire mal, le laissant attaché pour prévenir de son réveil, son portable se mettant à vibrer sur la table de chevet sans qu’il ne puisse y répondre.

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6570
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 EmptySam 8 Fév 2020 - 19:22

Elle hocha la tête à sa demande, sachant pertinemment que s'il n'obtenait pas de nouvelles d'elle rapidement il l'appellerait, parce qu'ils étaient comme ça, à s'aimer dans la démesure, à s'aimer jusqu'à l'usure qui n'arriverait jamais tant qu'on les laissait savourer leurs présences mutuelles. Et c'était ce qu'elle avait fait les jours suivants, Aelya retrouvant son amour dans l'ombre de l'interdit pour le câliner, pour l'embrasser, savourant la légèreté de leur échange sans s'attarder sur le reste. C'était comme ça qu'elle cicatrisait ses maux, contre lui, dans son regard qu'elle aimait voir s'illuminer dès qu'elle passait le pas de sa porte, Aelya ramenant régulièrement des cadeaux pour son amour, dont des peluches qu'elle avait parsemé de son parfum tout ça pour qu'il puisse s'endormir paisiblement les jours où elle rentrait dans leur appartement pour s'occuper de Hank. Elle avait toujours des petites attentions pour lui parce qu'elle avait besoin de lui faire savoir qu'elle ne l'abandonnerait jamais, elle qui passait son temps sur son portable dès qu'elle ne l'avait plus dans son champ de vision, préférant s'enfermer dans sa bulle qui ne portait que son prénom. Elle ne sortait plus Aelya, elle vivait entre l'hôpital, le club et son appartement, usant de tous les stratagèmes possibles pour s'engouffrer dans son lit le plus souvent possible. Et aujourd'hui, c'était encore ce qu'elle avait prévu de faire en s'aventurant jusqu'au hall de l'hôpital pour rejoindre son amour, le prévenant par sms de son arrivée quelques minutes plus tôt avant d'être arrêtée par l'équipe médicale qui l'informa de son interdiction formelle à rendre visite à son fiancé. Son cœur loupa un battement, puis deux, Aelya restant figée sur place sous l'effet de la peur, de la colère, de la confusion mélangée qui ne distillait qu'une seule pensée dans sa tête : elle ne reverrait plus son amour jusqu'à la fin de son hospitalisation, et ça se comptait en mois. Elle s'énerva, insultant tous les médecins et les infirmiers au passage avant d'être conduit dehors par la sécurité, Aelya prenant rapidement son portable pour contacter Niels, les larmes brûlant ses yeux et sa gorge alors qu'elle peinait encore à réaliser qu'on la privait de lui, encore. Au travers de la porte vitrée, elle perçut quelques personnes de l'hôpital se ruer en courant vers un couloir, et sans un mot nécessaire, elle comprit que c'était vers Niels, qu'ils couraient tous. Parce qu'il avait du apprendre la nouvelle, qu'il ne répondait pas malgré ses appels incessants et c'est avec le cœur au bord de l'implosion qu'elle se mit à courir elle aussi vers sa chambre, sa rapidité lui permettant de gagner de l'avance pour se rendre devant sa chambre avant qu'on arrive à la mettre dehors. Elle entendit l'équipe parler avec agitation, Aelya voyant par l'ouverture de la porte Niels complètement inconscient, le corps sanglé sur le lit, et elle comprit rapidement qu'il l'avait sédaté vu son état, et qu'ils avaient fait en sorte de bloquer ses gestes qui avaient du se vouloir brusques.

- Qu'est ce que vous lui avez fait ??? Cria-t-elle, se ruant avec hâte près de son lit, ses mains venant encadrer son visage. Mon amour, mon bébé... Souffla-t-elle, en proie à la panique, avant qu'une main ne vienne la tirer en arrière pour la faire reculer, Aelya laissant son poing partir sur le visage de la personne qui l'empêchait de s'assurer du bien être de son amour. Putain mais vous êtes barges vous tous !! On faisait rien de mal, merde ! Vous avez jamais eu peur de perdre quelqu'un vous, bande de connards ! S'epoumonna-t-elle en les regardant un à un, poussant un infirmier qui tentait d'approcher. M'approche pas toi ! Niels, il a rien d'un fou, c'est vous tous qui avez un problème !  Lâcha-t-elle, le regard noir.

Son corps restait près de son lit, Aelya faisant comprendre qu'elle ne bougerait pas.

- Madame Osborn, on va devoir appeler la police pour ce que vous avez fait. C'est grave de s'attaquer à...
- Ta gueule toi ! Lança-t-elle avant que ses mains ne viennent s'agiter au-dessus de son amour pour le libérer. T'inquiètes pas bébé je suis là... Souffla-t-elle tendrement avant que deux agents de sécurité ne viennent derrière elle, la prenant violemment par les bras afin de la conduire dans une salle, le temps que la police ne vienne, Aelya criant au travers des couloirs toute sa rage et sa peine.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 EmptyDim 9 Fév 2020 - 4:37

C’était cette impression qu’on lui arrachait le coeur à vif qui venait le prendre aux tripes à chaque fois que son amour tournait les talons pour le quitter, Niels comptant les minutes qui le séparaient d’elle dés lors qu’elle passait le seuil de la porte. Il était incapable de relativiser lorsqu’elle n’était pas là pour le rassurer, le brun ayant besoin de sa présence, de son soutien, de son regard si réconfortant pour croire qu’il arriverait à relever le défi, celui de guérir pour pouvoir rentrer chez eux. Il se sentait éternellement chanceux d’avoir Aelya, elle qui ne bronchait jamais, se ruant jusqu’à l’hôpital dés l’ouverture des visites pour être avec lui le plus vite possible, surtout lorsqu’ils ne pouvaient pas passer la nuit ensemble. Si les médecins s’évertuaient à faire passer toute une panoplie de substances dans son sang pour guérir, Niels était persuadé que son unique traitement résidait en l’amour qu’il recevait de sa fiancée, celui qui lui était aussi indispensable que l’air qui oxygénait ses poumons. Il l’avait attendu ce matin-là, réveillé aux aurores après cette nuit agitée, comme toutes celles qu’il passait lorsqu’Aelya n’était pas là, Niels se réconfortant avec les attentions qu’elle lui amenait, son parfum traînant dans un coin de son lit. Sauf que l’attente s’était faite inhabituellement plus longue, Niels comprenant que quelque chose ne tournait pas rond, avant d’en avoir la confirmation lorsque son infirmière en charge lui fit comprendre qu’il ne pourrait plus voir Aelya avant la fin de son hospitalisation. Il s’était vu complètement tétanisé par la peur, son corps se raidissant en comprenant que tout ça n’était pas une blague, que le personnel s’était permis de couper le contact entre sa fiancée et lui. Incapable de contrôler sa rage à cette annonce, il s’était levé, sans plus attendre, désirant vivement quitter cet établissement, Niels n’attendant pas une seconde de plus pour défaire les liens qui l’attachaient au lit, ne percevant plus la douleur tant la colère l’animait. Il n’eut pas même le temps de faire un pas de plus que d’autres soignants entrèrent en trombe dans la chambre, le maintenant fermement au lit, passant à la vitesse supérieure en décidant de le détacher et de le sédater. Le reste, un trou noir. Comme s’il s’était évanoui, Niels peinait à se rappeler de quoique ce soit, se réveillant quelques temps plus tard, sans aucune notion de temps ni de repère, découvrant que ses chevilles étaient toujours attachées, fronçant les sourcils alors que sa vision était toujours floue. Il tendit la main pour attraper son portable, découvrant le nombre d’appels que lui avait laissé Aelya, se rappelant maintenant de tout ce qui l’avait mené jusqu’ici. L’infirmière rentra au même moment, lui expliquant la situation, lui faisant savoir qu’Aelya avait amené de force à l’extérieur après que le service ait appelé la police. « Putain… quoi ?! Vous vous foutez de ma gueule ? » Lâcha-t-il, une boule lui resserrant l’estomac, la peur le tétanisant. Il composa immédiatement le numéro du commissariat, ne pouvant pas croire qu’Aelya était en garde-à-vue, qu’elle était sans lui, dans une cellule froide, pour avoir essayé de se rendre jusqu’à lui et de le sauver. « Bonjour, j’suis Niels Björk. J’voudrais parler à Aelya Osborn, vous l’avez arrêté ce matin à l’hôpital de Bowen. S’il-vous-plaît, dîtes-lui que c’est moi, il faut absolument que je la joigne. » Dit-il, ses mains tremblant, l’idée de la savoir seule lui faisant perdre patience, Niels étant évidemment conscient qu’elle avait son droit de contact. Il entendit un blanc après avoir perçu la voix d’un homme au bout de l’appareil, le coeur battant la chamade lorsque du bruit se fit de nouveau entendre, Niels reconnaissant finalement la voix de son amour. « Bébé, mon ange… c’est moi ! » Lâcha-t-il, soupirant, la voix tremblante. « Putain, j’arrive pas à croire que tu sois là bas mon amour… »

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6570
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 EmptyDim 9 Fév 2020 - 13:35

Aelya l'attendrait toute sa vie, entre les minutes qu'ils volaient au temps tout ça pour se retrouver dans leur espoir qui les enveloppait dès qu'ils se souriaient. Elle prendrait tous les risques pour Niels, parce que rien n'était jamais assez beau pour ses yeux dont leur lumière l'attirait comme un aimant, Aelya qui aimait absorber la moindre lueur qui dansait sur sa peau pour se charger d'optimisme, pour rendre la latence qui les séparait moins douloureuse. Dès qu'elle s'échappait de ses bras, c'était le vide qui l'enlaçait, qui opprimait sa cage thoracique pour laisser son coeur étouffer dans le souvenirs de son amour, son manque intoxiquant l'oxygène qu'il lui confiait par le biais de ses baisers sulfureux, Niels imprimant ce sentiment de liberté sur son être en demande perpétuelle du sien, son âme marquée au fer rouge par la chaleur de ses paumes qui défilaient sur sa peau frissonnante à son contact, accro à lui, dépendante au besoin d'avoir toujours plus de lui. C'était l'incompréhension et la rage qui s'étaient emparées d'elle quand elle avait su qu'ils supprimaient son droit de visite vis-à-vis de leur tendance à enfreindre les règles pour mieux s'aimer, Aelya découvrant juste après qu'ils avaient artificiellement endormis et attachés son amour par la force, réveillant d'autant plus la colère d'Aelya qui n'acceptait pas la manière dont ils traitaient l'homme de sa vie. Elle était allée jusqu'à frapper un soignant pour étendre la noirceur qui annihilait le moindre sentiment positif, jusqu'à ce qu'ils ne viennent la bloquer dans ses mouvements qui visaient à libérer Niels pour la placer dans une salle vide, les deux agents de sécurités restant avec elle pour qu'elle ne puisse pas émettre le moindre geste brusque dans l'attente de la police qui finit par arriver sur les lieux. Elle fût menottée lorsqu'ils constatèrent qu'elle avait fait preuve de violence, l'embarquant dans la voiture pour l'amener en garde-à-vue, Aelya donnant tous ses effets personnels avant de se voir placée derrière les barreaux. Elle soupira, laissant sa tête basculer contre le mur froid, le corps siégeant sur un banc, le regard bloquant distraitement sur les allers et venus des policiers qui défilaient dans les couloirs. Elle se sentait seule. A la merci de la moindre épine de trop qui se bloquerait dans les rouages de son coeur pour le conduire à une hémorragie. Elle laissait les pensées venir, toutes représentant Niels qui était encore une fois loin d'elle, dans une autre structure, lui aussi prisonnier.

- Y'a quelqu'un qui veut vous parler,
lança un policier qui se présenta devant ses barreaux avant de tourner les clefs dans la serrure pour l'ouvrir. Vous avez deux minutes, pas plus, ajouta-t-il avant de venir vers elle pour l'escorter jusqu'à un téléphone juste à côté de sa cellule, Aelya sentant son coeur battre et son visage rayonner à la seule idée que cela ne puisse être que Niels. Allo... ? Demanda-t-elle en prenant le téléphone pour le placer contre sa joue, le policier restant en face d'elle alors que sa respiration s'emballa soudainement en entendant la voix de son fiancé. J'ai trop attendu ce moment mon bébé... C'est pas grave mon amour, j'vais bientôt sortir, ajouta-t-elle pour le rassurer, consciente qu'elle ne sortirait seulement si on ne portait pas plainte contre elle. J'suis trop soulagée que tu sois réveillé mon coeur. J'suis désolée, j'aurais tellement voulu être là pour te serrer dans mes bras... Tu me manques beaucoup trop. Je déprime sans toi, mais penser à toi ça m'aide, admit-elle amoureusement.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
me, myself & i
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
all of these stars will guide us home (aelya)
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers: