AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
en ce moment à bowen
Ce vendredi 14 février, Bowen a mis à disposition un énorme complexe, et bien plus encore, contenant des tas d'activités diverses et variées pour les couples, les célibataires ou tout simplement les amis.
» rendez-vous ici pour plus d'infos.
Notre blog The Writers cartonne et fait couler presque plus de larmes que d'encre. Mais, même si c'est un succès, nous aimons également quand c'est VOUS qui contribuez à sa réussite. Alors n'hésitez pas à nous envoyer vos rumeurs juste ici.

Partagez
 

 all of these stars will guide us home (aelya)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 EmptyDim 9 Fév 2020 - 10:22

Il était perdu, désarçonné, peinant à y voir clair après ce réveil où tous ses repères avaient été bousculés, son regard se perdant sur le vide de la pièce, sur cette ambiance lourde qui pesait encore dans cette chambre dans laquelle il était condamné à séjourner. Désarmé, il avait cherché à se tourner vers la seule personne en qui il vouait une confiance aveugle, sa fiancée, cherchant désespérément à la joindre avant de se rendre compte qu’elle avait fait un passage à l’hôpital avant qu’il ne perde conscience. Il comprit alors que tout avait dérapé sans même qu’il n’ait pu intervenir, l’infirmière lui faisant part que son amour avait été isolée par des agents de sécurité avant que la police ne décide de l’embarquer. « Elle a frappé un de mes collègues, c’était la moindre des choses de l’arrêter. » Niels serra la mâchoire, peinant à croire qu’Aelya avait été violente pour aucune raison, elle qui avait dû se rendre compte qu’il avait été violemment forcé au calme. « Elle a eu raison de le faire. » Lâcha-t-il, la toisant du regard, la colère montant dans ses veines avant que l’infirmière ne décide de partir, Niels attrapant son portable au plus vite pour appeler le commissariat, le coeur à la renverse à l’idée de savoir qu’Aelya était enfermée sans lui, sans même avoir eu de nouvelles de son état. Il avait imploré le flic qu’il avait eu au téléphone de prévenir son amour qu’il l’avait appelé, soufflant discrètement de soulagement en comprenant qu’il acceptait de la lui passer quelques instants. « Mon amour… C’est tellement bon de t’entendre. » Souffla-t-il, fermant les yeux alors que son coeur se délectait de toutes les sensations qu’elle lui faisait ressentir rien qu’en lui soufflant des mots doux à travers le téléphone. « C’est moi qui suis désolé bébé… Si j’avais pas insisté pour que tu restes toutes les nuits, on en serait pas là mon ange… Tu me manques tellement, c’est trop dur Aelya, j’sais pas si j’vais tenir encore longtemps sans toi bébé. » Avoua-t-il, se laissant basculer sur son oreiller, soupirant d’impatience, se mordant la lèvre, passant sa main dans ses cheveux nerveusement. « J’voudrais tellement être avec toi mon bébé, ça me tue de te savoir là-bas et que je puisse rien faire pour te sortir de là… J’me sens trop nul putain… » Lâcha-t-il, soufflant lourdement, la gorge serrée par la rancoeur, par sa situation qui l’empêchait tout simplement de bouger, se rendant compte qu’il était tout autant prisonnier que son amour. « On va essayer de trouver une solution mon amour, je passe pas des mois sans te voir, c’est hors de question. Autant crever. » Ajouta-t-il, déterminé à l’idée de trouver une solution à leur problème, conscient que l’éloigner de lui ne l’aiderait en rien. « Je t’aime bébé… J’pense à toi tout le temps, y’a que toi qui comptes. » Murmura-t-il amoureusement, entendant vaguement le policier la presser pour qu’elle ne raccroche.

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6570
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 EmptyDim 9 Fév 2020 - 13:26

Elle ne se sentait jamais bien sans lui, comme si le bonheur l'oubliait dès lors qu'elle n'était plus avec Niels, Aelya peinant à rester optimiste et concentrée maintenant qu'on l'avait privé de son amour. Elle s'était révoltée, s'usant les cordes vocales et les phalanges dans un cri qui venait seulement de son cœur meurtri, accablé par la distance qu'ils leur imposaient quand ils avaient cruellement besoin de l'un et de l'autre. Elle avait la nécessité d'avoir de ses nouvelles mais aussi de le toucher, de caresser sa peau abîmée pour la voir cicatriser, Aelya qui ne vivait que pour le sourire de son amour qu'elle aimait animer sur son beau visage. Elle ne savait même pas si on allait porter plainte contre elle, comment l'équipe hospitalière interpréterait son hostilité qui n'avait pour essence que la privation de la liberté de leurs sentiments, Aelya n'ayant jamais été fondamentalement mauvaise bien qu'elle ne possédait plus aucune limite lorsqu'on tentait de malmener ses envies. Il y avait trop de bruit dans sa tête et pas assez autour d'elle, dans cette cellule qui respirait le silence du vide, elle qui tentait d'avaler chaque seconde qui la séparait de son amour avant qu'on ne vienne la prévenir d'un appel sur le téléphone de la prison. Elle savait que c'était lui, parce qu'il ne pouvait s'agir de personne d'autre, parce que personne ne cherchait à retrouver Aelya comme Niels, elle qui s'accrochait à lui comme elle tenait à sa vie, à leur vie.

- Je m'inquiétais trop pour toi bébé pendant tout ce temps... Avoua-t-elle en prenant le téléphone, les larmes aux yeux, sa voix tremblant légèrement sous le coup des émotions. J'ai accepté de venir aussi, parce que je suis pas capable d'être loin de toi. Tiens pour moi s'il te plaît mon cœur. C'est pas définitif tu le sais, répondit-elle, tentant de l'encourager malgré sa propre peine. T'es pas nul amour, c'est pas toi qui a frappé un infirmier, c'est moi qui me suis retrouvée là parce que j'ai explosé. C'est pas ta faute bébé. Mais te voir comme ça là... C'était trop. J'ai pas accepté qu'on te fasse ça, avoua-t-elle en soupirant, consciente qu'elle était allée loin même si elle savait qu'elle aurait encore une fois cedé à son impulsivité, parce qu'il s'agissait de Niels. T'inquiètes pas mon bébé, je crois en nous, je sais qu'on se reverra tôt ou tard. Dans tous les cas tu sais que je t'oublie pas hein ? On va s'en sortir bébé. Reste fort pour moi parce que c'est tout ce que je fais, le soutenait-elle, ne sachant comment ils allaient pouvoir se revoir même si elle voulait y croire. Y'a que nous bébé, on est la meilleure équipe mon ange, y'a pas plus forts que nous. Je t'aime, ajouta-t-elle, avant que le policier ne vienne lui demander de raccrocher. Je dois te laisser amour, pense à moi, je t'aime, t'aime, t'aime. Je vais tellement t'embrasser quand tout ça sera fini, tu sais pas à quel point, lança-t-elle pour lui donner l'envie de se battre.

Elle raccrocha finalement, laissant s'écouler quelques jours avant de finalement sortir de prison car l'infirmier avait décidé de ne pas engager de poursuites contre Aelya, comprenant les raisons de sa rage.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya En ligne
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 EmptyDim 9 Fév 2020 - 15:29

L’entendre enfin lui faisait autant de bien que de mal, lui qui aurait voulu être avec elle, la rassurer, la prendre dans ses bras pour lui promettre que tout ne serait bientôt plus qu’une mauvaise passe et qu’ils rentreraient tous les deux dans leur cocon. Sauf que la réalité le frappait en plein coeur, Niels qui se voyait prisonnier de sa chambre d’hôpital quand son amour était enfermée dans une cellule toute aussi froide et vide, à l’image de ce qui l’habitait lorsqu’ils étaient séparés. Il tentait de rester fort derrière le téléphone, pour elle, pour qu’elle puisse sentir qu’il n’abandonnerait pas bien que l’idée de jeter l’éponge maintenant lui traversait l’esprit. « Moi aussi je m’inquiétais pour toi mon amour… Putain mais ils comprennent rien j’te jure. » Lâcha-t-il, dans un souffle de désespoir, convaincu que rien ni personne ne pouvait comprendre le lien qui les unissait, cet amour profond qui animait leur relation et les poussait parfois à prendre des décisions hâtives. « C’est pas définitif mais tu sais à quel point j’suis nul pour vivre sans toi bébé… Un jour c’est déjà trop long, je supporterai pas qu’on me prive de toi pendant des mois… » Admit-il, la gorge serrée en entendant son amour derrière le téléphone, le seul objet qui pouvait encore les mettre en contact. « J’aurais réagi comme toi mon amour. Ils ont été trop loin, avec toi et avec moi. Mais j’vais essayer de tenir pour toi bébé, j’le fais rien que pour toi. » La rassura-t-il, tentant de s’imprégner de sa positivité et de son optimisme, se délectant du son de sa voix qui caressait ses blessures à vif. « M’oublie jamais mon coeur. J’vais penser à toi tout le temps et j’te promets que je vais me soigner. On se retrouvera à l’appartement mon amour, et j’te ferai l’amour toutes les nuits bébé. » Murmura-t-il, son corps qui manquait cruellement du sien après cette longue période où ils n’avaient pu que se câliner à cause de son état encore trop fragile, Niels fermant les yeux en entendant les mots doux de son amour, son coeur battant plus vite lorsqu’elle lui fit comprendre qu’elle devait le laisser. « J’ai hâte, prends soin de tes lèvres avant qu’on se retrouve. Je t’aime fort fort fort mon bébé d’amour. » Et sur ces mots, Niels entendit Aelya raccrocher, soupirant en regardant l’écran noir de son portable. Les jours s’étaient écoulés, Niels reprenant contact avec son amour dés qu’elle lui fit part de sa sortie de prison, lui qui ne quittait plus son portable depuis qu’ils pouvaient se contacter. « J’ai tellement hâte qu’on soit tous les deux mon amour. Je fais de mon mieux pour nous, je t’aime tellement. » Lui envoya-t-il par message, lui faisant part des efforts qu’il réalisait tous les jours à l’hôpital pour pouvoir sortir le plus rapidement possible.

Il s’était réveillé le coeur lourd ce matin-ci, découvrant sur son portable le jour qui s’affichait sur son écran, un jour qu’il aurait dû passer avec son amour pour fêter leur relation. Il ouvrit sa conversation avec sa fiancée, décidant de lui écrire quelques mots qu’elle lirait lorsqu’elle se réveillerait. « Bonne St-Valentin mon amour. J’arrive pas à croire qu’on la passe pas ensemble cette année… Tu me manques bébé, je t’aime. » Il laissa la journée passer, l’un de ses collègues brancardier décidant de lui rendre visite après sa séance de rééducation, Niels lui faisant part de tout ce qu’il s’était passé entre temps, l’homme hallucinant devant le récit à peine croyable qu’il lui relatait. « Mec… j’peux pas te laisser comme ça, pas aujourd’hui. On va s’arranger. » Il avait immédiatement compris ce qu’il avait prévu de faire pour l’aider à revoir sa fiancée, Niels hochant la tête, faisant confiance à son ami qui prit immédiatement les choses en main, envoyant un message avec le portable de Niels pour dire à Aelya de se rendre devant l’hôpital pour le début de soirée. Il sentit son coeur se charger d’une douce chaleur alors que l’horloge affichait enfin la fin de la journée, son collègue lui faisant part de la chambre où Aelya l’attendait, lui qui avait finalement réussi à la faire secrètement rentrer. « Merci pour tout, j’te revaudrai ça. » Aidé de sa paire de béquilles, Niels se dirigea vers le couloir pour trouver la chambre en question, dans un service qui n’était pas le sien, poussant finalement la porte derrière laquelle se trouvait son bonheur.

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6570
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 EmptyDim 9 Fév 2020 - 16:29

Piégée dans l'attente et dans la froideur de ses murs qui ne respiraient pas son parfum, Aelya elle avait peur, angoissant à l'idée de les savoir encore séparés, trop loin l'un de l'autre pour se rassurer, elle qui ne savait même pas s'il allait bien. Elle avait détesté le voir sédaté de force après le long coma qu'il avait traversé, Aelya qui avait déjà bien trop attendu que son amour se réveille pour le plonger aussi facilement dans une forme de coma. Alors, elle avait explosé, laissant les flammes de sa rage brûler les autres qui s'étaient acharnés à l'arrêter pour la faire enfermer. Mais même là, dans cet univers vide et hostile, elle ne voyait que lui, Aelya suivant avec hâte le flic à l'extérieur de la cellule pour parler à son fiancé.

- J'ai pas pu laisser passer ça, j'en peux plus de nos séparations... Admit-elle en serrant la mâchoire, mesurant son ton pour ne pas que le flic n'entende. Si ça se trouve tu sortiras avant ou qu'ils te laisseront des permissions pour rentrer chez nous bébé... On sait pas. J'espère que l'attente sera moins longue parce que j'ai trop besoin de toi mon ange, avoua-t-elle, tentant de se rassurer comme elle pouvait avec des hypothèses. Promets-moi que tu vas guérir bébé... De toute façon, j'te laisse pas le choix, parce que je compte bien faire l'amour avec toi toute ma vie, souffla-t-elle, son cœur se réchauffant sous les images que laissaient miroiter leurs retrouvailles chez eux, sa peau frissonnant à la seule idée de sentir sa chaleur contre elle, Aelya qui voyait le flic s'impatienter pour l'inciter à raccrocher. C'est promis. Prends soin de toi tout court mon bébé, je t'aime à la folie, finit-elle par dire avant de raccrocher, le cœur lourd, bouleversé par leur échange.

Elle put sortir quelques jours plus tard, Aelya bondissant rapidement sur son portable pour appeler Niels, rattrapant ces jours perdus dans la distance afin de lui confier son manque et son amour qui restait immuable, elle qui le harcelait de sms pour le soutenir : "Je suis fière de toi mon amour, j'ai hâte que tu me reviennes, mon futur mari que j'aime trop", lui avait-elle répondu, un sourire se dessinant sur ses lèvres à chaque fois qu'il daignait inscrire du bonheur par message. Elle s'enveloppait dans la solitude, laissant Hank venir habiller leur chambre qui respirait son absence, Aelya faisant plus d'heures tout ça pour limiter sa présence dans leur appartement, elle qui peinait à supporter cette situation. Elle s'était endormie encore une fois contre Hank cette nuit-là, se réveillant tout doucement en prenant directement son portable pour lire les sms de son amour, son cœur se tordant en constatant la date de ce jour : "Bonne St-Valentin aussi mon bébé. Je pense fort à toi même si t'es loin. Je t'aime pour toujours mon ange, rien n'est pareil sans toi", avait-elle écrit, laissant un soupir s'échapper de sa trachée. Elle passa sa journée à la plage avec leur chiot, peinant à retenir sa déception de ne pas pouvoir amener Niels avec eux, avant de recevoir un message sur son portable qui attisa sa curiosité. Le cœur battant, les yeux lumineux, elle avait l'impression que son amour avait trouvé une parade pour les lier, et elle ne se fit pas prier pour se rendre le soir même devant l'entrée de l'hôpital, comme prévu. Un inconnu se présenta à elle pour lui dire qu'il était un collègue de Niels et que sa situation le touchait au vue de la sympathie qu'il éprouvait envers son fiancé. Il l'amena derrière le bâtiment pour la guider au travers des couloirs déserts, peu empruntés par le personnel afin de rejoindre une chambre vide où ils pourraient se retrouver. Aelya sentant son cœur s'embraser à la vue de toutes ces bougies posées un peu partout, une table ayant été posée au milieu de la pièce avec des assiettes cachées sous des cloches. Elle peinait à croire ce qu'elle voyait, remerciant chaudement l'homme qui lui confirma qu'il n'avait pas été seul à tout agencer, Niels ayant beaucoup de collègues qui le soutenaient. Elle prit place sur le lit en attendant son amour, sa respiration se coupant en voyant la porte s'ouvrir doucement. Elle s'était attendue à le voir venir en fauteuil roulant et pas en béquilles, et cette simple constatation avait suffit à égayer son émotivité.

- Bébé... Tu marches... Admit-elle, le cœur fondant pour son amour qu'elle admirait. T'es le meilleur mon cœur, je suis si fière, lança-t-elle en s'approchant de lui pour l'enlacer contre elle, son visage se réfugiant contre son torse. Tu m'as tellement manqué... Embrasse moi amour... Tout de suite... Demanda-t-elle dans un souffle urgent, son regard détaillant ses traits avec une intensité sans nom.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya En ligne
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 EmptyDim 9 Fév 2020 - 17:15

Soudainement, il avait perdu toute sa confiance, peinant à rester calme alors que son amour était à l’autre bout de la ville, enfermée de force derrière des barreaux pour avoir tenté de l’aider alors qu’il avait été privé de sa conscience. Elle aurait été la seule à faire ça pour lui, à risquer sa propre sûreté pour lui, pour qu’il puisse aller mieux et se battre contre le personnel qui cherchait à les séparer. Mais la vie ne leur faisait jamais de cadeaux, eux qui devaient parfois se contenter de subir lorsqu’ils avaient tout essayé pour arranger les choses. « J’en peux plus moi aussi… J’ai besoin de toi pour aller mieux bébé, j’sais pas à quoi ils pensent en nous séparant. » Soupira-t-il, ayant l’impression que le monde entier s’acharnait sur eux. « Si j’rentre à la maison, j’remets plus un pied ici amour, tu le sais. » Et certainement que le personnel médical le savait aussi, Niels ayant plusieurs fois menacé de fuir l’établissement. « J’te le promets mon amour, t’es pas prête de te débarrasser de moi. Et c’est pire maintenant que t’as accepté de m’épouser. » Dit-il, sur une note un peu plus légère, s’imprégnant de sa réponse avant qu’elle ne raccroche, son coeur battant la chamade après cet échange aussi court qu’intense, Niels décidé à faire son possible pour la retrouver le plus vite possible. Il s’aidait des messages qu’ils s’envoyaient lorsqu’Aelya put enfin quitter la prison, lui qui ne lâchait plus son portable depuis, croulant d’amour à chacun de ses mots, de ses appels, de leurs conversation en visio qui pouvaient durer toute une nuit, Niels qui s’endormait en contemplant les traits magnifiques de son amour. « J’reviendrai et je te quitterai plus jamais mon bébé d’amour. » Avait-il répondu, esquissant un sourire à chaque fois qu’elle faisait référence à leurs fiançailles, à ce mariage qu’ils voulaient tous les deux voir se réaliser sous peu, la distance les rendant encore plus impatients. Il s’était réveillé avec l’idée qu’ils passeraient le jour de la saint Valentin séparément, comme depuis ces longs jours où ils avaient dû faire avec la distance. Et Niels, il n’avait pas pensé un seul instant que ses collègues pourraient changer la donne, l’aidant à organiser une soirée pour qu’il puisse au moins revoir sa fiancée le jour où leur amour devrait être fêté. Il avait senti l’excitation monter à mesure que les heures passaient, Niels ayant bien évidemment prévenu son amour que quelque chose se profilait pour eux, son collègue s’affairant à faire des aller-retours entre sa chambre et un autre service pour savoir les préférences de Niels. C’était avec le coeur battant à lui en rompre les côtes qu’il s’était rendu jusqu’à cette chambre, loin de la sienne, loin des souvenirs amers qui lui plombaient le moral. Le corps balancé sur des béquilles, il ouvrit doucement la porte, son regard se chargeant d’émotions lorsqu’il découvrit Aelya, peinant presque à croire qu’elle était là, devant lui, jusqu’à ce qu’elle ne vienne à sa hauteur. « Ouais… J’voulais te faire la surprise amour. » Souffla-t-il, esquissant un sourire tendre, sans pouvoir un seul instant la lâcher du regard, fermant les yeux en sentant leurs corps se percuter, Niels déposant ses béquilles contre le lit pour pouvoir enlacer chaleureusement sa fiancée. « J’suis fier de nous… Tu m’as trop manqué toi aussi, ça fait trop du bien de te sentir bébé… » Lâcha-t-il, resserrant son étreinte, son myocarde s’emballant à sa demande, ses mains venant doucement remonter jusqu’à son visage pour l’encadrer, Niels penchant ses lèvres vers les siennes pour les presser amoureusement, les faisant valser avec patience et douceur. « Ça m’a manqué, j’en ai rêvé toutes les nuits. » Sourit-il en détachant progressivement ses lèvres. « Fais-moi un câlin amour, c’était trop long… » Lui demanda-t-il, la reprenant dans ses bras, s’imprégnant de sa chaleur si réconfortante avant de regarder autour de lui, souriant en voyant tout ce qui avait été préparé pour eux. « Wow, ils y ont mis leur coeur. » S’amusa-t-il, le regard pétillant de bonheur avant de retrouver celui d’Aelya. « On va profiter de notre soirée bébé. Elle est rien qu’à nous. »

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6570
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 EmptyLun 10 Fév 2020 - 8:35

Elle perdait pieds sans le rivage de son amour Aelya, elle se sentait déphasée dans cette distance qui ouvraient ses plaies, celles que Niels seul était apte à faire cicatriser. Elle croyait en lui, en eux, mais elle avait besoin de consolider son espoir dans les liens qui les unissaient quand ils se touchaient, la brune peinant à vivre sans son contact qui refroidissait sa peau délaissée par sa chaleur. Elle ne comprenait pas non plus, pourquoi tout le monde tentait de les séparer dès lors qu'ils se retrouvaient, comme si la vie leur faisait payer leurs sentiments à chaque fois qu'ils explosaient.

- Ils savent surement pas ce que c'est d'aimer bébé. Surtout que moi je t'aime de manière démesurée donc ils peuvent pas comprendre à quel point j'ai besoin de te voir, surtout dans ta situation, admit-elle, frustrée que personne ne puisse concevoir le fait qu'ils crevaient à petit feu loin de l'autre. T'es trop dur en affaires toi aussi, le taquina-t-elle tendrement, consciente qu'il aurait du mal à se faire à l'idée de rentrer à l'hôpital dans le désert de sa présence s'ils passeraient un week-end rien que tous les deux. Je reviendrais jamais sur cette décision en plus... C'est la plus décision que j'ai pris mon amour, avoua-t-elle amoureusement, son coeur battant plus vite à la simple évocation de leur liaison officielle.

Elle avait raccroché à contre coeur sous la pression du policier qui la ramena dans sa cellule, celle qu'elle s'empressa de quitter quelques jours plus tard, Aelya en profitant pour se jeter sur son portable afin de contacter son amour qui lui manquait atrocement, elle qui l'accablait de messages et d'appels aussi réguliers que possibles afin s'imprégner de tout ce qu'il était, et de tout ce qu'elle aimait, s'endormant tous les soirs sur un appel vision qu'ils avaient pris l'habitude de mettre en place pour se rassurer de leurs présences mutuelles, elle qui rêvait de tout simplement l'avoir contre elle. Elle souriait amoureusement au moindre de ses sms qui traduisaient toute l'affection qu'ils ressentaient, Aelya peinant à se satisfaire de cet éloignement forcé qui lui donnait envie de kidnapper son amour pour le couvrir de caresses.

Elle s'était réveillée dans la tendresse d'un message de son amour, comprenant qu'elle allait passer ce jour spécial seule, Aelya sachant pertinemment que tout lui rappellerait son absence aujourd'hui qu'elle se devait d'encaisser, se rassurant à moitié en se disant qu'ils allaient quand même s'appeler. Elle ne s'était pas attendue à ce que Niels la contacte pour lui demander de venir à l'hôpital, et bercée par cette idée d'enfreindre encore les règles avec lui, elle avait accepté avant de se retrouver en face de son collègue qui avait tout organisé pour leur retrouvaille. Elle l'attendait sur le lit, dans cette chambre qui abriterait secrètement leur amour le temps d'une soirée, Aelya sentant son coeur s'emballer en voyant la porte s'ouvrir sur son fiancé qui marchait, bouleversée par tous les efforts qu'il avait fait depuis qu'on lui refusait ses visites.

- C'est la plus belle surprise que tu pouvais me faire amour, j'suis tellement soulagée là, t'imagines pas, ajouta-t-elle en le serrant contre lui, désirant garder son coeur tout proche du sien qui s'envolait vers son âme-soeur. Je sais pas comment j'vais faire pour te lâcher bébé... J'ai trop envie de rester avec toi... Avoua-t-elle doucement, son visage s'enfouissant contre son torse pour mieux sentir sa présence avant de redresser légèrement la tête pour l'admirer, Aelya laissant son regard valser contre ses lèvres qu'elle voulait dévorer avant qu'il ne lui cède, la brune enroulant ses bras autour de sa nuque pour approfondir cet échange doux qu'elle faisait durer, tombant encore une fois amoureuse de Niels dans ses baisers. Moi aussi, j'en pouvais plus, admit-elle contre ses lèvres avant de s’exécuter à sa demande, ses bras venant resserrer leur étreinte autour de son corps. Ouais t'as vraiment des collègues qui t'aiment... En même temps, c'est normal de t'aimer toi, ajouta-t-elle amoureusement, son regard défilant entre la décoration et son être qu'elle ne pouvait pas lâcher. J'enfreindrai n'importe quelle règle pour rester avec toi bébé. J'suis dingue de toi, avança-t-elle, Aelya qui aurait voulu stopper l'écoulement du temps au moins pour ce soir. T'as faim bébé ? Parce que faut qu'on leur fasse honneur à tes collègues avec ce qu'ils nous ont mis sur la table, lança-t-elle avant de déposer un tendre baiser dans son cou, sa main glissant dans la sienne pour l'attirer patiemment vers la table. T'as encore mal amour ? S'inquiéta-t-elle.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya En ligne
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 EmptyLun 10 Fév 2020 - 13:08

Le fait d’entendre sa voix faisait battre son coeur à toute allure, les émotions fusant à travers son corps qui ne savait plus quoi ressentir sous la contrainte de leur séparation forcée. Parce-qu’Aelya lui manquait terriblement, à chaque seconde, même lorsqu’ils se quittaient pour quelques heures. C’était une torture pour lui d’être loin de son amour, d’autant plus lorsqu’il n’avait aucune idée du temps que cela prendrait, eux qui avaient été injustement forcés à rester éloignés. « C’est pas les médicaments qui me soignent, mais ça ils le comprennent pas. Si je t’ai pas toi, j’peux pas avancer… » Lâcha-t-il, elle qui savait combien elle était essentielle dans son rétablissement, Aelya qui avait ce don pour le motiver, pour lui montrer qu’il était capable de relever les défis qu’ils rencontraient sur leur route. « C’est surtout toi qui me vends du rêve… J’pourrais jamais te quitter si on doit se revoir bébé, encore moins pour retourner dans ce trou à rat. » Souffla-t-il au travers de son portable, imaginant avec tendresse les retrouvailles avec sa fiancée, lui qui ne rêvait déjà que de ça alors que le temps défilait sous ses yeux, Niels qui perdait patience en se rendant compte que chaque seconde était perdue s’il n’était pas en présence de l’amour de sa vie. « C’est la meilleure décision qu’on ait prise tous les deux mon amour… J’suis fier d’être ton fiancé, tu peux pas savoir à quel point… » Lui murmura-t-il, avec un ton profondément amoureux, avant que leur appel ne prenne fin, Niels restant quelques instants figé, le coeur lourd, comme s’il pouvait encore entendre les derniers échos de sa voix qui apaisait son coeur meurtri par la distance. Les jours s’étaient écoulés, Niels reprenant finalement contact avec Aelya lorsqu’elle fut enfin autorisée à sortir de prison, eux qui passaient maintenant la plupart de leur temps derrière l’écran de leurs portables, se soignant comme ils le pouvaient derrière des mots d’amour qu’ils s’envoyaient quotidiennement, aussi souvent que possible, parfois accompagnés de photos pour se manquer le moins possible. Évidemment, Niels savait que rien ne remplacerait la présence chaleureuse d’Aelya, ses bras dans lesquels il aimait s’endormir tous les soirs, la douceur de ses lèvres qui lui manquaient atrocement. Mais c’était mieux que rien et pour le moment, ils se devaient de se contenter de ça. Il n’aurait jamais pensé que ses collègues auraient pu être à ce point touchés par sa situation, ou du moins, pas jusqu’à être capables de lui organiser une soirée clandestine pour qu’il puisse revoir son amour et passer la saint Valentin avec elle. Bien sûr qu’il avait sauté sur l’opportunité, faisant immédiatement part à Aelya de ce qui se tramait dans le dos des soignants pour que leur amour puisse être célébré, eux qui ne s’étaient pas vus depuis beaucoup trop longtemps. Il rêvait bien plus que d’un appel en visio pour la soirée, s’imaginant déjà sombrer dans son étreinte, contre son corps que ses mains n’avaient pas pu toucher depuis un bon moment, l’idée même de savoir qu’il allait pouvoir se réchauffer contre elle le faisant déjà frémir d’impatience. Le début de soirée commençant, il avait été guidé par son collègue jusqu’au numéro de la chambre où l’amour de sa vie l’attendait, Niels peinant à retenir toute son émotion lorsque son regard se posa enfin sur elle, se ruant dans ses bras. « Je t’avais promis que je tiendrais le coup pour toi. C’est ce que je fais mon bébé. » Souffla-t-il, ses bras la pressant contre lui, comme pour lui faire savoir que la douleur ne se raviverait jamais s’il s’agissait d’elle. « J’vais mieux mon amour. J’peux sortir maintenant… S’il-te-plaît, laisse-moi revenir à la maison… » La supplia-t-il, lui qui était évidemment assez optimiste concernant son état, les rééducations qu’il suivait montrant encore les difficultés qu’il avait pour marcher normalement. Il se laissa porter par son envie grandissante de l’embrasser, répondant amoureusement à la demande de sa fiancée en faisant lentement valser leurs lèvres, les mains de Niels dérapant jusqu’au creux de ses reins alors qu’elle passa ses bras autour de sa nuque. « J’vais vouloir t’embrasser toute la soirée, t’en es consciente ? » S’amusa-t-il, profitant de son étreinte, s’enivrant de son parfum délicieux, de sa douce chaleur qui l’enveloppait dans un cocon de bonheur. Il hocha la tête à ses paroles, conscient qu’il avait de la chance d’avoir des collègues aussi bienveillants, ses yeux revenant constamment vers elle. « Moi aussi bébé. Je t’aime, ça fait du bien de pouvoir te le dire en vrai. » Dit-il, un sourire étirant le coin de ses lèvres. « J’ai faim, ouais. Etre avec toi, ça me redonne l’appétit… » Ajouta-t-il, jouant sur le double sens de ses mots, s’aidant de sa main pour parvenir jusqu’à la table où il prit appui pour ne pas forcer sur ses jambes. « Ça va mieux, j’ai plus mal aux côtes. Je marche de mieux en mieux aussi, j’suis en pleine forme en fait. » Dit-il, souriant pour la rassurer, ayant sûrement en tête le fait de vouloir l’influencer à accepter son retour chez eux. « On regarde ce qu’il y a en dessous ? » Proposa-t-il avec un sourire en parlant des cloches qui recouvraient leurs assiettes, la soulevant finalement pour y découvrir des sushis, riant devant cette attention. « On dirait qu’ils nous connaissent bien. J’ai déjà dû leur parler de ma passion pour les sushis. »

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6570
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 EmptyLun 10 Fév 2020 - 14:59

Aelya s'ennuyait de son amour, son âme flétrissant sans la douceur de son corps qui complétait toujours le sien dans une étreinte, son absence la frappant davantage maintenant qu'elle était derrière les barreaux, dans un environnement beaucoup trop loin de ce qui la rassurait. Et Niels était à l'autre bout de Bowen, piégé entre des murs aussi froids que les siens, elle qui s'apaisait en se disant qu'ils dormaient au moins sous le même ciel étoilé.

- Mais même sans moi, faut que tu avances bébé. Même si j'suis pas là, tu sais que je suis toujours quelque part à penser à toi. Plus tu y arriveras seul, plus on se verra vite amour, l'encouragea-t-elle, essayant de le pousser dans ses efforts quand bien même elle comprenait sa déprime vis-à-vis de leur distance. Je sais même pas si je serais capable de te ramener à l'hôpital bébé... Ça serait trop dur de me séparer de toi comme ça, tu me rends trop faible toi, avoua-t-elle amoureusement, Niels qui était sa seule et unique faiblesse, celle qu'on pouvait facilement utiliser pour la mettre à terre. J'suis fière d'être à toi pour toujours. On est peut être plus ensemble pendant quelques mois, mais je compte bien passer toute une vie avec toi bébé, on se rattrapera, lança-t-elle, ses yeux brillants d'amour pour son fiancé qu'elle avait hâte de toucher, se contentant de sa voix si douce qu'elle percevait à travers le téléphone avant de raccrocher.

Les jours passaient dans une lenteur sans nom, Aelya tentant de s'attacher à tout ce que lui donnait son amour par le biais de son écran de portable qui fleurissait de messages, d'appels, de photos, elle qui souriait dès lors qu'elle entendait son portable vibrer, consciente qu'elle avait simplement envie qu'on ne la laisse tranquille avec lui, quitte à refuser toutes les sorties qu'on pouvait lui proposer. Parce qu'elle ne manquerait jamais un de ses appels déjà qu'elle brûlait dans son impatience lancinante. Et elle ne s'était pas attendue à avoir l'occasion de revoir son amour avant sa sortie, Aelya saisissant cette chance sans se poser la moindre question, elle qui n'avait dans tous les cas plus rien à perdre de plus puisqu'on la privait déjà de son fiancé. C'était avec le cœur palpitant d'envie qu'elle se précipita à l'hôpital, heureuse de pouvoir retrouver celui qui la tenait en vie, Aelya comptant passer toute la soirée dans ses bras pour l'aimer sans limite. Son regard se teinta d'émotions à son arrivée dans la chambre préparée pour eux, peinant à croire la rapidité de tous les efforts qu'il avait du mettre en œuvre pour remarcher.

- J'ai toujours cru en toi mon amour... Et j'ai bien fait. Tu vois que t'es capable de tout, même sans moi bébé, le félicita-t-elle, fière de son fiancé qu'elle était venue enlacer, s'imprégnant de sa chaleur. Bébé... Tu sais que c'est trop tôt. Ton équilibre est encore fragile. T'en as plus pour très longtemps là mon cœur, t'as fait le plus gros, répondit-elle pour l'encourager à patienter encore un petit peu, elle qui voyait bien qu'il gagnait en force au fur et à mesure, Aelya prenant plus de confiance dans la ferveur de son étreinte alors qu'elle l'avait rapproché au plus près de son corps quand il vint l'embrasser, soufflant de bien être à la sensation de ses mains dans son dos. Et moi j'vais rien t'interdire bébé... J'suis tout à toi ce soir, lâcha-t-elle amoureusement, enjouée par cette soirée qui allait les rapprocher, ses bras l'enveloppant dans son étau amoureux, son regard se laissant enivré par sa beauté. Ça fait trop du bien de t'avoir là... T'es tout ce que je veux, avoua-t-elle doucement avant de sourire en coin à sa remarque. J'espère que t'auras de la place pour le dessert alors... Joua-t-elle sur les mots à son tour, venant se placer en face de Niels tout en l'aidant à s'installer, la table les séparant.   Tu vas mieux ouais ça se voit, mais il te reste encore quelques petites séquelles mon cœur, faut les soigner, ajouta-t-elle tendrement, n'ayant envie de prendre aucun risque au sujet de son rétablissement, Aelya acquiesçant à sa question, le regard pétillant d'amusement avant qu'elle ne tire sur la cloche pour y découvrir des sushis. Heureusement que t'es super bavard bébé parce qu'ils ont retenus pas mal de choses là, rit-elle légèrement, commençant à manger. Premier repas qui a un bon goût depuis notre pizza bébé. Je mange des trucs bons que quand t'es là, avoua-t-elle, son regard détaillant son amour. T'es vraiment trop beau amour. Ta belle bouille me fait craquer, ajouta-t-elle, se penchant sur la table pour attraper ses lèvres dans un baiser. Tes lèvres sont bien meilleures que les sushis... Admit-elle en souriant.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya En ligne
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 EmptyLun 10 Fév 2020 - 21:09

Il n’était sûrement pas rassuré à l’idée de la savoir aussi loin, dans un lieu aussi hostile qu’ils avaient malheureusement trop de fois fréquenté. Il aurait aimé être là, la prendre contre lui pour lui faire oublier le froid de sa cellule dans l’étreinte protectrice de ses bras. « Ça va être dur mon bébé, j’ai pas l’habitude de faire sans toi… C’est toi qui me donnes de la force, comment j’suis censé faire si t’es pas près de moi… ? » Souffla-t-il tristement, comprenant qu’il n’avait pas vraiment le choix cette fois-ci, tout lui faisant savoir qu’il devrait au moins essayer de s’en sortir seul, sans son amour pour la première fois. « Tant mieux, j’veux te rendre faible au point que tu veuilles me garder toute ta vie avec toi. » Ajouta-t-il, d’une voix déterminée et amoureuse, Niels ne se revoyant certainement pas retourner dans sa chambre d’hôpital si on lui laissait la possibilité de passer quelques jours avec sa fiancée. « Y’a pas une seconde où on va pas en profiter mon amour. J’ai trop hâte de rentrer, et qu’on pense qu’à nous bébé… qu’on continue de découvrir le monde tous les deux. » Murmura-t-il, tentant d’inscrire dans son esprit toutes ces images chaleureuses, son coeur se berçant doucement au rythme de sa voix, comme les jours qui suivirent la libération d’Aelya. Niels passait son temps entre son lit, la rééducation et les appels incessants de son amour, la privilégiant toujours parce-qu’il était incapable de louper un de leurs moments qui étaient déjà trop courts et trop distants comparés aux retrouvailles qu’il désirait pour eux deux. Tous les soirs, il s’endormait en contemplant son image, ses yeux luisant d’amour dés lorsqu’elle lui confirmait qu’elle l’aimait juste avant qu’il ne sombre dans le sommeil, se permettant de rêver d’elle à chacune de ses nuits, le manque continuant d’approfondir ce trou béant qu’il avait au niveau du coeur depuis qu’ils étaient séparés. Tout ce qu’il souhaitait, c’était d’avoir le droit de la voir, de la toucher, de la sentir contre lui, Niels qui ne s‘était certainement pas fait prier lorsqu’il comprit que son collègue pouvait leur arranger la soirée. Il l’avait laissé faire, ayant confiance en lui et ses autres collègues qui s’étaient mis d’accord pour leur réserver une chambre libre, la préparant de manière romantique pour les accueillir, Niels qui n’avait pas connu autre chose que l’atmosphère médicale depuis un bon moment. Alors, lorsqu’il avait poussé la porte, qu’il avait aperçu son amour au milieu de la pièce qui avait été transformée à l’occasion, c’était comme si le temps de quelques instants, il avait eu l’impression de mettre un pied en dehors de l’hôpital, rejoignant un univers où ils n’étaient plus qu’à deux. Très rapidement, il s’était jeté à corps perdu contre elle, profitant de ces quelques secondes qui le propulsaient au paradis, Niels encadrant le visage de son amour pour l’embrasser comme il n’avait pas pu le faire depuis trop longtemps, pressant vivement et rapidement ses lèvres après avoir rompu ce long baiser amoureux. « T’étais pas là pour le voir, mais j’ai fait tout ça que pour toi mon amour. C’était toi ma motivation. » Souffla-t-il, encore ému, eux qui se battraient toujours corps et âme pour pouvoir se retrouver. Il avait essayé de négocier avec elle son retour, persuadé qu’il était en mesure de rentrer après les efforts qu’il avait fournis pour remarcher. « Mais bébé… C’est trop long là, j’en peux plus moi. J’veux être avec toi, je veux pouvoir m’endormir et me réveiller dans le même lit que toi. » Lâcha-t-il, peinant à cacher sa déception bien qu’au fond, il savait qu’Aelya avait raison, qu’il n’étaient pas encore tout à fait prêt pour abandonner les soins, son corps parlant à sa place. « Faut pas me le dire deux fois. J’veux que tu sois mienne ce soir et tous les soirs… » Souffla-t-il, plongeant son visage dans son cou, déposant de tendres pressions sur sa nuque, fermant les yeux à ses mots d’amour avant de sourire malicieusement à sa remarque qui répondait à la sienne. « J’ai toujours de la place pour le dessert. On le partagera, hein… ? » Répliqua-t-il, se mordillant la lèvre avec amusement, lançant un clin d’oeil à son amour avant de se diriger vers la table, Aelya l’aidant à s’y installer. « C’est vraiment pas grand chose mon amour, c’est minime comparé à comment j’étais au début. » La rassura-t-il à nouveau, lui qui avait toujours tendance à minimiser les faits pour convaincre Aelya qu’il allait bien. Ils finirent ensemble par découvrir le repas que leur avait commandé ses collègues, eux qui avaient visé juste en choisissant ce menu. « Comme quoi, j’suis un moulin à paroles mais ça sert des fois. » Rit-il, s’emparant du premier sushi qu’il dégusta, hochant la tête à ses mots. « Ouais ça fait longtemps pour moi aussi… Mais il est temps que je rentre pour m’occuper de ma future femme et lui faire des bons plats. » Joua-t-il, ses yeux ne la quittant pas alors qu’elle le flatta, son regard pétillant de bonheur, son visage s’avançant vers le sien lorsqu’elle se rapprocha de lui pour l’embrasser. « C’est toi qui es belle. T’es un rêve mon amour et j’suis le plus chanceux du monde. » Il fit glisser sa main sur la table, s’emparant de celle de son amour, ses doigts jouant avec la bague qu’elle portait sur son annulaire gauche. « Comment ça se passe avec Hank, il est pas trop infernal ? Et le boulot, mon amour ? » Demanda-t-il, cherchant à connaître tous les détails de son quotidien maintenant qu’ils se retrouvaient pour de vrai. « J’ai tellement envie de te prendre dans mes bras encore. »

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6570
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 EmptyMar 11 Fév 2020 - 7:59

Elle sentait la morsure de la distance brûler sa peau, elle qui se rendait compte à quel point Niels lui était vital pour sa survie, cette évidence prenant tout son sens quand ils étaient séparés. Elle n'en pouvait plus, Aelya ayant marre de se battre contre la vie et ses intempéries qui s'évertuaient à les abîmer dans un éloignement qu'ils n'avaient jamais demandé, eux qui étaient toujours balancés dans le même océan déchainé où ils nageaient à contre courant, vers le phare de leur amour qui brillait, perçant les ténèbres environnant pour qu'ils ne viennent s'accrocher à cet espoir sans fin.

- Tu vas apprendre mon bébé. Juste le temps qu'on se retrouve, d'accord ? Et moi j'suis toujours derrière toi, le soutenait-elle, Aelya qui devait lui montrer qu'il était apte à gérer tout seul, parce qu'il était fort mentalement. T'y arrives trop bien, t'es trop doué pour ça toi. Parce que depuis que j'te connais, j'veux juste m'accrocher à toi, avoua-t-elle, sachant pertinemment qu'il était sa moitié, et que sans lui tout s'écroulait parce qu'il était son rêve éveillé. Notre histoire est pas terminée. On va voyager partout, on va tout faire ensemble, même des conneries encore. Parce que y'a qu'avec toi que je veux apprendre à vivre, ajouta-t-elle tendrement, elle qui se fichait de se perdre ou d'échouer tant que sa main était dans la sienne.

Aelya était finalement sortie quelques temps plus tard, profitant de sa liberté pour déguster chaque seconde dans des appels vers Niels, son amour qui se rétablissait dans l'ombre de son absence qu'elle regrettait chaque jour, culpabilisant de ne pas assister à ses exploits parce qu'on l'en empêchait. Elle ne souriait que lorsqu'ils se parlaient, Aelya n'ayant aucun autre bonheur que celui qu'elle voulait voir régner dans ses yeux. Elle s'était attendue à se complaire dans la solitude le jour de la Saint-Valentin parce qu'ils n'étaient définitivement pas voués à se revoir aussi rapidement, Aelya ressentant une pointe dans le coeur à l'idée de devoir passer sans son amour qu'elle aurait bien voulu embrasser à en perdre le souffle. Et il semblait que leur vœu eut été exaucé, Aelya se dépêchant pour rejoindre cette chambre qui avait été décorée pour l'occasion, elle qui avait senti son coeur s'emballer en le voyant arriver. Elle répondit à son baiser, laissant ses lèvres valser amoureusement contre les siennes, son être entier vibrant dans ce contact qui représentait tout à ses yeux.

- Abandonne jamais en tout cas bébé... Je te l'interdis,
répondit-elle, attendrie par le fait d'être sa motivation quand tout ce à quoi elle pensait se caractérisait par Niels qu'elle regardait avec amour. Je sais que c'est trop long, mais si tu veux qu'on reprenne notre vie mon amour, faut que tu retrouves toutes tes facultés. Et tu y es presque, faut juste que tu t'accroches encore un peu, l'encouragea-t-elle, consciente qu'il perdait patience tant le temps était long, leur séparation aggravant ce phénomène. J'suis tienne tout le temps... J'attends que toi moi, tous les jours de ma vie... Murmura-t-elle à son oreille alors qu'il grignotait tendrement son cou. Évidemment et j'ai une petite idée de ce que je veux moi... Le chercha-t-elle, joueuse, avant de guider son amour vers la table. C'est minime mais c'est encore là mon amour. Je peux pas t'inciter à bâcler tes soins, se justifia-t-elle, espérant qu'il comprenait sa position, avant qu'elle ne reporte ses yeux sur le repas qu'ils découvrirent ensemble, Aelya rigolant légèrement à sa rétorque. Je l'aime trop ce moulin à paroles, s'amusa-t-elle en mangeant. Ta future femme a hâte de remanger ta cuisine, et surtout, de s'amuser avec toi pendant que tu cuisines, avoua-t-elle, Aelya qui avait toujours les mains baladeuses quand les siennes étaient occupées, ayant encore bien trop besoin de sentir ses lèvres pour les lâcher. J'veux être aimée que par toi amour, souffla-t-elle après l'avoir embrassé, laissant sa main retrouver celle de Niels, savourant la sensation de sa bague qui bougeait entre les doigts de son fiancé. C'est Hank. Il est forcément infernal, mais il va bien, j'essaye de l'occuper le plus possible pour qu'il évite de hurler à la mort parce que t'es pas là, admit-elle en souriant. Je bosse plus en ce moment pour m'occuper moi aussi, ce qui nous fera plus d'argent pour nous deux bébé, ajouta-t-elle, avant de se mordre la lèvre à ce qu'il vint ajouter, elle dont l'envie de l'enlacer la démangeait.

Elle se redressa, venant délicatement prendre place sur ses cuisses avant de piocher un sushi dans l'assiette de Niels.

- C'est mieux de manger comme ça, nan ?
Lança-t-elle en mangeant son sushi, son bras s'enroulant autour de sa nuque pour laisser sa main caresser son bras. Finis mon bébé sinon t'auras pas de dessert, joua-t-elle en tendant un sushi vers Niels.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya En ligne
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 EmptyMar 11 Fév 2020 - 13:24

Aelya était le seul remède à ses maux, à ses doutes, elle qui les dissipait dés lors qu’elle apparaissait dans son champ de vision, le rassurant toujours sur ses propres capacités à pouvoir y arriver. Il savait qu’il ne trouverait jamais un soutien comme elle ailleurs, elle qui parvenait à le motiver avec un regard et quelques mots. Son coeur s’était remis à battre alors qu’il entendait sa voix se frayer un chemin jusqu’à ses tympans, elle qui lui manquait cruellement, forcé à subir cette séparation injuste. « J’vais essayer… J’sais pas ce que ça va donner, mais on dirait que j’ai pas le choix. » Souffla-t-il d’un ton empreint de déception, tentant tout de même de s’imprégner des mots positifs de son amour. « Alors me lâche jamais mon coeur, on est faits pour être ensemble. » Lui rappela-t-il, cherchant sûrement à s’assurer qu’elle l’attendrait toujours, même dans la distance et la séparation, lui qui était incapable d’entrevoir un avenir sans elle. « J’ai trop hâte bébé. Si tu savais… J’veux tellement profiter avec toi, j’veux plus gâcher mon temps ailleurs. » Ajouta-t-il, se convainquant de ses mots qui respiraient l’espoir, Niels qui n’avait jamais envisagé l’avenir avant qu’Aelya ne vienne bouleverser son quotidien. Il avait attendu avec impatience qu’elle puisse sortir de sa cellule, pour pouvoir au moins ré-entendre sa voix, la lire tous les jours et la voir à travers leurs conversations vidéo dont il ne se lassait plus, ayant besoin de sa dose d’elle pour pouvoir fonctionner. Ils avaient dû apprendre à vivre de la sorte pendant les semaines qui suivirent, parce-qu’ils n’avaient tout simplement pas d’autre choix, Niels comprenant pourtant que son collègue était à-même de pouvoir changer la donne. Tout le long de cette journée, il avait imaginé leurs retrouvailles, ses yeux pétillant rien qu’à l’idée de savoir qu’elle allait être devant lui, pour de vrai, qu’elle allait pouvoir le toucher et voir les efforts qu’il avait fait pour réapprendre à vivre normalement. Il était fier de se présenter sur ses deux jambes jusqu’à elle, fondant à sa réaction vive et à cette étreinte qui ne tarda pas à naître, Niels ne voulant plus jamais la lâcher, ses lèvres se frayant un chemin jusqu’aux siennes, les embrassant avec de la passion et de l’amour à profusion. « J’pourrais être puni si je le fais ? » S’amusa-t-il malicieusement, son regard croisant le sien alors que ses bras l’enveloppaient toujours affectueusement. Il avait tenté de lui prouver qu’il était capable de revenir chez eux, lui qui se sentait prêt pour reprendre leur quotidien, voyant néanmoins dans le regard de son amour de l’inquiétude pourtant justifiée. « J’vais commencer à croire que tu veux me faire rester… » Dit-il, la taquinant pour alléger le noeud qui s’était formé dans le creux de son estomac en comprenant qu’il allait devoir rester encore quelques temps à l’hôpital. « Bon… bah je vais rester alors. Si c’est pour te rassurer, j’peux le faire. » Ajouta-t-il, tentant de ne pas penser tout de suite au fait qu’il allait devoir être séparé d’elle pendant un temps encore indéterminé. « Tu me diras tout… » Souffla-t-il à son oreille, l’esprit déjà gorgé d’images chaleureuses, Niels faisant glisser sa main jusqu’à la cambrure de sa fiancée avant d’aller s’installer sur la table avec elle. « J’vais pas les bâcler mes soins bébé… C’est juste compliqué parce-que j’ai l’impression de faire du sur-place depuis quelques temps. » Avoua-t-il, sa progression ayant été fulgurante pendant un moment avant de stagner, lui qui aurait aimé guérir bien plus vite, conscient que son corps se remettait encore des traumatismes qu’il avait subi. Il posa son regard sur le repas qui les attendait, souriant aux mots affectueux de son amour, son regard se chargeant d’une lueur brillante à ses paroles. « J’ai hâte que tu reviennes me déconcentrer… J’ai toujours aimé ça je crois. » S’amusa-t-il, répondant à son baiser amoureux, ses yeux caressant son visage qu’il adorait contempler. Sa main était venue chercher la sienne sur la table, regardant leurs mains liées et cette bague qu’elle portait à son doigt et qui représentait sa plus grande fierté. « Il prend la relève quand j’suis pas là. C’est pour pas que tu sois trop habituée au calme bébé. » Sourit-il, attendri par ses confessions concernant leur chiot. « T’es une vraie guerrière bébé… J’sais pas ce que je ferais sans toi. » Souffla-t-il, subjugué par elle, par sa force qui l’impressionnait toujours et pour toujours. Son regard bascula sur ses lèvres alors qu’elle se redressa pour le rejoindre, la laissant s’installer sur lui alors que son bras vint entourer ses hanches pour se poser sur sa cuisse. « C’est beaucoup mieux, ouais. » Sourit-il, relevant les yeux vers elle, appréciant les caresses qu’elle lui laissait sur son bras, Niels avançant son visage vers le sien pour déposer de légers baisers dans son cou, jusqu’à la base de son oreille alors qu’elle continuait de manger. « C’est une vraie menace ça ? » Joua-t-il, finissant par accepter, ouvrant la bouche pour manger le sushi qu’elle lui tendit, revenant rapidement à son amour qui l’intéressait bien plus que la nourriture, ses lèvres tentant les siennes alors qu’il déposait des baisers tout près de sa bouche, son autre main se nichant sous son haut dans son dos. « Tu voudrais pas t’assurer que j’ai encore toutes mes capacités ? » Demanda-t-il de manière faussement innocente, se mordant la lèvre, sa main se déplaçant un peu plus haut sur sa cuisse. « T'es trop belle... » Murmura-t-il chaudement à son oreille.

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6570
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 EmptyMar 11 Fév 2020 - 15:37

Elle en avait marre de crouler sous son absence, Aelya qui avait beaucoup trop pris l'habitude de son manque, le pire de tous, parce que si elle était capable de se passer du monde entier, elle était incapable de se passer de son fiancé. Mais elle tenait bon pour lui, pour eux, tentant de se réconforter par le biais de sa voix au travers du téléphone.

- Nan bébé... T'as pas le choix parce que je refuse que tu t'arrêtes d'avancer, avoua-t-elle, inquiète de le voir tout abandonner à cause de leur distance. C'est pour ça aussi qu'on se relèvera de tout ça mon bébé. On est plus forts que tout toi et moi, répondit-elle, persuadée qu'ils pouvaient tout réussir ensemble. On pourra réfléchir à nos prochaines vacances quand on se retrouvera mon ange... On part où tu veux, j'veux juste être avec toi là. J'en ai besoin, admit-elle, se laissant submerger par les images de leur retrouvaille afin de se concentrer leur avenir et non sur les regrets qui l'intoxiquaient maintenant qu'elle était seule, sans lui.

Elle avait ses rendez vous téléphoniques tous les jours avec lui, le sourire égayant son visage à chaque fois qu'elle voyait ses messages s'afficher, lui qui en profitait souvent pour lui envoyer des photos auxquelles il avait toujours des réponses. Elle avait besoin de le voir, et plus le temps passait, moins ça suffisait. Aelya voulait toujours plus quand il s'agissait de Niels, s'imaginant dans ses rêves de le toucher comme elle avait envie de le faire, avec ferveur et tendresse, avec dévotion et amour. Son cœur manqua des battements en le découvrant au travers de la porte, Aelya n'attendant même pas qu'il n'arrive jusqu'à elle pour se jeter dans ses bras, sur ses lèvres qu'elle embrassa amoureusement pour lui faire part silencieusement de son admiration.

- Ouais tu pourrais être puni. Mais pas comme tu le veux cette fois, lança-t-elle malicieusement, sachant pertinemment qu'il aimait bien trop la tester si c'était pour la pousser à bout contre lui, elle qui resserra son étreinte autour de lui pour imprimer sa chaleur sur son être en demande. Je rêve que de ça mon bébé que tu me reviennes, tu le sais en plus... Mais je peux pas être égoïste avec toi, se justifia-t-elle en soupirant, frustrée de devoir le réprimer sur son envie de rentrer. Merci mon bébé à moi. En plus si tu savais comme je vais te sauter dessus quand tu rentreras à la fin, le chercha-t-elle pour le motiver, un sourire joueur sur ses lèvres avant d'acquiescer à sa demande, Aelya frissonnant en sentant sa main glisser sur ses courbes, attirant son amour jusqu'à leur repas dressé sur la table. Tu fais pas du surplace mon ange. C'est pas rien ce que t'as eu, t'as besoin de temps aussi pour récupérer. Qu'est ce qu'ils disent les médecins ? Demanda-t-elle, persuadée qu'il avançait plus que bien dans son rétablissement, Aelya peinant à détacher son regard de son fiancé pour s'intéresser à ce qu'elle avait dans son assiette et qui réveillait son appétit. T'as toujours aimé ça, ton corps le confirme bien généralement, joua-t-elle malicieusement avant de l'embrasser, faisant référence au désir qu'elle arrivait souvent à animer quand elle venait le tenter avec ses gestes, Aelya pointant son regard vers sa main que la sienne caressait, elle qui adorait admirer le symbole de leur amour. Hank a surtout suivi l'exemple de son maître, on est d'accord là-dessus, rit-elle légèrement. J'fais rien à côté de tout ce tu accomplis chaque jour amour... Le reprit-elle, sachant que Niels se battait pour remarcher normalement, quand elle ne faisait que de répondre aux exigences de son travail.

Elle vint rompre la distance pour s'installer sur ses cuisses, Aelya préférant garder le contact avec sa peau, savourant ses baisers dans son cou alors qu'elle picorait dans son assiette, l'incitant à en faire de même pour continuer à prendre soin de lui.

- Carrément. Tu veux me tester sur ça, t'es sur ? S'amusa-t-elle en négociant, souriant en le voyant lui céder alors qu'elle lui proposa un sushi, son bras venant l'inciter à rester au plus près d'elle pour que son visage continue à effleurer le sien, Aelya perdant la tête face à leur proximité, sa main glissant sur son torse en sentant la sienne sous son haut. Faudrait que tu me les montres... J'ai très envie de savoir... Murmura-t-elle contre ses lèvres, soupirant de bien être en sentant sa main remonter sur sa cuisse, son souffle dans son oreille. Ça fait trop longtemps que tu m'as pas touché bébé... Touche moi... Souffla-t-elle de manière envieuse, prenant sa main pour la passer sous son haut, sur sa poitrine. J'ai toujours trop envie de toi... Avoua-t-elle, ses lèvres glissant de sa mâchoire à son cou pour le mordiller.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya En ligne
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 EmptyMar 11 Fév 2020 - 16:44

Il n’avait pas l’impression d’être entièrement lui-même si Aelya n’était pas là, comme si on lui arrachait une partie de son identité à chaque fois qu’on l’éloignait d’elle. Le manque rognait son âme, le laissant désarmé face au monde qui l’entourait, Niels qui peinait à penser à autre chose qu’à son âme-soeur qu’il savait à l’autre bout de la ville, entre les mains des autorités, sans lui. « Tu sais que j’le ferai que pour toi… » Souffla-t-il, tentant de ne pas se laisser submerger par cette distance qui l’affectait bien plus que tous les coups qu’on pouvait lui administrer. « Heureusement que je t’ai mon amour, c’est toi qui me rends fort… » Avoua-t-il, se chargeant de ses paroles emplies d’espoir pour tenir le coup, pensant à leurs prochaines vacances auxquelles il rêvait. « Oui bébé. Tu sais quoi, je m’en fous aussi, tant que j’suis avec toi mon amour… Le reste m’importe peu. » Ajouta-t-il tendrement, eux qui se rejoignaient sur ce point-là, capables d’être heureux à n’importe quel point du monde tant qu’ils étaient dans les bras l’un de l’autre. Chaque jour, il la retrouvait grâce à leurs conversations, lui réservant toujours la plus grande partie de sa journée pour prendre des nouvelles d’elle, de leur chiot, pour savoir comment elle occupait ses journées et si elle pensait toujours à lui. Il aimait l’entendre dire qu’elle l’aimait, même derrière un écran, son esprit se gorgeant de la moindre attention qu’elle lui portait, leurs regards brillant toujours d’amour lorsqu’ils pouvaient se voir. Il se consolait avec ce qu’il avait, les photos de son amour qui défilaient toujours sous ses yeux dés qu’il en avait l’occasion, lorsqu’elle ne pouvait pas lui parler directement à cause de ses obligations professionnelles. Il n’avait pas attendu longtemps pour la rejoindre grâce à l’aide de ses collègues, se réfugiant dans son étreinte à la seconde où leurs regards se croisèrent. Il était conscient qu’elle était toujours inquiète pour lui, ce qu’il comprenait évidemment, la gardant contre lui pour la rassurer le plus possible. « J’vais éviter les problèmes alors. » Souffla-t-il, comprenant qu’Aelya ne voulait pas qu’il joue avec sa santé qu’elle prenait à coeur, fondant à ses mots doux, emplis d’affection et de bienveillance, elle qui ne cessait jamais de le mettre au premier plan. « T’es jamais égoïste mon bébé… T’es la personne la moins égoïste que je connaisse. » La rassura-t-il, avant de lui confirmer qu’il resterait pour elle si c’était ce qu’elle désirait, Niels voulant lui éviter de subir des angoisses à répétition. « J’ai hâte que tu me montres tout ça. J’crois que j’vais te séquestrer dans notre chambre pour au moins une semaine. » Joua-t-il, riant légèrement alors que ses mains redessinaient le contour de ses courbes parfaites, se rendant jusqu’à la table pour débuter leur repas préparé avec attention. « J’crois qu’ils sont optimistes maintenant… J’en sais rien. Ils étaient persuadés que je remarcherais pas avant des mois entiers, ils savent pas ce que c’est d’enfermer et d’isoler un homme amoureux. » Pouffa-t-il légèrement, lui faisant savoir que cette punition l’avait motivé à se donner corps et âme dans son rétablissement, lui qui n’avait d’ailleurs rien de mieux à faire que de se donner à fond pour retrouver son amour le plus vite possible. Il esquissa un sourire en coin à ce qu’elle ajouta, Niels visualisant parfaitement ce qu’elle entendait par ses mots. « C’est pas faux… Et le fait qu’on soit obligés de réchauffer les plats de temps en temps le confirme aussi. » Pouffa-t-il, eux qui ne laissaient jamais patienter leurs envies lorsqu’elles se présentaient à eux. Niels laissait ses doigts caresser tendrement la main de sa fiancée, lui qui était toujours émerveillé de la voir porter sa bague. « C’est bien mon chien ça. » Sourit-il, son regard revenant sur elle à ses mots. « Pour moi, t’es la meilleure. Je sais que c’est pas facile pour toi non plus mon ange. » Affirma-t-il, se rapprochant pour amener sa main jusqu’à ses lèvres, y déposant un doux baiser avant qu’Aelya ne vienne prendre place sur ses cuisses, Niels ne pouvant s’empêcher de poser ses mains sur elle. « J’suis joueur bébé, tu le sais… J’aime trop le risque. » S’amusa-t-il, ses lèvres vrillant jusqu’à son cou après avoir mangé le sushi qu’elle lui tendit, sa respiration s’accélérant lorsqu’il sentit sa main sous son haut, son coeur s’emballant à sa réponse. « J’vais tout te montrer… Laisse-moi faire ce soir. » Souffla-t-il, ses lèvres glissant sur sa mâchoire, sa main se voyant guider par celle de son amour jusqu’à sa poitrine. « Ça m’a manqué de te sentir comme ça… Toi aussi tu pourrais me toucher… » Lâcha-t-il, presque dans un soupir, sa main libre prenant la sienne pour la poser sur son jean, là où son désir se réveillait. « On serait mieux dans le lit. » Souffla-t-il, se mordant la lèvre, Niels incitant Aelya à se lever pour qu’ils puissent rejoindre le matelas, ses lèvres venant attraper fiévreusement les siennes alors qu'il vint lentement glisser au-dessus d'elle. « Je te veux bébé, je veux te faire l’amour… » Ses deux mains parvinrent jusqu'à sa poitrine qu'il pressa avec douceur, l'une d'entre elles venant se frayer un chemin entre ses cuisses, déboutonnant son jean pour y plonger sa main.

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6570
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 EmptyMer 12 Fév 2020 - 7:34

Elle savait qu'ils étaient tous les deux capables de puiser dans les tréfonds de leurs ressources pour simplement se battre afin de regarder leur relation perdurer, parce qu'ils n'avaient que ça au final, que leur amour pour seul arme contre le monde entier. Elle ne se serait jamais sentie aussi confiante si Niels n'avait pas été là pour lui donner une raison d'être.

- Je sais amour. Et c'est tout ce que je veux,
admit-elle, rongée par la culpabilité de le laisser là-bas, sans elle. T'as toujours été plus fort que tu ne le penses mon bébé, tu t'en rends simplement pas compte, lança-t-elle, persuadée que cette force faisait partie de lui et qu'elle n'avait fait que de lui rendre son potentiel. Alors... Ca te dit de partir au fin fond de l'arctique pour élever des pingouins ? Ca pourrait nous plaire. Y'a pas grand monde là-bas, s'amusa-t-elle pour détendre l'atmosphère.

S'ils avaient réussis à les séparer physiquement, ils n'y arriveraient jamais spirituellement, parce qu'Aelya se laissait bercer à chaque seconde par l'image de son fiancé qui tournait en boucle dans son esprit. Elle ne loupait jamais ses appels, venant même à rallonger ses pauses au travail tant elle oubliait le temps lorsqu'elle parlait à son âme-soeur. Quand elle dansait, elle s'imaginait qu'il était là à la regarder, à la désirer, Aelya qui lui dédiait toutes ses danses parce que le seul regard qu'elle avait toujours voulu sur elle était le sien. Et quand il arriva dans la chambre et qu'elle plongea dans la lueur de ses iris, c'était comme si elle était encore une fois retombée amoureuse de lui, ses lèvres le lui signifiant dans un baiser animé par la passion.

- J'essaye toujours de te faire passer toi en premier en tout cas, j'me sentirais pas bien si j'le faisais pas, admit-elle pour lui faire comprendre que son altruisme portait surtout son prénom. Une semaine, c'est tout ? Fit-elle, prenant un air faussement surpris. J'ai besoin que tu me séquestres pendant un mois pour enlever le manque là, ajouta-t-elle, joueuse, s'enveloppant dans son étreinte alors qu'il caressait ses courbes, Aelya venant s'installer en face de lui pour manger. Ils savaient pas que t'étais beaucoup trop fort pour être brisé. Tu t'imagines qu'en quelques semaines t'as fait le boulot de plusieurs mois ? C'est pour tout ça que je t'aime à la folie bébé, avoua-t-elle, émue et attendrie par tous ses efforts, Aelya se délectant de cette belle évolution qui était la sienne et la leur, eux qu'on essayait par tous les moyens d'entraver leur cheminement. J'ai jamais caché que ma meilleure gourmandise c'est toi bébé. J'crois qu'on va pas mal utiliser le micro-ondes aussi quand tu rentreras, s'amusa-t-elle, son esprit se réchauffant sous l'effet des images brûlantes qui bousculaient son désir, Aelya regardant sa main chercher tendrement la sienne, esquissant un sourire à sa remarque sur Hank qui avait de l'énergie à revendre. J'tiens pour toi mon amour. Parce que je sais que si je lâche, tu lâcheras aussi, et c'est inconcevable. J'veux te montrer que tout ça, j'le fais pour toi aussi, avoua-t-elle tendrement, souriant légèrement en le voyant déposer un baiser sur sa main, Aelya n'attendant pas plus longtemps pour s'aventurer contre son corps. On aurait jamais du avoir ça en commun bébé, on est intenables, répondit-elle, amusée, appréciant la proximité de ses mains sur son corps, les siennes venant se délecter de la douceur de sa peau. Tu fais ce que tu veux de moi ce soir... Avança-t-elle chaudement, sa respiration s'emballant sous ses baisers, Aelya ressentant l'urgence de le sentir au plus près d'elle quand elle vint prendre ses mains pour les poser sur sa poitrine, là où s'agitait son coeur. Bébé... J'aime trop ça... Soupira-t-elle de désir alors qu'il guida ses mains vers son jean où elle discernait les prémices de son envie, sa paume caressant sensuellement son anatomie pour continuer à réveiller sa passion.

Elle acquiesça à sa remarque avant de se redresser pour rejoindre le lit, ouvrant ses cuisses pour le laisser s'infiltrer tout contre elle, ses lèvres venant se mouvoir contre les siennes avec passion, son souffle se perdant dans leurs baisers qui se voulaient de plus en plus tourmentés.

- Montre-moi à quel point tu me veux...
Le tenta-t-elle entre deux soupirs, Aelya cambrant l'échine sous l'effet de ses caresses sur sa poitrine, avant de lâcher un gémissement lorsque sa main vint se frayer un chemin dans son jean. C'est trop bon amour... Souffla-t-elle. J'ai trop envie de te sentir bébé... Lâcha-t-elle, tirant sur son propre haut pour apparaître en sous-vêtements avant de retirer son soutien-gorge, laissant sa main glisser sensuellement sur sa poitrine, arrivant vers son pantalon qu'elle déboutonna pour empoigner son désir, afin de le voir exploser dans ses gestes. T'es à moi... Susurra-t-elle fiévreusement.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya En ligne
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 EmptyMer 12 Fév 2020 - 10:49

Aelya avait toujours ce don pour raviver son espoir, lui administrer de la force et du courage par le biais de ses mots si réconfortants. Il n’avait voulu croire les belles paroles des autres jusqu’à ce que son amour intervienne, ajoutant du sens à tout ce qu’il faisait et au but qui en découlait. Il désirait se battre pour elle, pour eux, pour qu’ils puissent se retrouver le plus rapidement possible. « J’sais juste que j’ai une fiancée en or… Et que j’aurais jamais accompli tout ça sans elle. » Souffla-t-il, souriant à ses mots suivants, faisant mine de réfléchir derrière son portable. « Hmmm… c’est une carrière que j’avais jamais envisagé, mais ouais, on peut tenter l’expérience. Hank va finir par se prendre pour un pingouin lui aussi, ça peut être intéressant à voir. » S’amusa-t-il, quelques minutes avant de lui répéter qu’il l’aimait et qu’il n’attendait que de la voir, la rassurant sur le fait qu’il prendrait soin de lui. Il avait attendu ce moment chaque jour depuis qu’ils étaient séparés, Niels tentant de continuer à avancer avec les petites attentions qu’ils parvenaient à s’offrir, les mots d’amour qui parsemaient leur conversation téléphonique, lui qui ne pouvait définitivement plus s’en passer. Il avait lentement ouvert la porte pour apparaître dans son champ de vision, retrouvant son amour après ces longues semaines, leurs lèvres se retrouvant enfin, se mêlant dans un baiser profondément tendre. « J’aime bien être ton exception, tu le sais ça…? » Souffla-t-il amoureusement, un sourire étirant légèrement ses lèvres alors que son regard s’était illuminé face à leur petit jeu de séduction. « Tu prendras des jours bébé alors. J’pourrais rester des mois entiers contre toi là, j’suis trop en manque de mon bébé d’amour. » Murmura-t-il, enfouissant son visage dans son cou pour y déposer des baisers alors que ses bras la recouvraient tendrement, Niels finissant par suivre son amour jusqu’à la table pour s’y installer. Il esquissa un sourire à ses mots encourageants, son coeur se réchauffant face à l’admiration qu’elle lui vouait. « Je t’aime aussi… Ça me suffit pour me donner la force de me lever le matin et de réapprendre à utiliser mon corps. » Souffla-t-il, son regard rejoignant le sien, peinant à cacher tout ce qu’il ressentait, parce-que devant elle, il n’avait aucune raison de le faire, Niels désirant qu’elle puisse percevoir le moindre de ses sentiments. « On se fera livrer, ça ira plus vite je crois. » Pouffa-t-il, conscient qu’il allait être inarrêtable pendant un bon moment une fois qu’il pourrait rentrer chez eux, Niels qui avait été privé de son quotidien avec l’amour de sa vie. Son esprit s’amusait à s’imaginer ces scènes brûlantes, sa main caressant toujours tendrement la sienne. « On est une vraie équipe. Tu me motives même quand t’es loin, c’est pas donné à tout le monde. » Sourit-il tendrement, son coeur se mettant à battre bien plus fort lorsqu’Aelya prit place sur lui, Niels s’autorisant à poser ses mains sur elle, ses lèvres ne tardant pas à venir taquiner son visage sur lequel il déposa de légères pressions. « On s’en fout… J’nous aime comme on est. » Joua-t-il, se mordillant la lèvre alors qu’elle avait guidé sa main jusqu’à sa poitrine, Niels en faisant de même avec la sienne jusqu’à son jean, respirant bien plus fort alors qu’ils se faisaient comprendre qu’ils se désiraient toujours autant. « Moi aussi mon amour… J’ai trop envie de toi là. » Soupira-t-il, rejoignant doucement le lit avec elle, son bassin glissant sur elle jusqu’à buter contre le sien tandis que ses lèvres retrouvaient les siennes avec beaucoup moins de retenue. « Tu me rends dingue, tu m’as trop manqué bébé… » Lâcha-t-il entre deux baisers, ses mains se réappropriant son corps, sa poitrine qu’il adorait caresser et son anatomie qu’il était venu tenter sous ses doigts joueurs. « Ça t’a manqué mon bébé… ? » Souffla-t-il, sa respiration se heurtant à la sienne, ses yeux luisant de désir lorsqu’elle se déshabilla devant lui, faisant preuve d’une sensualité sans nom, Niels se mordant la lèvre en percevant sa main contre son bas-ventre. « Rien qu’à toi… » Murmura-t-il, un léger sourire en coin se dessinant sur ses lèvres, prenant un plaisir fou à être caressé par son amour qui connaissait chacun de ses points faibles, sa propre main continuant de s’agiter entre ses cuisses pour lui provoquer le plus de plaisir possible. « Dis-moi que tu me veux encore mon coeur, parce-que j’te désire comme c’est pas permis là… » Il prit l’initiative d’enlever son haut, laissant ses cicatrices apparentes, son regard trouvant celui d’Aelya. « J’suis un peu plus abîmé qu’avant mais j’suis toujours le même. » Lâcha-t-il, faisant glisser son jean le long de ses jambes pour pouvoir la tenter en collant son bassin contre le sien, ondulant contre elle au-dessus de leurs sous-vêtements. « Mon amour… » Gémit-il, peinant à retenir le flot de désir qu’il ressentait, eux qui n’avaient pas pu s’offrir l’un à l’autre depuis trop longtemps.

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
me, myself & i
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
all of these stars will guide us home (aelya)
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers: