AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
en ce moment à bowen
Ce vendredi 14 février, Bowen a mis à disposition un énorme complexe, et bien plus encore, contenant des tas d'activités diverses et variées pour les couples, les célibataires ou tout simplement les amis.
» rendez-vous ici pour plus d'infos.
Notre blog The Writers cartonne et fait couler presque plus de larmes que d'encre. Mais, même si c'est un succès, nous aimons également quand c'est VOUS qui contribuez à sa réussite. Alors n'hésitez pas à nous envoyer vos rumeurs juste ici.

Partagez
 

 all of these stars will guide us home (aelya)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6562
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 EmptyMer 12 Fév 2020 - 21:31

Elle avait choisi de lui dédier sa vie, parce que chaque battement s'enveloppait dans la douce sonorité de ses sentiments impérissables, ceux qui ne faisaient que de s'étendre alors qu'on cherchait à les priver l'un de l'autre. Elle l'attendrait jusqu'à la fin, parce que la vie ne prenait son sens que lorsqu'il était là et que l'espoir devenait vain sans lui.

- J'ai bien choisi mon fiancé moi aussi. C'est le plus parfait. Et il me manque trop, admit-elle amoureusement, Niels étant sa moitié sans laquelle le vide résonnait dans ses entrailles. Hank qui se prend pour un pingouin je payerais très cher pour voir ça, rit-elle, amusée par l'image qu'elle avait en tête.

Elle aurait sûrement voulu prendre la main de Niels pour l'amener à l'autre bout du monde, parce qu'elle en avait marre de se réveiller et de s'endormir seule, dans les méandres de sa présence qui habitait leur appartement au travers de ses affaires. C'était sûrement le plus dur, de voir ce qui lui appartenait se figer pour mieux lui rappeler qu'il n'était pas là. Elle ne s'était pas privée quand son regard avait croisé le sien, et elle s'était délectée de ses lèvres qu'elle avait embrassé avec ferveur, décollant de la terre ferme sous l'effet de son cœur qui s'emballait.

- Tu ferais un carnage si quelqu'un passait avant toi bébé, s'amusa-t-elle, le regard joueur, savourant cette aura qui les rapprochait de manière complice. Je prendrais tous les jours que tu veux, je m'arrangerai pour qu'il n'y ait que toi et moi pendant un certain temps mon bébé... Parce que j'suis vraiment en manque de toi aussi, répondit-elle, attendrie par leurs besoins de se retrouver tout le temps, même quand ce n'était pas le moment, Aelya croulant sous la brûlure de son absence qu'elle voulait voir cicatriser contre lui. Je compte bien te voir reprendre entièrement possession de ton corps bébé... Parce que j'adore te voir posséder le mien, lança-t-elle, jouant sur les mots dans un regard malicieux, elle qui était définitivement conquise par tout le courage qu'il exprimait. Bonne idée bébé. Faudra juste pas oublier d'ouvrir au livreur hein, avança-t-elle en riant, pressée de retrouver son amour entre les murs qui se chargeraient de leur passion, Aelya frémissant en sentant ses doigts caresser sa main sur la table. J'suis ton coach personnel bébé, comme toi t'es le mien, ça a toujours été comme ça, renchérit-elle, souriant devant ce beau tableau qu'elle dépeignait d'eux, cette fusion qui s'embrasait continuellement, Aelya venant prendre place sur ses cuisses pour mieux profiter de sa chaleur enivrante, acquiesçant à son avis qu'elle partageait sur leur relation tout en l'invitant à poser ses mains sur sa poitrine, les siennes glissant jusqu'à son jean pour le caresser.

Elle rejoignit le lit, l'invitant à venir au plus près d'elle pour l'embrasser à en perdre son souffle, son bassin cherchant le sien alors qu'elle sentait son désir se faire plus présent contre elle.

- J'suis folle de toi bébé... Ça changera jamais... Souffla-t-elle entre deux baisers, sa respiration s'ébruitant sous l'effet du désir, Aelya s'agitant sensuellement sous ses paumes qui pressaient sa poitrine avant que ses doigts ne viennent jouer entre ses cuisses. Han oui... Tout m'a manqué là... Tu m'excites trop, admit-elle, la tête plongée dans l'oreiller alors que sa cage thoracique se soulevait, Aelya se débarrassant rapidement de son haut pour lui offrir une vue qui n'était réservée qu'à lui, ses doigts venant délicatement valser sur sa poitrine pour descendre jusqu'à son bas ventre qu'elle anima sous ses gestes sensuels, étouffant ses propres gémissements en se mordant la lèvre fermement alors qu'elle brûlait d'envie pour Niels. J'te veux pour toute la vie. J'te veux là, tout de suite, ajouta-t-elle dans un souffle envieux, son regard dévorant son corps qu'il dénuda. T'es toujours aussi sexy mon amour... Tu me fais trop d'effets, lâcha-t-elle, sa main libre venant caresser son torse, imprimant sa douceur dans la pulpe de ses doigts avant qu'elle ne le regarde se délester de son jean pour venir contre elle, Aelya tirant sur son jean pour lui donner plus de liberté de mouvements, frissonnant en sentant son bassin buter contre le sien, la chaleur de son corps irradiant contre sa peau. Bébé... Gemit-elle à son tour, ses cuisses se resserrant contre lui pour intensifier leur contact, Aelya venant mordiller son cou, maintenant sa tête près de la sienne en passant sa main dans ses cheveux. C'est insoutenable de te vouloir autant... Murmura-t-elle contre son oreille, avant de se débarrasser rapidement de son bas pour tirer sur le sien afin de l'inviter à entrer en elle, réprimant un gémissement qu'elle éteignit contre ses lèvres, sa langue venant valser fiévreusement avec la sienne. Fais moi oublier ton manque bébé... Donne moi tout... Le tenta-t-elle entre deux baisers.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6497
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 EmptyMer 12 Fév 2020 - 22:28

Il était incapable de réprimer son sourire à chaque fois qu’ils évoquaient leurs fiançailles, cette liaison qu’il n’aurait jamais pensé établir un jour jusqu’à ce qu’Aelya ne vienne changer la donne. Il était fier de savoir qu’il allait être lié de cette façon à elle, qu’elle allait porter son nom pour toute la vie après cette promesse qu’ils tiendraient pour toujours. « Je t’aime mon amour… Je t’aime tellement. » Lui répéta-t-il, fermant les yeux, peinant à croire qu’il ne pourrait pas lui dire en face pendant un moment indéterminé. « Il s’adapte un peu trop bien Hank des fois, mais c’est pour ça qu’on l’aime ce bébé. » S’amusa-t-il, riant aux images qu’ils partageaient à travers le téléphone avant que la conversation ne finisse par se couper, Niels regrettant qu’elle eut été si courte à ses yeux, lui qui aurait pu parler à son amour pendant des heures et des heures sans se lasser. Et il semblait que la roue avait fini par tourner lorsqu’il comprit qu’il aurait l’occasion de la revoir pour ce jour spécial, Niels n’attendant plus pour entrer dans la chambre qui accueillerait leur amour pour la soirée. « C’est vrai. En même temps, je partage pas ma fiancée, c’est plutôt normal, non ? » S’amusa-t-il, la tentant avec un regard joueur qui se mit à briller lorsqu’Aelya évoqua son retour et le fait qu’ils ne se quitteraient pas quand il serait autorisé à retrouver leur cocon. « Pose trois mois, j’crois que c’est le minimum pour que je puisse arrêter de ressentir le manque… Et encore, j’suis sûr que ça va être juste. » Joua-t-il, lui qui aurait sans doute préféré rester une vie entière collé à son amour, la distance ayant déjà été trop importante entre eux, trop longue, Niels qui ne pourrait jamais s’habituer à son absence. « J’vais revenir encore plus en forme qu’avant bébé… J’vais pas m’arrêter. » Souffla-t-il, son regard glissant sur ses lèvres qu’il avait déjà envie de dévorer, son sourire s’élargissant à ce qu’elle ajouta. « On laissera un mot pour qu’il puisse déposer la commande devant la porte. » Pouffa-t-il, conscients qu’ils étaient toujours très inspirés pour pouvoir profiter au maximum de l’un et de l’autre, surtout lorsqu’ils se quittaient aussi longtemps. Sa main caressait chaleureusement la sienne, son regard vrillant vers la bague qu’elle portait, cette seule vision le rendant plus qu’heureux, accueillant ensuite son amour sur ses cuisses, son corps naturellement attiré par le sien. Ses lèvres taquinaient son cou alors que ses mains glissaient sur sa poitrine après la demande de son amour, Niels lui laissant entrevoir tout le désir qu’il ressentait pour elle en la guidant jusqu’à son jean, soufflant plus bruyamment à la sensation de ses caresses. « J’en peux plus d’attendre mon bébé… C’était trop dur de te voir sans pouvoir te toucher. » Lâcha-t-il dans un soupir moins discret, leurs corps se collant l’un à l’autre après qu’ils eurent rejoint le lit, Niels profitant de leur intimité pour apprivoiser son corps, le toucher pour faire naître le désir entre eux. « Toi aussi tu m’excites tellement… J’crois que c’est visible… » Sourit-il, presque amusé par son état, Aelya qui l’avait enflammé en quelques gestes, Niels la dévorant du regard lorsqu’elle ôta son haut, lui laissant une vue sur sa poitrine. Il renversa sa tête en percevant ses doigts s’enrouler autour de son anatomie, lui qui continuait à la caresser fiévreusement. « Ça fait trop longtemps, faut pas me faire ça à moi… Après j’me contrôle plus. » Dit-il, dans un souffle tourmenté, ses lèvres trouvant les siennes dans des baisers passionnés, Niels se laissant porter par son envie de la posséder entièrement, son bassin commençant à perdre patience, butant légèrement contre celui d’Aelya. « J’ai envie de plus… J’ai envie de te sentir contre moi. » Gémit-il, frémissant à la sensation de ses lèvres dans son cou, désirant porter sa trace pour au moins se rappeler de la nuit qu’ils avaient passé. « Putain… » Lâcha-t-il en percevant la main d’Aelya le guider en elle, tournant légèrement la tête pour déposer un baiser sur sa mâchoire, Niels contractant les muscles pour commencer à onduler contre sa fiancée, de manière lente et sensuelle. Il retrouva le chemin de ses lèvres, sa langue attirée par la sienne dans ce baiser enflammé qui témoignait de tout le manque qu’ils avaient accumulé. « Tout ce que tu veux, autant que tu veux mon coeur. » Souffla-t-il, venant davantage coller son corps au sien pour approfondir ses mouvements qui devenaient plus amples, mais aussi plus rapides, le faisant gémir de plus en plus. « Tu me fais trop du bien… » Murmura-t-il, venant déposer des baisers fiévreux dans son cou, sa langue caressant sa peau réchauffée par leur étreinte, aspirant des parcelles de sa peau pour lui laisser des traces. « Tu veux venir sur moi bébé…? » Lui proposa-t-il, à court de souffle, complètement transcendé par leur échange charnel.

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6562
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 EmptyJeu 13 Fév 2020 - 23:01

Elle avait choisi d'être à lui pour la vie, de porter son nom qui était l'étiquette de tout ce qu'elle voulait porter sur elle, Aelya qui ne se reconnaissait plus qu'en Niels maintenant, qui n'avait plus d'autres ambitions que celles d'être liée à son âme-soeur jusqu'à la fin des temps. Elle le voulait à un point critique, à un point où leur distance lui administrait bien trop de douleurs.

- Je t'aime pour toujours, répondit-elle amoureusement, accablée par cette affection qui rayonnait dans chacune de ses cellules en perdition sans sa chaleur. On est une belle famille de bisounours à trois, s'amusa-t-elle avant de lui répéter encore une fois à quel point elle l'aimait pour raccrocher, le coeur lourd.

Elle détestait ces moments où elle devait couper le contact avec Niels, parce que ce n'était jamais naturel, jamais ce qu'elle désirait au plus profond d'elle puisqu'elle ne vivait que pour sa peau qu'elle adorait toucher pour mieux panser les plaies qu'elle peinait à accepter. Elle avait mal de voir son amour dans cet état, lui qu'on avait essayé de briser alors qu'il avait seulement chercher à défendre sa meilleure amie. Si Aelya était soulagée de savoir Brooke en sécurité grâce à Niels, elle regrettait amèrement qu'ils aient du en arriver là. Elle s'était empressée de se jeter dans ses bras pour l'embrasser, comme dans la volonté de rattraper tous ces nombreux baisers manqués.

- On s'est jamais partagés jusque là et ça arrivera jamais bébé. Je reste à toi dans n'importe quelle situation, répondit-elle amoureusement, elle qui se savait liée à son être pour l'éternité, même s'ils en venaient à se séparer pour rencontrer d'autres personnes, leur passé leur montrant qu'ils se revenaient continuellement. Ca sera toujours juste si c'est pour profiter de toi mon bébé à moi, y'a rien qui peut calmer le manque de toi, avoua-t-elle, regrettant de ne passer chaque seconde avec lui, elle qui avait toujours l'impression de perdre son temps quand il n'était pas avec elle. C'est pas moi qui vais t'arrêter en tout cas... J'ai trop hâte, avança-t-elle dans un regard envieux, Aelya mordillant sa lèvre inférieure en voyant ses yeux glisser jusqu'à sa bouche. Au moins ça nous permettra de finir ce qu'on aura commencé, ajouta-t-elle dans un sourire en coin, l'esprit tourmenté par des images brûlantes qu'elle voulait concrétiser.

Elle aimait sentir son anneau rouler entre ses doigts, lui qui possédait déjà tout d’elle jusqu’à la moindre parcelle de son être, Aelya venant sur Niels pour lui montrer ce qu’elle avait en tête, ce désir qui ne faisait que de s’éveiller pour circuler dans ses veines alors qu’il la touchait, qu’il déposait ses empreintes dans son cou, elle qui soufflait profondément lorsque ses mains atteignirent l’objet de tous ses désirs qu’elle caressait à travers son jean.

- Tes mains sont uniquement faites pour te retrouver sur moi bébé… Je me sens vide quand tu me touches pas, j’suis accro à toi… Répondit-elle en soupirant sous l’effervescence de son envie qui vint s’embraser dans le lit, à la sensation de ses doigts sur son anatomie. J’aime beaucoup trop ça. Ca me donne envie de te faire de ces choses… Lâcha-t-elle, le regard brûlant de sensualité avant de retirer son haut, laissant découvrir ses courbes, ses mains venant doucement s’aventurer au niveau de son bas ventre pour le tourmenter, Aelya sentant son coeur se débattre sous l’effet qu’il lui produisait. Je t’ai jamais demandé de te contrôler bébé… Abandonne-toi à moi… Le tenta-t-elle fiévreusement, continuant à le malmener délicieusement avant de sombrer dans l’urgence en sentant leurs anatomies se chercher, ses lèvres caressant les siennes dans un échange survolté. Tu sortiras pas d’ici sans m’avoir fait l’amour, je te laisserai pas partir comme ça, avança-t-elle, joueuse, conduisant son anatomie à se lier à la sienne dans un soupir qu’elle canalisa en mordillant son cou, son corps venant parfaitement épouser ses ondulations qui la faisaient frémir de plaisir, sa langue jouant avec la sienne dans des baisers fiévreux. T’as pas perdu de tes talents mon bébé… Le complimenta-t-elle avec un sourire en coin, ses jambes s’arquant au-dessus de son dos pour approfondir leur lien, Aelya soufflant tout le bien qu’il lui procurait. Je passerai ma vie à t’en faire, susurra-t-elle, ses doigts s’accrochant à son dos alors qu’elle soupirait d’extase tout près de son oreille lorsqu’il vint grignoter son cou, la brune acquiesçant à sa question avant de basculer sur lui pour chevaucher son bassin avec sensualité, ses hanches se déhanchant lentement devant Niels. J’ai pas envie que ça s’arrête… Souffla-t-elle, sa nuque basculant en arrière tandis que ses mains caressaient son torse. Tu veux que j’aille plus vite mon bébé… ? Demanda-t-elle, courbant l’échine pour lui voler des baisers vifs alors qu’elle jouait sur des mouvements saccadés pour claquer son bassin contre le sien.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6497
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 EmptyVen 14 Fév 2020 - 16:08

Il avait senti son coeur se resserrer en entendant l’appel se terminer, Niels qui n’était pas serein à l’idée de savoir son amour enfermée pour quelques jours, lui qui aurait largement préféré lui tenir compagnie dans sa cellule et la réchauffer dans des étreintes bien plus chaleureuses. Il n’était pas fait pour être isolé, supportant mal d’être loin d’elle, comme s’il lui manquait une partie de lui-même, Niels peinant à se reconnaître dés lors qu’Aelya n’était pas dans les parages. C’était une vague de soulagement qui était venue l’étreindre en comprenant qu’il aurait le droit de voir sa fiancée, son coeur se remettant à battre la chamade alors qu’il se jeta dans ses bras, en oubliant même le calvaire qu’il vivait tous les jours depuis qu’elle n’était plus là. « Rien qu’à moi hein ? J’suis pas altruiste quand c’est avec toi mon bébé. » Souffla-t-il amoureusement, son regard ancré dans le sien, suivant son amour jusqu’à la table qui avait été préparée pour eux, pour cette soirée qui avait le goût de leurs retrouvailles amoureuses. « C’est vraiment trop dur de faire sans toi bébé… J’me lève le matin, j’ai envie de rien, c’est terrible… J’ai l’impression d’être en apnée jusqu’à ce que tu m’appelles. » Avoua-t-il, lui relatant tout ce qu’il ressentait vis-à-vis de cette séparation forcée, celle à laquelle il ne s’habituerait jamais. Il laissa l’ambiance devenir plus chaleureuse, se réchauffant grâce à leurs paroles équivoques, à cette tension qui régnait dans l’air ambiant, électrisant les sens de Niels. « On va en profiter correctement mon amour… J’suis toujours très inspiré avec toi, j’ai plein d’idées pour qu’on puisse s’amuser. » Joua-t-il, continuant de faire perdurer le jeu de séduction qui s’opérait entre eux, Niels regardant sa bague qu’il faisait tourner autour de son doigt, appréciant de savoir qu’elle la gardait quotidiennement sur elle, portant et affichant leur amour aux yeux de tous. Il l’avait accueilli sur lui après l’avoir vu céder, ne pouvant pas s’empêcher de déposer ses lèvres sur son visage, ses mains sur son corps, lui donnant toute l’attention qu’elle méritait, celle qu’il avait dû réprimer pendant ces longues journées où il n’avait pas pu la toucher. « Je vais me rattraper mon bébé, j’vais te toucher autant que tu veux ce soir. » Lâcha-t-il, dans un souffle à peine contrôlé, sentant son sang devenir de la lave en fusion lorsqu’elle se mit à le caresser plus franchement, Niels l’embarquant avec lui dans le lit, incapable d’attendre plus longtemps. Ses doigts passèrent la barrière de son sous-vêtement alors que ses lèvres cherchaient les siennes, tentant de réprimer ses soupirs de moins en moins discrets. « Fais-moi tout ce que tu veux. » La chercha-t-il, ses muscles abdominaux se contractant sous l’effet de sa main qui était venue taquiner son anatomie. « J’vais tout te donner mon bébé, j’ai envie de t’entendre crier… » Il n’en avait rien à faire d’être au beau milieu d’une chambre d’hôpital, lui qui ne voyait qu’elle, que l’amour qu’il lui vouait sans limite, désirant l’aimer comme il l’avait toujours fait. Il fut rapidement dévêtu par les soins de son amour, se collant sans plus attendre à son bassin pour la sentir au plus près de lui, son bas ventre en feu alors qu’il se mouvait sensuellement contre le sien. « Ça m’arrange bien tu sais… J’suis prêt à t’épuiser amour. » Lâcha-t-il, entrant finalement en elle, guidé par la main de sa fiancée, soupirant de bien-être sous l’effet que lui procurait sa bouche dans son cou, Niels redressant son visage pour attraper langoureusement ses baisers. Il ondula avec envie contre son corps, sa peau se chargeant de frissons à chaque coup de rein qu’il lui donnait. « Toi non plus… Tu m’excites tellement toi… » Souffla-t-il, s’aidant de ses avant-bras, ses mains s’enfonçant dans le matelas pour pouvoir encore mieux contrôler le mouvement de ses va-et-viens contre le corps d’Aelya, les rendant à chaque fois plus intenses, plus rapides. Il se retrouva finalement sous son emprise lorsqu’ils échangèrent de position, Niels laissant ses yeux traîner sur le corps de sa fiancée qui se donnait à lui, appréciant la vision de ses courbes qui se déhanchaient. « T’es tellement belle comme ça, t’arrête pas bébé… » Dit-il en se mordant la lèvre, tendant les mains pour s’agripper à ses hanches, glissant malicieusement sur sa chute de reins qu’il empoigna avec envie, tendant la nuque lorsqu’elle se pencha de nouveau vers lui pour lui voler des baisers, Niels tentant de les intercepter. Il croisa son regard, autant enflammé que le sien, hochant doucement la tête à sa question, sa main venant se réfugier entre ses cuisses pour égayer son plaisir alors qu’elle contrôlait le rythme de leur échange. « Laisse-toi aller mon bébé… Tu vas me faire jouir là… » Susurra-t-il fiévreusement, soupirant de plus en plus fort, se redressant finalement contre elle pour coller son buste à sa poitrine, accompagnant les mouvements de son amour pour rejoindre le nirvana dans une explosion de plaisir.

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6562
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 EmptySam 15 Fév 2020 - 14:39

Il lui manquait tout le temps, comme une maladie qui lui collait la peau dont elle ne trouverait jamais le remède parce que celui-ci était hors de portée puisqu'il s'agissait de Niels. Elle encaissait son absence qu'elle avait du mal à gérer parce qu'elle portait encore en elle cette douleur de ne pas avoir pu profiter de lui pendant ces deux semaines, avant qu'il n'ouvre les yeux. Elle se sentait privée, à la merci de l'explosion de son coeur qui palpitait de rage et d'amour loin de lui. Si elle oubliait la souffrance maintenant qu'elle pouvait se blottir contre lui, elle savait que tôt ou tard ils devraient sortir de ce rêve pour rejoindre la réalité.

- Moi non plus j'suis pas altruiste quand c'est avec toi... J'deviens trop dangereuse si on te tourne trop autour... Lança-t-elle, son regard amoureux valsant sur ses traits avant d'entrainer son amour devant leur repas qui leur faisait face. Mon ange... J'aime pas te savoir comme ça. Tu sais pas comme j'aurais tout donné pour qu'il te soit jamais rien arrivé... Je me traine aussi sans toi bébé, soupira-t-elle, consciente que sa vie entière était en suspens dans l'attente de son fiancé, son coeur hibernant jusqu'à l'entente du doux son de sa voix qui enchantait ses songes, Aelya souriant en coin à sa remarque qui animait ses pensées réchauffées. T'es vraiment mon partenaire de jeu favoris toi... Et j'adore stimuler ta créativité en plus, répondit-elle, une lueur joueuse dansant dans ses yeux, savourant ce moment de plénitude où elle se sentait enfin complétée par la présence de son âme-soeur qui caressait leur engagement enroulée autour de son doigt, Aelya ne pouvant plus admettre la distance entre eux qu'elle vint briser pour se placer tout contre lui, ses doigts venant re-découvrir ses courbes masculines divines qu'elle n'avait eu de cesse de désirer dans la froideur de ses draps. J'veux repartir avec ton empreinte amour... J'veux que tu me marques... Demanda-t-elle, le souffle rongé par son désir alors qu'elle caressait son anatomie, Aelya venant rapidement rejoindre le lit pour accueillir sa chaleur à l'intérieur de son étreinte, ses cuisses se contractant autour de lui quand il plongea sa main dans son sous-vêtement, la sienne s'aventurant au travers de son jean pour prendre soin de lui. J'suis déjà à deux doigts de crier là tellement que tu m'excites... Je sais pas comment j'vais faire pour me retenir, avoua-t-elle, mordant sa lèvre pour muer ses gémissements en soupirs, son corps frémissant d'envie en sentant le poids du sien la chevaucher, son bassin venant se coller à celui de son amour contre lequel elle bougeait doucement, réveillant sa fougue. Putain oui, épuise-moi, j'en rêve là... Bébé... Faut que tu me fasses l'amour toute la nuit, j'suis trop en manque de toi... Avoua-t-elle entre deux respirations saccadées, sa main venant discrètement lier leurs deux corps pour qu'ils ne viennent en former qu'un, ses lèvres se rendant vers son cou pour aspirer sa peau afin de lui laisser des traces, son bassin s'agitant pour lui procurer toujours plus de plaisir. J'vais pas arriver à ne pas crier bébé... Tu me fais trop de bien, ajouta-t-elle, à court de souffle, son corps se cambrant à chaque coup de rein avant de venir sur lui, Aelya se chargeant d'onduler sur son amour dans des mouvements amples, mettant en valeur sa poitrine et ses hanches qui s'agitaient pour lui faire du bien. Tu me donnes trop chaud... Soupira-t-elle dans un gémissement, sa peau s'habillant de frissons sous ses mains qui pressaient sa chute de reins, la faisant gémir davantage alors qu'elle embrassait fiévreusement ses lèvres, Aelya portant ses mains à sa poitrine lorsque Niels vint caresser son intimité. Toi aussi tu vas me faire jouir là... Répondit-elle entre deux soupirs bruyants, ses bras enlaçant son amour pour maintenir son buste contre le sien alors qu'elle augmentait la cadence de leurs ondulations, jusqu'à l'apothéose qu'elle retint contre ses lèvres, dans un baiser. Mon amour... Souffla-t-elle, son front venant se caler amoureusement contre le sien. Comment j'vais faire pour te quitter quand tout ce que j'ai envie de faire là, c'est te garder toute ma vie ? Murmura-t-elle en nichant sa tête dans son cou.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6497
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 EmptySam 15 Fév 2020 - 17:24

Il était tellement habitué à être avec elle en tout temps, à partager chacun de ses moments avec son amour, que la distance était bien trop lourde à supporter pour son coeur qui se flétrissait sans elle. C’était son monde entier qui devenait terne à mesure que la séparation s’allongeait, Niels survivant en se gorgeant de l’amour qu’il recevait par le biais de ses appels, de ses messages, se raccrochant à tout ce qu’il pouvait avoir d’elle. Elle lui avait pourtant ramené bon nombre de souvenirs, d’objets de leur appartement, certains gardant encore son parfum sans lequel il n’arrivait pas à fermer l’oeil de la nuit. « Mon bébé est sauvage et tu sais quoi… ? J’trouve ça trop sexy moi. » Joua-t-il, ses yeux trainant sur ses traits qu’il admirait depuis le premier soir. « C’est pas de ta faute mon amour… J’ai l’habitude d’être tout le temps collé à toi, forcément que j’aurais mal vécu le fait de pas avoir le droit de le faire… Mais ça va bientôt s’arranger hein ? » Murmura-t-il, cherchant à garder de l’espoir, parce-qu’il ne pourrait jamais admettre le contraire, lui qui savait qu’il ne tiendrait plus très longtemps loin d’elle. Il laissa l’ambiance se réchauffer lentement mais sûrement, amusé par leur jeu de provocation, Niels cherchant à éveiller cette flamme de fougue dans ses yeux. « T’es la plus belle muse qui soit. On est jamais à court d’idées toi et moi. » Renchérit-il, charmé par sa manière habile de le chercher, lui qui était bien trop incapable de lui résister, ravi de la sentir à ses côtés, au plus près de son coeur qui ne battait que pour elle. Il croisa son regard à ses mots, plongeant instantanément son visage dans le creux de son cou pour lui laisser une première marque. « J’vais t’en laisser partout… j’veux que tu te rappelles de notre nuit à chaque fois que tu te regarderas dans le miroir bébé. » Souffla-t-il, sa main l’entraînant dans le lit où il se positionna au-dessus d’elle, ses doigts désirant jouer avec elle, pour injecter du plaisir directement dans ses veines. Il mordilla sa mâchoire en l’entendre émettre des soupirs d’envie, frémissant à chacun d’entre eux, sa peau réchauffée par celle de sa fiancée. « Te retiens pas… Tu m’excites quand t’es comme ça. » L’entraîna-t-il, son regard se voyant passionné  par elle, par son corps qui se mouvait sous le sien alors que leurs anatomies se chevauchaient, se  cherchaient dans des mouvements lents. « J’veux passer mes nuits à t’aimer bébé… J’en ai trop manqué, c’est insupportable de pas t’avoir dans mes bras. » Avoua-t-il, leurs âmes fusionnant finalement alors que Niels lâcha un soupir d’extase, sentant les lèvres d’Aelya le marquer à son tour, l’incitant à tendre la nuque pour lui laisser tout l’espace qu’elle désirait. Il voulait l’avoir sur lui, même si le personnel se poserait sûrement des questions lorsqu’ils verraient ces tâches rouges dans son cou, Niels étant prêt à trouver la moindre excuse si c’était pour avoir Aelya sur son corps. « Je t’aime mon bébé… » Lâcha-t-il, avant d’être basculé sur le dos, reprenant son souffle quelques secondes avant qu’Aelya ne reprenne la danse en main, la vision de son corps sur le sien suffisait à le faire vibrer de plaisir. Rapidement, il fit glisser sa main jusqu’entre ses cuisses pour lui faire perdre la tête en même temps qu’elle ondulait fiévreusement sur son corps, Niels fermant les yeux alors qu’il se redressa pour accompagner les mouvements de son amour, atteignant le nirvana quelques instants plus tard. Il explosa dans un dernier soupir, attrapant ses lèvres, ses bras l’étreignant un peu plus contre lui. « Pars pas… Me laisse pas seul mon ange… » L’implora-t-il, laissant son corps entier se parsemer de frissons d’amour, mélangés à la passion de cette étreinte qu’ils venaient de partager, Niels déposant ses lèvres sur sa joue, descendant jusqu’à sa mâchoire, puis son cou avant d’atteindre sa poitrine, y laissant une légère marque avec sa bouche. « J’aurais été trop triste d’être sans toi ce soir. » Murmura-t-il, relevant le visage vers le sien, bercé par cette intimité qui s’était installée, la pièce assombrie par la nuit tombée. « Tu pars pas avant demain, hein… ? On peut se lever un peu plus tard si tu veux, tu pourrais être ma première séance de rééducation de demain. » Sourit-il en coin, amusé.

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6562
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 EmptySam 15 Fév 2020 - 20:31

C'était toujours violent quand on l'arrachait à Niels, parce qu'il faisait partie d'elle, et qu'elle se perdait à l'instant même où son âme naufrageait sans les étoiles inscrites dans ses iris, celles qui la guidaient au travers des ténèbres qui l'enveloppait dans sa solitude. Elle reposait son être échoué contre le sien, avec la ferme envie de ne jamais le lâcher, elle qui se refusait à l'abandonner bien qu'on l'y obligeait, contraignant son amour à se lire uniquement par le biais d'un écran qu'elle aurait voulu briser pour l'approcher si elle avait pu.

- J'suis sauvage juste pour toi, parce que y'a que toi qui me rends comme ça. Alors j'vais continuer, répondit-elle, une lueur malicieuse traversant son regard. T'auras jamais à vivre sans moi bébé. C'est juste temporaire. J'ai pas l'habitude d'être sans toi, et j'aime pas ça. Il me manque quelque chose tout le temps, et c'est toi. J'ai toujours tendance à te chercher dans le lit même si je sais que t'es pas là... Je m'y fais pas, avoua-t-elle, le coeur serré par tout l'amour qui s'écoulait entre ses fêlures, celui que Niels réchauffait par le biais de son sourire gracieux, de ses mots qui la tentaient à continuellement tomber pour lui. Je trouverai toujours des idées pour te monopoliser toi, je peux pas laisser ta peau tranquille, c'est pas dans mes cordes, ajouta-t-elle, joueuse, Aelya qui le regardait toujours comme s'il n'y avait rien d'autre de plus beau que son visage, et elle restait persuadée que c'était le cas, elle qui tendait la nuque pour le laisser marquer son cou de son amour, des milliers de frissons traversant son échine à la chaleur de ses lèvres sur sa peau. J'vais penser qu'à ça en rentrant bébé... Qu'à toi. J'vais tellement avoir envie de revenir pour te toucher, souffla-t-elle, consciente qu'elle allait envenimer cette faim d'amour qu'elle avait pour lui, son cœur et son être entier se trouvant sans repos loin de son âme sœur qui bouleversait son quotidien morne, Niels qui connaissait ses points sensibles sur le bout de ses doigts qui s'évertuaient à lui arracher toujours plus de soupirs brulants. T'es l'homme de mes rêves. J'attends que toi dans notre lit tous les soirs... Avoua-t-elle passionnément, ses cuisses accrochant ses flancs pour tenter son bassin contre le sien, Aelya savourant l'urgence qui brûlait dans ses entrailles. On sera réunis bientôt pour de vrai mon amour... Et on se lâchera plus. Tu me feras l'amour tout le temps, même à ton travail, parce que je compte bien venir à tes pauses, lança-t-elle, déterminée à ne plus laisser aucune distance les terrasser,

Ses lèvres vinrent attraper la peau de son cou pour l'aspirer, inscrivant sa marque possessive sur son être qu'elle ne partagerait jamais, elle qui sombrait dans la jalousie en sachant déjà que tout le monde pouvait lui rendre visite, à part elle. Elle soufflait d'extase dans chaque coup de rein qui l'inséminait un peu plus en elle, Aelya qui avait besoin de savoir son âme complétée par la sienne, à tout jamais.

- Je t'aime aussi, murmura-t-elle, basculant sur lui pour entretenir ce lien qui les unissait, elle qui s'agitait sensuellement sur lui sans lâcher son regard qu'elle embrasait avec le sien, ses mains caressant son torse, s'imprégnant de la douceur de sa peau qui lui avait manqué avant de gémir sous l'effet de sa main qui était venu taquiner son anatomie, l'amenant tout droit vers le nirvana qu'elle expia contre ses lèvres. J'en ai pas envie amour... J'veux juste toi, moi... J'ai trop envie qu'on parte loin tous les deux, admit-elle, restant dans ses bras, respirant plus profondément en sentant ses lèvres glisser le long de sa mâchoire pour atteindre son cou et sa poitrine, la brune caressant sa nuque pour l'inciter à continuer, savourant ce contact délicat et amoureux. Je t'aurais appelé toute la soirée de toute façon, et je t'aurais fait un strip tease en direct, je l'avais prévu, s'amusa-t-elle malicieusement, gardant son corps contre le sien, peinant à se détacher de lui au milieu du lit défait. Je passe la nuit avec toi bébé, promis. Je serais le premier visage que tu verras demain et... Ta première séance de sport, répondit-elle, joueuse, acceptant son deal. D'ailleurs, on fait comment si j'ai envie de toi en pleine nuit là ? Parce que ça risque de m'arriver bébé. T'es trop beau toi... Le chercha-t-elle, enjoleuse, ses lèvres glissant sur sa mâchoire pour la mordiller. Peut être même qu'il faudrait que j'aille sous la douche toute seule là histoire de me rafraîchir les idées, s'amusa-t-elle.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6497
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 EmptySam 15 Fév 2020 - 21:30

Il ne vivait qu’à travers elle, qu’à travers son regard qui le faisait rêver continuellement, Niels qui n’avait envie de rien si Aelya n’était pas à ses côtés. C’était pourtant extrême, mais il savait que la vie ne comptait pas s’ils étaient séparés, comme s’il avait constamment l’impression de consommer du temps et de l’énergie dans le vide. Parce-qu’il n’avait aucune ambition sauf celle de vivre et de réaliser ses projets avec l’amour de sa vie. « Reste comme ça toute ta vie. Parce-que je changerai pas non plus bébé, t’es mon trésor à moi. » Souffla-t-il, lui lançant un clin d’oeil plein de malice. Il comprenait à travers ses mots qu’ils étaient épris du même mal, du même manque qui venait leur tirailler les entrailles à chaque fois qu’ils se savaient l’un sans l’autre. « T’habitues jamais à mon absence… Je pense à toi dés que je m’endors, dés que je me réveille, tout le temps, y’a que ça qui me fait tenir. » Avoua-t-il à son tour, pour lui prouver sa dévotion, lui qui ne savait tout simplement pas faire sans elle, se demandant encore comment il avait pu passer toutes ces années sans aimer quelqu’un de cette manière alors qu’il ne vivait à présent que pour ça. « Tant mieux bébé. J’ai plus assez de couleurs là, j’pensais que tu pourrais m’aider un peu… » Ajouta-t-il, la tentant comme il savait le faire, elle qui avait établi son terrain de jeu dans son cou, Niels prenant les devants pour la marquer, déposant des baisers vifs et plus intenses sur sa peau qu’il voyait lentement rougir. « Je pourrais essayer de voir avec mes collègues s’ils peuvent pas nous organiser ça plus souvent… Parce-que je vais pas tenir sans toi trop longtemps. » Lâcha-t-il, continuant de l’embrasser alors qu’ils retrouvaient le lit, désirant assouvir cette faim d’elle, de ce corps qu’il n’avait pas pu toucher pendant de longues semaines, ses mains prenant enfin possession d’Aelya pour lui transmettre tout le plaisir et l’envie qu’il ressentait à son égard. « Attends-moi encore un peu bébé… Après on se quitte plus, j’te le promets. » Souffla-t-il contre ses lèvres qu’il continuait de dévorer, lui qui était dingue d’elle à tous les niveaux. Il sourit à ses mots, ravi de savoir qu’il n’y aurait plus de distance entre eux après son retour, l’idée même de la savoir loin de lui le traumatisant. « J’viendrai te voir aussi… On pourra même se faire des câlins dans la voiture si on est trop embêtés par les autres… » S’amusa-t-il, soupirant plus fort alors que son corps se fondait parfaitement dans le sien, appréciant leur proximité et la chaleur qui se dégageait de leur étreinte amoureuse. Il parcourait son corps du regard avec envie, incapable de cacher l’admiration qu’il avait pour elle, son souffle se perdant contre le sien alors qu’elle prit les devants, le brun se laissant porter par le bien que son amour insufflait dans ses veines, frissonnant à ses mots alors qu’ils atteignirent l’extase ensemble. « J’veux pas être sans toi, j’te jure, ça me rend malade d’y penser bébé… » Souffla-t-il, conscient que sa peur de l’abandon resurgissait avec bien plus de véhémence lorsqu’Aelya n’était pas là, peinant à être rassuré quand il ne percevait pas l’amour perler dans ses yeux. Il la garda tout contre lui, leurs peaux humides et chaudes se frôlant encore, Niels finissant par lui laisser une trace de son passage passionné sur sa poitrine, pour qu’elle ne puisse pas l’oublier pendant leur séparation. « J’aurais été tout brûlant et t’aurais même pas pu me calmer… C’est quand même mieux en vrai, non ? » Sourit-il, ses doigts caressant son dos, descendant le long de sa colonne vertébrale, leurs corps nus recouverts par le drap du lit. Il fut rassuré par sa réponse, lui qui désirait encore profiter de la nuit avec son amour. « J’vais pas vouloir dormir alors, je vais te regarder tout la nuit bébé… J’veux en profiter tant que je le peux encore. » Souffla-t-il, arquant un sourcil malicieux à ce qu’elle ajouta. « T’auras juste à me faire un bisou et moi j’te sauterais dessus. » Joua-t-il, amusé par cette image qui leur correspondait bien, Niels qui ne gérait jamais sa fougue avec son amour, fermant les yeux pour profiter du contact de ses lèvres sur sa mâchoire. « Tu veux même pas m’inviter sous la douche ? J’suis bancal mais je tiens quand même debout bébé. » Se justifia-t-il, amusé, se mordant la lèvre. « En plus, ça sera plus facile pour moi si c’est toi qui t’occupes de mettre du savon sur mon corps… J’dis ça, j’dis rien. »

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6562
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 EmptySam 15 Fév 2020 - 22:30

Elle avait mal sans lui, comme si certaines plaies ne cicatrisaient qu'en sa présence, comme si certaines fêlures s'ouvraient dans le silence de ces nuits où toutes ses pensées allaient vers Niels. Elle était différente en son absence, les couleurs de sa vie muant en nuances plus sombres, elle qui n'avait plus envie de rien quand il n'était pas là pour simplement la voir vivre. Et là, tout contre lui, elle rayonnait, lui qui savait la faire renaître.

- Tu m'aimes quand je suis insupportable alors j'vais pas m'arrêter de l'être tu penses bien, s'amusa-t-elle tendrement, charmée par sa tendance à toujours la rattraper malgré ses nombreux défauts, Aelya qui n'avait besoin que de Niels pour exister. Je veux jamais que tu m'oublies bébé. Ça me tuerait. Parce que je vis que pour toi, avoua-t-elle amoureusement, consciente qu'ils partageaient la même manière de se vouloir à leurs côtés, Aelya rêvant chaque jour que le temps ne se précipite pour amener leur retrouvaille qui tardait trop à son goût. Tu vas repartir dans ta chambre très coloré bébé, tu vas devoir dire que tu t'es fait attaqué par ton oreiller à tes soignants. C'est plausible, ça va, plaisanta-t-elle en jouant avec son cou qu'elle martyrisait délicieusement avec ses lèvres pour finalement le laisser en faire de même avec sa peau, Aelya se délectant de son contact qu'elle voulait voir résonner dans toutes ses cellules. Tu penses pas que tes collègues diraient qu'on est trop gourmands...? C'est clairement le cas, mais peut être qu'ils vont en avoir marre de nous. Mais je veux trop qu'on se revoit encore bébé, j'serais prête à tout là, admit-elle dans un baiser brûlant, Aelya qui n'avait jamais aucune limite pour retrouver son fiancé qu'elle se devait d'avoir constamment contre elle, comme là alors qu'elle enserrait son bassin contre le sien, son corps parsemé de spasmes sous l'effet de ses mains qui jouaient avec son désir dans le lit, la brune acquiesçant à sa promesse avant de s'amuser avec l'envie de son amour qu'elle voulait voir exploser à l'intérieur d'elle, ses lèvres cherchant les siennes fiévreusement. On se fera des câlins où tu veux amour tant que je te retrouve, il me faudra ma dose de toi tout le temps là, fais moi l'amour partout bébé... Lâcha-t-elle, envieuse, se voyant assouvir ses désirs partout où elle en avait l'occasion, parce que Niels était son plus beau pêché, celui qu'elle demandait tout le temps, leurs corps se liant dans une danse harmonieuse et sulfureuse où son souffle se mélangeait au sien, Aelya s'agrippant à ses flancs pour inciter ses mouvements avant de venir au-dessus de lui, gémissant à chaque ondulation qui les rapprochait, à ses mains qui poussaient son désir encore plus loin dans son bassin, jusqu'à son explosion. Pense-y pas mon amour... On est encore là tous les deux pour le moment. Je veux encore continuer à te faire que du bien... Murmura-t-elle en le gardant contre elle pour le rassurer, sa main caressant doucement son dos alors qu'ils étaient encore enlacés, Aelya se décalant légèrement pour le laisser dévorer sa peau jusqu'à sa poitrine, son regard savourant de cette trace rougie qu'il lui avait laissé, comme un souvenir de ce moment exquis. C'est vrai t'as raison. J'aime pas te savoir tout brûlant sans que je puisse te calmer en plus... Ça me rend dingue parce que j'ai juste envie de te sauter dessus dans ces moments, avoua-t-elle, joueuse, frissonnant sous l'effet de ses doigts qui se baladaient dans son dos. J'ai peur de voir le temps passé trop vite si je m'endors... Mais... Je me sens jamais plus en sécurité que dans tes bras, avança-t-elle, peinant à vouloir trouver du repos qui l'éloignerait encore de son amour. Ça me va, on fera comme ça alors, répondit-elle avec un sourire en coin, s'imaginant déjà l'état de leur fatigue avancée qui résulterait de leur amour passionnel et éternel. Han mais bébé... Comme tu me tentes là, soupira-t-elle, feignant l'agacement alors qu'elle était amusée. C'est pour la bonne cause donc je me dévoue, puis... Toi aussi tu pourras m'aider à mettre du savon sur mon corps, l'invita-t-elle avant de l'embrasser vivement, se détachant pour se redresser devant lui. Tu viens mon amour ? Demanda-t-elle, tendant sa main pour qu'il la prenne afin de se diriger vers la douche. J'vais bien m'occuper de toi, ajouta-t-elle malicieusement.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6497
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 EmptyDim 16 Fév 2020 - 1:45

Personne ne lui avait montré un tel intérêt avant elle, comme si à la minute où Aelya était apparue dans sa vie, la sienne avait réellement pris un sens. Il était complètement fou d’elle, de leur relation pour laquelle il donnerait son âme, juste parce-qu’elle était la plus belle chose qu’il lui avait été donné de posséder. Elle était aussi sa plus grand fierté, Niels ayant l’impression d’avoir au moins réussi à accomplir quelque chose dans sa vie, celui d’aimer Aelya pour l’éternité. « T’es insupportable parce-que t’es surtout trop sexy… J’peux rien te dire moi. J’suis juste là à te contempler. » S’amusa-t-il, Niels aimant beaucoup trop la personnalité sulfureuse de son amour, sa franchise et son honnêteté qui faisaient d’elle qui elle était. « Jamais de la vie mon amour, plutôt crever que de t’oublier. » Répondit-il, du tac au tac, l’idée même de le faire lui paraissant inconcevable, parce-qu’elle était tout ce qu’il désirait constamment, même lorsqu’elle n’était pas là, la moindre de ses pensées lui était dédiée. « J’serais capable de leur sortir la pire des excuses. On s’en approche avec l’idée de l’oreiller, ça me plaît bien bébé. » Pouffa-t-il, l’incitant à grignoter affectueusement son cou, aimant beaucoup voir sa peau se charger de couleurs lorsque c’était Aelya qui en était responsable, son corps lui appartenant entièrement. Leur soirée n’était pas encore finie qu’il pensait déjà à la prochaine, persuadé qu’il serait capable de leur arranger un nouveau rendez-vous si ses collègues le lui permettaient. « Ils céderont. J’peux faire ma tête de chien battu s’il faut… J’suis gourmand, j’le sais très bien, j’ai envie de te dévorer sur place à chaque fois. » Souffla-t-il, ses lèvres réceptionnant son baiser enivré, Niels se retrouvant bien rapidement entre les cuisses de son amour, à la tenter avec envie, leurs corps se fondant dans une harmonie qui frôlait la perfection. Il avança son visage près du sien, déposant un nombre innombrable de baisers sur ses lèvres qu’il mordilla avec envie. « T’auras le droit à ta dose autant que tu le désires mon bébé… T’auras même des extras si t’es sage. » Joua-t-il, un sourire amusé étirant ses lèvres, butant avec un peu plus d’intensité contre son bassin, Aelya jouant avec son désir lorsqu’elle se mit à onduler contre son corps, l’emmenant à exploser contre elle. « J’veux que ça petit coeur. On va profiter du temps qu’il nous reste. » Dit-il finalement, reprenant lentement sa respiration dans le cou d’Aelya, ses paumes recouvrant tendrement son dos, faisant des aller-retours sur sa peau pour éteindre lentement et avec douceur la fougue de leur ébat. Il laissa ses lèvres marquer sa peau, comme il le lui avait promis, lui laissant une trace au niveau de sa poitrine, que personne ne pourrait voir mis à part elle, lorsqu’elle se dévêtirait pour repenser à cette nuit qu’ils avaient passé ensemble. « Tu m’as trop enflammé pendant nos derniers appels en plus… C’était de la torture de rien pouvoir te faire. » Avoua-t-il, pinçant sa lèvre discrètement, eux qui avaient dû se contenter de se séduire à travers l’écran de leurs portables, à défaut de ne pas pouvoir se voir en vrai. « Quoiqu’on fasse mon amour, ça aura été ma plus belle soirée depuis longtemps. J’veux que tu te reposes aussi bébé, tu le mérites, tu fais tellement pour moi mon coeur… » Souffla-t-il avec admiration, Aelya qui ne faisait jamais dans le raisonnable lorsqu’il s’agissait de lui, incapable d’être dans la demi-mesure. « C’est toi qui m’as parlé de douche bébé… Faut bien que j’essaye de m’incruster avec toi. » Pouffa-t-il, amusé par son air faussement agacé, avant de se satisfaire de son acceptation, arquant un sourcil joueur à ses mots. « Avec plaisir, j’suis toujours prêt à t’aider. » Dit-il, la laissant l’embrasser rapidement, ses yeux glissant sur elle et jusqu’à la main qu’elle lui tendit, Niels hochant doucement la tête avant de se redresser à son tour, ses doigts se liant aux siens, faisant quelques pas à son rythme, cherchant à se concentrer sur son équilibre pour rejoindre la douche. Il activa l’eau chaude, la laissant recouvrir son corps nu, tendant la nuque pour permettre à l’eau de couler sur son visage. « Comment tu me trouves depuis la dernière fois ? » Demanda-t-il, curieux de savoir si elle avait perçu sa marge de progression, Niels glissant sa main dans le bas de son dos pour l’approcher de lui. « Tu peux me toucher sans avoir peur maintenant… » Souffla-t-il, déposant son regard sur ses lèvres qu’il parsema de doux baisers vifs.

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6562
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 EmptyDim 16 Fév 2020 - 14:30

Elle briserait toutes ses promesses si elle devait respecter celles qu'elle faisait à Niels, elle qui se pliait en quatre pour simplement pouvoir exister dans son regard. Elle comprenait encore une fois à quel point tout pouvait basculer avec une rapidité déconcertante, Aelya qui ne serait définitivement jamais prête à accepter la disparition de son amour, lui qui avait frôlé la mort à plusieurs reprises. Et elle avait peur qu'un jour il ne vienne lui échapper, parce qu'elle serait complètement démunie sans lui.

- Tu sais que j'ai toujours voulu qu'attirer ton attention à toi de toute façon. J'en ai besoin pour être heureuse, avoua-t-elle amoureusement, consciente qu'elle n'était pas la même avec les autres, parce que tout ce qu'elle était en réalité, c'était Niels qui le recevait. T'façon y'a rien de possible sans toi, sans nous bébé. Je t'attends pour vivre là, pour qu'on reprenne notre vie ensemble, admit-elle, regardant sa vie défiler sans qu'elle n'y participe, parce que sa motivation était entre ces murs froids. Je la trouve bien cette excuse, elle est efficace, puis au pire, ça les regarde pas ce que tu fais avec ton oreiller nan ? Pouffa-t-elle, amusée par leur conversation alors qu'elle distillait sa marque partout dans son cou, aimant penser qu'ils pourraient encore se revoir si ses collègues leur en donnaient encore une fois la possibilité, Aelya ne se voyant jamais refuser une entrevue avec la personne qu'elle aimait le plus au monde. J'te donne l'ordre de me dévorer tout le temps... Dès que t'en as envie... J'suis faite que pour tes lèvres moi, ajouta-t-elle, envieuse, accueillant son amour dans l'étau que formaient ses cuisses, ce cocon chaleureux, débordant d'affection qui ne voulait piégé que lui pour la vie, Aelya laissant leurs deux corps se rencontrer dans une danse fusionnelle et haletante, là où elle réfugiait toutes ses frustrations pour les sublimer dans la passion, la brune tentant d'attraper ses baisers vifs et fiévreux. J'vais être très sage alors... J'veux avoir le plus d'extras possibles moi, avança-t-elle malicieusement, le regard happé par le désir, ses cellules s'agitant au rythme de ses ondulations qui se voulaient de plus en plus percutantes avant qu'Aelya ne vienne inverser les positions pour l'amener jusqu'à l'orgasme qui détendit tous ses muscles, la conduisant à s'accrocher davantage à lui, comme dans une volonté de ne jamais être séparée de lui, acquiesçant à sa remarque qu'elle voulait assouvir dans le creux de ce temps qui n'était jamais assez conséquent, Aelya frissonnant partout en percevant ses mains se balader sur son échine, les siennes venant l'enlacer lorsque ses lèvres vinrent la marquer à la poitrine. T'adores que je t'enflamme bébé... Surtout quand je t'envoie des photos de moi... Lança-t-elle, amusée, repensant à ses nombreuses photos qu'elle avait prise d'elle pour attiser son envie, son regard s'étant trop de fois pris à caresser son corps qu'elle ne pouvait pas toucher. C'est toi qui fait tout mon amour. Moi j'suis juste là à te soutenir et c'est normal. T'es l'amour de ma vie. Ca me fait trop de bien d'être là avec toi... Avoua-t-elle, ses lèvres disposant de légers baisers sur sa clavicule. L'inverse m'aurait inquiété bébé, j'avoue, s'amusa-t-elle, eux qui avaient toujours l'habitude de tout faire ensemble, Aelya souriant à son air joueur qu'elle lisait sur ses traits, prenant sa main pour l'aider à se redresser afin de se rendre sous l'eau chaude, avançant au rythme de son amour avant de se placer en face de lui dans la douche. T'as beaucoup progressé mon ange. Tu marches presque normalement là, t'as encore quelques petits efforts à faire et c'est bon. Tu récupères très bien et ça me rassure si tu savais à quel point... Souffla-t-elle, se collant à lui sous la cascade d'eau. C'est tout ce que j'attendais, te toucher sans avoir peur de te faire mal, admit-elle, déposant une lignée de baisers sur son torse humide, Aelya récupérant du savon pour en passer sur son corps, caressant délicatement ses cicatrises. Ce que t'es beau toi... Murmura-t-elle, son regard brillant devant le trajet de ses mains qui détaillaient tendrement ses courbes. J'veux plus rien qui t'arrives... J'ai peur bébé... Et s'ils reviennent... ? Demanda-t-elle, le regard assombri par l'angoisse, alors que ses mains le savonnaient toujours. J'ai ressorti une arme. Au cas où.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6497
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 EmptyDim 16 Fév 2020 - 19:27

Il n’y avait pas un jour où il ne songeait pas à fuir le monde avec elle, lui qui désirait seulement qu’on puisse les laisser en paix, vivre leur amour comme ils le souhaitaient. Parce-que Niels était incapable de supporter le fait qu’on veuille les arracher l’un à l’autre, la vie s’évertuant trop souvent à vouloir les briser de la pire des façons possibles. « T’as gagné alors… Parce-que j’vois plus que toi depuis longtemps mon amour. » Souffla-t-il amoureusement, lui qui admettait volontiers que ses yeux n’étaient rivés que sur elle, la beauté de son âme lui coupant le souffle. « Attends-moi mon coeur, on va vivre plein de choses tous les deux, on est loin d’avoir fini… » La rassura-t-il, souriant à ses mots suivants, lui qui adorait le jeu auquel ils jouaient, se cherchant sans arrêt, n’ayant aucun mal à trouver des excuses pour pouvoir mieux se succomber. « Oui j’suis d’accord… Ils vont juste me prendre pour un grand cinglé mais ça fait rien, j’peux vivre avec cette réputation. » Pouffa-t-il, lui qui était prêt à tout accepter pour porter la marque d’amour de sa fiancée, son corps se tendant naturellement vers le sien pour sentir ses lèvres sur lui. Il capta son regard à ses paroles suivants, le désir se lisant aisément dans sa manière de la regarder. « J’vais pas me gêner… Tu sais pas à quel point je pourrais me nourrir que de toi… Tu me rends fou, t’as pas idée… » Lâcha-t-il dans un soupir plus profond, son coeur explosant contre le sien, sa peau irradiant de chaleur alors que leurs corps se chevauchaient, se désirant comme ça n’était pas permis, Niels qui donnait à Aelya tout ce qu’elle voulait. Il haletait, soupirait, à chacun des coups de rein qu’il lui donnait, Niels frémissant à ses mots. « J’te ferai tout ce que t’aimes en plus… » Souffla-t-il contre ses lèvres, jouant avec sa patience, s’amusant des images qu’il parsemait dans son esprit, avant qu’Aelya ne vienne prendre le contrôle de leur échange. Il sentit son envie exploser en plein vol alors que son amour se mit à ralentir doucement la cadence, profitant de ces dernières secondes d’extase pour la garder tout près de lui, ses bras la recouvrant avec attention et bienveillance. « J’adore quand t’es là pour me refroidir après… C’est pas drôle de devoir le faire tout seul. » Pouffa-t-il, levant les yeux au ciel, Aelya qui avait cherché à l’enflammer avec ses messages et les nombreuses conversations qu’ils avaient eu, tentant de satisfaire leur vie de couple comme ils l’avaient pu. « J’voudrais jamais que tu repartes… Ça va être trop dur, j’ai encore trop de bisous à te faire en plus. » S’amusa-t-il, tendant la nuque vers elle pour fondre contre ses lèvres, appréciant ses baisers sur sa clavicule. « Tu vois, j’ai pas changé… » Joua-t-il, avant de la suivre jusque dans la douche, sa main liée à la sienne pour garder l’équilibre avant de se placer sous le jet d’eau chaude, Niels reportant son attention sur son amour lorsqu’elle se plaça devant lui. « J’suis très motivé bébé… Je veux te revenir comme avant, en pleine forme… Et surtout, j’ai besoin de savoir que je te plais toujours. » Avoua-t-il, ses doigts venant doucement caresser ses flancs, descendant jusqu’à sa taille. « J’adore te sentir comme ça, tes caresses ça devrait être mon seul traitement. » Dit-il, se mordant la lèvre en la regardant déposer de nombreux baisers sur son torse, son regard figé sur elle alors qu’elle se concentrait pour savonner son corps encore marqué par les coups. « Pas plus beau que toi… Je pourrais te regarder comme ça pendant des heures. » Avoua-t-il amoureusement, attrapant une de ses mains sur son corps pour la ramener jusqu’à sa joue, lui qui adorait sentir ses paumes sur son visage, recaptant son attention. « Ils reviendront pas mon amour… Ils savent pas qui je suis, ils ont rien contre moi. Je leur ai juste… barré la route, au mauvais moment. J’me suis interposé et ils ont pas apprécié. » Dit-il, cherchant à la rassurer, détestant lire l’angoisse dans son regard, cillant à ce qu’elle ajouta. « T’auras pas besoin de t’en servir bébé. J’vais bientôt revenir, et je te protégerai… Ils nous feront rien. » Il prit du savon pour en passer sur son corps, un sourire naissant sur le coin de ses lèvres alors qu’il caressait ses courbes. Il se colla subitement contre elle, jusqu’à ce que son corps ne bute contre la paroi, une de ses mains se liant à la sienne qu’il tira pour la plaquer au-dessus de sa tête. « Embrasse-moi, j’en ai trop besoin… »

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6562
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 EmptyDim 16 Fév 2020 - 21:26

Elle avait besoin de s'exiler dans le creux de son étreinte pour l'éternité, juste pour les protéger des coups qui pleuvaient constamment sur leur amour, eux qui n'arrivaient jamais à se sortir bien longtemps des tempêtes qui essayaient de les faire plier. Mais Aelya tenait, parce qu'elle croyait en eux, et qu'elle ne pouvait pas choisir de sombrer parce que son avenir se trouvait devant elle, dans le sourire de son amour qu'elle admirait sans relâche.

- Je regarde plus personne depuis que je te connais amour. Je peux plus, plus personne m'intéresse, avoua-t-elle amoureusement, elle qui même dans son absence se réservait pour son regard, Aelya ne sortant même plus en dehors de son travail. T'as raison. Tu dois devenir mon mari et le père de mon enfant. On doit aussi traverser la Terre entière ensemble, ajouta-t-elle en souriant, attendrie par toutes ces promesses qui valsaient dans son esprit avant de rire à sa remarque, eux qui jouaient toujours avec n'importe quel prétexte tant qu'ils pouvaient s'abandonner l'un à l'autre. Tant que moi je te sais pas si cinglé que ça... C'est l'essentiel, ce que pensent les autres on s'en fou, répondit-elle avec un sourire complice, caressant sa peau avec ses lèvres brûlantes qui le marquaient, Aelya savourant la douceur de son parfum qui renversait son cœur dans sa poitrine. J'crois que j'ai une petite idée, t'as l'air d'avoir très chaud là... T'es clairement ma passion toi bébé, murmura-t-elle en sentant son désir tenter le sien entre ses cuisses, Aelya l'accueillant en elle, l'esprit en ébullition sous le plaisir qu'il inséminait dans son corps, soupirant d'extase à ses mots qui amplifiaient son envie. Y'aura forcément des représailles amour, mais ça tu t'en doutes déjà, répondit-elle en se mordant la lèvre, son regard plongeant dans le sien pour l'animer, elle qui inversa leur position pour embraser les braises de leur liaison qui se voulait passionnée, son corps se collant au sien jusqu'à la fin, Aelya qui ne désirait vivre que de cette manière, au plus près de son âme sœur. Si c'est trop compliqué à vivre pour toi, je peux toujours arrêter de t'en envoyer bébé. Comme ça tu seras moins chaud tout le temps, proposa-t-elle, l'air de rien, elle qui ne pouvait s'empêcher de craquer un peu plus fort pour lui dès qu'elle le savait dans tous ses états. Profite-en pour me faire pleins de bisous là mon bébé... Et pense à nous deux dans quelques mois, ensemble, sans rien ni personne pour nous séparer, le motiva-t-elle en répondant à son baiser, tentant elle aussi de se concentrer sur leur futur qui brillait alors qu'elle caressait sa clavicule de baisers. Change jamais mon cœur, renchérit-elle en captant son regard de manière tendre avant de l'attirer sous l'eau chaude, Aelya prenant place devant lui, fronçant les sourcils à sa remarque. Pourquoi tu me plairais plus mon amour ? T'es toujours mon bébé d'amour trop sexy, avoua-t-elle en laissant son regard valser sur sa stature qu'elle aimait admirer, sa peau frissonnant sous le doux contact de ses mains. Accroche-toi à ça, accroche-toi à moi mon amour, on a besoin que de l'un et de l'autre, souffla-t-elle amoureusement avant de tendre sa nuque pour embrasser son torse, récupérant du savon pour caresser sa peau tendrement, comme pour mieux la réparer. Ça me fait du bien que tu me regardes... Y'a que ton regard qui compte, répondit-elle sur le même ton, Aelya le regardant prendre sa main pour la poser sur sa joue qu'elle caressa, le regard tendre. Justement... T'as sauvé Brooke... C'était pas dans leur plan. Et si jamais ils t'en voulaient plus que tu ne le penses ? Je sais que je panique mais c'est toi bébé. T'es pas n'importe qui pour moi, lança-t-elle, stressée, hochant faiblement la tête à ce qu'il ajouta. J'espère qu'ils reviendront pas. J'veux pas te perdre mon cœur. Jamais, ajouta-t-elle, essayant de se calmer en se concentrant sur les caresses de son amour qui savonnait son corps, savourant ce moment avant de remarquer son léger son sourire, Aelya se laissant plaquer sur le mur froid de la douche en lâchant un soupir, permettant à son amour de piéger sa main au-dessus de sa tête. J'te fais tout ce que tu veux... Souffla-t-elle, envieuse, avant de sombrer contre ses lèvres qu'elle embrassa passionnément, son souffle se mêlant au sien, avant que sa langue ne vienne chercher la sienne, sa main se resserrant dans la sienne. Je me refroidirais jamais contre toi, c'est impossible... Avoua-t-elle entre deux baisers, sa cuisse venant approcher son bassin contre le sien pour augmenter leur proximité. J'peux pas te résister...  Tu peux pas dire que je te désire pas en tout cas... Murmura-t-elle, laissant l'eau couler sur leurs corps, sa main glissant sur son torse.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6497
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 EmptyDim 16 Fév 2020 - 22:27

Ils parviendraient toujours à s’en sortir, Niels en étant convaincu depuis longtemps, parce-qu’ils avaient vaincu le pire ensemble, se butant à des épreuves où ils étaient parfois ressortis perdants. Mais à chaque fois, ils s’étaient retrouvés, d’une quelconque manière, revenant sur les traces de leur passé amoureux, celui qui ne prendrait jamais fin. « Je tuerai toutes les personnes qui arriveront à capter ton attention. Comme ça, j’aurais l’esprit tranquille. » Répondit-il, d’un ton amusé, conscient qu’Aelya était comme lui à ce niveau-là, incapable d’accepter que quelqu’un d’autre puisse s’immiscer entre eux d’une quelconque façon. « On fera tout ça bébé, tout ce que tu veux. J’ai tellement hâte d’écrire la suite avec toi… » Souffla-t-il, l’air envoûté par toutes les images qui se dessinaient dans son esprit, celles de leur futur, de cet avenir qui leur tendait les bras, Niels restant persuadé qu’ils avaient le droit de goûter au bonheur eux aussi. « J’suis assez fou comme ça… Fou de toi, ça devrait te suffire, non ? » Joua-t-il, arquant un sourcil malicieux alors qu’il recevait les marques d’attention de sa fiancée, son coeur s’emballant à chaque fois que ses lèvres accrochaient la peau de son cou. « J’ai très très chaud avec toi bébé… J’suis pas très discret. » S’amusa-t-il, conscient que son corps le trahirait toujours, parce-qu’Aelya lui faisait un effet complètement fou à chaque fois qu’elle le tentait de cette manière, leurs corps finissant par se lier dans une promesse éternelle, leurs soupirs se rejoignant dans la même mélodie. « J’aime bien tes vengeances, ça aussi tu t’en doutes bien… » Soupira-t-il, le coeur à la renverse, Niels se retrouvant sur le dos pour admirer les ondulations du corps parfait d’Aelya, lui qui la dévorait littéralement du regard alors qu’ils s’abandonnaient au plaisir ultime. « Tout compte fait, j’préfère être quand même torturé. Je vais dépérir si j’ai pas de photos de toi à contempler mon bébé… » Admit-il, elle qui savait parfaitement jouer avec son désir, même à distance, parce-que Niels était fou amoureux de sa fiancée, la désirant comme jamais il ne l’avait fait auparavant. Il tendit la nuque pour atteindre ses lèvres, les embrassant dés qu’il le pouvait, comme s’il savait que le plaisir serait de courte durée, Aelya qui devrait quitter l’hôpital dans quelques heures. « Je pense qu’à ça tout le temps… J’vais profiter de chaque minute qu’on aura ensemble mon amour. » Répondit-il, appréciant ses pressions sur sa clavicule, sa peau se parsemant de frissons à chaque geste de sa fiancée. Il finit par rejoindre la douche avec elle, désirant connaître son avis sur son état, lui qui avait toujours peur de ne plus lui plaire. « J’sais pas… Tu pourrais, vu comment j’suis bancal maintenant… » Avoua-t-il, haussant les épaules, avant d’être rassuré par les mots d’Aelya qui savaient toujours placer les bons moments au bon moment. Il hocha doucement la tête à ce qu’elle ajouta, fermant les yeux sous les légers baisers qu’il recevait sur le torse, sa cage thoracique se soulevant sous l’effet du bien qu’elle lui transmettait par ses gestes et ses paroles. « Me lâche jamais mon amour… C’est toi mon pilier. » Souffla-t-il, rouvrant les yeux pour capter son regard, détaillant ses traits avec douceur, sa main gardant la sienne contre sa joue. « J’sais pas s’ils voulaient vraiment la tuer bébé… Ils auraient rien gagné à le faire… Je sais bien mon amour, j’aurais pas été serein non plus. Mais j’suis là, tu me perdras pas. Je me bats pour nous, et pour toi. » Lui murmura-t-il, tentant de la détendre à son tour en faisant glisser ses paumes sur son corps, jusqu’à venir contre elle pour la plaquer contre le mur de la douche, lui demandant de l’embrasser. Les lèvres entrouvertes, il laissa quelques secondes s’écouler jusqu’à ce que son amour ne vienne finalement l’embrasser, leurs langues se rejoignant dans la danse amoureuse de leurs lèvres. « Je te laisserai jamais le faire… J’suis là pour que t’aies tout le temps chaud moi. » Souffla-t-il, retenant un soupir lorsqu’Aelya rapprocha leurs corps avec sa cuisse. « C’est vrai que j’suis pas à plaindre… » Dit-il avec un léger sourire, le regard luisant d’amour pour elle, sa main descendant lentement jusqu’à sa poitrine, sa bouche frôlant la sienne. « Moi non plus je te résiste pas. Comme au premier soir. Comme au moment où je t’ai vu pour la première fois. » Souffla-t-il, presque nostalgique, vrillant ses lèvres sur son front pour l’embrasser. « Je serais rien sans toi Aelya… »

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
me, myself & i
Aelya Osborn
MESSAGES : 6562
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), astra (sign).
STATUT : elle a trouvé en lui ce qu'elle préfère dans ce monde. (Niels)
grand kangou
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 EmptyLun 17 Fév 2020 - 16:10

Elle revivait à son contact, comme si chacune de ses cellules entamaient leur renaissance sous l'effet de sa présence, celle qu'elle se tuait à demander à ses côtés chaque jour. Elle se perdait sans lui, et cela se ressentait dans sa manière de travailler, de se sociabiliser, voire même de respirer. Parce qu'elle étouffait dans sa solitude. Tout lui rappelait à chaque moment que son amour était loin d'elle, et tout ce qu'elle faisait en attendant, était de s'attacher à lui au travers du téléphone qui était devenu son seul lien qui la reliait à l'homme de sa vie.

- C'est fou comme ce genre de solutions radicales peut aussi me ressembler. Mon trésor je le laisse à personne, admit-elle dans un sourire complice, Aelya qui ne pouvait que comprendre Niels sur ce point puisqu'ils étaient aussi possessifs l'un que l'autre. Promets-moi que y'aura jamais de fin à nous deux... Demanda-t-elle, le regard amoureux, elle dont sa seule crainte résidait dans sa perte, Aelya souriant à sa manière de lui traduire ses sentiments, attendrie par tout le chemin qu'ils avaient fait à deux. Alors reste fou à vie mon bébé s'il te plait... Parce que moi j't'accepte comme tu es, ajouta-t-elle amoureusement, elle qui n'avait de cesse de se révéler dans le regard de son amant, son coeur palpitant tout le désir qu'elle éprouvait pour son corps qui bougeait contre le sien. J'serais malheureuse si j'te sentais pas comme ça contre moi, avoua-t-elle, Aelya qui était accro à cette urgence qui répondait à la sienne tout en s'embrasant au contact de son bas ventre qui vint la posséder entièrement, la brune lui donnant accès à son âme entière pour l'éternité, sans aucune hésitation. On arrive toujours à être gagnants tous les deux, j'adore le concept, renchérit-elle, faisant référence à ce jeu qui les consumait tout le temps dans la même passion, Aelya guidant leur danse fiévreuse jusqu'à son paroxysme, savourant cette intimité qu'ils n'avaient pas eu depuis trop longtemps. Tu choisis toujours la souffrance à la facilité toi... J'trouve ça très flatteur pour moi, s'amusa-t-elle en réceptionnant ses baisers, consciente que le fait de se chercher dans la distance ouvrait davantage le manque et la frustration, mais elle était incapable de faire autrement, parce qu'elle l'aimait et le désirait beaucoup trop pour se priver, surtout quand elle savait que leur temps était toujours compté. J'vais tellement te dévorer quand on se retrouvera... Tous les jours, jusqu'à ce tu me manques un peu moins. Mais j'te laisse plus tout seul mon bébé, j'peux plus, admit-elle, traumatisée par ce qui lui était arrivé, Aelya l'entrainant sous la douche pour profiter une fois de plus de son contact privilégié. Bébé... J'suis pas attirée par toi que pour ton physique. J'suis aussi attirée par toi parce que ta personnalité complète parfaitement la mienne, que t'es tout ce que j'ai toujours recherché sans le savoir... C'est pas quelques cicatrices qui changeront ça mon ange, le rassura-t-elle, laissant son regard trainer sur son torse marqué entre les tatouages et les hématomes, elle qui le trouvait toujours aussi plaisant à regarder parce qu'il était l'homme de ses rêves, ses lèvres venant doucement tracer leur territoire sur sa peau. T'es tout ce que j'ai de plus précieux au monde mon amour, répondit-elle amoureusement, caressant sa joue alors qu'il avait emprisonné sa main dans la sienne. Je sais pas ce qu'ils voulaient mais ils voulaient pas du bien en tout cas. Et toi t'en as payé le prix. J'ai juste peur que ça se reproduise mais on fera attention... Y'a que ça à faire de toute façon, non ? Soupira-t-elle, inquiète, son regard cherchant le sien avant qu'elle ne vienne accueillir son corps contre le sien, plaquée entre le mur et son torse, Aelya laissant ses yeux détailler ses lèvres avant de lui succomber tout entière dans un baiser survolté, là où elle éteignait ses frustrations et ses craintes. Tu te débrouilles bien pour ça, s'amusa-t-elle avant d'attirer son bassin tout près du sien, son coeur battant plus vite sous l'effet de leur proximité, de sa main qui traversait sa poitrine qui se soulevait à son passage. J'crois que je savais déjà que j'étais foutue, la première fois où je t'ai vu... Tu m'hypnotises depuis ce soir-là, souffla-t-elle tout près de ses lèvres avant de fermer les yeux à la sensation de son baiser sur son front. J'existe pas sans toi... Ajouta-t-elle en captant son regard, sa tête se calant contre le mur pour qu'elle puisse le regarder de haut en bas, avant de mordiller sa lèvre inférieure. Heureusement que t'as plus mal, j'aurais été tentée de te faire encore un peu de bien sinon, pour te réconforter, joua-t-elle, s'approchant de lui pour lui voler un baiser vif, ses mains se baladant juste en dessous de son nombril.

__________________________

you were my light, my sunshine through the dark,
no matter what comes next, i'll be by your side.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
me, myself & i
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: all of these stars will guide us home (aelya)   all of these stars will guide us home (aelya) - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
all of these stars will guide us home (aelya)
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers: