AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
en ce moment à bowen
Ce vendredi 14 février, Bowen a mis à disposition un énorme complexe, et bien plus encore, contenant des tas d'activités diverses et variées pour les couples, les célibataires ou tout simplement les amis.
» rendez-vous ici pour plus d'infos.
Notre blog The Writers cartonne et fait couler presque plus de larmes que d'encre. Mais, même si c'est un succès, nous aimons également quand c'est VOUS qui contribuez à sa réussite. Alors n'hésitez pas à nous envoyer vos rumeurs juste ici.

Partagez
 

 his palms are sweaty, knees weak, arms are heavy (brooke)

Aller en bas 
AuteurMessage
Niels Björk
me, myself & i
Niels Björk
MESSAGES : 6502
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; astra (sign)
STATUT : she will be loved till the end of time (aelya)
grand kangou
MessageSujet: his palms are sweaty, knees weak, arms are heavy (brooke)   his palms are sweaty, knees weak, arms are heavy (brooke) EmptyMer 12 Fév 2020 - 1:24

Il avait laissé partir Aelya avec le coeur lourd, ne pensant plus qu’à leur soirée qu’il se répétait en boucle dans sa tête. Il puisait ses dernières forces dans les mots qu’elle lui avait soufflé toute la nuit et qu’elle continuait de lui faire parvenir par leurs messages, Niels n’ayant plus qu’en tête de se rétablir le plus vite possible pour pouvoir obtenir l’autorisation de sortie par les médecins. Parce-qu’il avait l’impression d’étouffer, de suffoquer entre ces murs blancs qui lui rappelaient sans cesse qu’il était coupé du monde extérieur, notamment de celui de sa fiancée. Certains jours, la motivation était moins présente, Niels se demandant réellement si ses séquelles allaient disparaître, son corps qui portait encore les traces de son agression, lui qui ne pouvait se déplacer qu’avec des béquilles qui étaient essentielles à son équilibre. Les séances de rééducation se multipliaient, lui prouvant tout le chemin qu’il avait encore à parcourir pour atteindre son objectif. Ce jour-là, il s’était rendu à son créneau, alors qu’il était accompagné d’un spécialiste qui s’assurait et évaluait son état, les gouttes de sueur dégoulinant sur son corps mis à rude épreuve, Niels s’acharnant sur les exercices qui lui faisaient le plus de mal, ceux qu’il échouait et qui lui torturaient l’esprit. Il avait demandé à prolonger la séance, le docteur lui faisant savoir qu’il pouvait encore rester mais qu’il était préférable de ne pas forcer, le laissant tout de même seul face à lui-même. Il n’y avait que quelques pas à faire, à peine deux ou trois mètres qui le distançaient, ceux qu’il n’arrivait pas à franchir sans l’aide de ses appuis. Il avait pris une longue et profonde respiration, le regard concentré et figé devant lui avant de s’élancer, un pied devant l’autre, un pas après l’autre. Sauf que Niels n’était pas un surhumain, il était même comme le commun des mortels, et son corps n’était sûrement pas prêt pour autant d’efforts, ses jambes flanchant avant qu’il ne puisse atteindre la ligne qu’il s’était fixé. « Putain de merde ! » S’énerva-t-il, se rattrapant au dernier moment sur les rambardes qui le protégeaient, ayant soudainement du mal à contenir sa frustration. Il était incapable de supporter l’échec qui résonnait bien trop lourdement dans son crâne, comme s’il savait que derrière chacun d’entre eux, c’était des jours en plus qui s’ajoutaient à ce séjour dont il cauchemardait toutes les nuits.

__________________________

breathe me — living like there's nothing left to lose, chasing after gold mines. crossing the fine lines we knew, hold on and take a breath. i'll be here every step, walking between the raindrops with you.
Revenir en haut Aller en bas
Brooke Oxley
me, myself & i
Brooke Oxley
MESSAGES : 4089
ICI DEPUIS : 02/05/2019
CRÉDITS : (c) innuendo
COMPTES : violet + blanche + bella + beth
STATUT : espère toujours, mais n'y arrive plus
grand kangou
MessageSujet: Re: his palms are sweaty, knees weak, arms are heavy (brooke)   his palms are sweaty, knees weak, arms are heavy (brooke) EmptyMar 18 Fév 2020 - 4:01

Terreurs nocturnes. Tu revois les images de cette soirée. Des mains s'agripper à ta peau. Des coups s'asséner contre le corps d'un homme dont le visage t'est invisible. Y'a des cris. Et des insultes. Toutes les nuits. Tu te réveilles, en sueurs, le coeur qui débat. Et longtemps tu tournes dans ton lit en quête d'un sommeil qui ne vient plus. C'est comme ça, toutes les nuits. Et c'est sans doute pour ça que tu repousses Sacha sans cesse, que tu te caches derrière des pas d'attache qui ne veulent rien dire dans votre cas. Tu le protèges de tes nuits agitées, tu te protèges de son envie de t'aider. T'as pas besoin d'aide. Y'a le choc des événements, oui, et la tristesse qui vient de l'amitié que tu as perdue. Y'a la peur que Niels ne soit pas en mesure de retrouver sa forme dite normale et la culpabilité d'être la raison de ses déboires actuels. Y'a le manque de drogue qui se fait ressentir, plus que tout. T'as besoin d'héro. T'as besoin de te péter. T'as besoin d'être gelée pour éviter de tout ressentir, de te réveiller en sursaut la nuit avec une voix qui te rappelle que t'aurais pu le tuer. T'as pas consommé depuis. T'as pas osé, c'est pas l'envie qui manquait. Et ça joue beaucoup sur ton moral. T'as aussi pas d'argent pour te payer ta came. Et t'as surtout encore une dette à payer. Une dette dont les intérêts ne cessent de décupler. Cette soirée-là, comme les autres, t'as paniqué. Sauf que cette fois, t'as cru mourir, t'as cru que ton coeur lâchait. C'est parce que ta fenêtre était ouverte et que tu criais à l'aide qu'un voisin a appelé les secours. Le voisin de droite, celui dont la caravane est tellement propre qu'elle semble sortir tout droit du parking de mobylettes. C'était certainement pas celui d'en face, celui qui a hurlé de te la fermer, qu'il était 3h du matin et qu'entre tes cauchemars et tes nuits à baiser il n'avait pas eu un seul moment de répit dans les derniers mois, c'était sans compter toutes les fois où Sacha et toi vous étiez hurlés dessus et que les voisins avaient été témoins de vos éclats. À l'hôpital, on te soigne. On regarde tes signes vitaux. Et on décrète que t'as sans doute un choc post-traumatique. Que le psychiatre te verra demain, parce que c'est pas urgent, parce que t'es pas à l'article de la mort et aussi parce qu'il n'y en a pas, des psychiatres, la nuit. Ça ne te fait pas plaisir, mais t'acceptes, surtout parce qu'on t'offre un calmant pour dormir et que c'est de cette façon que tu réussis à passer la nuit, pour la première fois depuis des jours. Quand tu te réveilles, la panique revient. Merde, t'es vraiment à l'hosto. Le calmant, ça assomme. Ici, ça te rappelle Aelya. Et Niels. Putain, Niels, est-ce qu'il est encore ici. Tu te lèves, va voir le bureau des infirmières, tentes de trouver des réponses à tes questions. On t'indique sa chambre. Mais quand tu passes devant la porte, le lit est vide. Ça te soulage presque, au fond t'aurais pas osé entrer, t'aurais juste voulu le voir, l'épier. Une infirmière te regarde. « Il est en réhabilitation », t'informe-t-elle en te pointant la direction. Vêtue de ta chemise d'hôpital, tu suis les directions de l'infirmière, sans vraiment savoir pourquoi. Et t'arrives, tu le vois, dos à la porte. Il tente d'avancer. Manque pied. Tombe. Attrape les rambardes. Tu sursautes, échappes un bruit presque imperceptible avant de dire, dans un souffle profond : Ça va ?

__________________________

IT WAS ONLY JUST A DREAM
i was thinking about you, thinking about me, thinking about us, what we gonna be?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t17135-peony-instragram
 
his palms are sweaty, knees weak, arms are heavy (brooke)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers: