AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-65%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
209 € 599 €
Voir le deal

Partagez
 

 but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia)

Aller en bas 
AuteurMessage
Juliann-A. Rosebury
Juliann-A. Rosebury

Feuille de personnage
» anecdotes: Juliann n'est pas né à Bowen mais il y a passé presque toute sa vie. Néanmoins, il aimerait beaucoup retourner en Nouvelle Zélande pour renouer avec ses origines car il n'a que trop peu de souvenirs de son pays natal ‹ Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait quatre ans ‹ Un an plus tard, sa mère a décidé de déménager pour l'Australie et pour Bowen, plus précisément, où elle avait de la famille ‹ Sa mère n'a jamais refait sa vie, pourtant, Juliann a essayé plus d'une fois de l'aider à retrouver un peu de bonheur dans les bras d'un homme mais elle n'a cessé de répéter que le grand amour, elle l'avait déjà trouvé ‹ Il a grandi seul avec sa mère et il a souvent regretté d'être enfant unique ‹ Sa mère est toute sa vie bien qu'il soit assez pudique sur ses sentiments ‹ D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours voulu être pompier et une fois qu'il a eu dix-huit ans, il a foncé faire la formation de sapeur-pompier dans laquelle il a brillé ‹ Quand il s'investit, Juliann est capable de donner le meilleur de lui-même ‹ Avec ses proches, il donne tout mais ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant ‹ Il fait beaucoup de sport, dont le sport de chambre ‹ Il a toujours consommé de la drogue mais à petit dose enfin, jusqu'à il y a un peu près un an où c'est devenu beaucoup plus fréquent ‹ Le déclencheur ? Un incendie qui a tourné au drame où deux enfants sont morts sans qu'il ne puisse les sauver ‹ Depuis, il utilise la drogue pour faire taire les hurlements des enfants qui tournent en boucle dans sa tête ‹ Il a les deux bras pratiquement recouverts de tatouages, colorés pour la plupart. Son dos est recouvert, lui aussi et il n'est pas prêt de s'arrêter ‹ Il adore les animaux et aimerait beaucoup tenir un refuge quand il sera l'heure de la pension ‹ Voyager le fait vibrer ‹ Il est flexitarien ‹ Il n'est pas du tout matérialiste ce qui fait qu'il pourrait partir vivre à l'autre bout du monde en abandonnant toutes ses affaires ‹ Juliann a pris une pause carrière durant deux ans, période durant laquelle il a fait pas mal de voyages humanitaires, ça l'a changé ‹ Il a un petit côté bagarreur mais heureusement, il ne survient que rarement ‹
messages : 604
points : 12
ici depuis : 26/05/2019
crédits : rox ♡ (ava)
comptes : freja, ciàran, severus, noa & alix.
statut : âme en peine en train de se reconstruire dans les bras d'une incroyable brune.
adm h
MessageSujet: but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia)   but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia) EmptyVen 28 Fév 2020 - 19:41

Avec le métier que tu fais, il n'est pas rare que tu doives te rendre à l'hôpital pour un check-up ou une visite médicale. L'inhalation de la fumée peut, à tout moment, te mettre dans une position vraiment délicate, il est donc important de vérifier régulièrement si tout va bien à ce niveau-là. Ton corps fait partie de tes outils de travail alors forcément, si quelque chose ne fonctionne plus ou est défectueux, cela peut très vite te mettre en danger, mettre en danger tes coéquipiers et potentiellement les personnes que vous aidez. Malheureusement, puisque tu prends de la drogue régulièrement, tu dois à chaque fois user de stratagèmes en tout genre pour qu'on ne le détecte pas dans ton sang. Cette fois-ci, tu as décidé d'arrêter un mois avant de passer à la visite médicale avec pour but, de ne jamais reprendre. Mais tu ne sais pas encore si tu en es capable. Quoi qu'il en soit, le simple fait d'essayer est déjà une grande victoire à tes yeux. Cela fait donc un mois que tu n'as plus touché à la cocaïne, espérant qu'on ne puisse plus détecter sa présence dans ton sang lors de cette visite de contrôle. Seulement voilà, même si ça fait un mois, le manque se fait toujours ressentir et tu es persuadé qu'on peut lire sur ton visage que quelque chose ne va pas. Néanmoins, tu fais tout ce que tu peux pour que tes proches ne le soupçonnent pas parce que si tu replonges, tu n'as pas envie de lire de la déception dans leurs yeux. Bref, alors que tu marches dans les couloirs pour rejoindre l'endroit où tu es censé faire ta visite médicale, tu tombes nez à nez avec une brune que tu connais par coeur. « Tahl'. » Dis-tu avec un faible sourire, à la fois partagé entre la joie de la revoir et cette culpabilité qui ne te quitte pas. C'est aussi le fait d'avoir déconné avec Tahlia qui t'a poussé à essayer d'arrêter la drogue parce que tu t'en veux énormément d'avoir mis cette merde entre ses mains. Tu passes une main dans tes cheveux, sentant la gêne te gagner peu à peu. Tu n'avais pas vraiment envie de la croiser dans cet état et surtout que vos "retrouvailles" se passent dans un couloir d'hôpital. Tu espérais qu'une fois ton sevrage terminé, tu pourrais aller chez elle pour rencontrer Thaïs et te faire pardonner.

__________________________

proper dosehighs and lows
are how I flow

Revenir en haut Aller en bas
Tahlia Wates
Tahlia Wates
messages : 16204
points : 177
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Emy/Whovian ♥ (avatars) / Vanka (sign) / Renegade (icons)
comptes : Le bel italien, Livio.
statut : Jeune maman célibataire, mais il y en a bien un qui lui fait perdre la tête.
grand kangou
MessageSujet: Re: but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia)   but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia) EmptySam 29 Fév 2020 - 19:51

Ce matin, Tahlia avait reçu un appel téléphonique de l'hôpital. Si au début, son cœur s'était emballé en voyant le numéro affiché, elle comprit bien vite que cet appel allait finalement égayer sa journée. Thaïs n'avait plus besoin d'être sous assistance respiratoire. Elle arrivait enfin à respirer seule. Pour Tahlia, c'était une avancée majeure, une étape franchie qui l'amenait doucement vers ce moment où elle pourrait enfin ramener sa fille chez elle. Evidemment, elle s'était rendue rapidement à l'hôpital où elle avait passé sa matinée à observer sa fille, à respirer son odeur, à sentir sa chaleur contre elle durant cette séance de peau-à-peau qui était une véritable bouffée d'air frais. Mais quand il fut l'heure pour Thaïs de passer quelques examens ordinaires, l'infirmière présente conseilla à Tahlia, sourire aux lèvres, d'aller à l'extérieur pour manger un bout. L'équipe médicale était aux petits soins avec la maman, tentant de lui faire prendre conscience qu'il fallait aussi qu'elle prenne soin d'elle. Car Tahlia en faisait encore à sa tête, sautant des repas, courant à gauche à droite, se perdant dans des insomnies qui commençaient à avoir un sérieux impact sur son visage cerné. Même le fond de teint ne cachait plus son manque de sommeil. La brune finit donc par hocher la tête et se relever, donnant délicatement sa fille à la jeune infirmière, qui s'éloigna avec Thaïs. Tahlia s'engagea dans le couloir, s'apprêtant à aller déjeuner au petit snack au coin de la rue, où Tahlia et Carter avaient souvent trouvé refuge. Le jeune britannique travaillant aujourd'hui, c'était donc seule qu'elle allait prendre de quoi se redonner quelques forces. Mais quand elle traversa le couloir, elle aperçut une silhouette connue. Une silhouette qu'elle n'avait pas vu depuis de longues semaines. « Juliann... » souffla-t-elle, tentant d'instaurer un ton neutre. Mais son regard, lui, n'était pas aussi neutre. Les deux amis s'étaient simplement contentés de quelques messages futiles, ces derniers temps. Leur dernière soirée ensemble avait visiblement fait plus de dégâts que prévu, même si les conséquences étaient totalement différentes pour l'un et l'autre. Elle ne prenait pas conscience de la culpabilité qui rongeait Juliann, qui le poussait à s'éloigner quelque peu. Et c'était cet éloignement qu'elle lui reprochait. Pour autant, et malgré ces non-dits qui plombaient leur relation, la présence de Juliann, ici, interpellait Tahlia. « Qu'est-ce que tu fais là ? » demanda-t-elle d'abord. « Rien de grave ? »

__________________________

I know
these scars will bleed

So open your eyes and see, the way our horizons meet. And all of the lights will lead into the night with me.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18030-tahlia_wts-instagram
Juliann-A. Rosebury
Juliann-A. Rosebury

Feuille de personnage
» anecdotes: Juliann n'est pas né à Bowen mais il y a passé presque toute sa vie. Néanmoins, il aimerait beaucoup retourner en Nouvelle Zélande pour renouer avec ses origines car il n'a que trop peu de souvenirs de son pays natal ‹ Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait quatre ans ‹ Un an plus tard, sa mère a décidé de déménager pour l'Australie et pour Bowen, plus précisément, où elle avait de la famille ‹ Sa mère n'a jamais refait sa vie, pourtant, Juliann a essayé plus d'une fois de l'aider à retrouver un peu de bonheur dans les bras d'un homme mais elle n'a cessé de répéter que le grand amour, elle l'avait déjà trouvé ‹ Il a grandi seul avec sa mère et il a souvent regretté d'être enfant unique ‹ Sa mère est toute sa vie bien qu'il soit assez pudique sur ses sentiments ‹ D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours voulu être pompier et une fois qu'il a eu dix-huit ans, il a foncé faire la formation de sapeur-pompier dans laquelle il a brillé ‹ Quand il s'investit, Juliann est capable de donner le meilleur de lui-même ‹ Avec ses proches, il donne tout mais ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant ‹ Il fait beaucoup de sport, dont le sport de chambre ‹ Il a toujours consommé de la drogue mais à petit dose enfin, jusqu'à il y a un peu près un an où c'est devenu beaucoup plus fréquent ‹ Le déclencheur ? Un incendie qui a tourné au drame où deux enfants sont morts sans qu'il ne puisse les sauver ‹ Depuis, il utilise la drogue pour faire taire les hurlements des enfants qui tournent en boucle dans sa tête ‹ Il a les deux bras pratiquement recouverts de tatouages, colorés pour la plupart. Son dos est recouvert, lui aussi et il n'est pas prêt de s'arrêter ‹ Il adore les animaux et aimerait beaucoup tenir un refuge quand il sera l'heure de la pension ‹ Voyager le fait vibrer ‹ Il est flexitarien ‹ Il n'est pas du tout matérialiste ce qui fait qu'il pourrait partir vivre à l'autre bout du monde en abandonnant toutes ses affaires ‹ Juliann a pris une pause carrière durant deux ans, période durant laquelle il a fait pas mal de voyages humanitaires, ça l'a changé ‹ Il a un petit côté bagarreur mais heureusement, il ne survient que rarement ‹
messages : 604
points : 12
ici depuis : 26/05/2019
crédits : rox ♡ (ava)
comptes : freja, ciàran, severus, noa & alix.
statut : âme en peine en train de se reconstruire dans les bras d'une incroyable brune.
adm h
MessageSujet: Re: but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia)   but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia) EmptyMer 18 Mar 2020 - 23:37

Le ton que Tahlia emploie pour dire ton prénom n’est pas celui que tu espérais mais tu t’en contentes, pour le moment. Tu ne supportes plus cet éloignement qui s’est installé entre vous à cause de cette soirée où tu as fait basculer la brune vers l’Enfer. Un geste que tu regrettes et que tu ne te pardonneras jamais. Néanmoins, tu as envie que les choses s’arrangent entre vous et redeviennent comme avant parce que ton amie te manque cruellement. « Non, rien de grave. Juste une visite médicale pour le boulot. » Affirmes-tu même si tes cernes pourraient laisser penser le contraire. La présence de Tahlia ici n’est pas vraiment une surprise, par contre. Tu imagines bien qu’elle doit passer des heures auprès de sa fille qui se bat pour grandir, pour vivre. Tu as eu quelques nouvelles grâce à des échanges de sms mais tu manques d’informations malgré tout. Tu aimerais connaître tous les détails des progrès de Thaïs, être au cœur de son évolution et surtout, être auprès de l’australienne pour la soutenir dans son nouveau rôle de maman. Mais tu ne sais pas si tu as encore ta place dans sa vie. « Et toi, comment tu vas ? » Demandes-tu, inquiet, en voyant son visage tiraillé par la fatigue. « Thaïs va bien ? » Oses-tu demander avec l’envie de rencontrer cette petite bouille d’amour. Tu as aperçu quelques clichés sur Instagram mais tu n’as jamais pu voir son visage en intégralité et ça t’attriste beaucoup. Après quelques secondes de lutte intérieure, hésitant entre briser la glace ou te taire parce que tu ne mérites pas de récupérer l’amitié de Tahlia, tu reprends la parole : « Tahl’, je tiens à te présenter mes excuses. Je ne sais pas si tu les accepteras mais sache que je suis vraiment désolé pour ce qu’il s’est passé la dernière fois. Je m’en veux terriblement. » Tu baisses la tête vers tes pieds, incapable de regarder la brune dans les yeux, tellement tu te sens coupable de l’avoir poussée à prendre de la drogue. C’était complètement stupide et tu aimerais avoir une baguette magique pour effacer ce moment mais ce n’est pas possible. Alors maintenant, tu pries pour que les choses puissent enfin s’arranger entre vous.

__________________________

proper dosehighs and lows
are how I flow

Revenir en haut Aller en bas
Tahlia Wates
Tahlia Wates
messages : 16204
points : 177
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Emy/Whovian ♥ (avatars) / Vanka (sign) / Renegade (icons)
comptes : Le bel italien, Livio.
statut : Jeune maman célibataire, mais il y en a bien un qui lui fait perdre la tête.
grand kangou
MessageSujet: Re: but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia)   but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia) EmptyMar 24 Mar 2020 - 17:55

C'était terrible d'être si près de lui et de se trouver, a contrario, bien éloignée de lui. Pourtant, sa présence ici interpella la jeune femme et lui occasionna du souci. Peu importe ce qu'il se passait, elle ne pourrait jamais cesser de s'inquiéter pour Juliann. Alors, quand il lui avoua être là dans le cadre professionnel, pour une visite médicale, elle sentit la boule au niveau de l'estomac se desserrer un peu. « Tu me rassures. » dit-elle, ne pouvant toutefois s'empêcher d'ajouter : « Mais tu as quand même une petite mine. » Il avait le visage cerné, et évidemment cela n'était pas passé inaperçu aux yeux de la brune. Elle mourrait d'envie de lui poser des questions, de savoir comment il allait, de savoir ce qu'il se passait dans sa vie actuellement, mais elle sentait qu'il y avait une certaine retenue, causée par ces non-dits qu'ils allaient devoir exposer. Mais quand Juliann lui retourna la question et parla de Thaïs, la brune esquissa un sourire : « On va bien. Thaïs n'est plus sous assistance respiratoire. Je commence à voir le bout du tunnel. » Il était temps. Tahlia vivait de plus en plus mal l'éloignement avec sa fille. Elle avait envie de vivre pleinement sa vie de maman, de montrer sa merveille à son entourage, Juliann, y compris. Même s'ils étaient en froid, actuellement, elle ne s'imaginait pas rompre tout contact avec lui. Elle ouvrit d'ailleurs la bouche, sûrement pour aborder le sujet, mais Juliann la devança. Elle posa ses yeux verts sur lui, le laissant s'exprimer, mais très vite son sourcil s'arqua, comme à chaque fois qu'elle était sceptique. « Je n'ai pas à accepter tes excuses, Juliann. » répondit-elle d'abord. On pouvait croire que cela partait mal mais Tahlia reprit rapidement, en cherchant son regard : « Tu n'as même pas à t'excuser, d'ailleurs. » Elle attrapa son bras et l'invita à s'asseoir un instant sur les sièges inconfortables de l'hôpital. Une fois installés, Tahlia se tourna vers Juliann. « C'est pour ça que tu t'es éloigné de moi ? Parce que tu t'en veux ? » Elle se doutait qu'il y avait une histoire de culpabilité derrière tout cela, mais elle ne pensait pas que c'était aussi poussé. « Tu n'as pas à t'en vouloir. C'est moi qui t'aies demandé ça, ce fameux soir. Même si tu avais refusé, cela ne m'aurait pas empêché de sombrer. Je l'aurais fait, mais sans toi. » Et ça aurait eu des conséquences bien plus désastreuses. « Je sais que j'ai manqué à ma promesse, que j'en ai repris ensuite sans toi. Mais quand je le faisais, t'étais toujours là dans un coin de ma tête et ça... ça me permettait d'en prendre moins. » Oui, Tahlia avait sombré. Mais là où Juliann pensait avoir fauté, il avait peut-être en réalité freiner l'aller sans retour de Tahlia, six pieds sous terre.

__________________________

I know
these scars will bleed

So open your eyes and see, the way our horizons meet. And all of the lights will lead into the night with me.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18030-tahlia_wts-instagram
Juliann-A. Rosebury
Juliann-A. Rosebury

Feuille de personnage
» anecdotes: Juliann n'est pas né à Bowen mais il y a passé presque toute sa vie. Néanmoins, il aimerait beaucoup retourner en Nouvelle Zélande pour renouer avec ses origines car il n'a que trop peu de souvenirs de son pays natal ‹ Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait quatre ans ‹ Un an plus tard, sa mère a décidé de déménager pour l'Australie et pour Bowen, plus précisément, où elle avait de la famille ‹ Sa mère n'a jamais refait sa vie, pourtant, Juliann a essayé plus d'une fois de l'aider à retrouver un peu de bonheur dans les bras d'un homme mais elle n'a cessé de répéter que le grand amour, elle l'avait déjà trouvé ‹ Il a grandi seul avec sa mère et il a souvent regretté d'être enfant unique ‹ Sa mère est toute sa vie bien qu'il soit assez pudique sur ses sentiments ‹ D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours voulu être pompier et une fois qu'il a eu dix-huit ans, il a foncé faire la formation de sapeur-pompier dans laquelle il a brillé ‹ Quand il s'investit, Juliann est capable de donner le meilleur de lui-même ‹ Avec ses proches, il donne tout mais ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant ‹ Il fait beaucoup de sport, dont le sport de chambre ‹ Il a toujours consommé de la drogue mais à petit dose enfin, jusqu'à il y a un peu près un an où c'est devenu beaucoup plus fréquent ‹ Le déclencheur ? Un incendie qui a tourné au drame où deux enfants sont morts sans qu'il ne puisse les sauver ‹ Depuis, il utilise la drogue pour faire taire les hurlements des enfants qui tournent en boucle dans sa tête ‹ Il a les deux bras pratiquement recouverts de tatouages, colorés pour la plupart. Son dos est recouvert, lui aussi et il n'est pas prêt de s'arrêter ‹ Il adore les animaux et aimerait beaucoup tenir un refuge quand il sera l'heure de la pension ‹ Voyager le fait vibrer ‹ Il est flexitarien ‹ Il n'est pas du tout matérialiste ce qui fait qu'il pourrait partir vivre à l'autre bout du monde en abandonnant toutes ses affaires ‹ Juliann a pris une pause carrière durant deux ans, période durant laquelle il a fait pas mal de voyages humanitaires, ça l'a changé ‹ Il a un petit côté bagarreur mais heureusement, il ne survient que rarement ‹
messages : 604
points : 12
ici depuis : 26/05/2019
crédits : rox ♡ (ava)
comptes : freja, ciàran, severus, noa & alix.
statut : âme en peine en train de se reconstruire dans les bras d'une incroyable brune.
adm h
MessageSujet: Re: but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia)   but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia) EmptySam 28 Mar 2020 - 22:03

« Je travaille beaucoup en ce moment et avec les incendies qu’il y a eus, on n’a pas arrêté. » Ce n’est pas totalement faux mais ce n’est pas la raison principale de tes cernes. Néanmoins, tu n’es pas encore prêt à parler de la fin de ton addiction. Au fond, tu resteras toujours dépendant mais aujourd’hui, ta volonté semble avoir pris le dessus et Tahlia n’y est pas pour rien bien qu’elle l’ignore totalement. Même si la présence de l’Australienne à l’hôpital n’est pas surprenante, tu l’interroges tout de même sur Thaïs, espérant que les nouvelles soient bonnes. Et par chance, elles le sont, ce qui t’arrache un soupir de soulagement. « C’est une super nouvelle Tahl’. Je suis vraiment heureux pour vous deux. » Dis-tu, sincère. Tout ce que tu veux c’est que la jeune Wates soit heureuse et tu as l’impression qu’elle l’est davantage maintenant que tu t’es éloigné de sa vie. Tu as l’impression de n’avoir apporté que de la noirceur, rendant son quotidien bien plus compliqué encore. Comme si elle avait besoin de ça… Alors forcément, puisque l’occasion se présente, tu décides de lui présenter tes excuses même si tu te doutes bien que ce ne sera pas suffisant. Tu ne peux qu’imaginer que Tahlia ne voudra pas te pardonner après ce que tu as fait. Et pourtant, encore une fois, la brune parvient à te surprendre. « Bien sûr que si, j’te dois des excuses et je m’excuserai encore cent fois s’il le faut. » Pour qu’elle te pardonne si seulement cela est possible. « Bien sûr que je m’en veux Tahlia. Je m’en veux tellement de t’avoir embarqué dans tout ça… » Dans ce monde tellement sombre dans lequel tu vis depuis des mois. Egoïstement, tu as pensé que tu te sentirais moins seul si la brune te rejoignait et pourtant, ça a été tout l’inverse. Cela n’a fait que l’éloigner de toi. Alors que la jeune femme t’explique qu’elle aurait pris de la drogue avec ou sans toi, tu peines à y croire. Tu es persuadé d’avoir été le déclencheur et que, sans toi, Tahlia n’aurait jamais sombré de la sorte. En plus, après lui avoir refilé un peu de ta poudre, tu l’as abandonnée, la laissant se débrouiller seule avec cette addiction des plus lourdes. « Je t’ai aidé à sauter le pas et pour ça, je suis le pire des amis. » Dis-tu en prenant ta tête entre tes mains, tes coudes posés sur tes genoux. Après quelques secondes, tu tournes la tête vers l’Australienne, l’émotion pouvant se lire dans ton regard. « Je ne me le pardonnerai jamais mais ça me fait du bien de savoir que tu vas bien malgré tout. » Tahlia est forte. Plus forte que toi, plus forte que n’importe qui. « Est-ce que tu penses pouvoir me pardonner un jour, toi ? » Demandes-tu en sondant son regard, anxieux.

__________________________

proper dosehighs and lows
are how I flow

Revenir en haut Aller en bas
Tahlia Wates
Tahlia Wates
messages : 16204
points : 177
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Emy/Whovian ♥ (avatars) / Vanka (sign) / Renegade (icons)
comptes : Le bel italien, Livio.
statut : Jeune maman célibataire, mais il y en a bien un qui lui fait perdre la tête.
grand kangou
MessageSujet: Re: but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia)   but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia) EmptyDim 29 Mar 2020 - 16:20

Les incendies. Le regard de Tahlia s'imprégna de tristesse quand il évoqua ce terrible épisode qu'avait connu le pays. « Oui, je me doute. J'ai bien pensé à toi, d'ailleurs. » dit-elle, convaincue par les mots de son ami, même si au fond, il y aura toujours ce petit doute qui la poussera à se demander s'il n'y avait pas autre chose. Autre chose d'encore plus sombre et qui les avait éloigné. Elle ne doutait pas que le sujet viendrait à être abordé. Mais pour l'instant, Juliann lui demanda des nouvelles de Thaïs, son rayon de soleil. Des nouvelles qui étaient bonnes et qu'elle était heureuse de lui partager. Elle ne le montrait pas, Tahlia, mais elle vivait mal l'absence de Juliann pendant ce moment. Ils avaient toujours partagé les grosses étapes de leurs vies, mais à cause de leurs conneries, il n'avait pas été là quand Tahlia était devenue maman. Et elle n'avait pas été là pour lui ces derniers temps. « Merci, Juliann. » dit-elle, néanmoins touchée quand il apprit que Thaïs n'était plus sous respirateur. Maintenant que les soucis s'éloignaient peu à peu, Tahlia pouvait avancer et régler les problèmes qu'elle avait mis de côté. Notamment cette distance avec son ami. Ce fut pourtant Juliann qui prit la parole, en premier, en lui balançant ces excuses qui n'avaient pas lieu d'être. Elle tenta de lui faire comprendre mais le jeune pompier n'en démordait pas. « Cent fois ? Fais-le et je finirais sûrement par te bâillonner. » dit-elle pour montrer que c'était un peu excessif, surtout pour des excuses qu'il ne devrait pas lui donner. Ils avaient plongé dedans, tous les deux. Il n'y en avait pas un plus fautif que l'autre. Cela devait arriver, tout simplement. Tahlia tenta de lui expliquer afin de lui faire comprendre qu'il ne l'avait aucunement embarqué dans ce monde, qu'il devait arrêter de se culpabiliser pour cela. Sans succès. Quand il se qualifia de pire ami, parce qu'il l'avait aidé à sauter le pas, Tahlia sentit son cœur se serrer. Le voir ainsi, la tête dans les mains, c'était déchirant. « Je t'interdis de dire ça. » dit-elle, avec autorité. « Tu n'es pas le pire des amis, putain ! » Ne se rendait-il pas compte du bien qu'il avait amené dans sa vie ? Ne se souvenait-il pas que c'était lui qui l'avait extirpée de l'influence d'Elias ? Quand il reposa son regard sur elle, plein d'émotion, la brune sentit les larmes lui monter aux yeux. Les hormones, encore et toujours. Ou pas. « Je vais bien parce qu'on me pousse à l'être. » Parce qu'il y avait Juliann, sa famille. Parce qu'il y avait Thaïs maintenant. On ne s'en sortait pas seul. Et Juliann devait comprendre qu'il n'était pas seul, lui aussi. Entendant sa dernière question, elle posa son regard sur lui. « Pour moi, tu es tout pardonné. » souffla-t-elle. « Et je veux que tu te pardonnes aussi. » Elle resta muette un instant, avant de reprendre, en détournant le regard. «  Juliann, j'ai pris de la cocaïne bien avant notre soirée. Ce soir-là, j'ai fait du mal à une personne à qui je tiens énormément et je pensais que ça me suffirait pour ne pas retomber dedans. Mais c'était toujours là dans mon esprit. Sans cesse. En boucle. » Elle ne lui avait jamais dit, tout simplement parce qu'elle avait honte. Honte de lui faire la morale alors qu'elle n'était pas mieux. « Et puis avec tout ce qui s'est passé ensuite, mon licenciement, ma rupture, l'envie s'est faite de plus en plus forte. C'était obsessionnel. Je voulais retrouver ce sentiment d'euphorie qui manquait à ma vie. Alors, oui, c'est arrivé avec toi. Mais ça aurait pu arriver sans toi. Et là, je ne serais sûrement pas là pour t'en parler aujourd'hui... Tu le comprends, ça ? »

__________________________

I know
these scars will bleed

So open your eyes and see, the way our horizons meet. And all of the lights will lead into the night with me.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18030-tahlia_wts-instagram
Juliann-A. Rosebury
Juliann-A. Rosebury

Feuille de personnage
» anecdotes: Juliann n'est pas né à Bowen mais il y a passé presque toute sa vie. Néanmoins, il aimerait beaucoup retourner en Nouvelle Zélande pour renouer avec ses origines car il n'a que trop peu de souvenirs de son pays natal ‹ Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait quatre ans ‹ Un an plus tard, sa mère a décidé de déménager pour l'Australie et pour Bowen, plus précisément, où elle avait de la famille ‹ Sa mère n'a jamais refait sa vie, pourtant, Juliann a essayé plus d'une fois de l'aider à retrouver un peu de bonheur dans les bras d'un homme mais elle n'a cessé de répéter que le grand amour, elle l'avait déjà trouvé ‹ Il a grandi seul avec sa mère et il a souvent regretté d'être enfant unique ‹ Sa mère est toute sa vie bien qu'il soit assez pudique sur ses sentiments ‹ D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours voulu être pompier et une fois qu'il a eu dix-huit ans, il a foncé faire la formation de sapeur-pompier dans laquelle il a brillé ‹ Quand il s'investit, Juliann est capable de donner le meilleur de lui-même ‹ Avec ses proches, il donne tout mais ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant ‹ Il fait beaucoup de sport, dont le sport de chambre ‹ Il a toujours consommé de la drogue mais à petit dose enfin, jusqu'à il y a un peu près un an où c'est devenu beaucoup plus fréquent ‹ Le déclencheur ? Un incendie qui a tourné au drame où deux enfants sont morts sans qu'il ne puisse les sauver ‹ Depuis, il utilise la drogue pour faire taire les hurlements des enfants qui tournent en boucle dans sa tête ‹ Il a les deux bras pratiquement recouverts de tatouages, colorés pour la plupart. Son dos est recouvert, lui aussi et il n'est pas prêt de s'arrêter ‹ Il adore les animaux et aimerait beaucoup tenir un refuge quand il sera l'heure de la pension ‹ Voyager le fait vibrer ‹ Il est flexitarien ‹ Il n'est pas du tout matérialiste ce qui fait qu'il pourrait partir vivre à l'autre bout du monde en abandonnant toutes ses affaires ‹ Juliann a pris une pause carrière durant deux ans, période durant laquelle il a fait pas mal de voyages humanitaires, ça l'a changé ‹ Il a un petit côté bagarreur mais heureusement, il ne survient que rarement ‹
messages : 604
points : 12
ici depuis : 26/05/2019
crédits : rox ♡ (ava)
comptes : freja, ciàran, severus, noa & alix.
statut : âme en peine en train de se reconstruire dans les bras d'une incroyable brune.
adm h
MessageSujet: Re: but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia)   but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia) EmptyVen 3 Avr 2020 - 14:07

Tu te sens légèrement soulagé quand Tahlia t'apprend qu'elle a pensé à toi durant les incendies qui ont ravagé le pays tout entier. Au moins, cela prouve que votre relation n'a pas été totalement détruite par cette fameuse soirée. Cela prouve qu'il y a encore de l'espoir pour que tout ne soit pas perdu entre vous. Tu connais l'Australienne depuis si longtemps que tu imagines difficilement une vie où elle n'est pas. Une vie où tu ne peux pas partager avec elle tes peurs, tes doutes ou encore tes moments de bonheur. Tu en as eu un aperçu durant ces dernières semaines et clairement, tu as détesté cela. « Merci. » Réponds-tu simplement avec un bref sourire. Maintenant que Tahlia est devant toi, tu ne peux pas faire autrement que t'excuser et lui dire ce que tu as sur le coeur. Tu as réfléchi pendant des journées entières pour trouver les mots justes et surtout, pour trouver le courage d'aller frapper à sa porte pour tout arranger entre vous. En vain. Aujourd'hui, la vie a décidé de remettre la brune sur ta route alors, tu es obligé de saisir cette chance. Et contre toute attente, la jeune femme refuse que tu t'excuses, insistant sur le fait que tu n'as rien à te faire pardonner. Mais évidemment, tu ne peux pas être d'accord avec ça alors que tu as l'impression d'avoir foutu en l'air votre relation et une partie de la vie de Tahlia. On ne se détache jamais totalement d'une addiction, tu es bien placé pour le savoir. « Me bâillonner, carrément ? » Demandes-tu avec un petit sourire au coin des lèvres, amusé qu'elle emploie de tels mots. Malgré tout, même si la brune insiste pour que tu t'ôtes ces mauvaises idées de la tête, tu ne peux rien faire contre cette culpabilité qui te ronge depuis des semaines. Elle ne va pas s'envoler en un claquement de doigts, il faudra probablement du temps pour que tu relaies cette histoire au second plan. « J'suis désolé. » Finis-tu par dire quand Tahlia s'énerve, t'interdisant de dire que tu es le pire des amis. Cela ne t'empêche pas de le penser et même si tu sens un poids s'enlever de ta poitrine quand l'Australienne t'avoue que tu es tout pardonné, tu n'es pas encore capable de te pardonner totalement toi-même. Cela viendra probablement avec le temps, enfin, tu l'espères. « J'n'en suis pas encore à ce stade-là Tahl'. Mais merci de me laisser une chance. » Dis-tu avec un sourire sincère aux lèvres. Tu espères réellement que cette histoire ne laissera pas de trace sur votre amitié parce que tu as besoin de Tahlia dans ta vie pour avancer. Elle fait partie de toi, de ton histoire et c'est en partie grâce à elle que tu es ce que tu es aujourd'hui. Des amitiés si précieuses, tu sais qu'il n'en existe pas des tonnes alors autant les chérir. « Pourquoi tu ne m'en as pas parlé ? » Demandes-tu sans aucun jugement dans la voix. Cela aurait probablement évité que tu lui proposes de la drogue durant cette fameuse soirée. Mais tu ne peux pas l'en blâmer car tu n'exposes pas ton addiction au grand jour, toi non plus. Seuls tes plus proches amis sont au courant. « Je comprends. » Finis-tu par dire en prenant sa main dans la tienne pour lui montrer que tu es là. Et qu'elle n'a pas à avoir honte de quoi que ce soit avec toi. « J'aurais tellement voulu être là pour t'aider à surmonter tout ça... Heureusement, Thaïs l'a fait à ma place. » Dis-tu avec un sourire taquin aux lèvres. Elle est arrivée pile au bon moment cette petite, sans même le savoir.

__________________________

proper dosehighs and lows
are how I flow

Revenir en haut Aller en bas
Tahlia Wates
Tahlia Wates
messages : 16204
points : 177
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Emy/Whovian ♥ (avatars) / Vanka (sign) / Renegade (icons)
comptes : Le bel italien, Livio.
statut : Jeune maman célibataire, mais il y en a bien un qui lui fait perdre la tête.
grand kangou
MessageSujet: Re: but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia)   but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia) EmptySam 11 Avr 2020 - 22:36

Elle savait qu'elle aurait dû lui envoyer un message pendant ces incendies, ne serait-ce que pour ouvrir la porte. Mais cela, ce n'était que maintenant qu'elle s'en rendait compte. Maintenant qu'elle avait tout ses esprits et qu'elle se rendait compte à quel point cet éloignement avait été stupide. A quel point toutes ces excuses étaient stupides. Juliann éprouvait une énorme culpabilité, alors qu'ils étaient tous les deux fautifs. Ils avaient laissé ce quiproquo s'installer entre eux et grignoter leur si belle relation. C'était dingue à quel point la drogue faisait des dégâts. En plus de les avoir rendu à l'état de loque, la cocaïne avait failli détruire une vieille amitié. Elle parvint à esquisser un sourire quand Juliann reprit ses mots. « Oui carrément... je te bâillonnerai, s'il le faut. » C'était quand même bon de le voir sourire de cette manière. Cela lui redonnait l'espoir qu'ils pouvaient encore sauver ce qu'il y avait entre eux. Mais tout d'abord, il fallait réellement que Juliann cesse de se dévaloriser de la sorte. Après les multiples excuses, voilà maintenant qu'il se qualifiait comme le pire des amis. Ce qui, évidemment, énerva Tahlia. « Il faut vraiment que tu t'enlèves ça de la tête. » ajouta-t-elle, en secouant la tête. Il était l'un de ceux qui étaient toujours là, malgré tous les déboires de Tahlia, malgré tous les conflits qu'elle avait engendré. Il était sûrement celui qui était le plus présent pour elle. « Ce n'est pas un petit éloignement qui change l'image que j'ai de toi, tu sais. »souffla-t-elle quand il parla de deuxième chance. Ce n'était pas une deuxième chance puisqu'il n'y avait pas de rancoeur de son côté. Et afin de lui prouver cela, elle évoqua tout ce qu'elle avait sur le cœur, cette obscurité dans laquelle elle s'était perdue bien avant leur soirée. Elle espérait qu'en lui avouant cela, il cesserait de se dire qu'il était fautif. Mais quand il lui demanda pourquoi elle ne lui avait rien dit, la jeune femme haussa les épaules. « Je n'en sais rien. Par honte sûrement. Si je te l'avais dit, j'avais peur que tu ne m'écoutes plus. C'était illogique de t'aider à te sortir de là, alors que de mon côté, je sombrais dedans aussi... » C'était sûrement pour le protéger, pour qu'elle reste le pilier sur lequel s'appuyer quand il en avait besoin. Alors qu'en réalité, elle aurait sûrement eu besoin de lui, elle aussi. Mais il avait été là, malgré tout, en restant dans un coin de sa tête pour ne pas qu'elle prenne la dose fatale. Il semblait comprendre le cheminement qui l'avait menée jusqu'à la drogue. Elle serra sa main contre la sienne, le regard ému, hochant la tête à sa dernière phrase. « Je sais que tu aurais voulu être là, mais tu avais tes problèmes à régler aussi. Et honnêtement, je crois qu'il n'y avait que Thaïs qui pouvait vraiment me donner la force nécessaire pour m'en sortir. » C'était l'amour d'une mère à son enfant. « Elle est si petite et pourtant, elle a déjà fait de grandes choses. » dit-elle avec douceur. Tout n'était pas gagné évidemment. Les envies de cocaïne étaient encore là, dans sa tête, mais elle tentait de s'en sortir, de jour en jour. Pour ceux qu'elle aimait. Gardant sa main dans celle de Juliann, elle releva son regard plein d'émotions sur lui et murmura du bout des lèvres : « Je veux qu'on laisse tout ça de côté, Juliann. Tu... tu me manques tellement. » Il était capital à sa vie. Et c'était toujours quand il y avait un éloignement que l'on s'en rendait compte...

__________________________

I know
these scars will bleed

So open your eyes and see, the way our horizons meet. And all of the lights will lead into the night with me.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18030-tahlia_wts-instagram
Juliann-A. Rosebury
Juliann-A. Rosebury

Feuille de personnage
» anecdotes: Juliann n'est pas né à Bowen mais il y a passé presque toute sa vie. Néanmoins, il aimerait beaucoup retourner en Nouvelle Zélande pour renouer avec ses origines car il n'a que trop peu de souvenirs de son pays natal ‹ Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait quatre ans ‹ Un an plus tard, sa mère a décidé de déménager pour l'Australie et pour Bowen, plus précisément, où elle avait de la famille ‹ Sa mère n'a jamais refait sa vie, pourtant, Juliann a essayé plus d'une fois de l'aider à retrouver un peu de bonheur dans les bras d'un homme mais elle n'a cessé de répéter que le grand amour, elle l'avait déjà trouvé ‹ Il a grandi seul avec sa mère et il a souvent regretté d'être enfant unique ‹ Sa mère est toute sa vie bien qu'il soit assez pudique sur ses sentiments ‹ D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours voulu être pompier et une fois qu'il a eu dix-huit ans, il a foncé faire la formation de sapeur-pompier dans laquelle il a brillé ‹ Quand il s'investit, Juliann est capable de donner le meilleur de lui-même ‹ Avec ses proches, il donne tout mais ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant ‹ Il fait beaucoup de sport, dont le sport de chambre ‹ Il a toujours consommé de la drogue mais à petit dose enfin, jusqu'à il y a un peu près un an où c'est devenu beaucoup plus fréquent ‹ Le déclencheur ? Un incendie qui a tourné au drame où deux enfants sont morts sans qu'il ne puisse les sauver ‹ Depuis, il utilise la drogue pour faire taire les hurlements des enfants qui tournent en boucle dans sa tête ‹ Il a les deux bras pratiquement recouverts de tatouages, colorés pour la plupart. Son dos est recouvert, lui aussi et il n'est pas prêt de s'arrêter ‹ Il adore les animaux et aimerait beaucoup tenir un refuge quand il sera l'heure de la pension ‹ Voyager le fait vibrer ‹ Il est flexitarien ‹ Il n'est pas du tout matérialiste ce qui fait qu'il pourrait partir vivre à l'autre bout du monde en abandonnant toutes ses affaires ‹ Juliann a pris une pause carrière durant deux ans, période durant laquelle il a fait pas mal de voyages humanitaires, ça l'a changé ‹ Il a un petit côté bagarreur mais heureusement, il ne survient que rarement ‹
messages : 604
points : 12
ici depuis : 26/05/2019
crédits : rox ♡ (ava)
comptes : freja, ciàran, severus, noa & alix.
statut : âme en peine en train de se reconstruire dans les bras d'une incroyable brune.
adm h
MessageSujet: Re: but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia)   but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia) EmptyMer 15 Avr 2020 - 0:42

Ton sourire s’élargit un tout petit plus alors que Tahlia insiste en soulignant bien qu’elle finira par te bâillonner si tu ne cesses de t’excuser. Tu as compris le message cette fois alors tu t’arrêtes là même si à tes yeux, des excuses restent de mise. S’enlever ça de la tête, comme le dit si bien la jeune femme, ce n’est pas aussi évident qu’il n’y paraît. Tu n’arrives pas à t’empêcher de penser que tu as mal agi en emmenant Tahlia avec toi dans ce monde si sombre que constitue la drogue. C’est un milieu duquel tu ne parviens pas à t’échapper et égoïstement, tu as cru qu’en invitant la brune à t’y rejoindre, elle serait plus à même de t’aider à en sortir. Cela n’a pas été le cas puisqu’après cette fameuse soirée, vous avez pris vos distances plus que jamais. Une décision que tu regrettes beaucoup car ces quelques semaines passées loin de Tahlia ont été horribles. « Cela aurait pu être le cas, pourtant. Je ne t’en aurais pas voulu. » Dis-tu sincèrement. « Mais ça me fait plaisir de savoir que ce n’est pas le cas. » Ajoutes-tu de peur qu’elle pense encore que tu t’apitoies sur ton sort. Maintenant que l’Australienne te laisse une porte ouverte, tu es prêt à tout faire pour que votre relation redevienne ce qu’elle était et que votre complicité jaillisse à nouveau. Tu sais qu’il va falloir que tu fasses un petit travail sur toi pour ne plus refaire les mêmes erreurs avec Tahlia et pour ne pas laisser la culpabilité s’emparer de tout ton être. Tu en es bien conscient mais tu te sens prêt pour affronter tout ça. « Je vois. » Réponds-tu en fronçant les sourcils quand la jeune femme t’explique pourquoi elle ne t’a pas parlé de son addiction. Cela fait sens, en effet. Et tu ne peux pas t’empêcher de penser que si tu n’avais pas été si faible, face à la drogue, tu aurais pu l’aider comme l’aurait fait un vrai ami. Mais avec des si on referait le monde, comme on dit. « Le lien d’une mère avec son enfant est tellement puissant… C’est beau. Et c’est encore plus beau de te voir parler comme ça de ta fille. Cela te va bien. » C’est la première fois que vous avez vraiment l’occasion de parler de Thaïs et de l’amour que Tahlia lui porte. Cela se lit sur son visage même si ça ne fait que peu de temps qu’elle est réellement mère. Ton regard s’arrête pendant quelques secondes sur vos mains entrelacées et bordel ce que ça fait du bien de voir ça. Tu sens un énorme poids s’enlever de ta poitrine au moment où la nouvelle maman te fait part de sa volonté de laisser tout ce qu’il s’est passé derrière vous. « Ce que je suis heureux d’entendre ça Tahl’… » Murmures-tu en souriant plus largement avant de la prendre dans tes bras et d’enfuir ton visage dans son cou. « Il n’y a pas un jour où tu n’as pas manqué à ma vie. » Parce que cette amitié est si précieuse qu’elle en est même devenue vitale. « C’est peut-être beaucoup demander mais… est-ce que j’aurai le droit de rencontrer Thaïs ? » Peut-être pas aujourd’hui mais dans un futur proche, du moins tu l’espères. Car tout l’amour que tu éprouves pour Tahlia tu es prêt à le donner à Thaïs également.

__________________________

proper dosehighs and lows
are how I flow

Revenir en haut Aller en bas
Tahlia Wates
Tahlia Wates
messages : 16204
points : 177
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Emy/Whovian ♥ (avatars) / Vanka (sign) / Renegade (icons)
comptes : Le bel italien, Livio.
statut : Jeune maman célibataire, mais il y en a bien un qui lui fait perdre la tête.
grand kangou
MessageSujet: Re: but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia)   but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia) EmptyDim 19 Avr 2020 - 23:02

Elle savait qu'elle allait devoir batailler pour qu'il s'enlève cette culpabilité de la tête. Mais elle le ferait, parce qu'elle y tenait. Parce qu'elle savait qu'il n'y était pour rien, que c'était elle qui avait fauté dans toute cette histoire. Elle avait été stupide et égoïste. Elle avait cru qu'elle pourrait maîtriser sa consommation et celle de Juliann en prenant de la drogue avec lui. En réalité, elle l'avait plongé encore plus dans ce monde sombre, duquel il était difficile de s'en sortir. Pire encore, elle avait fait silence radio, juste après, le laissant seul avec ses démons et sa culpabilité. Elle n'avait pas été l'amie exemplaire... Elle esquissa un sourire quand il lui avoua qu'il ne lui en aurait pas voulu si elle avait changé d'avis sur lui. « Tu sais, il m'en faut beaucoup plus pour avoir une mauvaise image de toi. Je sais qui tu es vraiment, Juliann, et ça, ça change la donne. » Elle connaissait l'homme d'avant, celui qui n'était pas tombé dans la drogue. Et elle savait qu'il était toujours là, à attendre qu'on le réveille de son long sommeil. Et elle ferait tout pour l'aider à retrouver celui qu'il était avant. Même s'il fallait passer par des confidences dures à dire. On connaissait Tahlia et sa force de caractère. Raconter son histoire, son lien avec la cocaïne et l'enfer vécu était difficile, mais essentiel pour prouver à Juliann qu'il n'y était pour rien. Ce terrible épisode faisait désormais partie de Tahlia et l'avait forgé. Il avait fallu qu'elle soit au plus bas pour retrouver la flamme, pour lui montrer que cela valait le coup de continuer malgré tous les coups durs. Et cela s'était concrétisé par le fait de donner la vie. Elle revivait en faisant exister un nouvel être dans ce monde. Et Juliann sembla comprendre la force de ce lien qui la liait à Thaïs. Elle esquissa un sourire quand il lui souffla que c'était beau de la voir parler ainsi de sa fille. « Merci. Je savais qu'un lien entre une mère et son enfant était fort, mais en réalité, j'étais loin de la vérité. C'est encore plus intense. » Elle n'arrivait même pas à mettre des mots dessus. Elle était toujours pudique concernant ses sentiments, mais là, c'était parce que cette vague d'amour la dépassait totalement. Elle vivait pour quelqu'un. Serrant la main de Juliann dans la sienne, posant son regard sur ces mains entrelacées, elle finit, en fin de compte, par avouer ce besoin de tout mettre de côté. Repartir sur de bonnes bases. Se retrouver. Et quand il la prit tout contre lui, elle l'entoura de ses bras et le serra fortement, pour exprimer ce manque qu'elle avait. « Alors ne t'éloigne plus jamais... » murmura-t-elle, face à ces mots. Quand elle s'éloigna, elle essuya cette larme qui coulait sur sa joue. « Bravo, tu me fais pleurer ! » dit-elle en riant. Mais c'était une larme de joie. Elle était tellement heureuse de le retrouver. Alors, quand elle entendit sa dernière question, elle répondit aussitôt : « Bien sûr que oui ! » C'était même évident à ses yeux. « ça te dirait d'aller la voir après ta visite médicale ? » Cela faisait déjà trois semaines qu'elle était née et cela lui faisait mal au cœur de ne pas l'avoir présenté à l'un de ses plus proches amis...

__________________________

I know
these scars will bleed

So open your eyes and see, the way our horizons meet. And all of the lights will lead into the night with me.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18030-tahlia_wts-instagram
Juliann-A. Rosebury
Juliann-A. Rosebury

Feuille de personnage
» anecdotes: Juliann n'est pas né à Bowen mais il y a passé presque toute sa vie. Néanmoins, il aimerait beaucoup retourner en Nouvelle Zélande pour renouer avec ses origines car il n'a que trop peu de souvenirs de son pays natal ‹ Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait quatre ans ‹ Un an plus tard, sa mère a décidé de déménager pour l'Australie et pour Bowen, plus précisément, où elle avait de la famille ‹ Sa mère n'a jamais refait sa vie, pourtant, Juliann a essayé plus d'une fois de l'aider à retrouver un peu de bonheur dans les bras d'un homme mais elle n'a cessé de répéter que le grand amour, elle l'avait déjà trouvé ‹ Il a grandi seul avec sa mère et il a souvent regretté d'être enfant unique ‹ Sa mère est toute sa vie bien qu'il soit assez pudique sur ses sentiments ‹ D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours voulu être pompier et une fois qu'il a eu dix-huit ans, il a foncé faire la formation de sapeur-pompier dans laquelle il a brillé ‹ Quand il s'investit, Juliann est capable de donner le meilleur de lui-même ‹ Avec ses proches, il donne tout mais ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant ‹ Il fait beaucoup de sport, dont le sport de chambre ‹ Il a toujours consommé de la drogue mais à petit dose enfin, jusqu'à il y a un peu près un an où c'est devenu beaucoup plus fréquent ‹ Le déclencheur ? Un incendie qui a tourné au drame où deux enfants sont morts sans qu'il ne puisse les sauver ‹ Depuis, il utilise la drogue pour faire taire les hurlements des enfants qui tournent en boucle dans sa tête ‹ Il a les deux bras pratiquement recouverts de tatouages, colorés pour la plupart. Son dos est recouvert, lui aussi et il n'est pas prêt de s'arrêter ‹ Il adore les animaux et aimerait beaucoup tenir un refuge quand il sera l'heure de la pension ‹ Voyager le fait vibrer ‹ Il est flexitarien ‹ Il n'est pas du tout matérialiste ce qui fait qu'il pourrait partir vivre à l'autre bout du monde en abandonnant toutes ses affaires ‹ Juliann a pris une pause carrière durant deux ans, période durant laquelle il a fait pas mal de voyages humanitaires, ça l'a changé ‹ Il a un petit côté bagarreur mais heureusement, il ne survient que rarement ‹
messages : 604
points : 12
ici depuis : 26/05/2019
crédits : rox ♡ (ava)
comptes : freja, ciàran, severus, noa & alix.
statut : âme en peine en train de se reconstruire dans les bras d'une incroyable brune.
adm h
MessageSujet: Re: but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia)   but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia) EmptyMar 28 Avr 2020 - 23:15

Il est vrai que Tahlia fait partie des personnes qui te connaissent le mieux. Si ce n’est la personne qui te connaît le mieux. Il y a Pippa également mais avec Tahlia, c’est une vraie amitié fraternelle, sincère et pure. C’est pour cette raison que tu t’en veux autant d’avoir tout gâché avec de la drogue. Comme si cette merde n’avait pas détruit assez de choses dans ta vie. « T’as raison… Tu me connais plutôt bien depuis toutes ces années. » Dis-tu en souriant faiblement, relevant tes yeux verts vers ceux de ta meilleure amie. Tout doucement, vous parvenez à vous défaire du passé et plus précisément de cette soirée qui a tout fait basculer. Tout doucement, tu apprends à rattraper le temps perdu, sans pouvoir te défaire pour autant de cette culpabilité qui continue de te ronger. Il faudra du temps mais tu es prêt à être patient si c’est ce qu’il faut faire pour retrouver cette complicité si importante à tes yeux. En essayant de rattraper le temps perdu, tu ne peux pas faire autrement que de parler de Thaïs, évidemment. C’est un vrai bouleversement dans la vie de Tahlia et tu peux voir sans difficultés qu’elle rayonne depuis qu’elle est maman. Pourtant, elle est passée par des moments vraiment difficiles à cause de la prématurité de sa fille mais elle est forte, l’Australienne, elle peut tout affronter. Même après toutes ces années, tu continues de t’émerveiller devant la force de caractère de Tahlia. « Je suis presque jaloux… J’dis presque parce que je n’envie pas du tout l’accouchement. » Réponds-tu en riant, te sentant déjà un peu plus léger, au fil de la conversation. Et enfin, tout ce poids sur tes épaules s’évapore au moment où tu serres la brune dans tes bras et que vous décidez de tirer un trait sur le passé. « Promis. » Dis-tu comme si vous scelliez un pacte tous les deux. « Ce sont des larmes de joie, j’espère. » Ajoutes-tu quand elle te félicite de la faire pleurer. L’émotion doit également se lire dans ton regard, mais comme pour Tahlia, il s’agit d’une émotion positive. Et puisque vous êtes sur une bonne lancée, tu te lances en demandant à la brune s’il est possible que tu rencontres enfin Thaïs. Voir quelques photos sur les réseaux sociaux sans pouvoir la découvrir en vrai a été plutôt compliqué pour toi. Tu t’en es voulu, pas à Tahlia, bien sûr. Parce que si vous étiez dans cette position, c’était complètement ta faute. Par chance, aujourd’hui, les choses s’arrangent et tu espères que la jeune femme te laissera une chance de gâter sa fille et de lui donner une tonne d’amour. « Carrément… C’est possible ? J’veux dire… les médecins seraient d’accord ? » Demandes-tu en contenant difficilement ton impatience. « Si tu es d’accord, on se retrouve à la cafétéria d’ici… vingt minutes ? Cela ne devrait pas être très long. » Ce n’est rien qu’une visite de routine après tout. Et maintenant que tu es tombé sur Tahlia, tes craintes en rapport avec ta prise de sang sont bien loin.

__________________________

proper dosehighs and lows
are how I flow

Revenir en haut Aller en bas
Tahlia Wates
Tahlia Wates
messages : 16204
points : 177
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Emy/Whovian ♥ (avatars) / Vanka (sign) / Renegade (icons)
comptes : Le bel italien, Livio.
statut : Jeune maman célibataire, mais il y en a bien un qui lui fait perdre la tête.
grand kangou
MessageSujet: Re: but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia)   but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia) EmptySam 2 Mai 2020 - 22:49

Dans toutes les amitiés, il y avait des hauts et des bas. Dans le cas de Juliann et Tahlia, ce bas était atypique et aurait pu détruire l'amitié qu'il y avait entre eux. Mais la brune connaissait son ami, elle savait l'homme qu'il était réellement et elle l'aimait tellement qu'elle ne pouvait tirer un trait sur lui. Encore moins pour une histoire où elle était tout aussi fautive. Alors, elle hocha la tête, sourire aux lèvres, quand il avoua qu'elle le connaissait plutôt bien. Elle le connaissait même très bien. Maintenant qu'ils avaient mis les mots sur ce qui pesait sur leurs cœurs, et même s'il y avait encore un peu de retenue entre eux, Tahlia sentait que la sérénité revenait peu à peu. Elle se sentait plus légère à l'idée d'avoir avoué qu'elle avait, elle aussi, ses parts obscures. Et elle retrouvait une certaine force qui s'était quelque peu éteinte, dernièrement, maintenant qu'elle avait Juliann à ses côtés. Alors qu'ils parlèrent de Thaïs, de ce lien mère/fille qui pouvait surmonter tous les obstacles, la jeune femme lâcha un léger rire quand il parla de l'accouchement. « Comment ça, tu n'envies pas l'accouchement ?! La joie de la péridurale et du bébé qui arrache tout au passage... voyons, je ne vois pas ce qu'il y a de si terrible dans tout ça ! » dit-elle, encore en riant. Oui, Tahlia était plutôt du genre à parler de boucherie quand elle parlait accouchement. Elle n'allait pas mentir et clamer sur tous les toits que c'était une partie de plaisir. C'était éreintant, stressant, douloureux, malgré tout. Et il n'y avait pas que la mère qui en pâtissait. Le père, aussi, avait le droit aux remarques de celle qui portait son enfant, à des doigts broyés. Carter avait eu son lot, lui aussi. Avec le recul, Tahlia en riait aujourd'hui, même si, sur l'instant T, elle avait détesté son ex, sans aucune raison valable. Les hormones en feu, sûrement. Mais l'ex-policière n'eut pas le temps de s'attarder davantage sur ces pensées-là  puisque, portée par la légèreté de la conversation, elle brisa la dernière barrière qui subsistait entre Juliann et elle. Elle finit par se blottir dans ses bras, avec une telle joie que les larmes lui montèrent aux yeux. Face aux paroles du jeune homme, elle rit : « Evidemment que ce sont des larmes de joie ! » Et cela faisait du bien de pleurer pour quelque chose de positif et non par peur, fatigue et angoisse, à l'instar de ce qu'elle avait vécu, ces dernières semaines. L'émotion de Tahlia se retrouvait dans le regard de Juliann et c'était une belle bouffée d'air frais. Décidant alors de faire l'impasse sur ces dernières semaines – qu'ils devaient jeter aux oubliettes – et face à la demande Juliann, la brune lui proposa s'il voulait voir sa fille. Cela avait été difficile pour Tahlia de ne pas avoir son ami à ses côtés. Elle hocha doucement la tête face aux questions de Juliann. « Bien sûr que c'est possible. Elle a le droit d'avoir des visites. » Limitées, certes, mais l'équipe médicale insistait sur la création d'un environnement familial solide. Et Juliann, c'était comme un membre de sa famille. « Mais ok, on se retrouve dans vingt minutes. Comme ça, ça me laisse le temps de manger un bout. » Et de se remettre de toute cette émotion. « A tout à l'heure, alors. » dit-elle en se relevant, en profitant pour déposer un baiser sur sa joue, avant de prendre la direction de la cafétéria.
Quand une trentaine de minutes plus tard, Juliann apparut dans la cafétéria, Tahlia terminait son déjeuner et débarrassait son plateau. Elle intercepta son ami, alors qu'elle s'apprêtait à aller en caisse. « Je m'apprêtais à prendre un café. Tu veux boire quelque chose ? » demanda-t-elle, d'abord, se plaçant dans la file d'attente. « Comment s'est passée la visite médicale ? »

__________________________

I know
these scars will bleed

So open your eyes and see, the way our horizons meet. And all of the lights will lead into the night with me.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18030-tahlia_wts-instagram
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia)   but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
but if you close your eyes, does it almost feel like nothing changed at all ? (tahlia)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers: