AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -23%
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 ...
Voir le deal
499.99 €

Partagez
 

 there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jackson Lewis-Reyes
Jackson Lewis-Reyes

Feuille de personnage
» anecdotes: c'est un piètre conducteur, il a été recalé quatre fois lors de ses examens de conduite mais à la cinquième tentative, grâce à des circonstances miraculeuses, il a enfin réussi à obtenir son permis ; il n'en demeure pas moins qu'il est un danger sur la route ‹ il n'a pas bu d'alcool depuis des années, sa forme physique étant centrale pour sa carrière d'acrobate ‹ c'est un véritable cat lover, il n'en a actuellement que deux, Pebble et Apricat, mais il en accueillerait bien plus s'il le pouvait, malheureusement la vie sur la route ne lui permettait jusqu'alors pas d'avoir plus que ces deux compagnons ‹ s'il est un acrobate hors-pair, certaines autres disciplines du cirque lui échappent totalement ; par exemple, il est tout simplement incapable de jongler ‹ il adore jouer aux mannequins et si vous avez le malheur de vous trouver avec lui dans un bel endroit, il vous demandera certainement de prendre des photos de lui - et il ne sera satisfait qu'au bout d'une vingtaine de minutes et d'une centaine de clichés ‹ ayant rejoint le monde du cirque à ses quinze ans, il n'a pas le souvenir de quoi que ce soit d'autre que la vie sur la route, ce qui occasionne chez lui quelques difficultés d'attachement ‹ il a beaucoup de mal à gérer son budget, il dépense beaucoup trop et mène un mode de vie au-dessus de ses moyens ‹ il déteste lire, sauf pour ce qui est des bandes-dessinées ; il en avait d'ailleurs une collection lorsqu'il était jeune, mais il l'a laissée chez ses parents ‹ il est arrivé à Bowen avec ses chats et une seule boîte contenant sa vie, soit quelques souvenirs sentimentaux ‹ il a des accès de colère, il a du mal à gérer cette violence qui se crée parfois en lui et qu'il extériorise avec brutalité par moments, même contre ceux qu'il aime ‹ il est obsessif-compulsif dès qu'il est question de propreté, si quelque chose traîne il le ramassera même si ce n'est pas à lui ‹ il rêve secrètement de fonder son propre cirque mais il sait que c'est de la folie relevant de l'impossible
messages : 2481
points : 191
ici depuis : 15/03/2015
crédits : hedgekey (a) & signature par bat'phanie
comptes : woody & isaiah & concho & elmo
statut : who's gonna save me tonight ?
adm h
MessageSujet: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) EmptyDim 1 Mar 2020 - 1:34

Depuis que tu avais quitté le cirque, que tu t’étais installé à Bowen et que tu avais commencé à bosser aux Jardins de Circé, endroit très sympa mais qui ne te passionnait certainement pas, tu cherchais par tous les moyens à retrouver une certaine flamme de vivre. Les acrobaties, ça avait toujours été ta seule raison d’exister. Virevolter dans les airs, danser avec la mort à tous les soirs, ce sentiment d’adrénaline ne pouvait être retrouvé nulle part ailleurs. T’avais cependant découvert que tu avais un intérêt très marqué pour le mannequinat. Si tu avais toujours aimé prendre des photographies, jouer aux modèles pour Instagram, t’avais jamais pensé t’embarquer dans de véritables contrats. Pourtant, maintenant que t’étais à Bowen, voilà que tu en enchaînais quelques-uns, de plus en plus importants. La semaine dernière, t’avais accepté de faire un photoshoot pour une entreprise de vêtements et de produits de beauté naturels, véganes. Tout ce que cette petite compagnie produisait était « vert ». Ça te rejoignait, quand même, comme valeurs. T’avais donc accepté. On t’indiqua le lieu de la séance de photographies le jour même. Tu devais te rendre dans la forêt qui longeait la ville. D’accord. La nature. Ça avait du sens. Tu te rendis au point de rencontre et ton contact te présenta au photographe, ainsi qu’à la jeune femme avec qui tu poserais. Victoria, qu’elle s’appelait. Elle était magnifique. Tu souris en lui tendant la main. « Salut, Victoria. » Inutile de dire ton nom, le responsable du photoshoot l’avait fait à ta place quelques secondes plus tôt. Pendant que les gens autour de vous s’affairaient à finaliser le set, tu te tournas vers Victoria. « T’as l’air d’être plutôt habituée à ce job. Si t’as des trucs, des conseils, pendant le shoot, hésite pas à me le dire. Disons que je suis encore un newbie dans le monde du mannequinat et que j’fais un peu ça par hasard, si on veut. » Tu lui souris. « Et toi, ça fait longtemps ? » Demandas-tu pour en apprendre un peu plus sur ta partenaire de photoshoot. T’avais encore aucune idée de comment allait se dérouler la séance mais aussi bien vous mettre à l’aise tous les deux, peu importe ce qu’on vous demanderait par la suite.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Victoria J. Montgomery
Victoria J. Montgomery
messages : 1121
points : 25
ici depuis : 28/09/2016
crédits : Eilyam (av) | anaëlle (sign)
comptes : Olivia G. Walker
statut : Célibataire. Et toujours vierge. C'est rien, mais ça l'angoisse.
grand kangou
MessageSujet: Re: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) EmptyLun 16 Mar 2020 - 16:43

there's no hide and seek, i see you you see me
jackson & vicky
J'ai pris l'habitude de faire des allers-retours entre Bowen et plusieurs villes de la côte est pour le boulot, mais heureusement il m'arrive encore d'avoir des contrats sur place. A chaque fois que je prends l'avion, j'ai un peu peur de ne pas arriver vivante... C'était plus facile à l'époque où j'étais à New York, parce que toutes mes relations avaient de quoi me fournir en calmants. Ici, ce n'est pas la même ambiance... Bien au contraire. Parfois, ça me manque tout de même, le monde barré du mannequinat. J'étais relativement sage, même s'il m'est arrivé souvent de déraper, mais je donnerais parfois beaucoup pour y revenir et retrouver la personnalité que j'avais là-bas. Malgré les voyages fréquents en avion.

Aujourd'hui, pas la peine de m'en faire, puisque j'ai rendez-vous pour un photoshoot dans la forêt, pour une marque de produits vegans, à ce que m'a dit mon agent. Je ne suis pas à fond là-dedans, mais ça reste du boulot, et j'encourage tout ce qui peut nous aider à nous préserver. Je connais bien le photographe, aussi m'a-t-il proposé de passer me prendre pour m'emmener sur place. Quand on démarre, il me rencarde quelque peu sur le mannequin avec qui je vais apparemment partager l'affiche, et je le cherche directement sur Instagram pour me rendre compte. Je ne peux m'empêcher de lâcher un soupir de soulagement, parce qu'il ressemble pas mal à ce que j'avais l'habitude de côtoyer à New York. Ça va être facile, donc... Même si on ne se connaît pas. Max, le photographe, m'explique pendant le trajet ce qu'il a imaginé en fonction du projet de la marque, et je ne peux qu'acquiescer. Jusqu'à ce qu'il me parle de nus. Pour les produits de beauté, à ce qu'il me dit. Je hausse un sourcil. Il sait très bien que je ne donne pas là-dedans mais me rassure instantanément, on ne verra rien, et tout sera très doux. Je fais un peu la moue, mais soit. Après tout, j'ai déjà bossé dans ces conditions par le passé...

Une fois sur place, je suis mise un peu à l'écart le temps que les assistants finissent d'installer le coin maquillage et stylisme, ainsi que les lieux de pose. Les responsables de la marque ne sont pas encore arrivés, ni l'autre mannequin. Je pianote donc sur mon téléphone en faisant la conversation à Max en pointillés, parce qu'il est relativement occupé à exposer ses idées. Le dénommé Jackson finit par arriver, et on me le présente avant de le laisser à mes côtés. "Salut Jackson," je réponds sur le même ton dans un grand sourire. Il est encore plus beau en vrai. Et grand, avec ça. Je le lorgne, du coin de l'oeil pendant qu'il me déclare n'être pas vraiment expérimenté. "Sur Instagram, t'avais l'air de savoir y faire..." je le taquine en souriant. "Mais t'inquiète pas, ça va aller. Au pire, si as besoin, je suis effectivement là !" Je n'ai pas le temps de lui répondre parce que l'une des maquilleuses nous appelle, pour nous faire asseoir sur deux chaises hautes, à côté des tables qui ont été installées pour faire office de coiffeuses. Tout leur matériel est disposé dessus, ainsi que celui des deux coiffeurs. Pendant qu'on s'installe, je finis par répondre : "Oh là... Ça fait quelque chose comme 8 ans. Au bas mot !" De le dire, ça fait vraiment mal. Je vais sur mes 26 ans, et j'ai du mal à m'en rendre compte... "Et toi, alors, comment t'en es venu au mannequinat ?" je demande en retour alors que ma maquilleuse commence à m'enduire le visage de divers produits hydratants et couvrants.
code by exordium.



__________________________

proud to stand and fight
we all have days when we're empty, we all have days when we cry and look across the water for miracles. but thing only change if we try, even the days can be dark if you stray too far from what feels right. nothing comfort comes to some who's too proud to stand and fight.
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Lewis-Reyes
Jackson Lewis-Reyes

Feuille de personnage
» anecdotes: c'est un piètre conducteur, il a été recalé quatre fois lors de ses examens de conduite mais à la cinquième tentative, grâce à des circonstances miraculeuses, il a enfin réussi à obtenir son permis ; il n'en demeure pas moins qu'il est un danger sur la route ‹ il n'a pas bu d'alcool depuis des années, sa forme physique étant centrale pour sa carrière d'acrobate ‹ c'est un véritable cat lover, il n'en a actuellement que deux, Pebble et Apricat, mais il en accueillerait bien plus s'il le pouvait, malheureusement la vie sur la route ne lui permettait jusqu'alors pas d'avoir plus que ces deux compagnons ‹ s'il est un acrobate hors-pair, certaines autres disciplines du cirque lui échappent totalement ; par exemple, il est tout simplement incapable de jongler ‹ il adore jouer aux mannequins et si vous avez le malheur de vous trouver avec lui dans un bel endroit, il vous demandera certainement de prendre des photos de lui - et il ne sera satisfait qu'au bout d'une vingtaine de minutes et d'une centaine de clichés ‹ ayant rejoint le monde du cirque à ses quinze ans, il n'a pas le souvenir de quoi que ce soit d'autre que la vie sur la route, ce qui occasionne chez lui quelques difficultés d'attachement ‹ il a beaucoup de mal à gérer son budget, il dépense beaucoup trop et mène un mode de vie au-dessus de ses moyens ‹ il déteste lire, sauf pour ce qui est des bandes-dessinées ; il en avait d'ailleurs une collection lorsqu'il était jeune, mais il l'a laissée chez ses parents ‹ il est arrivé à Bowen avec ses chats et une seule boîte contenant sa vie, soit quelques souvenirs sentimentaux ‹ il a des accès de colère, il a du mal à gérer cette violence qui se crée parfois en lui et qu'il extériorise avec brutalité par moments, même contre ceux qu'il aime ‹ il est obsessif-compulsif dès qu'il est question de propreté, si quelque chose traîne il le ramassera même si ce n'est pas à lui ‹ il rêve secrètement de fonder son propre cirque mais il sait que c'est de la folie relevant de l'impossible
messages : 2481
points : 191
ici depuis : 15/03/2015
crédits : hedgekey (a) & signature par bat'phanie
comptes : woody & isaiah & concho & elmo
statut : who's gonna save me tonight ?
adm h
MessageSujet: Re: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) EmptyMar 17 Mar 2020 - 21:52

À ta plus grande surprise, la mannequin n’hésite pas à t’apprendre qu’elle t’avait stalké sur Instagram. Généralement, les gens tentent de garder ce petit côté voyeur d’eux caché. Cette franchise totale a cependant pour effet de te faire apprécier encore plus la jeune femme avec qui tu poseras. Ça te fit même sourire jusqu’aux oreilles, tes fossettes se dessinant alors sur tes joues. Elle te plaisait bien, Victoria, ouais. Si au départ ce n’était que parce qu’elle était très belle, maintenant c’était aussi parce qu’elle semblait pleine d’assurance. « C’est pas juste, tu pars avec une longueur d’avance. Pourquoi moi je n’apprends ton nom que maintenant ? » Tu souris. Effectivement, toi aussi tu n’aurais pas hésité à aller consulter les réseaux sociaux de Victoria si tu avais reçu son identité avant d’arriver sur place. Il n’y avait pas de mal à ça. Après tout, si vous publiez des photos de vous au grand public, ce n’était certainement pas parce que vous vouliez vous cacher. Elles étaient là pour être vues et aimées, ces photos. Mannequin et pudeur ne riment pas, même si tu savais fort bien que pour certains les limites étaient plus proches que d’autres. En ce qui vous concernait, Victoria et toi, vous n’auriez pas trop le choix aujourd’hui de ne pas en avoir du tout, de pudeur. Mais ça, tu ne le savais pas encore. Il n’y avait que Victoria qui avait eu tous les détails du shooting avant d’arriver. « J’me fais pas trop de soucis non plus mais on sait jamais, peut-être que t’auras des critiques constructives à me donner. Si c’est le cas, j’suis pas du genre à m’vexer alors vas-y. » Tu souris. Tu préférais largement qu’on te fasse remarquer ce que tu ne faisais pas bien. C’était le seul moyen de t’améliorer. Forcément, en grandissant dans le monde du cirque, tu avais été amené à te faire critiquer à maintes reprises, jour après jour. Ça avait forgé ton caractère mais aussi ton ouverture aux commentaires. Aujourd’hui, tu savais que c’était du tough love qui avait fait de toi l’artiste aérien que tu étais maintenant. Tu espérais que ce serait à peu près pareil pour le mannequinat. En tout cas, tu étais plus que prêt à apprendre. En plus, la jeune femme semblait avoir de l’expérience pour t’aider. Tu lui demandas alors depuis combien de temps elle faisait ça. Victoria n’eut pas le temps d’en dire davantage parce que la maquilleuse vous somma aux chaises hautes. Tu t’assis à côté de ta collègue de la journée, la laissant finalement répondre à ta question d’un peu plus tôt. Tu sifflas. « Huit ans ? Mais t’en as quoi, là, vingt-trois vingt-quatre, max ? » En même temps, tu n’étais pas dupe, tu savais que dans la société actuelle, c’était la jeunesse qui était prisée. Pas étonnant de commencer aussi jeune. Entre deux coups de pinceau, tu répondis à sa question : « Apparemment, ce compte Instagram que t’as stalké, il a effectivement fait ses preuves auprès de certains photographes ou agents. » Tu souris. « Mais j’viens aussi du domaine des arts et de la scène, alors j’avais quelques contacts. » Tu fermes les yeux machinalement quand on te spray un produit dans les cheveux. Ce n’était pas ton premier rodéo. D’habitude toutefois, tes maquillages étaient pas mal plus extravagants que ce qu’on était en train de te faire.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Victoria J. Montgomery
Victoria J. Montgomery
messages : 1121
points : 25
ici depuis : 28/09/2016
crédits : Eilyam (av) | anaëlle (sign)
comptes : Olivia G. Walker
statut : Célibataire. Et toujours vierge. C'est rien, mais ça l'angoisse.
grand kangou
MessageSujet: Re: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) EmptySam 28 Mar 2020 - 0:22

there's no hide and seek, i see you you see me
jackson & vicky
Je ne peux m'empêcher de sourire quand Jackson se demande pourquoi il n'apprend mon nom que maintenant. Je prends un air faussement supérieur et réponds : "On a la classe ou on ne l'a pas..." avant d'éclater d'un rire franc. "Je déconne, c'est juste Max qui m'a tout cafté dans la voiture, et j'ai pas pu m'empêcher d'aller voir à quoi tu ressemblais !" j'ajoute toutefois, avant de souligner : "Max, c'est le photographe," d'un air amusé. Le dénommé Jackson me précise que je pourrai lui faire toutes les critiques qui me viendront lors du shooting, ce à quoi je hoche la tête. "Ouais, pas de soucis ! J'ai toujours mon fouet dans ma poche, de toute façon..." Je souris une nouvelle fois.

Nous sommes emmenés dans l'instant vers l'espace maquillage et coiffure. Que Jackson me donne à peine vingt-trois à vingt-quatre ans me touche particulièrement, mais en bonne comédienne je me retiens de rougir. "Je vais sur mes vingt-six, pourtant," je réponds, non sans une pointe de fierté. "Mais je le prends bien, merci !" J'ai encore un peu de marge, avant qu'on m'accuse d'avoir dépassé les trente ans... C'est plutôt positif. "Du domaine des arts et de la scène ? C'est vague, je trouve... Dis-m'en plus !"

Il faut bien qu'on fasse la conversation pendant qu'on s'occupe de nous, parce qu'on risque d'y passer au moins une demi-heure, au bas mot. Et plus on fera connaissance, plus on sera à l'aise pour la suite. Je me demande d'ailleurs si on a informé Jackson de la nature de quelques clichés que Max compte mettre en scène...
code by exordium.



__________________________

proud to stand and fight
we all have days when we're empty, we all have days when we cry and look across the water for miracles. but thing only change if we try, even the days can be dark if you stray too far from what feels right. nothing comfort comes to some who's too proud to stand and fight.
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Lewis-Reyes
Jackson Lewis-Reyes

Feuille de personnage
» anecdotes: c'est un piètre conducteur, il a été recalé quatre fois lors de ses examens de conduite mais à la cinquième tentative, grâce à des circonstances miraculeuses, il a enfin réussi à obtenir son permis ; il n'en demeure pas moins qu'il est un danger sur la route ‹ il n'a pas bu d'alcool depuis des années, sa forme physique étant centrale pour sa carrière d'acrobate ‹ c'est un véritable cat lover, il n'en a actuellement que deux, Pebble et Apricat, mais il en accueillerait bien plus s'il le pouvait, malheureusement la vie sur la route ne lui permettait jusqu'alors pas d'avoir plus que ces deux compagnons ‹ s'il est un acrobate hors-pair, certaines autres disciplines du cirque lui échappent totalement ; par exemple, il est tout simplement incapable de jongler ‹ il adore jouer aux mannequins et si vous avez le malheur de vous trouver avec lui dans un bel endroit, il vous demandera certainement de prendre des photos de lui - et il ne sera satisfait qu'au bout d'une vingtaine de minutes et d'une centaine de clichés ‹ ayant rejoint le monde du cirque à ses quinze ans, il n'a pas le souvenir de quoi que ce soit d'autre que la vie sur la route, ce qui occasionne chez lui quelques difficultés d'attachement ‹ il a beaucoup de mal à gérer son budget, il dépense beaucoup trop et mène un mode de vie au-dessus de ses moyens ‹ il déteste lire, sauf pour ce qui est des bandes-dessinées ; il en avait d'ailleurs une collection lorsqu'il était jeune, mais il l'a laissée chez ses parents ‹ il est arrivé à Bowen avec ses chats et une seule boîte contenant sa vie, soit quelques souvenirs sentimentaux ‹ il a des accès de colère, il a du mal à gérer cette violence qui se crée parfois en lui et qu'il extériorise avec brutalité par moments, même contre ceux qu'il aime ‹ il est obsessif-compulsif dès qu'il est question de propreté, si quelque chose traîne il le ramassera même si ce n'est pas à lui ‹ il rêve secrètement de fonder son propre cirque mais il sait que c'est de la folie relevant de l'impossible
messages : 2481
points : 191
ici depuis : 15/03/2015
crédits : hedgekey (a) & signature par bat'phanie
comptes : woody & isaiah & concho & elmo
statut : who's gonna save me tonight ?
adm h
MessageSujet: Re: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) EmptyMar 31 Mar 2020 - 2:27

Tu éclatas à ton tour d’un rire sincère et amusé. Elle plaisantait peut-être, mais tu te devais de reconnaître qu’elle avait effectivement beaucoup de classe. Tu étais rarement intimidé, toi qui avais l’habitude du spotlight et de l’attention en général, mais tu devais avouer qu’à côté d’elle, tu te sentais un peu plus petit dans tes shorts. « Max ? » Demandas-tu, parce que le nom ne te disait rien et que Victoria en parlait comme si t’aurais dû le connaître. Elle te précisa qu’il était le photographe. « Oh ! » Tu hochas la tête. « C’est un ami à toi donc ? » Parce que si en plus elle avait eu le droit d’avoir un transport de la part du photographe pour aucune raison, et que toi non, alors t’allais vraiment devoir être jaloux ! Mais tu te doutais fort bien qu’ils étaient des amis, des amants, un couple, peu importe au fond. Quand Victoria te parla de son fouet, tu ris encore une fois, avant d’arquer un sourcil, presque sensuellement. « Ouh, sauvage en plus. J’aime. » Tu te dirigeas avec la mannequin sur les chaises hautes, pour la séance coiffure et maquillage. En pleine nature, ça ne pouvait que te plaire. C’était féérique, comme moment. La verdure tout autour, le chant des oiseaux, le bruissement des feuilles dans le vent. Et la belle Victoria à tes côtés. Ouais, le métier de mannequin, tu pourrais aisément t’y faire. « Ah bah, une autre 1994 ! Moi aussi. 15 mars ’94. » Lui dis-tu avec un sourire. Puis, ce fut au tour de Victoria de se montrer curieuse à propos de tes propres expériences. Tu restais vague au départ, c’est vrai, mais elle s’y intéressa davantage. « J’étais acrobate aérien, pour un cirque. J’ai fait un peu de trapèze mais c’est surtout le tissu que je faisais comme numéros. » Lui appris-tu, avant d’hausser les épaules. « Puis le cirque a fermé l’année dernière et j’ai un peu tout perdu du même coup … Ça se retrouve pas en un claquement de doigts, un job du genre. »

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Victoria J. Montgomery
Victoria J. Montgomery
messages : 1121
points : 25
ici depuis : 28/09/2016
crédits : Eilyam (av) | anaëlle (sign)
comptes : Olivia G. Walker
statut : Célibataire. Et toujours vierge. C'est rien, mais ça l'angoisse.
grand kangou
MessageSujet: Re: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) EmptyDim 5 Avr 2020 - 23:59

there's no hide and seek, i see you you see me
jackson & vicky
"Oui, j'ai eu l'occasion de bosser plusieurs fois avec lui déjà depuis que j'ai repris ici !" je raconte sans trop en faire. Max a été l'un des premiers avec lesquels j'ai travaillé, quand j'ai souhaité reprendre mon travail en me relocalisant à Bowen plutôt qu'à New York. Et de fil en aiguille, on a fini par garder un très bon contact lui et moi. Ce n'est pas très grand ici, aussi quand on trouve quelqu'un avec qui le courant passe bien dans ce milieu, on tente de graviter autour de lui au maximum... Quand je parle d'un hypothétique fouet pour corriger les erreurs de Jackson au niveau des poses, je sens qu'il prend ça pour de la provocation pure et dure. Ce n'était pas le but premier, mais ça ne me gêne pas plus que cela, au contraire. Je réponds sans peine à son sourire, d'une façon encore plus sensuelle, juste avant qu'on se fasse interrompre par les maquilleuses.

Je suis surprise d'apprendre que Jackson et moi avons le même âge. Je lui aurais peut-être donné quelques années de moins. "Acrobate aérien ?!" je répète, surprise. Ce n'est pas commun, comme profession ! Déjà comme passion ça doit être très peu répandu, alors en vivre en pratiquant cela comme un métier ? J'admire un peu plus Jackson, sur le coup. Il me confirme que ce n'est pas un travail qu'on trouve en claquant des doigts, et je hoche la tête d'un air entendu. "Oui, c'est sûr... Mais ça a l'air vraiment impressionnant ! Tu t'entraînes encore, malgré tout ça ?" Je suis carrément curieuse mais je ne m'en cache pas. C'est si rare de rencontrer quelqu'un avec un métier aussi décalé ! Ce n'est pas comme d'être secrétaire ou même mannequin...

D'une discussion à une autre, nous finissons par ne plus voir le temps passer, jusqu'à ce que les maquilleuses nous libèrent après nous avoir montré nos apparences dans des miroirs. Je valide sans peine aucune, de toute façon j'ai déjà eu bien pire sur le visage... Là, c'est très naturel, et élégant. On est appelé par les stylistes qui sont accompagnés des responsables de la marque, et on nous expose encore une fois le thème du shooting et ce qu'on attend de nous. A force, je ne prends même plus la peine de hocher la tête pour signifier que j'écoute, tant pis si je passe pour une prétentieuse. Mais au bout de la troisième fois, c'est bon... "...Puis on passera aux prises de vue au naturel. Vous êtes ok avec ça, j'espère ?" termine l'un des responsables de la marque, qui a été rejoint par Max entre temps. Je hoche la tête pour acquiescer, en jetant un regard à Jackson.
code by exordium.



__________________________

proud to stand and fight
we all have days when we're empty, we all have days when we cry and look across the water for miracles. but thing only change if we try, even the days can be dark if you stray too far from what feels right. nothing comfort comes to some who's too proud to stand and fight.
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Lewis-Reyes
Jackson Lewis-Reyes

Feuille de personnage
» anecdotes: c'est un piètre conducteur, il a été recalé quatre fois lors de ses examens de conduite mais à la cinquième tentative, grâce à des circonstances miraculeuses, il a enfin réussi à obtenir son permis ; il n'en demeure pas moins qu'il est un danger sur la route ‹ il n'a pas bu d'alcool depuis des années, sa forme physique étant centrale pour sa carrière d'acrobate ‹ c'est un véritable cat lover, il n'en a actuellement que deux, Pebble et Apricat, mais il en accueillerait bien plus s'il le pouvait, malheureusement la vie sur la route ne lui permettait jusqu'alors pas d'avoir plus que ces deux compagnons ‹ s'il est un acrobate hors-pair, certaines autres disciplines du cirque lui échappent totalement ; par exemple, il est tout simplement incapable de jongler ‹ il adore jouer aux mannequins et si vous avez le malheur de vous trouver avec lui dans un bel endroit, il vous demandera certainement de prendre des photos de lui - et il ne sera satisfait qu'au bout d'une vingtaine de minutes et d'une centaine de clichés ‹ ayant rejoint le monde du cirque à ses quinze ans, il n'a pas le souvenir de quoi que ce soit d'autre que la vie sur la route, ce qui occasionne chez lui quelques difficultés d'attachement ‹ il a beaucoup de mal à gérer son budget, il dépense beaucoup trop et mène un mode de vie au-dessus de ses moyens ‹ il déteste lire, sauf pour ce qui est des bandes-dessinées ; il en avait d'ailleurs une collection lorsqu'il était jeune, mais il l'a laissée chez ses parents ‹ il est arrivé à Bowen avec ses chats et une seule boîte contenant sa vie, soit quelques souvenirs sentimentaux ‹ il a des accès de colère, il a du mal à gérer cette violence qui se crée parfois en lui et qu'il extériorise avec brutalité par moments, même contre ceux qu'il aime ‹ il est obsessif-compulsif dès qu'il est question de propreté, si quelque chose traîne il le ramassera même si ce n'est pas à lui ‹ il rêve secrètement de fonder son propre cirque mais il sait que c'est de la folie relevant de l'impossible
messages : 2481
points : 191
ici depuis : 15/03/2015
crédits : hedgekey (a) & signature par bat'phanie
comptes : woody & isaiah & concho & elmo
statut : who's gonna save me tonight ?
adm h
MessageSujet: Re: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) EmptyLun 6 Avr 2020 - 2:38

Tu inclinas légèrement la tête sur le côté, intrigué et intéressé. « Depuis que tu as repris ici ? Tu étais où avant ça ? » Demandas-tu, aussi très curieux soyons honnête. En même temps, tu t’apprêtais à poser pendant des heures, peut-être, auprès de Victoria. T’avais bien envie d’en savoir un peu plus sur elle avant de te lancer là-dedans. Et encore, tu ne savais pas que vous alliez devoir poser nus … Tu regretterais encore moins d’avoir appris à la connaître un peu, avant ça. Tu n’étais pas du tout prude, mais t’aurais peut-être une certaine gêne à être dans ton plus simple appareil auprès d’une inconnue … de plusieurs inconnus même, avec un objectif rivé sur toi. Victoria avait peut-être l’expérience dans ce genre de shooting mais pour toi, ce serait une première. En attendant, t’étais encore dans la douce innocence tout en répondant aux questions de ta collègue du jour. « Ouais, bien moins qu’avant c’est sûr, mais j’essaie de garder la forme parce que j’m’accroche encore à l’idée de reprendre un jour, bientôt j’espère. Dans mes plans de vie, disons que je ne m’attendais pas à dire au revoir au métier de mes rêves à vingt-six ans, vois-tu. » Tu souris. Et même si pour le moment tu aimais pas mal le mannequinat, entre autres choses, tu savais fort bien que ça ne remplacerait jamais le cirque, et les acrobaties aériennes. Il y avait quelque chose de grisant à te trouver haut dans les airs, accroché à un simple tissu qui te permettait de voler. Tu ne retrouverais jamais sans dans un métier qui t’obligeait à avoir les deux pieds sur terre. Tu tournas finalement la tête, ne pouvant plus voir Victoria, lorsque la maquilleuse apporta les touches finales à ton visage. La coiffeuse termina également tes cheveux après quelques détails à rectifier, et une fois votre look montré et approuvé dans la glace, on vous conduisit aux stylistes où on vous montra les habits des premiers thèmes … pour ensuite vous parler des prises de vue au naturel, qu’on gardait pour la fin. Tu haussas les sourcils. « Au naturel, vous voulez dire … des clichés nus ? » Tu vis Victoria acquiescer du coin de l’œil, comme si c’était une nouvelle comme une autre. Tu croisas son regard. « J’ai l’impression que c’est un autre truc qu’on t’a dit à toi mais pas à moi … » Relevas-tu avec une attitude un peu plus gênée, cette fois. C’était surtout la surprise. « Mais euh, ouais, ok, c’est ok … » Dis-tu, parce que t’allais quand même pas te défiler maintenant. Qui verrait toutes ces photos, en fait ? Bordel.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Victoria J. Montgomery
Victoria J. Montgomery
messages : 1121
points : 25
ici depuis : 28/09/2016
crédits : Eilyam (av) | anaëlle (sign)
comptes : Olivia G. Walker
statut : Célibataire. Et toujours vierge. C'est rien, mais ça l'angoisse.
grand kangou
MessageSujet: Re: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) EmptySam 11 Avr 2020 - 2:41

there's no hide and seek, i see you you see me
jackson & vicky
Je m'attendais pas vraiment à ce que Jackson relève le fait que j'annonce avoir "repris" le mannequinat. C'est monnaie courante dans le milieu de voir des modèles faire des allers et retours entre la vie active et une vie plus discrète, loin des photos et des défilés. Pour mille et une raisons, plus ou moins privées... "J'étais à New York," je réponds sans une once de modestie avant de rire. "Ouais, ça fait pompeux dit comme ça, mais j'ai seulement suivi les pas de ma mère, tu sais !" j'ajoute. Je suis très fière de mon parcours, c'est clair, mais ça ne m'empêche pas de faire la part des choses. Et d'être reconnaissante, surtout. J'ai eu beaucoup de chance, il faut l'avouer. Jackson, lui, a dû abandonner son métier de rêve. J'ai de la peine pour lui. Si on m'avait dit, à vingt ans, que je ne réussirai plus dans le mannequinat pour telle ou telle raison, j'aurais été infiniment triste. J'affiche un sourire compatissant, et hoche la tête. "J'espère que tu pourras reprendre..."

Le maquillage et la coiffure terminés, on nous amène vers les fringues et accessoires que nous allons devoir porter, en nous expliquant encore le principe de la marque qu'on représente aujourd'hui. Et également qu'on va devoir poser nus. Je ne peux m'empêcher de jeter un regard vers Jackson à ce moment-là, qui semble tomber des nues. Un sourire malicieux s'empare de mes lèvres malgré moi quand il me lance qu'il a l'impression qu'on m'a révélé l'essence du shooting avant lui... "Noooon, du tout..." je sifflote en riant. Je vois qu'il a l'air complètement gêné, aussi je reprends mon sérieux et monte un peu ma main pour la faire atterrir sur son épaule. "T'inquiète, on m'a promis qu'on verrait rien. Je fais pas ce genre de photos d'ordinaire, et Max le sait très bien !" je lance. "Bon, c'est parti, première tenue !" je propose ensuite en me tournant vers les stylistes afin qu'on nous habille. On me tend un tas d'affaires très bien pliées en m'indiquant l'un des paravents montés. Derrière ce dernier, je retrouve une chaise ainsi qu'un miroir en pied. Je me déshabille en prenant bien garde trois ou quatre fois que personne ne passe par inadvertance derrière le paravent, puis enfile la tenue qu'on m'a donnée. Je sors enfin prête pour rejoindre Jackson, qui sort également de derrière l'autre paravent. On se sourit, puis il me suit en direction de la première mise en scène, près de laquelle se trouve Max. Alors qu'on se place, je demande à Jackson : "Prêt à m'en mettre plein la vue ?"
code by exordium.



__________________________

proud to stand and fight
we all have days when we're empty, we all have days when we cry and look across the water for miracles. but thing only change if we try, even the days can be dark if you stray too far from what feels right. nothing comfort comes to some who's too proud to stand and fight.
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Lewis-Reyes
Jackson Lewis-Reyes

Feuille de personnage
» anecdotes: c'est un piètre conducteur, il a été recalé quatre fois lors de ses examens de conduite mais à la cinquième tentative, grâce à des circonstances miraculeuses, il a enfin réussi à obtenir son permis ; il n'en demeure pas moins qu'il est un danger sur la route ‹ il n'a pas bu d'alcool depuis des années, sa forme physique étant centrale pour sa carrière d'acrobate ‹ c'est un véritable cat lover, il n'en a actuellement que deux, Pebble et Apricat, mais il en accueillerait bien plus s'il le pouvait, malheureusement la vie sur la route ne lui permettait jusqu'alors pas d'avoir plus que ces deux compagnons ‹ s'il est un acrobate hors-pair, certaines autres disciplines du cirque lui échappent totalement ; par exemple, il est tout simplement incapable de jongler ‹ il adore jouer aux mannequins et si vous avez le malheur de vous trouver avec lui dans un bel endroit, il vous demandera certainement de prendre des photos de lui - et il ne sera satisfait qu'au bout d'une vingtaine de minutes et d'une centaine de clichés ‹ ayant rejoint le monde du cirque à ses quinze ans, il n'a pas le souvenir de quoi que ce soit d'autre que la vie sur la route, ce qui occasionne chez lui quelques difficultés d'attachement ‹ il a beaucoup de mal à gérer son budget, il dépense beaucoup trop et mène un mode de vie au-dessus de ses moyens ‹ il déteste lire, sauf pour ce qui est des bandes-dessinées ; il en avait d'ailleurs une collection lorsqu'il était jeune, mais il l'a laissée chez ses parents ‹ il est arrivé à Bowen avec ses chats et une seule boîte contenant sa vie, soit quelques souvenirs sentimentaux ‹ il a des accès de colère, il a du mal à gérer cette violence qui se crée parfois en lui et qu'il extériorise avec brutalité par moments, même contre ceux qu'il aime ‹ il est obsessif-compulsif dès qu'il est question de propreté, si quelque chose traîne il le ramassera même si ce n'est pas à lui ‹ il rêve secrètement de fonder son propre cirque mais il sait que c'est de la folie relevant de l'impossible
messages : 2481
points : 191
ici depuis : 15/03/2015
crédits : hedgekey (a) & signature par bat'phanie
comptes : woody & isaiah & concho & elmo
statut : who's gonna save me tonight ?
adm h
MessageSujet: Re: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) EmptyDim 12 Avr 2020 - 20:36

Quand elle te mentionna avoir été mannequin à New York, tu haussas les sourcils, encore une fois impressionné. Tu n’avais pas fini de l’être aujourd’hui, d’ailleurs. T’avais peut-être aussi été de passage à la Grosse pomme, toi aussi, avec Cirkaös, mais il y avait une différence entre y faire quelques spectacles de tournée, et avoir réussi à y établir sa carrière de mannequin parmi tous les visages qui essayaient de faire pareil. Face à ma réaction, Victoria ajouta qu’elle avait seulement suivi les traces de sa mère. « Ta mère était mannequin elle aussi ? Wow. » Tu souris. « Alors la pomme n’est pas tombée bien loin de l’arbre. » Soulignas-tu simplement, avant de passer à un autre sujet, soit ta carrière à toi. Victoria espérait que tu puisses reprendre. Tu y jetas un simple coup d’œil accompagné d’un sourire et répondis : « Merci. », avant de laisser la maquilleuse et la coiffeuse terminer leur travail sans bouger davantage. Puis, tu te dirigeas vers les vêtements. T’adorais les vêtements, pour ça t’étais comme une fille, si on réfléchissait à la question d’un point de vue sexiste. Tu adorais aller magasiner de nouvelles fringues et en essayer une cinquantaine de morceaux dans les cabines d’essayage. Alors tu pouvoir toutes les porter, celles devant toi, t’en étais juste heureux. Jusqu’à ce qu’on t’annonce que sur certains clichés, vous n’en porteriez pas, de vêtements … Au naturel. Comme la marque. Victoria, elle, était déjà au courant de toi. Elle tenta de me rassurer en me disant qu’on ne verrait rien. Peut-être pas sur les photos, non, mais l’équipe ici présente pourrait prendre le temps de tout regarder. Bon, ils devaient être professionnels, quand même. Tu souris donc à Victoria quand elle posa sa main sur ton épaule. « Bon, si t’es aussi à l’aise, j’imagine que j’ai aucune raison de ne pas l’être aussi. » Tu haussas les épaules, puis tu te tournas à ton tour vers les stylistes. Tu allas te changer derrière le paravent, t’arrangeas un peu devant le miroir, avant de ressortir rejoindre ta collègue, avec qui tu te rendis à votre premier lieu de shoot. « Yup. T’en croiras pas tes yeux. » Tu ris légèrement, avant de laisser Max te dicter les positions qu’il désirait, tout en te permettant de te laisser un peu aller toi aussi selon ton feeling. Il te ramenait parfois à ses directives mais généralement, tes essais passaient très bien. Mais, clairement, Victoria avait bien moins besoin d’être guidée. En même temps, ils devaient avoir l’habitude de travailler ensemble.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Victoria J. Montgomery
Victoria J. Montgomery
messages : 1121
points : 25
ici depuis : 28/09/2016
crédits : Eilyam (av) | anaëlle (sign)
comptes : Olivia G. Walker
statut : Célibataire. Et toujours vierge. C'est rien, mais ça l'angoisse.
grand kangou
MessageSujet: Re: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) EmptyMer 29 Avr 2020 - 17:25

there's no hide and seek, i see you you see me
jackson & vicky
- C'est ce que tout le monde ou presque nous a dit... je souffle en souriant, non sans une pointe de tendresse.

Dire qu'il y a encore quelques mois, j'aurais été incapable de parler de la sorte de Maman. Je me serais mise à pleurer, assurément. Désormais, j'en garde seulement un super souvenir, que j'ai de moins en moins de mal à évoquer sans finir en morceaux. Je souris, presque tout le temps, quand j'en parle. Sauf à Papa, avec lui c'est encore un peu dur, mais j'ai bon espoir qu'il finisse par réagir comme moi.

Les préparatifs se poursuivent tranquillement quand on nous présente nos tenues ainsi que les premières idées de visuels qui sont sorties du brainstorming. Je sais très bien que Max ne m'aurait certainement pas embarquée dans un shooting osé, aussi je lui fais totalement confiance quant au rendu. Je rassure Jackson dans la foulée, qui est on ne peut plus surpris. J'espère qu'il n'est pas fermé pour autant !

- Mais oui, t'inquiète pas ! je lui répète en m'emparant des affaires qu'on me tend afin que j'aille me changer.

Cela fait, je rejoins Jackson et le vrai travail peut commencer. Pour moi, c'est vraiment comme de remonter sur un vélo le lendemain d'une grande course. Je prends quelques secondes pour m'habituer à la présence de Jackson à mes côtés, puis enchaîne les poses parfois sur les directives de mon ami qui nous replace en fonction de ce qu'on doit transmettre. Après deux changements de décor, on nous intime d'aller nous mettre dans le plus simple appareil sous un simple peignoir, qu'on devra enlever au moment des prises de vue. Je m'exécute sans gêne aucune, et une fois débarrassée de tous mes vêtements, je reviens vers le décor aménagé dans une ambiance zen, avec énormément de bambous. Jackson me rejoint au même moment, et Max nous propose de travailler les poses avant de nous retrouver peau à peau, ce que je trouve franchement être une bonne idée !

- Alors... Faut que tu mettes ton bras ici, ta jambe, là... Voilà, comme ça, tout est caché sur moi. Attends, on a un drap aussi il paraît... je demande en jetant un regard vers l'assistant qui est censé venir nous enlever les peignoirs au moment opportun. Il nous le donne et nous pouvons ainsi travailler les poses avec le drap, histoire de nous cacher le mieux possible afin que cela reste naturel. "Et voilà, je crois qu'on est prêt à ré-enchaîner hein !" je souffle en direction de Jackson, qui n'est qu'à quelques centimètres de moi.
code by exordium.



__________________________

proud to stand and fight
we all have days when we're empty, we all have days when we cry and look across the water for miracles. but thing only change if we try, even the days can be dark if you stray too far from what feels right. nothing comfort comes to some who's too proud to stand and fight.
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Lewis-Reyes
Jackson Lewis-Reyes

Feuille de personnage
» anecdotes: c'est un piètre conducteur, il a été recalé quatre fois lors de ses examens de conduite mais à la cinquième tentative, grâce à des circonstances miraculeuses, il a enfin réussi à obtenir son permis ; il n'en demeure pas moins qu'il est un danger sur la route ‹ il n'a pas bu d'alcool depuis des années, sa forme physique étant centrale pour sa carrière d'acrobate ‹ c'est un véritable cat lover, il n'en a actuellement que deux, Pebble et Apricat, mais il en accueillerait bien plus s'il le pouvait, malheureusement la vie sur la route ne lui permettait jusqu'alors pas d'avoir plus que ces deux compagnons ‹ s'il est un acrobate hors-pair, certaines autres disciplines du cirque lui échappent totalement ; par exemple, il est tout simplement incapable de jongler ‹ il adore jouer aux mannequins et si vous avez le malheur de vous trouver avec lui dans un bel endroit, il vous demandera certainement de prendre des photos de lui - et il ne sera satisfait qu'au bout d'une vingtaine de minutes et d'une centaine de clichés ‹ ayant rejoint le monde du cirque à ses quinze ans, il n'a pas le souvenir de quoi que ce soit d'autre que la vie sur la route, ce qui occasionne chez lui quelques difficultés d'attachement ‹ il a beaucoup de mal à gérer son budget, il dépense beaucoup trop et mène un mode de vie au-dessus de ses moyens ‹ il déteste lire, sauf pour ce qui est des bandes-dessinées ; il en avait d'ailleurs une collection lorsqu'il était jeune, mais il l'a laissée chez ses parents ‹ il est arrivé à Bowen avec ses chats et une seule boîte contenant sa vie, soit quelques souvenirs sentimentaux ‹ il a des accès de colère, il a du mal à gérer cette violence qui se crée parfois en lui et qu'il extériorise avec brutalité par moments, même contre ceux qu'il aime ‹ il est obsessif-compulsif dès qu'il est question de propreté, si quelque chose traîne il le ramassera même si ce n'est pas à lui ‹ il rêve secrètement de fonder son propre cirque mais il sait que c'est de la folie relevant de l'impossible
messages : 2481
points : 191
ici depuis : 15/03/2015
crédits : hedgekey (a) & signature par bat'phanie
comptes : woody & isaiah & concho & elmo
statut : who's gonna save me tonight ?
adm h
MessageSujet: Re: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) EmptyDim 3 Mai 2020 - 1:30

Tu souris, surtout en ressentant toute la tendresse dans la voix de Victoria, sur ce rapprochement avec sa mère. Évidemment, t’ignorais tout ce que le sujet de sa mère pouvait emmener comme émotion chez elle. Tu ne la connaissais pas assez – pas du tout, même – pour connaître cette information. Pour toi, c’était une simple tendresse d’une fille envers sa mère. Il y avait bien plus que cela à l’histoire mais au fond, ça ne changerait rien, ou ne devrait rien changer, à ta manière de réagir. Ne posant pas davantage de questions ou de commentaires à ce propos, tu continuas tes préparatifs auprès de Victoria jusqu’au moment de vous vêtir pour les premiers clichés habillés. Aussi bien instaurer un bon climat de confiance avant de tout enlever ! La mannequin te rassura une énième fois. Si elle était à l’aise avec le déroulement du photoshoot, t’avais aucune raison de l’être, et elle appuya ta réflexion. Tu te changeas donc avec la tête un peu plus légère, t’avais plus l’esprit bombardé de mille et une questions ou doutes. Les premiers clichés se déroulèrent assez bien, tu te sentais plutôt dans ton élément même si tu sentais que tu traînais un peu plus de la patte comparativement à Victoria. Elle gérait tellement bien la séance. Tu te disais que t’étais justement en train d’apprendre d’une professionnelle, alors tu regardais, tu imitais, et tu en ressortirais grandi. Finalement, une fois le photographe satisfait de ses prises, on vous demanda d’aller vous dévêtir complètement. Entre les changements de décor et pendant l’attente, vous aviez au moins un peignoir. Ça te rassurait un peu de ne pas te transformer en Adam et Ève pendant tout ce temps-là en présence d’inconnus. Toujours en peignoir, tu rejoignis Victoria près des longues tiges de bambou qui vous encadreraient. C’était joli, il n’y avait pas à dire. Le photographe vous proposa de vous pratiquer un peu avant d’enlever vos peignoirs, et tu t’exécutas volontiers. « Ok, du coup, faut que je me positionne pour te cacher, et me cacher aussi en même temps … » Compris-tu, à voix haute. Tu devais cacher les seins et l’entre-jambes de Victoria, tout en te positionnant de sorte à ce qu’on ne voit pas ton sexe non plus. Tes fesses, ça, on les verrait inévitablement un peu mais t’étais plutôt à l’aise avec l’idée. Tu te pratiquas ensuite avec le drap, et après quelques poses répétées, Victoria déclara que vous étiez prêts. Tu plongeas ton regard dans le sien, vos visages étaient si prêts … c’était intime tout en ne l’étant absolument pas. Tu lui souris. « Ouais … ouais, on est prêts. J’suis prêt. » Tu hochas la tête et, dans le temps de le dire, voilà que vous n’aviez ni peignoir ni drap. Que vos corps, vos peaux, à leur état le plus naturel. Et tu faisais tout pour ne pas trop regarder Victoria même si, parfois, poses obligent, ton regard glissait sur son magnifique corps …

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Victoria J. Montgomery
Victoria J. Montgomery
messages : 1121
points : 25
ici depuis : 28/09/2016
crédits : Eilyam (av) | anaëlle (sign)
comptes : Olivia G. Walker
statut : Célibataire. Et toujours vierge. C'est rien, mais ça l'angoisse.
grand kangou
MessageSujet: Re: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) EmptyMer 13 Mai 2020 - 23:56

there's no hide and seek, i see you you see me
jackson & vicky
Finalement, on nous intime de ne pas garder le drap avec nous, ce qui me fait froncer un sourcil. Soit. Tant que tout est caché, après tout... Jackson et moi nous détachons quelques instants le temps qu'on nous retire nos peignoirs et également le drap qui nous a permis de nous mettre en place sans trop dévoiler de détails de nos corps. C'est dommage, j'avais calculé ma pose en fonction du drap... Tant pis, je ferai avec. On se retrouve dans le plus simple appareil, et même si je sais que les assistants ont tous détourné les yeux par respect le temps qu'on se remette en place, je suis tout de même gênée. J'y peux rien, moi et ma pudeur... J'aurais mille fois préféré être en sous-vêtements, mais c'est le boulot !

- Ça fait vraiment longtemps que j'ai pas fait ça... je murmure entre deux clichés, alors que Jackson n'est qu'à quelques centimètres de moi.

Je sais que de là où il est, il peut avoir la vue sur tout mon corps, et je me mets malgré moi à rougir quand Max lui demande de baisser un peu son visage. Cette session dure moins de dix minutes, et pourtant j'ai l'impression que ça dure une éternité. On nous redonne nous peignoirs pour essayer une autre configuration, cette fois en gardant le drap pour nous envelopper à la manière de statues grecques. Max précise dans la foulée que son travail va être centré sur nos bustes pour le maquillage, ce qui me rassure grandement.

- Ca va pour toi ? je m'assure une fois qu'on peut se séparer une fois vêtus de nos peignoirs, pour souffler quelques instants.

code by exordium.



__________________________

proud to stand and fight
we all have days when we're empty, we all have days when we cry and look across the water for miracles. but thing only change if we try, even the days can be dark if you stray too far from what feels right. nothing comfort comes to some who's too proud to stand and fight.
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Lewis-Reyes
Jackson Lewis-Reyes

Feuille de personnage
» anecdotes: c'est un piètre conducteur, il a été recalé quatre fois lors de ses examens de conduite mais à la cinquième tentative, grâce à des circonstances miraculeuses, il a enfin réussi à obtenir son permis ; il n'en demeure pas moins qu'il est un danger sur la route ‹ il n'a pas bu d'alcool depuis des années, sa forme physique étant centrale pour sa carrière d'acrobate ‹ c'est un véritable cat lover, il n'en a actuellement que deux, Pebble et Apricat, mais il en accueillerait bien plus s'il le pouvait, malheureusement la vie sur la route ne lui permettait jusqu'alors pas d'avoir plus que ces deux compagnons ‹ s'il est un acrobate hors-pair, certaines autres disciplines du cirque lui échappent totalement ; par exemple, il est tout simplement incapable de jongler ‹ il adore jouer aux mannequins et si vous avez le malheur de vous trouver avec lui dans un bel endroit, il vous demandera certainement de prendre des photos de lui - et il ne sera satisfait qu'au bout d'une vingtaine de minutes et d'une centaine de clichés ‹ ayant rejoint le monde du cirque à ses quinze ans, il n'a pas le souvenir de quoi que ce soit d'autre que la vie sur la route, ce qui occasionne chez lui quelques difficultés d'attachement ‹ il a beaucoup de mal à gérer son budget, il dépense beaucoup trop et mène un mode de vie au-dessus de ses moyens ‹ il déteste lire, sauf pour ce qui est des bandes-dessinées ; il en avait d'ailleurs une collection lorsqu'il était jeune, mais il l'a laissée chez ses parents ‹ il est arrivé à Bowen avec ses chats et une seule boîte contenant sa vie, soit quelques souvenirs sentimentaux ‹ il a des accès de colère, il a du mal à gérer cette violence qui se crée parfois en lui et qu'il extériorise avec brutalité par moments, même contre ceux qu'il aime ‹ il est obsessif-compulsif dès qu'il est question de propreté, si quelque chose traîne il le ramassera même si ce n'est pas à lui ‹ il rêve secrètement de fonder son propre cirque mais il sait que c'est de la folie relevant de l'impossible
messages : 2481
points : 191
ici depuis : 15/03/2015
crédits : hedgekey (a) & signature par bat'phanie
comptes : woody & isaiah & concho & elmo
statut : who's gonna save me tonight ?
adm h
MessageSujet: Re: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) EmptySam 16 Mai 2020 - 1:45

Ton regard étant rivé sur celui de Victoria pour les besoins de la pose, tu remarquas inévitablement la gêne dans les yeux mais aussi dans l’attitude de la jeune femme. Si tu aurais pu te « réjouir », en quelque sorte, de ne pas être le seul à être un peu mal à l’aise, et de savoir que même elle, qui montrait autant d’assurance quelques minutes plus tôt, ne maîtrisait pas aussi bien la situation que prévu, tu n’en fis rien. Au contraire, tu te sentis encore plus mal à l’aise, cette fois un peu pour elle aussi. Si tu avais su que Victoria n’appréciait pas spécialement ce genre de photo shoot, t’aurais peut-être insisté pour qu’on ne vous prenne qu’en sous-vêtements ou que derrière ce drap qui aurait pu, bien franchement, très bien se fondre avec le décor. T’étais peut-être généralement à l’aise avec ton corps et avec la nudité, mais tu n’étais pas d’accord à ce qu’un corps soit exposé aux yeux de tous si le consentement n’était pas là à cent pour cent. Bon, après, Victoria n’avait pas indiqué à qui que ce soit un refus, alors sans doute était-elle d’accord avec la situation malgré les apparences. Tu l’espérais, en tout cas. Tu espérais qu’elle ne se forçait pas, rien que pour plaire, rien que pour s’assurer son job. Peut-être Victoria remarqua-t-elle à travers tes yeux toutes ces réflexions qui hantaient ton esprit, puisqu’elle te murmura que ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas fait cela. Tu esquissas un sourire. « Ce n’est pas comme remonter à vélo ? » Demandas-tu dans un murmure de plaisanterie, pour détendre l’atmosphère. Le photographe vous interrompit rapidement pour te demander de baisser ton visage. Même sans le vouloir, t’aurais à regarder le corps nu de Victoria, à moins de fermer les yeux … et ce n’était sans doute pas recherché pour les clichés. « Euh, ok … » Répondis-tu maladroitement en baissant les yeux, sans manquer le rougissement sur les joues de ta partenaire. Dix minutes plus tard, on vous redonna enfin ce fameux drap dans lequel on vous enveloppa, comme des statues grecques. « Ouais, ça me va comme ça. » Répondis-tu à Victoria, prêt à retirer ton peignoir pour cette autre séquence photo. « T’es certaine que t’es à l’aise avec tout ça, toi ? » Demandas-tu, soucieux. « Sois certaine que, genre … je suis pas en train de me rincer l’œil ou d’quoi, hein. J’veux dire, t’es très belle, mais … je te respecte. » Maladroit, peut-être, mais senti et sincère.

__________________________



Dernière édition par Jackson Lewis-Reyes le Sam 30 Mai 2020 - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Victoria J. Montgomery
Victoria J. Montgomery
messages : 1121
points : 25
ici depuis : 28/09/2016
crédits : Eilyam (av) | anaëlle (sign)
comptes : Olivia G. Walker
statut : Célibataire. Et toujours vierge. C'est rien, mais ça l'angoisse.
grand kangou
MessageSujet: Re: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) EmptyVen 29 Mai 2020 - 14:00

there's no hide and seek, i see you you see me
jackson & vicky
- On va dire que j'ai pas franchement l'habitude de me retrouver nue devant des inconnus... je souffle pour répondre à mon partenaire entre deux clics d'appareil photo et bips de flashs.

Et devant personne tout court, finalement. Je ne me souviens même pas si Cole m'a déjà vue dans cette tenue, à l'époque où on sortait ensemble. Peut-être m'a-t-il menée au bord du déshabillage complet, ou pas... Ca remonte à si loin, de toute façon. Et personne n'a plus eu l'occasion de me conduire si loin dans mes retranchements, depuis.

Mais bon, c'est le boulot, et Jackson l'exécute franchement bien à mes côtés, je dois l'avouer. Il est super respectueux, et j'apprécie beaucoup. Je me contente de hocher la tête quand il me demande si je suis sûre d'être à l'aise, une fois qu'on nous remet en place avec le drap. Il me rappelle une fois de plus qu'il ne pose pas d'yeux autres que professionnels sur moi, et je ne peux que saluer cette sincérité. Je souris, et réponds :

- T'inquiète, moi je me prive pas en tout cas.

Je laisse planer quelques secondes avant d'éclater de rire en me laissant retirer mon peignoir par un assistant.

- Je déconne, fais pas cette tête ! je précise en me recollant à Jackson dans la pose qu'on avait prévue quelques secondes plus tôt.

On nous enroule correctement du drap blanc, et les derniers portraits sont réalisés par un Max qui n'a presque pas à nous guider. Une fois la session bouclée, on nous redonne nos peignoirs en nous intimant qu'on peut aller se rhabiller, pendant que le photographe nous lance qu'il va commencer à envoyer les photos sur un ordinateur histoire qu'on ait un premier aperçu en même temps que les responsables marketing de la marque. Après un sourire pour Jackson, je file me rhabiller, contente de mon boulot. On se rejoint auprès de Max qui est déjà en train de faire une sélection sur son portable. Il nous montre quelques photos que je trouve on ne peut plus réussies. Les responsables de la marque aussi ont l'air satisfaits des premières épreuves qu'ils peuvent entrevoir, et c'est aussi rassurant pour moi que pour Jackson.

La séance étant finie, les assistants commencent à tout remballer. C'est le moment où je me sens empotée comme jamais, aussi je décide de m'écarter en direction de l'endroit où les voitures sont toutes garées, histoire d'attendre Max pour rentrer.

- Tu veux venir ou rester pour aider ? je fais en riant à Jackson.

code by exordium.



__________________________

proud to stand and fight
we all have days when we're empty, we all have days when we cry and look across the water for miracles. but thing only change if we try, even the days can be dark if you stray too far from what feels right. nothing comfort comes to some who's too proud to stand and fight.
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Lewis-Reyes
Jackson Lewis-Reyes

Feuille de personnage
» anecdotes: c'est un piètre conducteur, il a été recalé quatre fois lors de ses examens de conduite mais à la cinquième tentative, grâce à des circonstances miraculeuses, il a enfin réussi à obtenir son permis ; il n'en demeure pas moins qu'il est un danger sur la route ‹ il n'a pas bu d'alcool depuis des années, sa forme physique étant centrale pour sa carrière d'acrobate ‹ c'est un véritable cat lover, il n'en a actuellement que deux, Pebble et Apricat, mais il en accueillerait bien plus s'il le pouvait, malheureusement la vie sur la route ne lui permettait jusqu'alors pas d'avoir plus que ces deux compagnons ‹ s'il est un acrobate hors-pair, certaines autres disciplines du cirque lui échappent totalement ; par exemple, il est tout simplement incapable de jongler ‹ il adore jouer aux mannequins et si vous avez le malheur de vous trouver avec lui dans un bel endroit, il vous demandera certainement de prendre des photos de lui - et il ne sera satisfait qu'au bout d'une vingtaine de minutes et d'une centaine de clichés ‹ ayant rejoint le monde du cirque à ses quinze ans, il n'a pas le souvenir de quoi que ce soit d'autre que la vie sur la route, ce qui occasionne chez lui quelques difficultés d'attachement ‹ il a beaucoup de mal à gérer son budget, il dépense beaucoup trop et mène un mode de vie au-dessus de ses moyens ‹ il déteste lire, sauf pour ce qui est des bandes-dessinées ; il en avait d'ailleurs une collection lorsqu'il était jeune, mais il l'a laissée chez ses parents ‹ il est arrivé à Bowen avec ses chats et une seule boîte contenant sa vie, soit quelques souvenirs sentimentaux ‹ il a des accès de colère, il a du mal à gérer cette violence qui se crée parfois en lui et qu'il extériorise avec brutalité par moments, même contre ceux qu'il aime ‹ il est obsessif-compulsif dès qu'il est question de propreté, si quelque chose traîne il le ramassera même si ce n'est pas à lui ‹ il rêve secrètement de fonder son propre cirque mais il sait que c'est de la folie relevant de l'impossible
messages : 2481
points : 191
ici depuis : 15/03/2015
crédits : hedgekey (a) & signature par bat'phanie
comptes : woody & isaiah & concho & elmo
statut : who's gonna save me tonight ?
adm h
MessageSujet: Re: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) EmptySam 30 Mai 2020 - 21:03

Tu hochas la tête, le regard plein de douceur et de bienveillance, alors que Victoria t’affirmait quelle n’avait pas l’habitude de se retrouver nue devant des inconnus. « Je comprends. J’suis désolé que ça soit fait à froid comme ça alors qu’on ne se connait que très peu. » Murmuras-tu. Tu ne voulais pas non plus que votre malaise soit connu de toute l’équipe. Ça devait déjà paraître dans vos regards, nul besoin que votre conversation n’ait plus d’intimité non plus. « Si tu veux, on ira prendre un café après, comme ça on ne sera plus des inconnus. On aura juste tout fait à l’envers. » Tu ris. « Est-ce que c’était une proposition bizarre ? Je veux pas avoir l’air bizarre. Surtout pas pendant que je suis flambant nu. » Tu ris encore une fois. T’espérais pouvoir mettre Victoria à l’aise, au moins, face à ta maladresse verbale. Pour avoir l’air un peu moins bizarre, peut-être, tu lui assuras que tu la respectais et que tu ne profitais pas du tout ce cette situation pour la mater. Tu préféras que ce soit fait dans un contexte où tous les deux vous étiez à l’aise, consentants, et que vous aviez choisi le moment et surtout … le public. Public qui serait très probablement absent, dans un autre contexte. Bref, Victoria te répliqua qu’elle, elle ne se privait pas de te regarder. Tu la regardas un moment, pris de court, interdit, avant qu’elle n’éclate de rire et que tu fasses de même. « Tu m’as vraiment eu. Toi, j’te jure. » Tu secouas la tête de gauche à droite en riant. Au moins, on pouvait dire qu’une belle complicité s’était rapidement installée entre vous. La séance se termina quelques clichés plus tard, et tu remis avec joie le peignoir qu’on te ramenait. Tu renvoyas son regard à Victoria, lui adressant un clin d’œil amical, avant de retrouver tes propres vêtements à ton tour pour aller te changer. Tu terminas le premier, mais fus rapidement rejoint par la mannequin pour regarder les sélections sur le portable du photographe. « Toutes les photos rendent super bien. Wow, c’est fou de se voir sur un cliché aussi professionnel. » T’étais plutôt fier, tu devais l’avouer. T’étais comme un gamin le matin de Noël, en regardant le résultat. Victoria se rendit finalement à la voiture de Max, pour l’y attendre. Tu arboras une expression faussement vexée, la bouche ouverte. « Quoi, tu passes à côté de ma proposition d’aller prendre un café, pour plutôt rentrer avec Max ? » Tu posas ta main sur ta poitrine, comme si t’étais blessé en plein cœur. « Ouch, moi qui pensais qu’on venait de vivre quelque chose. » Tu ris.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)   there's no hide and seek, I see you you see me (victoria) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
there's no hide and seek, I see you you see me (victoria)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: eastern district :: la forêt perdue-
Sauter vers: